Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

Partagez
 

 PV • gods & monsters.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 163
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 15
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptyLun 5 Juil - 23:32

Niels & Louisette.
Welcome to my darkness, I been here a while. Clouding up the sunlight, hurting for a smile or something, but something always turns into nothing. Acting like I'm heartless, I do it all the time. That don't mean I'm scarless, that don't mean I'm fine but you'll see, when someone else makes you this way. Oh, I'll drain your life 'til there's. Nothing left but your blood shot eyes. Oh, I'll take my time 'til I show you how I feel inside.
S’il y avait bien une chose que Niels savourait malgré la situation familiale dans laquelle il était pour le moment -qui était loin de lui plaire, il allait se coltiner d’ici quelques mois un petit frère ou une petite soeur alors qu’il n’avait rien demandé et absolument pas envie de partager sa mère; et en plus de cela, il devait se coltiner la demi-soeur de sa génitrice, qui avait plus l’air d’un pauvre petit oiseau que d’un tigre féroce. Dire qu’elle avait été répartie à Gryffondor… Niels avait bien du mal à voir ce que le Choixpeau Magique avait bien pu trouver de brave et de courageux chez cette enfant. Enfin bref. Ce qu’il appréciait malgré tout dans cette situation, c’était le fait que ni Louisette ni l’enfant qu’attendait sa mère ne partagerait son nom. Il espérait cependant que sa mère ne lui fasse pas l’affront de donner son propre nom de famille à cet enfant, et qu’il écoperait de celui de Mathias, car il était hors de question que cet enfant s’appelle Blomberg, même s’ils partageaient la même mère.

Cela faisait que, avec leurs noms différents, personne n’avait l’idée de rapprocher Niels et Louisette, ce qui arrangeait grandement le danois. Il arrivait donc à l’éviter la plupart du temps, et préférait passer du temps avec Karen ou Jensen, plutôt qu’en compagnie de la Gryffondor. Il avait également trouvé la tour d’astronomie particulièrement intéressante, ainsi que les lectures qu’il pouvait faire des planètes et des étoiles. C’était justement en se rendant vers la tour d’astronomie -on était en plein jour, certes, mais le système solaire en son centre permettait des études même de jour, il ne devenait pas fou, rassurez vous- qu’il tomba sur sa tante, qui faisait une bonne tête de moins que lui, et qui avait cet air chétif de moineau tombé du nid.

« Bonjour Louisette… Qu’est-ce tu fais ici, tu allais à la tour d’astronomie ? » Bien entendu, il parlait en danois, puisque c’était là leur langue maternelle à tous les deux, et au moins, dans cette langue-ci, personne ne serait capable de comprendre ce qu’ils se diraient. Niels ne savait pas vraiment ce que la jeune fille pensait de lui, après tout, il n’avait jamais vraiment pris le temps de lui adresser longuement la parole pendant le mois et demi qu’il avait passé à Londres avant de prendre le Poudlard Express pour se rendre à l’école de sorcellerie britannique, préférant apprendre le language des signes -ce qui lui prenait énormément de temps, il fallait l’avouer-, lire des livres sur Poudlard ou des rapports de Magicis Sacra pour être sûr de ne rien manquer avant que sa mission ne débute officiellement. Posant ses yeux bleus sur sa tante, il poussa un soupir. Se montrer affreusement désobligeant ne servait sûrement à rien, et il n’avait pas spécialement envie de se prendre une beuglante de la part de sa mère les premières semaines dans cette nouvelle école juste parce que la petite rouge et or allait chouiner dans ses jupes. Certes, il avait lui-même été particulièrement attaché aux jupes de sa mère, mais il avait grandit depuis, merci bien. « Tu veux monter avec moi ? Je voulais étudier le système solaire au centre de la pièce. » Avec un peu de chance, elle se contenterait de le regarder en se taisant… Ou mieux encore, elle avait le vertige et refuserait son invitation ! Mais dans ce cas le RP est fini, ça serait con.
acidbrain


• 573 mots •
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Louisette Munreta
Louisette Munreta
Gryffondor

Parchemins : 62
Âge : 11 ans ○1er aout ○
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Mackenzie Foy


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptyMer 14 Juil - 3:19

Gods & Monsters?
Niels, un garçon en manque d'amour qui ne cessera de se montrer plus féroce qu'il ne l'est.

Louisette, la petite qui ne veut que montrer la lumière à ceux qui se noient dans les abysses de leur ressentiment.

L'oiseau tombé du nid qu'était Louisette avait bien plus les traits d'un Phénix en devenir que d'un canard. Non pas que les plumes ordinaires n'aient leur place, mais la petite cachait bien, avec son sourire, son coeur vaillant. Même si le terme caché ne convenait en rien, puisque l'enfant se dévoilait sans détour. Ce qui ne devait pas faire d'elle une bonne espionne contrairement à Karen. Hors, même en parlant avec la serpentard, personne ne lui avait rien reprocher. Un camarade de son dortoir avait demandé, mais la Munreta avait simplement répondue que c'était une amie de sa grande-soeur. Ce qui avait totalement fait changer le sujet sur le lien avec brune de la maison des vipères. Il était facile, pour Louisette, de parler de tout sans détour, car jamais elle n'avait le sentiment de mentir. Après tout, même si elle le faisait, personne ne chercherait vraiment à savoir pourquoi elle déformerait la vérité? Les seuls à connaître son identité et son lien avec Magicis Sacra, c'était une espionne hors-paire et un neveu grincheux qui ne voulait avoir aucun lien avec elle. Ce qui, pour le second personnage, lui faisait de la peine. Bien que la petite comprenait que la situation n'était déjà pas évidente entre Jaja et Niels, Louisette ne voyait pas en quoi elle volait la place du fils.

D'un petit pas joyeux, malgré l'inconnu, tout en étant suivit par un félin gris prénommé Fripouille, la jeune Gryffondor parcourait le château qu'elle venait à peine d'intégrer. Tableaux couvrant les murs, elle se sentait observée, surveillée, de quoi être déplaisant au début. Toutefois, elle y voyait quelque chose de rassurant, par moment, une sorte de protection de tout instant. Si un monstre de la Lune osait s'introduire entre les murs, il n'aurait pas le temps de faire deux pas avant d'être prit en charge par les enseignants et ces étudiants affublés d'un nom spécifique qu'elle n'arrivait pas à retenir: les préfèts. Aussi, hors des yeux des tableaux, la demoiselle se montra moins courageuse et resta un moment figée devant le long escalier qui donnait accès au planétarium. Un doigt posé sur le menton, les bras croisés, même Fripouille prenait la pose d'une tête penchée en étant assis, elle fixait les marches. Sa réflexion quand à savoir, si elle serait fatiguée avant d'arriver en haut, ou si elle risquait de tomber une fois arrivée, fut interrompue par une langue familière, mais une voix plus distante.

Bonjour. Dit-elle doucement en se tournant pour sourire à ce neveu. Oui, même si je ne suis pas sûr de ne pas être trop fatiguée après.

Bien qu'elle reprenait des forces, considérablement depuis son adoption, elle gardait cette apparence faible et cette silhouette fine et enfantine. Hors, bien âgée de onze ans, Louisette ne comptait pas pour autant jouer les chétives. Toutefois, cela ne voulait pas dire pour autant qu'elle se surestimait. Déjà vite épuisée de parcourir tout le château pour aller d'une classe à l'autre, sans parler qu'elle avait décidée d'aller suivre les leçons d'art-martiaux, la petite avait commencé à faire du sport. Ce n'était pas grand chose pour l'instant, quelques abdominaux matins et soirs, sans parler de pompes et de flexions avec des étirements de gymnastes. Une initiative qui avait été apprécié par sa grand-sœur, mais dont elle n'avait pas partagée avec Niels. Plus distant, il ne venait pas souvent à elle pour discuter et comme Louisette ressentait son mal être, elle n'avait pas osé l'"agresser" par sa présence.

Le soupire la fit pencher la tête et avancer d'un pas vers lui. Etait-il préoccupé par quelque chose? Elle ne pouvait le dire, mais il paraissait évidant qu'il changeait de fusil d'épaule. Peu importait vraiment son attitude, du moment qu'l n'était pas méchant pour se malentendu qu'était l'arrivée de la Gryffondor. Maison qu'elle était fière d'avoir réussi à intégrée, puisque de la sorte, elle pouvait ainsi apprendre d'autres informations et permettre à MS de savoir autre chose que le côté vert.

Un peu surprise par la proposition, la jeune fille offrit un sourire joyeux. Doucement, elle fit le même geste qu'elle faisait à tous ceux qu'elle sentait être digne de confiance: elle tendit la main. Son geste n'était pas un défit, mais un cadeau. A travers celui-ci, elle montrait que peu importait les sentiments négatifs qu'avait Niels envers elle, elle les acceptait tout simplement.

"Avec plaisir. Je ne connais pas le système solaire, tu veux bien m'en parler?"

Aucune honte de montrer ses faiblesses, ou plutôt, son courage que de les avouer. Si la petite s'attardait sur ses craintes, elle coulerait comme une pierre. Déjà que son monstre lui serrait le coeur, ce n'était pas avec un conflit entre son neveu et elle qui l'aiderait. D'ailleurs, sa main resta tendue encore un moment, lui offrant le choix de la saisir ou non. Même s'il l'ignorait, elle ne serait en rien vexée. C'était ainsi, et elle prendrait alors la boule de poils toujours assise pour gravir les marches. Dans le cas contraire, Fripouille allait devoir se dégourdir les pattes, ce qui n'était pas plus mal pour lui. Toujours était-il, que les escaliers étaient entamés.

"Est-ce que je peux te demander pourquoi tu ne vivais pas avec ta maman?"

La question qu'elle se posait avait déjà été répondue par la mère en question. Hors, le point de vue de Niels était tout aussi intéressant pour la petite curieuse. Non pas qu'elle voulait absolument qu'il réponde, sinon elle n'aurait pas demander de sorte qu'il puisse répondre par la négation. C'était plus pour mieux le cerner, et comprendre pourquoi il était aussi froid avec elle qui ne lui avait, directement, rien fait de mal( indirectement volé sa maman?).
~

@Neko-chan
Revenir en haut Aller en bas

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 163
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 15
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptySam 17 Juil - 22:02

Le jeune danois savait parfaitement qu’il ne faisait aucun effort avec sa tante. Mais est-ce qu’il en avait réellement quelque chose à faire ? Pas vraiment. Pas du tout, en réalité. Il ne comprenait pas pourquoi sa mère ouvrait sa porte à tout le monde sauf lui, son propre fils, son propre sang, sa propre chair. Cela étant, il savait également se faire violence et faire certaines choses dont il n’était pas forcément ravi, pour ravir, justement, sa mère. C’était en partie pour cela qu’aujourd’hui, il n’avait pas fait demi-your en voyant Louisette, qu’il lui avait même adressé la parole. À Londres, lorsqu’il était arrivé de Copenhague à la mi-juillet, il ne lui avait pas accordé une seconde de son attention, préférant les nombreux livres et autres rapports qu’il voulait lire avant la rentrée de Septmebre; les rendez-vous divers et variés avec les potentielles fiancées que sa mère lui avait trouvé et Valeryia, qui l’aidait à être au point sur tous les sujets qu’il se devait de connaître; les virées dans le Londres moldu et sorcier ainsi que l’apprentissage de la langue des signes, autant dire que Niels avait eu un été particulièrement chargé.

Il fronça les sourcils à la réponse de sa tante, ne comprenant pas vraiment pourquoi elle serait fatiguée d’aller à la tour d’astronomie -elle y avait cours tout comme lui, il ne trouvait pas cela particulièrement fatiguant comme matière- avant de voir les marches derrière elle, et le félin qui n’était pas loin. « Tu es déjà arrivée jusqu’ici, faire demi-tour serait faire preuve de faiblesse. » Niels, un peu trop franc ? Peut-être, mais n’était-ce pas la réalité ? Elle était arrivée jusqu’aux pieds de la salle d’astronomie, il ne restait que quelques marches à monter, si elle ne le faisait pas, à quoi cela lui aurait-il servit d’être venue jusqu’ici, pour ensuite faire marche arrière ? C’était une logique qui échappait totalement au jeune sang-pur, mais soit. Puisqu’il s’y rendait lui-même et qu’il ne comptait pas faire demi-tour -la salle commune des verts et argents était particulièrement enfouie dans les sous-sols du château, il avait donc monté de nombreux escaliers, et certainement pas pour rien- il se fendit d’une proposition à sa tante, qu’il viendrait peut-être à regretter plus tard. Alors que la jeune sorcière lui tendait sa main avec un sourire sur le visage, Niels posa ses yeux bleus sur la main tendue de sa tante. Lui avait les mains enfoncées dans ses poches, et haussa un sourcil. « Si tu veux, ce n’est as très compliqué, une fois que l’on sait reconnaître les planètes. » Et de toute façon, l’astronomie était faite pour cela. Elle verrait les planètes les unes après les autres, ainsi que l’importance qu’elles avaient dans le système solaire et les différentes lectures que l’on pouvait en faire. Niels appréciait l’astronomie, mais également l’astrologie, et il fallait l’avouer, les gens, moldus ou sorciers étaient souvent formatés par l’alignement des planètes dans leur thème astral. Mais il n’était pas un as de l’astrologie, il arrivait seulement à comprendre pourquoi certaines réactions pouvaient être obtenues parfois.

La main tendue de sa tante resta vide, et Niels la dépassa, ses yeux se posant sur le chat de la rouge et or. Un pied sur la première marche, il se retourna, pour lui dire : n]]« Montons. Je peux prendre ton chat, s’il veut venir avec nous, tu t’épuiseras moins ainsi. »[/b] Il attendit qu’elle le rejoigne, et la laissa passer devant. On lui avait toujours appris les bonnes manières et la galanterie, et cela passait également par les escaliers. Si on les montait, le gentleman devait se mettre derrière la demoiselle, pour la rattraper si elle tombait, en avant ou en arrière. En descendant, il se mettait devant la demoiselle pour éviter, là encore, la chute en avant et permettre un point d’ancrage si elle tombait en arrière. A la question de sa tante, Niels s’arrêta un instant, avant de reprendre son ascension. « J’étais scolarisé à Durmstrang jusqu’à cet été, c’est l’école où mes parents sont allés. Copenhague était donc plus logique que Londres. Et ma mère… Avec ses obligations, elle ne pouvait pas être à mes côtés. » Est-ce que cela était normal ? Non. Elle avait disparu de son acte de naissance et de tous les papiers officiels. Au final, elle n’était même plus réellement sa mère sur le plan légal. Et son absence avait fortement joué sur Niels. Alors forcément, qu’elle accourt pour une demi-soeur qu’elle ne connaissait pas… Oui, il l’avait très mal pris, surtout qu’en plus de cela, il y avait eu l’annonce de la grossesse. « Mais elle peut visiblement être à tes côtés. » Sa voix était froide et distante, mais il n’énonçait là que la vérité. Heureusement, comme ils ne portaient pas le même nom de famille, personne ne pouvait faire le lien entre eux, mais quand même.
acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Louisette Munreta
Louisette Munreta
Gryffondor

Parchemins : 62
Âge : 11 ans ○1er aout ○
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Mackenzie Foy


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptyMer 28 Juil - 1:31

Gods & Monsters?
La jeune lionne ne pouvait se venter d'avoir eu autant à faire que son neveu. L'étiquette qu'elle peinait à parfaire, sans parler de cette tendance à s'attarder pour regarder les animaux. Comment ça, Louisette avait la tête dans les nuages? Ce n'était pas nouveau, il était impossible de lui reprocher d'être une enfant et de s'émerveiller face au monde qui l'entoure, pas en sachant qu'elle avait grandie dans un orphelinat. Fait qui expliquait ce manque affectif, qui étonnement était bien remplis avec Fripouille ainsi que Freja. Ce n'était pas illogique que Niels haïsse la nouvelle venue. La cerise sur le gâteau devait être ce bébé en route qui ne tarderait pas à rendre la mère encore moins présente pour son fils, même si cela semblait être impossible vu comment elle bossait d'arrache pieds. C'était même en découvrant son quotidien que Louisette avait décidée de devenir rapidement indépendante. Pas question d'être un poids pour sa famille, et cela comprenait bien sûr Niels. Hors, le jeune homme ne le voyait pas, peut-être parce qu'il n'avait pas envie de le voir?

Est-ce de la faiblesse que d'avouer ses doutes?

Osa demander la petite face à l'affirmation si assurée du Serpentard. Au fond, ce petit jeu de savoir qui avait raison ou tord n'avait aucune importance, car Louisette savait qu'elle gagnerait. Non parce qu'elle était forte, loin de là-même, mais parce que sa logique dépassait celle d'une enfant de onze ans comme elle devrait être. Et surtout, parce que le jeune homme ne voudrait pas se mettre à dos la petite de peur d'attirer les foudres de Jaja'. Une idée bien sotte, vu que la demoiselle comptait justement ne pas parler des problèmes à la directrice du MS, mais uniquement des points qui pourraient être intéressant pour la mission qu'elle se devait d'accomplir. Personne ne lui avait rien demander, jugeant que l'enfant était trop jeune, mais qui pouvait lui dire non après avoir affirmée être capable d'aider.

Soit, tout comme elle avouait ne pas être certaine d'arriver en haut, même si Niels avait raison, il ne restait que peu de marche, elle dévoilait aussi son ignorance sur le système solaire. N'était-ce pas stupide? En quelle année les enfants apprenaient-ils les planètes? Dans cette année que la petite avait à peine eu dans ce bien horrible lieu où elle avait grandit. Si cette lacune persistait, malgré les nombreux heures de travailles, c'était parce qu'il y avait plus important à apprendre que de mémoriser par-cœur l'ordre de planète.

Tu les reconnais comment?

Si Niels avait pour passion les planètes, cela expliquait pourquoi il était si peu enclin à s'attarder sur quelqu'un qui n'y connaissait rien. Toutefois, Louisette ne pouvait affirmer pourquoi elle avait eut besoin de venir jusqu'à cet endroit. Ce n'était pas juste pour visiter ou trouver un endroit calme, au fond d'elle, la petite savait que ce lieu avait un petit quelque chose d'important. Alors que les étoiles s'alignes, car voilà que l'enfant discute avec celui qui ne lui parlait pas. Si le jeune sorcier voulait voir en chacun un chemin tracé, peut-être que la sorcière y verrait plus un fils tissant une toile aux motifs dissimulés.

La main tendue, la jeune fille, sourire aux lèvres, ne se formalisa pas. C'était encore trop tôt pour qu'il accepte le contact? Elle avait pourtant envie de le toucher, mais sans se vexer, la demoiselle abandonna l'idée, pour l'instant. La proposition de porter Fripouille mérita un sourire toujours aussi doux alors qu'elle l'attrapait pour le soulever, comme à son habitude, en le tenant au torse, les pattes arrières touchant presque le sol. La prise inconfortable ne paru en rien déranger l'animal, seul son regard en disait long sur cet ennuis infini, car c'était bien lui qui allait être fatigué une fois en haut. Heureusement pour lui, le jeune mage laissa passer sa maîtresse maladroite qui rapidement monta les premières marches avec trop d'entrain. Pas étonnant qu'elle soit fatiguée une fois en haut.

La question eut plus de succès que la petite main. Toutefois, d'abord attentive et compatissante, la jeune fille se tourna pour entendre le commentaire envenimé. De toute évidence, il n'était soit pas au courant, soit trop aveugle pour comprendre. Hors, Louisette, elle comprenait bien son point de vue. Il lui en voulait, sans raison valable à ses yeux, mais elle ne parvenait pourtant pas à lui en vouloir.

Sais-tu pourquoi Jaja m'a prise sous son aile? La question d'abord articulée avec une autorité légère fut coupée par le fait que Fripouille arriva sur une marche. Non, ce n'est pas ça. Niels, mes parents ont été tué sous mes yeux. J'ai grandit dans un orphelinat parce que les moldus craignaient ma magie explosive lors de mes cauchemars. Je n'ai personne d'autre que Jaja et Toi.

Du haut de sa petite marche, les yeux colorés toisaient avec ce calme qui ne devrait pas existé chez un enfant. Elle ne lui en voulait pas, elle avait besoin qu'il sache qu'il était de sa famille, qu'elle était de son sang. Même si leurs noms ne collaient pas, cela ne signifiait pas pour autant que la petite ne voyait pas en lui un parent. Son visage un peu trop sérieux s'adoucit avec ce sourire agaçant. C'était plus fort qu'elle, sa meilleure arme, son plus beau bouclier, sa force même résidait dans cette expression laissée par sa mère.

D'un petit pas rapide, elle grimpa les marches en appelant le félin qui la regarda un instant avant de se lancer à sa suite. Le souffle court, les jambes fines, dans son uniforme un peu grand, la lionne arriva en haut et sauta en l'air.

J'ai gagné! Je suis arrivée première!

Quelle victoire sans précédent! Le pauvre chat s'étira avant de se lécher, ignorant magistralement cet excès de joie qui n'avait pas sa place après avoir parlé si sérieusement. Ou peut-être était-ce justement le moment de rire, de sourire? Louisette se tourna pour sourire joyeusement à ce neveu qui ne voulait pas spécialement d'elle dans sa famille, et encore moins dans les parages.
~

@Neko-chan
Revenir en haut Aller en bas

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 163
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 15
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptyLun 9 Aoû - 0:01

Il semblait évident pour le nouveau Serpentard que sa tante n’était pas des plus futées. Peut-être cachait-elle particulièrement son jeu et qu’il devrait se tourner un peu plus vers elle… Il enverrait Karen à la découverte de la rouge et or, nul doute que les deux filles seraient sûrement plus capables de se trouver de quelconques points communs que Niels et sa tante. « Tes doutes font ta faiblesse, donc oui. » Il ne voyait pas pourquoi ce n’était pas évident aux yeux de la jeune sorcière, mais peut-être était-ce seulement parce qu’elle était encore un peu trop jeune. On lui avait appris à être fort, à ne rien montrer, à ne pas douter, à n’avoir aucune faiblesse. Son esprit était fermé à triple tours depuis qu’il avait commencé à apprendre la Legilimencie à Durmstrang, de façon intensive, afin de palier à toute éventualité. Alors oui, avouer avoir des doutes était pour lui une faiblesse. Et il refusait d’être faible.

Alors qu’elle lui demandait comment l’ont pouvait reconnaître les planètes, Niels esquissa un léger sourire. Au moins souhaitait-elle apprendre, c’était déjà une bonne chose. « Les planètes sont toutes différentes. En taille, en couleurs. Certaines ont des anneaux, d’autres non. Et elles sont toutes à une distance différente du soleil. Une fois l’ordre et leurs apparences apprises, ce n’est pas si compliqué de les distinguer. Tu devrais le voir cette année en cours d’astronomie. » Il fallait simplement se souvenir des noms, des emplacements et des couleurs. Bien entendu, cela ne se faisait pas en trois secondes et il fallait également prendre en compte toutes les nano-planètes et les différentes lunes et autres étoiles, mais quand on prenait le temps nécessaire, Niels trouvait que cela valait le coup, non seulement pour que tout ce que l’univers leur réservait mais également pour la beauté de ce dernier. « Il est également possible d’y lire des prédictions, je ne sais pas vraiment où cela peut mener, mais c’est un domaine que je veux explorer, peut-être y trouverais-je des réponses pour notre cause. » Il ne disait pas que Magicis Sacra avait son destin inscrit dans les étoiles, mais cela valait toujours la peine d’essayer non ? Peut-être que ces dernières révéleraient des secrets bien plus grands encore…

La remarque de la jeune Gryffondor fit froncer les sourcils de Niels. Le surnom donné par la jeune fille à sa mère lui donna à moitié la nausée et il la laissa expliquer son histoire avant de répondre. « Je ne suis pas idiot Louisette. Je suis au courant de tout cela. »  Son ton était froid et claquant. Il ne comptait prendre de gants. Louisette elle-même n’en prenait pas et le ton qu’elle utilisait ne lui plaisait pas. Si elle pensait pouvoir le faire culpabiliser, elle se trompait lourdement. « Tu n’es que sa demi-sœur. Je suis sa propre chair. » Ce n’était pas qu’il était insensible mais un peu quand même mais ce n’était pas en essayant de le faire se sentir mal que la brunette réussirait à l’avoir à la bonne. Il était au courant de toute l’histoire, mais même avec cela, il n’arrivait pas à ressentir de la compassion pour cette dernière. « Et maintenant, je dois aussi supporter de la voir enceinte d’un parasite. » Il ne comprenait pas ce qui était passé par la tête de sa mère rien en fait pour avoir envie de tomber enceinte alors qu’elle ne voyait déjà pratiquement jamais son fils unique et qu’elle n’était pas vraiment ce que l’on pouvait appelé « présente » pour ce dernier non plus. En plus de cela, elle offrait un héritier à Vignot ! Comme si cela était nécessaire ! La colère qui grondait dans son coeur était particulièrement forte, il le savait, mais il n’y pouvait pas grand chose. Sa mère avait contribué à sa jalousie et à son envie d’être toujours plus excellent. Une perfection dont il tentait, jour après jour, de se rapprocher le plus possible.

L’ascension jusqu’à la salle d’astronomie se fit, tout d’abord, dans une lenteur contrôlée. Puis Louisette se décida à gravir rapidement les dernières marches, rapidement suivies par son félin, alors que Niels lui, levait les yeux au ciel sans aucune discrétion. Arrivé en haut de l’escalier à son tour, Niels poussa la porte de la salle, dévoilant la salle -dont Louisette avait déjà l’habitude-, dévoilant le système solaire et la raison de sa présence ici. S’approchant de la rambarde, il posa une main dessus, se tournant vers la petite brune. « Commençons, tu veux ? Je suppose que tu te doutes que l’énorme boule dorée au centre est le soleil, n’est-ce pas ? Saurais-tu trouver la Terre ? » Après tout, ce n’était pas la planète la plus compliquée à repérer. On ne pouvait pas dire qu’ils y avaient deux planètes identiques, même s’il était fort possible que d’autres formes de vies existent sur d’autres planètes… Après tout, il existait bien des moldus et des sorciers, rien que sur Terre…
acidbrain


• 822 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Louisette Munreta
Louisette Munreta
Gryffondor

Parchemins : 62
Âge : 11 ans ○1er aout ○
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Mackenzie Foy


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptyMar 17 Aoû - 4:00

Gods & Monsters?
Faiblesse ou force? Avouer ses erreurs pour mieux apprendre de celle-ci était sans conteste une force, hors, Niels ne le voyait pas de cet oeil. Curieusement, Louisette aurait aimé en parler plus, mais son ton catégorique affirmait qu'il avait sa raison de penser de la sorte et qu'il se sentait en droit de l'imposer. Dur d'échanger quand l'un n'écoute que ce qu'il veut. La petite resta, néanmoins, un long instant à le contempler sans rien ajouter. Son assurance la faisait douter. Pourtant, pas de "mais" et encore moins de question. La réponse qu'elle cherchait ne lui parviendrait pas du Serpentard, mais d'elle-même après de longues réflexions qu'elle se voyait mal attaquer de si tôt.

La question d'astronomie plaisait beaucoup à l'interlocuteur avisé. De quoi captiver le maigre publique, composé d'un félin qui n'avait que hâte de se coucher pour dormir, et de la jeune fille assoiffée de connaissance. Ses yeux ne cessaient de regarder le vert et argent qui semblait prendre plaisir à expliquer. Au moins, il parlait de bon coeur et non avec cet air boudeur qu'il affichait en temps "normal" en la présence de la petite. Rassurée, de constater qu'il tolérait plus facilement sa présence, Louisette approuvait de quelques hochements de têtes les informations qu'elle retenait.

"Les anneaux, comme Saturne? On dirait des bijoux, comme un collier."


Quand il parla plus d'astrologie, la demoiselle pencha la tête sur le côté. Les prédictions, elle ne savait pas trop si elle pouvait comprendre ce que cela signifiait vraiment. Étant capable de percevoir, différemment, les choses qui l'entourent, Louisette ne pensait pas qu'il pouvait s'agir de prédiction. Hors, se pencher sur le sujet lui apporterait peut-être un moyen plus juste de comprendre ce dont elle est capable. Toutefois, c'était encore trop vague et compliqué pour elle.

"Les prédictions, c'est dire le future non? On m'a raconté que chaque sorciers en à une, mais je ne comprends pas vraiment ce que c'est."


Sans hésiter, elle avouait sa faiblesse d'incompréhension. Si le jeune homme voulait lui faire les gros yeux pour cela, elle n'allait pas lui en vouloir. En même temps, ce n'était pas facile de changer aussi vite ses habitudes et même sa manière d'être. Honnête, la petite comptait bien parvenir à ses fins de la manière la plus convenable qu'il puisse exister. Si cela n'était pas faisable, alors elle n'avait qu'à ouvrir la voix. Une idée bien utopique pour une jeune fille de onze ans à peine.

En ce qui concernait la situation de Niels avec sa mère, Louisette était des plus mal placée pour le juger. Elle vivait avec celle-ci, mais ce n'était pas en étant près d'elle tout le temps. Freja passait plus de temps dans son bureau qu'à remarquer la présence de Louisette. Et cette dernière avait trop de leçons à apprendre pour la déranger. Les rares temps passés ensembles étaient durant les repas ou quand venait l'heure du couché. Il n'était pas question d'une histoire, c'était plutôt l'enfant qui racontait les progrès qu'elle avait fait et elle en profitait pour poser ses questions. Certes, la gouvernante pouvait lui répondre, tout comme l'enseignante qui lui donnait des leçons, mais entendre la voix de sa grande-soeur avait quelque chose de rassurant. Un détail que Louisette ne pensa pas, un seul instant, nécessaire de préciser, mais qui ne traversa pas l'esprit du sorcier. Trop buté sur les faits, il ne voyait pas. Ce n'était peut-être pas plus mal, qu'il prenne Louisette pour une rivale. Celle-ci sourit, elle avait parlé avec un ton mature et adulte, ce n'était pas le moment de se vexer pour sa manière agressive de dire ce qu'il ressentait.

"Tu n'étais pas seul Niels. Ton papa était là. Je n'ai pas connu le mien, celui dont je me souviens me frappait et criait... il est mort... tué par cette chose."


L'image de l'accident restait gravé au fer rouge dans son esprit. Hors, ce n'était pas de cela qu'elle voulait se souvenir. EN secouant la tête, elle chassa ses idées, y remis de l'ordre avant de sourire à nouveau.

"Moi je suis contente de t'avoir rencontré. Même si tu m'aimes pas."


N'était-ce, au fond, pas le plus important? Pour Louisette, il n'y avait rien qui comptait plus que la famille. Elle en avait eu une, l'avait perdue avant d'apprendre qu'elle n'était pas seule. Hors, ce sentiment d'abandon, la petite pouvait le comprendre. Injustement, sa mère était morte et l'avait laissée pour compte sans se battre qui pouvait boxer avec un loup-garou?. Hors, le rejet qu'éprouvait son neveu, lui était vaguement compréhensible. Certes, elle se souvenait de la colère de ce père, de sa violence, mais ce n'était pas son sang. Elle savait ce que ça faisait d'être pointé du doigt et chassé d'une maison, mais son arrivée remontait toujours à quelques jours, voir quelques heures. Impossible de s'attacher à des étrangers. Pour le jeune homme, ce n'était pas des étrangers, ni une famille adoptive, mais sa propre-mère. Ce qu'il reprochait à sa tante, n'était pas directement de sa faute. De la même manière, qu'elle n'arrivait vraiment pas à lui en vouloir. Pas même alors qu'il insultait l'enfant à venir.

"Tu l'apprécieras peut-être quand il aura ton âge."


Hasarda la fillette en haussant les épaules. Pour le moment, il n'était qu'un bébé, pas une personne, pas un individu à part entière. Le nommé de parasite était péjoratif, mais en discuter ne changerait pas ce que Niels voyait et ressentait. Louisette pouvait hurler que c'était méchant, s'il était sourd, cela ne servait à rien.

En arrivant en haut, fière de sa course avec elle même, Fripouille s'étant contenté de la suivre au même titre que Niels. Ce n'était pas une course, pas une victoire, mais elle ne pouvait qu'apprécier la vue qui avait ce côté prestigieux et mystérieux. A chaque fois qu'elle posait le pied dans la pièce, Louisette découvrait un détail de plus, un petit rien qui rendait tout nouveau. Peut-être était-ce le contraire, peut-être que le nouveau était dans l'absence de celui-ci? La voix du sorcier capta l'attention de la débutante. D'un petit pas enjoué, elle s'approcha de lui pour mieux l'entendre avant de se tourner vers le système solaire. Ses yeux passèrent d'une planète à l'autre et la chose qu'elle avait comme plus grand indice était la Lune. Autant la jeune fille la trouvait belle, autant celle-ci l'effrayait d'une terreur pétrifiante dans laquelle sa magie explosait brutalement. De quoi faire frémir n'importe qui, hors, il n'était pas question de nuit, ni de pleine lune, seulement de sphère. D'un pas, suivit d'un autre, son regard passa du soleil jusqu'à trouver la planète possédant l'unique lune.

"Ici. C'est celle avec la Lune."


Aucun doute, pas une hésitation de plus, son bras, maigre, tendu montrait la Terre. Ses yeux, quand à eux, continuaient de passer d'une planète à l'autre la plongeant vers une sensation d'appartenance qui se muait en abîme. Si elle fermait les yeux, Louisette pourrait perdre l'équilibre et avoir le sentiment de tomber vers cette planète surpeuplé  et emplis d'énergie débordante.

~

@Neko-chan
Revenir en haut Aller en bas

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 163
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 15
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptySam 21 Aoû - 16:24

A la réponse de la Gryffondor, le jeune danois acquiesça d’un signe de tête. « Oui, les anneaux de Saturne sont un bon exemple. D’autres planètes en ont, mais ils sont trop sombres pour être vus depuis la Terre. » C’était en grande partie pour cela qu’il était facile de reconnaître Saturne, elle était la seule planète à avoir de beaux anneaux. Et au moins, Louisette n’était pas si nulle que cela, elle avait une certaine connaissance de base. Serait-elle capable de reconnaître d’autres planètes ? C’était moins sûr, mais il avait accepté qu’elle l’accompagne pour cela.

Les prédictions et autres prophéties étaient un sujet que Niels ne maîtrisait pas spécialement. Il était encore jeune, cela était donc normal, mais quand même, ça ne lui plaisait pas spécialement de devoir s’avouer dépassé parfois. « Je ne sais pas si tout le monde en a une, mais les médiums sont rares, beaucoup sont des charlatans. Le professeur Trelawney par exemple. Elle n’a pas été capable de faire une seule prédiction -ou prophétie- à part celle sur Harry Potter depuis des années. » Niels avait lu de nombreux ouvrages sur l’histoire du Survivant, c’était essentiellement ainsi qu’il en savait autant. A Durmstrang, on ne le voyait pas forcément comme un héros, après tout, il y avait d’autres sorciers plus compétents, mais le danois estimait que cette partie de l’histoire sorcière britannique méritait d’être connue. Au contraire de Magicis Sacra, qui était réellement internationale, toutes ces histoires avec Voldemort n’avait pas vraiment eu l’air de s’exporter au-delà des frontières de l’île. « Cela est plus du domaine de la divination, que l’astronomie pure cela dit. Je ne crois pas vraiment en la divination. » D’ailleurs, ce n’était pas pour rien qu’il n’avait pas pris la divination comme option en arrivant à Poudlard.

Niels se retint in extremis d’une remarque acerbe concernant le père de la jeune fille. Ou tout du moins, celui qui s’était occupé d’elle. S’il la frappait comme elle le racontait -et il doutait fortement qu’elle ose lui mentir sur un point aussi important, après tout, il était legilimens, il pouvait s’immiscer dans son esprit comme bon lui semblait, il ne le faisait juste pas parce qu’elle faisait partie de sa famille, qu’il le veuille ou non, et que s’introduire dans sa tête n’était pas vraiment conseillé- mieux valait qu’il ne soit plus de ce monde, non ? La froide logique de Niels n’était peut-être pas partagée par la jeune fille, aussi, mieux valait qu’il ne dise rien. Il n’en pensait pas moins pour autant. Il poussa un léger soupir lorsqu’elle était contente de la voir rencontre lui. Ce n’était pas qu’il ne l’aimait pas… certes, il ne l’appréciait pas, il ne pouvait dire le contraire, mais il était plus indifférent qu’autre chose. Il s’agissait plus du comportement de sa mère, qu’il n’aimait pas, ce qui était très différent. « J’en doute. » dit-il enfin, concernant l’enfant que portait sa mère. On ne pouvait pas dire qu’il avait été très chaleureux avec sa mère quand il avait appris la nouvelle, et il doutait fortement que quoi que ce soit change dans les mois à venir et avec la naissance de ce parasite.

Finalement, il s’approcha du système solaire présent dans la salle et posa une question à sa tante. Heureusement, cette dernière reconnu sans mal la terre. Il ne fut pas spécialement étonné, après tout, il s’agissait quand même de leur planète… Niveau facilité, on faisait difficilement plus simple. Quoi qu’il aurait pu lui demander où était Saturne, vu qu’ils en avaient discuté plus tôt. « Oui, c’est cela. D’ailleurs, on l’appelle aussi la planète bleue. De l’espace, on ne voit pas les continents, juste le bleu des océans. » Et pourtant, ce n’était pas la seule planète de couleur bleue. Mais au moins, Louisette savait la reconnaître, c’était déjà cela. Surtout qu’au final, elle était généralement représentée avec ses continents, malgré le fait qu’ils ne se voient pas autant depuis l’espace. « Tu sais, la Lune n’est pas dangereuse. Les loups-garous ne choisissent généralement pas de l’être. Ce que je veux dire, c’est que ça ne sert à rien d’avoir peur d’un astre. » Qu’elle ai peur des loups-garous, soit, c’était une peur rationnelle et logique, avoir peur d’une planète, quand on n’était pas soit-même un loup-garou…
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Louisette Munreta
Louisette Munreta
Gryffondor

Parchemins : 62
Âge : 11 ans ○1er aout ○
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Mackenzie Foy


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptyVen 27 Aoû - 16:40

Gods & Monsters?

Bien que Louisette ne savait pas grand chose, elle avait au moins retenu que Saturne avait des anneaux, parce que ceux-ci lui faisaient penser à des colliers. Bien que c'était assez ridicule comme moyen mnémotechnique, il s'avérait être efficace. Toutefois, d'autres planètes en avaient, de quoi compliquer les choses, affirmait Niels. La petite approuva en hochant la tête silencieusement. En bonne élève, elle aurait bien voulu poser plus de questions, mais toute en même temps ne servait à rien.

Pour ce qui était des prédictions, Niels brillait moins avec son savoir. Certes, il avait raison, beaucoup n'était pas doué pour prédire l'avenir et la plus part ne savait certainement pas le faire. Rien de surprenant, ce n'était pas quelque chose qui pouvait être apprit, mais bien inné. Hors, savoir dire si Trelawney était une arnaqueuse ou non, Louisette éviterait ce terrain miné.

"Si elle en a fait une, n'est-ce pas qu'elle est alors une vraie?"

Même si le hasard faisait bien les choses, ce n'était pas une petite prédiction sur le beau temps qui avait été réalisé. De quoi se prendre la tête et s'arracher les cheveux, il était donc plus avisé de ne pas trop en parler. Tout comme le fait que l'enseignante brillait par ses prédictions faussées ou complétement hasardeuses depuis. Fait que Louisette ne pouvait savoir qu'en en ayant entendu parlé parmi les plus âgés. Hors, elle ne s'attendait absolument pas à ce que Niels affirme ne pas croire en la divination. Ne venait-il pas dire qu'il était intrigué par l'astronomie? N'était-ce pas lié au prédiction?

Quand le passé fut évoqué, et que même ce celui-ci remontait déjà à des années, la petite fille ne pouvait réprimer une douleur. Ce père qui n'en était un que de nom, avait été violent et désagréable au plus haut point. Hors, c'était à cause de la jalousie. Il n'en avait pas vraiment après Louisette, du moins c'était ce qu'elle se disait pour se réconforter. Tout comme, elle pensait que Niels ne pouvait pas en vouloir à ce bébé qui n'était pas encore né. Peut-être qu'avec le temps, le jeune homme apprendrait à apprécier l'enfant et qu'il deviendrait même un grand-frère aimant. Même s'il disait en douter, la petite ne pouvait réprimer un sourire, certaine qu'il parviendrait à l'aimer.

"Je pense que tu l'aimeras. Tout comme tu m'apprécieras aussi, un jour."

Elle aurait peut-être due garder cela pour elle, mais Louisette n'était pas du genre à faire des cachotteries. Elle y croyait, le sentait même, que Niels avait au fond un bon cœur, c'était juste qu'il ne parvenait pas encore à le voir.

La Terre, vaste et mystérieuse, elle abritait la vie depuis des millénaires. C'était difficile de se l'imaginer, impossible même pour la petite. Hors, elle ne doutait pas qu'une telle chose soit réelle. Tout comme elle acceptait le fait que la planète sur laquelle elle vivait était bleue depuis l'espace. Bien que la jeune fille comprenait pourquoi, elle avait du mal à comprendre comment des non-mages avaient réussi à aller dans cet Espace, sans magie.

La réflexion concernant sa peur, probablement parce que Niels avait du être réveillé une fois par les cauchemars broyant de la miss, la fit grimacer. Non pas de la colère, mais du rejet. Elle savait bien tout ça, mais ce n'était pas pour autant facile à accepter. Tout comme certain avait peur des araignées ou des serpents, Louisette avait du mal avec la pleine Lune. Hors, au lieu de protester ou même d'argumenter sur les dires, elle baissa les yeux pour prendre son chat dans ses bras. Le félin se contenta de ronronner en sentant les doigts se glisser dans sa fourrure. D'un petit pas à reculons, Louisette s'éloigna de Niels, non pas de peur, ni de colère, juste... qu'elle avait du mal à mettre des mots sur ce qu'elle ressentait.

~

@Neko-chan
Revenir en haut Aller en bas

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 163
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 15
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptyMar 7 Sep - 20:00

Niels haussa les épaules à la question de sa tante concernant le professeur de Divination de Poudlard. Il ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait entendre, si elle voulait see persuader que l’école était remplie de professeurs plus doués les uns que les autres. En soit, certains n’étaient pas mal, le jeune danois voulait bien l’admettre. Les professeurs de potions et de sortilèges tout particulièrement semblaient sortir du lot. Quant au reste, il  n’était pas très sûr de leurs capacités. Le directeur de Serdaigle et professeur d’Histoire de la Magie semblait prêt à se rouler en boule dans un coin de la salle, l’assistant de DFCM semblait trop vieux pour être un simple assistant -cela en disait long sur ses capacités si vous vouliez son avis- et les autres se valaient tous plus ou moins… « Un coup de chance, c’est aussi simple que cela. de plus, il paraîtrait qu’elle ne visait pas explicitement Potter, mais que c’est ce que Voldemort en avait déduit, pour je-ne-sais-qu’elles-raisons. » Il n’avait pas envie de débattre plus sur le sort de la professeure, puisqu’au final, il ne suivait pas ses cours et n’avait pas à la côtoyer, grand bien lui fasse. Quant à l’exactitude de la prophétie, l’histoire était ancienne, la prophétie encore plus et en plus de cela, elle avait été détruite lors de l’attaque au Ministère de la Magie. Lire des livres sur l’histoire du monde magique britannique aidait, même si certains pans étaient bien trop vagues à son goût.

Il avait du mal à comprendre l’importance que la lionne donnait à ses sentiments. Ce n’était pas bien grave s’il n’aimait pas sa demi-sœur à naître, si ? Ce n’était pas comme si il avait fait énormément d’efforts durant l’été pour être agréable lorsque le sujet arrivait sur le tapis. D’ailleurs, cela n’était arrivé que de rares fois, et Niels comptait bien à ce que cela reste ainsi. Parler de ce parasite n’était pas pour lui plaire et quoi que la rouge et or veuille bien en penser et croire, il savait qu’il ne l’apprécierait jamais. Quant à sa tante, il fallait simplement laisser le temps au temps, sans doute. Mais il ne comptait pas être particulièrement protecteur avec elle, loin de là. Elle pouvait bien faire ce qu’elle voulait, il s’en fichait comme de sa première chemise. « A t’entendre on dirait que je te déteste. » Ce qui n’était pas le cas. Il ne la portait pas dans son coeur, certes, mais il s’agissait plus d’indifférence que de haine. A dire vrai, à part le parasite et son géniteur, il ne pensait pas haïr qui que ce soit. Et certes, il était content de ne pas être dans la même maison que cette dernière… mais c’était simplement parce qu’il avait plus de liberté ainsi ! Si elle avait été à Serpentard, que se serait-il passé ? Si elle s’était mise à le coller comme un petit caneton collait sa mère, cela lui aurait rapidement tapé sur le système.

Fixant le système solaire au milieu de la pièce, Niels capta du coin de l’œil le malaise de sa tante et sa fuite qu’elle tentait de garder discrète. Avait-il dit quelque chose qui l’avait blessée ? Peut-être, mais il ne voyait pas quoi. Il avait énoncé des faits et la trouverait bien idiote de se braquer pour cela. Poussant un soupir, le jeune danois se retourna pour poser les yeux sur sa tante. « Tu peux partir si tu le souhaites, je ne te retiens pas. » Qu’elle prenne ses jambes à son cou, cela ne ferait que confirmer ce que Niels pensait déjà, elle n’était pas faite pour les rangs de Magicis Sacra. Il décida de reposer son regard sur le système solaire, regardant en détails les anneaux de Saturne puis la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter.
acidbrain


• 637 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Louisette Munreta
Louisette Munreta
Gryffondor

Parchemins : 62
Âge : 11 ans ○1er aout ○
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Mackenzie Foy


PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. EmptyVen 10 Sep - 4:04

Gods & Monsters?

Hasard, chance, talent ou simplement rien, ce n'était pas facile. Louisette voulait croire, parce qu'il y avait  eu quelque chose, même longtemps, après ces mots. Certes, le sens caché et vague rendait les choses plus incertaine et pouvait donner forme à de multiple réponse. Pourtant, des personnes y avaient cru et c'était avec cela qu'était né l'espoir et la volonté de se battre. Croire était-ce si mal? Ne fallait-il pas avoir un peu de foi pour lever sa baguette et affronter son ennemi? Magicis Sacra en faisait preuve de tant que cela restait étonnant que Niels soit aussi peu compréhensif.

L'interprétation est quelque chose de compliqué. Ce vague fait appel à la foi, non?

Le doute, celui de ne pas comprendre, de ne pas savoir, si le neveu ne l'appréciait pas, il était pourtant très bon de le mettre en avant pour la jeune fille. Telle était ce qu'elle était, jeune et ignorante des choses complexes, hors... La jeune fille hésita de l'évoquer, elle ne savait pas comment quelqu'un qui n'avait pas la foi le prendrait. Avec une moue dubitative, elle secoua la tête en regardant les yeux jaunes de Fripouille qui pencha la tête, comme s'il cherchait à comprendre ce qui troublait sa maîtresse.

Hors, la chose dont elle était certaine, c'était que Niels apprécierait l'enfant à venir. Elle ne pouvait l'affirmer pour sa personne, elle voulait y croire cependant. Rien n'était simple, surtout face à l'inconnu et elle commençait à en avoir beaucoup avec cette rentrée scolaire et toutes ses leçons, sans parler d'avoir autant de personne autour d'elle. Heureusement, son côté fragile lui offrait beaucoup d'attention, mais aussi de la jalousie. Prévisible, futile, après tout, Louisette se jugeait avec une valeur minime, voir même aucune.

Non, je ne dis pas cela... c'est juste que je vois bien que jusqu'à maintenant, tu n'en avais rien à faire de moi. Je pouvais disparaitre que cela n'aurait rien changé pour toi.

Elle pensait plutôt au fait qu'elle aurait pu mourir sous ses yeux qu'il n'aurait pas bronché, hors ce mot était trop fort, trop lourd de conséquence. Et puis, qui laisserait un enfant trépasser devant soi sans réagir? Elle doutait sérieusement que Niels n'aurait pas eu la moindre réaction, il n'était pas aussi froid, aussi dénué de bon sens et d'émotion. Pourtant, la remarque qu'il avait eu, quand au fait qu'il la "déteste", avait fortement déplu à Louisette. N'avait-il pas dit à voix haute ce qu'il pensait? Ne donnait-il pas sens à son comportement? Etait-ce une justification qu'il formait avec sarcasme, parce que l'accepté était comme reconnaître qu'il avait eu tord jusqu'alors? Si la jeune fille y avait sentit le besoin de la "rassurer" s'était aussi pour s'apaiser elle-même. Après tout, personne ne la haïssait dans les proches de Freja, alors pourquoi ferait-il une telle chose? Pourquoi quelqu'un la haïrait? Définitivement, elle refusait de croire que même à travers la peur, les familles qu'elle avait rencontrée brièvement, pouvaient éprouver de la haine pour elle. Ils n'étaient pas comme son père, qui était pourtant jaloux... n'est-ce pas?

La première remarque sur sa peur, logique, de la pleine Lune, la percuta désagréablement. Si Niels pouvait faire mine de rien quelque secondes, il ne pouvait pourtant pas s'empêcher de rejouter une couche. Le félin, précieusement, étreint dans les petits bras baissa les oreilles en grondant doucement, non plus de plaisir, mais de mise en garde. Si ce dernier ne comprenait pas les mots, il sentait néanmoins le trouble de sa maîtresse qui avait reculé.

Ce n'est pas quelque chose que je contrôle. Pas plus que toi et ta peur d'un bébé.

Le ton mélancolique n'avait rien de véhément, mais plus de pitié. Une compassion étonnante vu la situation, hors, ce côté un peu condescendant venant d'une enfant avait le mérite d'être déstabilisant. Les yeux bleus de la jeune fille fixèrent Niels, avec cette expression de blessure face à l'incompréhension dont il faisait preuve.

Pardon, je n'aurai pas du dire de tels propos.

S'excusa poliment la demoiselle qui baissa les yeux. Elle avait tord, mais probablement pas là où Niels le pensait. Et puis même s'il se trompait sur ce qu'elle entendait ou en ressentait, pouvait-elle y changer grands choses? Louisette recula d'un nouveau pas, mettant de la distance avec froideur entre eux. Froideur, cela ne lui ressemblait pas, mais elle tenait à montrer qu'elle pouvait apprendre, même de lui. Alors, un sourire glissa sur ses lèvres enfantines et sans plus laisser la moindre faiblesse transparaitre, elle se tourna.

8Pardonnez mon comportement enfantin. Je ne vous incommoderai plus de ma présence.

La prononciation parfaite de cette phrase longuement répétée, trancha la discussion. Louisette s'étonnait de pouvoir être aussi peu agréable, aussi monstrueuse même. Que pouvait-elle faire de plus? Il lui avait fait savoir qu'il n'avait pas envie de supporter plus longtemps sa présence.

869

@Neko-chan
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • gods & monsters. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • gods & monsters.   PV • gods & monsters. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • gods & monsters.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 26 (2016-2017)-
Sauter vers: