Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -12%
Carte cadeau Cdiscount : payez 220€ et recevez ...
Voir le deal
220 €

Partagez
 

 Sous un autre jour {Feat Esther}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 393
Âge : 26 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 27
FACECLAIM: Hale Appelman


Sous un autre jour {Feat Esther} Empty
Ξ Sujet: Sous un autre jour {Feat Esther}   Sous un autre jour {Feat Esther} EmptyDim 8 Aoû - 13:25



Sous un autre jourEsther Foster & Edward Murphy Le lendemain de la parution du journal, Edward n’était pas calmé. Sa lettre, il n'en avait plus rien a faire. Que Rita la brûle, elle verra au moins ce que veut dire prendre feu, sans qu’il ait besoin de se mettre dans les mauvaises grâce du ministère. Qu’elle la publie ? ça serait très bien aussi. Il n’avait rien à cacher. Mais doutait que cette teigne en ait le cran. Derrière le comptoir, Oscar lui prend un couteau des mains en lui souriant.

-Tu sais quoi, je gère ici, passe en service. Au moins ton professionnalisme freinera ton envie de meurtre.
-Tu sais ou tu peux te le foutre mon professionnalisme ? Qu’aucun ait l’envie soudaine de me foutre en rogne Oscar. Et puis tiens, garde-moi ça, on sait jamais. Un stupéfix est si vite arrivé…

Il donne sa baguette à son meilleur ami et fait donc le service. Étrangement tout se passe plutôt bien. Edward n’essaie de tuer personne et malgré la parution au journal il y avait toujours ses fidèles clients depuis l’ouverture. Qui ne lui reproche pas sa mauvaise humeur. C’est une chance pour eux et lui, ça le force à rester professionnel. Le problème de ce filtre c’est qu’il tombe à la moindre occasion où dès qu’il est seul.

Son filtre se fissure en début d’après midi lorsque un client non régulier se permet de faire une remarque du style “c’est donc ici l’hibou machin ?” Edward s’approche le regard mauvais. C’était un mec de sa promotion, qu’il n’avait jamais aimé.

-J'aurai peut-être dû l’appeler la Chambre des secrets : l’antre du basilic, pour ne pas voir ton sale bec de vautour. Avec un serpent géant qui siffle en fourchelang.. Retourne sur ton perchoir sinon tu serviras de plat à tes frères les charognards.

Cet ancien Serdaigle avait une place particulière dans la haine d’Edward. Il s’amusait à salir sa réputation, et le côté sang pur de sa famille était sorti, alors qu’il n’avait rien d’un sang pur. S’il a toujours eu l’insulte facile, là il avait frôlé l’expulsion. Sale Sang de bourbe était sorti au milieu de bien d’autres. Le serpentard lui avait proposé un voyage en aller simple dans la chambre des secrets avec le cadavre du serpent tuant d’un regard. Ça n’avait pas plus aux professeurs ayant tous vécu cette période.

-Tu n’as qu’à aller voir Poudlard si tu as besoin de réconfort.

L’homme se barre et Edward croise le regard d’Oscar. Un regard qu’il voit rarement voire jamais. Il hausse les épaules en signe de désinvolture, et reprend son travail. Jamais il ne l’aurait appelé comme ça. Cette idée avait germé simplement à cause des souvenirs avec l’autre.

Ils auraient dû ne pas travailler toute la journée, mais entre Edward et ce besoin de s’occuper pour ne pas vandaliser la gazette, et Oscar qui décide de le surveiller, Mary est surprise de les trouver ici tous les deux. Elle les regarde incrédule.

-Coucou Pretty Snake. C’est déjà ton heure ?
-Qu'est- ce que tu fais là ?
-Tu as perdu ton cerveau en route pretty snake ? D’après toi qu’est-ce que je fais ?
-Tu devrais être chez toi.
-J'avais envie d’une soirée boulot entre nous comme avant. Et puis..

La porte s’ouvre laissant entrer Esther. Edward fronce les sourcils. Il ne manquait plus qu’elle pour être au complet.  Faisant genre de ne pas l’avoir vu, Edward fuit. Oscar reste avec elle et il fait tout pour ne pas chercher à écouter leurs conversations. Pourquoi ? Pourquoi cette connerie l’affecte à ce point ? C’est qu’une fille de sang pur, ami avec son pote et..

-Esther…

Il manque de renverser le plateau qu’il s’apprête à servir, sur elle. Fuyant le contact visuel, il se demande pourquoi il reste planté là.

-Je ne t'avais pas vu.

C’était la vérité. Il cherchait tellement à l'ignorer qu’il avait arrêté de la voir. Il avait manqué de lui rentrer dedans alors qu’elle suivait Oscar.

-Qu'est-ce que tu fais là ?
-Edward. S’il te plaît.
-Oh. Navré de te le dire comme ça, mais tu devrais éviter de venir. Il semblerait qu’on soit surveillé.

Et comme si ça suffisait comme explication, Edward passe à côté d'elle et file donner la commande comme si c'était une échappatoire. Il lance un regard en arrière et soupire. Il commence quand même pas à la considérer comme une amie quand même ? Pourtant, ça serait l'explication la plus logique a ses réactions sorties d'un Edward du lycée aux envies froides de blesser les gens autour de lui et pourtant si drainée au fond de lui lorsqu’il est devant elle.


:copyright:️ Justayne



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Sous un autre jour {Feat Esther} Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 390
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 25
FACECLAIM: Emily Rudd


Sous un autre jour {Feat Esther} Empty
Ξ Sujet: Re: Sous un autre jour {Feat Esther}   Sous un autre jour {Feat Esther} EmptyJeu 19 Aoû - 11:16


Sous un autre jourEsther & Edward Depuis qu'Esther avait son appartement, elle n'était plus vraiment passée par le Hibou, peut-être était elle venue chercher Oscar une fois pour déjeuner, mais c'était à peu près tout. Elle continuait à voir Oscar, évidemment, il était venu promener Aube avec elle au parc de Battersea, par exemple, ou venait lui donner un coup de main quand elle devait gérer un truc trop moldu, même pour elle. Le plus grand contact qu'elle avait avec Mary était principalement par SMS, car entre le boulot, Aube et ses activités personnelles, elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de prévoir quelque chose. Esther avait peut-être également profité d'une ou deux distractions de la part de Sean pour travailler sans relâche pendant plus d'une semaine. Que veux-tu? Je suis dans une spirale créative, Sean. De la même façon, elle n'avait plus vu Edward depuis qu'elle avait quitté sa chambre à l'auberge. Contrairement au duo de blonds, il n'avait pas de téléphone, et Esther ne se voyait pas écrire toute une lettre, ou plutôt, même si elle l'avait voulu, elle n'aurait sans doute pas su quoi écrire. Il y avait bien toujours l'une de ses notes dans l'auberge, mais jusqu'ici, elle n'avait pas servi.

Sean avait fini par pincer son manège à jour cela dit, et il lui avait filé sa journée ainsi que le lendemain de libre avant de la chasser à coup de regards qui se voulaient sévères, mais qui la faisaient surtout beaucoup rire. Elle avait hésité à lui répondre qu'en général, un sous-directeur voulait que ses employés travaillent plus, et non pas moins, mais y avait renoncé, persuadée qu'il prendrait ça comme un défi. Et ainsi, elle s'était retrouvé chez elle, un lundi midi, avec absolument rien à faire du reste de la journée, si ce n'est attraper son énorme boule de poils roux et lui donner toute l'attention que la renarde aurait possiblement pu vouloir. C'est quelques heures plus tard, a la seconde ou elle pris un livre en main, qu'elle reçu un message de Mary. -Es'... Tu pourrais passer à l'auberge pendant mon service aujourd'hui? -Bonjour Mare', tout va bien? Ta façon d'écrire est différente de d'habitude. -Oui oui, j'aimerais juste te parler d'une chose. Je commence dans une heure, tu peux passer? -Bien sûr, à tout à l'heure. Reposant le livre et le téléphone d'un même mouvement, avant de passer par la salle de bain pour attraper un élastique et quitter l'appartement. Pour avoir fait le chemin une ou deux fois, la rousse savait que marcher la distance entre son appartement et le chemin de traverse lui prendrais à peine plus d'une heure. Peut-être qu'Oscar avait raison finalement, la rousse avait la bougeotte.

En entrant dans l'auberge, la rousse cherche la blonde du regard avant de se faire intercepter par Oscar. Le saluant, elle avance vers Mary, le blond sur ses talons. -"Tu voulais me voir?" -"Oui, mais je pensais qu'on serait seules." -"Tu prévois un sale coup?" -"Quoi? Non, je..." -"Je plaisante." La blonde lui revoit un sourire, mais le cœur n'y est pas. D'un regard de Mary à Oscar, la rousse sait que quelque chose cloche. Oscar lui propose de s'asseoir, et elle accepte, mais en marchant vers la table, elle se fait heurter par un plateau. Prise de court, elle se retrouve née a né avec Edward, et dans un geste qui lui est habituel, elle penche la tête. Lui aussi a l'air étrange, et si elle n'arrive pas à mettre le doigt sur le problème, elle remarque définitivement qu'il refuse de la regarder en face. Quelque part entre le plateau et l'instant présent, elle lui a répondu de la même façon, par son prénom, même si son ton est probablement plus questionnant que celui du brun. Il laisse entendre qu'il ne l'avait pas vu, et elle lui répond de façon neutre, bien trop occupée a tenter de comprendre ce qui se passe dans l'endroit. -"Visiblement."

Elle avait ouvert la bouche pour lui dire que Mary voulait la voir, mais Oscar prit la parole, puis le brun continua, comme s'il n'avait pas entendu et aussi soudainement qu'il était apparu devant elle, il s'esquiva, la laissant avec beaucoup de questions. Oscar la pria de s'asseoir, et lui laissa le temps de ranger un peu tout ce qui venait de se produire dans un coin de sa tête. Après peut-être une minute ou deux de silence, elle s'adressa aux deux blonds. -"D'accord, vous pouvez m'expliquer ce qui est en train de se produire?" -"Tu a lu le journal?" -"Ne pose pas de questions stupide, Oscar, tu sais bien que non." Il leva l'index et quitta la table. Esther lança un regard interrogateur à Mary, mais celle-ci répondit simplement par un sourire qui se voulait sans doute rassurant. Effet raté cela dit, Esther ne se sentait en rien rassurée, par contre, elle commençait à se sentir agacée.

Oscar revint, un exemplaire de la gazette du sorcier tendu vers elle et elle roula des yeux avant de fixer son regard dans celui de son ami. -"Vraiment?" -"Section people." -"Tu te fout de moi?" Il se contenta de poser le journal comme réponse avant de se rasseoir et la rousse se mit à lire avec un enthousiasme tout à fait inexistant. Les potins étaient sans aucun doute la chose qui intéressait le monde au monde la rousse, et à peine arrivée à Lucy, elle commençait déjà à se frotter la tempe pour tempérer son agacement. Venant à bout d'un paragraphe qui parlait de Lucy de Guise et de l'ami de Sean, elle tomba sur un morceau qui parlait... D'elle, et du brun au comportement qui commençait à s'éclairer. Arrêtant tout mouvement, ses yeux scannaient le morceau en questions plusieurs fois. Elle avait d'un coup beaucoup de réponses qu'elle n'aurait pas voulu avoir, et encore plus de pensées qui se bousculait dans sa tête. Avec un soupir assez lourd, elle poussa la gazette loin d'elle avant de poser les bras sur la table et de laisser sa tête tomber sur ses bras. -"Es'?" -"Marre."
:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Sous un autre jour {Feat Esther} Poudla10


Dernière édition par Esther Foster le Dim 22 Aoû - 10:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 393
Âge : 26 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 27
FACECLAIM: Hale Appelman


Sous un autre jour {Feat Esther} Empty
Ξ Sujet: Re: Sous un autre jour {Feat Esther}   Sous un autre jour {Feat Esther} EmptyDim 22 Aoû - 10:07



Sous un autre jourEsther Foster & Edward Murphy Edward était plus troublé par le fait de ressentir de la culpabilité, que par le journal lui-même. Il ignore à quel moment il a développé assez de sympathie pour Esther, mais les fait son là. Il refuse tout simplement l'idée de rendre la vie de cette fille plus compliquée avec sa présence. Rita a été claire. Elle surveille. Cette idée le répugne, il a toujours fait en sorte d'être loin des projecteurs. A Poudlard, soit il se cachait derrière Jade, soit derrière Oscar. Ses conneries étaient toujours masquées, et d'ailleurs, sa potion rester volontairement dans le dortoir des 7ème années n'était même pas nominatif. Il avait seulement signé sous un pseudo Random. Qu'on se le dise. Edward à toujours eu une part de lâcheté lorsque ses sentiments prenaient le dessus. C'est exactement la même chose qui se passe avec Esther. Il fuit. Pourtant, une part de lui, aimerait sincèrement que la jeune femme s'en foute assez pour continuer à venir. S'il n'avait jamais été pour son intégration à son trio, il ne pouvait pas nier une certaine évidence. Oscar adore la rousse, Mary est devenue folle et apprécie un peu trop Esther, et lui... Lui de son côté, il ne comprend sincèrement pas ce qu'il ressent.

-Voilà votre commande.
-Vous allez bien, Edward  ?
-Bien évidemment, pourquoi ?
-Ce n'est pas ma commande, nous n'avons encore rien choisi.
-Oh. Navré. Je ne me suis trompé. Je pense que rester toute la journée n'était pas une bonne idée. Je reviens après.
-Pas de soucis. Je comprends.

C'était un de ses clients réguliers. Il était peut-être venu directement vers lui, car perdu dans ses pensées, il s'est approché d'un visage connu. Il soupire, et apporte la commande à la bonne table, et s'excusant du retard. Il lance un regard aux autres et grogne dans sa barbe. Il s'approche donc une nouvelle fois sans un regard à Esther.

-Mary. J'espère que ce n'est pas comme ça que tu occupes ton temps pendant tes heures de services.
-Non, mais..
-Alors je te pris, montre-moi donc comment tu fais. Car si aucun de vous n'a remarqué, il y a du monde. On a pas le temps pour ce torchon.

Il fixe le journal et grimace quand il comprend qu'Oscar l'a montré à Esther. Il aurait préféré la protéger de cette merde, mais peut-être que c'était mieux comme ça après tout. Il lève les yeux, et tombe sur la jeune femme, la tête dans ses bras. Son poing se serre au même moment que ses dents et il secoue la tête.

-Edward, essaie de comprendre.
-Ce que je comprends c'est que des clients attendent qu'on les serve, Pierce. Et que je croyais avoir jeté cette connerie.
-Edward, mon groupe va arriver, on sera plus nombreux.
-Et donc ? Vous avez jeté votre professionnalisme à la poubelle ? Regardez autour vous deux secondes.
-Edward... Il y a trois tables qui n'ont pas leur commande.
-Ce sont trois de trop. Qu'Oscar reste avec... Esther s'il le souhaite, mais Mary, tu as une raison ?
-Elle attendra un peu ma raison.


Le prénom de la plus jeune avait été prononcé avec une voix légèrement faible et perturbée. Il s'en veut de l'ignorer ainsi. Il ne lui a même pas dit bonjour. Il avait été impoli et l'avait plutôt invité à partir au lieu de la saluer. Il souffle par le nez. S'il voit sa tête de vipère; il n'est pas certain de ne pas lui casser ses lunettes. Et le nez. "Skeeter... Reste bien cachée surtout. Pour mon propre bien..."

Laissant une fois de plus les deux amis, Il prend Mary avec lui pour servir les derniers clients. Les collègues de la Serpentard arrivent, et Edward les darde avec un regard noir.

-C'est à cette heure qu'on arrive ?
-Navré Monsieur Murphy, on...
-Il n'y a pas de "on" qui tiennent. Mary aurait été seule pendant plus d'un quart d'heure.


Ils baissent la tête et Edward soupire. Les invitant à se mettre au travail, et fronce les yeux quand son amie le prend par la main pour le tirer vers Esther et Oscar. Le forçant à s'asseoir à côtés d'Oscar. Il ouvre la bouche pour dire un truc cinglant, mais un coup de coude de la part du blond le faire la refermer.


-Quoi encore ? Pourquoi je suis ici ?
-Edward, on sait que...
-Vous ne savez rien. Cette sale sorcière me fait passer pour un coureur de jupe, et rabaisse Esther aux yeux de tous les sorciers !

Il avait parlé d'un ton froid et sec, mais sans éclat de voix. Il lance un regard à Esther, et comprend qu'il va peut-être trop loin pour une simple rumeur.

-Esther, je suis vraiment désolé pour ça. Je ne comprends pas. Et ça me fout en rogne qu'on puisse ainsi manquer de respect à quelqu'un comme toi, surtout de cette manière lâche.


C'était la première remarque polie qu'il avait pour ses amis. Il ferme les yeux et se mord la langue. Pourquoi diantre ça le touche autant ?
:copyright:️ Justayne



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Sous un autre jour {Feat Esther} Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 390
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 25
FACECLAIM: Emily Rudd


Sous un autre jour {Feat Esther} Empty
Ξ Sujet: Re: Sous un autre jour {Feat Esther}   Sous un autre jour {Feat Esther} EmptyDim 22 Aoû - 13:34


Sous un autre jourEsther & Edward C'était franchement fatiguant, de devoir lire ce genre d'élucubrations idiotes. Autrement plus idiote était le fait qu'ils étaient sur sa personne. À peine sortie de Poudlard, la rousse s'attendait, sans doute de façon trop idéaliste, a ce que, pour une fois, on lui foute la paix. Elle ne savait pas pourquoi certaines personnes s'intéressaient à sa vie sentimentale, mais Eve, comme à son habitude, avait des idées sur la question. La blonde supputa que c'était possible que sa réputation fût trop propre, quand il s'agissait "de garçons". Le fait que l'intéressée n'y avait jamais ne serait-ce que songé, n'était qu'une confirmation. Esther, elle aurait simplement supposé que les gens devaient franchement s'ennuyer, supposition qui, aujourd'hui, n'avait plus vraiment lieu d'être.

Elle avait peut-être passé deux ou trois minutes, la tête dans ses bras, sous le regard inquiet du duo de blonds. Mary, bien sûr, n'avait jamais vu Esther comme ça, mais Oscar était partagé entre son inquiétude et ce qu'il s'avait de la fille qu'il considérait comme sa sœur. Dès que Mary ouvrait la bouche pour poser des questions à la rousse, Oscar la stoppais directement. Tant qu'elle n'avait pas repris contenance, chercher des réponses ne servait à rien. Cela dit, Esther est légèrement sortie de ses pensées quand la blonde bataille contre Edward. Soupirant, elle lève la tête et pose son regard sur Mary. -"Il a raison. Tu devrais t'y mettre, on pourra toujours parler pendant ta pause." -"Mais Esther, tu..." -"Ne t'en fais pas, j'ai connu pire." -"Es', il faut vraiment que tu travailles sur ta façon de rassurer les gens, tu sais?" Un vague sourire en coin la prend a la remarque d'Oscar avant qu'elle ne repose sa tête sur la table. Jamais elle n'en avait douté, mais le blond était vraiment doué pour remonter le moral. Et il avait raison, Esther n'avait jamais été quelqu'un capable de rassurer les autres. Dans l'instant, elle était surtout très fatiguée. Une déferlante de pensées qui n'avait de cesse de passer de l'une à l'autre inlassablement et a une vitesse qu'elle avait du mal à suivre l'assaillait et moins elle était dans l'instant, plus elle commençait à avoir mal au crâne.

Elle entend la blonde s'éloigner et Oscar en profite pour tenter quelque chose. -"Es'? J'aime bien les cheveux de Maël." Un pouffement d'amusement pris la rousse. Apparemment, il avait choisi de la distraire. -"Je devrais lui prêter ma chemise hawaïenne, je suis sûr que ça lui irait bien." La rousse répondit en secouant la tête. C'était une terrible idée et il le savait probablement, mais ça aidait Esther à concentrer ses pensées sur autre chose pendant quelques secondes. L'accalmie n'est que de courte durée, surtout quand les deux autres reviennent, mais au moins, ça laisse assez de repris à la demoiselle pour penser à une solution plus durable. Elle peut sentir l'agacement du brun, en même temps, il ne fait pas grand effort pour le cacher, et elle comprend. Il a été trainer dans cette situation sans aucune raison sinon leurs noms de familles. Si la rousse est assez loin de se blâmer pour une chose qu'elle ne peut contrôler, lui par contre, s'excuse envers elle.

-"Tu n'est pas responsable." La réponse est sans équivoque et lance un silence sur la table alors qu'Esther se lève. Le problème, c'est qu'il n'est suivi de rien. Un moment de blanc passe alors que la rousse tente vainement de mettre de l'ordre dans sa tête, avant d'abandonner avec un soupir. Elle sait ce qu'elle a à faire, mais elle n'arrive pas à l'expliquer logiquement. "Je reviens." -"Es', tu ne peux pas fuir..." -"Je ne fuit pas, Oscar." Fermant les yeux un instant, elle se concentre sur Edward. Elle lui doit une réponse, mais en l'état, elle n'arrive qu'à le fixer. "Je reviens. Vite. Tu me crois?" Pas capable de bien plus, malheureusement, il faudra s'en contenter. Passant la porte de l'auberge, elle se frotte les tempes et part en direction de l'apothicaire.

[...]

Ça ne doit faire que cinq, peut-être dix minutes qu'elle a quitter l'auberge, quand elle repasse la porte et retourne directement à la table d'où elle venait, posant quatre fioles sur la table en question. Oscar la regarde. -"J'ai dit que je revenais, non?" -"Les fioles?" -"Pour les maux de têtes et la clarté d'esprit, j'y arrivais pas, seule." -"Quatre?" -"J'en ai déjà pris une, ça, c'est si quelqu'un d'autres en a besoin." -"J'aurais pu aller les chercher si tu me l'avais demandé, tu sais." Elle hausse les épaules avec un demi-sourire. Maintenant, qu'elle a les idées plus claires, elle sait qu'il a raison, mais même comme ça, elle l'aurait probablement fait seule, au grand damne de toutes les personnes qui aimeraient l'aider.

-"Bon, au cas par cas, maintenant. Mare', j'apprécie ce que tu veux faire, mais tout va bien, je t'assure, alors occupe toi de ton équipe, d'accord?" -"Tu est sûre que..." Esther hoche la tête. Maintenant, qu'elle n'a plus l'impression que sa tête va imploser, elle sait quoi faire. -"Oscar, rentre et repose toi." -"Je te demande pardon? Je ne vais pas te laisser seule dans cette situation!" -"Tu est ici depuis ce midi et tu as été inquiet pour lui toute la journée, je me trompe?" -"Non mais..." -"Je comprend que tu sois inquiet, mais c'est moi qui m'inquiète quand tu passes tout ton temps à faire passer les autres avant toi. S'il te plait?" Le blond lance un regard incertain de son interlocutrice a Edward, mais cette partie ne la regarde pas. Le brun est bien en droit d'infirmer ou confirmer ses paroles, mais Esther prend une fiole qu'elle avait posée sur la table et la pose dans la main d'Oscar avec un clin d'œil. -"Sait on jamais." -"T'es adorable." -"Ouais, je sais, aller rentre."

Se tournant vers Edward, elle hésite un peu. Elle sait tout à fait comment réagir avec Oscar, et Mary est très ouverte, mais quand il s'agit d'Edward, la rousse a parfois du mal à savoir ce qu'elle peut ou ne peut pas dire. -"Ed', si cela te va, j'aimerais faire quelques pas avec toi. Y a t'il un endroit où tu te sens a l'aise? Autre qu'ici, je veux dire." La demande lui semble un peu présomptueuse, et même maladroite, mais pour une raison obscure, marcher l'aide à dire ce qu'elle pense, alors que l'idée de rester en intérieur la bloque. Autant tenter le coup, pas vrai?
:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Sous un autre jour {Feat Esther} Poudla10
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 393
Âge : 26 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 27
FACECLAIM: Hale Appelman


Sous un autre jour {Feat Esther} Empty
Ξ Sujet: Re: Sous un autre jour {Feat Esther}   Sous un autre jour {Feat Esther} EmptyDim 29 Aoû - 16:19



Sous un autre jourEsther Foster & Edward Murphy Le trop-plein d'émotions rendait Edward particulièrement irritable. Le travail étant sa seule source de contrôle, il en a besoin pour ne pas péter les plombs et faire quelques choses de regrettable. Mais voir ses amis, être juste là à discuter, le frustre légèrement. L'un a choisi de rester alors qu'il n'avait rien demandé donc son collègue avait été contacté pour qu'il prenne sa journée. Et Mary elle, venait tout juste d'arriver.

Et bien entendu, c'est pour discuter avec la seule personne qu'Edward ne voulait pas voir aujourd'hui. Après une réflexion longue, le sorcier se dit que ce n'était pas vraiment la bonne phrase. En effet, il ne voulait pas qu'elle le voit comme ça. Oscar lui parle souvent d'Esther, mais ce n'est jamais de choses intimes ou qui aurait pu l'aider à savoir comment agir. Il sait simplement qu'il faut éviter un contact sauvage sans préavis. Et les poignet semble t'il. Il lui a semblé comprendre ça pendant le séjour en Écosse.

Alors qu'il essaie de rester raisonnable pendant son rappel à l'ordre à sa meilleure amie, il ne réagit qu'à peine au fait qu'Esther soit d'accord avec lui. Il hoche la tête quand la blonde finie par venir avec lui pour servir les clients restants. Il faut dire que depuis l'arrivée d'Esther, il était barman, serveur et flic. C'était une première. Non pas qu'il rejette la faute sur la rousse, mais le timing est quand même mauvais. Bon d'accord, il voit un peu la jeune femme comme la coupable de la perte de professionnalisme de ses amis, mais il ne l'avouera a personne. Pas a lui déjà, mais pas aux autres non plus.

Les collègues de Mary arrivent enfin, et il se fait moins doux quand la Serpentard qui le supporte depuis leur première année à l'école. Ils se mettent rapidement au boulot, et le brun soupire quand il se retrouve traîner de force dans la direction des autres. Pourquoi Mary est si chiante aujourd'hui ?

Se retrouver assis de force sur la chaise à côté d'Oscar le Fait tiquer légèrement, et lorsqu'elle s'assied à son tour en fasse de lui, il lui lance un regard noir et mauvais. Ne sachant pas quoi dire, il s'excuse de toute cette affaire. Il a l'impression d'être responsable même si elle lui dit le contraire. Il hausse les épaules et fait une grimace mais ne rajoute rien. Il essaie de réfléchir de manière logique, mais la seule chose qui lui vient en tête est l'utilisation d'un sortilège impardonnable sur la personne de Rita Skeeter. Il serre le poing sous la table et se demande si quelqu'un la vue, surtout quand Esther se lève. Tout le monde la regarde mais personne ne demande d'explications. Elle prend la parole alors qu'Oscar ouvre la bouche. Elle revient. Ok. Et donc l'utilité de cette affirmation réside où ? Elle n'est pas prisonnière ici... Quoique... La réaction de son Poufsouffle le fait comprendre.

-En fait, elle est dans son droit. Il me semble qu'on ne tient personne en otage ici. Il se tait lorsqu'elle s'adresse à lui, comme si son avis à lui était très important. Je te crois.

Il n'y avait rien d'autre à dire. Il aurait pu rajouter que si elle ne revient pas, ça ne serait pas un drame. Mais elle semblait avoir besoin de silence. Elle file sans demander son reste et Edward plaque son ami sur sa chaise.

-Fais-lui confiance. Je connais cette situation. Elle va revenir. Laisse-lui prendre l'air.
-Oui, tu as raison. Tu es bien tendre d'un coup.

Edward grimace. C'est vrai. Et pas très habituel. Il soupire.

-C'est faire preuve de bon sens. Je la connais peut-être pas aussi bien que toi, mais je pense que la brider n'est pas une solution.

La discussion ne dure pas beaucoup plus longtemps, qu'Esther et de retour. Edward regarde Oscar avec un air victorieux mais reprend vite son côté frustré. Elle dépose des fioles sur la table mais Edward s'en moque un peu. Ce n'est pas le cas de son ami qui s'exprime. C'est toujours pareil. Pourquoi faut-il qu'il s'entoure de gens qui pose des questions, qui ne sont pas discrets et bien trop curieux sur des choses qui ne les regarde pas. Mais elle répond et semble aller mieux. Il laisse les 3 autres parler sans rien dire. Perdu nulle part et partout, Ed n'écoute que d'une oreille distraite. Jusqu'à ce qu'on propose a son ami de rentrer chez lui. C'était une excellente idée. Et forcément il refuse en premier lieu, avant de tourner la tête vers lui. Edward lève un sourcil.

-Elle n'est pas seule à priori. J'y suis dedans, acolyte.
-C'est bien ce qui m'inquiète.
- Et si tu te trompes, Esther. Il est là depuis ce matin. Mais je suppose qu'il ne voulait pas que tu le saches.
-Effectivement. Edward... Tu étais obligé ?
-Non. Mais je suis d'accord avec elle. Je lui donne juste une information supplémentaire pour t'empêcher de trouver une idée qui te garderait ici. Tu peux juste me rendre ma baguette maintenant ?
-Ah oui. J'avais oublié que tu me l'avais donné.

Alors qu'on lui donne une fiole, Oscar rend la baguette au serpentard. Il lance un dernier coup d'œil à ses amis avant de prendre la cheminé pour rentrer chez lui. Esther le regarde à son tour. OK, il va savoir à quelle sauce il va être mangé. Sauf qu'il ne s'attendait vraiment pas à cette demande. Pris au dépourvu, il hausse les épaules avec nonchalance. Pourquoi elle veut marcher avec lui soudainement ?

-Autre qu'ici ? La salle commune des Serpentard serait en première position... Franchement je ne sais pas. Là de suite, j'arrive pas à penser a un endroit où je me sens bien. Je ne voulais pas, mais j'aurais peut-être besoin d'une de tes fioles... Je n'ai pas spécialement dormi depuis la rédaction de ma lettre à l'autre triple buse à langue de vipère, je n'ai pas les idées très positives, tu vois. Mmh. De pas trop loin il y a la fontaine dans le jardin. On peut y être tranquille, je pense.

Et puis c'était dehors après tout. Il soupire. S'il accepte si facilement l'idée, c'est qu'il pense en avoir besoin. Il est bien trop resté ici pour son bien. Mais il vrai que la fontaine centrale l'apaise lorsqu'il en a marre de tout.

:copyright:️ Justayne



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Sous un autre jour {Feat Esther} Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Esther Foster
Esther Foster
Commerce

Parchemins : 390
Âge : 19 ans, 3 septembre 1997
Actuellement : Apprentie Styliste a MPYSewing


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 25
FACECLAIM: Emily Rudd


Sous un autre jour {Feat Esther} Empty
Ξ Sujet: Re: Sous un autre jour {Feat Esther}   Sous un autre jour {Feat Esther} EmptySam 4 Sep - 13:40


Sous un autre jourEsther & Edward La rousse soupira en entendant que le blond était là depuis le matin même. Bien sûr, elle l'avait suspecté, mais elle aurait préféré se tromper. En l'occurrence, non, il en faisait encore des caisses. -"Evidemment qu'il l'est..." C'était sorti avec le soupir et le ton exaspérée qui allait avec. Et dire que le blond prêchait qu'elle devait faire plus attention à elle, il était gonflé. Un froncement de sourcils la prit quand Oscar rendit sa baguette au brun. Une fois les idées claires, elle pouvait enfin réellement voir dans quel état était les autres. Oscar ne l'admettrait jamais, mais il semblait fatigué, et Mary était clairement inquiète, au point ou ça sautait aux yeux. Edward lui... Était vraisemblablement de mauvaise humeur, même si celle-ci semblé avoir des montées et des descentes.

Une partie de la raison pour laquelle elle avait demandé à Oscar de rentrer, outre sa santé, était qu'elle pensait simplement que le brun aurait plus de mal à l'ignorer ou à la fuir s'il était seul avec elle. En réalité, il le pourrait sûrement s'il en avait envie, mais il ne pourrait pas se servir de Mary ou d'Oscar comme diversion, ce qui était déjà ça de gagner. Elle devrait lui parler du torchon de Skeeter. De là, il pourrait bien décider de la bannir de l'auberge ou non. Il lui parle des fioles et elle hoche la tête. -"Sert toi, elles sont là pour ça." Elle avait bien entendu le reste, mais pour ce qui était de la salle commune des Serpentards, elle préférait encore garder sa langue. Edward n'était pas forcément d'humeur pour les plaisanteries, semblait-t 'il et de toute façon, si elle n'osait ne serait ce que tenter cette idée, McGonagall aurait été capable de lui refaire passer une année a Poudlard, ou pire. Cela dit, elle garda dans un coin de sa tête qu'il avait parlé d'une lettre. Il n'y avait qu'à espérer qu'elle s'en souviendrais au moment opportun.

Toujours debout, elle attendit que le brun se lève pour le suivre en direction de la fontaine. Ce n'était pas un endroit qu'elle affectionnait particulièrement, pour sa part. Non pas qu'elle ne le trouvait pas reposant, au contraire, mais il semblait toujours y avoir d'autres personnes dans les parages, ce qui l'empêchait un peu de prétendre qu'elle était seule. Elle s'assied sur le bord de la fontaine, fixant l'eau dans le plus grand des silences pendant ce qui lui semblait quelques minutes. -"Je suis désolée que tu aies été entraîné la dedans. Non pas que ce soit ma faute, il n'empêche cependant, cette garce s'en est pris à toi et a l'auberge parce que j'ai décidé de rester." Rationnellement, non, ce n'était pas de sa faute, et elle le savait, une partie d'elle n'était pas forcément d'accord avec la logique, cependant.

Parlant plus a l'eau que vraiment au brun, elle frôla la surface d'une main. -"Je pensais qu'après Poudlard, les rumeurs sur mes relations cesseraient. Que les adultes avaient mieux à faire, mais je suppose que c'était naïf." Entre les rumeurs qui l'avaient suivi avec Tony et celle de sa relation super secrète avec Lola, Esther devait avouer qu'elle avait un peu eu hâte de quitter l'école, même si la nostalgie rendait les sentiments qu'elle avait au sujet de l'école quelque peu contradictoire. À cela s'ajoutait quelque chose que la rousse ne voulait pas admettre à qui que ce soit. Elle avait déjà perdu une personne proche à cause d'une rumeur, et si maintenant, elle arrivait à s'y faire, l'idée de se refaire éjectée de la vie d'une personne à cause d'une rumeur venant d'une vipère médisante la peinait beaucoup.

Vipère... Ça lui était revenue en tête plus facilement grâce à la potion, heureusement. -"Tu a parlé d'une lettre, de manque de sommeil et d'une vipère? Je ne suis pas sûr de savoir de quoi tu parles." Vraisemblablement, cela devait avoir un lien, pas vrai? Mais vu qu'elle n'avait pas vraiment été au courant des choses, rien n'était moins sûr.

:copyright:️️ DABEILLE



One good thing about music,
when it hits you, you feel no pain.
Sous un autre jour {Feat Esther} Poudla10
Revenir en haut Aller en bas

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 393
Âge : 26 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 27
FACECLAIM: Hale Appelman


Sous un autre jour {Feat Esther} Empty
Ξ Sujet: Re: Sous un autre jour {Feat Esther}   Sous un autre jour {Feat Esther} EmptyHier à 13:24



Sous un autre jourEsther Foster & Edward Murphy Suite à l'accord d'Esther, le barman attrape une fiole qu'il observe un instant en soupirant. Il ne pense jamais à ce genre de remède. Pour son mal du transplanage ou son mal de l'air par exemple. Il boit le contenu du récipient et ferme les yeux.

Il finit par se lever sans rien rajouté et suit Esther dans le jardin. Il n'y a que deux clients proches de l'entrée, mais autour de la fontaine personne ne s'y trouve.  Edward s'assoit sur le rebord de la fontaine et passe sa main dans l'eau. Il grimace alors que la jeune femme dit être désolée. Il secoue la tête négativement.

-Elle s'en est prise à l'auberge, car j'ai refusé son interview alors que j'ai accepté par deux fois de répondre à Linwood. Tu t'es retrouvé au milieu par le plus malheureux des hasards. Merde. Elle aurait pu s'attaquer à n'importe quelle cliente. Et je parle bien de femme, car il semblerait qu'elle connaisse mieux que moi ma sexualité, mes préférences dans ce domaine et ma vie sexuelle qui ma foi, ne regarde pas grand monde. Tout comme la tienne.

Il grimace de nouveau et essaie d'attraper l'eau avec rage. Il sent bien que la potion fait effet, ses pensées sont déjà un peu plus claires. Mais ça n'enlève rien à sa colère. Il ravale cependant sa dernière pensée, Esther n'a pas à recevoir cette frustration. Il ricane nerveusement suite à la réflexion de son... Amie? Concernant les rumeurs de poudlard.

-Certains ont le cerveau bloqué. A partir d'un certain niveau c'est fini, il n'évolue plus.

Il soupire. Est-ce que lui aussi a été naïf de croire qu'on lui ficherait la paix alors qu'il réussit quelque chose que ces gens n'atteindront jamais ?

-Tu imagines bien que ce niveau doit être bien bas pour ne pas comprendre qu'une personne est souvent dans un lieu car c'est là qu'elle loge le temps de soit trouver son lieu de vie, soit pendant un voyage.

Il continue de jouer avec l'eau. Ça le détend plus qu'il ne le croit. Ou alors c'est l'effet de la potion ? Edward n'a jamais vraiment fait cas des rumeurs de Poudlard. Il avait déjà du mal à assumer son sang au vu des réactions de sa famille, il ne voulait pas rajouter de la pression. De plus, il a parfaitement conscience de ses défauts, même les pires. Connaissant également ses valeurs et ses qualités, le sorcier n'a jamais fait attention aux rumeurs le concernant. Mais la, ça ne concerne pas que lui. Mais des gens qu'il respecte et qui sont importants à ses yeux. Mary... Oscar... Esther... Ils en avaient pris tous les trois et ça passait moyen. Tout comme les critiques à peine voilées sur ce qu'ils ont construits. Son auberge n'est pas un "bouges "!

Esther le ramène au présent en lui parlant de la lettre qu'il a écrite. Il sourit de manière assez sombre.

-Je... J'ai envoyé une lettre à la... Journaliste il vomit le mot avec une troisième grimace. Je ne pense pas qu'elle apparaîtra au grand jour. Je... J'ai peut-être menacé de lui faire comprendre le mot enflammé en brûlant sa maison... Et je lui ai transmis mes plus sincères et vulgaires salutations...

Il se gratte la tête. Après coup ça semble assez violent, mais s'il devait recommencer, ça serait sans aucun problème... Et sans aucune hésitation.

-Oscar... Heureusement qu'il était là tu sais. C'est le seul qui arrive à me canaliser. J'aurais pu faire un carnage en débarquant à la Gazette.

Il sort sa baguette et la regarde sous toutes ses coutures. C'est sa première baguette et il espère n'aura jamais besoin de la changer. Son regard devient noir et mauvais, et il le détourne d'Esther.

-Je ne sais pas comment tu me vois, mais je n'aurais eu aucun scrupule à lancer un sortilège impardonnable sur cette vipère. Et ça Oscar est... Était le seul à le savoir.
:copyright:️ Justayne



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

Sous un autre jour {Feat Esther} Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Sous un autre jour {Feat Esther} Empty
Ξ Sujet: Re: Sous un autre jour {Feat Esther}   Sous un autre jour {Feat Esther} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sous un autre jour {Feat Esther}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Torpilles sous l'Atlantique [DVDRiP]
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Magique :: Chemin de Traverse :: Auberge du Hibou Enflammé-
Sauter vers: