Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-79%
Le deal à ne pas rater :
DCL : Drone Championship League – Jeu PS4
6.99 € 32.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 872
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? EmptyLun 9 Aoû - 0:04

Maintenant qu’allons-nous faire ?« Ah putain… mais merde à la fin, personne a vu Flynn ? Flynn Mulligan bordel ? Ah mais dégagez de mon chemin au moins si vous êtes pas capable de m’repondre ! » Elle bouscula un élève qui la gênait et aperçut au loin la silhouette massive de son ami. Elle se mit à courir pour réduire la distance entre eux et lui tira le bras d’une main pour attirer son attention. Quand leurs regards se rencontrèrent, celui de V était plein d’un désarroi qu’on ne lui avait pas revu depuis l’enlèvement de Viska. « Flynn… je t’ai cherché partout… C’est ´Ska… » Sa voix se cassa en prononçant le diminutif de leur amie commune. Depuis qu’elle avait reçu le message de Peony, elle avait cherché le jeune homme. Il n’était pas dans la liste de diffusion du message d’origine, la préfète des Serpentard ayant assez logiquement pensé que Victoire et elle se chargerait de le tenir au courant vu qu’elle-même ne le connaissait pas vraiment. En effet, il avait tout autant le droit de savoir que les autres personnes sur la liste de la préfète des vert et argent, Flynn était même nettement plus légitime que McGowan si vous vouliez l’avis de la lionne – car elle se doutait que Peo’ avait prévenu ce traître, ce qui l’agaçait sans pour autant être au cœur de ses préoccupations actuelles -. V était bien placée pour savoir que la relation entre Viska et Flynn était essentiellement amicale malgré certaines apparences, il était cependant dans le cercle qui s’était soudé autour de la vipère. Indéniablement plus que le meilleur ami imbécile de la préfète rousse qui n’avait su que fuir en abandonnant la jeune fille. Si, dans le pire des cas, Viska était brisée pour de bon, jamais V ne lui pardonnerait. Jamais. Pour l’heure, elle devait informer Flynn et elle détestait être la messagère d’une telle nouvelle…

« Elle a… elle est… » Les mots ne venaient pas, ils se bousculaient dans sa gorge et dans sa tête. Elle n’arrivait pas à accepter d’avoir loupé « ça ». Et puis il y avait Nathan Symphonie, encore une fois de retour, mais opportunément amnésique. Tout était la faute de MS : en dehors de son père à elle, elle n’avait jamais haï quelqu’un comme elle haïssait ces gens. En cet instant, elle éprouvait une colère aussi noire que rare envers toutes les personnes qui avaient conduit son amie à se faire du mal, y compris elle-même pour n’avoir pas été assez vigilante et assez présente. V avait vraiment cru que ce ne serait qu’une question de temps, que Viska allait mal pour le moment, mais que ça s’arrangerait plus ou moins tout seul avec de la patience et de l’attention. La preuve, quand elle l’avait soûlée, Viska ne lui avait rien dit qu’elle ne sache déjà, que ce soit sur sa déception sentimentale – sujet sur lequel V était loin d’être une spécialiste – ou sur son enlèvement.

La main de Vanellope restait crispée sur le bras du cinquième année. Elle prit une profonde inspiration, tâchant de retrouver son flegme ordinaire. Impossible cependant d’y parvenir totalement, elle retrouva juste assez de calme apparent pour réussir à articuler de manière hachée à voix basse : « Viska est à l’infirmerie. Peony l’a trouvée en train de… de se couper… avec son poignard… à cause du retour de Nathan, elle… elle a disjoncté mais… c’était pas la première fois. » Elle serra plus fort encore le bras de Flynn. V ignorait totalement ce que penserait le lion de tout ça. Face aux problèmes de Viska, il avait toujours été le plus cool d’eux tous, peut-être saurait-il encore être raisonnable là où V se sentait juste désemparée ? Elle qui avait d’ordinaire le verbe facile ne savait pas si elle trouverait les mots pour faire face à Viska quand elle la reverrait. Que pouvait-on dire à une amie proche qui cherchait à mourir à petit feu ? Comment la persuader que sa vie valait la peine d’être vécue quoi qu’elle en pense ? Était-ce seulement possible ?

Évidemment, comme eux tous, elle savait que leur amie n’allait pas bien, et même qu’elle avait songé au suicide quand McGowan l’avait quittée, mais V pensait que tout était quand même « sous contrôle » ces dernières semaines. Ils étaient là pour elle, eux tous, alors pourquoi est-ce qu’elle se détruisait ainsi ? « J’avais remarqué qu’elle nous cachait des trucs… mais je ne sais pas… je… » Elle n’était même plus capable de donner forme à ce qu’elle avait cru – tout paraissait si évident désormais ! - mais certainement pas ça.

« Tu… tu n’as rien vu quand vous… enfin… tu vois ? » Elle supposait que non, il avait beau être cool, V espérait qu’il les aurait alerté s’il avait détecté un comportement aussi dangereux chez leur amie. Pourtant, elle avait besoin de savoir, de vérifier, c’était irrépressible, tout comme ce sentiment de devoir faire quelque chose, n’importe quoi, alors qu’une petite voix lui soufflait que malheureusement ils ne pouvaient rien faire, pas pour l’instant en tout cas.

Dire que dans deux jours c’était l’anniversaire de Viska… si seulement MS n’avait pas décidé de lui envoyer son père biologique en cadeau, elle aurait au moins pu avoir une fête décente pour sa majorité… Tout ça donnait à V des envies de pleurer, mais s’apitoyer n’était pas son genre. À la place, elle réfléchissait : même s’ils étaient impuissant à aider Viska pour le moment, il devait bien y avoir quelque chose qu’ils puissent faire plus tard ? V se dit qu’elle pourrait peut-être faire des recherches sur le SPT, cela paraissait toutefois assez vain, ce n’était pas comme si Viska n’avait vu aucun spécialiste depuis le retour de son enlèvement. Le problème était plutôt qu’elle enchaînait les ennuis sans discontinuer depuis des mois et que le traumatisme lié à Nathan était profond. « Qu’est-ce qu’on peut faire ? » conclut-elle arrivée au terme de ses propres interrogations, espérant que Flynn serait plus inspiré et moins perturbé qu’elle.

1 009
2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 174
Âge : 15 ans (24 juillet 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? EmptyLun 9 Aoû - 0:36


Qu'allons nous faire ?

I'm walking down the line that divides me somewhere in my mind on the borderline of the edge and where I walk alone. Read between the lines of what's fucked up and everything's alright. Check my vital signs to know I'm still alive and I walk alone.
Flynn & Vanellope

Un mois était déjà passé depuis que Flynn était revenu à Poudlard. Les semaines étaient passées vite, Flynn revenant au monde sorcier après deux mois purement moldus, ou presque, avec facilité, comme c’était le cas depuis sa première rentrée. La seule différence notable était son aventure avec Viska. Flynn avait connu quelques flirts à l’école, mais rien qui n'avait duré autant que son histoire avec la Serpentard. Flynn ne se posait pas plus de questions que ça –il laissait les atermoiements à d’autres- d’autant qu’il savait très bien que Viska voulait quelque chose de fun et de léger. Les complications, c’était vraiment pas le truc de Flynn d’autres ont dit ça avant lui.

Sauf qu’il s’avéra que les complications arrivèrent.

Flynn traînait avec Michael, Gabin, et d’autres mecs de leur groupe, lorsque V l’attira par le bras. Il allait lui sortir une blague sur son empressement à le voir, mais sa mine inquiète le stoppa aussitôt. Il connaissait bien Vanellope, et ce n’était pas une expression qu’on voyait d’ordinaire sur son visage. Sa manière de prononcer le surnom de Viska renforça cette impression. Il se passait quelque chose. « Viska ? Qu’est-ce qu’il se passe ? » Tout à son non écoute des cours et à ses discussions avec ses potes, Flynn n’avait pas repéré l’agitation de certains professeurs –et même si ça avait le cas, il ne se serait pas posé plus de questions. Mais là…le ton, la tête de V, tout ne pouvait que l’amener à se poser des questions. « Tu vas finir par m’inquiéter V, qu’est-ce qu’il se passe avec Viska ? » Flynn restait calme, comme à son habitude mais il sentait l’inquiétude l’agiter –et quelqu’un d’aussi nonchalant que lui ne s’inquiétait pas souvent. Mais la dernière fois que V avait été autant paniqué, c’était après l’enlèvement de Viska. Il ne voyait pas ce qui aurait pu lui arriver de pire qu’avoir été kidnappée et torturée par son père biologique. Père biologique qui était lié à ce qui arrivait aujourd’hui à Viska. « Comment ça le retour de Nathan ? » Il fronça les sourcils. Quelque chose lui avait échappé. Et pas qu’une seule, visiblement. « Se couper ? Elle voulait…elle voulait se tuer ? » Il avait eu du mal à prononcer ces mots. Il savait, comme tous les proches de Viska, que la blonde n’était pas bien. Elle souffrait d’un symptôme de stress post traumatique depuis son passage dans les mains de Nathan Symphonie. Mais comme tous les proches de Viska, Flynn n’aurait jamais pensé qu’elle se faisait du mal. Ni qu’elle voulait disparaître. Viska était une fille forte, et on avait tendance à penser que les durs à cuire ne pouvaient pas souffrir de dépression. En dépit de ce qu’il s’était passé, ils avaient tous pensé que Viska, qui avait toujours été une fille honnête, peu douée pour le mensonge, leur parlerait.

« Ce n’est pas ta faute, V. Ce n’est la faute de personne. Viska est plus douée pour cacher des trucs que ce qu’on pensait. Le principal, c’est que Peony l’ait découvert. On va pouvoir être là pour elle maintenant », répondit Flynn d’une voix rassurante. Ils pouvaient passer leur temps à analyser les dernières semaines en se demandant ce qu’ils avaient loupé pour ne pas deviner ce que s’infligeait la Vipère ou ils pouvaient se montrer présents pour elle. « Elle gardait ses bracelets quand on couchait ensemble. Mais je n’ai pas posé de questions, hormis la première fois où je les ai vus. Elle m’a dit que c’était trop long de les retirer. Je me suis dit que c’était logique. » Parfois, ils n’avaient même pas le temps de se dévêtir complètement alors…il n’avait pas cherché plus loin. « On ne peut pas faire grand-chose. On ne peut pas sauver ceux qui ne veulent pas être sauvés. » Il haussa les épaules avec nonchalance, ne ressentant pourtant pas autant de détachement qu’il ne l’aurait souhaité. « On peut juste être là pour elle, se répéta-t-il. On va l’entourer, du mieux qu’on peut, on ne la lâchera pas, même si elle nous supplie. » Il n’y avait vraiment rien d’autre possible. Il n’y avait que Viska pour régler ses problèmes, eux ne pouvaient que la soutenir.

707 mots




I love rock'n'roll
It's bugging me, grating me and twisting me around. Yeah I'm endlessly caving in and turning inside out. 'cause I want it now I want it now. And I'm breaking out, I'm breaking out, last chance to lose control. Rise up.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 872
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? EmptyLun 9 Aoû - 0:39

Maintenant qu’allons-nous faire ?V fit admirablement abstraction des autres personnes présentes et celles-ci eurent le bon sens de laisser un minimum d’intimité aux deux lions. Il faut dire que la préfète arborait un visage très différent de celui qu’elle pouvait avoir les autres jours, une mine qui ne donnait pas du tout envie de réveiller le chat qui dort : elle paraissait entre deux états, les larmes et la colère, sans pour autant céder ni à l’un ni à l’autre. Et nul n’avait envie de faire pencher la balance du côté de la colère, se faisant par la même coller jusqu’à la fin du trimestre – quelques amis de Flynn avaient déjà testé les limites de sa patience l’année précédente -. De plus, il ne fallait pas sortir de Beauxbâtons pour voir qu’il se passait quelque chose de grave. Quelque chose qui ne regardait pas les amis de Flynn. Gabin et les autres disparurent donc dans l’indifférence totale de la jeune fille qui cherchait comment annoncer la mauvaise nouvelle au rouge et or.

« Il est revenu. » Et ça sonne comme un film d’horreur parce que ça en est un ! V ne pensait pas que Flynn aurait loupé cette information mais il fallait croire que ça n’avait pas encore fait le tour, en même temps ce ne serait sûrement que dans une édition spéciale de la Gazette le soir-même ou, au plus tard, demain matin. Tout le monde ne devait pas encore le savoir. « MS a déposé Nathan devant Poudlard comme cadeau d’anniversaire anticipé pour Viska. Et ils l’ont oublietté, de ce que j’ai compris, il ne sait même plus qui il est, et encore moins qu’il a une fille… tout ce qu’il a fait à ‘Ska… ça s’est juste... » Elle fit un petit pouf pour imager ses paroles avant de conclure : « Envolé. » Rien que cette nouvelle aurait pu retenir toute son attention, mais ce n’était pas ce qui l’avait amené à chercher avec autant d’énergie Flynn.

« Je… je ne sais pas trop… c’est Peony qui m’a prévenu… Son message n’était pas très rassurant. Visiblement, les coupures étaient assez sévères, et ce n’étaient pas les premières. Mais… Elle ne peut pas sérieusement vouloir se tuer, hein ? » Une pointe d’incertitude presque enfantine voilait la voix de la préfète habituellement si mature. Elle aurait voulu ne pas croire que leur amie avait envie de mourir, mais elle avait assisté aux événements de l’année écoulée et il paraissait réaliste d’imaginer que Viska n’en puisse plus. D’autres que la blonde auraient flanché avant. Si Victoire pouvait passer des soirées entières à déprimer simplement parce que quelques centaines de kilomètres la séparait de son petit ami, est-ce qu’il était si insensé d’envisager qu’avoir le cœur brisé ait achevé Viska ? Pourtant, ils avaient tous rebondis aussitôt suite à la défection de l’autre imbécile. Flynn avait tout de suite accepté d’accompagner la Serpentard au bal, et il avait l’air plutôt efficace pour lui remonter le moral. La lionne concevait que ce soit différent de l’amour, mais comme elle s’en contentait très bien, elle, elle ne voyait pas bien ce qui clochait dans ce scénario. Flynn était quand même bien mieux que l’autre espèce de crétin !

Sentant un début de migraine la frapper, elle porta la main à son front puis se pinça l’arête du nez pour ensuite prendre une profonde inspiration. Quand elle rouvrit les yeux, son regard était toujours troublé… elle avait peur de perdre Viska, et ce n’était pas une peur nouvelle. Elle se sentait impuissante à l’aider, et s’il y avait bien une chose que V détestait, c’était un problème qu’elle ne pouvait pas résoudre. « Elle a réussi à me mentir alors qu’elle était complètement ivre, tu te rends compte de ce que ça veut dire ? Elle ne voulait pas qu’on sache qu’elle allait mal ! Pourquoi ?! Je serais restée avec elle cet été si elle me l’avait demandé, elle n’a pas… elle n’a pas à souffrir ! Et l’autre espèce de connard ! Je te jure qu’il a pas intérêt à se montrer parce que toute petite que je sois, je crois que je pourrais lui défigurer sa sale petite gueule suffisante ! Viska était cent fois trop bien pour lui, et c’est elle qui se… » Une fois de plus elle déglutit, rouge d’une rage qu’elle contenait avec peine. « Un coup de pied dans les couilles, c’est tout ce qu’il mérite ce salaud. » Des larmes perlèrent au bord de ses cils mais elle les chassa avec colère. Elle avait besoin d’être furieuse contre quelqu’un et, heureusement pour elle, Jensen faisait un candidat parfait pour essuyer sa colère. Nathan aussi était sur sa liste mais il était amnésique, et elle ne le connaissait pas vraiment, contrairement au Serpentard qui était son camarade de classe depuis autant d’années qu’elle ne pouvait pas le sentir.

Elle ne put s’empêcher de demander à Flynn s’il avait remarqué quoi que ce soit pendant ses ébats avec la blonde. S’il y avait quelqu’un qui avait eu une petite chance de découvrir des marques quelconques, c’était lui… mais il était vrai que ça aurait peut-être été plus envisageable dans une école normale, où les adolescents auraient eu une chambre à eux où s’ébattre. En deux-deux pendant de cours moments de libre, dans des salles vides, il n’y avait guère le temps de s’étendre et d’explorer l’autre – ce qu’elle pouvait parfois regretter même à titre personnel mais c’était un autre sujet -. V ne sut pas si la réponse de Flynn la décevait ou la rassurait : elle aurait voulu qu’il y ait des explications auxquelles se raccrocher, mais si lui ne l’avait pas vu, quelles étaient les chances qu’elle l’ait pu, elle ? « Oui… je comprends... » répondit-elle donc, sobrement, baissant les yeux d’un air sombre.

Il fallait qu’elle trouve quelque chose à faire, mais quoi ? « On doit pourtant pouvoir faire quelque chose... » Il le fallait, même si les paroles de Flynn sonnaient justes, elles lui semblaient trop défaitistes. « Oui, ça c’est une évidence. Il faut lui montrer qu’on est là pour elle et qu’on l’aime. C’est ce qu’on fait dans ces cas là, non ? » Elle montra de nouveau des signes de nervosité, gigotant plus qu’à son habitude face à un Flynn qu’elle trouvait beaucoup trop calme à son goût – mais cela lui donnait un aperçu de l’image qu’elle devait elle-même renvoyer en temps normal, ce qu’elle trouva bizarre et dérangeant -. « Elle va sûrement devoir rester à l’infirmerie… ce qui est mieux si l’alternative c’est qu’elle fasse n’importe quoi. Mais c’est son anniversaire dans deux jours, est-ce que ça ne va pas encore plus la déprimer de ne pas le fêter ? On ne devrait pas essayer de lui amener des trucs ? Je me demande si j’ai le temps de lui trouver autre chose que le livre que je lui ai acheté… » Un accessoire pour ses cheveux peut-être ? Viska avait toujours eu une obsession pour sa chevelure. V se sentait un peu idiote de penser ainsi, mais elle avait besoin de focaliser son inquiétude sur des objectifs concrets – et plus réalistes que d’aller démolir Jensen, même si cela restait tentant -.

1 209
2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 174
Âge : 15 ans (24 juillet 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? EmptyLun 9 Aoû - 1:01

Flynn se fichait généralement des rumeurs qui couraient à Poudlard -et de manière royale. Aussi n’avait-il prêté aucune attention aux bruits de couloir du matin. Quand Vanellope vient le voir et qu’elle l’informa que Nathan Symphonie était de retour. Cela dit, il ne savait pas si l’information était parvenue aux oreilles du tout Poudlard. Un tel truc, Flynn imaginait que les professeurs préféraient le garder  secret, au moins un petit peu. Ça finirait par se savoir dans toute l’école au bout d’un moment. « Sérieusement ? Tu parles d’un cadeau… » Evidemment, Viska s’inquiétait depuis que le Ministère avait échoué à capturer son père biologique, effrayée à l’idée qu’il réapparaisse et qu’il l’enlève de nouveau mais qu’on lui offre pour ses dix-sept ans, alors même qu’il ne se rappelait plus de qui elle était…ne pas savoir où il se trouvait lui paraissait moins pire. « Mais tout ce qu’il a fait ne s’est pas envolé, objecta Flynn, ça va rester en Viska pour toujours et maintenant son agresseur ne s’en rappelle même plus…il ne va même pas pouvoir être jugé. » Parce que comment juger quelqu’un qui ne se rappelait même plus de ce qu’il avait fait ? Qui ne pourrait même pas se défendre et expliquer ses raisons parce qu’il avait tout oublié ?

Mais la nouvelle était loin d’être la seule. Elle n’était même pas la pire de la journée et même si Flynn gardait son calme, il se sentait indubitablement inquiet pour Viska. C’était son amie avant d’être son plan cul, il tenait à elle et l’imaginer se faire du mal lui faisait mal au cœur. « Elle a beaucoup subi, revoir son père biologique à Poudlard…ça doit être la goutte d’eau qui a fait déborder le vase », tenta-t-il de trouver pour justifier le geste de Viska. « Mais bon, on n’est pas encore sûr qu’elle a vraiment tenté de suicider. Mais se couper plusieurs fois…aux veines, en plus, c’est alarmant. » C’était forcément le signe que la blonde allait mal, plus mal encore que ce que ses amis avaient suspecté. Et même si elle n’avait pas voulu en finir aujourd’hui, peut-être qu’elle aurait tenté une autre fois. Maintenant qu’on savait néanmoins, elle serait sûrement surveillée. Flynn n’était pas sure que lui donner l’impression qu’on ne pouvait lui faire confiance était une bonne idée, mais il doutait qu’une fille comme Victoire accepte de ne pas couver Viska.

« Tu crois qu’elle se scarifiait déjà à l’époque ? C’est ouf quand même, j’ai toujours pensé que Viska ne savait pas mentir… » Mais elle était plus douée qu’ils ne le pensaient…Ou ils n’avaient pas fait assez attention –et il savait que V se faisait déjà cette réflexion, alors inutile de se culpabiliser davantage. « Elle ne voulait peut-être pas d’une confrontation ? Et elle savait que si elle nous en parlerait, Victoire, ou d’autres, péterait un câble. » Flynn n’avait pas encore croisé la blonde mais elle devait certainement être dans un sacré état de nerfs. « Tu sais, je suis pas sûr que ta présence aurait suffi. Ce n’est pas comme si Viska veut souffrir mais…elle a vécu trop de trucs douloureux et elle sait pas comment le gérer. » En même temps, qui, à sa place, aurait su gérer un tel traumatisme ?

Que V s’en prenne ainsi à McGowan l’amusa beaucoup et malgré la situation, un sourire se peignit sur son visage. « Si Peony a fait l’erreur de le faire venir…il va le regretter », souligna-t-il avec humour. « Mais tout n’est pas que de son fait, Viska va pas bien depuis son enlèvement en vrai. » Simplement, lorsqu’elle était amoureuse de l’autre imbécile, ça se voyait moins. Flynn songeait en tout cas que si McGowan se ramenait vraiment, après des semaines sans parler à Viska, la blonde ne le prendrait pas très bien. Et mieux valait sans doute lui éviter les mauvaises surprises.

Vanellope était déterminée à agir, ce qui n’étonnait pas beaucoup Flynn au vu de la personnalité de la préfète. « Je suis pas sûr qu’il y ait un guide de ce qu’on doit faire dans ces cas là… », remarqua-t-il très justement avant que Vanellope ne propose d’organiser une fête pour Viska. « Pourquoi pas. Il faut voir si elle serait partante et surtout si on serait autorisés à rentrer dans l’infirmerie. Souviens-toi la dernière fois seules Peony et Victoire pouvaient rendre visite à Viska. » Peut-être que ce serait la même chose cette fois ci. « Puis pour le cadeau…je pense que notre présence suffira, tu sais. » Flynn avait pris un bracelet brésilien rose et blanc, deux couleurs qu’aimait beaucoup la blonde. Il pensa avec ironie que c’était ce genre de bracelets qui avaient permis de cacher ses scarifications.

792 mots



I love rock'n'roll
It's bugging me, grating me and twisting me around. Yeah I'm endlessly caving in and turning inside out. 'cause I want it now I want it now. And I'm breaking out, I'm breaking out, last chance to lose control. Rise up.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 872
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? EmptyLun 9 Aoû - 12:40

Maintenant qu’allons-nous faire ?« Ouais… c’est d’un goût plus que douteux... » Mais était-on surpris quand le cadeau en question venait de MS ? Réflexion faite, la baguette magique qu’ils lui avaient envoyée l’année précédente était un très bon cadeau en comparaison. Fugacement, et parce que la lionne avait un cerveau plus rapide et efficace que la moyenne pour traiter les informations, V se demanda quel était le but final de MS concernant leur amie. Pourquoi s’acharnaient-ils sur elle ? Que voulaient-ils d’elle ? Les arcanes allaient désormais être publiques, même si une part du secret allait probablement persister et qu’il fallait avoir envie d’être performant pour s’infliger un entraînement aussi intensif et coûteux en énergie que celui des deux cousins Symphonie. Qu’est-ce qui rendait leur amie aussi spéciale aux yeux de l’organisation ? Ce pourrait être à cause de la BAM, mais dans ce cas, pourquoi ne pas s’en prendre à Prudence ? « Je me demande… pourquoi ils lui font subir tout ça. » finit-elle par dire à voix haute, dans l’espoir qu’une réponse d’un tiers lui permette d’avancer dans sa réflexion. Il y avait un schéma, là, sous ses yeux, mais il était trop obscur, elle ne parvenait pas à en définir les contours… Un truc de plus qu’elle ne comprenait pas, outre le comportement de Viska, et qui la mettait face à son impuissance. Elle se mordit la lèvre inférieure, aussi peinée que contrariée.

« C’est évident. Et Viska devra vivre avec l’idée que jamais justice ne lui sera rendu. » Si tant est que leur amie arrive à vivre tout court, les dernières nouvelles concernant son état moral n’étant pas bonnes. V ne se faisait pas trop de souci pour ses blessures physiques, elle avait déjà eu bien pire, et les infirmières de Poudlard étaient compétentes, au pire passeraient-elles la main à des médicomages. Ce qui inquiétait la préfète pour l’avenir, c’était que leur amie paraissait totalement à la dérive. « J’aurais préféré que ce ne soit que ça, que ce soit juste aujourd’hui, là, parce que Nathan a de nouveau refait surface et qu’elle ait craqué à cause de toute cette merde, mais ça dure depuis des mois d’après Peo’… si ça se trouve, elle le faisait déjà quand elle était avec McGowan. Tu penses que c’est possible ? » Au moment où elle posait la question, elle se rappela des photos de l’été, de Viska en maillot de bain. Non, ce n’était pas si vieux. On voyait clairement ses bras nus sur certains clichés, et elle n’avait aucune marque, d’aucune sorte. Cela avait dû commencer un peu plus tard, quand elle avait remplacé ses bracelets à breloques par des bracelets tissés. « Non… c’était après... » conclut-elle pour elle-même, bien que Flynn en soit sûrement arrivé au même résultat. Plus rapidement qu’elle, même, peut-être, puisqu’il avait dû voir Viska en détail pendant leurs rendez-vous sur la plage. Là, il avait eu le temps, là il avait pu regarder la blonde, pas comme maintenant. C’était tellement plus dur de vérifier comment leur amie allait dans cette immense école et avec tout ce qu’ils avaient à y faire ! « C’est carrément alarmant… tous les signaux sont au rouge, mais je n’ai aucune idée de ce qu’ils veulent dire. Qu’est-ce qui ne va pas chez elle ? En dehors de ce qui est évident bien sûr ! »

Passant une main dans ses cheveux roses dont elle avait gardé volontairement des racines brunes, elle les secoua comme si ce geste pouvait lui permettre de mieux réfléchir – ce qui n’était pas le cas -. « C’était peu avant la rentrée, donc je pense. Elle portait déjà tous ses bracelets là… C’est évident maintenant qu’elle s’est mis à mettre tous ces trucs pour nous cacher ses cicatrices ! Dire qu’avec de la magie, elle n’aurait même pas de traces... » s’agaça V en sachant très bien que si Viska avait demande de l’aide à un adulte, ça aurait été à l’inverse de l’effet qu’elle recherchait. « Je ne sais pas ce que je trouverais le plus inquiétant : qu’elle soit devenue bonne menteuse ou qu’on soit tous aveugle. Si on avait eu un doute, elle n’aurait pas pu continuer ! » Personne de sensé n’allait la laisser se scarifier, ce n’était pas comme boire quelques verres ou fumer un joint, là ça pouvait vraiment être très dangereux ! « Merde. Tu penses que Vic’ va lui crier dessus ? Je suis pas sûre que ce soit une bonne idée... » V était très en colère, mais contre eux – et, en vérité, surtout contre elle-même -, pas contre Viska. Mais d’autres des amis de la blonde étaient plus sanguins que Flynn et elle, et il n’était pas impossible que la situation tourne au vinaigre. « Je sais… mais quelque part, si elle fait ça, c’est qu’elle se sent seule, non ? Si elle… si elle sentait qu’on était là, elle n’aurait pas envie de... » La lionne savait que Flynn avait raison, ça l’énervait un peu, mais elle savait reconnaître de sages paroles quand elle en entendait. Pourtant, une petite partie d’elle continuait à trouver que c’était révoltant et qu’elle aurait forcément pu faire plus pour Viska.

Et comme il fallait que ces sentiments violents se déchargent sur quelqu’un, elle s’en prit à une victime toute désignée : Jensen McGowan. En revanche, elle ne trouvait pas ça drôle et lança un regard mauvais à Flynn quand celui-ci sourit. « Pourquoi est-ce qu’il se pointerait pour commencer ? Si ce n’est faire son intéressant. Mon dieu… ce que j’aimerais que Viska l’envoie valser… elle doit pouvoir le faire, elle. » Si V ne misait pas trois cacahuètes sur elle-même dans un combat contre Jensen, tout aussi qualifié qu’elle en magie et nettement plus fort physiquement, elle n’avait en revanche aucun doute que la balance était tout autre face à Viska. Elle savait se battre pour commencer, elle pouvait utiliser ses arcanes aussi… Elle fantasma quelques secondes sur un Jensen voltigeant à travers l’infirmerie puis secoua la tête : ça n’arriverait jamais, Viska était incapable de lever la main sur lui. « Ouais, c’est ça, et il n’a pas du tout favorisé son mal être, d’abord en ne répondant pas à sa déclaration – quel genre de pauvre type fait ça à sa copine pour commencer hein ? - et ensuite en la quittant de but en blanc à deux semaines de cette mascarade au Ministère ! Non mais sans dec’ ! T’imagine quelle catastrophe ça aurait été si tu n’avais pas pu y aller avec elle ? Merde à la fin, j’en ai marre qu’on excuse tout le temps ce con sous prétexte que ce n’est pas complètement de sa faute. C’est trop facile d’aller faire le paon à son stage pourri pendant que mon amie se taille les veines !!! » Elle avait hurlé ces derniers mots et des élèves se retournèrent vers elle qu’un regard empli de colère de sa part fit fuir. V appréciait d’ordinaire l’objectivité, l’impartialité, mais actuellement elle avait besoin que Flynn la laisse être furieuse contre McGowan parce que c’était bien plus facile que d’être en colère contre elle-même… et parce qu’elle n’était pas très loin de craquer. Ce qui n’arrivait jamais. Elle ne se souvenait pas d’une seule fois dans sa vie où elle ait fait une vraie crise de nerf, et pourtant, elle avait bien l’impression que ce jour était peut-être arrivé. Elle se passa les mains sur le visage, essayant de compter à rebours pour reprendre ses esprits : « Il faut que je me calme, il faut que je me calme... »

Elle se concentra donc sur la tâche à accomplir : aider Viska. Peu importe comment. Cela lui permit de retrouver un peu de son flegme, au moins en apparence. « Tu crois ? Il existe peut-être des livres de psychologie pour l’entourage des personnes souffrant de SPT. Il faudrait que je demande à ma mère de se renseigner. » Sa mère était ophtalmologue, rien à voir donc, mais elle connaissait des médecins d’autres spécialités qui travaillaient dans le même hôpital, ils auraient peut-être des idées d’ouvrages… en tout cas ça ne lui coûtait rien de demander. Et ça ressemblait à un plan qui, s’il n’aidait pas Viska, la maintiendrait occupée elle. « C’est un peu différent, la dernière fois elle avait de graves blessures physiques, cette fois… même si elle s’est beaucoup coupée, la maladie est plus psychologique. Elle a besoin d’être entourée... » Et si V devait être honnête, elle aussi avait besoin de voir Viska. Elle avait envie de la prendre dans ses bras, de la serrer très fort, rien que pour s’assurer qu’elle était encore là. Elle n’avait pas éprouvé ça à son retour de son enlèvement, parce qu’elle ne se sentait pas coupable, ou en tout cas pas autant, que maintenant. « Alors, je ne sais pas pour toi, mais moi je me sens tout sauf suffisante actuellement… » Encore que, de ce côté-là, elle y soit habituée : elle n’avait jamais été suffisante pour son père, et elle n’avait jamais été la priorité pour personne. Seulement, d’ordinaire, ça ne faisait souffrir personne qu’elle ne soit pas importante. « Mais tout ce que je veux, en vrai, c’est avoir un truc pour m’occuper. Et trouver ce que je lui dirai quand je la verrai aussi. J’ai jamais été très douée pour… m’exprimer… les sentiments, tout ça… c’est pas vraiment mon truc. » Flynn avait ce gros avantage d’être bien plus à l’aise qu’elle, le chanceux.

1 588
2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 174
Âge : 15 ans (24 juillet 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? EmptyMer 11 Aoû - 1:16


Flynn se demandait quel individu normalement constitué pouvait sérieusement penser que larguer le père biologique de Viska, son agresseur et tortionnaire devant l’école de sorcellerie pour qu’elle le trouve était une bonne idée de cadeau. Il n’était cependant plus à prouver que les sorciers de Magicis Sacra n’étaient pas nets et qu’ils ne voulaient pas que du bien aux Nés-moldus dans son genre ou à tous ceux qui s’opposaient à eux. Or, Viska avait toujours été claire sur son positionnement anti MS. « Elle représente un obstacle pour eux, un danger. Ou alors ils sont juste totalement tordus et ils pensent vraiment que ça va lui faire plaisir et qu’elle s’opposera plus à eux. » Flynn haussa les épaules. Il ne pensait pas que quiconque pouvait vraiment comprendre les motivations de MS, en tout cas lui ne s’embêterait pas à essayer car cela lui paraissait bien trop obscur. Il doutait ainsi que sa réponse avait vraiment satisfait V qui, même si elle lui ressemblait beaucoup au niveau de son attitude, manifestait ce désir de toujours tout comprendre alors que Flynn s’en fichait. Il ne voyait pas bien ce que ça leur donnerait de mieux saisir le plan de MS, ça n’aiderait pas Viska alors qu’elle souffrait en tout cas.

« Il n’y a plus qu’elle qui doit vivre avec le poids de ce qu’elle a vécu, qui se rappelle de ce qui s’est passé. C’est affreux. » Pas étonnant que Viska pète un câble. Il ne fallait pas oublier qu’elle souffrait toujours d’un syndrome post traumatique et que c’était justement son traumatisme en chair et en os qui était revenu la hanter pour de vrai. Et maintenant que Nathan Symphonie avait même oublié comment il s’appelait…comment Viska pourrait-elle se relever alors qu’elle avait déjà bien du mal à vivre normalement depuis son enlèvement ? La blonde avait paru presque comme avant toute cette histoire lorsqu’ils étaient ensemble et en dépit de ses cachoteries sur ses scarifications, il ne pensait pas qu’elle fasse semblant. Néanmoins, leur relation n’était certainement pas assez pour lui permettre d’aller mieux, et d’ailleurs, Flynn supposait qu’il fallait d’abord qu’elle se sente mieux car tout ne pouvait reposer sur d’autres personnes, surtout s’ils se barraient comme McGowan. Simplement ça prendrait du temps. Mais tout le monde savait que Viska n’était pas patiente, et encore moins patiente avec elle-même.

Flynn songea rapidement que lui aurait préféré que Viska ne se taille jamais les veines, et que la blonde aurait elle aussi sûrement préféré ne jamais avoir à s’autodétruire ainsi. « Elle n’avait pas de bracelets lorsqu’on s’est vu la première fois sur la plage privée de sa famille », opposa-t-il lorsque V se demanda si Viska se coupait déjà à l’époque où elle sortait avec McGowan. « C’est pas directement lié à sa rupture avec l’autre crétin. C’est venu en août je dirais…Elle devait s’angoisser à l’idée de revenir ici, puis avec les cours d'arts martiaux qui lui sont tombés dessus aussi. » Viska avait eu beaucoup à gérer, beaucoup trop pour quelqu’un qui était malade et à qui on ne permettait pas de guérir correctement. « Il n’y a rien qui n’aille pas chez elle. Elle est malade mais c’est toujours la Viska qu’on connaît et qu’on aime, elle a juste oublié de s’aimer au fil du temps. » Flynn fronça les sourcils et regarda V dans les yeux. « Il ne faut surtout pas qu’on la traite différemment, ou comme si elle était brisée, elle n’a pas besoin de ça. » Viska risquerait de prendre mal toute modification d’attitude à son égard. Flynn en tout cas ne comptait pas changer son comportement avec la Vipère bien qu’évidemment, il essayerait de faire plus attention aux signaux d’alerte. « On a peut-être voulu croire qu’elle n’allait pas aussi mal pour se faire ça mais je pense pas qu’on aurait pu deviner. Parfois, il y a des trucs qu’on apprend trop tard. » Sans doute se montrait-il plus fataliste qu’il n’en avait l’habitude ais en même temps, il ne voyait pas ce qu’ils auraient pu faire de plus pour se rendre compte que Viska se scarifiait –et encore une fois, cela ne servait pas à grand-chose de se retourner la tête avec des et si.

« Je ne sais pas si Victoire lui criera dessus, mais elle ne sera pas contente et tu sais mieux que moi comment elle peut s’emporter. » Flynn soupira. Tout le monde ne pouvait pas être aussi nonchalant que lui. Ils géraient la situation comme ils pouvaient. Le Gryffondor espérait juste que cela ne soit pas trop aux dépens de Viska. « Je ne sais pas…je ne suis pas sûr. C’est une question à laquelle seule Viska pourrait répondre mais…je ne pense pas que tous les comportements suicidaires découlent d’un sentiment de solitude. » Il pensa un instant à Barry. Son père avait failli commettre l’irréparable. Gay dans une famille chrétienne puriste, il se sentait incompris. Il en avait souvent parlé avec ses enfants, les encourageant à parler de leurs émotions, à se confier en cas de problèmes car selon lui, tout garer pour soi n’était jamais une solution. Mais chaque cas était différent. Il ne savait juste pas ce qui avait poussé Viska à se tailler la première fois.

V pouvait bien parler de Victoire, Flynn trouvait qu’elle s’emportait vachement, notamment contre McGowan –non sans raison, certes. « Je doute que Viska en ait la force », souleva-t-il avec sérieux lorsque Vanellope admit vouloir que Viska s’en prenne au Serpentard. « Calme toi V, je sais tout ça, tu n’as pas besoin de me convaincre que McGowan est une pourriture. » Flynn avait levé les mains en signe d’apaisement. Il ne souhaitait certainement pas que cette conversation tourne au vinaigre, encore moins à cause du Serpentard. Il voulait juste signifier que l’origine du mal-être de Viska ne venait pas seulement de sa rupture. Mais ce n’était pas la peine d’insister et il se contenta de s’approcher pour prendre V dans ses bras et caresser son dos pour l’aider à se calmer. « Ça va aller. On va aider Viska à reprendre pied. Elle est encore , ok, elle est encore parmi nous. » La petite lionne finit par se reprendre. « J’pense pas que la solution pour Viska se trouve dans un bouquin mais j’imagine que ça peut pas faire de mal. » Bien sûr, pour quelqu’un qui n’aimait pas les livres, étudier un manuel ne servirait pas à grand-chose mais si ça pouvait rassurer V…tant qu’elle ne l’obligeait pas à le lire aussi ça lui allait !

Flynn jeta un regard inquiet à V lorsqu’elle lui confia ne pas se sentir suffisante –si elle s’y mettait aussi, ça n’allait pas aller ! « Tu es parfaitement suffisante V, pour Viska, pour toi, pour qui que ce soit », répliqua-t-il en la sondant toujours de ses yeux noirs. « Tu sais, si tu ne sais pas quoi dire, mieux vaut encore que tu ne dises rien et que tu lui fasses juste un câlin. Ça vaudra mieux que de dire un truc maladroit », suggéra-t-il. Viska n’y verrait surement pas d’inconvénients, elle qui adorait les câlins !

1 194 mots




I love rock'n'roll
It's bugging me, grating me and twisting me around. Yeah I'm endlessly caving in and turning inside out. 'cause I want it now I want it now. And I'm breaking out, I'm breaking out, last chance to lose control. Rise up.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 872
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? EmptyVen 13 Aoû - 12:13

Maintenant qu’allons-nous faire ?« Mais elle n’est pas beaucoup plus un obstacle que Prudence. Viska est juste un peu plus… populaire disons. Et elle maîtrise les arts du combat de sa famille, mais elle n’a pas créé seule la BAM, et elle n’est pas la seule Symphonie de l’école, pourtant c’est elle qui est visée. Systématiquement. Il y a quelque chose qui nous échappe. » V se mordit l’ongle du pouce, l’air préoccupé. Elle se doutait que Flynn était bien moins inquiet du pourquoi que du résultat que ça avait eu. Il était comme ça, et c’était leur point principal de divergence alors qu’ils avaient l’air par ailleurs d’avoir le même genre de mode de fonctionnement. Encore que, pour ce qu’en savait V, si Flynn n’avait jamais été en couple, c’était moins par dégoût du principe – alors qu’elle, elle pouvait en faire carrément des cauchemars – que parce que la question ne s’était jamais posé. En un sens, son ami avait une vision de la vie plus simple, ce qu’en cet instant elle ne pouvait s’empêcher de lui envier, car V n’arrivait clairement pas à prendre du recul. Elle était hantée par tout un tas de questions sans réponse au point qu’elle se demandait si elle arriverait à dormir quand la nuit serait venue. Non pas qu’elle pense que l’ambiance dans son dortoir soit à la sérénité, avec Victoire elles allaient sûrement s’autoriser une petite phase de déprime : avec leur amie à l’infirmerie, c’était le moins qu’elles puissent faire dans l’intimité de leur chambre. V se demanda d’ailleurs si leur réserve de chocolat allait être suffisante. Et si elles seraient capables d’en manger de bon cœur vu les circonstances. Encore des questions donc…

V trouva réconfortant que, contrairement à ce que le mail de Peony sous entendait, ça ne dure pas depuis si longtemps que ça. N’avoir rien vu pendant un mois et demi/deux mois ou pendant six, c’était quand même un peu différent, bien que le résultat soit à strictement parlé identique. Quelque chose dans les paroles de Flynn la frappa pourtant : « Les médecins, cet été, ils avaient dit que ‘Ska ne devait pas revenir ici. » Et à ce moment-là, elle avait compris pourquoi ils disaient ça, mais elle pensait que leur amie serait forcément mieux au milieu d’eux que dans une école étrangère inconnue. L’idée avait de toute façon été repoussée, aussi bien par Viska que par sa tante, après tout, elle s’était entraînée tout l’été pour donner ses cours d’arts martiaux, alors changer d’école ne faisait pas sens vu ainsi. « Mais... » commença-t-elle à protester quand Flynn lui dit que la blonde avait oublié de s’aimer, pourtant, elle s’interrompit. Pour V, qui avait été irrémédiablement attirée par la lumière que dégageait Viska les années précédentes, c’était incompréhensible qu’elle ne s’aime pas. De plus, la blonde, tout comme sa meilleure amie Victoire, n’était pas du genre à douter d’elle, elle se lançait toujours de front dans les projets, la tête haute. Et si elle n’avait jamais été Miss Poudlard, elle faisait parti de ces filles qu’on voyait et qu’on aimait admirer dans l’école. Ça n’avait pas de sens qu’elle ne s’aime pas alors qu’elle avait une famille qui la soutenait – clairement, V ne comptait pas Nathan comme un membre de cette famille -, des tas d’amis aussi bien à l’école que dans le monde moldu, et le respect de la plupart de ses pairs. La préfète déglutit, incapable de dire tout ça à voix haute.

Quand Flynn accrocha son regard, elle le soutint mais ses yeux gris n’avaient pas leur flamme habituelle. V vacillait sous le choc de la nouvelle et la perception de sa propre impuissance. « Je ne sais pas comment la traiter justement. On ne peut pas non plus faire comme s’il ne s’était rien passé, pas vrai ? On n’a rien pu faire pour la sauver de Nathan, elle a été obligée de se sortir de là-bas toute seule, mais là c’est différent, on doit bien pouvoir faire quelque chose pour empêcher qu’elle ne recommence, non ? » Flynn ne pouvait pas être fataliste à ce point, si elle ne le connaissait pas aussi bien et si elle ne savait pas qu’il était sincèrement attaché à Viska, elle aurait pu croire qu’il s’en fichait. Mais elle savait que dans le fond c’était juste sa manière à lui d’aborder une situation trop inhabituelle et pesante pour des adolescents. Alors elle se contenta d’un petit hochement de tête tout en esquivant le regard du lion pour qu’il n’y lise pas plus ses doutes.

Concernant Victoire, la crainte qu’elle ne s’emporte était légitime, mais V se dit qu’avec un peu de chance la semi-vélane arriverait à se contenir. Il serait toujours temps de la modérer si ce n’était pas le cas… « Et pourtant, quand l’autre imbécile lui collait au train, elle était moins déprimée. Je sais qu’on ne peut pas le remplacer, intellectuellement en tout cas je le sais, mais ça me bouffe de me dire que lui arrivait à la faire aller mieux alors qu’à tout ce qu’on est, on obtient ça... » Elle fit un geste vague de la main, aux prises avec un impérieux sentiment d’échec. « C’est pas aujourd’hui que je changerais d’avis sur les relations amoureuses en tout cas : quand ça fonctionne, ça paraît très bien, mais quand ça capote, regarde Viska et dans une moindre mesure Victoire… ça devient hors de contrôle. » La période où ça n’allait pas avec Ted avait été sombre pour Victoire, et actuellement sa simple absence suffisait à déprimer sa camarade de chambre.

« C’est vrai qu’on ne sait même pas comment elle va... » L’image d’une Viska incapable de se battre lui fila comme un léger étourdissement, mais elle resta bien ancré dans le sol tout de même, s’accrochant à sa colère contre Jensen comme un noyé à sa bouée. Soulagée que Flynn lui donne au moins raison sur l’aspect pourri du capitaine des Serpentard, elle laissa sa fureur flamboyer mais d’une manière qui lui ressemblait un peu plus, c’est à dire d’un ton plus mesuré mais avec un ressentiment bien visible dans le regard : « Il ne va plus se sentir pisser... » c’est là qu’on voit qu’elle anticipe très mal les réactions de Jensen « … alors que c’était tellement bien de le voir se crisper à chaque fois qu’il vous voyait ensemble... » Mais maintenant, il faudrait être sacrément aveugle pour ne pas comprendre que Viska n’était pas réellement passé à quelqu’un d’autre – en même temps, qui, à part McGowan, pouvait se faire ce genre d’idée ? Il fallait quand même avoir de sacrés œillères -. V aurait aimé que ce soit le cas, seulement trois mois n’avait pas été suffisant, et puis Viska était beaucoup trop sentimentale pour son propre bien. La lionne avait tout fait pour que Jensen s’étouffe de jalousie (et ce bien avant la rupture), y compris en rajouter des tonnes sur Magic Insta, mais elle ne voyait pas bien comme le Serpentard pourrait maintenant croire que son ex était épanouie avec un autre alors qu’elle s’était taillée les veines. Ceci étant dit, V voulait croire que ça restait possible pour ce qui était de l’épanouissement, et que c’était juste un de ces trucs qui prenait du temps… « Tu n’aurais pas envie de sortir vraiment avec Viska par hasard ? Juste histoire qu’on soit sûrs d’être débarrassés de l’autre débile. » Elle disait ça à moitié pour essayer de plaisanter et à moitié sérieusement – la notion de couple et de sortir ensemble était très floue pour elle, à dire vrai elle ne voyait pas bien ce qui changeait d’avec ce que ses amis faisaient déjà, mais ça avait l’air très clair pour eux donc elle n’avait jamais cherché plus loin -. « Laisse tomber, je plaisante. Même si je rêve vraiment d’éloigner définitivement ce connard… je devrais peut-être inscrire Viska sur une appli de rencontre, ou inventer l’appli de rencontre d’abord ? » Et une rage sourde la reprit, qu’elle tenta de calmer.

Sa colère retombée, elle sentait surtout la panique lui tordre les entrailles. Flynn la prit dans ses bras et elle l’enlaça en luttant contre une envie de pleurer à laquelle elle ne s’autorisait pas à céder. « Je sais mais maintenant j’ai peur qu’à un moment elle ne soit plus justement... » Pensée qu’elle avait déjà eu brièvement pendant les six jours de l’enlèvement et contre laquelle elle avait bravement lutté, et qui la reprenait maintenant de plein fouet.

Pragmatique, V se réfugia dans le projet de trouver des livres. Si Flynn paraissait modérément convaincu, il n’avait pas l’air contre : de toute façon, c’était elle qui les lirait, pas lui. « Oui, je sais, enfin pour ce qui est de moi… c’est pour Viska que je me sens… inutile. » Ou insuffisante, incompétente, beaucoup trop de mots en in- là où, normalement, V se targuait de qualificatifs bien plus glorieux commençant par ce son comme intelligente ou imprévisible. « C’est sûr que je vais lui faire un câlin, je crois que moi j’ai besoin d’un câlin aussi tu vois… mais je ne sais pas si je pourrais laisser le silence s’éterniser. Enfin bon… on verra bien. »

1 539
2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 174
Âge : 15 ans (24 juillet 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? EmptyDim 15 Aoû - 23:56

Flynn haussa les épaules face aux arguments de Vanellope. Elle sortait des trucs très justes, effectivement Viska était plus populaire et plus forte physiquement grâce aux entraînements et aux arcanes des Symphonie mais elle n’était pas la seule à s’opposer à Magicis Sacra et puis, elle était mineure, et tout ce qui lui arrivait allait à l’encontre de la supposée politique de MS qui ne blessait pas les enfants. Mais encore une fois, Flynn n'avait aucun intérêt à s’improviser détective et à se demander quel était le grand plan de l’organisation, car il était à peu près sûr qu’il ne le devinerait jamais. En apprendre plus c’était bien beau mais ça ne changeait pas les faits : Viska se tailladait les veines sous leur nez depuis des semaines et ils n’avaient pas été foutus de voir quoique ce soit. « Ouais je comprends pourquoi…Viska croise l’autre abruti tout le temps, et c’est ici qu’elle s’est faite enlevée mais on ne peut pas être sure qu’elle aurait été mieux chez ses parents ou chez sa tante. Elle est beaucoup restée dans son dojo cet été et elle sautait des repas. » Flynn ne l’avait jamais soulée avec ça, car il n’était pas comme ça, mais il en avait entendu parler par Victoire qui crisait pour tout, et particulièrement lorsque cela touchait à la nourriture c’est un trait dominant chez les Weasley. Elle lui avait demandé de surveiller Viska, mais Flynn n’avait jamais répondu à cette demande. Il était hors de question qu’il se transforme en flic qui dicterait comment Viska se comportait. De plus, il la trouvait plutôt épanouie avec lui et à ses yeux, c’était déjà pas mal. Vu ce qu’elle avait vécu, Viska ne pouvait pas aller constamment bien, mais elle gérait sa douleur comme elle l’entendait, Flynn n’avait rien à lui dire. Il aurait juste préféré qu’elle n’ait pas eu à employer des méthodes aussi dangereuses pour elle pour se sentir mieux ou pour il ne savait quelle raison.

Face à la situation, Flynn se doutait bien que tous les amis de Viska n’adopteraient pas la même attitude. La preuve avec V qui se posait bien plus de questions que lui. « Oui, on peut l’entourer, lui parler, l’écouter si elle en éprouve le besoin. Etre attentifs. Mais je ne pense pas que lui faire la morale ou s’énerver dès qu’elle tiendra un truc pointu dans sa main soit une bonne chose pour elle. Ça reste que mon point de vue, cependant. » Flynn avait l’impression de ne faire que se répéter. Pour lui, la meilleure chose à faire était de soutenir la Vipère et la traiter de la manière la plus normale possible, mais il savait bien que Victoire, par exemple, ne pourrait s’empêcher de crier et de s’emporter –plus personne à Poudlard ne doutait du côté excessif de la capitaine.

« Tu sais, au final ça n’a fait que retarder le problème. Viska s’est réfugiée dans sa relation avec l’autre con, elle s’est raccrochée à ça et quand il l’a largué comme une merde, elle s’est effondrée, analysa-t-il. Elle va mal depuis son retour de la cabane, c’est juste qu’en sortant avec celui qu’elle aime…ça lui donnait un truc pour lequel elle pouvait se lever le matin. Les amis, c’est pas tout à fait pareil, enfin, je crois. » Après tout, Flynn n’avait jamais été amoureux, de qui que ce soit. Il avait éprouvé de l’attirance, des sentiments oui, mais de l’amour…pas encore. Il n’était même pas sûr de ce à quoi l’amour ressemblait. Il voyait la complicité de ses pères, l’obsession, l’admiration et l’adoration que Victoire nourrissait pour son mec, cette volonté d’être toujours l’un avec l’autre comme Stefinou et Alex et avait eu mal à se voir dans un de ces schémas. Mais comme pour la plupart des choses dans la vie, Flynn se disait qu’il connaîtrait ça en temps voulu. « En vrai c’est ça pour chaque type d’amour. Victoire aurait été l’ombre d'elle-même quoiqu’il en soit, qu’elle sorte avec Lupin ou non, et regarde comment Viska était lorsque Carmichaël la battait froid. On peut pas contrôler ses sentiments, c’est un peu leur principe. » On pensait souvent que Flynn était quelqu’un de volontairement détaché, un dragueur comme un autre qui ne voulait pas s’attacher ni s’engager, mais ce n’était pas vrai, il prenait la vie comme il venait et les sentiments qui allaient avec.

« Peony va sûrement nous tenir au courant, non ? On va avoir des nouvelles de Viska très vite », rassura Flynn. Il ne trainait pas du tout avec la préfète des verts et argent mais il doutait sérieusement qu’elle laisserait les amis de Viska sur un Magic Mail inquiétant. Mais V repartait dans sa fureur contre McGowan et un rictus amusé naquit sur les lèvres de Flynn. « J’arrive pas à croire que Viska le voyait même pas. L’amour rend aveugle, ça a plusieurs significations », remarqua-t-il. Viska n’avait jamais voulu voir que son ex puisse être jaloux de leur relation, alors que son expression et ses regards meurtriers ne laissaient guère de place aux doutes.

Les yeux sombres de Flynn s’illuminèrent de surprise à la prochain réflexion de V. « J’me suis jamais vraiment posé la question. Je ne suis pas sûr que ça soit ce que Viska a envie et puis…elle est encore amoureuse de McGowan. » Or, Flynn avait assez conscience de sa valeur pour refuser de servir de pansement. Il voyait bien que Viska aimait encore son ex, et elle lui avait même avoué que le sexe avec lui ne lui donnait pas les mêmes sensations qu’à l’époque où elle couchait avec le Serpentard. « Je doute qu’il renonce à elle juste parce qu’on sortirait ensemble », ajouta-t-il. Flynn avait beau adorer jouer son chieur, il n’avait en réalité aucune passion pour les dramas ils disent tous ça et aucune envie de se retrouver empêtré dedans.

Le petit corps de V contre lui, Flynn réalisa à quel point il avait besoin d’un câlin, lui aussi. Cette étreinte ne servait pas qu’à rassurer V, elle le rassurait lui aussi. « Ne pense pas à ça V. Pense juste au fait qu’elle est à l’infirmerie maintenant, que Pomfresh va bien prendre soin d’elle, et nous aussi. » Lorsque son amie réaffirma son besoin en câlins, Flynn resserra ses bras autour d’elle, ne la lâchant que lorsqu’il entendit le bip de sa tablette magique résonner dans son sac. S’écartant de la petite lionne, il fouilla dans son sac et s’aperçut que Peony lui avait envoyé un message cette fois ci. « Victoire est avec Viska. Tu veux que je t’accompagne à la bibliothèque ? J’irais la voir après…Mais bon, Alex va sûrement y aller aussi. » Mais de toute évidence, Viska risquait de rester à l’infirmerie quelques temps alors il aurait tout le loisir d’aller lui rendre visite. Le principal, c’était qu’elle était vivante. C’était d’ailleurs tout ce qui comptait.

1 154 mots

Terminé pour Flynn



I love rock'n'roll
It's bugging me, grating me and twisting me around. Yeah I'm endlessly caving in and turning inside out. 'cause I want it now I want it now. And I'm breaking out, I'm breaking out, last chance to lose control. Rise up.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 872
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 6
FACECLAIM: Maisie Williams


[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? EmptyLun 16 Aoû - 19:09

Maintenant qu’allons-nous faire ?« Mais oui… pourquoi est-ce qu’on a pas essayé de faire quelque chose à ce moment-là ?! Ce n’était déjà pas normal ! » s’agaça V en sachant parfaitement que son ami ne serait pas aussi convaincu qu’elle qu’ils auraient pu faire quelque chose à ce moment-là. Elle-même n’y croyait qu’en partie, elle avait seulement l’impression qu’ils avaient des signes évidents sous les yeux et qu’ils n’en avaient vu aucun. Elle n’arrivait pas à s’empêcher de penser qu’ils avaient été à deux doigts de frôler la catastrophe, de perdre Viska pour toujours… Et cela lui filait une sensation d’angoisse oppressante qu’elle n’avait jamais connu auparavant – pas même quand leur amie avait été enlevée -. « Non… Non… je suis d’accord avec toi. Lui mettre la pression ne donnera rien, surtout qu’on sait déjà que Vic’ et Peo’ – à minima - seront sur son dos. Nous deux, on doit rester cool. » Même si ça allait lui demander un peu plus d’effort que d’habitude, l’image – tout droit sorti de son imagination, certains n’avaient pas eu cette chance – d’une Viska aux veines ouvertes lui revenant sans cesse à l’esprit depuis qu’elle avait appris la nouvelle.

« Je sais… je sais tout ça… mais ce n’est pas… pas juste ! Parce que ça veut dire qu’on ne peut rien faire pour l’aider, que c’était déjà… trop tard ! » Même si V restait persuadée que McGowan avait géré la rupture comme un sous-doué et que, si Viska n’allait effectivement pas bien depuis son enlèvement, elle avait été achevée par l’indifférence du petit prince des Serpentard. La préfète passa la main dans ses cheveux, quelques mèches roses et brunes s’arrangeant de façon désordonnée autour de son visage inquiet. Elle réprima même un frisson lorsqu’il fut question des sentiments. S’inquiéter autant ne faisait que la confirmer dans sa décision de se tenir éloignée des attachements amoureux que ses amies chérissaient tant. Si on gardait une vision objective des situations, c’était uniquement une source supplémentaire d’ennuis ! « Entre tout contrôler et ne plus rien contrôler, on doit pouvoir trouver un juste milieu quand même… » marmonna-t-elle plus pour elle-même que pour Flynn – ce n’était pas comme s’il ne savait pas à quel point elle méprisait les histoires d’amour depuis le temps ! -.

« J’espère que Peo’ nous écrira vite, oui… je ne suis pas trop en odeur de sainteté depuis quelques semaines. » Flynn le savait bien, ils en avaient déjà parlé plusieurs fois. V avait tenté de faire parler Viska en la faisant boire – de toute évidence, elle avait eu des raisons de le vouloir, même si ça n’avait pas eu le résultat escompté  -, et la préfète rousse lui en tenait fortement rigueur. Pourtant, V était intimement persuadée qu’elle n’avait fait qu’anticiper quelque chose que Viska aurait fait d’elle-même, avec Aaron et les autres, dès la rentrée. Ce n’était pas comme si elle avait eu à beaucoup argumenter pour persuader la blonde… Mais Peo’ n’avait rien voulu entendre, et vu ce qu’il s’était passé là, ça ne promettait pas de s’arranger. V trouvait ça dommage… seulement elle ne pouvait pas revenir en arrière de toute manière. Et elle ne pensait pas être blacklistée pour autant, parce qu’elle était préfète aussi d’une part, et parce qu’elle connaissait la tante de Viska pour avoir été chez elle pendant l’été. La fracture entre les Serpentard d’un côté, Peony et Jensen, et les Gryffondor de l’autre, Victoire, Flynn et elle, ne faisait juste que s’agrandir depuis cet incident et encore, V sait pas à ce moment là que Jensen donne son avis sur le sujet.

« ‘Ska ne voit jamais rien quand ça concerne McGowan, mais je crois que c’est plus du fait de ses insécurités que de ses sentiments. S’il n’était pas aussi crétin, il aurait compris qu’elle avait surtout besoin d’être rassurée – quand ils étaient en couple j’veux dire -. Fallait pourtant pas être sorti de Beauxbâtons pour se rendre compte qu’après tout ce qu’elle avait vécu, elle avait besoin de certitudes. » Et même si, comme la plupart des gens constatant la jalousie du Serpentard, elle doutait qu’il se fiche de Viska, il lui avait envoyé trop de signaux contradictoires. Déjà, quand elle avait eu le récit de la déclaration d’amour de la blonde et qu’elle avait appris que l’autre idiot l’avait laissée sans réponse, V s’inquiétait. Ensuite, il l’avait carrément quittée. Il ne fallait pas qu’il s’étonne qu’après elle aille voir des personnes moins compliquées comme Flynn : y’a un moment où les mecs tortueux, ça perdait de son charme et ça n’en a pas du tout pour V en plus. Le seul avantage au fait que Viska ne se rende compte de rien, c’est qu’elle n’avait jamais rien fait pour les empêcher d’énerver Jensen : elle croyait tellement qu’il s’en fichait qu’elle n’en voyait pas l’intérêt. Et alors maintenant… autant dire que ça lui passait carrément au-dessus !

« C’est vrai. Incompréhensible, mais vrai. » Il était peu probable que Viska accepte de sortir avec Flynn alors qu’elle était encore amoureuse du Serpentard, même pas si Flynn était motivé par cette idée. V trouvait ça dommage : elle savait qu’elle ne serait pas jalouse de son ami comme elle l’avait été de Jensen, parce qu’elle avait confiance en lui là où elle s’était toujours méfié de la vipère – et avec raison vu comment ça s’était fini ! -. « Mais à un moment, elle va bien finir par l’oublier. Je ne remets pas en cause la profondeur des sentiments de ‘Ska, seulement on sait toi et moi qu’elle est un peu simplette… et que lui était carrément nul comme copain. N’importe qui d’un peu plus doué que McGowan aurait ses chances. » Ou pas, mais on rappellera que V s’y connaissait beaucoup plus en sexe qu’en amour. Et qu’elle était peu objective : pour elle, il n’y avait pas photo, Flynn était plus doué que Jensen dans tous les domaines elle a pas vérifié mais elle a des certitudes et les partage, elle. Au passage, V nota dans un coin de son cerveau hyper actif que son ami avait dit que Viska n’en aurait pas envie, sans jamais parlé de lui. Bien qu’elle ne sache pas quoi faire de cette information, ça pourrait les distraire plus tard quand elle en parlerait avec Victoire. N’importe quel sujet était mieux que de penser aux scarifications de Viska ! « Bof. Il m’a pas l’air bien courageux. Qu’est-ce que tu voudrais qu’il fasse ? Taper du pied ? » Jensen ne lui faisait vraiment pas l’effet d’un mec qui se battrait par amour. Pour V dont le jugement a ici aussi assez peu de valeur vu son manque d’expérience il avait plutôt le profil de celui qui se fait souffler la fille sans rien faire parce qu’il est beaucoup trop sûr de lui.

Malgré toute cette colère qu’elle dirigeait de son mieux contre Jensen pour ne pas la retourner contre elle-même, V se sentait fragilisée. Flynn le sentit et la serra contre lui ce qui lui fit un peu de bien. « J’essaie. » confirma-t-elle aux paroles rassurantes du lion alors qu’elle fermait les yeux très fort pendant quelques secondes pour s’empêcher de céder et de pleurer. Ne pas penser au fait qu’ils avaient peut-être failli perdre leur amie aussi bêtement, juste parce qu’ils n’avaient rien vu de l’étendu de son chagrin, n’était pas simple, et elle savait que ça allait la hanter pendant encore un petit moment… « Ok… moi j’attendrai demain, d’avoir pu parler à Vic’, et peut-être à Peony si elle accepte de me donner des détails. Je pense que ce n’est pas une bonne idée d’aller la voir tant que je suis… émotive. » En attendant, ils pouvaient prendre le chemin de la salle commune, c’était sûrement là que Victoire irait après avoir vu Viska, et elle aurait au moins des nouvelles fraîches à leur donner.

Thème Terminé
2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?   [THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME PV] Maintenant qu'allons-nous faire ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» [UploadHero] Allons z'enfants [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» Village Hentaï
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: