Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -31%
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler ...
Voir le deal
17.99 €
-41%
Le deal à ne pas rater :
-41% sur l’excellent casque nomade filaire Sony MDR-1AM2
129 € 220 €
Voir le deal

Partagez
 

 [Intrigue] Bal du Ministère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage

Sean Murphy
Sean Murphy
Commerce

Parchemins : 131
Âge : 36 ans 05/11/1979
Actuellement : Directeur Adjoint de MPYSewing /Styliste


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 27


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptyVen 18 Juin - 18:26

Le Bal des moutons

du Ministère
Costantino Galambos & Sean Murphy
Son ami lui montre la jeune fille de Klaus. Sean sourit. Cette enfant à un grand avenir que ce soit dans l'organisation ou non. Très jeune, et pourtant si ambitieuse. Une digne sang pur sans aucun doute. C'est aussi une cliente fidèle, et même s'il la connaît moins que Valeriya il apprecie de travailler pour elle. Il ne se vexe nullement qu'en a l'absence de l'une de ses créations. La robe de la demoiselle lui va à ravie. Peut-être passera-t-il lui dire quelques formalités plus tard dans la soirée. Sean échange un regard futil avec Klaus puis attrape le verre que lui donne son ami.

Quand Symphonie prend la parole, Sean et Costantino échange quelques regards. Le Britannique remarque que le Milanais est bien moins amusé par cette idée que lui. Il murmure quelque chose que Sean ne comprend pas, mais il a entendu le ton. Et ce n'était clairement pas de l'amusement. Puis, se souvenant alors du fils de ce dernier, Sean donne un léger coup d'épaule à Cos. En tant que membre d'une organisation qui prône la vraie pureté de sang, qui éduque leurs enfants en fonction de ces idéologies anti-moldus, avaient t-il le droit de critiquer les manières du ministère ? Les générations tout juste plus vielles que Karen et celles après, n'étaient t'elles pas leur propre façon de faire des minis soldats prêts à mourir pour une cause ? Lui-même avait reçu cette éducation, et pourtant, il lui arrive parfois de se demander ce qu'il serait devenu si son père avait été Joshua. Sean secoue la tête. Cette simple idée le répugne.  Mais l'idée de se retrouver ennemis face à un gamin à peine sortie des juppons de leur mères l'inquiètent.

-Peut-être que ce savoir ne leur servira pas avant d'être sorti de l'école. A moins que MS décident une nouvelle attaquent sur Poudlard, les minots ne risquent rien.

Il y avait trop d'oreilles pour dire ce qu'ils pensaient vraiment de tout ça. Mais il se demande surtout ce qu'il ferait face à un mini sorcier. Arriverait-il à être aussi impitoyable que son père ou son grand-père ? Sean est peut-être un pourri, mais ses valeurs personnelles sont parfois incompatibles avec ses propres idées. Tuer un gosse ou trahir ? Il choisirait sans états d'âme la trahison. C'est sans doute pour cela qu'il a refusé de participer à l'enlèvement de la petite Spingate. Devrait-il être clair avec sa cheffe sur ce point ? Ou avait-elle des doutes et c'est une raison pour lesquelles elles ne lui confiait jamais rien concernant des mineurs. Et pourquoi elle n'avait pas refusé qu'il ne participe pas à cette mission-là.

Par contre, le fait que les adultes aient aussi accès à ce savoir rend les choses bien intéressantes aux yeux des deux hommes. Certes, ils ne sont pas en missions pour MS, mais l'idée dans savoir plus sur cette nouvelle pratique pourrais bien servir pour le futur. Sean affiche un large sourire lorsque son ami le surnomme comme à son habitude "Nino". Vieux délire qui est finalement rester et le sang pur accepte volontiers cette marque d'affection amicale et assez enfantine.  Avoir le temps de pratiquer ce nouveau sport ? C'est une vraie question qui demande une sacrée réflexion.

-Je suppose que si je ne tente pas j'en serais rien. Et.. Effectivement, ce n'est sans doute pas ici que je trouverais de quoi renouer avec cette activité des plus... Divertissante. Et je te signale que je ne suis pas beaucoup plus vieux que toi, mon cher. De quelques jours tout au plus.

Cette discussion n'avait rien de bien suspect. Pourtant, si tout cela à l'air des plus innocent, ce n'est bien entendu pas le cas. Et elle s'arrête aussi vite qu'elle est arrivée. Sean imite Cos et se sert volontiers d'une bonne assiette. Il avait demandé à Hayda se reposer aujourd'hui elle n'avait donc pas fait le repas, et les deux hommes étaient partis le ventre vide. Le palais fin de Sean apprécie la nourriture, gratuite qui plus ait. Il peut trouver tous les défauts du monde à cette connerie qu'est le ministère, mais il ne peut clairement pas cracher sur les plats succulents qu'ils offrent à leurs convives. Il devrait participer à d'avantage de fête de ce genre, même si les organisateurs sont aussi impurs et illégitimes que la Ministre elle-même.

Sean mâche tranquillement un toast au saumon alors que son meilleur ami lui parle de son chat curieux qui s'était retrouvé dans son bureau plus tôt dans la journée. Il sourit au souvenir des grands yeux de l'animal et de son miaulement plaintif.

-La curiosité est un vilain défaut. Je suis parfaitement innocent ! Se vexe faussement Sean.  

Ses yeux croisent alors le dos d'une personne qu'il déteste, et en face, une personne qu'il apprécie. Esther Foster danse avec ce fils de traître ? Il secoue la tête en soupirant. Ils décident de les ignorer et Sean oublie un instant son ami. Son regard continue sa chasse et finalement, il trouve une jeune femme, pas trop jeune. Au vu de sa tenue et de sa façon de se tenir droite, c'est une sang pure, ou du moins une riche personne. Pour une danse, si elle accepte, ça sera très bien.  

-Tu me pardonnes ? une jolie brune semble attendre un cavalier.  Dit-il à Costantino

Sans lui laisser le temps de vraiment répliquer oui ou non, Sean l'abandonne et file droit vert cette femme aux allures nobles.

-Bonsoir.. Cela fait un moment (c'est, faux, quelques secondes tout au plus) que je vous observe et vous me semblez avoir envie de danser ? Puis-je vous demander votre bras ?

Sean le Don Juan romantique. Cela fait bien longtemps qu'il ne l'avait pas sorti du placard. Pourtant, après un sourire charmeur et une légère fausse timidité, la femme accepte et le voilà sur la piste de danse avec une inconnue.

-Puis-je vous demander votre nom ?
-Olivia. Et vous ?
-Sean, ravis de vous connaître. (non pas du tout. Il s'en moque.)
Finalement, la musique change et l'homme abandonne sa cavalière non sans avoir soufflé un léger baiser à Olivia et retourne voir Cos.

-ce fut plus fade que je l'imaginais. Je dois retrouver quelqu'un. L'ainée des Foster. Son père est Eustache, c'est un très bon ami. Si tu ne le connais pas, il faudra que je te le présente, tu l'adoreras. Je ne la vois plus.. Elle est bru.. Rousse maintenant, et elle traîne avec le bâtard et sa meute. Remarque, je ne sais même pas si tu vois à quoi il ressemble. Il tient beaucoup de sa moldue de mère. Heureusement, son appartenance à notre famille n'en ai que plus illégitime.
Il la voit finalement, mais pas avec Edward. Elle est avec deux femmes. Les deux hommes ne semblent pas être sur place. Sean laisse une nouvelle fois Costantino comme un grand pour retrouver Esther.

-Miss Foster. Mesdmoiselles. Au risque de paraître malvenu, puis-je vous emprunter votre amie ?
-Non le vieux.
-Il va s'en dire que je n'accepte que très rarement ce genre de réflexion, mais comme mon ami me l'a faite plus tôt ; je vais la mettre au même niveau.
-Esther ? Tu le connais ? C'est qui ?
-De la famille à votre cher ami.
-De la famille à Edward ? Esther, tu ne peux pas lui faire confiance...
-J'ignore qui vous êtes, mais juger une personne de la sorte n'est clairement pas civilisé.

La voix de Mary a pris une note inquiète voire stressée. Elle regarde Esther partir avec le cousin d'Edward sans rien pouvoir faire. Elle les suit des regards et quand Edward revient, elle lui dit ce qui vient de se passer.

-Sean me déteste, mais je ne pense pas qu'il fera du mal à Esther. T'en fait pas, elle ne risque rien.
-Si ton cousin lui touche un seul cheveux, je lui fais la peau Ed.
-Tu n'auras pas besoin d'en arrivé là Oscar. Détends-toi.

Du côté d'Esther et Sean, la danse se fait des plus intéressantes.

-Alors, toujours décider d'entrer dans le monde de la mode? Je ne veux pas faire de la pub à ma concurrente, mais si jamais, il y a aussi l'entreprise Symphonie. C'est une très bonne styliste.

Ils dansent pendant un moment, puis la discussion les empêchent de continuer. Ils dérivent sur la mode actuelle des sorciers, qui n'a malheureusement pas changer. Esther montre une certaine passion dans ce qu'elle dit et Sean ne peut s'empêcher de la laisser parler. Jusqu'à ce que l'autre débarque avec la gamine mal polie. Il lance un regard noir à Edward. Quand il s'adresse directement à lui, le sang pur grince des dents, mais reste impassible. D'une manière tout aussi hypocrite que calme, il lui répond avec un sourire "sincère".

-Bonsoir Edward. L'homme de cire hein. Ça te colle à la peau. Je passe une excellente soirée, je te souhaite la même chose, même si au fond, on sait tous les deux ce que j'en pense.
-Oui, ravis d'avoir pu échanger quelques mots avec toi.
-Pareillement, Edward. Esther, prends soin de ton amie. Je vais retrouver le mien. En espérant qu'il se soit lancer au bras de quelqu'un au lieu d'attendre comme une gargouille inanimée. Edward. Au plaisir.

Puis, Sean retourne voir Costantino. Alors, qu'est-ce que tu fais depuis tout à l'heure ? Change-moi les idées, j'ai besoin d'oublier la conversation plus tôt.


~


:copyright:️ DABEILLE



Si tu veux quelque chose, il suffit de tous faire pour l’avoir. Sinon c’est que tu ne le veux pas vraiment.. S.W.M


©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Tony O'Donnell
Tony O'Donnell
Gryffondor

Parchemins : 226
Âge : 17 ans - 5 avril 1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptyMar 22 Juin - 17:24

Au bal! Ohé Ohé!

Feat. Ciara Rivera & cie
made by black arrow

« Un sorcier ne révèle jamais ses secrets !» avait rétorqué Tony, en agitant un doigt sévère devant son visage autrement amusé. Il était impossible que la sang-mêlé ne reconnaisse pas le clin d’oeil aux magiciens moldus et autres prestidigitateurs. Il haussa ensuite les épaules et admit alors la vérité. « C’est la même que j’portais au bal de Noël, a’ec un sortilège d’transfert pour le tissu. C’est pas pro, mais ça fait l’affaire. »

C’était tape-à-l’œil et, parfois, jeter de la poudre aux yeux des gens était bien tout ce que ça prenait pour bien paraître sans se faire embêter. Évidemment, un œil connaisseur verrait la supercherie assez aisément. Ciara commenta sur sa propre tenue ou, plutôt, celle à laquelle elle venait d’échapper. Un sourcil froncé malgré son expression amusée, il se demanda un instant ce que Mich’ lui conseillerait de faire : c’était vrai que ça ne semblait pas très moderne pour la fratrie irlandaise. Après tout, ils étaient en 2016, et les femmes ne devraient plus être perçues comme des trophées de peau à exhiber depuis quelques décennies déjà! Tony fit donc ce qu’il savait faire de mieux pour détendre l’atmosphère.

« Fais pas cette tête. Si y’aurait fallu, on aurait eu qu’à échanger. J’ai un très beau nombril, pis j’suis certain qu’tu rockes le look veste en plaid! »

Le batteur envoya un clin d’oeil à l’aigle, ne se souciant pas le moindrement du monde de la présence du géant aux côtés de son amie, qui se demandait peut-être où elle avait déniché O’Donnell.

>>>

L’annonce du ministère de la magie avait mis Tony en pure joie. La réaction de Ciara, en comparaison, pouvait presque paraître réticente, tant il était atteint d’exhubérance, alors qu’elle se montrait en réalité simplement prudente, voire mitigée.

« Y’a d’autres moyens d’s’échauffer, Cia’! Pis c’t’important d’être en forme. Comme qu’les vieux grecs disent, faut un corps en forme pour un esprit en forme.»
Ou un truc du genre, pas du tout modifié et transformé par la merveilleuse machine cérébrale qu’était l’intérieur du crâne du rouge et or. « Ce s’ra pas si différent de danser. M’dis pas qu’t’aimes pas danser! »

Évidemment que non. Quelle adolescente n’aimait pas danser?  Enfin, si, ça existait, mais il espérait que sa cavalière ne fasse pas partie de ces exceptions. Il fût rapidement entraîner par la meneuse en étranglant un rire. « Ouais, bah perso je trouve que ça a un peu trop un goût d’cramer. »

Tony n’avait évidemment jamais mangé de dragon. Il ne savait même pas si c’était véritablement comestible, ni quel genre de types étaient assez dingues – ou désespérés – pour en chasser. Il se retrouva bientôt avec une assiette dans les mains et, lorsqu’il la regarda, il ne reconnut pas la moitié des constituants qui s’y trouvaient. Tout avait l’air à la fois délicieux et beaucoup trop chic pour le fils de pêcheur du Kerry. Il tacla rapidement le sentiment de ne pas être à sa place et attendit que sa cavalière ne commence à manger pour l’imiter. Manger debout n’était pas dans ses habitudes. Enfin. Pas à Poudlard. Dans la résidence familiale, c’était une autre histoire, bien que tous les repas ne s’y prêtaient pas.Entre les ragoûts, les coddles et autres repas juteux, il était préférable d’être assis. Même si c’était par terre, au-dessus d’une console antédéluvienne. Il mimiqua donc la serdaigle pour distinguer ce qui requérait des couverts ou des cure-dents de ce qui pouvait être porté à la bouche directement avec ses doigts. Entre des petits grognements appréciatifs et quelques grimaces désapprobatrices, il interrogeait Ciara sur le contenu de leurs assiettes.

Après le troisième service, le joueur de quidditch offrit à sa camarade de se rendre sur la piste de danse. Brûler quelques calories était une bonne idée en soi, et de plus cela restait mieux que de rester planter là pendant que les autres s’amusaient. Des serveurs semblaient entièrement dévoués à ce que personne ne se déshydrate durant la soirée et, c’est un verre à demi rempli en main que Tony remarqua les deux mecs qui avaient tourné autour de Ciara un peu plus tôt, lorsqu’il était allé faire coucou à la jeune Cross. Il les désigna du menton, en se redressant encore un peu malgré sa posture déjà fière, et en ouvrant la cage thoracique.

« Ils t’ont fait ch… embêtée? » Ils étaient peut-être plus grands que lui, mais ce n’était pas quelque chose que Tony prenait en compte. Un peu à la manière d’un bouledogue qui japperait contre un Saint-Bernard, il n’avait pas peur de rendre la monnaie de leur pièce à ceux qui se montraient trop désagréables envers ses potes.

La musique s’arrêta, et les danseurs firent de même. Les couleurs du costume de Tony commençaient déjà à se ternir. Il avait oublié cet effet secondaire du sort de duplication... C’était peut-être le bon moment pour aller se chercher une seconde portion de desserts. La ministre de la magie prit alors la parole et l’expression de Tony ne pouvait contraster davantage avec son excitation précédente.

« J’espère qu’on s’ra pas forcés d’prendre des cours supplémentaires. J’en ai déjà assez d’même », râla-t-il alors qu’il avait un horaire relativement léger pour un élève aux Aspics. Tout à coup, il n’avait plus du tout hâte à la rentrée. La future star de quidditch vida son verre d’un trait et fit un geste en direction du bar. « J’vais avoir b’soin d’un truc un peu plus fort. »


Tony O'Donnell ~ Fièrement Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas

Joaquín Kostas
Joaquín Kostas
Poufsouffle

Parchemins : 222
Âge : 16 ans
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptySam 26 Juin - 0:39

Le tourbillon de l'adolescence avait encore frappé Joaquín Kostas en cette fin d'année. Alors que pendant de longues années, il n'avait eu comme principal intérêt que de mettre le château de Poudlard sens dessus dessous, récemment, c'était plutôt son cœur qui avait été retourné dans tous les sens. Comme la moitié du château l'aurait pensé, la première copine du trublion n'avait pas été Dahlia mais bien Katarzyna, une étudiante anglo-japonaise de la maison de Salazar. Et il faut dire que, pendant quatre beaux mois, leur relation avait assez bien marché, si on oubliait le manque de sentiments de part et d'autre. Hélas, toute belle histoire ayant une fin, c'est pendant le trajet retour du Poudlard Express que les deux élèves avaient décidé de mettre un terme à leur couple, sans dispute, "comme des grands", comme dirait Quino. De toute façon, comme Kate retournait au Japon pendant l'été, il ne voyait pas l'intérêt prolonger leur relation.

Puis, à peine quelques instants plus tard, le gréco-argentin avait croisé son amie Ivalyana et de fil en aiguille, ils avaient décidé de se rendre au bal organisé par le Ministère ensemble, sans arrière-pensée. Après tout, Quino sortait de sa première relation et même si Iva faisait partie des filles les plus canons de l'école, elle avait probablement des histoires à gérer de son côté aussi. C'est donc de bonne humeur - pour pas changer - que le Poufsouffle s'était levé ce matin-là, avant d'aller réveiller Stef en martelant son lit de coups de pieds. L'amour fraternel, c'est tellement beau, on ne le dira jamais assez.

La famille Kostas transplana jusqu'au Ministère puis, étant donné que Quino était un adolescent rebelle, il ne voulait pas rester trop longtemps en compagnie de ses parents et de ses sœurs, après tout, il avait une cavalière à rejoindre. « À plus dans l'bus ! » lâcha-t-il alors avant de s'éloigner de ses proches. On le répète, c'est beau l'amour fraternel. À peine eut-il le temps de faire quelques pas que sa cavalière en question apparut derrière lui. « Iva ! » La bonne humeur de la Serdaigle arracha directement un sourire à Quino et il se retourna rapidement pour la prendre dans ses bras. Ce n'était pas nouveau : le cinquième année était du genre tactile et un peu maladroit dans la manière de montrer ses sentiments. Si seulement il avait été un garçon classe, il lui aurait probablement fait un baise-main, voire la bise, mais bon, on ne pouvait pas être beau, drôle, et classe à la fois bien sûr que si. « Merci, t'es plutôt pas mal non plus ! » répondit-il à son compliment, en faisant de même à sa manière. De son côté, le grand brun avait opté pour une tenue de soirée simple, un costume noir, une chemise noire et une cravate mauve. Déjà que Gabriel avait insisté pour que son petit frère ne se pointe pas en combinaison de ski, il ne fallait pas non plus lui demander à ce qu'il sorte du lot au niveau vestimentaire. En étant en noir, il pouvait se fondre dans la masse et surtout,  frapper au moment où on s'y attend le moins. Car oui, Quino ne comptait pas passer la soirée bien sagement dans son coin enfin ça, c'est sans compter les dramas qui l'attendent. Au final, la couleur de sa cravate s'accordait plutôt bien avec la robe de la jeune fille. « T'as vu ça, on n'y voit que du feu ! » blagua-t-il au sujet de son camouflage de super-héros, avant de lui tendre son bras afin qu'elle l'attrape, comme le faisaient les chevaliers galants, "askip", comme dirait Quino. « Si mademÔiselle veut bien se donner la peine. » prononça-t-il avec un ton pompeux, suivi d'un rire léger.

Les deux camarades entrèrent alors dans la salle et Myrielle Symphonie fit son annonce. « C'est sympa ça, des cours d'arts martiaux. » commenta-t-il à l'intention d'Iva. Les deux amis furent rapidement rejoints par Dahlia, que Quino avait évidemment repérée depuis plusieurs minutes. Nul doute que Peony savait y faire quand il s'agissait de rendre sa sœur encore plus élégante pour un soir de bal. « Salut Dada ! » accueillit-il la préfète de Serdaigle en lui offrant son plus beau sourire, avant de se tourner vers Jensen pour le saluer de la même manière que lui l'avait fait. « McGowan. » et de lui adresser un léger mouvement de tête. Toutefois, comme le gréco-argentin était accompagné d'Ivalyana ce soir-là, il était naturel qu'il lui accorde plus d'attention et plus la soirée avançait, plus il remarquait que la jeune fille ne semblait pas dans son assiette. Il y avait quelque chose qui clochait. Loin de se douter de ce qui se passait réellement, Quino se pencha vers son amie et lui demanda à voix basse « Ca va ? Tu veux qu'on s'éloigne de la foule un moment ?» Après tout, le jeune garçon n'était pas au courant du grand secret de sa camarade.

[HRP : Sorry pour le post bref et l'écriture basique, j'ai fait au mieux pour poster avant la fin du bal, n'hésitez pas à me mp si il y a des incohérences.]

Tenue de Quino



Le plus drôle 2020

Joaquin Kostas

[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Poufso10 [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Bam1010
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 372
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptySam 26 Juin - 11:08


Le bal du ministèreEsther & Lola Le compliment du brun eut le don de déstabiliser Esther, juste un peu. Certes oui, son inspiration était le peuple de la Faerie et elle ne s'en cachait pas vraiment, après tout, elle avait les cheveux relevés grâce à des feuilles, mais dans son combat constant entre sa créativité et son envie d'être un minimum passe-partout, elle avait, a son avis, rendu le résultat trop normal. Aussi, savoir que ça avait malgré tout l'effet escompté la soulagea pas mal. -"C'est une chance que je n'en ai que l'air. Il parait qu'il ne faut jamais donner son nom a une fae." Cacher son soulagement par une boutade lui ressemblait déjà plus. La symbolique de la licorne d'Oscar n'était pas perdue sur la rousse, elle le savait depuis longtemps, mais voir ses amis le supporter a 100% la mettait de bonne humeur. Heureusement qu'Oscar savait qu'elle avait peur des chevaux, sinon sa réaction a la broche aurait pu être mal prise.

Au commentaire de sa rouge et or sur Edward, Esther a un hoquet de rire, qu'elle tente tant bien que mal de réprimer. La brune a le don de dire les choses les plus surprenantes. Statue de pierre ou de la glace ne l'aurait pas vraiment surprise, mais homme de cire, c'était plus inattendu déjà. Oscar et Mary étant trop occupés à rire, Esther répond avec un sourire a la place des amis du brun. -"Fort heureusement, non. Ce serait vraiment embêtant de devoir le garder loin des sources de chaleur en permanence." Loin d'elle l'intention de vexer ni l'un ni l'autre, elle trouve comme à son habitude une façon d'avoir un pied dans chaque "champ". Bien sûr, il ne faut pas s'attendre à ce que Lola et Edward s'entendent. L'une est trop ouverte et l'autre trop peu. Cela dit, il y a bien une chose qui joue en faveur de la rouge. Quand Lola se présente semi officiellement, Esther ajoute que la brune est sa partenaire de crimes et facéties. Et quand il refuse de serrer la main de son amie, la rousse secoue la tête, un sourire amusé sur les lèvres.

La première annonce a le mérite de nuire a l'humeur de la rousse et une partie d'elle a envie de faire demi-tour et de rentrer a l'auberge uniquement par principe. Très vite, les pensées se poursuivent dans la tête de la demoiselle, et elles n'augurent rien de bon. Sans vraiment prendre le temps de réfléchir a ses paroles, elle répond à Edward. -"Tu espère avoir mal compris, y a une petite différence." C'est froid et distant comme remarque, et Oscar tourne la tête vers elle alors qu'elle détourne le regard. Le monologue de sa rouge l'oblige à fermer les yeux pour ne pas serrer les poings, mais même avec ça, elle doit lâcher la rouge et cacher ses mains dans son dos. Merlin sait qu'elle adore Lola, mais le rouge ne pense pas aux implications de ces annonces sur les plus jeunes élèves et les personnes impressionnables. L'ombre d'un sourire en coin s'affiche sur son visage quand le brun répond à Lola. Si elle n'est pas fan de sa façon de répondre à son amie, il n'empêche que ça lui fait du bien de voir que son avis est partagé, au moins en partie.

Esther soupire quand Lola part en direction du bar et elle arrête de cacher ses mains quand Oscar donne son avis sur la situation. -"Et la pression sociale, Oscar, ça te parle? Outre le fait que tu ne me feras pas croire que ce sont des cours défensifs, je te rappelle que les premières années ont onze ans. Tu veux que je te rappelle à quel point c'est facile de faire croire n'importe quoi à un enfant de onze ans?" Il ouvre la bouche pour répondre, mais la referme aussi vite. En même temps, il n'a pas besoin de répondre, cet une question rhétorique. Il se plaisait à lui raconter les trucs les plus farfelus quand elle était toute nouvelle, et si ça ne durait jamais bien longtemps, Esther étant trop curieuse pour croire la seule parole du Poufsouffle bien longtemps, il n'en restait pas moins qu'elle y avait cru. Il ne peut pas forcément répondre grand-chose, puisque la blonde revient avec sa Lola. Mary "demande" à Edward de danser, et en la voyant faire, Lola fixe son regard dans celui de la rousse sans dire un mot et se mets a approcher son visage très lentement. Esther recule sur la même vitesse, mais la situation a le mérite de lui remonter le moral, jusqu'à ce qu'elle ait du mal a réprimer un sourire. -"Tu sais que tu vas me faire tomber?" Mais la brune continue son manège jusqu'à ce qu'Esther rende les armes. -"Ok, ok j'ai compris! Puis-je te demander cette première danse?" La rouge opine du chef et Esther lui prend la main avant de se rendre sur la piste.

Heureusement, la rouge semble trop s'amuser pour avoir une discutions avec Esther ou lui demander ce qu'elle pense de quoi que ce soit, parce que cette dernière ne saurait franchement pas quoi répondre sans montrer ses véritables sentiments sur la situation actuelle. La musique qui passe est quelque chose qui la mets de bonne humeur, ce que la rousse trouve étonnant, mais bienvenu. Il fallait dire qu'elle s'attendait un peu a ce que la musique soit un répertoire vieillissant ou un mélange pâteux des titres les plus populaires de l'année, voir, pire que tout, un mélange de ces deux options. Mais si le reste de la soirée se passe comme la première chanson, elle arriverait peut-être à vraiment s'amuser, ne serait-ce que pendant un court laps de temps. Une fois la chanson terminée, Oscar interrompt les deux demoiselles pour prendre la place de la rouge. Malgré les rythmes plus soutenus de la musique qui suit, Oscar semble fermement décidé à garder une vitesse de danse qui permet une conversation. -"J'aurais voulu pouvoir te prendre à part plus tôt dans l'année." Ah, c'était cette conversation qu'il voulait avoir. -"Pas évident avec Poudlard dans le chemin. Je t'en veux pas, si c'est ce qui t'inquiète." -"C'est toi qui m'inquiètes, Es'. Tu peux faire croire aux autres que tout est tout à fait normal, mais je ne suis pas dupe." -"Et tu as parlé avec Eve." -"Et j'ai parlé avec Eve. Elle m'a dit que tes cauchemars ont repris." La rousse soupire et fait un pas en travers pour éviter un autre couple de danseurs. Elle lève une main gantée avant de répondre. -"C'est pas la seule chose qui a repris. C'en est loin, en fait." -"Tu sais que je suis juste à coter de toi pour les mois a venir, pas vrai? Je ne te lâche pas." Elle hoche la tête, mais ne répond rien.

Voyant qu'il n'obtiendrait rien de plus de la rousse, il reprend la parole avec un sujet plus inattendu, tout en la faisant tourner a 180°. -"Je pense que tu devrais danser avec Edward." Tournant à nouveau vers l'écossais en fronçant les sourcils, elle attend qu'il continue avant de prendre la parole. Autant qu'il s'explique tout de suite. "C'est un bon danseur." -"C'est le cas de pas mal de monde." -"S'il te plait?" -"Même en admettant que j'accepte cette idée, qu'est-ce qui te fait dire que lui aurait envie de danser avec moi?" -"Si j'arrive à te convaincre toi, je devrais pouvoir faire de même avec lui. Alors?" -"Tu me fatigue." -"Je vais prendre ça pour un oui." Fais donc ça, ouais... Le reste de la danse se passe sans qu'il ne tente à nouveau de la convaincre d'accepter une demande stupide. Quand la musique change, Oscar s'excuse avec un sourire et se dirige directement vers Edward, provoquant un roulement des yeux assez exagérer chez la rousse. Espérant secrètement que le brun envoyé chier Oscar, ne serait que pour ne pas avoir à lui donner raison, Esther pars à la recherche de Lola, présentement accompagnée de Mary.

Quelque part, Esther n'est vraiment pas d'accord avec le comportement de Mary envers Lola. Certes, Lola est tout à fait capable de boire seule, mais la blonde donne carrément l'impression de l'encourager, ce qui irrite Esther. C'est sur le point de retirer le verre de la main de la rouge qu'elle se fait stopper par le retour d'Edward. Non pas qu'elle n'aurait pas continué son geste même avec la présence du brun, mais c'est plus compliquer quand il s'arrête devant elle. Pendant l'espace d'un millième de seconde, elle hésite à dire non, a attraper Lola par le bras et à l'éloigner le plus possible de la blonde irresponsable, mais Oscar et ses constants coups de mains détourner se rappelle à son bon souvenir et elle force un sourire avant d'accepter. Elle refuse son bras cela dit, inutile d'être plus démonstratrice, ça sonnerais juste faux.

Dès les premières notes sur la piste, le comportement d'Esther change du tout au tout. Si sa danse avec Oscar avait pu la calmer, ne serait ce qu'un peu, celle-ci se montrait plus a même à agir sur tout le début de la soirée, surtout les parties les plus déplaisantes, sans pour autant paraître négative. Si sa danse avec Oscar avait pu la calmer, ne serait ce qu'un peu, celle-ci se montrait plus a même à agir sur tout le début de la soirée, surtout les parties les plus déplaisantes, sans pour autant paraître négative. La question du brun serait déplacée si elle ne le connaissait pas du tout et dans l'idée de cette fausse compétition, elle se permet d'en faire mention. -"Je m'inquiète de ta façon de présenter les choses, Ed'. S'éclipser avec une demoiselle pendant une soirée est rarement noble, alors deux..." Est-ce la première fois qu'elle utilise une abréviation de son nom? Peut-être. À vrai dire, elle ne se rappelle pas l'avoir fait pendant la matinée ou les vacances, mais au moins, ça a le mérite de montrer qu'elle plaisante. Le brun semble sur la même longueur d'onde, heureusement et quand elle fait un pas en arrière, il avance en poursuivant. -"Je n'ai jamais prétexter être un gentil garçon." La réflexion provoque un début de rire chez la rousse et elle hoche la tête. "De plus, tu oublies que l'une des demoiselles dont il est question sera vulnérable vu que le but, c'est de partir quand elle sera saoule." Le rire de la rousse redouble, son sens de l'humour plus noire que le marc de café. La rousse marque un rythme un rien plus rapide, de part pour suivre la musique et d'autre pour perdre l'homme, mais il la suit sans problème. Au moins, Oscar avait raison, il est doué, mais Esther ne savait trop si ne pas avoir le dessus lui plaisait ou non. Le morceau s'arrêta et la rousse le trouva trop court, ce qui était presque criminel, car elle n'aurait de cesse, plus tard, de retrouver le morceau en question. Le brun se rappelle à son bon souvenir et parle d'aller prendre à boire, mais elle n'a, au final, pas répondu à sa question. -"Une seconde. Je comptais la ramener une fois qu'elle commençait à perdre l'équilibre. Si d'ici là, tu as toujours envie de fuir, t'as qu'à faire le chemin avec nous." Il hoche la tête avant de s'éloigner. Oscar, lui revient vers elle, mais elle le coupe avant même qu'il puisse en placer une. -"Un mot, un seul, et je te promets que je t'étouffe dans ton sommeil. Je sais où tu habites." Le blond rit et lui demande une autre danse.

[...]

Au vu de l'état de Lola, Esther sait qu'il ne faudra pas bien longtemps avant qu'elle ne l'attrape par les épaules et la pousse en direction de la sortie. Les annonces mises à part, Esther à dansée plus que de raison et elle hésite à s'arrêter là. Deux danses avec Oscar, deux avec Lola, une avec Ed, une autre quand Mary a entraîné les deux jeunes filles derrière elle, et enfin, une danse avec un inconnu qui lui avait laissé de quoi le contacter. L'apparition de Sean lui fait pencher la tête et elle soupire à la réflexion de Lola. Quand Mary s'y mets elle aussi, Esther roule des yeux et décide de répondre à Sean avant de perdre son calme. -"Sean, bonsoir. Ne te formalise pas, Lola peut se montrer... Possessive. Tu voulais me parler?" Elle aurait pu ignorer le fait que Mary n'avait pas confiance en Sean, très facilement en fait, vu que la rousse ignorait souvent ce qu'elle trouvait hors de propos, mais qu'elle lui dise ce qu'elle ne pouvais pas faire, même si c'était un conseil, la fit sérieusement tiquer. Elle mit un grand coup dans le vase de patience métaphorique qui ne servait que pour la blonde. -"Je ne PEUX? Alors d'une, je suis parfaitement capable de choisir par moi-même en qui je place ma confiance, merci bien. De deux, contrairement à toi, je ne base pas mon avis sur celui des autres et enfin trois, qu'est-ce qui te fais croire que je lui fais confiance? Ou que je TE fais confiance?" C'était un peu dur, et Esther s'en rendait bien compte, mais elle ne réagissait jamais bien quand on insinuait qu'elle ne pouvait pas prendre ces choix par elle-même. Après tout, Sean lui-même en avait fait les frais à Noel. Avec une promesse de retour à Lola, la rousse suit Sean.

-"Je tiens à te prévenir d'avance, ce sera la seule danse. Je commence doucement à atteindre ma limite." La danse entre Sean et la rousse est possiblement la plus lente de la soirée, ce qui tombe assez bien, puisqu'il y a plus d'animation dans leur conversation que dans leurs pas, de toute façon. Pas du genre a tourner autour du pot, Sean commence a parler travail, ou futur travail, dans le cas de la demoiselle. -"J'admets avoir prévu quelques autres options au cas où je finirais par ne pas être a la hauteur de tes attentes, mais la mode n'était pas mon premier choix, juste une opportunité plus que bienvenue." C'était un fait et Esther ne comptait pas s'en cacher. Certes oui, elle aimait créer des vêtements, mais c'était à l'origine purement parce qu'elle était une perfectionniste qui n'aimait pas porter des choses trop banales. Très vite, la danse laisse place a beaucoup plus de discutions qu'autre chose, l'un posant des questions auxquelles l'autre répond avec plaisir, l'autre posant des ébauches d'idées dans la tête du premier.

Quelque part dans la discutions, la rousse perd la notion du temps, alors quand Edward l'interrompt en plein milieu d'une phrase avec une Lola dans les bras, elle ne peut s'empêcher de se sentir un peu coupable de ne pas avoir fait plus attention. De la même façon, elle remercie mentalement Edward de l'avoir fait à sa place, même si elle n'est pour lui qu'une opportunité de sortir plus tôt de cette soirée. Elle hoche la tête avec un sourire avant de se tourner vers son amie. -"Tu va bien? D'accord, une question. Tu crois que ton père va réagir comment face à ton état? Je te ramène et Edward a eu la gentillesse de proposer de nous accompagner au cas où." Ce n'était pas tout à fait la vérité, sinon la rousse aurait ajouté un commentaire sur le côté trop protecteur du brun. En l'occurrence, tant que cela ne la concernait pas, elle s'en moquait pas mal. De la même façon, l'animosité évidente entre les deux cousins ne la concernait pas non plus, mais elle était quand même a ça de les laissés tous les deux sur le carreau et d'attraper Lola, alors c'était sans doute mieux que Sean prenne la tangente, même si du coup cela lui retire l'occasion de dire au revoir comme il se doit. La rousse contemple l'idée d'aller voir Oscar et Mary avant de partir, mais elle aura bien le temps de leur parler le lendemain, a priori. Au lieu de quoi, elle fait un pas vers sa rouge en s'adressant au brun. -"Tu ouvre la marche? Je doute qu'elle reste calme si tu décides de la porter sur tout le chemin."

:copyright:️  DABEILLE
Clôture pour Esther
Notes:
 



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Poudla10
Revenir en haut Aller en bas

Lowell Matthews
Lowell Matthews
Poufsouffle

Parchemins : 36
Âge : 9 juin 2003, 13 ans
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptyDim 27 Juin - 8:41

Bal du ministèreLowell & Caitlyn Lowell haussa les épaules à la question de sa cavalière. -"Je ne vois pas ce que ça change d'apprendre les arts martiaux. Ça te protégera pas contre un avada kedavra." Les derniers mots étaient dits silencieusement. Sa baguette était dans sa poche, mais il était inutile de provoquer un mouvement de foule à cause de deux mots. De façon assez ironique, si les paroles du jaune pouvaient être considérées comme carrément violentes parfois, il était plutôt pacifiste la majorité du temps. De la même façon, il ne comprenait pas pourquoi c'était aux élèves de Poudlard de gérer la situation, alors que la communauté magique avait des adultes, pour la plupart matures et responsables. Il s'apprêtait à proposer à la verte de prendre un truc a manger, quand un Gryffondor les interrompa pendant une minute. Le rouge semblait connaître Caitlyn, et elle en était toute perturbée, ce qui fit froncer les sourcils au jeune homme. Non pas qu'il avait quelque chose contre le Gryffondor, il ne le connaissait pas, après tout, mais Lowell pouvait se montrer stupidement protecteur parfois, il était le premier à l'admettre.

Caitlyn exprime l'envie d'aller boire quelque chose et Lowell la suit de près. Il attend qu'elle ait fini de se servir pour lui-même attraper un verre et de chercher quoi boire. Non loin du jus de citrouille trône une bouteille de jus d'ananas et Lowell roule des yeux sous le rire de son amie à qui il montre cette erreur de la nature liquide. Tournant la tête vers le reste de la table, il attrape de l'eau pétillante et une mini-quiche avant de regarder autour de lui, puis de se fixer sur la verte. -"Je ne pense pas, non." La mine de cette dernière se renfrogne à peine quand il lui fait un signe de tête en direction de l'une des sorties. "Tu viens?" Au fond, c'était la raison principale de sa présence ici, alors oui, ils auraient sans doute des problèmes si on les voyait dans des endroits où ils ne devraient pas être, mais voir des élèves de Poudlard désobéir n'était pas vraiment une nouveauté. Elle réagit au quart de tour et finit par presque le tirer avec elle.

Une fois dans une nouvelle pièce, plus grande, et heureusement, plus vide, Lowell mets les mains dans ses poches pour ne pas céder a la curiosité de tout ce qui se trouve dans la pièce. Caitlyn, elle, ne semble pas avoir ce problème. Elle marche d'un pas rapide d'une salle à l'autre, s'arrêtant net devant quelque chose qui attire son attention avant de reprendre son rythme aussi rapidement qu'elle l'avait laissée et Lowell la suit, plus attentif a son rythme qu'a ce qui la captive. S'il est tout aussi curieux qu'elle, bien que moins démonstratif, il n'a pas envie de la perdre au détour d'un couloir parce qu'il n'a pas fait attention.

[...]

Au bout de quatre, peut-être cinq salles ou les deux élèves n'étaient pas censés être, la deuxième annonce se fit entendre. Contrairement à la première annonce, Caitlyn était vraiment enthousiaste à la perspective de nouveaux cours et le jaune lui-même devait admettre qu'il aimait bien l'idée d'avoir des spécialités d'autres écoles, des choses qui n'était pas forcément dans l'apprentissage britannique. Avec un sourire amusé, il survola la salle du regard. -"Plaint toi, moi, j'ai les options en plus du reste." Son regard se posa sur la verte pendant un instant et il rit sous cape en voyant son expression. Cherchant une horloge du regard, il hoche la tête quand il arrive enfin à lire l'heure. -"Si, sûrement, mais tu voulais voir le ministère. On y retourne si tu es prête." Caitlyn semble en avoir vu assez, au moins pour ce soir et le jaune lui tend la main pour reprendre le chemin inverse.

En marchant, la demoiselle parle d'une amie et de son envie de le rencontrer. Il peut comprendre sa réaction, à vrai dire. Lowell n'a jamais été volontairement hostile ou méchant, mais sa tendance à ne pas dire plus d'une phrase et demie a la plupart des personnes est souvent prise a tort pour de la froideur ou de l'indifférence. Il n'a pas grand-chose à répondre, cela dit. Si elle change d'avis un jour, elle finira bien par lui dire et si ce n'est pas le cas, il n'a aucune raison de s'en soucier. Peut-être un peu indiffèrent... L'estomac de Caitlyn se fait remarquer et elle presse le pas pour retourner dans la salle, ce qui ne dérange pas le garçon. Il a eu beau dîner, l'appétit de Lowell était toujours là, bien présent. Il remplit une assiette avant de se tourner vers la salle et mange en gardant une oreille distraite sur sa cavalière, au cas où elle vadrouille ou qu'une idée lui vienne. Il avait espéré pouvoir prendre quelques photos, mais malheureusement, la plupart des personnes présentes étaient encore un peu trop grande pour qu'il ait un angle de vue agréable. Il n'y avait plus qu'à espérer qu'il aurait une poussée de croissance dans les mois à venir. Caitlyn le fit sortir de sa bulle en demandant l'heure. -"On a encore 15 minutes, peut-être un peu plus." Répondit-il en fixant une horloge dans la salle. Elle lui demande après un instant s'ils feraient mieux de rejoindre sa mère adoptive et le jaune hoche la tête. Il aurait probablement tout autant hocher la tête si elle avait dit vouloir rester, tout simplement parce qu'il n'a pas vraiment d'avis sur la question. Il n'avait pas moyen de prendre de bonnes photos ce soir et la danse et les discutions n'étaient pas son truc, alors qu'il reste ou non, c'était vraiment plus pour la demoiselle à ses côtés.

:copyright: Crimson Day
Clôture pour Lowell



Don't ask me why i'm quiet,
when you can't stop being loud.
Revenir en haut Aller en bas

Lola Klein
Lola Klein
Gryffondor

Parchemins : 134
Âge : 17 ans 14 décembre 1998
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptyMar 29 Juin - 19:16

Le Bal du Ministère
Esther Foster & Lola Klein


Le grand brun a dit "Gryffondor" comme si c'était une insulte. La fière lionne n'aime donc pas ce grand mec aussi statique que les hommes de cires. Cependant, elle a du répondant.

-Serpentard je suppose. Les hommes de votre maison ont les crocs aussi vénéneux que les cobras.
C'était faux bien entendu. Et elle ne le pense pas spécialement. Mais ça, seule Esther ici est à même de reconnaître le ton sarcastique. Elle seule sait que ce qui vient d'être dit n'est qu'une manière comme une autre de rebondir.
-Je pense que le Ministère veut simplement nous apprendre à nous protéger.
-C'est effectivement ça, Esther. Dis Edward avec un long soupir. Bien sûr qu'il espère avoir mal compris. Il ignore de nouveau la gamine brune qui se sent soudainement exclue de la conversation. Qui est ce type ? Ces gens en fait. Elle n'en connaît aucun des trois et Lola se sent disparaître. Pourtant, le bras qui la tient, celui d'Esther lui prouve le contraire alors elle se rattache à cette marque affective pour ne pas se sentir exclu... Jusqu'à ce que sa propre réflexion sur les cours d'arts martiaux lui fait mettre les bras derrière le dos. Bah quoi ? Qu'est-ce qu'elle a dit ?

-En quoi apprendre les arts martiaux à l'école, c'est pire que de les apprendre en dehors ? C'est clair que c'est mieux de lancer des stupefix et apprendre qu'il existe des sortilèges qui peuvent contrôler l'esprit des gens. C'est moins dangereux.
-On a jamais dit le contraire ptite lionne.

Lola grimace et finalement file à la table ou elle attrape un verre de punch. Contre toute attente, la blonde vient avec elle. Mary. Si elle se souvient bien de comment, elle s'appelle. Lola regarde la plus âgée avec un drôle d'air. La sociabilité de Lola est pourtant forte, mais là tout ce qu'elle arrive à faire, c'est lui sourire.
-Alors comme ça, tu es une Gryffondor ? J'ai toujours voulu voir à quoi ressemble votre maison.
-C'est la plus belle de tout poudlard.
-Tu veux un autre verre ?
-Non, pas encore, Esther me surveille.
-Moi c'est Edward... Tu voudrais danser ?
-Ouais mais je ne danse pas avec des inconnus. Et c'est avec cette phrase que la brune retrouve, Esther. Mary la suit avec un léger sourire. Il faut vraiment qu'elle explique à Ed de faire attention à sa façon d'être. Il semblerait que la jeune amie de la sang pur n'aime vraiment pas le grand brun. Lola fixe Edward comme si elle cherchait à le cerner, mais il fait exactement comme si elle n'existait pas. Ce qui a le don de la frustrer davantage.

Quand la blonde du groupe invite l'homme de cire à danser, le regard de Lola se tourne vers celui de la nouvelle rousse. Et sans un mot elle approche son visage du sien. L'une recule l'autre avance en gardant la même distance entre leurs nez. On capitule et Lola est contente. Elle entraîne son amie au milieu des autres danseurs. Elle n'est pas aussi douée et fait quelques erreurs. Mais elle profite de son moment à elle. Étrangement, si elle a beaucoup de gens qu'elle connaît, elle n'ose pas aller les retrouver. Tony est avec Ciara, et elle ne sait même pas s'il l'a vu. La rouge décide de profiter de son moment avec sa meilleure amie. Persuadée, qu'elle sera toute la soirée avec elle, elle ne lui parle pas vraiment, préférant s'éclater à fond. Elle ne verra peut-être pas Esther de toutes les vacances, puis de toute l'année. Trop vite à son goût le blond qui a l'air assez gentil lui prend la place. Lola se mord l'intérieur de la joue pour ne pas refuser et recule lentement.

De nouveau à la table, seule cette fois, Lola se sert un nouveau verre. Elle déglutit, mais sourit. Au fond, elle est heureuse de voir Esther s'amuser même si ce n'est pas avec elle. Elle finit par attraper un garçon qu'elle a vu dans le dortoir des Serdaigle lors de ses bêtises de fin d'année et lui propose une danse. Par chance, il accepte. Il est aussi doué qu'elle et ils finissent par rire de leur maladresse. Il est gentil, et lorsque la chanson prend fin, il reste avec elle. Elle apprend qu'il est né moldu et s'appelle Loan. Il lui propose alors une seconde danse. Elle accepte et très vite, ils se retrouvent proches d'Esther qui est face à Edward l'homme de cire qui n'est pas si statique que ça lorsqu'il s'amuse.

Loan et Lola continuent de danser encore un peu puis elle l'entraîne à l'alcool.
-On fait un jeu ? Celui qui boit le plus ?
-Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée.
-Oh, allez...
-Non, je suis désolé, je ne bois pas vraiment d'alcool.
-Tant pis. Je comprends. Ma meilleure amie n'en touche pas non plus.
-Tu es vexée ?
-Non du tout !
Elle prend à boire et les effets commencent à se voir un peu. Le Serdaigle essaie de la freiner un peu, mais ça ne fait rien. Et finalement, l'inattendu arrive. Esther se rapproche de Lola et l’amène loin de ce Loan. Pas qu’il ait l’air effrayant, mais sans doute qu’elle a réussi à se libérer.

-Es’, je suis contente, tu me manques, tu sais.

Elles dansent sans que Lola ne dise autre chose. Bancale, Esther doit plusieurs fois la rattraper de justesse pour qu’elle ne se retrouve pas au sol ou ne bouscule personne. Ce qui fait rire Lola et commence à se mettre volontairement dans des situations dangereuses. Esther remarque sans aucun doute le manège de son amie et lorsque la musique prend fin, elles retrouvent Mary. Avant que la rousse ne puisse lui retirer, un nouveau verre finit dans l’estomac de Lola. C'est à ce moment qu’un autre vieux vient lui voler SA Esther. Elle n’est pas d’accord, mais la nouvelle adulte ne semble pas vouloir refuser malgré les avertissements de Mary. Lola regarde sa meilleure amie lui échapper encore une fois au bras d’un inconnu. Elle lance un regard à Mary et finit par prendre un verre. Quand Edward arrive, elle descend un autre. La limite est franchie depuis longtemps, mais c’est à ce moment que la partie rationnelle et éveillée disparaît. Elle tangue et se rattrape à ce qui est à côté d’elle. Le brun. Edward. Qui lui interdit de prendre un autre verre ! Elle en veut, elle a encore soif… Sans trop savoir comment elle se retrouve à marcher contre le sorcier. Il la maintient debout. Il est gentil, il l’amène à Esther.. Elle en profite pour expliquer qu’il veut la kidnapper, mais personne ne la croit ! Pas même le vieux.

L’air froid du dehors à le mérite de réveiller Lola qui s’est assoupie en marchant. Elle reprend de plus belle.

-Esther ! Esther t’es où!? L’homme de cire, il me kidnappe !
-Non mais c’est pas possible..
-Esther, il m’enlève ! Au secours !

Edward remarque alors le regard inquisiteur d’Esther. Elle l’avait prévenu, mais il n’en avait fait qu'à sa tête. Et lorsqu'il remarque qu’on le regarde, il finit par rendre la brune à sa copine. Il n’a pas besoin d’être mal vu…
Et Lola ne se souvient pas de ce qui se passe ensuite. Elle s’est juste accrochée comme une sangsue à son amie.

Clôture pour mes personnages
:copyright: Eden Memories



Surveille tes arrières, tes ennemis préfèrent ton dos à ton sourire

©️️ sensitive

Revenir en haut Aller en bas

Costantino Galambos
Costantino Galambos
Ministère

Parchemins : 27
Âge : 36 ans ~ Naissance le 30 Novembre 1979
Actuellement : Diplomate


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptyVen 2 Juil - 0:15

L'Ovile Danzante~*~
Le bal du ministère
Sean
Murphy
Costantino
Galambos
Costantino pinça un moment les lèvres. Évidemment que Poudlard et le ministère rejetterait la faute sur leur organisation, si un enfant-soldat venait à être victime d’une altercation entre les deux factions aux philosophies opposées. Il chassa de son esprit le fantôme de ce fils dont il n’avait jamais été et ne serait jamais le père. Jonas était devenu une faiblesse chez le milanais, et les Galambos ne pouvaient se permettre d’avoir des faiblesses. Il n’avait jamais su s’expliquer comment le gamin avait pu le charmer, mais la vérité était là : Costantino s’était attaché à de la marmaille qui n’était pas issue de sa chair. Nonna lui rappelait d’ailleurs volontiers qu’il serait plus que temps qu’il se mette à la tâche de fonder une véritable famille, maintenant que celle qu’elle surnommait courtisane en pinçant les lèvres avait rompu leurs fiançailles.

La discussion se transforma en taquineries amicales entre les deux amis, qui abordaient de front deux sports différents, sans se gêner du parallèle qu’ils faisaient. Costantino sourit lorsque le plus vieux des amis rebondit sur la plus vieille de leurs railleries.

- Vingt-cinq, cela n’est pas "quelques", cher ami. Quand on pouvait établir aussi facilement et précisément la différence d’âge entre deux individus, on ne pouvait honnêtement prétendre qu’il s’agissait effectivement d’une grande différence. Si ce n’était pas quelques jours, ça n’en était pas de nombreux non plus. Quelques semaines, par contre, je veux bien te le concéder.

Un clin d’oeil vola d’un complice à l’autre, alors qu’ils cherchaient à se rassasier, la conversation toujours légère, alors que l’estomac se faisait de moins en moins creux. Sean semblait accuser le chat d’être mal éduqué, ou d’avoir d’inexcusables défauts. Il était évident à son ton que ce n’était que de l’humour et, entrant dans le jeu, Cos’ rétorqua en faisant à son tour mine de s’indigner.

- Serais-tu en train d’accuser mon pauvre Samet d’une quelconque culpabilité? Tu commences à trop bien le connaître.

Le londonien sembla un instant perdu dans ses pensées, son regard flottant quelque part derrière le milanais. Poli, ce dernier ne se retourna pas et en profita pour grignoter quelques victuailles. Lorsque son ami s’excusa, l’italien crut avoir compris ce qui avait capté l’attention du brun, et il lui sourit d’un air complice.

- Sans problème. Amuses-toi bien.

Un instant plus tard, et un verre en main, Costantino se retrouva à discuter avec des collègues de travail. Rien d’édifiant dans les sujets de ce bavardage qui avait des allures de réseautage. Sean réapparut un moment et, une fois les présentations d’usage faites, Costantino se mit à l’écart du groupuscule avec lequel il discutait, le temps d’un court intermède. Le sorcier milanais n’avait vu Edward qu’en de rares occasions, lorsqu’il était adolescent, et n’en gardait pas un souvenir particulier. S’il l’avait bien vu plus tôt, il devait admettre qu’il ne s’était pas attardé suffisamment à ses traits pour parvenir à le reconnaître sans hésitation, ce qu’il indiqua d’un hochement latéral de la tête.

- Ne t’inquiète donc pas pour moi, Nino. Va.

Costantino reprit place au coeur des échanges polis.  De fil en aiguille, on l’introduisit à quelques connaissances et il invita bientôt une femme à l’habillement conservateur, du nom de Alcine, pour une danse, qui se prolongea sur quelques chansons supplémentaires. Ils discutèrent tout en dansant, de mondanités, échangeant de temps à autres des informations sur eux-même au passage, et badinèrent un peu. La danseuse s’excusa éventuellement pour rejoindre quelques amis, et Costantino la remercia.

- C’était un honneur de vous rencontrer, bella donna.

Loin de rester là, comme une veracrasse qui ne saurait que faire, Costantino avait repéré l’une de ses cousines et voulut s’en approcher, mais fut interrompu par le retour de son meilleur ami. D’un froncement de sourcil doublé d’un pincement des lèvres, il démontra son agacement empathique à son ami.

- J’ai dansé avec une ravissante jeune femme. Comme quoi, c’était bien lorsque l’on ne cherchait pas que l’on trouvait, aurait-il pu conclure, si il considérait donné suite à leurs quelques tours de piste. Je t’offrirai volontiers une danse, si cela peut te faire du bien.

Sauf qu’il y eut une nouvelle annonce. Le milanais haussa les épaules, considérant que celle-ci ne l’impactait aucunement, et son regard brilla d’une lueur mutine qui indiquait généralement une idée moins bourgeoise, à défaut de conventionnelle.

- Que dirais-tu de visiter le ministère? Cela doit être bien calme, avec tout le monde ici.

Cela n’avait-il pas été leur passe-temps favori, jadis? Et puis, il pourrait ainsi explorer des endroits où ses fonctions ne lui permettaient jamais de mettre les pieds.




Parlame, dicime tutto

Revenir en haut Aller en bas

Karen Blackthorn
Karen Blackthorn
Serpentard

Parchemins : 223
Âge : 10 novembre 2000 (15 ans)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptyVen 2 Juil - 0:28

Contrairement à Victoire beaucoup de jeunes filles, Karen n’appréciait pas spécialement les compliments –en tout cas les compliments concernant son apparence. Elle se savait plutôt jolie, même si elle complexait sur son poids et sur la taille de ses hanches et de ses cuisses, mais la beauté n’était qu’une histoire de goût et était éminemment subjective. Ce genre de compliments auraient même pu la rendre mal à l’aise, si elle avait pu ressentir ce sentiment [son mal-être, sa faille, c’était autre chose, une faiblesse intolérable qu’elle vaincrait un jour, elle le devait] mais Karen savait aussi que cela faisait partie du jeu, de la séduction à laquelle elle avait décidé elle-même de se prêter avec Lucas. Aussi, au lieu de son expression habituelle –impassible, glaciale- ses lèvres s’ornèrent d’un sourire. « Merci. » Son père pouvait voir à quel point il l'avait bien formée. Pour une fille aussi fermée et imperméable que Karen, feindre l’intérêt était pourtant chose aisée. Bien sûr, Care appréciait sincèrement le jeune homme –elle doutait juste de pouvoir un jour ressentir l’amour qu’il portait à Peony. Elle n’avait peut-être pas été insensible au charme ténébreux d’Itachi mais ça ne pouvait être plus profond que cela surtout envers quelqu’un avec qui il ne pouvait il y avoir de suite. Karen épouserait un homme de son milieu, un Sang-Pur de préférence, quelqu’un qui partageait ses valeurs et sa vision du monde –quelqu’un comme Lucas au final- et ça lui allait parfaitement.

Qu’on annonce leurs prénoms et leurs noms à voix haute avait l’air de surprendre pas mal de leurs camarades, mais ce n’était pas si peu commun dans les soirées mondaines. « C’est tout simplement intolérable », abonda Karen d’un ton péremptoire en glissant un regard vers la comtesse pour guetter sa réaction. Elle était sans doute trop bien élevée pour occasionner un esclandre, mais un tel oubli aurait largement pu s’apparenter à une faute diplomatique. Malheureusement, les sorciers avaient tendance à oublier des titres de noblesse qui avaient tout de moldu, certes, mais qui devaient se respecter.

Comme elle l’avait deviné, et sans même avoir recours à la Legilimancie, Lucas l’informa qu’il ne comptait pas assister aux cours d’arts martiaux que donnerait Alexandre et Spingate. Le contraire l’aurait étonné, cependant, elle n’ajouta rien, plutôt amusée quant à la seconde phrase de Lucas concernant la potentielle révolution de Myrielle Symphonie. Karen ne pouvait nier que la rousse était impressionnante, mais face à Magicis Sacra, son armée de petits soldats et elle n’étaient rien. Mais Lucas voulait sans doute plutôt dire que sa tante était du genre à rompre avec les vieilles traditions, d’où cette décision d’apprendre les secrets des Symphonie à des étrangers.

Alors qu’ils dansaient tranquillement, Lucas remarqua que, du côté de Montgomery, tout était beaucoup plus agité. « Ou il a vraiment un goût pour le drame très prononcé, comme d’autres personnes à Poudlard », suggéra-t-elle en glissant un regard vers Victoire Weasley qui curieusement, se tenait plutôt tranquille pour le moment. Karen ne pouvait que désapprouver une telle dispute –en plein évènement de cette importance, c’était totalement inapproprié. Certains ne savaient définitivement pas se tenir !

Après plusieurs danses, le silence se fit de nouveau et la Ministre Née-Moldue monta sur la scène. Evidemment, les arts martiaux ne seraient pas la seule nouveauté à Poudlard cette année et Karen tendit une oreille curieuse aux annonces. « Ces cours promettent d’être intéressants. Je me demande quelle école nous rendra visite en premier. » Karen pensait réellement qu’apprendre de nouvelles compétences magiques ne pouvait que lui être bénéfique néanmoins, elle n’était pas dupe. Derrière le partenariat entre Poudlard et les autres écoles du monde magique cachait une autre volonté de donner des armes aux élèves. Face à la magie de MS, façonnée par diverses sources, inspirées par les cultures magiques de plusieurs pays, autant que les apprentis sorciers maitrisent des contre-sorts efficaces. Karen doutait sérieusement que cette stratégie soit efficace cependant : MS était tout simplement plus forte. Quand est-ce que le Ministère le comprendrait ? Rien que parmi cette assemblée, ils étaient quatre agents entre son père, elle-même, Sean et Costantino. MS était partout.


All the good girls go to hell
Looking in the mirror I don't like the one I see. I can't help it, this taste that's just how I feel. I'm falling. What if I don't know myself without you? And I'm falling, falling hard and I thought I'd find myself without you. Black rain
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Noé Montgomery
Noé Montgomery
Ministère

Parchemins : 1494
Âge : 18 ans (22 mai 1998)
Actuellement : Assistant stagiaire dans le cabinet de la sous-secrétaire d'Etat


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptyVen 2 Juil - 14:50

Dans le hall des Hazzard, Noé ne pouvait détacher ses yeux d’Erin, encore moins lorsqu’elle s’approcha pour passer ses doigts sur son col, ne retenant pas un frisson à ce contact. Soudainement, c’était comme s’ils n’étaient plus que tous les deux et que les parents de la métisse n’étaient plus là. Il avait envie de l’embrasser, bien sûr, depuis leur fameux second premier baiser il n’avait de cesse d’avoir envie de l’embrasser, mais il dut contenir sa frustration lorsqu’elle se contenta de déposer ses lèvres sur sa joue. « Eh bien, on est un nouveau nous alors il me semble que les nouvelles traditions, ça va avec », lui souffla-t-il en réponse. Ne s’était-il pas dit juste avant que leur relation ne pouvait plus continuer ainsi ? Il lui semblait toutefois, maintenant qu’il était en présence d’Erin, qu’il lui serait difficile de revenir à ce qu’ils étaient avant que tout dérape ou pire, de la rayer tout simplement de sa vie –non, ça, il n’en serait jamais capable. Pourtant, il savait bien que le temps était largement venu qu’ils posent des mots sur la nature de leur relation, sur la nature de leurs sentiments. Mais c’était tout le problème. Noé avait des sentiments pour Erin, depuis qu’il l’avait avoué à Candys, cela lui paraissait tout à fait évident, et cela lui paraissait à la fois plus fort et complètement différent de ce qu’il avait jadis éprouvé pour Tempérance, ou même pour Dahlia. Comme d’habitude, il se posait trop de questions et réfléchissait trop bref résumé de la personnalité de Nono. Souvent, il se disait qu’il aimait se compliquer la vie sans déconner ? alors que tout pouvait être simple mais non car sinon ce serait plus drôle il était visiblement incapable d’agir autrement.

Une fois le moment de la photographie passée (et Noé ne pouvait y plier, sinon sa mère le tuerait), les deux désormais anciens Serpentard –et c’était un peu étrange de penser ainsi après sept ans passés à Poudlard- arrivèrent au Ministère, à savoir le prochain lieu de travail de Noé. « C’est vrai. Je me demande s’il y aura plus d’évènements mondains désormais, dans le but de réunir beaucoup de sorciers et que tous apprennent à se connaître. » Car c’était en apprenant à connaître les autres qu’on apprenait à mieux tolérer les différences. Noé pensait plus égoïstement à son prochain travail et se demandait si l’une de ces missions serait de s’improviser organisateur d’évènements. L’idée le faisait sourire sachant que c’était la voie vers laquelle s’était finalement orientée sa jumelle.

« Effectivement, on peut toujours la repérer dans une foule »
, abonda Noé concernant Opaline. A son sens, Candys avait également hérité de cette faculté à irradier dans n’importe quelle pièce. Lui était différent. Il était plus discret, plus calme. On le remarquait par sa grande silhouette, ou parce qu’il était en présence de personnes qui, elles, étaient immanquables, mais c’était tout et cela lui allait parfaitement.

Qu’on clame son nom accolé à celui d’Erin lui parut à la fois étrange et à la fois très naturel, comme si c’était deux noms qui ne devaient jamais se détacher, deux noms qui étaient forcément liés. Les premières annonces furent déclamées et Noé fronça les sourcils aux paroles d’Erin. « En effet. Elle est à deux doigts du malaise…Heureusement qu’Alex est là. » Il y avait aussi les autres amis de la blonde qui se montraient présents pour elle et Noé la vit disparaître aux bras d’un métis pour une danse. Elle en avait supporté beaucoup, ces derniers temps, et Myrielle avait décidé qu’elle devrait supporter un peu plus. « Peut-être…Je pense quand même que Nathan aurait tenté de la kidnapper à un moment donné ou à un autre. » Et ce même sans l’aide de Magicis Sacra. Le père biologique de Viska était malade, complètement dérangé. Dire qu’il se trouvait Merlin sait où désormais…

Alors qu’il entrainait Erin dans une valse, Noé se fit la réflexion qu’il retrouvait cette impression d’être totalement seul avec elle. « Eh bien objectivement, cela fait en effet une éternité qu’on a pas dansé ensemble. » Après le départ d’Opaline de Poudlard, il avait quitté Sterne où il était le partenaire presque officiel d’Erin et ils ne s’étaient plus rendu à un bal ensemble depuis un moment. Erin était une remarquable danseuse et il était content de retrouver la sensation familière de ses bras, de ses pas qui s’accordaient parfaitement avec les siens. Cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas dansé ensemble, mais c’était comme si c’était hier la dernière fois qu’ils avaient dansé ensemble. « Je suis content de danser avec toi ce soir, ça m’avait manqué », lui avoua-t-il, ses yeux marron ancrés dans le puit sombre qu’étaient les siens.

Evidemment, tout ne pouvait pas continuer dans cette tranquillité bien longtemps. Il fallait que Bartley se ramène en mode homme des cavernes. Noé comprenait bien que l’ancien préfet en chef soit malheureux de ne pas être avec la femme qu’il aimait, mais était-ce bien la peine de la rendre ainsi mal à l’aise en déclenchant une dispute ? Ce n’était pas ainsi qu’il pourrait la reconquérir, bien au contraire. Il oubliait même les politesses d’usage ! Noé serra la main d’Erin dans la sienne et fixa un regard glacial sur Bartley. Il n’aimait clairement pas la manière dont l’ancien Serdaigle parlait de lui mais au vu de ce qu'Erin lui avait dit de ses lettres, ce n’était pas bien étonnant, ni même de comment il évoquait Erin, comme d’un simple objet que deux personnes pouvait s’échanger. Ce qu’Erin ne manqua pas d’ailleurs de souligner. Noé avait des tas de répliques cinglantes en tête, mais l’Anglaise savait parfaitement se défendre elle-même, puis Cole retint Bartey. McConnell, qui était à leurs côtés, semblait furieuse, et ne manqua pas d’enguirlander son ami alors qu’ils s’éloignaient.

Noé et Erin partirent du côté du buffet et le jeune homme dénicha deux coupes de cocktail sans alcool pour eux, ainsi que deux bouchées aux crevettes. Après une telle scène, un petit ravitaillement ne ferait pas de mal. « Il est vraiment lourd », constata Noé tout en ne pouvant s’empêcher de culpabiliser. Il se sentait responsable de toute cette situation, s’il n’avait pas avoué sa jalousie à Erin, s’il ne l’avait pas embrassée, s’il n’avait pas couché avec elle, rien de tout cela ne se serait passé. S’il avait pu entendre les paroles de Lucas, il n’aurait pu être que d’accord : il était vraiment un aimant à problèmes.

Noé se contenta ensuite de rester le plus loin possible de Bartley et de son groupe. Bien sûr, il invita de nouveau Erin à danser, car il n’allait pas se priver pour cet imbécile, mais il était hors de question qu’une telle scène se reproduise. Mais la musique s’arrêta pour que la Ministre puisse s’exprimer. « L’année scolaire promet d’être enrichissante avec tous ces cours différents en plus. Chiara va être ravie quand je lui en parlerai. » Sa petite sœur était vraiment une pure Serdaigle dans l’âme, elle aimait apprendre, sans doute encore plus que lui et uniquement par goût du savoir. « Et si on redansait ? » Il en comptait plus les valses et autres danses sorcières qu’ils avaient faites ce soir mais après tout, il fallait bien compenser pour les années où ils n’avaient pas dansé !


Home is wherever I'm with you
I stared up at the sun, thought of all of the people, places and things I've loved. I stared up just to see with all of the faces, you were the one next to me. If I lose myself tonight, it'll be by your side. If I lose myself tonight, it'll be you and I.


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Minist10
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Pensine
Pensine
Admin

Parchemins : 678


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 EmptyVen 2 Juil - 19:37

Topic d'intrigue terminé.
La troisième annonce n'a pas eu lieu faute d'avancée suffisante, elle sera incluse à une autre occasion.

Récompense de participation :
Edward, Caitlyn, Lowell, Esther et Lola ont clos, ils obtiennent donc un Bonus d'attaque x2 et un Bonus de défense x2 à ajouter dans le champ "Bonus" de la feuille de personnage. Ces bonus seront utilisables dans les prochains events (le bonus d'attaque donne une chance plus importante aux dès et le bonus de défense pareillement mais pour éviter les sorts ennemis).

Tous les autres personnages, à savoir Hermione, Alexandre, Lucrecia, Dahlia, Ciara, Thiago, Jensen, Ivalyana, Victoire, Opaline, Estefania, Michael, Ted, Canelle, Manon, Nathaniel, Noé, Sean, Erin, Karen, Tony, Costantino, Lucas, Kyle et Joaquin, obtiennent un Bonus d'attaque x1 à ajouter dans leur feuille de personnage.

Merci à tous les participants !  coeur
Revenir en haut Aller en bas
http://hp-hogward.actifforum.com

Contenu sponsorisé





[Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty
Ξ Sujet: Re: [Intrigue] Bal du Ministère.   [Intrigue] Bal du Ministère. - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Intrigue] Bal du Ministère.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Ministère de la Magie-
Sauter vers: