Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Partagez
 

 Thème • PV • a history of magic.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 227
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


Thème • PV • a history of magic. Empty
Ξ Sujet: Thème • PV • a history of magic.   Thème • PV • a history of magic. EmptyLun 31 Mai - 9:24

Katarzyna & Finneas.
I get intrusive thoughts like cutting my hands off. Like jumping in front of a bus. Like how do I make this stop. When it feels like my therapist hates me. Please don't let me go crazy. Put me in a field with daisies. Might not work but I'll take a maybe. Oh, been breaking daily but only me can save me so I'm capitulating. Crying like a fucking baby. I'm running low on serotonin. Chemical imbalance got me twisting things. Stabilize with medicine but there's no depth to these feelings. Dig deep, can't hide from the corners of my mind. I'm terrified of what's inside...

23 août 2016.
Kate était revenue depuis plusieurs jours au Royaume-Uni, non sans râler. Elle était une râleuse professionnelle depuis toujours, elle le savait et n’en n’avait absolument pas honte. Elle se plaignait régulièrement, de la nourriture, du temps, des gens, ce n’était pas nouveau. Elle avait même trouvé un concurrent en la personne de Thiago, qu’elle s’amusait à enquiquiner, le voyant réagir au quart de tour quand elle lui parlait de la pluie qui tombait à l’extérieur. Le retour s’était vu précipité suite à une fuite de magie, qui avait été provoquée par la colère et l’appréhension du départ. Katarzyna, bien évidement, avait tenté de motiver ses parents à la laisser à Tokyo, à la laisser retourner à Mahoutokoro, là où elle se sentait elle-même, là où elle était bien. Le non catégorique de ses parents l’avait mise hors d’elle, et la colère avait, comme à chaque fois, menée à une fuite de magie, Katarzyna étant difficilement capable de gérer le trop plein d’émotions dont elle faisait preuve parfois. Et elle était finalement revenue, un peu plus tôt que prévu à Reading et boudait ostensiblement depuis lors. Elle avait fait des efforts lorsque son meilleur ami était venu pour ne pas être trop mauvaise avec ses parents et faire bonne figure, mais il n’en restait pas moins qu’elle boudait quand même.

La jeune femme détestait avoir des fuites de magie. Elle se savait vulnérable lorsqu’on parlait d’émotions, parce que les fuites de magie étaient incontrôlables et que malgré toute la bonne volonté du monde, Kate ne pouvait pas y faire grand chose. Elle tentait de faire des exercices de respiration pour se calmer lorsqu’elle sentait que la moutarde lui montait au nez, et appréciait d’ailleurs plutôt pas mal le yoga, mais quand elle n’y arrivait plus, elle finissait par laisser ses émotions gagner et l’emporter.

Les évènements des derniers jours avaient été pour le moins difficiles à gérer pour Katarzyna. Ce qui c’était passé avec Itachi l’avait mise dans un état second une fois son meilleur ami parti, et elle avait eu une nouvelle fuite de magie. Elle avait passé le lundi à Sainte Mangouste, pour son plus grand déplaisir, à parler à de nombreux médicomages et à prendre des potions diverses et variées pour palier à la grande fatigue qu’elle ressentait après chaque crise. Elle avait écrit à Stef et à Magda pour essayer de se changer les idées, et la perspective de sortir sur le Chemin de Traverse le lendemain pour aller faire ses achats scolaires aidait également. Elle avait reçu la lettre, bien épaisse, à la fin du mois de juillet alors qu’elle était encore à Tokyo et avait estimé qu’elle n’avait pas besoin d’acheter tout ce dont elle avait besoin au Japon et que cela pouvait largement attendre qu’elle soit de retour au Royaume-Uni -cela concernait surtout les ingrédients de potions et éventuellement les uniformes et pas les livres bien entendu, puisqu’elle devait prendre ceux que l’école désirait, pas ce qu’elle pouvait trouver comme équivalent au Japon.

« Kate chérie, tu es sûre que c’est une bonne chose que tu ailles te promener toute seule ? » La blonde poussa un soupir, alors qu’elle enfilait ses chaussures. Sa mère la suivait comme si elle était à l’article de la mort depuis qu’elle était rentrée de Sainte Mangouste et, bien entendu, remettait son activité du jour en question. « Oui, je vais mieux, ça va aller. Finneas est très calme de toute manière, ça se passera bien. » Ses yeux bleus défièrent ceux, si identiques, de sa mère, qui finit par capituler, pour transplaner à deux pas du Chaudron Baveur, dans lequel elles pénétrèrent pour finalement rejoindre le Chemin de Traverse. « Bon, je te laisse, mais je viens te chercher à dix-huit heures, d’accord ? Devant Fleury et Bott. Tu es sûre que tout va bien se passer ? Kate, je peux faire les achats à ta place. » La petite vipère leva les yeux au ciel avant de s’éloigner de sa mère en lui lançant un « A plus tard ! » sec, pour aller au point de rendez-vous. Avec Finn, elle n’avait pas vraiment peur de faire une crise. Elle connaissait le Serdaigle depuis longtemps maintenant, il était aussi posé qu’elle était râleuse, sa mère n’avait donc aucun souci à se faire. Très proche de Magda, il avait un peu le même effet que la rousse sur l’anglo-japonaise, ce qui n’était clairement pas du luxe depuis quelques jours.

Elle repéra le bleu et bronze à leur point de rendez-vous et poussa un léger soupir de soulagement. Elle n’était pas tout à fait sûre de réussir à survivre seule sur le Chemin de Traverse sans céder à la panique et à l’appréhension d’y croiser, peut-être, son meilleur ami. Ce n’est pas qu’elle ne voulait pas le voir, loin de là, mais elle avait fait une crise juste après son départ, ne l’avait pas prévenu et ne comptait pas le faire… Et si elle voyait, elle n’était pas sûre de pouvoir se retenir de faire une nouvelle crise, puisque rien que maintenant, elle sentait sa magie bouillonner sous sa peau. « Finneas ! Je suis là. » Elle esquissa un sourire à son ami, avant de déposer, machinalement, un baiser sur sa joue. « Tu as passé de bonnes vacances ? Tu es parti quelque part ? Tu as vu Magda ? » Kate, moulin à paroles ? Absolument. Elle savait parler pendant des heures du Japon, mais pouvait également poser trente questions en moins de cinq minutes. En parlant de la rousse, Kate se dit qu’elle lui manquait beaucoup, tout comme Stef’ et que malgré ses réticences à revenir au Royaume-Uni, ses ami.e.s faisaient que les retours étaient moins pénibles. Elle en profita d’ailleurs pour farfouiller dans son sac, en dénichant un petit baluchon de tissu bleu et de rubans bronze, qu’elle tendit au Serdaigle. « Tiens, c’est pour toi, du Japon. » Elle esquissa un sourire, attendant de voir sa réaction. Elle n’avait pas poussé autant que pour Stef, Magda ou Itachi et ses sœurs, mais quand même. Finneas était un ami proche, elle avait voulu marquer le coup et avait opté pour une petite boîte de thé vert Sencha, et des petits biscuits, qui se gardaient mieux que des pâtisseries japonaises traditionnelles. « C’est moi ou la liste des fournitures est plus longue que d’habitude ? Ils ne vont pas nous faire acheter des choses exprès pour leurs séances de combat, si ? Stef’ m’a pourtant dit que c’était sur base de volontariat… Tu vas y aller toi ? »
acidbrain


• 1 078 mots •


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Finneas Battersby
Finneas Battersby
Serdaigle

Parchemins : 107
Âge : 15 ans (25/08/2001)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Louis Partridge / George Sear


Thème • PV • a history of magic. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • a history of magic.   Thème • PV • a history of magic. EmptyDim 15 Aoû - 15:58


A low, soft hooting came from a dark shop with a sign saying Eeylops Owl Emporium.
A
HISTORY
OF
MAGIC
Finneas & Katarzyna
Une nouvelle année à Poudlard s'était terminée et l'été avait déjà bien avancé pour Finneas qui avait passé une grande partie de celui-ci au grand air avec son père comme à son habitude. Mais alors que la rentrée se faisait de plus en plus proche, il avait été temps pour le garçon de revenir au monde de la magie à commencer par les fournitures dont il aurait besoin pour sa cinquième année à Poudlard. Pour se faire, il n'allait pas y aller seul, mais avec son amie Katarzyna ou Kate pour les intimes, Serpentard transférée du Japon avec qui il adorait papoter. « Finn, je viens avec toi, j'ai quelques achats à faire au Chemin de Traverse ! » s'exclama Penelope sa soeur ainée. Elle avait récemment coupé ses cheveux à mi-longueur, ces derniers bouclants sur les pointes. Elle ressemblait à leur mère sur ses dernières photos. « J'ai quelques trucs pour les cours que je donne dont j'ai besoin. » expliqua-t-elle enveloppant une cape bordeaux autours de ses épaules, recouvrant sa tenue moldue. Elle tendit celle de Poudlard à Finneas et lorsqu'il la passa à son tour sur lui, elle l'examina du coin de l'oeil. « Dis donc, quelqu'un a pris une potion de croissance cet été. Il va falloir que tu passes chez Madame Guipure pour refaire tes uniformes. » lança-t-elle gloussant sur le fait que son petit frère devenait un homme. Elle s'avança ensuite près de la cheminée du salon où son père aimait souvent y faire cuire un steak et attrapa un vieux pot en terre cuite à l'intérieur duquel on pouvait trouver de la Poudre de Cheminette. Habitués du processus de par la distance qui les séparait du centre de Londres, le frère et la soeur se suivirent chacun leur tour pour d'abord saisir une poignée de poudre, entrer dans la cheminée et enfin prononcer leur destination avant de lâcher la poudre et de disparaitre dans des flammes vertes.

La cape servait principalement à protéger les vêtements du garçon. Portant un t-shirt et un jean, il était bien ravi de pouvoir se débarrasser facilement de la suie lorsqu'il quitta la boutique dans laquelle il était arrivée. Il avait spécifiquement donné rendez vous à Kate devant cette boutique si bien que le temps qu'il mette sa cape dans son sac, la jeune fille l'interpella. « Oh ton amie est très mignonne. Je te retrouve à la maison, trouves moi si tu as besoin de quelque chose petit frère. » lança Pénélope avant d'adresser un signe de la main à la Serpentard puis de s'éclipser dans la foule qui parcourait les boutiques du Chemin de Traverse. « Salut Kate ! C'était ma soeur, elle n'a pas voulu nous déranger. Tu vas bien ? » demanda-t-il avant qu'elle ne l'assaille de question ce qui ne manqua pas de le faire sourire. « J'ai passé un très bon été merci, mais tu es la première personne que je revois depuis. Je suis allé comme d'habitude camper avec mon père. Et toi alors ? Le Japon je présume ? » Il n'eut pas besoin de se poser la question bien longtemps alors qu'elle lui tendit un cadeau, un petit baluchon aux couleurs de sa maison à l'intérieur duquel il trouva une boite de biscuits. « Oh merci ! Ils ont l'air délicieux ! Je vais me régaler ! » Il la gratifia d'un grand sourire se sentant intérieurement un peu coupable de ne pas avoir quelque chose du même acabit à lui offrir.

Mais Kate avait raison, leur liste de fournitures était bien longue. Les ouvrages demandées seraient sans aucun doute plus épais aussi. « J'imagine qu'avec les BUSEs nous avons besoin de plus de choses à apprendre. J'ai hâte de me plonger dans notre manuel d'histoire de la magie cela dit ! Qui sait ce que nous allons apprendre d'autres ! Mais je suis étonné parce que celui de cette année semble plus récent que ce à quoi le Professeur Binns nous a habitué. Peut-être devrions nous terminer par Fleury et Botts non ? Que nous n'ayons pas trop de choses à porter à la fois. » suggéra-t-il avant de se souvenir d'une chose particulière qu'il devait faire et qui s'était ajouté à la dernière minute. « Je dois aussi aller voir Madame Guipure pour de nouveaux uniformes, apparemment j'ai bien grandi durant l'été. » ajouta le garçon faisant référence à ce que sa soeur lui avait dit avant de partir. « Mais je te laisse le choix de notre première boutique ! » Galant comme toujours, pour lui la demoiselle se devait de prendre la première décision.

(750)

MADE BY @ICE AND FIRE.


we also have loved ones who are not to be taken for granted.
With proverbial bells on.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 227
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


Thème • PV • a history of magic. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • a history of magic.   Thème • PV • a history of magic. EmptyDim 15 Aoû - 20:27

Katarzyna adressa un petit signe de main à la grande sœur de Finneas, qu’elle ne connaissait absolument pas. Elle avait vaguement pensé qu’il s’agissait de la mère de son ami avant de se dire que ce n’était pas possible, puisqu’elle faisait tout de même jeune. « Oh, d’accord ! Je ne savais pas qu’elle était si grande. Vous avez combien de différence déjà ? Elle fait quoi comme travail ? » Katarzyna était une vraie pipelette. Cela avait parfois le don d’énerver certains de ses camarades, mais elle était généralement de bonne compagnie, quand elle ne passait pas son temps à se plaindre de long en large et en travers des plats de Poudlard. Heureusement pour Finneas, ils n’étaient pas à Poudlard, donc elle n’allait sans doute pas se plaindre. Même s’ils s’arrêtaient pour manger quelque chose, elle était plutôt confiante sur le fait qu’elle n’allait pas se plaindre d’une glace. Les glaces, ça passait toujours très bien. Elle évita sciemment de répondre à la question du Serdaigle sur son état de santé, n’ayant pas envie de lui mentir, et encore moins envie de devoir lui dire qu’elle sortait de Sainte Mangouste parce qu’elle avait fait une crise et une fuite de magie. « Et tu as aimé ?! Je ne suis pas trop camping, je dois te l’avouer… » Parce qu’elle était plus une habituée des hôtels cinq étoiles que des tentes érigées dans l’herbe, mais soit. Elle était quand même toujours ravie d’entendre les histoires de son ami sur cette activité qu’elle ne connaissait pas du tout. « Oui, je suis partie juste après être arrivée à Londres, le premier juillet. Je suis revenue le quinze août. » Pas spécialement pour son plus grand plaisir, certes, puisqu’elle avait fait une crise avant de rentrer…Mais ses amis lui manquaient et elle avait envie de les revoir, cela apaisait donc un peu son esprit. Alors qu’elle donnait son petit cadeau à Finneas, sans une once d’arrière pensée -elle faisait cela pour leur faire plaisir, elle n’attendait pas de cadeau en retour- elle fut ravie de voir qu’il semblait content. « Il y a aussi du Sencha, il se mariera parfaitement avec les biscuits ! » Car, bien évidement, Kate ne faisait jamais rien sans une grande réflexion derrière, surtout lorsqu’il s’agissait du thé. Elle avait bien trop d’amour pour cette boisson pour risquer une mauvaise association. Elle appréciait d’ailleurs les accords mets et thés, surtout quand cela impliquait du chocolat. Comme elle n’était pas particulièrement adepte du fromage, elle évitait généralement ces accords là, mais quand on lui parlait chocolat… Elle était toujours partante !

« Je voulais te prendre un livre sur l’histoire de la magie au Japon, mais comme ils étaient tous écrits en japonais, j’ai opté pour le thé et les gâteaux… Tu devras te contenter de mes récits, du coup. » Mentionna-t-elle l’air de rien, alors qu’ils parlaient justement de livres. Finneas avait sans doute raison, le fait qu’ils entrent en cinquième année d’ici quelques jours, ils avaient peut-être besoin de plus de ressources. Elle acquiesça a sa proposition de finir justement par la librairie, endroit où ils passeraient sans doute le plus de temps de toute manière, puis posa ses prunelles azur sur son ami, le jugeant de la tête aux pieds. « C’est vrai, tu m’as l’air beaucoup plus grand qu’en juin ! Ta soeur à l’oeil. » Elle esquissa un sourire, passant son bras sous celui de Finneas. « Et si on commençait par Madame Guipure justement ? Comme ça, le temps qu’elle finisse de faire tous les ourlets, on aura sans doute fini notre tour ? Et puis je suis d’excellents conseils sur les vêtements, tu sais ! » Après tout, ils n’étaient pas non plus les seuls élèves à passer chez la styliste pour leurs uniformes, donc comme ça, cela serait fait. « Et en plus, il me faut de nouveaux gants en peau de dragon, Lucrecia m’a conseillé une peau en particulier, qu’ils utilisent beaucoup à Castelobruxo, je suppose que ça vaut le coup d’essayer. » Kate n’était pas très fan de botanique, l’idée d’avoir de la terre partout la dégoûtait un peu, et elle détestait en avoir sous les ongles. Or Lucrecia lui avait assuré que les gants en peau de dragon qu’ils utilisaient au Brésil étaient parfaits. « Tu ne m’as pas répondu pour les cours d’arts martiaux ? Je ne compte pas y aller moi, en tout cas. Je ne suis absolument pas douée pour le sport, et encore moins les sports de combat… » Elle commença à avancer vers la boutique de Madame Guipure, tout en regardant Finneas. Elle l’appréciait beaucoup, et son côté calme l’apaisait, donc elle ne risquait pas de faire de crise, ce qui était très appréciable. Lui adressant un sourire, elle attendit qu’il lui réponde et fasse cesser le suspens. Ira ou ira pas ?!
acidbrain


• 784 mots •


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Finneas Battersby
Finneas Battersby
Serdaigle

Parchemins : 107
Âge : 15 ans (25/08/2001)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Louis Partridge / George Sear


Thème • PV • a history of magic. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • a history of magic.   Thème • PV • a history of magic. EmptyLun 4 Oct - 20:50


A low, soft hooting came from a dark shop with a sign saying Eeylops Owl Emporium.
A
HISTORY
OF
MAGIC
Finneas & Katarzyna
La Serpentard s’étonna de l’âge de la soeur de Finneas ce qui n’était pas étonnant compte tenu de la différence entre les deux. « Oui ! Nous avons dix ans de différence. Je ne te cache pas que j’aurais bien aimé l’avoir avec moi à Poudlard. Quand je vois certains frères et soeurs, je me dis que cela doit être bien amusant d’aller ensemble à l’école. » expliqua-t-il et peut-être aurait-il pu protéger d’une manière ou d’une autre la santé de sa soeur en la soutenant lorsque personne n’en fut capable au décès de leur mère. « Elle a repris le travail de notre mère en enseignant aux jeunes sorciers des highlands en attendant leur entrée à Poudlard. Notamment ceux qui vivent dans de petits villages reculés comme notre famille. » expliqua le garçon. Une idée qui était venue à Delilah Battersby après ses études et qui avait aidé beaucoup de jeunes sorciers jusqu’ici. Il était fier de sa mère pour cela et content que sa soeur reprenne le flambeau.

Au sujet des vacances d’été, le visage de Finneas s’illuminait toujours. Le garçon était parti camper comme à son habitude avec son père dans les highlands écossaises loin de toute civilisation à profiter pleinement de ce que la nature avait à leur offrir. « Nous avons adoré comme d’habitude. J’ai l’impression chaque année de découvrir un nouvel endroit et les lochs sont magnifiques. Surtout le matin à l’aube lorsqu’il fait un peu frais et que tu trouves un léger brouillard au-dessus d’eux. C’est à couper le souffle. » expliqua le garçon. Dans sa chambre en écosse, quiconque la visiterait trouverait accroché, au dessus de son bureau, une photo souvenir de ce moment où son père et lui posaient dos au lac. Une photo qu’il emmènerait sans aucun doute avec lui jusqu’à Poudlard.

Quant à Kate, sans grande surprise, la demoiselle était partie au Japon et y avait même apporté un souvenir pour Finneas qu’il accepta avec grand plaisir. « Nous n’aurons qu’à nous faire une dégustation une fois à Poudlard si ça te dit ! » L’adolescent pouvait toujours compter sur les connaissances en la matière de Kate ce qui lui permettait de toujours déguster un thé à la bonne température et au goût délicat. En tout cas quand il était question de cadeaux, la verte et argent semblait connaître parfaitement les goûts de Finneas bien qu’elle n’ait pas pu achever sa première idée. « Tout dépend de la couverture, peut-être qu’il peut s’agir d’un très joli ouvrage à garder dans ma bibliothèque. Ou qui sait si je ne vais pas finir par apprendre le japonais un de ces jours. » Il plaisantait à moitié alors qu’il commençait petit à petit à se faire une idée de ce qu’il entreprendrait comme carrière une fois hors de Poudlard. Mais le japonais n’était pas une langue simple et il devrait étudier régulièrement si jamais un jour il s’y mettait. « Cependant en attendant je te laisserai me l’expliquer autours d’une bonne tasse de thé. » proposa-t-il le meilleur moment pour passer du temps avec Kate qui lui semblait toujours plus détendue quand le liquide infusé reposait dans une tasse devant elle (bien qu’il ne soit pas difficile de la faire parler lorsque le sujet concernait son pays d’origine).

Les deux adolescents optèrent pour Madame Guipure compte tenu des besoins essentiels du bleu et bronze de refaire ses uniformes l’été lui ayant faire prendre quelques centimètres. Il acquiesça d’un signe de tête et ils marchèrent en direction de la boutique de vêtements. Kate le questionna alors sur les cours d’arts martiaux alors qu’il avait manqué de répondre à sa question la première fois. « Ah désolé ! J’aime bien le sport et ça peut être très intéressant. Je suis bien curieux de connaître l’origine de cette forme de magie utilisée par la famille Symphonie. Je me demande s’ils en ont parlé au bal du ministère, parce que dans la lettre que nous avons reçu avec les fournitures ce n’était pas clairement explicite. Sais-tu s’il y a des ouvrages sur eux à Poudlard ? Ils ont tout de même l’air d’une grande famille. » Avec ce qui était arrivé à Viska Spingate l’an dernier et ayant entendu parler d’Alexandre de Gryffondor aussi, il était difficile ces derniers temps d’ignorer la famille Symphonie ou ce qui pouvait se dire sur eux. Finneas n’était point du genre à écouter les ragots ou à les rechercher, mais lorsqu’ils étaient inévitables…

La boutique de Madame Guipure était, sans surprise, occupée par de nombreux élèves, notamment des premières années venus réaliser leurs premiers uniformes pour la rentrée. La propriétaire, bien qu’âgée, était une référence pour les élèves de Poudlard et ses employés semblaient très bien formés. Finneas se présenta au comptoir. « Bonjour, j’aurais besoin de nouveaux uniformes plus à ma taille s’il vous plait. Je suis à la maison Serdaigle. » L’avantage de refaire ses uniformes des années après était aussi qu’au moins, il n’avait pas besoin de les recommander une fois à Poudlard pour faire broder l’emblème de sa maison sur sa cape. Cette fois il ne s’agissait plus d’une surprise.

La couturière derrière son comptoir lui adressa un sourire et les invita à la suivre plus loin dans la boutique. Là elle demanda avant tout à Finneas s’il connaissait sa taille de vêtements moldus, puis s’empressa de le faire monter sur une estrade pour ensuite agiter sa baguette afin que des mètres rubans ne volent autours de lui pour prendre ses mesures. « Tu disais être de bons conseils pour les vêtements Kate non ? Une suggestion quant à l’uniforme ? J’aurais plutôt imaginé que tout le monde avait les mêmes à Poudlard. » demanda le bleu et bronze. Si le jeune homme ne s’habillait pas trop mal, ce n’était pas non plus un accro de la mode. Il préférait bien souvent le confort au style, mais l’oeil acéré de sa soeur sur le contenu de sa valise l’avait empêché d’avoir des pièces un peu trop… originales. En attendant sa question avait déclenché une réaction de la part de la couturière qui lui jeta un regard comme s’il venait de déblatérer des absurdités, mais son attention était trop divisée entre Kate les mètres rubans pour qu’il la remarque.

(1027)

MADE BY @ICE AND FIRE.


we also have loved ones who are not to be taken for granted.
With proverbial bells on.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 227
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


Thème • PV • a history of magic. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • a history of magic.   Thème • PV • a history of magic. EmptyMer 13 Oct - 11:17

Kate n’ayant ni frère ni sœur, elle ne pouvait pas vraiment comprendre le sentiment de Finneas, mais lui adressa un petit sourire compatissant. Elle pouvait comprendre que l’absence d’un membre important de votre vie soit difficile à vivre. Elle même ne savait pas vraiment comment elle réussirait à passer la nouvelle année à Poudlard sans Mayuki. À côté de cela, elle voyait aussi le moral de Stef’, qui s’était nettement amélioré depuis que Lucrecia était arrivée à Poudlard, malgré le fait que toute sa famille y soit déjà présente. Et fallait-il préciser que Lucrecia n’était que l’ombre d’elle-même jusqu’à ce Thiago arrive en cours d’année ? Non, on était bien d’accord ! « Oh, c’est pas mal ça ! Au Japon, on rentre à sept ans à l’école, c’est beaucoup mieux je trouve. C’est bien que ta sœur fasse ça du coup. » Même si elle ne donnait sûrement pas des cours de magie comme ils en avaient à Mahoutokoro, c’était quand même quelque chose de bien pour les sangs-mêlés d’Ecosse. Elle se demandait d’ailleurs si c’était le cas dans d’autres parties du Royaume-Uni, mais elle aurait largement le temps de se renseigner -et en même temps, ce n’était pas comme si elle en avait expressément besoin non plus.

Si Finneas avait donc plus qu’adoré son camping en Écosse, Kate, elle, était bien contente d’avoir foulée les rues de Tokyo. Même si elle avait de temps en temps quitté le Japon pour les Etats-Unis pour quelques shootings, elle avait passé son été principalement dans son pays natal, et ne pouvait qu’en être ravi. Elle avait été presque tous les jours en compagnie de sa meilleure amie, avait profité de ce mois et demi pour faire le plein de matcha, de thé en tout genre -c’est fou comme l’Angleterre était pauvre en thé, au final, même si on pouvait croire le contraire !- et en pâtisseries et autres douceurs japonaises. « On peut faire ça oui ! J’en ai ramené beaucoup avec moi aussi. » Même si cela n’étonnerait sûrement ni Finn, ni personne. Après tout, elle avait toujours une tasse fumante dans les mains à Poudlard, il fallait bien, à un moment, renflouer les stocks ! « Je vois. Je regarderais la prochaine fois alors. Peut-être qu’il y en a avec beaucoup d’images, cela pourrait compenser. » Et comme skate aimait tout ce qui était beau et qui attirait le regard, elle n’aurait sûrement pas de mal à trouver quelque chose qui lui plairait et plairait à son ami. Alors qu’il mentionnait l’apprentissage du japonais, elle esquissa un petit sourire, avant de lui répondre. « Ce n’est pas si compliqué, tu sais. Enfin, il y a bien sûr les deux alphabets et les kanji à retenir, mais en soit, ça va… » Enfin, peut-être était-elle biaisée parce qu’elle avait appris cette langue dès son plus jeune âge, en même temps que l’anglais. D’ailleurs, à part l’anglais et le japonais, Kate ne parlait pas d’autre langue, contrairement à certains de ses petits camarades.

Kate n’ayant pas été au bal du Ministère début juillet, elle ne pouvait pas vraiment apporter plus d’informations à Finneas. Elle en avait bien entendu discuté avec Stef’ et Lucrecia, mais les deux filles avaient plus vu l’aspect potins que l’aspect informatif. « Sur eux uniquement, je ne sais pas trop. Je sais qu’il y a des passages sur eux dans les rapports des procès de l’époque de Voldemort et compagnie, mais peut-être qu’il faudrait chercher un peu plus en profondeur… A moins qu’ils ne soient dans la réserve ? » Et dans ce cas, maintenant qu’ils étaient en cinquième année, ils auraient sans doute plus de facilité à y accéder, cette partie de la bibliothèque étant farouchement gardée par l’acariâtre bibliothécaire de l’école.

Qu’il y ait autant de monde chez la styliste n’était pas étonnant, elle était celle chez qui tout le monde se rendait avant le retour à Poudlard pour les uniformes, et pour les petits comme pour les grands, Kate trouvait plus judicieux d’y aller en dernier, au cas où le poids ou la taille changeait pendant l’été. « Bonjour Madame. » Kate lui adressa un petit sourire, avant de se faire dévisager de la tête aux pieds, ce qu’elle balaya sans plus y penser. Elle avait l’habitude qu’on la regarde, son visage était placardé aux quatre coins de la ville moldue et sorcière, donc on la reconnaissait sans trop de difficulté. Sans parler du fait qu’elle était déjà très fine de base et que sa crise de la veille n’augurait rien de bon pour son poids. Alors que Finneas passait sur l’une des estrades, et que les rubans ensorcelés s’affairaient à le mesure sous toutes les coutures, la remarque du brun fit presque avoir une crise cardiaque à la styliste, mais Kate ne se défila pas. « C’est ce qui est étrange chez vous, tu vois, à Mahoutokoro, on a tous la même robe et elle grandit avec nous, tout au long de notre vie. Lucrecia m’a dit qu’ils avaient également tous la même robe à Castelobruxo. » Et comme Kate avait toujours son uniforme de Mahoutokoro dans sa valise, avec elle à Poudlard, la discussion avait été assez naturelle avec sa camarade de dortoir. « Mais à Poudlard, vous n’avez que quelques pièces en commun, et les couleurs varient, tu n’as jamais remarqué ? Il y a des gens qui ont du noir, d’autres du gris, plus ou moins foncé… » Et bien entendu, il y avait les détails des maisons. Le gris plus foncé et le noir était souvent préféré par les Serpentard et les Gryffondor, de ce qu’elle avait pu voir, pour trancher avec leurs couleurs, alors que les poufsouffle, ayant déjà du noir dans les couleurs de leurs maisons, allaient plutôt vers le gris plus clair. « Je te verrais plus avec du gris, pour que ça ne fasse pas trop sévère. Du gris plutôt clair ? » Elle adressa un petit regard à la styliste pour avoir son approbation, et posa son regard sur les différents pulls qui étaient sur une table non loin. Oui, le gris clair était sans doute la meilleure option !
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Finneas Battersby
Finneas Battersby
Serdaigle

Parchemins : 107
Âge : 15 ans (25/08/2001)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Louis Partridge / George Sear


Thème • PV • a history of magic. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • a history of magic.   Thème • PV • a history of magic. EmptyDim 24 Avr - 3:59


A low, soft hooting came from a dark shop with a sign saying Eeylops Owl Emporium.
A
HISTORY
OF
MAGIC
Finneas & Katarzyna
« Sept ans ?! Cela doit être quand même pas mal intimidant quand tu débutes à cet âge là et que tu vois des beaucoup plus vieux que toi, mais d'un autre côté tu as raison, c'est bien pratique pour s'assurer une éducation adaptée dès le plus jeune âge. » répondit le bleu et bronze s'imaginant alors ce que donnerait des enfants de sept ans à Poudlard. Peeves l'esprit frappeur n'en ferait sans doute qu'une bouchée.

Un sourire aux lèvres, le jeune homme était impatient de se retrouver autours d'une tasse de thé avec Kate sur les bancs de l'école à déguster de petits gâteaux qu'elle aurait ramené pour accompagner leur goûter de l'après-midi. Puis ils discutèrent de l'autre type de cadeau que Kate aurait pu lui ramener et il est vrai que s'il ne savait pas lire le japonais, cela ne dérangeait pas Finneas de garnir sa bibliothèque personnel d'un ouvrage étranger sur l'histoire d'un pays dont il ne connaissait personnellement que peu de choses. Heureusement que Kate était là pour partager son vécu. « Ce serait super gentil de ta part ! Merci beaucoup ! Il faudra que tu me dises ce que je peux t'offrir dans ce cas ! » Après tout il ne pouvait décemment pas " commander " des cadeaux auprès de son amie, cela ne se faisait pas même s'il doutait que Kate soit intéressée par ce qu'il pourrait trouver lors de ses campings sauvages (à savoir peu de choses en dehors d'éléments de la nature). « Tu pourrais peut-être m'apprendre un de ces quatre. Enfin cela est peut-être difficile de faire apprendre sa langue natale à quelqu'un... j'imagine que le processus c'est pas le même. » remarqua-t-il même s'il était certains que Kate ferait une très bonne tutrice sachant en plus qu'il ne connaissait personne d'autres qui parlait la langue du soleil levant. « Mais après les BUSEs cela dit, je doute que nous aurons vraiment le temps de planifier des cours de japonais avec ce qui nous attend cette année. » ajouta-t-il bien conscient qu'il n'irait pas surajouter à la charge de travail qu'ils auraient déjà dès la rentrée passée.

La famille Symphonie était une famille intrigante et si Viska Spingate n'était pas au centre de toute l'histoire avec Magicis Sacra ou si les élèves de Poudlard n'avaient pas été invités à des cours spéciaux organisés par cette famille, sans doute jamais Finneas ne se serait intéressé à elle. « Peut-être, enfin cela doit être quand même bizarre pour un élève d'aller chercher l'histoire d'un autre élève au lieu de leur demander... Même si je n'ai jamais vraiment parlé à Viska cela dit... Ce serait peut-être plus bizarre pour moi d'aller lui poser la question. » Le garçon répondait à Kate, mais réfléchissait aussi à voix haute et intelligible en même temps.

Enfin, Kate et Finneas pénétrèrent dans la boutique de vêtements sorciers pour que le garçon puisse avoir des uniformes à sa taille. À l'instar de Kate, il salua la propriétaire des lieux et rapidement fut amené sur une estrade pour des mesures sous l'oeil aguerri de Madame Guipure. « Ah bon ? Je ne sais pas si je devrais m'étonner, après tout c'est de la magie, mais peut-être qu'ils évitent cela ici pour les affaires ? » demanda-t-il. La maitresse des lieux se racla la gorge comme pour leur rappeler sa présence, non loin d'être ravie qu'on cherche à rendre son commerce inutile. « Non je n'ai jamais fait attention. » répondit-il lorsque la verte et argent lui parla des couleurs différentes entre les pièces d'uniforme de leur école. Bien évidemment il avait remarqué les couleurs des maisons qui différaient, mais pas vraiment les différentes nuances de gris ou de noir, non pas que ça l'ait vraiment intéressé. En revanche Kate semblait avoir une opinion sur la question et sur ce qui allait le mieux à Finneas. « Si tu le dis, c'est ce que je vais prendre alors. » 

La styliste finit ses mesures et invita le garçon à patienter pendant qu'elle préparait la commande. Finneas s'assit à côté de Kate et admira les étoffes de tissus pour capes de sorciers qui étaient bien différente du tissu noir qu'ils utilisaient à Poudlard. « Regarde ils ont un tissu bleu nuit qui a l'air de briller là bas pour des capes. J'imagine que les adultes peuvent être amenés à porter toutes sortes de robes et capes différentes une fois qu'ils travaillent dans le monde magique. » fit-il remarquer avant d'ajouter « Parce que ma soeur voyage beaucoup pour son travail, elle est tout le temps habillée normalement pour éviter d'attirer le regard. En dehors de nos professeurs et des personnes que nous croisons dans la rue, je n'ai pas eu beaucoup d'exemples d'adulte portant un habit sorcier dans la vie de tous les jours. » dit-il. Il se demandait aussi si ce n'était pas une question d'époque. Après tout la mode changeait avec le temps et peut-être la plus récente s'était adaptée à la mode moldue.

MADE BY @ICE AND FIRE.


we also have loved ones who are not to be taken for granted.
With proverbial bells on.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 227
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


Thème • PV • a history of magic. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • a history of magic.   Thème • PV • a history of magic. EmptyLun 2 Mai - 0:35

« Un peu les premiers jours oui, mais on s’y fait rapidement. Et puis, comme on rentre tous les soirs, ce n’est pas comme si nous étions livrés à nous mêmes si tôt. Même si cela est assez courant au Japon d’être autonome très tôt. » Au final, c’était un peu comme ce que faisait sa sœur aînée, sauf que là, les apprentis sorciers japonais allaient directement à l’école de magie plutôt que dans une autre école en attendant d’avoir onze ans révolus.

À la remarque de Finneas sur le livre qu’elle pourrait lui ramener du Japon et ce qu’il devrait lui offrir en échange, Kate lui adressa un regard presque outré, agitant la main pour balayer les paroles du Serdaigle. « Je ne fais pas ça pour avoir un cadeau en retour tu sais… » C’était tout à fait normal pour elle de faire un cadeau à ses amis lorsqu’elle retournait dans son pays natal. Elle avait été élevée comme cela, la culture des omiyage étant très forte. Hors de question qu’elle ne soit mal vue si l’envie lui prenait de déroger à cette tradition. C’était tout simplement impensable. « Hum, non en effet, je ne sais même pas si j’en serais capable. Je pourrais t’apprendre quelques mots, des phrases de base, mais je ne sais pas si la grammaire et les kanjis soient si simples que cela à expliquer lorsque l’on n’est pas professeur… » Même si elle parlait japonais depuis sa plus tendre enfance, même si l’anglais était sa langue maternelle, elle avait appris le japonais au même rythme, ses parents se partageant la langue : son père lui parlait généralement en japonais, tandis que sa mère lui parlait en anglais. De fait elle n’avait pas eu à l’apprendre comme une langue étrangère. Elle l’avait apprise comme tout petit japonais, de façon tout à fait naturelle. « Tu as plus de deux options en plus, non ? Je suis vraiment navrée de ne pas pouvoir changer la divination pour une autre matière. Le professeur Trelawney est vraiment très étrange, et pourtant, la divination était l’une de mes matières préférées à Mahoutokoro. » Finneas et elle partageaient l’arithmancie, mais il n’était pas avec elle en Divination, et elle ne se souvenait plus des autres options qu’il avait, mais elle était sûre et certaine qu’il en avait plus que deux.

« Je t’avoue que l’on n’en a jamais vraiment parlé. Peut-être qu’elle ne sait pas tout ? En plus, avec ce qu’elle a vécu, ça serait assez mal venu d’aller lui poser des questions comme ça… Mais je comprends ce que tu veux dire. » Cela étant, elle-même était habituée à ce que l’on recherche son nom sur les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux, que l’on épie sa vie parce qu’elle était une starlette et que sa mère était une ancienne mannequin. Alors forcément, elle comprenait la curiosité de certains. Même a Poudlard, il arrivait qu’on l’apostrophe comme si elle était Dieu sur terre - ce qu’elle n’était pas, elle le savait, même si parfois, cette idée la faisait frémir de bonheur. On préférait largement venir vers elle que vers la porte de prison qu’était Blackthorn !

Kate, toujours ravie de partager ses connaissances sur le Japon, ne se fit pas prier. Si Finn trouvait leur technique étrange, pour elle, c’était les uniformes qui devenaient trop petits qui la dérangeaient. Comme quoi, chacun son truc. « Je ne sais pas, c’est une coutume comme une autre, je suppose. Après tout, venir ici, c’est un rite de passage, n’est-ce pas madame ? » La couturière ne se fit pas prier pour intervenir, bombant la poitrine, toute fierté dehors. Kate avait bien remarqué qu’elle n’avait pas trop apprécié sa remarque sur l’uniforme japonais, aussi préférait-elle apaiser les choses avant que ce pauvre Finneas ne se retrouve avec un uniforme qui démangeait. « En effet, la confection de l’uniforme est tout aussi important que l’achat de la baguette. Voyez-vous, il faut une technique particulière pour que le vêtement se mette, seul, aux couleurs de la maison qui aura été nommée par le Choixpeau. Imaginez un peu si tous les premières années nous renvoyaient les vêtements pour les mettre aux couleurs des différentes maisons, cela prendrait des mois. » Kate esquissa un petit sourire poli, hochant doucement la tête. Elle en convenait tout à fait, et elle-même avait été surprise lorsqu’avait sa troisième année, on lui avait fournit plusieurs uniformes sans une trace de couleur. Alors que Finn suivait ses conseils pour la couleur de son propre uniforme, son sourire poli se transforma, une vague de fierté l’emplissant soudainement. Le stress lié à la situation avec Hachi l’avait quittée, ce qui n’était pas plus mal.

Finneas descendu de son estrade, Kate le suivit dans la boutique, regardant les tissus qu’il admirait. Elle-même adorait toucher les tissus, et devait avouer que c’était le bon côté du mannequinat, puisqu’elle n’avait qu’à rendre les mains pour qu’on lui en donne. « Oh oui il est très joli. Il faut très Serdaigle. Peut-être que tu pourrais te faire faire une cape pour les sorties à Pré-au-Lard et les vacances ? » Elle lançait l’idée comme ça, mais Finneas était libre de faire ce qu’il voulait. Elle fronça cependant les sourcils à la suite de sa tirade. « Même à Poudlard, ils ne sont pas vraiment en robe de sorcier. Le professeur Clarks est souvent en jeans, mais il porte parfois une cape, quant à sa sœur, ses tailleurs jupes et ses robes sont plus courtes qu’une robe de sorcier… Il n’y a bien que les plus anciens qui sont encore ancrés dans cette ancienne mode. Le monde évolue, cela semble logique, nous ne sommes plus au Moyen-Âge. » En plus de cela, la directrice de Serpentard était, en plus d’être la maître des potions de l’école, une styliste à part entière, Kate espérait donc bien qu’elle n’oserait pas s’habiller avec une robe de sorcier informe. « Ah non, il y a Ash aussi, tu sais, le préfet de Poufsouffle, il mettait toujours des robes de sorcier au bal. Peony n’arrêtait pas de râler, mais l’an dernier, je crois qu’il a enfin cédé et mis un costume. » Pour avoir confirmation, il faudrait demander à Stef’ ou Peony elle-même, mais était-ce vraiment nécessaire ? Kate en doutait fortement.
acidbrain


• 1 037 mots •


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Thème • PV • a history of magic. Empty
Ξ Sujet: Re: Thème • PV • a history of magic.   Thème • PV • a history of magic. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thème • PV • a history of magic.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» History has its eyes on you ♦ Scorpius Malefoy
» An ancient book of history - pv Louis Sanders -
» PV • Magic is might.
» .the magic of the mind
» Manon - Magic is everywhere

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: