Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment :
OCEANIC Ventilateur sur pied – Hauteur ...
Voir le deal
21.99 €

Partagez
 

 Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1617
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty
Ξ Sujet: Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska   Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska EmptyLun 31 Mai - 1:22


Where is Dominique?

I'm gonna stay right next to you wherever you're going I'm going too. If you're ever hurt then I'm gonna bleed. But I'll pick you up and put you back on your feet.
Victoire & Viska

Victoire avait perdu Dominique.

Elle avait pourtant assuré –promis- à son père, puis sa mère, lorsqu’elle leur avait déclaré, avec toute cette assurance très victorienne, que leurs deux filles pouvaient tout à fait se rendre sur le Chemin de Traverse toutes seules sans que l’un des deux parents ou grands-parents ne décident de les accompagner. Victoire avait désormais seize ans, soit un an avant la majorité sorcière, quant à Nini, elle tenait fermement au et demi qui suivait son âge. Et puis, que pouvait-il bien se passer à Traverse ? D’accord, ça avait été le lieu d’un des coups d’éclat de Magicis Sacra mais force était de constater que l’organisation se tenait tranquille depuis quelques temps. Ce n’était qu’une séance de shopping, rien de plus, et pour des achats scolaires en plus, ce serait vite réglé et les deux filles seraient bien vite de retour à la Chaumière aux coquillages. En plus, en cas de problème majeur, elles pourraient toujours se réfugier dans le magasin de ses oncles. Sa mère avait le plus protesté, mais un simple « Tu sais comment est Dominique quand on est toutes les trois » suffit à la convaincre. Fleur allait décidément la tuer, songea Victoire avec une certaine angoisse en cherchant des yeux la grande silhouette longiligne de sa sœur cadette.

Elles avaient certes décidé de se séparer. Vic avait laissé sa sœur au rayon théâtre de Fleury & Botts pour aller traîner du côté des boutiques pour accessoires de Quidditch. C’était là qu’elle avait rencontré des camarades de classe avec lesquelles elle engagea immédiatement la discussion. La réalisation soudaine qu’il s’était passé bien trop de temps depuis la dernière fois qu’elle avait vu Mini lui permit d’éviter une conversation qui s’orientait de plus en plus vers la prochaine saison de Quidditch –Victoire avait déjà son plan de bataille en tête, mais inutile de le révéler trop en avance, surtout à des personnes qui ne jouaient pas dans son équipe.

Victoire se mit donc en quête de Dominique. La connaissant, il était tout à fait possible qu’elle soit restée dans la librairie, même qu’elle ait ouvert l’une de ces pièces dramatiques qu’elle adorait. Vic n’avait jamais compris la passion de sa sœur, mais elle avait appris à ne plus le lui dire : Dom avait beau dire, quand elle s’y mettait, elle se montrait aussi excessive et obsessionnelle qu’elle l’essentiel c’est de le reconnaître. Néanmoins, l’amour de la nouvellement blonde pour le théâtre avait ces avantages, notamment le fait qu’on pouvait être sûr de la retrouver dans une librairie même si on la laissait là pendant plusieurs heures. Il fallait absolument que Victoire vérifie qu’elle était toujours à Fleury & Botts, cependant, sinon, elle aurait des soucis. De sacrés soucis, même.

Les volants de sa robe blanche à fleurs frappèrent et tournoyèrent autour de ces chevilles alors qu’elle se précipitait aussi rapidement que le permettaient ses sandales camel compensées. Il faisait si bon en cette mi-août que Victoire s’était décidée à rassembler ses longs cheveux blonds en un chignon haut. Sur son épaule, elle portait un grand sac à dos élargi magiquement où elle avait rangé ses achats. Elle ouvrit la porte de la librairie pour la seconde fois de l’après-midi, s’avança de quelques pas et chercha des yeux sa sœur. Mais parmi le flot d’élèves, c’est un autre visage qui attira son œil. Un sourire chassa sa mine inquiète et elle rejoignit sa meilleure amie. « Viska !! Je ne savais pas que tu viendrais faire tes courses aujourd’hui ! » Elle enlaça la Vipère. « Tu n’aurais pas croisé Dominique par hasard ? Je l’ai laissée au rayon théâtre, je ne sais pas si c’était une bonne ou une mauvaise idée… » Elle se tourna de nouveau vers les sorciers qui tentaient de circuler entre les rayonnages de livres. Pourvu que sa sœur soit encore ici !

645 mots



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1328
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska   Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska EmptyLun 31 Mai - 12:30

Where is Dominique ?En dehors des frictions au sujet de sa santé, Viska ne passait pas spécialement de mauvaises vacances. Quand personne ne lui parlait de son ex-petit ami, elle parvenait à tout simplement ne pas y penser, refoulant ce qu’elle ressentait sous une bonne dose de déni. Très souvent, cependant, son armée de thérapeutes, payés à grands frais par sa tante, essayaient de la faire parler. Étrangement, elle n’éprouvait pas de difficulté particulière à aborder son enlèvement, parce que le sujet était bien balisé, elle savait exactement ce qu’elle devait dire. Elle avait beaucoup plus de mal à leur confier quoi que ce soit sur sa rupture et ce qu’elle ressentait par rapport à celle-ci. Dans les deux cas, toutefois, il y avait un manque évident de sincérité, non avec les autres mais avec elle-même. Elle s’obstinait à affirmer que tout allait bien et que tout était son contrôle alors que plus la rentrée approchait et plus elle se sentait étouffer. À Poudlard, il y aurait Jensen, et l’école de sorcellerie n’était plus un lieu qu’elle aimait depuis qu’elle y avait été enlevée. Elle se réveillait fréquemment en pleine nuit en hurlant, sa tante et son oncle venaient la calmer et la rassurer, parfois Alex’ le faisait aussi. Myrielle la veillait parfois pour qu’elle ne se fasse pas mal en tombant de son lit.

Et pourtant, Viska continuait à dire qu’elle allait bien, et en journée, elle pensait que c’était le cas. Elle reléguait les cauchemars au rang des choses qu’elle ne pouvait pas contrôler, son inconscient travaillant malgré elle, et elle essayait de les oublier une fois le soleil levé. Ses rendez-vous avec Flynn avaient poursuivi cet objectif mais, bien qu’agréables, ils ne lui avaient pas permis de retrouver la sérénité qu’elle avait autrefois éprouvé dans les bras de Jensen. Si elle n’en avait pas été particulièrement surprise – de toute évidence, elle n’était pas amoureuse de Flynn -, il fallait admettre que cette confirmation l’avait déçue car elle aurait aimé, même momentanément, se sentir juste apaisée. Elle se gardait bien de dire ce genre de choses à ses amies parce que ce serait admettre qu’elle ne l’était pas, justement, mais elle en était même venue à se demander si ça valait le coup de continuer à avoir des relations… juste avant de se souvenir qu’il y avait plein de gens Vanellope, toi ici? qui entretenaient des flirts et + si affinité seulement pour le fun et qui le vivaient bien. Elle-même n’avait pas été autant déçue quand elle avait eu son histoire avec Mylène : elle s’était seulement imaginé que, peut-être, ce qui l’apaisait étaient les relations charnelles par elle-même, et non Jensen. Enfin… plutôt que se l’imaginer, elle l’avait plutôt espéré. Heureusement, passer du temps avec Flynn restait agréable, il était son ami et, contrairement à la plupart des autres membres de son cercle d’amis, il ne la harcelait pas jamais d’exagération pour qu’elle mange, sorte du dojo, parle aux psy, dorme, etc. Il la prenait sans mauvais jeu de mots comme elle était et c’était reposant. Viska supposait que V serait aussi de ceux qui ne l’embêteraient pas trop à la rentrée, mais elle avait peu vu la lionne pendant les vacances, elle l’avait seulement croisée au concert d’Erin fin juillet.

Ce jour-là, elle n’avait pas particulièrement prévu de voir un de ses amis. Myrielle les avait emmenés Alex et elle faire leurs courses de rentrée puis elle leur avait donné quartier libre le temps qu’elle fasse elle-même quelques emplettes. Son cousin l’avait laissée, en faisant des difficultés car il craignait qu’elle ne s’évanouisse au milieu de la foule, pour aller se chercher du matériel pour le Quidditch, ses gants étant usés ou quelque chose comme ça. Viska lui avait certifié que, même si elle faisait un malaise, il y avait justement bien trop de monde aux alentours pour que cela se passe mal.

Elle resta donc seule dans la librairie, feuilletant les dernières nouveautés en matière de romans sorciers. Elle était d’ordinaire plutôt friande de romances, mais cela lui paraissait une mauvaise idée d’en lire en ce moment, elle se cherchait donc plutôt quelque chose du genre policier, pas trop sombre, peut-être un peu humoristique. Très concentrée par la lecture des quatrièmes de couverture, elle ne voyait pas qu’elle attirait le regard, surtout des jeunes hommes. L’ancienne Viska l’aurait forcément remarqué, celle qu’elle était devenue durant l’année écoulée n’y prêtait pas attention. Surtout qu’elle était encore mineure jusqu’en octobre, donc elle ne se serait probablement pas laissé tenter par une relation avec ceux qui la déshabillait des yeux. Pourtant, elle était presque très habillée selon ses propres critères : elle portait un top blanc à bretelle qui dévoilait son ventre et donc le décolleté croisait moulait sa poitrine, en revanche, sa jupe noire avec des broderies blanches (sans surprise, elles représentaient des roses, puisque c’était Myrielle qui l’avait cousue) était ample et lui tombait jusqu’aux pieds dotés, pour leur part, de sandales plates à fines lanières. Généralement, Viska faisait l’inverse, elle montrait ses jambes et couvrait un peu plus le haut, parce que sans être petite, elle ne faisait qu’un mètre soixante-trois, ce qui n’était pas immense non plus. Mais elle aimait bien cette jupe (qui cachait très bien le poignard de lancé qu’elle avait d’accroché à sa cuisse) et un peu de changement ne pouvait pas faire de mal. Ses cheveux, eux, étaient libres autour de ses épaules même si elle avait un chouchou au poignet au cas où ils la gêneraient.

Elle ne leva le nez qu’en entendant une voix familière, celle de sa meilleure amie Victoire. Elle répondit à son étreinte alors qu’elle avait toujours un livre dans la main : « Oh Vic ! Je ne savais pas non plus que tu comptais venir ! Nous, ça s’est décidé un peu au dernier moment parce que Myrielle avait un peu de temps libre pour nous emmener ». Ils auraient tout aussi bien pu venir avec Alexis mais sa tante avait tenu à être présente, peut-être parce qu’elle se faisait plus confiance à elle en cas de problème. Viska trouvait que tout le monde s’imaginait un peu trop qu’il y aurait forcément un souci alors que Nathan n’avait pas montré le bout de son nez depuis son enlèvement. Il avait totalement disparu des écrans radars, et Viska ne pouvait que s’en féliciter : plus jamais elle ne voulait voir son père biologique et elle espérait même qu’il n’était plus de ce monde, quitte à en devoir une à Blomberg.

L’apparition de Victoire avait encore augmenté l’intérêt de la gente masculine alentour, les deux filles passant encore moins inaperçues quand elles étaient ensemble. « Et non, désolée, je n’ai pas du tout vu Dominique, mais je n’ai pas approché du rayon théâtre non plus. Si ça se trouve, elle a croisé Ash et ils sont partis fricoter quelque part ? » Peu probable car Viska l’aurait su, supposait-elle, si les Lloyd étaient dans les parages, mais l’idée restait amusante. Machinalement, elle secoua son poignet, faisant tinter ses bracelets à breloques qui avaient remplacé celui de Jensen qui dont le nombre paraissaient aller croissant au fur et à mesure de l’été. Deux fois, depuis qu’elle faisait des cauchemars à cause de l’approche de la rentrée, elle s’était sentie partir. Pour éviter ça, elle s’était piqué avec la pointe de sa lame pour se réveiller, ce qui était très efficace, mais tout le monde verrait là-dedans des signes inquiétants alors que ça ne l’était pas, donc elle camouflait ces petites marques (à peine plus grandes que la largeur de son pouce) avec plus de bracelets. Personne n’avait rien remarqué et comme ce n’étaient que de menus coupures, elle pourrait toujours prétendre se les être faites en entraînement. Tant qu’il n’y en avait que deux, elle était sûre que ça passerait, elle espérait juste ne pas avoir besoin de plus, de réussir à garder le contrôle sans ça. « Tu es venue sans Ted ? » ajouta-t-elle par curiosité car elle pensait vraiment que sa meilleure amie ne décollerait pas de son copain avant la rentrée, c’était une des raisons pour lesquelles elle ne l’avait vue presque que pour se faire « gronder » d’ailleurs.

1 366
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1617
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska   Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska EmptyLun 31 Mai - 23:26

Même si elle était censée être en mission "retrouver Dominique" ses parents ne lui laisseront clairement plus personne sous sa surveillance, Victoire ne pouvait tout simplement pas passer devant Viska sans aller la saluer. Comme elle passait la plupart du temps collée à Teddy, hormis lors de sa visite au dojo au début des vacances, Vic n’avait que très peu vu sa meilleure amie. Elle s’en voulait un peu, mais elle compensait son absence par des messages sur Magic Instana et via le Magic Email. De plus, elle savait que si Viska recommençait à se priver de repas pendant trop longtemps, ou avait un comportement suspicieux, Alexandre lui enverrait un message. Viska était bien entourée, et elle avait vu Peony, Prudence et Flynn. Ce dernier lui avait assuré que la blonde allait bien et qu’elle s’en faisait trop. Victoire n’était pas persuadée que Viska aille vraiment bien, mais elle avait pu constater que la tactique de la confrontation n’avait pas tout à fait porté ses fruits, alors elle attendait de voir la Vipère par elle-même pour se décider.

Elle ne s’était pour autant pas attendu à la croiser entre les rayonnages de Fleury et Botts même s’il paraissait plutôt évident que son amie viendrait faire ses courses à un moment donné. Elle avait cru que Myrielle ne voudrait pas lui imposer une sortie dans des endroits remplis de monde, mais une sortie loin de Pré-au-Lard et des souvenirs que Viska y avait avec le Pire Crétin de l’Histoire ne pouvait pas lui faire du mal. « Nous aussi je t’avoue. On est rentrés de France il y a peu, et il a bien fallu s’y coller. Sauf que nos parents n’étaient jamais disponibles alors j’ai décidé qu’on pouvait très bien y aller que toutes les deux avec Dominique. » Elle avait dû déployer un certain nombre d’arguments pour que Bill et Fleur acceptent et se rendit compte avec effroi que s’ils apprenaient qu’elle avait paumé sa sœur, ils ne lui feraient plus jamais confiance elle donne des cours en réactions excessives si vous êtes intéressé. Pour se rassurer, elle se dit que Dom n’était pas déraisonnable pas comme sa sœur aînée donc et qu’elle devait très certainement l’attendre quelque part dans la librairie –mais la boutique était grande, c’était tout le problème.

Comme d’habitude, Victoire sentait les regards des autres sorciers présents dans le magasin se poser sur elles. Depuis toute petite, rapport à son don de Vélane, elle avait toujours attiré l’attention, peu importe où elle allait, peu importe le nombre de personnes qui l’entourait. Comme Fleur, sa grand-mère Apolline, et son arrière-grand-mère encore plus, elle dégageait ce truc qui ne laissait personne indifférent. Cela ne l’avait jamais dérangé outre mesure, sauf quand les regards de ceux qui mataient ses jambes et le ventre de Viska étaient ceux d’hommes assez âgés pour être leurs pères. « Regardez ailleurs ou je vous envoie un Chauve-Furie ! », leur lança-t-elle d’un ton féroce, ses yeux bleus lançant des éclairs. Victoire dégageait une aura très solaire, très lumineuse et douce en apparence, mais dès lors qu’elle ouvrait la bouche pour lancer des jurons, se plaindre de n’être pas assez âgée pour transplaner à sa guise, râler sur l’antijeu systématique pratiqué par James lors des parties de Quidditch, ou invectiver des pervers, elle perdait ce côté doux, devenait aussi menaçante que sa mamie Molly, sa tata Ginny et sa mère réunies.

Sa colère, toujours latente chez elle, s’essouffla quelque peu lorsque Viska lui avoua n’avoir pas croisé Dominique. Mais elle ne semblait pas avoir approché du rayon où Vic avait vu sa sœur pour la dernière fois alors il y avait encore un espoir. « Je crains qu’Ash soit encore coincé dans une pyramide à l’heure actuelle, plaisanta-t-elle. J’espère qu’il reviendra en un seul morceau quand même, Dominique serait dévastée s’il lui arrivait quelque chose. » Les Lloyd n’étaient pas encore rentrés de leur voyage en Egypte mais leur voyage touchait à son terme. Victoire se demanda vaguement si Mini avait prévu de revoir le Poufsouffle avant la rentrée de septembre. Vu comment le garçon avait l’air de lui manquer, et Victoire pouvait se targuer d’une certaine expérience pour reconnaître les signes du manque chez quelqu’un, leurs retrouvailles promettaient.

« Oh tu as de nouveaux bracelets ! Certains viennent de Grèce ? », s’exclama-t-elle lorsqu’elle entendit tinter le poignet de Viska tout en saisissant la main de son amie pour les observer de plus près. Elle-même aimait varier les bijoux, que ce soit au niveau de ses oreilles sur les bras, le cou et les doigts. Elle préférait les bijoux argentés qui s’harmonisaient très bien, elle trouvait avec ses cheveux et sa peau claire mais elle portait aussi des breloques dorées ou de couleur. Ce jour-là, elle avait des créoles roses, un collier en forme de cœur doré, une bague argentée à chaque main et des bracelets tressés de couleur au poignet gauche que sa grand-mère lui avait offert lorsqu’elle était venue à Nice avec Teddy.

En parlant de son petit-ami, Viska prononça son prénom et aussitôt, les traits de Victoire s’illuminèrent et le soleil brilla encore plus dans la mer que contenait son regard. C’était comme si elle avait activé son charisme surhumain, sauf qu’il restait en réalité en sommeil, et d’autres regards se posèrent sur les deux blondes. « Oui. Je lui autorise quelques petites heures par ci par là sans moi », répondit-elle avec humour. Si elle avait eu du mal à reconnaître pleinement ses sentiments pour le Métamorphomage euphémisme de l’année, Victoire avait toujours assumé d’être le pot de colles qu’elle se savait être avec Teddy. Elle aimait passer tout son temps avec lui et il avait toujours été parfaitement clair dans son esprit qu’elle ne se lasserait jamais de lui. « Je pense qu’il est dans la boutique avec mes oncles. Il devait commencer à travailler un peu là-bas avant la rentrée, même si j’ai demandé à George et Ron de ne pas trop le monopoliser. Il n’est pas question qu’il se tape des semaines de soixante heures de travail alors que je suis pas encore partie à Poudlard ! » Son sourire faiblit quelque peu à la pensée de leur séparation qui s’approchait inexorablement mais elle s’accrocha à ses souvenirs. « On a bien visité Paris. C’est plutôt tranquille en août. Par contre, la côte d’Azur c’est infernal. » Non que cela ne soit réellement une surprise pour Victoire qui connaissait presque ces deux villes comme sa poche à force d’y aller au moins deux fois par an.

1 091 mots



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1328
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska   Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska EmptyMar 1 Juin - 15:31

Where is Dominique ?La stratégie de la confrontation ne donnait effectivement rien avec Viska. Ceci en grande partie parce qu’elle pensait ses paroles quand elle disait aller bien, réduisant son état général à son état physique qui était, effectivement, plutôt bon. Elle n’avait pas trop compris l’espèce d’agitation autour d’elle pendant la première quinzaine de juillet, voire un peu après, tout ça parce qu’elle s’entraînait et sautait quelques repas. Si l’empressement de son entourage ne l’avait pas plus ému que ça, c’était tout simplement parce qu’elle ne réagissait pas à grand-chose et au milieu de son apathie ne subsistait que l’impression d’avoir manqué un truc qui paraissait évident à tous les autres. Bien que très confiante, même parfois un peu naïve dans certains domaines, Viska se considérait comme une fille plutôt intelligente, donc elle ressentait un peu de frustration face à l’inquiétude évidente de ses proches, inquiétude qu’elle ne savait pas comment résoudre. Une chose était sûre cependant, elle ne pouvait pas renoncer aux entraînements : ils étaient devenus son refuge de secours depuis qu’elle n’avait plus Jensen pour focaliser son attention, et elle en avait besoin. On niait trop souvent l’effet cathartique de taper dans des sacs de frappe jusqu’à l’épuisement.

« Et donc, tu as perdu ta sœur ? Ta mère va te tuer. » répondit, un brin sarcastique, Viska à sa meilleure amie. La blonde Serpentard imaginait fort bien la mère de la capitaine des lions passer en mode furie parce qu’elle avait perdu sa cadette. Non pas que Dominique ne soit pas capable, à treize ans et demi, de se débrouiller toute seule sur le Chemin de Traverse. Tant qu’elle n’en sortait pas pour aller côté moldu, il n’y avait pas particulièrement de risque, mais les parents pouvaient parfois être irrationnels. La mère de Viska n’était pas comme ça, elle était plutôt du genre à laisser sa fille vivre ses propres expériences tout en vérifiant juste qu’elle ne se faisait pas trop mal si elle tombait, mais la jeune fille avait de nombreuses fois constaté que ce n’était pas le cas de bien des parents. Sa tante, par exemple, avait une vision nettement moins libertaire de l’éducation : elle l’avait punie elle quand même ! Il fallait le faire ! Car Viska, quand elle ne se mettait pas en colère pour un oui ou pour un non, était plutôt une fille sage et obéissante tant que les ordres vont dans son sens en tout cas.

Elle sursauta légèrement quand Victoire se mit à houspiller un peu personne en particulier et en même temps la plupart des hommes alentour. Viska balaya, enfin, les lieux et remarqua que Victoire avait raison et qu’on les regardait. Portant la main à son cœur, elle dit : « Eh ! Calme-toi Vic’, si tu commences à houspiller tout ceux qui nous mâtent, t’en as pour jusqu’à l’an prochain. C’est le lot des canons comme nous. » s’amusa-t-elle en faisant un clin d’oeil à la semi-vélane. Viska se fichait qu’on la regarde, de la même manière que tout ce qu’elle pensait finissait à un moment ou un autre par passer le bord de ses lèvres, elle montrait très facilement son corps. Contrairement à ce qu’avait toujours eu l’air de croire Jensen, ce n’était pas qu’elle fut exhibitionniste, c’était seulement qu’elle se fichait qu’on la regarde. Visiblement la nuance n’avait jamais réussi à entrer dans la tête de son ex qui pensait presque systématiquement qu’elle allait se déshabiller devant tout le monde… mais bon, au final, ce qu’elle montrait ou non n’était plus le problème de Jensen. Cette pensée furtive et désagréable la contraria, faisant disparaître son sourire, et elle la chassa d’un geste vif de la main devant ses yeux tandis qu’elle fronçait les sourcils, fâchée contre elle-même.

Cela ne dura pas plus de quelques secondes. Elle reprit rapidement pieds et s’intéressa de nouveau au cas de la disparition – momentanée – de Dominique. « Il ne lui manque pas trop ? Elle avait l’air bien accro au bal… et en même temps, ça n’avait pas l’air de beaucoup avancer son affaire… mais bon… ils sont encore jeunes dans le fond. » Dominique entrait en quoi ? Troisième année ? Certes, comme elle était de septembre, il était normal qu’elle commence à s’intéresser aux garçons, mais Viska se souvenait de comment elle était en troisième année elle-même (donc pas exactement un modèle de vertu) et elle était clairement encore un peu bébé. Au moins, à cet âge, tout était enthousiasmant et mignon : Viska espérait bien suivre les affaires des plus jeunes de près histoire de vivre par procuration des émois innocents. Elle n’avait jamais vécu ça car sa vision de la séduction incluait généralement de sauter les étapes où il fallait se tourner autour qui l’ennuyaient profondément, mais ça ne l’empêchait pas de trouver ça très bien chez les autres, un peu comme quand elle regardait une de ses comédies romantiques préférées « Comment ça Alex ? Tu ne veux pas regarder The Holidays pour la centième fois avec moi ? Cousin indigne!

Viska frémit en voyant sa meilleure amie fondre sur sa main comme un faucon sur sa proie – et comme elle voyait régulièrement Icare et Preciosa à l’oeuvre, elle savait de quoi elle parlait – mais elle ne chercha pas à se dégager car cela aurait été par trop suspect. « Le plus gros uniquement, j’ai acheté les autres pour compléter… histoire de changer de style. » Et de cacher ses deux petites plaies mais, même dans le déni comme elle l’était, elle savait qu’elle ne pouvait pas admettre ça. Pas au milieu de Fleury & Bott en tout cas. S’il fallait avoir une conversation sur les méthodes qu’elle employait pour garder le contrôle de son corps, elles ne l’auraient pas ici. Elles auraient tout le temps à Poudlard pour le faire, si et seulement si ça devenait nécessaire, ce que Viska n’espérait pas. Paradoxalement, alors qu’elle ne trouvait pas son geste bien grave, elle se doutait que Victoire ne le prendrait pas bien.

Machinalement, de sa main libre, elle porta la main à son cou pour attraper son pendentif et calmer sa nervosité, mais elle ne l’avait toujours pas remis et elle ne rencontra que du vide. Le sujet Ted, léger et sans danger, lui apporta une diversion bienvenue tandis qu’elle déglutissait à défaut d’avoir quelque chose à triturer. « C’est vraiment trop aimable à toi. » commença-t-elle par répondre sur le ton de la plaisanterie avant d’écouter les explications de son amie. « Je suppose que tes oncles ont cédé à ta demande ? En tout cas c’est chouette que vous ayez pu profiter en France, il faudrait peut-être que tu m’y emmènes un jour un de ces quatre ? Même si, bon, cette année j’ai déjà été en Grèce, c’est déjà plus que la plupart de mes étés. » Elle avait aussi été en Irlande, et elle irait au Pays de Galles voir Peony et Dahlia. Pour une fille qui s’était faite larguer à deux semaines des vacances, elle supposait qu’on pouvait lui accorder qu’elle avait su rebondir, non ?

1 179
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1617
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska   Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska EmptyJeu 3 Juin - 20:09

Victoire aurait tout à fait approuvé l’idée que frapper dans un sac ou un mannequin était cathartique, elle qui aimait se défouler sur une cible au club de duels ou dans le sac de frappes de son père pour calmer sa colère, mais n’aurait pas été tout à fait d’accord avec l’utilité de ce moyen pour Viska. Elles avaient beau être meilleures amies, et posséder des caractéristiques similaires, les deux blondes n’avaient pas la même manière de gérer leurs émotions. Victoire, et sans doute était-ce lié à son intensité perpétuelle, pensait qu’il fallait vivre ses émotions à fond, et non tenter de ne plus rien ressentir du tout. Cela étant dit, Victoire n’avait pas été enlevée par son père biologique, Merlin merci, ni torturée, ni larguée comme un elfe de maison devenu trop vieux.

Concernant sa présence dans la librairie sorcière, Vic acquiesça en grimaçant. « Je préfère employer les mots égarer temporairement. J’espère qu’elle est restée ici. Sinon, effectivement, tu me reverras pas à la rentrée. » Un regard extérieur aurait pu penser Bill plus sévère que son épouse. Mais il ne fallait pas sous-estimer Fleur qui savait se montrer sacrément effrayante lorsqu’elle le voulait, Victoire n’était décidément pas sa fille pour rien. Pour le coup, Bill avait tendance à se montrer plus coulant avec sa fille aînée. Car même si Victoire ressemblait presque trait pour trait à sa mère, exception faite du bleu de ses yeux typiquement Weasley, elle avait toujours été très proche de son père.

Victoire ne passait jamais inaperçue. C’était lié à son physique, à sa prestance, à sa présence, bien évidemment, mais également car elle ne pouvait s’empêcher de se montrer bruyante, sans oublier ses crises de colère. En l’occurrence, elle n’appréciait guère le regard que posaient quelques hommes sur sa meilleure amie et elle. Elle les trouvait oppressant et leur aurait volontiers envoyé un sort si ce n’était pas interdit dans la loi, ah pardon, ça, elle s’en fout elle avait eu l’âge pour pratiquer la magie en dehors de Poudlard. « Tu sais quoi ? On devrait nous payer pour pouvoir nous regarder », répondit-elle très sérieusement avec un ton qui n’était pas sans rappeler celui de Fleur. Quant au fait de houspiller son monde, ce n’était pas un problème. Elle n’était pas de ceux qui avaient peur ou n’aimaient pas le conflit sans blagues. Les femmes autoritaires, qui levaient facilement la vox, étaient légion dans sa famille, que ce soit du côté Weasley ou du côté Delacour.

Commère de première classe, amatrice de potins avérée, il paraissait évident que Victoire s’intéresse aux affaires de cœur de Dom. En plus, cela concernait le petit-frère de Peony alors évidemment son amie et elle évoquaient le sujet régulièrement. « Sûrement qu’il lui manque. Elle est tout le temps sur sa tablette et lui envoie plein de messages », s’amusa Victoire. Cela étant dit, elle n’avait pas vraiment pu approfondir le sujet avec sa sœur depuis le début de l’été. Comme elle passait tout son temps collée à Teddy, il était rare qu’elle soit chez ses parents. « Je pense surtout que le problème c’est qu’aucun des deux n’ose faire le premier pas. » Pourtant, sa sœur n’était pas timide, Ash sans doute un peu plus, alors Vic ne comprenait pas trop ce qui bloquait exactement. Mais que Viska ne s’en fasse pas c’est pas le cas, Peony et Victoire étaient sur le coup bon courage à Dominique et Ash surtout.

Les yeux sur le poignet de Viska, loin de se douter de ce qui se passait dans la tête de son amie tout le monde n’est pas Legilimens dans l’âme et de l’utilité réelle des bracelets, Vic admirait les bijoux. « Très jolis en tout cas. Ça change de tes autres bracelets. » A la rigueur, le style correspondait plus à celui que lui avait offert Flynn au bal de Noël. Victoire lâcha le bras de son amie. Inutile de dire que si elle avait découvert les marques que s’infligeaient la Vipère, Fleury & Botts rempli ou non, Viska aurait eues droit à un sacré sermon.

Tout à son enthousiasme d’aborder son sujet préféré au monde avec le Quidditch, Victoire, qui n’était pas toujours douée pour l’observation et l’empathie, ne repéra pas le malaise de Viska. « Bien sûr qu’ils ont cédé ! Ils n’avaient pas le choix ! Déjà que je laisse Teddy y aller avant que je parte à Poudlard…Mais bon, parait qu’il faut qu’il prenne ses marques dans le magasin, tout ça. » Vic n’avait pas trop boudé par rapport à cette décision très grande dame merci Vicky parce qu’objectivement, elle passait déjà beaucoup de temps avec son petit-ami. « Oh mais bien sûr ! Comment on a jamais pu organiser ça avant ? Faut absolument que tu vois Paris une fois dans ta vie, c’est une ville tellement belle et puis il y a tellement d’activités à y faire ! » Fleur avait beau habiter en Angleterre depuis plus de vingt ans, elle était restée très chauvine et avait légué cet amour de la France à ses enfants. Vic préférait d’ailleurs la France pour beaucoup de choses : la sécurité sociale gratuite nourriture et les paysages, notamment.

867 mots




proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1328
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska   Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska EmptyVen 4 Juin - 22:24

Where is Dominique ?« Mais… pourquoi est-ce qu’elle serait partie ? » s’interrogea Viska en balayant du regard les personnes alentours sans reconnaître la silhouette de la petite sœur de son amie. Ce n’était pas vraiment le genre de Dominique de disparaître mais c’était quand même étrange que Victoire ne l’ait pas encore trouvée si elle était vraiment dans la librairie, surtout que Viska y était depuis quelques minutes et ne l’avait pas vue non plus. « Après, même si elle n’est pas là, elle est quand même assez grande pour ne pas s’être perdue. Tu as essayé de lui envoyer un message sur sa tablette ? » Dominique était une des rares « petite » à avoir cet objet, elle y avait tenu pour une raison ou pour une autre, probablement liée à son amourette avec le préfet des Poufsouffle. Si elle l’avait avec elle, ce serait finalement assez facile de la retrouver.

La remarque de Victoire sur leur physique fit sourire sa meilleure amie, même si comme souvent depuis, elle se montrait particulièrement détachée et distante. En effet, rien ne montait jusqu’à ses yeux, elle ne réagissait que par habitude par une jovialité qu’elle ne ressentait pas du tout. « Je serais super riche si j’étais payée juste pour être admirée par des inconnus... » admit-elle car, même enfant, elle attirait les regards. Jolie petite blonde, elle charmait toujours, comme un beau tableau. Et en vieillissant, ce qu’elle inspirait avait bien entendu évolué : heureusement, elle avait appris assez vite à se faire à la concupiscence de certains, contrairement à Victoire visiblement. Cela venait peut-être du fait que sa meilleure amie n’avait pas autant l’habitude qu’elle de se trimballer en petite tenue ? À moins que la relation de cause à effet fonctionne en sens inverse ? « Mais bon, ce ne serait pas très sain si on commençait à se faire de l’argent sur le désir d’autrui. » Il fallait admettre que c’était être entre le chef d’œuvre artistique et une prostituée donc autant nuancer son premier propos : ce n’était pas parce que ça la rendrait riche que c’était quelque chose qu’elle voulait faire.

Les histoires de cœur de Dominique intéressaient beaucoup plus Viska que les regards des hommes autour de sa meilleure amie et elle. Il n’avait pas l’air de s’y passer grand-chose de bien trépidant mais, qui sait, cela finirait peut-être par venir ! « Si elle est un peu amoureuse, c’est normal qu’il lui manque. » Encore une fois, Viska sentit son cœur se serrer, sûrement parce que tout au fond d’elle-même, elle avait pensé que Jensen lui manquait… mais elle ne pouvait pas le dire, car elle n’en avait plus le droit depuis qu’elle n’était plus sa petite amie. C’était un sentiment normal puisqu’elle était toujours amoureuse du capitaine, seulement dans son cas, il ne pouvait pas y avoir de messages envoyés sur la tablette pour compenser ce manque, et elle espérait oublier ce qu’elle ressentait pour lui. Contrairement à Dominique, à qui la blonde ne souhaitait que du bonheur, Viska n’avait plus aucun espoir : sa chance en amour, déjà bien mince, était déjà passée. « Hum… s’ils attendent que l’autre se bouge, ça risque d’être long. Pourtant, ça saute aux yeux qu’il se passe un truc entre eux, non ? Je trouvais qu’au bal ils étaient trop choux. » Rien que le fait qu’elle l’ait remarqué alors que son cerveau était parasité par la présence de Jensen et les annonces était une preuve en soit : il fallait que ça soit évident pour qu’elle s’en rende compte au milieu de son propre brouillard.

« Il fallait bien changer de style, porter des bracelets offerts par des mecs ne me réussissait visiblement pas. » Celui hérité de Nathan avait été détruit – sans grand regret -, celui offert par Flynn était encore porté ponctuellement, et celui venant de Jensen était sagement rangé dans sa boîte à bijoux. Elle l’avait conservé mais elle ne pouvait plus le mettre maintenant qu’elle n’était plus avec le Serpentard, elle pensait même que ça ne lui ferait que plus de peine, comme à chaque fois que Jensen se rappelait à elle ça promettait pour la rentrée.

La techniques des multiples bracelets paraissait faire son œuvre, Victoire ne remarquant pas ses coupures, mais Viska se sentit soulagée quand la semi-vélane lâcha son bras. Elle craignait vraiment de devoir gérer un scandale au milieu de plein de gens. Ce n’était pas tant qu’elle ait peur de son amie que parce qu’elle ressentait une vague culpabilité de céder à ce genre de stratagème. Si elle avait toujours réussi à s’auto-justifier certains de ses comportements comme le fait de ne pas manger à tous les repas, les plus récents étaient plus durs à argumenter. Son déni était grand, mais pas à ce point. Elle relativisait seulement en se disant qu’il n’y avait pas d’autres choix, puisqu’elle ne pouvait pas se permettre de s’évanouir. Alan l’avait dit une fois d’ailleurs : ce n’était pas sans danger de tomber dans les pommes par surprise… à côté d’un traumatisme crânien, ce n’était pas si grave qu’elle se fasse quelques coupures bénignes : entre deux maux, il fallait bien qu’elle choisisse le moindre ! Bizarrement, pourtant, elle savait que ce n’était pas ce que son amie comprendrait… alors elle gardait ça secret sous des bracelets et même sa tante n’avait encore rien remarqué.

« C’est sûrement vrai qu’il soit obligé de prendre ses marques, c’est une nouvelle vie pour lui. Il a prit un logement ? » Plusieurs septièmes années avaient quitté leur nid familial, d’autres restaient encore vivre chez leurs parents. Viska avait dû savoir ce que ferait Ted mais là, comme ça, ça ne lui revenait pas. Il faut dire qu’elle en était surtout resté au fait que Vic’ allait lui coller aux basques tout l’été – on n’allait pas se mentir, c’était une bonne chose car sinon elle aurait bien été capable de la faire manger elle-même ! -. « Il y a quand même pas mal de trucs à faire à Londres aussi, mais oui, ça me ferait plaisir que tu me fasses visiter une fois. L’été prochain peut-être ? J’aurais le droit d’utiliser la magie en plus. » Car elle aurait dix-sept ans en octobre même si Viska s’imaginait mal fêter son anniversaire dans deux mois alors qu’il n’y avait clairement rien à célébrer… mais c’était un autre sujet dont elle s’occuperait en temps utile. « Ted viendrait aussi évidemment. » Viska ne se faisait aucune illusion : Vic’ collerait tout autant son petit ami l’été prochain qu’elle le faisait cette année. Sa meilleure amie n’était pas fille à s’habituer/renoncer/vivre avec le manque. Le retour à Poudlard ne serait d’ailleurs sûrement pas simple, il faudrait beaucoup lui changer les idées, mais Viska le ferait assez volontiers en commençant par tous les clubs. S’occuper, il n’y avait que ça de vrai, croyez-en la Serpentard qui avait presque élu domicile sur son lieu d’entraînement !

1 158
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1617
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska   Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska EmptyDim 6 Juin - 23:55

Bien sûr, Dominique n’avait aucune raison d’être sortie de la librairie sorcière alors que Victoire l’y avait laissée. Il était entendu qu’elles devaient s’y retrouver mais on ne savait jamais. Dominique avait pu rencontrer un de ses camarades et partir avec lui se prendre une glace. Ou alors elle s’était faite kidnapper, mais peut être que c’était simplement les pensées paranoïaques de son père qui l’influençait pour le coup. « J’en sais rien…J’ai peut être flippé pour rien ce qui ne serait pas une première. » Elle parcourut de nouveau les rayonnages du regard, cherchant des yeux la chevelure désormais blonde de sa sœur cadette. Elle était forcément au rayon théâtre, ou en train d’acheter des bouquins pour ses course, ou encore plongé dans la lecture d’un roman. Oui, forcément. Victoire finirait par la croiser, et elle se sentirait idiote d’avoir autant paniqué. Puis Viska avait raison, Dom avait treize ans maintenant -treize ans et demi même comme elle insistait tout le temps pour le préciser- et il était loin le temps où on pouvait la perdre. Puis Mini n’avait jamais été du genre à suivre un inconnu qui lui proposait des Chocogrenouilles. « Je n’ai pas pris ma tablette. Et je suis pas sure que Dominique l’ait non plus. » Victoire n’avait pas eu envie de se charger -et la tablette magique était plus grosse que le télefon de Vanellope. Et puis elle n’était pas censé se séparer de sa sœur assez longtemps pour avoir besoin d’un moyen de communication. « Tu as la tienne sinon ? On peut toujours essayer de lui envoyer un message… » Ce serait peut être plus simple pour la retrouver que de la chercher dans toutes les allées de la librairie sorcière, surtout si Nini la cherchait en même temps, c’était un coup à ne jamais se croiser. Peut-être que Victoire ferait mieux de rester où elle était. Elle finirait forcément par croiser sa sœur en restant au niveau de l’entrée du magasin, n’est-ce pas ?

Victoire voyait bien que sa meilleure amie n’était plus aussi joyeuse qu’avant. Mais ça ne datait pas d’aujourd’hui, ni même de sa rupture avec l’Insupportable Crétin. Depuis son enlèvement par son père biologique et ce qu’il lui avait infligé, Viska n’était plus tout à fait la même, ce qui se comprenait, bien évidemment. Elle avait le droit d’aller mal. Elle avait le droit de ne être là Viska insouciante d’avant, car cette insouciance lui avait été volée. Ça ne dérangeait pas Victoire de ne possiblement jamais retrouver la Viska d’avant, mais que Viska prétende aller bien -croît aller bien- comme elle avait pu le lui assurer lorsqu’elle l’avait vu au début de l’été alors qu’elle avait sauté deux repas consécutifs. « Eh. Une fille doit bien gagner sa vie et rentabiliser tous les regards aguicheurs qu’elle subit. » Avait-elle trop entendu les discours féministes de V pour penser cela ? Peut être mais même pour quelqu’un qui n’avait rien contre le fait d’être scrutée cela sonnait juste. Bien sûr, Victoire ne faisait que plaisanter, loin d’elle l’idée de vraiment se faire payer pour être regardée. Est-ce que les Vélanes avaient déjà utilisé leurs dons dans des spectacles magiques ? Elle supposait que c’était possible, après tout.

Victoire connaissait bien sa sœur, et elle savait repérer les signes lorsque Dom éprouvait de l’intérêt pour un garçon. D’accord, elle avait été persuadée pendant très longtemps que la Poufsouffle aimait Teddy, et l’idée ne l’avait peut être pas entièrement quitter, mais il était évident qu’elle n’était pas objective lorsque cela concernait Teddy sans blagues ? « Eh bien elle ne me parle pas vraiment de ses sentiments mais je pense que c’est le cas. En tout cas, elle a l’air. Amoureuse, je veux dire. » Dominique ne semblait plus désirer qu’une chose dans la vie : que les Lloyd rentrent et qu’Ash et elle se retrouvent. Les deux filles Delacour-Weasley se ressemblaient bien plus qu’elles ne voulaient toutes deux l’avouer. Elles possédaient toutes deux ce côté obsessionnel et excessif, d’autant plus lorsque cela concernait un garçon. « C’est sûr que si les deux attendent un signe de l’autre ça peut durer très longtemps. » Elle n’était pas sure de pouvoir réellement donner de bons conseils à sa sœur sur ce sujet. Elle n’avait révéler ses vrais sentiments à Teddy qu’une fois qu’elle avait su qu’il l’aimait et après d’intenses dramas complications. « Moi aussi je les trouve chou, mais tu sais bien que ce qui saute aux yeux de tout le monde n’apparaît pas toujours évident aux yeux des principaux intéressés. » Et elle était sans doute bien placée pour en parler vu à quel point elle n’avait jamais voulu entendre lorsque Viska, Graham, même cette dinde de Jo, littéralement tout le monde en fait, lui disait qu’il y avait quelque chose de plus entre Teddy et elle qu’ils ne voulaient bien l’avouer tous les deux.

Victoire se pinça les lèvres. En parlant des bracelets de Viska, elle n’avait pas eu l’intention de mettre le sujet de Celui qui n’avait plus le droit d’être nommé sur le tapis. Elle n’avait aucune envie de parler de lui, il ne méritait plus de figurer dans aucune de leur conversation désormais. Ce nom ne servirait qu’à l’énerver et à attrister Viska. « Il y a rien de mieux que de s’offrir des cadeaux à soi-même », souligna-t-elle.

Tentant de ne pas tomber dans sa panique et ses doutes habituels lorsque Viska parla d’une nouvelle vie pour Teddy, une nouvelle vie qu’il accomplirait loin d’elle, elle répondit, en gardant son enthousiasme : « Non, il a décidé de rester chez sa grand-mère pour pouvoir passer du temps avec elle. » Vic se doutait que Teddy restait avec Andromeda également pour prendre soin d’elle, elle ne rajeunissait pas et avait affronter des épreuves qu’elle ne souhaitait à personne. Connaissant Andromeda, la lionne suspectait qu’elle connaisse les raisons de son petit-fils mais qu’elle était aussi trop contente de l’avoir auprès d’elle pour vraiment s’en plaindre. A vrai dire, Victoire était plutôt rassurée que son petit-ami continue de vivre avec sa grand-mère plutôt que de prendre un appartement à Londres où pire, vivre avec l’une de ses amies très jolies qu’elle ne supportait pas et qui était pour la plupart en couple mais passons ce détail. « Londres est une chouette ville mais Paris est tellement mieux Fleur l’a bien conditionnée ! Mais oui, on fera ça l’an prochain, répondit-elle d’un ton joyeux. En plus j’avais complètement oublié, mais ma mère veut absolument qu’on fasse une grande fête en août en France. Elle aimerait renouveler ses vœux avec mon père à l’occasion de leurs vingt ans de mariage. Tu sais, vu que leur premier avait été interrompu par la chute du Ministère et tout. Faudra que tu viennes. » Les Weasley ne manquaient jamais de se rassembler pour de grands dîners mais là, ce serait autre chose. Un grand mariage, en France, comme l’avait voulu Fleur de base. Et Victoire avait l’autorisation de ramener ses amis, évidemment. « Oh, et bien on verra. Je ne suis pas sure du nombre de vacances qu’on lui accordera, même si je harcèle George et Ron. » Son sourire faiblit un petit peu. Elle avait quelques idées pour occuper son été, outre le renouveau des vœux de ses parents et le potentiel voyage avec Viska. Une idée notamment qui lui était venue en apprenant ce que ferait l’Egoïste Suprême de son été, mais cela passait avant tout par la réalisation d’une saison de Quidditch impeccable, mais son plan de bataille était presque bouclé et pas uniquement car elle avait ce besoin revanchard de montrer que sa première saison en tant que capitaine n’avait pas été qu’un coup de chance. Se mettre encore plus à fond la tête dans le Quidditch ne pourrait pas lui faire du mal. Elle aurait bien besoin de ça pour s’occuper l’esprit alors que Teddy serait à Londres en train de vendre des fusées Weasley à des gourgandines qui voudraient le draguer.

1 313 mots



proud to be a Weasley
We keep this love in a photograph, we made these memories for ourselves. So You can keep me inside the pocket of your ripped jeans holdin' me closer. Next to your heartbeat where I should be, keep it deep within your soul. All the pieces of us belong together.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1328
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8


Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska   Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska EmptyMer 9 Juin - 10:29

Where is Dominique ?« Je pense oui. » Il n’y avait vraiment aucune raison pour que la sœur de sa meilleure amie se soit carapatée Merlin seul savait où, elle devait seulement être dans la foule des personnes réunies autour d’elles et elles ne la voyaient pas parce la masse était trop compacte même pour une boutique aussi grande que la librairie sorcière. « Ouaip, je l’ai ! » Viska ouvrit son sac pour en sortir la tablette magique. Plus grande qu’un téléphone moldu – encore que la taille de ceux-ci soit en pleine expansion – mais plus petite que ce que les non-sorciers appelaient une tablette, elle entrait largement dans le sac de Viska alors que celui-ci n’était même pas agrandi par magie. Rapidement, elle tapota un message pour Dominique tout en vérifiant qu’elle n’avait elle-même pas reçu de Magic Mail depuis son arrivée à Fleury & Bott. Confusément, elle espérait toujours recevoir un message de Jensen, mais de ce côté là, sa boîte restait désespérément vide. Et en même temps, elle ne voyait pas bien pourquoi il lui écrirait, comme elle, il devait sûrement attendre la rentrée. C’était très Serpentard, dans le fond, d’éviter la correspondance gênante… Elle se gifla mentalement et en revint aux sujets de conversation actuels. S’il était loin d’être son unique problème, il était certain que penser à son ex n’améliorerait pas son humeur, donc autant le chasser de son esprit. Le message à Dominique envoyé et un dernier regard à son icône de réception posé, elle rangea sa tablette.

« Si tu permets, je préférerais gagner ma vie autrement. » Presque personne ne le savait encore parmi ses amis, même si elle n’avait plus vraiment de raison d’en faire un secret maintenant qu’elle n’avait plus Jensen à préserver, mais Viska voulait entrer dans la Police Magique après Poudlard. Elle avait cravaché sévère dans certaines matières aux BUSES pour pouvoir les conserver et atteindre cet objectif, il lui restait encore à convaincre McGonagall et le reste des professeurs qu’elle mériterait sa lettre de recommandation… mais chaque chose en son temps, il lui restait encore deux ans avant de quitter l’école de sorcellerie, autant dire une éternité quand on était une ado !

« Un premier amour, c’est mignon. » sourit avec une certaine tristesse Viska, sans même se rendre compte qu’elle affichait cette expression. En effet, elle le pensait vraiment : Dominique et Ash paraissaient vivre une histoire innocente et mignonne. Elle n’aurait même pas dit qu’elle les enviait, objectivement, Viska n’avait jamais cherché à faire dans le romantisme et elle doutait d’être faite pour ça. À l’inverse, il était aisé d’imaginer qu’une fille aimant autant les tragédies que la sœur de son amie soit beaucoup plus fleur bleue. « Dominique ne me donne pas l’impression d’être une fille à vivre dans le déni mais elle a toujours eu beaucoup de complexes et on sait bien qu’ils ne sont pas bons conseillers. » Non pas que Viska ait jamais été complexée par son physique, mais l’assurance dont Victoire et elle faisait preuve n’était pas la norme à leurs âges et elles connaissaient bien des filles qui doutaient d’elles. Force était de constater que ça n’avait pas l’air de simplifier les rapports humains, il suffisait de voir comme la relation de Victoire avec sa sœur en était complexifiée depuis quasiment aussi longtemps que Viska connaissait son amie.

« Tout à fait. » confirma-t-elle au sujet de ses bracelets tout en faisant tinter ses breloques. Au bout d’un moment, il avait bien fallu qu’elle accepte le fait que si elle ne pouvait pas vivre sans bracelet, elle devait s’en acheter elle-même. Sans parler de son petit secret inavouable que les nouveaux lui servaient à cacher aux yeux des autres, en espérant que cela resterait suffisant. Tout était plus simple quand vous aviez votre propre chambre, mais à la rentrée, il y aurait les filles de son dortoir, et surtout Peony, et elle aurait sûrement bien plus de crise une fois à Poudlard, lieu où elle avait été enlevée.

« Oh, c’est cool ! Et puis c’est vrai que ça lui ressemble bien. » dit-elle au sujet de Ted, se doutant que sa meilleure amie devait être rassurée qu’il ne vive pas à Londres entouré par les filles de l’ancienne promo de septième année, Erin en tête. Maintenant, tout le monde savait que l’histoire entre ces deux-là n’avait été qu’un interlude avant que chacun aille avec sa réelle âme sœur – encore que, pour Erin, ce ne soit pas encore tout à fait vrai, mais l’optimisme de Viska était encore tout à fait opérationnel quand ça concernait les autres -, mais ça aurait sûrement beaucoup énervé la possessive Victoire si ces deux-là avaient eu beaucoup d’occasion de se voir alors qu’elle était enfermée à Poudlard. S’il vivait avec sa grand-mère, il y aurait du cadre, c’était rassurant pour la semi-vélane, en tout cas c’était ce que la vipère imaginait.

« Ah oui ? Et bien je viendrai avec plaisir. » Août prochain lui paraissait être dans une éternité mais il n’y avait pas de raison qu’elle ne puisse pas aller au renouvellement des vœux des parents de son amie. Quant à la visite de Paris, que Viska imaginait volontiers en compagnie de Ted puisqu’ils fonctionnaient un peu par pair avec Vic’, il semblait que ce ne soit pas si simple que ça. C’était là le monde des adultes fallait-il croire, même si l’ancien Poufsouffle travaillait plus ou moins en famille. « Il n’aura probablement pas deux mois entiers effectivement, ce qui ne t’empêchera pas de le voir le soir par exemple. » tenta la Serpentard qui se voulait rassurante. Le manque de Ted allait être un problème prégnant, elle n’était pas sans le savoir, mais il faudrait déjà passer l’année scolaire donc les prochaines vacances d’été n’étaient pas vraiment l’urgence.

La conversation aurait pu se poursuivre sur un autre sujet mais quelqu’un fit son apparition à leur côté, plus fine, quasiment plus grande qu’elle, et faussement blonde, Dominique leur sourit tablette en main. « Vous me cherchiez ? J’étais au rayon étude des moldus, j’ai croisé Alan d’ailleurs mais il a dû partir. » expliqua-t-elle avec bonne humeur. « Et bien voilà, tu as retrouvé ta sœur ! Je vais voir si j’arrive à mettre la main sur mon cousin moi. On se retrouve tous ensemble au glacier après si vous avez le temps ? » proposa-t-elle avant de s’éloigner pour trouver Alex’ qui aurait dû être revenu de la boutique de Quidditch depuis le temps.

Terminé pour Viska
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska   Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Fleury et Bott - Librairie-
Sauter vers: