Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-8%
Le deal à ne pas rater :
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
1099 € 1199 €
Voir le deal

Partagez
 

 Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Lola Klein
Lola Klein
Gryffondor

Parchemins : 144
Âge : 17 ans 14 décembre 1998
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Sarah Bolger


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptySam 22 Mai - 18:58

Escapade Italienne
Isaac Hudson & Lola Klein


Quand son père a parler d'un voyage en Italie, Lola est sortie du canapé comme une furie. L'Italie. Il a conscience que c'est là qu'est actuellement son meilleur ami ? Elle se plante devant lui avec un sourire jusqu'aux oreilles.
-Sérieusement ? Ce n'est pas une blague ?
-Oui, je n'ai pas encore visité le bout de l'Italie. Il ne me manque que cette partie avec la Sicile pour avoir fait le tour de ce pays.
-Papa ! Papa ! Est ce que je pourrai.. Enfin, j'ai le droit d'aller voir Isaac alors ? Dit ?
-C'est quoi son adresse ?
-Euh.. Reggio de Calabre il me semble.
-C'est une drôle de cooeincidence ça (n'est-ce pas ?) c'est l'endroit qu'il me manque, c'est juste au niveau du détroit de Messine qui sépare la botte de l'Île Sicilienne..
-ça veut dire que je vais pouvoir le voir ?
-Oui, s'il est là. Tu ne veux pas le prévenir ?
-Je veux lui faire la surprise !

Depuis cette conversation, il s'est passé une bonne semaine. Lola essaie de ne pas top y penser. Elle serait capable de rater sa surprise en lui envoyant un message. Pour éviter de tourner en rond, Lola commence déjà à réaliser ses promesses. Assise dans l'herbe du jardin, la tête dans ses cahiers, elle étudie la matière qui lui pose le plus de préjudice. Les potions. Elle a pris des notes qu'elle espère le plus lisible possible, mais ses tableaux ordonnés dans la majorité des matières lui semble bordélique et totalement inadapté. Elle soupire et attrape une de ses plumes avant de retranscrire plus tranquilement ses cours. Son téléphone posé à côté d'elle laisse entendre sa playlist et elle se laisse  porter par ces chansons favorite. C'est vraiment dommage qu'elle ne puisse pas écouter la musique à Poudlard. Elle est sûre qu'elle pourra travailler bien mieux avec ses sons. Ça lui a d'ailleurs beaucoup manqué. Peut-être que finalement, elle l'achèterait cette tablette magique, pour pouvoir y mettre sa liste de chansons et ainsi pouvoir l'écouter sans déranger les autres avec une radio. Oui, elle demanderait à son père.

13 juillet. Nous y sommes. Demain, le père et la fille prennent l'avion pour volé jusqu'au pays d'Isaac. Sa valise est prête, pour quatre jours, elle n'a pas pris beaucoup de choses, mais à glisser un de ses livres d'école pour travailler un peu sur la botanique ; le soir surtout. De toute façon, elle a beaucoup de retard et elle le sait. Elle veut vraiment repartir sur de bonnes bases l'année prochaine et donc commencer dès maintenant. Elle n'arrive pas à dormir lorsqu'il est enfin l'heure. Demain, ils ont l'avion à cinq heures, et ils arriveraient bien avant midi. Ça leur laissera le temps de s'installer à l'hôtel réservé par Stephan. La jeune fille tourne dans son lit, et fini par s'endormir.

Quand son père la réveille, elle a l'impression de n'avoir dormi que quelques minutes. Elle ronchonne, mais quand il lui rappelle où ils vont, elle saute de son lit. Isaac ! Son père rigole et sort pour la laisser se préparer. Elle attache ses cheveux enfile une jupe noire et un chemiser à l'imprimé carreaux bleu rouge et blanc. Elle se lave le visage et saute dans ses sandales noires aux talons compensés et finie sa tenue par une ceinture décorative à la taille. Elle attrape ses affaires et retrouve son père. Après une vérification de ne rien laisser, il prend la main de sa fille et ils disparaissent pour réapparaître dans un coin désert et loin des caméras, tout en étant assez proche de l'aéroport.  Ils sont un peu en avance et Lola s'amuse a faire quelques calculs d'arithmancie.

-C'est notre départ Lo', il faut y aller.

Lola se redresse sur ses jambes et suit son père. Ils laissent leurs bagages puis donnent leur ticket. Dans l'avion, ils sont en classe économique, mais ça ne dérange pas Lola qui s'endort presque aussitôt les fesses posé sur son siège. Elle ne se réveille que lorsque ils sont arrivés. Son père lui a secoué doucement l'épaule. Elle s'étire, baille et fini par se redresser. Dehors, elle ouvre de grands yeux. Le temps est vraiment différent ici ! Elle prend un chapeau dans son sac et le glisse sur sa tête. Après avoir récupéré toutes leurs valises, ils prennent un taxi jusqu'à l'hôtel.

Isaac lui avait appris quelques bases d'Italien, donc c'est elle qui discute avec le gérant de l'hôtel. Mais son Italien n'est pas encore parfait, et elle doit trouver ses mots parfois. Mais ils arrivent à se comprendre et tout se passe bien. Dans leur chambre, Lola prend le lit proche de la fenêtre et s'allonge en sortant son téléphone. Elle regarde ses dernières photos et sourit. Son père est en train de faire la cuisine en dansant. Elle range l'objet avant de se lever aussi vite qu'elle s'est allongée.
-On fait quoi ?
-Tu es sûr que tu ne veux pas prévenir ton ami pour savoir s'il est disponible ? Au moins sa famille ?
-Je n'ai que son numéro à lui, et je veux vraiment lui faire la surprise !
-Comme tu veux.. Tu veux le voir quand ?
-Demain ! Aujourd'hui, je reste avec toi.

Le père et la fille passent donc la journée. Le soir, ils s'endorment fatigués de ce long jour. À potron-minet, Lola se réveille, la tête encore vaseuse. Pourtant, elle n'a pas touché l'alcool. Le levé est dur et la douche lui fait un bien fou. L'eau chaude la réveille doucement. Elle se sèche les cheveux avant de s'habiller comme la veille. Puis, elle prend sa chouette qui est arrivée plus tard dans la journée d'hier. Son père dort encore alors elle lui laisse un mot et son petit déjeuné sur la table. La matinée et bien avancé mais elle ne veux pas le reveiller.

-Allez ma belle. Va chez Isaac Hudson.

La chouette s'envole et Lola la suit en marchant vite. Quand elle arrive devant une maison et que la chouette se pose sur la boite aux lettres, la gryffondor hésite. Et s'il est déjà sorti ? S'ils sont occupés ? Elle remercie sa chouette et lui dit de partir faire ce qu'elle souhaite. L'animal s'envole après avoir récupéré la friandise que son humaine vient de lui tendre. Et Lola s'avance. Quand elle toque, elle ne s'attend pas vraiment a recevoir une réponse. Pourtant, quelqu'un ouvre. Elle se présente, avec son Italien maladroit, mais compréhensible.

-Bonjour, je suis Lola Klein, une amie de l'école d'Isaac.. Je suis en voyage avec mon père, et je me suis dit que je pourrais faire une surprise à Isaac. Si je dérange, je peux partir, mais si vous pouvez lui dire que je suis en ville.. Je vous remercie et demande pardon si mon arrivée imprévue est inadaptée.
:copyright: Eden Memories



Surveille tes arrières, tes ennemis préfèrent ton dos à ton sourire
©️️ sensitive

Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Facz
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 165
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptyLun 24 Mai - 20:27

Isaac & Lola.
J'tourne en rond sur la Terre. Est-ce que j'suis seul à me perdre ? Si j'ai une place, où la trouver ? J'pars pour mon odyssée, j'laisse ma vie se tisser, j'coule à flots dans mes belles années. What a life, what a night, dans la foule, je m'allume sous les lights. Où je serai dans dix ans? J'veux pas compter le temps. J'm'accorde au présent, je fais ma life. Dans la foule, it's so good. J'veux m'enfuir toutes les nuits en cavale. Don't know where I'm in five but I'm young and alive. Fuck what they are saying, what a life.
Les étés d’Isaac se ressemblaient un peu tous autant qu’ils étaient. Depuis sa naissance, il partait systématiquement en Italie pendant deux mois avec ses parents, son père étant professeur d’histoire et sa mère une cuisinière qui maniait le laminoir à la perfection mais qui donnait des cours aux autres, plutôt que d’avoir son propre restaurant. La famille Hudson-Ortoleva passait donc deux mois dans la famille de Azzurra, à Reggio de Calabre, et ce, depuis toujours. Même une fois que la magie d’Isaac s’était manifestée, dans un souci de normalité, ses parents n’avaient jamais dérogé à la règle. Ils prenaient l’avion le deux juillet, une fois Isaac de retour du « pensionnat » dans lequel il était, puis ils revenaient généralement la dernière semaine d’Août, avant que Benjamin ne retourne à l’école moldue et qu’Isaac s’en aille à Poudlard.

Cet été par contre, Isaac avait décidé de déroger à la règle, tout seul, comme un grand. Il irait, bien évidement, passer du temps dans sa famille maternelle, qui n’avait aucune idée -tout comme celle du côté de son père- qu’il était un sorcier, pendant deux semaines. Puis il irait passer un mois à Rome, seul, dans le Ministère de la Magie italien, où il avait réussit à décrocher un stage, après moults essais. Ca n’avait pas été évident, même si sa  double nationalité anglo-italienne et le fait qu’il soit parfaitement bilingue avaient clairement aidé. Suite à ce stage, il reviendrait à Reggio de Calabre pour finir ses vacances, et rentrerait en compagnie de ses parents en Angleterre.

Le deux juillet, Isaac avait donc pris l’avion, puis ils étaient tous arrivés à Reggio de Calabre, dans la maison familiale, retrouvant donc ses grands-parents mais également ses oncles, tantes et autres cousins. Aucun ne savait qu’Isaac était un sorcier, et tous étaient moldus, Isaac et sa famille étaient donc obligés de taire la différence du futur septième année. Ce qui arrangeait tout à fait ses parents, on ne pouvait pas le nier, qui n’acceptaient toujours pas la condition de leur fils. Aux yeux de tous, Isaac était dans un pensionnat strict, qui lui interdisait les téléphones portables et qui ne permettait pas de contact avec l’extérieur, ce qui expliquait pourquoi Isaac ne retrouvait son smartphone et son ordinateur portable que l’été et pendant les vacances de Noël. Quant à son stage, il le réalisait bien à Rome, et bien dans un Ministère, mais toute notion de magie avait été tue, ce qui était quand même plus simple, même si le brun savait qu’il allait sans doute devoir trouver comment jongler avec ses mensonges.

Pour passer le temps, Isaac avait précommandé la tablette de Vanellope, pour pouvoir avoir toujours un lien avec le monde magique. Il la laissait généralement dans sa chambre la journée, bien cachée dans sa valise, puisque même si elle avait tout d’une tablette moldue, on y retrouvait clairement pas les mêmes applications, donc mieux valait prévenir que guérir, n’est-ce pas ? Il s’était donc fait un compte sur Magic Insta et n’avait pour le moment que posté trois photos. Certains semblaient y prendre bien plus plaisir, comme Kate par exemple, qui postait presque tous les jours.

En ce vendredi matin, Isaac était encore dans sa chambre quand il entendit la sonnette retentir. Il ne bougea pas plus que cela, sa famille avait l’habitude de débarquer à l’improviste et un peu à n’importe quelle heure, il descendrait un peu plus tard, envoyant un message à Fiona -dans lequel il ne se plaignait pas de Graham, c’était à noter. A la porte, Benjamin, son petit frère, regardait Lola, les sourcils froncés, pour que les deux frères partageaient depuis toujours. Benjamin ressemblait à son frère aîné, même s’il n’avait pas de pouvoir magique. Deux ans plus jeune, ses onze ans étaient arrivés avec un soulagement non dissimulé de la part des parents Hudson. Benjamin lui, se fichait un peu que son frère soit un sorcier ou que lui ne le soit pas. Isaac lui avait sauvé la vie, il savait que le renier reviendrait à être peut-être un peu trop ingrat. Il ne faisait cependant pas plus d’efforts et ne défendait pas réellement son aîné non plus. Mais Isaac ne lui demandait pas non plus de prendre position. Bref. « T’es une sorcière ? » lâcha-t-il, en anglais, préférant cette langue que l’italien, que ses grands-parents ne parlait pas. « Il sait pas que t’es là ? T’es sûre que tu connais mon frère ? » Isaac n’aimait pourtant pas vraiment les surprises, non ? Poussant un soupir puis haussant les épaules, Benjamin s’écarte de la porte et hurla, littéralement, en direction de l’étage, en anglais toujours : « Isaaaaac, y’a une meuf pour toi à la porte. Du pensionnat. » Isaac, dans sa chambre, se figea sur place, avant de balancer sa tablette dans sa valise et de se précipiter en bas. En croisant le regard de son frère, il y chercha des réponses, sans succès, avant de poser les yeux sur… « Lola ?! » Est-ce qu’il rêvait, ou sa meilleure amie était vraiment là, dans l’entrée ?! « Tu te la tape aussi celle là ? » lâcha son frère, avant de partir sans demander son reste. Le futur septième année leva les yeux au ciel puis l’entendit barragouiner en italien avec quelqu’un expliquant sans doute la situation. Isaac lui, reposa ses yeux sur la brune. « Que… Qu’est-ce que tu fais là ?! Je savais pas que tu devais venir ici ! » Qu’elle ne s’y trompe pas, il était ravi de la voir ! Mais il ne s’y attendait pas. Finalement, il s’approcha d’elle et la prit dans ses bras, enfouissant sa tête dans le cou de sa meilleure amie. Merlin que cela faisait du bien de la voir ! « Viens, entre, on peut aller sur la terrasse ou dans ma chambre… » Il ne savait pas trop ce que la brune faisait là ni si elle avait déjà quelque chose de prévu pour la journée, mais tant qu’elle était là, il ne la lâcherait pas.
acidbrain


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Lola Klein
Lola Klein
Gryffondor

Parchemins : 144
Âge : 17 ans 14 décembre 1998
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Sarah Bolger


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptySam 29 Mai - 16:38

Escapade Italienne
Isaac Hudson & Lola Klein


Quand la porte s'ouvre, Lola cligne des yeux. Le garçon en face de lui ressemble assez à Isaac pour qu'elle soit légèrement perturbée. Pourtant, certains détails sont tout à fait différents. Quand il lui demande si elle est une sorcière, la jeune fille a l'impression que ça sonne comme une insulte. Mais elle oublie vite lorsqu'il enchaîne sur son scepticisme. C'est pour elle bien plus vexant. Bien sûr qu'elle connaît Isaac ! Depuis 6 ans, c'est l'une des 3 personnes qui compte le plus pour elle. Elle se gratte la tête dans un sourire gêné et répond en anglais.

-Ça ne sert à rien de poser une question dont on connaît la réponse, tu sais. Et oui, je connais assez bien ton frère pour savoir que c'est une surprise qui soit passé soit cassé. Mais je tenais vraiment à venir le voir.

Le petit frère de son meilleur ami appelle le sujet de sa venue ici, et lorsque son regard croise le sien, Lola se retient de ne pas lui sauter dans les bras. Elle ignore la question de Benjamin où Isaac ne fait que lever les yeux au ciel, puis lorsqu'il s'en va, la lionne ne tient plus et elle attrape son Gryffondor dans une étreinte forte. Le nez dans le cou du garçon, elle a l'impression de ne pas l'avoir vu depuis des mois entiers. Ok. Si elle travaille à Poudlard et lui à Rome, ça va être difficile si déjà au bout de moins d'un mois, il lui manque autant. Elle sort de l'étreinte, mais reste contre lui, un bras dans son dos. Elle sourit à la question et se retient de rire quand le gryffondor lui propose de monter dans sa chambre. En soi, ça ne la dérange pas vraiment. Elle a passé plus de temps sur le lit de son ami au dortoir qu’elle aurait dû, mais la non-ambiguïté de leur relation à toujours facilité la tâche. Pourtant, cette fois-ci, une légère rougeur passa sur ses joues. Sans doute à cause de la question du petit frère.

-Comme tu veux.. Mais ton petit frère ne risque-t-il pas de se faire des idées si tu m'amène dans ta chambre ? Moi, je m’en moque, ce n’est pas vraiment ma réputation qui est en jeu.. Quoique.. Tu as l’air d’en avoir une intéressante… Dis Lola avec un sourire narquois et un regard pétillant. Elle se laisse guider là où veut bien l'emmener son ami et se lance dans un long monologue avec un débit de paroles important.

-Papa adore l'Italie. Il a voyagé dans tout le pays mais il lui manque ici et la Sicile. Je n'étais pas encore à Poudlard quand on venait en Italie. Après, on s'est installé à Londres et on a plus vraiment bouger sauf pour aller à notre maison en Allemagne, mais papa a encore du mal. Cette année, quand il m'a dit qu'on venait, la première chose à laquelle j'ai pensé c'est venir te voir et papa a accepté. C'est idiot mais je ne voulais pas te prévenir et te faire la surprise. Tu me connais.. C'était plus fort que moi et quand j'ai ce genre de bêtises en tête c'est dur de changer d'avis. Pourtant papa m'a demandé si vraiment, je ne voulais pas appeler. Ma seule crainte, c'est que tu sois occupé ou pas là. Je n'étais plus sûre de tes dates de stage et franchement, ça m'aurait rendu triste de te louper, tu sais. J’espère que m’a surprise ne te dérange pas trop. Tu avais des choses de prévu ? Je suis arrivé hier, nous restons encore trois jours. On est dans un hôtel, je peux te noter l’adresse. Tu me serviras du guide ? Ou alors tu préfères qu'on reste ici ?

Lola fait un grand sourire à son ami. Elle se moque de ce qu'il préfère, tant qu'elle peut rester avec lui autant de temps que son père ne l'appelle pas, inquiet de ne pas la voir rentrer.
:copyright: Eden Memories



Surveille tes arrières, tes ennemis préfèrent ton dos à ton sourire
©️️ sensitive

Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Facz
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 165
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptyLun 31 Mai - 22:01

Si Benjamin était moins véhément que ses parents, il ne portait cependant pas non plus les sorciers dans son coeur. Son frère passait, parce qu’il était, justement, son frère, et que sa magie l’avait qu’à d même sauvé de la noyade lorsqu’il n’avait que huit ans. Au fond de lui, il savait qu’il devait faire un effort par rapport à tout cela, mais forcément, quand vous deveniez l’enfant presque unique de vos parents après une telle révélation, ce n’était pas si simple non plus. Parfois, il en avait marre, parce que toutes les attentes de leurs parents lui étaient retombées dessus. Le sourire gêné de la brune en face ne le dérange cependant pas plus que cela. Il ne connaît, niveau sorciers, que la blonde qui vit dans la même rue qu’eux à Reading, qu’il connaît parce qu’il l’a voit placardée depuis des années aux quatre coins de rue, loin de se douter qu’elle ait pu être une sorcière. « Ouais, si tu le dis. » Haussant les épaules, le jeune garçon finit par appeler son frère. De toute façon, il n’avait pas spécialement envie de rester là et de faire pot de fleurs.

Isaac lui, est réellement stupéfait, loin de s’imaginer que Lola, sa Lola, puisse se trouver là devant lui, pour de vrai. Alors qu’il la serre dans ses bras, il sent que l’étreinte est rendue avec autant de force par sa meilleure amie. Par Merlin comment allaient-ils réussirent à vivre leurs vies d’adultes si déjà une séparation de deux semaines était si difficile ? Alors que l’étreinte se termine, Isaac lui, garde les yeux rivés sur la brune. Remarquant ses joues rouges, il se rend compte que peut-être, les mots de son frère ont eu plus de d’effets qu’il ne le pensait. Quel idiot, il aurait dû dire quelque chose, au lieu de simplement lever les yeux au ciel. « Je suis désolé, j’aurais du lui dire d’aller voir ailleurs. On peut aller dehors si tu préfères, moi ça me va. » Une main autour des épaules de la brune, il la serra un peu plus contre lui, déposant un baiser sur sa tempe. Il esquissa cependant un sourire à la remarque de la rouge et or quant à sa propre réputation. Ce n’était pas nouveau, Isaac aimait avoir des conquêtes, et si son frère était au courant, c’était essentiellement parce qu’il n’était pas en reste non plus. Après tout, les enfants Hudson avaient été élevés de la même manière. « Je suis sûr qu’il est jaloux qu’une aussi jolie fille soit avec moi. » Même si tout était parfaitement platonique entre eux, malgré l’insinuation qu’Isaac avait pu faire, plus tôt dans l’année.

L’option la plus sage étant donc la terrasse, Isaac glisse sa main jusqu’à celle de sa meilleure amie et l’entraîne à l’arrière de la maison, débouchant sur la terrasse et la piscine, vide de monde. Probablement que les habitants de la maison étaient en train de faire des paris dans la cuisine ou il ne savait où. Isaac laissa la brune s’asseoir, alors qu’elle lui racontait toute la raison de sa venue à Reggio de Calabre. Esquissant un sourire,  Isaac lui, s’assoit sur une des chaises longues, en pleine soleil. Sa peau, mate de base, a déjà eu le temps de devenir plus foncée. Les craintes et les doutes de sa meilleure amie lui firent froncer les sourcils. « Tu sais bien que je ne serais jamais dérangé par ta présence. T’es pas Bishop, Lola. » Là, par contre, il devait bien avouer qu’il réagirait clairement d’une toute autre façon ! « A part trainer entre la piscine et la plage, pas vraiment non, je suis tout à toi. » Il faudrait juste qu’il pense à envoyer un message à la brune qu’il devait normalement retrouver le soir même, mais il laisserait tomber n’importe quelle conquête pour Lola, et ce n’était pas nouveau. Quant à lui servir de guide, il était plus que partant ! Il connaissait la ville comme sa poche : le bord de mer, offrant une vue dégagée sur la Sicile qui était à seulement quelques kilomètres de là, de l’autre côté du canal, et qui prenait vie une fois la nuit tombée, quand toutes les familles italiennes sortaient de chez eux. Bruyant, mais c’était l’Italie, la vraie, celle qu’Isaac avait toujours connu et aimait tant. Le centre-ville et l’artère centrale, parfaits si les Klein voulaient faire les boutiques. « Mais en contre-partie, il faudra que tu me fasses visiter l’Allemagne, une fois… » Peut-être pas cette année, Isaac avait du mal à voir comment ils réussiraient à caser quelques jours dans le second pays de sa camarade avant la rentrée… Mais la vie était loin d’être terminée, non ? « On pourrait peut-être aller manger avec ton père un soir, si tu veux ? Il faut que vous alliez à La Tavernatta ! » Ou le restaurant préféré d’Isaac, celui où il passait la majorité de ses repas, même si sa propre mère était une excellente cuisinière. Elle connaissait d’ailleurs très bien les patrons, et passait souvent derrière les fourneaux durant l’été.
acidbrain


• 837 mots •


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Lola Klein
Lola Klein
Gryffondor

Parchemins : 144
Âge : 17 ans 14 décembre 1998
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Sarah Bolger


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptyLun 7 Juin - 17:53

Escapade Italienne
Isaac Hudson & Lola Klein


Lola sourit alors que son ami exprime ses excuses de ne pas avoir envoyé bouler son frère. Aller dehors est une bonne idée cependant. Il fait beau, ils sont en vacances loin de l'Écosse.

-Tu n'as pas à être désolé, ce n'est pas un drame. C'est amusant. La terrasse me convient parfaitement ! Il fait chaud, c'est agréable.

Oui. Il n'en faut pas beaucoup à Lola pour trouver quelque chose d'amusant.  De plus, c'est assez rare qu'elle se vexe pour des histoires avec aussi peu d'intérêt que l'avis d'un petit frère se faisant des films. Lola est toujours vierge alors ce que pense les gens sur sa vie n'a aucune importance. Elle a certes embrassé des personnes à qui elle tient, mais ses sentiments sont vite redevenus de l'amitié. Prude, ce n'est pas vraiment quelque chose qu'elle crie sur tous les toits. La Gryffonne ressent qu'Isaac la serre contre lui et par réflexe elle fait de même de son côté. Elle laisse tomber sa tête contre lui alors qu'il dépose un baiser sur son front. Lola est heureuse d'être là.
Elle rit lorsqu'il précise que le petit frère est sans doute jaloux. Isaac lui attrape la main et la sienne avec douceur alors qu'il l'entraîne à travers la pièce qui les sépare du jardin.

Lola s'installe à l'ombre alors qu'elle déballe tout son monologue sur sa venue dans la ville italienne. Isaac lui prend place en plein soleil. Elle sourit. Il va encore bronzer comme chaque année. Par contre, qu'il arrive à parler de Graham en pleine vacance lui fait froncer son visage. Elle souffle par le nez.

-Par Merlin ! Tu arrives à sortir son nom alors qu'on est loin de Poudlard ! Tu auras tout le loisir de te plaindre de sa présence à la rentrée. Profite donc de son absence pour l'oublier 2 mois. Graham n'est pas là. Pas sûr qu'il fasse le déplacement jusqu'à ta maison. Il a d'autres choses à faire. Profite.

Lola ne sait pas ce que fait Graham de ses vacances. Déjà elle s'en fou, mais depuis qu'elle a pris le parti d'Isaac, le préfet et elle ne parle plus vraiment de ce genre de choses. Lola tire sa chaise jusqu'à celle de son ami et pose son coude sur le haut du dossier de celle-ci à côté de la tête brune qui dépasse. Elle regarde la piscine, puis ses yeux observent le jardin dans sa globalité.

-Alors je vais en profiter jusqu'à ce que tu ne puisses plus me voir !

Ce qui pouvait durer longtemps. L'année qui s'est écoulée fut plutôt mouvementée, et les deux lions n'ont pas traîné ensemble autant qu'ils l'auraient souhaité. L'idée de pouvoir l'avoir rien qu'à elle pendant, ne serait-ce qu'une journée plaît beaucoup à la brune.

-Ça serait avec plaisir ! Il y a de magnifiques coins dans mon pays. Il me manque d'ailleurs. J'espère que papa sera bientôt remis…Mais bon, on est bientôt majeur. Donc je pourrais y retourner quand je voudrais.
Si l'Allemagne n'est qu'un de ses pays d'origine, c'est celui qui l'a vu naître et grandir. Ça sera toujours son pays préféré. Elle y a passé 10 ans de sa vie quand même.

-Oh, ça serait super oui ! Papa adore manger. Je le soupçonne de venir ici autant pour la nourriture italienne que pour les paysages ! D'ailleurs, il doit être réveillé. Je vais lui envoyer un message au cas où. J'ai bien laissé un mot, mais comme je ne savais pas où était ta maison exactement… Explique Lola en sortant son téléphone portable. Elle pianote qu'elle est bien arrivée chez Isaac et précise qu'elle ne sait pas trop si elle rentrera avant ce soir. Sa réponse ne se fait pas tarder et il lui dit de faire attention. Qu'elle l'appelle si jamais elle le cherche. Elle lui dit qu'elle l'aime puis range son cellulaire avant de se re concentrer sur son meilleur ami.

-Isaac ! Tu es au courant qu'il va y avoir des cours d'arts martiaux à l'école ? Et que des profs d'autres écoles vont venir donner des cours aussi. Ils ont dit ça au bal.
:copyright: Eden Memories



Surveille tes arrières, tes ennemis préfèrent ton dos à ton sourire
©️️ sensitive

Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Facz
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 165
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptyMar 15 Juin - 19:30

Isaac se rendait compte, avec le temps, que parfois, son comportement laissait à désirer. La dernière grosse révélation avait été en compagnie de Ciara, alors qu’il venait d’échouer lamentablement au poste de poursuiveur lors du match Gryffondor contre Poufsouffle. Cet échec ne devait pas être une raison pour qu’il se comporte comme il l’avait fait, et pourtant. Il faisait donc très attention depuis à ce qu’il disait, même si Lola avait toujours supporté son petit côté dragueur sans râler, peut-être aussi parce qu’il savait quand arrêter et qu’il ne la forçait pas à faire quoi que ce soit, bien au contraire. S’il avait pu la mettre dans une petite boîte pour la préserver de tous les idiots qui pourraient lui vouloir du mal, il l’aurait probablement fait, même s’il ne le disait pas forcément. Esquissant un petit sourire désolé malgré tout, il déposa un baiser sur la tempe de sa meilleure amie avant de l’emmener à l’arrière de la maison, pour profiter du soleil.

Isaac et le soleil, c’était une grande histoire d’amour. Il avait le physique typique de l’homme méditerranéen, la peau mate, les yeux foncés, les cheveux bruns et le côté crooner. Aussi, pour lui, il était tout à fait normal de profiter du soleil tant qu’il en avait, mais pouvait tout à fait comprendre que Lola préfère se mettre à l’ombre. Mieux valait qu’elle évite de prendre un coup de soleil. « Si tu veux, on a de la crème solaire, si tu veux te mettre un peu au soleil. » Dans cette maison, comme dans celle de Reading, tout était strictement moldu. Si Isaac avait des potions dans sa malle de l’école au cas où, il n’en emmenait jamais vraiment avec lui lorsqu’ils voyageaient, puisque ses parents refusaient tout simplement l’essence même de la magie. Mais cette fois-ci cependant, il avait décidé de mettre à profit la malle qu’il avait reçu plus tôt dans l’année, même si c’était de la part de Magicis Sacra. Comme il allait faire un stage au Ministère de la Magie italien, il avait pris toutes ses affaires avec lui, profitant du côté « sans fond » de la malle en question. Tout tenait dedans et elle restait légère. Comme ça, aucun moldu, pas même ses parents ou son frère ne pourraient y faire quelque chose. Quoi, il n’en savait rien, mais mieux valait prévenir que guérir, pas vrai ?

Il haussa les épaules, l’air innocent, à la remarque de Lola. Ce n’était pas sa faute si, pour une obscure raison, Graham Bishop restait toujours dans un coin de son esprit. « Même s’il venait, ce dont je doute autant que toi, il resterait sur le pas de la porte, lui. » Parce que déjà, Isaac ne voyait pas du tout ce que Bishop ficherait là, et qu’ensuite, il était hors de question qu’il le fasse entrer chez lui. Ils ne se comprenaient pas, ils ne se comprendraient sans doute jamais, vu comme c’était parti, donc clairement, chez lui était une limite que Bishop ne dépasserait jamais. Alors que sa meilleure se rapprochait de lui, Isaac suivi son regard, balayant la piscine et le jardin. « Tu peux aller faire un saut dans la piscine, tu sais… C’est moins froid que le lac noir. » Isaac était-il toujours un peu énervé suite à cet épisode ? Peut-être, mais il persistait, tout ça, c’était de la faute de cette idiote de Foster. Il ne la portait clairement pas dans son coeur, donc tout était bon à lui mettre sur le dos. Tony n’était sûrement pas plus innocent (il était même totalement coupable) mais Tony, à la différence de Foster, était son ami. Isaac et le déni, on aime.

« A moins que ça ne soit l’inverse. » laissa-t-il ensuite entendre, avec un petit sourire, alors que Lola soumettait l’idée qu’un jour, éventuellement, il ne puisse plus la supporter. Le grognon dans l’équipe, c’était lui, donc la situation inverse, où Lola ne supporterait plus Isaac, était potentiellement plus réaliste. « Mais j’en doute, tu m’aimes trop pour ne plus me supporter. » Soit, il se flattait tout seul, certes. Mais était-ce complètement faux ? Absolument Lui avait un amour incommensurable pour l’anglo-allemande. « Et niveau nourriture ? Parce que tu me connais, mon estomac guide beaucoup mon humeur. » Il connaissait quelques petites choses, des gâteaux en grande majorité, mais c’était là l’essentiel. Tout comme Kate qui lui faisait découvrir les spécialités du Japon, qui n’étaient pas mauvaises, même s’il devait bien avouer qu’il préférait quand même ses pâtes chéries.

« C’est vrai ça, comment tu as fait pour arriver jusque là ? Est-ce que je dois m’inquiéter, je suis tracké ?! » Il plaisantait, bien entendu -quoi que-, mais pour le coup, si cela ne l’avait pas vraiment inquiété en voyant la brune, il se demandait bien comment elle avait pu trouver son chemin jusqu’à lui. Encore que, maintenant qu’ils avaient dix-sept ans, ils pouvaient tous les deux faire de la magie sans se faire tirer les oreilles, peut-être avait-elle choisit cette option ? Isaac ne savait pas s’il existait d’autres sortilèges que celui de la boussole -qui, pour le coup, n’aidait pas, puisqu’il pointait le nord- mais Lola était pleine de surprises… Finalement, alors que Lola finissait d’échanger avec son père, Isaac lui donnant quelques petites informations comme l’adresse exacte de la maison, juste au cas où, elle lui parla des annonces du bal. Il n’y avait pas été, n’ayant jamais été très intéressé par ce genre d’évènements. « On m’en a parlé oui, qu’est-ce qui leur est passé par la tête ? On doit venir Bruce Lee en plus d’être des sorciers, maintenant ? » Il fronça les sourcils, pas vraiment sûr de comprendre ce que le Ministère britannique avait en tête. « Mais je ne suis pas trop au courant non plus, tu m’expliques ? C’est des nouveaux cours avec les profs étrangers, ou ils viennent en support de nos profs ? » Si c’était la seconde option, il trouvait cela sacrément offensant pour le personnel en place, mais en même temps… Binns était le pro de la berceuse, Trelawney était une folle à lier… Et fallait-il rappeler que la professeur de Potions, si douée, était presque aussi aimable qu’une porte de prison ?
acidbrain


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Lola Klein
Lola Klein
Gryffondor

Parchemins : 144
Âge : 17 ans 14 décembre 1998
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Sarah Bolger


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptyMer 7 Juil - 19:05

Escapade Italienne
Isaac Hudson & Lola Klein


Lola adore Isaac. Depuis sa première année à Poudlard, il est la première personne à qui elle a un lien fort. A la table des Gryffondor, lorsque ils étaient à côté et… Ils le sont resté. Tony a rejoint rapidement les deux autres et Lola ne sera jamais capable de savoir lequel elle aime plus que l'autre. Bon, ils avaient chacun leurs amis dépendamment de l'autre, mais globalement, ils ont passé une majorité de leur temps ensemble. Jusqu'à qu'à détour d'un couloir, Lola rencontre Esther. Un an plus vieille, de la maison Serpentard, elles ont rapidement fait les casse cent coups ensemble, et se sont rapprochées au point de devenir presque inséparables. Lola a toujours été d'un genre sociable, mais avec Esther, ce fut d'autant plus étonnant que la rouge et or était bien plus bavarde, collante et quand même assez pénible que la moyenne. C'est sans doute à ce moment-là que son meilleur ami a commencé à avoir l'impression d'être oublié voire délaissé par Lola. Et ça explique peut-être en partie pourquoi le garçon n'arrive pas à voir la verte comme une amie. Mais tant que tous les deux acceptent avec plus ou moins de facilité qu'elle puisse passer du temps avec l'autre, l'anglo allemande est ravie.

L'italien lui propose de la crème solaire. C'est vrai que Lola a une peau qui rougit plus qu'elle ne brunit au soleil. C'est effectivement une bonne idée.

-Je ne suis pas contre une protection ! Je n'ai pas la chance d'avoir ta peau, je deviens comme une écrevisse avec le soleil !

C'est la parfaite vérité. Elle n'a jamais réussi à dompter le soleil pour en faire un allié de beauté. Elle a donc abandonné l'idée d'avoir la peau plus foncée et se la protège tout le temps. Forcément, trop pressée de voir Isaac, elle en a oublié ce détail important.
La réponse de ce dernier concernant Graham fait lever les yeux au ciel à Lola. Elle ne préfère pas continuer sur cette discussion, alors elle n'enchaîne pas. Mais c'est Isaac. Fidèle à lui-même et à ses défauts. C'est sans doute pour ça qu'elle l'adore tant.
Il confirme ses pensées en rappelant ce qui c'est passé il y a maintenant un moment. La baignade au lac noir. Elle ne comprend toujours pas sa manie de remettre ce qui le frustre sur le tapis alors qu'elle est là. Avec lui. Pas avec Esther ou Graham. Alors elle ignore la fin de sa phase pour ne se concentrer que sur celle qui concerne le présent.

-Seulement si tu viens avec moi ! Mais peut être pas de suite si ? C'est encore un peu tôt non ? Pour… l'endroit.

Oui. Elle voulait profiter à fond de son ami maintenant qu'elle était là. Elle lui ébouriffe les cheveux lorsqu'il lui précise que ça serait peut-être l'inverse. Ah oui? Il veut vraiment jouer à celui qui va en avoir marre le premier ? Elle sourit, sourire qui se transforme en rire lorsqu'il rajoute qu'elle l'aime trop pour en avoir assez de lui.

-Bien sûr que je t'aime ! Sinon je ne me serai pas embêté à venir jusqu'ici ! Et si la nourriture allemande n'est pas aussi raffinée que celle de l'Italie, on a quand même certaines spécialités qui, je pense, te feront plaisir ! j'aime beaucoup les Kartoffelknödel. Ce sont des boules de pommes de terre, mais qui ont la même consistance que les marshmallow!

Lola finit par faire sa Lola câline. Elle espère juste ne pas le mettre mal à l'aise, mais son besoin de contact physique est insupportable. Alors, tout en restant derrière lui, elle glisse ses bras autour du cou d'Isaac et pose sa tête contre la sienne. Cet instant la rassure et l'apaise. La peau du garçon contre la sienne est agréable. Elle sourit, heureuse d'être là.

-Et bien.. Le GPS de mon père m'a amené jusqu'à chez-toi.

Oui bon. C'est un moyen détourné pour dire que c'est la chouette de son papa qui l'a amené jusqu'ici. Par sécurité, Lola préfère ne pas utiliser de mot ou de concept sorcier dans la maison des Hudson.

Lola lui parle alors du bal et de ce qu'a prévu le ministère. La réaction de son ami l'interpelle. Elle a cru qu'il serait plus enthousiaste que ça.

-Je suppose qu'ils souhaitent que l'on puisse savoir se défendre. Et en plus, ça donne la possibilité d'apprendre un autre sport. J'irai m'inscrire moi. Vu que j'arrête définitivement le cours de p.. Chimie, ça me laisse du temps. Et puis j'aime l'idée d'apprendre les arts martiaux.

Si Lola n'ose pas s'exprimer normalement, c'est qu'elle a peur que sa conversion soit suivie de près ou de loin. Elle lance un regard inquiet à une fenêtre, mais elle est peut-être simplement parano.

-Je t'avoue que si tu n'es pas contre je préfère la mer... Pas que je n'aime pas la piscine, mais je n'ai pas vraiment l'impression d'être là où je devrais.

Et la réaction du petit frère à son ami n'aide pas vraiment à se sentir à l'aise ici. Le mot "sorcière" avait sonné comme une insulte et elle n'avait vraiment pas envie de comprendre pourquoi il lui avait demandé si elle était vraiment une amie…
:copyright: Eden Memories

864 mots



Surveille tes arrières, tes ennemis préfèrent ton dos à ton sourire
©️️ sensitive

Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Facz
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 165
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptyJeu 8 Juil - 23:08

Si Isaac avait l’habitude du soleil, il n’était, malgré tout, pas complètement taré. Il mettait de la crème solaire, dès qu’il posait les pieds sur le sol italien à la sortie de l’avion, mais une fois que sa peau s’était acclimatée et avait oublié l’Angleterre et l’Ecosse -où il était quand même la majorité de l’année, donc niveau soleil, c’était pas vraiment la même chose- il arrêtait d’en utiliser. Plus jeune, il se souvenait des minutes, beaucoup trop longues, qui le séparaient d’une tête dans la piscine ou dans la mer parce que sa mère lui enduisait le corps de crème solaire, trop blanche, trop grasse, trop poisseuse. Heureusement, la technologie de ce côté là avait évolué aussi, donc maintenant, il pouvait tout à fait en mettre, puis piquer une tête dans l’étendue bleue devant lui. Et c’était quand même beaucoup mieux ! Se saisissant du tube posé non loin - à l’ombre, bien entendu, on avait pas idée de s’étaler de la crème bouillante sur le corps - il fit un petit signe à la brune pour qu’elle se tourne. « Je t’en mets dans le dos et tu finiras, d’accord ? » D’expérience, le dos et le buste prenaient toujours cher. Les cuisses aussi, encore que, c’était souvent bien moins douloureux. Mais le pire du pire ? Les coups de soleil sur les pieds, encore plus si c’était la plante des pieds…  « En plus il parait que je suis plutôt doué en massage, alors profite ! »

Une fois la crème étalée dans le dos de la brune, il lui tendit le tube pour qu’elle s’enduire le reste du corps. La réaction de l’ango-allemande quant à l’évocation de son ennemi juré lui arrache malgré tout un sourire. Au moins Lola le supporte-t-il malgré son côté grognon qui ronchonne tout le temps ! Imaginez un peu si même elle n’en pouvait plus de lui ?! Car il faisait des efforts, mais nul doute que s’il se loupait, Lola pouvait tout à fait le laisser tomber -genre, au pif, s’il noyait Esther Foster dans le Lac Noir, même si vu qu’elle n’était plus scolarisée l’an prochain, cela allait être compliqué. « On peut y aller cet aprem si tu veux, elle peut-être un peu fraîche le matin encore. » Enfin, plus pour les italiens que pour les anglais, surtout si certains s’étaient baignaient dans le Lac Noir… Isaac lui, ne se sentait complètement serein que dans une piscine mais il travaillait depuis sept ans sur sa peur de la mer et réussissait à y passer du bon temps malgré tout.

Si un vrai sourire étire ses lèvres quand la brune lui ébouriffe les cheveux, il hausse cependant un sourcil lorsqu’il entend la mention de « pommes de terre à la consistance de marshmallow ». Décidément, les allemands sont vraiment bizarres parfois ! « C’est votre version des gnocchis ? Parce que ça me parait vachement bizarre ça, surtout niveau texture. » Il connaissait bien les marshmallow, très mou, très élastique… Pas vraiment la même chose que les gnocchis, qui étaient, certes faits à base de purée de pommes de terre, mais bien plus fermes quand même. S’ils étaient mous, trop élastiques, cela voulait tout simplement dire qu’ils étaient ratés.

La brune se serrant contre lui, Isaac pose une main sur son bras, la laissant contre lui autant de temps qu’elle en a besoin. S’il n’est as particulièrement tactile en temps normal, avec Lola, il n’avait jamais cherché à la repousser. Il la laissait prendre son temps et être la première à partir, signifiant qu’elle en avait eu assez. Il n’avait pas envie qu’elle pense qu’il la repoussait, car jamais il n’en serait capable. « Ah oui ? Je me souviens pas que je t’avais donné l’adresse exacte. Heureusement que je n’ai pas été à Serdaigle au final ! » Il était peut-être un peu crédule sur le coup, mais au final, l’important, c’était que Lola soit là avec lui, non ? Le reste n’avait que peu d’importance.

S’il appréhendait un peu cette idée de cours d’arts martiaux magiques, c’était en grande partie parce qu’il ne savait pas à quoi s’attendre, ni même ce que cela pouvait vouloir dire, arts martiaux sorciers. « Non, mais c’est pas une mauvaise idée, je suppose que je m’inscrirais aussi. Au moins pour être sûr que tu ne te casses pas un bras quoi ! » Il esquissa un sourire, pouffant presque à la retenue de son amie. « Tu peux y aller, mes grands-parents sont au marché ce matin, il n’y que mon frère et mes parents ici. » Quant aux voisins, ils n’avaient pas d’oreilles à rallonge eux, donc normalement, les deux étudiants ne risquaient rien. Ils devraient sans aucun doute faire un peu plus attention s’ils sortaient dans la ville ou à la plage, mais pour le moment, tant que les grands-parents Ortoleva n’étaient pas revenus, ils avaient une certaine liberté d’expression.

« Va pour la mer ! T’as ce qu’il faut ? Ou je prends des trucs en plus ? » A savoir serviette de plage, éventuellement un sac à dos pour tout mettre dedans, et peut-être à boire également. Voire même à manger, encore qu’il était assez facile d’acheter tout cela tout en larvant sur le sable. « Ton père va faire quoi du coup, pendant je te kidnappes ? » Même si, l’un dans l’autre, c’était peut-être l’inverse, mais tant qu’ils se supportaient l’un l’autre, c’était l’essentiel ! Ne manquait que Tony pour que les trois vivent un été dont ils se souviendraient sans doute toute leurs vies. Peut-être qu’ils pourraient organiser quelque chose l’an prochain, avant de prendre chacun leur envol pour la vie adulte ? Entre Lola qui voulait rester à Poudlard et devenir l’assistante du professeur d’Arithmomancie, Isaac qui lui, souhaitait intégrer le Ministère de la Magie italien et Tony qui gardait encore le mystère sur son futur emploi, ils avaient bien le droit de se prendre une semaine pour passer un dernier été tous ensemble, à profiter de leurs dernières journées insouciantes, non ? En tout cas, l’idée venait de germer dans l’esprit de l’anglo-italien, et il en parlerait peut-être avec ses deux camarades une fois qu’ils seraient tous les trois de retour à l’école.
acidbrain


• 1 012 mots •


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Lola Klein
Lola Klein
Gryffondor

Parchemins : 144
Âge : 17 ans 14 décembre 1998
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Sarah Bolger


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptyVen 23 Juil - 22:19

Escapade Italienne
Isaac Hudson & Lola Klein



Quand Isaac propose de lui faire un massage déguisé par l'étalage de la crème solaire, elle ne peut pas s'empêcher de sourire. Elle accepte donc, offrant son dos nu aux mains de son meilleur ami. Le contact froid de la crème lui fait du bien, car on ne va pas se le caché, la température de l'Italie est bien plus chaude que celle de l'Écosse ou de l'Allemagne. Le pays du sud de l'Europe propose une chaleur toute particulière. Lola se demande s'il a besoin de rester autant de temps sur son dos, mais ne s'en plaint pas. Le contact de l'autre ne l'a jamais déranger. Encore moins quand cet autre est Isaac.

En haut de bikini et jupe, Lola prend le tube pour finir de s'étaler la crème sur le reste de sa peau blanche et rend le tube à l'italien. Elle lui sourit et décale donc sa chaise au soleil après avoir sorti son chapeau en paille qu'elle dépose sur sa tête. Elle hoche la tête. Cette après-midi, c'est mieux, même si la plage l'enchante bien plus que la piscine de son ami. Mais elle lui dira plus tard, pour le moment il la lance sur la nourriture.

Les spécialités allemandes ne sont pas vraiment au même niveau que la gastronomie italienne, mais elle quelques trésors qu'il faut connaître. Elle fait la moue quand les comparent à ses gnocchis. Mais elle ne lui en veut pas vraiment, elle sait que lui et la nourriture, c'est un amour particulièrement fort.

-Alors, non pas vraiment. Ce n'est pas de la purée de pommes de terre comme pour les gnocchis. Les Kartoffelknödel sont faites avec des pommes de terre cuite, mais aussi crues. En fait, ce n'est pas l'élastique du bonbon, mais le moelleux de celui-ci qu'on y retrouve.

À moins que ce soit quelqu'un d'autre ? En fait, elle ne s'en souvient pas bien, mais il a bien dû lui donner étant donné qu'elle est dans son carnet d'adresses. À moins que ce soit quelqu'un d'autre ?

-Tu l'as donner à quelqu'un susceptible de me l'avoir donné ? Je me souviens juste que je l'ai dans mon carnet...

Elle fait une moue vexée lorsque il parle de casser un bras. Elle est plus forte qu'il ne croit ! Et elle n'est pas en sucre.

-Je t'aime beaucoup tu sais, mais je sais me défendre, et je ne suis pas en porcelaine ! Sinon, je serais cassé depuis longtemps, et tu le sais. Je ne suis pas une poupée de cire... Tu devrais me faire plus confiance sur ce point... Mais je suis contente que tu viennes aussi au cours !

Son ton n'est pas froid, mais il est un peu moins amusé que d'habitude. Elle sait qu'il s'inquiète pour elle, et elle trouve ça mignon, mais parfois ça devient... Rabaissant ? Elle ne trouve pas le bon mot. Sa dernière phrase par contre à vite remonté la bonne humeur de la gryfonne. Elle est rassurée que ses grand-parents ne soient pas là, mais elle préfère rester discrète quand même. C'est juste compliqué de parler de Poudlard sans utilisé le champ grammatical de la magie...

-Je n'ai pas ma serviette, c'est tout. Je l'ai oublié en partant.  Et je ne sais pas. Il a toujours aimé l'Italie, je suppose qu'il va visiter la ville dans les moindre recoin qu'il peut visiter en une journée. Mais avant, il faut qu'il se réveille.

Elle sourit à Isaac et se tourne pour offrir son dos au soleil. Allongée sur le ventre, elle garde la tête sur le côté pour avoir toujours son ami en visuel.

-Je ne sais pas trop si j'ai hâte que l'année prochaine se termine... ça va faire bizarre d'être à Poudlard mais en tant qu'assistante. Enfin, si je suis acceptée, avec mes bêtises, ce n'est pas forcément sûr. Mais j'en ai vraiment envie, et en dehors de l'école, je suis un peu perdue...

Lola a effectivement du mal avec le monde en dehors de poudlard. Mais ça, personne en dehors d'Esther ne la vraiment remarquer. Et elle ne s'en ai vraiment rendu compte que pendant le bal du ministère, alors qu'elle a dû la racompagner completement cuite... Si Isaac apprenait ça... Il ferais soit un scandale à Lola, soit à Esther. Et la rouge n'avait envie ni de l'un ni de l'autre..  
:copyright: Eden Memories




Surveille tes arrières, tes ennemis préfèrent ton dos à ton sourire
©️️ sensitive

Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Facz
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 165
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre EmptyLun 9 Aoû - 0:01

Lorsque Lola lui rendit le tube de crème, Isaac en passa légèrement sur son corps aussi, omettant son dos, mais comme il était appuyé à sa chaise longue, ce n’était pas bien grave. Alors qu’il était prêt à se lancer dans un débat sur la fabrication de diverses pages - est-ce que les pâtes aux œufs étaient meilleures que les pâtes normales ? Et qu’en était-il des pâtes à la semoule de blé dur, que l’on pouvait trouver dans certaines régions d’Italie ? Enfin, est-ce que les gnocchis étaient vraiment des pâtes ? Après tout, ils étaient réalisés à base de purée de pommes de terre, voire parfois même d’autres purées de légumes si l’on souhaitait innover ! - Lola lui expliqua ce qu’étaient les… Les quoi déjà ? Katzoffel ? Kartnudeln ? Ce qui était sûr en tout cas, c’est que l’anglo-italien était vraiment le dernier des nuls en allemand. Fronçant les sourcils, il écouta la brune lui expliquer la composition de ces trucs bizarres qui n’étaient donc pas des gnocchis. « Ok. Et comment tu dis déjà ! Kartstrudel ? » Il ne faisait pas exprès, il était juste très nul en allemand…

Pour ce qui était de son adresse, à vrai dire, Isaac s’en fichait pas mal. Tout ce qui m’importait était que Lola était là avec lui, et il ne pouvait qu’être content de voir sa meilleure amie. Il l’aimait sincèrement et si rien n’avait jamais été ambiguë entre eux, cela n’empêchait pas du tout les sentiments d’être là et d’exister. « Tony peut-être ? Ou alors je te l’ai mise sur une lettre une fois et j’ai oublié. Mais c’est pas bien grave, moi je suis content que tu sois là ! Faudrait que je te fasse visiter Reading aussi, c’est sympa. » C’était très différent de l’Italie bien évidement, mais ça valait aussi le détour, surtout lorsqu’il y avait le festival de musique. Généralement ça il se passait fin août et Isaac était toujours de retour pour ce dernier, ou presque.

Il avait beau faire le malin également, il savait qu’il tendait bien trop à surprotéger la brune anglo-allemande. Ce n’était pas sa faute, tout son corps le poussait à la protéger sans même qu’il ne s’en rende compte. Il redoutait que quelque chose lui arrive et qu’il doive lui dire au revoir, pour une raison ou pour une autre. « Désolé, je le sais, mais j’arrive pas à m’en empêcher. Promis j’essayerai de faire des efforts. » Mais il n’était pas non plus cent pour-cent sûr d’y arriver. Et il savait que ça énervait Lola, il l’entendait d’ailleurs à sa voix, mais vraiment, il n’y pouvait rien, c’était comme ça, ça venait tout seul. Il avait trop peur de la perdre pour une bêtise.

« Pas de problème, on en a plein, ce n’est pas ce qui manque. » Ils avaient même des parasols, des chaises, des bouées des flotteurs donc vraiment, tout ce qu’il fallait. Isaac avait même vu de vieux jouets de quand il était petit, comme des seaux et des pelles, mais ils avaient clairement passé l’âge de faire des pâtés de sable. « Forcément, endormi ça risque de compliqué la visite. Mais entre les châteaux et les musées, il a de quoi faire ! Et s’il va à l’Arena, il verra la Sicile de l’autre côté de la mer. Vous allez y aller un peu ? » Après tout, en être si proche, c’était un peu une invitation à la découvrir non ?

Alors que son amie se confiait sur son appréhension, Isaac posa ses yeux bruns sur la brune. Il avait pleinement confiance en elle, et savait que si elle avait vraiment envie de quelque chose, elle serait capable d’y arriver, elle n’était pas une Gryffondor pour rien. « Tu ne dois pas avoir un entretien avec Clarks à la rentrée ? Il pourra sûrement t’aider à y voir un peu plus clair. » Quant au fait qu’elle ne se trouvait pas à sa place en dehors de l’école, Isaac pouvait comprendre. Il ne visait pas la fuite vers l’Italie sans raison. « Je n’ai connu que Poudlard, je ne sais pas trop ce que le monde sorcier a pour moi en dehors de l’école tu sais… Mais il n’y a pas de raison, on va y arriver. On n’est sûrement pas les premiers à flipper. » Mais oui, c’était un peu flippant quand même. Après tout, ils restaient jeunes pour entrer dans le monde des adultes ! Ce n’était pas pareil quand on était un enfant moldu !
acidbrain


• 735 mots •


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty
Ξ Sujet: Re: Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre   Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Escapade Italienne {Feat Isaac} ♪Reggio de Calabre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le reste du Monde-
Sauter vers: