Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -27%
Bosch – Jeu d’embouts de vissage et ...
Voir le deal
15.19 €

Partagez
 

 PV • a un paso de la luna.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 459
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptyLun 5 Juil - 18:07

Lu' y Stef'.
Te sientes bien a un paso de la luna. Confía si te digo que no es una locura. Tan solo atrévete, vivamos nuestra historia. Parece que el destino nos ha juntado a posta. Cuando pienso en ti, yo sonrío. Tu mirada nubla mi mente. Mi vestido desciende y yo me pierdo completamente. Te sientes bien a un paso de la luna. Confía si te digo que no es una locura.
La rentrée était arrivée, et avec elle, son lot de nouveautés. Tout d’abord, Lucrecia avait été plus qu’heureuse le premier septembre, puisque, contrairement à l’an passé, elle montait dans le Poudlard Express, non seulement en compagnie de ses cousins, mais également de Thiago. Ils avaient tous les deux rempilé pour une année supplémentaire, et avec ce choix, le jeune homme avait même été choisit comme préfet pour remplacer Alfie Hartley, septième année de son état qui avait quitté l’école deux mois plus tôt. Si la nouvelle avait été merveilleusement prise par Lucrecia, à grand renfort de « Tu vois que c’était une bonne chose de venir à Poudlard, ça sera super sur ton CV ! » elle avait cependant rapidement déchanté en se rendant compte que cela voulait dire qu’il allait être coincé une partie du trajet dans le wagon de tête, pour la réunion des préfets, et qu’il finirait ensuite par vadrouiller dans le train, donc sans elle. Cependant, elle avait pu compter sur Stef, Alex et Kate pour lui tenir compagnie, au moins un temps, avant que la séparation ne soit trop forte et qu’elle aille à la recherche de son meilleur ami dans le train. Ce n’était pas sa faute, ils avaient passé tout l’été collés l’un à l’autre, ce qui changeait tout de même radicalement des dernières vacances d’hiver où ils s’étaient évités, et tout son corps réclamait celui de l’Argentin dès qu’il s’éloignait un peu trop d’elle. Ayant toujours été très tactile, ça n’avait semblé choquer personne dans son entourage, même si Camila, la sœur de Thiago, y allait de ses commentaires douteux. Mais pour le moment, le secret restait entier… Enfin presque, puisque Stef était au courant de tout, mais il s’agissait de Stef, ça ne comptait pas vraiment, non ? Lucrecia ne pouvait tout simplement pas avoir de secret pour sa cousine slash presque sœur slash meilleure amie !

Ensuite, il y avait eu les premiers effets des annonces du Ministère lors du Bal de juillet. Les inscriptions pour les cours d’Art Martiaux avaient été lancés -Lucrecia n’avait pas voulu s’y inscrire, elle laissait cela aux autres, elle préférait la danse aux sports de contact, surtout si cela n’impliquait pas Thiago directement contre son corps- et les inscriptions pour les premiers cours des écoles étrangères avaient également fait leur apparition. Lucrecia avait été un peu triste de voir que la première école mise à l’honneur était Uagadou, la faisant repenser à Moussa, qui était reparti après le premier semestre l’an dernier, et parce que malgré tout, elle avait envie de revoir les professeurs de Castelobruxo. Pour ces cours-ci en tout cas, elle s’était inscrite sans chercher bien loin. Elle était venue ici pour voyager et en apprendre davantage, clairement, cela cochait en une seule fois les deux options, même si elle ne voyagerait pas physiquement parlant.

Ce midi là, la jeune sorcière sortait d’un double cours de potions avec les Serdaigle et alors que Thiago devait aller voir elle-ne-savait-quoi pour son boulot de préfet -elle commençait à comprendre pour de bon que ce n’était peut-être pas la meilleure façon qu’avait eu la direction pour le féliciter pour son assiduité et le forcer à rester à ses côtés, même s’ils avaient pris leur décision avant cette annonce- elle pénétra seule dans la Grande Salle après lui avoir donné un dernier baiser au détour d’un sombre couloir des cachots, à l’abri des regards indiscrets. Ses yeux noisettes sondèrent la salle à la recherche de quelqu’un avec qui manger et elle fut ravie de voir Stef', déjà assise à la table des Gryffondor. Elle se précipita vers sa cousine, un sourire aux lèvres, bien qu’un peu grognon malgré tout d’être séparée de son meilleur ami. L’amour ne lui réussissait absolument pas. « Stef' ! Juste celle que je cherchais. Comment ça, même pas vrai ? » L’argentine déposa son sac sur le banc avant de prendre place, un rapide regard se posant sur l’assiette de sa cousine puis sur le reste de la table. Elle allait encore mettre trois ans à trier ce qu’elle mangerait ou non… Être danseuse demandait une hygiène de vie irréprochable, et si elle se faisait plaisir avec des gâteaux et des sucreries, à côté de cela, elle devait faire attention à ce qu’elle mangeait. Surtout qu’on ne pouvait pas vraiment dire que l’alimentation argentine était la plus parfaite du monde, elle reposait tout de même beaucoup sur la viande. « Comment ça va ? Tu t’es inscrite pour Uagadou ? La liste était déjà longue quand j’ai mis mon nom, je n’ai pas tout regardé. » Et de toute façon, elle le saurait bien assez tôt non ? Ces cours étaient sur toutes les lèvres ! Elle se saisit d’un premier plat de légumes, alors qu’elle commençait à remplir son assiette. « Thiago devait faire un truc de préfet, je n’ai rien compris. C’est vachement bien pour son ego tout ça, mais j’ai l’impression qu’on ne passe plus du tout de temps ensemble… C’est pourtant pour ça qu’on est resté dans la même école et pas sur deux continents différents… » Elle poussa un soupir en reposant le plat de légumes, peut-être un peu trop brutalement puisque le bruit la fit sursauter, alors que l’eau qu’elle avait versé dans son verre au préalable arrivait en gouttelettes sur son bras.

La brune fronça les sourcils puis secoua doucement la tête. Il fallait qu’elle se ressaisisse. Coulant un regard vers sa cousine, elle esquissa un petit sourire désolé, avant de prendre un plat où se trouvait du poisson. Elle avait déjà mangé bien trop de viande cette semaine, et en plus, personne n’avait le doigté de son père. Isaac, toi, ici ? « Comment ça va avec Alex ? Contente de voir qu’Ethel n’a pas posé ses sales pattes sur lui ? » Son sourire s’élargit alors qu’elle taquinait sa cousine. Elle savait bien ce que cette dernière pensait de cette pauvre Ethel, et Lucrecia avait été la première spectatrice de la réaction de cette dernière à la photo du concours. Pourtant, Ethel était de l’autre côté de l’océan, et en plus de cela, une moldue… Franchement, de quoi Stef se plaignait ?! Si elle avait voulu s’accaparer Alex, elle l’aurait fait depuis longtemps… Enfin, elle disait cela, mais elle-même avait mis dix ans et demi avant de tomber dans les bras de son meilleur ami, même si, niveau sentiments, tout était venu si graduellement qu’elle ne savait même pas quand elle avait réellement commencé à l’aimer plus qu’un simple ami et partenaire de danse.
acidbrain


• 1 070 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 662
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptySam 17 Juil - 22:21

♛A un paso de la luna
Me gustas tanto, quiero ser para ti. Te veo bailando, te quiero frente a mi. Ya lo se te gusto yo y también tu a mi. Igual que se que tu estarás loquito por mi. Una y otra vez sigo pensando en ti. Es volverte a ver lo que anhelo yo sin fin.

▼▲▼

« Pardon ?! » Le mois d'août de Stef avait très, très, mal commencé. Les yeux rivés sur sa tablette magique, elle avait eu le déplaisir de découvrir une photo de son petit-ami collé-serré avec cette courge (-mais-pas-vraiment-courge-ce-qui-la-rend-encore-plus-détestable) d'Ethel (mais quand on y réfléchissait, quel genre de prénom était-ce, Ethel ? D'ailleurs, Lucrecia avait-elle remarqué elle aussi que plus on le répétait (EthelEthelEthelEthelEthel), moins il faisait sens ? Son prénom à elle avait du sens : il était royal (un prénom de vraie princesse). (Elle avait ensuite eu le (second ? deuxième ?) déplaisir de découvrir la signification du nom : Ethel - noble, évidemment. Elle avait vraiment tout pour elle, celle-là).

Elle savait que c'était irrationnel. Alexandre lui avait assuré qu'il n'y avait rien avec Ethel. Mais pour autant : avait-il besoin de poster une photo où il la tenait ainsi, alors qu'elle s'accrochait à lui comme l'espèce de sangsue qu'elle était-sans-l'ombre-d'un-doute ? Ne savait-il pas ce qu'elle allait ressentir en se réveillant pour tomber nez à nez avec ça ? Et comment réagirait-il, si elle postait une photo d'elle, pendue au bras d'on ne sait quel Apollon ? (Malheureusement ou heureusement (?), elle n'avait sous la main que d'illustres spécimens issus de sa propre famille, ce qui réduisait immédiatement leur sex appeal à un bon zéro. Et ce n'était pas comme si Thiago était une option).

Il avait fallu un savant mélange du talent de médiation légendaire de Tina, et de l'honnêteté sans filtre de Lu' pour la faire descendre de ses grands chevaux. Causer un scandale ne lui ferait du mal qu'à elle. Tout comme vouloir rendre Alexandre jaloux. Elle valait mieux que ça (peut-être ?) Elle avait, en tout cas, réussi à tenir ses résolutions pour le reste de l'été.

Venu septembre, elle était relativement apaisée. Surtout, la perspective de la rentrée scolaire tendait à occuper l'intégralité de son esprit. Il y avait les fournitures à vérifier, les cours à anticiper, la saison de Quidditch à préparer. Sans compter : vérifier que Quino n'avait pas omis qu'il fallait retourner à l'école, et confirmer que oui, Lucrecia et Thiago seraient de retour pour cette cinquième année. Et puis, cette courge d'Ethel serait loin, dieu savait qu'elle avait certainement fort à faire dans sa prestigieuse école de ballet à New York. Elle pouvait donc garder ses sales grappins loin de son petit-ami, et se trouver un new yorkais bien comme il faut, merci.

Lorsque sa cousine la trouva, elle était occupée à observer un parchemin couvert de griffonnages, schémas et instructions, et visant à décrire les différentes stratégies exposées par Victoire en vue de la rentrée de Quidditch. Gryffondor allait gagner cette année : c'était la garantie Kostas. Mâchant peu élégamment les frites se trouvant dans sa bouche, elle sourit à Lucrecia. « Tu me cherchais, c'est vrai ? Pourquoi ? » demanda-t-elle, vaguement concernée. L'idée que Quino se soit débrouillé pour finir à l'infirmerie dès le début de l'année lui traversa l'esprit. Ça ou un renvoi définitif, sans passer par la case départ.

Elle hocha la tête, apaisée en voyant que l'attitude générale de sa cousine ne respirait définitivement pas la panique. « Oui je me suis inscrite, ça a l'air intéressant, non ? C'est chouette on pourra être ensemble ! Thiago vient aussi ? » interrogea-t-elle, n'anticipant que de quelques secondes l'évocation du nouveau préfet de Serpentard par Lu'. Classico. « C'est un peu chiant finalement qu'il soit préfet, non ? Ça a l'air de lui prendre beaucoup de temps... » remarqua-t-elle précautionneusement. Un peu comme cette histoire de cours d'arts martiaux, auxquels Stef ne s'était pas inscrite mais qui allaient forcément lui voler un temps précieux à passer avec Alexandre (est-ce qu'Ethel aurait suivi les cours, elle ?) Mais sa fierté était déjà suffisamment mise à mal à Sterne : elle ne pouvait pas en plus se faire laminer misérablement sous les yeux de son petit-ami. Elle n'était pas femme à se battre sans sa baguette - ses nombreuses batailles contre ses frères le lui avaient appris très tôt. Surtout, elle n'aimait pas les sports de contact.

« Vous en avez parlé ? Thiago en pense quoi ? » poursuivit-elle en chassant ces pensées intempestives de son esprit. Inconsciemment, elle avait tiré la feuille des stratégies à elle, pour la ranger parmi ses affaires. Lu' était sa cousine, mais on ne rigolait pas avec le Quidditch : c'était un point sur lequel Victoire et elle s'étaient toujours très bien comprises. Que Lu' cite le prénom honni failli lui faire écrabouiller le parchemin avant de l'avoir mis en sûreté. Elle prit néanmoins sur elle pour le préserver. Les lèvres pincées, elle répondit à sa cousine : « Bien. Ne m'en parle pas, de celle-là, avec son ballet, sa vie glamour à New York et ses championnats. » Elle concentra brièvement son attention sur la table des Serdaigle : la nouvelle préfète-en-chef était occupée à darder un deuxième année turbulent du regard. Elle ramena les yeux vers Lu' : « Je ne peux même pas la stalker sur les réseaux maintenant qu'on est coincé ici. » Puis, d'une voix où perçait le doute : « Tu la trouves plus jolie que moi ? » Moitié blagueuse, moitié sincère : on ne se refait pas.
CODAGE PAR AMATIS





estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 459
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptyLun 19 Juil - 9:00

Stef’, déjà en plein milieu de son repas, les yeux rivés sur un parchemin, accueilli sa cousine avec la grâce d’une vache en train de ruminer qui était sienne et Lucrecia déposa un baiser sur sa joue en s’asseyant. « Parce que tu es ma cousine préférée ! Ne le dis pas à Tina, hein? » Esquissant un sourire, elle tira la langue à Stef en lui faisant un clin d’œil. Elle adorait les filles Kostas tout autant l’une que l’autre. Bien entendu, elle était plus proche de Stef’, essentiellement parce qu’elles avaient presque le même âge et qu’elles étaient dans la même année, mais Tina était comme une deuxième petite sœur pour elle.

« Oui, tu penses, apprendre quelque chose de nouveau sans avoir besoin de voyager, il n’allait pas passer à côté ! Enfin je crois ?! » Après tout, ils étaient là pour ça. Bon, d’accord peut-être que, quelque part, Thiago était plus là pour elle que pour l’école. Mais ça, ça valait pour Février l’année passée, maintenant, ils débutaient une nouvelle année à Poudlard, en ayant décidé ensemble qu’ils allaient rester à l’école de sorcellerie britannique. Donc il n’y avait plus qu’elle il y avait cette peste de Cleo, il y avait aussi les cours et le poste de préfet que Thiago s’était vu décerner pendant l’été. Elle haussa d’ailleurs les épaules à la remarque de sa cousine. « Ça dépend, être préfet lui permet de connaître des endroits où on peut être tranquilles. » Ses joues passèrent du rose au rouge, et elle se félicita d’avoir décidé de parler en espagnol à la rouge et or. De toute manière, sa cousine était parfaitement au courant de ce qu’il se tramait entre les deux argentins, faire la prude n’aurait pas été très intelligent. Ce qui ne voulait pas non plus dire qu’elle lui racontait tout en détails, loin de là ! Elle n’avait d’ailleurs plus rien dit depuis début juillet, après avoir raconté à Stef’ la première soirée à Londres, celle après le bal et le lendemain soir lorsqu’ils avaient été de retour à Cordóba. De toute façon, peu de choses changeaient après cela, les deux amants découvrant ensemble cette nouvelle proximité, bien différente de celle offerte par la danse.

La vipère secoua la tête de droite à gauche en signe de négation suite à la question de Stef’. Thiago et Lu’ avaient beau être fusionnels, et se comprendre sans avoir besoin de parler sur le parquet, à côté, ils avaient malgré tout un gros problème de communication pour les sujets importants : leurs sentiments, leurs envies, leurs ressentis… « Non, c’est pas la peine. Je suis vraiment contente pour lui, même si ça nous enlève du temps ensemble. On ne peut pas être aussi collés ici que pendant les vacances. » Elle s’avouait déjà chanceuse que ses parents et ceux de Thiago n’aient pas subitement décidés que les deux adolescents devaient faire chambre à part tout l’été, car elle n’aurait clairement pas supporter une telle distance. Habituée depuis longtemps à dormir à ses côtés, chez lui, chez elle ou dans les hôtels, elle avait déjà eu un peu de mal quand, l’été dernier, sa mère avait décidé de leur prendre des chambres séparées. Vu ce qui en avait découlé au final, ce n’avait pas été une mauvaise idée, mais maintenant, c’était autre chose. « Et puis, qui dit séparation, dit retrouvailles. » Et elle préférait s’accrocher à cette vision de la chose plutôt que de penser au fait que Thiago était occupé, sans elle, dans les couloirs et les cachots du château avec Cleo.

Si l’argentine avait tout du disque rayé lorsqu’il s’agissait de Thiago, sa cousine n’était pas en reste quand il fallait se faire des plans sur la comète concernant son petit ami et sa partenaire de danse. Lucrecia connaissait Alexandre depuis longtemps, elle l’avait connu lors des compétitions qu’elle faisait avec Thiago, et si elle, était accompagnée de son meilleur ami, Alex lui, était avec Ethel. Ethel, qui s’était révélée être une moldue. Ethel, qui était partie dans une école de ballet à New York. Ethel, qui, clairement, n’en n’avait rien à cirer d’Alexandre et de sa vie amoureuse. Elle remarqua la prise un peu plus forte sur ce pauvre parchemin qui n’avait rien demandé, même si Lucrecia avait bien du mal à comprendre pourquoi tout son entourage aimait autant le Quidditch, et pouffa à la réponse de sa cousine. « On dirait que tu es jalouse… » Une petite moue taquine sur le visage, Lucrecia suivit le regard de la rouge et or, vers la table des aigles, avant de croiser ses prunelles brunes. « Stef’, Ethel s’en fiche d’Alex. Et Alex n’a d’yeux que pour toi, fais lui un peu confiance. » Elle prit une fourchette de carottes, qu’elle avala avant de reprendre, sachant qu’elle n’avait pas répondu à la question de sa cousine et que si elle voulait survivre, mieux valait qu’elle le fasse. « Vous êtes différentes. Mais tu sais que c’est toi la plus jolie pour moi… Et puis de toute façon, c’est tabou tout ça dans cette discipline, tu le sais bien. » Ce n’était pas pour rien que tout était compliqué entre Thiago et elle, malgré les sentiments, malgré le rapprochement. Par Merlin, il avait même refusé des cours avec leur entraîneur à cause de toute cette histoire ! « Tu te fais trop de films, Stef’. Mais si tu veux, la prochaine compétition où je suis face à Ethel, je lui fais un croche-pieds… » Alors oui, certes, ce n’était pas très réglo -et Lu’ avait bien trop d’honneur pour le faire réellement, elle aimait gagner, mais pas en écrasant sans pitié ses adversaires- mais si cela permettait d’apaiser l’esprit torturé de sa cousine pendant un moment… Aux grands maux, les grands remèdes, et comme elle ne pouvait pas lui faire passer ces idées noires avec du dulce, elle avisait !
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 662
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptyDim 1 Aoû - 12:27

♛A un paso de la luna
Me gustas tanto, quiero ser para ti. Te veo bailando, te quiero frente a mi. Ya lo se te gusto yo y también tu a mi. Igual que se que tu estarás loquito por mi. Una y otra vez sigo pensando en ti. Es volverte a ver lo que anhelo yo sin fin.

▼▲▼

Stef accueillait volontiers sa cousine, quand bien même il ne lui semblait pas que l'entrevue était planifiée. La réponse de Lu' lui fit cependant adresser un regard entendu à cette dernière : « Tu me flattes. » répondit-elle sarcastiquement et en espagnol (enfant préférée, cousine préférée, même combat ? Elle n'avait en tout cas pas le loisir de se pencher sur le sujet pour le moment), tout en roulant son morceau de parchemin. « Trop cool ! Quelle tronche celui-là. » ajouta-t-elle d'un air amusé en pensant à Thiago. Pas que Lu' ou elle étaient des cancres, mais Thiago était tout de même au niveau supérieur. Un peu comme Finneas, son binôme par excellence.

La nomination du brun au poste de préfet ne tarda pas à arriver sur le tapis (plutôt cohérent, puisqu'elle parlait quand même à Lu'), et Stef haussa les sourcils, à la fois incrédule et hautement divertie : « Bah bravo ! Abus de ses privilèges de préfet, c'est Lloyd qui va vous tomber dessus ! Quel genre d'endroits ? » se renseigna-t-elle tout de même, parce qu'on ne sait jamais. Elle n'avait pas besoin dans l'immédiat d'endroits où l'on pouvait être trop tranquille, mais il valait toujours mieux être informé. Question de principe.

Quant aux affaires de Lu' et de Thiago, elle les suivait toujours avec assiduité, au fil de ce que sa cousine lui racontait. Après des inquiétudes initiales concernant le mutisme soudain du préfet, il semblait que la situation était au moins stable, même si pas très définie. Stef avait toujours eu du mal à vivre sans contours précis, étiquettes, et règles, aussi ne savait-elle pas comment elle se serait comportée dans la situation de sa cousine. Toujours était-il que Lu' semblait heureuse, et qu'elle était à présent de retour pour une nouvelle année à Poudlard avec Thiago. Belle victoire puisque Stef, elle, était toujours à Poudlard, justement, et n'était plus sûre de vouloir partir à Castelobruxo (et de laisser Alexandre derrière elle ! Et ses amitiés savamment établies au cours des quatre dernières années).

« J'imagine qu'il n'y peut pas grand-chose de toute façon. Les préfets ont toujours l'air affairés. Il n'y a qu'à voir Ash. Bon, peut-être pas Graham par contre... » Il était de notoriété commune que ce n'était pas les responsabilités qui étouffaient le préfet de Gryffondor. Stef l'aimait néanmoins bien (ou du moins, l'avait longtemps trouvé mignon, or elle avait toujours eu des réticences à déprécier les personnes belles). « C'est vrai, c'est très bien les retrouvailles. » convînt-elle en songeant à sa propre séparation estivale. Nul doute qu'elle avait été bien contente de retrouver Alexandre à la rentrée et qu'il était nécessaire d'adopter le même raisonnement que sa cousine à présent qu'ils étaient de retour à Poudlard, au vu des nouvelles responsabilités de son petit-ami.

Stef adressa un regard excédé à sa cousine. « Bien sûr que je suis jalouse ! Tu ne le serais pas, toi ? » rétorqua-t-elle à une cadence accélérée par l'émotion. Elle soupira. « Mais je lui fais confiance, c'est juste... » Elle passa la main dans ses longs cheveux bruns, avant de les ramener derrière ses oreilles. Globalement apaisée par la réponse de Lu' concernant son apparence versus celle d'Ethel, son visage perdit cependant toute sérénité à la fin de la phrase de la Serpentard. « Mais justement ! C'est censé être tabou, mais regarde Thiago et toi ! Si ça se trouve elle est amoureuse de lui depuis des lustres. Et maintenant ils font des photos collés tous les deux pour les mettre sur MI... Ils ne pourraient pas juste danser la gigue ou un truc comme ça ? » Même si elle n'était pas sûre de trouver ça très sexy. Est-ce qu'elle faisait des photos en tête à tête avec ses partenaires de Quidditch, elle ? Solo avec Steadworthy ou O'Donnell. Eh bien non ! Toute à ses ruminations, elle retrouva pourtant un sourire attendri à la dernière remarque de Lu'. « T'as pas besoin de faire ça. » Temps de réflexion. « Mais ça peut être drôle. » convînt-elle à mi voix.
CODAGE PAR AMATIS





estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 459
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptyLun 9 Aoû - 0:25

Lucrecia sourit au regard de sa cousine, l’air presque innocente. Peut-être qu’elle savait comment arrondir les angles avec Stef’ et ses autres cousins, mais bon… Elle l’aimait vraiment, elle ne mentait pas totalement non plus ! « Eh, un peu de respect veux-tu ? Tu parles d’un préfet et de mon meilleur ami, je te rappelles ! » slash partenaire de danse de toujours slash amant, certes, mais elle n’allait certainement pas hurler cette dernière qualité haut et fort dans la Grande Salle, merci bien. Cela étant, elle adressa un regard entendu à Stef’. Elle aussi se moquait volontiers de Thiago quand il lui en donnait les moyens -par exemple quand il mourait littéralement de froid alors qu’il faisait quinze degrés, ou qu’il avait le moral dans les chaussettes parce qu’il s’était réveillé en entendant la pluie battre sur les carreaux de ses fenêtres… Oui, c’était exactement les mêmes choses qui la rendait elle-même de mauvaise humeur, mais le premier qui attaquait était celui qui gagnait, non ?

La réaction de la brune fit rire la serpentard, alors qu’elle parlait des avantages qu’il y avait à ce que Thiago soit préfet. Elle n’était pas cent pour-cent sûre que Stef’ veuille  savoir absolument tout non plus, et Lucrecia devait bien avouer qu’elle n’avait pas envie de tout raconter non plus. Un petit jardin secret n’avait jamais fait de mal, n’est-ce pas ? « Oh tu sais, des salles de classes vides ou abandonnées, des couloirs pas très fréquentés… » Ses joues rosirent, mais elle fixa son assiette pour éviter de pouffer comme une idiote. Les rumeurs allaient déjà bon train l’an passé sur la relation entre Lu’ et Thiago, donc s’ils venaient à se faire surprendre… C’en était fini de la discrétion ! Une fois une certaine contenance récupérée, elle posa son regard de nouveau sur sa cousine. « Dommage que je ne puisse pas accéder à la salle de bains des préfets. Thiago a dit qu’elle était somptueuse. Et Peony le disait déjà l’an dernier. J’aurais du demander à Ash, il a sûrement du s’y noyer y aller aussi. Victoire ne t’en as pas parlé ? Vu qu’elle est capitaine, elle y a accès aussi… » et non, Ash ne se lave pas, quelle triste affaire ! Cela dit, Lucrecia ne se voyait pas être préfète. Et puis elle avait entendu Candys, l’ancienne préfète-en-chef, reprendre Hartley des dizaines de fois en lui rappelant que la salle de bain était non-mixte, donc même si elle l’avait été, préfète, ça n’aurait rien changé au fond du problème. Cela étant, Lucrecia adorait l’eau, même si elle détestait la pluie. Alors une baignoire digne d’une piscine… Oui, peut-être qu’elle était un peu jalouse de Thiago de ce côté là.

Acquiesçant aux paroles de sa cousine d’un hochement de tête, Lucrecia laissa son regard balayer la salle, pour voir si les intéressés étaient présents quelque part. Elle remarqua justement Graham plus loin, occupé à dévorer son assiette. « Oui, votre préfet n’a pas l’air très motivé sauf pour manger. Heureusement qu’il y a V. » Lucrecia connaissait V grâce à Magic Mix, puisqu’elle en était la productrice, et il fallait avouer qu’entre la préfète et le préfet des lions, la différence était flagrante. Lu’ se fit la remarque qu’il allait cependant quitter l’école à la fin de l’année et que peut-être, Alex pourrait-être nommé à sa place. Ou pas. Alors que sa cousine lui affirmait que les retrouvailles étaient généralement un bon moment, l’argentine esquissa un petit sourire, avant d’aborder un autre sujet -ou presque. « Tu sais, l’été prochain, je suis sûre que tu peux tenter de le faire venir en Argentine. Abuela serait ravie de le rencontrer, j’en suis persuadée ! » Alors certes, elle faisait peut-être des plans sur la comète, mais il était plus simple de se dire que Stef’ et Alex seraient toujours aussi amoureux l’été prochain que de les imaginer séparés. Rien que pour la santé mentale de la rouge et or, car Lu’ n’avait pas envie de supporter une crise existentielle en plein repas, merci bien !

Alors que la greco-Argentine lui répondait avec ardeur, Lucrecia leva les yeux au ciel en plantant sa fourchette dans ses légumes. « Dois-je te rappeler que si ça ne tenait qu’à moi, Davies aurait des furoncles partout, juste parce qu’elle ose regarder Thiago ? » Un poil excessive ? Peut-être, mais on parlait de Lucrecia, est-ce que cela était vraiment surprenant ? Elle était la cousine de Stef’, quand même ! « Ce n’est pas pareil ! Thia’… » Lucrecia poussa un soupir avant de regarder autour d’elle et de reprendre, un peu plus bas. « Thiago et moi, on ne s’est jamais quittés, Stef’. Jamais. Sauf l’an dernier. On a toujours été collé l’un à l’autre. » Il fallait quand même mettre les points sur les i et les barres sur les t. Thiago et elle avaient toujours été unis comme les doigts de la main, ils vivaient ensemble presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre depuis leurs cinq ans, quand même ! « Ethel et Alex ne vont même pas dans la même école, ils sont séparés la majorité du temps depuis trois ans. Elle est partie de l’autre côté de l’océan, elle a un autre partenaire ! Si elle voulait Alex, ça ne serait pas vraiment la meilleure option, tu ne crois pas ? Et puis je suis désolée, mais c’est quand même plus beau le tango argentin que la gigue… » Oui, bon, elle était peut-être un peu -beaucoup- biaisée par son amour pour cette danse, mais quand même, il fallait bien l’avouer, c’était plus beau que ce que proposait sa cousine ! Le sourire et la réponse de sa cousine lui firent pétiller les yeux, avant qu’elle ne réponde, entre deux fourchettes de haricots verts : « Et pourquoi vous ne feriez pas une photo dans le même genre ? Je peux t’apprendre tu sais ! Avec Sterne, ton niveau s’est déjà amélioré, et tu n’aurais pas besoin de tenir une musique entière ! On peut voir ça avec Thiago, je suis sûre qu’il ne dirait pas non ! » Alors certes, ils s’étaient promis de ne danser que l’un avec l’autre -mais lui a déjà oublié pour cette gourde de Cléo mais là, il ne s’agissait pas de n’importe qui ! C’était Stef’, sa cousine slash meilleure amie slash presque soeur !
acidbrain


• 1 038 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 662
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptyLun 9 Aoû - 21:45

♛A un paso de la luna
Me gustas tanto, quiero ser para ti. Te veo bailando, te quiero frente a mi. Ya lo se te gusto yo y también tu a mi. Igual que se que tu estarás loquito por mi. Una y otra vez sigo pensando en ti. Es volverte a ver lo que anhelo yo sin fin.

▼▲▼

Stef leva les yeux au ciel, nullement impressionnée par les pseudo remontrances de sa cousine. « Oui oui, j'ai beaucoup de respect pour Thiago, t'inquiètes pas va. » dit-elle pour calmer le jeu, mais également parce que c'était vrai. La relation si fusionnelle entre Lu' et Thiago impliquait qu'elle connaissait le jeune homme depuis presque aussi longtemps qu'il côtoyait Lucrecia, ce qui signifiait donc un bon bout de temps. Les Piazzolla étaient presque une extension des Castillo à ce stade, ce qui impliquait qu'ils étaient également une extension des Kostas.

Elle savait que c'était elle qui avait posé la question à Lucrecia, mais pour autant, Stef ne fit pas trop la fière quand il fut temps pour sa cousine de répondre. Voulait-elle vraiment savoir dans quels coins reculés du château se retrouvaient les deux Serpentard pour avoir un peu plus d'intimité ? Regret, regret, mais il était trop tard pour faire marche arrière. Heureusement, Lu' n'était pas du genre à trop en exposer, et retrouvant une mine amusée, Stef répondit pour clore l'affaire : « Rappelle-moi de ne jamais prendre les couloirs peu fréquentés. », un haussement de sourcils entendu venant accompagner ses paroles. Elle n'avait pas besoin d'être traumatisée, merci bien !

Attendant patiemment que les joues de sa cousine retrouvent une couleur standard, elle opina du chef à sa question sur la salle de bain des préfets : « Si si entre deux monologues sur la forme des oreilles de Ted Lupin, elle m'a dit que c'était stylé l'année où elle est devenue capitaine. J'avoue que je n'en ai pas trop parlé avec Ash... Peut-être qu'il s'y est pris une gamelle et qu'il ne veut pas me le dire ? » suggéra-t-elle d'un air perplexe. Pour la défense du Poufsouffle, elle n'avait pas non plus pensé à lui poser la question - et ce même si tout comme Lucrecia, elle enviait grandement les préfets et les capitaines. Les salles de bain normales n'étaient pas horribles, mais elles étaient partagées à quatre ou cinq filles. Pendant ce temps, les préfets profitaient d'un gigantesque espace qu'ils pouvaient globalement privatiser !

Acquiesçant avec amusement au sujet du duo Graham-Vanellope (et du fait que cette dernière était clairement lésée dans ce partenariat !), elle sentit ses joues rosir subtilement à la suggestion suivante de Lucrecia. « Je crois que je vais lui proposer oui, si ça lui dit... Les parents seraient d'accord je pense, et j'aimerais tellement qu'il soit avec nous plutôt que d'être à nouveau séparés comme cet été ! » La garantie de Lu' lui faisait chaud au cœur : l'avis de sa famille lui avait toujours énormément importé, que ça soit sa fratrie, ses cousins, ses parents ou ses grands-parents. Evidemment, elle voulait que sa grand-mère approuve d'Alexandre - et tout comme Lu', elle n'avait pas de doute sur cette issue. Comment pourrait-il en être autrement ?

Ayant décidé - comme souvent - que la meilleure défense restait encore l'attaque, Stef préféra forcer sa cousine à se mettre à sa place, plutôt que d'essayer de lui démontrer par A+B qu'Ethel (EthelEthelEthel) n'était qu'une pauvre courge. L'aveu de Lu' lui fit donc pousser un subtil "Aha !" des plus satisfaits. « Et elle ne fait pas que le regarder celle-là je te rappelle. Elle le touche. » poursuivit-elle d'un air digne. Elle éprouva un bref sentiment d'alerte mêlé à de la culpabilité en voyant Lu' vérifier qu'on ne les écoutait pas. Elle avait peut-être parlé un peu fort, mais c'était plus fort qu'elle : quand les émotions la saisissaient, elle n'était plus tout à fait maîtresse d'elle-même. « Je ne dis pas que c'est exactement pareil, encore heureux ! Je dis juste que ça peut mener à certaines choses. » nuança-t-elle en observant sa cousine droit dans les yeux, dans l'attente - désespérée - de sa prochaine parade. Elle avait besoin qu'on lui prouve qu'elle se faisait des idées, car de toute évidence, sa propre imagination avait pris le dessus sur la raison. Elle avait confiance en Alexandre, mais cette photo... !

Malgré elle, elle laissa échapper un rire à la remarque de sa cousine sur la gigue. Et avec ça, elle se sentit capable de se détendre un minimum à nouveau. « Je sais bien, t'as raison. Mais pour ma défense, je ne disais pas non plus que c'était une espèce de stalkeuse prête à tout plaquer pour le poursuivre ici. Je dis juste que je ne la sens pas, c'est tout. » conclut-elle en haussant les épaules avec désinvolture. Sa moue se fit cependant dubitative alors que Lu' lui proposait d'émuler la photo d'Alexandre et Ethel. « Est-ce qu'on ne pourrait pas plutôt faire une valse ? C'est compliqué le tango... » se plaignit-elle en piquant quelques frites avec sa fourchette. En plus, ce serait défier Ethel sur son propre terrain, ce qui n'était jamais recommandé. Stef voulait jouer à domicile, elle ! Par exemple : elle avait déjà tâté un Cognard de près, Ethel ?

CODAGE PAR AMATIS

[ 823 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 459
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptyMar 10 Aoû - 12:16

Lucrecia esquissa un petit sourire taquin à l’intention de sa cousine, alors qu’elle lui assurait qu’elle respectait Thiago. Lu’ se moquait un peu d’elle, mais il avait toujours été très important pour elle que sa famille accepte son meilleur ami. Maintenant encore plus, même si elle ne savait pas vraiment comment réagirait ses parents s’ils venaient à apprendre ce que Lu’ et Thiago faisaient depuis juillet. Alors que Stef regrettait sans doute sa question ça t’apprendra à être curieuse Lu’ agita négligemment la main. « T’en fais pas, tu ne risques rien. » Ils savaient être discrets, ils avaient du l’être tout l’été, ce qui ne s’était pas toujours révélé particulièrement évident ni même facile, mais ils semblaient avoir réussit, un minimum en tout cas. « Tu n’imagines même pas combien de fois Mila est rentrée dans la chambre de Thiago pour essayer de nous surprendre. Qu’est-ce qu’elle croit qu’on fait à quatre heure et demi du matin ?! » Heureusement, Lucrecia parlait en espagnol, ce qui faisait que la majorité des élèves présents, même si elle élevait un peu la voix, ne la comprendrait pas. « On dort ! Bien sûr qu’on dort à cette heure-ci, pour qui elle nous prend ?! » Il fallait cependant admettre que Camila avait de la ressource. Ses horaires changeaient jour après jour, mais à part trouver Lucrecia dans les bras de son meilleur ami, ce qui n’était pas une grande nouveauté non plus, elle était toujours arrivée trop tôt ou trop tard. Et quand il lui arrivait de réveiller les deux adolescents, elle finissait par argumenter en s’asseyant au bout du lit, alors que ni Lu’ ni Thiago n’était encore pleinement réveillé. « Je l’adore, hein, mais elle est vraiment casse-pieds des fois. Et puis t’as vu ses messages sur le Magic’Insta ?! En plus tu l’encourage toi, merci la solidarité ! » Sa voix avait un léger ton de reproche, car Stef’ était justement au courant de tout. A pousser Mila dans cette voie, c’était assuré que l’aînée de Thiago allait finir par tout découvrir.

Lorsque que sa cousine lui soumis l’idée qu’As s’était peut-être ramassé dans la salle de bain des préfets, Lu’ posa une main sur sa bouche, horrifiée. « Oh, le pauvre ! » Quand Lucrecia avait rencontré Ash, il venait de s’étaler de tout son long sur le carrelage de l’Atrium du Ministère de la Magie britannique, l’été passé, alors qu’elle venait faire son enregistrement pour Poudlard, et tous les papiers que cela engendrait. « C’est vrai qu’il n’est pas très stable sur ses jambes, et s’il y a de l’eau partout, il pourrait glisser très facilement… » Cela dit, il ne lui semblait pas avoir vu le jaune et noir avec un plâtre, un bandage, un bras en écharpe ou encore une béquille l’an dernier, elle avait donc bon espoir que ça ne soit pas le cas et qu’il s’agissait juste de l’imagination débordante de sa cousine. « Il a aimé le dulce, je ne sais plus si je te l’ai dit ? Il faut que je lui fasse goûter le maté, on en avait parlé dans le train en revenant à Londres, j’en ai ramené plein ! Tu voudras en boire avec nous ? » Le maté, c’était un peu l’équivalent du matcha de Kate pour Lucrecia. Elle pouvait boire autre chose, bien entendu, et elle buvait souvent de l’eau d’ailleurs, mais il finissait toujours par y avoir un moment dans la journée où elle buvait un maté. Généralement avant ou après le sport, cela dépendait.

L’idée qu’Alexandre se joigne à eux au prochaines vacances d’été avait le don d’exciter Lucrecia. Elle s’imaginait déjà devoir soutenir une Stef’ complètement paniquée alors qu’ils arrivaient chez leur grand-mère, pour lui présenter Alex. De ce côté là au moins, Lu’ savait que son Abuela appréciait Thiago, c’était déjà ça… « Ça serait trop bien ! Oh, il faudra qu’on s’organise pour les chambres à Bahía… Enfin, peut-être qu’Andró et Gab’ ne voudront pas venir ? S’ils ont « mieux à faire », ces deux lâcheurs… » L’argentine adorait son frère et son cousin, attention, mais les aînés des Kostas et des Castillo n’étaient plus des adolescents. Enfin, Leandró l’était peut-être encore un peu, puisqu’il était en septième année, mais il pouvait toujours transplaner à son bon vouloir… Mais bon, elles avaient encore le temps de voir venir, les vacances d’été n’arriveraient que dans dix longs mois.

L’air un peu trop ravi de Stef’ fit froncer les sourcils de l’argentine. Elle n’aimait pas la tournure que prenait la discussion, essentiellement parce qu’elle savait qu’elle était un peu trop jalouse pour son propre bien, alors qu’il n’y avait apparement rien de bien grave. Thiago avait le droit d’avoir des amies filles autre qu’elle… Il parlait bien  Kate, Peony et Karen et elle n’en faisait pas tout un plat ! « Oui, et bien elle n’a pas intérêt à toucher Thiago, parole de Castillo ma pauvre, si tu savais » Loin d’être d’une jalousie maladive, elle était cependant très possessive, un trait qu’elle partageait avec la rouge et or, et qui n’aidait pas spécialement à faire ressortir le meilleur d’elle, au contraire. « Mais non, tu te fais des films. C’est une moldue et toi tu es une sorcière ! Il lui cache la moitié de sa vie depuis tout ce temps, c’est quand même pas rien ! » Ethel n’avait aucune connaissance du monde magique, alors qu’Alex évoluait dans ce dernier depuis sa naissance. Vraiment, Stef’ ne faisait aucun effort pour voir le positif dans toute cette histoire. Alors que la Gryffondor lui disait qu’elle ne la voyait pas comme une stalkeuse la fit pouffer légèrement. Stef’ avait le don de s’enfoncer sans le remarquer. « Thiago a tout plaqué pour me retrouver ici, et ce n’est pas un stalker… » Bon, ce n’était pas non plus tout à fait pareil, elle le savait, mais quand même. « Tu ne peux pas nier qu’ils ont un lien particulier. Mais toi, il t’aime, ça dépasse une amitié avec une partenaire de danse ! Si on n’avait pas été aussi proches avec Thiago, rien… Rien de tout cela ne serait arrivé ! » Et à la base, c’était ce qui aurait du se passer. Ils auraient du être des partenaires de danse tout ce qu’il y avait de plus lambda et normal. Pas des meilleurs amis, pas des amoureux et encore moins des amants. Mais la connexion qui existait entre les deux argentins était pourtant bel et bien là et indéniable. Alors que Stef plantait sa fourchette dans ses frites en râlant, Lucrecia leva les yeux au ciel. « Tu veux lui en mettre plein les yeux ou pas ? Il faut donner un peu de ta personne Stef’ c’est pas un petit collage sur Magic’Insta qui va faire le travail à ta place ! Pense à la jolie robe que tu pourrais mettre ! » Même si Lu’ savait danser la valse, elle était sûre et certaine que le tango ferait davantage d’effets sur Alex. « Pense à Alex, il préférerait sûrement danser un tango avec toi… On n’est pas obligé de le faire à haut niveau tu sais, mais bon… Si tu penses qu’Ethel est plus apte à danser coller-serrer avec lui… C’est toi qui voit. » Lu’, vicieuse ? Peut-être un peu des fois, mais en même temps, Stef’ voulait frapper fort, et ce n’était pas avec une petite valse de rien du tout qu’elle allait marquer les esprits !
acidbrain


• 1 239 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 662
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptySam 14 Aoû - 23:57

♛A un paso de la luna
Me gustas tanto, quiero ser para ti. Te veo bailando, te quiero frente a mi. Ya lo se te gusto yo y también tu a mi. Igual que se que tu estarás loquito por mi. Una y otra vez sigo pensando en ti. Es volverte a ver lo que anhelo yo sin fin.

▼▲▼

Stef pinça les lèvres, amusée malgré elle par les protestations véhémentes de Lu' sur leurs activités nocturnes, à Thiago et à elle (enfin "nocturnes" : matinales plutôt, puisqu'on en parlait en l'occurrence de quatre heures du matin). Elle avait toujours trouvé Camila rigolote, même si pareilles attaques étaient peut-être pousser le bouchon un peu trop loin - et c'était elle qui disait ça, c'était pour dire l'ampleur de la situation ! « Vous feriez mieux de le lui dire, si vous voulez qu'elle se calme, elle n'a pas l'air prête à lâcher l'affaire, là ! » remarqua-t-elle dans un souci d'apaisement, Lu' élevant la voix dans un espagnol qui ne pouvait - a priori - être compris par la majorité de leurs camarades. « Tu sais très bien ce qu'elle croit. » poursuivit-elle, avant de se faire enguirlander de façon inopinée. Peu prête pour ces reproches, Stef arqua un sourcil : « Ce qui serait bizarre, ce serait que je ne dise rien. C'est exactement le genre de chose que j'écrirais si je ne savais pas. » rétorqua-t-elle sans se déperdre de son assurance. Elle faisait de son mieux pour garder le secret de Thiago et de Lucrecia : elle n'en avait parlé ni à Quino, ni à Tina, ni même à Alexandre ! Et voilà qu'on lui faisait des reproches pour quelques malheureux messages.

Comme Lu' évoquait ensuite la salle de bain des préfets, Stef émit l'hypothèse que son leur ami Ash y ait connu une chute funeste - en plaisantant à moitié seulement ceci dit. Certes, Ash ne lui avait pas spécifiquement parlé de ce nouveau privilège, mais il faut dire qu'ils discutaient rarement baignoire de manière générale. Elle écarta les inquiétudes de Lu' du revers de la main. « Je rigole, je suis sûre qu'il ne lui est rien arrivé. » Sûre à quel point, elle ne le savait pas, car le Poufsouffle était quand même hautement réputé pour sa maladresse. Il était possible qu'il ait glissé dans la salle de bain des préfets : tout comme Lu', elle supposait que c'était un endroit assez humide et prône à la flaque d'eau occasionnelle. « A ta place j'éviterais d'aborder le sujet avec lui, il est vite susceptible oui c'est moi qui dis ça quand il s'agit de chutes. » Elle était bien placée pour le savoir : elle connaissait tout de même Ash depuis la première année du garçon à Poudlard. Elle sourit alors que Lu' lui parlait de dulce et de maté, contente que le différend ayant brièvement opposé sa cousine à Ash l'année précédente se soit dissipé. Certes, elle était possessive avec ses amis et avait du mal à les partager, mais elle aimait encore moins les guerres froides. « Non tu ne m'avais pas dit, et oui je veux bien ! » acquiesça-t-elle avec bonne humeur. Elle n'était pas très sucré, en revanche, elle était habituée au maté, qui lui rappelait l'Argentine - et puis, elle voulait forcément être intégrée dans cette expérience culinaire !

« On a encore le temps pour les chambres ! Et je suis sûre qu'ils seront là. En tout cas Gab' ne manquerait pas les vacances familiales, c'est quand même le bon plan financièrement pour lui. » remarqua-t-elle en se gardant d'ajouter un petit mot sur la radinerie de son aîné. Lu' savait qu'elle le charriait parce qu'elle l'aimait, mais elle visualisait aussi l'air de reproche que Tina lui aurait adressé si elle s'était trouvée là. "Sois gentille, c'est ton frère, Stef..." Techniquement, elle savait que la petite voix de Tina résonnant dans sa tête avait raison.

Alors que la discussion dérivait sévèrement, Stef fronça les sourcils. « Pourquoi est-ce qu'EthelEthelEthelEthel toucherait Thiago ? » interrogea-t-elle d'une voix teintée de confusion, observant une Lu' dont le regard pouvait foudroyer sur place. Elle était bien contente de ne pas en être la cible réelle ! « Heureusement que c'est une moldue. » marmonna-t-elle en levant les yeux au ciel, piquant les dernières frites avec sa fourchette. Son sourire se fit ensuite malicieux, alors qu'elle haussait les sourcils suggestivement. « C'est toi qui l'as dit... » Elle avait été consciente du parallèle quand elle avait prononcé ses paroles précédentes. Bien sûr, elle n'affirmait pas réellement que Thiago était un stalker, mais ça valait tout à fait le coup d'être dit pour obtenir la réaction de Lu'. «  Merci. Je sais que t'as raison, hein. Mais je ne vais pas aimer Ethel pour autant. » déclara-t-elle plus sereinement, et de manière tout à fait transparente. Sans doute que si elle la rencontrait, ça serait différent (et encore ?) mais en attendant, elle se gardait la prérogative de ne pas l'aimer à distance. Elle vivait dans un pays libre après tout !

Ayant fini son assiette, Stef s'était complètement tournée vers sa cousine. Seulement, les paroles suivantes de cette dernière la froissèrent au point de lui faire froncer les sourcils de manière plus marquée que précédemment. « Sympa. » Elle réfléchit quelques instants avant de reprendre : « Tu me dis que je n'ai rien à craindre, et trois secondes après tu me dis qu'il faut que je lui en mette plein les yeux ? » fit-elle observer froidement à sa cousine - même si le nerf de la guerre, c'était l'histoire de la photo. Les propos qui suivirent ne firent rien pour l'apaiser. « Il ne m'a jamais dit qu'il voulait danser le tango avec moi. Et pas du tout ! Arrête, je sais ce que t'es en train de faire, et ça se fait pas ! » protesta-t-elle en adressant un regard furieux à Lucrecia. Elle aimait sa cousine, mais elle avait tendance à partir au quart de tour - surtout quand on attisait sa jalousie. Elle n'était pas vraiment énervée, en revanche elle ne savait plus très bien ce qu'elle voulait.

CODAGE PAR AMATIS

[ 969 ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Lucrecia Castillo
Lucrecia Castillo
Serpentard

Parchemins : 459
Âge : 15 ans (31.12.2000)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Danna Paola & Eiza González


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptyDim 15 Aoû - 9:28

A la remarque de la rouge et or, l’argentine secoua vivement la tête de droite à gauche en signe de négation. Dire la vérité à Camila était bien trop dangereux. « Elle serait encore plus insupportable sinon lui disait la vérité, tu le sais aussi bien que moi ! Avec un peu de chance, d’ici Noël elle aura oublié ? Après tout, sa tablette ne lui sert plus à rien maintenant qu’on est de retour à l’école… » Si l’aînée de Thiago venait à apprendre ce qu’ils faisaient, régulièrement, depuis juillet, ils pouvaient être sûrs qu’elle ne s’arrêterait plus de les chambrer. Et les deux adolescents n’étaient clairement pas prêts, car leur aînée n’allait pas se gêner et ferait sans aucun doute des allusions devant leurs parents… Et non, Lu’ n’était absolument pas prête pour cela. Alors que Stef’ lui faisait remarquer qu’elle savait parfaitement ce que Mila attendait, Lu’ posa un regard sur sa cousine : « On ne fait pas que ça non plus ! » Chouina-t-elle, indignée. Ils avaient danser, beaucoup, retournant à l’école qui les avaient vu grandir et qui les avaient poussés à faire des compétitions, retrouvant le parquet de leur salle d’entraînement pour leur plus grand plaisir. Ils avaient rattrapé Game of Thrones, bien que mettant un peu plus de temps que l’été passé, mais savourant chaque minute. Ils avaient aussi profité du soleil hivernal d’Argentine, profitant des piscines chauffées de leurs jardins… et il y avait eu l’arrivée des Kostas, le passage à Bahía et la rencontre avec la petite amie de Felipe. Donc leur été avait été bien rempli, quand même ! Et Stef’ ne pouvait pas lui reprocher de l’avoir abandonner quand elle était en Argentine, car même si elle avait majoritairement passé son été dans les bras de Thiago, il n’y avait pas eu que cela, elle y tenait. Elle pris un air boudeur, mâchonnant un bout de courgette, vexée. Même si elle avait de plus en plus de mal à se séparer de Thiago avec tout cela, elle n’avait quand même pas complètement laissé tomber sa famille ! comment ça, c’est pas du tout ce que Stef’ a insinué ?

Imaginer Aah blessé n’était pas vraiment une partie de plaisir. Elle savait qu’il n’était pas une pauvre petite chose contrairement à sa propre soeur mais quand même. Elle l’avait rencontré alors qu’il était étalé sur le sol du Ministère, alors forcément, cela laissait un certain souvenir. Heureusement, à l’époque déjà il ne s’était pas fait mal. Hochant vivement la tête, elle était bien déterminée à ne pas parler de quelconques chutes dans la salle de bain avec le préfet de Poufsouffle. Elle n’était pas du genre à se moquer des faibles des autres, merci bien. « Oui et quand il s’agit d’insomnie aussi… » Et ça, elle en savait quelque chose ! Après tout, c’était à cause de cela qu’ils avaient été en froid un petit temps l’an passé et Lucrecia était tout aussi déterminée à ne pas parler de chutes qu’à ne pas trop lui faire remarquer qu’il ressemblait à un petit panda. Déjà parce qu’il n’apprécierait sans doute pas la comparaison -c’était pourtant mignon, un panda, non ?- mais aussi parce qu’elle avait déjà trinqué une fois, et elle n’avait pas vraiment envie de subir une nouvelle fois ses foudres juste parce qu’elle s’inquiétait pour lui. « Cool ! J’aurais bien voulu faire des alfajores aussi, ou alors, il faudrait que ma mère m’en envoie… Mais ça risque de ne pas trop tenir le voyage. » Il faudrait qu’elle organise cela, mais elle était plutôt douée de ce côté là, donc ce n’était pas vraiment un souci. Quant à l’été prochain, elle esquissa un petit sourire tout en hochant la tête. Stef’ avait raison, Gabriel ne pouvait pas les abandonner comme cela… Ils étaient quand même sa famille, et c’était quand même super de se retrouver tous autour d’un assado magistralement réalisé par Ezequiel Castillo, non ?

« Hein ? Mais non pas Ethel ! Davies ! Enfin Stef’, suis un peu ! » Cousines/jalousie, même combat Pourquoi Ethel toucherait Thiago, franchement ? Elle le connaissait, oui, mais ils avaient toujours été adversaires ! Certes, les quatre enfants avaient déjà parlé pendant les compétitions où ils se retrouvaient être en même temps, mais à part cela, elle n’avait jamais eu à se soucier d’Ethel, non ? Maintenant que Stef’ avait émit cette hypothèse, une étrange sensation la prit à la gorge, qu’elle tenta de faire passer en buvant quelques gorgées d’eau. Elle avait vraiment un problème d’attachement avec Thiago… sans déconner ? Puis, alors que Stef’ lui disait qu’elle avait raison -au moins un point sur lequel elles s’entendaient- elle précisa qu’elle n’allait pas l’aimer pour autant. Lu’ haussa les épaules, la sensation qu’elle avait eu la quittant peu à peu. « Tu n’as pas besoin de l’aimer, en soit… Juste de faire confiance à Alex et d’avoir confiance en votre amour. Vous êtes beaucoup trop mignons ensemble, je te l’ai déjà dit ? » Elle aurait énormément aimé pouvoir les voir tous les deux Miss et Lister Poudlard, mais même si elle n’avait aucun problème à voter pour sa cousine, elle voterait forcément pour Thiago maintenant qu’il était à l’école…

Stef n’apprécia pas sa remarque, et Lucrecia haussa les épaules, presque innocente. « Non mais c’est vrai ! Il était mignon comme tout ton collage, mais si tu veux frapper fort, il faut plus que cela. » Stef’ étant vexée, elle savait qu’elle allait devoir trimer un peu pour qu’elle aille dans son sens. Mais les cousines étaient comme cela, trop semblables et en même temps, bien différentes. Mais comme elles avaient quand même pas mal le même caractère, parfois, cela pouvait faire des étincelles, même si Lu’ aimait Stef’ plus que tout -sauf peut-être Thiago, mais en même temps, Thiago était un peu hors compétition quand on parlait que Lucrecia, non ? « Moi je dis ça pour toi, après tu fais ce que tu veux. Alex sait que tu n’aimes pas trop ça, alors il ne veut sûrement pas te forcer à faire quelque chose du genre… Mais je suis persuadée que ça lui ferait plaisir ! » Elle, elle avait dansé avec lui l’an dernier, et cette année, elle était plus ou moins sûre que cela ne pourrait arriver. Thiago était là, elle n’allait pas aller danser avec un autre sous son nez ! Même si tout avait été très innocent avec Alex -ou même Lucas- l’an passé. « Aller Stef’, dis oui !! S’il te plaiiiiiit ! » Allez savoir pourquoi Lucrecia avait soudainement envie de voir Stef’ danser le tango avec Alex, ça lui était venu d’un coup, mais l’idée ne voulait plus quitter son esprit. « Dis oui, dis oui, dis oui ! » Lu’, insistante quand elle avait une idée derrière la tête qu’elle trouvait magistrale ? Tout à fait, mais elle n’était pas la cousine des Kostas pour rien, pas vrai ?
acidbrain


• 1 115 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 662
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 7
FACECLAIM: Victoria Moroles / Ana de Armas


PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. EmptyLun 23 Aoû - 20:19

♛A un paso de la luna
Me gustas tanto, quiero ser para ti. Te veo bailando, te quiero frente a mi. Ya lo se te gusto yo y también tu a mi. Igual que se que tu estarás loquito por mi. Una y otra vez sigo pensando en ti. Es volverte a ver lo que anhelo yo sin fin.

▼▲▼

Stef afficha une moue pensive alors que sa cousine se faisait fébrile à l'évocation des frasques de Camila - la soeur de Thiago. « Je ne sais pas trop. » Elle haussa les épaules. « Au moins elle ne chercherait plus à vous surprendre. » fit-elle observer à sa cousine, l'air de ne pas y toucher. Son regard s'illumina soudain plan tordu incoming. « Ou alors, tu détournes son attention sur quelqu'un d'autre. Il te faut un bouc émissaire. Mon préféré perso, c'était Quino. » conclut-elle, visiblement assez satisfaite d'elle-même. Cela dit, elle n'avait pas usé de cette méthode depuis fort longtemps : il s'agissait plutôt d'une technique qu'elle appliquait quand ils étaient plus jeunes, qu'elle avait fait une bêtise et que Quino était juste , prêt à être blâmé le Choixpeau a fait une erreur de répartition je crois. Aujourd'hui, le seul moment où ça pouvait être utile, c'était quand ses parents s'intéressaient un peu trop à sa vie. Elle aimait susciter l'attention, mais il y avait des limites à tout - et chez les Kostas, elles n'étaient jamais très claires.

Amusée par l'indignation de Lucrecia, Stef hocha la tête en signe d'apaisement. « Je sais bien. » promit-elle alors que Lu' croquait dans une courgette d'un air vengeur. Elle pouvait pourtant la croire lorsqu'elle l'affirmait : possessive comme elle était, Stef ne se serait pas gardée de le lui faire remarquer, si elle négligeait un peu trop sa famille au profit de Thiago. Mais ce n'était pas le cas. Les deux Serpentard avaient toujours été fusionnels, et ils passaient, certes, beaucoup de temps ensemble, mais Lucrecia en passait aussi beaucoup avec Stef : d'autant plus qu'avant, elles n'étaient même pas dans la même école, alors rien que cette différence signifiait une nette augmentation de leur capital de temps passé ensemble.

Stef ne voulait pas inquiéter Lu' en citant une potentielle chute d'Ash. Il s'agissait plutôt d'une théorie possible, et basée sur l'empirisme. Mais elle était convaincue que le Poufsouffle se portait très bien. D'autant plus que s'il avait chuté par le passé, ça devait dater d'il y a un petit bout de temps. « Ah oui, la fameuse insomnie. » Elle grimaça à ce souvenir. Parmi tous ses amis il y en a tant qu'elle ne les compte même plus, elle n'aurait jamais parié sur le fait que Ash serait le premier - voire même le seul - à se disputer avec sa cousine. Mais elle savait aussi que le brun avait son petit caractère - être le dernier des Lloyd n'était pas aisé, et il pouvait parfois se montrer plus revêche qu'on ne l'aurait anticipé en le voyant. « A mon avis il vaut mieux les préparer ici plutôt que les faire voyager. » ajouta-t-elle simplement au sujet des alfajores, visualisant les pauvres pâtisseries dévorées par des hiboux. Et puis, elle n'était pas sûre que ça se conserve très bien.

Parler d'Ethel avait rendu Stef quelque peu tendue. Elle se savait prompte au mélodrame, aussi essayait-elle de se contenir, mais disserter sur le sujet avec Lu' ne l'apaisait pas autant que prévu. Heureusement, Lu' se perdant dans ses propres jalousies, elle offrit un répit temporaire à la Gryffondor, qui esquissa un sourire narquois. « Je n'ai jamais dit que Davies allait toucher à Thiago, je parlais clairement d'Ethel. Tu t'es enflammée toute seule ma vieille ! » dit-elle en donnant un léger coup de coude à Lu' paf une courgette dans l'oeil, quelque peu rassurée de voir que sa cousine était tout aussi intense qu'elle. Elle savait bien que ça n'était pas la norme, mais au moins n'était-elle pas seule dans ce combat !

« J'ai confiance en Alexandre. » affirma-t-elle sans hésiter, portant inconsciemment la main au bracelet qu'il lui avait offert. Elle sentit ses joues rosir - de satisfaction et de gêne - au commentaire suivant de sa cousine. « Tu me l'as dit oui. Mais tu peux continuer à le dire. » répondit-elle avec une timidité tranchant nettement avec sa hargne précédente.

Seulement, Lu' la vexa finalement en évoquant Magic Insta. Elle trouvait sa cousine injuste : elle cherchait à présent clairement à la titiller, alors qu'elle savait parfaitement qu'elle avait besoin de moins que ça pour partir au quart de tour. Elle jouait avec ses nerfs, et ça n'était pas sympa du tout. Les lèvres pincées, elle écouta silencieusement Lu' pendant quelques secondes, jusqu'à ce que la brune se lance dans une tentative tout à fait honorable pour la faire craquer. Levant les yeux au ciel, Stef répondit d'un air qu'elle voulait buté - mais qui termina en sourire malgré elle : « D'accord, d'accord. On peut essayer. » Puis, apercevant son frère alors qu'il pénétrait dans la Grande Salle : « Ah, voilà le bouc émissaire ! Quino ! » Elle se redressa pour lui faire signe - la discrétion incarnée - et le faire venir à elles. Ce n'était pas parce que Gabriel avait quitté l'école qu'il fallait mettre fin aux bonnes vieilles traditions - Lu' et Quino étaient déjà là : il ne leur manquait plus que Tina pour en faire un déjeuner de famille. Et peut-être, peut-être, peut-être, qu'elle avait utilisé son bouc émissaire pour détourner l'attention de sa cousine, mais ça, elle ne pourrait jamais le prouver !

CODAGE PAR AMATIS


[ Terminé pour Stef ! ]




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • a un paso de la luna. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • a un paso de la luna.   PV • a un paso de la luna. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • a un paso de la luna.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: