Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 Pour l'amour du sport(if) {PV Tony}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Caitlyn Cross
Caitlyn Cross
Serpentard

Parchemins : 190
Âge : 12 ans 18 mars 2004
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} Empty
Ξ Sujet: Pour l'amour du sport(if) {PV Tony}   Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} EmptySam 20 Mar - 18:44



Pour l'amour du sport(if)
ft. Tony O'Donnell۰ Caitlyn Cross.




Caitlyn est étrangement invisible cette année. Elle fuit majoritairement les gens, et reste avec son ami scorpion. Amy respecte ses choix avec une grande gentillesse. La née-moldue commence à se faire à l’idée d’être une sorcière et une routine agréable s'installe. Elle n’a pas beaucoup d’amis, mais ne cherche pas spécialement à en avoir. Petit à petit, elle commence à retrouver ses vieilles manières.
Dans un coin de la salle commune, elle termine ses devoirs de la journée. Il ne reste plus beaucoup d’élèves lorsque Candys s’approche de Caitlyn pour l’envoyer au lit. Il est tard, elle devrait déjà dormir. En soupirant, elle récupère ses affaires et retourne dans les dortoirs des filles. Sa camarade et amie dort déjà, alors la verte ne fait pas de bruit. Elle ferme les yeux après s’être couchée et s’endort avec difficulté.

Le réveil est aussi rude que le coucher. Quand ses yeux s'ouvrent, son amie est déjà debout en train de se préparer, tout aussi silencieuse qu'elle-même l’était hier soir. Elle se redresse lentement et s’étire. Après l’avoir salué, Cait sort de son lit et se prépare lentement. Elle donne à manger à Kaii’n. Encore au radar, elle sort du dortoir avec ses affaires et file pour manger. En chemin, Caitlyn bouscule un jeune serdaigle de son année.

-Caitlyn !
-T’as qu'à regarder où tu marches. Dégage.

La Serpentard lance un regard dédaigneux à son camarade et passe le chemin. Elle n’a pas envie de rester plus longtemps ici. Elle trouve la grande salle en soupirant. Assise à la table des serpentards aux côtés d’Amy et d’un autre garçon, elle regarde celle des gryffondor. Un garçon vient de s’y asseoir. Les joues de Caitlyn s'empourprent quand il rigole avec ses amis. Une brune le prend dans ses bras. Elle baisse le regard et plante sa fourchette dans son pancake et l’enfourne avec rage dans sa bouche. Pourquoi elle réagit comme ça ? Elle a déjà Aaron, quoique son frère n’est pas très présent cette année.

Anthony. C’est son prénom. Elle est étrangement en admiration pour ce gryffondor. Elle a déjà envoyé des lettres, mais il n’a jamais répondu. Enfin, en même temps, elle n’a jamais mis son prénom, il aurait eu du mal à lui répondre. Elle se déteste. Elle ressemble à ses idiotes de fan girl. Elle finit son petit-déjeuner et se redresse. Avec l’attention d’aller dans le parc et retrouver la nature.

À l'arrivée du balai de la part des méchants, Caitlyn a essayé de se rapprocher du 6e année sans vraiment réussir à lui adresser la parole. C’est bizarre, mais elle imagine que le cadeau est un stupide signe pour qu’elle se mette au Quiddich. Depuis qu’elle fait ses cours sur ce nouveau balai, elle s’imagine être sur le terrain en face de cet élève…

*Bang*

Caitlyn entre dans quelqu’un devant la grande porte.

-Bordel ! C’est qui encore ?

En relevant les yeux, elle tombe nez à nez avec..

-An..Anthony…?

Elle rabaisse la tête et regarde ses pieds. C’est la première fois de l’année qu’elle lui adresse la parole. Bon sang. Elle sent le rouge qui lui monte aux joues et se cache dans sa robe.

-Bonjour… Je suis désolée.. Je pensais au nimbus que j’ai reçu de la part ceux qui ont fait du mal à Viska…

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Nul besoin de savoir où tu vas, quand tu sais d'où tu viens

©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Tony O'Donnell
Tony O'Donnell
Gryffondor

Parchemins : 225
Âge : 17 ans - 5 avril 1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} Empty
Ξ Sujet: Re: Pour l'amour du sport(if) {PV Tony}   Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} EmptyVen 26 Mar - 20:09

Pour l’amour du sport(if)

Feat. Caitlin
made by black arrow


Tony était de bonne humeur ce matin. Tellement, en vérité, qu’il avait décidé de faire son devoir de sortilèges au petit-déjeuner, plutôt que de prétendre qu’un camarade de sa maison avait laissé entrer une chouette dans la salle commune et que celle-ci avait décidé d’ingurgité en entier les parchemins de la main du batteur. Les profs n’étaient pas dupes, et il tentait de ne pas abuser d’excuses bancales. Déjà, il ratait rarement un devoir d’histoire de la magie, et ceux d’études des runes étaient carrément trop longs pour ne pas devoir planifier lesquels il copiait ou non.  Tony en était donc à retranscrire les notes d’un camarade de classe tout en plaisantant avec ses potes lorsqu’il sentit deux bras autour de lui. Il sourit avant de tourner la tête vers Lola.

« T’essaie pas de me cacher une bêtise, là ? »

Klein vint s’asseoir à côté de Tony et piquer des framboises dans son porridge. Elle se prit un coup de cuillère sur les doigts, mais engouffra tout de même sa prise. Si le batteur n’en parlait jamais, il tentait de manger sainement et de manière équilibrée. C’était important pour sa carrière sportive, après tout!  S’il l’avait déjà dit à Esther, et qu’il ne l’admettrait à personne d’autre, ce n’était pas moins vrai que son corps était son temple et, surtout, son instrument principal de travail. Pour sa future carrière. Tony étira donc le bras pour piocher de nouvelles baies et en saupoudrer son petit-déjeuner. Il en garda une dans sa main et l’écrasa sur la joue de son amie. Pris d’un fou rire, Tony n’eut d’autre choix que de ranger son parchemin. De toute manière, il ne lui restait que quelques lignes à écrire. Il aurait le temps tout à l’heure. Lola et lui n’avaient pas réellement parlé de l’incident qui lui avait valu une retenue avec Emmy. D’une part, Tony approuvait qu’ils aient défendu Fiona. D’autre part, ce n’était qu’une altercation, et une retenue. Deux choses qui étaient suffisamment familière à Tony pour qu’il n’en fasse pas tout un plat.

Tony se releva pour laisser ses amis un moment. Il avait besoin d’aller au petit coin avant que tout le monde ne se jette dans les corridors du château en prévision de leurs cours. Ça ne pouvait pas attendre que l’afflux d’élèves soit passé et qu’il se retrouve en période libre. Sa main claque celle de ses camarades, et il ébouriffa les cheveux de Lo’ avant de l’enlacer à son tour. Une bise plus tard – cela faisait toujours autant grimacer l’irlandais – et il était libre de traverser la Grande Salle d’un pas empressé.

Quelqu’un trouva judicieux de bousculer Tony devant la sortie. La bonne humeur sembla en profiter pour s’éclipser alors qu’une voix fluette y allait d’un ton qui ne satisfaisait aucunement le gryffondor. La future star de l’équipe d’Irlande méritait définitivement plus de respect que ça, et bien qu’il ait conscience de se trouver en pleine mire du corps professoral entier, son poing se ferma par réflexe. La fillette à peine sortie des couches aux yeux de Tony se vit rétorquer d’un ton acariâtre. « On t’a pas encore appris à marcher droit ? »

Tony baissa le regard vers la petite personne qui l’avait heurté. Bon, le terme petite est ici relatif, compte tenu de la courte taille du batteur : la blonde lui allait presque à l’épaule.  Il savait avoir déjà vu sa tête quelque part, mais il semblait y avoir chaque année de plus en plus de premières années. À un moment, ils étaient méconnaissables. Tony massa rapidement le lieu d’impact, où la sensation fantôme s’éternisait, et conclut son geste en croisant les bras sur son torse.

Il haussa un sourcil étonné en entendant son nom complet prononcé, mais ne cessa en rien de souffler par les narines. On aurait presque pu dire qu’il soufflait par les naseaux, comme un buffle, vu le son qu’il faisait. Oubliant son urgence précédente, il se contenta de vriller un regard noir sur la fillette, en attente d’explications. Visiblement intimidée, elle masqua son visage derrière un pan de robe et se mit à bredouiller des excuses qui n’étaient ne le convainquait pas plus qu’un devoir régurgité par une chouette. La mâchoire de Tony se resserra d’un cran à la mention de Viska. Il ne savait toujours pas s’il avait eu la bonne attitude en s’effaçant pour laisser ses ami proches lui apporter le soutient dont elle avait définitivement besoin, ou si ses pitreries auraient pu l’aider également.

« Et c’est une raison pour m’foncer dedans ?  Tu f’ras attention, parce qu’la prochaine fois, j’s’rai pas tout gentil. »

Si Tony n’avait pas haussé la voix – il n’en avait pas besoin et, de toute manière, ça ne ferait qu’attirer l’attention de tous sur eux – il ne prit pas non plus la peine de cacher l’agressivité dans sa voix derrière un sourire de son éventail habituel. Il n’aurait plus manqué, après tout, qu’il ne sorte un sourire un peu trop carnassier et que la fillette ne l’accuse d’être un vampire, ou une autre bêtise dont les enfants avaient le secret.


Tony O'Donnell ~ Fièrement Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas

Caitlyn Cross
Caitlyn Cross
Serpentard

Parchemins : 190
Âge : 12 ans 18 mars 2004
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} Empty
Ξ Sujet: Re: Pour l'amour du sport(if) {PV Tony}   Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} EmptyMer 31 Mar - 19:32



Pour l'amour du sport(if)
ft. Tony O'Donnell۰ Caitlyn Cross.




Quand la Serpentard se rend compte que c'est LE Gryffondor qu'elle a tamponné, toute sa supposée supériorité tombe à néant. Elle affale la tête. Mais sa remarque frustre Caitlyn. Elle serre les poings et inspire profondément. Parle pour toi.
-bien sûr que si. Je n'y peux rien si tu étais sur mon chemin.

Bon sang. Caitlyn est partagée entre la colère d'avoir bousculé ce garçon. Et en même temps heureuse que ce soient lui et pas un autre. Certes, elle aurait préféré entamé une discussion autrement, mais c'était la première fois qu'il la voyait et lui adressait la parole. Elle se tortille une mèche de cheveux et redresse son regard gris vers celui du brun. Elle recule de plusieurs pas pour s'éloigner du rouge.

-Ce n'était pas la raison. Je ne vois pas pourquoi il y aurait une autre fois de toute manière.

"je te regarderais pendant tes matchs.. Mais je ne suis pas sûre de t'approcher."
Pourtant, une part d'elle se voit à la place de l'autre rouge. Celle de toute à l'heure. Cherchant un échappatoire, elle regarde partout autour d'elle. Elle voit la tête de son frère, mais il est avec ses copains. Pas question de l'embêter davantage. Il faut qu'elle se débrouille seule. Elle ne peut pas constamment compter sur Ronron.

-Je.. Juste, je… Je pourrais avoir un autographe ?

Qu'est-ce qu'il vient de se passer ? Pourquoi elle a demandé ça ? En quel honneur ? Pourquoi il accepterait de toute manière ?

-Enfin non..Si.. Je.. Ce n'est pas ce que je voulais dire..

Caitlyn bordel. Réagis. Reste pas à t'écraser toute seule ! Il n'y a que faire de la gamine que tu es. Elle serre les dents. Sentant la peur de sa petite maîtresse, Kaii'n se positionne sur son épaule. Là où il peut défendre en cas d'attaque.

La jeune fille pousse son scorpion qui, après un coup de pince en l'air retourne derrière la nuque de la née moldue. Cette dernière secoue la tête, désepérée.

-Un serpentard de 5ème année m'as un peu embêté, car je suis une moldue de naissance.. Kaii'n est devenu protecteur.

Elle n'a pas dit ça pour se plaindre ou pour avoir de l'attention. Seulement pour expliquer le comportement sauvage de son scorpion rouge, habituellement calme et invisible.

Elle se ressaisit. Maintenant qu'elle sait que son ami a pince ne l'abandonne pas, elle se sent plus confiante. Mais son admiration étrange pour Anthony la rend toujours autant fébrile. Elle a besoin de respirer. Elle n'a même plus faim et a envie de faire demi-tour pour revenir à la salle commune de Serpentard. Et pourtant elle reste là. Sans bouger.

-Alors ta passion, c'est rentrer dans les gens Caity ?

C'est le bleu de tout à l'heure. Elle crispe sa machoire.  Seul son frère détient le droit de l'appeler comme ça !

-Ce n'est pas ma faute si l'attraction vous attire tous à moi !

Une manière comme une autre de rejeter la faute sur quelqu'un. Ou quelque chose en l'occurrence. Elle a bon dos l'attraction.
Il ricane et s'en va. Laissant la jeune Cross seule avec le Gryffondor. Pour dire vrai, elle ne se sent pas du tout à sa place. Entrer dans les gens est peut-être une manière de la trouver ?

-De toute façon, peut-être que je reviendrai jamais…

Cette pensée lui trotte dans la tête depuis un petit mois. A quoi bon venir dans une école de magie si elle ne se sent pas à sa place ? En dehors d'Amy, d'Alasdair, d'Aaron et Lowell, elle n'a pas réellement d'attache. Mais bien plus que dans son école moldue. Et puis.. Pouvait t'elle vraiment ne pas revenir ? Au fond, elle aime ce château. Et apprendre ici. Même si son téléphone lui manque beaucoup. C'était sans aucun doute une phrase lancée au pif pour supprimer le malaise qui s'était installé.

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Nul besoin de savoir où tu vas, quand tu sais d'où tu viens

©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Tony O'Donnell
Tony O'Donnell
Gryffondor

Parchemins : 225
Âge : 17 ans - 5 avril 1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} Empty
Ξ Sujet: Re: Pour l'amour du sport(if) {PV Tony}   Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} EmptyLun 17 Mai - 0:00

Pour l’amour du sport(if)

Feat. Caitlin
made by black arrow


S’il était mignon de voir une si petite personne – bon, Tony n’était pas non plus en position de se moquer de la taille d’autrui – ait autant de répondant, elle était trop jeune pour que le lion trouve cela acceptable, ou même charmant. Si elle avait eu son âge, il aurait pu considérer de l’inclure dans son entourage, à un certain degré, mais elle semblait toujours être une enfant. Et même les jeunes bravaches de sa tour avaient appris à ne pas jouer les téméraires avec lui. Il n’y avait pas de raison pour que ce soit différent dans les cachots. Un rictus étira les lèvres du batteur à la réponse de Caitlyn. Les serpentards n’avaient pas la réputation d’être futés pour rien : elle avait rapidement compris la leçon.

« C’est bien. »

Réponse courte, froide, et nette. De toute manière, O’Donnell n’était pas plus réputé pour tergiverser et se perdre en diatribes que toute la patriarchie née avant lui. Il toisa la jeune fille et, au moment de reprendre son chemin, elle l’interrompit de nouveau, et se valu un air interrogateur. Pris au dépourvu, Tony resta là un moment pendant qu’elle se dépatouillait. Était-ce une simple tentative pour l’amadouer, ou y avait-il enfin son fan club qui s’était formé? Entre les lettres anonymes et les demandes d’autographes, c’était possible! En sixième année, il était bien temps qu’on remarque son talent inné pour taper du cognard!

Il y eut un moment de silence, durant lequel il s’attendait à voir la jeune fille sortir plume et parchemin.  Ou alors, peut-être attendait-elle une confirmation verbale du héros sportif? Comme si il allait refuser cette petite attention qui lui remettait le moral sur les rails!

« Ouais », répondit-il enfin, en plongeant un bras dans son sac. « Où c’est que tu l’veux? » Lorsqu’il le ressortit, encre et plume en main, il eut une drôle de vision. Un scorpion se tenait sur l’épaule de la serpentard. Devrait-il l’aviser de la présence de l’arachnide, ou risquait-elle de paniquer? Elle sembla légèrement agacée par la créature et la repoussa hors de la vue. Voilà qui était à nouveau surprenant, et l’aveu de la jeune femme ne vint qu’en ajouter une couche. La bête était donc suffisamment domestiquée pour prendre soin de l’élève. Ha!

« Et tu lui as d’mandé si qu’c’est son oncle ou son papi qu’il appelle papa? » rétorqua Tony avec la délicatesse d’un décollage aérospatial. Il avait connu sa part de remarque, à son temps aussi, et avait appris à refroidir les plus narquois. Les sous-entendus d’inceste clouaient généralement le bec, mais c’était également une épée à double tranchants.

La première année fixa le sixième année un court moment encore. C’était étrange et vaguement malaisant, aussi Tony décida-t-il de renchérir sur sa dernière demande. « Un parchemin? Un exemplaire de l’Histoire du Quidditch, quelque chose? »

Il fut interrompu par un aiglon qui venait de se mériter un mauvais quart d’heure. Lorsqu’il recroiserait Tony et que ce dernier lui demanderait à son tour "Où c’est qu’tu l’veux?", il ne serait plus question d’autographe, mais d’une autre marque, qui disparaissait plus rapidement que l’encre. Déjà pour l’avoir interrompu, et ensuite pour s’être moqué de sa première fan entièrement assumée. Enfin. Peut-être pas complètement assumée, mais la première à sortir de l’ombre, à tout le moins.

Tony refoula un éclat de rire. Elle avait définitivement de la répartie, la miniature. Lorsque le bleu poursuivit son chemin, il se mérita un regard mauvais et, une demi seconde après avoir ricané, se prit une taloche derrière la tête. « Mouche. » indiqua-t-il comme seule explication, alors que le bleu lui renvoyait un air outré, mais ne demandait pas son reste.

La déclaration de la cadette prit Tony à défaut. D’où cela sortait? Elle n’allait pas se laisser intimider par deux imbéciles. Non, non, non. Il était hors de question que le batteur ne perde la présidente de son fan-club. Elle lui avait foncé dedans en pensant à son balai, non? Même si ça n’en était pas la raison…

« Et qui va t’apprendre la magie, sinon? Et le quidditch? Perso, j’peux pas imaginer d’laisser tomber   d’voler sur un balai. » Il en frissonnerait presque, à cette simple idée. « On fait un deal. J’te signe une autographe, et tu restes à Poudlard, OK? »

Le joueur de quidditch se rapprocha du bout de la table des serdaigles, la plus près d’eux, et y installa sa bouteille d’encre, prêt à passer à l’action.

« Comment qu’tu t’appelles? », demanda-t-il sans la moindre hésitation. Cela ne le dérangeait visiblement pas de ne pas connaître la verte et argent.


Tony O'Donnell ~ Fièrement Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas

Caitlyn Cross
Caitlyn Cross
Serpentard

Parchemins : 190
Âge : 12 ans 18 mars 2004
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} Empty
Ξ Sujet: Re: Pour l'amour du sport(if) {PV Tony}   Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} EmptyMar 15 Juin - 17:41



Pour l'amour du sport(if)
ft. Tony O'Donnell۰ Caitlyn Cross.


Caitlyn n'a pas pour habitude de perdre pied de cette façon. Cette marque de faiblesse ne lui plaît pas. Il l'a prise au dépourvu, c'est vrai. Mais généralement, elle n'est pas du genre à vouloir montrer qu'elle puisse être surprise. Là, elle perd totalement ses moyens, ses mots. Elle ne sait pas où est sa place alors qu'elle a toujours cru qu'elle était au-dessus de tout. Elle n'aime pas plus le ton qu'il utilise pour lui dire "c'est bien". Elle n'est pas une chienne. De quel droit il lui parle comme ça ? Rien ne va et son cerveau réagit de façon illogique. C'est pour ça qu'en l'espace de 2 minutes tout au plus, elle arrive de passer de "je veux fuir mais j'y arrive pas" à "je peux avoir un autographe ?"
Ce qui suit étonne la Serpentard. Si elle espérait une affirmation, elle s'imaginait une négation formelle. Pourtant, le Gryffondor accepte. Il lui pose une question, mais elle est trop perdue dans ses pensées pour comprendre ce qu'il lui dit. Elle le regarde alors qu'il attend plume en main et réalise alors que c'est un support qu'il veut. Mais c'est Kaii'n qui la sort de sa trompeur. Le mouvement du scorpion réveille l'esprit de la petite qui explique la réaction de son scorpion. Il ne se montre jamais en temps normal. Avait-il ressenti quelque chose de mauvais en Tony ? Où était-ce seulement sa peur à elle qui avait inquiété l'animal ?

Caitlyn n'a pas vraiment le temps de se poser davantage de questions. Ce que lui demande le Gryffondor la fait grincer des dents. En temps normal, sa répartie aurait été cinglante. Du genre "Oui en effet il me l'a dit. Enfin, il m'a surtout dit que c'était toi le père mais que tu étais aussi le frère". Mais tout ce qui sort de sa bouche, c'est de l'air vide de son. Caitlyn est petite, mais elle connaît le principe de l'inceste malgré sa difficulté à en comprendre totalement le sens. Ses parents lui ont vaguement expliqué une fois. Expliquant que c'était quelque chose de vraiment horrible.

-Même s'il savait parler il répondrait qu'il est sorti d'un œuf donc il n'a pas connu son père.
Elle fixe Anthony avec autant de suspicions que d'admiration. Puis il réitère sa question. Où veut t'elle l'autographe ? Elle regarde les affaires qui se trouvent dans ses bras. Ses livres de potions et de sortilèges ne sont pas des supports intéressants. Elle attrape donc un parchemin vierge qu'elle pose sur ses livres et lève les bras pour qu'il ait un support. C'est à ce moment que l'autre décide d'arriver. Le pigeon.

La baffe que lui met Tony fait rire Caitlyn. Elle rougit peut-être un peu mais rien de bien méchant. Elle retrouve vite ses couleurs quand le lion prend le parchemin et s'approche d'une table. Elle hausse les épaules et le suit. Une phrase sortie du cœur lui échappe. Mais elle ne s'attendait pas à cette réaction de la part du garçon. Elle baisse la tête.
-Mon grand frère, il pourra m'apprendre. Il… Est un peu absent cette année mais il a ses propres fantômes à gérer.. Enfin.. Peut-être que je n'utiliserai plus la magie et ne deviendrai jamais Auror et..

Cette idée la coupe dans son élan. Ne jamais réalisé son rêve ? Vraiment ? En voilà une drôle d'idée. Les yeux gris se relèvent lorsque il parle d'un deal. Pourquoi est-il devenu si gentil ? À t'elle loupé quelque chose ? Qu'est-ce qui s'est passé ?
-D'accord. Je n'arrête pas Poulard. De toute façon, je veux vraiment devenir Auror. C'est une des rares certitudes qui l'anime quant à son avenir. Caitlyn Cross. Répond-t-elle alors qu'il lui demande comment elle s'appelle.

Elle regarde Tony écrire et lorsqu’il lui rend le bout de papier, elle le récupère avec lenteur, comme si le fait de pouvoir le toucher n’était peut-être pas réel. Pourtant, quand sa peau touche le papier et que ses doigts se referment dessus, elle réalise que ce n’est pas juste un rêve. Elle glisse le parchemin dans ses livres sans lire. Elle ne veut pas voir tant qu’elle n’est pas seule. Elle a peur de sa réaction.

-Merci.. Je.. Lire ce soir. Il faut que.. Je.. J’ai des devoirs..

made by lizzou – icons & gif by tumblr



Nul besoin de savoir où tu vas, quand tu sais d'où tu viens

©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} Empty
Ξ Sujet: Re: Pour l'amour du sport(if) {PV Tony}   Pour l'amour du sport(if) {PV Tony} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Pour l'amour du sport(if) {PV Tony}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: