Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-31%
Le deal à ne pas rater :
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler – Couleurs Multiples
17.99 € 25.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1680
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8

En ligne

[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptyLun 5 Juil - 0:17

Inscriptions, angoisses et BFFLes yeux vides, Viska regardait le tableau d’affichage du grand hall sans vraiment le voir. Avec Alex, ils avaient commencé à tout préparer pour les cours d’arts martiaux dont la fiche d’inscription était posée juste à côté de celle pour les leçons de Uagadou. Elle avait passé une partie de la nuit à se repasser les différents exercices dans la tête pour les tester avec son cousin en entraînement. Autant elle avait l’habitude de gérer les séances de Sterne, les chorégraphies allant toute seule et ses mouvements restant fluides et en rythme malgré les mois de pause qu’elle avait pris loin du club de danse suite à son enlèvement, autant elle craignait de se ridiculiser durant les cours d’arts martiaux magiques. Alex n’aimait pas ça mais il avait un véritable don pour ce sport, Viska se débrouillait plutôt bien pour quelqu’un qui n’avait commencé que quatre ans plus tôt, mais de là à l’enseigner… Elle n’était même pas encore ceinture noire en karaté normal : elle avait difficilement obtenue la marron durant l’été, et encore, la vipère se demandait parfois si les sensei qui faisaient passer l’examen n’avaient pas simplement eu la trouille de ce que leur ferait Myrielle s’ils ne la lui donnaient pas. Beaucoup de noms étaient déjà inscrits sur les deux feuilles mais pas celui de Jensen, c’était cette constatation qui lui avait causé cet arrêt sur image.

Naïvement, la blonde s’était imaginé qu’après deux mois sans se voir, sa relation avec Jensen repartirait sur un mode amical. Après tout, c’était lui qui l’avait quittée et ils étaient amis depuis leur première année… pourtant, son ex l’évitait depuis qu’ils étaient descendus du Poudlard Express. Viska ne comprenait pas pourquoi, son propre comportement étant sans ambiguïté en ce qu’elle ne comptait pas l’embarrasser, bien que très mauvaise menteuse, elle trouvait même qu’elle ne s’en sortait pas si mal pour ce qui était de laisser croire qu’elle était passée à autre chose. Nourrir son Magic Insta de toutes ses occupations estivales avait été la première partie de son plan pour retrouver son ancienne amitié avec Jensen mais elle devait être née sous une mauvaise étoile car c’était un nouvel échec retentissant.

Dans un geste machinal, elle porta la main à son cou et tritura son collier. Voyant que parler avec Jensen allait se révéler ardu mais ça c’est pas nouveau, elle avait remis le bijou qu’il lui avait offert à Noël dernier, avant qu’ils sortent ensemble donc, dans l’espoir qu’il comprenne qu’elle voulait revenir à ce moment-là. Ce n’était peut-être pas très gentil à elle de penser ça, mais elle ne croyait vraiment pas Jensen assez fin psychologue pour comprendre qu’elle l’aimait encore (pour le moment du moins, car elle négociait avec elle-même pour qu’oublier ses sentiments devienne une réalité), donc elle ne voyait pas du tout pourquoi il l’évitait. Surtout que c’était tout sauf discret vu qu’ils étaient dans la même maison, dans la même classe et peu ou prou dans le même groupe d’amis.

Le nom de son ex ne figurant pas non plus sur la feuille pour les cours de Uagadou, elle espéra qu’il n’avait juste pas encore écrit son nom, mais au fond, elle savait qu’il ne viendrait probablement pas à ceux qu’elle donnerait au dojo improvisé avec Alex. C’était d’autant plus stupide que c’était leur cousin qui ferait la leçon aux garçons. Viska n’avait aucune envie de se frotter à certains garçons de l’école, ils y risqueraient leur masculinité s’ils avaient un geste déplacé, donc elle s’occuperait des filles. C’était de toute façon plus logique pour une question de gabarit. Déjà qu’elle, elle volait quand elle faisait des enchaînements avec son lion de cousin, alors elle avait du mal à imaginer des petites premières années ou alors V face à lui !

C’est ainsi perdue dans ses pensées qu’elle sentit plus qu’elle ne vit sa meilleure amie se tenir à ses côtés. Sortant de sa torpeur, elle tourna la tête vers Victoire avec un sourire : « Ah tiens, Vic’, tu viens t’inscrire pour les cours de Uagadou ? » demanda-t-elle avant de désigner de sa main gauche l’autre feuille. « J’ai vu que tu étais déjà notée pour les cours d’arts martiaux. On a presque fini de tout mettre au point avec Alex, je suis un peu stressée… j’ai un peu peur de ne pas être à la hauteur... » soupira-t-elle tout en remettant ensuite une mèche de cheveux derrière son oreille.

Depuis la rentrée, Viska avait légèrement modifié sa façon de porter l’uniforme. Sa jupe était toujours raccourcie de façon à montrer ses jambes, l’une de ses fiertés, et elle portait la plupart du temps des escarpins vertigineux, mais elle qui avait toujours chaud ne retroussait plus jamais ses manches de chemise et elle mettait même parfois son pull alors qu’ils n’étaient qu’en septembre. En revanche, sa cravate était toujours nouée en un nœud lâche – ce qui était une mode lancée à Sterne quelques années auparavant -, dévoilant assez sa gorge pour qu’on puisse voir son collier. Ce jour-là plus précisément, elle avait mis des barrettes argentées pour retenir un peu ses cheveux qu’elle avait lissés seulement la veille après son shampoing et qui avaient donc des ondulations marquées, signe qu’ils n’allaient pas tarder à reboucler si elle ne se remettait pas un coup de fer bientôt. Son poignet gauche était couvert de bracelets brésiliens dont elle avait justifié la présence aussi nombreuse par le fait qu’elle en avait mis un pour chacun de ses amis. Pour le moment, personne ne lui avait posé de questions gênantes, et elle avait réussi à pratiquer ce qu’elle nommait par euphémisme son « petit rituel » en toute discrétion.

Le réveil était le moment le plus difficile de la journée. Quand elle ouvrait les yeux, encore ensommeillée, à moins d’avoir fait un cauchemar, il arrivait qu’elle oublie tout ce qui n’allait pas dans sa vie, puis la réalité la rattrapait et l’étreignait au point de la suffoquer… alors elle sortait le plus discrètement possible du lit, vérifiait que Peony et les autres dormaient encore, et enfin allait dans la salle de bain dans laquelle elle s’enfermait pour se couper. La douleur la sortait de sa détresse, elle sentait alors la froideur gagner ses veines, elle se maîtrisait et elle savait qu’elle pourrait aller en cours. Ne laisser aucune trace et tout nettoyer était finalement le plus difficile car son secret ne devait pas être découvert… Se sachant nulle quand il s’agissait de dissimuler – il fallait être un peu inconscient pour lui confier un ragot, Thomé peut vous en dire quelque chose -, elle avait surtout choisi une stratégie d’esquive. Tant que personne ne lui posait de questions, elle était en sécurité. En effet, c’était se scarifier, pour elle, la sécurité mais elle n’était pas assez bête pour croire que ses amis penseraient de même.

« Je vais m’inscrire je pense, on n’est qu’au début de l’année, mais je crois que ça va mieux scolairement donc je peux me rajouter des trucs. » A cause de ses insomnies puis de son enlèvement, passer ses BUSES avait été un poil difficile. Tous ses amis, et surtout Peony et Jensen, l’avaient aidé à réviser à fond pour qu’elle rattrape son retard partout, et elle avait réussi ses examens mieux qu’elle ne l’aurait cru. Pendant les vacances, elle avait continué à travailler quand elle était privée d’entraînement soit disant parce qu’elle en faisait trop, donc elle avait la sensation que scolairement elle repartait sur de bonnes bases. Ça lui faisait toujours un souci de moins !

1 258
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1658
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptyLun 5 Juil - 1:26


Inscriptions, angoisses et bff

I remember happy wasted days, summers golden haze in our eyes. Lifting you above the breaking waves, memories floating back to my mind. You said hold the line, I won't let go 'cause I'll be there when you can finally make it home.
Victoire & Viska

Juillet était passé. Puis août. Les semaines d’été avaient défilées à toute vitesse et bientôt, il ne resta plus que des jours. Bientôt, il ne resta plus que des heures. Plus que des secondes à s’égrener. Avant l’inévitable.

Elle n’avait pas pleuré. Pas une seule larme n’avait dévalé son visage. Ce jour de septembre, sans nuages et ensoleillé dans le ciel, morne et triste dans son cœur, plantée face à son petit ami -enfin plus justement collée à son petit ami, Victoire avait refusé tout bonnement de pleurer au moment de l’aurevoir. Les prochaines secondes, les prochains jours, les prochaines semaines, les prochains mois seraient assez difficiles sans que le souvenir de ce jour ne soit entachée par la tristesse. Parce que ce serait à ce jour là, à cette dernière fois où elle avait pu serrer de toutes ses forces dans ses bras cette silhouette longiligne et mince que son corps et son âme connaissaient par cœur, qu’elle se raccrocherait, et elle ne voulait pas se raccrocher à un moment triste -ce serait trop dur.

Monter dans le Poudlard Express, pour ce trajet qui l’avait toujours emballée, émerveillée d’avance, depuis sa première année avait paru cette fois ci comme insurmontable à Victoire. Pourtant, il le fallait bien. Elle le savait, et Teddy le savait aussi. C’était ici que leur été passé presque exclusivement l’un avec l’autre s’achevait. Même si ça lui crevait le cœur, même si elle avait l’impression d’avoir laissé une partie d’elle même sur ce quai -la plus importante partie d’elle même- Victoire n’avait pas le choix. Elle ne pouvait pas tout abandonner, abandonner son projet de carrière, abandonner son équipe, abandonner ses cousins et ses amis juste pour être avec Teddy -qui, en plus, aurait un travail pour s’occuper. Ce n’était pas viable. N’empêche que même en sachant cela, vivre sans la présence quotidienne de Teddy serait insupportablement difficile. Victoire le savait, aussi avait-elle prévu de s’occuper au maximum pour éviter de s’effondrer au moindre arrêt.

Bien évidemment, il était impossible pour Victoire de ne pas penser à Teddy. Il avait toujours été le centre de son monde et tel un gardien autour de ses anneaux comparaison de qualité, elle tournait autour de lui depuis toujours -même si elle se tournait parfois vers les autres joueurs. Victoire voyait Teddy partout, dans la plupart des pièces du château. Pour le coup, sa salle commune était un refuge : c’était l’un des rares endroits de Poudlard où elle n’avait aucun souvenir avec lui. La question n’avait jamais été de s’arrêter de penser à lui, mais de réussir à ce que son absence ne lui pèse pas trop. Pour cela, Victoire cherchait à s’occuper au maximum. Heureusement, avec la rentrée, elle n’avait pas un instant libre avec ses pensées –hormis au moment de dormir, qui était compliqué à gérer pour la jeune fille. Il y avait d’abord eu son emploi du temps à arranger avec le professeur Clarks, son directeur de maison, les dits premiers cours à assister avec une longue liste de devoirs à la clé –à croire qu’elle avait encore les BUSEs à la fin de l’année…

Vic avait aussi ses clubs qui allaient reprendre petit à petit, et elle sentait déjà que Karen gérerait le club de duels différemment de Joséphine. La lionne elle-même avait dû aller voir ses joueurs pour caler un jour d’entraînement, et remobiliser son équipe après la honteuse quatrième place ce n’était plus arrivé depuis deux cent ans, bravo Victoire, s’annonçait compliqué même si tout le monde avait encore plus la hargne de gagner. Il fallait aussi qu’elle valide un jour pour recruter de nouveaux joueurs : Victoire aimait pouvoir compter sur une équipe de titulaires solides, et d’autant de remplaçants. La saison précédente lui avait encore plus appris qu’il fallait être paré à toute éventualité. Victoire tenait à sa revanche, elle voulait gagner le prochain match avec son équipe même s’il serait difficile de faire aussi catastrophique que l’an dernier…hormis aligner trois défaites, mais la blonde préférait ne pas y penser. Bien sûr, regagner la Coupe de Quidditch était son objectif, mais prouver à tout Poudlard que leur dernière place l’an dernier était une exception en marquant le plus de points possibles lui importait aussi. A titre personnel, Victoire tenait à briller pour impressionner les recruteurs qui viendront sûrement dans les gradins. Que cet imbécile de Faux Roi des Serpents ait la chance de participer à un stage avec son équipe favorie, mais Vic soupçonnait du piston dans l’histoire car il lui semblait que l’entraîneur était son cousin ou son oncle ou quelque chose du style, lui avait égratigné l’ego. Elle aussi voulait un stage lors des deux mois d’été, d’autant que comme Teddy travaillerait une partie des vacances et ne serait pas aussi libre que les deux mois qui venaient de passer.

En outre, deux nouveautés viendraient garnir son emploi du temps. Premièrement, et ce dès que le formulaire d’inscription avait été placardé sur le tableau d’affichage, Victoire avait noté son nom pour suivre les cours d’arts martiaux. Déjà, il lui paraissait évident qu’elle y serait pour soutenir Viska, obligée par sa tante de donner son cours en compagnie d’Alexandre ça ferait du temps en moins pour le Quidditch tout ça. Et puis, elle avait toujours aimé apprendre de nouvelles manières de se défendre, évidemment cela passait par les sortilèges, et d’user de sa force. L’autre nouveauté serait des cours donnés par des professeurs d’autres écoles et Victoire avait hâte de savoir qui viendrait en premier. Est-ce que ce serait Beauxbâtons ? Elle avait toujours été tenté d’effectuer un an dans l’école de sa mère, connaitre cette école en dehors des anecdotes que Fleur lui racontait, mais elle n’avait jamais sauté le pas. Il y avait le Quidditch, ses amis. Il y avait Teddy.

Mais comme le découvrit Victoire ce jour-là, ce n’était pas Beauxbâtons qui serait à l’honneur ce mois-ci, mais l’école africaine Uagadou. Viska était déjà devant le panneau et Vic allait interpeller sa meilleure amie lorsque celle-ci prit la parole. « Oui ! On a jamais vraiment eu d’alchimie et ce sera intéressant de voir leurs méthodes de métamorphose. Les élèves sont tous des Animagus en sortant de l’école, je crois, c’est dingue quand on y pense. » Le processus de se transformer en animal était extrêmement long et ardu. Hormis pour quelqu’un de naturellement doué en métamorphoses comme son petit ami, Victoire ne pensait pas que c’était à la portée de tout le monde. Les sorciers n’avaient pas besoin de baguette non plus et la jeune fille voulait bien admettre que c’était cette capacité qui l’intéressait le plus. Au Royaume-Uni, on insistait beaucoup sur la baguette, et sur la connexion entre le sorcier et sa baguette.

« Ne t’en fais pas Viska, personne n’attend que tu sois aussi pédagogue que Flitwick, tout va très bien se passer. Tu es tout à fait capable de donner ces cours, tu as appris super vite les techniques des Symphonie ! », la réconforta-t-elle par la suite concernant les cours d’art martiaux. Victoire pensait toujours que ce n’était pas vraiment le rôle de Viska d’assurer de tels entraînements, surtout après tout ce qui lui était arrivé l’an dernier, mais la Vipère avait plus besoin qu’elle lui remonte le moral plutôt qu’elle n’émette ses doutes. Contrairement à son amie, Victoire portait son uniforme de manière assez stricte, bien que son nœud de cravate n’était pas totalement serré, et elle avait remonté les manches de sa chemise sur ses avant-bras. Que ceux de Viska soient couverts lui parut curieux, mais elle ne formula pas la question qui lui passait par la tête. « Tu as bien réussi tes BUSEs en plus non ? Et puis, ça nous fera un cours ensemble ! » Comme elles n’étaient pas dans la même maison, et qu’elles n’avaient pas gardé les mêmes matières, leur emploi du temps différait pas mal.

1 315 mots




proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1680
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8

En ligne

[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptyLun 5 Juil - 11:16

Inscriptions, angoisses et BFFViska avait bien remarqué que sa meilleure amie essayait de rester occupée pour ne pas penser à Ted et elle faisait de son mieux pour être là pour elle, la distraire, bref aller dans son sens montre lui ton poignet, ça devrait lui occuper l’esprit au moins une bonne heure. La Serpentard n’était donc pas plus étonnée que ça que sa BFF lui dise qu’elle allait, elle aussi, s’inscrire aux cours de Uagadou. Viska songea, avec beaucoup de mauvaise foi, qu’il faudrait quand même que Vic fasse attention à ne pas se surmener à force de se rajouter des activités.

« C’est vrai que je suis un peu curieuse de découvrir l’alchimie, c’est très différent des potions tu penses ? Je ne suis même pas sûre de bien voir ce que ça englobe comme matière... » Elle parut réfléchir même si, en réalité, elle n’était pas très concentrée sur le sujet de la conversation. Elle pensait bien trop à son ex pour ça. « Tu ne trouves pas ça bizarre que Jens’ ne se soit pas encore inscrit ? Je veux dire… OK il ne veut plus me parler mais ça devrait l’intéresser comme cours ça quand même. Et justement, c’est un cours, alors même s’il a peur que je lui saute dessus ou que je l’engueule, il doit bien se douter que je ne vais pas le faire dans ce contexte, non ? » Elle sentait l’angoisse familière monter à mesure qu’elle parlait. Qu’elle ne comprenne pas Jensen n’avait finalement rien de nouveau, après tout, elle avait cru pouvoir avoir toute confiance en lui, qu’il ne l’abandonnerait jamais – amicalement parlant – et qu’ils pouvaient tout se dire, or les trois derniers mois tendaient à prouver combien elle s’était leurrait. Pour autant, elle s’inquiétait vraiment de la distance qu’il mettait entre eux car elle ne voulait pas que ça le prive ! Une nouvelle fois, elle posa les yeux sur la liste de ses cours d’arts martiaux : il aurait aimé apprendre les arcanes, elle en était certaine. C’était une manière de faire de la magie qui changeait de ce qu’ils apprenaient avec les professeurs de Poudlard, une manière de plus d’avoir du pouvoir…

Serrant plus fort son pendentif, elle s’enfonça la pointe dans la paume sans y songer d’abord puis réalisa ce qu’elle était en train de faire et lâcha le pendentif en secouant sa main. « Merde » grommela-t-elle en soufflant sur le point rouge qu’elle s’était fait. Cela ne lui faisait pas vraiment mal en réalité, mais elle devait agir normalement et personne dans son état normal ne se faisait mal sans avoir la moindre réaction. Au moins, c’était à droite, même si Vic y regardait de plus près elle ne trouverait rien de suspect à ce bras là.

Revenant sur la question des cours, elle prit une inspiration pour finir de reprendre ses esprits et dit : « En fait, pour ce qui est d’être des animagus à la sortie de l’école, c’est quand même une spécialité cool. Chez nous, c’est la défense contre les forces du mal mais, franchement, savoir maîtriser à la perfection le patronus ça a quand même carrément moins de gueule que de se transformer en animal. » Poudlard était pourtant considéré comme une école de magie de haut niveau, Viska se demandait encore parfois pourquoi, surtout quand on voyait des professeurs comme Trelawney qui avait réussi à la dégoûter de la divination, elle qui ne jurait autrefois que par son horoscope.

« Oui mais apprendre et enseigner ce n’est pas pareil ! En plus, j’ai progressé vite parce que je faisais déjà de la danse donc j’étais agile, mais Alex continue à être bien meilleur que moi, surtout en force pure. » Elle gonfla son biceps et appuya dessus avec circonspection. « J’ai beau m’entraîner plusieurs heures par jour à taper avec des poids aux bras, j’ai toujours des bras de crevette. C’est affligeant. » On ne pouvait pourtant pas dire qu’elle n’avait pas tout donné cet été ! Elle s’était entraîné autant qu’on le lui permettait et même parfois plus quand elle arrivait à tromper son monde. « Et même au niveau des arcanes, je n’en maîtrise qu’une partie, mais la démonstration devrait quand même faire son petit effet, tu verras. » Elle sourit : bientôt le secret des Symphonie serait levé. Dire que depuis des siècles, il était interdit d’utiliser les arcanes en public ! Elle espérait vraiment que ça impressionnerait ses amis de découvrir cette partie de son entraînement.

Pour ce qui était des BUSES, Viska admettait qu’elle s’en était très bien sortie par rapport à ses prévisions initiales. Elle avait surtout tout donné dans les matières qu’elle devait absolument garder pour les ASPICS que demandaient le service de la police magique du Ministère mais finalement, elle avait réussi la plupart des matières, exception faite de la botanique. Elle ne savait pas ce qui lui était arrivé juste avant le TP, elle devait être fatiguée… en tout cas, son erreur un peu bête lui avait valu d’arrêter la botanique. Mais elle n’avait que cette matière et la divination en moins par rapport à l’année précédente. « Oui, en fait à part la botanique, j’ai réussi à avoir mes BUSES dans toutes les matières, même en divination. » rappela-t-elle avant d’ajouter « Et oui ça nous fera un cours de plus ensemble, tu sais ce que vont faire V et Flynn ? » interrogea-t-elle au sujet de ses autres amis lions qui étaient aussi des ex flirts/amants à elle. Sans trop savoir pourquoi, elle songea à Magic Insta et aux photos qu’ils avaient tous postés depuis la naissance du réseau social et, comme elle avait parlé de Jensen juste avant, elle se dit que c’était bête qu’il ne les ait pas vues. Victoire, Vanellope et Flynn avaient mis des chouettes photos avec elle pour le taquiner l’emmerder plutôt mais Viska savait bien que son ex n’était pas très technologie. « En tout cas, si on arrive à transformer un truc avec de l’alchimie, il faudra qu’on immortalise ça sur Magic Insta ! » conclut-elle en essayant de chasser Jensen de ses pensées. Il faudrait peut-être qu’elle arrête de sans cesse regarder cette liste histoire d’arrêter de faire une fixation sur l’absence de son nom dessus… Prenant une mèche de cheveux, elle l’enroula autour de son index. « Tu crois que c’est vrai qu’on peut transformer du plomb en or ? Ça mettrait à mal le court des marchés de métaux précieux à la bourse, non ? » Oui, voilà, changer de sujet, se concentrer sur les futurs cours, c’était le mieux.

1 101
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1658
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptyJeu 8 Juil - 15:29

Victoire était contente d’être tombé sur Viska. La semi-vélane était très sociable -l’avait toujours été aussi nul doute que peu importe la ou les personnes qu’elle aurait croisé au niveau du panneau d’affichage, elle aurait pu discuter avec tiens Dada, ça fait au moins un jour que tu n’as pas entendu parler des cheveux de Teddy. Mais Viska, ce n’était pas pareil. La blonde était sa meilleure amie et Vic s’était juré de passer le plus de temps possible avec elle cette année sachant que dans les dernières semaines avant la fin de la précédente année scolaire, elle avait plutôt consacré ses journées à Teddy -sauf lorsque le Crétin en chef avait décidé de la larguer sans explications et que Victoire s’était immédiatement rendu au chevet de Viska pour la réconforter et pour proposer de lancer un Chauve-Furie sur le brun son rêve depuis sa première année, on va pas se mentir. Mais Viska avait passé un été compliqué. Entre ses entraînements à rallonge, ses repas qu’elle ne prenait pas pendant des jours, et ce déni dans lequel elle s’était enfermée, elle avait encore plus besoin de ses amis à ses côtés. Et Vic savait que Peony veillait aussi au grain dans leur chambre. La blonde n’était cependant pas en accord sur tout avec la rousse. Ainsi, elle n’avait pas hurlé sur V après avoir appris qu’elle avait initié Viska à l’alcool et aux joints. Vic pensait en effet qu’il était bon pour la blonde de prendre du bon temps de temps en temps. Néanmoins, elle prenait un peu moins bien toutes les soirées auxquelles se rendait sa meilleure amie. Cela montrait à quel point elle allait mal, même si elle refusait encore de l'admettre.

Victoire cherchait le meilleur moment pour aborder le sujet avec Viska mais ce n’était certainement pas devant le tableau d’affichage. « Je ne suis pas sure non plus, j’ai l’impression que c’est un mélange entre la métamorphose et les potions. Tu as le côté préparation mais aussi la transformation par exemple du métal en or. » Quoiqu’il en soit, elles obtiendraient des réponses dans peu de temps. Au moins avec ces cours le samedi, et les entraînements de Quidditch qu’elle avait programmé le dimanche, mais aussi le mercredi, sans compter ceux qu’elle faisait seule, son week-end serait bien rempli. Ce constat soulagea Victoire car elle savait d’avance que ce serait les week-ends les plus compliqués à supporter. Avec des semaines bien chargées par les cours et les clubs, il s’agissait généralement des moments où elle traînait le plus avec Teddy. Désormais, elle devrait se contenter de ses lettres, ce qui était peu, bien trop peu pour une fille d’un naturel aussi collant que Victoire.

Un éclair de colère brilla dans les yeux bleus de Victoire lorsque Viska mentionne Celui qui n’avait aucun intérêt à être nommé. Elle s’inquiétait bien trop de lui alors même que le vert et argent ne l’avait aucunement pris en considération, se contentant de la larguer comme un vieil elfe sans daigner lui donner des explications ! « Non, et je m’en tape complètement », répliqua-t-elle vivement. Elle n’avait pas encore beaucoup croiser celui qui avait désormais retrouvé sa place de pire ennemi, mais elle aurait beaucoup de choses à lui dire -ou plutôt à lui hurler dessus. Mais il ne méritait pas sa rage, et il méritait encore moins que Viska se soucie encore de lui après tout le mal qui lui avait infligé. « C’est mieux comme ça ‘Ska tu trouves pas ? Lui parler encore, ça pourrait que te faire du mal. Laisse le ruiner sa scolarité s’il en a envie, moi, je le plaindrai certainement pas. » De toutes façons, ses parents ou son oncle ou beau-frère ou elle ne savait quoi lui trouverait une place au Ministère ou dans une équipe de Quidditch. Les types dans son genre n’avait jamais à se soucier de leur avenir. « J’pense que tu devrai lui gueuler dessus un bon coup une fois, ça te fera du bien et ça le fera redescendre », conseilla-t-elle avec sagesse tout en songeant que, malheureusement pour elle, ce ne serait sûrement pas la dernière fois qu’elle devrait parler du pire tocard du monde sorcier.

« Qu’est-ce que tu as foutu ? » La phrase franglaise résonna alors qu’elle entendait le juron de Viska. Victoire fronça les sourcils et pris la paume de la main de son amie pour l’inspecter. Ce n’était qu’une petite coupure mais elle se demanda pourquoi la blonde avait appuyé la pointe de son pendentif contre sa paume. Était-ce simplement accidentel ? Elle plongea ses yeux dans le regard clair de la Vipère mais n’était pas Legilimens qui voulait. « On ne voit pas grand-chose », grommela-t-elle en regardant de nouveau la main de Viska. Elle activa son don et avec ses pouvoirs de Vélane, on ne voyait même plus le léger point rouge. « Pourquoi t’as remis ce pendentif d’ailleurs ? » Elle avait lâché la paume de Viska et son ton était un peu brusque. Elle avait reconnu le bijou, offert par l’autre crétin et ne savait quoi en penser. Clairement, sa meilleure amie était encore bien accrochée à son ex alors que lui se fichait totalement d’elle. Elle allait souffrir dans cette histoire, c’était sûr.

« Ouais enfin tout dépend de l’animal en quoi tu te transforme. T’imagine si c’est un pigeon ? Et puis t’apprends autre chose que juste les patronus en DCFM », répondit Victoire. Elle n’avait jamais été attiré par l’idée de pouvoir se transformer en animal, contrairement à beaucoup de sorciers. Pour ce qui était du patronus, elle n’en avait jamais trouvé l’utilité mais aimait être capable de réaliser ce sortilège complexe -même si voir la silhouette du loup bleuté la rendait plus triste qu’autre chose ces derniers jours.

Pour ce qui était des cours d’arts martiaux, Victoire trouvait que Viska se dévalorisait beaucoup. « Tu es très bonne pour enseigner à Sterne, je vois pas en quoi ce serait différent. Et puis Alex est un garçon, et un garçon qui s’entraîne depuis bien plus longtemps que toi, ça me paraît logique qu’il soit meilleur. » Viska restait bien plus forte que beaucoup de filles et de garçons dans son âge, même certains qui étaient sportifs. « C’est pas parce que tes muscles ne sont pas apparents que tu n’en as pas ! », remarqua Victoire. Elle ne doutait pas une seule seconde que son amie puisse porter des charges lourdes avec ses bras de crevette comme elle les appelait. « En même temps, ça doit être long à apprendre. Tu te mets trop la pression ‘Ska, tu ne peux pas tout maîtriser en cinq minutes », souligna-t-elle à grand renforts de mauvaise foi car elle était la première à vouloir tout de suite réussir que ce soit pour ces cours, ou au niveau du Quidditch l’apprentissage de la conduite va être drôle. « J’ai hâte de pouvoir assister au cours en tout cas. »

Finalement, Viska avait arrêté les mêmes matières qu’elle, sauf que Victoire avait aussi abandonné Histoire de la Magie, elle avait tonton Ron qui pouvait lui raconter pleins d’anecdotes ainsi que ses grands-parents, et Astronomie qui lui prenait trop de temps, et du temps en soirée qui empiétait sur le Quidditch. Pourtant, elle avait réussi toutes ses BUSEs, mais il avait fallu qu’elle fasse des choix. « Tu as assuré ! » Et pourtant, Merlin savait qu’elle avait galéré après son retour à Poudlard. « Je ne les vois pas trop dans un tel cours, surtout Flynn qui est hyper pacifique, mais je pense qu’ils y assisteront pour te soutenir. Et pour t’admirer en tenue moulante ! » Elle lâcha un rire. Les messages de ses deux camarades de Gryffondor sous les photos de Viska et de V l’avait beaucoup amusée. Viska parla d’ailleurs de mettre le résultats de leurs expériences alchimiques sur Magic Instana. « Je n’ai jamais vu du plomb transformé en or, mais je pense que c’est possible, juste extrêmement rare. Ce ne doit pas être à la portée de tout alchimiste amateur ! » Sinon, effectivement, le marché des métaux préciaux serait totalement bouleversé.

1 359 mots



proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1680
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8

En ligne

[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptyJeu 8 Juil - 21:49

Inscriptions, angoisses et BFFViska n’aurait pas dit que son été avait été compliqué, sauf peut-être sentimentalement de manière assez logique. La blonde avait passé la majorité de son temps à s’entraîner ou à regarder des séries, et quand elle ne faisait pas ça, elle sortait avec ses amis. Finalement, c’était plutôt simple, du moins vu par la jeune fille, ses proches eux n’avaient pas l’air de cet avis. Ce qu’elle trouvait compliqué, en revanche, c’était cette rentrée à Poudlard. Elle avait essayé de s’y préparer mentalement et, dans une stratégie assez proche de celle de Victoire pour palier à l’absence de Ted, elle s’occupait autant que possible pour ne pas penser. Entre les souvenirs de son enlèvement et ceux qu’elle avait de sa relation avec Jensen, elle se sentait mal en permanence. Que le brun refuse de lui parler, de retrouver leur amitié d’avant leur couple, cela la rendait encore plus malheureuse : non contente de ne pas être assez bien pour lui comme petite amie, il ne voulait même plus d’elle comme amie tout court. Comme quoi, quand elle croyait toucher le fond, elle pouvait encore sombrer plus profondément… elle mentirait si elle disait que cette réalité ne l’effrayait pas. Quel serait le prochain coup qu’elle devrait encaisser ? Par moment, elle souhaitait presque que ça l’achève, histoire d’en finir une bonne fois pour toute avec cette vie pourrie… mais ces mauvaises pensées ne duraient jamais très longtemps, Viska avait un instinct de survie trop développé pour se laisser aller à ses idées noires. À la place, elle s’amusait avec qui voulait bien jouer avec elle en soirée, mais elle restait raisonnable. Certains avaient essayé de flirter avec elle puisqu’elle était de nouveau célibataire, cela lui avait cependant paru moins naturel qu’avec Flynn, alors elle avait décliné les offres. Pour l’instant, aucun n’avait été trop insistant alors elle pouvait continuer à aller aux soirées la conscience tranquille – et elle était de toute façon bien assez forte pour se défendre si le besoin s’en faisait sentir -.

« Hum… je ne suis pas sûre de bien voir de quoi il s’agit, mais effectivement, le suspens ne durera pas encore bien longtemps. » Les premiers cours arriveraient vite et elles seraient fixées sur ce qu’était exactement l’alchimie, matière pas du tout enseignée à Poudlard bien qu’évoquée parfois en passant dans certaines matières.

Son regard se perdit ensuite de nouveau sur la liste et elle fit part de ses angoisses à sa meilleure amie, celle-ci réagit avec la hargne dont elle faisait preuve habituellement quand il était question de Jensen. Cela fit passer un voile de tristesse dans l’azur - très souvent indifférent depuis quelques semaines – des yeux de Viska. « Et bien, moi, de toute évidence, je ne m’en tape pas, tu vois ? » sa voix avait pris des accents glacés : elle comprenait la colère de ceux de ses proches qui déjà, de base, n’aimaient pas Jensen. Puisqu’ils n’étaient plus ensemble, l’armistice était rompue et la guerre pouvait redémarrer, mais elle, elle n’en voulait pas à son ex. Elle avait toujours su qu’il la quitterait et elle était infiniment triste d’avoir eu raison, elle aurait préféré se tromper, cela restait cependant le droit de Jensen de rompre avec elle. Il aurait pu faire ça mieux, lui donner au moins des explications, mais c’était tout… « Ce qui me fait mal c’est d’avoir perdu un ami en plus d’un amour. Et jamais je ne cesserais de me faire du souci pour les gens auxquels je tiens. » Elle devait bien admettre, cependant, que c’était de l’énergie dépensée en pure perte… toutefois ce n’était pas quelque chose qu’elle contrôlait. Et si elle espérait finir par oublier Jensen amoureusement parlant, elle ne pensait pas qu’il quitterait jamais totalement son cœur en tant qu’ami, elle souhaitait même sincèrement retrouver une normalité dans leur relation. Ce devait bien être possible quand même ? Ils n’étaient pas les premiers amis à sortir ensemble et à se séparer ! « Et je n’ai pas besoin de lui crier dessus, je ne lui en veux pas. » C’était à elle qu’elle en voulait, elle était la seule coupable, elle n’aurait pas dû espérer : l’amour c’était pour les autres, pas pour elle.

La conversation sur son ex fut interrompue par son exclamation car sa nervosité l’avait fait serrer trop fort son pendentif dont le bout pointu lui était entré dans la paume. « Je sais pas, j’ai dû serrer sans m’en rendre compte... » ce qui était la stricte vérité bien que cela lui arrive plus souvent qu’elle ne l’avouait. Elle laissa Victoire l’examiner mais ce n’était rien de bien grave, quant à son pendentif : « Vu que c’est quasiment impossible d’avoir une conversation avec lui, j’essaie de lui envoyer des signaux de paix. Je le portais avant qu’on sorte ensemble, donc ça ne compte pas comme un cadeau de couple, et ça montre bien que je veux qu’on soit toujours amis, non ? En plus, j’avais pris l’habitude de le porter… déjà que je dois changer de bracelet tous les trois mois. » grommela-t-elle avec un peu de mauvaise humeur parce qu’elle avait un réel problème côté bracelet. Celui qu’elle avait porté pendant des années avait servi à l’enlever et elle ne pouvait plus mettre celui offert par Jensen vu qu’il avait, lui, une valeur sentimentale qui serait gênante dans leur situation actuelle. Il ne restait que celui qu’elle s’était achetée en Grèce et celui offert par Flynn, mais elle avait choisi une autre technique par pure stratégie pour cacher ses cicatrices de scarification. Si elle arrivait à reprendre le contrôle sans passer par le « rituel », elle remettrait probablement un des deux qui lui restaient… Pour l’instant c’était bracelet brésilien à gogo !

« Et bien, si c’est un pigeon, ça veut dire que tu peux sûrement voler sans balai, et ça c’est cool, non ? » Toutes les formes animales devaient avoir leurs avantages et leurs inconvénients même si certaines étaient naturellement plus cool. Viska n’avait jamais été attirée par l’animagi mais c’était surtout parce qu’elle avait déjà assez de talents magiques bizarres à travailler sans se rajouter du boulot.

« Ouais mais c’est moi qui suis maudite. » Elle haussa les épaules avec un soupçon de défaitisme : ce n’était pas très juste qu’Alex soit meilleur qu’elle alors qu’elle avait la marque (même si elle n’était pas active, certes). « J’ai des muscles, oui, sauf que suis quand même un poids léger. » Encore plus depuis qu’elle avait perdu du poids : elle n’avait jamais été grosse mais elle avait plus de formes en temps normal. Là, elle était redescendue à l’état dans lequel elle était après son enlèvement, sauf que cette fois elle n’avait pas été clouée au sol puis dans un lit pendant des jours donc elle avait conservé sa masse musculaire. En revanche, elle avait perdu de la poitrine : presque tous ses hauts et robes décolletées bayaient, elle allait finir par être obligée de demander à sa tante de reprendre ses vêtements pour les rétrécir.

« Je sais, je sais... » murmura-t-elle dans un soupir au sujet de sa vitesse d’apprentissage. C’était un débat stérile puisque dans le fond Vic’ était exactement comme elle, donc autant lâcher du leste sur ce sujet, il n’était pas si important après tout.

« Ah… heureusement qu’il y a Flynn et V pour me donner un peu confiance en mon capital séduction, qu’est-ce que je ferais sans eux ? Même si le plus souvent ils ne me complimentent que par plaisanterie, ça fait toujours plaisir. » dit-elle avec un petit sourire amusé. Flynn avait été sa seule aventure depuis Jensen en réalité, mais V savait qu’elle était tactile et lui faisait volontiers des câlins amicaux pour la consoler un peu outre, comme elle le mentionnait à Vic, des compliments qui faisaient toujours plaisir. Quant à leurs futures expériences alchimiques : « Même si ce n’est pas difficile, tant que c’est joli, je ferai une photo ! » certifia-t-elle, Magic Insta étant rapidement devenu une de ses activités palliatives favorite.

1 345
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1658
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptySam 10 Juil - 21:49

Il fallait bien reconnaître que Victoire se montrait bien plus loquace sur le sujet du Celui dont elle ne voulait pas prononcer le prénom plutôt que sur les cours que leur donnerait un professeur d’Uagadou. Non qu’elle n’était pas intéressée par ces cours, mais que Viska perde son temps à penser à ce crétin la mettait en colère. Il ne la méritait vraiment pas. Victoire ne pouvait contrôler sa colère, même en face à face avec Viska, mais son ton glacé la refroidit immédiatement. « Oh bien sûr, je sais bichette, ce n’est pas comme si tu voulais penser à lui tout le temps ou quoi...simplement, il ne le mérite pas. » Vic avait posé une main sur l’épaule de sa meilleure amie. Un sourire triste s’étaient peint sur sa bouille d’ange. Elle savait à quel point il était compliqué de chasser quelqu’un qu’on aimait de son cerveau, que cela soit à l’époque où elle pensait que ses sentiments n’étaient pas réciproques ou maintenant que son petit-ami se trouvait si loin d’elle.

Elle ne pouvait pas dire à Viska qu’elle pouvait lui confier tout ce qu’elle voulait puis refuser tout net de parler du pseudo prince des serpents, c’était tout simplement contradictoire, et elle devait faire autant d’efforts maintenant que lorsque Viska sortait avec lui pour ne pas complètement froisser la blonde. « Je sais, c’est ce qui fait de toi qui tu es. Tu es l’une des personnes les plus loyales que je connaisse mais...vu que lui a l’air de se ficher de toi, te soucier de lui finira par te briser encore plus le cœur. Et puis tu sais, quelqu’un qui décide de ne plus te parler du jour au lendemain, pour moi, ça n’a jamais été un ami tout court. » Sa voix avait repris un peu de la rage qu’on lui connaissait alors qu’elle avait gardé sa main sur l’épaule de son amie. L’Autre Crétin avait pesté de tout son cœur contre Alan après le Poufsouffle gate mais il refaisait exactement la même chose. Et quelle était son excuse à lui ? Aucune, c’était lui qui avait rompu avec Viska, sans même lui parler de ses sentiments, sans même lui donner des explications, et c’était encore lui qui faisait du mal à Viska en n’acceptant pas de lui parler.

Un de ses sourcils blonds se haussa lorsque Viska affirma qu’elle n’en voulait pas à Jensen. Pourtant, la colère, c’était aussi la spécialité de sa meilleure amie. Cette sorte d’indifférence qui émanait d’elle depuis plusieurs semaines continuait de perturber Victoire. Quelque chose clochait dans cette histoire, elle le sentait. Pourquoi Viska n’était-elle pas plus agacée par Merlin ? Cachait-elle sa colère pour ne pas l’alarmer ? Ses pensées s’évanouirent lorsque la Vipère se blessa avec son pendentif -rien de grave, mais ce geste était bizarre. Victoire n’avait cependant pas de quoi douter de la parole de Viska pour le moment et la crut sans plus se poser de questions lorsqu’elle affirma qu’elle n’avait pas fait attention. « Tu ne crois pas que ce serait plus efficace d’aller le voir et de lui dire que tu veux que vous soyez amis de nouveau ? Parce que franchement, je doute qu’il repère que tu portes son collier, encore moins que c’est celui qu’il t’as offert avant que vous sortiez ensemble. Il va jamais comprendre le signal, tu surestimes clairement ses talents d’observation et de déduction. » Les garçons ne réfléchissaient jamais aussi loin, enfin ! « Pourquoi tu dois changer aussi souvent ? Tes bracelets brésiliens ne tiennent pas ? » Vic fronça les sourcils et agrippa le poignet gauche de Viska pour examiner lesdits bracelets.

« Mouais. Je préfère largement voler sur un balai. » Pour Vic, rien n’était comparable à la sensation de l’air autour d’elle lorsqu’elle était sur un balai, rien n’équivalait la sensation d’adrénaline de tenir le Souaffle dans sa main avant de le lancer vers les anneaux. Un pigeon ne pouvait absolument pas porter une balle aussi grosse que ça. Et elle ne parlait même pas des animaux terrestres. A quoi ça servait de se transformer en serpent comme le Pire Crétin du Monde Sorcier ? Juste à faire son intéressant !

Évidemment, Viska questionnait ses talents en arts martiaux à cause de la marque et de la malédiction. « Tu portes la marque, oui, ce n’est pas pour ça que ta vie doit tourner qu’autour de ça. Je suis presque sure que le petit Malefoy te demandera jamais rien. Myrielle n’a rien eu à faire pour le père Malefoy, non ? » Victoire lui aurait bien rappelé qu’elle avait choisi de porter cette marque, pour épargner Alexandre, mais ça manquait de tact tu crois ? « Tu peux pas changer ta morphologie Viska. Peu importe le nombre de tes entraînements », remarqua-t-elle d’un ton doux. Viska semblait amaigrie en cette rentrée et Victoire mettait clairement cette perte de poids sur les entraînements en trop et les repas sautés.

Victoire n’avait jamais compris les filles qui complexaient. Encore moins lorsque ces filles ressemblaient à Viska ou à sa petite sœur et qu’elles n’avaient rien sur lequel complexer, mais vraiment rien. Elle avait néanmoins appris avec le temps à taire cette voix qui se récoltait immédiatement lorsque son amie doutait de sa beauté et de son capital séduction. Elle pouvait comprendre en plus que Viska se sente mal après la manière dont son ex l’avait lâché. « Je suis quasi sure que ni Flynn ni V ne plaisantent quand ils te font des compliments et te disent que tu leur plais. Ce n’est pas parce que l’autre tâche t’as planté que tu n’as pas de prétendants. Plein de personnes rêvent que tu leur accordes une miette d’intérêt. » Il n’y avait qu’à constater le nombre de regards qui se portait toujours sur elle peu importe où elle allait. Et Victoire connaissait ce type de regards, car elle les affrontait depuis toujours et même encore maintenant alors que son cœur était plus pris que jamais et que tous les élèves de Poudlard devaient être au courant au moins.

1 012 mots




proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1680
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8

En ligne

[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptyDim 11 Juil - 10:15

Inscriptions, angoisses et BFF« Est-ce qu’il ne le mérite vraiment pas ? » s’interrogea d’un air songeur Viska au sujet de Jensen. Elle se posait beaucoup de questions vis à vis de son ex, parce qu’elle ne comprenait pas pourquoi il la fuyait alors qu’elle ne cherchait pas à le coller en premier lieu, et parce que malgré une multitude de théories farfelues, elle n’avait finalement aucune certitude concernant les raisons de leur rupture. Ce n’était pas comme si elle lui avait réclamé des déclarations quand ils étaient en couple, elle n’avait même pas cherché à faire de caprice quand il lui avait annoncé pour le stage – parce que ça n’aurait servi à rien, mais quand même… elle pensait avoir eu un comportement relativement mature -, elle n’arrivait pas à savoir ce qu’elle avait pu faire de mal pour qu’il la quitte comme ça. C’était un point de l’histoire qui la travaillait beaucoup car l’incertitude était encore pire que la rupture elle-même, favorisant son imagination, prompte à monter des scénarios plus catastrophiques les uns que les autres. Tous avaient en commun, cependant, que cela venait d’elle : trop perturbée, trop moldue, pas assez intéressante… sa liste ne faisait que s’allonger, encore plus depuis le retour à Poudlard puisqu’elle ne méritait même plus un regard. Oui, c’était elle qui visiblement ne méritait pas Jensen… même si Victoire ne l’entendrait pas de cette oreille, Viska en avait conscience, c’est pourquoi elle se contenta de dire à sa meilleure amie : « Il a quand même été présent après l’enlèvement, et à ce moment-là, c’était un job à plein temps de s’occuper de moi. Je lui disais qu’il n’était pas obligé mais il le faisait quand même, alors il mérite quand même que je m’inquiète pour lui, non ? » Victoire ne serait probablement pas d’accord avec cette assertion, mais au moins elle comprendrait mieux le raisonnement de la vipère. Même avec le cœur brisé, Viska ne pouvait pas oublier ce qu’il y avait eu de bon dans sa relation avec Jensen et elle ne voulait pas oublier parce qu’elle ne voulait pas remplir d’aigreur les souvenirs de son premier amour. Quand la douleur s’estomperait, elle espérait ne garder en tête que les bons moments, même si pour le moment ils la rendaient encore très triste.

Les paroles de Victoire avaient du sens cependant et Viska devait admettre qu’elle n’avait pas envisagé que Jensen la rayerait de sa vie en totalité. Il était pourtant bien placé pour savoir comment elle avait pris la distance mise par Alan au début de l’année scolaire précédente, même si le Poufsouffle avait de bonnes raisons que désormais elle connaissait… Elle tapota avec douceur la main de Victoire sur son épaule, une expression absente sur le visage. « Je t’accorde que cette partie-là n’a pas de sens, quelque soit les raisons de la rupture, il n’a aucune raison de ne plus me parler… Mais c’est trop difficile de renoncer totalement à quelqu’un que j’ai autant aimé. » L’emploi du passé était parfaitement abusif, elle le savait, et Victoire le savait sûrement aussi. Viska essayait seulement de se montrer raisonnable, une fois de plus.

Ce n’était pas son comportement habituel pourtant, non pas qu’elle soit quelqu’un de totalement incapable de se contrôler, mais elle était plus réputée pour son impulsivité que pour sa maîtrise. Les colères de Viska, et tout particulièrement celles à l’encontre de Jensen, étaient bien connues de Poudlard, ils avaient plus d’une fois cassé les oreilles de leurs camarades de maison à force de se crier dessus. Mais la blonde n’avait plus l’énergie pour se fâcher, et elle n’éprouvait pas non plus cette chaleur familière qui la poussait à hurler sa rage à la face du monde. Elle était juste fatiguée, épuisée même, et elle se sentait coupable aussi, coupable d’avoir fait foirer la seule chose qui l’aidait à se lever le matin, sans même vraiment savoir comment en plus de ça… Si des bribes de colère persistaient, elle ne la retournait que contre elle, parce qu’elle avait tout perdu. Et c’était forcément sa faute.

« Le problème c’est que pour le lui dire, encore faudrait-il que j’arrive à lui parler. En dehors des cours, il ne reste jamais plus de trois minutes dans la même pièce que moi… je pourrais le coincer par la force mais je ne suis pas sûre que ce soit une bonne base pour lui demander de rester amis… alors il ne me reste plus que la subtilité. » Même si elle était assez d’accord avec sa meilleure amie : les chances pour que Jensen comprenne tout ce qu’elle voulait faire passer en portant ce collier étaient minces. C’était seulement la seule idée qu’elle avait eu qui ne nécessitât pas de ligoter Jensen – l’image était amusante dans son esprit mais elle doutait qu’elle le serait dans la réalité -, au demeurant, depuis le tout début, la balle avait toujours été dans le camp du brun. Depuis le moment où elle l’avait embrassé en décembre dernier, elle avait été accrochée à ses décisions, pour le meilleur comme pour le pire. Et là elle était clairement dans le pire du pire. « Si j’avais su que ça finirait aussi mal, je n’aurais pas accepté qu’on sorte ensemble. Je pensais… je croyais… enfin… tu vois… que même si sentimentalement ça ne fonctionnait pas comme je l’espérais, qu’il tenait assez à moi pour que ça n’entache pas notre amitié. Je n’aurais pas dû l’embrasser la première fois… tout est ma faute... » murmura-t-elle en fixant de nouveau la liste des noms sur laquelle celui de Jensen était absent. Son esprit commençait à partir, l’indifférence prenant de plus en plus le pas sur sa conscience pour camoufler sa détresse, et pourtant, il se réveilla subitement, aux aguets : il y avait un danger imminent ! Victoire lui prenait le poignet gauche !

Viska retint sa respiration quelques secondes mais ne retira pas son poignet pour ne pas avoir l’air suspecte. Ses bras de chemise étaient de toute façon boutonnés par-dessus ses bracelets, elle ne risquait rien tant que cela restait ainsi. Comptant jusqu’à dix à rebours, elle resta impassible et finit par enlever la main de sa meilleure amie de son poignet avec délicatesse tout en lui expliquant : « Non, ils tiennent, je parlais du bracelet de Myrielle et de celui de Jensen, que je ne peux plus mettre parce que… et bien… je ne peux plus c’est tout. » Le premier, elle ne l’avait plus. Les aurors l’avaient gardé et de toute façon il lui rappelait trop de mauvais souvenirs désormais. Quant au second, elle ne pouvait pas porter un bracelet que Jensen lui avait offert comme un cadeau de couple, surtout qu’elle avait cru y voir des sentiments que de toute évidence il n’avait pas mis dedans. Celui-ci était dans sa boîte à bijoux, avec les deux autres bracelets, celui offert par Flynn et celui qu’elle s’était acheté en Grèce, et à chaque fois qu’elle le voyait, elle se sentait oppressée. Elle ne s’en débarrassait pas cependant parce qu’elle se disait qu’un jour elle pourrait le regarder sans souffrir et que ce jour-là cela voudrait dire qu’elle était guérie de son amour pour Jensen. Cela finirait bien par arriver : ne disait-on pas que le temps peut guérir n’importe quelle blessure ?

Elle ne répondit rien de plus sur l’animagi. C’était un débat d’autant plus stérile que ce n’était probablement pas ce qu’ils apprendraient avec les professeurs de Uagadou. Viska savait par Jensen qui se transformait en serpent, malheur, horreur! que c’était difficile et que cela demandait beaucoup d’entraînement de devenir animagus, donc ce n’était pas en un mois qu’ils pourraient le devenir. Les professeurs de là-bas leur montrerait peut-être d’autres types de métamorphose, plus simple mais qu’ils n’apprenaient pas ici, ça paraissait en tout cas plus probable. A moins qu’ils ne se concentrent sur l’alchimie ? Dans tout les cas, la blonde ne doutait pas que ce serait intéressant.

« Non, mais mes grands parents si, et ils en sont morts. Et puis Malefoy aurait toujours pu donner des ordres à ma tante, la marque n’était plus active sur elle depuis la Bataille de Poudlard. Nathan la lui avait repris, le seul truc sympa qu’il ait fait de sa vie si tu veux mon avis. » expliqua-t-elle avec une froide neutralité, comme si elle ne parlait pas de celui qui l’avait torturé ou plus généralement de membres de sa famille. « De toute façon, on verra bien. Il est encore petit le gamin. » éluda-t-elle dans un haussement d’épaules, évitant aussi de répondre au sujet de sa morphologie, terrain glissant vu le poids qu’elle avait perdu. Devant Victoire, elle essayait de manger, mais ça restait un sujet de tension avec ses amis qui n’approuvaient pas trop son hygiène de vie (ou son absence d’hygiène de vie plutôt).

Ces sujets passés parce que j’ai déjà presque 1500 mots aussi, elle évoqua Flynn et V. Le premier surtout lui faisait du bien au moral, représentant une petite partie de ce qu’elle était avant par le simple concours de circonstance qu’il avait été présent juste avant qu’elle soit avec Jensen puis quand ça s’était fini. Il était comme un pont entre celle qu’elle était avant et celle qu’elle était maintenant, et elle savait qu’elle pouvait compter sur lui pour la distraire de ses pensées sombres. Quant à V, c’était différent dans le sens où elles ne flirtaient plus, mais Viska se sentait quand même véritablement jolie dans son regard, ce qui n’était pas le cas avec d’autres. « Ils rêvent surtout de coucher avec moi tu sais ? Je ne suis pas de ces filles dont on tombe amoureux. » Viska plaisait et le savait, seulement c’était uniquement son physique qui attirait les garçons (car les filles bi ou lesbiennes n’étaient pas légion dans l’école). Cela n’avait rien de romantique. Chez V et Flynn non plus, sauf qu’ils avaient quand même un truc en plus par rapport aux autres qui la mataient : « Au moins, Flynn et V m’apprécient comme amie, je ne suis pas juste un fantasme de blonde sexy pour eux. » Et ça comptait pour Viska car si elle pensait ne pas pouvoir susciter de sentiments amoureux, ça ne voulait pas dire qu’elle pouvait coucher sans sentiment du tout. L’amitié faisait l’affaire cela dit, tant qu’elle avait confiance, elle y prenait son compte. Ça avait été le cas avec Mylène, et plus récemment avec Flynn. Avant Jensen, sans aller jusqu’à coucher pour ces raisons, elle flirtait quand même plus ou moins avec n’importe qui, mais ça ne l’attirait plus vraiment. Son cœur avait bien assez froid comme ça, pas la peine d’y ajouter des relations sans saveur.

1 783
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1658
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptyMar 13 Juil - 0:50

Aux yeux de Victoire, le Pire Crétin du monde sorcier et je commence a avoir du mal à lui trouver des surnoms originaux ne méritait rien, absolument rien, de la part de Viska, hormis un bon sort dans sa figure à l’air si condescendant et hautain. Bien sûr, Victoire n’était pas assez de mauvaise foi choquant, je sais pour nier que le Serpentard avait été présent pour Viska après son enlèvement. Normal, il l’aimait. Même s’il l’avait jeté comme un vieux vêtement d’elfe, il l’avait aimé, Victoire en était absolument persuadée. Et comme elle n’aimait pas avoir tort, elle supposait qu’il était encore amoureux d’elle quand il avait rompu, ce qu’elle trouvait d’autant plus stupide -mais malgré ses grands airs, celui qui ne possédait pas le quart du talent de Gwenog Jones était stupide, elle l’avait toujours affirmé. « Encore heureux qu’il se soit occupée de toi après ton kidnapping ! Et oui, ce type là méritait ton intérêt mais il a tout gâché. Il ne te parle même plus ! Et pour quelle raison ? On ne sait pas parce qu’il sait pas aligner trois mots l’imbecile ! » Elle y allait sans doute un peu fort mais elle avait vraiment du mal à supporter que Viska défende autant son ex. Il l’avait abandonnée, à un moment où elle avait besoin de lui. Qu’il ne veuille plus être en couple avec elle, soit, mais qu’il arrête totalement d’être ami avec elle ? C’était tellement idiot ! Au moins Viska reconnaissait également que le comportement de son ex n’avait aucun sens. Enfin un peu de progrès !

Mais les paroles de Viska en soi ne firent qu’attrister davantage Victoire. Si Teddy avait un jour l’idée de la quitter même s’il n’aurait aucune raison de le faire, elle est si charmante, elle aurait du mal à l’accepter. À dire vrai, elle ne l’accepterait sûrement pas et c’est ainsi que Teddy Lupin décédera, abattu par une Victoire désespérée et se battrait pour le récupérer. L’Autre Abruti n’avait pas été que le premier amour de Viska, à l’image de Teddy et d’elle, ils étaient amis avant et lui dire au revoir s’apparentait à un deuil, un deuil difficile dans la mesure où elle le croisait tous les jours. « Oui, c’est presque impossible…J’espère juste que tu ne t’accroches pas trop à lui… » Vic n’était pas convaincue que sa meilleure amie ne soit plus amoureuse de son ex, les sentiments ne s’oubliaient pas en un claquement de doigts, mais il n’était pas du tout approprié qu’elle le fasse remarquer.

Que Viska tienne absolument à rester amie avec celui qui l’avait plaqué sans explications la laissait dubitative, néanmoins, Vic tâchait de se montrer compréhensive. L’année de Viska avait été éprouvante, et elle ne voulait certainement pas perdre quelqu’un d’important dans sa vie, surtout quelqu’un qui avait su se montrer présent pour elle lorsqu’elle en avait le plus besoin. Mais sa méthode avait des défauts : peu de garçons comprenaient les subtilités peu de filles non plus remarquez. « Vous finirez forcément par rester dans la même pièce que tous les deux à un moment. Genre pour un devoir en binôme. Ou alors tu demandes à Peony de faire passer le message ? Ce sera plus efficace que le collier », suggéra Victoire avec bienveillance. Elle s’était faite à l’amitié entre Viska et son pire ennemi, et même si sa colère avait désormais une origine différente, elle devrait bien se refaire à l’idée si sa meilleure amie était décidée.

Cela faisait un moment que Victoire n’avait pas autant froncé les sourcils. Encore moins pour le fait que tout ce qui sortait de la bouche de Viska la rendait totalement incrédule. D’ordinaire, cette expression présageait une crise, sauf que là, Vic se doutait que hurler sur son amie que ce qu’elle disait n’avait aucun sens soit réellement efficace. « Mais qu’est-ce que tu racontes Viska ? Rien n’est de ta faute. Tu ne peux pas présumer de ce qu’il se serait passé si tu ne l’avais pas embrassé. Peut-être que vous seriez encore amis ou peut-être qu’il aurait pété son câble intérieurement et qu’il ne t’adressait pas la parole. En attendant, t’imagines comment ça aurait été si tu l’avais pas eu dans ta vie au moment de ton enlèvement pour te réconforter ? » Victoire n’y croyait pas elle-même : la voilà en train de défendre Monsieur je suis né avec une cuillère en Gallion dans la bouche devant Viska ! Néanmoins elle pensait vraiment que l’affection que lui avait porté le brun durant des mois n’aurait pas pu être porté par un de ses amis. « Ce n’est pas ta faute si le mec t’évite et ne veut plus te parler, c’est lui, ça va juste pas dans son cerveau vide », cracha-t-elle, retrouvant sa rage habituelle.

Naïvement ou non, Victoire, qui ne suspectait pas une seule seconde que Viska puisse s’infliger du mal, ne se troubla pas lorsque son amie se dégagea de sa poigne. Elle se contenta d’acquiescer au sujet des bracelets : il était évident que la blonde ne pouvait plus porter ni un bijou en forme de coeur et symbole de sa relation avec l’Autre Glandu et un autre qui avait servi à son enlèvement.

Victoire avait toujours eu un peu de mal à comprendre la malédiction des Symphonie et moi aussi. Cela paraissait si loin de ce qu’elle connaissait, alors qu’elle était pourtant issue d’une grande famille sorcière, et historiquement de Sang-Pure. Le temps des grands-parents de Viska lui semblait tellement révolue et elle ne voyait vraiment pas pourquoi Scorpius Malefoy irait lui demander d’aller assassiner quelqu’un apparement le dit quelqu’un aurait trop approché sa Rosie. Alors d’accord, elle devait s’entraîner, mais était-ce bien la peine de se tuer à la tâche et de continuer de se comparer à ses cousins ? Elle ne sut cependant quoi ajouter au sujet dramatique que constituait l’histoire des Symphonie. Victoire était du genre bavard, et à avoir toujours réponse à tout. Elle avait néanmoins appris avec le temps que le mieux parfois, c’était de garder le silence. L’avenir leur dirait quel comportement le jeune Malefoy adopterait vis à vis de son assassin personnel il va la confondre avec une garde du corps et déchantera vite.

La suite plut encore moins à Victoire. « Mais d’où ça sort ça ? Il n’y a pas de type de filles dont on tombe amoureux Viska ! Il n’y a pas les filles dont on tombe amoureux d’un côté et les autres de l’autre ! », s’énerva-t-elle. Sa meilleure amie se dévalorisait décidément beaucoup, et ce n’était pas bon signe. Viska n’avait pas qu’un corps à offrir, et Victoire était persuadée que bien du monde le savait, même si ça ne lui paraissait pas évident à elle. Et puis le Crétin en Chef l’avait bien aimé -mais le lui faire remarquer après la rupture n’avait pas de sens.


proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1680
Âge : 16 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 8

En ligne

[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptyMer 14 Juil - 11:45

Inscriptions, angoisses et BFFViska ne considérait pas comme un dû que Jensen la soutienne après son enlèvement. Si elle s’était reposée sur lui, c’était uniquement parce qu’il lui avait dit qu’il serait là pour elle, et parce que sur le moment ça semblait le rassurer de la garder dans son champ de vision il passe d’un extrême à l’autre on remarquera. Il était certain que c’était plus facile quand Jensen était encore auprès d’elle : elle se sentait soutenue, emplie d’une fausse impression de sécurité dans ses bras. Mais il ne lui devait rien à l’époque, pas plus que maintenant – sauf des explications, il semblait toutefois qu’il ne soit pas de cet avis -, et Viska croyait sincèrement qu’elle s’en sortait très bien : il n’aurait pas été très digne d’une fille aussi émancipée qu’elle de s’enfoncer dans l’idée qu’elle avait besoin d’un amoureux pour vivre et pourtant, elle allait quand même mieux quand elle avait un, j’dis ça.... En pensant ainsi, Viska confondait une fois de plus le fait d’aller bien physiquement, d’être capable de suivre sa routine quotidienne, et celui d’aller bien psychologiquement. Elle était sincère dans son erreur, et concernant Jensen, elle pensait que la question du mérite allait dans l’autre sens : si elle l’avait perdu, c’était bien qu’elle ne le méritait pas, non ?

Elle n’exposa cependant pas cette pensée, pas clairement, et elle garda un silence obstiné face à l’agacement de sa meilleure amie. Elle répondit seulement un peu plus tard, quant au fait de s’accrocher, avec un sourire un peu triste : « Non, je ne m’accroche pas… je voudrais qu’on redevienne amis, mais pour le reste, j’essaie de tourner la page. » Elle n’allait pas mentir et prétendre qu’elle y parvenait déjà.  Son amour pour Jensen avait été à l’image de son caractère : impérieux, fort et impétueux. Il avait eu trop d’empire sur elle pour qu’elle parvienne à l’oublier aussi vite, alors même que ça faisait presque trois mois que Jensen avait rompu - ce qui était à peu près la moitié de ce qu’avait duré leur relation en tout -. Avec sagesse, Viska se disait que les vacances avaient été un moment un peu hors du temps, la guérison ne pouvant vraiment commencer qu’en le voyant, même si elle n’avait pas imaginé leurs retrouvailles aussi froides. Toujours est-il qu’en dépit de ses tendances auto-destructrices actuelles, elle pensait que tout finirait par s’arranger avec un peu de patience et de distractions. Beaucoup beaucoup de distractions.

« Je ne sais pas trop si les profs nous mettraient en binôme vu nos antécédents… et Peony lui raconte déjà tout à mon avis. Je ne sais pas trop pourquoi elle s’obstine alors qu’il n’en a visiblement rien à faire de moi, mais on peut être sûres que Peo’ fait parfaitement son boulot de com’. » Ce qui poussait encore plus Viska à penser que Jensen n’en avait rien à faire d’elle. Il savait forcément ce qu’elle trafiquait avec Flynn – elle avait été au bal sous son nez, elle pouvait difficilement faire mieux, même si à ce moment-là il ne se passait pas grand-chose avec le lion de bien illicite ils se sont rattrapés après – et ça ne lui faisait ni chaud, ni froid ou tu le vois pas pour changer un peu, même chose pour sa détresse lors de la soirée du Ministère quand c’était Alex qui l’avait aidée et soutenue... et tout ce qu’elle confiait à Peony qu’il devait savoir et qu’il ne démentait pas. Pour Viska, cela voulait forcément dire qu’elle avait raison dans ses théories : qui ne dit mot consent / un silence vaut plus qu’un aveu etc. Des siècles de philosophie lui donnaient raison, quelque soit les récriminations de sa rousse amie sur les « véritables » motivations de son meilleur ami.

Ensuite, la blonde ne pouvait peut-être pas présumer de ce qui se serait passé si elle n’avait pas embrassé Jensen, mais le fait était qu’elle le faisait. Parfois, elle plaçait le moment où elle avait merdé un peu après, quand il lui avait proposé qu’ils sortent ensemble et qu’elle avait accepté, pensant alors que ça ne tournerait pas mal entre eux alors qu’ils étaient sincèrement amis. Dans tous les cas, elle pensait avoir fait, elle, une erreur. N’avait-elle pas repoussé autrefois son attirance pour Jensen justement parce que ça lui paraissait impossible parce qu’elle avait supposé qu’il était peut-être gay aussi mais passons encore une fois sur sa bêtise ! ? Elle se plaçait rarement dans la perspective de la situation dans laquelle elle était alors, ou dans celle qu’elle avait connu ensuite, quand elle n’arrivait à tenir malgré ses insomnies que parce qu’elle dormait contre lui. Et elle évitait bien entendu de songer à son enlèvement, sachant que c’était parce qu’elle avait pensé à Jensen qu’elle avait réussi à créer le patronus qui l’avait sauvée. Viska fut un peu surprise que Victoire le fasse car c’était admettre que Jensen avait fait des choses bien, ce qui n’était pas trop le discours à la mode chez ses amis lions depuis quelques semaines. « Je préfère éviter d’imaginer parce que ma créatrice est une sadique, mais là je te parlais juste de l’état de ma relation avec lui. Évidemment que ça n’aurait pas apporté que des bonnes choses si on n’avait pas été ensemble… j’aurais pas pu faire mon patronus déjà. Seulement... » Elle ne finit pas sa phrase, son regard se faisant totalement vide : seulement j’aurais peut-être préféré que ça se termine là-bas. Elle ne pouvait pas dire ça. Elle secoua la tête, faisant voleter quelques mèches de cheveux autour d’elle. « Bref. Peu importe. C’est fait, c’est fait. » conclut-elle d’un ton qui laissait entendre qu’elle ne voulait plus en parler. Dire à Peony qu’elle aurait voulu disparaître était une chose, le dire à Victoire en était une autre. Sa meilleure amie pouvait être un peu excessive et, en plus, elle n’avait pas très envie de poursuivre sur ce terrain.

La suite de la conversation ne prit cependant pas un chemin aussi léger que ce que Viska aurait espéré. Bien que son assertion au sujet de sa non-capacité à intéresser romantiquement qui que ce fut ne soit pas nouvelle, elle outrait toujours ses amis (elle ne voyait pas bien pourquoi parce qu’elle s’était quand même pris un vent de la part d’un mec avec qui elle sortait!). « Et pourtant, moi je crois que si : ça a au moins le mérite d’expliquer pourquoi je n’ai toujours que des relations basées sur le sexe. » Jensen lui avait dit qu’il ne sortait pas avec elle que pour ça, mais le fait était que dès qu’il avait entrevu qu’il ne pourrait plus le faire à cause de son stage, il l’avait larguée. Au moins son plan cul et pas amourette, on sait avec Flynn avait le mérite d’être clair sur ce point – qu’elle ne soit pas amoureuse du lion comme elle l’avait été du serpent aidait pas mal aussi, on vous l’accorde ! -. « Laisse tomber, de toute façon ça me fatigue de parler de ça. Maintenant qu’on est inscrites, si on allait voir si on peut pas trouver les autres plutôt ? » Flynn et V justement, et pourquoi pas Prue si elles la croisaient, ainsi que Peony si ce n’était pas le moment de la journée où elle traînait avec Jensen. Passant son bras sous celui de sa meilleure amie, elle enclencha le mouvement : visiblement ça ne leur apportait rien de bon de rester à fixer le panneau d’affichage.

Terminé pour Viska
2981 12289 0



    Viska Coline Spingate

Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1658
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 13


[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. EmptySam 17 Juil - 11:17


Victoire n’était clairement pas convaincue de la manière dont Viska s’y prenait pour tourner la page du Crétin en Chef -et c’était une page aussi lourde que son ego. Elle n’était pas convaincue car cette volonté d’être à tout prix de nouveau l’ami du Serpentard lui semblait un peu étrange. Néanmoins, l’affirmation de sa meilleure amie comme quoi elle ne s’accrochait pas au brun la rassura un peu : Viska avait juste besoin de temps, et c’était bien normal. L’été avait formé une parenthèse loin de son ex mais le revoir tous les jours devait être difficile. Et puis, en soi, Vic n’avait pas tant de conseils à prodiguer. Elle n’était jamais sortie avec quelqu’un avec Teddy -son flirt avec Alfie pouvant difficilement s’apparenter à une vraie relation- et il serait insensé de croire qu’elle pourrait bien vivre une rupture avec le métamorphomage. Non, tout ce qu’elle pouvait faire, c’est rester auprès de Viska et la soutenir du mieux qu’elle le pouvait durant ce moment difficile.

« Il est vrai qu’hormis votre collaboration réussie l’an dernier, vos devoirs n’avaient pas tendance à se passer calmement », remarqua Victoire avec un petit sourire, rebondissant sur l’idée que les professeurs n’oseraient pas mettre Viska en binôme avec l’Autre Abruti. Elle n’était pas aussi confiante qu’elle son amie, pour le coup, même si elle ne le lui disait pas. La directrice McGonagall avait bien fait le forcing pour que Viska reprenne au plus vite les cours après une seule semaine d’infirmerie…les troubles et les drames adolescents semblaient bien loin des préoccupations des enseignants. « Peo a l’air de croire qu’il en a quelque chose à faire…mais bon, elle se montre trop gentille avec lui. » La voix de Victoire avait repris un ton sévère. Si elle était persuadée que le roi autoproclamé des Serpents avait aimé Viska juste parce qu’elle ne veut pas admettre avoir eu tort à un moment donné, elle doutait qu’il éprouve encore des sentiments pour elle -ou alors il était vraiment très, très stupide, ce qui restait à envisager. Personne n’agissait ainsi envers la personne aimé elle ne regarde pas les bons films de romance. S’il l’aimait encore ne serait-ce qu’un peu, s’il éprouvait de la considération pour elle, il n’avait aucune raison de se tenir ainsi à l’écart. Quel crétin !

Que Viska regrette d’avoir jamais été en couple avec son ex lui paraissait à la fois normal et tout à fait étrange. On ne pouvait pas réécrire l’histoire, peu importe à quel point tout paraissait s’écouler désormais. Au moins Viska reconnaissait que son amour pour Celui qui ne méritait pas d’être nommé lui avait permis de se tirer d’affaire. Mais le ton qu’elle prit, la distance dans sa voix, son regard vide…Vic fronça les sourcils. Elle n’allait décidément pas bien. Mais évoquer davantage le sujet lui paraissait une mauvaise idée vu la tristesse qui émanait de sa meilleure amie.

Cette conviction se renforça lorsque Viska affirma qu’elle n’était pas une fille dont on tombait amoureuse –à se demander d’où elle tirait cette pensée stupide merci Nathan ! C’était tellement ridicule que Victoire avait envie de rire, sauf que Viska ne plaisantait pas du tout, qu’elle avait l’air d’y croire dur comme fer. « Bichette…Tu n’avais jamais voulu de relation sérieuse avant lui…et encore, tu es sortie avec lui que parce qu’il le voulait, sinon ça serait resté une relation basée sur le sexe…Alors moi je suis sure que si tu veux autre chose, tu le trouveras. » Victoire lui adressa un regard concerné. Elle s’était inquiété pour cette histoire de repas sautés, car elle avait été sure que cela cachait un mal pus profond et il s’avérait qu’elle avait eu raison. Viska s’était davantage dévalorisé dans cette conversation que durant leur quatre ans d’amitié et Vic n’était même pas sure de savoir comment la réconforter correctement. « Allons-y... » Elle aurait voulu ajouter quelque chose –n’importe quoi- pour que Viska sorte de cet état, au moins rien qu’une seconde, dans lequel elle était plongé mais elle ne trouva rien et elle se contenta de la suivre pour rechercher leurs autres amis, sourire de façade au visage mais pleins de questions tournant dans sa tête.

Thème terminé



proud to be a Weasley
One step closer, closer to the light. No matter where we're going, I'll be by your side. Everything we used to know crashed into the great unknown. One step closer, we're gonna be alright. No distance could ever tear us apart.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.   [THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME PV] Inscriptions, angoisses et BFF.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Le Hall d'entrée-
Sauter vers: