Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-42%
Le deal à ne pas rater :
Mi Home Smart4u Casque de vélo avec rétroéclairage LED
40 € 69 €
Voir le deal

Partagez
 

 Un livre et un thé ♦ Edward Murphy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 373
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Empty
Ξ Sujet: Un livre et un thé ♦ Edward Murphy   Un livre et un thé ♦ Edward Murphy EmptySam 8 Mai - 19:19


Un livre et un théEsther & EdwardLa veille avait pour ainsi dire été un enfer, et le matin même n'était pas mieux. C'était à peine le deuxième jour des vacances et jusqu'ici, tout n'avait été qu'une bataille. Esther avait dû batailler contre ses émotions pour ne pas craquer devant son frère, puis devant sa mère, et maintenant, elle devait batailler contre elle-même. Toutes les choses les plus importantes étaient dans ses valises et si, bien sûr, elle n'avait pas pu mettre toute sa chambre dans sa malle, elle avait cependant réussi à ne laisser que des choses pour lesquels elle ne reviendrait pas. C'était clairement pas que gaieté de cœur, mais elle avait vraiment besoin de s'éloigner de sa famille. En entrant dans la maison la veille, elle avait eu l'impression de ne plus pouvoir respirer normalement, avant de se rendre compte qu'elle retenait involontairement sa respiration.

Il était encore très tôt quand Esther quittait la maison avec sa valise. Erwin était le seul à savoir où elle allait rester et elle avait toute confiance en son frère pour garder son secret. Elle aurait probablement traversée une partie de la ville à pied, sachant que le matin était relativement calme, mais ses bagages aurait rendu la tâche ardue, alors elle s'enfonça dans une petite rue déserte et transplana directement sur le chemin de traverse, devant un enfant d'une dizaine d'années qui la regardait comme si elle était un fantôme. Elle lui lança un clin d'œil avant de s'éloigner avec ses affaires et de se poser a une terrasse et de commander un simple verre d'eau. Elle n'allait pas rester là longtemps de toute façon, alors inutile de prendre plus que ça. Regardant les passants, elle sortit son téléphone et envoya un message à Oscar, ainsi qu'un autre a Mary. Mary répondit quasiment instantanément, contrairement au blond. Bonjour Mary. Esther! J'espérais avoir de tes nouvelles! Pardonne-moi si je mets un peu de temps à répondre, je suis en plein service. Prends ton temps. Tu sais que envoyer des messages au boulot est pas génial comme éthique de travail? Ça devrait aller, le patron m'a à la bonne. Esther se mit à rire en lisant la réponse de la blonde. Le contraire m'aurait étonnée. La brune se leva de sa table et entra dans le café pour payer son verre après sa réponse. Elle eut à peine le temps de sortir du café que la blonde lui répond. Donc tu es au courant? Bien sûr, Oscar a vendu la mèche y a quelques jours déjà.

Arrivée devant l'auberge, elle attend la réponse de la blonde, qui ne tarde pas à venir. Tu devrais nous rendre visite pendant les vacances, qu'on puisse te montrer ce que ça donne. Oh, tu crois pas si bien dire... Avec ça, la brune entre dans l'auberge avec le plus de discrétion possible, mais la salle est plutôt calme et les personnes présentes ne semble trop pris par leurs propres affaires pour s'intéresser à elle. Tant mieux. Un nouveau message lui parvient et elle sourit en le lisant. Qu'est-ce que tu prépares? Esther regarde autour de la pièce avant de voir la blonde par la fenêtre du jardin de l'auberge et elle réprime un petit rire en cachant sa bouche avec sa main. Regarde par la fenêtre. La blonde relève la tête de son téléphone et quand elle se tourne vers la fenêtre, ses yeux devienne grand comme des soucoupes et il ne lui faut qu'une minute pour arriver pile en face de la jeune fille et de la prendre dans ses bras. Esther le tolère pendant quelques instants, trop occupée à rire ,alors que la blonde la bombarde de demi-phrases, mais très vite, elle repousse gentiment son amie. -"C'est toi! Tu es là! Je suis ravie de te voir, si tu savais, mais je pensais pas que tu serais là si tôt. Tu as des bagages avec toi.... Non... Tu restes? Dis-moi que tu restes!" Plus la conversation avançait, plus la blonde faisait rire Esther. En fait, conversation n'était pas le terme approprié, disons plutôt que Mary monologuait et répondait à ses propres questions et qu'Esther était a mi-hilare, mi-inquiète de déranger les autres clients. Elle hocha néanmoins la tête à la question de Mary et cette dernière semblait ravie, s'il était possible d'être encore plus ravi que l'instant d'avant.


:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Poudla10
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 377
Âge : 25 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 27


Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Un livre et un thé ♦ Edward Murphy   Un livre et un thé ♦ Edward Murphy EmptySam 15 Mai - 9:34



Un livre et un théEsther Foster & Edward Murphy Edward soupire longuement devant la nouvelle équipe qui se trouve devant lui. Il y a 2 équipes de 3 et une de 2, qui sera complété par lui. Il manque une personne pour finalisé tout ça, mais ça le fera. L'article de Linwood a été plus efficace que prévu et il n'espérait vraiment pas avoirautant de candidats aussi rapidement.
Dans un premier temps, Edward restera avec toutes les équipes, puis Mary, Oscar et lui-même géreront chacun la sienne. Oscar n'étant pas là ce matin pour raison personnelle, il ne reste que Mary et Edward devant cette nouvelle fournée d'employés. Le bar est fermé pour le moment. Le sorcier souhaite aider chacun au mieux. Il leur demande une chose simple. Se placer devant lui s'il préfère travailler le matin, devant Mary s'il préfère l'après-midi midi, et de ne pas bouger s'ils n'ont pas de préférence.
Edward en profite pour observer leur réactivité et leur préférence. C'est assez équilibré et le sorcier sourit. C'est un bon début. Sans se connaître, il y a une bonne coordination et chacun trouve sa place. Quand les 3 groupes sont formés, Edward leur donne rendez-vous à leur heure respective le lendemain. Les sorciers et sorcières hochent la tête avant de partir. Si Edward ne les fait pas commencer aujourd'hui, c'est pour 2 raisons. L'absence d'Oscar, et le bal du ministère. Il a besoin de calme pour réussir à supporter la soirée qui arrive. Il regrette sincèrement d'avoir accepté. Où du moins céder à Mary. Se disant que le niveau de soumission est assez violent pour commencer à s'inquiéter. Est-ce réellement sain d'accepter tout et n'importe quoi de sa meilleure amie ? Il ne sait pas.

-Tu te rends compte, j'espère, qu'on aurait dit un prof de sport qui demande aux petits de faire des équipes pour un mini tournoi de quidditch ?
-Bien entendu.. Et le plus drôle, c'est qu'ils se sont exécutés sans poser de questions. Ironise le sorcier. Mary secoue la tête excédée par les bêtises de son ami. Il a vraiment un humour bizarre…
Edward pousse un long soupir en ouvrant le bar aux clients. Il n'y a pas encore de gens dans les chambres, mais une bonne partie est déjà réservée pour ce soir. Beaucoup de sorciers venus au bal ont cherché des chambres. Et avec le chaudron baveur, les gens ont davantage le choix ainsi que davantage de place.
Deux hommes entrent seulement. L'un des deux avec des bagages. Il accoste Edward avec un sourire perdu. Ce n’est pas un gars d’ici. Après quelques phrases, il convient que les deux hommes parlent en Français. Si Edward n’est pas très à l’aise dans la langue du blond qui vient d'arriver, il arrive à tenir la conversation. Il apprend que le sorcier est en voyage d'affaires pour promouvoir son entreprise de parfum. Edward écoute et fait celui intéressé, mais il n'en a rien à faire.
Après avoir laissé l'homme à ses nouveaux quartiers, Edward retourne voir si Mary a besoin d'aide. Mais aujourd'hui c'est calme. Il vérifie que l'annonce de fermeture exceptionnelle de ce soir et bien affichée puis file à la réserve pour récupérer quelques boissons et les rapprocher du bar. Vu le monde excessif de clients passer de 2 à 3, il ne voit pas de raison d'en apporter davantage pour le moment.

Lorsque il ouvre la porte, il voit son amie en discussion un peu trop enjouée avec une cliente. Sans doute une copine à elle. Edward n'a pas encore reconnu la rousse qu'il voit de dos. Il ne fait plus attention jusqu'au moment où un bruit venant de lui l'a fait se retourner.

-Esther ?

Il n'a pas revu la jeune femme depuis ce fameux voyage. Étrangement, elle a dû le marquer car il ne se souvient que rarement des prénoms qu'il n'a pas entendu depuis longtemps. Il remarque alors ses valises et lève un sourcil. Pourtant, Oscar n'a pas parlé de voyage.. Il se rapelle soudainement qu'il a des chambres. Il s'approche des dames et sourit.

-Tu es rousse maintenant ? Je ne t'avais pas reconnu.. Comment vas-tu ?

Il est assez perturbé par cette présence. Mais c'est uniquement par l'inattendu de la l'apparition. La voir lui rappelle des souvenirs pas si mauvais et il sourit.

-Alors par contre, il y a un souci.. dit-il en fixant les bagages d'Esther.
-Il n'y a pas de soucis Edward !
-Victime de son succès, et un peu aidé par le bal du soir, je n'ai plus de chambres. Je peux te proposer une place près de la fontaine si tu veux…
-Mais qu'il est con… J'en peut plus de ta connerie aujourd'hui..
Edward offre un sourire amusé avant de reprendre.
-Je plaisante. Il me reste des chambres. Tu souhaites boire quelque chose ? De l'eau salée peut-être ?
Mary craque et explose de rire. Non clairement, Edward à décider d'être con aujourd'hui. Le sorcier arrive avec difficulté à garder son sérieux, et il étouffe un rire.  D'un côté, elle préfère vraiment le voir comme ça que dans son habituel sérieux qui le rend froid. S'il fait des blagues à Esther, c'est qu'il est assez à l'aise en s'en présence pour ouvrir un peu son robinet à filtres.
-Alors si mes calculs sont bons, poudlard, c'est fini ?
-Quels calculs ? Des jeunes fraîchement sortis de leurs études sont venus le fêter hier soir.
-Mmmh, c'est vrai.. Ils étaient un peu bourrés à la fin et on a raconté des trucs étranges.. Serpentard ROUGE ? Quelle idée… j'applaudis cependant les fauteurs de troubles qui ont fait ça.

Ils n'ont par contre, pas citer de noms. Edward se moque un peu de savoir qui sont les plaisantins. Il ne connaît personne en dehors d'Esther qui soit à poudlard.. Combien de chance il y a pour que ce soit elle…

:copyright:️ Justayne



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 373
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Un livre et un thé ♦ Edward Murphy   Un livre et un thé ♦ Edward Murphy EmptyLun 17 Mai - 6:31


Un livre et un théEsther & Edward Un bruit retentis derrière elle et arrête Mary dans sa célébration alors qu'elle fixe l'origine du bruit et Esther tourne la tête à son tour. La personne qui lui renvoie son regard lui est heureusement relativement familière, la surprise du bruit aurait été mal amené sinon. Elle se retourne complètement vers l'homme et penche la tête. -"La seule et l'unique. À moins que tu en connais d'autres?" L'effet résiduel de l'humeur de Mary influence la rousse, puisqu'elle ne peut s'empêcher de plaisanter. La dite Mary elle pose sa tête sur l'épaule d'Esther, ce qui provoque des tressautement de rire involontaires. Jusqu'ici, sa surprise se passe vraiment bien.

Edward s'approche du duo et Esther doit légèrement relever la tête pour garder un contacte visuel correcte. Elle a beau être plus grande que Mary, Edward, lui, est agaçant de hauteur. Pas assez agaçant pour qu'elle en perde sa jugeote cela dit. -"Jusqu'a ce que je m'en lasse. J'ai dû passer par... Une demi-douzaine de couleurs depuis la dernière fois que tu m'as vu, me reconnaître aurait été vraiment très impressionnant… Et improbable." Son habituel sourire poli laisse place à un sourire en coin en l'espace de deux phrases. Record battu. Elle reprend, un semblant de sérieux, mais la verité, c'est que son sourire l'a trahie et son sérieux a disparu. "Je vais bien, et vous? Et comment va la créature blonde qui me sert de frère?" Mary retire sa tête de l'épaule de la rousse, qui a sans doute l'air plus reconnaissante qu'elle ne veut bien l'avouer, et se joint à la conversation. -"Il n'arrive qu'à 10h, tu veux qu'on le prévienne de ton arrivée?" -"Surtout pas! T'es pas la seule que je veux surprendre." Mary ris quand le nez d'Esther se retrousse en secouant la tête. Bien sûr, la blonde n'est sans doute pas la seule que la demoiselle a surprise, mais le brun ne semble pas le prendre trop mal. Il se permet une plaisanterie d'ailleurs, sous forme d'une mauvaise nouvelle. La nouvelle aurait pu inquiéter la demoiselle, mais le sourire d'Edward le trahit. Enfin, ça et les protestations de Mary. Aussi, Esther se contente de montrer qu'elle ne le croit que très peu d'un regard.

La suite l'a fait rire et Mary craque complètement. Très franchement, s'il ne venait pas tout juste de faire référence a quelque chose que seul eux et Oscar pourrait savoir, Esther se demanderait si ce n'était pas quelqu'un d'autre sous polynectar, mais non, c'est bien Edward. Les taquineries de l'homme ne la surprennent pas tant que son humeur, mais peut-être qu'il passe simplement une bonne journée et qu'elle cherche trop loin. -"Surprend moi?" -"T'es sûr que tu veux jouer à ça? Il a été comme ça depuis le début du service." Mais c'est un peu tard pour ça, les deux ont éveillé le coté joueur de la demoiselle et si elle peut lancer une précision, elle ne retirera pas ses paroles pour autant. -"Mmh... Surprends moi, en évitant la menthe et l'alcool...?" Mary profite de cette pause pour proposer a Esther de s'asseoir et cette dernière s'exécute, prenant place à l'une des tables. Le brun revient assez vite avec de quoi boire autant pour elle que pour lui et Mary avant de lancer un autre sujet. Sujet dont elle est la responsable, en fait. Enfin, elle et Lola, mais elle garde leurs implications pour elle en prenant son verre Oscar et au courant, mais il est le seul des trois, à en juger par leurs réactions. -"Oh oui ça. Deux élèves ont réussi à intervertir les couleurs de chaque maison avec la maison "rivale". Franchement, c'est agressif comme couleurs au réveil. Et c'est rien comparé au chaos que ça a provoqué." -"Et tu sais qui sont les responsables?" -"Bien sûr, elles se sont fait prendre pendant le déjeuner." -"Donc....?" -"Donc.. T'as l'une des deux en face de toi..." Esther ri a la réaction de la blonde avant de s'adresser au brun, toute prête à le taquiner. -"Merci pour les applaudissements. J'accepte également les compliments enthousiastes."

-"Enfin, en tout cas, j'en ai fini avec Poudlard pour de bons." -"C'est vrai, c'était ta dernière année. Comment ça s'est passé?" La rouquine ricane. -"T'es en train de me demander mes notes, là? Note maximale en Arithmancie, Potions, sortilèges et défense contre les forces du mal. E en Botanique et Astronomie, j'ai passé méta et histoire de justesse." Mary applaudis silencieusement et Esther en ris, mais depuis peu, elle commence à se demander comment Poudlard fonctionne vraiment. Entre ces notes "de justesse", qui n'aurait franchement pas mérité la moyenne à ses yeux, et le fait que, contrairement à son amie la rouge, elle n'ait subi aucune répercussion pour leur coup d'éclat, elle en vient à se demander si quelqu'un n'a pas intercédé en sa faveur. Même cela semble improbable, cela dit, elle avait beau être une bonne élève, elle n'a jamais été le genre chouchou du prof. Se posait-elle trop de questions? Peut-être qu'elle jouait simplement de chance dans son malheur. Son visage du trahir sa baisse humeur (tu parles, t'as l'air carrément mélancolique la), puisque Mary la relança. -"Et maintenant? Tu restes combien de temps? Tu sais ce que tu vas faire?" -"Eh bah, normalement, je reste jusqu'à la fin des vacances d'été, j'ai un entretient d'embauche dans deux jours, on verra bien ce que ça donne."

Si elle avait l'air détendue au sujet de son entrevue avec Sean, c'était une façade. Une graine de doute avait élu domicile dans les événements d'il y a six mois. Il voulait voir de quoi elle était capable, mais rien ne garantissait qu'il l'engage, alors elle avait pris ses dispositions au cas où. Les papiers pour d'autres entretiens et d'autres projets étaient remplis et n'attendais qu'une confirmation de sa part, confirmation qu'elle donnerait, ou non, après avoir vu Sean. Le duo la tira a nous de ces pensées et elle passa sa main dans ses cheveux avant de leur faire signe de continuer.

:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Poudla10
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 377
Âge : 25 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 27


Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Un livre et un thé ♦ Edward Murphy   Un livre et un thé ♦ Edward Murphy EmptyDim 6 Juin - 9:22



Un livre et un théEsther Foster & Edward Murphy Edward ne répond que d'un sourire en coin lorsque Esther lui demande s'il en connaît d'autres. Faut avouer que lui et les prénoms ce n'est pas l'amour fou. Ce n'est clairement pas quelque chose qu'il retient. Le sorcier se rapproche des demoiselles. Son humeur taquine semble être vraiment forte aujourd'hui, et il ne peut s'empêcher de faire des blagues. Beaucoup de rires sont échangés entre les deux femmes et Edward se permet également de rigoler un petit peu. Étrangement, son rire est fluide, doux et profond malgré la rareté de ce dernier. Il n'a pas fait de remarque sur les différentes couleurs par lesquelles est passé Esther, car il ne sait clairement pas quoi rajouter.
-Je vois.

Sans le sourire en coin, ça aurait pu sonner aussi froid que d'habitude, mais en l'occurrence, ce n'est pas un jour habituel. De dos, il ne l'a pas reconnu. Mais elle a un visage qu'Edward n'a pas oublié. S'il retient rarement les noms, ce n'est pas le cas du physique des gens. Cependant, il ne l'exprime pas à haute voix.

-Bien également. Si on oublie que le duo de démons blonds à réussi à me convaincre de venir au bal de ce soir.
-Démons carrément.
-Tu sais qu'Oscar va devenir hystérique, pas vrai ? Dit-il en se tournant vers la rousse, ignorant Mary qui ne s'en formalise pas mais lève les yeux au plafond.

Esther ne semble pas croire à son histoire de manque de chambre, alors il passe à autre chose. "Surprends moi". Le genre de défi qui amuse Edward. Il ricane à la remarque de sa meilleure amie et se pince la lèvre inférieure pour ne pas faire une nouvelle blague.
-Faut pas me dire ce genre de chose. Certaines personnes n'ont jamais aimé mes mélanges..
-En même temps, tu fais autant de choses immondes que de boissons exceptionnelles. Évite la première avec Esther. S'il te plaît…
-Immonde ? Tu n'a pas aimé mon cocktail mangue, pamplemousse aux dragées de Bertie Crochue?
-C'était un mélange immonde Edward !
-Je sais…. C'était le but de la manœuvre. Du coup Esther ? Vraiment ce que je veux en dehors de la menthe et de l'alcool ? Dit t'il alors qu'elle rajoute ses contraintes. Il sait déjà ce qu'il va lui donner. Généralement on le sert à la vodka ou du gin, mais elle aura de la limonade.


Il abandonne les demoiselles pour retourner derrière le comptoir. Il attrape trois verres qu'il pose sur un plateau, puis récupère les ingrédients pour le cocktail prévu. Par chance, il lui reste du sirop de lavande. Il le fabrique lui-même lorsque les fleurs violettes ou bleues colorent les champs. Il en fait d'avance pour et garde des fleurs qu'il fait sécher pour l'hiver. Là, le printemps n'étant pas fini depuis longtemps, le sirop est fait de fleurs fraîches. Il rajoute ensuite du sirop de citron. Il n'en met pas beaucoup cependant. Comme il le fait lui-même, c'est assez riche en acide, et la limonade artisanale qu'il achète est légèrement acidulée elle aussi. Il ajoute quelques fleurs de lavande et une rondelle de citron à chaque verre qu'il dépose sur le rebord. Edward prend le plateau rejoint les filles qui ont fini par s'asseoir à une table. Il y dépose les verres. Il prend place à côté de Mary et part sur un sujet qui l'intrigue fortement. Poudlard et ce qui semble s'y être passé. Esther leur explique. Mary est plus rapide que lui pour poser la question qui le turlupine. "Qui ?" Quand elle finit par confesser être la cause de cette histoire, le sorcier ouvre de grands yeux. Alors comme ça.. La probabilité pratiquement nulle qu'il connaisse le coupable s'est avérée être tout sauf "nulle".

-Comment ? Pourquoi ? Vous êtes entrés dans toutes les maisons ? J'ai tant de questions. Vous avez peint ? Changer la couleur par magie ? Ça vous a pris longtemps ? Personne ne vous a vu ?
-Edward ? Zen ! Respire. Mary rigole devant la soudaine explosion de questions. Mais Edward l'ignore.
-Vous avez mis combien de temps pour préparer votre coup ? Vous étiez nombreux ? Comment êtes vous entré chez les Poufsouffle ?
-Jade sort de ce corps….
-j'ai fini.. Je crois.. Pour le moment.
Mary secoue la tête en soupirant mais un sourire étire ses lèvres. On dirait son Serpentard de 4e année qui s'intéresse un peu trop à la bêtise d'une camarade. C'est rare qu'il agresse autant de questions. Il est généralement silencieux, un peu absent et ne montre pas vraiment sa curiosité. Là, on dirait effectivement le débit de Jade plutôt que celui du sorcier.
Il porte son verre à ses lèvres et sourit. Il avait peur que la limonade relève trop le goût du citron en cachant celui de la lavande, mais non.

Quand Esther parle de ses notes, le cerveau d'Edward se met sur pause. Ça, ça l'intéresse beaucoup moins. Il écoute d'une oreille, mais n'est pas sûr d'avoir tout retenu. Il hoche la tête en guise d'applaudissements et finit son verre avec lenteur. Mary demande combien de temps elle reste. Toutes les vacances. Ça veut dire qu'il va devoir beaucoup de temps. Il ne sait pas encore si c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle. Faudra gérer Oscar pour qu'il ne soit pas toute la journée au travail.

-Tu cherches dans quelque chose en particulier ?

Et il s'arrête là. Pas la peine de la faire fuir alors qu'elle vient tout juste d'arriver.


:copyright:️ Justayne



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 373
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Un livre et un thé ♦ Edward Murphy   Un livre et un thé ♦ Edward Murphy EmptyMar 15 Juin - 20:08


Un livre et un théEsther & Edward -"Ah, toi aussi, tu t'es fait avoir par le regard suppliant et insistant des piles électriques?" Bon, à vrai dire, Esther s'était laissée aveugler par la perspective d'une soirée entière de danses juste assez longtemps pour trouver une cavalière en la personne de Lola, puis la simple idée de faire perdre son sourire à son amie l'avait empêchée de revenir sur sa décision. Cela dit, la situation lui rappelle pas mal de moment où Lola la mène complètement par le bout du nez, aussi, elle ne peut que comprendre la situation du brun. D'un autre coté, d'après les dire d'Oscar et ce que la rousse elle-même avait pu observer, le passif d'Edward était bien plus conséquent que celui de la demoiselle, sans doute parce que Esther était extrêmement têtue. -"Oh, mais j'y compte bien, c'est la première fois que j'ai l'occasion de le surprendre réellement, je peux bien en profiter."

-"Des dragées de Bertie Crochue? C'est un pari risqué quand même, non? J'veux dire, t'aurais fait quoi si par un hasard du plus improbable, elle avait eu des dragées qui marche avec le mélange?" C'était le problème qu'Esther avait avec ces dragées surprise, enfin, l'un des problèmes. D'une pour peu qu'un dragée menthe existe, elle aurait un sérieux problème, ensuite, la texture des dragées en eux-mêmes était assez désagréable aux yeux de la rouquine et enfin, le nombre de goûts immondes qu'avaient ces choses n'en valait franchement pas le coup. Elle qui fuyait ces bonbons comme la peste, la dernière fois qu'elle en avait vu, c'était avec Ted. Pour une raison qui lui échappait complètement, le métamorphomage aimait vraiment ces choses. Elle hocha la tête vers le brun. -"Hormis ces deux restrictions, tu as carte blanche." L'idée avait l'air de l'amuser. Au final, la rousse n'avait aucun souvenir d'avoir précisé à Mary ou Edward qu'elle était abstème et allergique à la menthe. Bien sûr, Oscar le savait, mais a moins qu'ils ne leur en aient fait mention ou qu'elle-même l'avait fait pendant leurs vacances, il n'était pas du tout impossible que les deux l'ignorent.

Suite à la rafale de questions, Esther cligne des yeux à répétitions, prise de court. Tentant d'assimiler toutes les questions d'un coup, elle ne finit par réagir que quand la blonde s'adresse à elle. -"Trop de questions?" -"Trop rapide... Alors, comment..." Elle hausse les épaules. Expliquer en détails comment implique de répondre autres questions, alors autant faire ça. -"Pourquoi... Lola voulait faire un dernier gros coup avant que je finisse mes études." -"Un dernier? Parce qu'il y en a eu beaucoup?" La rousse se contente d'un sourire en coin à cette question. Oui, oui, il y en a eu beaucoup. En même temps, Esther était déjà prône aux farces et autres bêtises bien avant Poudlard, même si ces aventures avec Erwin à l'époque étaient beaucoup plus bonnes enfants, contrairement à ces derniers coups d'éclats, autant avec la rouge qu'avec son frère. Avant qu'on puisse lui tirer les verres du nez sur ces activités passées, elle continue à répondre comme elle peut. -"Oui, on est entrées dans toutes les maisons, elle est Gryffondor, donc les deux mots de passes n'était pas vraiment un obstacle. Peinture à l'huile faite maison fixée par magie. Peindre aurait pris trop de temps." -"Attend, vous avez fait de la peinture à l'huile maison?" -"J'ai du emprunter de quoi distiller de la résine, mais oui." -"Je te demande pardon?" La rousse eut un fou rire. Les deux la regardaient comme si elle venait tout juste de déclarer que, non seulement les extraterrestres existaient, mais qu'elle venait juste de prendre le thé avec l'un d'entre eux. À peu près la même expression qu'Oscar avait probablement eu quand elle lui avait expliqué tout le plan par lettre en mi-juin. La blonde secoua la tête, mais Esther continua la liste des questions une fois qu'elle avait pu se reprendre. -"Longtemps... La plus grande partie d'une nuit pour tout changer, les salles communes, chaque dortoir et la grande salle. Et oui, on a aussi changés tous les uniformes." Le matin même avait sérieusement été rude, parce qu'aux souvenirs de la verte, elle n'avait eu que deux ou trois heures de sommeil avant que la commotion dans la salle commune et les dortoirs ne soit trop bruyante pour qu'elle puisse l'ignorer.

Tentant de se souvenir si elles avaient effectivement été vues, elle se souvint du petit furet blanc de Lowell, mais de mémoire, c'était le seul qui les avait vu faire. -"On a été vu par le furet d'un élève, mais pour le reste, je pense pas... On changeait les couleurs de nos uniformes par magie pour passer inaperçu." -"Et vous n'avez pas écoper d'une punition?" -"Lola si, moi pas vraiment... Enfin, personne ne m'a puni et j'ai pas demandée, alors..." -"Alors tu t'en sors souvent aussi facilement?" Esther leva les yeux au plafond en réfléchissant pendant un instant avant de hocher la tête en pinçant les lèvres. Après ça, il y eut un moment de silence et Mary repris. -"C'est tout ce que tu as comme réponses?" -"J'ai oublié le reste des questions..." Une Esther bombardée de questions avait souvent tendance à perdre la moitié, cela dit, c'était souvent idéal pour reposer les questions ou en ajouter. Après tout ça, elle réalisa qu'elle avait oublié autre chose. Elle n'avait même pas encore touché à son verre.

Prenant une gorgée tout en continuant a écouté les deux autres, la rousse fronce les sourcils en fixant l'intérieur de son verre. -"Ça ne va pas?" -"Si, si, c'est juste... J'ignorais qu'on pouvait boire de la lavande." Esther ne prétendait pas s'y connaître en boissons, loin de là. En soit, elle s'y connaissait en thé surtout, et parfois, il lui arrivait de prendre un soda au lieu d'eau, mais c'était à peu près tout. Sa mère avait bien tout un petit assortiment de jus pour les matins, mais la rousse n'avait plus vraiment bu de jus depuis Poudlard.

-"Metamorphose et Histoire de la magie ne sont pas ton fort?" -"Je serais bien incapable d'avoir une bonne note en Meta. J'ai dû faire appel au meilleur de ma classe pour un acceptable, c'est franchement d'une tristesse. Et l'histoire de la magie... M'intéresse moyennement. J'aurais dû laisser tomber ces deux matières dés la cinquième et prendre études des runes et études des moldus a la place." Esther avait passé sa dernière année à maudire le fait d'avoir gardé méta et de ne pas avoir pris études des runes dès le début, surtout parce que très peu de gens continuait à vouloir apprendre des choses après Poudlard. Peut-être s'éparpillait-elle, mais elle voulait savoir plus de choses, découvrir le monde et connaître de nouvelles expériences et elle ne se sentais pas prête a laisser quelqu'un l'arrêter. Le problème, c'est qu'elle ne savait pas par quoi commencer. -"Vous trouver pas ça fou qu'il n'y pas d'école après Poudlard? J'veux dire et si tu veux apprendre une matière après tes études? Ou une qui n'est pas disponible dans une école? Ou si tu n'as juste pas le temps de tout faire?" -"Et tu prendrais quoi comme matière?" Esther avait l'impression que la blonde aimait vraiment poser des questions, ou alors, elle était juste motivée a garder la conversation fluide, dans tous les cas, la première avait une réponse toute trouvée. -"Alchimie, études des runes, études des moldus, un cursus avancé sur les êtres magiques et des cours pour affûter sa magie sans baguette." -"Sans baguette?" -"Les sortilèges informulés, c'est bien mignon, mais si la baguette casse, le sorcier deviens à peu près aussi vulnérable que les moldus."

Quand Edward lui demande si elle cherche un travail en particulier, elle doit y réfléchir pendant un petit moment. -"J'ai rien de vraiment spécifique en tête non, je cherchais juste des boulots qui joue sur mes forces." Mary ouvre la bouche, toute excitée, mais Esther la coupe dès la première syllabe. -"Hors de question." -"Tu ne sais même pas ce que j'allais dire." -"Tu allais me dire qu'il vous reste encore de la place ici?" -"Mais comment tu..." -"Je peux lire dans tes pensées." Bien sûr, c'était une grosse blague, mais Esther s'efforçait de garder le visage le plus sérieux possible. La vérité, c'est qu'Oscar lui avait dit qu'ils cherchaient des serveurs dans sa dernière lettre. Bien sûr, elle ne pouvait pas savoir s'il restait encore de la place à ce moment même, ça, c'était juste une supposition éclairée. -"De toutes les façons, le service client, ce n'est pas une de mes forces." C'était même plutôt une très grande faiblesse.


:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Poudla10
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 377
Âge : 25 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 27


Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Un livre et un thé ♦ Edward Murphy   Un livre et un thé ♦ Edward Murphy EmptySam 10 Juil - 12:46



Un livre et un théEsther Foster & Edward Murphy Edward sourit à la question de la plus jeune. Il ignore encore et toujours comment il se laisse toujours avoir par Mary. Mais généralement quand par-dessus se rajoute Oscar, il sait qu'il est fichu. Mais aussi étrange que ça puisse paraître, une partie de lui reste contente de pouvoir passer un temps agréable à une fête avec eux.

-Tu apprendras si tu ne l'a toujours pas remarquer qu'ils me manipulent comme une poupée articulée.

Bien sûr qu'il en a conscience et c'est sans doute ce qu'il trouve le pire. Il affiche un air innocent lorsqu'il remarque le regard inquisiteur de Mary.

-bah quoi pretty snake?
-Tu es de mauvaise foi ! Quand tu veux, tu sais très bien nous dire non !

Il ébouriffe ses cheveux alors qu'une mine boudeuse prend place sur son visage doux. Il lui fait un clin d'œil complice avant de se recentrer sur Esther.

-Tu as bien raison. Il mérite ce genre de surprise. Surtout en ce moment. Ta présence ici est bien pour lui.

Cette note est moins sur l'amusement. Effectivement, en ce moment, Oscar a besoin d'être entouré des gens qu'il aime. Le brun n'a pas eu à réfléchir longtemps pour comprendre que ses deux-là partage un lien qui lui rappelle un peu celui qu'il a avec Mary. Donc il très rassurant de voir la rousse ici.
Il rigole a la remarque d'Esther. Sa remarque est pertinente, mais elle oublie un petit détail.

-Il faut plus qu'une seule dragée pour ce genre de mélange. Combien de chance il y a pour que tous les bonbons soient bons et aillent ensemble ?

Carte blanche. C'est tout ce qu'Edward aime. Il peut laisser aller son imagination sans se prendre la tête. Ses deux seuls points sont totalement légitimes et ne correspondent pas à un défi de taille.

Lorsqu’ il revient, Edward est de toute évidence excité comme une puce et fier de lui. Ce qui est plus étonnant cependant, c’est sa flopée de question en mode Jade. Même lui avoue que sa curiosité est étonnante de nouveauté. Ce n’est pas son genre d’agresser les gens de questions. Esther y répond comme elle peut, lui affiche une mine intéressée. Il observe, les oreilles grandes ouvertes. Dans le coin de l’œil, il voit un client entrer, mais l’explication sur la peinture l’arrête dans son élan.

-Je te demande pardon ?

Esther rigole, Edward la fixe avec un mélange de stupeur et d'admiration. Mais il n’a pas vraiment le temps de s'attarder davantage. Par chance, le client ne se met pas trop loin, et il peut écouter la conversation des dames alors qu’il prend la commande de l’homme. Il ricane lorsqu’elle parle des punitions alors qu’il prépare la boisson chaude du sorcier roux. (non pas Weasley). Dans ses années à Poudlard, Edward n’a jamais vraiment à passer outre les punitions. Il été du genre à être difficilement oubliable. Sa réputation de connard Serpentard n’était pas pour lui déplaire. Pas peu fier de cette étiquette, il ne la garde plus sur le front, mais elle est ranger bien au chaud, au cas où il aurait besoin de la ressortir. Au hasard, si ses amis étaient en danger à cause de débiles.

Après avoir donné sa commande au jeune homme, le brun retourne voir les demoiselles. Esther est en train de dire qu’elle ne savait pas que l’on pouvait boire de la lavande.

-C’est pourtant plein de bienfaits. Autant à l’intérieur qu’a l’extérieur du corps. Ça aide à prévenir les troubles nerveux, digestifs, respiratoires cardio-vasculaire… Pour ne citer que les effets lorsqu’on ingère la lavande. Mais je l’ai choisi, car tu m’as demandé de te surprendre... C’est généralement un effet provoqué par cette boisson, même si Mary la préfère avec la Vodka.

Il écoute ensuite les difficultés de la jeune fille en méta, et il hausse les épaules. On ne peut pas forcément être bon en tout. Et ne pas être doué en métamorphose ce n’est clairement pas un problème. On trouve toujours quelqu’un si vraiment on a besoin de changer quelque chose en autre chose. Mais il ne fait pas part de ses pensées car Mary enchaîne avec une question. Il lève un sourcil à la mention de runes.

-Je pourrais te passer mes notes et mes livres de runes si tu veux. Ma note aux ASPIC's n’était pas trop mauvaise.
-Tu as eu un Optimal en ayant “oublié” de réviser…
-C’était mon moment modeste… Oui, j’étais plutôt bon en runes, si jamais. Casser sa baguette ? Par Merlin, cette idée m’effraie… Pas d’être sans défense, mais de perdre une partie intégrante de moi.

On vous a jamais dit que le sorcier qui n’aime pas les attaches sentimentales est assez attaché à un bout de bois pour la considérer comme une partie de lui ? Et bien s’est chose faite.
Edward change de sujet pour parler avenir. La réponse de la Serpentard est aussi claire que vague, et ça le fait sourire. Il hoche la tête à sa réponse, et fusille Mary du regard lorsqu’il remarque son air excité. Elle travaillera plus si Esther est dans les parages. Mais cette dernière la coupe, et Murphy est soulagé du refus catégorique de la concernée. ça n’a rien avoir avec Esther. Mais Mary est parfois une impressionnante tête en l’air lorsqu’il ne lui rappelle pas qu’elle n’est pas copine avec les clients. Et si beaucoup ne sont pas dérangés par la conversation de la serveuse, d’autres ne sont pas vraiment content de cette proximité. Et il est assez dur de faire changer Mary sans rajouter une distraction en la personne d’Esther, même si celle-ci n’y est pour rien.

Lire les pensées. Si Mary est assez naïve pour sans doute croire Esther, Edward affiche un sourire amusé et il boit enfin une première gorgée de son verre.

-Ce n’est pas ma force non plus et pourtant… Regarde où je suis. Et Mary… Non rien, ne change pas. Esther ? Souhaites-tu visiter les deux styles chambres possibles où tu as déjà une idée ?

Car oui, malgré le moment divertissant, ils ne sont que deux, et Edward ne pas vraiment se permettre de prendre une pause aussi longue alors que les clients commencent à arriver.
-Je m’occupe des commandes ! De toute façon, c’est le matin, les gens commande souvent des choses que je peux préparer moi-même. Alors que les chambres, je n’y comprends pas grand-chose.
-C’est ça. Dit surtout que tu as vu Liz et Korin qui viennent de rentrer et que tu as envie de leur parler..
-Bon, je suis démasqué. Prends soin d’Esther !

Et Mary fini sa boisson avant de filer voir les deux femmes qui viennent de rentrer. Ancienne camarade de la blonde, Liz et Korin sont surtout deux très bonnes amies d’Oslen. Et le sorcier ne peut pas vraiment lui reprocher de vouloir discuter avec elle.

-Bon, il semblerait qu’on nous ait abandonnées. Que souhaites-tu faire ?


:copyright:️ Justayne



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 373
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 18


Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Un livre et un thé ♦ Edward Murphy   Un livre et un thé ♦ Edward Murphy EmptyLun 19 Juil - 5:04


Un livre et un théEsther & Edward C'était la première chose dont il l'avait mis en garde, alors oui, elle s'en rappelais. La mémoire de la rousse n'était pas infaillible, loin de là, mais la situation qui avait amené cette conversation était gravée dans sa mémoire. Aussi compliqué ce début de vacances avait-il été, une partie d'Esther voulait y retourner. Les choses étaient plus simples, à l'époque, pour elle. Non pas qu'elle l'avouerait au deux personnes présente, mais en ce qui concernait le blondinet qui n'était pas encore dans les parages, elle était quasiment certaine qu'il lirait en elle comme dans un livre ouvert. Mary lui répond et la rousse en profite pour taquiner la blonde. -"Vraiment? Parce que j'ai eu des échos de regards de chiens battus très déterminer." Esther n'était pas proche de la blonde, mais elle pouvait l'apprécier, a l'occasion, pour peu que cette dernière ne mette pas les pieds dans le plat.

-"Réciproquement," Répond la demoiselle du tac au tac avant de réaliser. Cette réponse n'était pas vraiment prévue, malheureusement. "Quoi qu'il en soit, je crains que cette surprise n'implique pas mal d'activités tout droit sortit de son imagination et j'avoue ne pas savoir si cette perspective m'emballe." Au moins, la rousse arrivait toujours à faire diversion. Si la réponse originelle impliquait des questions, elle pouvait néanmoins tourner l'attention des deux sur autre chose. D'aucuns pourrait dire qu'elle pourrait également mentir, ce qui était vrai, mais si elle pouvait s'abstenir, elle le ferait.

La question des dragées provoqua un pincement de lèvre chez la demoiselle. Peut-être était-ce la façon de le dire, mais le brun avait réussi à lui mettre cette question dans un coin de son esprit, ce qui impliquait que cette question y resterait jusqu'à qu'elle ait une réponse. Elle ne l'aurait peut-être pas dans la seconde, mais elle l'aurait et elle y répondrait, il s'agissait juste de savoir quand. N'ayant pas de réponse a donner dans l'immédiat, elle haussa les épaules. Il y eut un peu de bruit dehors et Esther regard par la fenêtre qui donnait sur le chemin de travers. Il y avait un détail, que la demoiselle avait tenté d'oublier depuis ça discutions avec son frère. La maison d'édition d'Eustache était bien trop proche au goût de l'ainée. Bien sûr, il n'était pas exactement le directeur le plus présent, alors il y avait toujours de grandes chances qu'elle n'ait pas à le voir, mais elle ne pouvait plus vraiment ignorer l'évidence, maintenant. Son sourire avait lâché et Mary la regardait avec une question sur le bord des lèvres. Heureusement pour tout le monde, elle garda sa question pour elle quand un Edward, toujours d'aussi bonne humeur, revient avec les boissons.

Esther n'a vraiment pas la prétention de croire avoir connu Edward, après tout, elle l'a vu pendant deux semaines, il y a plus d'un an, mais le comportement du brun avait quelque chose d'étonnant. Son éventail d'humeur différentes était, aux yeux de la rousse, des plus désarçonnant. Esther l'avait vu bougon, de mauvaise humeur, souriant, et même taquin, mais la rafale de questions, elle devait avouer qu'elle ne s'y attendait pas. Sans doute avait-elle tendance, a tort, à le prendre pour quelqu'un de sérieux. L'air des deux autres l'a fait éclater de rire. Si vous pouviez voir vos têtes! Edward quitte la table pour s'occuper d'un client bien avant qu'elle ne puisse reprendre son calme, mais une fois chose faite, Mary lui fait signer de continuer.

Quand le brun retourne à leur table avec des faits sur la lavande, Esther hoche la tête, mais n'a pas vraiment grand-chose à répondre. Non pas qu'elle n'y voit pas intérêt, mais les notions santés et médecine douce n'avait jamais été son truc. La médecine en général, magique ou moldu, n'était pas vraiment une force de la demoiselle. Elle n'était pas nulle au point d'empirer le problème, bien heureusement, mais outre une amélioration légère ou temporaire, elle n'était pas vraiment utile quand une personne était blessée. Quand la personne en question se trouvait être la rousse, elle avait la vilaine tendance d'attendre que ça passe, au grand damne de tous les proches de la forte tête. Après tout, elle avait bien passé des journées dans son dortoir pour pouvoir se concentrer sur certains cours, au point d'en oublier de manger. Bien sûr, elle était bien obligée de dormir, si elle avait ne serait-ce qu'envisagé d'étudier pendant la nuit, ses compagnes de chambres l'auraient probablement maudite.

L'offre des notes est à peine sur la table qu'Esther hoche déjà la tête. Si lui est aussi bon en runes qu'elle l'est en arithmancie, elle est sûre d'accepter et de dévorer ses notes comme elle le fait avec les livres. -"Je t'en serais reconnaissante." La réaction orale et physique ne concorde pas, ce qui fait pouffer la blonde. Ça n'a rien d'étonnant, Mary ne connaît pas assez la jeune femme pour savoir que c'est une curieuse notoire et Esther a beau se composer autant qu'elle le peut, elle n'a jamais été capable de masquer son enthousiasme à la perspective d'en apprendre plus. Le brun continue la conversation cela dit, et de bien des façons, elle le comprend. "Dans un sens, c'est justement ça le problème, non? On a trop souvent tendance à oublier qu'on peut perdre sa baguette très facilement. Si tu casses ta baguette par accident, au moins, tu peux la remplacer, même si ce ne sera pas complètement la même chose, mais si quelqu'un te la retire, d'une façon ou d'une autre..." Elle ne termine pas son raisonnement, parce que c'est trop long et trop réel pour la conversation qu'ils ont. Peut-être à tort, la demoiselle pense que la fin de son raisonnement est évidente. Ce n'est pas toujours évident pour tout le monde.

-"Je n'ai aucun doute la dessus, mais je n'ai pas ta patience, je le crains. Cela dit, je suis toujours ravie d'apporter mon aide si le besoin s'en fait sentir." Bien sûr, la proposition de Sean est la première option sur son chemin, mais elle est un peu réticente à en faire partie aux deux. Outre le fait qu'elle détesterait parler de quelque chose comme si c'était déjà acquis, elle n'avait pas spécialement envie de ruiner l'humeur générale. Comme tous les sang-purs, ou presque, Esther avait grandit avec la connaissance constante des noms de tous les sang-purs, et étant la fille ainée d'Eulalie, elle avait également dû apprendre l'histoire de chaqu'une d'elle. Non pas qu'elle puisse deviner quel était la relation entre deux membres d'une famille, mais dans le doute, elle préférait garder sa langue. Malgré ce que pouvait en dire Oscar, elle était capable de se taire, quand elle voulait.

À la demande du brun sur les chambres, elle souffle du nez. Comment pourrait-elle bien savoir à quoi ressemble les chambres? Elle en profite pour plaisanter, bien sûr, ne sachant pas comment lui faire comprendre autrement. -"Tu t'attend à ce que je puisse voir les chambres depuis la partie visuelle du cerveau de Mary?" -"Arrête tes bêtises, tu ne peux pas lire dans mes pensées." La rousse hausse un sourcil et après un instant où la blonde la fixe, elle secoue la tête et passe à autre chose sous le regard amusée de la plus jeune. Esther est parfaitement au courant qu'elle ne pourrait jamais faire croire ça a Oscar, ni probablement a Edward, et en ce qui concerne les personnes donc la rousse est proche, oui, elle pourrait le faire croire à son frère ou a Lola, mais aucun des deux n'y verrais vraiment un problème, ce qui ruinerait l'effet. La blonde s'esquive et le brun réitère sa demande, d'une façon un peu détournée.

En faisant quelques pas, surtout pour récupérer sa valise, mais également pour lui permettre d'avoir le temps de répondre, elle fait un aller-retour à la table et fini son verre dans la foulée. Elle le suit, mais une fois dans le couloir qui mène aux chambres, elle s'adresse à lui. -"A vrai dire, j'aurais une demande un peu particulière à formuler. Je pensais m'adresser à Oscar, mais j'ignore quand il finit et je n'aurais pas envie de le garder plus longtemps que nécessaire, surtout avec le bal." Ça et il lit en moi comme dans un livre ouvert. Tant qu'Esther pouvait éviter les questions fâcheuses, elle le ferait, ce qui serait difficile si elle se retrouvait seule en la compagnie du blond. "J'ai malheureusement du mal à me familiariser avec les endroits en intérieur et j'ai souvent besoin qu'on me montre ou est quoi, sans quoi, j'ai tôt fait de me perdre. Non pas que je veuille te faire perdre ton temps, aussi, je comprendrais si tu refuses." Le cas échéant, elle répondrait aux questions du blond. Ce ne serait pas très gai, mais au moins, elle ne dérangerait personne dans son travail.

:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Poudla10
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Empty
Ξ Sujet: Re: Un livre et un thé ♦ Edward Murphy   Un livre et un thé ♦ Edward Murphy Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un livre et un thé ♦ Edward Murphy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Le Livre de la jungle [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Auberge du Hibou Enflammé-
Sauter vers: