Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Le printemps de Comics 2021 : 10 albums à 5,99€
5.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Thème • PV • glitter & gold.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 783
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptyLun 5 Avr - 0:01

Peony & Viska.
We’re never gonna stop. We’ll always be on top. We’re serpents till we drop. We’re always gonna win, we are Slytherin! At Quidditch we’re the best. Better than all the rest. Don’t put us to the test. We’re always gonna win, we are Slytherins!
 Le mois de Juin était arrivé et avec lui, son lot de surprises. Si Peony souriait à nouveau depuis plusieurs mois, quand bien même sa petite histoire avec Alfie Hartley s’était terminée au mois d’avril sans qu’elle n’y voit d’inconvénient, elle s’était mis en tête de trouver le garçon brun qui faisait l’objet de la prophétie de la vieille Trelawney. Elle avait beau faire Divination, elle ne croyait pas souvent la vieille folle qui leur servait de professeur et avait, malgré tout, hâte d’arrêter cette option à la rentrée prochaine. Elle continuerait l’arithmancie sans souci, mais la divination, elle était sûre et certaine qu’elle l’abandonnerait, et savait qu’elle ne serait pas la seule. Elle se demandait d’ailleurs s’il y avait un seul élève de sixième ou septième année qui avait encore cette option après les BUSEs... Probablement pas, ou alors il était particulièrement fou.

Le premier jour de juin donc, Peony et le reste des élèves de l’école avaient reçus une invitation à un bal organisé par le Ministère de la Magie, le lendemain soir de leur retour de l’école. Si la rouquine avait d’abord froncé les sourcils, elle avait finit par se dire que ça ne pouvait être si horrible que cela, même s’il y avait probablement strangulot sous roche, il fallait bien l’avouer. Dès lors, elle s’était mise à la recherche d’une tenue. Cependant, c’était mal la connaître de penser qu’elle n’allait chercher que pour elle. Bien entendu, la rouquine étant qui elle était, elle s’était mise à prospecter auprès de sa sœur et de ses deux frères pour les forcer 1/ à venir au bal organisé par le Ministère et 2/ avec une tenue qu’elle aurait choisi. Car la jeune sorcière avait déjà une parfaite idée en tête, si Ash ronchonnait d’habitude qu’elle se préoccupait plus de Dahlia et Leopold que de lui, il finirait par vouloir que la rouquine de la famille Lloyd s’occupe de ses affaires et de leurs frères et sœurs plutôt que lui. Et le petit brun n’était sûrement pas au bout de ses peines. Fallait-il rappeler que la vert et argent avait la tête dure et était virée et bornée ? Si elle savait plus ou moins que Dahlia porterait n’importe quelle tenue qu’elle lui présenterait, que Leopold accepterait tant que ça ne froissait pas son image de beau gosse -franchement, la prenait-il pour une pèquenaude ?!-, Peony savait qu’Ash allait être le plus récalcitrant des trois, déjà parce qu’il avait cette manie de préférer les robes de sorciers aux costumes trois pièces et qu’il allait falloir qu’elle condamne son armoire qu’il ne la lui fasse pas à l’envers. Mais elle était prête à tout pour que son idée soit adoptée par toute la fratrie Lloyd. Et une fois que Peony avait une idée en tête, il était bien compliqué de la faire changer d’avis, c’était bien connu !

Bref, en ce premier dimanche de juin donc, Peony se réveilla sans se trouver particulièrement différente. On était dimanche, le cinq juin, elle n’avait de toute façon aucune raison de se trouver bizarre. Alors qu’elle se relevait, son regard fut attiré par sa couverture. Habituellement verte, elle arborait désormais la couleur rouge. Peony fronça les sourcils, et posa son regard sur Viska, endormie à ses côtés, avant de revenir sur la couette. « 'Ska... » Elle sentit son amie remuer, mais pas se réveiller. « Viska réveille toi, il y a un truc bizarre... » Son première réflexe aurait été de se lever et d’aller trouver Candys et/ou Alfie. Étant tous les trois préfets, peut-être qu’elle arriverait, avec l’aide des deux blonds, à trouver ce qui n’allait pas. Elle se leva finalement, ses doigts passèrent sur la couette puis le plaid, qui lui était passé de l’argent à l’or. « C’est quoi ce bordel ? J’adore le rouge, certes, mais depuis quand on a les couleurs des gryffondors ? » On était pourtant pas le premier avril, la vipère avait donc du mal à comprendre comment tout cela avait pu se passer. Elle se dirigea vers son armoire, et sorti un de ses uniformes. Tout comme les draps, les couleurs vertes et argent sur ce dernier avaient été remplacées par du rouge et de l’or. Pire encore, le Serpent vert était, lui aussi, devenu un Serpent rouge. « Par Salazar ! » Elle posa son regard sur son amie, désormais réveillée, et lui lit le lion sous le nez. « Un Serpent rouge ! Même sur l’uniforme ! Tu crois que... Oh j’espère que ce n’est pas une idiotie de Quino... » Car si elle aimait énormément le greco-argentin des Poufsouffle, elle n’était pas sure qu’il s’en sorte indemne. Il avait déjà été collé pendant un mois complet il y a peu, il n’avait pas envie de recommencer, voire pire, d’être collé jusqu’à la fin de ses études ou, carrément, d’être renvoyé avant ses BUSEs, si ?!
acidbrain


• 798 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.


Dernière édition par Peony Lloyd le Lun 5 Avr - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1079
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptyLun 5 Avr - 8:06

Glitter & GoldViska voyait le mois de juin avancer sans en ressentir aucune joie. Certes, elle serait bientôt débarrassée des examens – et depuis le temps qu’elle se triturait le cerveau pour avoir des notes correctes, c’était plutôt un soulagement – mais les vacances arrivaient aussi, et avec elles le bal du Ministère. Contrairement à tous ses autres camarades, Viska était sommée de se rendre à cette soirée. La raison de ceci était encore assez obscure : sa tante lui avait promis de le lui expliquer plus tard de vive voix. Comme si cela ne suffisait pas, Jensen allait devoir se rendre à un stage d’un mois et demi...

Elle avait essayé de prendre cette nouvelle du mieux possible – après tout, c’était positif pour son petit ami vu ses projets professionnels – mais elle savait qu’il allait lui manquer, même à son corps défendant, et elle regrettait de ne pas avoir le même genre de plan pour s’occuper durant cette période. Oh, Myrielle allait l’entraîner ! Elle n’allait sûrement pas chômer ! Seulement, ce qu’elle aurait vraiment voulu, ça aurait été de faire un stage d’observation au Ministère pour découvrir les coulisses de son futur métier. Le père de Jensen aurait pu lui arranger ça, supposait-elle, mais ce serait revenu à admettre auprès de son petit ami qu’elle voulait entrer dans l’équivalent magique de la police… En outre, elle était encore mineure – pour quatre mois et quelques – et sous protection à cause de Nathan, pas l’idéal pour faire un stage crédible. Elle gardait quand même l’idée pour l’été suivant histoire de ne pas être dépourvue comme c’était le cas pour les vacances prochaines.

La Serpentard avait quand même monté quelques plans discrets pour l’été, envoyant des messages à tous ses amis pour planifier des sorties. Elle aimait le dojo Symphonie mais elle aurait besoin de s’aérer aussi ! Seule contrainte : il fallait qu’un adulte soit toujours présent à proximité pour qu’elle ne se fasse pas de nouveau enlever. Pour le moment, elle devait passer une semaine avec Prudence et sa mère dans un lieu de villégiature encore inconnu – mais pas en Irlande, ni en Écosse, le but étant de voir un peu d’autres paysages -. Myrielle ainsi que ses parents avaient déjà donné leur accord, ça faisait toujours un truc de mis en place qui ressemblait à des vraies vacances. En plus, elle n’avait pas pu passer beaucoup de temps avec Prudence l’année écoulée, ça leur ferait le plus grand bien de se retrouver pour mettre au point l’avenir de la BAM et se raconter tous les derniers cancans.

En attendant, ce matin-là, Viska dormait, plongée dans d’agréables rêves sur des vacances qu’elle ne vivrait jamais les autrices confirment, son inconscient avait eu le bon goût cette nuit-là de lui épargner des cauchemars. Bien qu’elle trouva parfois les songes heureux tout aussi décevants car, lorsqu’on s’en réveillait, la réalité était toujours aussi pourrie que la veille. N’ayant aucune envie de sortir de son rêve pour atterrir de plein pieds dans tout ce qui faisait sa vie (dont elle n’appréciait pas grand-chose donc), elle fit d’abord la sourde oreille à la voix de Peony, se raccrochant à des lambeaux de sommeil comme un noyé à sa bouée de sauvetage.

Peony insista et Viska râla… « Hum… quoi encore ? Je faisais un super rêve… laisse-moi dormir... » Elle remit la couverture par-dessus sa tête, le nez dans les coussins, tout en sachant qu’à compté du moment où elle avait parlé, c’était fichu… elle n’allait pas pouvoir se rendormir et retrouver le pays des songes si facilement. Elle soupira en se disant, comme souvent quand elle ouvrait les yeux le matin, qu’elle était maudite. Enlevant la couverture de sous son nez, elle s’aperçut assez vite qu’un truc clochait sans voir immédiatement ce que c’était précisément. Elle cligna des yeux et réalisa que tout était trop… rouge ?

Elle se redressa brusquement, le cœur battant. S’il y avait bien un truc qui figurait dans la liste des choses qu’elle détestait depuis son enlèvement, c’était les subits changements de décor. « C’est notre chambre ?! » demanda-t-elle précipitamment d’une voix angoissée avant de repérer certaines de ses affaires : sa boîte à bijoux était sur la coiffeuse qu’elle partageait avec Peony, ses potions étaient sur le chevet avec le dernier roman qu’elle lisait le soir pour se détendre avant de dormir. « On n’a pas bougé... » constata-t-elle platement, rassurée néanmoins d’être toujours au même endroit que quand elle avait fermé les yeux la veille.

Passant la main dans ses cheveux emmêlés et bouclés, elle continua de regarder autour d’elle sans pour autant quitter le lit. Elle avait sa peluche dans les bras et elle réfléchissait rapidement à ce que tout ceci pouvait signifier. Peony lui mit un uniforme sous le nez mais Viska ne répondit pas tout de suite, enroulant une mèche autour son index pensivement. « C’est forcément une blague… mais ça ne ressemble pas vraiment au style de Quino, c’est pas assez bruyant. » Encore que ça le deviendrait peut-être quand certains Serpentard se réveilleraient au milieu de tout ce rouge. C’était le genre de blague qui n’allait clairement pas plaire à tout le monde. « Et puis, qui aurait pu faire ça ? C’est forcément quelqu’un de chez nous puisque je suppose qu’il faut qu’ils soient entrés dans la salle commune pour lancer le sortilège ou la métamorphose… à ton avis c’est quel genre de magie qui fait ça ? » Elle passa les doigts sur la couverture qui avait exactement la même texture qu’avant si ce n’est qu’elle avait changé de couleur.

« De toute façon, on est dimanche. On n’est pas obligé de mettre notre uniforme. » Ce serait un poil trop bizarre de revêtir les couleurs de Gryffondor après cinq ans à porter celles des vipères - même si elle aimait le rouge -, à choisir elle aurait préféré changer d’animal, les lions ayant sa préférence sur les serpents. Rejetant la couverture, Viska sortit du lit. Les nuits devenant plus chaudes, elle portait simplement un tee-shirt en coton qu’elle avait acheté volontairement trop grand sur lequel figurait une citation Disney (If you can’t say something nice, don’t say nothing at all du film Bambi, il y avait d’ailleurs un petit Panpan dans un coin). Cette tenue laissait une vue imprenable sur ses jambes mais en général il n’y avait que les filles de son dortoir pour les voir puisqu’elle faisait de gros efforts de décence dans la salle commune pour Jensen. Elle alla prendre sa brosse à cheveux pour discipliner ses boucles tout en commentant : « Je ne sais pas qui est responsable de tout ça, mais il va passer un sale quart d’heure. McGo’ n’est pas connue pour son sens de l’humour ». Vu qu’elle lui mettait une pression de folie depuis son enlèvement, Viska pouvait en témoigner. La directrice de l’école était une super sorcière mais pas une rigolote : elle allait retrouver le coupable et lui faire passer l’envie de recommencer.

1 157
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 783
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptyLun 5 Avr - 9:41

Dormir avec Viska était devenue une habitude depuis mars et Peony ne savait pas encore comment elles feraient l’an prochain. Mais comme la question ne se posait pas pour le moment, Peony avait décidé de la reléguer jusqu’à la rentrée prochaine. Avant cela, il y avait les vacances d’été, et le stage qu’elle avait décroché aux Mille et Une Symphonies de la Mode, ce qui lui permettrait de voir Viska plus souvent cet été, même si cela voulait dire qu’elle passerait des journées loin de sa soeur. « Oh, désolée ! Tu faisais des rêves cochons avec Jensen ? » La rouquine pouffa, se moquant allègrement de son amie. Elle savait bien que l’annonce du stage du brun avait plongé le couple dans un drôle d’état, mais l’esprit de son meilleur ami était bien trop torturé pour que la rousse puisse le comprendre. « Vous êtes vraiment incorrigibles, tu le sais ça ? Je suis sûre qu’il va être ultra chiant pendant son stage, si vous ne pouvez pas vous voir du tout. » Un mois et demi sans sexe ? Il allait être imbuvable. Fallait-il rappeler dans quel état il était quand ils étaient revenus des vacances d’hiver après une semaine seulement de débauche ? Clairement, Peony préférait éviter d’y penser.

La préfète des verts et argents hocha vigoureusement la tête à la question de la blonde avec qui elle partageait un lit depuis son retour à la vie normale. Toutes leurs affaires étaient là, la ribambelle de potions de Viska également, même si la rousse se doutait qu’elle n’aurait pas été contre la disparition d’un ou deux flacons. « Tu ne croyais quand même pas qu’on aurait transplané ou je-ne-sais-quoi pendant la nuit ?! » La galloise trouvait cela un peu trop gros, mais nul doute que Viska ne serait pas la seule à penser qu’ils avaient changé de maison. Voire d’école ou même pire, de pays voire de continent. L’idée fit cependant frissonner la jeune femme, tout de même pas rassurée par cette hypothèse. Qui serait capable d’une telle chose, si cela s’était avéré vrai ? Magicis Sacra n’y gagnerait rien du tout, et les faire se volatiliser après avoir tenté de les acheter ne jouerait clairement pas en leur faveur... Non, ils n’étaient pas assez bêtes pour cela... Quoi que, ils avaient bien trouvé normal et parfaitement sain l’idée d’aider Nathan Symphonie a kidnapper sa fille alors qu’il voulait faire d’elle sa compagne et que tout, dans cette histoire, était à vomir.

A la remarque de Viska, Peony fronça les sourcils et leva l’index avant de reprendre : « Pour le moment... Qui sait ce qui nous attend quand on va passer la porte du dortoir ?! » Parce qu’après tout, pour le moment, elles étaient encore plus ou moins à l’abris. Leurs camarades de dortoir dormaient encore, même si certaines commençaient à gigoter dans leurs lits. « Oh, attends ! Je vais demander à Dahlia. » La rouquine se rua sur son sac à dos, d’où elle sortit sa tablette magique. Elle pianota rapidement, avec une aisance qui contrastait clairement avec la gaucherie dont pouvait faire preuve son meilleur ami par exemple, et envoya un message à sa sœur. Ces tablettes avaient révolutionné les moyens de communication des jumelles depuis la fin janvier et Peony en était ravie. En attendant la réponse de sa sœur, elle écouta Viska tenter de trouver qui aurait pu aider Quino à accomplir son méfait, s’il était bien de lui. La rousse se rassit au bord du lit, tentant de trouver une réponse. « Et bien, il a son frère et sa sœur ici, et puis Lucrecia et Thiago, même s’ils préfèrent surement se sauter dessus que nous peindre en rouge... » Elle pouffa avant de reprendre un peu son sérieux, sachant pertinemment qu’elle poussait un peu trop parfois le bouchon concernant les argentins. Mais en même temps, ils lui donnaient matière à le faire, que voulez-vous ! « Thomé peut-être ? Il n’a pas l’air très honnête... Mais je ne sais pas s’il connaît Quino. Ou alors les septièmes années ? Mais Candys va les tuer si c’est eux, et à part Alfie et éventuellement Harvey, les autres -mon frère y compris- sont trois coincés pour ça... » Kostas était relativement discret, il passait même peu de temps avec sa fratrie et sa cousine de ce que Peony pouvait voir; Noé était Noé, bien qu’elle avait du mal à comprendre ce qu’il se passait avec Erin et Leo… Il était plus occupé à courir les filles qu’à faire des farces. « Un sortilège je pense ? Comme celui pour se teindre les cheveux ? Mais genre, une version beaucoup plus puissante... peut-être un mélange des deux, ou de potions ? » Elle ne savait pas, et même si elle avait des bons résultats, elle ne voyait pas Quino capable d’autant de pouvoirs magiques par lui-même. Et surtout, fallait-il rappeler qu’il était plus souvent collé et mis à l’écart en cours de potions que premier de la classe ?

Peony reposa son regard sur sa tablette, faisant claquer ses ongles sur l’écran, attendant désespérément une réponse de sa sœur. Peut-être dormait-elle encore ? C’était assez étrange, mais Peony pouvait éventuellement le comprendre, bien que cela ne l’arrangeait absolument pas.  « Je ne comprends pas, on n’est pourtant pas le premier avril, ça n’a ni queue ni tête ! » Alors que Viska se levait, Peony elle, regardait la couverture et les rideaux de leur lit double. Elle ne comprenait vraiment pas. Puis la blonde se leva, et se mit à se coiffer, bien trop calme au goût de la rouquine. Cependant, elle marquait un point, McGonagall allait être furieuse. « J’espère vraiment que ce n’est pas Quino. Sans les BUSEs, même si ce n’est pas grave en soit, imagine s’il est… expulsé. » La galloise aimait sincèrement son ami, et même si parfois elle ne comprenait pas comment il agissait, elle n’avait pas spécialement envie de le voir se parjurer juste pour une petite blague. « On s’habille et on va voir ce qu’il se passe en bas ? Ca m’étonne que Candys et Lucas n’aient pas encore convoqué tous les préfets pour une réunion de crise… Sauf si ce n’est que chez nous… Pourquoi Lila ne répond pas ?! » Même si, comme le disait Viska, on était dimanche, donc c’était un peu moins urgent, sans doute, de retrouver chacun ses couleurs.
acidbrain


• 1 041 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1079
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptyLun 5 Avr - 10:09

Glitter & Gold« Même pas… » Marmonna-t-elle en réponse à son amie tout en sortant la tête de son coussin dans un soupir. « J’suis bien plus en manque de romantisme qu’en manque de sexe, et c’est pas prêt de changer si tu veux mon avis. » déjà que son couple n’était pas au point dès qu’il s’agissait de faire autre chose que de coucher, mais en ne se voyant pas pendant des semaines, ça allait être pire. Ce serait peut-être un peu différent si Jensen prenait la peine de maîtriser la technologie, ils auraient pu faire des visios et être tendance avant l’heure, mais son petit ami était extrêmement réfractaire à tout ce qui ressemblait à des objets moldus. Ne sentant pas en lui une grande ferveur épistolaire non plus, ce serait le silence radio (ou presque) pendant six semaines… s’ils parvenaient d’ordinaire à ne pas être totalement au niveau zéro du romantisme parce qu’ils étaient quand même très proches, Viska était sûre qu’ils allaient réussir à l’atteindre pendant l’été. Cela dit, il ne servait à rien d’exprimer tout ça à Peony : non seulement elles en avaient déjà un peu parlé mais en plus les adolescents, Jensen compris, n’avaient aucun contrôle là-dessus. Comme d’habitude depuis six mois, à part subir, elle ne pouvait rien faire. Elle commençait presque à s’habituer de faire semblant de sourire bien qu’elle ne sache pas trop si c’était une bonne chose finalement, ni si grand monde était dupe. Elle n’avait jamais été bien douée pour dissimuler ses pensées.

« Je suis sûre que ça ira pour Jensen, il sera occupé, et puis c’est moi qui suis accro, pas l’inverse. » Parfaitement réveillée et parfaitement déprimée, Viska soupira mais conserva un air placide bien qu’elle sentît son cœur se serrer dans sa poitrine, comme à chaque fois qu’elle évoquait les sentiments qu’elle éprouvait pour son petit ami. Elle avait bien compris cependant que ce n’était pas à ça que Peony faisait référence, mais la blonde ne voyait pas pourquoi Jensen serait beaucoup plus ronchon que d’habitude alors qu’il serait en train de faire un stage dans l’équipe qu’il visait. Il aurait bien d’autres choses à penser qu’à leurs ébats et elle avait indéniablement toujours été plus portée sur la chose que lui. Pour elle, six semaines, ça allait être infernal en manque de romantisme et de sexe, bonjour les vacances : elle n’était pas sûre d’avoir passé un temps si long sans au moins flirter depuis qu’elle était entrée dans l’adolescence ! Mais bon, tromper Jensen n’était pas une option envisageable, donc elle prendrait son mal en patience – elle n’était pas complètement sauvage quand même ! -.

« J’ai vu des trucs plus bizarres que ça, crois-moi. » répondit Viska en fronçant brièvement des sourcils, se souvenant bien malgré elle que la dernière fois que son décor avait brusquement changé, elle avait été emportée par la magie de MS jusqu’entre les mains de Nathan. Elle frissonna, des sensations ressurgissant qu’elle repoussa fermement en changeant de position. « C’est vrai. » admit-elle néanmoins au sujet de ce qui se passait peut-être en dehors de leur chambre. Elle jeta un bref coup d’œil à leurs camarades encore endormies – les veinardes – mais s’en désintéressa presque aussitôt. Comme la plupart des personnes atteintes de stress post-traumatique dixit doctissimo, ça vaut ce que ça vaut, Viska avait peu à peu perdu contact avec son environnement et évoluait dans une forme d’anesthésie émotionnelle destinée à la protéger des flash-back intempestifs qui lui avaient pourri la vie ces derniers mois. Pourtant, en dehors de Peony, personne ne pouvait vraiment le constater car dans la journée, elle parvenait à être un peu plus présente parce qu’elle a seize ans et que son mec c’est le centre de son monde. Viska ignorait ce que la rousse en racontait aux autres, à vrai dire elle s’en fichait puisqu’elle ne faisait pas exprès d’être dans cet état. Tant que personne n’organisait une table ronde de tous ses proches pour qu’elle se réveille, c’est que ça devait encore être raisonnablement supportable on en reparle dans trois mois.

Peony, beaucoup plus préoccupée par sa découverte matinale, envoya un message à Dahlia tout en lui parlant et même si elle ne partageait pas sa fébrilité, Viska l’écouta avec attention. Elle réfléchit aux suppositions de la rousse mais ne put abonder dans son sens : elle ne voyait pas du tout Valentina, Lu’ ou Thiago tremper dans un plan pareil ! « Tu crois vraiment qu’ils se rendraient complices d’un truc pareil ? Ça m’a pas l’air d’être leur genre… c’est beaucoup trop... » Elle chercha ses mots et conclut : « Gratuitement provocant. Valentina n’a sûrement pas envie de passer toute sa troisième année en colle », pas plus que les autres, mais de tous les noms cités, la petite sœur de Quino paraissait la complice la moins probable du lot. « Ce serait peut-être plus le genre de Thomé, après tout il adore faire des blagues aussi. » Qui sait, les deux s’étaient peut-être associés ? Mais Viska n’était pas sûre qu’il faille ajouter de l’huile sur le feu alors que Peony paraissait vraiment inquiète que le coupable soit leur ami.

La magie utilisée paraissait puissante… et Viska se dit qu’il serait bon qu’elle rassure Peony car plus les minutes passaient et moins elle croyait que c’était Quino. Cela ne lui ressemblait tout bonnement pas. « Tu sais, je ne crois pas que Quino aurait eu le niveau pour lancer des sorts pareils. On n’a même pas encore nos BUSES et c’est quand même toute la chambre… et sûrement toute la salle commune… en plus c’est un garçon, il ne peut pas monter chez les filles, même s’il arrive à entrer dans Serpentard. » Elle interrompit sa séance de coiffure pour poser une main rassurante sur celle de son amie et la presser. « Laisse-lui le temps de te répondre quand même. » dit-elle ensuite au sujet de Dahlia qui ne répondait pas. « Si tu veux… mais est-ce qu’on met du rouge quand même histoire de ? Ou alors est-ce qu’on met du vert pour aller à contre courant de la blague ? » Définir comment elles s’habillaient, voilà la vraie priorité du moment et voilà quelque chose dans laquelle elle se sentait investie !

1 049
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 783
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptyLun 5 Avr - 21:29

La rousse leva les yeux au ciel à la réponse de son amie. Fallait-il qu’elle lui rappelle qu’elle n’avait pas choisi le meilleur garçon de l’école pour une relation romantique ? Non pas que Jensen en soit complètement incapable, après tout, Viska lui avait tout de même raconté les moments qu’ils avaient passé à Pré-au-Lard. Alors oui, ce n’était pas le plus romantique du monde, mais il savait tout de même faire quelques efforts ! Et le bracelet avec le coeur voulait bien dire quelque chose, non ? Pas pour Viska visiblement, car elle se butait et se bornait à dire toujours la même chose. Cela ne tarda d’ailleurs pas à arriver, quand elle précisa qu’elle était celle qui était accro et non pas l’inverse. Peony souffla bruyamment, avant de répondre : « Oui oui, je sais, Victoire et moi on ment, et le coeur n’est là que pour faire joli. » Blasée, Peony ? Si peu enfin ! Elle ne comprenait pas pourquoi Viska mettait aussi peu du sien pour comprendre que Jensen tenait à elle. Bien évidement, la rouquine n’était pas du tout dans l’esprit de son meilleur ami, mais après cinq ans, elle espérait bien le connaître un minimum. S’il n’aimait pas Viska, à quoi cela lui aurait-il servit de rester avec elle après son enlèvement ?

Elle fronça les sourcils à la remarque de l’écossaise, presque en colère d’entendre Viska dire ça. Mais pas contre la blonde, bien entendu, mais envers son père pour tout ce qu’il avait fait, tout ce qu’il avait voulu faire, tout ce qu’il avait ne serait-ce que penser faire. Elle chercha la main de la blonde, qu’elle pressa doucement dans la sienne en lui adressant un petit sourire, pour tenter de la réconforter un petit peu. « Je sais, mais regarde, toutes nos affaires sont là, les filles dorment encore… On ne peut pas faire transplaner une pièce entière sans que personne ne s’en rende compte ou se réveille… Quelque chose serait tombé, se serait brisé… On a des tonnes de bouteilles en verre. » Donc forcément, si quelque chose était arrivé, si la pièce avait vraiment été bougée dans son entièreté, toute magie impliquée ou non, quelqu’un se serait forcément réveillé, quelqu’un aurait forcément senti quelque chose, ou peut-être vu quelque chose. Cela étant, tout cela n’aidait absolument pas Peony à comprendre ce qu’il se passait. Son message envoyé à sa soeur jumelle, la vipère tenta de trouver toutes les explications possibles. Quino était un farceur né, il avait toujours adoré faire des blagues, mais en effet, elle voyait mal un membre de sa famille ou les deux argentins prendre part à tout cela. C’était trop risqué, sauf s’ils voulaient gagner un aller simple pour retourner à Castelobruxo. « Non tu as raison. Et Lu et Thiago seraient renvoyés à Castelobruxo, avec un sacré dossier sur le dos malgré tout… Ou alors, ils seraient forcés de rester pour être sur la surveillance de McGo’ ? » Au final, elle ne savait pas vraiment laquelle des deux options était la meilleure pour les argentins. Mais Viska avait raison, aucun des quatre argentins slash greco-argentins n’avait sûrement pris part à tout cela. « Mais si ce n’est pas Quino, qui alors ? J’ai quand même du mal à voir Thomé faire ça tout seul, et puis, pour quelle raison ? Je ne vois vraiment pas qui… Oh, attends, comment elle s’appelle, la Gryffondor qui fait pas mal de blagues ? Tu sais, celle qui s’est retrouvé dans le lac, avec Alfie ? » Non, Peony n’était pas jalouse, loin de là. Contrairement à ce qu’elle avait pu ressentir pour son frère, elle avait sincèrement aimé Alfie sans la moindre jalousie… Sauf quand on parlait de Victoire, mais c’était essentiellement parce que la blonde était censée être l’une de ses plus proches amies et qu’elle savait pertinemment ce que la rousse ressentait pour le blond.

Alors qu’elle faisait claquer ses ongles sur une tablette désespérément éteinte, Viska lui fit la remarqua qu’elle devrait peut-être donner un peu de temps à sa soeur et elle posa brutalement sa tablette sur le lit, juste à côté d’elle. « Oui, oui… » marmonna-t-elle, mais en même temps, elle était tellement impatiente de savoir si cela ne touchait que Serpentard, pire que leur dortoir, qu’elle avait besoin d’une réponse. Elle hocha ensuite positivement la tête à la question de Viska. Porter du rouge pour aller avec tout cela ne la dérangeait pas. « Moi j’aime beaucoup le rouge, ça va bien avec mes cheveux. Je pense que je porterais du rouge au Ministère d’ailleurs… Et Dahlia aussi, vu que c’est moi qui choisit ses tenues. Par contre, pour Ash, je vais devoir trouver quelque chose, hors de question qu’il vienne avec ses robes de sorcier. Il ne trouvera jamais une copine avec cet accoutrement. » Et si elle avait gardé le secret de son coup de coeur pour Lucrecia -certes, elle l’avait dit à Dahlia, mais elle n’avait aucun secret pour Dahlia, donc ça ne comptait pas vraiment, si ?- il était cependant impensable que son frère reste tout seul toute sa vie. Et peut-être que Lucrecia n’était pas faite pour lui, ou peut-être qu’ils se trouveraient plus tard, mais Peony espérait bien mettre toutes les chances du côté de son petit frère chéri. Ouvrant son armoire, elle sortit une robe rouge, mais également un pull et une jupe noire, et jeta tout sur le lit. « Robe ou jupe ? Tu vas mettre quoi toi ? Tu as pas mal de rouge aussi. Dommage que les serpents ne se soient pas transformés en lion, pas vrai ? » Elle esquissa un petit sourire, sachant pertinemment que son amie avait une phobie des reptiles. Si elle ne les avaient jamais vraiment aimé avant, maintenant, depuis qu’elle était de retour, c’était encore pire. Et Peony ne pouvait absolument pas lui en vouloir. « J’ai hâte de voir la tête de Jens’ ! » Car il était très attaché à son vert et argent. Mais en même temps, Serpentard avait gagné la coupe et il avait un super stage qui arrivait, alors peut-être s’en fichait-il ? C’était possible.
acidbrain


• 1 009 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1079
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptyMar 6 Avr - 12:09

Glitter & GoldViska ne faisait pas du romantisme une priorité, preuve en était qu’elle s’était longtemps contenté de flirter de ci, de là, sans se mettre en couple. Elle aurait même probablement continué à éviter ses sentiments pour Jensen si Nathan n’était pas venu foutre le bordel dans sa vie, et elle n’avait pas vraiment mal pris sur le moment que son petit ami ne réponde pas à sa déclaration – en partie parce qu’elle était pourrie, en partie parce qu’elle savait le peu d’appétence de Jensen pour l’aspect sentimental de leur couple -. Ce qui amenait la blonde à rêver d’une façon bien plus fleur bleue que d’ordinaire était qu’elle avait vu s’effondrer tous ses espoirs de sorties pendant les vacances avec Jensen (alors qu’elle pensait avoir été raisonnablement réaliste dans les dits espoirs au départ) et qu’elle sentait que ce serait difficile pour elle qu’ils soient séparés pendant si longtemps mais t’as encore rien vu ma chérie. La blonde aurait aimé avoir quelque chose à se raccrocher, pas un objet comme son bracelet, mais un souvenir… si ceux de sa semaine de torture pouvaient revenir la hanter, un moment doux et heureux pourrait bien venir compenser, non ? Enfin… tout ceci resterait théorique, d’autant que depuis l’épisode de sa déclaration début mars, elle n’avait jamais reparlé de ses sentiments à Jensen. Elle ne s’en cachait pas, elle ne voyait juste pas l’intérêt de s’appesantir dessus puisque seul le silence lui répondrait.

La blonde était résignée. Lutter contre Nathan avait volé toutes ses ressources, elle n’en avait plus pour le reste, surtout qu’il fallait en permanence qu’elle veille à ne pas s’évanouir et se laisser déborder par les flash-back de sa séquestration. Pourtant, elle répondit quand même à la remarque moqueuse de Peony car elle ne voulait pas laisser son amie s’agacer pour rien. « Je ne crois pas que vous mentiez puisque vous pensez vraiment ce que vous dites, et le bracelet compte évidemment… mais ça fait trois mois Peo’... S’il partageait mes sentiments, il me l’aurait dit depuis le temps, non ? Et ce n’est pas parce qu’il ne m’aime pas autant que moi je l’aime que ça veut dire qu’il n’éprouve rien… Il n’est juste pas amoureux. Et c’est comme ça, on n’y peut rien, ce serait pire s’il me mentait de toute façon. » Elle aimait mieux la situation actuelle à des demi-vérités, au moins elle ne se berçait pas d’illusions cruelles. Même dans le rêve dont Peony l’avait tiré, son imagination restait mesurée, n’embellissant que ce qui pouvait l’être. Tout pouvait devenir romantique dans un cadre approprié mais ce serait plus probablement avec Prudence qu’elle irait sur une jolie plage de sable chaud et non avec Jensen.

Se préoccupant cependant du problème plus immédiat du changement de couleur environnant, elle fit la remarque qu’elle avait déjà vécu des voyages impromptus, référence évidente à son enlèvement : une seconde elle était dans le couloir menant au cours de divination et la suivante elle était dans une cabane de pêcheur au milieu de rien. « Oui… on est toujours au même endroit… c’est la pièce qui a été changée » confirma-t-elle à voix haute pour rassurer Peony : elle n’était pas en plein flash-back même si ça avait failli arriver sous le coup d’une brève mais vive angoisse en voyant leur chambre transformée. Viska se fit la remarque pour elle-même qu’elle devait vraiment passer pour la pire flipette de l’école depuis son enlèvement : elle avait peur de tout, tout le temps. Ça l’épuisait, mais elle se disait parfois que ce devait être sacrément fatiguant pour les autres aussi.

Étant posé qu’elles étaient bien dans leur chambre, restait à savoir qui était responsable de ce changement de couleur. Viska écarta la théorie que cela puisse être un coup de Quino, pour plusieurs raisons ça ne lui paraissait pas être le genre du jeune homme. « Je ne sais pas ce que leur ferait McGo’… mais eux non plus, et je ne les vois pas prendre le risque. Trop incertain. » Elle était peut-être mal placée pour critiquer ceux qui s’opposaient à la directrice alors qu’avec Jensen ils bravaient le règlement depuis des mois (le capitaine séchant pour venir dans ses options à elle), mais ça lui paraissait assez stupide comme comportement. Jensen et elle avaient de bonnes raisons d’agir comme ils le faisaient, ce n’était pas comme si les adultes s’occupaient beaucoup de ses évanouissements et autres crises… là, c’était gratuit, une simple farce qui allait mettre en rogne l’ancien professeur de Métamorphose. Elle plaignait les coupables, ils allaient manger. On l’avait quand même menacée, elle, de la priver de sa recommandation parce qu’elle était déprimée ! Alors des petits farceurs de cet acabit… elle ne donnait pas cher de leur peau.

« Heu… attends... » Viska réfléchit : en fille populaire et extrêmement sociable, elle connaissait quasiment les noms de tout le monde dans le château. Cela dit, elle s’était refermée sur elle-même ces derniers mois, l’exercice de mémoire lui prit donc quelques secondes. « Lola ? » avança-t-elle, hésitante. Si Quino n’était pas assez expérimenté pour ce type de blague, Thomé l’était encore moins vu qu’il n’était qu’en quatrième année, et dans les élèves plus âgés, il y avait effectivement Lola et Tony parmi les blagueurs impénitents. « Pourquoi tu penses plus à elle en particulier ? Parce que c’est une fille ? Parce qu’il y a Tony aussi… mais cela dit, il est comme Quino, il aime quand ça fait du bruit, là c’est plus… subtil ? » proposa-t-elle en se faisant la remarque que chaque personne serait variablement touché par cette blague. Elle, par exemple, passé la première surprise, ça ne lui faisait ni chaud, ni froid. Remarquez, elle n’était pas sensible à grand-chose ces derniers temps, mais même avant son enlèvement, ça ne l’aurait pas traumatisé de voir sa salle commune rouge le temps de quelques heures.

Et comme elles ne pouvaient aller guère plus loin dans leurs spéculations, Viska proposa de s’inquiéter de comment elles allaient s’habiller à la place. « J’aime bien aussi le rouge… même si je porte surtout du vert pour faire plaisir à Jens’. » Autant elle avait un réel souci avec les serpents, son dégoût s’étant transformé en phobie, autant le vert ne la dérangeait pas. Certains tons allaient même très bien avec ses boucles blondes et sa peau pâle. « Mais ma robe de bal sera dans des tons gris anthracite pour changer de celles des bal à Poudlard justement. » Puis, son instinct de commère se réveillant – même s’il n’était pas aussi au taquet qu’il le devrait -, elle revint sur la question du petit frère de son amie. « Ash va y aller avec Dominique tu penses ? Ils sont plutôt proches, non ? Et puis, surtout, elle va y aller à ce bal, Vic’ m’a dit qu’elle n’aurait pas le choix, donc tant qu’à faire… autant qu’ils y aillent ensemble comme à Noël. » Viska ne savait pas s’il y avait anguille sous gravillon entre les deux Poufsouffle – Vic’ avait l’air de penser que oui en tout cas -, mais quoi qu’il en soit réellement, se rendre à un bal avec un ou une amie était une norme. C’était même ce qu’elle avait toujours connu puisqu’elle s’était mise en couple avec Jensen une semaine après le bal.

« Jupe ? » proposa-t-elle en ouvrant sa malle et en sortant une petite jupe plissée d’un beau rouge foncé. « Avec un chemisier blanc peut-être ? Ou alors, moins sage, un petit top ? » demanda-t-elle à Peony, attendant son opinion. Quant à Jensen… « Pas moi, je doute que se réveiller dans du rouge le mette de bonne humeur. » Même si ça ne changerait peut-être pas grand-chose au programme de la journée. Viska avait prévu de réviser histoire de ne pas se planter aux examens. Elle avait à peu près retrouver un niveau scolaire correct grâce aux efforts conjugués de tous ses amis, il ne lui restait plus qu’à prouver qu’elle était capable de se débrouiller une fois seule devant ses parchemins !

1 353
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 783
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptyMar 6 Avr - 22:02

Peony leva les yeux au ciel suite à la remarque de Viska. Elle ne comprenait pas pourquoi la blonde se bornait autant à penser que son petit ami se fichait complètement d’elle et n’etait avec elle que pour le côté physique de leur relation. Elle savait bien qu’elle ne l’avait pas vu pendant les six jours où elle était captive de son père, mais Peony lui avait tout raconté. Elle ne pouvait pas dire qu’elle ne savait pas ! « Mais c’est un mec Viska ! Et en plus, c’est Jensen ! Je te rappelle que c’est le mec le plus coincé du monde niveau sentiments, et que si tu ne lui avais pas sauté dessus en décembre il serait toujours puceau ! » Sa voix était montée dans les aigus au fur et mesure qu’elle finissait sa phrase, la colère transparaissant dans ses mots et sur son visage. Elle fronça les sourcils et croisa les bras sous sa poitrine, boudant à moitié. Elle pouvait comprendre que Viska ne soit pas des plus enjouées mais elle avait énormément de mal à comprendre pourquoi elle était persuadée que Jensen se fichait totalement d’elle. Il la collait comme Winnie collait son pot de miel depuis février !

Heureusement, Viska ne fit pas de crise. Peony était, certes, devenue une pro pour la faire revenir sur la terre ferme, mais elle n’était pas sûre de pouvoir réussir cette tâche si jamais la blonde devenait un peu trop… Violente ? Bruyante ? Souvent, elle tuait les crises dans l’oeuf en prenant la jeune femme dans ses bras, en lui faisant sentir sa présence. Elle était là, avec elle, à ses côtés. Elle ne risquait donc plus rien. Elle esquissa un sourire en la voyant lui assurer qu’elles n’avaient pas changé de pièce et que seuls les tissus avaient été modifiés. Ouf ! Le pire avait été évité et Peony devait bien avouer qu’elle était plutôt contente de ne pas avoir à gérer une crise dès le réveil. Cela était déjà arrivé, et à part attendre que cela passe, il n’y avait pas souvent grand chose à faire. En plus, les garçons ne pouvant pas venir dans les dortoirs des filles, elle ne pouvait pas aller chercher Jensen pour qu’il réconforte sa belle…

Pour ce qui était des potentiels acolytes de Quino, si tant est qu’il était le protagoniste de toute cette histoire, la rouquine devait bien admettre que tous les Serpentard liés de près ou de loin au greco-argentin risquaient gros s’ils avaient trempé dans cette histoire. Heureusement, Viska retrouva rapidement le nom de la gryffondor à qui la galloise pensait. « Oui, voilà ! » s’exclama-t-elle, alors que Viska lui donnait le nom de la Gryffondor adepte des farces. « Elle a sa petite réputation chez les préfets, et comme tu l’as dit, un garçon n’aurait jamais réussit à venir jusque dans nos dortoirs... Donc, il faut bien que ça soit une fille, CQFD. Par contre, je ne sais pas comment elle aurait pu entrer dans notre salle commune ni même si elle connaît Quino... » Et Peony était prête à jurer que cela n’avait absolument rien à voir avec Alfie, même si elle savait qu’il s’était retrouvé presque nu dans le lac avec cette sixième année… Non, elle n’était pas du tout jalouse, merci bien. Toute son histoire avec son camarade préfet avait été très intéressante et particulièrement divertissante, mais elle n’avait pas de sentiments plus prononcés que cela pour le septième année. Elle l’aimait énormément, bien entendu, et peut-être serait-elle capable de remettre le couvert si jamais il revenait auprès d’elle, mais c’était tout !

A la remarque de la blonde, Peony esquissa un petit sourire mutin, posant des yeux brillants sur son amie. « Quelle petite amie attentionnée. Qui êtes-vous et qu’avez vous fait de Viska Spingate ? » Elle pouffa, allant se poster aux côtés de la blonde pour lui donner un petit coup de coude dans les côtes. Rien de bien méchant, elle taquinait souvent l’écossaise de cette façon depuis le mois de janvier de toute manière. « C’est ta tante qui l’a faite ? Si tu savais comme j’ai hâte de faire le stage ! En plus, si jamais ça coïncide avec les moments où tu es là, on pourra manger ensemble ! » Et vu que Viska allait peut-être faire la tronche un moment après le départ de Jensen, mieux valait tenter de lui remonter le moral autant que possible, non ? « Possiblement oui, ils sont amis, donc pourquoi pas. Je ne me mêle pas trop de sa vie amoureuse, il n’est pas très... ravi quand je me mêle de ses affaires. » Elle roula des yeux, signifiant tout ce qu’elle pensait du comportement de son petit frère vis-à-vis de son implication dans sa vie amoureuse. Avait-elle fait une boulette depuis qu’elle était au courant pour l’argentine ?! Non monsieur, elle était restée parfaitement professionnelle, aussi bien avec Lu’ qu’avec Thiago !

« Va pour la jupe ! Avec un chemisier blanc, c’est parfait, tu seras canon ! » Et elle était sincère. Dommage que Viska était blonde et une fille, elle aurait pu être le garçon de la prédiction sinon...  « Oh, tu n’es vraiment pas drôle, Viska. Si ça se trouve, il s’est trouvé une passion pour le rouge. Tant qu’on garde un serpent, et qu’on a pas un lion, je suis sûre que ça va aller. » Ou pas, mais au final, elle n’était plus sûre de rien. Elle se débarrassa de son pyjama pour enfiler ses vêtements sans être particulièrement pudique. Il s’agissait de Viska, pas de la première sorcière venue. Elle se saisit ensuite de sa brosse, qu’elle passa dans ses cheveux plusieurs fois avant de les attacher en une queue haute. Elle reporta son attention sur son amie, sa brosse toujours en main. « Tu crois que d’autres parties du château sont touchées ? Je veux dire, notre chambre, c’est sûr. Je suis prête à parier que la salle commune également mais... Il reste la Grande Salle, les sabliers, le terrain de Quidditch... » Au fur et à mesure, la rousse avait levé un doigt pour compter les endroits qui auraient pu changer de couleur. Ça en faisait un bon petit paquet, quiconque aurait été à la source de cette farce n’aurait sans doute que très peu dormi, puisque la dernière ronde de la veille avait montré un château parfaitement normal...
acidbrain


• 1 044 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1079
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptyMer 7 Avr - 11:13

Glitter & GoldC’était un peu facile d’excuser le silence de Jensen par un c’est un mec : tout le genre masculin n’était pas prédisposé à être incapable de prononcer trois mots. Peony en avait même eu une, elle, de déclaration ! Pas du garçon qui l’intéressait, certes, mais ça prouvait bien que tous les mecs de cette école n’étaient pas des handicapés sentimentaux. Au demeurant, Viska n’avait même pas besoin d’excuser Jensen puisqu’elle ne lui en voulait pas. Il l’avait fait passer en premier pendant plusieurs mois alors ce n’était pas si grave qu’il ne soit pas amoureux d’elle… de toute façon, elle n’était pas certaine d’être capable de susciter autant de passion chez qui que ce soit alors qu’après être passée entre les mains de Nathan, il ne lui restait plus que son physique comme atout.

« N’empêche Peo’ que celle de nous deux qui attirent les déclarations enflammées ce n’est pas moi, même si on oublie le cas particulier de Jens’. » Bon, cela dit, si quelqu’un avait actuellement l’idée saugrenue de lui faire une déclaration, ce serait un peu gênant vu qu’elle était prise… mais elle était quand même restée célibataire pendant quelques années entre le premier garçon qu’elle avait embrassé et Jensen, et personne ne lui avait dit qu’il ou elle l’aimait. Alan ne comptait pas, c’était amical – même si ça restait bizarre que lui le lui dise et pas Jensen, mais passons, sa relation avec le Poufsouffle était compliquée de toute façon -.

« Mais je ne comprends pas pourquoi ça t’agace à ce point que je pense qu’il ne m’aime pas romantiquement parlant. C’est pas comme si j’avais l’intention de lui poser un ultimatum ou une autre connerie du même genre, je nous trouve très bien comme on est ! » Elle n’avait pas la prétention d’avoir plus que ce qu’elle avait déjà. Elle était déjà bien contente de ne pas s’être fait jeter quand elle l’avait embrassé en décembre… c’était bien plus que ce qu’elle aurait pu anticiper. Sa vie ayant atteint un degré de nazitude crevant les plafonds depuis un an, elle préférait être reconnaissante pour ce qu’elle avait plutôt que de s’appesantir sur ce qu’elle n’avait pas. Sauf que son inconscient n’était pas décidé à être aussi raisonnable qu’elle... « Juste… je voulais des vacances avec lui dans un joli cadre, n’importe lequel, et à la place je vais m’entraîner 6h par jour sans pouvoir ni le voir, ni lui parler… enfin bon… c’est comme ça… c’est pas comme s’il l’avait voulu. » Cela dit, son petit ami n’avait pas eu comme idée qu’ils fassent des sorties non plus, il semblait qu’il ait plutôt imaginé qu’ils restent chez ses parents, là où elle serait en sécurité. Et elle doutait qu’une plage soit un endroit qu’il considère sûr… mais au moins à Lairg ils auraient été ensemble, ça aurait été moins frustrant que ce mois et demi de séparation. Elle avait déjà du mal à se lever le matin en sachant qu’elle le verrait… cet été allait définitivement être trop long. Pourtant, elle allait devoir maintenir ses simagrées et faire semblant d’aller bien. Elle ne pouvait pas ouvertement déprimer alors que ses proches s’inquiétaient déjà pour elle.

Les deux filles abandonnèrent le sujet des rêves et déceptions de Viska pour se concentrer sur les changements alentours. Du moment qu’elles n’avaient pas changé de pièce dans leur sommeil, Viska ne s’inquiétait pas de tout le rouge sur les tissus de leur chambre. Après Quino, Peony proposa Lola, essentiellement parce que parmi les blagueurs de l’école, elle était une des rares filles. « Quino n’est peut-être pas du tout dans le coup. Faut quand même avoir un sens de l’humour bizarre pour décider de mettre certains en rogne comme ça… certains sont très attachés à leurs couleurs de maison. » remarqua Viska d’un ton parfaitement neutre et non concerné. Elle aimait le vert mais n’avait rien contre aucune couleur. Néanmoins, elle préférait des teintes claires comme le rose pâle s’il fallait vraiment choisir – mais ça ne correspondait à aucune maison -.

« Oh je t’en prie, j’ai toujours été attentionnée, surtout avec Jensen ! Sans ça, je l’aurais probablement étripé quand j’avais onze ans. » Ce qui n’était pas peu dire vu qu’elle était du mois d’octobre. Elle sourit alors avec sincérité, même si l’étincelle de malice dans ses yeux disparut presque aussi vite qu’elle était apparut. Elle resta cependant relativement enthousiaste car parler chiffon était une de ses passions dans la vie ! « Oui, c’est ma tante. Elle est plutôt osée par rapport à ce que je porte en général aux bals mais puisque après je ne verrai pas Jensen pendant plus de six semaines, il faut bien que je lui laisse un souvenir impérissable. » Être la plus belle pour aller danser c’était la partie facile, surtout dans une robe cousue par sa tante. L’échancrure sur sa jambe remontait presque jusqu’à la hanche et le bustier dévoilait le haut de son décolleté. Viska était même étonnée que la robe tienne mais le fait était qu’on ne voyait pas plus que ce qui était prévu, même quand elle bougeait avec. Restait à savoir si elle plairait à Jensen, réponse au bal ou pas.

« En même temps… peut-être qu’il a envie de se débrouiller tout seul ? Dominique n’a pas l’air très enthousiaste quand Vic’ s’en mêle non plus, c’est que dit Vic’ du moins, parce qu’en fait je ne vois quasiment jamais sa sœur, elle tourne toujours les talons quand elle nous voit arriver. » Viska était fille unique alors elle avait du mal à se mettre à la place de ses amies qui avaient des cadets à s’occuper – de gré ou de force à priori -. Si Ash n’était pas réceptif, Dominique l’était encore moins, cette fille s’était faite répartir dans une autre maison juste pour ne pas être avec sa sœur ! Au moins, Peony pouvait se consoler en se disant que son petit frère ne l’évitait pas, lui. Mais un couple Dominique/Ash finirait peut-être de rapprocher ses deux amies brouillée l’année précédente à cause d’Alfie ? Certes, elle se côtoyaient de nouveau depuis son enlèvement, mais Viska sentait que Peony n’avait pas totalement pardonné. En même temps, la blonde comprenait parfaitement : les amies avant les flirts ! Viska aurait pu comprendre si Victoire avait éprouvé quelque chose pour le préfet, mais tout le monde savait déjà à l’époque qu’elle aimait Ted. C’était donc purement gratuit et inconsidéré. Parfois Viska se trouvait trop impulsive mais dans ce domaine, Victoire était son maître sans aucun doute !

Passant à comment elles allaient s’habiller, Viska opta pour une jupe rouge mais hésita pour le haut. Peony lui confirma le chemisier, la blonde se changea donc sans pudeur non plus – dans son cas, elle n’en avait pas du tout de base -. « Hum… j’ai déjà essayé de lui faire aimer le rouge. Il a surtout apprécier me l’enlever… mais je pourrais dire ça de toutes les couleurs. » s’amusa-t-elle en finissant de boutonner son chemisier, repoussant ensuite ses cheveux qui s’étaient pris dans le col. « Mais effectivement, ce qui compte c’est probablement le blason. Ça aurait été pire s’il avait changé. » Bien qu’elle préfère les lions aux serpents dans la réalité, mais c’était un autre sujet. Autrefois son dégoût des animaux à sang froid était une blague, aujourd’hui elle ne faisait plus rire personne vu que Viska s’évanouissait à leur vue. Néanmoins, elle ne tombait pas dans les pommes devant un serpent dessiné ou gravé, c’étaient les vrais serpents comme ceux qu’ils manipulaient parfois en classe qui étaient un sujet de crise. Heureusement pour une Serpentard…

« Aucune idée mais on le découvrira vite en allant prendre le petit déjeuner. Il y en a quand même qui ont du temps à perdre juste avant les exams... » fallait croire que tout le monde n’avait pas autant besoin de réviser qu’elle, car actuellement, réussir ses BUSES était devenu sa principale préoccupation.

1 330
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 783
Âge : 16 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptyVen 9 Avr - 18:18

Levant les yeux au ciel, Peony répondit du tac au tac : « Non mais si ce n’est que ça, je te laisse Lucas hein... » Fronçant les sourcils, la rouquine darda son regard sur la blonde. Elle savait que Lucas, à défaut de Jensen, n’avait pas peur de dire ce qu’il ressentait. Et ce n’était pas qu’elle n’aimait pas Lucas, elle l’appréciait énormément au contraire, mais ce n’était pas du tout la même chose. « Et puis ce n’est pas pareil du tout. » Ses bras croisés sous sa poitrine, la rouquine était persuadée que Viska se leurrait complètement. Mais elle avait beau râler auprès de Jensen et être la plus chiante des meilleures amies possible, le capitaine des verts et argents n’y mettait clairement pas du sien. « Parce que j’ai envie que tu sois heureuse, c’est si compliqué que ça à comprendre ?! Il ressent forcément quelque chose de plus qu’une simple attirance physique... T’as beau être canon, on ne peut pas dire que vous êtes aussi performants qu’avant, hein... » Et tant pis si elle mettait les deux pieds dans le plat. Elle savait ce qui avait bloqué du côté de Jensen au début, mais cela faisait plusieurs mois que c’était passé et pourtant, même si entre les deux vipères, on ressentait toujours une certaine électricité, l’insouciance du début d’année semblait être un peu passé... Donc si Jensen n’avait été là que pour le sexe, clairement, il se serait sûrement fait la malle, et n’aurait probablement pas essayé de dépasser son blocage. Car au final, c’était l’excuse parfaite pour se débarrasser de quelqu’un qu’on ne voulait plus, non ? Pour ce qui était du stage d’été, malheureusement Peony ne pouvait rien dire là-dessus. La tête d’enterrement de Jensen parlait d’elle-même. « Vous pourrez toujours discuter avec la tablette magique… Peut-être même que ça va le forcer à utiliser son portable ? » Elle le savait, elle avait beaucoup d’espoirs, mais comme Viska n’en n’avait aucun ou presque, il fallait bien que quelqu’un en ai pour deux, non ?

Peony haussa les épaules, ne sachant vraiment pas qui pouvait à l’origine de toute cette farce. Si Quino était visiblement hors de danger -du moins, elle l’espérait-, elle n’avait cependant pas d’autre idée, car même si elle avait soumis l’idée de Lola, elle ne pouvait pas faire tout cela toute seule. Un nouveau regard vers sa tablette, toujours aussi éteinte, et sans retour de Dahlia. « Mais qu’est-ce qu’elle fait ?! Elle dort encore ou quoi ? » Non, elle est juste partie sans sa tablette, l’ingrate Sa petite moquerie passa comme elle l’avait pensé. Un petit sourire taquin étira ses lèvres roses. Ses deux amis se criaient beaucoup dessus depuis des années, mais ça ne voulait pas dire qu’ils ne s’appréciaient pas. La preuve en était qu’ils se parlaient toujours malgré les disputes et qu’ils avaient finit par sortir ensemble. « Dois-je te rappeler que tu sors avec le fils du Président-Sorcier et qu’être à moitié nue, ce n’est pas possible ? » Elle lui fit un sourire magnifique, lui dévoilant toutes ses dents, avant de continuer : « Je plaisante, je sais que tu ne ferais pas ça. Jensen pèterait un plomb avant de toute façon. » Parce qu’il ne partageait pas vraiment, hein, le serpentard…

« Mais je le laisse se débrouiller tout seul, dis ! » pesta-t-elle, boudant à moitié. Elle n’avait même pas été confronter Lucrecia ou Thiago quant au coeur brisé qu’était son frère ! Elle ne lui mettait pas non plus des dizaines de filles sous le nez pour qu’il se trouve une copine, elle était, si vous vouliez son avis, très réservée même. « Il est persuadé que j’aime plus Dahlia et Leo que lui, c’est n’importe quoi. » Alors certes, elle était fusionnelle avec Dahlia, mais elles étaient jumelles. Quant à Leo, son coeur et son esprit lui avait joué un mauvais tour qu’elle avait mis du temps à déjouer, à briser et à oublier. Mais maintenant, tout allait bien. Certes, elle était toujours cette petite soeur ultra possessive et exclusive, avait toujours autant de mal à accepter les filles qui couchaient avec son frère, mais la raison était désormais toute autre que l’an dernier. Elle pouffa à la remarque de Viska, sachant pertinemment que Jensen avait préféré lui enlever ses vêtements que de les laisser sur son dos. Elle en avait soupé de l’épisode de la nuisette, merci bien !

La galloise finit par poser sa brosse sur le lit, se regardant une dernière fois dans le miroir. Bon, elle était prête pour affronter les Hunger Games l’ambiance de la salle commune. « Tu es prête ? On descend ? » La main sur la poignée de la porte de leur dortoir, la vipère attendit l’aval de sa camarade et amie, avant de l’ouvrir. Un brouhaha monta jusqu’à ses oreilles et Peony lança un regard presque apeuré à Viska. Ça allait être une horreur en bas, elle le sentait déjà. Mais aller, quand faut y aller…
acidbrain


• 809 mots •
• terminé pour Peony •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1079
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. EmptySam 10 Avr - 13:28

Glitter & Gold« Je ne suis pas son genre, et il n’est pas le mien non plus. » répondit-elle avec simplicité en laissant son regard errer vers le plafond tout en se disant que c’était probablement elle qui avait un problème plutôt que les garçons en général et Jensen en particulier. Elle avait des expériences « amoureuses » depuis ses treize ans et n’avait jamais suscité aucun autre intérêt que physique, reçu aucune demande pour sortir – même Jensen ne le lui avait proposé que parce qu’il n’était pas capable d’avoir des relations sexuelles hors couple -, et encore moins de déclaration d’amour. Ses amis l’aimaient évidemment, mais ce n’était pas pareil. Peony avait beau râler, elle ne pouvait pas dire qu’elle n’intéressait personne ! C’était juste dommage que les sentiments que Lucas éprouvait pour elle ne soient pas réciproques… Elle ne répondit donc pas au fait que la situation était différente : selon elle, tout était une question d’amour à sens unique avec Erin, elles vont fonder un nouveau club. « Ehoh… on le fait quand même ! Moins qu’avant c’est vrai, mais on est moins insouciants aussi : l’angoisse et la libido ne font pas bon ménage… Et je ne suis pas malheureuse… pas vraiment en tout cas... » De toute façon, concernant les relations physiques, elle n’avait jamais été douée pour ce qui était de se brider, ce n’était pas pour rien qu’elle avait insisté pour que Jensen passe son blocage. À défaut de grandes déclarations, elle avait besoin de contacts physiques. C’était peut-être pour ça que toute cette histoire de stage la perturbait autant : en étant loin de Jensen, elle serait forcément encore plus angoissée vis-à-vis de ses sentiments à lui. Elle n’aurait même plus la certitude qu’il la désirait… ce serait affreux.

« Dire que c’est moi qu’on traite d’optimiste. » grimaça-t-elle au sujet de la tablette et du portable. Jensen ne faisait aucun effort avec la technologie et elle n’était certainement pas une motivation suffisante pour qu’il s’y mette. Pouvoir se parler tous les soirs aurait pourtant régler une bonne partie du problème : Viska n’était pas à ce point déraisonnable qu’elle ne soit pas capable de s’en contenter. Mais cela aurait sous-entendu que Jensen veuille bien l’appeler… et donc qu’il sache utiliser la tablette (pour des visios) ou le téléphone portable qui traînait chez lui. Un soupir passa les lèvres de la blonde alors que son regard se fixa cette fois sur le sol. Il y avait des moments où elle aurait aimé pouvoir s’autoriser à déprimer ouvertement… mais elle ne pouvait pas se le permettre. Il fallait se lever et continuer à sourire.

« Tu la verras sûrement quand on descendra dans la grande salle. » dit-elle ensuite pour rassurer son amie au sujet de sa sœur qui ne répondait pas. On ne pouvait d’ailleurs pas exclure que Dahlia, à l’instar de leurs camarades de dortoir, dorme encore. Un dimanche, ça n’aurait pas été très étonnant. Les deux filles, en l’absence de réponse de la préfète des aigles, parlèrent brièvement du bal à venir et de comment elles seraient habillées. Viska sourit à la plaisanterie de son amie : qu’on se rassure, elle savait allier le sexy et le correct à la perfection, avec une tante styliste c’était la moindre des choses. « Oh, tu sais, la robe que je porterai n’est pas bien pire que ce que la mère de Jensen avait choisi pour la soirée du nouvel an. » C’était même un peu le même style « chic moderne », elle avait juste évité de prendre une nouvelle fois du noir. « Oui, Jensen est très attaché aux convenances... » Raison pour laquelle elle ne se trimballait plus à moitié nue dans la salle commune depuis qu’ils étaient en couple ce qui veut dire que bientôt elle recommencerait pour le plus grand plaisir de tous les mecs hétéro, pour rester convenable. En effet, il ne passait pas à l’esprit de la blonde que son petit ami puisse simplement ne pas vouloir qu’on la reluque. Il l’avait sous-entendu quelques fois… sans qu’elle y croit vraiment. Il faut dire qu’elle ne faisait rien qui puisse rendre son copain jaloux, après tout elle était en couple, la fidélité allait de soi.

À ce même bal serait présentes toutes les familles dans leur intégralité, autrement dit Peony y serait avec sa jumelle et ses frères. Ash était arrivé au cœur de leur conversation sur la base de spéculation au sujet de sa cavalière et de sa vie amoureuse. Viska ignorait tout de l’ancien coup de foudre du Poufsouffle pour Lu’, en revanche elle savait par Victoire qu’il se passait un truc entre le préfet et la petite sœur de sa meilleure amie. « Bizarre… c’est peut-être parce qu’il est le dernier, il se sent isolé ? Après, je suis fille unique, alors je ne suis pas la meilleure des conseillères dans ce domaine. » La personne la plus proche d’un frère pour elle était Alexandre, mais malgré tout ils n’avaient pas grandi ensemble alors c’était très différent de la relation de Peony avec Ash. Viska espérait quand même qu’il comprenne combien il comptait pour son aînée même si elle n’est pas très bien placée pour critiquer.

Les deux filles se préparèrent et Viska apprécia de voir qu’elles étaient toutes les deux éblouissantes. Non pas qu’elle en eut jamais douté mais la blonde trouvait toujours réconfortant de se dire qu’il y avait quelque chose qui fonctionnait dans sa vie : ses amies et elle étaient fabuleuses, rayonnantes, et à force de briller au milieu d’elles, elle se disait qu’elle finirait peut-être par oublier la noirceur qui menaçait de l’engloutir. « Oui, fin prête ! » confirma-t-elle tout en vérifiant que tous ses bijoux étaient en place – elle avait ajouté des boucles d’oreille argentées à son combo collier + bracelet -. Elle secoua ses cheveux pour leur donner du volume et suivit Peony à l’extérieur de la salle commune. Les deux filles ne tardèrent pas à découvrir que leur dortoir et même leur salle commune n’étaient pas les seuls touchés… Ce qui confirma Viska dans son idée que Quino n’était pas le coupable, heureusement pour lui !

1 029
Thème terminé
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Thème • PV • glitter & gold. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • glitter & gold.   Thème • PV • glitter & gold. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thème • PV • glitter & gold.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: