Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-33%
Le deal à ne pas rater :
Elgato Stream Deck – Contrôleur de Création de contenus en Direct ...
99.99 € 149.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1723
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen EmptyLun 9 Aoû - 0:02


tous les cris les SOS

She said you were a hero, you played the part. But you ruined her in a year, don't act like it was hard. And you swear you didn't know, no wonder why you didn't ask. How dare you? And how could you?
Victoire & Jensen


Quand Victoire avait reçu le message de Peony via son Magic Email de sa tablette le message, elle avait totalement déraillée.

Le moment où elle avait entendu dire que le père biologique de Viska, supposait-on, avait été déposé par Magicis Sacra aux portes de l’école de sorcellerie, Victoire avait su que ça se passerait mal. Ça ne pouvait que se passer mal. Viska avait été trainée dehors, alors qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme depuis des mois, que le retour à Poudlard, entre l’attitude du Plus Grand Crétin du monde sorcier et les cours d’art martiaux qu’elle se retrouvait à gérer, n’avait pas été facile, pour identifier Nathan Symphonie. Sérieusement ? Comment les professeurs avaient pu juger que c’était une bonne idée ? A quelques jours de son anniversaire ? Alors que la dernière fois qu’elle avait vu ce monstre, il lui infligeait les pires sévices ? Comment avaient-ils osé ? Pire : après qu’elle ait accompli ce que les enseignants voulaient, ils l'avaient laissé retourner à sa chambre toute seule ! Alors qu’elle pleurait, son traumatisme retourné à vif, ils l’avaient abandonnée. Tout cela avait retourné Victoire, l’avait mis dans un état de nerfs dans lequel elle n’avait plus été depuis l’enlèvement de sa meilleure amie. Elle était en colère, elle en voulait énormément aux adultes, et ce ressentiment n’était pas près de s’arranger. Non, surtout pas après avoir appris ce que Viska avait fait à cause d’eux. Elle s’était taillé les veines. Elle s’était taillé les veines par Merlin ! Dans la volonté d’en finir ou pas, Victoire ne le savait pas, le message de Peony avait été court.

Mais assez long pour apprendre que ce n’était pas la première fois que Viska se faisait du mal. Victoire aurait aimé n’en vouloir qu’aux adultes, aux profs pour lui avoir imposé de revoir Nathan Symphonie, à MS et son idée malfaisante d’un cadeau, ça aurait été plus facile. Mais ses scarifications ne dataient pas du matin, loin de là, et personne n’avait rien vu. Elle n’avait rien vu. Alors qu’elle était la meilleure amie de Viska, qu’elles se voyaient tous les jours, elle n’avait rien vu. Et tous les signes étranges qu’elle avait remarqués mais sur lesquels elle ne s’était pas attardés lui sautaient aux yeux désormais. Les bracelets de plus en plus nombreux que ne quittaient plus Viska et qui cachaient opportunément son poignet, son expression bizarre lorsqu’elle s’était piquée, ce manque de combattivité qu’elle sentait depuis juillet, ses paroles et son aveu d’être une fille qu’on ne pouvait aimer. Victoire avait tout mis sur le compte de son syndrome post traumatique, s’était dit que ça finirait par passer et qu’en attendant, ses paroles de réconfort seraient assez. Elle avait sous-estimé le mal dont souffrait réellement la blonde, elle avait balayé ses paroles, pensait que cette manière de se rabaisser ne durerait pas, elle avait pensé que tout finirait par s’arranger. Elle avait eu tort. Elle avait eu tort et elle ne pourrait jamais se le pardonner.

Victoire se sentait triste. Plus que tout, elle se sentait impuissante. Elle avait envie de voir Teddy, pour pouvoir se blottir dans ses bras et qu’il partage rien qu’un instant son chagrin mais c’était impossible et penser à Teddy ne l’attristait que davantage. Alors, comme d’habitude, elle tourna sa tristesse et son sentiment d’impuissance en rage. La colère avait toujours été plus facile à gérer pour Victoire. Quand elle avait de la peine, elle perdait toute sa belle détermination et n’avait plus rien d’elle-même. Elle se sentait faible. L’impuissance n’était pas mieux. A part tergiverser sur ce qu’elle aurait pu faire ou dire de mieux, hormis se sentir nulle, son cerveau se retrouvait paralysé et elle ne parvenait plus à réfléchir, ça ne servait pas à grand-chose. Alors que la colère…la colère l’animait, la colère lui permettait de se relever alors que sa meilleure amie allait si mal qu’elle se coupait avec son poignard depuis des semaines et qu’elle était une si bonne amie qu’elle n’avait rien vu. La colère la guidait et elle savait où elle devait aller.

C’est d’un pas déterminé que Victoire se rendit à l’infirmerie. Il était hors de question qu’elle ne passe une seule seconde de plus aussi loin de son amie. Qu’elle la veuille ou non à ses côtés, d’ailleurs, que Pomfresh lui barre le passage, elle s’en fichait bien. Victoire allait à l’infirmerie et elle camperait devant tant qu’on ne la laisserait pas entrer. Ls cheveux lâchés, la mine sombre, les traits gracieux déformés par la rage, personne n’aurait osé arrêter Victoire –ça aurait été à ses risques et périls. Elle ne s’arrêta pas avant d’avoir atteint le couloir de l’infirmerie, et accéléra même le pas en apercevant une silhouette familière mais qui n’était ni V, Prue, Peony, Flynn, bref aucune des personnes qu’elle s’attendait à voir ici. « Qu’est-ce que tu fous là ? », lui lança-t-elle d’un ton agressif, dans son habituel franglais quand elle utilisait un mot vulgaire. Ses sourcils s’étaient froncés, sa colère, si c’était possible, s’était renforcée. Elle n’arrivait pas à croire que ce crétin osait pointer le bout de son nez ici. Après avoir évité Viska durant des semaines ! Après avoir brisé son cœur sans lui donner la moindre explication ! Après l’avoir rendu malheureuse et n’en avoir rien eu à cirer ! « De quel droit tu viens ici ? Tu n’as aucun le droit de venir ici après ce que tu lui as fait ! Espèce de connard !! », cracha-t-elle. Enervée n’aurait pas été assez juste pour décrire son état d’esprit. Victoire ne parvenait plus à réfléchir, elle n’était plus que guidée par son agacement, et elle sortit sa baguette d’un geste rageur. Elle voyait rouge, son pire ennemi était devant ses yeux et elle ne comptait pas le laisser indemne. Pour Viska, Elle tendit la baguette vers lui, son bras tremblant de colère, des étincelles rouges crépitant au bout du bois. « C’est de ta faute ! Tout est de ta putain de faute ! », hurla-t-elle. Une chauve-souris se constitua, puis une deuxième avant qu’un souvenir douloureux revient à son esprit. La dernière fois qu’elle avait jeté ce sort en étant aussi énervée, Joséphine s’était retrouvée avec le brushing détruit les mains en sang. Elle se souvient du visage de Teddy, déçu, qui ne comprenait plus rien. Elle baissa sa baguette et les chauves-souris disparurent. « C’est de ta faute », répéta-t-elle, toujours autant en colère mais consciente que si elle abimait ce mec, son frère et sa sœur s’assureraient qu’elle serait virée –et Viska, toujours accro à lui, lui en voudrait certainement.

1 103 mots




proud to be a Weasley
Live and let go, I have tried. Predictable, every time And at this point I just take the ride and hang on. I wanna rage to erase everything and I'm not afraid I'm not done making mistakes. It's not a phase I'm gonna rage. I know I can be a little much.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 759
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Thomas Doherty & Lucky Blue Smith


Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen EmptyLun 9 Aoû - 0:46

Jensen & Victoire.
Hang me on the wall. Take a look and tear me down. 'Cause that's all you want. I'm fallin' apart. It's so damn hard. Surrounded by a million. But lonely at heart. I'm fallin' apart. Hang me on the wall. Take a look and tear me down. 'Cause that's all you want. I swear to God, I swear to God. It's so damn hard. Surrounded by a million. But lonely at heart. I'm fallin' apart.
Ce jour-là, Jensen était sur le terrain de Quidditch une bonne partie de la journée. Les emplois du temps plus légers des sixièmes et septièmes années lui permettait d’y passer plus de temps, et il n’avait donc pas suivi tout ce qu’il s’était dans le Grand Hall. Il l’avait, au contraire, appris à retardement, alors qu’il suivait Viska, sa soeur et Peony vers l’infirmerie. Quand il avait croisé la rousse dans la salle commune, et qu’elle lui avait demandé s’il avait vu Viska, il n’avait pas réellement compris ce qu’elle voulait dire par là. Jensen avait répondu par la négative, ce qui était vrai, puisqu’il sortait à peine de sa douche, les cheveux encore un peu humide, mais la détresse dont avait fait preuve sa meilleure amie ne lui avait pas plu et ne l’avait pas rassuré. Il était remonté dans son dortoir, avalant les marches quatre à quatre, pour aller récupérer sa tablette magique, qui restait peu utile pour lui, surtout depuis la rupture. Il envoya plusieurs messages à la rousse, lui demandant de lui en dire plus -elle ne pouvait décemment pas débarquer dans un tel état de panique et le laisser sans réponse- mais aussi si la blonde était bien dans leur chambre. Et sur le moment, il s’était demandé ce qu’il s’était passé. Pour une fois, lui n’avait rien fait, et il doutait que ce soit justement ce qui posait problème. Il hésita un instant à envoyer un message à l’une des amies de son ex, avant de se raviser. Ce n’était sans doute pas une bonne idée, que ce soit Victoire ou Vanellope, les deux rouge et or le détestait, et c’était pire encore depuis la rupture. Alors il avait décidé de tenter sa chance et de monter dans le dortoir des filles. Il avait, peut-être naïvement, espéré que les escaliers comprendraient qu’il y avait une certaine détresse dans son geste et qu’il n’y allait pas pour leur faire du mal. Mais rien n’y fit, les escaliers se transformèrent par trois fois en toboggan et Jensen se retrouva coincé en bas, sentant une tension grandir en lui.

Puis, quand il avait finalement eut une réponse de la rousse, ce fut la douche froide. S’il répondit rapidement au message, pour avoir plus d’informations, il resta sur une nouvelle non-réponse alors qu’il s’était élancé à travers les cachots pour trouver sa sœur. Son premier instinct le porta jusqu’à sa salle de classe, où il ne trouva rien que des chaises vides et des chaudrons éteints. « Merde. » siffla-t-il, avant de se précipiter vers le bureau de sa sœur, un peu plus loin dans le couloir. S’il frappa rapidement à la porte, entendre la voix de sa sœur de l’autre côté le soulagea grandement. Sa détresse se lisait sur son visage, et il eut juste à dire « Peony a trouvé Viska, tu dois venir. » que la directrice de Serpentard s’était levée avec rapidité, envoyant un patronus messager à la directrice et à la tante de Viska, apparement présente. « Pourquoi Myrielle est là ? » Heaven le regarda, surprise, avant de lui répondre de se dépêcher et qu’elle lui en dirait plus plus tard. De retour dans la salle communes sa sœur avait pu monter dans le dortoir des filles alors que Jensen faisait les cents pas dans la salle commune. Quand son regard croisa la silhouette de Viska et le visage tendu de Peony, Jensen compris que quelque chose n’allait pas. Puis ses yeux bleu-gris se posèrent sur le bras gauche de la blonde, et il se sentit blêmir. « Peony… » La rousse s’approcha de lui, laissant Viska aux bons soins de sa sœur aînée. « Elle s’est ouvert les veines Jensen… Ça fait des mois qu’elle fait ça, et j’ai rien vu. » Les yeux de sa meilleure étaient tristes, mais elle ne pleurait pas. Sans doute tentait-elle de rester forte malgré la douleur. « On l’emmène à l’infirmerie, je te dirais quand j’en saurais plus. J’ai envoyé un message aux autres. » Mais il était hors de question que Jensen reste là. Est-ce que c’était sa faute ? Il n’en savait rien, redoutait la réponse et ne pouvait ait tout simplement laisser Viska comme ça. « Je viens avec vous. » dit-il froidement, se dirigeant vers la porte de la salle commune. « Jens’… » Mais il fit taire sa meilleure amie d’un regard. Elle pourrait dire ce qu’elle voulait, il viendrait, et ne partirait que si Viska ne voulait absolument pas le voir.

Sur le chemin, Peony lui raconta ce qu’il s’était passé, la présence de Nathan dans le hall de l’école, son amnésie, le mot de Magicis Sacra. Serrant les points et les dents, Jensen sentit une colère, voire même une rage monter en lui. Comment pouvaient-ils faire cela ?! Comment pouvaient-ils penser que cela ferait plaisir à l’écossaise ? Il fallait être complètement dingue pour penser une chose pareil. Alors qu’ils arrivaient devant l’infirmerie, Peony le laissa sur le pas de la porte, lui tendant un carnet : « Tu devrais lire ça, tu en sauras plus. » puis elle avait disparu dans l’infirmerie, pour expliquer comment elle avait trouvé son amie dans la salle de bain des sixièmes années. Jensen lui, resta planté là comme un idiot, le carnet entre les mains. Il posa les yeux sur l couverture, puis l’ouvrit. Il savait que Viska tenait un journal de thérapie, ce n’était pas la première fois qu’il en entendait parler, ni même la première fois qu’il en voyait le contenu. Enfin… Si, le voir, c’était la première fois, mais l’an passé, Peony lui avait dit qu’elle l’avait lu et lui en avait raconté des bouts. Mais est-ce qu’elle lui avait tout dit ? Peut-être pas. Jensen le parcouru, une nausée le prenant à certaines pages, le forçant a s’adosser au mur. D’autres passages l’énervait et il se demandait si Viska avait eut confiance en lui ne serait-ce qu’une fois. Il finissait la dernière page, datée de fin septembre, quand il entendit des pas derrière lui, son regard se posant sur Victoire, qui lui hurlait déjà dessus. « J’étais avec Peony. » répondit-il simplement, d’un ton morne, sans répondre à la colère de la blonde. Le carnet toujours dans sa main, le long de son corps, il processait encore ce qu’il venait d’apprendre et de lire. Il ne bougea même pas quand la lionne lui mit sans baguette sous le nez, des étincelles rouges crépitant au bout de cette dernière. Peut-être le méritait-il en effet. Il regarda sans vraiment les voir les deux chauves-souris qui s’étaient formées, alors que Victoire lui hurlait sa rage et sa haine au visage. « Fais-le. » lâcha-t-il, avec un détachement surprenant. En temps normal, sa baguette aurait déjà été brandie, prête à lancer un sort de protection, mais pas aujourd’hui. Pas maintenant. « Je n’ai jamais voulu qu’elle se blesse, Victoire. Je suis parti pour… » Il s’arrêta dans sa phrase, alors que les chauves-souris disparaissaient de devant lui. Est-ce que Victoire voulait savoir ses raisons à lui ? Peut-être pas. Ce qui l’importait, c’était le résultat. Viska à l’infirmerie, le poignet tailladé, par sa faute a lui. Parce qu’il n’était pas fichu d’aligner trois mots et de dire ce qu’il pensait. « Je ne pouvais plus l’étouffer comme je le faisais. » finit-il par avouer, peut-être un peu plus pour lui-même que pour Victoire. Car c’était ça qui l’avait fait rompre. Le fait que, s’il restait avec elle alors qu’il était à des kilomètres d’elle, il l’étoufferait quand même, à cause de sa peur constante de ne pas pouvoir être là pour la protéger. Et qu’il ne se serait pas remis, s’il lui était arrivé quelque chose. Visiblement, ça n’avait pas eu l’effet escompté…
acidbrain


• 1 287 mots •



heaven only knows when i'm in hell
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1723
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen EmptyLun 9 Aoû - 18:44


Quand Victoire avait reçu le message de Peony, elle avait vu que la rouquine l’avait envoyé à d’autres personnes comme Vanellope et Dahlia. Elle se doutait que Jensen aussi était au courant. Pourquoi Jensen ? Elle se le demandait bien. Cet espèce d’abruti ne méritait plus de savoir ce qui se passait dans la vie de Viska depuis qu’il l’avait abandonnée sans explications et qu’il avait même pas daigner redevenir son ami. Peut-être que Peony l’avait croisée lorsque Viska avait été conduite à l’infirmerie ? Qu’importe au final, il n’avait pas à se retrouver là. « Je m’en fous. Peony a fait l’erreur de te prévenir, mais tu peux décamper maintenant. Ses vrais amis seront là pour Viska, pas les lâcheurs qui ne lui parlent plus. » Vic se souvenait très bien à quel point le brun s’était montré critique envers Alan -qui n’avait pas été non plus prévenu par Peony, sans que cela n’étonne réellement Victoire, mais il apprendrait la nouvelle par Prudence- mais pourtant, il avait agi de la même manière. Quel imbécile hypocrite !

De rage, Victoire s’était saisi de sa baguette et s’apprêtait à commettre l’irréparable adieu Jensou avant de reprendre ses esprits. Que le Serpentard l’encourage limite et ne se défende même pas la décourageait plus qu’autre chose. Vic n’était pas une brute épaisse qui s’en prenait à ceux qui ne voulaient même pas saisir leur baguette en réponse. Elle l’avait fait une fois, sur le coup de son impulsivité, mais elle avait grandi, elle avait mûri depuis. Elle avait appris. « C’est pas l’envie qui m’en manque, j’t’assure, mais tu ne mérites même pas que j’m’en prenne à toi », cracha-t-elle avec colère mais néanmoins en rangeant sa baguette dans la poche de son uniforme. McGowan semblait abattu, et la partie d’elle qui se rappelait bien avoir pu compter sur lui, plus que sur n’importe qui, lors de l’enlèvement de sa meilleure amie, avait envie de le réconforter. Sauf que ce crétin n’était plus le petit-ami de Viska, qu’il l’avait largué sans raisons et qu’il osait ramener sa face maintenant. Croyait-il qu’il serait le bienvenu au chevet de la Vipère ? Certainement pas. N’importe quel jour avant celui-ci, Viska aurait peut-être été heureuse de le voir, surement même vu qu’elle aurait souhaité qu’ils restent amis, mais pas aujourd’hui. Aujourd’hui, elle n’avait pas besoin d’un coup au cœur et de drames. Elle avait juste besoin de tranquillité et d’être entourée par ceux qui l’aimaient et si Victoire avait été persuadée de lire de l’amour dans les yeux de Jensen lors des six jours d’absence de Viska, l’an passé, aujourd’hui elle ne savait que penser. Qu’il soit là prouve que quelque part, il tenait à elle mais Victoire trouvait que cette marque d’affection pour la blonde venait un peu trop tard –même largement trop tard.  

Victoire leva les yeux au ciel lorsque Jensen affirma qu’il n’avait pas voulu blesser Viska. « Encore heureux que tu ne l’as pas fait exprès espèce de crétin ! Mais tu l’as blessé quand même, encore et encore, et t’es même pas resté ami pour te rattraper ! T’as agi comme Alan l’an dernier sauf que venant de toi c’était mille fois pire ! » Parce que Viska était amoureuse de lui, parce qu’il avait été l’un des soutiens pour la Vipère lorsque le Poufsouffle s’était éloigné, parce qu’il avait compris mieux que personne toutes ces histoires de malédiction. Alan était revenu dans la vie de Viska mais il n’était pas assez pour combler le vide béant qu’avait creusé dans le cœur de la jeune fille l’absence de Jensen. Personne ne pouvait le remplacer, même pas Flynn –mais au moins distrayait-il la blonde. Néanmoins, que Jensen reconnaisse ses torts aujourd’hui ne lui paraissaient plus autant importants qu’avant. Pas alors que Viska se taillait les veines sous leurs yeux depuis des semaines et que personne n’avait rien vu. Le pire était sans doute que tout le monde savait qu’elle n’allait pas bien, et se doutaient que quelque chose n’allait pas, mais que personne n’avait poussé ses investigations plus loin.

« Je ne sais pas si tu l’étouffais, je ne peux pas parler à sa place mais…elle avait besoin de toi. Elle avait besoin de ton soutien, de ta présence et toi tu t’es juste barré, sans lui expliquer pourquoi, cria-t-elle. Tu peux me dire pourquoi tu lui parles pas depuis la rentrée ? T’aurais pu rester ami avec elle sans l’étouffer ! » Vraiment, elle ne comprenait pas les raisons de Jensen. Que cela soit Peony ou le garçon qui lui explique, elle n’arrivait pas à réellement comprendre ses motivations. Il ne voulait plus l’étouffer, il avait sacrément réussi. Il avait même tellement réussi que Viska n’avait plus l’impression d’exister à ses yeux, comme si elle avait perdu toute importance pour lui et ça plus tout le reste ça l’avait tuée. Victoire avait beau ne pas saisir pourquoi Viska était tombée amoureuse du garçon le plus arrogant de tout Poulard –mais savait que l’amour ne s’expliquait pas- et lui répétait qu’elle méritait mieux que de s’accrocher à un mec si stupide qu’il l’ignorait totalement depuis septembre, elle pouvait en réalité comprendre que Viska ne réussisse pas à se décrocher. Merlin savait qu’elle-même n’avait jamais réussi à faire passer Teddy au second plan –même si sa relation avec le métamorphomage était très différente de celle de Viska et Jensen. « C’est quoi ton plan au juste ? », lui demanda-t-elle en soupirant, sa colère toujours en elle mais s’exprimant de manière moins vive. « Qu’est-ce que tu fous là ?, répéta-t-elle. Parce que je pense vraiment pas que voir Viska soit une très bonne idée. Je la connais assez pour savoir qu’elle ne va pas apprécier, surtout pas alors qu’elle…qu’elle a…enfin tu vois. Tu sais. » Elle n’arrivait pas à prononcer les mots. Elle n’avait pas encore vu Viska et quelque part, l’idée qu’elle se taillait les veines ne serait peut-être réelle à ses yeux qu’après l’avoir constatée pour de vrai. « Peony te tiendra informé. Tu sais si elle est encore à l’intérieur ? » La rousse n’avait pas répondu à son Magic Email et en même temps, si elle était auprès de Viska, elle avait sûrement autre chose à s’occuper.

1 039 mots



proud to be a Weasley
Live and let go, I have tried. Predictable, every time And at this point I just take the ride and hang on. I wanna rage to erase everything and I'm not afraid I'm not done making mistakes. It's not a phase I'm gonna rage. I know I can be a little much.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 759
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Thomas Doherty & Lucky Blue Smith


Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen EmptyLun 9 Aoû - 20:55

Jensen savait que sa présence n’allait pas réjouir les Gryffondors. Et à dire vrai ? Il s’en contrefichait complètement. Il n’avait jamais cherché à leur plaire, même quand il sortait avec Viska. Que Victoire et Vanellope lui parle ou pas, en soit, il n’en n’avait rien à faire. Certes, il ne pouvait nier que la présence de Victoire pendant la semaine où son ex petite amie avait disparue et où il ne savait même pas si elle était encore vivante lui avait fait du bien, mais il pouvait sans aucun souci faire sa vie sans eux et n’allait d’ailleurs pas s’en priver. A la remarque de la blonde, il eut un rire amère, avant de lui répondre, d’une voix froide et claquante. « Me prévenir ? Si je n’avais pas été là, Viska serait toujours allongée dans une marre de sang dans la salle de bain de son dortoir. Tu préfères ça peut-être ?! » Jensen et Victoire ayant toujours eut une relation particulièrement houleuse, il n’était pas si étonnant qu’ils se hurlent dessus ou se sautent presque à la gorge à la moindre occasion. Et il visiblement suffisait de mettre Viska au milieu pour décupler leurs ressentiments respectifs.

Aux paroles de Victoire, Jensen fronça les sourcils. Il n’avait jamais cautionné le comportement du Poufsouffle, c’était vrai, mais il fallait bien discerner les deux situations. Jensen était sorti avec Viska et ils avaient rompus. Qu’une distance s’installe entre les deux était logique. Alan lui, avait coupé les ponts avec Viska pour une raison qu’il ne comprenait toujours pas, préférant à la Serpentard ses petits copains blaireaux. « Parce que j’ai couché avec elle et pas Alan ? Parce qu’elle a beau dire qu’elle m’aimait, c’est elle qui s’est retrouvé dans les bras d’un mec qui n’attendait que ça de la sauter. » Même si visiblement, ce qu’il avait lu dans le journal de thérapie de la blonde insinuait qu’il s’était lui-même fait particulièrement plaisir lors de son stage de Quidditch et qu’il l’avait quittée pour cette raison. Si le capitaine des vert et argent ne comprenait pas vraiment d’où venait cette idée complètement tirée par les cheveux, sa fierté en prenait un coup malgré tout, car, à défaut d’être sûr que Viska était bel et bien au courant des raisons pour lesquelles il avait mis fin à leur couple -vu qu’il ne lui avait rien dit, il ne pouvait que présumer que Peony lui avait répété ce qu’elle avait finit par apprendre en venant lui tirer les vers du nez en lui hurlant dessus avant la fin de l’année scolaire de l’an passé- il pensait quand même que la blonde le connaissait assez pour savoir qu’il n’était pas ce genre de personne. Cela étant, elle semblait aussi persuadée qu’il s’était mis en couple avec elle pour continuer à coucher avec elle, donc au final, peut-être que Viska ne le connaissait juste pas. Ils se complaisaient dans une pseudo amitié depuis quatre ans et demi avant que leur couple ne voit le jour, mais visiblement, ils ne connaissaient rien l’un de l’autre.

Si Victoire était en colère, Jensen l’était tout autant. Et comme il n’appréciait jamais vraiment qu’on lui hurle dessus, encore moins quand il s’agissait de Victoire et qu’elle se croyait aussi intouchable et irréprochable que maintenant, alors qu’elle n’avais pas été fichue de se rendre compte que Viska n’allait pas bien, il n’acceptait pas ses reproches. « Mais putain Victoire, j’étais là quand elle est revenue. Je n’ai pas quitté son chevet quand elle est revenue. J’étais là. Mais je ne peux pas être son monde. Je ne peux pas être le mec qui la bloque. » Parce que Viska n’était pas le genre de fille qui se laissait porter. Elle était une leadeuse, pas une suiveuse, et encore moins une demoiselle en détresse. « Parce que tu crois que c’est facile ? Tu crois que j’ai pas vu tous vos messages de merde sur la tablette ? Ça a pas l’air de lui faire grand chose, que je ne lui parles pas. » non mais niveau bigleux, on est bon, ils en tiennent une bonne couche tous les deux par contre En réalité, il avait vu les messages à la rentrée, lorsque Peony lui avait mis sa tablette sous le nez, pour lui dire « Tu t’en prends plein la gueule, je me suis dit que tu devrais le savoir. » ce qui en soit, n’était pas si mal. Il fallait avouer que sa meilleure amie prenait au moins son rôle à coeur. Il s’en prenait plein la tronche et elle ne le ménageait pas pour autant.

La suite de la discussion le fit hausser un sourcil. Victoire semblait un poil moins agressive, mais ses paroles n’en n’étaient pas moins insupportable. Il la laissa finir de parler, un sourire mauvais étirant ses lèvres lorsqu’elle lui dit qu’elle connaissait bien Viska et que sa présence n’était pas voulue. Quand elle finit par avoir du mal à parler, son sourire mauvais disparut. Même s’il n’aimait pas Victoire, il comprenait le mal qu’elle avait à dire à voix haute les actes de l’écossaise. Alors qu’elle lui disait que Peony le tiendrait informé, il leva les yeux au ciel. « Parce que tu crois que tu vas pouvoir me faire partir ? J’en sais sûrement plus que toi. » Parce qu’il avait lu le journal de thérapie, certes, mais ça… « Tu fais la maligne, mais t’as pas été foutue de remarquer ce qu’elle faisait, bravo, tu la connais vachement… » Ses mots fendaient l’air avec sa froideur habituelle, bien que la colère était facilement identifiable dans sa voix. Quand Peony lui avait dit ce que Viska avait fait, Jensen s’en était immédiatement voulu. C’était sa faute, dans un sens, sans aucun doute. S’il ne supportait pas d’imaginer être le centre du monde Viska, il savait qu’au fond, en plus de la présence de Nathan, que Peony lui avait appris sur le chemin, une part de toute cette détresse était due à son absence aux côtés de la blonde.  

« Je sais pas ce que je veux faire. Je veux juste être sûr qu’elle est vivante, c’est trop demandé ? Tu l’as pas vue, toi. Elle était livide. » Sa voix était moins forte, moins agressive, alors qu’il venait de prononcer ces mots. Le visage de Viska, blanchit, fatigué et trempé de larmes hantait son esprit.  « Oui elle est encore dedans, je crois qu’elle devait parler avec Pomfresh. Il y’a ma sœur et Myrielle aussi. Et McGo’ n’est pas encore arrivée, je sais pas ce qu’elle fout cette vieille chouette. » S’adossant à nouveau au mur à côté de la porte de l’infirmerie, Jensen se laissa glisser jusqu’au sol, désemparé. Il était énervé, en colère, contre Viska, contre Victoire, contre Flynn et Vanellope, les adultes, mais contre lui-même également. Il n’était pas assez idiot ne pas penser avoir sa part de responsabilité dans l’état actuel de la jeune femme, mais à un moment, il ne pouvait pas penser pour eux deux. Viska n’avait jamais été une demoiselle en détresse qu’il fallait sauver et il se refusait à la laisser devenir aussi fade que certaines personnes de ce château.
acidbrain


• 1 175 mots •



heaven only knows when i'm in hell
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1723
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen EmptyMar 10 Aoû - 0:20

Jensen McGowan était clairement l’un des individus les plus détestables à Poudlard et s’il lui avait vaguement paru sympathique l’an dernier, que Victoire lui avait volontiers reconnu qu’il se souciait réellement de Viska, elle pouvait de nouveau le haïr totalement depuis fin juin sans se sentir coupable vis-à-vis de sa meilleure amie –et d’autant plus qu’il lui avait fait du mal. Cette conversation ne risquait certainement pas de lui faire dire que Jensen McGowan avait ses bons côtés, ça non, il se faisait passer pour ce qu’il n’était pas, ce prince de Serpentard de pacotille !! « Ne fais pas genre que c’est toi qui l’as sauvé sur ton beau dragon blanc !! C’est Peony qui l’a retrouvée. Toi, t’as juste réussi à ce qu’elle soit dans cet état-là ! C’est de ta faute, alors ne te fais pas passer pour ce que tu n’es pas ! » Victoire hallucinait. Bientôt qu’elle, bientôt que Viska, devrait le remercier pour ce qu’il avait fait. Et il avait fait quoi au juste ? Victoire n’en savait rien, mais elle était persuadée que ce n’était pas grand-chose. Et le voilà qui réclamait bientôt une médaille pour services rendus à l’école juste parce qu’il avait daigné se pointer dans le couloir de l’infirmerie…Incroyable !

Victoire, déjà bien remontée, ne s’essoufflait pas, sa colère latente à chaque fois ravivée par les paroles du débile qu’elle avait en face. Dire qu’il se permettait de faire son jaloux maintenant ! « Ne mêle pas Flynn à ça ! S’il n’avait pas été là pour la soutenir lors du bal…tout ça pour que t’y ailles avec Dahlia ! » Encore heureux, cela dit, que cela n’avait pas été avec une potentielle conquête, sinon Viska aurait pété un câble en plein bal, qu’ils se trouvent au Ministère de la Magie n’aurait pas eu d’importance.  « Vous avez peut-être couché ensemble mais c’est toi qui l’as largué et c’est toi qui a décidé de pas lui donner d’explications et c’est encore toi qui n’as pas voulu redevenir ami avec elle alors qu’elle demandait que ça ! Il y a vraiment aucun rapport avec Flynn en fait. T’es jaloux ou quoi ? » Elle l’observait mais Jensen avait toujours été beaucoup plus doué pour l’impassibilité que Viska ou qu’elle-même. Mais même dans le cas où il était jaloux de Flynn, ce qui voudrait dire qu’une partie du plan de Viska avait marché, il n’en avait aucun droit. C’est lui qui l’avais largué bon sang !

Apparemment, il aurait fallu que Victoire loue les qualités de Jensen et ne s’en prenne pas à lui juste parce qu’il avait soutenu Viska l’an dernier. On aura vraiment tout entendu ! « Alors vu que t’as eu la décence de bien te conduire quelques semaines on devrait t’excuser de la manière dont ça s’est fini ? Bla-bla Monsieur Jensen McGowan était là pour elle après l’enlèvement, il a fait ce qu’il fallait, alors on peut plus rien lui dire ? », se moqua-t-elle, ses cheveux blonds voletant autour d’elle à mesure qu’elle bougeait la tête. « T’as décidé tout seul comme un grand de ne plus être son monde alors que tu sais pas si c’était vraiment le cas ! Qu’est-ce que t’en savais que tu la bloquais ? Ah c’est sûr tu la bloquais de boire, de fumer et de se…de se couper aussi ! » Comment Viska pouvait lui trouver des circonstances atténuantes et encore le défendre il y a quelques temps de cela ? Victoire ne le comprendrait jamais.

« Non mais t’es sérieux là McGowan ??? »
Elle le regardait, surprise, n’ayant même pas eu la force de crier devant autant de bêtises c’est dit sans affection Jensou. « Évidemment qu’on a mis des messages de merde, t’as largué notre pote comme une merde ! », reprit-elle en criant, se disant que Jensen se mettait presque à jurer autant qu’elle -mais elle, c’était en Française alors c’était plus joli à l’oreille pas du tout. « Et c’est sûr que Viska n’allait pas mettre partout que tu lui manquais espèce d’abruti ! Elle essayait de faire genre que si tout allait bien, c’est bien pour ça qu’on a rien vu de son…de ses…coupures ! Mais elle a déjà perdu un ami l’an dernier, et c’était avant tout le traumatisme, qu’est-ce ce que tu crois que ça lui a fait de plus te parler alors que vous êtes amis depuis des années ?? » Ce type était le type plus idiot du monde sorcier, tout en étant brillant en classe. Sérieusement. Comment pouvait-on être aussi aveugle –et elle en connaissait quand même un rayon niveau aveuglement ?

Si elle devait vraiment être honnête avec elle-même, Victoire savait bien qu’il serait impossible que cet imbécile de Jensen McGowan parte du couloir. Il avait carrément élu domicile dans l’infirmerie l’an dernier au moment du retour de Viska -c’était à quel point il était borné. Vic essaya une nouvelle fois tout de même : « Pense à Viska, Jensen, répondit-elle d’une voix presque suppliante en utilisant son prénom qu’elle ne prononçait que très rarement, je t’en prie, pour une fois pense à Viska. Elle ne va pas vouloir te voir, encore moins dans son état. » A sa prochaine remarque, les sourcils blonds de Vic se froncèrent, ses yeux se noircirent, elle serra les poings. Oublié la colère qui s’estompait, le manque d’agressivité sur sa dernière phrase. On pouvait presque apercevoir de la fumée autour de ses mains -la partie harpie de sa génétique n’était jamais très loin lorsqu’elle était dans ces cas-là. « Ferme là. Ferme là ou je te jure que… » Le poing partit tout seul. Dans le haut de son torse, près de sa clavicule droite. Victoire se contenait juste depuis trop longtemps, et elle n’avait jamais été bonne pour contrôler sa colère, encore moins lorsqu’elle avait désespérément besoin d’un exutoire. Au moins lui avait-elle épargné le Chauve-Furie qui aurait nettement fait plus de dégâts qu’un de ses misérables poings sans force. Victoire s’éloigna néanmoins de quelques pas, tournant le dos à Jensen pour ne plus le voir. Elle ferma les yeux, comptant dans sa tête en inspirant et expirant, songeant que Viska n’aurait pas voulu qu’ils se battent. Encore moins dans un moment pareil.

Elle reprit la parole au bout d’un moment, tournant une partie de son visage vers le vert et argent. « Tu pourras te casser une fois que Peony sera sortie alors. J’irais voir Viska et il est hors de question que tu viennes avec moi, répliqua-t-elle avec hargne. Et elle est vivante. C’est sûr qu’elle est vivante. C’est ´Ska. Elle ne peut pas…elle ne peut pas…elle est vivante. Elle doit être vivante. » L’effroi l’avait saisi en songeant un instant que Viska pouvait tout simplement être morte -c’était impossible, elle ne le permettrait pas. Des tas de personnes avaient perdu la vie dans la Bataille de Poudlard, celle-là même dont l’issue lui avait donné son prénom, des personnes de sa famille, les parents de Teddy. Elle refusait qu’un mort de plus n’arrive ici, et encore moins qu’il s’agisse de sa meilleure amie. Les larmes ne venaient toujours pas pourtant, Victoire les avait refoulées avec sa colère, avec sa fierté. Elle pleurerait sans doute plus tard mais pas maintenant, pas devant Viska, et certainement pas devant Jensen McGowan. « J’espère qu’elle est partie chercher les parents de Viska…qu’elle va pas se contenter de les prévenir. Sa mère était bien venue après l’enlèvement. » Les règles avaient déjà été contournées une fois, alors pourquoi pas deux ? Viska aurait besoin de ses parents, pas juste de Myrielle. Myrielle qui lui avait imposé un entraînement depuis qu’elle était appris qu’elle avait une nièce, Myrielle qui avait doctement décidé que Viska donnerait des cours d’art martiaux alors qu’elle n’allait pas bien, Myrielle qui n’avait pas été choisie pour aller identifier son propre frère. Viska avait besoin d’un autre membre de sa famille que Myrielle, quelqu’un qui n’était pas un Symphonie.

1 331 mots



proud to be a Weasley
Live and let go, I have tried. Predictable, every time And at this point I just take the ride and hang on. I wanna rage to erase everything and I'm not afraid I'm not done making mistakes. It's not a phase I'm gonna rage. I know I can be a little much.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 759
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Thomas Doherty & Lucky Blue Smith


Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen EmptyMer 11 Aoû - 13:39

Jensen était normalement relativement pondéré. Il répondait rarement aux cris par des cris, ce qui avait toujours eu le don d’insupporter la blonde efface de lui. Leurs échanges étaient houleux, mais il réussissait généralement à garder son calme, là où Victoire finissait par perdre patience et usait de sa voix. Il était également très rare qu’il ne soit vulgaire. Même lorsqu’ils se hurlaient dessus avec Viska lorsqu’ils étaient plus jeunes, à part des remarques acerbes et pleines de sens -pour lui- il n’était pas du genre à sortir des tonnes de noms d’oiseaux et autres mots dignes des sorciers de bas étage pour exprimer sa colère. Sauf lorsqu’il ne se contenait plus. Lorsqu’il n’arrivait plus à se contrôler, Jensen laissait le jeune sang-pur bien élevé au placard, et les mots fusaient. Encore que, contrairement à certains, il faisait encore presque illusion. Il était donc facilement compréhensible qu’en ce moment même, il n’arrivait plus à se tenir, et que son langage en pâtisse. Il s’en voudrait probablement plus tard, mais pour le moment, il avait de plus grandes préoccupations que le champs lexical qu’il se devait d’utiliser.

Le capitaine des verts et argents avait l’impression d’halluciner. Victoire le portait en seul et unique coupable de la situation, alors que, quand même, il y en avait un autre, tout désigné.  « Parce que c’est moi qui ai oublietté son père peut-être ? C’est moi qui ai voulu la violer, qui l’ai gardé dans une putain de cabane avec des tas de vipères, à attendre qu’elle craque ? T’as vu comment j’étais pendant cette semaine, merde à la fin ! » Oh, il savait bien ce que Victoire lui reprochait, il était parti, elle n’avait pas tort, mais de là à dire que tout cela n’était que sa faute à lui, il ne l’acceptait pas. Il n’avait pas blessé Viska, et même s’ils avaient couché ensemble, qu’ils étaient sortis ensemble, elle ne pouvait pas faire comme s’il était le grand méchant dans toute cette histoire. Bien entendu, il savait qu’il y avait un rôle important, que la rupture n’était sans doute pas arrivée au meilleur moment, mais Jensen était du genre à réfléchir longuement, à peser le pour et le contre puis à faire un choix. Et ce n’était pas, contrairement à ce que la blonde allongée à l’infirmerie pensait croire, parce qu’il ne l’aimait pas. Preuve en était, il l’avait sûrement regardée bien plus souvent qu’il ne le pensait, pour s’enflammer ainsi après un simple baiser lorsqu’elle était venue chez lui en décembre. Il savait tout cela. Et ça lui faisait peur, car il ne savait pas quoi en penser. Encore maintenant, son coeur et ses sentiments semblaient être divisés en bien trop de parties pour qu’il ne puisse se jeter éperdument et totalement dans une relation.

Alors que Victoire défendait Flynn - pas très étonnant, il était un Gryffondor et son ami, contrairement à Jensen - Jensen leva les yeux au ciel, blasé par autant de mauvaise foi. « Oh oui, comme s’il était pas déjà complètement mêlé à tout ça. Il était prêt à se la faire à la moindre occasion, s’il y en a bien un qui la voie comme un simple morceau de viande, c’est bien lui. » Et cette peste de Vanellope, mais comme elle ne couchait pas avec Viska, du moins aux dernières nouvelles, s’énerver après elle n’était pas logique. Que Flynn s’en prenne plein la figure par contre, ça lui allait très bien. « C’est quoi le problème avec Dahlia ? » La brune était l’une de ses plus proches amies, après Peony et Karen, et il était hors de question que la préfète-en-chef soit la cible de Victoire juste parce qu’elle avait été au bal avec lui. Il avait été obligé de s’y rendre, puisque son père était un membre éminent du Ministère, son absence aurait été notée. Et Dahlia cherchait un cavalier, pour rendre jaloux Kostas. Ca n’avait pas été bien plus loin que ça, alors que Viska elle, était presque prête à se donner à son cavalier devant toute la salle. L’image lui donna brièvement la nausée, qu’il tenta de cacher en passant une main dans ses cheveux et dans sa nuque. « D’où elle veut qu’on redevienne amis ? Elle m’a évité jusqu’à ce qu’on rentre, tu crois vraiment que j’allais revenir vers elle comme si de rien n’était, le premier septembre ? Tu t’imagines qu’une rupture, ça peut faire mal aux deux personnes ? » Et d’ailleurs, il avait manqué de se prendre une batte de Quidditch en pleine tête le jour de son anniversaire, seul moment où la jeune femme l’avait approché. A partir de ce moment là, Jensen n’avait pas été stupide, c’était plus simple qu’ils aillent chacun de leur côté.

« Je n’ai pas fait ce qu’il fallait. » Ses mots coupèrent l’air, alors que son regard s’assombrissait. « Si j’avais fait ce qu’il fallait, elle n’aurait jamais eu à subir ça. » Malgré les mois passés et les brèches découvertes dans le bouclier de protection du château, ainsi que la magie utilisée par MS, Jensen s’en voulait toujours. Viska était brisée depuis février et il n’avait rien pu y faire. Il avait été là après, mais c’était une maigre consolation par rapport à tout ce qu’il se reprochait encore. Les accusations suivantes le firent hausser un sourcil. Jensen n’était pas un enfant de choeur, et s’il ne fumait pas, par contre, il n’était pas étranger à l’alcool. « Je ne l’ai jamais empêchée de boire, c’est elle qui ne voulait pas y toucher. Mais bon, visiblement vous êtes tous mieux placés pour savoir ce qui est bon pour elle. Clairement, boire et fumer étaient les meilleures options pour qu’elle aille mieux. La rendre dépendante, alors qu’elle s’oppose à ça depuis toujours, belle preuve d’amitié. » Bien évidement, ses mots étaient plein de sarcasme et de reproches. Viska avait toujours refusé de boire de l’alcool et de fumer -même s’il n’était pas très porté sur le second-, prônant « un esprit sain dans un corps sain ». Jensen ne l’avait pas forcée parce que si elle ne voulait pas, c’était son choix, lui ne s’empêchait malgré tout pas de boire. Par contre, il aurait sans doute contrôlé les quantités qu’elle avalait si elle avait voulu essayer, là, il était d’accord.

Fronçant les sourcils, son poing libre se serra, alors que la blonde s’évertuait à dire qu’il devait partir, que c’était ce que Viska voulait, alors qu’elle n’avait même pas vu la serpentard depuis que tout était arrivé. « Arrête de parler pour elle, tu sais pas ce qu’elle veut. T’as pas été foutue de voir qu’elle s’ouvrait les veines alors ne me donne pas d’ordres ! » Alors qu’elle lui disait de la fermer, Jensen vit son poing se lever, puis le sentit s’abattre sur son torse. Le manque de force fit qu’il sentit seulement une pression, ne le faisant pas bouger de son emplacement. Il se retint de lui demander si elle cherchait à lui faire mal ou à se faire mal à elle-même, mais se retient. Leur entrevue était déjà assez tendue comme ça pour qu’il n’en rajoute une couche. « T’es contente, ça t’as fait du bien ? » lâcha-t-il malgré tout, comme si cela pouvait résoudre tout ce qu’ils vivaient depuis plus de six mois. Lui voulait frapper Nathan, lui faire mal, aussi mal que ce qu’il avait pu faire à Viska. Est-ce qu’il se lâchait sur Victoire pour autant ? Non !

« Parce que tu penses que j’ai envie de la voir avec toi à côté ? Tu délires ma pauvre. » L’image d’une Viska livide toujours fortement imprégnée dans son esprit, il ne savait pas s’il le supporterait, mais il avait besoin de savoir qu’elle était en vie, à défaut d’aller bien. Et si elle refusait tout bonnement de le voir, il se ferait une raison. Peut-être qu’aujourd’hui, oui, ce n’était pas une bonne idée, mais elle ne pouvait pas le bannir de sa vie pour l’éternité, si ? Il n’en savait rien. Assit par terre, Jensen regardait à peine Victoire, les mains crispées sur le journal que Peony lui avait donné. Il ne savait pas ce qui était le mieux. Que les parents de Viska viennent, qu’ils se retrouvent eux aussi confrontés à un Nathan Symphonie amnésique et qu’ils soient incapables d’aider leur fille. Car après tout, que pourraient-ils faire ? Agnes en imposait, Jensen ne pouvait pas dire le contraire, mais là… Elle n’avait pas eu la garde de sa fille de tout l’été pour une simple et bonne raison… Et au final, même le monde magique ne pouvait pas protéger la blonde. « Il faut qu’il meurt… » souffla-t-il, plus pour lui que pour la gryffondor, toujours debout. C’était simple, au final. Nathan Symphonie devait mourir.
acidbrain


• 1 441 mots •



heaven only knows when i'm in hell
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1723
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen EmptyDim 15 Aoû - 20:00

Jensen avait la fâcheuse tendance à vouloir que tout tourne de lui, et pour une fille que l’on avait accusée plusieurs fois d’être egocentrique bisous Peony, elle croyait ben reconnaître les signes. Ce type n’assumait aucune de ses erreurs et semblait tenir à ce que Victoire lui fasse une révérence parce qu’il s’était pointé dans ce couloir et qu’il avait tenu la main de Viska l’an dernier après son enlèvement. Il pouvait toujours attendre ! « Ça n’a pas d’importance. Ça ne t’as pas empêché de même pas lui donner d’explications quand tu l’as largué comme une merde et de ne plus lui adresser la parole depuis. Alors tu ne l’as peut-être pas torturé, emprisonné dans une cabane et essayé de la violer, mais tu lui as brisé le cœur et crois-moi, ça lui a fait aussi mal que les sévices infligés par son père biologique. » Elle lui lança un regard venimeux. A ses yeux, ce n’était pas une coïncidence si l’état de Viska avait empiré après sa rupture. Elle souffrait déjà avant, mais la rupture avait enfoncé le clou.

Victoire hallucinait de la mauvaise foi dont faisait preuve son pire ennemi, et, encore une fois, elle s’y connaissait en mauvaise foi. « Tu ne sais pas ce que tu dis McGowan ! Flynn est loin d’être comme Lloyd ou comme Alfie…Très loin. Et puis, tu peux parler. Viska t’as embrassé et il a aussitôt fallu que tu lui sautes dessus. Ensuite tu l’as larguée après avoir appris que tu pourrais pas te la taper pendant des semaines. » Au fond d’elle, Victoire savait très bien que Jensen n’était pas comme ça, elle savait qu’il avait aimé sincèrement Viska, elle l’avait vu. Elle n’avait jamais été convaincue par les arguments avancés par sa meilleure amie pour s’expliquer le comportement de son ex mais elle ne supportait pas qu’il profère toutes ces accusations injustes contre Flynn. « T’es juste jaloux que ça soit grâce à lui qu’on lui doit ses rares sourires alors que toi, tu réussis juste à la faire pleurer. » Mais bien sûr, il aurait sûrement un argument tout préparé et totalement infondé à lui opposer…Quel imbécile !

Vic se contenta de hausser les épaules lorsque Jensen lui demanda quel était son problème avec Dahlia. On ne pouvait pas dire qu’elle s’entendait très bien avec la jumelle de Peony, néanmoins, elle ne la considérait pas comme son ennemie non plus. Elle n’avait pas sorti son prénom pour l’insulter. « Viska n’allait pas se pointer seule au bal du Ministère alors que toi t’étais accompagné, c’est tout », clarifia-t-elle simplement. D’autant que sa meilleure amie avait voulu rendre Jensen jaloux ave Flynn. Elle avait pensé que cela n’avait pas fonctionnés mais vu comment le brun parlait du Gryffondor, il était bien plus affecté que ce qu’il ne laissait paraître.

McGowan continuait de se victimiser, ce qui n’arrangeait clairement pas l’humeur de Victoire. Elle avait juste envie de le taper et de lui hurler dessus jusqu’à ce qu’il admettre être un crétin fini –mais elle savait qu’elle rêvait, le Serpentard était bien trop fier pour admettre ses erreurs. « Forcément qu’elle t’as évité après la rupture ! Elle a limite pas voulu quitter sa chambre pendant une semaine ! Putain Jensen elle a voulu sauter de la tour d’astronomie à cause de toi ! Réveille-toi bordel ! », cria-t-elle. « C’est toi qui l’as largué et ce serait à elle de faire le premier pas ? Tu veux pas qu’elle s’excuse de t’avoir balancé ta batte non plus ?? Comment veux-tu que je croie que la rupture t’as fait du mal alors que tu t’es même pas embêté à donner une raison à Viska et que tu l’évites depuis la rentrée ? Viska s’est…coupée ! Tu vas vraiment oser comparer ton ego froissé à sa douleur à elle ? » Ce type ne manquait vraiment pas d’air ! Victoire avait bêtement cru qu’être amoureux de Viska l’avait changé, au moins un petit peu, mais il restait le même connard arrogant qu’il avait toujours été. Il ne changerait jamais.

« Tu te prends encore pour le centre du monde, McGowan. Tu ne peux pas tout arranger. Mais c’est bien que tu reconnaisses que tu as foiré sur le coup, ça dû t’arracher la bouche, mais c’est une avancée », le railla-t-elle alors qu’il avouait enfin qu’il n’avait pas fait ce qu’il fallait –des mots qu’elle n’aurait jamais pensé entendre sortir de la bouche de quelqu’un comme lui. Mais le crétin réussit en l’espace de deux secondes à annihiler la bouffée de presque sympathie que Victoire avait vaguement ressentie. « Je ne l’ai jamais encouragée à boire ou à fumer, ne nous mets pas tous dans le même panier ok ?!, rétorqua-t-elle en fermant ses poings. C’était son choix d’aller dans les soirées d’Aaron et de ses copains. » Malgré toute sa belle énergie, Victoire sentit son cœur se serrer. Elle avait trouvé ce comportement étrange de la part de Viska, qui ne buvait jamais avant, mais comme pour le reste, ça ne l’avait pas assez alarmé pour qu’elle agisse.

« Toi non plus t’as pas été foutue de voir quoique ce soit !! Et si, je sais très bien que Viska ne veut certainement pas que tu apprennes tout ça. » Sa meilleure amie avait tout fait pour faire croire qu’elle allait bien, pour donner le change et notamment par rapport à Jensen. Elle avait l’impression qu’elle s’était trop reposée sur lui, or, vu son attitude, il se la jouerait sûrement moralisateur et surprotecteur avec elle. Vic espérait que Jensen ne serait pas autorisé à voir Viska, mais en même temps, une simple interdiction orale ne suffirait pas à le retenir…La rage de Victoire finit par se concrétiser en violence, enfin façon de parler car elle n’avait pas vraiment de force. « Pas assez… », murmura-t-elle en réponse au vert et argent. Elle aurait aimé se déchaîner sur lui à coups de sortilèges mais ce n’était pas possible dommage. Le geste avait au moins eut le mérite d’apaiser sa rage et c’est seulement un visage moqueur qu’elle tourna vers Jensen alors qu’il affirmait que Nathan Symphonie devait mourir. « Et tu peux me dire ce que ça réglera qu’il meure ? Il a déjà tout oublié de ce qu’il a fait. Au final, c’est comme s’il était mort. Les souvenirs de la cabane, ça ne hantera plus que Viska maintenant. » A un moment, elle avait souhaité la mort de Symphonie plus que tout au monde mais maintenant…qu’il disparaisse n’aurait aucun impact. C’était devenu un inconnu.

1 096 mots




proud to be a Weasley
Live and let go, I have tried. Predictable, every time And at this point I just take the ride and hang on. I wanna rage to erase everything and I'm not afraid I'm not done making mistakes. It's not a phase I'm gonna rage. I know I can be a little much.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 759
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Thomas Doherty & Lucky Blue Smith


Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen EmptyDim 15 Aoû - 22:19

Jensen ne se victimisait pas, dans toute cette histoire. Il savait qu’il avait sa part de responsabilité mais il refusait qu’on lui mette la totalité de la chose sur le dos. Viska était brisée avant qu’il ne rompe avec elle, et ses raisons, si elles n’étaient comprises que par lui même, étaient valables. À côté de cela, il n’attendait pas de Victoire, ni même de qui que ce soit, une tape sur l’épaule pleine de compassion. Il acceptait sa part de responsabilité mais pas plus, voilà tout. Et clairement, les Gryffondors voulaient qu’il soit le seul et unique à trinquer. Tant qu’ils y étaient, ne voulaient-ils pas l’envoyer à Azkaban pour qu’il y croupisse jusqu’à la fin de sa vie ? Ils étaient adolescents, les ruptures arrivaient.

« Je ne l’ai pas larguée à cause du sexe ! T’es conne ou quoi ? » Il ne comptait pas contredire le fait qu’il lui avait effectivement sauté dessus lorsqu’elle l’avait embrassé en décembre. C’était vrai, et même s’il avait rejoué le moment dans sa tête un bon nombre de fois, les faits étaient là. Elle l’avait embrassé et il s’était enflammé en un quart de seconde. Puis, une fois qu’il s’était disputé avec Viska sur ses sentiments alors qu’ils étaient sortis à Pré-au-Lard, puis s’étaient réfugiés dans l’appartement de sa soeur, il avait réfléchi d’autant plus. Et les signes s’étaient éclaircis, lui rappelant certains moments où la présence de Viska avait été plus perturbante que d’autres. Mais il était hors de question qu’il parle de cela à Victoire, elle n’était pas son amie et elle utiliserait sans aucun doute tout cela contre lui, ce qui était tout simplement impensable. Quand au fait qu’il soit jaloux… Oui, il l’était, mais ce n’était pas cela qui avait fait qu’il n’aimait pas Flynn Mulligan. Ça en faisait partie, bien entendu, mais il n’y avait pas que cela. Le simple fait que le Gryffondor ne sache pas rester à sa place alors même que Viska était sa petite amie l’avait énervé plus que tout. Le Gryffondor avait zéro sens du respect, et cela ne plaisait pas à Jensen. L’un dans l’autre, il assumait donc qu’il n’avait aucun respect pour Viska également, et chaque mention d’ « ange » pour désigner le lion lui donner la nausée et une envie de vomir plus violente que jamais. Il n’avait rien d’un ange, il n’était qu’un profiteur et profitait de la détresse de la jeune femme…  

Aux paroles de Victoire, Jensen la regarda, surpris. « C’est quoi cette histoire de tour d’astronomie ? » Il fronça les sourcils, ne comprenant pas ce que la lionne lui racontait. Il n’y avait aucune mention de la tour d’astronomie dans le journal de thérapie et Peony ne lui avait rien dit de tel… Peony ! Est-ce qu’elle lui avait caché des épisodes ? Certes, il avait rompu avec Viska et n’avait, en soit, aucun droit de savoir ce qu’elle faisait de sa vie de long en large et en travers, mais quand même ! Sauter de la tour d’astronomie ? Ce n’était pas rien ! « Je ne compare pas mon état au sien, arrête de tout déformer ! » N’avait-il seulement pas le droit d’être aussi mal ? Ça n’avait absolument pas la même dimension  que Viska, mais en même temps, il n’avait pas été malmené par son père…

« Parce que ce n’est pas ce que tu fais toi peut-être ?! Tu insinue que je l’ai empêchée de boire, alors que tu n’en sais rien du tout. Mais est-ce que t’as empêché cette idiote de Vanellope de la faire boire et de la faire fumer dans un premier temps ?! Si elle a été aux soirées d’Aaron, c’est à cause d’elle ! Mais comme c’est ta pote, tu ne lui dis rien à elle, forcément. » Jensen ne comprenait pas. Il ne comprenait pas comment tout cela avait pu arriver, même s’il était en partie responsable. Il ne voyait pas pourquoi quelqu’un avait pu penser qu’il serait bon pour la blonde de se mettre à boire et à fumer alors qu’elle n’était pas au meilleur de sa forme. C’était un peu comme si elle était sur une planche et qu’on la poussait, résolument, vers le bout, afin qu’elle plonge dans les eaux sombres. Mais forcément, c’était lui qui prenait, parce que c’était lui le grand méchant…

Il resta silencieux quand elle lui reprocha de n’avoir rien vu non plus. Il le savait et s’en voulait déjà. Aurait-il été capable de voir quoi que ce soit s’il avait été vers elle le premier septembre ? Il savait pertinemment qu’il n’aurait pas été capable d’aller vers elle au bal du Ministère, car tout était encore trop frais, et avec le fantôme du baiser avorté avec Ivalyana, il ne voyait pas quoi lui dire. Que ce n’était pas parce qu’ils n’étaient plus ensemble qu’il ne se souciait pas d’elle ? Il espérait qu’elle était au courant, mais visiblement pas. Ce qu’il avait lu dans le journal de thérapie lui avait clairement fait comprendre que pas du tout, bien au contraire. Par contre, il était déjà au courant de tout, il l’avait vue, donc c’était trop tard. Et de toute façon, toute l’école serait au courant d’ici au repas du soir, ce n’était donc qu’une question de temps, au final. Levant les yeux vers la rouge et or, qui avait malgré tout entendu ce qu’il avait dit concernant Nathan, Jensen posa son regard bleu-gris sur la blonde. « Elle sera vengée. S’ils ne trouvent pas un moyen de faire tenir son procès, se débarrasser de lui est la seule solution… » Après tout, le laisser vivre sans aucun souvenir, c’était pire, non ? Même le baiser d’un détraqueur ne pourrait pas lui être administré, donc comment allait-il passer le reste de sa vie ? Dans une chambre à Sainte Mangouste ? Comme s’il était un simple malade, alors qu’il était tout simplement fou à lier, et qu’il ne méritait pas de fouler cette terre en même temps que sa fille ?

La lourde porte de l’infirmerie finit par s’ouvrir et Jensen se hissa sur ses jambes avec rapidité, ne sachant pas qui allait en sortir. Finalement, la silhouette familière de sa meilleure amie se découpa dans la lumière, et l’expression sur son visage en disait long. Elle était livide, moins que Viska mais quand même. « Peo’, comment elle va ? » La rousse posa son regard successivement sur Victoire puis sur lui, avant de se diriger vers lui, puis posa sa tête sur son épaule. « Elle est vivante, mais elle est mal en point. Elle a perdu beaucoup de sang et elle a de la fièvre… » Jensen passa un bras dans le dos de la rousse, qui regardait désormais Victoire. « Tu peux y aller, si tu veux. Je vais prévenir les autres, j’ai du faire une liste. » Jensen suivit le regard de sa meilleure amie, soulagé que Viska soit toujours vivante, mais quand même inquiet pour le reste, ses yeux clairs posés sur la capitaine des rouges et ors. « Vas-y, elle a besoin de toi. » dit-il simplement, sachant pertinemment qu’en temps et en heure, ce n’était pas lui que Viska voulait voir. Et puis il avait des choses à voir avec Peony, même si la rousse ne semblait clairement pas en état non plus.
acidbrain


• 1 199 mots •
• terminé pour Jensen •



heaven only knows when i'm in hell
And I know they're gonna hate but I don't care, I barely could wait to hit them with the snare and the bass. Square in the face, this fuckin' world better prepare to get laced because they're gonna taste my venom. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1723
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen EmptyDim 22 Aoû - 17:51

Victoire serra fort ses poings à l’insulte de McGowan. Victoire n’était certainment pas une fille à laisser couler lorsqu’on l’insultait ainsi, surtout alors que cela venait de cet imbécile de Serpentard -le con, dans l’histoire, c’était quand même plus lui qu’elle. « C’est toi le con ! T’as laissé filer ‘Ska et tu peux t’en vouloir qu’à toi même ! », répliqua-t-elle, emplie de cette rage qui ne la quittait jamais vraiment. « Et ton excuse de la protéger que t’as servi à Peony c’était quand même un  argument de merde ! Alors, ouais, ce que croit Viska me paraît tout aussi probable ! » Cela ne sonnait pas juste, par rapport à l’image que dégageait le brun, mais en même temps, Vic n’aurait jamais imaginé qu’il aurait craqué et couché avec Viska avant même d’être en couple avec elle. Victoire voulait croire que l’Ecossais n’était pas qu’un profiteur qui s’était joué de sa meilleure amie, elle l’avait vu dans tous ses états au moment de l’enlèvement et elle ne pouvait attribuer ce comportement qu’à un amour et une angoisse sincères, mais il n’avait pas su réconforter assez son amie sur ses sentiments, il n’avait pas su lui avouer son amour, il n’avait su que la jeter d’une manière débile et tout mettre sur son dos après coup. Et il se la jouait grand prince ? Ridicule.

Victoire lui jeta un regard surpris lorsqu’il lui demanda des précisions sur la tour d’astronomie. « Viska a voulu se jeter de la tour d’astronomie, dans les premiers jours qui ont suivi votre rupture. J’ai cru qu’elle se la jouait dramaqueen mais...au vu de ce qui s’est passé aujourd’hui, de ce qui se passe depuis des semaines...ce n’était pas anodin. » Elle déglutit, se sentant mal à l’aise. Elle n’avait pas su voir le réel mal être de sa meilleure amie derrière cette déclaration dramatique. « Peony ne t’en as pas parlé ? » C’était ça qui la surprenait. La rousse avait visiblement pris l’habitude de raconter un tas de trucs à Jensen sur Viska -l’idée dérangeait Vic, car elle ne comprenait qu’une fille aussi exclusive que la préfète des verts et argent réussisse à être amie de deux personnes qui ne se parlaient plus, mais c’était ainsi. Qu’elle passe sous silence un tel épisode était étrange, mais peut-être n’avait-elle pas voulu l’alarmer pour rien, car cette envie avait fini par passer à Viska.

La lionne haussa les épaules lorsque Jensen l’accusa de tout déformer, elle savait qu’elle avait tendance à en rajouter des caisses, c’était son côté excessif, néanmoins, elle trouvait que Jensen se victimisait sans cesse et ça lui était insupportable. Qu’il ne compte pas sur elle pour le plaindre surtout ! « C’est toi qui déformes tout ! Je disais simplement que quand elle était encore avec toi, elle ne buvait pas ni ne fumait, c’était son choix, certes, mais je pense que votre rupture a joué dans le fait qu’elle abuse de l’alcool. » Elle en avait d’ailleurs déjà parlé avec Viska, mais celle ci ne voulait rien entendre, comme lorsqu’elle sautait des repas durant l’été. « Vanellope n’est pas une idiote ! Elle est certainement plus brillante que tu ne le seras jamais alors ferme là ! Viska aurait fini par aller aux soirées, à boire et à fumer sans elle ! » Elle n’avait pas autant crisé que Peony lorsqu’elle avait appris ce que V avait fait, néanmoins elle n’avait pas échapper à un petit discours moralisateur même si c'était son amie ! Elle demandait régulièrement à Flynn de ne pas proposer de joints à Viska, mais le garçon n’avait jamais eu tendance à écouter ses conseils. Mais il ne fumait que de temps en temps et ce n’était pas de lui que Vic se méfiait le plus.

« La venger ça aurait été le tuer alors qu’il se souvenait de tout...maintenant...à quoi cela pourra-t-il bien servir ? Ça n’apportera rien à Viska et c’est quand même le principe d’une vengeance de base. » Vic avait, elle aussi, bien souvent souhaité la mort de Nathan Symphonie mais alors même que l’homme qu’avait vu Viska n’avait plus rien, sauf l’apparence, de son père biologique et de son tortionnaire, elle se demandait si cela valait vraiment le coup. Par contre, elle n’avait rien contre l’idée d’un Jensen McGowan à Azkaban, bien au contraire.

Le bruit de la porte de l’infirmerie interrompit leur charmante discussion. Peony leur informa de l’état de Viska et Victoire n’avait qu’une idée en tête : aller la voir. A côté de l’état de sa meilleure amie, tout paraissait futile, y compris sa dispute avec Jensen. Elle entendait à peine leurs paroles, ne se souciant guère des dernières paroles du brun -elle n’avait vraiment pas besoin de son accord et poussa à son tour la porte de l’infirmerie. Elle avait besoin de voir Viska vivante de ses propres yeux, elle avait besoin de la serrer dans ses bras et de ne la lâcher que lorsque son amie le lui ordonnerait.

Thème terminé




proud to be a Weasley
Live and let go, I have tried. Predictable, every time And at this point I just take the ride and hang on. I wanna rage to erase everything and I'm not afraid I'm not done making mistakes. It's not a phase I'm gonna rage. I know I can be a little much.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty
Ξ Sujet: Re: Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen   Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Thème ★ tous les cris les SOS ★ Jensen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: L'Infirmerie-
Sauter vers: