Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
Voir le deal
169.99 €

Partagez
 

 PV • el dulce de leche.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptyDim 2 Mai - 20:49

Lucrecia & Ash.
Baila, baila, baila conmigo. Baila, baila y yo te sigo. Pégate, ven, suéltate. No te me vayas sin las gana' de volver. Por eso, baila, baila, baila conmigo. Baila, baila, que yo tе sigo. Bésame solo una vez. Así tengo un motivo pa' volvеrte a ver.
La fin d’année était arrivée. Le premier juillet et le retour à Londres, le retour des élèves dans leurs familles. Et Lucrecia quittait Poudlard le coeur léger, un sourire aux lèvres alors qu’elle montait dans le Poudlard Express, sachant qu’elle y serait de retour en septembre prochain pour sa cinquième année. Thiago et elle s’étaient décidés au mois de juin, une fois leurs examens passés, pour continuer leur scolarité, un an de plus, à l’école de sorcellerie britannique. Leurs résultats étant à la hauteur des exigences de l’école, cela n’avait pas posé problème, et Lu’ avait annoncé la nouvelle a ses cousins avec énormément d’excitation. Elle savait que les séparations avec Lucia sur le quai 9 3/4 seraient encore une fois déchirants, mais cette fois au moins, elle aurait Thiago à ses côtés. Elle pourrait pleurer dans ses bras sur le quai mais aussi dans le train, alors que l’an passé, elle avait du se faire violence pour ne pas pleurer devant Valentina. Bon, cela n’avait pas duré bien longtemps, elle avait bien fini par pleurer pendant le voyage, mais cette fois-ci au moins, sauf si l’été voyait son lot de catastrophes arriver -on n’était à l’abri de rien- et qu’ils finissaient par se faire la tête le jour de la rentrée.

Le voyage était déjà bien entamé, et Lucrecia, bien évidement avec son meilleur ami, avait vu passer Kate, Quino, Stef et Alex, mais aussi Valentina et ses copines. Alors qu’elle regardait par la fenêtre le paysage qui défilait sous ses yeux, un reflet dans la vitre la fit se redresser subitement. « Je reviens, tu bouges pas ? » Une fois la confirmation de son meilleur ami reçu, elle déposa un baiser sur sa joue avant de quitter le wagon et  de chercher du regard la silhouette qu’elle avait vu dans la vitre. « Ash ! Ash attends moi. » Lucrecia accéléra le pas et posa une main sur l’épaule du préfet des jaunes et noirs. Elle ne savait pas trop à quoi s’attendre, s’il allait l’envoyer promener ou s’il allait trouver une excuse pour l’éviter. Elle l’appréciait sincèrement, mais elle ne savait plus vraiment sur quel pied danser avec le Poufsouffle. Elle avait bien reçu -et devoré- la pâtisserie qu’il lui avait fait parvenir en février, mais elle devait bien avouer qu’avec l’arrivée de Thiago, elle n’avait plus côtoyé le jeune sorcier aussi souvent qu’avant. Elle était fautive dans l’histoire et elle le savait. Elle avait discuté avec Stef de toute cette histoire de dispute, qui l’avait sincèrement affectée, tout en prenant des pincettes. Elle connaissait sa cousine, et il était hors de question que la greco-argentine ne vienne à penser que Lucrecia voulait lui voler son ami. Elle aimait beaucoup Ash, et même s’ils s’étaient bien entendu un bon moment, elle savait qu’il était, avant tout, l’ami de sa cousine.

« Ça fait longtemps qu’on a pas parlé… » Une petite moue s’afficha sur son visage, alors qu’elle cherchait les yeux bruns du garçon des siens. Elle avait bien que la dispute avait jeté un froid, elle avait été blessée et Lu’ était rancunière, mais  « Je suis désolée, j’ai pas été très présente ces derniers mois. » Parce que Thiago était arrivé et qu’elle avait vécu accroché au bras de son meilleur ami presque constamment depuis. Que même lorsqu’ils s’étaient évité pendant deux semaines, elle était plus restée avec Kate, Karen ou Stef qu’autour d’Ash. Elle savait qu’elle avait un rôle là-dedans, dans la distance qui s’était imposée à eux, mais elle savait aussi qu’Ash, lui aussi, n’était pas cent pour-cent innocent dans toute cette histoire.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 424
Âge : 14 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptyVen 7 Mai - 14:59


el dulce de leche.

Puis on est devenus copains et copains, c'est moins bien. Mais s'engueuler à deux, bah c'est mieux qu'à un. Avant toi, c'était dur et froid comme la nuit mais comme t'étais du sud, t'as réchauffé ma vie. La fille du sud, elle avait mis dans ma vie tout son pays.
Ash & Lucrecia


La dernière ronde dans le Poudlard Express du retour, la dernière ronde de l’année, revêtait moins d’importance que toutes les autres. La première, en revanche, devait donner le ton et l’attitude que le préfet devrait tenir toute l’année. Considérant qu’Ash avait débutée l’année scolaire en colère et en chutant de manière prodigieuse, puis avait croisé des garçons qui s’étaient moqué de lui et avait mis le bazar dans ses affaires ainsi que dans celles de Nathaniel, il pouvait difficilement faire pire.

En soi, sa première année en tant que préfet ne s’était pas aussi mal déroulée qu’il ne l’avait anticipé en recevant son badge. Bien sûr, il n’avait pas tout à fait l’impression qu’on le respectait autant que ses sœurs ou encore Lucas, ou même Nate, mais hormis les rondes avec Prudence qui l’angoissait toujours à l’avance, s’interrogeant sur le quelconque danger que sa collègue souhaiterait braver cette fois ci, tout s’était plutôt bien passé. Même le bal de Noël, alors qu’Ash n’était guère à l’aise sur une piste de dance. Cela dit, il ne devait son salut qu’à l’utilisation du don de Vélane de sa cavalière, Dominique. Il s’était d’ailleurs nettement rapproché de son amie, et les séances d’entraînement où elle utilisait son charme sur lui avait représenté un tournant. Ash s’était rendu compte que sa cadette lui plaisait, qu’elle lui plaisait en dépit de son charme surnaturel, et qu’elle lui plaisait même certainement depuis un bon petit moment. Seulement, il ne savait pas trop quoi faire avec ses sentiments. Complexé et peu assuré, il ne savait pas si son attirance était réciproque et ne savait pas comment s’en assurer avant de se lancer –hors de question de mettre mal à l’aise Dominique, ni de se prendre un vent de l’espace comme lors de ce sombre jour en primaire où la fille dont il était amoureuse l’avait jeté devant public. Après être tombé amoureux de Lucrecia au premier regard, et maintenant Dominique, Ash avait tout de même la nette impression d’être un vrai cœur d’artichaut c'est pas qu'une impression.

Ash avait patrouillé avec Lucas puis ils s’étaient séparés, chacun partant vers un bout du train pour retrouver son groupe d’amis. Ash devait d’ailleurs voyager avec Dominique. Il marchait donc dans les couloirs, avertissant les éventuels farceurs qui, Bombasouses à la main, profitaient de cette fin d’année pour se lâcher. Il devait encore passer deux ou trois compartiments avant d’arriver à celui où Dominique avait dû s’installer en compagnie de Valentina et de Charlotte lorsqu’une voix à l’accent si particulier retentit derrière lui. Il sentit une main se poser sur son épaule et il se retourna, en profitant pour se dégager doucement de cette prise. Qu’elle le touche lui faisait mal. Après tout ce temps et avec Dominique dans sa tête et dans son cœur, qu’elle le touche lui faisait toujours mal. « Bonjour Lucrecia. Tu vas bien ? » Son prénom, chantant, sonnait toujours un peu étrange prononcé avec son accent gallois, dur et sec.

Elle n’avait pas tort. Depuis l’arrivée de Thiago au château, ils avaient passé moins de temps ensemble, Lu s’accrochant naturellement aux bras insupportablement musclés de son meilleur ami et Ash, souhaitant se préserver, cherchait moins sa présence. « On est pas dans la même maison, pas dans la même année, les occasions manquent. » Il haussa les épaules. Cet éloignement avec la brune lui avait certes fait mal au cœur, mais pour qu’il passe au-dessus de son béguin impossible, c'était absolument nécessaire. « Tu n’as pas à t’excuser Lu. Tu as retrouvé ton meilleur ami, c’est normal que tu passes plus de temps avec lui, et moins avec tes autres amis, y compris moi. Je ne t’en veux pas. » Vu qu’il avait été à l’origine de leur dispute, des mois auparavant, avant même l’arrivée de Thiago, il aurait été particulièrement hypocrite de nourrir du ressentiment envers elle de toute façon.



I'm a creep, I'm a weirdo
I've been slave for years a slave to my own doubt. There is life to live but I'm dying now. How am I too show you love when I can't love myself. I'm crying out but I can't find help. I need somebody to build me back up, hold me steady were here for the long sun. I'll spend my days locked away in this prison I built for myself can you hear me?
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptyVen 7 Mai - 16:31

Lucrecia n’était pas tout à fait certaine qu’Ash veuille la voir, encore moins lui parler. Mais elle devait au moins tenter sa chance. Il était hors de question qu’elle retourne en Argentine sans avoir au moins essayé de le voir et de lui parler, et pourtant, elle n’avait pas pu se résoudre à l’accoster jusqu’à maintenant. Alors qu’il se substituait à sa main, elle esquissa un sourire, hochant positivement la tête à la question du brun. « Oui, merci, et toi ? Tu arrives de nouveau à dormir ? » Même si elle ne lui avait pas vraiment parlé depuis plusieurs mois, elle l’avait tout de même surveillé de loin. Elle avait aussi essayé de tirer quelques informations de sa sœur aînée, Peony, qu’elle fréquentait beaucoup grâce à Magic Mix, mais, aussi étonnant que cela puisse paraître, la rousse lui avait assuré ne pas savoir de quoi elle parlait. Si Lu’ avait tenté de forcer un peu la chose, elle avait finit par baisser les bras, se rendant bien compte qu’elle n’allait rien en tirer. « J’ai hâte de rentrer à Cordóba, l’Argentine me manque. Mais ce sera l’hiver, ce ne sera pas comme aux vacances de décembre. » ajouta-t-elle, même si Ash ne lui avait rien demandé. Elle était ravie de retourner en Argentine, quand bien même elle savait qu’elle n’aurait plus que deux semaines d’été argentin jusqu’à ce qu’ils décident avec Thiago de repartir, peut-être, pour Castelobruxo. Mais elle savait que cet hiver argentin serait complètement différent de celui de l’an passé, et des vacances de décembre où elle avait à peine vu Thiago. Elle passerait tout l’été à ses côtés, et maintenant qu’ils avaient déjà dépassé toutes leurs limites une fois, rien ne les empêchaient de recommencer. Elle préférait éviter d’y penser cela dit, quand bien même elle avait déjà quelque chose en tête pour le soir même. Cependant, elle était incertaine de la réaction qu’aurait son meilleur ami et partenaire de danse, donc elle n’avait pas trop envie de s’imaginer cent cinquante milles scenarii -chose pour laquelle elle était pourtant très douée, fallait-il rappeler qu’elle était la cousine de Stef et de Tina ?

Alors qu’elle s’excusait, la réponse du préfet des jaunes et noirs lui serra le coeur. Oui, ils n’étaient ni dans la même année, ni dans la même maison et ne partageaient pas de classes, la majorité du temps. Mais elle trouvait qu’elle aurait pu faire plus. Ash était un très bon ami de Stef, il était ami avec Tina et dans la maison de Quino. Tout, vraiment tout semblait les lier l’un à l’autre, malgré ces différences. Et surtout, il avait été le premier qu’elle avait rencontré en dehors de ses cousins, l’été dernier alors qu’elle mettait les pieds pour la première fois au Ministère de la Magie britannique. Ash avait ce statut particulier dans son coeur et elle s’en voulait réellement de l’avoir mis autant de côté à l’arrivée de Thiago. Si le Poufsouffle semblait ne pas lui en vouloir, et comprendre qu’elle avait eu un besoin particulier de rester avec Thiago, il n’en restait pas moins qu’elle s’en voulait de l’avoir ainsi mis de côté, loin de se douter des sentiments qu’il pouvait avoir ressenti pour elle a un moment donné. « Oui mais… » Mais quoi ? Elle était amoureuse de Thiago, elle ne trompait sûrement personne. Et depuis mars, son corps réclamait celui de l’argentin en continu, ce qui l’épuisait mentalement, repoussant l’instant où ils céderaient une nouvelle fois à leurs pulsions. « Je ne suis pas comme ça normalement. Oui, je suis ravie que Thiago soit venu mais je ne mets pas mes amis de côté d’habitude, je… J’ai pas été cool. » Et vraiment, elle n’aimait pas cela. Ils s’étaient quittés sur une dispute puis n’avaient jamais vraiment enterré la hache de guerre. Ils avaient laissé l’eau couler sous les ponts sans rien faire, et la brune refusait que la situation continue ainsi. « Je suis désolée, sincèrement, j’espère que tu pourras me pardonner ? J’aimerais vraiment que tu me pardonnes. » Si Lucrecia avait du mal à avouer quand elle avait tort, elle refusait cependant de perdre un ami sur des non-dits. C’était bien pour cela qu’elle avait finit par ouvrir son coeur à Thiago et tout lui balancer en pleine figure. Ses sentiments, ses regrets, ses envies. Elle avait souvent ce besoin d’aplanir les choses.

Dans l’idée d’alléger un peu l’atmosphère qu’elle sentait malgré tout un peu tendue, elle prit le parti de lui poser une question qui n’avait rien à voir du tout avec leur relation. « Tu pars quelque part avec ta famille cet été ? » Car si elle rentrait en Argentine dans sa famille et qu’elle irait passer quelques temps à Bahía Bianca, au final, elle resterait en Argentine et ne viendrait qu’un ou deux jours en Angleterre pour les achats des fournitures scolaires.

acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 424
Âge : 14 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptyVen 7 Mai - 17:53


Que Lucrecia se rassure, Ash était tout à fait disposé à la voir. Il n’aimait juste pas la voir collée aux bras énormes et bronzés de Thiago. Apparemment, s’il en croyait les dires de Peony, les deux Argentins ne sortaient pas ensemble –pas encore. Pourtant, nombre de rumeurs circulaient à l’école sur leur compte, et encore plus après une soirée qui avait rassemblé des élèves de Serpentard et où, apparemment, ils s’étaient embrassés. Ash avait senti son cœur se déchirer, encore une fois, en entendant cette rumeur même s’il n’en avait pas été particulièrement surpris : ça crevait les yeux que les deux partenaires de danse s’aimaient. Qu’ils ne s’affichent pas en couple était surprenant, mais en soi, cette décision leur appartenait et il ne serait jamais venu à l’idée d’Ash de commencer à questionner Lucrecia sur le sujet il n'est pas détective pour un sou, lui.

Le sourire qui avait fleuri sur son visage en entendant sa voix douce faiblit quelque peu à la mention de son insomnie chronique. Néanmoins, Ash se jugeait assez mature pour ne pas reproduire les erreurs du passé et il ne sentit pas la colère, alimentée par sa fierté, bouillonner dans ses veines. Il avait beau ne pas comprendre pourquoi, il savait que si Lu posait cette question, c’était qu’elle se souciait réellement de lui. « Ça va. La ronde a été plutôt tranquille, à part quelques petits malins qui pensent qu’ils peuvent lancer des bombes puantes sans être puni. » Il passa la main dans ses cheveux qu’il laissait pousser histoire de coller à la coupe de Tim pour le bal et qui étaient plus lisses que d’habitude, ses boucles naturelles disparaissant avec la longueur. Il doutait que cette coupe dure bien longtemps et qu’elle ne résiste à la volonté de sa mère de passer un petit coup de ciseaux dans ses mèches brunes Madame Lloyd, fondatrice du club anti cheveux longs avec Catalina Kostas et Molly Weasley. « Oh, tu sais, les insomnies, ça va, ça vient. Mais en ce moment, mes nuits ne sont pas trop agitées, merci de t’en soucier. » Il avait pourtant agi comme un véritable imbécile avec elle la première fois où elle s’en était inquiété –et c’était pour se rattraper qu’il répondait avec autant de calme. Cela étant dit, il ne mentait pas, ses insomnies avaient toujours été plus prégnantes lors de certaines périodes et s’il n’avait pas pu y échapper lors de ses examens, son rythme de sommeil avait retrouvé une certaine normalité à présent.

« C’est vrai que tu habites dans un hémisphère différent de celui du Royaume-Uni. Mais bon, tu vas pouvoir retrouver l’été argentin très vite. » Ash était persuadé que Lu rentrait avec Thiago en Argentine et ne reviendrait pas à Poudlard l'année prochaine -son échange ne durait qu'un an. Il n'évoquait pas le sujet de la brune avec Stef et Tina, ça lui évitait les "Tu trouves pas qu’ils forment un superbe couple ? Ils font vraiment rêver…" surexcités de la benjamine des Kostas. En dehors du soleil, Ash comprenait tout à fait que son pays natal manque à la Vipère. Lui-même avait hâte de retrouver Cardiff.

Lucrecia souhaitait absolument s’excuser de la distance qui s’était installée entre eux depuis l’arrivée de Thiago. Ash ne comprenait pas réellement pourquoi elle était aussi désolée. Ils n’avaient pas le même groupe d’amis de base, il paraissait normal qu’ils ne trainent pas toujours ensemble, encore moins maintenant que l’une des pièces maîtresses de la vie de Lu avait débarqué en Ecosse. « Tu es toujours cool, Lu », répliqua-t-il doucement car il n’aimait pas que les autres se dépréciaient alors que son activité principale à lui c’est de se déprécier et peut-être encore moins elle qui était l’une des filles les plus remarquables qu’il ait jamais eu la chance de rencontrer. « Ne t’inquiètes pas, j’aurais peut-être pu faire plus d’efforts moi aussi. » Il avait ses raisons. Il ne pouvait simplement pas les lui dévoiler. « Il n’y a rien à pardonner Lucrecia je t’assure. On est toujours amis. » Il s’approcha et posa brièvement sa main sur son bras. Comme il était toujours plus petit qu’elle, il dut lever les yeux pour la regarder et lui sourire, tout en serrant son bras, avant de reculer. Il savait qu’il était passé à autre chose car son esprit était désormais obnubilé par une autre fille mais sa proximité l’affectait toujours.

Après ce moment, le sujet des vacances était le bienvenu. « On part en Egypte en août. Il y a eu un long débat autour de la destination, une nouvelle fois. On a hésité avec l’Amérique du Sud. » Il jeta un regard à Lu. « Mais les tombeaux et les momies l’ont emporté. Si ça se trouve, c’est la dernière fois qu’on se parle. J’ai failli y rester la dernière fois en Jordanie. » Il s’agirait de leur premier voyage sans Leopold et même si sa relation avec son aîné n’était pas facile, Ash savait que tout serait différent sans lui. « Et toi ? Tu restes en Argentine ou tu vas en Grèce avec les Kostas ? » Ash savait que Stef avait hâte de retrouver le soleil et Tina aussi, même si cette dernière n’était pas du genre à se plaindre.


I'm a creep, I'm a weirdo
I've been slave for years a slave to my own doubt. There is life to live but I'm dying now. How am I too show you love when I can't love myself. I'm crying out but I can't find help. I need somebody to build me back up, hold me steady were here for the long sun. I'll spend my days locked away in this prison I built for myself can you hear me?
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptyVen 7 Mai - 18:59

 Les rumeurs allaient souvent bon train à Poudlard, et il n’était pas rare d’entendre tout et n’importe quoi. Sauf que, lorsque vous donniez de quoi nourrir ces rumeurs, vous pouviez vous retrouver au centre des discussions. L’arrivée de Thiago en plein milieu d’année n’était déjà pas passée inaperçue. Le fait que Lucrecia soit pendue à son bras dès l’instant où il avait posé un pied dans l’école avait déjà fait jaser, et la soirée des Serpentards avait également mis de l’huile sur le feu. Probablement que toutes l’école était au courant qu’ils s’étaient embrassés lors de cette soirée, en même temps, ils n’avaient pas vraiment fait dans la discrétion, puisqu’ils avaient échangé un baiser enfiévré devant tous leurs petits camarades de quatrième et cinquième année présents. Le fait qu’ils se soient échappés de la salle sur demande avant la fin de la soirée et qu’ils avaient fini par ne pas se parler pendant deux semaines suite à cela avait également fait parler et couler de l’encre. Cependant, personne ne semblait vouloir confronter les deux adolescents directement. Stef, qui était au courant de toute l’histoire, avait su garder toutes les informations enfermées à double tour et Lu’ devait bien admettre qu’elle lui en était plus que reconnaissante. Elle avait beau ne pas regretter ce qu’il s’était passer et avoir une furieuse envie de recommencer, elle n’était pas forcément à l’aise quant à l’idée d’en parler à l’école entière.

Elle était ravie de voir que Ash souriait. C’était bien mieux que la tête qu’il tirait lorsqu’ils s’étaient disputés. Lucrecia elle aussi avait un sourire aux lèvres, mais il était rare qu’elle fasse la tête. Enfin, elle se plaignait beaucoup -mais pas autant que Kate ou Thiago- mais tentait toujours un maximum de garder le sourire. Elle laissa un rire s’échapper d’entre ses lèvres à la réponse du préfet, avant de répondre à son tour : « Et dans ces petits malins, il n’y aurait pas mon cousin par hasard ? » Même si les bombabouses étaient peut-être un peu faciles pour Quino, Lucrecia savait qu’il en était tout à fait capable. L’espoir de mettre un chaos de dernière minute dans le Poudlard Express avant de le quitter pendant deux longs mois devait être particulièrement tentant. « Tant mieux. Stef pourrait te ramener du thé des Montagnes de Grèce, c’est une plante miracle, ça pourrait aider, si jamais elles reviennent… Je lui en parlerais. » Fallait-il à nouveau préciser que Lucrecia avait une certaine passion pour la botanique et les plantes ? Si cette matière était l’une des spécialités de Castelobruxo, la brune ne dérogeait pas à la règle et excellait dans cette dernière.

A la remarque d’Ash, Lu’ haussa les épaules, peu convaincue. « Moui, enfin, décembre c’est loin quand même… » Après tout, ils n’étaient que début juillet, donc elle aurait deux mois d’hiver argentin -qui était tout de même moins difficile à vivre que l’hiver britannique certes- mais elle enchaînerait ensuite avec l’automne et l’hiver britanniques, pour n’avoir que deux petites semaines d’été argentin, qu’elle passerait soit à Cordóba soit au bord de l’eau à Bahía Bianca, suivant ce que ses parents décideraient au moment là. Mais à dire vrai, peu importe la ville, tant qu’elle était avec Thiago. Plus jamais elle n’avait envie de revivre la solitude des vacances dernières, et de passer son anniversaire sans lui. « Mais il fait quand même très froid ici, heureusement que vous avez de la bièraubeurre ! » Elle esquissa un sourire sincère. Elle n’aimait pas le froid, ni la pluie et encore moins la neige, même si elle devait avouer qu’elle lui avait trouvé un certain charme, en voyant Pré-au-Lard recouvert d’un épais manteau blanc, alors forcément, elle avait un peu de mal. Mais la découverte de la bièraubeurre avait été la cerise sur le gâteau, même s’il avait fallu que Karen lui confirme qu’il y avait bel et bien une faible dose d’alcool dedans pour qu’elle croit ce que Quino avait pourtant essayé de lui dire au moins cinq fois.

Pourquoi ressentait-elle autant le besoin de s’excuser ? Elle-même n’en savait rien, mais elle n’arrivait pas à faire autrement. Elle avait peur d’avoir blessé le jaune et noir sans s’en rendre compte, tout comme elle savait que Stef avait été un peu triste qu’elle passe autant de temps avec Thiago. Bien entendu, sa cousine était parfaitement au courant de ses sentiments, mais quand même. Ils étaient tellement fusionnels avec Thiago qu’elle avait toujours un peu de mal à jauger quand elle était à ses côtés. Généralement, quand il était là, et ce depuis ses cinq ans, il n’y avait plus que lui qui comptait. Elle fronça un peu les sourcils lorsqu’il lui affirma qu’elle était toujours cool, pas spécialement convaincue. Cependant, il partageait volontiers les torts avec elle, mais finit tout de même par lui assurer qu’ils étaient toujours amis, ce qui la fit sourire. Le contact de sa main sur son bras l’apaisa un peu, la faisant soudainement réaliser qu’elle avait été particulièrement tendue par les possibles réactions du jeune sorcier. « Super, je suis rassurée. Vraiment. » Et c’était vrai. Le sourire qui étirait ses lèvres le prouvait, elle était réellement contente de savoir qu’ils étaient toujours amis et qu’ils allaient bien.

Le sujet des vacances semblait être bien moins compliqué que leur relation légèrement bancale. Elle écarquilla les yeux quand Ash lui parla de l’Amérique du Sud, se rappelant soudainement une discussion qu’elle avait eut avec Dahlia, son aînée, dans la volière en début d’année. « Oh, oui, Dahlia m’en avait parlé ! Vous devriez, l’Argentine et le Brésil c’est top ! Et je m’y connais pas mal, sans me vanter. » Elle esquissa une petite moue fière, en parlant de son pays natal et de celui où elle passait normalement dix mois de son temps. « Ca doit être beau l’Egypte aussi… Mais si tu pouvais éviter de finir enfermé dans une pyramide ou avec une malédiction sur le dos, je suis sûre que toute ta famille en serait ravie. Et moi aussi. » Parce que bon, Lu’ n’était pas née de la dernière pluie et elle avait regardé bien trop de films. La franchise La Momie avait d’ailleurs eu le don de lui flanquer la trouille, elle devait bien l’avouer. A la question du brun, elle secoua la tête de droite à gauche. « Non, je n’ai jamais été en Grèce encore, mais Stef essaye de m’apprendre quelques mots. Je vais rester à Cordóba, et quand mes cousins arriveront, on partira sûrement pour Bahía Bianca, tous ensemble. C’est au bord de la mer, c’est top, même s’il ne fait pas aussi bon qu’en été. » Et puis, ils en avaient tellement l’habitude qu’elle avait un peu de mal à voir comment il pourrait en être autrement. « Je vais sûrement retourner à l’école de danse où j’ai commencé aussi, j’ai besoin de quelque chose de plus… Intense qu’ici, je crois. Ca me manque. » Elle avouai volontiers que la danse était vitale pour elle, personne ne devait l’ignorer à Poudlard d’ailleurs. Mais avec Thiago, s’ils finissaient par réellement reprendre les compétitions, ils allaient devoir se remettre à niveau, et rapidement.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 424
Âge : 14 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptySam 8 Mai - 0:29


Lorsqu’on comparait avec leur dernière discussion, cette conversation paisible dans un couloir du Poudlard Express n’avait rien à voir. Ash ne se sentait pas autant sur les nerfs, déjà parce qu’il avait bien dormi ces derniers jours, parce qu’il n’était pas encore tombé depuis ce matin (un petit miracle) et qu’il n’avait commis de maladresse qu’un simple cassage de bouteille d’encre –encre qui ne s’était répandue que sur ses cours de Botanique, ce qui ne représentait vraiment pas une grosse perte étant donné qu’Ash comptait abandonner cette matière dès sa BUSE passée. Sa journée se déroulait tellement bien jusqu’à présent que le toujours très désabusé Poufsouffle se demandait ce qui allait lui tomber sur le coin du nez d’ici le soir. Est-ce que Lucrecia l’avait interpellé pour lui balancer que, finalement, ils n’avaient jamais été amis et qu’elle le trouvait stupide et que, oui, il fallait absolument qu’elle lui avoue avant de retourner couler des jours heureux avec Musclor en Argentine ? Tous les doutes semblaient permis si peu parano ce garçon.

Le rire de Lucrecia avait toujours autant de pouvoir sur lui. Il se sentait irrésistiblement envahi par la musique de ce son doux comme un poème. Ses entrailles semblèrent se contracter comme si ses anciens sentiments pour elle tentaient de se faire entendre. Pourtant, c’était bel et bien l’image de Dominique qui s’imprimait sur ses rétines le soir lorsqu’il se couchait. Dominique atterrissant sur lui après avoir glissé sur la glace, Dominique se jetant dans ses bras après avoir réussi à utiliser son don de Vélane pour la première fois, Dominique boudeuse dans la robe noire qu’elle n’avait pas choisie pour le bal de Noël. Toujours Dominique. « Non, je n’ai pas croisé Quino, et j’en suis bien content, répondit-il. Enfin, je l’aime bien, mais il m’a assez occupé cette année pour que je doive m’occuper de ces bêtises aujourd’hui. » Le frère de Stef semblait ne jamais vouloir s’arrêter, même pas l’année des BUSEs alors que même Prudence s’était relativement tenue tranquille et avait révisé. Ash considérait que Quino était avant tout le problème des préfets en chef et bon courage à Dada l’an prochain. N’existaient-ils justement pas pour gérer les plus coriaces des trouble-fête ?

Concernant ses insomnies, Ash tempéra de nouveau son agacement latent –ni Lu ni Stef ne le voyait comme une petite chose quoique, elles voulaient juste l’aider à prendre soin de lui. « Je ne connaissais pas ! Mais pourquoi pas, c’est sûr qu’elles reviendront. » Ash était insomniaque depuis des années, il savait de quoi il parlait. Il n’osait imaginer à quoi ressemblerait sa cinquième année alors que l’angoisse de son Brevet Universel de Sorcellerie Elémentaire le tiendrait éveillé bien des nuits. Mais une chose à la fois, et pour le moment, il devait simplement savourer le fait de se retrouver en vacances une fois arrivé à Londres.

« Décembre ? C’est quoi comme saison en Argentine de septembre à novembre ? », interrogea Ash en fronçant les sourcils. Lucrecia avait l’air un peu dépitée de ne pas pouvoir tout de suite retrouvé l’été argentin. Une année en Ecosse ne lui avait pas suffi à s’habituer aux températures européennes. « Quand même. Il ne fait pas si froid que ça, la taquina-t-il. Tu ne tiendrais pas un jour en Islande ou en Russie. » Les Lloyd avaient eu l’habitude de voyager dans des pays plus froids lorsqu’ils étaient petits à la période des vacances de Noël –mais avec Poudlard, ces voyages s’étaient transformé en de courts séjours dans des capitales européennes pour le Nouvel An. Ils avaient même fait du ski dans une station en France, et Ash n’avait évidemment jamais réussi à tenir sur ses skis –mais il avait trouvé la luge assez sympa. « Vous avez pas de Biéraubeurre en Amérique du Sud ?? Vous buvez quoi alors ? » Ash préférait les chocolats chauds en plein hiver, mais la boisson sorcière était très réconfortante aussi.

Ash rassura Lucrecia sur leur relation, elle n’avait vraiment pas à s’en faire. Il avait du mal à saisir pourquoi cela avait tant préoccupé la jeune fille mais ses paroles suffirent à la faire sourire, de ce sourire rayonnant qui l’avait tant charmé la première fois qu’il l’avait aperçu et il en fut si ébloui l’espace d’un instant que ses yeux s’attardèrent sur son visage et sur ses lèvres avant qu’elle ne lui parle de sa destination de vacances. « On verra l’an prochain ! Ce sera sans doute mon dernier voyage avec les jumelles. Après…Je ne sais pas ce qu’on fera. » Est-ce qu’il continuerait de voyager seul avec ses parents ? L’idée ne le dérangeait pas, en soi, mais l’ambiance serait certainement différente qu’avec ses aînés dans les parages. Ash avait beau souvent râler contre eux c’est de famille parait-il il les aimait énormément et l’idée que Leopold ne tarderait pas à quitter leur maison de Cardiff provoquait immédiatement l’arrêt cardiaque de Peony l’attristait à l’avance.

Ash avait bataillé et défendu l’idée de l’Egypte face à Dahlia. Il n’avait pas envie de se rendre dans des pays où chacune chevelure brune bouclée sur une peau mate suffirait à accélérer son cœur. Finalement, comme tout ce qui était tombeaux magiques passionnait la Serdaigle, la destination avait convaincu tout le monde. « Je ne te promets rien, répondit-il pince-sans-rire, utilisant une fois de plus l’humour alors qu’une chaleur l’avait envahi aux paroles de Lu. Mais tu viendras me rendre visite à Sainte Mangouste au service de pathologie des sortilèges si je me retrouve soudainement dans l’incapacité de m’exprimer autrement que par des onomatopées. » Ash aspirait néanmoins à un voyage plus tranquille que celui en Jordanie. Mais serait-ce réellement un voyage des Lloyd sans catastrophes de sa part ?

« La Grèce c’est top ! Nous étions allés à Athènes. C’est très joli, mais super pollué. »  Il fit une moue. Les moldus et leurs voitures qui sentaient mauvais, et leurs usines dont des vapeurs toxiques sortaient des cheminées. « Tu ne t’es jamais retrouvé sur la côté des Galles du Sud pour oser dire ça », souligna-t-il avec humour. Il aimait sa ville natale, et son pays, mais on pouvait rarement qualifier la météo de bonne, même parfois en plein été. « Nous on a l’école d’Adrien Sallers, le fondateur de Sterne. Mais je ne sais pas s’il propose des cours de tango. Tu veux reprendre la compétition ? » Il savait que Lu avait gagné bien des concours avant d’entrer dans l’institut de sorcellerie brésilien. Il l’avait vue danser de nombreuses fois et il reconnaissait qu’elle était incroyablement talentueuse et étincelante lorsqu'elle  bougeait tellement qu’elle lui donnait envie d’apprendre l’espagnol. Comme si la danse était son langage naturel.


I'm a creep, I'm a weirdo
I've been slave for years a slave to my own doubt. There is life to live but I'm dying now. How am I too show you love when I can't love myself. I'm crying out but I can't find help. I need somebody to build me back up, hold me steady were here for the long sun. I'll spend my days locked away in this prison I built for myself can you hear me?


Dernière édition par Ash Lloyd le Ven 14 Mai - 17:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptySam 8 Mai - 12:24

 Lucrecia avait un amour débordant pour sa famille. Elle aimait ses parents et sa fratrie de tout son coeur, ne parlons même pas de Thiago qui régnait sur son coeur et son esprit, mais ses cousins n’étaient pas en reste non plus. Elle aimait profondément les Kostas et ne serait sans doute jamais capable de passer sa vie sans eux. Si elle était bien plus proche de Stef et de Quino, Tina et Gabriel n’étaient pas mis de côté pour autant. Elle était prête à les défendre bec et ongles, quoi qu’il arrive. Et elle savait bien que Quino pouvait être sacrément compliqué à supporter, mais il n’en restait pas moins un garçon tout à fait adorable, si on regardait au-delà des farces en tout genre. « Je me doute que ça ne doit pas être évident pour vous les préfets. Je sais que Peony rit volontiers à ses blagues, mais je ne suis pas sûre qu’il s’en sorte longtemps si tes sœurs le prennent en grippe… » Et comme il avait eu une relation en dents de scie avec Dahlia depuis l’été passé, il n’était pas à l’abris de se retrouver en colle de septembre à juin l’an prochain.

Elle n’argumenta pas davantage sur le thé des Montagnes mais se dit une petite note mentale d’en parler à Stef. Elle, elle buvait du maté, ça n’avait pas du tout le même effet sur le corps que le thé des montagnes, bien au contraire. Elle haussa un sourcil à la question météo d’Ash. Avec Thiago, ils avaient décidés juste après leurs examens de passer la prochaine année à Poudlard, pour y passer leurs BUSEs, plutôt que de rentrer à Castelobruxo. Elle en avait bien évidement parlé à ses cousins, mais aussi  à ses amis. Visiblement, Ash n’était pas au courant. « Le printemps puis l’été, mais ici, c’est l’automne et l’hiver… Tu es sûr que tu habites au Royaume-Uni depuis ta naissance ? » Elle avait tenté une petite blague sur la fin, pour garder la légèreté de la conversation. Ash se moqua d’ailleurs gentiment d’elle, et elle fit une petite moue. « Jamais de la vie. Thomé m’en a parlé, c’est hors de question. Mais l’hiver argentin ne descend pas très bas niveau température en journée, j’y peux rien moi ! » Elle haussa les épaules, impuissante. L’Argentine et sa chaleur lui manquait, ce n’était pas nouveau, elle le disait depuis qu’elle avait posé un pied dans le Poudlard Express en Septembre. Ou presque. « Non, j’ai découvert ça ici ! On est plus maté… Ou alors bière normale… Mais je suis sûre que ça ferait un carton. Je voulais en ramener à ma famille, mais je n’ai pas trouvé comment leur en ramener… Problème de logistique pour que ça reste chaud. » Elle fit une petite moue, un peu triste. Ils en avaient discuté avec Thiago et finalement, la seule option possible semblait être celle de ramener toute la famille Castillo-Piazzolla à Londres ou à Pré-Au-Lard. Plus facile à dire qu’à faire donc.

Les vacances étaient toujours un sujet que Lucrecia appréciait particulièrement. Plus jeune, alors qu’ils faisaient toutes les compétitions de danse possible, Lu’ et Thiago avaient énormément voyagé. Il était même arrivé que Lu’ accompagne les Piazzolla lorsque Manuel, le père de Thiago faisait la promotion d’un film. Elle avait donc pas mal voyagé et avait pu visiter plusieurs pays. « Ca va vous changer, quand elles seront parties de l’école, non ? Déjà, votre grand frère a fini cette année, je sais que Peony a un peu… Peur ? de la suite. » Elle n’avait pas eu le loisir de voir Peony hurler après son frère, même si le début d’année avait été plutôt mouvementé, mais elle avait bien vu que la rousse se souciait de la suite des événements. « Promis, je te ramènerais du dulce même ! Tu as déjà goûté ? C’est trop bon ! J’en fais souvent pendant les vacances, j’adore ça ! » Et pourtant, elle faisait très attention à son alimentation, mais les spécialités argentines avaient toujours une petite place spéciale dans son coeur et dans son estomac.

« Il faut vraiment qu’on organise ça une fois avec la famille de Stef, je ne sais pas pourquoi on y a jamais été… » Et pourtant, ce n’était pas comme si leur oncle Yorgos était un ours ! Il s’entendait très bien avec les argentins et l’important, c’était surtout que les enfants passent du bon temps non ? Par contre, elle espérait que si cela se faisait, que Thiago pourrait venir avec eux. Elle ne voyait pas vraiment quel serait le problème là-dedans, mais comme il s’agissait d’une autre partie de la famille, mieux valait s’assurer que tout soit parfait. « Non, mais Peony a mis une photo de Cardiff sur le Magic Insta, ça à l’air joli ! » Alors qu’Ash lui demandait si elle comptait reprendre les compétitions, Lu’ esquissa un sourire. Si on la lançait sur la danse, elle était capable de faire un monologue -même sans ça, en fait. Elle hocha positivement la tête, repensant à toutes celles qu’elle avait déjà pu faire. « J’aimerai bien oui. Mais c’est compliqué, on a du arrêter quand on est entré à Castelobruxo, et même maintenant, au final, on est dix mois sur douze à l’école… » Quant à l’école d’Adrien Sallers, Lucrecia était au courant. Le seul petit problème, c’est qu’elle ne savait pas vraiment si cette école était ce qu’elle et Thiago attendaient d’une école. Elle ne remettait pas les compétences du fondateur de Sterne en doute, mais Sterne était un club de break dance, c’était quand même bien différent du tango argentin ! « Enfin, je verrais bien, ce n’est pas une décision que je dois prendre seule de toute façon. » Et elle savait déjà que Thiago refuserait tout simplement qu’ils ne retournent avec leur entraineur originel. Elle le comprenait, bien entendu, ils avaient envoyé valsé toutes les règles qu’il leur avait imposé pendant des années, repoussant leurs limites jusqu’au maximum.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 424
Âge : 14 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptyVen 14 Mai - 18:39


Ash partageait l’avis de Peony sur Quino, il était un garçon très amusant –tant que ses farces ne le ciblaient pas- et il savait mettre l’ambiance dans la salle commune des Poufsouffles. Ash avait toujours apprécié le Gréco-Argentin ce sera son beau-frère préféré, c’est dit, même s’il avait fermement été du côté de Stef lorsqu’une dispute avait brouillée leur relation en début d’année scolaire. Mais Ash le préfet se serait bien passé d’un individu comme Quino à gérer. Le brun n’écoutait jamais rien, peu importe le nombre de points qu’il faisait perdre à leur maison, peu importe le nombre de retenues qu’il récoltait et Ash avait du mal à imaginer que cela s’arrangerait dans les deux ans qui lui restait à Poudlard. « Oh évidemment, il était très drôle, il me fait beaucoup rire. Mais ce serait bien qu’il se calme un peu quand même, j’ai l’impression que mes journées en tant que préfet ne tourne qu’autour de lui et des bêtises. » Une note d’humour s’était glissée dans sa voix mais il n’en pensait pas moins. La plupart des catastrophes à Poufsouffle avait un lien avec Quino. Et comme si ses farces habituelles ne suffisait plus, le jaune et noir avait lancé un commerce illégal d’objets qui n’avait plus rien de secret. « Même si mes sœurs le prenne en grippe, j’suis pas sûr que ça aura un effet sur lui. Les retenues n’ont pas l’air de le déranger. » Il n’était pas le seul à Poudlard cependant à se ficher des colles et il n’était vraiment pas évident de gérer des élèves turbulents qui se fichaient des punitions.

Dans un enchaînement qu’il ne sut réellement expliquer, ils évoquèrent la météo de l’Argentine et la réflexion de Lucrecia ne lui fit que davantage froncer les sourcils. Se pourrait-il… ? Il sentit son cœur s’accélérer à l’idée que la jeune fille resterait à Poudlard une année de plus, rapidement refroidi par l’idée que si elle continuait ses études dans l’école écossaise, Thiago serait évidemment de la partie. « Eh bien, certains indépendantistes te répondraient que le Pays de Galles, c’est pas tout à fait le Royaume-Uni mais je vais t'éviter ce genre de réflexions », répliqua-t-il, pince sans rire. L’humour l’aida à reprendre son calme et à poser sa prochaine question avec un détachement affecté qu’il ne ressentait pas totalement : « Tu reviens à Poudlard en septembre alors ? Moi qui croyais que notre hiver suffirait à te chasser de nos terres… » Il lui offrit un sourire amusé. Dès leur première rencontre, Lucrecia s’était révélée réceptive à ses sarcasmes aussi Ash ne cherchait pas à se tempérer –ce qui était d’ailleurs mon son soucis, une fois qu’il commençait à verser dans le second degré, il avait du mal à s’arrêter.

Ash rit lorsque Lucrecia émit un refus net de se rendre dans un pays froid un jour –et une image d'une Lu tremblant de froid, furieuse d’avoir accepté son idée de voyage s’immisça dans son esprit sans qu’il ne l’ait vue venir. « Je suis certain qu’un autre hiver en Ecosse finira par t’habituer aux températures glaciales », commenta-t-il d’un ton qui se voulait léger tout en se forçant à chasser ses pensées parasites –hors de question de replonger dans ce genre de rêves pathétiques. C’était dingue comme une simple conversation avec elle suffisait à le rendre tout chose. Merlin qu’il se sentait stupide…

« Je ne connais pas le maté ! » Comme quoi, chaque pays possédait ses boissons phares. « Je suis assez étonné qu’aucun brasseur ne propose des livraisons de Biéraubeurre…Mais je suppose que ça doit être trop compliqué d’emmener des colis aussi lourds sur un autre continent. » Sans compter que cela prendrait un temps fou. Ash entendait parfois certains de ses camarades Sangs-mêlés et Nés-moldus se plaindre du manque d’efficacité de la poste moldue mais on ne pouvait pas dire que les hiboux étaient toujours plus rapides. « Tes parents n’en ont jamais goûté lors de leurs passages à Londres ? » Ash avait vu plusieurs fois la famille de Lu. Lors de leur première rencontre au Ministère, puis lorsqu’il avait aperçu l’Argentine sur le quai 9 3/4 pleurant toutes les larmes de son corps sur Thiago. L’image à elle seule suffit à rallumer une vieille aigreur et ses yeux parurent s’assombrir l’espace d’un instant.

Comme ils seraient en vacances officiellement en arrivant à King’s Cross, les deux abordèrent naturellement leur emploi du temps pour les deux prochains mois. « Oui, c’est sûr que ce ne sera pas pareil. Mais à mon avis, je continuerai à voyager avec mes parents. » Sans doute en raison de ses nombreux voyages depuis tout petit, Ash aimait découvrir de nouveaux pays, même s’il n’envisageait pas de suivre une carrière qui lui permettrait de bouger, comme Dahlia. Pour lui, les voyages devaient rester du plaisir. « Peony a toujours été très proche de Leopold alors forcément, qu’il commence sa vie d’adulte sans elle, ça l’attriste. » Leur aîné commencerait bientôt sa carrière au Ministère en compagnie de son grand copain Noé et il finirait sûrement par déménager de Cardiff, peu importe le nombre de protestations de Peony. « Non je ne connais pas ! Stef n’a clairement pas bien accompli sa mission et ne m’a pas fait découvrir toutes les spécialités argentines ! Faudra que je lui en touche un mot », répondit-il avec bonne humeur, heureux que Lu pense à lui et lui ramène un petit quelque chose de son pays. Son amie savait pourtant à quel point il était gourmand pour la peine t’es plus mon amie Stef !

Il paraissait effectivement curieux, au vu des relations entre la famille Kostas et Lu, que la jeune fille ne soit jamais allée en Grèce. Mais sans doute cela arriverait un jour. Quant à Cardiff, il ne doutait pas que Peony avait mis leur ville natale à l’honneur sur le réseau social magique créé par l’une de ses camarades de classe. « C’est joli. Il faut absolument que tu visites un jour. » Il rougit un petit peu, angoissé à l’idée que Lu croit qu’il s’agissait d’une invitation alors qu’il ne voulait absolument plus la voir, jamais. « Je vais bientôt recevoir une tablette. J’en ai précommandé une », ajouta-t-il histoire de changer de sujet. Il avait tout de suite été intéressé par cette idée de tablette magique et avait hâte de recevoir son modèle. Lancer Lu sur le sujet de la danse était aussi une bonne idée pour faire passer ce moment, vu comment la jeune fille aimait ce sport. « Oui, forcément. C’est le cas de tous ceux qui pratiquaient un sport avant d’entrer à Poudlard en fait. Même si tu as Sterne pour t’entraîner et éviter de perdre ton niveau, tu peux pas reprendre les concours juste l’été. » Une période où, généralement, il n’y avait pas trop de compétitions. « Et tu envisagerais de reprendre les compétitions après avoir fini l’école ? Devenir danseuse professionnelle ? » Volontairement, il ne parlait pas de Thiago. Comme elle venait de le dire, Lucrecia basait ses choix sur ceux de son meilleur ami mais moins Ash entendait parler de l’Argentin, mieux il se portait.


I'm a creep, I'm a weirdo
I've been slave for years a slave to my own doubt. There is life to live but I'm dying now. How am I too show you love when I can't love myself. I'm crying out but I can't find help. I need somebody to build me back up, hold me steady were here for the long sun. I'll spend my days locked away in this prison I built for myself can you hear me?
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptyMar 18 Mai - 15:38

 A la réponse d’Ash, Lucrecia haussa les épaules, un peu en dehors de tout cela. Elle adorait son cousin, vraiment, elle l’aimait de tout son coeur, mais s’il se faisait prendre pour ses bêtises, c’était son problème à lui. Elle, elle se contentait de le couvrir quand il en avait besoin, encore que, il ne l’avait pas souvent réquisitionnée, elle devait s’estimer chanceuse de ce côté là. « Non, mais ma tante n’est pas tout à fait du même avis, je pense. » Et elle ne parlait pas de son oncle, mais tout cela, c’était aux parents Kostas de gérer, elle ne pouvait pas agir en figure d’autorité auprès de Quino, déjà, il avait presque un an de plus qu’elle et était une année au dessus d’elle !

Lucrecia connaissait juste un peu l’histoire britannique. Pas parce qu’elle n’avait pas envie de la connaitre ou de l’apprendre, mais parce qu’elle venait d’un autre continent où avait plus tendance à parler de l’endroit en question que d’un pays de l’autre côté de l’océan. Elle avait été scolarisée à la maison toute son enfance en plus de cela, donc on ne pouvait pas vraiment dire que l’histoire moldue avait été très abordée, et quant à l’histoire sorcière, elle en avait appris l’essentiel cette année, ce qui avait d’ailleurs fait débat lors d’un travail de groupe avec Ramza, mais soit. « Ah, non, s’il te plaît, j’en ai assez avec toutes les histoires chez moi ! » Elle laissa un rire s’échapper d’entre ses lèvres. L’Amérique du Sud n’était pas connue pour être l’endroit le plus calme de la planète, et il y avait souvent des guérillas internes dans plus ou moins tous les pays. « Oui, avec les BUSEs l’an prochain c’était la solution la plus logique. J’espère juste que ça ne sera pas plus froid que cette année… Ni aussi pluvieux, mais je suppose que je rêve un peu trop, là. » Elle le savait, elle n’était pas idiote, mais personne n’était jamais mort d’espoir, si ?

Alors qu’Ash lui assurait qu’un second hiver écossais lui permettrait de s’adapter complètement aux températures, Lu’ esquissa une grimace, clairement pas convaincue. « Tu me mets une pression de dingue là, tu sais ? Vous ne viendrez pas vous plaindre tous autant que vous êtes si je suis collée à vous tout l’hiver parce que je gèle sur place ! » C’était déjà un peu ce qu’il s’était passé l’année écoulée, où elle s’était souvent collée à Stef, Tina ou même Quino, parce qu’elle avait froid malgré les nombreuses couches de vêtements. Puis en février, Thiago avait pris le relais, et comme il avait aussi froid qu’elle, ça l’arrangeait bien aussi. Elle le voyait déjà râler tout ce qu’il pouvait à la moindre goutte de pluie et au premier flocon de neige.

« C’est super bon ! J’adore ça, il faudrait que je m’en ramène pour l’an prochain tiens. » Après tout, Kate ramenait bien trois tonnes de matcha pour survivre toute l’année, alors pourquoi Lucrecia ne pourrait-elle pas ramener du maté ? « Je pense que c’est compliqué oui, et en même temps, je ne sais pas si ça ferait autant fureur qu’ici… Ça reste très lourd, pour une boisson. » Elle secoua ensuite la tête en signe de négation, avant de reprendre : « Non, mais en même temps, on est venus que très rarement, c’est généralement Stef et les autres qui viennent que l’inverse. » Parce qu’il faisait généralement meilleur en Argentine qu’au Royaume-Uni, on ne va pas se mentir. « Je pense qu’on fera goûter ça à mon père demain, on va visiter Londres, avant le bal, une pause sur Traverse me parait une bonne idée ! » Dans un pub ou en glace chez Fortarôme comme le lui avait conseillé Stef, c’était encore en réflexion dans la tête de l’Argentine, mais elle avait le temps de voir venir.

Lucrecia esquissa un petit sourire quant aux voyages futurs d’Ash. Elle avait eu cette chance plus jeune et n’en n’était toujours pas repue. Elle adorait voyager, même si sans compétition, cela devenait peut-être un peu plus compliqué. Mais maintenant que Lucía était plus grande, peut-être qu’ils pourraient aller un peu aux quatre coins du globe pour autre chose que de la danse ? « Elle finira par s’y faire, j’ai bien réussi à survivre un an sans mon frère et ma soeur… » Et pourtant, les Castillo s’entendaient très bien, et même si elle avait, certes, beaucoup pleuré, elle n’avait pas cédé à la panique et fait ses bagages pour repartir en Argentine ! Certes, le fait que Thiago soit finalement arrivé fin janvier avait beaucoup aidé… Mais quand même ! « Oui, parce qu’elle aussi, elle dévore le dulce, comme moi… En fait, peut-être qu’elle ne voulait juste pas partager… » Si tel était le cas, Lu’ pouvait tout à fait comprendre. Elle qui adorait le dulce de leche avait beaucoup de mal à le partager quand elle en avait, et pourtant, ce n’était pas un denrée rare en Argentine ou au Brésil, et encore moins dans sa famille !

« Je note ! Si tu promets de visiter l’Argentine en retour un jour. » Elle lui fit un clin d’œil malicieux, sachant que comme Dahlia en avait envie, peut-être que les Lloyd se retrouveraient en Argentine plus rapidement que prévu. Ou alors, une partie des Lloyd en tout cas. « Oh cool ! Je t’enverrais des photos par Magic Mail des spécialités culinaires de chez moi ! » Elle en posterait sans doute aussi une bonne partie sur MI, mais bon, Ash était gourmand, non ? Elle pouvait bien le spammer lui à défaut de son compte Magic Insta ! Quant à la danse… Lu’ savait bien que c’était compliqué, encore que le fait d’avoir un partenaire sorcier aidait grandement, contrairement à celle d’Alex par exemple, qui était tout ce qu’il y avait de plus moldu. « Je ne sais pas trop. Je crois que j’ai ce rêve dans un coin de ma tête depuis toujours, mais… Je ne sais pas si je récupérerais ce niveau un jour. J’avais pensé être magizoologiste, botaniste ou apothicaire, sinon… Mais je suppose que j’ai encore le temps de voir venir. » Et de voir ce que Thiago voulait faire, car s’il ne voulait plus entendre parler de la danse -ce qui lui semblait improbable, mais sait-on jamais- Lu’ savait qu’elle pouvait faire un trait sur ce rêve. « Tu as déjà des idées toi ? Peony m’a dit qu’elle avait un stage chez la tante de Viska cet été et que votre sœur voulait être Briseuse de sorts, c’est ça ? » Les envies de Dahlia étaient tout à fait surprenantes et Lu’ voyait mal comment les jumelles survivraient à autant de séparation, mais en même temps, si c’était ce que la bleue et bronze voulait, pourquoi pas ?
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 424
Âge : 14 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. EmptyMer 28 Juil - 16:19

Ash réussissait généralement assez bien à se faire un tableau assez précis de ce que devait ressembler l’ambiance à la maison des Kostas, bien sûr aidé dans cette visualisation par Stef qui n’était jamais avare en détails pour décrire avec force de détails les diverses farces de Quino. Aussi, il pouvait tout-à-fait imaginer Catalina et Yorgos Kostas en train d’enguirlander leur second fils il croit que sa famille est mieux. Oui, ce ne devait pas être drôle tous les jours pour le Poufsouffle pour les observateurs en revanche… mais ça ne la calmait pas pour autant. Ash se demandait bien combien il récolterait de BUSEs après avoir manqué de sérieux toute l’année zéro, il va devoir redoubler et se trouver dans la même classe que Stef pour son plus grand plaisir.

Ne poursuivant pas sur le terrain glissant des volontés indépendantistes de son pays, Ash apprit au détour de la conversation que Lucrecia avait décidé de rempiler pour une autre année scolaire à Poudlard, en compagnie de Thiago, évidemment. « C’est sûr que vous n’avez pas tout à fait le même programme à Castelobruxo. Mais vous avez quand même les BUSEs  ou votre version des BUSEs en cinquième année ? » Il se rendait compte que presque un an après avoir fait la rencontre de Lu, il n’en savait pas beaucoup plus sur l’école de sorcellerie brésilienne, hormis que ses matières phares étaient la Botanique et les Soins aux créatures magiques. « Oui espérer qu’il ne pleuve pas en Ecosse, c’est un peu comme espérer que Quino cesse d'accumuler les retenues », répondit-il amusé. « Je te conseille d’investir de nouveaux pulls. J’ai trouvé qu’il avait fait plutôt doux cet hiver moi », ajouta-t-il, pince sans rire. Ash, en bon Gallois, ne craignait pas le froid –en revanche, beaucoup plus la neige et l’immense probabilité qu’il se gamelle dedans.

Ash blanchit un instant. L’image d’une Lu tremblotante de froid qui se collait à lui pour se réchauffer lui était venue aussitôt, sans qu’il ne puisse la chasser, et son regard passa de nouveau brièvement sur ses lèvres. Par le caleçon de Merlin ce n’était pas le moment de retomber dans ses vieux travers ! « Je suis sûr que Thiago sera ravi que tu te colles à lui, commença-t-il d’une voix amère. Et Quino Stef et Tina. » Il avait ajouté les trois derniers prénoms précipitamment, ne souhaitant pas que l’Argentine se doute qu’il avait pu être jaloux –qu’il l’était toujours un peu beaucoup- de son meilleur ami. En même temps, qui n’envierait pas un type aussi grand et aussi musclé quand on ressemblait à une petite chose crevette comme Ash ?

Lu évoqua les spécialités de son pays natal et lui proposa de ramener du maté. « C’est trop sympa ! Mais peut-être que tu pourrais en ramener plus qu’un sachet car si j’aime ça…je l’aurais vite fini ! » Ash était très gourmand, notamment de sucreries. Néanmoins, il possédait une telle morphologie qu’il pouvait avaler tout ce qu’il voulait, il ne grossissait pas. Et s’il mangeait un peu moins que d’habitude, il perdait même du poids ! « C’est vrai que c’est lourd et assez sucré…peut-être que la recette pourrait s’adopter pour être plus légère ? La glace au parfum de Biéraubeurre s’avale sans problèmes ! Tu as déjà goûté ? » Ah Ash et la bouffe…une grande histoire d’amour c’est pas le frère de Dada pour rien. « Oh c’est chouette ! Vous avez déjà établi un programme de visites ou vous allez juste vous balader en fonction de ce que vous voyez ? » Les voyages des Lloyd étaient souvent très organisés, grâce à Dahlia qui aurait pu devenir agente de voyage si elle n’avait pas voulu être briseuse de sorts. « Mais oui, il faut qu’il passe à Traverse absolument, il y a toujours des choses à voir ! Faut aussi que vous passiez à la pâtisserie Warldof c’est une super adresse ! Mais c’est dans le Londres moldu. » Après tout, après une bonne balade, il fallait bien se nourrir !

« Oui, mais c’était ton choix de partir en Ecosse alors que Peony, si elle pouvait garder Leo tout le temps auprès d’elle…enfin, on verra bien comment ça se passe. » Ash n’excluait pas de devoir consoler la rousse et subir la colère de Leopold car "Peo est toujours sur mon dos tu comprends ?!" dans les prochains mois. « Ça doit être ça ! », sourit-il lorsque Lu soumit l’idée que Stef (cette cachotière !!) voulait garder le dulce rien que pour elle.

Il ne savait pas pourquoi Lu tenait tant à ce qu’il vienne en Argentine un jour mais il lui répondit : « C’est facile comme promesse, on ira sûrement l’été prochain ! » Mais pas cet été. Non, pas cet été. Ses sentiments pour elle étaient encore trop frais dans sa tête et dans son cœur pour supporter un tel voyage. « Si tu veux ! En retour, tu pourras admirer le welsh, les cawl et les bara birth de ma mère. » Ash n’était pas chauvin pour rien et il adorait la cuisine galloise. « C’est sûr qu’être sportive de haut niveau demande beaucoup d’efforts, tu peux vite perdre ce que tu as acquis. » Enfin il disait ça mais il n’était pas sportif pour un Gallion… « Oui les filles savent depuis longtemps ce qu’elles veulent faire. Et Leo entre au Ministère, bien sûr. Moi…je sais pas trop. J’avais pensé à travailler à la Gazette car j’aime bien écrire pour le Hibou Bavard mais…journaliste ce n’est pas facile comme métier mais c'est le meilleur métier du monde et je suis pas sûr d’être fait pour ça. Sinon, libraire me tenterait bien ou bibliothécaire mais c’est un coup à avoir une bosse à force que les livres me tombent dessus. » Il avait terminé sur un trait d’humour, évidemment, car son avenir le préoccupait pas mal. Mais comme Lu, il était assez jeune, il avait encore le temps d’y penser !


I'm a creep, I'm a weirdo
I've been slave for years a slave to my own doubt. There is life to live but I'm dying now. How am I too show you love when I can't love myself. I'm crying out but I can't find help. I need somebody to build me back up, hold me steady were here for the long sun. I'll spend my days locked away in this prison I built for myself can you hear me?
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





PV • el dulce de leche. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • el dulce de leche.   PV • el dulce de leche. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • el dulce de leche.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: King's Cross :: Poudlard Express-
Sauter vers: