Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -60%
Red Dead Redemption 2 – PS4 ou Xbox One
Voir le deal
15.99 €

Partagez
 

 It's a very small world after all [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 467
Âge : 26 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Emilia Clarke


It's a very small world after all [PV] Empty
Ξ Sujet: It's a very small world after all [PV]   It's a very small world after all [PV] EmptyDim 25 Juil - 16:03

It’s very small world after all
Romilly + Candys
There is just one moon, and one golden sun
And a smile means friendship to ev'ryone
Though the mountains divide, and the oceans are wide
It's a small world after all
« Romy ? Tu as un appel sur la 2 ! C’est ta mère ! » Romilly leva les yeux au ciel mais attrapa son téléphone moldu professionnel – ils en avaient tous un car certains prestataires étaient obligatoirement non magiques dans leur domaine – et tapa sur la touche correspondante pour entendre la voix de l’auteure de ses jours. Ça faisait des semaines, voire des mois, que ses parents la bassinaient pour qu’elle leur présente Haven et qu’elle leur répétait inlassablement d’une voix monocorde que sa relation avec le professeur de vol n’était pas assez sérieuse pour qu’elle le leur présente. Ne lui demandez pas ce qui définissait une relation sérieuse, elle n’en savait rien, et la réalité c’est qu’elle voulait échapper à la mortification d’une rencontre entre ses parents et Haven. « Allo ? Maman ? Oui, c’est moi… évidemment que c’est moi… c’est mon bureau je te rappelle... » Elle soupira tout en écoutant ce que lui racontait sa mère d’un air distrait tandis qu’elle lisait en même temps un rapport que venait de lui poser Candys sur son bureau. Elle s’interrompit quand elle sentit que sa mère était en train de partir en roue libre et que si elle la laissait faire, elle allait bientôt planifier son mariage avec un homme que ladite mère n’avait jamais rencontré donc. « Maman… Maman ! Calme-toi un peu ! Et pourquoi est-ce que tu n’enquiquines pas ton fils plutôt ? Lui ça fait des années qu’il est avec Joy ! Je ne comprends pas pourquoi ce n’est pas lui que tu harcèles plutôt que moi... » Elle se tue à lui dire mais ça n’imprime pas! Son ton était devenu un peu plaintif, comme souvent quand elle s’adressait à ses parents, seules personnes (outre Roy) avec qui elle se permettait de sortir de sa carapace de contrôle. La réponse stridente de sa mère lui fit fixer le téléphone d’un air mauvais : est-ce que se serait vraiment grave qu’elle lui raccroche au nez ? Probablement… De guerre lasse, elle soupira : « Tu as gagné, si j’arrive à amener le sujet de façon naturelle ce qui n’arrivera pas, je demanderai à Haven si un déjeuner chez vous l’intéresse. » Elle éloigna le combiné de son oreille quand sa mère hurla dedans de joie. « Bon, maman, je suis désolée mais j’ai du travail. Oui. Oui. Je te rappelle ce soir. Non… mais oui je vais déjeuner… oui maman. Allez, je raccroche hein ? Bisous, oui… Bisous maman. » Elle reposa le téléphone sur son socle d’un geste un peu vif, manquant de peu de tout faire tomber de son bureau au passage.

Secouant ses cheveux bruns qui étaient lâches sur ses épaules, son regard clair se posa sur sa stagiaire qui occupait un coin de la pièce. La porte était ouverte sur un office commun à tous les assistants et Romy lança au sien qui écoutait tout ce qui se disait de toute façon : « Marius, je te rappelle que je te paye pour filtrer les appels ! La prochaine fois ne me passe pas ma mère ! » Son assistant rit et ce d’autant plus fort quand, prise d’agacement, elle alla vers la porte pour la claquer de façon à ne plus l’entendre se moquer d’elle. Ils s’étaient tous ligués contre elle pour la faire devenir chèvre ou quoi ? « Ne répète surtout pas à ton oncle ce qui vient de se passer ! Il connaît déjà Roy et Rosalie, c’est bien assez pour qu’il se soit fait une idée de ma famille de fou ! » Cela dit, elle parlait là à une Montgomery, et si Romy en croyait ses souvenirs de Line, ils n’avaient rien à envier aux Bradley ils gagnaient par le nombre. Dans des moments comme celui-ci, elle se demandait si c’était une bonne chose d’avoir pris comme stagiaire la petite cousine slash presque nièce d’Haven avec elle. Candys travaillait bien, mais ce genre de moments gênants arriveraient forcément, ne serait-ce que parce que sa mère allait sûrement revenir à la charge quand elle verrait qu’aucun déjeuner ne prenait forme à l’horizon.
(c) princessecapricieuse



Voler en éclat. Sourire.
“The hardest thing in this world is to live in it.” (⚡) Jumelle fusionelle


Dernière édition par Romilly Bradley le Mer 18 Aoû - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Candys Montgomery
Candys Montgomery
Indépendant

Parchemins : 2122
Âge : 18 ans [22.05.1998]
Actuellement : Assistante de Romilly Bradley


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Zoe Sugg & Ester Exposito


It's a very small world after all [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: It's a very small world after all [PV]   It's a very small world after all [PV] EmptyMer 28 Juil - 15:08

Candys & Romilly.
It's a world of laughter. A world of tears. It's a world of hopes and a world of fears. There's so much that we share. That it's time we're aware. It's a small world after all. It's a small, small world.
Avec la fin de l’année scolaire, son envie d’entrer directement dans le monde du travail et de maintenir son couple, Candys avait eu un été bien rempli. Elle avait vu Derek, ils étaient partis aux Etats-Unis, comme toujours, pour voir la mère de ce dernier et une fois de retour au manoir Montgomery, les choses sérieuses avaient commencées. Comme elle avait décidé de rester là encore un petit moment, vu que Derek était en colocation avec Julian et qu’elle ne se voyait pas du tout vivre avec son petit ami avant quelques temps, rester chez ses parents s’était révéler être une option tout à fait correcte, surtout que Noé était lui aussi toujours là. En plus, il fallait avouer que retrouver sa famille tous les jours après sept ans d’internat, ça avait quelque chose de tout particulier pour la jeune femme. Elle se réveillait le matin, embrassait ses parents et son frère au détour d’un petit déjeuner puis filait au travail. Le soir, quand elle rentrait, elle les retrouvaient pour le repas -quand elle ne sortait pas avec Derek ou Erin et Temperance- et elle devait bien l’admettre, elle aimait ça.

Au travail, elle était tout ce qu’il y avait de plus déterminée et de plus professionnelle. Décrocher un stage dans une société d’événementiel sorcier était du pain béni pour elle, et elle n’avait qu’une hâte, pouvoir gérer elle-même, toute seule comme une grande, des événements pour les albums d’Erin à venir. Certes, la mère de cette dernière gérait tous ces aspects là également, en plus de la carrière générale de sa fille, mais la blonde ne serait sûrement pas contre une connaissance pour retenir un peu les envies de sa génitrice, non ? Et puis de toute façon, Candys ne lui laisserait pas le choix.

Comme elle était sociale et avenante, Candys n’avait pas eu de mal à s’intégrer à l’équipe d’assistants présents. Marius, l’assistant de Romilly, était d’ailleurs celui qui lui donnait le plus d’informations sur quoi faire et ne pas faire en présence de leur chef. « Dis, j’ai un dossier pour Romilly, je peux y aller ? » Le jeune homme hocha la tête, en précisant qu’elle n’avait qu’un petit coup de fils en cours et qu’il n’y avait aucun souci pour qu’elle entre dans le bureau malgré tout. Prenant les instructions de Marius telles qu’elles étaient, Candys passa la porte de sa cheffe, et la trouva en grande conversation avec… sa mère ? Elle posa le dossier sur le bureau, et Romilly s’en empara, toujours au téléphone. Candys attendit patiemment que le combiné soit reposé, écoutant sans vraiment le vouloir la discussion de sa supérieure avec sa mère, réprimant un sourire quant au sujet de ladite discussion.

Candys savait tout à fait que Romilly sortait -ou en tout cas fréquentait- son oncle Haven. C’était d’ailleurs ce dernier qui avait parlé à Candys de l’entreprise de Romilly, c’était grâce à lui qu’elle avait trouvé quelque chose à faire alors qu’elle était complètement perdue par rapport à son avenir professionnel. Quand Romilly reposa finalement son téléphone, elle râla après Marius, qui n’en n’avait visiblement pas grand chose à faire. « Ce n’est pas vraiment à moi de l’inviter pour un déjeuner. » C’était peut-être un peu dur comme réponse, mais c’était vrai. Haven venait déjeuner chez eux de temps à autre, cela n’avait rien de bien nouveau. « Je ne demanderais pourquoi tu ne veux pas qu’il rencontre tes parents, mais il présente bien… Ce n’est pas un fou furieux. » Alors oui, il avait plusieurs années de plus que Romilly, mais il y avait sûrement pire non ? Cependant, Candys savait qu’elle se permettait peut-être un peu trop de donner son avis. Après tout, elle n’était toujours que la stagiaire et si Romilly voulait se débarrasser d’elle, elle pouvait le faire à sa guise.
acidbrain


scones & s'mores. • it often seems to me we spend our lives talking foolish and running blind. and we forget how to enjoy the simple things like walking through London in the spring.
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Romilly Bradley
Romilly Bradley
Indépendant

Parchemins : 467
Âge : 26 ans (6 juin 1990)
Actuellement : Organisatrice dans l'événementiel sorcier.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Emilia Clarke


It's a very small world after all [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: It's a very small world after all [PV]   It's a very small world after all [PV] EmptyMer 18 Aoû - 10:18

Romilly + Candys
« Oh mais, l’inviter à déjeuner n’est pas un problème, l’inviter chez mes parents en revanche... » Notons que ce n’était pas tout à fait exact, en réalité il pouvait être un peu difficile de faire coïncider son emploi du temps… avec, et bien, tout simplement avec tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à une vie privée. C’était en partie ce qui avait fait capoter sa relation avec Alek. En partie seulement, parce qu’elle était tout à fait consciente qu’elle ne pouvait pas passer sa vie à travailler et vivre une relation épanouissante. « Dire qu’on ne pose pas la question, ça revient à la poser Candys. » Est-ce que tous ses employés avaient décidé de lui manquer de respect aujourd’hui ? Elle croisa les bras sous sa poitrine, se balançant sur son fauteuil de bureau inclinable dans une attitude plus détendue qu’à son ordinaire. Cette conversation avec sa mère l’avait épuisée, elle avait besoin de quelques minutes de relâchement. Foutu Marius qui s’amusait sur dos !

Elle regarda le plafond quelques secondes avant de poursuivre : « Et ce n’est pas Haven qui n’est pas présentable, ce sont mes parents. Depuis que j’ai atteint la vingtaine, ma mère n’a qu’une obsession, que je lui fasse un tas de petits enfants. Pourquoi est-ce qu’elle ne demande pas plutôt à mon frère ? Aucune idée. Sûrement parce que Roy a toujours été considéré comme un peu… immature. » Réputation pas forcément imméritée, son frère jumeau ayant une personnalité libre et peu portée sur les projets d’avenir. Romilly n’était pas très bonne non plus pour ce qui était de se projeter, mais elle supposait que n’importe qui les connaissant son frère et elle l’imaginait mieux avec des enfants que lui. Encore que stabilité et maturité ne rimaient pas forcément avec instincts maternels : si le point de référence était sa propre mère, Romy pouvait affirmer qu’elle n’avait pas les qualités nécessaires !

« Je ne suis pas sûre que Haven soit prêt pour ça. Ça demande un peu de préparation psychologique… et puis un solide estomac aussi. Quand les Bradley font à manger, c’est pour un régiment. » Elle savait de quoi elle parlait, elle refilait ses assiettes à son frère et à sa cousine depuis la plus tendre enfance parce que ses parents la servait dix fois trop par rapport à ce que son tempérament nerveux la poussait à manger. Non, vraiment, quelque soit la manière dont elle retournait la question… Haven ne cadrait pas très bien dans le décor d’un repas de famille du dimanche chez ses parents.

« Bref… où en étions-nous avant cette interruption ? Le mariage Liechtenstein ? » Romilly ouvrit le dossier sur la table, c’était celui qui la préoccupait le plus dans les événements de l’année à venir. Bien entendu, que ce soit le mariage de deux de ses anciens camarades de maison – au bout de tant d’années, on pouvait même dire qu’ils étaient amis – participait à l’intérêt qu’elle portait à la préparation de cette fête, mais ce n’était pas l’unique raison. Lucy l’avait choisie parce qu’elle la connaissait personnellement, or cela augmentait le prestige de l’entreprise dans laquelle Romilly et Candys travaillaient que de s’occuper d’un mariage royal. Ce n’était pas comme s’il restait beaucoup de têtes couronnées en Europe de nos jours… ce mariage serait donc la vitrine de leur société, Romilly et son équipe – dont Candys et Marius – devaient assurer pour faire de ce jour la cérémonie mondaine de l’année ! « Lucy voudrait des lys blancs dans la composition des bouquets de centre de table, tu l’as d’écrit quelque part dans tes notes ? » La brune était repassée en mode travail : c’était tellement plus facile à gérer pour elle que de parler de son semblant de vie sentimentale avec l’oncle de sa stagiaire !
(c) princessecapricieuse



Voler en éclat. Sourire.
“The hardest thing in this world is to live in it.” (⚡) Jumelle fusionelle
Revenir en haut Aller en bas

Candys Montgomery
Candys Montgomery
Indépendant

Parchemins : 2122
Âge : 18 ans [22.05.1998]
Actuellement : Assistante de Romilly Bradley


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Zoe Sugg & Ester Exposito


It's a very small world after all [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: It's a very small world after all [PV]   It's a very small world after all [PV] EmptyMar 14 Sep - 13:25

Candys savait qu’elle se mêlait un peu de ce qui ne la regardait pas. Mais en même temps, Romilly sortait avec son oncle slash cousin, donc bon, avait-elle vraiment le choix ? Pas vraiment ! Et puis, il valait mieux pour elle que leur relation se passe bien, même si elle voyait mal l’ancien Gryffondor faire une scène juste pour un repas… Elle esquissa un sourire tout à fait innocent -ou presque- à la brune, avant de s’installer sur la chaise en face d’elle, alors que Romilly elle, se détendait légèrement dans son fauteuil.

La blonde fronça les sourcils à la remarque de sa patronne concernant sa famille. Si ses parents n’étaient pas présentables, juste parce que sa mère voulait des petits enfants, Candys ne trouvait que c’était la fin du monde. Alors certes, elle avait eu cette peur panique de tomber enceinte juste à la sortie de l’école -et en soit, elle avait toujours cette appréhension dans un coin de sa tête, quand bien même elle en avait discuté avec Derek et qu’ils étaient sur la même longueur d’ondes : pas d’enfants avant un petit moment- mais ne suffisait-il pas de rabattre son clapet à sa mère pour qu’elle arrête ? Peut-être était-ce un poil violent, certes, mais si Romilly se faisait ainsi bouffer par sa propre mère, c’était un peu dommage quand même. « On est pas mieux de notre côté, tu sais… Je suis sûre qu’il ne s’en formalisera pas… Et au pire, tu peux leur coller les enfants de sa sœur dans les pattes, ça fera peut-être illusion un temps, non? » C’était un gros pari, et sûrement que ça n’aurait pas du tout l’effet escompté, mais ça valait le coup d’essayer non ? « Ou alors, vous leur confiez Fire. C’est comme un enfant pour mon oncle, et elle est trop adorable, il faut l’avouer… » Et contrairement à un enfant, elle ne salissait pas tout, ne criait pas tout le temps… Non, vraiment, cette option lui paraissait parfaite !

Candys esquissa un léger sourire alors que sa patronne se cherchait des excuses. En réalité, elle ne lui devait rien, elle aurait donc pu lui dire que cela ne la regardait pas que la petite blonde serait passée à autre chose sans sourciller. Mais comme Romilly semblait vouloir parler de toute cette histoire malgré tout, Candys l’écouta rouspéter après sa mère et ses repas gargantuesques. « Romilly… Famille Montgomery ici… Je pense qu’on bat tout le Royaume-Uni à plate couture… » Après tout, la famille de son père était immense. Il y avait de nombreuses branches, et lui avait de nombreux frères et sœurs. Quant à sa mère, elle avait pléthore de cousins, dont Haven… Alors franchement, ce n’était clairement pas un banquet pour une réunion de famille qui allait le mettre à mal ! Il avait de l’expérience dans ce domaine, parole de Montgomery !

Cependant, Candys n’avait pas non plus envie d’entrer dans une guerre ouverte avec sa patronne. Le fait qu’elle sortait avec son oncle slash cousin ne devait, techniquement, pas interférer dans son travail, aussi, elle acceptable changement de conversation, son planner bien rempli calé sur ses genoux près à être ouvert. Travailler sur le mariage du roi du Liechtenstein et ancien Serpentard Nicolas -de Liechtenstein donc- et Lucy de Guise, ancienne Serpentard également, était quelque chose dont elle n’aurait jamais pu rêver. Enfin, si, elle en avait rêvé, d’un mariage princier, mais de là à faire partie de l’organisation ? C’était carrément autre chose ! « Oui, dans la partie décoration, en page 4. Elle a aussi mentionné des lys jaunes, qui sont les fleurs emblématiques du Liechtenstein. Mais je me demandais s’il valait mieux un jaune clair, presque pastel, ou un jaune canari… » Fronçant les sourcils, Candys tapota son stylo sur son planner, désormais ouvert à la page fleurs, où sa question était surlignée en rose, pour qu’elle n’oublie pas de la poser. « Le jaune canari donnerait plus de pep’s au bouquet, c’est sûr, mais ça risque de jurer un peu avec le reste non ? Et en même temps, si on prend du clair, il risque de passer pour un blanc sale… » Et clairement, Candys n’avait pas envie de se tromper de jaune, pour ne pas planter complètement la décoration. Et parfois, mieux valait demander que se tromper, pas vrai ?
acidbrain


scones & s'mores. • it often seems to me we spend our lives talking foolish and running blind. and we forget how to enjoy the simple things like walking through London in the spring.
Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





It's a very small world after all [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: It's a very small world after all [PV]   It's a very small world after all [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a very small world after all [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: La ville-
Sauter vers: