Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment :
Sortie Nike : les nouvelles baskets Air Max Plus
Voir le deal
169.99 €

Partagez
 

 PV • my blood is running cold.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 643
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
GALLIONS EVENT: 9


PV • my blood is running cold. Empty
Ξ Sujet: PV • my blood is running cold.   PV • my blood is running cold. EmptyLun 5 Juil - 11:55

Jensen & Karen.
Breathe that smoke, it clouds my thought. Once darkness comes again, we're just footsteps following the storm. Taste your smoke, it burns my lungs. Once darkness comes again, just feel us drowning in the storm. So in love, but I can't feel anything at all. Sweet drugs got me higher than I've ever been before. Like me, my skin's electrical. Please rush, my blood is running cold. In love but I can't feel anything at all.

1er Septembre 2016
Jensen était rentré de son stage de Quidditch à la mi-août. Il avait d’abord mis un peu de temps avant de rentrer dedans, mais une fois bien secoué par Samuel, qui lui avait fait comprendre qu’il n’était pas là pour enfiler des perles et qu’il avait plutôt intérêt à ne pas lui faire regretter sa décision, Jensen avait mis les bouchées doubles, voire même triples pour être à la hauteur de ce que l’on attendait de lui. C’était épuisant, physiquement et mentalement, mais lorsqu’il remit les pieds à Lairg, il se rendit compte que c’était ce dont il avait eu besoin. Non pas qu’il allait excellemment bien suite à ce stage, mais ne penser jour et nuit qu’au Quidditch, à des stratégies et à des formations l’avait empêché de penser à ce qui le terrorisait, l’état de Viska. Il avait, bien entendu, regardé sa tablette magique plusieurs fois durant ce mois et demi, et il avait même, et cela était à marquer d’une pierre blanche, pensé à charger son téléphone portable moldu. Peu de personnes avaient son numéro, mais allez savoir pourquoi, cet été, il y avait pensé. Déjà, qu’il l’emmène avec lui était un grand pas, qu’il pense à le charger de manière régulière, encore plus. S’il avait rapidement regardé les deux appareils, seuls les messages de Peony et de Dahlia avaient illuminés l’écran durant les mois d’été. Il avait bien tenté d’avoir Ivalyana, mais la brune ne semblait pas vouloir lui répondre. A dire vrai, il ne savait même pas si elle avait vu ses messages, et au bout du troisième sans retour, il avait jeté l’éponge.

Le reste du mois d’août avait été assez calme. Il avait été acheté ses fournitures relativement tard, profitant un maximum de Harper, sa nièce et filleule, née à la fin du mois de Juin. La petite fille semblait en parfaite santé, et si sa sœur l’avait surpris en lui affirmant qu’elle serait de retour à Poudlard à la rentrée, il savait également que toute la petite famille prendrait alors pleinement possession de l’appartement à Pré-Au-Lard. Après tout, Harper avait à peine deux mois, il était impensable qu’Heaven s’en sépare bien longtemps. Cette nouvelle vie de parrain lui avait donc permis de penser à autre chose, une nouvelle fois. Non pas qu’il ne voulait pas penser à Viska, son esprit était constamment tourné vers la blonde, mais il était toujours persuadé qu’elle était mieux sans lui s’il savait, le pauvre petit. Il avait écrit plus qu’il n’avait vu Karen et Mike, sachant pertinemment qu’il les retrouveraient à la rentrée. Il n’avait pas omis cela dit de leur envoyer à chacun une photo de lui avec Harper dans les bras. S’il n’était pas spécialement apaisé, il trouvait au moins, dans ces petites billes bleues-vertes, un peu plus de calme et de joie, ce qui était mieux que rien.

Sur le quai 9 3/4 ce matin là, Jensen était accompagné de ses parents, et il cherchait des yeux les silhouettes familières des jumelles Lloyd. Son regard trouva, à défaut, celle de Viska et il se tourna instinctivement pour éviter de croiser son regard, plus par précaution que par autre motivation plus sombre dont Viska semblait se persuader. Il devait remercier Peony pour ces petites confidences, même si la rousse avait toujours un certain mal a comprendre pourquoi il agissait tel qu’il le faisait. Pourtant, il lui avait déjà expliqué ce qu’il avait ressentit -et qu’il ressentait toujours- alors vraiment, il ne voyait pas pourquoi elle ne faisait pas d’efforts. Certes, ce n’était peut-être pas tombé au bon moment, mais il n’avait pas demandé, lui, à être envoyé en stage pendant un mois et demi ! « Jensen, tu n’as plus trois ans, lui tourner le dos ne servira à rien… » Il fusilla sa mère du regard, avant de lever les yeux au ciel. N’était-ce pas elle qui avait fait des pieds et des mains pour qu’il se retrouve à Montrose tout l’été ? « Je ne dis pas que tu dois aller lui parler, mais rompre était peut-être un peu extrême. » Alors qu’il allait ouvrir la bouche, son père prit la parole : « Ella, laisse-le faire, s’il n’est pas capable d’assumer ses décisions, tu ne peux rien faire pour lui. » « Papa ! » finit-il par réussite à placer, outré. Il savait, cependant, que son père avait raison. Si sa mère était généralement plus stricte, son père savait mettre son grain de sel lorsqu’il le fallait également. « J’en ai marre, je monte dans le train. » lâcha-t-il, froidement, clairement en colère par ce qu’il venait d’entendre. Mais ne disait-on pas que seule la vérité blessait ? Et au fond de lui, il savait que son père avait raison, que sa mère n’avait sans doute pas tout à fait tort non plus, mais quand même. Alors qu’il se dirigeait vers le train, il entendit ses parents discuter, sa mère disant à son père qu’il y avait été un peu fort, ce dernier rétorquant qu’ils n’allaient certainement pas en faire une poule mouillée maintenant.

A la recherche d’un compartiment, le brouhaha du train l’empêcha de trop réfléchir, et alors qu’il passait dans un nouveau wagon, la silhouette familière de Karen l’interpella. Elle était là plus proche amie qu’il avait depuis l’enfance, avec Mike. Si elle ne cautionnait pas son couple avec Viska, elle ne l’avait cependant jamais lâchée. Et il l’aimait, sincèrement, du plus profond de son cœur, même s’il ne lui dirait sans doute jamais de vive voix. Il ouvrit donc la porte, s’appuyant sur l’encadrement, des yeux bleu-gros posés sur la jeune femme. « Bonjour Care. La place est libre, pour un vieil ami ? » Il esquissa un sourire, un vrai, sincère, de ceux qu’il n’accordait qu’à de rares personnes, surtout depuis quelques mois. C’était fou de penser que fin décembre l’an passé, toute sa vie avait basculée en l’espace de quelques secondes. L’arrivée de Viska, ses lèvres douces, son souffle chaud… tout cela avait eu un sacré effet sur le Petit Prince de Serpentard plus si petit que ça, d’ailleurs, habituellement froid et distant…
acidbrain


• 1 013 mots •



So much more than royal.
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/
 
PV • my blood is running cold.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [[??]] True Legend [DVDRiP]uptobox

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: King's Cross :: Poudlard Express-
Sauter vers: