Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot domicile du PSG saison 2020 / 2021
62.97 € 89.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment : -45%
Logitech MX Keys PLUS – Clavier ...
Voir le deal
59.99 €

Partagez
 

 Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1504
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Matthew Noszka


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptyLun 5 Avr - 20:42


From trust to lust

I didn't notice what I lost until all the lights were off, and not knowing what you're up to tortured me. Now this might be a mistake, we're broken in so many ways, but I piece us back together slowly.
Noé & Erin


Perché sur son balai, Noé scrutait toutes les directions en quête du Vif d’or tout en jetant de rapides coups d’œil à ses camarades de jeux. Le remplaçant de Jensen était encore mal placé et il fit un signe à Alfie de lui adresser une remarque bien sentie. S’ils ne produisaient pas tous de gros efforts, ils se dirigeaient tout droit vers une défaite bien sentie et alors qu’ils menaient le championnat, une victoire de Serdaigle rebattrait certainement les cartes. Apercevant un éclat doré à l’extrémité de son champ de vision. Il fila à toute vitesse en sa direction et referma son gant sur la petite balle aux ailes transparentes, espérant vivement une telle issue lors du dernier match de l’année de Serpentard, et son dernier match à lui tout court. Une fois le Vif en main, il attaqua sa descente et une fois à terre, il lança un : « Bien joué tout le monde ! On garde cette énergie niveau poursuiveurs pour le match, on ne laisse échapper aucun Cognard et la victoire sera à nous ! Il faut qu’on rende Jensen fier ! » Il laissa Alfie s’exprimer. En tant que batteur, il lui était plus facile de repérer les différentes erreurs des autres joueurs que lui qui volait souvent plus haut que le reste de l’équipe. Jensen leur avait chargé de gérer les entraînements ces derniers mois car, avec tout ce qui était arrivé à Viska, son cousin ne se sentait pas à même d’être un bon capitaine, du moins sur le terrain. Il ne serait pas des leurs lors du match, il les encouragerait des gradins, mais ce serait bien grâce à ses stratégies et à son coaching efficace qu’ils remporteraient la Coupe, et Noé ferait tout pour ne pas la laisser s’échapper. Alors qu’il occupait d’ordinaire le poste d’attrapeur, il ne l’avait finalement pas été dans un match officiel jusqu’à présent alors il lui tenait à cœur de réussir dans sa mission ce week-end. Il aurait une adversaire redoutable en face de lui en la personne de Fiona mais il ne la laisserait pas s’approcher du Vif d’or avant lui.

Noé soupira avant de se rendre aux vestiaires, peu pressé d’entendre les paroles mal rappées d’Alfie. L’entraînement avait été compliqué. Tous l’avaient été en l’absence de Jensen, il avait assisté à certains en présence de Viska mais pas tous, mais celui-ci particulièrement. Après ce qu’il s’était passé dans une classe vide entre eux, la tension était palpable entre Erin et Noé et il était presque sûr d’avoir senti le Souaffle lui frôler la joue à plusieurs reprises au cours de leur match. Ils semblaient qu’après avoir dérapé et franchi la ligne qui avait toujours existée entre eux, tout était déréglé car, alors qu’ils n’étaient pas connu tous les deux pour élever la voix, ils ne cessaient de se disputer depuis. Noé soupira une nouvelle fois en séchant ses cheveux mouillés avec une serviette. Il semblait que sa prédiction comme quoi ils allaient finir par se détester était en train de se réaliser finalement. Et autant dire qu’il n’aimait pas ça, pas ça du tout. Erin était l’une des personnes les plus précieuses à ses yeux et sentir qu’il la perdait...oui, c’était sûrement l’un des pires sentiments qu’il ait eu l’occasion de vivre.

Sortant de son vestiaire une fois propre, séché et de nouveau en son habituel accoutrement pantalon-chemise-pull de couleur neutre, il sortit dehors pour s’apercevoir que les autres membres de l’équipe étaient déjà partis alors qu’il avait cru entendre une minute auparavant Alfie qui chantonnait de manière tout sauf juste et bisous Alfifie. Ne restait plus qu’Erin. « Ils sont passés où les autres ? », demanda-t-il en s’approchant d’elle, s’obligeant à ne pas penser à la couleur de ses sous-vêtements et à ne pas se repasser dans la tête le film de leurs presque ébats de la dernière fois. Il devait rester maître de lui-même. Il avait réussi presque toute sa vie à l’être alors ça ne devrait pas être si compliqué que ça aujourd’hui, non ?

674 mots




Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Minist10
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 629
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Roseanne Park / Im Na Yeon


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptyMar 6 Avr - 9:28

From trust to lust L’entraînement avait été compliqué mais qu’est ce qui ne l’était pas depuis que Noé avait eu la riche idée d’embrasser Temperance ? Erin ne savait plus quoi penser. Elle n’avait pas imaginé, lorsqu’elle avait demandé au jeune homme de l’embrasser à son tour qu’elle finirait à peu près nue sur une table. Depuis, ils se disputaient. Et quand ils ne se disputaient pas, s’ils avaient le malheur d’être seuls, ils s’embrassaient. C’était une sorte de cercle vicieux très frustrant puisqu’en plus ils n’avaient jamais le temps de rien faire ! Et la première fois ils n’avaient pas de foutu préservatif ! Erin ne comprenait pas quel mec de 18 ans sortait sans ce genre d’accessoire (même si avant l’incident de la salle vide, elle ne prenait pas non plus de contraception, erreur réglée depuis) ! Mais la frustration n’était pas son plus gros problème, non, ce qui n’allait surtout pas, c’était qu’elle ne décolérait pas ! Elle était en colère contre Noé de ne pas l’avoir embrassé en février alors qu’il avait embrassé Tempérance sous l’effet de l’alcool, elle était en colère qu’il balance le nom de Bartley comme une sorte de totem d’immunité à la première occasion tout en étant assez étrangement jaloux de ce même Bartley, et enfin elle était furieuse contre elle-même d’aimer encore Noé malgré tout ça, de le désirer plus que tout alors qu’il lui brisait le cœur...

Pendant l’entraînement, elle parvint à peu près à se concentrer mais elle ne pouvait pas jurer que, quand le blond passait dans son champ de vision, elle ne lui ait pas lancer le souaffle à la figure sans faire exprès. Heureusement qu’elle n’était pas batteuse... pendant les discours d’encouragement de Noé puis d’Alfie, elle resta en retrait, assez distraite à vrai dire. Dès qu’ils eurent fini, elle s’enfuit dans la solitude de la cabine de douche ce que personne ne manquât de remarquer. Elle n’était pas sûre en l’état d’être capable de jouer au match au mieux de ses capacités alors qu’elle était obsédée par son ami. On pourrait lui rétorquer qu’elle l’avait toujours été plus ou moins mais, en réalité, elle avait toujours réussi à faire abstraction de Noé avant ce fameux jour dans la salle vide. Habituée à son amour à sens unique, elle l’écartait autrefois de ses pensées avec une aisance désormais perdue. Son corps avait une conscience aiguë de la présence de Noé dans la pièce et même son passage sous la douche n’y changea pas grand chose. Alors qu’elle se brossait les cheveux, assise sur le banc du vestiaire après s’être habillée et parfumée, elle sentit avant de le voir le blond revenir dans la pièce.

Elle leva les yeux vers lui d’abord sans rien dire, puis, comme il lui posait une question, elle répondit d’une voix refroidie par l’effort d’être contenue : « Ils ont dit qu’on était pénibles et qu’il fallait qu’on règle nos problèmes avant le match de demain... enfin ça c’est la version épurée, je préfère t’épargner les termes exacts. » Certains de leurs coéquipiers avaient été plus crus que d’autres. Erin ne s’était pas laissée déstabiliser, elle devait cependant leur reconnaître qu’il y avait une part de vrai dans leur remarque. Ils devaient gagner et pour ça ils devaient être concentrés. Erin espérait bien en être capable quoi qu’il en soit mais elle comprenait que l’équipe doute vu leur comportement erratique des derniers jours. Désabusée, elle ajouta : « Même Amy avait l’air d’accord avec ça... » Erin fit une moue contrite pour ponctuer ses paroles bien qu’Amy ait certainement peu conscience de ce qui se tramait entre les deux septièmes années, elle était bien trop mignonne et innocente pour ça. Erin se rappelait très bien l’époque où elle était comme elle... elle souhaitait moins de drames sentimentaux à l’apprenti poursuiveuse que ceux qu’elle développait depuis deux ans.

Elle soupira et rangea sa brosse dans son sac avant de se lever et de franchir la distance qui la séparait de Noé. Elle passa les doigts sur le col du jeune homme, le regardant par en dessous puisqu’elle était incidemment plus petite que lui. « Ce que je me demande c’est comment on règle ce qu’on ne sait pas définir ? Mon manque de concentration est-il dû à ce que nous avons fait ou, au contraire, à ce que nous n’avons pas fait ? Tu as un avis là dessus ? » Elle laissa sa main sur l’épaule du blond, laissant une distance raisonnable de plusieurs centimètres entre eux. Elle avait dit à Tempérance qu’il était inévitable que Noé et elle couchent ensemble... parce que c’était tout ce qu’elle pouvait avoir de lui, parce qu’elle en avait envie aussi bien sûr, parce que ça lui paraissait la chose à faire tout simplement... Restait essentiellement à régler la question du moment car les septièmes années ne débordaient pas de temps libre.

Elle ne doutait pas vraiment que Noé en ait envie, c’était à la limite la partie la plus claire de leur relation actuelle. Et elle se pensait par ailleurs plutôt désirable en cet instant, encore qu’elle ne soit maquillée qu’avec un léger gloss comme elle sortait de la douche. Elle portait un mini short en jean, un tee-shirt noir et un gilet oversize rose clair à manche longue sans fermeture qui lui tombait dans le dos jusqu’à mi cuisse. Ses cheveux étaient détachés, lisses d’avoir été tout juste brossés. Ils étaient presque dans la même position que ce fameux jour, quand elle lui avait demandé de l’embrasser. C’était un peu différent toutefois, car à défaut de savoir comment retrouver leur complicité d’antan, les règles de ce jeu-ci commençaient à se préciser... pour Erin du moins.

Elle n’attendait rien de plus de Noé qu’une relation physique. Elle pensait qu’il aimait encore Tempérance et ne se sentait pas de taille à lutter contre ces sentiments. Mais elle n’était plus invisible pour lui, maintenant il la voyait, et il la voulait, d’où l’électricité dans l’air à chaque fois qu’ils étaient dans la même pièce. Elle pouvait s’en contenter, elle pouvait vivre avec ça... Après plus de quatre ans à l’aimer, elle pouvait se résigner : dans ce domaine, elle avait une longueur d’avance sur Noé. Cela expliquait probablement qu’elle doute aussi peu, elle croyait sincèrement avoir toutes les réponses... sauf à l’interrogation principale : que se passait-il vraiment dans la tête de Noé pour que tout soit parti en vrille comme ça ?

1 068
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1504
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Matthew Noszka


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptyMer 7 Avr - 11:34


Le moment où tout avait fini par déraper entre Erin et Noé s’était conclu de manière très frustrante, car contrairement à sa bande de copains, le blond ne se baladait pas avec un stock de préservatifs sur lui pardon de ne pas être un charro. Frustrante, effectivement, mais c’était comme si cet instant dans cette salle vide avait déclenché une bombe à retardement qui finirait par exploser, sans qu’il ne puisse retarder son implosion, l’arrêter, ou même savoir à quel moment exactement elle finirait par se déclencher. Il semblait soudainement incapable de résister à Erin et dès qu’ils se retrouvaient seuls, ils finissaient invariablement par se disputer -autant dire qu’ils se disputaient plus depuis une semaine qu’en l’intégralité de leur scolarité à Poudlard- et les disputes entraînaient à chaque fois des baisers. Noé faisait donc tout pour éviter de se retrouver seul avec Erin, car la situation était déjà compliquée avec Tempérance et il n’avait pas envie de faire du mal à la métisse, en tout cas plus de mal qu’il n’en avait déjà fait, mais comme ils appartenaient tous deux à la même maison, à la même équipe de Quidditch, et au même cercle d’amis, cela restait aussi difficile que de ne pas croiser un seul Montgomery dans une journée rater Hagrid au milieu d’une foule.

Pour ne pas finir seul dans un vestiaire avec Erin, avec à peu près tous les ingrédients réunis pour que cela tourne au vinaigre, Noé avait pensé à tout. Il prendrait une douche rapide puis partirait du stade avec Alfie qui lui raconterait probablement son dernier plan en date et il tacherait de ne pas s’imaginer dans la même situation avec Erin. Il avait vraiment l’impression de s’être transformé cette dernière semaine en un adolescent boutonneux qui se masturbait pour la première fois et d’être uniquement régi par ses désirs. Heureusement que les professeurs ne leur laissait jamais de répit, il pouvait au moins se plonger dans ses révisions pour les ASPICs pour tenter de ne pas s’appesantir sur ce qu’était devenu sa vie sentimentale, à savoir un vrai chaos. Mais en sortant de la douche et en s’apercevant que son compère n’était plus là, Noé se sentit soudainement floué. Alfie prenait bien trop de plaisir à ce qu’il se retrouve dans la panade pour ne pas l’y enfoncer encore plus. « Sérieusement ? C’est eux les pénibles, s’agaça-t-il. Alfie va m’entendre, crois-moi. » Comme s’ils étaient les éléments les plus problématiques de l’équipe, franchement ! Enfin peut-être que c’était uniquement sa fierté qui parlait, à ce moment là, car avec un peu de recul, il se rendait bien compte que ses discussions houleuses à répétition avec Erin pesaient sur le reste du groupe, même Candys en avait marre, c’est dire mais tu as voulu du Noerin alors t’assume maintenant ! Mais il ne voyait vraiment pas en quoi cela concernait le match. Noé était parfaitement capable de se concentrer le lendemain et d’attraper le Vif d’or, en dépit de tout ce qu’il se passait avec sa coéquipière, il était plutôt doué pour ce qui était de compartimenter. Il fit une moue dubitative lorsqu’Erin mentionna Amy. Il avait du mal à croire qu’une si petite fille pouvait s’imaginer ce qui couvait entre eux. Elle était vraiment innocente, contrairement à Chiara, qui avait le même âge, elle ne semblait pas posséder le même don d’observation, à moins que ce ne soit juste parce qu’il était son frère, ni la capacité de lancer des remarques acérées à tout bout de champ.

Il la suivit du regard alors qu’elle se levait pour s’approcher de lui, admirant au passage ses jambes que son short bien trop court mettait en valeur. Il ne put retenir un frisson alors qu’elle passait les doigts sur le col de sa chemise, et un flash de sa manière de le déboutonner lui revint soudainement. Il était devenu beaucoup trop sensible à son toucher désormais. « Tu sais ce que j’en pense. On ne peut pas...coucher ensemble. Ce n’est pas bien. Ce n’est pas le bon timing. » Encore et toujours. Rapport à Bartley, qui continuait de s’accrocher à Erin comme une sirène à sa victime, rapport au baiser qu’il avait donné à Tempérance en étant complètement bourré, rapport à ses sentiments qu’il ne comprenait pas. Qu’il ne comprenait plus. Et il n’était pas sûr qu’il les comprendrait de sitôt.

727 mots



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Minist10
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 629
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Roseanne Park / Im Na Yeon


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptyMer 7 Avr - 16:25

From trust to lust Si Noé comptait sur le reste de l’équipe, il se fourvoyait. La tension entre eux fatiguait absolument tout le monde et ça fait que quelques jours, imaginez après trois mois, d’autant qu’en public elle prenait la forme de disputes. Au moins, quand ils étaient seuls, il y avait des partis plus agréables… Erin ne savait pas dire si le jeu en valait la chandelle, mais elle adorait embrasser Noé. Comme quoi, certains fantasmes sont à la hauteur de la réalité ! « Il va t’entendre pour que tu lui dises quoi exactement ? Que la vilaine Erin t’a embêté parce qu’il t’a laissé tout seul ? Très mature, vraiment. » marmonna-t-elle, un peu blessée que Noé veuille à ce point la fuir qu’il ait besoin d’un bouclier humain pour se protéger d’elle. Elle faisait même pas cinquante kilos, il n’allait pas lui faire croire qu’elle pouvait le forcer à faire quoi que ce soit… Quel crétin sérieux.

Claquant la langue sur son palais pour chasser son agacement (Non, ils ne se disputeraient pas encore une fois parce qu’elle prenait trop facilement la mouche ou peut-être que si, ça dépend), elle se leva et s’approcha de lui. Leurs coéquipiers avaient raison sur un point, ils ne pouvaient pas laisser leur relation continuer ainsi. Faire les choses à moitié était encore pire car en plus d’être en colère (elle du moins), ils étaient frustrés.

Erin amena donc le sujet sans enrobage superflu, ils savaient tous les deux de quoi elle parlait. Noé se montra d’ailleurs explicite dans sa réponse mais la métisse fut un peu déçue qu’il lui resserve encore le même vieux discours alors qu’après le franchissement de la ligne rouge, ça ne paraissait plus tellement approprié… Même en admettant qu’ils ne couchent pas ensemble, elle avait fait bien plus avec lui qu’avec aucun autre : ne pas aller jusqu’au bout ne changerait pas ça, tout comme faire l’autruche ne faisait pas oublier l’électricité qu’elle sentait simplement en le frôlant du bout des doigts.

« C’est mignon que tu crois encore que c’est une question de pouvoir alors qu’il ne s’agit en fait que de le vouloir ou non. » Elle approcha ses lèvres des siennes au point de pouvoir sentir son souffle et y resta le temps de quelques battements de cœur... puis elle sourit tout en murmurant : « Et, indubitablement, une partie de toi le veut... » Soyons bien clair, elle en était la première étonnée ! Un an et demi auparavant, Noé avait fait l’effarouché pour un simple smack, elle ne s’était donc pas attendu à ce que leur relation prenne ce tournant, encore moins aussi rapidement.

Ce qui ne devait être qu’un exutoire à sa colère était devenu un incontrôlable raz de marée qui emportait tout sur son passage, un incendie dont le feu les consommait tout entier... et comme toute catastrophe naturelle, arriverait un moment où il faudrait réparer. Pas ce soir-là cependant, car le feu n’avait pas fini de brûler, ni la vague de passer. Le feraient-ils un jour ? Pour Erin, rien n’était moins sûr depuis le temps qu’elle essayait, en vain, d’oublier Noé. Concernant le jeune homme, en revanche, peut-être qu’une fois qu’ils auraient été au bout de ce qu’elle avait en tête, la flamme s’éteindrait… Il était beaucoup trop tôt pour le savoir.

Reculant légèrement de façon à pouvoir accrocher le regard de Noé avec le sien, elle poursuivit calmement : « Et il n’y aura jamais de meilleur timing que celui-ci parce que timing is a bitch : tous les deux célibataires et une soirée entière de libre… je ne vois pas ce qu’il te faut de plus. » Même si Bartley se montrait insistant, Erin avait été très claire avec l’ancien préfet-en-chef sur le devenir de leur relation en lui demandant de rompre. Qu’il soit d’accord ou non avait finalement peu d’importance, c’était contrariant car ça créait des heurts inutiles, mais il ne pouvait pas la forcer à être en couple.  Elle en avait assez longuement discuter avec ses amies et toutes avaient été unanimes sur le sujet. Noé s’était montré moins convaincu – un sujet de dispute parmi d’autres – à tel point que par moment Erin avait l’impression qu’il cherchait à la pousser dans les bras de Bartley… jusqu’à ce que ce soit ses lèvres à lui qui l’embrassent. Si une confusion persistait, elle ne venait pas de sa relation avec Bartley mais bel et bien de celle qu’elle entretenait avec Noé.

Heureusement, si Noé était indécis, ce n’était pas du tout le cas d’Erin. Comme elle l’avait explicitement dit à Tempérance, elle voulait que ça arrive : quelle fille laisserait passer l’occasion d’avoir sa première fois avec le garçon qu’elle aime ? Surtout quand cet amour était aussi obstiné que le sien. Elle avait trop longtemps laissé les choses se faire en agissant trop tard encore une question de timing donc, d’abord en se déclarant seulement une fois qu’il en aimait une autre puis en partant de la salle commune un soir de février pour fuir leur alchimie. Si elle avait laissé les choses se faire malgré eux ce soir-là, il y aurait eu des drames, mais Tempérance serait probablement restée en dehors de leurs histoires. Quoique… avec Noé, on ne savait pas, il avait une sorte de don pour créer des intrigues dans leur cercle (pourtant restreint) d’amis.

« ça n’a rien d’immoral, tu sais, si nous sommes tous les deux consentants. » D’autant qu’à tout bien peser, il avait la morale à géométrie variable vu où ses mains s’étaient égarés la dernière fois… Et si quelqu’un avait fait quelque chose de mal ce jour-là, c’était plutôt elle. Lui avait bien plus merdé en embrassant Tempérance – qui n’était pas d’accord – qu’en la déshabillant elle (est-il bien utile de préciser qu’elle était plus que partante?). Au demeurant, elle n’en avait rien à faire de la morale : elle s’était sentie coupable de trahir la confiance de Bartley mais elle ne regrettait rien, dans la situation telle qu’elle était, sa relation avec l’ancien Serdaigle ne pouvait pas perdurer. Pas alors qu’elle avait piqué la pire crise de jalousie de la décennie à Noé. Elle se demandait d’ailleurs encore si le blond avait compris que c’était ça qui l’avait motivée elle à agir. Peut-être que non. Après tout, il n’avait jamais paru aussi mal la comprendre que depuis la dernière semaine écoulée…

1 062
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1504
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Matthew Noszka


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptySam 10 Avr - 18:08


Visiblement, Noé ne savait plus parler à Erin. Chaque mot qui sortait de sa bouche ne la blessait que davantage –il le voyait dans son regard. Il se montrait tout le temps maladroit avec elle désormais, peu importe à quel point il tentait d’adopter la bonne posture, de prononcer les bons mots. Il finissait invariablement par lui faire du mal. Et Candys voulait qu’il en rajoute en lui disant qu’il éprouvait des sentiments, mais il ne savait même pas lesquels, pour elle ? Non, c’était trop tard. Il fallait qu’il se fasse une raison et ce n’était pas parce qu’ils avaient failli déraper une fois, ou qu’il ne pouvait s’empêcher de l’embrasser lorsqu’ils étaient tous les deux, se transformant en l’une de ses personnes pot de colle qu’il n’aurait jamais pensé devenir, qu’ils devaient continuer. « Je n’ai jamais dit que tu étais vilaine, ou qui toute cette tension entre nous était de ta faute, se défendit le blond. J’aurais juste…Je n’aurais pas dû t’embrasser, la première fois. Sans ça…Ce ne serait pas autant le chaos. » Il l’avait pourtant affirmé, il lui avait pourtant affirmé : ils finiraient par se détester. Mais il n’avait pas su résister à la tentation. Lui qui se croyait si impassible, si imperméable, ne l’était pas du tout au final.

Il la sentait agacée, encore une fois, encore une fois contre lui, contre eux, contre cette situation compliquée et bizarre dans laquelle ils s’étaient empêtrés. Il la sentait agacée et ça le chagrinait. Il avait envie de la réconforter, de juste la prendre dans ses bras et que tout redevienne simple entre eux. Mais simple, ça ne l’était plus entre eux depuis bien longtemps maintenant. Il restait trop de silences et d’incompréhensions entre eux pour ça.

Sans doute se refermer et tentait de nier qu’il y avait quelque chose entre eux, se réfugier derrière ses pseudos principes, qu’il avait pourtant jeté aux oubliettes en batifolant avec elle sur un bureau dans une classe vide, n’était pas la meilleure attitude mais Noé était sincèrement perdu. Il était persuadé qu’aller au bout avec Erin, hors effectivement les libérer d’une frustration qu’ils ressentaient tous les deux, n’arrangerait rien à leur situation. Quelque part, il n’avait pas envie de juste coucher avec elle, sans avoir éclairci les choses, et en même temps il ne savait pas comment débuter la conversation qu’ils devraient forcément finir par avoir.

Quand il lui opposa son argument, elle protesta immédiatement. Il aurait aimé être capable d’affirmer qu’il ne voulait pas qu’ils couchent ensemble, qu’il n’en avait pas envie. Il aurait aimé être capable de mentir. De lui faire du mal une bonne fois pour toutes pour l’éloigner de lui. Car c’est en restant prêt de lui que son cœur finirait plus abimé encore. Mais elle s’approcha encore de lui et ses yeux marron se posèrent automatiquement sur ses lèvres brillantes à cause de son gloss. « Oui, c’est vrai, avoua-t-il donc. Mais ce n’est pas pour ça…qu’il faut céder à cette envie. » Il n’était pas un gamin gouverné par ses hormones bon sang non juste un presque adulte gouverné par ses hormones !

Elle s’éloigna de lui et il relâcha la respiration qu’il retenait depuis qu’elle s’était collée à lui. Un peu de distance. Il lui fallait juste un peu de distance c’est mignon ou pathétique qu’il croit que ça puisse marcher ? Il fit la moue. « Je ne suis pas sûr que Bartley se considère célibataire, lui », lâcha-t-il, soudain grognon comme chaque fois qu’ils évoquaient le préfet en chef. Il avait pourtant tout fait pour ne pas penser à l’ancien Serdaigle, ni prononcer son prénom car il savait comment cela allait finir : une dispute qui se conclurait par un baiser. Mais il fallait croire qu’il n’y arrivait pas. « Ce n’est pas le consentement le problème. » Il soupira avant de passer une main dans ses cheveux encore un peu mouillés –il avait oublié de jeter un sort pour les sécher. « Je ne veux pas…Je ne veux pas te faire de mal. » Il avait failli dire "te briser le cœur, encore une fois" mais cette fois ci, il n’était plus le gardien du secret de ses nuits de son cœur. Elle n’était plus amoureuse de lui, elle le lui avait dit. Cette fois ci, il n’aurait pas le loisir de lui briser son cœur, et c’était tant mieux. Mais il était encore capable de la blesser, et il n’en avait pas envie. Loin de là.

749 mots



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Minist10


Dernière édition par Noé Montgomery le Lun 2 Aoû - 23:31, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 629
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Roseanne Park / Im Na Yeon


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptySam 10 Avr - 22:07

From trust to lust « Tout dépend de ce que tu aurais voulu Noé. Tu n’es peut-être pas satisfait de ce qui se passe entre nous actuellement, mais si tu ne m’avais pas embrassé, tu aurais dû faire une croix définitive sur notre relation. Je ne te l’aurais pas demandé si ça ne m’avait pas paru nécessaire. Contrairement à ce que tu as l’air de penser, je ne regrette rien… ce qui ne veut pas dire que je ne suis pas encore… contrariée… par ce que tu as fait… avec Tempérance. Pas avec moi. » Tempérance et Bartley étaient les deux causes de leurs (nombreuses) disputes, les boutons on/off qui déclenchaient tout, mettaient le feu aux poudres entre eux… mais il fallait que Noé prenne quand même conscience que si la situation avait été différente, s’il ne l’avait pas embrassé alors qu’elle le suppliait de tout son être, elle n’aurait jamais pu lui pardonner. Il passait son temps à lui dire qu’il ne voulait pas lui faire de mal : il ne lui en faisait pas en l’embrassant, c’était quand il la rejetait qu’elle souffrait. Et, dans la situation telle qu’elle était après les révélations fracassantes de Tempérance, il n’était pas certain qu’elle aurait supporté, encore une fois, qu’il la repousse… Pas alors qu’il avait encore été vers sa meilleure amie, la choisissant plutôt qu’elle.

Elle était certes agacée, mais au moins avaient-ils encore un lien. Ils se parlaient, même si c’était pour ne pas se comprendre. Erin s’en contentait, Noé devrait apprendre à l’imiter, ça lui éviterait de tirer cette tête faussement impassible mais véritablement perturbée. Au demeurant, elle n’était pas uniquement agacée par le blond, elle éprouvait aussi une vive colère contre elle-même justement parce qu’elle avait besoin de Noé au point d’accepter les miettes qu’il était prêt à lui accorder. Un besoin tellement viscéral qu’il n’avait pas toléré de refus, ni ce jour-là, ni maintenant… Au moins savait-elle ce qu’elle voulait contrairement à d’autres on ne vise personne mais quand même un peu !

Aussi en vint-elle aux faits. Comme rien ne pouvait jamais arriver avec Noé sans de longs palabres au préalables, il discuta. Erin se demanda brièvement s’il se rendait compte qu’elle avait déjà gagné à partir de l’instant où il admettait avoir envie d’elle. Elle se faisait l’impression d’être machiavélique, un sentiment peu habituel chez elle bien qu’elle soit une fière Serpentard depuis presque sept ans maintenant…

« C’est là que tu te trompes... c’est exactement pour cette raison qu’il faut céder… crois-tu que j’en parlerais si je n’en mourrais pas d’envie aussi ? » dit-elle à voix basse, se mordant la lèvre inférieure tout en laissant sa main glisser sur la joue de Noé pour la caressait du pouce. Vu que tous leurs échanges de baisers commençaient par des disputes, il fallait croire qu’il était absolument inévitable qu’ils en passent par là, même ce soir, alors qu’Erin tentait de garder une certaine maîtrise sur sa jalousie et sa colère. Et comme il avait été inévitable qu’elle finisse par évoquer Tempérance un peu plus tôt, Noé ne put s’empêcher de lui jeter le prénom de Bartley.

Un éclair de colère passa très brièvement dans ses prunelles sombres. Elle le trouvait toujours gonflé d’invoquer Bartley quand ça l’arrangeait alors qu’il avait embrassé sa meilleure amie ! Il n’avait aucune raison, lui, d’être jaloux : elle avait quitté Bartley après l’épisode de la salle vide. Elle avait fait passer son amour et son désir pour lui avant son ambition de vivre une relation tranquille et apaisée. Elle le trouvait injuste… mais elle se tint. « Il faut au moins lui reconnaître que lui il sait ce qu’il veut… » ça lui a échappé finalement ! dit-elle avec une petite moue contrariée, sachant que ce n’était pas du tout ce que Noé avait envie d’entendre. Ce n’était pas totalement sa faute, la jalousie de son ami lui paraissait tellement absurde… tellement sans raison…  « Mais j’ai rompu Noé, je te l’ai dit, alors comment il se sent lui… on s’en fiche totalement… » ajouta-t-elle dans un effort conscient pour être rationnelle – encore que l’était-ce vraiment à compté du moment où elle ne savait pas pourquoi il réagissait toujours aussi mal à l’évocation de l’ancien Serdaigle ? C’était comme l’encourager dans son délire… -.

Elle continua à essayer de le raisonner – bien que les minutes passant, elle commençait à se sentir peut-être un peu trop désespérée à son goût -, instinctivement, elle se rapprocha de lui comme pour resserrer son emprise sur son désir. Quand il lui redit encore qu’il ne voulait pas lui faire de mal, elle décida que pour cette fois elle ferait le premier pas, ou le premier baiser. Elle le laissait généralement prendre l’initiative parce qu’elle gardait un souvenir amer de leur tout premier baiser… mais il y a des moments dans la vie d’une femme où il fallait savoir prendre les devants. Ce baiser fut aussi long que doux, elle pressa son corps contre le sien pour sentir sa chaleur contre elle. Une de ses mains était posée sur sa nuque et l’autre sur son bras. Son gilet glissa sur une de ses épaules sans qu’elle le retienne. Lorsque le baiser se rompit, elle chercha de nouveau son regard. « Je me consume de désir pour toi… ce qui me fait mal, ce n’est pas quand tu m’embrasses, mais quand tu me rejettes... » Elle l’aimait tellement, il devait bien le savoir, non ? Son cœur ne battait toujours que pour lui… hier comme aujourd’hui, et elle avait désespérément besoin qu’il l’aime aussi, même si ce n’était que pendant quelques minutes, quelques secondes… elle voulait habiter toutes ses pensées, juste un peu, pour que tous ses sentiments pour lui gardés pendant des années aient enfin un sens.

Mue par ce besoin de lui, elle l’embrassa à nouveau, sentant l’habituel sentiment d’urgence la saisir à la gorge. Ce n’était pas simplement par plaisir de faire une figure de style qu’elle avait parlé de se consumer… Elle ressentait vraiment son désir comme quelque chose d’impérieux, contre lequel elle ne pouvait pas lutter, et si son amour lui était familier, ces sensations physiques, elles, étaient encore nouvelles, pour autant, elle en redemandait…

1 026
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1504
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Matthew Noszka


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptyDim 11 Avr - 2:56


Noé fut surpris, que disait-il, totalement désarçonné, d’apprendre que s’il n’avait pas embrassé Erin la semaine passée, il l’aurait perdue. Il n’en avait pas eu conscience –et se demanda vaguement si cela aurait joué sur sa pulsion. A vrai dire, il n’avait jamais eu conscience de la perdre. Ça avait peut-être était son plus gros problème, au final, la considérer, durant toutes ses années comme acquise –du moins son amitié comme acquise. Le fait est qu’il avait vraiment cru la perdre après le bal de leur sixième année. Il avait cru lui avoir dit adieu pour toujours et finalement…finalement plus d’un an après cet évènement qui avait bouleversé leur relation à tout jamais, elle était toujours dans sa vie.

La nécessité de leur baiser évoquée par Erin leva plus de questions qu’autre chose dans son esprit, mais il s’abstient néanmoins de les poser parce qu’il parait qu’ils parlent déjà depuis trop longtemps et préféra rebondir sur l’autre partie de la phrase d’Erin, celle qui concernait sa contrariété envers le baiser qu’il avait donné, totalement bourré, à Tempérance. « Tu sais, ça ne voulait rien dire. Ça a eu des conséquences désastreuses et tu ne peux pas savoir à quel point je regrette de l’avoir fait, mais ce baiser avec elle n’a aucune importance à mes yeux. » Il lui sourit, rompant pour la première fois de la discussion sa carapace d’impassibilité, et ses yeux brillaient de la flamme de l’honnêteté. « Mais pour nous deux…Je ne regrette rien non plus. » C’était important pour lui qu’elle saisisse l’importance, cruciale, de cette différence entre les deux moments qui s’étaient déroulé à moins de douze heures d’intervalle. Dans ce couloir avec Tempérance il avait définitivement refermé un chapitre de sa vie, même s’il avait fallu que cela casse leur relation et qu’un jour ou l’autre, ils devraient en reparler. Le lendemain, il en avait ouvert un nouveau avec Erin dans cette classe vide. Un chapitre brouillon et compliqué, confus et tendu, mais un nouveau chapitre tout de même. Même s’il était évident à ses yeux qu’il n’aurait pas l’embrasser, pour tout un tas de raisons sur lesquels il n’allait pas s’appesantir maintenant, il ne regrettait pour autant pas son geste. Pas lorsque ce regret aurait été à l’encontre total de son désir, celui-là même qu’il tentait vaillamment de combattre en ce moment.

Et échouait, lamentablement.

La preuve, il venait de lui avouer qu’il avait envie d’elle. Bien sûr qu’il avait envie d’elle. Comment en aurait-il pu être autrement ? Elle était si belle, si sexy, et elle ne le voyait même pas. Comment en aurait-il été autrement alors qu’elle se mordait sa lèvre si tentante tout en lui caressant sa joue un peu râpeuse alors qu’il s’était rasé ce matin-là ? Il ne sut répondre à son propre aveu. Il s’était toujours demandé ce qu’elle avait pu lui trouver pour tomber amoureuse de lui à une époque, désormais révolue, mais le désir était plus compréhensible pour lui. Nier qu’il était un beau gosse aurait été se la jouer faux modeste. Il ne fallait tout de même pas oublier que sa mère avait été mannequin et qu’hormis les yeux, il tenait ses gênes des Dunkel c’est pas pour rien que sa résa précédente était Allemande.

Il n’avait pu s’empêcher de parler de Bartley. Sans doute était-ce le dernier rempart derrière lequel il se cachait pour tenter de résister. Comme un reflet du regard brûlant de colère d’Erin, ses yeux flamboyèrent et il n’avait soudainement plus grand-chose du garçon de glace qu’il tentait d’être une minute auparavant. Ce qui lui faisait autant mal, c’était qu’elle frappait juste. Il avait la très nette impression de ne pas savoir ce qu’il voulait cette dernière semaine, ces derniers mois même s’il se montrait réellement honnête avec lui-même. Fermant les poings, il tacha de se calmer. Il ne voulait pas se disputer, pas encore, mais il semblait qu’il était incapable de se tenir. « Et toi tu le voulais lui il y a pas si longtemps que ça », cracha-t-il avec amertume. Noé reprit une expression neutre lorsqu’elle lui réaffirma qu’elle avait rompu avec l'ancien Serdaigle, et il le savait bien pourtant, tout en lui disant qu’ils ne devaient pas s’inquiéter de ce qu’il pensait. Elle avait raison.

Erin se rapprocha de nouveau de lui et avant qu’elle ne pose ses lèvres sur les siennes, il sut que c’était ce qu’elle avait en tête. Fermant les yeux, il profita de ce baiser, sentant ses doutes, sa culpabilité, toutes ses pensées s’envoler à mesure que leurs langues s’entremêlaient. Son corps réagit immédiatement dès qu’elle fut contre lui et il posa une main sur sa taille et l’autre au creux de ses reins. Lorsque le baiser s’interrompit, son cœur battait à toute vitesse. Il dégagea l’une de ses mèches décolorées et la mit derrière son oreille. « Alors je te rejetterai plus. » Il déposait les armes. A quoi bon lutter lorsque tout ce qu’ils faisaient, que tout ce qu’il se passait entre eux lui paraissait si naturel ? A quoi bon lutter lorsqu’elle le suppliait et qu’il n’avait juste qu’une seule envie : répondre à tous ses désirs et la combler. Au fond de lui, il n’était pas toujours pas sûr que ce soit la bonne décision. Mais au fond, qu’importe. Il préférait vivre avec ses mauvais choix que d’avoir des regrets toute sa vie.

Erin l’embrassa de nouveau, dans un baiser dans lequel il se perdit totalement. Il sentit que la chaleur montait d’un cran alors que leur bataille langoureuse retrouvait cette passion qui leur était désormais familière. Il raffermit sa prise au niveau des reins de la jeune femme, désireux de la rapprocher encore plus de lui. Ils étaient collés l’un à l’autre mais il la voulait encore plus prêt. Il la voulait…en lui, tout simplement. Cette envie le gouvernait totalement et il en avait totalement oublié ses bonnes résolutions. A quoi bon ? Le baiser se termina et Noé posa son front contre celui de l’Anglaise. « Tu vas finir par me rendre fou », lui avoua-t-il alors que sa respiration était devenue erratique. Depuis la Saint-Patrick, il n’avait plus touché à une seule goutte d’alcool faut dire qu’il avait bu ce soir-là pour toute sa vie mais il était désormais totalement ivre de ses baisers. « Viens, on va à la Salle sur Demande, ça sera mieux qu’ici. » Il posa ses lèvres sur son front avant de ramasser son sac –il était équipé cette fois ci. Il avait connu sa première fois avec Dahlia dans un lit, il était hors de question que cela soit différent avec Erin.

1 105 mots




Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Minist10
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 629
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Roseanne Park / Im Na Yeon


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptyDim 11 Avr - 11:14

From trust to lust Sur le moment, quand elle avait hurlé tout ce qu’elle avait sur le cœur à Noé – ou à peu près -, elle n’avait pas réalisé que, pour la première fois, son pardon ne serait pas inconditionnel. À partir du moment où elle avait décidé quelque part dans un recoin de son esprit qu’il fallait qu’il l’embrasse, leur relation avait été suspendue à ce baiser. Elle avait pourtant pardonné bien des choses à son ami et en premier lieu qu’il soit tombé amoureux de sa meilleure amie à elle alors qu’elle avait toujours été près de lui. Ils étaient cependant cette année dans une configuration bien différente de celle d’après le bal de l’apocalypse. Elle avait pu passé outre les sentiments de Noé avec Tempérance car sa relation à elle avec le blond était parfaitement sans ambiguïté. Elle avait perdu dès le départ et avait fini par accepter cette défaite avec autant de grâce que possible…

À la veille de la Saint Patrick, on ne pouvait plus parler d’absence d’ambiguïté entre eux. Que ce soit juste après le bal de décembre dernier où ils s’étaient retrouvé et s’étaient promis d’être toujours là l’un pour l’autre ou, bien pire, quand en février ils avaient choisi de ne pas s’embrasser alors que cette envie flottait dans l’air… L’alchimie existait et le désir était présent. Erin avait beau avoir lutté contre ce qu’elle voyait comme une rechute de mauvais augure, elle s’était sentie trahie par le baiser de Noé à Tempérance… parce que cette fois, il n’y avait eu aucune raison qu’elle s’efface devant sa meilleure amie et pourtant rivale. Et sans même qu’elle ait pu réellement réfléchir à son acte, ivre de colère et de jalousie, elle avait conditionné la suite de sa relation avec Noé à ce baiser. Mais cela aurait pu garder des proportions bien moins importantes que ce qui était arrivé réellement qu’elle aurait quand même maintenu leur lien… le fait était qu’elle n’avait pas vraiment anticipé tout ça, pas plus qu’elle n’avait pu prévoir ses propres besoins. Pour des personnes comme Noé et elle, qui aimaient avoir le contrôle, il y avait de quoi être perdus… car ils avaient perdu les commandes dernièrement.

Comme pour le prouver, l’expression d’Erin se troubla quelques instants lorsque Noé évoqua à son tour le baiser avec Tempérance. Le fait que leurs réponses à l’un et l’autre aient du sens (ce qui arrivait rarement depuis quelques jours) prouvait bien que quand ils gardaient le contrôle de leurs nerfs, ils étaient encore capable de se parler… tout le problème restait que cette condition était difficile à remplir comme Erin l’avait prouvé en s’agaçant d’emblée au début de la conversation. Tout l’énervait, ce qui ne les aidait pas à avoir des dialogues corrects l’un avec l’autre ! Quelque part, elle se sentit soulagée qu’il ne regrette pas pour eux deux… elle s’était sentie un peu coupable à défaut de vraiment le regretter de jouer les séductrices avec lui. Et évidemment, cela lui faisait plaisir que leurs baisers à eux aient pris plus d’importance que celui avec Tempérance vous le sentez le glissement vers ce qu’elle loupe?. « Je vois… en fait non, pas du tout, tu veux bien m’expliquer? C’est bien… je crois… mais malgré tout, j’ai du mal à en faire abstraction. J’essaie pourtant. » Sa phrase se termina dans un souffle alors que son regard errait vers un point invisible. Même s’il n’avait pas apporté à Noé ce qu’il espérait, déjà parce que Tempérance ne lui avait pas rendu ce baiser j’vous avais prévenu, Erin ne parvenait pas à oublier qu’il avait embrassé Tempérance avant elle. On pourrait lui rétorquer qu’ils avaient en fait été le premier baiser l’un de l’autre – et que la situation d’alors ressemblait bien plus à celle du baiser de Tempérance et Noé que celles qui soudaient ses lèvres au blond depuis – mais la métisse était incapable d’être aussi raisonnablement optimiste, persuadée qu’elle était encore que le jeune homme aimait toujours sa meilleure amie.

Elle laissa de côté ce sujet pour se concentrer sur son véritable objectif de la soirée : finir ce qu’ils avaient commencé dans cette salle vide. Elle était certaine qu’avec la frustration en moins, elle parviendrait plus facilement à compartimenter chaque élément de sa vie comme ils ont gagné le match, elle avait sûrement raison et comme elle l’explicita de manière très claire, elle en avait tout simplement très envie. À ses yeux c’était une raison suffisante… elle savait que ça n’arrangerait rien pour ce qui était d’eux deux, elle considérait seulement que ça n’aggraverait pas une relation déjà très compliquée.

Qu’il la désire était nouveau mais aussi très réconfortant : Erin avait appris à imiter les idoles asiatiques et les chanteuses anglaises populaires, elle singeait leur style et leurs manières, et elle savait que cela pouvait provoquer le désir masculin – ou féminin dans certains cas - ; Noé, lui, la voulait vraiment elle. Elle en était sûre car il la connaissait beaucoup trop bien pour se laisser berner par des mini-shorts, une coloration et un sourire factice. Si elle se leurrait avec obstination sur les sentiments de son ami, en revanche elle avait confiance dans l’effet qu’elle lui faisait. Quiconque connaissait la capacité d’Erin à s’auto-dénigrer ne pouvait y voir qu’un progrès, elle savait qu’elle lui plaisait… et ça lui faisait vraiment plaisir.

Il aurait été simple et agréable qu’ils sachent seulement profiter de ce désir commun sans toujours chercher la petite bête… malheureusement, ce n’était pas dans leur caractère surtout celui de Nono, donc après Tempérance, c’était au tour de Bartley de faire irruption dans la conversation. Erin répondit assez sèchement car, alors qu’elle était pourtant tout près physiquement de Noé et qu’elle lui proposait carrément de coucher avec elle, il prétendait encore qu’elle avait voulu Bartley. Comme si pour lui, elle aurait dû regretter d’avoir quitté l’ancien préfet en chef ! Ce qui n’était pas le cas, surtout qu’il lui tapait un peu sur le système, allégeant ses remords à mesure qu’il devenait plus insistant. « C’est faux. Il était amoureux de moi et je n’avais aucune raison de ne pas lui laisser sa chance, c’est très différent de l’avoir voulu. » Dans un univers idéal et impossible donc, Noé ne se serait pas embourbé dans sa relation avec Dahlia et aurait profité de la fin de sa relation avec Ted pour en arriver au point où ils étaient ce soir-là, dans les vestiaires, sur le point de se donner l’un à l’autre. Seulement ça ne s’était pas passé comme ça et Bartley avait profité de l’ouverture avec une rapidité qui avait surpris tout le monde… Mieux valait cependant que Noé ne sache pas avec trop d’exactitude ce qu’elle avait fait avec Bartley le soir du nouvel an car même si ça n’avait rien de comparable avec tout ce qui se passait entre eux, le blond était un peu trop susceptible dès qu’il était question de l’apprenti médicomage.

Décidant qu’ils avaient assez parlé, elle prit les choses en main et l’embrassa. Quand ce baiser se rompit puis qu’elle lui avoua combien elle le désirait, elle sourit à sa réponse, un sourire sincère et soulagée. Le feu dans ses veines était tellement impérieux qu’elle était seulement heureuse qu’il ne la repousse pas – bien qu’elle ait su depuis le début de la conversation que ce n’était pas ce dont il avait envie -. En réponse, elle l’embrassa de nouveau mais d’une façon plus fiévreuse que précédemment… ses sentiments ne s’évaporaient pas, ils n’étaient seulement pas la priorité d’Erin à cet instant précis. Elle ne voulait qu’être avec Noé et se perdre toute entière dans leurs ébats.

Lorsqu’il lui dit qu’elle allait finir par le rendre fou, son expression se fit un peu taquine alors que sa main sur son bras glissait avec lenteur vers son épaule pour aller ensuite sur son torse : « Et c’est une mauvaise chose ? » Elle aimait l’effet qu’elle lui faisait parce qu’elle ne s’était jamais sentie aussi belle et vivante que quand elle sentait sur elle son regard chargé de désir.

La remarque sur le lieu était cependant pertinente, à choisir les vestiaires n’étaient pas idéales, surtout pour une première fois. Si elle avait renoncé en grande partie à une histoire romantique avec Noé, ça ne voulait pas dire qu’ils ne pouvaient pas avoir certaines attentes. Elle fut quand même étonnée que ce soit lui qui y pense : dans son esprit, c’étaient plutôt les hommes qui se laissaient dominer par leurs hormones et oubliaient l’essentiel, or dans son duo avec Noé ce n’était pas vraiment le cas. Comme elle n’était pas complètement écervelée, elle n’avait quand même fait des avances au blond que parce qu’elle savait que cette fois ils pourraient aller au bout de son projet : non seulement elle avait aussi des préservatifs – elle se doutait que Noé en avait cette fois mais elle ne voulait rien laisser au hasard ! - mais en plus elle prenait maintenant de la potion contraceptive. Prudence est mère de sûreté comme le dit si bien l’adage.

Elle glissa sa main dans celle de Noé après avoir attrapé son propre sac. « C’est vrai qu’ici ça manque un peu de charme. » admit-elle avec un petit sourire amusée. Ils arrivèrent rapidement devant la salle sur demande parce qu’ils n’ont pas traîné, ils avaient des plans pour la soirée vous voyez. « Ton idée donc à toi l’honneur… mais n’oublie pas la cheminée. » termina-t-elle en lui décochant un clin d’oeil : puisqu’ils s’étaient promis de toujours se retrouver devant une cheminée, il paraissait aller de soi qu’ils en aient une ce soir, non ?

1 605
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1504
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Matthew Noszka


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptyJeu 6 Mai - 18:52


Quelque part au fond de lui, Noé se satisfaisait que leur conversation reste calme. Depuis qu’elle avait foncé sur lui, complètement furieuse, pour lui hurler dessus dans une salle vide avant de lui ordonner de l’embrasser, tout était comme déréglé entre eux. Hormis avec Joséphine, encore que désormais sa relation avec sa camarade était tout ce qu’il y avait de plus cordiale, Noé ne s’était jamais disputé avec quelqu’un, encore moins avec quelqu’un d‘aussi proche qu’Erin. Il n’était pas quelqu’un qui s’énervait, ni qui cherchait le conflit, bien au contraire, et il était toujours perturbant pour lui de se fâcher contre Erin depuis une semaine avant que ses lèvres ne s’écrasent contre les siennes.

« Je me doute. Ce baiser a remué un peu trop le passé n’est-ce pas ? Mais pourtant, c’est bien du passé. » Il n’était plus amoureux de Tempérance. Il en était sûr et certain. Il ne pouvait, par contre, affirmer qu’il n’éprouvait plus de sentiments pour la blonde mais il avait tourné la page, et définitivement cette fois ci. Cette affection pour l’irlandaise n’était rien, de toute façon, en comparaison des complexes et profonds sentiments qu’il savait éprouver pour Erin. Si complexes qu’il n’arrivait lui-même plus à y voir tout à fait clair.

La satisfaction de Noé concernant la nature apaisée de leur conversation ne dura pas puisqu’il fallut que leur échange s’envenime –à croire qu’ils n’arrivaient pas à s’en empêcher !- après la mention de Bartley. Quoiqu’il se passe entre eux, quoiqu’il puisse ressentir pour elle, Noé était convaincu et on sait qu’il est particulièrement buté comme garçon, qu’il aurait mieux valu pour Erin qu’elle reste avec le Serdaigle. Et même s’il trouvait particulièrement agaçant les critiques assassines de l’ancien préfet en chef qu’Erin ne lui dévoilait qu’à moitié, il restait persuadé qu’il était mieux pour elle que lui ne le serait jamais. Peut-être alors ce que les deux Serpentards vivaient en ce moment n’était qu’une parenthèse, la seule partie de leur histoire qui s’écrirait, et qu’elle se refermerait lorsqu’ils sortiraient de Poudlard. Bartley n’avait pas caché son ambition de reconquérir Erin une fois qu’elle habiterait à Londres. « Il est encore amoureux de toi », grommela-t-il car le passé n’était clairement pas approprié à ses yeux.

Finalement, leur petite dispute conduit, comme lors de ces derniers jours, à ce qu’ils s’embrassent. Puisqu’il était visiblement incapable de tenir ses promesses envers lui-même, et qu’il avait finalement déposé les armes, Noé laissa reposer sa culpabilité dans un coin de son cerveau et se contenta simplement de profiter du moment, comme il se l’était juré l’été précédent. Il ne chercha même pas à cacher son frisson alors qu’elle passait sa main sur son épaule et son torse –elle lui faisait un effet de dingue, il n’avait jamais connu ça déso Dada. « Non », souffla-t-il simplement, son regard toujours ancré dans le sien.

Mais Noé était un garçon plutôt romantique il compense pour sa bande de copains. Tout avait beau être compliqué avec Erin parce qu’il se complique lui-même la vie, et tout avait dérapé sur un bureau pour commencer, il préférait tout de même que leur première vraie fois se déroule sur un lit –il n’y avait rien de mal à se trouver dans un lieu confortable !

Une fois leurs sacs sur leurs épaules, ils prirent donc la direction du château. Au lieu d'emprunter le couloir qui menait à leur salle commune, ils grimèrent le grand escalier de marbre et arrivèrent bientôt au septième étage, en face de la tapisserie représentant un sorcier assez stupide pour vouloir enseigner la danse à des trolls. « T’inquiètes, je pense à tout cette fois », souligna-t-il avec un sourire amusé à sa remarque. Il passa trois fois devant le mur en pensant fort à ce qu’il désirait et une porte s’ouvrit alors. En y entrant, les deux septièmes années découvrirent une grande chambre décorée dans des couleurs neutres, comme la chambre de Noé au manoir Montgomery, avec un grand lit au centre et un canapé vert émeraude placé juste en face d’une cheminée. Les flammes, ainsi que des bougies placées au-dessus de la cheminée ainsi que sur les tables de chevet donnaient à la salle une agréable ambiance chaleureuse. « Ça te convient ? », demanda-t-il en se tournant vers Erin. Laissant tomber son sac, il se rapprocha d’elle, encadra son visage avec ses mains et l’embrassa après l’avoir dévoré des yeux pendant quelques secondes. Moins de paroles et plus d’actes, c’était ça ?


Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Minist10


Dernière édition par Noé Montgomery le Lun 2 Aoû - 23:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 629
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Roseanne Park / Im Na Yeon


Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin EmptySam 8 Mai - 19:24

From trust to lust « Je ne sais pas si c’est que ça l’a remué ou si ça n’a pas plutôt fait l’effet d’une machine à remonter dans le temps… mais si nous sommes revenus dans le présent, c’est le plus important. » Erin essayait de rester positive, parce qu’elle avait des projets pour leur soirée, et à cet égard elle tâchait de garder la bile qu’elle sentait toujours remonter du fond de ses entrailles à l’intérieur. Même si Noé tentait d’avancer avec elle maintenant, cela ne l’empêchait pas d’avoir fait une ultime tentative du côté de Tempérance, et elle s’en sentait blessée. Même si par la force des choses tadaaaaam, c’était désormais du passé, elle restait frustrée de la simple existence de ce baiser avec sa meilleure amie.

Quant à ce qui frustrait Noé – bien que de manière inexplicable et très paradoxale -, elle y répondit avec indifférence : Bartley était un faux problème. Son ex était juste un peu trop collant, mais il n’avait rien à faire dans leurs conversations présentes, pas plus que Tempérance finalement, ce devait être un moment juste pour eux deux. « Ce qu’il ressent n’a aucune importance puisque je ne l’aime pas. » Ce n’était pas très gentil, mais c’était la vérité, et il serait bon que Noé et Bartley l’entendent. Elle n’avait jamais été amoureuse de l’ancien Serdaigle, comme elle venait de le lui dire, elle lui avait simplement laissé sa chance et ça n’avait pas fonctionné, c’est tout.

Elle prit les choses en main pour qu’ils arrêtent de parler des choses qui fâchent. Cela valait mieux pour eux deux... et l’ambiance générale de leur soirée. Même si elle était partie prenante dans la plupart d’entre elles, Erin détestait leurs disputes et préférait largement quand ils s’embrassaient : elle était bien décidé à faire pencher la balance de ce côté avant qu’ils ne se jettent à la figure des paroles trop désagréables comme cela pouvait parfois leur arriver.

Une fois n’est pas coutume, elle parvint à arriver justement au point désiré. Noé objecta seulement qu’ils pouvaient trouver mieux comme lieu, ce qu’elle lui accorda volontiers, et ils se rendirent rapidement à la salle sur demande. Elle le laissa planter le décor, attendant patiemment adossée au mur d’en face. « Hum… oui, je te fais confiance. » commenta-t-elle avec un petit sourire amusé répondant au sien lorsqu’il lui dit qu’il pensait à tout cette fois. Même s’il n’avait pas prévu qu’ils terminent ce qu’ils avaient commencé quelques jours plus tôt ce soir, il avait certainement dû affiner ce qu’il en espérait dans son imagination : Noé aimait être bien préparé après tout. En dehors de la cheminée, elle-même n’avait pas tellement d’attente, elle voulait seulement qu’il soit à elle… même si c’était seulement le temps d’une étreinte t’inquiète ma grande, t’as de la marge.

Ils entrèrent ensuite dans la salle sur demande, elle sourit de nouveau en constatant que c’était tout à fait le style de Noé. « C’est parfait. » Cette fois, elle le laissa approcher et l’embrasser en premier – chacun son tour – mais une fois ce baiser échangé, elle glissa ses mains le long de ses bras pour aller entrelacer leurs doigts. Ensuite, elle se détacha de ses lèvres pour reculer de quelques pas, les rapprochant du lit. Elle l’embrassa ensuite de nouveau avant de s’asseoir, le laissant venir contre elle à mesure qu’elle reculait sur le matelas pour s’y allonger. Puis, ce fut à son tour de le regarder quelques secondes alors que son visage était tout près du sien, son regard ancré dans ses prunelles noisettes. « Embrasse-moi encore Noé, je te veux tout entier, plus que tout au monde. » Même si elle savait ou plutôt pensait savoir qu’elle ne pouvait l’avoir entièrement que temporairement, parce qu’il n’était pas à elle, pas vraiment… mais pour cette nuit, voire pour plus longtemps que ça, ce serait suffisant.
2981 12289 0


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty
Ξ Sujet: Re: Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin   Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Fin mars ✗ From trust to lust ✗ Erin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 25 (2015-2016)-
Sauter vers: