Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment :
Manette Xbox Séries X avec adaptateur sans-fil ...
Voir le deal
52.99 €
Le Deal du moment : -63%
Poubelle de Tri-Sélectif, Plastique, ...
Voir le deal
8.99 €

Partagez
 

 [Intrigue] Bal du Ministère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1513
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptyLun 10 Mai - 20:00


Bal du Ministère

I see you standing there and you are unaware. You're shining so bright. You keep on telling me you don't know what I see, I see your light.
Noé & Erin

Bien loin de se douter que son père et sa tante-sœur dissertaient sur sa vie sentimentale et sur le statut de sa relation avec Erin, ce qui l’aurait très probablement outré et surpris, du moins pour ce qui était de son père, il avait grandi avec Opaline et il savait que l’ancienne Gryffondor ne possédait guère de limites pour ne pas dire pas du tout, Noé terminait de se préparer. Sa tenue, comme à son habitude, était impeccable. Il avait, une fois de plus, opté pour le classique costume noir-chemise blanche-chaussures noires cirées sauf qu’il avait, dérogeant ainsi à sa propre coutume, fait l’impasse sur la cravate et qu’il n’avait pas boutonné sa chemise jusqu’au col, ouvert sur un bijou discret. Ses cheveux blonds avaient été soigneusement peignés et recouverts de gel coiffant qui permettraient à ses mèches de tenir "jusqu’à quatre-vingt-six heures d’affilée" selon les promesses du tube. Palpant sa veste, Noé vérifia qu’il avait bien tout : sa baguette, le bouquet de tulipes qu’il comptait offrir aux parents d’Erin et qu’il avait réduit magiquement, la rose noire éternelle qu’il comptait enfiler au poignet de sa cavalière. Il était paré.

« J’y vais. On se voit tout à l’heure. » Noé avait jeté un coup d’œil par dessus l’entrebâillement de la porte de la chambre de Candys. « Tu es sublime. » Il lui sourit. Pour sûr les Montgomery donneraient grande impression ce soir encore. Noé passa devant la chambre de son autre sœur, Chiara, comme d’habitude plongée dans un livre. « Bonne soirée. » Il était un peu triste que sa cadette ait décidé de ne pas venir au bal, et quelque peu étonné que sa mère ne l’ait pas forcée, elle avait dû juger que ses efforts en termes de sociabilité avaient été suffisants lors de sa première année scolaire à Poudlard pour ne pas en rajouter. Mais la décision de Chiara n’était pas une surprise, elle n’aimait guère les soirées mondaines. La preuve, elle avait passé la grande majorité de son bal de Noël assise sur une chaise à lire !

C’est avec un pop discret que Noé atterrit à Loutry Ste Chaspoule. Merlin savait qu’il avait commis des tas d’erreurs avec Erin, mais il avait été bien élevé et à son sens, il paraissait tout à fait évident et naturel d’aller chercher la jeune femme chez elle. Alfie avait un peu râlé quand il avait su ça. Son meilleur ami, qui ne disposait pas de cheminée reliée au réseau chez son père moldu, voulait qu’ils se rendent au Ministère ensemble. Noé lui avait conseillé de voir ça avec Leopold et Alfie avait bredouillé un semblant de phrase qui signifiait qu’il allait se débrouiller. Noé s’était contenté de ricaner paye ton meilleur ami. Quand on couchait avec la petite sœur de Leo, il fallait assumer ! Lui avait bien dû supporter tout le panel de regards noirs dont pouvait faire preuve le brun.

Noé sonna à la porte de la maison des parents d’Erin, qui n’avait pas encore emménagé dans le loft londonien qu’elle partagerait avec Tempérance ça sent les dramas d’avance cette coloc. En attendant qu’on lui ouvre, il se passa inconsciemment la main sur sa veste, époussetant des saletés inexistantes. Il se sentait bizarrement nerveux ce qui, un, n’était pas son genre, deux, encore moins avec Erin. Noé s’était déjà rendu à des bals avec elle, mais le dernier remontait il y a plus de deux ans maintenant, à l’époque où leur relation était beaucoup moins compliquée. Il ne savait d’ailleurs pas où ils en étaient. Il était à peu près persuadé que leur aventure s’arrêtait -devait s’arrêter- maintenant qu’ils étaient sortis de Poudlard mais rien n’était clair. Rien n’était plus clair dans son esprit.

« Bonjour Madame Hazard », salua Noé lorsque la mère d’Erin le fit entrer. Il lui offrit les fleurs et attendit au pied de l’escalier qu’Erin ceux qui me connaissent bien voient où je veux en venir descendit de sa chambre, qui se trouvait à l’étage. La métisse ne tarda pas à le rejoindre. Si son visage reflétait son impassibilité habituelle, un bouillon appréciateur agita ses yeux marron et le coin de ses lèvres se releva légèrement. « Tu es magnifique, comme toujours », la complimenta-t-il en sortant la rose. « Nouvelle tradition », se contenta-t-il de dire en la passant à son poignet tout en n’arrivant pas à détacher son regard du sien -et peut-être aussi de ses lèvres. Il fallait qu’il se reprenne, sinon, il n’allait pas réussir à tenir toute une soirée.

« Allons-y. » Il lui offrit son bras pour qu’elle s’y accroche. Il préférait opter pour le transplanage, ne souhaitant pas que la moindre suie n’accroche ses habits ou ceux d’Erin. « Ils ont mis le budget niveau décorations », commenta-t-il une fois arrivé au Ministère. En même temps, la soirée rassemblait toutes les personnes importantes du monde sorcier. « Je ne vois pas Candys. » Il fronça les sourcils légèrement. Il espérait que Derek avait eu la décence d’arriver à l’heure au manoir, sinon Christian ne serait pas content -ni Noé, d’ailleurs, on ne faisait pas attendre sa jumelle.

Ils ne passèrent guère de temps dans l’atrium. Il fallut se rendre dans la salle où le stage s’était déroulé, à une époque où Noé courtisait Dahlia, une éternité auparavant lui semblait-il, et les premières annonces ne tardèrent pas. « C’est inédit. Le savoir des Symphonie est jalousement gardé depuis des décennies. » Le blond se demanda comment son cousin vivrait cette nouvelle mission. Alex n’était pas du genre à discuter, mais on ne lui en imposait beaucoup, lui semblait-il.

La musique se fit entendre et Noé cessa de réfléchir aux paroles de Myrielle. Il ne se rendrait sûrement pas lui-même au dojo. Il n’avait même pas commencé son travail au Ministère qu’il avait déjà reçu plusieurs lettres l’informant de l’emploi du temps de la secrétaire d’État pour les prochains mois -et par conséquent du sien- et autant dire qu’aller apprendre les arts martiaux à Pré-au-Lard durant son temps libre ne serait possible vu que très peu de temps libre n’était justement prévu dans son agenda. « Si Mademoiselle veut bien m’accorder cette danse... », demanda-t-il en effectuant une petite courbette devant Erin. Il paraissait qu’il était un garçon bourré de convenances...

Tenue de Noé



Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Minist10


Dernière édition par Noé Montgomery le Sam 15 Mai - 2:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Sean Murphy
Sean Murphy
Commerce

Parchemins : 132
Âge : 36 ans 05/11/1979
Actuellement : Directeur Adjoint de MPYSewing /Styliste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 15


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptyMar 11 Mai - 18:46

Le Bal des moutons

du Ministère
Costantino Galambos & Sean Murphy
Sean lève les yeux de son travail lorsqu'il entend un ronronnement. L'un des chats de Costantino s'est glissé dans son bureau. Il grattouille les oreilles de l'Angora en souriant et se demande comment il est arrivé ici. C'est alors qu'il remarque un plateau avec une tasse de thé et un biscuit aux pépites de chocolat. Il lève les yeux et sourit. Hayda a toujours été discrète. Ou alors c'est lui qui est trop absorbé par son travail. Un miaulement se fait entendre et le sorcier regarde l'animal avec douceur avant de lui ouvrir la porte pour qu'il aille faire ce qu'il veut.

C'est le soir du fameux bal. Costantino avait accepté l'invitation de Sean avec plaisir. Sean vient tout juste de terminer son costume. Une chemise blanche avec un veston noir soyeux, et une veste aux teintes grises. Trois poches visibles sont mises en évidence. Ce détail est consciemment un clin d'œil à Esther. L'idée l'avait amusé.
Sa cravate noire à pois blanc est ajustée sur le mannequin en bois à ses dimensions personnelles. Il lève un sourcil critique et rajoute un mouchoir visible dans la poche du haut. Son pantalon de costume noir et entouré d'une ceinture qui est plus là pour le style que pour un éventuel besoin de le tenir. Satisfait de sa tenue pour le bal, il prend le thé et grignote le biscuit.

[...]
Cette fois, c'est sur lui qu'il ajuste sa cravate. Il ferme les yeux un court instant, et affiche un sourire aimable. Il va y avoir dans cette fête, beaucoup de gens qu'il ne respecte pas le moins du monde. Et c'est bien ce qui l'amuse. Voir des gens croire qu'il les estime alors qu'il les dénigre au plus haut point. La Granger Weasley en première place. Il retrouve son ami d'enfance dans le salon principal et lui sourit.

-Navré d'avoir été absent. Je devais absolument travailler sur ce costume, je me suis pris un peu tard, mais voilà, j'ai terminé.

Il est encore tôt lorsqu' ils transplanent jusqu'à l'entrée du ministère. Les voilà devant la bergerie.. Il sourit en faisant un clin d'œil à son meilleur ami. Il n'a pas parlé à Freja de sa venue au bal. Il attend de voir s'il y a des choses importantes à relever de cette fête où il s'organise simplement pour s'amuser. Cependant, ça serait étonnant qu'il n'y ait pas de choses croustillantes à se mettre sous la dent. Information ou nourriture..

-Ils ont fait ça en grand.. C'est qu'ils ont les moyens au ministère..

Dommage qu'ils dépensent pour ce genre de futilités et pas en de meilleurs effectifs. Enfin, après tout c'est une aubaine pour l'organisation. Lorsqu' ils entrent et que leurs noms sont énoncés, il hausse les sourcils.

-Tiens.. Ils font l'appel ? C'est amusant..

C'est moins amusant lorsque quelques minutes plus tard, le nom de Murphy est prononcé avec un prénom qu'il n'a pas entendu depuis pas mal d'années. Il avait d'ailleurs oublié son existence.

-Génial. Le bâtard est aussi ici. Ça s'annonce bien.

Sean ne peut pas voir son cousin en photo. Alors se savoir dans la même pièce que lui file métaphoriquement la nausée. Préférant éviter de croiser l'impur de la famille, le sorcier entraîne son ami plus proche de ce qui s'apparente aux fameuses grandes têtes du ministère.
Lorsque une voix qu'il connaît un peu pour avoir eu affaire avec elle via leur métier très semblable... (en effet, deux stylistes sorciers, forcément...) Se fait entendre, Sean écoute avec attention. Le secret des Symphonie ? Voilà qui s'annonce intéressant. Il se prépare à la guerre ?

-Poudlard ? Ils n'ont donc rien d'autre sous la main que des gosses à envoyer à Magicis Sacra  ?

Mais Sean sourit. La menace MS, commencerait-elle à inquiéter la ministre ? M'enfin, ce n'était pas son problème s'ils étaient assez désespérés pour leur envoyer des gosses Ils n'auront plus besoin de s'embêter à les kidnapper.. Certes avec un secret bien gardé.... Qui ne sera plus si bien gardé que ça maintenant vu qu'ils ouvrent la porte du Dojo des Symphonie... Ils réfléchissent seulement à la propre bétise ..?
-Hey Cos, quelques cours d'art martiaux secrets te tentent ? Ça ne peut pas nous faire de mal. Et puis j'ai peut-être besoin d'un peu d'exercice au corps-à-corps…

Un sourire malicieux étire les lèvres du sorcier. Si ce savoir semble si important pour qu'ils pensent s'en servir contre eux, ça ne serait pas du luxe d'en apprendre un peu..

-Cette soirée s'annonce divertissante…

~
:copyright:️ DABEILLE



Si tu veux quelque chose, il suffit de tous faire pour l’avoir. Sinon c’est que tu ne le veux pas vraiment.. S.W.M


©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Lowell Matthews
Lowell Matthews
Poufsouffle

Parchemins : 34
Âge : 9 juin 2003, 13 ans
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptyMer 12 Mai - 6:20

Bal du ministèreLowell & Caitlyn -"Tu compte vraiment aller au bal en jeans?" -"Ce sont des enfants, Paul, personne ne leur demande à être sur leurs trente et un." -"Si tu le dis, mon amour." Lowell a un sourire devant le dialogue entre ses parents adoptifs. Ils lui ont vraiment manqué, comme l'année précédente. Paul embrasse Aylin sur la joue et Lowell secoue la tête avec un sourire. Ces marques d'affection sont habituelles dans la vie du jeune homme depuis qu'il vit avec les Matthews et ça l'a, sans aucun doute, rendu plus tactile lui-même. Non pas qu'il soit vraiment réfractaire au toucher à la base, mais lui-même, toucher autre chose que les cheveux de quelqu'un? C'était plutôt rare à l'époque. Maintenant qu'il est autour de gens très tactiles, ça a tendance a déteindre sur lui. -"Lowell? Tu peux m'en dire plus sur la demoiselle que nous allons chercher?" -"Elle s'appelle Caitlyn Cross, c'est la sœur d'Aaron. Elle vient de finir sa première année a Serpentard." -"Et la décision soudaine d'aller au bal?" -"Elle veut devenir Auror. Je me suis dit que ce serait le moment parfait pour voir le ministère." -"C'est très attentif de ta part." Le jeune homme hausse les épaules en réponse, il a juste envie de faire plaisir a son amie, après tout.

Aylin se met en route et le brun la suit à la seconde où il a embarqué sa baguette. Non pas qu'il pourrait s'en servir, mais a l'image de beaucoup de sorciers, et sous les conseils d'Aylin, Lowell prend l'habitude de l'avoir partout avec lui. Normalement, ce serait également le cas de Jareth, mais ce dernier dort sur son coussin dans le fauteuil. De toute façon, avec tant de monde et de mouvement, le prendre avec ne serait sans doute pas la meilleure des idées. Très vite, ils se retrouvent devant le chaudron baveur et en attendant, Aylin donne une montre au garçon qu'elle considère à présent complètement comme son fils. -"Je reviens vous chercher a 22h30, fait en sorte de ne pas être en retard, d'accord?" Lowell hoche la tête en souriant, connaissant parfaitement l'avis d'Aylin sur le ministère et ces étrangetés. Il attache la montre à son poignet au moment où Caitlyn arrive avec son père.

-"Bonsoir, Cait', ça va et toi? Monsieur Cross. Je vous présente ma mère, Aylin Matthews." Le père de Caitlyn fixe le brun pendant un instant avant de poser ses yeux sur la femme qui l'accompagne. C'était un truc auquel Lowell s'était attendu, Aaron et Caitlyn avait eu le même genre de réaction au début, comme s'ils étaient surpris par son existence. Il lui sourit avec son calme habituel quand Cait' prit la parole. La conversation ne le regarde pas vraiment, mais Aylin a coté de lui se veut rassurante. -"Le ministère est un endroit étrange, mais rarement dangereux." Lowell ignorait si Aylin le pensait vraiment ou si c'était seulement pour calmer le père de Caitlyn, mais ça semblait faire son effet malgré tout. L'homme parti de son côté et Aylin, quant à elle, dirigea les deux enfants à travers le chaudron baveur, puis vers le ministère avant de leur rappeler l'heure du retour et de les laisser partir.

En direction de la salle de bal, Lowell en profite pour complimenter les cheveux et la tenue de la serpentard. Elle a l'air très heureuse de sa coupe et la robe a l'air faite pour elle et pourtant, elle regarde les autres avec émerveillement. Lowell, lui, est moins impressionné et en arrive, malheureusement, rapidement a la conclusion qu'il ne pourra pas tirer énormément de photos de la soirée. Même en s'éloignant de la piste de danse, il y a trop de gens attroupés ensemble pour vraiment faire des photos correctes. Au moins, il a toujours l'option de faire des clichés de sa cavalière.

La tenue de Lowell
:copyright: Crimson Day



Don't ask me why i'm quiet,
when you can't stop being loud.
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 373
Âge : 18 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptyMer 12 Mai - 6:20


Le bal du ministèreEsther & LolaÇa avait semblé être une bonne idée pendant à peu près... Deux jours. Ensuite, Esther réalisa que le bal impliquait des être humains, une musique qu'elle n'avait pas choisis, de l'alcool et sans doute pire que tout, des robes de bal. Malheureusement, elle en avait déjà parlé avec sa Gryffondor préférée et elles avaient décidé d'y aller ensemble, donc hors de question d'annuler. Enfin, non, elle aurait probablement annulé si Lola n'était pas celle qui l'accompagnait. Outre le fait qu'elle voulait faire plaisir à son amie, elle n'avait pas franchement envie de risquer Lola accompagnée par quelqu'un d'imprudent ou peu digne de confiance.

Esther avait pris la matinée pour parler avec Mary, Edward et plus tard Oscar et était ravie de voir que ça surprise plaisait au dernier, mais après-midi, elle s'enferma dans sa chambre, ayant sérieusement besoin de repos si elle voulait survivre à la soirée qui s'annonçait. Le nez dans son livre, elle n'eut même pas l'occasion de finir un chapitre avant de s'endormir, uniquement pour se réveiller deux heures plus tard. Au moins, elle ne risquerait pas trop de fatiguer pendant le bal, sans compter qu'il lui restait largement assez de temps pour se préparer et allez chercher Lola. Elle soupira en regardant sa robe, posée sur le lit. Non pas qu'elle ne lui plaisait pas, au contraire, mais trouver une robe qui lui plaise avait été un véritable enfer. Au moins, elle avait fini par trouver un truc qui ne gênerait pas ses mouvements et qui ne lui donnait pas l'impression de se mouvoir dans une tente. La robe bustier, aux couleurs de son, maintenant ancienne, maison, était plutôt courte en elle-même, mais était allongé grâce à une jupe en chiffon qui touchait le sol et revenait en cascade sur sa gauche. Le tout était plutôt sobre, moyennant une décoration de fleurs argentées sur le buste. Pour sa coiffure et son maquillage, elle avait fini par se rendre à l'évidence et avait appelé Mary a l'aide. Après tout, cela faisait à peine un jour qu'Esther était rousse, ce qui était une grande première pour elle et elle n'avait aucune idée de quoi faire avec ses cheveux. Heureusement pour elle, Mary était une magicienne du maquillage et ses cheveux étaient coopératifs. La blonde s'éclipsa de la pièce en lui disant qu'elle était déjà ravissante et que ça robe ne pouvait que la rendre plus splendide et Esther secoua la tête avec un rire.

Esther s'occupa pendant une heure, finit par enfiler sa robe et transplana directement depuis sa chambre a une rue de chez Lola avant de se rendre devant chez elle et de toquer à la porte. Son père ouvrit et la regarda de haut en bas, puis il appela Lola et se tourna à nouveau vers la demoiselle. -"Tu dois être Esther? Lola parle souvent de toi." -"Enchantée, monsieur Klein. J'ai promis de faire en sorte qu'il ne lui arrive rien, j'espère que vous passerez une bonne soirée de votre côté." -"Je comprend pourquoi elle t'aime bien. Fait en sorte qu'elle ne boit pas trop, d'accord?" Esther était sur le point de répondre quand Lola les interrompt et entraîna Esther loin de son père, coupant effectivement toute possibilité de conversation. Ce n'est qu'une fois de retour dans la rue qu'elle eut une seconde pour dire a son amie que sa robe lui allait très bien et qu'elle était vraiment magnifique et lui demander si elle était prête a transplaner. La brune opina du chef et d'un coup de baguette, les deux se trouvais à quelques pas du ministère.

En entrant dans la salle du bal, on annonce le nom de sa cavalière ainsi que le sien et Esther écarquille les yeux, décontenancé. L'idée d'être "annoncée" ne lui plaît pas du tout et pendant une seconde, elle considère l'idée de rebrousser chemin dans la seconde, mais Lola avance et elle suit par automatisme. S'il est tout à fait logique que certaines personnes souhaitent se sentir importantes durant ce bal, Esther pour sa part n'est pas enjouée à l'idée que n'importe qui sache à présent qu'elle est présente et dérangeable. Il ne faut que quelques secondes d'ailleurs avant qu'une première personne vienne s'ajouter à son duo. Heureusement pour elle, cette personne n'est nul autre qu'Oscar. Elle peut gérer Oscar, même un Oscar qui appelle son propre duo. Edward la salue d'un signe de la tête et elle répond en lui retournant, un sourire en coin sur les lèvres. C'est toujours bon de savoir qu'elle n'est pas la seule à devoir gérer les tornades que sont ses amis. En parlant de tornade, contrairement au brun, Mary s'approche des deux filles et les prend chaqu'une dans ses bras avant de porter son attention sur chaqu'une à son tour. -"Bonjour? Tu m'as vu il n'y a pas deux heures, Mary." -"Et j'avais raison, tu es encore plus sublime que tu ne l'étais cet après-midi." -"Arrête, c'est toi qui es superbe et je te remercie encore une fois pour mes cheveux, tu es un ange." -"Et moi, je te remercie pour la robe." Esther lui offrit un clin d'œil et la blonde se concentra sur Lola. Esther, quant à elle, porta son attention sur Oscar. -"J'arrive toujours pas à croire que tu es rousse." -"Et moi, j'arrive pas à croire que tu te balades avec cette broche. Toi et tes foutus canassons..." -"Eh! C'est une licorne! Et puis tu pourrais être sympa, j'ai fait un effort, pour une fois!" -"J'admets, ce costume te va à ravir, mais tu veux pas sérieusement que je te donne mon avis sur cette cravate, si?" -"Elle est très bien ma cravate! Tu voudrais pas juger sa tenue à lui plutôt?" Esther lança un regard amusée a Edward avant de répondre a son ami en secouant la tête. -"J'ai rien à redire sur la tenue d'Edward." -"Je te déteste." Esther ris avant de prendre son ami dans les bras. Grace a ses gants, elle n'avait pas grand mal à toucher quelqu'un ce soir. S'arrachant à l'étreinte de son ami, elle reprit sa place auprès de sa rouge et or et lui pris le poignet, histoire de montrer qu'elle était toujours présente avec elle.

La tenue d'Esther

:copyright:️  DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète en chef Serdy

Parchemins : 1752
Âge : 16 ans {16/09/1999}
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 3


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptyMer 12 Mai - 20:42


Dahlia & Jensen
If you want, we could be, runaways, running from any sight of love. Yeah, yeah, there ain't nothing. There ain't nothing here for me. There ain't nothing here for me anymore.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Dahlia leva les yeux au ciel. « Je ne compte pas le rendre jaloux, je veux... je ne sais pas. Tester. » nuança-t-elle, bien que la différence soit fine. En outre, elle ne savait pas encore où l'amènerait ce jeu-là, d'autant plus que Jensen était son ami - sur ce point-là, ça n'avait jamais été ambigüe -, et que comme la soulignait sa jumelle, il était lui-même ciblé. Étudiant Viska, accrochée au bras du grand amateur de retenues qu'était Flynn Mulligan - encore un Gryffondor, sans surprise -, Dahlia se tourna finalement suite aux paroles de Peony.

Elle haussa les épaules. « C'est pas très excitant, le Ministère. » Déjà, leurs locaux se trouvaient sous terre, ce que Dahlia trouvait tout à fait horrible. Heureusement, il y avait de grands espaces, mais la notion d'être enfoncée sous Londres la mettait grandement mal à l'aise. Elle l'avait déjà vécu lors du stage de l'année précédente, aussi n'était-elle pas surprise mais force était de constater que c'était tout aussi déplaisant qu'à l'époque. Pas une fenêtre donnant sur l'extérieur - ce qui, à la réflexion, était sans doute préférable. Ce n'était pas comme si elle avait envie de savoir ce qui se trouvait autour.

Sa jumelle s'éparpillant - comme souvent, il fallait l'admettre - sur de nombreux sujets, Dahlia les analysa patiemment un à un : « Pour la quinzième fois, je pense que parler de "prophétie" serait vraiment donner beaucoup trop de crédit à Trelawney, Peo'. » Un bout de papier où cette vieille avait griffonné trois phrases sans queue ni tête ne pouvait nullement être considéré comme prémonitoire. Au mieux, c'était une vague indication inspirée par la quantité astronomique de xérès que cette personne semblait capable d'ingurgiter par jour. On pouvait clairement parler d'alcoolisme fonctionnel, dans son cas. « Mais je te dirai si je repère un brun à qui t'aurais tapé dans l'oeil. » concéda-t-elle avant que Peony ne puisse protester. Puis, concernant Thiago et Lucrecia : « En effet, avec les Kostas. » Chacun ses priorités, n'est-ce pas ? L'arrivée de Jensen qui marche vraiment à deux à l'heure : ça va papy ? la préserva de devoir donner son avis sur le couple de Serpentard.

« Maintenant que tu le dis, peut-être que oui... » accorda-t-elle d'un air pensif, alors que Jensen se faisait fusiller du regard. « Mais la robe convient mieux à mes desseins, de toute manière. » Par contre, elle gardait l'idée du tailleur pour le prochain bal de Noël : au moins, Peony portait un pantalon, ce qui était nettement plus pratique pour se déplacer - ou au hasard, ramasser quelque chose par terre. « Comme si on allait faire des bêtises. » remarqua-t-elle avec détachement, avant de se tourner complètement vers Jensen. Il cherchait à changer de sujet, c'était une évidence. « Pas la moindre. J'imagine que ça a un rapport avec Magicis Sacra ? » Elle était en quête d'une nouvelle à apporter pour détourner l'attention du Serpentard, mais fut distraite par, non pas un, mais deux événements successifs : d'abord, son regard trouva finalement Quino, mais non pas au bras de Kate Ells, comme elle s'y était initialement préparée, mais à celui... D'Ivalyana ? Elle pencha imperceptiblement la tête, les sourcils froncés. Elle donna un coup de coude à Jensen pour attirer son attention sur cette découverte trois côtes cassées mais ne put pas s'étendre le sujet, puisque Michael Steadworthy - le grand (littéralement) copain de Jensen - et sa cavalière - qui n'était autre que Canelle, la récente partenaire de Dahlia en potions - arrivaient face à eux.

Dahlia sourit. « Salut Canelle ! Je ne savais pas que vous vous connaissiez. » dit-elle, comme toujours brut de pomme, son regard passant de Michael à Canelle. Il faut dire qu'elle n'était pas très à l'affût des ragots. Le peu qu'elle retenait, elle le tenait de Peony, et celui-là n'avait pas dû s'imprimer dans son esprit. « Merci, la tienne est jolie aussi. J'aime bien la couleur. » ajouta-t-elle, ce qui avec sa sobriété naturelle, était le reflet d'un beau compliment. « Je préfère quand même les pantalons. » admit-elle à sa camarade de classe, qui malgré son statut de Poufsouffle, avait connu grâce à ses yeux lors de leur collaboration du second semestre. ll faut dire que Canelle avait le mérite de ne pas être aussi agitée que certains des autres élèves de sa maison, ce qui attirait toute la sympathie de Dahlia - quand bien même la jeune fille se présentait comme maladroite, caractéristique méritant généralement prudence à ne pas confondre avec Prudence, individu entier méritant prudence.

« J'crois que ça commence. » Elle fit signe à ses camarades. Pénétrant dans la salle de stage convertie en salle de bal en compagnie de Jensen, elle haussa les sourcils en entendant proclamer leurs noms. « Pourquoi est-ce qu'on voudrait faire ça... » marmonna-t-elle à son cavalier. Postée à ses côtés, elle écouta attentivement le discours de la Ministre, puis celui de Myrielle Symphonie. Elle observa Jensen du coin de l'oeil alors que Viska se trouvait sur scène, ayant l'air d'être à peu près autant dans son élément que Dahlia dans la salle commune de Poufsouffle (occasion qui ne s'était heureusement jamais présentée jusque là).

Alexandre serrait Viska dans ses bras : Dahlia adressa un regard circonspect à Jensen. « Tu veux faire quoi ? » Parler à Viska, éventuellement ? Il lui semblait que ça n'était pas arrivé depuis leur rupture, donc elle avait des doutes sur le fait que ça se produise maintenant, au Ministère, dans des circonstances pompeuses qui s'y prêtaient peu, mais parfois il suffisait d'un rien pour faire pencher la balance, après tout.

« Je pense que je vais suivre les cours en tout cas, ça m'a l'air utile. Mais un peu risqué d'ouvrir leurs portes comme ça, non ? Si c'est censé être un secret bien gardé. » Les murs avaient des oreilles et les patates des yeux ils savaient pertinnement que MS casait ses pions un peu partout Sean, vous ici ? Il allait falloir filtrer à l'entrée ! Puis, Viska ayant retrouvé Flynn, Dahlia désigna Ivalyana et Quino du menton. « On va les voir ? J'ai des questions. » Le tout avec une détermination qui ne laissait rien présager de bon.



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 608
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptyJeu 13 Mai - 9:04

Peony haussa un sourcil perplexe à la réponse de sa sœur, pas spécialement convaincue par ce qu’elle lui avait dit. Cependant, elle n’allait pas en rajouter, elle avait envie que la soirée se passe bien, mais que Dahlia ne vienne plus lui dire qu’elle ne ressentait rien pour le greco-argentin ! Pour ce qui était de la future carrière du capitaine de Serpentard, la rouquine haussa les épaules. « Je te rappelle que Leo y entre dans deux semaines… » Et on n’avait pas idée de remettre en question les choix de son Leopold d’amour. Si Peony ne ressentait plus rien de déplacé pour leur aîné, il n’en restait pas moins son grand frère, qu’elle aimait énormément. « Mais bon, je te l’accorde. » concéda-t-elle, même si l’idée de voir sa sœur déambuler aux quatre coins du globe en mettant sa vie en danger à chaque coin de rue lui mettait la boule au ventre à chaque fois. Elle aimait et tenait beaucoup trop à sa jumelle pour s’imaginer la perdre à cause d’un stupide travail.

« Tu vois le mal partout. D’accord elle est complètement folle, mais peut-être qu’elle dit la vérité parfois ! » même si Peony n’était pas cent pour-cent convaincue par ce qu’elle disait, elle avait envie d’y croire. Parce qu’elle avait du mal à comprendre pourquoi tout le monde autour d’elle aurait droit au bonheur et pas elle. Elle était maudite ou quelque chose dans le genre ? Quand elle y repensait et qu’elle transposait cela à Viska, elle se disait qu’il était impossible qu’elle soit maudite, mais quand même, il fallait bien voir les choses en face. « Je te montrerais ma liste quand on rentre ! » laissa-t-elle entendre, avant d’embrayer sur les argentins, qu’elle avait repéré avec le reste de leur famille et Quino, encore seul pour le moment. Elle lui adressa un rapide signe de main accompagné d’un sourire, pas certaine qu’il l’ai vue.

Jensen était enfin arrivé à la hauteur des jumelles Lloyd et il ne pu que remarquer qu’elles étaient parfaitement assorties et en même temps, bien différentes. « Tes desseins ? J’ai toujours dit que tu aurais parfaitement eu ta place à Serpentard. » Si le brun ne savait pas totalement ce que sa cavalière avait en tête, il savait qu’il allait devoir composer avec énormément de variables ce soir. Alors que la rouquine s’éloignait, un dernier « On sait jamais ! », il reposa son regard sur la brune, poussant un léger soupir. « Elle a bu quoi avant de venir ? » Non pas que Dahlia n’était pas ravissante, loin de là, Jensen avouait volontiers qu’elle pouvait potentiellement lui plaire, mais à quoi Peony pensait-elle ? Qu’ils allaient finir dans un couloir sombre du Ministère ? Quant a la raison de ce bal, il ne pouvait qu’être d’accord avec Dahlia. Seule Magicis Sacra pouvait faire autant trembler le Ministère. « Sans doute mais… La famille de Viska était obligée d’y assister, il doit forcément y avoir autre chose. » Mais quoi ? C’était le grand mystère. Et ce n’était pas comme si il avait pu aller à la pêche aux informations auprès de Viska - à qui il n’avait pas parlé depuis la rupture- ou d’Alex, qu’il évitait sciemment depuis cet événement également. Il remarqua la réaction de la brune lorsqu’elle posa son regard sur Joaquín Kostas, accompagné par Ivalyana. « Ca va ? Kate est rentrée au Japon hier soir, tu ne savais pas ? » Autant dire que la blonde avait rabattu les oreilles de toute la maison Serpentard quant à son retour dans son pays natal !

Cependant, il n’eut pas le loisir de s’épancher grandement sur le sujet MS ou Quizyna Kate & Kostas puisque son meilleur ami arriva rapidement à ses côtés, accompagné par sa petite amie. L’annonce de cette nouvelle avait été plutôt surprenante, surtout que Jensen savait que Michael partageait les avis de Karen sur les relations. La brune n’en n’avait cure et désespérait déjà du couple que formait Jensen avec Viska, alors que Michael se mette en couple avec une Poufsouffle dont ils ne connaissaient rien… « Salut Michael. » commença-t-il, avant de se tourner vers la blonde. « Enchanté, Canelle, tu es ravissante. » Même s’ils étaient de la même année, on ne pouvait pas vraiment dire que Jensen connaissait beaucoup la jaune et noire, bien au contraire même. Mais cela ne l’empêchait pas d’être un minimum poli, n’est-ce pas ? De plus, Michael n’accepterait sûrement pas qu’il la snobe, tout ronchon pouvait-il être -ce qui était compréhensible, en soit. « Est-ce que tu as vu Karen, Michael ? Elle venait avec Lucas, mais je ne l’ai pas encore repérée. » Et nul doute que sa meilleure amie d’enfance n’allait pas rester loin d’eux, si ?

Finalement, tout sembla s’animer d’un seul coup et un mouvement de foule se fit vers l’entrée de la salle. Instinctivement, Jensen passa un bras autour de la taille de Dahlia, alors que leurs noms étaient scandés hauts et forts lorsqu’ils passèrent l’embrasure de la porte. Alors que la Ministre de la Magie prenait place sur la scène, pour laisser place à la famille de son ex, Jensen repéra son père un peu loin, le regard sombre. Qu’est-ce qu’ils cachaient ? L’annonce laissa le capitaine des verts et argents de glace. Vraiment ? Ils pensaient qu’avec cette grande idée, ils réussiraient à vaincre l’organisation ? Ils pensaient que c’était ce dont la blonde avait besoin, en ce moment ? Sans s’en rendre compte, il avait légèrement resserré son étreinte sur la taille de sa cavalière, quand son regard s’était posé sur Viska, sur la scène. « Hein ? Je suis sûrement la dernière personne qu’elle veuille voir. » Il avait bien remarqué que Peony était toujours dans le coin, mais il avait aussi vu Victoire et savait qu’il ne servait à rien qu’il y aille. La musique commença, mais Dahlia semblait aussi motivée que Jensen à danser, ce qui, dans un sens, le rassurait. Nul doute qu’ils finiraient par le faire éventuellement dans la soirée, mais pour le moment, le brun digérait encore ce qu’il venait d’entendre.

Il posa un regard surpris sur sa cavalière lorsqu’elle lui dit qu’elle était tentée par les cours proposés. Il savait qu’elle souhaitait devenir briseuse de sorts, mais de là à la voir faire un art martial, il y avait un monde ! « Tu veux participer ?! » Non pas que l’idée n’avait pas brièvement traverser l’esprit du Serpentard, mais un problème se posait, son ex était l’instructrice… Il ne serait donc probablement pas le bienvenu. « S’ils ont réussit à infiltrer le Ministère comme tout le monde le pense, ça ne m’étonnerait pas qu’ils dépêchent les enfants de certains de leurs membres pour leur cause… C’est la porte ouverte au grand n’importe quoi. Ils ne réfléchissent jamais ou quoi ?! » Jensen avait, pourtant, un grand respect pour Myrielle, et, de base, pour la Ministre de la Magie -qui s’était brisé avec l’enlèvement de Viska- mais là… « Comme si elle avait besoin de ça en plus… Ils veulent la tuer ? » Bien entendu, il parlait là encore de son ex petite amie. Il ne l’avait pas quittée parce qu’il ne l’aimait pas, loin de là, mais il commençait à croire qu’il était le seul qui se rendait compte qu’elle allait tout sauf bien -et cela déjà avant leur rupture !

A la vue de Joaquín et d’Ivalyana, une douleur se fit sentir à son épaule droite, qu’il bougea doucement, avant de lever un sourcil. « Dis-moi, depuis quand t’as un truc pour Kostas ? » Il ne fallait pas être idiot pour le comprendre, à moins que Jensen ne soit toujours aussi aveugle. Cependant, Kostas semblait mieux s’en sortir que lui avec le basilic qui résidait au sein de la Serdaigle. « Je ne savais pas qu’il était amis avec Iva’… » Il bougea encore son épaule, repensant à la veille et à cette envie de l’embrasser qui lui avait traversé l’esprit, avant qu’il ne se fasse mordre. « Elle n’est pas amoureuse de lui, tu sais. » Ou du moins, il le pensait. Peut-être qu’il s’était fait des films la veille avec les paroles du basilic ? Ce qui était sûr, c’est que le reptile lui, en pinçait pour Viska, par pour le greco-argentin. « On peut aller les voir si tu veux, oui, finit-il par concéder en haussant les épaules, puis il se tourna vers Michael et Canelle, on vous retrouve plus tard. » ajouta-t-il, commençant à marcher dans leur direction, non sans appréhension. Étrangement, il ne s’était pas imaginé parler à l’aiglonne ce soir… « Bonsoir Iva’, Kostas. » Jensen, tenter de prononcer le prénom du jaune et noir ? Il avait un accent écossais phénoménal, il n’allait clairement pas lui laisser la possibilité de se foutre de lui ! « Tu es splendide, Iva’. » Ses yeux bleus-gris se posèrent sur la brune et il esquissa un léger sourire, pas spécialement certain de la posture à adopter vis-à-vis de leur échange de la veille parce que le topic est pas fini.
acidbrain


• en bref •
Peony échange avec Dahlia puis Jensen avant de rejoindre le groupe de Viska, Victoire etc.
Jensen discute avec Dahlia puis Michael & Canelle, avant d'entrer dans la salle et de réagir aux nouvelles. Ils vont ensuite vers Quino & Ivalyana.



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple


Dernière édition par Jensen McGowan le Jeu 13 Mai - 21:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Erin Hazzard
Erin Hazzard
Sport & Culture

Parchemins : 631
Âge : 18 ans {01.07.1998}
Actuellement : Chanteuse et mannequin


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 6


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptyJeu 13 Mai - 14:14




Bal du Ministère


Erin & Noé

2 juillet 2016

Erin avait été en shooting tout l’après-midi précédant le bal. Cette occupation, de même que sa petite fête d’anniversaire en famille la veille au soir, n’avait pourtant pas suffi à gommer une certaine nervosité. Comme elle l’avait expliqué à sa meilleure amie Candys, elle avait l’impression de sortir avec Noé, ou du moins elle ne voyait pas ce qu’ils feraient de plus si c’était le cas (en revanche, elle voyait très bien ce qu’ils feraient de moins, à savoir se disputer sans cesse), mais officiellement ce n’était pas le cas. Vu qu’ils se muraient tous les deux dans le silence concernant le statut de leur relation mais les autres se chargent de disserter dessus à leur place, Erin avait pris le parti d’agir aussi normalement que possible. Elle comptait aller au bal avec Noé en essayant de limiter le lot de drames qu’accompagnait toujours ce genre de soirée, et à partir du lendemain, elle communiquerait avec le jeune homme par message et verrait bien s’il répondait, s’il voulait continuer à la voir, etc. C’était la manière la moins brusque de procéder vu leur situation, à condition bien sûr que le bal ne les entraîne pas dans un nouveau chaos.

Une fois de retour chez elle, elle avait rafraîchi son maquillage et avait attendu d’entendre la porte d’entrée pour descendre – c’était plus facile de ne pas céder à l’angoisse en restant dans sa chambre à scroller sur son téléphone -. Depuis le couloir de l’étage, elle entendit sa mère répondre à Noé : « Bonsoir Noé, merci pour les fleurs. Erin ne devrait pas tarder à descendre ». La métisse constata avec plaisir que sa mère gardait ses questions pour elle dans une retenue qui lui demandait sûrement un effort. « La voilà ! » dit-elle quand elle vit sa fille en haut des escaliers. Pour l’occasion, Erin portait une robe bustier d’un mauve pastel, asymétrique, elle arrivait au-dessus des genoux sur le devant mais était longue, traînant au sol, à l’arrière. Une ceinture en cuir noir marquait sa taille fine et était assortie à ses escarpins à talons d’une dizaine de centimètres. Erin était grande, mais elle pouvait se les permettre avec Noé qui l’était encore plus. Comme bijoux, elle ne portait que ses habituelles boucles d’oreilles à longs pendants qui frôlaient ses épaules. Elle avait laissé ses cheveux détachés et lisses sur ses épaules, d’un blond auquel maintenant tout le monde s’était habitué.

Elle descendit les marches en souriant timidement à Noé, son expression se fit plus franche lorsqu’il la complimenta, son sourire s’agrandissant. « Tu es très beau aussi » dans un geste inconscient et machinal, ses doigts glissèrent sur le col de son ami comme pour le lisser. Elle s’était approché pour l’embrasser mais, subitement consciente de la présence de la présence de sa mère, elle s’éloigna des lèvres de Noé pour déposer son baiser sur sa joue. Presque simultanément, il prit son poignet et y attacha une fleur. « J’aime bien les nouvelles traditions » commenta-t-elle avec une expression amusée. « Merci, c’est parfaitement assorti à ma tenue. »

Sa mère, et son père arrivé sur ces entrefaites, réclama une photographie qu’ils firent rapidement. Erin était devenue une spécialiste pour poser mais elle devait avouer qu’elle était curieuse du résultat, seulement elle ne le vit pas car ils transplanèrent pour rejoindre le ministère comme j’ai déjà écrit plus de 500 mots, il est temps. « En effet, c’est plutôt réussi, en même temps ce n’est pas si souvent qu’ils organisent ce genre de soirée donc autant mettre le paquet. » Elle chercha du regard leurs autres amis et connaissances, non sans une pointe d’appréhension en songeant qu’ils finiraient immanquablement par croiser Bartley. L’ancien Serdaigle avait fini par renoncer à faire un esclandre sur le quai la veille, en grande partie à cause de l’anniversaire d’Erin qu’il n’avait pas voulu gâcher par des disputes, mais la métisse savait que ce n’était que partie remise et qu’il serait présent à ce bal avec Louis, Cole et Ringo. Payton avait décidé de passer son tour, elle n’aimait pas entendre parler de Magicis Sacra à cause de son amnésie.

« Moi non plus, mais ça ne veut pas dire qu’elle n’est pas arrivée, il y a tellement de monde... » Erin fit un petit geste du menton pour montrer une direction « Par contre je vois Opaline, comme d’habitude, elle est immanquable. » De par le rouge de sa robe, mais aussi par sa présence, toujours aussi rayonnante que dans les souvenirs qu’Erin avait de l’ancienne présidente de Sterne. C’était Opaline qui lui avait appris à danser, quelque part, elle lui devait beaucoup.

Ils entrèrent dans la salle et Erin se fit la remarque que c’était très bizarre ces noms criés à la cantonade. Il devait y avoir une raison à ça… elle demanda brièvement laquelle mais rapidement les événements s’enchaînèrent et la famille Symphonie monta sur scène pour rejoindre la Ministre. « Viska a l’air si mal... » remarqua Erin avec un pincement au cœur en songeant à la détresse de son amie depuis ces derniers mois. Elle secoua tristement la tête pour chasser ces pensées – comme tout le monde, elle saurait être présente pour Viska en temps utile -, et elle revint sur ce que lui disait Noé. « Probablement que la mère d’Alex ne veut plus que ce soit aussi secret justement, sans tout ces mystères, Viska n’aurait peut-être pas été enlevée. » Il avait été admis que Magicis Sacra avait voulu dérober les secrets des Symphonie en échange de leur aide pour enlever Viska. Rien n’était totalement certain, évidemment, mais ça paraissait le plus logique. S’il n’y avait plus de secret, il n’y aurait plus de raison de s’en prendre aux enfants Symphonie. Erin ne savait pas jusqu’à quel point ce raisonnement se tenait – car tous les secrets des Symphonie ne seraient sûrement pas enseignés -, mais ça valait mieux que de ne rien essayer du tout. En revanche, ça faisait encore peser de nouvelles pressions sur les épaules de Viska et Alex’ : l’ancienne Serpentard ne pouvait qu’espérer que ça irait pour eux. De son côté, elle ne pourrait pas aller prendre des cours au dojo, elle n’en aurait pas le temps avec son travail aux horaires assez décalés.

La musique démarrant, Noé l’invita à danser. Elle répondit par une révérence « Avec plaisir monsieur. » Ils allèrent ensuite sur la piste pour valser ensemble ce qui, au bout de quelques instants, tira comme conclusion à la jeune femme « J’ai l’impression que cela faisait une éternité que nous n’avions pas danser ensemble. » Autrefois, ils étaient allé à d’autres bals tous les deux, et Noé était à Sterne aussi. Les occasions de danser n’avaient pas manqué alors et le refaire la rendait presque nostalgique. Elle se pressa contre Noé légèrement plus que ce que la chorégraphie nécessitait. Son regard chercha le sien alors que les notes de musique s’estompaient.

Ils s’arrêtèrent. Erin s’était figée car Bartley était arrivé avec le reste de la coloc’ des Serdaigle ainsi que Louis. « Tu m’accordes la prochaine danse Erin ? » La métisse fronça les sourcils d’un air contrarié mais elle glissa sa main dans celle de Noé et se colla contre son bras dans un geste sans ambiguïté sur sa réponse à venir. « Bonsoir pour commencer peut-être ? Et non, je ne danserai pas avec toi Bartley, j’ai déjà un cavalier. » De sa main libre, elle désigna Noé alors que Bartley, en apparence très détendu, la fixait elle sans paraître voir le blond. « Et il a eu ta première danse, il peut sûrement partager un peu de ton temps. Je le fais bien moi. » Erin fronça les sourcils. « Il est là au cas où tu n’aurais pas remarqué, et je ne suis pas un objet que vous pouvez vous prêtez. Il me semblait avoir été claire là-dessus. Je suis avec Noé, pour le bien de tous, y compris de cette soirée, habitue-toi. » Elle leva les yeux au ciel alors que Cole tirait Bartley en arrière par l’épaule comme pour retenir un geste ou une parole malheureuse. Louis ne fit aucun commentaire mais il se plaça entre Erin et son ami, après tout, elle était sa précieuse cousine. La jeune femme se sentait mal à l’aise, voire même un peu mal tout court, mais elle ne céderait pas : elle avait fait son choix il y avait des mois de ça, Bartley devait faire avec. « Viens Noé… éloignons-nous d’eux avant que ça dégénère. » Dans certains cas, mieux valait la fuite que l’affrontement, même si ça voulait dire que tout le monde soit en accord avec cette stratégie… au moins étaient-ils sur le bord de la piste, à l’écart des autres danseurs… c’était toujours ça de pris pour leur discrétion.

Tenue d'Erin (sans le manteau)
(c) DΛNDELION


Everything I need
My world’s been hectic seems electric
But I’ve been waking up with your voice in my head
And I’m trying to send a message
And let you know that every single minute I’m without you I regret it


Florissone
Revenir en haut Aller en bas

Karen Blackthorn
Karen Blackthorn
Serpentard

Parchemins : 200
Âge : 10 novembre 2000 (15 ans)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptyJeu 13 Mai - 20:45


Bal du Ministère

I stay up all night, tell myself I'm alright. You're just harder to see than most. I put the record on, wait till I hear our song. Every night I'm dancing with your ghost.
Karen & Lucas

"Elle était à ta mère. Je lui avais offert lorsque nous avons commencé à nous fréquenter. Elle l’a portée, à un bal, il y a semble-t-il des milliards d’année de cela. Je pense qu’elle aurait voulu qu’elle te revienne." Les paroles de son père lui étaient revenues au moment où Karen avait sorti la robe bleue de son armoire. Il lui avait donné cette pièce lors de sa deuxième année à Poudlard, lorsqu’elle avait évoqué le bal de Noël avec lui, ce qui avait visiblement fait ressurgir ce vieux souvenir mais elle n’avait pas souhaité la porter avant cette soirée. Karen ne manquait pas de robes, bien évidemment, et elle raffolait des créations de Sean, mais celle-ci avait ce quelque chose de particulier qu’elle n’associait qu’à sa mère. Son fantôme semblait encore plus présent maintenant que son père et elle avaient regagné le manoir des Blackthorn, situé dans le village qui portait leur nom, dans le comté de l’Oxfordshire, pour les inévitables réunions du clan qui se déroulaient l’été alors que l’héritière revenait de Poudlard. A mesure qu’elle grandissait, la parole et les gestes de Karen étaient encore plus scrutés et la jeune fille savait fort bien que la moindre faille suffirait à ce que certains membres de la famille conteste le choix de Klaus de la nommer à la tête de l’entreprise de balais Brossdur lorsqu’elle serait assez âgée. Mais Karen avait été parfaitement élevée [parfaitement façonnée] par son père pour supporter ce genre de pression et elle s’en sortait toujours avec les honneurs.

Karen avait donc choisi la robe de sa mère pour le bal du Ministère qui s’annonçait croustillant à plusieurs points de vue. Elle trouvait que la forme mettait bien trop en valeur sa poitrine et que le bijou argent qui ornait son ventre, délimitant le haut de la jupe longue plissée soulignant ses kilos en trop [elle avait dû agrandir magiquement la robe, ce qui confortait cette opinion] mais il était trop tard pour changer. D’une main, elle passa une brosse dans ses cheveux, brosse qui, magiquement, lissa les racines et disciplina ses boucles au niveau des pointes tout en cherchant de l’autre sa boîte à bijoux. Elle en sortit un collier dont le papillon passait par toutes les nuances de violet en un clignement d’ailes –cela ferait plaisir à son cavalier. Klaus lui avait demandé pourquoi son choix s’était porté sur Lucas plutôt qu’un autre [il avait eu l’air de penser qu’elle choisirait Jensen maintenant qu’il s’était débarrassée de sa presque Née-Moldue] et elle lui avait expliqué qu’il ne s’agissait que d’une suite logique par rapport à leurs rendez-vous galants initiés cette année, même si elle ignorait si cela se concrétiserait. Jensen avait abandonné Spingate un peu trop tard pour qu’elle change d’opinion et puis, très honnêtement, elle n’avait guère envie de côtoyer un Jensen ronchon, ce qui, au vu de son attitude depuis la rupture, ne manquerait pas d’être le cas ce soir. Elle espérait au moins que cette mésaventure avec Spingate lui aurait appris à ne plus se laisser avoir par les sentiments. Quant à Michael, son cavalier habituel lors de ces mondanités, il avait eu l’idée saugrenue de se mettre en couple, et avec une Poufsouffle sortie de nulle part de surcroît ! Karen se remettait totalement que son ami la lâche ainsi pour une inconnue, mais elle aurait tout de même préféré qu’il ne choisisse une cavalière à la hauteur de son rang. Décidément, entre Jensen et lui, l’entourage de Karen lui faisait clairement défaut. Heureusement que Mike n’était pas, lui, tombé amoureux, sinon, Care n’aurait plus eu qu’à envoyer ses certitudes au bûcher !

Son père préféra utiliser le réseau de cheminées plutôt que de transplaner dans une rue noire et déserte et en quelques minutes, ils furent arrivés au Ministère. Klaus avait été l’un des rares membres de Magicis Sacra à vouloir assister à cette soirée qui était également essentielle pour consolider ses relations. Il conduisit Karen vers les Montgomery, salua et bavarda quelques minutes avec la comtesse puis disparut. Karen l’observa s’éloigner avant de se tourner vers son cavalier. « Tu es très élégant », le complimenta-t-elle.

Ils n’eurent pas le temps de se mettre en recherche de certains de leurs camarades et bientôt, ils durent se diriger vers une salle où ils furent annoncés en grande pompe. « Ils ont oublié ton titre. C’est une honte », remarqua Karen, tout en sarcasme. Une fois que l’ensemble des sorciers ayant répondu à l’invitation du Ministère se fut rassemblée, la Ministre puis Myrielle Symphonie s’empara de l’estrade pour parler. « Les compétences des Symphonie mises dans les mains de tout un chacun…C’est une petite révolution », commenta-t-elle tout en songeant en son for intérieur que ce ne serait certainement pas ça qui permettrait au clan du Ministère d’être à la hauteur de Magicis Sacra. « Tu t’inscriras ? » Elle ne voyait pas vraiment Lucas se mouiller la chemise dans un dojo, mais en même temps il faisait partie de la Brigade Anti-Menace. Elle, elle aviserait. Avec l’arrivée de Niels et de Louisette, elle n’était plus obligée de se coltiner toutes les activités pour espionner les élèves.

Repérant Jensen et Michael avec leurs partenaires, elle fit signe à Lucas pour les rejoindre. « Bonsoir vous quatre. Comment allez-vous ? » Après quelques babillages, Jensen et Dahlia partirent en direction de Kostas et de Van Cress. Que leur prenaient-ils ? Mais comme la musique avait commencée, elle se tourna vers Lucas. Il était évident qu’ils se prêteraient aux différentes danses sorcières. Tout en se dirigeant vers la piste de danse, Karen lança un regard entendu à son meilleur ami. Il avait plutôt intérêt à se convenir convenablement et à l’inviter à danser !

Tenue de Karen



All the good girls go to hell
Looking in the mirror I don't like the one I see. I can't help it, this taste that's just how I feel. I'm falling. What if I don't know myself without you? And I'm falling, falling hard and I thought I'd find myself without you. Black rain


Dernière édition par Karen Blackthorn le Sam 15 Mai - 3:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Lola Klein
Lola Klein
Gryffondor

Parchemins : 125
Âge : 17 ans 14 décembre 1998
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptyVen 14 Mai - 13:43

Le Bal du Ministère
Esther Foster & Lola Klein


Lola fut très difficile. Esther a commencé à perdre patience quand finalement, elle a trouvé une robe qui convient à la jeune fille. Pendant longtemps, tout ce que recevait la Serpentard, c'était "Jolie.. Mais trop longue !" "Wah !!! Mais c'est trop moulant..." Ou encore "J'adore ! Mais elle traîne par terre..." Et quand enfin, les mots "Celle ci est parfaite !" sortirent de la bouche de la difficile, Esther avait poussé un long soupir de soulagement. Bon, d'accord, ce n'est pas tout à fait comme ça que ça s'est passé. Quoiqu'il en soit, la robe que porte Lola ce soir est le fruit de sa vipère préférée. Elle est vraiment contente qu'elle ait accepté de venir ! Malgré plein de facteurs qui auraient rendu son refus légitime, Esther s'est laissé entraîner par Lola de la même manière que leur dernière bêtise ensemble. Enfin, c'est ce que pense Lola. Si Esther avait refusé, la Griffonne ne serait sans doute pas allée à la fête. Où alors peut-être Tony, mais son ami avait déjà une cavalière. Isaac n'aurait sans doute pas pu venir, et elle ne se voyait vraiment pas demander à Graham ou Emrys. Le dernier avait sans doute d'autres soucis en tête que celui d'aller dans un bal de sorciers. Pour le reste de tous ses amis, la plupart avaient déjà quelqu'un à leur bras, et elle ne voulait pas s'imposer aux autres. Alors quand sa verte et Argent avaient accepté, Lola en fut enchantée. Elle était tellement enchantée de passer une soirée supplémentaire avec celle qu'elle voit presque comme la sœur qu'elle n'a jamais eue.

Dans sa chambre, Lola se regarde dans son miroir. Sa robe est juste parfaite ! Elle adore vraiment tout. La couleur, le contact du tissu choisi, la coupe.. Elle tourbillonne toute seule et manque de tomber par terre.. Seulement sur son lit. Allongée sur le dos telle une étoile de mer, elle regarde son plafond où sont affichés des posters de ses groupes préférés. Elle sourit toute seule, et se redresse lorsque son père entre dans sa chambre.

-Ce n'est pas un peu court ma puce ?
-Mais non papa ! Regarde ! Dit-elle en tournant sur elle-même pour se montrer dans son ensemble.
-C'est vrai que tu es jolie. Tu veux que je te coiffe ?
-Oui !! Je veux la coiffure préférée de maman ! Celle qu'elle a sur cette photo. Elle montre sa table de chevet ou une femme tient une petite fille dans ses bras, elle-même tenue par un homme au grand sourire. Lola adore cette photo. Ses parents y sont si heureux... Elle aimerait vraiment revoir sa maman, mais ce n'est pas possible, alors elle se contente des photos.

Elle s'assoit sur une chaise devant le miroir et laisse son père la coiffer. Il est doux, et son regard exprime la mélancolie. Ça fait longtemps qu'il n'a pas fait cette coiffure, pourtant, il l'a fait tellement souvent que ses mains agissent presque d'elle-même. Petit à petit, sa coupe prend forme, et ses cheveux sont tirés vers l'arrière, tenus par une pince ronde et brillante. Quand c'est terminé, Lola se relève et serre son père dans les bras. Une larme dissidente glisse sur sa joue alors qu'il a l'impression de voir sa défunte femme de plus en plus en sa fille. Il efface cette trace de tristesse, et affiche un large sourire fier. Certes, sa fille a fait beaucoup de bêtises à l'école, mais étrangement, il n'arrive pas à en vouloir trop. Elle est punie bien sûr. Surtout après avoir appris que sa fille avait altéré les couleurs de toutes les maisons en s'y infiltrant. Le père en fut en colère, mais le gryffondor sommeillant dans le cœur de l'homme en a été amusé, et prêt à la félicité pour cet exploit. Mais il ne voulait vraiment pas encourager le côté casse-cou des gryffondor. Elle avait bien assez assimilé le concept sans être invitée à le travailler...

Il se dégage de l'étreinte de sa fille et la regarde dans les yeux. Il ne peut qu'être fier de ce qu'elle devient. Surtout depuis qu'elle lui a annoncé que l'an prochain, elle se mettrait sérieusement au travail. Et de toute façon, sa colle lui retire tout moment de libre en dehors des heures de repos le soir. Et lorsqu'elle lui à lancé la bombe de devenir professeur, il était d'abord resté incrédule. Il avait rigolé en croyant une blague de sa fille, mais le sérieux de son regard bleu avait vite fait comprendre au père qu'elle ne plaisantait pas du tout. Lola ne sait vraiment pas pourquoi les gens la regardent tous comme ça lorsqu'elle annonce cette nouvelle. Elle appréhende un peu la réaction du directeur de sa maison.. Si le professeur Clarks est très gentil, il n'a pas très bien pris la blague des couleurs...

-Je te laisse te maquiller. Je vais surveiller l'arrivée de ton amie.

Elle hoche la tête avec énergie et s'installe à nouveau devant son miroir. Elle opte pour un maquillage léger, et nature, sans trop de prétention, mais se fait plaisir avec le rouge à lèvres cerise qui appartenait à sa maman. Enfin, c'est la même marque. Ce qui a pour effet de la faire ressembler encore plus à sa mère. Elle enfile ses chaussures à talons, et arrange le plis que fait la robe au niveau de son genou.

[...]

-Chérie ! Ton amie est arrivée !
-J'arrive !

Elle descend les marches qui la guide jusqu'au salon, et secoue la tête quand elle entend son père demander à son père de surveiller sa consommation d'alcool. Elle attrape sa meilleure amie avant qu'elle puisse répondre quoi que ce soit et se tourne vers son père pour lui faire un clin d'œil. Dans la rue, Lola sautille sur place. Elle se laisse embarquer par le transplanage de son amie, elle n'a pas encore passé le permis pour ce moyen de transport.
Quand elles arrivent devant le ministère, Lola ouvre de grands yeux émerveillés. Il faut dire qu'elle n'a pas vraiment l'habitude de ce genre de richesse. Elle s'agrippe au bras de son amie, soudainement un peu impressionnée. Le temps qu'elle se face à ce nouveau décor du moins. Très vite, elle lâche son amie pour marcher simplement à côté d'elle. Son pas est saccadé de minis sautillements. Quand elles entrent et que leur nom est dit dans un haut-parleur, Lola se sentirait presque importante ! Ses yeux se perdent dans la décoration. Lola s'avance, suivie par Esther, sans avoir remarqué son hésitation. Elle marche aux milieux des gens quand quelqu'un appelle l'ancienne Serpentard. Un homme au costume bleu clair et une licorne en guise de broche les saluent. Lola lui rend son bonjour avec bonne humeur. Il appelle ses deux amis. Si la nouvelle femme du groupe ne se gène pas de la prendre dans ses bras, ce que Lola apprécie plutôt bien même venant d'une inconnue, elle souffle du nez quand le brun l'ignore comme si elle n'existait pas.

Lola suit la conversation qui se déroule devant elle, sans vraiment y prendre part. Elle fixe l'homme qui a omis de la saluer comme si elle n'était pas assez voyante. Mais finalement, elle décide de l'ignorer elle aussi. Après tout, s'il n'est pas poli, ce n'est pas sa faute à elle, et la rouge ne sait vraiment pas pourquoi elle le serait pour lui. Esther lui attrape le poignet et Lola affiche un sourire, un peu rassurée. Elle ne sait pas trop si elle se sent à sa place au milieu de ces gens. Si celui qui s'appelle Oscar, et celle qui se nomme Mary lui plaisent bien, elle n'arrive pas à savoir ce qu'elle pense de l'autre. Celui qui ne daigne même pas la regarder. Elle regarde Mary et se penche vers elle.
-Votre ami est un homme de cire... ?
Mary explose de rire accompagné d'Oscar. Mais le concerné, lui, ne rigole pas. Cependant, il pointe un regard noir sur la jeune fille qui lui offre un grand sourire.
-Bonsoir l'homme de cire ! Moi, c'est Lola.
-Edward.

Lola tend la main, mais n'en reçoit pas en retour et elle hausse les épaules. C'est alors qu'une voix se fait entendre. Elle penche la tête pour regarder vers ce qui s'apparente à une scène. Des gens y sont postés, comme s'ils allaient faire un discours. Et c'est ce qu'il font. L'annonce tombe, et les murmures fusent de partout. Lola met un temps assez significatif avant de reprendre vie.

-Des arts martiaux... ? Oh ! Mais c'est génial ! Je vais voir si je peux m'inscrire à la rentrée malgré ma punition.. Mais maintenant ils ne pourront rien me dire sur le fait qu'il ne faut pas se battre et que ce n'est pas bien de taper sur les autres....

Lola parle dans le vide, pas vraiment pour les autres. Elle repère alors la table où sont posés de la nourriture et des verres.. Pas une, pas deux, elle se dirige vers là pour prendre un verre de cocktail. Lola ne semble pas remarquer qu'Esther n'est plus là. Elle se retourne, voit l'homme de cire et revient vers eux. Son amie est toujours avec le groupe, alors elle est rassurée.

-Tu bois déjà ? Attends je t'accompagne ! Mary revient avec son propre verre. Edward soupire et lance un regard à Oscar. Ce dernier hausse les épaules. Ça ne fait pas 30 min qu'ils sont là, et voilà que deux des filles commencent une cure d'alcool.

La tenue de Lola
:copyright: Eden Memories



Surveille tes arrières, tes ennemis préfèrent ton dos à ton sourire

©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Tony O'Donnell
Tony O'Donnell
Gryffondor

Parchemins : 221
Âge : 17 ans - 5 avril 1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 EmptySam 15 Mai - 0:33

Au bal! Ohé Ohé!

Feat. Ciara Rivera & cie
made by black arrow

« Ouais, pou’quoi pas. »

En trois mots, Tony venait d’accepter l’invitation de Ciara à se rendre ensemble au bal du ministère. Il avait passé le mois à dire à qui voudrait bien l’entendre qu’il ne mettrait pas les pieds dans ce type d’événement bourgeois : ça n’était simplement pas sa tasse de thé, après tout. Il y jurerait d’ailleurs comme un éruptif dans un salon de thé. Si Ciara avait décidé d’offrir à Tony de s’y rendre ensemble, malgré ses récriminations aussi peu subtiles que le reste de sa personne, ce devait être qu’elle y tenait véritablement. Anthony se doutait bien que l’adolescente était désespérée et qu’il s’agissait de son dernier recours. Il n’était pas dupe à ce point. Toutefois, il s’en fichait bien. Cela lui permettrait de passer une soirée sympa avec des amis d’école, avant de s’installer à l’appartement de sa sœur pour l’été. Il acquiesça sans trop faire attention à la suite, et ce ne fut que lorsque la chevelure de Ciara prit la place de son visage, et que son parfum s’éloigna, qu’il réalisa qu’elle viendrait le chercher chez ses parents. Ce n’était pas très grave, bien évidemment. Toutefois, Tony était étrangement discret quand venait le sujet de sa vie hors Poudlard. Il se mâchouilla un coin de lèvre en faisant volte-face pour poursuivre son chemin vers le compartiment qu’il partageait avec ses amies. Un autre détail lui avait peut-être échappé, même si c’était le sujet sur les lèvres de presque tout le château depuis un mois.

« Euh, les filles. L’bal c’est quand ? » Inutile de dire qu’il fut victime de taquineries, même s’il n’avait pas besoin de leur préciser que sa cavalière et lui s’y rendraient sur une base amicale.
mise en contexte:
 

Le soir du bal, Tony attendait Ciara devant la maison en face de la sienne (beaucoup mieux entretenu, avec un jardin de fleurs). Sa soeur lui avait recommandé de conserver son original pantalon orange,  et sa grand-mère lui avait déniché une cravate, certainement plus âgé que ses deux petits enfants réunis, qui avait appartenu à son défunt mari.

Les Rivera avaient déjà toqué à la porte lorsqu'il les héla. Le chat d'un voisin l'avait distrait et il ne les avait pas vus arriver.

« Salut Ciara! B'soir m'sieur Rivera. Ouais j'suis prêt, et toi? »
Tartempion. Il ne savait pas su c'était la présence de l'homme capable de servir les nuages ou la crainte que la porte de ses parents ne s'ouvre qui le stressait le plus. C'était pas pire qu'un match de quidditch se dit-il, et il se détendit aussitôt.
« T'es très jolie, j'veux dire.  On y va? » s'enquit-il auprès de son amie, qui lui expliqua ensuite être affamée.

« Bord… j'veux dire : enfin,  Cia', j'espère qu'c'est pas moi qui t'stresse. Et j'ai du jerky dans une poche, si t'as trop la dalle. »

Le ministère était impressionnant. C'était la première fois qu'il s'y trouvait, et il ne put contenir son admiration, observant la salle avec intérêt.  C'est lorsque sa cavalière lui prit le bras qu'il revint sur terre. L'annonce de son nom, à tue-tête lui fit étrange : lorsqu'on le nommait avec autant de décibels, c'était généralement mauvais signe.  Au moins ça l'habituerait à entendre son nom scandé avec puissance dans les gradins.

Tony suivit Ciara qui saluait d'autres élèves, et parfois des gens dont il oubliait immédiatement le nom. Entre deux présentations, il crut reconnaître quelqu'un.
« Une s'conde, j'reviens »

L'Irlandais fit quelques pas et se penche à l'oreille de la serpentard : il ne pouvait s'empêcher de taquiner sa fan de la première heure.

« L'rouge t'va bien, Lil'Crow. »

Sans plus attendre, il retourna auprès de Ciara, serrant ce qui lui semblait être la deux millionième main de la soirée (Oui,  les maths…). Un instant plus tard,  l'attention de la salle se tourna vers les représentantes du ministère, qui avaient une annonce à faire. Tony les écouta d'accord d'une oreille distraite, puis avec un enthousiasme qui semblait décupler toutes les trois secondes.

« Génial! Tu crois qu'on peut s'inscrire à soir? J'veux pas attendre septembre pour... » La question,  adressée à Ciara, n'attendait pas forcément une réponse ferme. Tony applaudit l'annonce chaudement. Il adorait l'initiative. D'une part, il ne ratait jamais une occasion de prendre un cours de quoi que ce soit qui se rapprochait du combat, en dehors des clubs. Trop rigides pour son horaire de batteur.  Qui plus est, les arts martiaux sorciers devaient être bien plus impressionnants que les simples performances de Bruce Lee ou Jackie Chang. Il s'impatientait déjà pour la rentrée, fait rare. Toutefois, il y avait plus pressant.

« On mange un peu avant d'aller danser ? »


Tony O'Donnell ~ Fièrement Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue] Bal du Ministère.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: