Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -47%
Mini Crêpière Wok Grill – 3 en 1 ...
Voir le deal
42 €

Partagez
 

 [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 68
Âge : 14 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptySam 8 Mai - 17:57

I'll never be a good example
Aoi avait teint ses cheveux en blonds au début de l’été. Elle n’en était pas à ses premières expériences capillaires, en réalité elle n’était redevenue brune que parce qu’elle avait trouvé qu’il n’était pas très respectueux d’arborer des couleurs flashy alors que Viska était séquestrée quelque part, elle était donc repassée à ce moment là à son noir corbeau naturel et l’avait gardé ensuite, même une fois l’humeur à Serpentard redevenue plus calme, parce qu’elle avait eu la flemme de changer encore une fois d’une part et parce que ça reposait un peu les cheveux d’autre part.

Elle était donc en train de se coiffer, admirant la tresse qu’elle venait de se faire et essayant d’imaginer ce que son amie Cassie penserait de ce look très sage, quand la sonnette retentit fort à propos. « Ce doit être Cassie ! » verbalisa la Serpentard à l’intention de sa jeune sœur, étalée sur son lit avec un magazine, qui leva le nez vers elle une seconde avant de se replonger dans sa lecture avec un air indifférent que tout le monde en dehors d’Aoi aurait trouvé offensant.

La jeune fille descendit les marches qui conduisaient au rez-de-chaussée et à l’entrée de la maison. Randall avait déjà ouvert la porte. Aoi prit bien garde d’avancer lentement et avec grâce, juste au cas où l’un des parents de son amie serait son accompagnateur. Pour l’occasion, elle avait même passé une de ses robes du dimanche, avec col montant et petite dentelle. Elle n’avait jamais été aussi éloignée de l’image qu’elle montrait d’elle à Poudlard… mais mieux valait deux précautions qu’une seule. « Bonjour ! Bienvenue chez nous ! » dit-elle une fois son amie entrée dans la maison. « Je suis tellement contente que notre petit plan ait fonctionné, et pour cela on peut remercier ce cher Randall, père d’accueil exceptionnel. Tu as assuré comme un chef pour convaincre les parents de Cassie, Randall, merci beaucoup ! » dit-elle à l’homme en question avec un large sourire. Celui-ci y répondit avec la même bonhommie. « Je t’en prie Aoi, mais n’oublie pas notre marché. » Il lui fit un clin d’oeil et les laissa seules. Aoi lui avait promis de ne pas toucher à une cigarette de tout l'été en échange de son aide, promesse d'autant plus simple à faire que tout son argent était passé dans l'achat d'une tablette magique. « Viens, je vais te montrer ma chambre ! Yukino squattait le lit quand je suis descendue mais vu qu’elle était en pleine lecture, je pense qu’elle a dû changer de pièce pour aller enquiquiner Itachi dans le salon. Il m’a prêté la télé et j’ai aussi eu le droit de prendre le lecteur DVD. On n’a plus qu’à choisir les films qu’on veut voir et à nous faire cuire du pop corn. » Et il allait de soi qu’il faudrait qu’elles fassent une photo ensemble pour son Magic Insta, mais chaque chose en son temps : elles avaient deux jours presque entier pour cocher toutes les cases de ce qu’elles avaient prévu.
2981 12289 0



    Aoi ¤ Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous.

Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 84
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptyMar 11 Mai - 22:41

♛ I'll never be a good example
I got to do things my own way darlin'. Will you ever let me? Will you ever respect me? No. Do things my own way darlin'. You should just let me, why you will never let me grow ?

▼▲▼

Pouvoir se rendre chez Aoi au cours de l'été était rapidement devenu l'échappatoire rêvée, quand bien même elle ne serait que de courte durée. A peine avait-elle mis le pied sur le quai 9 3/4 et repéré Isla et William détournant brièvement les yeux de Cece pour l'apercevoir elle qu'elle savait que ses vacances allaient mal commencer. Il faut dire qu'elle n'avait rien fait pour adoucir le retour : le look grunge et profondément moldu, les cheveux toujours teints, l'eyeliner soulignant son regard, tout venait annoncer que sa petite rébellion de janvier n'était pas passée, et qu'elle ne comptait pas se plier aux exigences parentales de sitôt. Que les rumeurs de ses multiples retenues soient remontées jusqu'à eux n'avait rien fait pour arranger son cas.

Elle avait anticipé discours moralisateurs et interminables réprimandes pour la faire fléchir, mais il s'avérait que William et Isla étaient plus affairés qu'ils ne l'avaient jamais été. Par la nécessité de sécuriser un bon parti pour Cece, d'abord, et par leurs activités annexes, d'autre part, dont Cassie soupçonnait de plus en plus qu'elles avaient fort à faire avec Magicis Sacra, quand bien même on ne laissait plus rien fuiter en sa présence. Elle était punie bien sûr, et elle avait brièvement espéré que ladite punition engloberait une restriction sur sa présence aux soirées mondaines qui ponctuaient tout l'été de ses parents et auxquelles elle ne pouvait décemment pas se présenter en bas résilles et short en jean. La solution trouvée par Isla avait été plus pernicieuse : le recours au chantage, pur et simple. Elle était autorisée à se rendre où bon lui semblait - tant qu'il s'agissait de lieux préalablement validés par les autorités parentales - et faire ce qu'elle souhaitait de ses journées tant qu'elle 1. faisait grâce de sa présence aux soirées honnies - sans s'illustrer par la moindre frasque et se montrait docile tel le gentil petit mouton qu'était devenu sa sœur - soirées incluant l'infâme bal organisé chaque année par les Fawley et tout droit sponsorisé par la fabrique de Chocogrenouilles et 2. - c'était là qu'elle sévèrement avait déchanté - revenait à son brun naturel. "Que tu le veuilles ou non Cassandra, je vais faire disparaître cette horrible teinture, je te le garantis. La seule chose qu'il te reste à décider, c'est si tu préfères que cela se passe de gré - avec des concessions non négligeables, dois-je souligner - ou de force." avaient été les mots prononcés dès qu'ils avaient mis les pieds dans le manoir, ponctués d'un reniflement caustique de Cece. Céder, ou voir son apparence changée de force par sa mère, avec la perspective d'être gardée cloîtrée dans sa chambre pour le reste de l'été.

Évidemment, elle avait fui. Le bal du Ministère se trouvait être le lendemain. Elle était plus furieuse qu'elle ne l'avait jamais été contre ses parents, et ne comptait pas tolérer le chantage odieux d'individus se plaisant à pactiser avec des organisations nauséabondes réputées pour kidnapper et torturer des enfants. Quand sa mère était venue la chercher le lendemain pour lui parler de sa tenue pour la soirée, elle n'était plus là. Le problème quand on était une sorcière de quatorze ans ne pouvant pas utiliser ses pouvoirs et qu'on vivait au fin fond du Yorkshire, c'était qu'on ne pouvait pas aller bien loin sans argent moldu, or Cassie n'en avait pas. Elle était sortie sur un coup de tête, mais n'avait pas planifié son coup. En revanche, elle était suffisamment têtue pour ne pas vouloir rentrer la queue entre les jambes, et à devoir s'excuser de son comportement. Elle était restée cachée dans un coin reculé de l'immense propriété, armée de vivres - tous sauf des Chocogrenouilles - et de livres, et avait tenu jusqu'à ce qu'on ne la localise. Vêtements boueux et cheveux ornés de feuillages, on ne l'avait pas traînée jusqu'au bal dans ces conditions-là.

Seulement, elle avait dû finir par céder. Son aventure ne lui avait fait que réaliser à quel point elle n'était pas - encore - prête pour le véritable exode. Presque tout dans sa vie dépendait de ses parents : elle avait beau rejeter son éducation en bloc, elle y était intimement liée et dépendante. Elle n'avait d'autre choix que de faire profil bas au moins temporairement, au moins le temps des vacances. Taire sa hargne pour obtenir ce qu'elle voulait - pouvoir fuir le manoir, pouvoir voir Aoi, échapper à un été entier enfermée dans sa chambre, ses revendications sauves mais avec pour seule attestation de sa lutte du maquillage planqué sous une latte de parquet.

Ses parents étaient absents : c'est leur elfe de maison, Kali, qui l'emmena à Galway. Celle-ci disparut dans un "pop" sonore, avant que Cassie ne sonne à la porte. Elle avait accepté l'oppression capillaire, mais pas vestimentaire. Cela dit, elle avait tout de même fait un effort pour ne pas alarmer la famille d'accueil d'Aoi. Avoir de mauvaises fréquentations - quand bien même elle était loin d'être une grande délinquante - ne jouerait pas en la faveur de son amie.

Cheveux blonds, col montant et dentelle : Cassie pencha la tête, sourcil haussé, mais se garda de dire quoi que ce soit puisqu'elles n'étaient pas seules. « Hello ! » répondit-elle en levant brièvement la main puis en la laissant retomber, se sentant vaguement maladroite dans son geste. « Merci beaucoup, je pense que ça a fait la différence. » acquiesça-t-elle avec sincérité, car malgré son contrat officieux, ses parents s'entêtaient à exiger des références - et des contacts "au cas où" -, comme si elle comptait rejoindre la Ligue Officielle des Pro Moldus qui Détestent Les Sang-Pur en catimini.

« Marché ? » répéta-t-elle, sa curiosité animée par la perspective que leurs étés suivaient peut-être des trajectoires similaires. Mais après tout, Aoi l'avait déjà prévenue qu'elle possédait des cols Claudine. Peut-être se devait-elle d'être moins choquée. « Pas un mot sur mes cheveux. » avertit-elle d'un air sombre avant qu'Aoi ne l'invite à monter. « Par contre les tiens en jettent, t'as fait ça quand ? » interrogea-t-elle avec envie, portant la main à ses propres mèches ayant retrouvé la même teinte que celles de sa sœur aînée. « Cool, si tu savais comme je suis contente d'être là ! » Loin de l'atmosphère étouffante qui régnait chez les Fawley, des silences réprobateurs de Cece, des chantages à deux Mornilles et de la vague notion que sa famille serait un jour affiliée de près ou de loin à une organisation maléfique de plus. « Tu as des suggestions de films ? » continua-t-elle tout en observant son environnement, et impatiente de se débarrasser de son petit sac contenant ses affaires.

CODAGE PAR AMATIS





cassandra; — Load up on guns, bring your friends. It's fun to lose and to pretend. She's over-bored and self-assured. Oh no, I know a dirty word. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 68
Âge : 14 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptyVen 14 Mai - 11:24

I'll never be a good example « Personne ne peut rien refuser à ce bon Randall. » Le sorcier rit et tapota la tête de sa pupille qui attrapa son bras pour le repousser car il allait décoiffer sa tresse si savamment exécutée quelques minutes plus tôt. « Ne pousse pas trop le bouchon Aoi, j’ai seulement profité de ma bonne réputation au Ministère. » La Serpentard hocha la tête avec un sourire complice envers le père de sa famille d’accueil qui, bien que très bigot, était aussi très compréhensif. Il ne transigeait pas sur certaines règles dans sa maison et il traînait les trois orphelins à l’église tous les dimanches des vacances, mais il savait aussi qu’avec des adolescents, il fallait savoir lâcher un peu de leste. Surtout ceux ayant vécu des choses aussi dures que la fratrie d’Aoi. Cette dernière, au demeurant, se comportait généralement parfaitement bien quand elle était en Irlande. Sa rebelle attitude avait comme stricte limite tout ce qui risquait de la séparer de Yukino et Itachi. Le Ministère et sa famille d’accueil ne devaient jamais avoir rien à lui reprocher de trop grave… et comme ils n’abusaient pas de ce pouvoir qu’ils avaient sur elle, l’ambiance restait sereine. On pouvait voir qu’Aoi était à l’aise avec le père de sa famille d’accueil.

Lorsqu’il fut parti, Aoi explicita sa part du contrat : « J’ai promis de ne pas fumer de tout l’été. Vu que j’ai dépensé toutes mes économies pour m’acheter une tablette magique, ça ne m’a pas paru un très gros sacrifice, surtout que j’évite déjà de trop fumer quand je suis ici. Ce n’est pas comme à Poudlard, tu vois ? » Elle ne se sentait aucunement redevable envers les professeurs et le règlement de Poudlard, elle n’avait donc aucun scrupule à frôler avec les limites de ce qu’elle pouvait ou non y faire. Dans la maison de Randall, c’était différent. Ils avaient pris à charge trois enfants qu’ils ne connaissaient pas, ils s’étaient occupés d’eux, les avaient soignés, éduqués, habillés, nourris… même si le Ministère leur donnait une pension pour ça, ses parents d’accueil étaient gentils avec eux, depuis le début, alors elle prenait moins de plaisir à enfreindre leurs règles. Surtout que jusqu’à récemment, ils s’occupaient de Yukino en leur absence à Itachi et elle.

« Hum… ils t’ont obligée ? » commenta-t-elle au sujet des cheveux de son amie. Sa couleur naturelle lui allait bien, encore que cela lui durcissait peut-être un peu les traits, mais c’était tout un symbole que de ressembler de nouveau à sa grande sœur. « Pas depuis très longtemps, j’ai fait ça au début des vacances, un peu après avoir acheté la tablette. Je me suis dit que ça rendrait mes photos encore plus cool. » Elle sourit et tourna devant Cassie dans sa petite robe de fille sage. « Je me suis déguisée avec mes habits du dimanche au cas où tes parents viendraient. Tu aimes ? On dirait quelqu’un d’autre, non ? » Aoi ne détestait pas ces vêtements, elle se trouvait tout à fait mignonne dedans, ils ne correspondaient juste pas à sa personnalité.

Elle conduisit Cassie jusqu’à son antre. Elle avait un temps partagé une pièce avec Yukino, mais quand elle était entrée à Poudlard, Randall lui avait aménagé sa propre chambre, la pièce était petite car c’était l’ancienne buanderie. Un lit une place était collé contre un mur, sur le bureau en face avait été branché la petite télévision d’Itachi, un écran plat pensé pour les logements étudiants, et le lecteur DVD était en-dessous. Itachi avait tout préparé avant l’arrivée de Cassie pour ne pas avoir à dérangé les filles. La malle d’Aoi était au bout du lit et contenait toutes ses affaires, sur sa table de chevet on ne voyait qu’un vieux téléphone portable moldu à l’écran abîmé, sa tablette magique, et du maquillage qu’elle avait utilisé pour se préparer. La pièce, dans des teintes crèmes, avait des rideaux roses pâles et presque aucune décoration en dehors du fanion de Serpentard et quelques photos collés au-dessus du bureau.

« Je suis contente que tu sois là aussi ! Je vois pas grand monde pendant les vacances ! » Il y avait pas mal de sorciers à Galway mais à part Madga qu’elle connaissait un peu car elle était la meilleure amie de Kate, on ne pouvait pas dire qu’elle en fréquente vraiment. Ses vacances étaient donc assez solitaires même si elle avait quand même Itachi et Yukino pour lui tenir compagnie. « Hum… pas vraiment… ça dépend de ce qui t’intéresse. On peut peut-être déjà exclure les films fantastiques, non ? Je veux dire… tant qu’à être là, autant découvrir un peu plus le monde moldu, non ? » Mais après, thriller, comédie, film policier… c’était laissé au choix de l’invitée. « On pourra aller se promener en ville demain aussi si tu veux. » Liberté, tel serait le mot d’ordre de ces deux jours !
2981 12289 0



    Aoi ¤ Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous.

Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 84
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 10


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptySam 15 Mai - 17:58

♛ I'll never be a good example
I got to do things my own way darlin'. Will you ever let me? Will you ever respect me? No. Do things my own way darlin'. You should just let me, why you will never let me grow ?

▼▲▼

Observant l'échange entre Aoi et son père adoptif, Cassie songea à quel point ses rapports avec ses propres parents étaient différents - et pourtant, elle avait eu une enfance nettement plus facile que celle de son amie. Ses parents l'aimaient sans doute, mais ils aimaient davantage leur réputation et leur place parmi les grandes familles de Sang-Pur, elle en était certaine, sinon n'auraient-ils pas recours au chantage pour la ramener dans ce qu'ils jugeaient être le droit chemin. D'autre part, ils ne chercheraient pas non plus à marier sa sœur alors qu'elle n'avait même pas dix-sept ans, et ce même si cette dernière semblait s'être résignée à ce destin (car pour quelle autre raison accepterait-elle pareil sort ?) Il était en tout cas heureux que Randall ait pu plaider en sa faveur auprès de William et d'Isla : son expérience de fuite avortée lui avait laissé un goût amer. Il devenait indispensable qu'elle trouve le moyen d'être indépendante financièrement de ses parents.

Cassie n'intervînt pas davantage dans la conversation au-delà de ses remerciements : elle préférait faire profil bas dès lors qu'elle était confrontée à des parents. Elle ne savait pas ce que Randall savait de sa réputation à Poudlard - pas grand-chose probablement, car pourquoi Aoi irait-elle la dénoncer ? - mais elle ne prendrait pas le risque d'être à défaut. En revanche, dès qu'elle fut seule avec Aoi, elle s'empressa de l'interroger sur le marché évoqué par son père adoptif.

« Ah oui la tablette ! Tu me la montres après ? Je ne sais pas encore si je vais en prendre une. » Elle n'avait pas non plus tâté le terrain auprès de William et d'Isla, puisqu'elle avait essentiellement passé son temps à les ignorer depuis qu'elle était rentrée (ce qui était facilité par leurs absences régulières), mais comme elle savait qu'Eurydice avait bon espoir de parvenir à en obtenir une, elle se disait que ça devrait être jouable pour elle aussi. William et Isla ne pouvaient pas être pires qu'Eustache et Eulalie Foster, si ? « Je ne te demande pas si je peux fumer, du coup. » déduisit-elle sans que sa voix n'exprime la déception. Elle défiait l'autorité parentale en fumant à leur insu au manoir, elle n'avait pas envie de se créer une mauvaise réputation chez les parents adoptifs des Summers pour rien - ce n'était pas comme si elle en avait vraiment besoin dans l'immédiat. « Attends du coup ça veut dire : clopes - » Elle plaça la main à l'horizontale, au niveau de son torse. «  Moi ? » Elle éleva sa main jusqu'à sa tête, son sourire s'élargissant. Avec ses cheveux ayant repris leur teinte naturelle et son maquillage relativement sobre pour une fois, elle retrouvait presque des airs de la fillette qu'elle avait été, un an plus tôt.

Elle grimaça cependant en les évoquant. « On verse dans le chantage maintenant chez les Fawley. C'était ça ou passer l'été enfermée dans ma chambre et subir une attaque surprise de ma mère pour les teindre, quoi qu'il arrive. » Elle secoua la tête, exaspérée. « Ils sont de pires en pires. Il faut que je me coltine toutes leurs soirées de vieux fachos en plus. » Autant dire que Cece ne lui était d'aucun soutien dans cette lutte, comme d'habitude. Elle s'enthousiasmait déjà de toutes les tenues qu'elle allait pouvoir exhiber.

Acquiesçant aux explications de son amie, elle répondit avec meilleure humeur : « J'aime beaucoup ! Ta famille en a pensé quoi ? » Elle détailla la tenue d'Aoi d'un air faussement critique, mimant admirablement l'attitude de sa mère. « Je vois ça ! Ils t'auraient peut-être échangée contre moi à ce stade. » Elle haussa les épaules. « Pas trop mon style, mais ça te va bien en soi. Je préfère quand même le look habituel. » reconnut-elle sans gêne, car elle savait qu'Aoi partageait davantage ses goûts en matière de mode que ceux d'Eurydice, par exemple.

Suivant Aoi, elle observa attentivement ce qui l'entourait, notant chaque chose qui lui en apprenait un peu plus sur la vie des Summers. Arrivée dans la chambre de son amie, elle détailla également celle-ci, se penchant sur la télévision avec curiosité, avant de ramener les yeux vers la brune-devenue-blonde : « Je ne vois pas grand-monde que je choisis de voir, moi. » retourna-t-elle en se laissant tomber sur le lit de la jeune fille. « Je trouve ça marrant les films fantastiques, il y a des choses totalement justes, et d'autres tellement à côté de la plaque... » songea-t-elle d'un air rêveur. Puis : « Ash m'a parlé d'un film... Fahrenheit 451 ? Tu l'as ? Sinon je suis ouverte à toute proposition. Et ça me va de découvrir le monde moldu. » C'était après tout l'un des objectifs annoncés de cette visite - ça et la notion d'échapper pour deux jours à l'ambiance pesante du manoir. « Ah oui ce serait bien ! Il y a quoi à voir ? » se renseigna-t-elle, plus par principe que parce qu'une attraction lui était indispensable. Rien que le fait de pouvoir circuler librement lui allait très bien.

CODAGE PAR AMATIS





cassandra; — Load up on guns, bring your friends. It's fun to lose and to pretend. She's over-bored and self-assured. Oh no, I know a dirty word. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 68
Âge : 14 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: Aucun


[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. EmptyLun 31 Mai - 8:18

I'll never be a good example
« Oui, c’est prévu ! J’en suis très contente, surtout que Kate est au Japon, donc ça permet de garder le contact. » Même si elle aimait beaucoup Kate, elle essayait surtout de maintenir le lien entre la blonde et Itachi. Maintenant que la Serpentard s’était séparé de Joaquin le mal venu, Aoi avait bon espoir que la relation avec son frère avance un peu. Certes, le plus gros du problème venait d’Itachi qui refusait d’envisager d’être en couple. Il s’imaginait qu’il n’avait pas le droit d’être heureux, qu’il devait absolument s’occuper de ses sœurs... Aoi trouvait que c’était ridicule, Yukino et elle savaient se débrouiller et même en admettant qu’elles aient besoin de lui pour une raison x ou y, en quoi était ce incompatible avec une vie privée ? Sans être une grande romantique, elle était une fervente supportrice de Kate parce qu’elle était celle qui avait à priori plus de chance de séduire le jeune homme. Ou de le décoincer ? Quoi qu’il en soit, la tablette servait surtout à garder le contact avec la jeune fille, le réseau social commençant tout juste sa vie et ayant encore peu de membres qu’Aoi connaissait en dehors des membres de Magic Mix.

« De toute façon, on n’a pas le droit de fumer à l’intérieur. » Théoriquement elles n’avaient pas le droit de fumer tout court et nul part mais Cassie savait bien qu’il y avait des règles sur lesquelles on pouvait jouer et d’autres non. « Hum... et bien, je suppose que oui ! » confirma-t-elle au sujet de l’échelle de ses priorités. En même temps, il lui paraissait évident que les gens étaient plus importants que des cigarettes, alors une amie en plus... Aoi n’était clairement pas assez accro à la nicotine pour transiger là dessus.

« Je n’ai jamais compris qu’ils te fassent autant chier pour une histoire de cheveux. Tu me diras, ça prouve bien qu’ils s’intéressent qu’aux apparences... » Aoi ne voulait pas spécialement enfoncer le clou mais il y avait de vrais incompréhensions de sa part. Même Itachi, très collé serré dans sa manière de penser, se fichait de ses coiffures et des couleurs qu’elle essayait. Les parents de Cassie avaient des priorités qu’elle trouvait vraiment bizarre... surtout que plus ils harcelaient Cassie, plus elle avait envie de se rebeller... heureusement qu’ils vendaient du chocolat plutôt que d’être militaires. Ils n’avalent aucun sens de la stratégie ! « Et tu ne peux pas les saboter leurs soirées ? Un peu de tabasco dans le punch ce genre de choses... » proposa-t-elle avec malice.

« Itachi trouve que le blond me vieillit trop mais sinon tout le monde aime bien je crois. » Non pas que l’approbation d’autrui soit un pré requis indispensable aux yeux d’Aoi avant de faire quoi que ce soit : elle avait pour habitude de ne faire que ce qu’elle voulait. Surtout concernant son corps, il était sa propriété et elle ne laissait personne lui dire quoi en faire ! « Ils l’auraient vite regretté. » ajouta la jeune fille avec bonne humeur, terminant sur « C’est sûr que ce look ne me ressemble pas, mais on ne plaisante pas avec la messe dans cette maison ! Comme c’est seulement deux heures par semaine, je fais des efforts. » Elle renâclait plus à l’époque où elle vivait toute l’année chez sa famille d’accueil. Désormais, elle y était moins souvent, cela rendait ces exceptions plus amusantes que pénibles.

Passant au sujet du programme de leur journée, Aoi réfléchit « On l’a peut être, je vais demander à mon frère. » Passant la tête dans le couloir, elle cria sans aucune gêne en direction de la pièce voisine « Hachi ! Est-ce que tu as Farenheit 451 en DVD ?! » Son frère lui répondit que oui et qu’il était dans la pochette. Aoi la prit, elle était assez épaisse, contenant l’intégralité des DVD du foyer privés de leurs boîtiers. Elle tourna les pages : « Trouvé ! Itachi adore ce genre de film. » Aoi était plus films de super héros mais bon, les goûts et les couleurs...

Quant à leur promenade future dans Galway, elle réfléchit et dit « Hum... rien d’extraordinaire pour tout dire, dans le centre ville, il y a pas mal de boutiques moldus sympas pour traîner. On pourrait aller essayer des fringues ? »

732

2981 12289 0



    Aoi ¤ Si nous brûlons, vous brûlerez avec nous.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty
Ξ Sujet: Re: [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.   [Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Maison O'Carroll - Galway] I'll never be a good example.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Discussion à la maison (pv: Aisuru) (Hentaï)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Irlande-
Sauter vers: