Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 I always feel like I'm nobody [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2187
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I always feel like I'm nobody [PV]   I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 EmptyLun 17 Mai - 11:48

I always feel like I'm nobody« ça leur ferait quand même beaucoup de trajet pour un mini-concert… » nuança Viska car même si les moyens de transport sorciers étaient plus rapides que les moldus, il y avait quand même des restrictions pour les longues distances et être sur un autre continent compliquait forcément les choses. « Mais ce serait pas mal que Dahlia puisse venir, plus on sera nombreux pour soutenir Erin, mieux ce sera ! » Viska avait streamé le clip dès sa sortie en bonne copine et avait obligé Alex à faire pareil. Elle avait toute confiance en Erin, mais un peu de soutien de ses anciens camarades ne pouvait pas être de trop quand même alors qu’elle débutait dans un milieu de requins.

Laissant de côté le sujet de ses projets estivaux divers, elles finirent par en arriver à celui délicat de Jensen. Viska ne répondit rien quant au fait que Peony le connaisse bien parce que, bien qu’elle soit d’accord avec cette assertion de manière générale, elle pensait être mieux placée que son amie pour parler de tout ce qui touchait à la sexualité du jeune homme. C’était quand même elle qui avait couché avec lui de décembre à juin ! Si Jensen se montrait toujours assez discret en public – encore plus avant son enlèvement -, en privé il s’était presque toujours montré ardent. Il était donc évident aux yeux de la blonde qu’il avait du goût pour les relations charnelles… et il l’avait quand même larguée juste avant que, justement, ils ne puissent plus le faire pendant plusieurs semaines. Si ça c’était pas un signe ! Mais la rousse était dans une position délicate, son meilleur ami ayant quitté son amie proche, et il n’était pas dans les intentions de Viska de lui rendre les choses plus dures encore en s’obstinant dans une conversation où elles ne tomberaient pas d’accord.

« Pas pour lui, pour moi… je n’en peux plus... » dit-elle plus tard, en proie à cette détresse qu’elle cherchait à fuir de toutes ses forces depuis sa rupture, voire même depuis son enlèvement. S’il était vrai qu’elle n’avait eu aucun comportement auto-destructif particulier après ses six jours en enfer, c’était moins parce qu’elle se tenait en estime que pour complaire à ses proches.  Les semaines qui avaient suivi son retour, elle avait réussi à s’accrocher à l’idée que sa vie était pourrie mais pas totalement. Elle en valait encore la peine quand elle était avec Jensen, et elle était souvent avec lui à ce moment-là. Depuis leur rupture, elle était juste pourrie, même si elle se garderait bien de dire une telle chose à tout va pour n’inquiéter personne. Ce n’était pas, d’ailleurs, qu’elle eût l’intention de se suicider, elle avait trop cher payé sa survie pour attenter à ses jours, elle éprouvait seulement un profond désintérêt pour elle-même et un chagrin qu’elle peinait à supporter. Avoir mal physiquement en tapant dans des mannequins de bois était seulement un moyen de détourner cette peine vers une douleur physique plus gérable.

Elle passa un bras autour de la taille de son amie et se serra contre elle pour cacher ses larmes éparses rapidement taries. En revanche, bien qu’elle répondit à son étreinte, elle ne le fit pas en paroles à la remarque de son amie. Jensen ne pouvait pas, ne devait pas, réfléchir comme le pensait Peony... parce que c’était tout simplement cruel de lui faire du mal pour rien et que c’était une manière d’agir trop éloignée de la sienne pour qu’elle puisse même l’envisager. De la même manière, elle n’avait jamais cru Peony quand celle-ci lui disait que Jensen l’aimait parce qu’elle pensait que, si c’était le cas, il le lui aurait dit. Viska disait toujours ce qu’elle ressentait, elle envisageait mal qu’il puisse en être autrement pour son entourage. Même là, alors que ce qu’elle avait à dire sur son propre état n’était pas ce que Peony voulait entendre, elle n’avait pas cherché à le lui dissimuler. Elle essayait de ne pas se mettre dans des situations où il lui fallait parler de ce qui la dérangeait, mais jamais elle ne mentait sciemment, sauf peut-être à elle-même. Car en dehors de son chagrin auquel elle tâchait de ne pas penser, elle croyait vraiment aller bien – et visiblement ce n’était ni l’avis de Myrielle, ni celui d’Alex et Victoire -.

Elle quitta Peony pour essayer de désencastrer son poignard du mur. Les mots de son amie la glacèrent, même si elles étaient probablement prévisibles vu sa propre remarque. Gravement, elle posa ses prunelles du même bleu que celui de Nathan sur la rousse, les doigts serrés sur la garde de son arme à s’en faire pâlir les phalanges. « C’est facile à dire. » finit-elle par lâcher après un long silence durant lequel elle hésita entre bien des réponses. Elle avait été tentée de dire que les parents de Jensen avaient tout mis en œuvre pour les séparer et que, vu qu’elle n’était pas pire qu’une autre comme petite amie, ça ne pouvait être que son sang mêlé le problème. Elle avait été tenté de dire que Nathan avait prophétisé que Jensen la quitterait en même pas six mois et que c’était effectivement arrivé : il l’avait larguée un peu moins de quinze jours avant leur six mois ensemble. Elle fut tentée, enfin, de répondre à Peony qu’elle ne savait pas ce que ça faisait d’être torturée par Nathan : il n’était pas si facile de faire abstraction de ses paroles alors qu’elles la hantaient chaque jour et chaque nuit depuis des mois.

Rien de tout cela, cependant, ne lui parut avoir le mérite d’être dit car, quelque part, elle n’avait effectivement pas envie de donner raison à son père biologique… Même si elle pensait qu’il avait eu raison, à son corps défendant, parce que c’était une peur qui existait avant même son enlèvement, une peur qui avait exclu toute relation avec Jensen pendant un certain temps. Elle n’était pas assez bien pour lui alors elle n’avait rien tenté pour le séduire aux premiers frémissements de son cœur… Ne se disputaient-ils pas depuis des années justement à cause de ses origines moldues ? Elle avait perdu la tête et elle avait essayé malgré tout, mais comme elle l’avait craint, ça s’était mal terminé.

Avec sagesse, les deux filles finirent par changer de sujet pour quelque chose de plus léger, même si Viska était tout aussi dubitative concernant la vie sentimentale de Peony qu’elle ne l’était quand elles parlaient des soit disant sentiments de Jensen. « Elle ne vise jamais juste Peo’ ! Mais après, si tu te sens du goût pour les bruns, c’est autre chose… » C’était son cas à elle, physiquement elle était plus attirée par les brun/brunes que par les blonds/châtains bien qu’elle ne s’en fasse pas une règle. Cela restait parfaitement légitime d’avoir des préférences, ce qui était plus ennuyeux était que Peony paraissait plutôt se laisser dicter ce critère par une vieille chouette dont le passe-temps favori était de pourrir la vie de ses élèves.

Viska la laissa quand même dicter sa liste de bruns. « Michael est plutôt mignon, c’est vrai, mais attendre qu’il rompe avec Canelle paraît un peu hasardeux... » raisonna-t-elle avant de passer à la suite « Aaron, je te conseillerais plutôt d’oublier... quelque part c’est ton style de mec, mais il est vraiment pas assez sérieux, sauf si tu cherches juste un flirt, là par contre c’est le candidat idéal. » Aaron se comportait avec les filles avec un peu comme Alfie, or Peony avait beaucoup aimé Alfie pendant un temps, mais ce genre de mec ne sortait pas avec les filles et il semblait à Viska qu’elle se cherchait une relation sérieuse cette fois, pas un Alfie Bis. « Tu pourrais laisser sa chance à Foster, sa flemmardise cache peut-être des qualités ? » suggéra-t-elle ensuite car c’était le nom qui lui paraissait le plus probable pour l’instant. « Ce doit être Isaac. V m’en a parlé, ils se sont un peu amusés ensemble si j’ai bien compris. » Viska esquissa un petite sourire moqueur, lâchant enfin son poignard en le posant sur le bureau alors qu’elle s’asseyait à son bureau, tournée vers Peony.

« En cherchant un peu, on doit pouvoir en trouver d’autres, non ? » Même si elle supposait que plusieurs étaient rayés d’office de la liste parce qu’ils étaient les intérêts amoureux de ses copines, c’était évidemment le cas de Jensen, mais c’était probablement celui aussi de Thiago ou Itachi pour l’année juste en dessous de la leur. « Tu m’excuseras mais je trouve toujours que c’est une raison pourrie de lourder un mec... » Même si elle n’en pensait pas moins concernant Jensen et elle, seulement elle ne pensait pas faire une règle de son cas particulier. Peony n’était pas maudite et n’avait pas de père sociopathe elle, et si Lucas était sang pur, il n’avait pas vraiment les mêmes à priori que son cousin sur les moldus. Viska aurait mieux compris si la rousse lui avait simplement dit que le préfet en chef ne lui plaisait pas, après tout c’était son droit ! Mais que ce soit pour une raison aussi obscure la dépassait c’est pas la meilleure amie de Jensen pour rien quoi. « En plus, peut-être qu’il n’aurait pas été fricoter avec Karen si tu n’avais pas échangé toutes tes rondes pour l’éviter… Attention hein, je ne dis pas que tu devais sortir avec Lucas ou quoi, mais je doute qu’il n’ait pas souffert de ton rejet donc je ne comprends pas ton argument. » Viska haussa les épaules : elle n’avait jamais compris en quoi briser le cœur de Lucas était un moyen de le protéger, c’était beaucoup trop tordu pour elle mais ça expliquait pourquoi Peony croyait si fort que Jensen ait pu la quitter pour de bonnes raisons. Tout ça ne paraissait pas bien franc à Viska, mais après tout, Peony faisait bien ce qu’elle voulait avec qui elle voulait, pareil pour ce qu’elle ne voulait pas. « De toute façon, il n’est pas brun, donc il n’est d’office pas sur ta liste je suppose ? » Elle fit une petite pause et demanda enfin : « C’était forcément un garçon dans la prophétie ? Ça ne peut pas être une brune plutôt ? » Même si Viska ne croyait pas aux dons de Trelawney, autant aborder toutes ses possibilités hein…
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1284
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I always feel like I'm nobody [PV]   I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 EmptyMer 19 Mai - 0:29

Peony s’était rapprochée d’Erin suite à la création de Magic Mix, n’étant pas une grande fan de Quidditch de base, quand bien même le capitaine (actuel) de l’équipe était son meilleur ami. Si elles n’étaient pas les meilleures amies du monde, elles étaient cependant assez proches et Peony la considérait volontiers comme une très bonne amie. Et bien évidement, il était hors de question qu’elle loupe son concert et que sa soeur ne vienne pas avec elle. Elle trainait la brune plus ou moins partout -elle avait bien réussi à la trainer au cinéma l’été dernier, rappelons le- donc un concert, en plus d’une de leur camarade, elle devrait pouvoir y arriver. Certes, il y aurait du monde, mais peut-être que Peony pourrait s’arranger avec Erin pour que Dahlia ne soit pas en plein milieu de la fosse.

Toute cette histoire entre Viska et Jensen était compliquée. Des deux côtés, il y avait des points qui se gagnaient de chaque côté et la rousse n’avait pas vraiment envie de faire arbitre. Elle ne se gênait pas pour donner son point de vue même quand il n’était pas demandé, certes, mais de là à prendre parti, non. Certes, là, elle défendait un peu son meilleur ami, mais c’était surtout parce qu’il n’était pas là. A l’inverse, quand elle lui hurlait dessus, elle prenait la défense de Viska, donc c’était un peu kif-kif, non ? Bien évidement, elle savait bien que parler de son père biologique n’était pas forcément la meilleure chose à faire, mais Viska devait bien se douter que Peony avait ouvert son carnet non ? Ce n’était pas comme si elle le cachait, il était sur la table de nuit, donc forcément, à force de l’avoir sous son nez, Peony l’avait ouvert. Ce qu’elle y avait lu l’avait horrifiée, mortifiée et elle avait eu envie de partir à la recherche de Nathan pour lui faire payer tout ce qu’il avait pu faire à la blonde. Mais elle s’était vite reprise : elle était bien trop faible pour lui faire face. Mais par contre, elle était absolument sûre d’une chose : il avait raconté des conneries à Viska, de long en large et en travers, tout cela pour la briser encore un peu plus.

La rousse haussa les épaules suite à la réponse de Viska. Elle lui aurait bien répondu que la vieille Trelawney avait quand même été a l’origine de la prophétie entre Harry Potter et le Seigneur des Anneaux Ténèbres, mais elle n’était pas convaincue que cela servirait nécessairement sa cause. « Alfie était blond, je te rappelle. » Et il l’était d’ailleurs toujours, après, est-ce que c’était vraiment nécessaire de le préciser ? Peut-être pas. Elle fit une petite moue quand Viska passa en revue les noms qu’elle avait donné, ne sachant pas vraiment quoi en penser. Michael était mignon, il fallait bien l’avouer. Et le fait qu’il soit ami avec Karen et Jensen jouait fortement à son avantage. Pour Aaron, elle avait bien compris comment était la bête et n’était pas sûre de vouloir tremper de ce côté là. Elle était restée avec Alfie parce qu’il avait accepté de n’être qu’avec elle pour un temps, et la rousse était plus ou moins certaine qu’Aaron n’accepterait pas les termes du contrat comme l’avait fait le blond. « Mouais, je ne suis pas sûre… » répondit-elle concernant Foster. Il était mignon aussi, mais Peony était une vraie pile électrique. Certes, sa sœur jumelle n’était personne d’autre que Dahlia, donc elle avait une certaine expérience, mais elle n’était pas sûre de vouloir quelqu’un pire que sa sœur. Car au moins Lila elle, ne rechignait pas sur le travail à abattre pour les cours ! Quand au ronchon, s’il s’était déjà amusé avec V, elle n’était pas sûre d’avoir envie de passer après. Surtout qu’au final, il était probablement celui qu’elle connaissait le moins.

« On peut déjà enlever Quino, Thiago ou Bishop… » Tous pour une raison différente. Elle évita de prononcer à nouveau le nom de son meilleur ami, mais elle se doutait que Viska savait parfaitement qu’elle ne se risquerait pas sur ce chemin là. « T’as vu mes commentaires les photos qu’ils postent tous les deux, d’ailleurs, en parlant de Thiago ? Y’a strangulots sous roche, moi je te le dis. » Et Peony essayait d’avoir le fin mot de l’histoire, mais Lucrecia et Thiago évitaient ses questions sur MI et l’argentine se bornait à lui dire qu’il n’y avait rien quand elle demandait davantage de détails par mail. Vraiment, elle ne pouvait compter sur personne pour se mettre des potins sous la dent, c’était navrant ! « Bien sûr, parce qu’il vaut mieux qu’il soit mal accompagné que seul c’est ça ?! » Pourtant, le dicton ne disait-il pas précisément l’inverse ?  Elle fronça les sourcils et le bout du nez, croisant les bras sous sa poitrine. Elle trouvait que Viska y allait un peu fort, parce que quand même, Peony avait dit et répété ce qui ne pouvait pas aller entre Lucas et elle. « Je n’ai pas échangé toutes mes rondes… J’en ai fait quelques unes en début d’année… » Après, oui, en effet, elle avait échangé toutes ses rondes, mais c’était simplement parce qu’elle ne se voyait pas laisser Lucas lui faire la cour alors qu’elle se dévergondait dans les bras d’Alfie.

Elle hocha la tête en signe d’affirmation avant de reprendre : « Oui, c’était "le jeune homme aux cheveux bruns"… » Peony fronça les sourcils, cherchant quelqu’un d’autre à mettre sur sa liste, sans vraiment trouver pour le moment. « Parce que si c’était plus générique, j’aurais pu aborder Violet. Ou Vanellope, rien que dans notre année… Ou alors Ivalyana ? Mais je ne la connais pas vraiment. » Et en même temps, elle ne savait pas vraiment comment elle réagirait si la jeune fille se transformait en serpent géant devant elle. Si Peony n’était pas spécialement phobique des reptiles -Non pas qu’elle les adoraient, mais il y avait pire, comme les cloportes et autres vers visqueux. « Pfff, c’est nul. De toute façon je ne sais même pas ce que je veux vraiment… » Est-ce qu’elle avait envie de se mettre en couple de façon stable, ou juste de s’amuser ? L’une comme l’autre, les deux options offraient leur lots de prétendants voire prétendantes, mais si Peony elle-même ne savait pas ce qu’elle voulait, ce n’était pas les autres qui allaient savoir !
acidbrain


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2187
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I always feel like I'm nobody [PV]   I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 EmptyLun 31 Mai - 8:31

I always feel like I'm nobodyViska se moquait qu’on lise son carnet, parce qu’elle n’avait pas de secret, pour personne. Si elle était capable d’une ruse toute Serpentard, elle faisait une très mauvaise menteuse, et quand elle ne voulait pas parler de quelque chose, c’était plus pour se protéger elle-même ou les autres que par volonté de dissimuler. Ainsi, elle n’avait que peu évoqué les détails de sa séquestration. Les adultes préféraient ne pas les entendre soit parce que c’était trop culpabilisant, soit parce que ça n’était d’aucun intérêt pour retrouver Nathan, les autres élèves, ses amis, n’avaient pas forcément posé la question. Elle y aurait répondu, si on le lui avait demandé, mais beaucoup ne le faisaient simplement pas, pour ne pas la voir s’évanouir ou pour ne pas faire de cauchemars. Pour autant, quand Viska avait écrit dans ce cahier, elle n’avait pas cherché à en faire un journal intime secret, elle le laissait au vu et au sus de n’importe qui passerait dans son dortoir. Il était posé en évidence sur son chevet, ou sur le lit. La blonde doutait néanmoins que quiconque l’ait lu en dehors de Peony, et elle était certaine que Jensen ne savait pas ce qui était écrit dedans car il lui en aurait parlé. Enfin… c’est ce qu’elle croyait, mais depuis un mois déjà, elle n’était plus très sûre de connaître si bien que ça le jeune homme. Après tout, elle ne l’aurait jamais cru capable de la quitter aussi froidement, donc elle se disait qu’on ne connaissait jamais aussi bien les gens qu’on le pensait…

L’avantage de se savoir incapable de garder un secret était que Viska avait généralement des conversations franches avec son entourage. En dehors de son obstination à dire qu’elle allait bien – mais le fond du problème ici était surtout qu’elle le croyait vraiment -, elle partageait toujours le fond de ses pensées, et si cela valait pour sa vie, ça valait aussi pour celle de ses amies. « C’est vrai, ça rend ton obsession pour les bruns encore plus bizarre. » Est-ce qu’il fallait vraiment sortir avec un garçon uniquement pour sa couleur de cheveux ? Certes, Viska préférait les personnes brunes, mais chez elle c’était un vrai goût, elle n’excluait pas d’emblée les autres s’ils n’avaient pas la bonne couleur de cheveux. Un jour, elle avait réfléchi au physique de ceux qui lui plaisaient et s’était rendu compte que soit ils étaient métis (c’était le cas de Mylène et de Flynn), soit ils étaient bruns aux yeux clairs (catégorie dans laquelle rentrait V, Aaron et bien entendu Jensen). « Cela dit, statistiquement, tu as plus de chance de tomber sur des bruns que des blonds, les cheveux ont tendance à foncer en vieillissant, crois-en une fille qui doit se faire des soins pour garder un blond lumineux. » S’il y avait au moins un point sur lequel Viska ne changeait pas, déprimée ou non, c’était l’intérêt qu’elle portait à ses cheveux. Mais vu que Peony partageait sa chambre depuis des années, elle ne l’ignorait pas : rien que se lisser les cheveux chaque matin demandait un certain temps à la blonde.

« Si tu es difficile aussi... » ponctua ensuite Viska face au manque d’enthousiasme de Peony au sujet d’Erwin. Quant à Thiago et Lu’, elle sourit, sans enthousiasme, certes, mais cela restait un progrès par rapport à l’état qu’elle affichait quelques minutes auparavant. « J’ai vu, oui, mais je ne comprends pas trop ce qu’ils trafiquent. Est-ce qu’ils ne devraient pas se décider à un moment ? Ce n’est pas si compliqué pourtant de choisir entre sortir ou ne pas sortir… Mais Alex dit que je ne peux pas me mettre à leur place, que c’est le milieu de la danse, et blablabla... » Elle leva les yeux au ciel, parfois son petit cousin se prenait bien trop pour son grand frère !

« En général, on laisse les gens choisir s’ils veulent ou non de notre compagnie. Là, tout ce que tu as gagné, c’est que tu ne lui parles plus du tout, alors que pourtant vous vous entendiez assez bien. Si tu ne l’aimes pas, ne sors pas avec, mais je ne pense pas que l’éviter soit une bonne solution. » Si elle avait évité Jensen pendant les deux semaines qui avaient précédé les vacances, surtout pour se préserver de dire ou de faire des choses qu’elle regretterait ensuite, elle savait qu’elle lui reparlerait à la rentrée. Ou, en tout cas, elle ne l’éviterait pas. Et pourtant, il lui avait brisé le cœur ! Donc elle ne voyait pas bien pourquoi Peony avait échangé ses rondes, il aurait suffi qu’elle dise à Lucas qu’elle était prise, sans dire par qui, et puis c’était réglé. Les gens avaient vraiment des gros problèmes de communication même si communiquer ça ne règle pas grand-chose dans son cas.

« Tellement hétéro centré ! » Viska leva les yeux au ciel, exaspérée par la prophétie de Trelawney. C’est vrai quoi : déjà qu’elle limitait la couleur de cheveux, pourquoi restreindre le sexe de la personne ? Qui lui avait dit que Peony était hétéro pour commencer ? C’était insupportable d’être aussi bouché ! Et pourtant, Viska n’était pas aussi revendicatrice que ne l’était Vanellope, toujours prompte à être de tous les combats pour l’égalité des sexes – et la liberté sexuelle, ne l’oublions pas non plus. Elle ne releva pas la mention d’Ivalyana, même si Peony connaissait le secret de la jeune fille dans la mesure où elle était préfète, certaines parties de ce tête à tête restaient trop obscures. Viska préférait ne pas en parler alors qu’elle ignorait quoi en penser. Sa proximité d’avec la brune relevait trop de leurs malédictions respectives, or elle essayait de parler de sujets plus légers avec Peony pour le moment.

« Si tu ne sais pas ce que tu veux, tu devrais peut-être essayer de faire des trucs et de voir ce qui fonctionne ? J’ai toujours fait comme ça moi, et la plupart du temps je me suis, à minima, bien amusé. » Le test du couple tradi, en revanche, lui semblait avoir lamentablement échoué. Elle ne pensait pas retenter l’expérience, jamais, parce que si c’était pour avoir aussi mal, elle préférait passer son tour… et puis, personne ne pouvait l’aimer comme elle l’espérait. Il y avait des gens qui n’étaient pas fait pour le grand amour, elle était de ceux-là, heureusement il restait toujours les relations sans prise de tête pour s’occuper ! Peony pouvait toujours continuer à tester de ce côté là en attendant de savoir ce qu’elle voulait… ça ne coûtait rien.

1 099
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1284
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I always feel like I'm nobody [PV]   I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 EmptyLun 31 Mai - 11:46

Peony ne pouvait décemment pas avouer à Viska que son obsession pour les bruns avait sans aucun doute un lien avec l’amour qu’elle avait pu porter à Leopold, avant de se rendre compte que toute cette histoire était malsaine. Cela avait pris du temps, beaucoup de temps, elle avait également beaucoup pleuré et s’était énervée toute seule, contre Leopold, dans les bras de Dahlia… Au final, Alfie avait un peu été la bouée de sauvetage de la rousse. Si ce n’est qu’il était très proche de son frère, aussi bien amicalement que côté séducteur, elle avait tout à fait réussir à faire la part des choses. Elle avait voulu Alfie, plus que n’importe qui d’autre dans ce château, et le sentir contre elle avait eu l’effet recherché. Elle s’était sentie vue, désirée, aimée. Peut-être pas comme d’autres auraient pu l’aimer -elle pensait essentiellement à Lucas, qui lui avait bel et bien dit être amoureux d’elle- mais quand même.

Elle haussa les épaules à la remarque de Viska donc, avant de rajouter : « Oh ça va, ce n’est pas comme s’il y avait une tripotée de blonds ou de roux… » Alors certes, le principal intéressé dans toute cette histoire n’était nullement brun, mais quand même, être qualifié de bizarre, c’était un peu extrême non ? Même si, certes, cela était principalement dû à la prédiction de cette vieille chouette de Trelawney. Même si Peony avait décidé d’abandonner la Divination -comme probablement la grande majorité des autres élèves de cinquième année qui avaient eu la très mauvaise idée de prendre cette option. Viska finit par avouer qu’elle avait quand même plus de chance de tomber sur un brun, faisant bondir Peony : « Bah tu vois ! » Elle pouffa ensuite pour le blond de son amie, sachant parfaitement les produits qu’elle utilisait. Elles partageaient quand même la même salle de bain depuis des années maintenant ! « Non mais je ne dis pas, c’est joli le blond, mais il doit bien y avoir une raison pour qu’elle ait dit brun… » Tout le château, et probablement aussi cette mégère de Trelawney savait que la rouquine en pinçait pour Alfie depuis des lustres -ce qui avait rendu les choses compliquées avec Leopold d’ailleurs- et que Lucas, lui, en pinçait pour elle, donc pour les bruns… Soit ça sortait de nulle part juste pour la rendre complètement folle comme si elle ne l’était pas déjà assez comme ça ou alors elle avait vraiment vu ou ou quelque chose… Peony avait décidé de la croire pour le moment, mais on n’était pas à l’abris que la jeune femme change d’avis en se réveillant un matin.

« Je ne suis pas difficile ! Mais avoue que c’est chiant comme comportement ! J’ai l’impression que tout le soûle, limite se lever le matin est un supplice… » Et Peony était une pile électrique, donc forcément, si en face elle avait quelqu’un qui avait la flemme de tout, c’était un peu compliqué. Lucas lui, était certes calme et posé, avec ce flegme très britannique, mais au moins, il ne paraissait pas être blasé par la vie elle-même. Bon, d’accord, peut-être que Peony poussait un peu, mais elle ne connaissait pas Foster plus que cela. Il ressemblait à Jensen sur plusieurs points, alors peut-être qu’elle pourrait s’entendre avec lui, mais bon… De toute manière, elle ne voyait pas vraiment comment contacter Foster pendant les vacances, ça ne servait donc à rien de s’emballer pour rien. Un petit sourire malin étira ses lèvres alors qu’elle abordait le sujet de Lucrecia et Thiago. Elle avait toujours dit qu’il y avait quelque chose de louche et était presque sûre et certaine qu’ils avaient été plus loin que le simple baiser après la petite soirée des Serpentards en mars, même si l’argentine refusait de lui dire quoi que ce soit. « Oui, Lucrecia dit ça aussi, que leur entraîneur leur a toujours dit qu’il ne fallait pas, un truc comme ça. Mais je suis sûre que c’est trop tard. » Sauf que personne ne pouvait lui confirmer cela, puisque les deux principaux intéressés restaient muets comme des carpes. Et même si Jensen avait été grand seigneur, rien ne disait qu’ils avaient effectivement sauté le pas. La curiosité de la rousse était piquée à vif mais elle savait que la brune ne lui dirait rien. Ça faisait quand même quatre mois qu’elle tentait…

Les critiques de Viska sur son comportement lui firent froncer sourcils et bout du nez. Elle savait qu’elle n’était pas du tout un exemple à suivre et que ce qu’elle faisait n’était pas vraiment sympa. Elle aimait bien Lucas, elle s’entendait bien avec lui, là n’était pas le problème. Elle refusait juste de lui faire du mal de son plein gré. Alors certes, sa façon de faire n’était pas forcément idéale, loin de là, mais dans son esprit, tout était pourtant très clair. « C’était très logique dans ma tête… » Un peu moins dans l’exécution, elle en convenait. « J’aime beaucoup Lucas, mais… Je ne sais pas, j’ai vraiment pas l’impression d’être faite pour lui. Il mérite beaucoup mieux que… » Qu’une fille jalouse, possessive et exclusive ? Probablement, oui. Mais peut-être qu’il fallait qu’elle soit une grande fille et qu’elle parle au préfet-en-chef, plutôt que de l’esquiver comme elle le faisait ? Elle n’en savait rien du tout.

A l’indignation de Viska, Peony pouffa. Elle n’avait jamais vraiment réfléchi à son orientation sexuelle, se bornant à aimer un garçon qui ne pouvait pas l’aimer en retour, puis en s’abandonnant dans les bras du meilleur ami de ce dernier. Toute sa vie tournait autour des garçons, mais les filles ne la dérangeaient pas. Peut-être parce qu’elle n’avait jamais vraiment essayé de leur donner une chance ? Si ça se trouvait, elle en embrasserait une et serait définitivement certaine d’être hétérosexuelle. Mais à leurs âges, n’était-il pas normal de se poser des questions et de ses chercher ? « Je joue peut-être déjà avec le feu avec V… » Les commentaires sur Magic Insta étaient visibles de tous, elle n’imaginait même pas la tête de son frère s’il venait à les lire… Mais en même temps, V ne semblait pas si indifférente que cela à sa petite personne, donc bon… « Je ne vais pas me marier en sortant de Poudlard de toute façon. » Même si elle aspirait à une vie de famille, elle était bien trop jeune pour s’imaginer dans une maison aux barrières blanches, à la pelouse bien tondue et aux bambins gambadant dans le jardin suivis pas un labrador…

Un regard à sa montre lui fit voir que l’heure de pause était déjà écoulée. « Bon, je dois y retourner. Tu passes à l’atelier dans l’après-midi ? On peut boire un truc dehors aussi à la fin de la journée, Leopold vient me chercher quand il sort du Ministère. » Elle esquissa un sourire, puis pris Viska dans ses bras, la serrant doucement contre elle. « Et mange quelque chose, s’il te plaît. Sinon je te fourre des cookies dans la bouche moi-même ! » Elle esquissa un petit sourire taquin, avant de déposer un baiser sur la joue de son amie, puis donna une dernière gratouille à Oscar. « A tout à l’heure, ´Ska ! »
acidbrain


• 1 187 mots •
• terminé pour Peony •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2187
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I always feel like I'm nobody [PV]   I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 EmptyLun 31 Mai - 13:25

I always feel like I'm nobodyPassant sur l’excentricité limite obsessionnelle de Peony au sujet de cette prédiction, au moins pour son aspect bizarre, Viska leva toutefois les yeux au ciel quand son amie objecta (en pure perte) qu’il devait y avoir une raison pour que Trelawney ait parlé d’un brun. Évidemment qu’il y en avait une, mais pas celle qu’elle pensait ! « La raison c’est que tout le château savait que tu craquais pour Alfie et qu’il est blond donc elle voulait t’emmerder. C’est son petit plaisir malsain que de nous pourrir la vie, heureusement que j’arrête la divination tiens ! » La blonde souffla tout en sachant qu’il était presque impossible de débattre avec Peony quand elle avait une idée en tête : elles étaient toutes les deux trop têtues de toute manière !

« C’est vrai, mais tout le monde n’est pas en forme à peine le réveil sonné. » Petite pensée pour Jerem ! Après, si ça ne devait pas être Foster, ce n’était pas Foster : de ce côté-là, il n’y avait aucun risque pour qu’elle en fasse un fromage, elle se fichait bien de qui attirerait vraiment Peony, elle voulait juste que son amie s’intéresse vraiment à la personne et ne se fixe pas sur cette prophétie idiote.

Quant à Lucrecia et Thiago, Viska hocha la tête en signe d’affirmation mais conserva un air pensif. « C’est ce qu’Alex’ m’a expliqué, en général les partenaires de danse ne sortent pas ensemble, car ça peut poser problème en compétition. L’amitié est plutôt le lien recherché… mais en même temps, on ne contrôle pas l’amour, ça arrive c’est tout... » conclut-elle d’une voix triste, un voile passant dans ses yeux pendant un bref moment. Si elle pouvait oublier ses sentiments pour Jensen, elle le ferait, mais ce n’était pas comme ça que l’amour fonctionnait et c’était la même chose pour leurs amis de quatrième année : même si s’aimer ne pouvait que leur compliquer la vie, ils ne l’avaient pas fait exprès d’être attirés l’un par l’autre. Viska se demandait même si c’était si évitable que ça. Alex’ n’avait jamais rien eu avec Ethel, mais il la voyait rarement depuis qu’il était assez grand pour s’intéresser aux filles. Lu’ et Thiago, eux, étaient tout le temps ensemble, est-ce que ce n’était pas normal que des sentiments se développent ? Dans le fond, elle n’en savait rien, mais trouvait toutes règles cherchant à séparer des gens qui s’aiment profondément débiles.

« Ce serait peut-être bien que tu lui parles quand même… surtout que maintenant, comme tu l’as dit, il fricote avec Karen… donc vous pourriez redevenir amis. Quoi qu’il en soit de ses sentiments, en plus, je ne le vois pas te forcer si tu lui dis que ça n’arrivera jamais, et vous pourriez redevenir amis. » Si elle pouvait encore considérer Jensen comme son ami après tout ce qui s’était passé – un ami qu’elle attendait de revoir pour lui parler, certes, mais tout de même -, il n’y avait pas de raison que Peony et Lucas ne puissent pas redevenir ce qu’ils étaient… mais ça sous-entendait qu’ils règlent les choses entre eux. Les non-dit ce n’était jamais bon. Quant au mérite, elle trouvait toujours ça débile, mais comme elle l’avait déjà dit juste avant, elle jugea préférable de ne pas enfoncer le clou, faisant perdre le bon sens de son conseil par trop de dispersion.

« J’ai vu ça. En même temps, V adore jouer avec le feu. » sourit-elle en songeant à la brunette, personne idéale pour qui voulait s’amuser un peu. En revanche, elle plaignait ceux qui, comme Thomé, cherchait plus d’elle : si Viska se pensait condamnée à n’avoir que des relations basées sur le sexe, V c’était l’inverse, elle voulait n’avoir que ça. Viska aurait adoré avoir son détachement car même avec le cœur brisé et la certitude de ne jamais pouvoir y prétendre, elle renonçait difficilement de son côté au fantasme du couple. V, elle, y voyait un cauchemar, comme quoi, malgré leurs points communs, elles étaient fondamentalement différentes. « Personne ne va se marier juste après Poudlard, c’est ridicule. » amena Viska même si elle savait que ça pouvait arriver, mais bon ce n’était pas la norme, car à quoi bon se marier avant même de s’être lancé professionnellement ?! Viska se fixait comme objectif après Poudlard d’entrer au Ministère et de devenir une policière brillante pour finir à terme enquêtrice. Elle ne doutait pas de pouvoir y parvenir si elle ne perdait pas sa recommandation en cours de route… déjà, elle avait eu les BUSES nécessaires pour prétendre à cette carrière, c’était un premier pas dans la bonne direction.

« Tu oublies que je suis consignée dans ma chambre… Mais on pourra se faire ça plus tard dans la semaine, ma tante ne va pas me laisser enfermée toutes les vacances, de toute façon il faut que je m’entraîne. » Elle haussa les épaules avec nonchalance avant de répondre à l’étreinte de son amie. Elle songea que sa punition la laisserait peut-être pousser jusqu’à l’atelier à défaut de sortir de la maison. Après tout, la boutique en faisait presque partie, et tant qu’elle n’approchait pas du dojo, Myrielle n’y trouverait peut-être rien à redire ? « Roh, mais puisque je te dis que je mange ! » râla-t-elle surtout pour la forme ensuite, en plus, depuis que Victoire était passée au dojo, elle n’avait jamais plus loupé qu’un repas par jour, en général le petit déjeuner ou le dîner, le déjeuner étant le plus dur à esquiver puisqu’il se prenait à heure fixe avec toute la famille au grand complet. Elle avait bien compris que personne ne la lâcherait avec ça, le fait qu’elle fasse beaucoup de sport paraissant être une raison de plus d’insister pour qu’elle se nourrisse, donc elle faisait attention pour ne pas voir arriver la cavalerie au grand complet… encore que, comme souvent, c’était surtout Peony et Victoire qui se lançaient en première ligne. Viska imaginait mal Flynn et V lui tenir des leçons de moral sur les bienfaits de trois repas par jour… Alan et Prudence peut-être par contre ? Mais ils se tenaient moins au courant de ce qu’elle faisait au quotidien, Alex la balançant principalement à Victoire. « à tout à l’heure ! » termina-t-elle cependant, bien décidée à rejoindre l’atelier plus tard, puis il faudrait bien sortir un peu Oscar dans le jardin de toute manière.

1 074
Topic terminé
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I always feel like I'm nobody [PV]   I always feel like I'm nobody [PV] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I always feel like I'm nobody [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Ecosse :: Pré-au-Lard :: Résidences-
Sauter vers: