Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -56%
Carte Fnac+ & Deezer Premium 12 mois
Voir le deal
60 €

Partagez
 

 Weapons don't weep [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1079
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Weapons don't weep [PV] Empty
Ξ Sujet: Weapons don't weep [PV]   Weapons don't weep [PV] EmptyDim 2 Mai - 10:22

Weapons don’t weep« Vic’ ? Qu’est-ce que tu fais là ? On n’avait pas rendez-vous aujourd’hui... » Viska était dans le dojo de Myrielle depuis l’aube. Elle avait sauté le petit déjeuner, se contentant de prendre une bouteille d’eau avec elle. Alex était venu plusieurs fois lui demander de venir manger, elle avait répondu qu’elle le ferait plus tard, et avait servi la même excuse quand midi sonna. Elle ne sentait pas la faim, elle n’avait même pas d’accès de faiblesse, que ce soit physiquement ou moralement, elle n’éprouvait rien et cela lui convenait parfaitement.

Que Jensen la quitte sans un mot d’explication l’avait d’abord plongée dans un désespoir intense. Elle avait passé presque une semaine entière au fond de son lit, ne sortant que pour aller pleurer sur les épaules compatissantes de ses amis dans la Grande Salle ou le parc. Mais le dortoir restait son refuge privilégié car elle ne supportait pas de ne serait-ce qu’apercevoir Jensen. Ses amis la mentionnaient sur Magic Insta et lui envoyaient des messages, Peony faisait aussi la messagère et essayait de la consoler… mais Viska avait senti son cœur se briser et toute l’affection de ses amis n’était pas une colle assez forte pour en recoller les morceaux.

Elle avait parlé une seule fois à Jensen sur cette période, encore que ce verbe soit un peu abusif : elle était seulement descendue de sa chambre pour lui balancer son cadeau d’anniversaire et elle lui avait aussi souhaité d’une voix blanche avant de s’enfuir de nouveau. Elle n’avait pas attendu de réponse parce que toute discussion était impossible. Il l’avait quittée, abandonnée, et ce bien plus tôt que ce qu’elle avait envisagé dans ses moments de déprime. Elle avait l’impression d’avoir payé son optimisme… Elle avait appris à vivre avec l’idée qu’il ne l’aimait pas, elle ne savait pas comment faire pour vivre sans lui.

Néanmoins, Viska était trop pragmatique pour réellement croire qu’on mourrait d’un chagrin d’amour. Après une semaine à pleurer, elle avait pris la décision un soir qu’il fallait qu’elle se reprenne en main. Elle avait essuyé ses larmes, s’était fait un masque pour sa peau agressée par le sel, avait appliqué un onguent pour faire dégonfler ses paupières, et elle avait envoyé un message à Flynn. Jensen aurait dû être son cavalier au bal du Ministère mais ce n’était plus d’actualité et il était hors de question qu’elle se montre à ce genre de soirée où il serait aussi toute seule. Pendant la dernière semaine de cours qui était aussi celle précédant le bal, elle se raccrocha à son orgueil blessé comme un noyé à une bouée. Elle avait aussi espéré rendre Jensen jaloux puisque Vic’ et Peo’ lui avaient affirmé pendant des mois qu’il l’était sans qu’elle le voit…

Seulement, jouer cette comédie n’avait fait que la glacer de plus en plus. À défaut de se noyer, elle dérivait… Partir une semaine en vacances avec Prudence et sa mère lui avait momentanément fait du bien, déjà parce qu’à défaut de cadrer avec ses fantasmes initiaux, il y avait au moins une plage, du soleil et la mer, et aussi parce que rien ne lui rappelait Jensen dans les paysages et personnes sous ses yeux. Elle avait essayé de profiter de la présence de sa meilleure amie, essayé d’oublier que sa vie avait perdu le peu de sens qu’elle lui trouvait encore… elle supposait qu’elle avait à peu près réussi à faire semblant, en tout cas, elle ne pleurait pas, ce qui était sa priorité.

Le retour chez Myrielle avait été plus difficile pour elle. Pré-au-lard appelait aux souvenirs, et la torpeur presque agréable de ses vacances avec Prue avait cédé la place à une suractivité inquiétante. Pour s’entraîner, ça, elle s’entraînait… mais même sa tante, pourtant du genre à penser qu’aucun problème ne puisse pas être réglé par un sac de frappe et quelques poignards, trouvait que Viska en faisait trop. Peony commençant son stage à la mi-juillet, Alex’ avait d’abord joué la montre, mais au bout de cinq jours à ce rythme, il n’y tint plus et envoya un message de SOS à Victoire.

La réaction de son cousin était cause que Viska regardait sa meilleure amie dans l’embrasure de la porte coulissante du dojo, sa silhouette se découpant à contre-jour. La Serpentard fit quelques pas vers elle : elle était en tenue de sport avec un leggings et une brassière noirs, ses cheveux blonds attachés en une queue de cheval haute. Elle chercha du regard sa serviette éponge et la trouva accrochée sur un des mannequins de frappe. D’un geste nonchalant, elle l’attrapa et s’essuya : cela faisait pas loin de six heures qu’elle s’entraînait avec seulement de courtes pause, si elle avait su que Vic’ venait, elle aurait été prendre une douche… mais Viska savait reconnaître un guet-apens quand il s’en présentait un.

Silencieuse, elle attendit que sa meilleure amie prenne la parole pour savoir comment elle allait la jouer. Sûrement que sauter deux repas de suite était un peu « trop », elle aurait dû se montrer plus mesurée… et elle prit bonne note de cette erreur pour l’avenir. Pour s’occuper, elle défit les bandes de protection sur ses mains et se dégourdit un peu les doigts. Elle savait que la conversation qui allait suivre n’allait pas nécessairement être simple… depuis qu’elle était sortie de sa phase de larmes, elle avait essayé de jouer la comédie pour éviter de parler de Jensen, de Nathan, de son SPT, ou de n’importe quoi d’autre qui pourrait la mettre en position de faiblesse. Ces six derniers mois, on lui avait volé une partie de son âme, on avait brisé son cœur… puisque s’endormir pour toujours n’était pas une option, elle se contenterait d’être une poupée creuse, vidée de son essence.
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate



Dernière édition par Viska Spingate le Lun 3 Mai - 10:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1506
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Weapons don't weep [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Weapons don't weep [PV]   Weapons don't weep [PV] EmptyLun 3 Mai - 0:40


Weapons don't weep

Très souvent je me contiens. Tu pourrais être mon grand chagrin. A chaque plaie, j'aurai l'médecin, je t'offrirzi même mes deux reins. Oh, j''pourrais tout brûler pour toi.
Victoire & Viska

Ce jour-là, Victoire n’était pas contente comment ça elle n’est jamais contente ?

Ses vacances, pour le moment, se déroulaient plutôt bien. Très bien même. Comment pouvait-il en être autrement alors qu’elle les passait essentiellement collée à Teddy sa main semblant refuser de quitter la sienne ne serait-ce que quelques heures, profitant de lui à fond. Elle avait laissé toutes les préoccupations liées à Poudlard de côté –même si la quatrième et dernière place de sa maison à la Coupe des Quatre Maisons et à la Coupe de Quidditch, même si ça ne se jouait qu’à quelques dizaines de points, l’avait mis dans une rogne intense. Elle reviendrait en septembre déterminée à se battre comme une lionne, c’était le cas de le dire, pour que les Gryffondors ne subissent pas une honte pareil deux ans de suite. Elle ne pensait pas non plus au fait que dans deux mois seulement, elle devrait dire au revoir à son meilleur ami, à son confident, à son petit-ami, à l’homme de sa vie. Qu’elle lui dirait au revoir et qu’elle ne le reverrait plus avant Noël. Hors de question de passer ses nuits, dans les bras de Teddy, à pleurer. Non, elle pleurerait sûrement assez comme ça quand elle reviendrait à l’école de sorcellerie sans lui.

Résultat, elle passait très peu de temps chez elle. Ses parents ne lui en tenaient pas rigueur. Ils savaient à quel point elle aimait Teddy. Ils savaient à quel point son absence dans sa vie quotidienne pendant deux ans lui avait pesé. Et puis, ils connaissaient Teddy et savaient bien qu’ils prenaient bien soin de leur fille aînée chérie de toute façon si c’est pas le cas, Bill le mord. Victoire se trouvait d’ailleurs chez Andromeda et Teddy lorsqu’elle reçut le message d’Alexandre sur sa tablette magique. Les sourcils blonds froncés, elle montra les mots de son camarade à son meilleur ami. « Il faut que j’y aille », lui avait-elle aussitôt déclaré. Elle n’avait pas le choix. Viska avait besoin d’elle.

Victoire avait donc emprunté la cheminée de la maison de Taunton et se retrouva en Ecosse en l’espace de quelques minutes. Elle ne s’attarda pas sur l’espèce de vertige qui la saisissait toujours lorsqu’elle se déplaçait par le réseau de cheminée. Alex lui avait dit que Viska se cachait dans le dojo. Elle n’y sortait même plus pour manger ! Pourtant, après que Le Crétin Qui ne Doit Pas Etre Nommé l’ait largué du jour au lendemain, sans explications et sans même lui parler de ses sentiments et la semaine de crises de larmes qui avait suivie, sa meilleure amie avait paru aller mieux. Elle avait envoyé des messages via Magic Email et Magic Instana, s’était ramenée avec Flynn au Bal du Ministère pour que Sir Abruti ait les pieds. Elle avait souri et rigolé. Bien sûr, Victoire n’était pas stupide. Elle savait bien que Viska n’était plus tout à fait la même depuis son enlèvement, qu’une partie d’elle lui avait été ravie à ce moment-là, et que cette partie était restée dans cette cabane, qu’elle y resterait peut-être à tout jamais. Vic essayait d’être le plus présente pour son amie, mais la Vipère ne voulait pas parler des sujets qui fâchent, alors elle essayait de lui changer les idées. Pas pour qu’elle aille absolument mieux, mais juste parce qu’elle voulait être là pour elle.

La petite blonde s’était longtemps retenue de dire ce qu’elle pensait à Viska car elle ne voulait pas faire sa moralisatrice. Elle avait cru qu’il fallait du temps, que Viska savait ce qu’elle faisait. Mais s’entraîner comme une malade et oubliait de se nourrir, ça ne lui paraissait pas aller dans le bon sens. Alors oui, Viska allait l’entendre. « Ton cousin a eu l’air de penser que tu avais besoin que je vienne, alors me voilà. Pourquoi tu sors plus de ce dojo ? Il m’a aussi balancé que tu avais sauté deux repas. Deux repas ‘Ska ! », s’emporta-t-elle. Elle pensa à sa mamie Molly, qui n’aurait jamais accepté que quiconque sous son toit décide de ne pas manger –déjà qu’elle semblait en pétards lorsqu’on ne reprenait pas deux fois de son fameux ragoût…Elle croisa les bras sous la poitrine et observa sa meilleure amie. Non, elle n’était pas contente.



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1079
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Weapons don't weep [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Weapons don't weep [PV]   Weapons don't weep [PV] EmptyMer 5 Mai - 22:44

Weapons don’t weepAlex’ était une sale petite balance : si elle lui mettait la main dessus, il le payerait cher ! Viska s’imaginait déjà l’attraper par le cou et l’étouffer jusqu’à ce qu’il crie grâce… cette rêverie n’avait cependant rien de très réaliste. Alex’ l’avait dépassée en taille depuis un moment – mais ce gamin était beaucoup trop grand, c’était juste injuste – et il pratiquait les arts martiaux depuis plus longtemps. Malgré un entraînement intensif depuis quatre ans, Viska était difficilement en passe d’être ceinture marron. C’était déjà très impressionnant, même à raison d’une heure d’entraînement par jour, surtout que l’art des Symphonie ne se limitait pas au karaté et comprenait aussi le maniement des poignards et des figures propres à leur style de combat… Mais la Serpentard ne se cantonnait pas au simplement « impressionnant », elle visait toujours « l’exceptionnel ».

« J’ai mangé hier soir. » objecta-t-elle en finissant de défaire les bandes de ses mains qui la protégeait en partie lorsqu’elle frappait dans les mannequins de bois. « Et, franchement, le petit déjeuner ça compte à peine comme un repas. » Viska savait qu’elle s’échinait pour rien mais elle devait bien répondre quelque chose : Victoire n’était pas de ces personnes qu’on pouvait ignorer.

« Je ne comprends même pas pourquoi Alex t’a écrit, je vais parfaitement bien. » Elle fixa de ses prunelles azures sa meilleure amie, incertaine quant à la suite de la conversation. Aussi raisonnable que soit le ton de ses réponses, et bien persuadée de donner l’image d’une fille en pleine santé, elle n’ignorait pas que sa meilleure amie n’avait pas laissé son Teddy chéri sans l’intention de la persuader… de manger ? Ou de sortir du dojo ? Ou alors d’encore un autre élément ? De ce côté-là, elle préférait ne pas trop s’avancer.

Ne sachant pas trop quoi faire de son corps, elle décida d’aller s’asseoir sur le banc en face de l’entrée du dojo. Elle prit même sa bouteille pour boire une nouvelle fois – on ne pourrait pas lui reprocher de se déshydrater au moins -. « Et je suis dans le dojo pour m’entraîner parce que, de un, j’ai rien de mieux à faire, de deux, je suis une Symphonie. On sait toutes les deux que ça fait des semaines que j’aurais dû m’y remettre. » Mais l’idée n’avait pas emballé Jensen à l’époque où il avait encore son mot à dire, et à ce moment-là, elle préférait largement être avec lui que de suivre les enseignements d’Alex’ dans le parc. Ses évanouissements étaient la raison invoquée pour lui donner bonne conscience, mais en réalité elle savait comment ne pas perdre connaissance : il fallait juste faire diversion. Elle ne pouvait pas avoir mal et tourner de l’oeil (encore qu’elle ne jurait de rien dans certaines circonstances, certains stimulis étant plus traumatiques que d’autres), elle s’en était rapidement rendu compte après son enlèvement, mais n’y avait pas eu recours parce qu’à cette période, l’avis de ses proches, et surtout celui de Jensen, avait compté. Elle avait désormais moins d’intérêt pour ce qu’ils pensaient tous de ce qu’elle devait ou ne devait pas faire, après tout, elle avait été d’une docilité très rare chez elle suite à son passage entre les mains de Nathan et ça ne l’avait pas empêchée de se faire larguer. Se foutre de l’avis d’autrui lui paraissait donc un changement de plan cohérent même si elle admettait que pour le rendre tranquille, il faudrait peut-être qu’elle se montre plus prudente ce qui montre une certaine méconnaissance de ses propres capacités.
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1506
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Weapons don't weep [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Weapons don't weep [PV]   Weapons don't weep [PV] EmptyVen 7 Mai - 0:58

Contrairement à Viska, Victoire était bien évidemment contente qu’Alexandre l’ait prévenue du comportement inquiétant de sa meilleure amie  -oui, oui, inquiétant. Elle avait grandi dans une famille qui aimait bien manger, et par conséquent ne s’était jamais privée d’un bon repas et elle avait du mal à comprendre comment on pouvait simplement ne pas avoir faim ou, pire, décider de ne plus s’alimenter. Vic espérait d’ailleurs qu’Alex continuerait de lui donner des nouvelles de Viska, et elle ne se contenterait certainement pas des faux "ça va" que lui adressait la Serpentard. Elle avait beau avoir depuis longtemps décidé que son été serait consacré à Teddy, depuis qu’elle avait appris que le Prince Tout Sauf Charmant avait eu un stage dans son équipe favorite, qu’entraînait l’un des membres de sa famille (ce petit parvenu !) puis qu’il avait largué Viska comme un Sang-Pur se débarrassait d’un vieil elfe de maison, elle s’était déclarée prête à venir en cas de besoin. Or là, c’était définitivement le cas.

« Encore heureux ! », explosa Victoire lorsque Viska lui fit remarquer qu’elle avait mangé la veille au soir. Ne manquerait plus qu’elle tienne trois repas sans manger ! « Ne prononce plus jamais cette phrase devant un Weasley », souleva-t-elle avec plus de calme, et un brin d’amusement, alors que la blonde contestait l’importance cruciale de son petit-déjeuner. Sans doute prenaient-ils la nourriture un peu trop au sérieux dans sa famille ou c’est juste elle qui se montre excessive, je dis ça je dis rien mais même lorsqu’ils étaient pressés, ou qu’ils n’avaient pas vraiment faim, ils prenaient au moins un fruit ou un muffin avec un jus de fruit. C’était le strict minimum !

Victoire leva les yeux au ciel à l’affirmation de Viska. « On ne saute pas deux repas consécutifs lorsqu’on va parfaitement bien Viska ! » Qui croyait-elle berner sérieusement ? Victoire l’avait vue le lendemain de son retour à Poudlard. Elles avaient évoqué son kidnapping, son cinglé de père biologique et Vic avait tenté de son mieux depuis d’être présente pour sa meilleure amie. Elle s’était bien rendue compte que Viska s’efforçait de paraître bien, sans toutefois l’être réellement et jusque-là, elle n’avait trop rien dit. Elle savait bien qu’il lui fallait avant tout du temps. Simplement, le déni dans lequel s’était enfermé la Vipère allait trop loin. Il fallait qu’elle reconnaisse que non, elle n’allait pas bien mais que ce n’était pas grave, elle avait le droit de se sentir mal.

Contrairement à Viska, Victoire ne pouvait pas s’asseoir. Elle bouillonnait trop de colère pour ça. De colère contre le Seigneur de la Connerie, de la colère contre ce sociopathe de Nathan Symphonie, de colère contre Magicis Sacra qui avait permis le kidnapping de Viska, de la colère contre elle-même pour ne pas réussir à faire plus pour son amie. Elle se sentait désespérément impuissante et elle détestait ça.

Vic savait bien que l’entraînement que s’imposait Viska ces dernières années était nécessaire. Mais avait-il besoin d’être aussi intense ? Alex lui avait dit qu’elle passait toutes ses journées dans le dojo, bien au-delà des heures qu’elle devrait normalement consacrer à son entraînement. « Tu pourrais sortir te balader dans le village. Tu pourrais passer du temps avec Myrielle et avec Alex. Fallait que tu reprennes les séances, très bien, mais t’es pas obligée de faire que ça. Ça ne semble pas...très sain. » Victoire grimaça. Elle ne savait pas si elle s’y prenait bien –en fiat, elle en doutait sérieusement- mais elle ne savait pas s’y prendre autrement qu’en utilisant ce ton autoritaire qui lui était si familier mêlée à une certaine douceur histoire de faire passer la pilule.


proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1079
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Weapons don't weep [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Weapons don't weep [PV]   Weapons don't weep [PV] EmptySam 8 Mai - 9:54

Weapons don’t weepViska la brave, qui avait survécu à six jours de torture entre les mains de son père incestueux, sursauta quand sa meilleure amie explosa. Ce n’était pas tant qu’elle craignit Victoire mais, même pour elle, il était difficile d’anticiper les réactions un brin excessive de la capitaine des lions. « Tu sais, quand il fait chaud, on a moins faim... » tempéra-t-elle tout en ayant conscience que ses efforts étaient vains. Si seulement Alex’ ne l’avait pas vendue, ce sale petit traître… La Serpentard avait conscience que ses proches se faisaient du souci pour elle, elle pouvait même pousser jusqu’à dire qu’ils avaient peut-être quelques raisons de s’en faire concernant son moral, cependant physiquement elle allait parfaitement bien et c’était l’essentiel. Quelques repas en moins n’y changeaient rien. Elle était en parfaite santé, physiquement elle pétait la forme, l’état des mannequins du dojo le prouvait : à force de taper dedans, elle commençait à bien les abîmer.

« Je ne comprends pas ce que tu veux que je te dise Vic’. Que je ne vais pas bien, c’est ça ?! Honnêtement, tout est une question de contexte… et vu le mien, on peut considérer que je m’en sors honorablement. Qu’est-ce que ça peut faire que je n’ai pas faim ? Je sors de mon lit déjà ! Et je m’évanouis beaucoup moins ! Qu’est-ce qu’il te faut de plus à la fin ? » s’agaça-t-elle dans un froncement de sourcils, croisant les bras sur sa poitrine dans une attitude fermée. Elle avait failli prononcer le nom de Jensen, avancer que ça faisait moins d’un mois qu’il l’avait quittée et que l’idée qu’il soit sûrement en train de se taper toutes les filles de sa putain d’équipe de Quidditch tant de vulgarité! lui filait la nausée. Elle essayait d’oublier, même si ça voulait dire être dans le déni, et elle comptait bien faire tout ce qu’il fallait pour atteindre cet objectif. Y compris s’entraîner jusqu’à l’épuisement.

« Je n’ai pas envie de me balader. Je déteste Pré-au-lard. » marmonna-t-elle, boudeuse, ce qui était néanmoins une sorte de progrès comparé à l’attitude indifférente qu’elle affichait depuis quelques temps. Viska se leva et se mit à faire quelques pas avec une nervosité palpable. « Qu’est-ce qui est sain exactement ? Qu’est-ce que je devrais faire pour aller bien selon toi ? » s’emporta-t-elle en finissant par arriver devant l’une des cibles dans laquelle elle donna un violent coup de pied. La mince plaque de contre plaqué se brisa en plusieurs morceaux sous l’impact, le choc lui permettant de sentir de nouveau la glace de l’indifférence couler dans ses veines.

Elle se tourna à nouveau vers sa meilleure amie, la fixant sans réellement la voir. « M’entraîner m’aide à tenir, et j’ai quand même des trucs de prévu pendant les vacances. Je dois sortir avec Flynn. » Pas sortir romantiquement évidemment, mais cette précision était inutile, Victoire connaissait aussi bien Flynn qu’elle. Ils allaient se voir en tant qu’amis et peut-être aussi un peu plus, mais ça ne causerait pas de malaise, Flynn n’était pas du genre prise de tête – même s’il n’avait pas voulu qu’ils aillent plus loin au bal parce qu’elle était trop perturbée par Jensen ce qui l’avait frustrée sur le moment -. De toute façon, parler de ça à Victoire n’avait qu’un seul objectif : lui prouver qu’elle ne comptait pas que s’entraîner pendant ses vacances. Dans la même optique, elle ajouta : « Et j’ai été en Grèce avec Prue aussi je te rappelle. » Alors elle pouvait bien taper dans des mannequins sur son temps libre, non ?
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Weapons don't weep [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Weapons don't weep [PV]   Weapons don't weep [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Weapons don't weep [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse :: Pré-au-Lard :: Résidences-
Sauter vers: