Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

Partagez
 

 [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptySam 8 Mai - 17:57

I'll never be a good example
Aoi avait teint ses cheveux en blonds au début de l’été. Elle n’en était pas à ses premières expériences capillaires, en réalité elle n’était redevenue brune que parce qu’elle avait trouvé qu’il n’était pas très respectueux d’arborer des couleurs flashy alors que Viska était séquestrée quelque part, elle était donc repassée à ce moment là à son noir corbeau naturel et l’avait gardé ensuite, même une fois l’humeur à Serpentard redevenue plus calme, parce qu’elle avait eu la flemme de changer encore une fois d’une part et parce que ça reposait un peu les cheveux d’autre part.

Elle était donc en train de se coiffer, admirant la tresse qu’elle venait de se faire et essayant d’imaginer ce que son amie Cassie penserait de ce look très sage, quand la sonnette retentit fort à propos. « Ce doit être Cassie ! » verbalisa la Serpentard à l’intention de sa jeune sœur, étalée sur son lit avec un magazine, qui leva le nez vers elle une seconde avant de se replonger dans sa lecture avec un air indifférent que tout le monde en dehors d’Aoi aurait trouvé offensant.

La jeune fille descendit les marches qui conduisaient au rez-de-chaussée et à l’entrée de la maison. Randall avait déjà ouvert la porte. Aoi prit bien garde d’avancer lentement et avec grâce, juste au cas où l’un des parents de son amie serait son accompagnateur. Pour l’occasion, elle avait même passé une de ses robes du dimanche, avec col montant et petite dentelle. Elle n’avait jamais été aussi éloignée de l’image qu’elle montrait d’elle à Poudlard… mais mieux valait deux précautions qu’une seule. « Bonjour ! Bienvenue chez nous ! » dit-elle une fois son amie entrée dans la maison. « Je suis tellement contente que notre petit plan ait fonctionné, et pour cela on peut remercier ce cher Randall, père d’accueil exceptionnel. Tu as assuré comme un chef pour convaincre les parents de Cassie, Randall, merci beaucoup ! » dit-elle à l’homme en question avec un large sourire. Celui-ci y répondit avec la même bonhommie. « Je t’en prie Aoi, mais n’oublie pas notre marché. » Il lui fit un clin d’oeil et les laissa seules. Aoi lui avait promis de ne pas toucher à une cigarette de tout l'été en échange de son aide, promesse d'autant plus simple à faire que tout son argent était passé dans l'achat d'une tablette magique. « Viens, je vais te montrer ma chambre ! Yukino squattait le lit quand je suis descendue mais vu qu’elle était en pleine lecture, je pense qu’elle a dû changer de pièce pour aller enquiquiner Itachi dans le salon. Il m’a prêté la télé et j’ai aussi eu le droit de prendre le lecteur DVD. On n’a plus qu’à choisir les films qu’on veut voir et à nous faire cuire du pop corn. » Et il allait de soi qu’il faudrait qu’elles fassent une photo ensemble pour son Magic Insta, mais chaque chose en son temps : elles avaient deux jours presque entier pour cocher toutes les cases de ce qu’elles avaient prévu.
2981 12289 0



    Aoi Summers
    Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous.

Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 221
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Jodie Comer


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptyMar 11 Mai - 22:41

♛ I'll never be a good example
I got to do things my own way darlin'. Will you ever let me? Will you ever respect me? No. Do things my own way darlin'. You should just let me, why you will never let me grow ?

▼▲▼

Pouvoir se rendre chez Aoi au cours de l'été était rapidement devenu l'échappatoire rêvée, quand bien même elle ne serait que de courte durée. A peine avait-elle mis le pied sur le quai 9 3/4 et repéré Isla et William détournant brièvement les yeux de Cece pour l'apercevoir elle qu'elle savait que ses vacances allaient mal commencer. Il faut dire qu'elle n'avait rien fait pour adoucir le retour : le look grunge et profondément moldu, les cheveux toujours teints, l'eyeliner soulignant son regard, tout venait annoncer que sa petite rébellion de janvier n'était pas passée, et qu'elle ne comptait pas se plier aux exigences parentales de sitôt. Que les rumeurs de ses multiples retenues soient remontées jusqu'à eux n'avait rien fait pour arranger son cas.

Elle avait anticipé discours moralisateurs et interminables réprimandes pour la faire fléchir, mais il s'avérait que William et Isla étaient plus affairés qu'ils ne l'avaient jamais été. Par la nécessité de sécuriser un bon parti pour Cece, d'abord, et par leurs activités annexes, d'autre part, dont Cassie soupçonnait de plus en plus qu'elles avaient fort à faire avec Magicis Sacra, quand bien même on ne laissait plus rien fuiter en sa présence. Elle était punie bien sûr, et elle avait brièvement espéré que ladite punition engloberait une restriction sur sa présence aux soirées mondaines qui ponctuaient tout l'été de ses parents et auxquelles elle ne pouvait décemment pas se présenter en bas résilles et short en jean. La solution trouvée par Isla avait été plus pernicieuse : le recours au chantage, pur et simple. Elle était autorisée à se rendre où bon lui semblait - tant qu'il s'agissait de lieux préalablement validés par les autorités parentales - et faire ce qu'elle souhaitait de ses journées tant qu'elle 1. faisait grâce de sa présence aux soirées honnies - sans s'illustrer par la moindre frasque et se montrait docile tel le gentil petit mouton qu'était devenu sa sœur - soirées incluant l'infâme bal organisé chaque année par les Fawley et tout droit sponsorisé par la fabrique de Chocogrenouilles et 2. - c'était là qu'elle sévèrement avait déchanté - revenait à son brun naturel. "Que tu le veuilles ou non Cassandra, je vais faire disparaître cette horrible teinture, je te le garantis. La seule chose qu'il te reste à décider, c'est si tu préfères que cela se passe de gré - avec des concessions non négligeables, dois-je souligner - ou de force." avaient été les mots prononcés dès qu'ils avaient mis les pieds dans le manoir, ponctués d'un reniflement caustique de Cece. Céder, ou voir son apparence changée de force par sa mère, avec la perspective d'être gardée cloîtrée dans sa chambre pour le reste de l'été.

Évidemment, elle avait fui. Le bal du Ministère se trouvait être le lendemain. Elle était plus furieuse qu'elle ne l'avait jamais été contre ses parents, et ne comptait pas tolérer le chantage odieux d'individus se plaisant à pactiser avec des organisations nauséabondes réputées pour kidnapper et torturer des enfants. Quand sa mère était venue la chercher le lendemain pour lui parler de sa tenue pour la soirée, elle n'était plus là. Le problème quand on était une sorcière de quatorze ans ne pouvant pas utiliser ses pouvoirs et qu'on vivait au fin fond du Yorkshire, c'était qu'on ne pouvait pas aller bien loin sans argent moldu, or Cassie n'en avait pas. Elle était sortie sur un coup de tête, mais n'avait pas planifié son coup. En revanche, elle était suffisamment têtue pour ne pas vouloir rentrer la queue entre les jambes, et à devoir s'excuser de son comportement. Elle était restée cachée dans un coin reculé de l'immense propriété, armée de vivres - tous sauf des Chocogrenouilles - et de livres, et avait tenu jusqu'à ce qu'on ne la localise. Vêtements boueux et cheveux ornés de feuillages, on ne l'avait pas traînée jusqu'au bal dans ces conditions-là.

Seulement, elle avait dû finir par céder. Son aventure ne lui avait fait que réaliser à quel point elle n'était pas - encore - prête pour le véritable exode. Presque tout dans sa vie dépendait de ses parents : elle avait beau rejeter son éducation en bloc, elle y était intimement liée et dépendante. Elle n'avait d'autre choix que de faire profil bas au moins temporairement, au moins le temps des vacances. Taire sa hargne pour obtenir ce qu'elle voulait - pouvoir fuir le manoir, pouvoir voir Aoi, échapper à un été entier enfermée dans sa chambre, ses revendications sauves mais avec pour seule attestation de sa lutte du maquillage planqué sous une latte de parquet.

Ses parents étaient absents : c'est leur elfe de maison, Kali, qui l'emmena à Galway. Celle-ci disparut dans un "pop" sonore, avant que Cassie ne sonne à la porte. Elle avait accepté l'oppression capillaire, mais pas vestimentaire. Cela dit, elle avait tout de même fait un effort pour ne pas alarmer la famille d'accueil d'Aoi. Avoir de mauvaises fréquentations - quand bien même elle était loin d'être une grande délinquante - ne jouerait pas en la faveur de son amie.

Cheveux blonds, col montant et dentelle : Cassie pencha la tête, sourcil haussé, mais se garda de dire quoi que ce soit puisqu'elles n'étaient pas seules. « Hello ! » répondit-elle en levant brièvement la main puis en la laissant retomber, se sentant vaguement maladroite dans son geste. « Merci beaucoup, je pense que ça a fait la différence. » acquiesça-t-elle avec sincérité, car malgré son contrat officieux, ses parents s'entêtaient à exiger des références - et des contacts "au cas où" -, comme si elle comptait rejoindre la Ligue Officielle des Pro Moldus qui Détestent Les Sang-Pur en catimini.

« Marché ? » répéta-t-elle, sa curiosité animée par la perspective que leurs étés suivaient peut-être des trajectoires similaires. Mais après tout, Aoi l'avait déjà prévenue qu'elle possédait des cols Claudine. Peut-être se devait-elle d'être moins choquée. « Pas un mot sur mes cheveux. » avertit-elle d'un air sombre avant qu'Aoi ne l'invite à monter. « Par contre les tiens en jettent, t'as fait ça quand ? » interrogea-t-elle avec envie, portant la main à ses propres mèches ayant retrouvé la même teinte que celles de sa sœur aînée. « Cool, si tu savais comme je suis contente d'être là ! » Loin de l'atmosphère étouffante qui régnait chez les Fawley, des silences réprobateurs de Cece, des chantages à deux Mornilles et de la vague notion que sa famille serait un jour affiliée de près ou de loin à une organisation maléfique de plus. « Tu as des suggestions de films ? » continua-t-elle tout en observant son environnement, et impatiente de se débarrasser de son petit sac contenant ses affaires.

CODAGE PAR AMATIS





cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptyVen 14 Mai - 11:24

I'll never be a good example « Personne ne peut rien refuser à ce bon Randall. » Le sorcier rit et tapota la tête de sa pupille qui attrapa son bras pour le repousser car il allait décoiffer sa tresse si savamment exécutée quelques minutes plus tôt. « Ne pousse pas trop le bouchon Aoi, j’ai seulement profité de ma bonne réputation au Ministère. » La Serpentard hocha la tête avec un sourire complice envers le père de sa famille d’accueil qui, bien que très bigot, était aussi très compréhensif. Il ne transigeait pas sur certaines règles dans sa maison et il traînait les trois orphelins à l’église tous les dimanches des vacances, mais il savait aussi qu’avec des adolescents, il fallait savoir lâcher un peu de leste. Surtout ceux ayant vécu des choses aussi dures que la fratrie d’Aoi. Cette dernière, au demeurant, se comportait généralement parfaitement bien quand elle était en Irlande. Sa rebelle attitude avait comme stricte limite tout ce qui risquait de la séparer de Yukino et Itachi. Le Ministère et sa famille d’accueil ne devaient jamais avoir rien à lui reprocher de trop grave… et comme ils n’abusaient pas de ce pouvoir qu’ils avaient sur elle, l’ambiance restait sereine. On pouvait voir qu’Aoi était à l’aise avec le père de sa famille d’accueil.

Lorsqu’il fut parti, Aoi explicita sa part du contrat : « J’ai promis de ne pas fumer de tout l’été. Vu que j’ai dépensé toutes mes économies pour m’acheter une tablette magique, ça ne m’a pas paru un très gros sacrifice, surtout que j’évite déjà de trop fumer quand je suis ici. Ce n’est pas comme à Poudlard, tu vois ? » Elle ne se sentait aucunement redevable envers les professeurs et le règlement de Poudlard, elle n’avait donc aucun scrupule à frôler avec les limites de ce qu’elle pouvait ou non y faire. Dans la maison de Randall, c’était différent. Ils avaient pris à charge trois enfants qu’ils ne connaissaient pas, ils s’étaient occupés d’eux, les avaient soignés, éduqués, habillés, nourris… même si le Ministère leur donnait une pension pour ça, ses parents d’accueil étaient gentils avec eux, depuis le début, alors elle prenait moins de plaisir à enfreindre leurs règles. Surtout que jusqu’à récemment, ils s’occupaient de Yukino en leur absence à Itachi et elle.

« Hum… ils t’ont obligée ? » commenta-t-elle au sujet des cheveux de son amie. Sa couleur naturelle lui allait bien, encore que cela lui durcissait peut-être un peu les traits, mais c’était tout un symbole que de ressembler de nouveau à sa grande sœur. « Pas depuis très longtemps, j’ai fait ça au début des vacances, un peu après avoir acheté la tablette. Je me suis dit que ça rendrait mes photos encore plus cool. » Elle sourit et tourna devant Cassie dans sa petite robe de fille sage. « Je me suis déguisée avec mes habits du dimanche au cas où tes parents viendraient. Tu aimes ? On dirait quelqu’un d’autre, non ? » Aoi ne détestait pas ces vêtements, elle se trouvait tout à fait mignonne dedans, ils ne correspondaient juste pas à sa personnalité.

Elle conduisit Cassie jusqu’à son antre. Elle avait un temps partagé une pièce avec Yukino, mais quand elle était entrée à Poudlard, Randall lui avait aménagé sa propre chambre, la pièce était petite car c’était l’ancienne buanderie. Un lit une place était collé contre un mur, sur le bureau en face avait été branché la petite télévision d’Itachi, un écran plat pensé pour les logements étudiants, et le lecteur DVD était en-dessous. Itachi avait tout préparé avant l’arrivée de Cassie pour ne pas avoir à dérangé les filles. La malle d’Aoi était au bout du lit et contenait toutes ses affaires, sur sa table de chevet on ne voyait qu’un vieux téléphone portable moldu à l’écran abîmé, sa tablette magique, et du maquillage qu’elle avait utilisé pour se préparer. La pièce, dans des teintes crèmes, avait des rideaux roses pâles et presque aucune décoration en dehors du fanion de Serpentard et quelques photos collés au-dessus du bureau.

« Je suis contente que tu sois là aussi ! Je vois pas grand monde pendant les vacances ! » Il y avait pas mal de sorciers à Galway mais à part Madga qu’elle connaissait un peu car elle était la meilleure amie de Kate, on ne pouvait pas dire qu’elle en fréquente vraiment. Ses vacances étaient donc assez solitaires même si elle avait quand même Itachi et Yukino pour lui tenir compagnie. « Hum… pas vraiment… ça dépend de ce qui t’intéresse. On peut peut-être déjà exclure les films fantastiques, non ? Je veux dire… tant qu’à être là, autant découvrir un peu plus le monde moldu, non ? » Mais après, thriller, comédie, film policier… c’était laissé au choix de l’invitée. « On pourra aller se promener en ville demain aussi si tu veux. » Liberté, tel serait le mot d’ordre de ces deux jours !
2981 12289 0



    Aoi Summers
    Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous.

Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 221
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Jodie Comer


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptySam 15 Mai - 17:58

♛ I'll never be a good example
I got to do things my own way darlin'. Will you ever let me? Will you ever respect me? No. Do things my own way darlin'. You should just let me, why you will never let me grow ?

▼▲▼

Observant l'échange entre Aoi et son père adoptif, Cassie songea à quel point ses rapports avec ses propres parents étaient différents - et pourtant, elle avait eu une enfance nettement plus facile que celle de son amie. Ses parents l'aimaient sans doute, mais ils aimaient davantage leur réputation et leur place parmi les grandes familles de Sang-Pur, elle en était certaine, sinon n'auraient-ils pas recours au chantage pour la ramener dans ce qu'ils jugeaient être le droit chemin. D'autre part, ils ne chercheraient pas non plus à marier sa sœur alors qu'elle n'avait même pas dix-sept ans, et ce même si cette dernière semblait s'être résignée à ce destin (car pour quelle autre raison accepterait-elle pareil sort ?) Il était en tout cas heureux que Randall ait pu plaider en sa faveur auprès de William et d'Isla : son expérience de fuite avortée lui avait laissé un goût amer. Il devenait indispensable qu'elle trouve le moyen d'être indépendante financièrement de ses parents.

Cassie n'intervînt pas davantage dans la conversation au-delà de ses remerciements : elle préférait faire profil bas dès lors qu'elle était confrontée à des parents. Elle ne savait pas ce que Randall savait de sa réputation à Poudlard - pas grand-chose probablement, car pourquoi Aoi irait-elle la dénoncer ? - mais elle ne prendrait pas le risque d'être à défaut. En revanche, dès qu'elle fut seule avec Aoi, elle s'empressa de l'interroger sur le marché évoqué par son père adoptif.

« Ah oui la tablette ! Tu me la montres après ? Je ne sais pas encore si je vais en prendre une. » Elle n'avait pas non plus tâté le terrain auprès de William et d'Isla, puisqu'elle avait essentiellement passé son temps à les ignorer depuis qu'elle était rentrée (ce qui était facilité par leurs absences régulières), mais comme elle savait qu'Eurydice avait bon espoir de parvenir à en obtenir une, elle se disait que ça devrait être jouable pour elle aussi. William et Isla ne pouvaient pas être pires qu'Eustache et Eulalie Foster, si ? « Je ne te demande pas si je peux fumer, du coup. » déduisit-elle sans que sa voix n'exprime la déception. Elle défiait l'autorité parentale en fumant à leur insu au manoir, elle n'avait pas envie de se créer une mauvaise réputation chez les parents adoptifs des Summers pour rien - ce n'était pas comme si elle en avait vraiment besoin dans l'immédiat. « Attends du coup ça veut dire : clopes - » Elle plaça la main à l'horizontale, au niveau de son torse. «  Moi ? » Elle éleva sa main jusqu'à sa tête, son sourire s'élargissant. Avec ses cheveux ayant repris leur teinte naturelle et son maquillage relativement sobre pour une fois, elle retrouvait presque des airs de la fillette qu'elle avait été, un an plus tôt.

Elle grimaça cependant en les évoquant. « On verse dans le chantage maintenant chez les Fawley. C'était ça ou passer l'été enfermée dans ma chambre et subir une attaque surprise de ma mère pour les teindre, quoi qu'il arrive. » Elle secoua la tête, exaspérée. « Ils sont de pires en pires. Il faut que je me coltine toutes leurs soirées de vieux fachos en plus. » Autant dire que Cece ne lui était d'aucun soutien dans cette lutte, comme d'habitude. Elle s'enthousiasmait déjà de toutes les tenues qu'elle allait pouvoir exhiber.

Acquiesçant aux explications de son amie, elle répondit avec meilleure humeur : « J'aime beaucoup ! Ta famille en a pensé quoi ? » Elle détailla la tenue d'Aoi d'un air faussement critique, mimant admirablement l'attitude de sa mère. « Je vois ça ! Ils t'auraient peut-être échangée contre moi à ce stade. » Elle haussa les épaules. « Pas trop mon style, mais ça te va bien en soi. Je préfère quand même le look habituel. » reconnut-elle sans gêne, car elle savait qu'Aoi partageait davantage ses goûts en matière de mode que ceux d'Eurydice, par exemple.

Suivant Aoi, elle observa attentivement ce qui l'entourait, notant chaque chose qui lui en apprenait un peu plus sur la vie des Summers. Arrivée dans la chambre de son amie, elle détailla également celle-ci, se penchant sur la télévision avec curiosité, avant de ramener les yeux vers la brune-devenue-blonde : « Je ne vois pas grand-monde que je choisis de voir, moi. » retourna-t-elle en se laissant tomber sur le lit de la jeune fille. « Je trouve ça marrant les films fantastiques, il y a des choses totalement justes, et d'autres tellement à côté de la plaque... » songea-t-elle d'un air rêveur. Puis : « Ash m'a parlé d'un film... Fahrenheit 451 ? Tu l'as ? Sinon je suis ouverte à toute proposition. Et ça me va de découvrir le monde moldu. » C'était après tout l'un des objectifs annoncés de cette visite - ça et la notion d'échapper pour deux jours à l'ambiance pesante du manoir. « Ah oui ce serait bien ! Il y a quoi à voir ? » se renseigna-t-elle, plus par principe que parce qu'une attraction lui était indispensable. Rien que le fait de pouvoir circuler librement lui allait très bien.

CODAGE PAR AMATIS





cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptyLun 31 Mai - 8:18

I'll never be a good example
« Oui, c’est prévu ! J’en suis très contente, surtout que Kate est au Japon, donc ça permet de garder le contact. » Même si elle aimait beaucoup Kate, elle essayait surtout de maintenir le lien entre la blonde et Itachi. Maintenant que la Serpentard s’était séparé de Joaquin le mal venu, Aoi avait bon espoir que la relation avec son frère avance un peu. Certes, le plus gros du problème venait d’Itachi qui refusait d’envisager d’être en couple. Il s’imaginait qu’il n’avait pas le droit d’être heureux, qu’il devait absolument s’occuper de ses sœurs... Aoi trouvait que c’était ridicule, Yukino et elle savaient se débrouiller et même en admettant qu’elles aient besoin de lui pour une raison x ou y, en quoi était ce incompatible avec une vie privée ? Sans être une grande romantique, elle était une fervente supportrice de Kate parce qu’elle était celle qui avait à priori plus de chance de séduire le jeune homme. Ou de le décoincer ? Quoi qu’il en soit, la tablette servait surtout à garder le contact avec la jeune fille, le réseau social commençant tout juste sa vie et ayant encore peu de membres qu’Aoi connaissait en dehors des membres de Magic Mix.

« De toute façon, on n’a pas le droit de fumer à l’intérieur. » Théoriquement elles n’avaient pas le droit de fumer tout court et nul part mais Cassie savait bien qu’il y avait des règles sur lesquelles on pouvait jouer et d’autres non. « Hum... et bien, je suppose que oui ! » confirma-t-elle au sujet de l’échelle de ses priorités. En même temps, il lui paraissait évident que les gens étaient plus importants que des cigarettes, alors une amie en plus... Aoi n’était clairement pas assez accro à la nicotine pour transiger là dessus.

« Je n’ai jamais compris qu’ils te fassent autant chier pour une histoire de cheveux. Tu me diras, ça prouve bien qu’ils s’intéressent qu’aux apparences... » Aoi ne voulait pas spécialement enfoncer le clou mais il y avait de vrais incompréhensions de sa part. Même Itachi, très collé serré dans sa manière de penser, se fichait de ses coiffures et des couleurs qu’elle essayait. Les parents de Cassie avaient des priorités qu’elle trouvait vraiment bizarre... surtout que plus ils harcelaient Cassie, plus elle avait envie de se rebeller... heureusement qu’ils vendaient du chocolat plutôt que d’être militaires. Ils n’avalent aucun sens de la stratégie ! « Et tu ne peux pas les saboter leurs soirées ? Un peu de tabasco dans le punch ce genre de choses... » proposa-t-elle avec malice.

« Itachi trouve que le blond me vieillit trop mais sinon tout le monde aime bien je crois. » Non pas que l’approbation d’autrui soit un pré requis indispensable aux yeux d’Aoi avant de faire quoi que ce soit : elle avait pour habitude de ne faire que ce qu’elle voulait. Surtout concernant son corps, il était sa propriété et elle ne laissait personne lui dire quoi en faire ! « Ils l’auraient vite regretté. » ajouta la jeune fille avec bonne humeur, terminant sur « C’est sûr que ce look ne me ressemble pas, mais on ne plaisante pas avec la messe dans cette maison ! Comme c’est seulement deux heures par semaine, je fais des efforts. » Elle renâclait plus à l’époque où elle vivait toute l’année chez sa famille d’accueil. Désormais, elle y était moins souvent, cela rendait ces exceptions plus amusantes que pénibles.

Passant au sujet du programme de leur journée, Aoi réfléchit « On l’a peut être, je vais demander à mon frère. » Passant la tête dans le couloir, elle cria sans aucune gêne en direction de la pièce voisine « Hachi ! Est-ce que tu as Farenheit 451 en DVD ?! » Son frère lui répondit que oui et qu’il était dans la pochette. Aoi la prit, elle était assez épaisse, contenant l’intégralité des DVD du foyer privés de leurs boîtiers. Elle tourna les pages : « Trouvé ! Itachi adore ce genre de film. » Aoi était plus films de super héros mais bon, les goûts et les couleurs...

Quant à leur promenade future dans Galway, elle réfléchit et dit « Hum... rien d’extraordinaire pour tout dire, dans le centre ville, il y a pas mal de boutiques moldus sympas pour traîner. On pourrait aller essayer des fringues ? »

732

2981 12289 0



    Aoi Summers
    Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous.

Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 221
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Jodie Comer


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptySam 3 Juil - 18:38

♛ I'll never be a good example
I got to do things my own way darlin'. Will you ever let me? Will you ever respect me? No. Do things my own way darlin'. You should just let me, why you will never let me grow ?

▼▲▼

Cassie observait Aoi avec un intérêt non dissimulé tandis que celle-ci lui parlait de sa tablette magique. D'autre part, quand bien même elle ne côtoyait pas Kate au jour le jour, elle visualisait tout à fait de qui il s'agissait, étant donné les liens unissant la blonde aux Summers (et puis, l'inimitié entre Kate et Karen était un fait bien connu à Poudlard, ce qui ne rendait la jeune fille que davantage recommandable aux yeux de Cassie : a minima, elle avait du bon sens).

Hochant la tête avec aisance au sujet de la cigarette, elle souffla un bref « Normal » avant de se réjouir avec une candeur tranchant nettement avec le sérieux ou la froideur que ses airs et tenues habituels pouvaient laisser anticiper de l'affection exprimée par Aoi à son égard. Et d'accord, ça demandait peut-être de lire légèrement entre les lignes initialement mais elle avait toujours été une fillette très perceptive. « Tu supposes ? » répéta-t-elle néanmoins, faussement scandalisée.

« Exactement. Tout ce qui compte c'est ce que que leurs petits amis Sang Pur vont penser. Ils devraient juste me laisser sécher mais non, ça non plus ça n'est plus acceptable apparemment. » Elle secoua la tête, exaspérée. Elle était en âge d'être présentée et présente à ces soirées de malheur, où il était nécessaire qu'elle incarne dignement tout ce que signifie être une Fawley (et non, ses cheveux bicolores n'avaient rien de dignes apparemment). La suggestion d'Aoi la fit cependant réfléchir. Elle porta la main à son menton. « Intéressant, intéressant. » Elle acquiesça. « C'est pas une mauvaise idée, mais il faudrait que je m'arrange pour que ça soit intraçable. S'il y a un pépin ils vont direct me soupçonner, ce n'est pas comme si les autres étaient réputés pour leurs frasques. » Comprendre que les jeunes de son âge étaient plutôt dociles, eux - au grand désespoir d'Isla et William, incidemment. « Il ne faudrait pas non plus que ça retombe sur les elfes. » ajouta-t-elle en fronçant les sourcils.

Étudiant ensuite la tenue très rangée d'Aoi, Cassie sourit face aux explications de son amie. « Tu es décidément une personne pleine de surprises. Je n'y suis jamais allée, moi. » admit-elle, tout en se demandant comment elle le vivrait. Si elle devait s'habiller comme Aoi pour y assister, c'était déjà assez mal parti...

Cassie ne savait de Farenheit 451 que ce qu'Ash lui en avait dit - donc finalement, pas grand-chose et moi non plus. Cela dit, ça avait l'air d'avoir plu au Poufsouffle, et elle ne voulait pas non plus qu'Aoi la prenne pour une ignorante totale. Rattraper des années de pop culture en accéléré n'avait rien d'évident, mais elle jugeait se défendre honorablement. Il y avait des Sang Pur qui étaient bien, bien pires qu'elle quand il était question des technologies ou des traditions moldues coucou Jensen ! « Cool ! Ash m'a juste parlé d'une histoire de pompier... J'espère que c'est chouette. » Elle ne savait pas si le fait que le film corresponde davantage aux goûts d'Itachi qu'à ceux d'Aoi était un bon signe. Elle supposait que l'avenir le leur dirait ?

« Grave, il faut que je compense pour les crimes de style que mes parents vont me faire vivre ! » acquiesça-t-elle finalement concernant le programme pour Galway, ravie à l'idée de pouvoir essayer librement les vêtements qui lui plairaient. Elle ne s'en privait habituellement pas dès qu'elle pouvait échapper aux yeux de faucon d'Isla, mais cet été, ses parents semblaient bien décidés à serrer la vis.

CODAGE PAR AMATIS





cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptyVen 16 Juil - 11:43

I'll never be a good example
« Eh ! Une supposition c’est déjà pas mal quand on me connaît ! » Aoi était une fille faussement démonstrative : parce qu’elle faisait du bruit et qu’on la remarquait directement dans une pièce, on pensait qu’elle montrait facilement ses sentiments alors que pas du tout. Elle se montrait assez secrète concernant ce qu’elle ressentait, en partie parce qu’elle avait une certaine méfiance vis à vis des étrangers à son cercle. À ce titre, elle n’avait que peu d’amis et, dans le lot, Kate et Karen étaient avant tout celles de son frère avant d’être les siennes. Non que cela manque à la vipère : elle n’avait pas besoin d’avoir un vaste entourage pour vivre, mieux encore, tant qu’elle avait Itachi et Yukino, elle n’avait aucun doute quant à son avenir.

« Peut-être qu’ils essaient de te marier ? J’ai entendu Eurydice en parler au sujet de sa sœur aînée. Ma pauvre… je sais pas qui ils vont te mettre dans les pattes, mais je suis déjà à peu près sûre que ce sera pas ton type d’homme. » Aoi n’était pas certaine de savoir quel était le type exact de son amie, celle-ci n’ayant guère de relations avec le sexe opposé contrairement à elle mais il n’était pas difficile de deviner que ce ne serait pas un petit bourge coincé du genre de ceux qu’elle lui décrivait dans ses nombreux récits de soirées ennuyeuses à mourir. « Ou alors tu assumes, quitte à te faire punir. Moi c’est ce que je ferai : réfléchis, une fois partie d’ici, par quoi ils te tiennent pour le reste des vacances ? Est-ce que tu as quelque chose à perdre ? Surtout que te voir provoquer un scandale, c’est typiquement ce qu’ils ne veulent pas que tu fasses. » Aoi faisait souvent des mauvais coups, mais elle avait rarement peur des conséquences. Elle maintenait une certaine rigueur dans les domaines vérifiés par le Ministère pour sa bourse – les notes et l’assiduité principalement -, mais était beaucoup plus libre quand il s’agissait de faire des blagues. L’assistante sociale ne voyait pas forcément d’un très bon œil que sa protégée soit collée de temps en temps (parce que, parfois, elle ne se faisait pas prendre!), mais ça n’entrait pas en ligne de compte. Il fallait bien compenser le sérieux excessif d’Itachi !

« Je ne crois pas vraiment à toutes ces fadaises mais ça a des côtés reposants, un peu comme de la méditation. » expliqua-t-elle au sujet de la messe. « Et puis, sans mauvais esprit aucun, j’ai toujours pensé que pour élever trois enfants comme nous, il fallait avoir un minimum la foi. » Pas qu’ils soient particulièrement difficiles – tous les trois se montraient plutôt respectueux de leurs tuteurs -, mais déjà ils étaient une fratrie entière ce qui demandait de la place et des aménagements, et puis il y avait leur passé. S’occuper d’eux, c’était se confronter à ce que l’humanité avait de pire. Tout le monde n’était pas capable de le supporter.

« C’est une dystopie il me semble, sur un monde où lire est interdit donc les livres sont brûlés. » expliqua Aoi en regardant la description du film sur internet. « Je suppose que les pompiers c’est à cause des feu de bouquins ? » suggéra-t-elle en tendant le téléphone à son amie (téléphone commun à sa sœur et elle, imaginez les batailles ! Et pendant ce temps, Itachi n’avait rien, lui).

« Parfait ! Nous avons donc une ébauche de planning ! On commence le film ? » interrogea-t-elle avec un sourire, son doigt déjà près de la télévision pour l’allumer.
2981 12289 0



    Aoi Summers
    Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous.

Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 221
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Jodie Comer


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptySam 17 Juil - 23:51

♛ I'll never be a good example
I got to do things my own way darlin'. Will you ever let me? Will you ever respect me? No. Do things my own way darlin'. You should just let me, why you will never let me grow ?

▼▲▼

Faisant mine de réfléchir, Cassie finit par hausser les épaules : « Pas faux. » Aoi avait l'air démonstrative mais était plus inaccessible qu'on ne pouvait le penser. A l'inverse, Cassie se donnait des airs de porte de prison qui ne tenaient guère dès lors qu'on lui adressait la parole de manière un minimum cordiale. Elle s'attachait facilement, c'était seulement qu'elle s'y était déjà brûlé les ailes par le passé. Cece ne lui avait jamais rendu l'affection qu'elle lui portait, alors il fallait bien la trouver autre part.

Elle frissonna. « Pour l'instant ils ont déjà à faire avec Cece, je ne pense pas qu'ils aient eu le temps de trop pousser les recherches pour moi. Mais Isla dit toujours qu'il n'est "jamais trop tôt". Se comporter de manière décente aujourd'hui, pour trouver un conservateur coincé avec lequel se marier demain. » Elle feignait le sarcasme mais elle savait qu'elle n'était pas si loin de la vérité. Le truc, c'était qu'elle ne comptait pas rester assez longtemps pour être exposée à ces délires. Il lui fallait un plan solide, elle le savait à présent, mais elle était loin d'être bête. Elle était même brillante, du haut de ses quatorze ans. Contrairement à Cece, elle ne comptait pas attendre bien sagement qu'on la marie à un parfait inconnu. « On est un peu dans le même bateau avec Eurydice, malheureusement... » reconnut-elle en songeant à son amie, si docile comparée à elle. Du moins, à elle récemment. Fut un temps où elle était une enfant aussi respectable qu'Eurydice. Plus jamais.

Vivement intéressée, elle médita quelques instants sur la suggestion d'Aoi. Son amie avait raison : maintenant qu'elle avait pu venir chez les Summers et qu'elle avait déjà capitulé concernant ses cheveux, que restait-il réellement à Isla et William ? Ils ne pouvaient même pas l'empêcher de retourner à Poudlard : ça serait le pire des scandales ("Qu'est-ce qui peut bien clocher à ce point chez la petite Fawley, pour que William décide de la retirer de Poudlard ?" Ce n'était pas comme si Cecilia et elle avaient été éduquées à la maison depuis le début. Ce serait juste louche.) « J'aime ta façon de penser. » Provoquer un peu de remue-ménage pour se venger des chantages : ne serait-ce pas là la plus satisfaisante des décisions ? Elle avait laissé Isla et William reprendre le dessus : c'était une erreur. « Tu sais quoi ? J'ai presque hâte maintenant. Ils vont regretter de m'avoir forcée à venir... » Peut-être même qu'à l'avenir, ils la laisseraient enfin en paix, qui sait ? Mais il ne fallait pas trop rêver non plus.

Elle acquiesça avec une curiosité non dissimulée concernant la messe, à la fois intéressée et un peu déconnectée car elle avait du mal à se projeter. « Franchement ça va, ce n'est pas comme si vous étiez turbulents. Imagine devoir élever les Kostas... » nota-t-elle d'un air entendu, mais pas critique. Pour être tout à fait sincère, elle les enviait : leur spontanéité, le volume sonore atteint dès qu'ils étaient tous dans la même pièce... On voyait bien qu'ils n'avaient pas grandi dans l'austérité et la calme anormal du manoir des Fawley.

La perspective d'un monde où lire était interdit ne réjouissait d'ailleurs guère Cassie. Les livres avaient été de fidèles compagnons au cours de son enfance, lorsque Cece la rejetait et que la présence de ses parents était irrégulière. Les livres étaient fiables, intéressants, éducatifs. Un monde sans livres était un monde déprimant : un monde dont elle ne voulait pas. « Quelle horreur... » Le mot "barbarie" lui traversa l'esprit, mais pour se prémunir de l'usage d'un terme trop pompeux fortement susceptible de lui attirer les moqueries d'Aoi, elle poursuivit différemment : « C'est criminel de brûler des livres. Ils ne méritent pas ça. » Remarque qui n'était pas beaucoup plus à même de sauver sa street cred.

« Vu comme ça, ça paraît plutôt cohérent. » convînt-elle au sujet des pompiers, en attrapant le téléphone tendu par Aoi. Elle n'était pas une experte des technologies moldues, mais au contact de son amie, elle avait au moins quelques bases (ce qui était déjà plus que ne pouvait en dire McGowan !) S'installant confortablement, Cassie hocha ensuite la tête : « Oui vas-y ! » Elle tendit le téléphone alors qu'Aoi revenait vers elle, prête à se plonger dans le film.

CODAGE PAR AMATIS





cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptyLun 9 Aoû - 0:31

I'll never be a good example
« Ouais, t’es encore un peu jeune pour être mariée. Même en admettant qu’ils s’y prennent très tôt, tu dois minimum avoir seize ans et ton futur époux dix-huit… y’a sœur par contre… ça en est où ? Ça se profile ? » interrogea-t-elle autant par une forme de curiosité un peu malsaine de qui n’est pas concerné (mais c’était de bonne guerre, elle faisait souvent les frais de celle des autres à son sujet pour tout ce qui avait trait à son ancienne vie d’esclave). « Après c’est sûr que pour toi, leurs projets pourra se réaliser que s’il y a des volontaires. » Et si tous les sang pur étaient comme la grande majorité de ceux qu’elle connaissait à Serpentard, il était clair qu’ils ne fantasmaient pas sur une fille aussi rebelle que Cassie. Gratuitement rebelle en plus, car Aoi n’était pas certaine que son amie fasse tout ça par goût, il lui semblait plutôt que l’idée sous jacente soit de lutter contre les idées malsaines de ses parents et qu’ils ne comprennent que les coups d’éclats.

« Et elle n’a pas forcément l’air de le vivre mieux que toi. » remarqua Aoi qui, même sans être proche de la Serdaigle, avait bien vu qu’elle ne respirait pas la joie de vivre quand elle parlait des plans de sa mère pour Esther. Heureusement, cette dernière ne semblait pas faire comme Cece et se laisser marier sans rien dire. Aoi trouvait que les réactions de chacune étaient globalement rassurantes : sans être gagné pour autant, le combat pour la liberté de choix avait de belles jeunes pousses dans ses rangs ! Et à côté tu as Karen ou Lucas, beaucoup moins modernes !

« Je sais, je sais… » Aoi jouait les fausses modestes, regard baissé et main sur le cœur. Elle n’était jamais la dernière quand il fallait organiser un mauvais coup. JAMAIS ! Y compris quand elle ne pouvait pas participer activement à sa réalisation. « Voilà, c’est le bon état d’esprit : la meilleure des défenses c’est l’attaque. » Surtout quand il n’y avait rien à perdre : qu’allaient faire les parents de Cassie exactement ? Ils l’avaient déjà punie de tout en un sens ! Tant qu’à avoir un été pourri, autant le vivre avec style !

« Ce n’est pas dans ce sens là que je le disais… nous sommes très gerables tous les trois, surtout Itachi. Seulement… être confronté à notre histoire et continuer à croire en Dieu, c’est savoir pardonner le pire chez l’être humain. » Elle haussa les épaules avec une pointe de défaitisme : elle-même n’était pas sure d’être capable de croire en un être suprême qui permettrait des drames comme ceux que son frère, sa sœur et elle avaient connus.

« Criminel ? Carrément ? Franchement moi si j’avais froid et qu’il n’y avait que ça comme combustible, je les ferai cramer direct. On n’avait pas de livres quand j’étais petite et ça ne me traumatisait pas. » Aoi n’avait eu aucun mal à apprendre à lire contrairement à Itachi mais elle n’avait pas développé non plus le même attachement que lui à l’objet livre. Ce que son frère voyait comme un accès à la connaissance précieux, elle ne le voyait que comme un outil vaguement pratique. Moins que la tablette, plus qu’un annuaire.

Concernant le film, elles seraient vite fixées puisque Aoi le démarra aussitôt, allant s’asseoir à côté de la lionne pour le regarder. Quand il fut fini, elle appuya sur pause : « Alors, t’as trouvé ça comment ? J’ai bien aimé l’histoire donc le livre doit être top, mais la photographie du film a mal vieilli je trouve… En même temps, il est de 1966. » dit-elle en revenant sur la page wikipédia pour vérifier la date.

632
2981 12289 0



    Aoi Summers
    Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous.

Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 221
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Jodie Comer


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptyLun 9 Aoû - 20:17

♛ I'll never be a good example
I got to do things my own way darlin'. Will you ever let me? Will you ever respect me? No. Do things my own way darlin'. You should just let me, why you will never let me grow ?

▼▲▼

Cassie perdit de sa superbe - et surtout, de son air sarcastique - quand Aoi la questionna au sujet de Cece. Parler de sa sœur et de ses choix de vie douteux la déprimait. Et surtout, comment leurs chemins avaient-ils pu diverger à ce point ? Éternelle optimiste, Cassie ne désespérait pas de voir sa sœur retrouver la raison un beau jour - elle lui avait balancé suffisamment de miettes d'affection ou d'espoir au cours des années pour lui donner l'impression que tout n'était pas perdu. Mais la question demeurait : quand est-ce que Cece se rebellerait-elle (enfin) à son tour ? « Un type péteux de Durmstrang doit venir la voir pendant l'été, elle m'a montré sa photo l'autre jour comme si c'était une bonne nouvelle. Je te jure, parfois je me demande si elle n'est pas sous Imperium. » déclara-t-elle, la voix teintée de dégoût. Sa sœur ne s'était pas résignée à son sort, elle l'accueillait à bras ouverts, du point de vue (peu objectif) de Cassie, et c'était ce qui rendait le tout aussi intolérable. Au moins la sœur d'Eurydice avait-elle le mérite de refuser.

Elle adressa un sourire faussement innocent à son amie. « Tu veux dire que personne n'aurait envie de m'épouser moi ? » reformula-t-elle, battant des cils dans une belle imitation des poses affectées et horriblement factices de certaines filles de sa connaissance. « De toute façon, je ne compte pas rester à attendre qu'ils me trouvent quelqu'un : je serai partie bien avant ça. » ajouta-t-elle, une lueur déterminée brillant dans ses yeux.

Quant à Eurydice, Cassie était bien consciente que son amie d'enfance était dans une situation épineuse elle aussi. Elle aurait juste aimé qu'elle puisse la rejoindre dans sa rébellion ouverte, histoire d'y donner un peu plus de poids. Et puis, il fallait admette que ça aurait rendu les soirées mondaines un peu plus divertissantes. Être la déception familiale seule et s'attirer les regards effarés des Sang-Pur coincés était drôle, mais finissait par devenir quelque peu répétitif. Seulement, Aoi ne tarda pas à proposer une option tout aussi intéressante à la Gryffondor. Alors certes, Eurydice ne serait pas dans le coup - a priori -, en revanche, Cassie pouvait tout à fait rendre la monnaie de leur pièce à ses parents. « Quelle stratège ! Je te raconterai comment ça se passe. Si on ne me coupe pas toutes les communications. » nota-t-elle après un instant de réflexion. Mais là encore, ça valait le coup, non ? Elle avait l'habitude de la solitude, même si elle ne l'appréciait pas. Se venger de ses parents valait bien d'être privée de lettres pendant quelques semaines.

Cassie avait toujours pris le parti d'écouter les histoires d'Aoi sur son passé avec attention, sans pour autant se permettre d'y ajouter son grain de sel au-delà de récriminations prononcées à l'encontre des personnes qui les avaient enlevés, elle et sa fratrie. Elle savait qu'elle ne pouvait pas saisir, pas vraiment. « Ah oui, je ne l'avais pas compris comme ça. C'est vrai... Je ne sais pas comment ils font. Ce qui vous est arrivé est tellement injustifiable. Mais j'imagine que pour y croire, tu es obligé de te convaincre qu'il y a une raison à tout, qu'on ne voit pas l'ensemble du tableau, ce genre de chose, non ? » suggéra-t-elle sans conviction, car même en le disant, elle n'arrivait pas à se projeter. Mais elle n'avait pas grandi dans la religion ou même en y étant exposée. Elle supposait que ça n'aidait pas à comprendre.

« Oui bon, tout dépend du contexte effectivement ! » accorda-t-elle raisonnablement sur le sujet autodafé, même si hors conditions de survie, elle persistait à croire que des livres ne méritaient pas un tel sort. Ils étaient innocents et sans défense !

Les deux filles finirent par se faire silencieuses le temps de regarder le film conseillé par Ash. Fascinée, Cassie observait l'écran avec la concentration dont elle avait pu faire preuve en classe en première année. Quand les crédits de fin commencèrent à défiler, elle tourna un regard pensif vers Aoi. « Hmm, je t'avoue que je n'ai pas beaucoup d'éléments de comparaison pour la partie visuelle mais ça se sentait que ça n'était pas tout récent en effet, même au niveau des looks. Tu connaissais les acteurs ? » interrogea-t-elle avec curiosité, avant de poursuivre : « En tout cas j'ai bien aimé l'histoire moi aussi ! Je pense que je lirai peut-être le livre. » conclut-elle en souriant. Au moins Ash lui avait-il fait une bonne recommandation. Elle sentait bien qu'il était digne de confiance, ce garçon. « Hé j'y pense, tu ne m'avais pas promis du pop corn ? » réalisa-t-elle soudain, pointant le doigt dans la direction générale de son amie. « Est-ce qu'on peut en faire maintenant ? » Il n'était jamais trop tard pour du pop corn, si ? Et elle voulait voir comment on le préparait "à la moldue" !

CODAGE PAR AMATIS


[ Terminé pour Cassie ]
[ 936 ]




cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Maison James] Maison de Torture! [PV Amber]
» Galway Team [PV]
» - | Good News ! ? | - [PV]
» All Good Things Come To An End
» Birth day, good day (PV)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Irlande-
Sauter vers: