Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi True Wireless 2S – Écouteurs intra-auriculaires sans-fil ...
44.79 €
Voir le deal

Partagez
 

 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2202
Âge : 16 ans [10/05/2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 20


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptyLun 31 Mai - 0:03

Défense de se laisser abattre

ft. Alan + Dominique

Les achats scolaires de début d'année avaient déjà étaient faits pour Alan, mais le sorcier avait oublié quelques broutilles dans sa liste de course et avait donc du revenir à Traverse pour ça quand on n'a pas de tête, il faut des jambes. Pendant qu'Isleen Carmichael virevoltait dans Londres à la recherche de denrées alimentaires moldues un œuf de 100 ans, une langue de bœuf et des cuisses de grenouilles pour le brunch de dimanche l'adolescent Irlandais avait traversé seul le Chaudron Baveur pour se rendre dans la rue sorcière : ses parents jugeaient qu'il était assez grand pour se promener seul dans le Londres sorcier et qu'une escorte n'était plus nécessaire : il en était content et n'allait certainement pas s'en plaindre.

D'autant plus content qu'en ce mois d'août, peu de choses aurait pu être plus parfaites dans la vie d'Alan. Les BUSEs étaient terminées, sa relation avec Prue était idyllique, Viska venait à Galway dans peu de temps, Warren aussi, et comble du pompon : Alan sortait avec Cillian Howel.
Sortait, parfaitement. On ne vous l'avait pas dit ?
Le dire lui faisait encore tout drôle, pourtant, force était de constater que c'était le cas.
Depuis la fin du mois de juillet, après plusieurs semaines à se tourner autour, le temps avait fait son œuvre. D'un point de vue tout à fait objectif, Alan ne tarissait pas d'éloges à propos du moldu « Tu le verrais, il est parfait. Mais genre, à côté je fais vraiment tâche quoi. Je sais pas ce qu'il me trouve, mais en tout cas moi je sais que je le trouve HYPER intelligent. Et il est trop beau. Genre, trop beau. Dans mes potes, Graham est pas mal, tu vois, Quino a la tchatche et a son petit succès, mais Cillian, lui, c'est un avion. ».

Flottant donc sur un petit nuage depuis plusieurs semaines, Alan en avait oublié tout un tas de choses hyper importantes au moins. Le Poufsouffle avait par exemple oublié de commencer ses révisions pour l'année prochaine (c'est qu'il ne fallait pas mollir, les amis !), début août « Le jour où je devais commencer, c'est le jour où on s'est embrassés pour la première fois !  C'est quand même pas de ma faute c'était bien mieux qu'avec Graham, d'ailleurs. ». Il n'avait également toujours pas écrit un message à Vanellope pour lui proposer de se retrouver quelque part durant la fin de l'été (c'était qu'il ne restait plus beaucoup de temps, avec toute cette histoire !) : à Londres, à Traverse ou même chez l'un ou chez l'autre, histoire de voir où chacun habitait. Ses parents lui avaient également proposé de changer de chambre durant l'été (la sienne était vraiment trop petite pour deux) pour la 'pièce à débarras', de taille déjà plus raisonnable. Mais sous cette démarche altruiste, Alan ne pouvait pas s'empêcher d'y voir une tentative de vouloir le garder à la maison le plus longtemps possible. Bien qu'il ne sache pas encore ce qu'il allait faire après Poudlard, ses parents le savaient non, qu'il avait peu de chance de rester vivre en Irlande après ?

Listant mentalement toutes les choses qu'il avait à faire en rentrant de Traverse (texter V. serait la première chose qu'il ferait), Alan entra chez Fleury et Bott. Ses notes de BUSEs en DCFM ne le satisfaisant pas (il aurait pu faire mieux qu'un Effort Exceptionnel, il le savait), le Poufsouffle voulait trouver un livre lui permettant de se perfectionner durant sa 6ème année. La 7ème approchait à grand pas et ce n'était pas le moment de diminuer les efforts maintenant qu'il avait réussi à avoir toutes ses BUSEs. La boutique était relativement pleine et Alan eut du mal à se trouver un chemin vers le rayon approprié. Il fut d'ailleurs forcé de se pousser plusieurs fois afin de laisser passer des gens vers la sortie : c'est là qu'il toucha légèrement une personne derrière lui. Il se retourna imperceptiblement pour rapidement s'excuser. Dans un premier temps, il ne reconnut pas Dominique Weasley.

(694)

by beraberel


Le plus tourmenté 2020

Alan Carmichael


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Poufso10[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Bam10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d16
Revenir en haut Aller en bas

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 165
Âge : 13 ans (28.09.2002}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptyLun 31 Mai - 8:23

Défense de se laisser abattreDominique était d’humeur particulièrement joviale en cet été 2016 en même temps, tous mes persos peuvent pas être déprimés au même moment hein : ses parents lui avaient permis de changer de couleur de cheveux, elle avait eu l’occasion de voir certains de ses amis, dont Lowell, et elle avait passé des moments précieux avec Ash qui était, certes, lui aussi un de ses proches, mais qui était, surtout, le jeune garçon faisant battre son cœur d’adolescente énamourée. La Poufsouffle, pleine de tragédies éminemment romantiques dans la tête – car même si elle n’était pas très fan de Roméo et Juliette, ça restait du Shakespeare – plongeait à corps et tête perdu dans cette romance balbutiante. Elle espérait néanmoins finir un peu mieux que Juliette mais, raisonnable pour une Weasley-Delacour, elle considérait avec sagesse qu’elle était trop pragmatique pour mourir en cas d’échec. Même Victoire avait survécu quand elle avait cru Ted éloigné sentimentalement d’elle, c’était bien la preuve que les gens étaient plus résistants dans la vie que dans les pièces de théâtre 4 ou 5 morts dans Roméo et Juliette tout de même.

Cette bonne humeur nouvelle avait amélioré l’ambiance chez elle, Dominique ne prenant plus la mouche à la moindre mention de sa sœur. Elle laissait même sa mère l’habiller et la coiffer, ce qu’elle ne faisait plus depuis plusieurs années, et ça avait été le cas le matin même. Fleur avait passé une de ses anciennes robes à Dominique, sans manche, celle-ci était d’un tissu écru rigide qui s’évasait à partir de la taille, celle-ci étant marquée par une ceinture noire avec un petit nœud sur le côté et qui s’accordait avec le ruban qui retenait ses cheveux longs et blonds très clairs derrière ses oreilles à la manière d’un serre-tête. Et comme du haut de ses treize ans « mais presque quatorze parce que mon anniversaire est en septembre » la Poufsouffle se sentait jeune fille, elle était aussi très légèrement maquillée d’une couche de mascara noir sur ses cils naturellement clairs et d’un gloss rosé. Fleur avait parfois poussé le jeu plus que ça pour le seul plaisir de faire des photos de sa fille, on sentait chez la française un réel soulagement de ne plus être repoussée par sa cadette, et même si cela avait soulevé pas mal de réticences (surtout de Bill) au départ, finalement les parents de Dominique se félicitaient de l’avoir laissé se teindre les cheveux. Il était clair pour tous les adultes que ça ne réglait le problème des complexes de la jeune fille qu’en surface, mais à la période délicate de l’adolescence, repousser à plus tard l’acceptation de ses cheveux roux avait l’avantage de renouer la communication entre la demoiselle et ses parents.

Séparée de sa grande soeur Victoire pour le moment, Dominique avait un petit panier au bras et elle cherchait quelques livres dans les rayonnages de Fleury et Bott. Elle reprenait la plupart des anciens manuels de Victoire, mais elle avait pris une autre option qu’elle, préférant l’étude des moldus à la divination, et elle cherchait des ouvrages sur cette matière ainsi qu’une anthologie des tragédies sorcières pour son club de théâtre. Tout comme Lowell comptait ouvrir son club de photo à la rentrée, elle lançait officiellement celui de théâtre à partir de septembre, Hamlet commençant à prendre forme après un an et demi à tout planifier avec Charlotte. Il n’était pas sûre qu’elle ait beaucoup de membres mais Dominique n’était pas fille à s’arrêter pour si peu dans un projet, et les professeurs voyaient plutôt d’un bon œil ce genre de club, fondamentalement scolaire et sérieux. Le seul risque était que Dominique s’enflamme encore plus que d’habitude et en oublie de réviser ses cours, mais tout le monde avait l’habitude depuis le temps de la voir évoluer dans son monde.

Sa main se portait sur la grande histoire des technologies moldues quand elle sentit un contact se faire du côté de son panier. Elle arrêta son geste vers le livre et tourna la tête, reconnaissant au passage le capitaine des Poufsouffle. « Tiens, bonjour Alan, tu vas bien ? » demanda-t-elle avec un sourire aimable mais un brin distant pour qui connaissait bien Dominique. Alan étant nettement plus âgé qu’elle – il était de la promotion de Victoire -, elle n’avait pas beaucoup de rapport avec lui et on ne pouvait pas dire que leur unique conversation en tête à tête se soit bien passée du point de vue de la troisième année. Cela dit, pour qui était habitué à fréquenter Victoire, il était très difficile de se faire accepter de Dominique. Celle-ci tenait à évoluer indépendamment de sa sœur, voire à oublier qu’elle avait une sœur, elle parlait donc très peu à ceux qui étaient dans sa classe, le simple prénom de son aînée dans une conversation pouvant la refroidir, et cela valait aussi pour sa mère. Dominique ne supportait pas d’être comparée aux deux autres femmes de sa famille, simplement parce qu’elle ne leur ressemblait pas, même s’il fallait admettre qu’avec cette teinture blonde, elle se trouvait désormais quelques points communs avec sa mère, au niveau des pommettes par exemple… mais en même temps, elle avait toujours des légères tâches de rousseur, quand Victoire et Fleur avaient une peau claire uniformément parfaite. Blonde ou rousse, on n’enlèverait pas de l’esprit de Dominique qu’elle n’avait pas tiré le meilleur lot à la loterie de la génétique.

Elle reconnaissait cependant depuis le dernier bal de Noël où elle avait envoûté par accident Ash qu’elle était bel et bien une héritière des Delacour. Du sang de vélane coulait dans ses veines, et même si ses années d’obstination à prétendre qu’elle ne possédait pas ce don avait provoqué un retard certain, elle pouvait désormais utiliser son pouvoir à volonté. Il y avait encore des ratés, surtout des moments où elle enclenchait son don sans y penser, surtout quand elle était troublée, mais ses entraînements avaient porté leurs fruits. Peut-être que cette découverte, autant que son changement de couleur de cheveux, avait été pour beaucoup dans l’amélioration de son rapport à Victoire et Fleur pour le temps de l’été. Dominique changeait peu à peu, mais n’était-ce pas bien normal à l’adolescence ?

1 032
2981 12289 0



    Dominique Anne Weasley
    Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.
    + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2202
Âge : 16 ans [10/05/2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 20


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptyLun 31 Mai - 9:48

Si Alan s'attendait à voir des élèves de l'école sur le Chemin de Traverse, il était prêt à parier qu'il ne s'agirait pas de ses amis proches. Pour la simple et bonne raison qu'il n'en avait pas savait approximativement quand ses amis s'y rendaient pour leurs achats de début d'année. Et surtout parce qu'un peu moins du quart du double du tiers du huitième de la moitié de ses amis proches, maintenant, n'était plus à Poudlard ces sales lâcheurs. Ne restait donc que des camarades de maison (au mieux) à qui il avait déjà parlé durant sa scolarité : pour les autres, il aurait été incapable de les reconnaître, sauf exception le grand dépressif de 7ème année à Serdaigle et la petite teigne blonde de Serdaigle, eux, il voit bien. Déjà dans Poudlard il y avait un certains nombres d'élèves une bonne douzaine, à une vache près, et en plus il avait l'avantage de l'uniforme pour les mettre rapidement dans des cases colorées : untel était dans l'équipe de Quidditch de Serdaigle, l'autre une Gryffondor dans la Brigade Anti-Menace, etc.

Sur le Chemin de Traverse, personne n'avait de cravate : il était donc plus difficile de les reconnaître, sans compter qu'ils portaient toujours leurs habits moldus. Quand on passait de l'uniforme au baggy avec casquette, il y avait de quoi peiner à remettre quelqu'un Tempérance ?.
C'est pour ça qu'Alan avait peiné à reconnaître celle avec qui il avait déjà échangé au Ministère de la Magie l'an passé, entre autre.

- Victoire Dominique ? Lança t-il, peu sûr de lui. Oui, c'était elle dont il avait touché le panier par mégarde d'ailleurs, qui porte des paniers à part Caroline Ingalls ?. Elle avait ses yeux, son nez, ses tâches de rousseur, mais la perruque ses cheveux ne collaient, par contre. Ils étaient blonds platine, là où depuis la première année, Alan les voyaient roux ou alors j'ai la berlue, c'est possible !. Et roux de feu, pas un vulgaire blond vénitien ! Là, ça n'avait rien à voir.

- Wow, je ne t'avais pas reconnue. Confia t-il, sincère. Il aimait bien Dominique, en particulier parce qu'elle était une vraie passionnée, ce qu'il affectionnait, et surtout parce qu'il n'avait pas pu s'empêcher de trouver en elle un profond mal-être lié à sa sœur, l'année passée. Sans toutefois avoir jamais rien pu faire pour l'aider, cependant (l'année passée avait été chargée), il trouvait son complexe d'infériorité assez touchant et tout à fait compréhensible. Vivre dans l'ombre de Victoire Weasley, capitaine de Quidditch et hystérique notoire Miss Poudlard au tempérament de feu, ne devait pas être chose aisée, surtout quand était une petite fille complexée. Ça te change ! Celle-là, il devait bien l'avouer, il ne l'avait pas vue venir et en même temps ce n'est pas comme si je t'attendais.

- Je vais bien, et toi ? Rétorqua t-il, content que la jeune fille lui adresse la parole avec gentillesse, là où elle aurait pu se contenter d'un sourire ou d'un bonjour de loin.
Malgré ses habituelles bonnes manières, Alan ne put s'empêcher de zieuter la jeune fille avec insistance, intérêt, mais aussi plaisir. Ce n'était pas qu'il préférait particulièrement le blond au roux – il trouvait que Prue était magnifique mais il trouvait également Joséphine assez singulière, physiquement parlant du moins et nonobstant le fait qu'elle n'y pouvait rien – mais ça changeait tellement l'adolescente qu'il ne pouvait pas faire autrement que de la dévisager. Puis il était quand même content de tomber sur quelqu'un de sa connaissance aussi loin de Poudlard, ce n'était pas comme s'il avait du s'entretenir avec un ennemi mortel, par exemple Tiens, coucou Evan, tu n'étais pas parti étudier la magie noire à Durmstrang?. Même si rencontrer un élève de Poudlard sur le Chemin de Traverse, nous en conviendrons, ça n'avait rien d'extraordinaire.

(626)


Le plus tourmenté 2020

Alan Carmichael


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Poufso10[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Bam10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d16
Revenir en haut Aller en bas

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 165
Âge : 13 ans (28.09.2002}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptyLun 31 Mai - 16:25

Défense de se laisser abattreDominique ne jugea pas forcément très utile de confirmer son identité puisqu’il s’agissait effectivement d’elle, il l’aurait appelée Clarabelle, là, elle aurait peut-être dit quelque chose… Baissant définitivement le bras, laissant donc le livre qu’elle s’apprêtait à feuilleter sur son étagère, elle se tourna un peu pour être réellement en face d’Alan, position plus confortable pour parler à quelqu’un que de juste avoir la tête tournée à s’en tirer la nuque. « Ah ? Oui, j’ai décidé d’opérer un changement de look radical. » Un an auparavant, elle se faisait encore deux tresses pour tenir ses cheveux roux en place et portait n’importe quelle fringue pratique lui tombant sous la main. Si elle n’avait pas fondamentalement changé d’avis concernant les vêtements – sa tenue du jour était plutôt l’œuvre de sa mère que la sienne – car elle continuait de trouver qu’être à l’aise dans ce qu’elle portait devait rester la priorité, elle avait délaissé les nattes à peu près au moment du bal de Noël. C’était une coiffure de petite fille et elle ne se sentait plus du tout si enfantine. Depuis, elle se faisait des chignons ou des queue de cheval à Poudlard, pendant les vacances, ça la dérangeait moins de les garder détachés. Et évidemment, au-delà de toute ce look plus mature, il y avait aussi sa couleur de cheveux qui pouvait troubler le regard non averti. Elle ne se vexait pas qu’Alan ne l’ait pas reconnue au premier coup d’œil parce que ne pas se ressembler c’était pile le but de la manœuvre. Elle ne se plaisait pas avant, sinon elle n’aurait pas eu besoin de changer !

« ça va, mais je commence à trouver le temps long, j’ai hâte de retourner à Poudlard ! » Contrairement à Victoire, pour qui la rentrée allait être synonyme de séparation avec Ted, Dominique avait hâte de reprendre le chemin de Poudlard pour pouvoir de nouveau passer du temps avec ses amis. Elle allait avoir plein de choses à raconter à Tina, Lowell et Charlotte, ainsi que des photos à leur montrer qu’elle n’avait pas publié sur Magic Insta – et, sans vouloir diminuer la place de ses amis dans son cœur, elle pourrait de nouveau voir Ash tous les jours ! Tous les deux communiquaient presque quotidiennement via la tablette magique, tout étant prétexte à lui envoyer un message (on notera à ce titre qu’avoir de l’imagination était une qualité absolument nécessaire), mais ce n’était clairement pas pareil que de se voir en vrai. « En plus, il va y avoir des tas de nouveaux cours cette année, entre les arts martiaux des Symphonie et les professeurs des écoles étrangères… je suis vraiment curieuse de découvrir tout ça. » commença-t-elle d’un air un peu pensif, se souvenant des annonces du bal. Même si une grande partie de son attention avait alors été dédiée à son cavalier, elle avait tout de même retenu tout ce qui avait été dit et avait eu l’occasion d’en parler avec ses proches depuis, y compris Victoire, cette dernière étant relativement concernée par l’implication de Viska dans la tenue des cours d’arts martiaux.

« Tu vas t’inscrire aux cours des Symphonie d’ailleurs ? Je dois avouer que j’hésitais un peu à le faire, rapport à ma sœur, tout ça… mais je vais peut-être y aller quand même, à Poudlard je manque un peu d’activité physique, et puis vu mon âge, mon prof sera sûrement Alex alors que Vic sera sûrement avec Viska. A moins qu’ils séparent les filles et les garçons ? Enfin… on verra bien. Et pour les cours des professeurs étrangers, j’espère surtout que ce sera ouvert aux troisièmes années et pas réservés aux plus grands. J’ai toujours aimé l’ouverture culturelle. » Termina-t-elle, bien consciente de parler surtout pour entretenir la conversation maintenant qu’elle l’avait lancée. Heureusement, elle n’était pas de ces filles timides que la différence d’âge perturbait. Et elle aimait bien savoir ce que les autres élèves pensaient des nouveautés en plus, donc ce n’était pas du temps de perdu.

668
2981 12289 0



    Dominique Anne Weasley
    Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.
    + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2202
Âge : 16 ans [10/05/2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 20


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptyMar 1 Juin - 8:31

Alors que Dominique laisser tomber un livre pour se concentrer sur Alan, le Poufsouffle ne put s'empêcher de répondre à la jeune fille :

- Oui effectivement !, quand elle parla de changement radical de look. C'était bien le moins qu'elle puisse dire ! Fini la petite fille aux cheveux de feu qui souffrait d'un complexe qui semblait lui pourrir la vie, a priori, elle avait pris les devants et avait remédié à son mal-être. D'ailleurs, ça se voyait sur son visage.

Alan vit une main passer à côté de lui pour se diriger vers l'étagère que Dominique venait de laisser. Reprenant ses instincts de guerriers de la bibliothèque Pince lui avait remis une médaille dans la catégorie 'Plus rapide attrapeur de livres de la décennie' et c'était pas rien, il vit les doigts fins d'une jeune fille s'emparer doucement d'un livre relié de rouge – celui que Dominique avait choisi avant de se raviser – mais c'était sans compter sur Alan, qui plaqua sa main sur la reliure pour l'enfoncer à sa place. Il tourna alors son regard vers la jeune fille et lui lança, gentiment Il est à moi.  Avant de s'en emparer délicatement et de le coller contre sa poitrine. La jeune fille s'éloigna, et contre toute attente, n'avait pas l'air particulièrement chafouinée, comme résignée à laisser son livre à son propriétaire. Alan avait appris à se battre pour les livres qu'il voulait à Poudlard et ses réflexes n'étaient pas prêt de faiblir : il avait de surcroit fait le rapprochement assez rapide entre le fait que Dominique laissait tomber le livre pour lui tenir la conversation. Il aurait détesté qu'on lui pique cet ouvrage qu'elle avait choisi – il fallait le reconnaître – en tout premier et qui devait surement lui être important. Tiens. Tu le voulais, non ? Demanda t-il en lui tendant la couverture rouge avec précaution.

Le sujet tourna rapidement sur Poudlard – et en même temps, c'était leur point commun le plus évident, contrairement à un SDF dans la rue, par exemple Ernie ? – et le fait qu'il manque apparemment à Dominique.

- Oui, je te comprend, Poudlard me manque également.  Alan savait que ce n'était pas le cas pour tout le monde : certains adoraient les vacances et auraient repoussé la rentrée indéfiniment, si c'était possible. Personnellement, Alan aimait passer du temps avec ses amis et ses cousins, mais il trouvait plus simple de les avoir tous réunis à Poudlard. Puis il y avait les cours et les animaux magiques et ça, il ne pouvait pas le trouver à Galway.
Seule ombre au tableau : Cillian ne pourrait pas l'accompagner à Poudlard.

- Moi aussi ! Ça a l'air d'être hyper intéressant.  Ce curieux de nature avait accueilli les nouveautés de l'année suivante avec plaisir, ce qui contribuait d'ailleurs au fait qu'il souhaite plus vite revenir à Poudlard. Il avait de surcroit pour objectif d'ouvrir un petit club de passionnés de créatures magiques, une chose qu'il avait en tête depuis longtemps.

- Je vois Viska la semaine prochaine...  Ne put-il s'empêcher de confier, un peu fier que la vipère lui reparle et que leur amitié retrouve petit à petit ses bases Je vais en parler avec elle pour voir ce que je fais.  Il fallait reconnaître que si toutes ces nouveautés avaient l'air géniales, les ajouter à sa 6ème année d'étude était loin d'être l'idée la plus reposante du monde. Alan ne faisait aucune distinction entre la 5ème, la 6ème et la 7ème année, si ce n'était qu'il fallait cravacher crescendo jusqu'à la fin. Les examens comptaient plus que tout pour lui, surtout ne sachant pas encore ce qu'il voulait faire après Poudlard : il ne voulait se fermer aucune porte.

Il fallait en plus de ça qu'il y ajoute le Quidditch, la BAM, le club de duels, le club qu'il se faisait un devoir de créer dès la rentrée, et les révisions en général.
Le club de Viska ainsi que les cours étrangers allaient nécessairement prendre du temps... surtout que dans son malheur, si l'on puit dire, Alan avait réussi toutes ses BUSEs l'année passé et n'arrêtait donc aucune matière. Même pas une option ! Et pourtant, il avait raté sa BUSE d'étude des Runes (oui un Effort Exceptionnel reste un échec, monsieur) : au lieu de l'arrêter, il avait décidé de cravacher plus encore pour la passer en Optimal en 7ème année.
Plus qu'une question d'orgueil, Alan ne pouvait se résoudre à laisser tomber cette matière que peu d'étudiants prenaient et qui lui avait été fortement utile dans leur combat contre la Menace. Il avait l'impression – à tort, très probablement – que Viska et Prue comptaient sur lui, tellement on avait vite fait de se perdre dans les méandres du dictionnaire runique. C'était de surcroit la seule option qu'ils avaient tous les trois en commun.

- Aucune idée pour les cours étrangers, mais j'ai vraiment hâte de voir ce que ça va donner. McGonagall a eut une excellente idée, je trouve et ce n'est pas toujours le cas !..

Une fois que la rétine d'Alan se fut habituée à la chevelure de Dominique – c'était beau, ça ressemblait un peu à Victoire, mais Alan préférait quand même le roux – il passa plus facilement son regard sur ses yeux : il fallait dire que ce blond platine attirait l'œil : même Prue, pourtant blonde de base, aurait été drastiquement changée par cette couleur. Fort heureusement, ce n'était pas au programme.

- Tiens, d'ailleurs, je pense ouvrir un petit club à la rentrée !  Il sourit légèrement, un peu mal à l'aise de faire 'sa pub' : il comptait sur les gens populaires pour le faire assez place, lui-même assez mal à l'aise dans l'exercice. Un petit groupe de passionnés d'animaux magiques, j'ai pensé qu'on pourrait se réunir de temps à autres pour s'occuper des animaux de Poudlard, aider le prof de SACM ou tout simplement parler entre nous. Tu pourras en parler à tes cousins si tu veux, et tes amis, histoire de faire passer l'info.  Quand Alan parlait de cousins, il parlait bien sûr de la grande famille Weasley qu'il savait étendue, de par le sang et les relations. Puis si Dominique était au courant, l'information passerait nécessairement plus vite que s'il n'en parlait qu'à Prudence, en fait. Et il savait qu'elle - contrairement à lui - n'était pas timide.

(1040)


Le plus tourmenté 2020

Alan Carmichael


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Poufso10[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Bam10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d16
Revenir en haut Aller en bas

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 165
Âge : 13 ans (28.09.2002}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptyMar 1 Juin - 19:33

Défense de se laisser abattrePassant sur son évident changement d’apparence, elle observa le manège autour du livre et sourit en le récupérant une fois qu’Alan le lui tendit. « Oui, merci, je me suis inscrite en étude des moldus. Je nourris le vague espoir qu’on parle à un moment ou à un autre de culture littéraire, et je pense que ça me sera forcément utile après Poudlard. Je ne sais pas si j’en ferai mon métier, mais j’aimerais bien continuer le théâtre avec de vrais cours de diction, de respiration, ce genre de chose. » Expliqua-t-elle en feuilletant distraitement le livre ainsi récupéré. Elle le rajouta ensuite dans la pile qui se formait à l’intérieur de son panier : sa mère allait faire la tête quand elle verrait la facture, mais après tout c’était pour ses études.

Elle n’avait rien de plus à dire concernant le fait que Poudlard leur manquait à tous les deux. En revanche, le sujet de Viska pouvait se révéler plus riche, ne serait-ce que parce que la jeune Poufsouffle savait que la terrible commère vert et argent ne se gênait pas pour commenter sa vie privée à elle avec Victoire, donc elle pouvait bien le lui rendre… avec gentillesse évidemment, car la pauvre Viska avait bien assez souffert comme ça. « Ah oui ? Victoire a été la voir toute affaire cessante en juillet parce qu’elle refusait de se nourrir. Ma sœur pense qu’elle ne va pas bien... pourtant sur Magic Insta, elle semble passer de bonnes vacances… mais ce n’est peut-être que de la pudeur. À sa place, je suppose que je n’étalerais pas non plus mon chagrin au vu et sus de tous. » Elle n’y connaissait rien en réseaux sociaux, en revanche elle venait d’une famille (du côté de sa mère) qui savait jouer du paraître. On ne se montrait pas tel qu’on était mais tel qu’on voulait être perçus.

« C’est sûrement parce que c’est une idée de ma tante. » corrigea Dominique en souriant. Faire des liens entre les écoles, même si cela avait bel et bien reçu l’approbation de la directrice de Poudlard, était une idée d’Hermione et plus généralement du Ministère. Le but était de renforcer les liens entre les Ministères de tous les pays pour lutter contre leur plus gros défaut – visible par tous, même une gamine de treize ans et demi, c’est dire -, à savoir le manque de coordination. En effet, MS jouait beaucoup de leur incapacité évidente à communiquer et de leur tendance sorcière aux secrets. Cela valait pour les arts martiaux sorciers comme des spécialités de chaque école, et encore, Poudlard était l’une des plus ouvertes sur l’extérieur. « Mais une bonne idée reste une bonne idée, j’espère que ces professeurs seront sympas et qu’ils accepteront de répondre à certaines questions. J’ai toujours été curieuse de savoir comment ça se passait ailleurs, bon… les transfuges permettent en général d’en apprendre un peu plus, mais on n’en a pas de toutes les écoles non plus. Et il n’y en a pas tellement dans mes âges non plus. » Les élèves qui changeaient d’école avaient souvent treize/quatorze ans donc elle aurait peut-être plus de chance d’assouvir sa curiosité dans les années à venir.

Dominique remarqua qu’Alan se faisait peu à peu à son changement de couleur. Si elle avait pris du platine plutôt qu’un blond plus naturel, c’était parce que son but n’était pas juste d’être blonde, elle voulait être proche du physique de sa mère, or Fleur avait les cheveux très clairs. Longtemps, Dominique avait cru ne pas avoir son don parce qu’elle était rousse, en effet, les Vélanes ont les cheveux quasiment blancs, il n’y avait pas de rousse parmi elles. Il semblait que pour le meilleur comme pour le pire, finalement, elle le possède. Côté maîtrise, en revanche, on n’y était pas. Surtout quand un certain préfet était dans les parages…

« D’accord, je ferai passer le mot ! Il va y avoir plein de nouveaux clubs fondés par notre maison cette année : toi avec les animaux, Lowell avec son club photo, et moi qui monte enfin mon club théâtre. C’est cool ! » Mais était-ce étonnant qu’une maison se voulant unificatrice soit celle qui ouvrent les clubs ? Certainement pas. Megan Jones et Adrien Sallers avaient d’ailleurs fondé les clubs journal et Sterne, et ils étaient aussi de leur maison. Cela devait être leur petit truc à eux – et mieux valait compter sur Dominique pour ça plutôt que de compter sur d’autres de ses capacités qui auraient nécessité qu’elle croisa Victoire comme le Quidditch ou la danse -. « Tu devrais en parler à Itachi, il passe déjà beaucoup de temps avec les animaux d’Hagrid, et il n’est inscrit à aucun club d’après ce que j’ai compris. » Dominique connaissait un peu leur camarade car elle était de ceux qui étaient toujours volontaire pour lui faire la lecture à voix haute. Ils étaient quelques uns à l’aider spontanément sans même poser de question, là encore, c’était leur côté Poufsouffle qui ressortait : ils n’allaient pas laisser un de leurs camarades dans la panade !

850
2981 12289 0



    Dominique Anne Weasley
    Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.
    + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2202
Âge : 16 ans [10/05/2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 20


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptyMer 2 Juin - 8:36

Dominique s'empara du livre qu'Alan lui tendit, ce qui voulait dire qu'elle avait effectivement pour but de l'acheter : son intervention n'avait donc pas été inutile. Il sourit à son tour et s'apprêta à répondre : l'étude des moldus était l'une des rares matières qu'il n'avait pas prise, à Poudlard. Le monde des moldus lui était familier depuis tout petit puisqu'il vivait dans un coin de Galway où les sorciers côtoyaient les non-magiques et que leur mode de vie, d'ailleurs, s'apparentait beaucoup au leur. Depuis tout petit, Alan n'avait fait que peu de distinctions entre les sorciers et les moldus, si ce n'était que depuis qu'il était parti à Poudlard, par la force des choses, il côtoyait d'avantage d'êtres magiques. Quoique ça ne veuille rien dire puisque le Poufsouffle sortait avec Cillian et que la chose la plus magique chez lui, c'était ses yeux.

- Oh, c'est bien ! Je ne peux pas te dire ce qu'il y'a au programme hélas, puisque l'étude des moldus est l'une des rares options que je n'ai pas choisi. Mais ça doit sûrement être intéressant. Il pensa alors à Cillian, évidemment, qu'il savait dans une classe littéraire : les derniers mots de Dominique lui firent penser au rouquin et il se demanda alors ce qu'il était en train de faire en ce moment. Il ne passait pas un jour depuis le début de l'été où ils ne se voyaient pas, en fait. Mon copain est moldu et est dans une classe littéraire, lui et il m'a déjà parlé de ses cours de théâtre. Ce doit être intéressant ! Si Alan avait la fibre artistique, il n'avait clairement plus le temps de la développer : les cours de claquettes qu'il prenait en première année avaient bien vite été remplacés par des entraînements de Quidditch ou des réunions de la BAM. Et puisqu'il faisait passer ses études avant tout le reste transfuge de Serdaigle, de toute évidence, tout le reste avait été mis entre parenthèse.
Et oui, Poudlard avait aussi ses inconvénients !

Contre toute attente, Dominique lui donna des nouvelles de Viska qu'Alan n'avait pas le moins du monde demandé : il oubliait parfois que Victoire était amie avec la Serpentard et que par la force des choses, Dominique en savait souvent plus que lui : c'était l'inconvénient de ne se voir qu'en fin d'été, en fait.

- Elle ne veut pas manger ? Demanda Alan, perturbé par la nouvelle, qui se demandait quelle horreur allait encore arriver à la verte et argent. Se pourrait-il que Viska aille plus mal encore qu'à Poudlard ? C'était peu probable et pourtant la belle blonde était pleine de surprise. Mais des comme ça, Alan s'en serait bien passé.

Encore sous le choc de la révélation brutale merci Domi, mille scénarios traversèrent l'esprit d'Alan : anorexie, dépression, suicide. Il n'en parlait pas pour ne pas affoler Prudence, mais son dernier échange avec Viska l'avait un peu remué. Il s'était senti impuissant et redoutait plus que tout l'amitié que Viska leur portait à tous. Il ne savait pas ce qu'elle était prête à faire au nom de ça : elle se décrivait littéralement comme un 'boulet' qui ne manquerait à personne. Des mots forts, qui hantaient le Poufsouffle depuis.

- Viska est excellente pour faire croire aux autres que tout va bien. Elle n'a juste pas compris que certaines personnes la connaissent mieux qu'elle ne croit. Loin du Poufsouffle l'idée de s'enorgueillir de connaître parfaitement Viska : c'était faux et il n'avait d'ailleurs pas la prétention de le croire, en particulier après l'année passée. Par contre il était certains de voir au delà de ce que la vipère voulait bien montrer. C'était terrifiant et terriblement angoissant de ne pas pouvoir réparer son cerveau et le traumatisme qui l'accompagnait désormais, mais Alan savait que la patience serait leur meilleure arme. Et beaucoup de courage. Autant pour elle que pour ses proches.

Le sujet dévia rapidement sur les nouveaux cours de l'année suivante et malgré lui, en parlant d'écoles étrangères, Alan ne put s'empêcher de penser à Magicis Sacra. Ils faisaient partie de sa vie depuis tellement longtemps qu'il ne cessait que rarement de penser à eux. Pour quelqu'un qui avait aidé Prue et Viska à créer la Brigade Anti-Menace, ça n'avait rien de très surprenant, notez.

- Oui, j'ai hâte de voir ce qu'on aura d'Ilvermorny, tiens...  Dit-il en rigolant. Ilvermorny, c'était bien l'école du mal, à présent. Alan se revoyait très nettement affronter certains de ses élèves et il prêt à parier que les relations Poudlard-Ilvermorny seraient désormais plus tendues, à présent, même s'ils n'étaient pas tous du côté de Freja. Certaines écoles le rendaient curieux en revanche : il aurait bien aimé voir d'autres personnes de Beauxbâtons, par exemple. Joséphine lui manquait déjà et il aurait été content de voir d'autres français : histoire de voir s'ils étaient tous roux au tempérament de feu.

- Oh, Lowell monte un club de photos ? C'est cool !  il connaissait Lowell surtout pour être un Poufsouffle plus jeune que lui à qui il avait déjà adressé quelques mots. Il était gentil, mais ça ça valait un peu pour tous les gens de sa maison. Il ignorait que le 3ème année voulait créer un club de photos, mais savait en revanche que Dominique voulait monter une pièce de théâtre depuis longtemps et fut donc surpris de constater que le club n'avait pas été créé officiellement. Pour ton club, je pensais que c'était déjà fait...  Vu qu'il en entendait souvent parler, du moins de loin. En tout cas Dominique avait raison : tout un tas de clubs voyaient le jour cette année et chez les Poufsouffle en particulier. Ils étaient tous, bien évidemment (et c'était là tout l'intérêt du club), ouverts à tous, mais il était rigolo de noter que des blaireaux en étaient les investigateurs. Pour une maison basé sur la fraternité et l'entraide, dans le fond, ça n'avait rien de très surprenant.

- Oui, je l'y ai déjà vu. Je comptais déjà lui en parler !Confia t-il en souriant : Il avait déjà effectivement déjà croisé Itachi l'an passé, en allant lui même visiter les Hippogriffes et les Sombrals. Alan ne voulait cependant pas commencer par créer un club uniquement de Poufsouffle (il savait que Lowell, ou même Charlotte par exemple, adoraient aussi les animaux), c'était bien sa hantise : l'intérêt était d'échanger avec des gens qu'il ne connaissait pas, et avec qui il avait des points communs. Contrairement à l'an passé, Alan voulait s'ouvrir aux autres. J'attendrais un peu cependant, j'ai vraiment envie que ce club regroupe des élèves de toute les maisons. Je n'ai pas très envie qu'on se retrouve juste entre Poufsouffle uniquement : l'intérêt c'est surtout de s'ouvrir à toutes les personnalités !  Bien qu'une maison ne regroupe jamais qu'une seule personnalité, on le savait. Il n'y avait qu'à voir le Golden Trio pour s'en rendre compte : personne n'était plus différents que Quino, Prue et lui.

(1132)


Le plus tourmenté 2020

Alan Carmichael


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Poufso10[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Bam10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d16
Revenir en haut Aller en bas

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 165
Âge : 13 ans (28.09.2002}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptyMer 2 Juin - 22:50

Défense de se laisser abattre« J’aurais bien le temps de découvrir ce qui est au programme. » Dominique était, certes, cultivée et intelligente, mais ce n’était pas pour son goût du travail qu’elle avait été répartie à Poufsouffle. Si ça ne l’intéressait pas, elle se contentait du minimum syndical. Sa relation avec cette nouvelle matière qu’était l’étude des moldus restait donc encore à tester et vérifier, elle pourrait être passionnée ou s’en désintéresser très vite. « Ton copain est moldu ? Ça va être difficile pendant la période de Poudlard la relation à distance, non ? » Elle n’était pas sûre qu’elle en serait capable malgré son goût certain pour l’épistolaire et les beaux mots. « Mais effectivement, ce doit être intéressant, je continue de regretter que les arts soient aussi peu représentés dans Poudlard. » Même si ça allait dans le bon sens quand on y réfléchissait vu qu’il y avait tout de même la chorale, Sterne et bientôt son club de théâtre.

Le sujet de Viska tomba assez naturellement dans la conversation : même sans le lien qui unissait la jeune fille à son interlocuteur et à sa propre sœur, elle avait été au cœur des dernières frasques de MS. Il y avait même eu un côté « mangemort » qui, pour la famille de Dominique, était un peu sensible. « Je pense que maintenant elle mange, contrainte et forcée par la mère d’Alex, mais bon… Victoire n’a pas eu à retourner au dojo pour lui parler en tout cas. » Elle n’était pas absolument certaine que ses paroles soient particulièrement rassurantes, mais elle n’avait pas assez de nouvelles informations pour en fournir à Alan.

« Effectivement. Ma sœur n’a pas l’air de penser qu’elle aille vraiment bien, cependant, je ne suis pas sûre qu’il y ait beaucoup de solutions aux problèmes de Viska. Tout bien considéré, elle ne s’en sort pas si mal si on se souvient de tout ce qu’elle a vécu. » Des insomnies interminables, un enlèvement, de la torture physique et psychologique, des évanouissements et pour finir une rupture sentimentale… personne n’avait envie de vivre le semestre qu’avait connu Viska. Et elle avait quand même l’air d’aller assez bien d’un point de vue extérieur même si Dominique avait bien compris en discutant avec sa sœur que ce n’était qu’une apparence, mais d’après la Poufsouffle, réussir à maintenir rien que ça, c’était déjà pas si mal, non ?

« Tu penses qu’ils seront de la partie ? » Même si elle avait perçu l’ironie dans la phrase d’Alan, l’adolescente se demandait si l’école nord américaine était encore dans la course ou si, trop polluée par les idées de MS, elle avait été blacklistée de ces échanges internationaux.

Elle hocha ensuite la tête concernant Lowell sans avoir rien de plus à ajouter. « Non, on a commencé à monter Hamlet avec Charlotte et quelques autres, mais pas dans le cadre d’un club, seulement on manque d’une salle pour répéter justement, et puis ce sera plus simple de faire des spectacles si on est une activité officielle de l’école. » expliqua-t-elle sans dire qu’elle comptait poursuivre sa campagne de recrutement car cela allait de soi. Ils étaient plus nombreux qu’au début mais il leur manquait encore quelques comédiens pour que ce soit parfait. De futurs premières années seraient peut-être tentés ?

« Il y a des gens à qui tu penses dans les autres maisons ? Ou tu vas juste poser une affiche ? » questionna-t-elle ensuite puisqu’Alan parlait de ne pas rester entre Poufsouffle. C’est que c’était plus difficile de nouer conversation à ceux qui n’étaient ni de sa maison, ni de son année, mais ça devait quand même pouvoir se faire.

612
2981 12289 0



    Dominique Anne Weasley
    Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.
    + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Alan Carmichael
Alan Carmichael
Capitaine de Poufsouffle

Parchemins : 2202
Âge : 16 ans [10/05/2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 20


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptyJeu 3 Juin - 8:13

Alan acquiesça quand Dominique lui avoua qu'elle aurait bien le temps de découvrir la matière en classe : elle n'avait pas tort. Elle aurait surtout le loisir de changer d'avis durant l'année : les programmes scolaires n'étaient pas toujours linéaires et même Alan, plutôt du genre à tout aimer, avait ses préférences dans les différents apprentissages proposés. « La révolte des Gobelins ? Encore ? Non, merci, nous allons changer professeur, vous serez bien aimable. »

La bombe 'j'ai un copain' lâchée  – c'était la première fois qu'Alan en parlait à quelqu'un d'autre que ses amis comment ça Prue tu n'es pas au courant ? Ça fait deux mois que tu côtoies Cillian, quand même ! – Alan fut content qu'elle soit bien prise. Après les évènements de l'an passé, le sorcier – bien entouré, il fallait dire – avait tout fait pour remettre le pied à l'étrier et s'était reconstruit vitesse grand V. Le psychologue qui l'avait suivi durant les vacances et occasionnellement par courrier durant l'année lui avait fait grand bien et tout le travail d'accompagnement de ses proches après avait porté ses fruits. A tel point que le destin s'en était mêlé et qu'Alan avait trouvé l'amour plus vite qu'il ne l'aurait cru. Et s'il stressait beaucoup au début, il fallait reconnaître que ça avait été particulièrement simple et que ça avait coulé de source : Cillian avait fait les choses en douceur, lui aussi et les deux adolescents s'étaient rapprochés très naturellement.

- Oui ! Oui, je pense. En bon stratège angoissé de la vie qu'il était, voilà bien longtemps qu'Alan redoutait la rentrée scolaire et l'éloignement avec Cillian. Il avait connu ça avant les vacances scolaires, mais ils n'étaient pas encore ensemble, si bien que la séparation avait été supportable. Il ne savait pas du tout comment il le vivrait maintenant, mais s'était fait la promesse d'écrire fréquemment à son petit-ami et de le voir à chaque vacances.
L'avantage de ce couple, c'était que les deux étaient très travailleurs et ne voyaient pas le temps passer durant l'année : ça leur paraitrait sûrement moins loin qu'à quelqu'un qui  s'ennuyait.

- On verra bien comment ça se passe ! Confia Alan, en haussant les épaules, beaucoup moins pessimiste que ne l'auraient été d'autres couples qui auraient senti la séparation poindre. Lui était étrangement confiant, surtout totalement ignorant des choses de l'amour. Il aurait tout le temps de découvrir les hauts et les bas.

Alan hocha la tête à nouveau quand la Poufsouffle confia que les arts étaient trop peu représentés à Poudlard : il ne savait que dire.
D'un côté il trouvait les matières proposées étrangement complètes, utiles et nécessaires. D'un autre, il regretterait toujours d'avoir du arrêter les claquettes à son arrivée à l'école. Il savait qu'il adorait danser depuis tout petit et il fallait reconnaître qu'il s'était glissé dans le Quidditch assez facilement (et avec brio : il était rapidement devenu capitaine de l'équipe après plusieurs victoires de Poufsouffle) et ne s'était donc pas posé trop de questions. Pourtant, la danse avait longtemps fait partie de lui : ce n'était plus du tout le cas maintenant.

Le sujet Viska tombé du ciel n'était pas pour mettre Alan en joie : il s'était un peu naïvement laissé adoucir par les photos de l'adolescente sur la tablette, sans toutefois y croire totalement, mais se disant – comme Dominique – qu'elle faisait au moins l'effort de convaincre les autres que ça allait bien. C'était mieux que de ne pas faire d'efforts du tout, dirons-nous.
Cependant, les messages échangés durant l'été ne pouvaient totalement confirmer ou infirmer une potentielle guérison : Alan n'était pas un expert de la tablette et trouvait donc ce moyen de communication peu complet et surtout peu fiable.
En gros, tant qu'il n'aurait pas vu son amie, il aurait été incapable de dire si elle allait bien ou pas.

- Disons que quelqu'un de moins solide qu'elle aurait pu plus mal tourné, c'est vrai. Positivons, en parfaits Poufsouffle que nous sommes !
Mais Alan n'était pas dupe : certes Viska était forte et était toujours là, là où d'autres adolescents – papa et maman lui avaient beaucoup parlé suite à ce qu'avait vécu Viska – auraient déjà choisi de quitter ce monde, mais ça ne voulait pas dire que c'était gagné pour autant. Alan exécrait le nouveau côté de Viska « Je ne suis rien, je ne représente rien pour mes proches » qui l'inquiétait fortement. Avec des idées pareilles, on avait vite fait de se sentir inutile et de faire des bêtises. Il ne fallait pas la lâcher et bien qu'elle savait que la vipère était toujours entourée, le départ de Jensen ajoutait de l'huile sur le feu, malgré lui.

La participation de Viska étant liée aux cours donnés l'an prochain, le sujet dériva vite sur les autres nouveautés de l'année suivante. Et ils en arrivèrent vite sur Ilvermorny, plus sur le ton de la rigolade pour Alan, qu'autre chose.

- J'en doute, mais je suis curieux de voir ça.  Après tout, Alan ne savait que très peu de choses sur l'école américaine depuis leur escapade là-bas et la presse n'était pas le meilleur moyen de savoir des choses. Ils verraient bien.

- Oh... J'ai hâte de voir votre spectacle ! A aucun moment Alan ne songea rejoindre la troupe ça tombe bien personne ne te l'a demandé : déjà parce qu'il se sentait autant comédien que cracheur de feu, et surtout parce que les deux années qui arrivaient, dans son esprit, étaient déjà bouclées. Des révisions le 3 mars 2018 à 16h ? Désolé, je révise déjà les cours de méta de 5ème année , mais une autre fois, peut être !

Quand Alan parla de son propre club, il dut reconnaître qu'il n'avait pas du tout prévu qui l'intègrerait. Il était ouvert à tous et il l'espérait, au plus grand nombre !

- Non, pas particulièrement. Enfin, j'ai déjà entendu parler de certains sorciers qui aiment beaucoup les animaux – notamment une Gryffondor de 4ème année je crois, et un autre garçon de Serpentard, mais je connais pas leur nom -  mais je poserai des affiches, oui. J'ai de la chance, j'ai des amis dans toutes les maisons ! Et ça, entre Vane', Warren, Viska, Stef, Fiona ou Graham, c'était une grande force.

(1024)


Le plus tourmenté 2020

Alan Carmichael


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Poufso10[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Bam10 [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Club_d16


Dernière édition par Alan Carmichael le Dim 6 Juin - 10:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 165
Âge : 13 ans (28.09.2002}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 5


[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] EmptySam 5 Juin - 11:17

Défense de se laisser abattreContrairement à d’autres personnes de Poudlard, y compris sa propre grande sœur, Dominique n’était pas très attirée par tout ce qui était ragots et divers potins. La vie privée des uns et des autres les regardait, et elle ne partageait la sienne qu’avec ses amis – même s’ils y étaient variablement réceptifs, surtout quand ça concernait ses sentiments amoureux pour Ash -. Elle se doutait bien, cependant, que tout le monde avait plus ou moins deviné qu’elle en pinçait pour la préfet de sa maison : le rouge qui lui montait aux joues à la première occasion, ses yeux qui brillaient intensément quand elle lui parlait et son intérêt graduel mais accentué pour son emploi du temps étaient des signes qui ne trompaient pas. Dominique avait conscience d’avoir été repéré par tout le monde, peut-être même par Ash lui-même, mais entre accepter que chacun le sache et en parler elle-même à n’importe qui, il y avait une différence de taille !

Suivant cette logique, elle pensait que chacun pouvait faire ce qu’il voulait avec qui il voulait, elle ne faisait donc pas grand cas de la révélation d’Alan. Elle était simplement contente pour lui que tout se passe bien car l’année n’avait pas été simple pour lui non plus, le pauvre. Dominique ne comprenait même pas que certains puissent justifier leur violence par un jugement des actes d’autrui quand les dits actes ne faisaient de mal à personne. Typiquement, que des gens puissent harceler quelqu’un pour son orientation sexuelle dépassait la semi-vélane : elle-même s’était sérieusement demandé si elle était hétéro ou bi ou lesbienne à un moment, et si la réponse avait semblé, avec Ash, pencher vers la première solution (parce que son don fonctionnait sur les hommes pour commencer), elle n’aurait pas été très émue de découvrir qu’elle aimait les filles. Mais elle supposait aussi qu’on ne se serait pas attaqué à elle si ça avait été le cas, justement à cause de son don de vélane. Même si Dominique n’appréciait pas forcément de pouvoir séduire les gens sans leur permission, il fallait admettre que c’était quand même pratique. Par exemple, le vrai sujet de moquerie chez elle avait toujours été ses cheveux roux, et autres caractéristiques physiques propres aux Weasley, mais elle n’avait jamais été brimée pour autant.

« C’est bien alors, moi je ne sais pas si je pourrais parce que A… enfin… parce que moi, quand quelqu’un me manque, j’ai besoin de lui écrire tous les jours. » Un peu de rouge lui était monté aux joues car elle avait failli prononcer le prénom du préfet de leur maison juste avant de se reprendre. Elle détourna d’ailleurs le regard, subitement passionnée par le rayonnage. Autant dire que Dominique avait hâte que le jeune homme revienne d’Égypte avec sa famille pour pouvoir le revoir : elle lui écrivait tous les jours via la tablette mais ce n’était quand même pas pareil !

La conversation dérivant sur le sujet de Viska, Dominique laissa un silence de quelques secondes s’installer alors qu’elle fixait de ses yeux clairs Alan comme pour cerner ses sentiments pour la vipère. Finalement, il sembla qu’elle avait décrété pouvoir être franche dans ses paroles, et elle dit avec un calme olympien qui faisait ici office de prudence et de détachement : « Mais est-ce que quelqu’un de moins solide n’aurait pas laissé les autres l’aider à aller mieux ? Parfois, c’est en montrant qu’on va mal qu’on peut dépasser son chagrin la morale de Vice-Versa, un de mes films préférés, ne me remerciez pas pour cette référence de qualité c’était cadeau. Je ne connais pas bien Viska, mais si on regarde son comportement récent sur les réseaux et ce que Victoire et Alex’ en disent, elle semble vouloir vous protéger de ses problèmes. Si on pousse ce raisonnement jusqu’au bout, c’est que quelque chose lui fait penser que c’est ce que vous attendez d’elle. » Peut-être parce que son petit ami l’avait quittée et que c’était une forme d’abandon – si Dominique était très enthousiaste dans la découverte des sentiments amoureux, elle n’avait pas hâte de faire connaissance avec leurs chagrins, la tragédie, c’est bien dans les livres seulement hein -, peut-être parce qu’elle voyait dans son entourage des gens à protéger, peut-être parce qu’elle était dans le déni de son propre état ou peut-être parce qu’elle n’avait plus confiance en personne après ce qui lui était arrivé. Cela pouvait aussi être un mélange de tout ça à la fois. En tout cas, Dominique ne croyait pas qu’être fort soit toujours la bonne solution, même si ça prouvait que la meilleure amie de sa sœur avait encore de la ressource, et ça, c’était plutôt rassurant.

« J’avoue que j’en doute aussi, ce serait un peu comme laisser le loup entrer dans la bergerie que de passer un partenariat avec Ilvermorny. » Dominique haussa les épaules : elle n’avait eu à faire avec les élèves de cette école qu’une seule fois, mais elle n’en gardait pas un bon souvenir. Elle n’était qu’en première année et elle avait pris une grosse raclée… son ego avait eu du mal à s’en remettre au départ, surtout que certains avaient mis la défaite de tous sur leur dos à eux, les petits.

« Normalement, ce sera chouette, en tout cas on y travaille ardemment avec Charlotte et les autres. » Et ce depuis longtemps maintenant, mais c’est que créer une pièce de théâtre à partir de rien dans une école dans laquelle il n’y en avait jamais eu (ou, en tout cas, pas depuis longtemps), ça demandait du temps !

« Hum… à Serpentard, c’est peut-être Thiago, je crois que Lu et lui aiment bien les animaux magiques. Mais bon, des garçons à Serpentard, ce n’est pas ce qui manque. » Et peut-être qu’elle n’avait pensé à Thiago que parce qu’il était le nouveau préfet de Serpentard avec le départ de l’autre grand escogriffe d’Alfie. Dominique ne connaissait pas bien Thiago, mais il était très proche de Tina, et elle n’en avait toujours entendu que du bien. Il ne pouvait pas être un mauvais préfet avec de telles références, Dominique en était certaine.

1 022
2981 12289 0



    Dominique Anne Weasley
    Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.
    + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME] Défense de se laisser abattre [PV]   [THEME] Défense de se laisser abattre [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME] Défense de se laisser abattre [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Fleury et Bott - Librairie-
Sauter vers: