AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -46%
-46% sur SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo ...
Voir le deal
23.18 €

Partagez
 

 To fly like a bird ○PV Haven○

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 285
Âge : 16 ans ◄ 30 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 25


To fly like a bird ○PV Haven○ Empty
MessageSujet: To fly like a bird ○PV Haven○   To fly like a bird ○PV Haven○ EmptyMer 7 Avr - 23:53

To fly like a birdHaven Clarks Le mois de Juin débutait. La routine des cours changeaient et apportaient une étrange sensation d'approche inévitable de la fin de l'année. Je passais moins de temps dans mes livres alors que tout le monde s'y perdait, pour certain, corps et âme. La logique aurait dicté qu'il me fallait moi aussi davantage étudier, mais entre les petites leçons de Dahlia et tout ce que j'avais déjà bosser, je me sentais plus libre de moins travailler. Ce n'était pas non plus sans autre raison... Le devoir, que j'avais craint au début, avec Viska avait changé quelque chose d'impensable, mon monstre intérieur se calmait, pire, il me laissait même respirer. Après le cou de gueule qu'il avait fait devant Jensen, j'avais du mal à y croire, mais je le sentais: il était calmé. J'avais compris ce qu'il désirait, il avait sentit que je le comprenais. La lettre de Magnus amplifia cette idée, je devais trouver un terrain d'entende avec lui. Le restreindre à coup de potions ne ferait qu'empirer les choses, pour autant, je ne devais pas me changer quand bon lui chantait. Je lui promettais de lui laisser du temps, de le laisser sortir dès que je serais chez moi. Ce n'était que dans un mois, même si ça ne lui plaisait pas beaucoup, il accepta en gardant le silence.

Cette bouffée d'air, me rappelait un détail important, je n'avais pas prévenu le professeur de vol sur balai: Haven Clarks, que je n'avais plus le vertige et de ce fait, je volais correctement. Erreur terrible! je me glissais dans les couloirs jusqu'à l'apercevoir pour aller lui demander s'il avait un peu de temps après les cours. Entre les coups de coudes et les brouhahas du couloir, je parviens à lui donner rendez-vous au stade pour montrer mes progrès. Il avait l'air assez surpris de ma demande. Je n'avais pas spécialement envie de faire un numéro devant tout le monde, j'étais trop timide pour ça, et encore moins expliquer mes progrès soudain sans l'aide de Jensen, puisque je le fuyais à nouveau.

La journée se poursuivit donc, jusqu'à la cloche de fin de cours. Une délivrance étonnante, je me précipitais avec hâte jusqu'à mon dortoir pour prendre mon balai et enfiler une tenue de sport. Un minimum, même si je ne comptais pas suer. Au passage, je laissais la potion de secours dans mon uniforme sur mon lit, tout en sifflant après l'autre écailleux qu'il devait me faire confiance. Même si je tombais de mon balai, le professeur ne me laisserait pas tomber. C'était son rôle et je me devais d'avoir un peu plus confiance dans le corps enseignant, qui jusqu'ici n'y avait que peu droit.

Tout aussi rapidement, je me dépêchais d'aller au terrain de Quidditch. Le trajet me paru interminable! A pied, ça faisait une sacrée trotte! Si bien que je fis quelque passage, loin des regards, les fesses sur mon balai. Personne n'avait rien vu, je gagnais une dizaine de minutes avant de courir les dernières mètres pour arriver dans l'ovale. A chaque fois que j'arrivais dans le terrain, j'avais cette impression d'être minuscule et de ne pas être capable de stopper la croissance fictive des lieux. Un sentiment étouffant qui était un peu moindre, maintenant que je ne craignais plus de tomber. Un petit sourire au coin des lèvres, je posais le balai au sol. Le son des pas, surtout l'odeur porté par le vent: une saveur boisée sûrement de famille, me fit savoir que le professeur était arrivé.

"Bonjour!" Lançais-je tout sourire en oubliant que je l'avais croisé à peine quatre heure plutôt. Au moins, je n'étais pas aussi effrayée que la dernière fois, tout au contraire. "Je me suis dit que c'était plus simple de vous montrer." Simple? C'était surtout plus crédible! A côté de mon balai, je lui intimais, calmement, l'ordre de se lever, ce qu'il fit bien sûr. Le bois dans ma main était froid, mais surtout, je ne tremblais pas. Avec cette même joie, je passais un pied par dessus pour l'enfourcher et en un rien de temps, je décollais à un mètre du sol pour faire un tour avant de revenir près du professeur. Mon cas aurait du rester à jamais désespéré, mais le malheur avait de la chance à donner. "Tadam!" Criais-je victorieuse. Je pouvais sans mal monter plus haut, mais j'avais encore des soucis pour atterrie en douceur.

779
:copyright: 2981 12289 0



Which one would I become?
When the human and the monster have the same body.
Revenir en haut Aller en bas

Haven Clarks
Haven Clarks
Directeur Gryffondor

Parchemins : 531
Âge : 14.02.84 ;; 31 ans
Actuellement : Professeur de Vol sur Balais


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


To fly like a bird ○PV Haven○ Empty
MessageSujet: Re: To fly like a bird ○PV Haven○   To fly like a bird ○PV Haven○ EmptyJeu 15 Avr - 21:10

Haven & Ivalyana.
I came to win, to fight, to conquer, to thrive. I came to win, to survive, to prosper, to rise, to fly.
 Le mois de juin commençait et avait débuté avec une pluie d’invitations pour un bal au Ministère. Si Haven n’avait pas trop compris ce qu’il se passait d’aussi important pour que tout le monde magique soit ainsi plus ou moins convoqué, il avait laissé l’invitation de côté, attendant de voir quels étaient les plans de Romilly pour ce dernier. Si la jeune femme était l’organisatrice du bal, il n’irait probablement pas l’ennuyer pendant son travail. Si, au contraire, elle ne travaillait pas ce soir là, peut-être pouvaient-ils prendre cette excuse pour se retrouver ce soir là. Haven n’étant par particulièrement pressé de précipiter les choses avec la brune, il n’était donc pas très sûr de ce qu’elle préfèrerait. Mais il avait encore le temps de voir venir.

Alors qu’il était dans un couloir, après un entretien avec la directrice de l’école, Haven se vit être accosté par la jeune van Cress, qu’il avait déjà vu dans l’année et qu’il avait pensé convoquer l’an prochain pour faire un point sur son niveau de vol sur balais. Jensen n’était clairement pas d’humeur à être tuteur sur cette fin d’année, la jeune sorcière n’avait pas eu de tuteur et elle n’avait pas non plus réclamé depuis son retour. Si Haven l’avait laissée tranquille de ce côté là, c’était en partie parce qu’après avoir été absente de l’école pendant un mois et avec les BUSEs qui arrivaient à toute allure maintenant, il préférait la laisser se concentrer sur ses examens plutôt que sur un balais. Elle aurait tout le temps, l’année prochaine, pour se remettre en selle. Aussi, il fut plutôt surpris de la voir venir à lui et lui demander un rendez-vous. Malgré tout, le professeur de vol sur balais accepta et regarda d’un œil curieux la jeune femme s’éloigner de lui.

Après les cours ce jour là, et une fois son inspection des vestiaires de Quidditch terminée, Haven attendit la bleue et bronze, qui ne tarda pas à arriver. « Bonjour miss van Cress. J’avoue être plutôt surpris par votre demande, je pensais que nous nous verrions plutôt l’an prochain. Mon frère n’est pas vraiment dans les meilleures conditions en ce moment. » Mais elle devait bien le savoir, non ? Toute l’école était au courant de ce qui était arrivé à Viska et que Jensen avait, de fait, plus ou moins lâcher le Quidditch jusque’à la fin de l’année. Donc elle ne risquait pas d’être forcée à remonter sur un balai d’ici l’an prochain. Avec un peu de chance, le stage auquel son frère participerait lui redonnerait l’envie de monter sur un balai. Cependant, la bleu et bronze lui expliqua, ou plutôt lui montra pour elle était là et pourquoi elle avait demandé à le voir. La surprise pouvait aisément se lire dans ses yeux, alors que la jeune sorcière enfourchait son balai, allait faire un tour sur le terrain et revenait vers lui, l’air ravie, clairement pas aussi livide que la dernière fois qu’il avait pu constater ses compétences. « Eh bien, miss van Cress, il semblerait que vous ayez fait des progrès considérables. Votre phobie du vide est donc totalement passée ? » Il savait que la relation qu’elle avait avec son frère était compliquée, surtout qu’elle en était amoureuse alors qu’il avait une petite amie, mais elle ne pouvait décemment pas mentir et faire semblant juste pour s’éloigner du capitaine des verts et argents, si ? « Puis-je vous demander comment cela s’est produit ? Est-ce pendant votre absence de février ? » Si toute l’école -et surtout les professeurs- savait qu’elle avait été absente un mois complet au lieu d’une semaine, Haven lui, n’en savait cependant pas plus. Heaven lui avait bien dit qu’on lui avait partagé une potion qu’elle s’était occupée d’étudier, mais à part cela, il ne savait rien.
acidbrain


Don't chase the quaffle if you see the snitch. It's wicked fast and damn near impossible to see. waking up
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 285
Âge : 16 ans ◄ 30 Avril 2000 ►
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 25


To fly like a bird ○PV Haven○ Empty
MessageSujet: Re: To fly like a bird ○PV Haven○   To fly like a bird ○PV Haven○ EmptySam 17 Avr - 23:31

To fly like a birdHaven Clarks Cette histoire de bal, je l'avais mise de côté en me disant que j'irai, surement, sans partenaire. Tout le monde se faisait une telle hâte d'y être pour comprendre ce qu'il se tramait. J'avais juste envie de savoir, sans devoir pour autant me pouponner. Parce que, de toute évidence, je n'avais jamais eu besoin d'être sur mon trente et un. c'était très simple, même mon anniversaire fin Avril était passé à la trappe. Pas de fête, pas de gâteau, pas de câdeaux, juste moi et mes livres. Même pas une lettre de mon oncle ou de Magnus, l'agréable silence de l'oubli générale du au fait, que je n'avais jamais dit à personne quel jour j'étais née. Soit, je ne me voyais pas aller à une fête dans une robe de princesse, sauf que c'était le ministère. Je m'y rendrais pour la première fois, il allait falloir que je paraisse la plus normale possible.

Toutefois, la raison qui m'avait poussée à inviter le professeur de vol à me voir, le cul sur un balai, n'était pas une question de me mettre en avant, ni de tourner la page. Je n'allais pas faire le poirier sur mon balai, parce que je n'avais même pas le niveau d'un premier année. Alors, tout sourire, je saluais Clarks. J'approuvais d'un hochement de tête à ses paroles. Jensen avait été une loque, de ce que j'avais entendu. Le peu que j'en avais vu ne m'aidait pas à différencier l'avant de l'après, vu qu'une partie était absente dans ma mémoire. Peut-être était-ce une chance, de ne pas reconnaître quelqu'un, de parvenir à ne pas voir à quel point il a souffert? Etrange idée, cela ne changeait quand au fait qu'il avait beaucoup souffert du kidnapping de Viska. Rien que d'y penser me donnait envie de grincer des dents. Hors, je n'étais pas là pour parler des deux verts et argents. Ma mission du jour, si je pouvais la réussir, était simple.

Un petit tour sur mon balai et je revenais près du professeur en souriant avec une certaine fierté. Mon cri de victoire était peut-être de trop, mais j'avais quand même hésité à poser mes fesses sur le balai avant de me l'imposer en ayant un spectateur. Certes, je ne longeais plus les murs pour monter les escaliers, ni ne fuyait le pont suspendu ou les tours, mais je n'avais pas encore franchit le cape pour me pencher au-dessus d'un vide supérieur à deux mètres. Mon vertige révolu, ne voulait pas dire pour autant que je prendrais mon envole sans avoir un frisson d'incertitude. J'étais quand même soulagée, de poser pied à terre en remarquant que j'étais toujours calme. "Passée, en grande partie. J'ai pas encore oser voler plus haut sans personne pour me sauver en cas de peur, mais je ne longe plus les murs pour monter dans la salle commune de ma maison." Il fallait bien reconnaître, que le premier jour à Poudlard, où il fallut que je monte des escaliers qui montaient des hauteurs vertigineuses pour aller dans la salle commune, je fis incapable de bouger pendant trois minutes. La peur, elle m'avait statufié, mais j'étais quand même parvenue, nez contre le mur, à grimper. La descente fut tout aussi grandiose.

Quand aux deux autres questions, je m'y attendais et j'y étais tout aussi préparé. Le professeur, que je jugeais digne de confiance, plus que tous les autres, méritait une réponse des plus honnêtes et sans détour. "Oui, enfin je pense. Je ne sais pas si c'est à cause des drogues que j'ai perdu des morceaux de mon passé, ou le traitement, ou le choc. Ou... je devrais peut-être commencer par le début? Avec beaucoup plus de détails?" Je le demandais sans vraiment attendre de réponse. Il voulait pas juste quelques mots sans queues ni tête, mais faire un long récit était un peu trop long. Je coupais la poire en deux en haussant les épaules. "En fait, mon renvois temporaire tombait très bien pour mon oncle. Il avait réussi à trouver un village en Amazonie, habité que par des malédictus. Le meilleur moyen pour apprendre à mieux contrôler et gérer ce que je vis. Sauf, que je fus la seule à pouvoir y entrer, un sortilège bloquait l'accès à tous autres. J'y suis resté deux semaines, mais dans la nourriture, il y avait cette plante, ce mélange de plantes, qui m'ont rendu... comment dire. Nostalgique, sans souvenir. Heureuse, sans émotions. Bref, je me sentais bien, même si je ne savais plus rien de moi et que je ne me posais aucune question." Ne m'étais-je pas dit, avec pas trop de détail? "Enfin, mon oncle est parvenu à me faire rentrer en Angleterre, sauf que j'étais tellement droguée que je fus malade le reste du mois. Surveillée et soignée par un médocimage, il a fini par m'autorisé a revenir parce que j'étais assez stable. Hormis que j'ai oublié de nombreux évènements de ma vie. Dont la raison de mon vertige. De ce qui me permettait de faire un patronus..." Murmurais-je en regardant le vide sans jamais parvenir à retrouver ce souvenir, ni même avoir une idée sur ce qu'il pouvait être. "Ho, c'est aussi pour ça que j'ai étudié comme une folle. J'avais oublié certaine partie des cours, mais c'est bon. J'ai réapprit très vite en m'aidant de mes notes." Dit à voix haute, je me rendais compte que je venais pratiquement d'insulter tous les professeurs du monde. Je me mordis la lèvre inférieure en baissant les yeux. Mes chaussures, impeccable par leur manque d'utilisation en extérieur, étaient très intéressantes et magnifiques à regarder. Franchement, par moment, je parlais plus que de raison et je ne comprenais même pas pourquoi.

~
:copyright: 2981 12289 0



Which one would I become?
When the human and the monster have the same body.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





To fly like a bird ○PV Haven○ Empty
MessageSujet: Re: To fly like a bird ○PV Haven○   To fly like a bird ○PV Haven○ Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
To fly like a bird ○PV Haven○
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Stade de Quidditch-
Sauter vers: