Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -59%
Balance cuisine électronique Raniaco (batterie ...
Voir le deal
6.99 €

Partagez
 

 I think i could be in love [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Cole Prinston
Cole Prinston
Commerce

Parchemins : 260
Âge : 19 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 18
FACECLAIM: Booboo Stewart


I think i could be in love [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I think i could be in love [PV]   I think i could be in love [PV] - Page 2 EmptyLun 7 Mar - 17:18

Cole + Riya
« Je croyais que vous étiez russe ? Elle, elle est bulgare. Personne ne sait où c’est la Bulgarie ! La Russie c’est grand, c’est gros, c’est important ! » Ce qui n’excuse pas tout mais les persos sont en 2017! Cole hocha la tête avec une mine entre le désespoir et l’exaspération. Est-ce que Bob ne pouvait pas se taire ? Visiblement pas « Et puis, vous, vous travaillez dans un bureau, c’est bien plus adapté à une jolie femme dans votre genre ! » Merlin, j’ai envie de l’écharper aussi Son fils grimaça : voilà qui n’allait sûrement pas apaiser sa petite amie. Il se pencha d’ailleurs vers son oreille pour lui souffler : « Souviens-toi, il cherche la bagarre. Il a 50 % de chance pour qu’il le fasse exprès pour t’énerver. » Cela dit, Bob était effectivement assez sexiste : même si elle l’avait voulu, Cole n’était pas sûr que Sylvia aurait pu trouver un emploi. Son mari l’en aurait empêché. Heureusement, être une femme d’intérieur n’avait jamais paru l’ennuyer.

La conversation se centra ensuite justement sur la mère de Cole, bien plus avenante, même si on pouvait lire dans ses yeux qu’elle était gênée du comportement de son mari. L’ancien Serdaigle savait combien elle souffrait des disputes incessantes entre Bob et leur fils unique… Elle était la raison de la patience de Cole. Il n’avait pas envie de lui imposer plus de tensions, surtout maintenant qu’il ne vivait plus chez eux et que ses rencontres avec Bob étaient espacées. Il avait été bien plus dur de ronger son frein lorsqu’ils vivaient encore tous sous le même toit et que les brimades étaient quotidiennes. « Ohlala… mes enfants, vous allez me faire rougir avec vos bêtises ! » Mais Cole voyait bien que cela lui faisait plaisir d’être complimentée.

« C’est dommage que nous n’ayons pas vécu près d’une de ces petites écoles alors, j’aurais trouvé ça plus facile. » continua Sylvia dont les regrets de ces sept années loin de son fils étaient palpables. Cole n’avait jamais osé lui dire combien pour lui, au contraire, ça avait été merveilleux. « Parce que j’ai un peu de sang moldu ? Et après c’est moi que tu trouves trop select Cole ? » Interpelé, ce dernier haussa les épaules. « Tu es trop sélectif papa. J’irai même jusqu’à dire que tu es sectaire. Mais ça veut pas dire que tu sois le seul au monde à être comme ça. Toi tu n’acceptes que des Gryffondor de plusieurs générations, eux leur truc c’étaient les sang pur. Si tu veux vraiment mon avis, vous avez tous tord. » Son ton était un peu plus sec qu’il ne l’aurait voulu. Il passa sa main sur celle de Riya avec un sourire : « Évidemment je ne parle pas de toi, d’ailleurs, en plus, Durmstrang change petit à petit de ce que tu me racontais ? » Ils n’acceptaient toujours pas les nés moldus, mais les sang mêlés commençaient à être plus nombreux en leur sein. Ce n’était pas encore comme à Poudlard, mais au moins ça créait une ouverture pour l’avenir !

« Je ne connais pas trop Salem. » dit Cole en rebondissant sur les paroles de sa petite amie. « Ce nom m’inspire des choses affreuses. » commenta Sylvia de son côté – les images de chasse aux sorcières n’avaient rien de réjouissantes pour un esprit aussi sensible -. « Ne t’inquiète pas maman, plus personne ne brûle les sorciers de nos jours. » la rassura Cole d’une voix douce avant d’en revenir aux paroles de Riya. « Moi je trouve que tu t’adaptes très bien » Il l’embrassa rapidement, un léger sourire aux lèvres : après tout, elle avait l’air de bien mieux s’entendre avec sa moldue de mère qu’avec son sorcier de père, c’était forcément une preuve d’ouverture d’esprit (et de bon goût).
(c) princessecapricieuse




Cole Prinston
Revenir en haut Aller en bas

Valeryia Piškovaitė
Valeryia Piškovaitė
Ministère

Parchemins : 169
Âge : 24 ans [31.12.1991]
Actuellement : Ambassadrice du Ministère de la Magie russe au Ministère de la Magie anglais.


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 20
FACECLAIM: Eliza Taylor


I think i could be in love [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I think i could be in love [PV]   I think i could be in love [PV] - Page 2 EmptyMer 9 Mar - 20:50

« Seulement à moitié, je suis lituano-russe. Je suppose que vous ne savez pas non plus où se trouve la Lituanie, si déjà la Bulgarie est difficile à localiser… » Après tout, la Bulgarie faisait pratiquement le double de la Lituanie en superficie, ce n’était pas rien. Alors que Bob en rajoutait encore, comme s’il n’avait pas dit assez d’âneries, Ryia se contenta de soupirer levant les yeux au ciel, alors que Cole confirmait ce qu’elle pensait.  « Ne t’en fais pas, j’ai l’habitude des rustres dans son genre. » Ce qui ne l’empêchait pas d’être désolée pour la mère de son petit ami. Devoir supporter un ego pareil à longueur de journée devait être particulièrement compliqué, Bob devait s’avouer chanceux qu’elle soit toujours à ses côtés. Elle parut d’ailleurs gênée des compliments de la blonde et de son fils, mais Ryia était, aussi étrange soit-il, sincère. La mère de Cole semblait réellement adorable, elle était juste tombé sur un bel idiot.

Sa petite pique arriva droit sur sa cible et Bob ne se fit pas prier pour ronchonner tout ce qu’il savait, alors que Ryia esquissait un sourire narquois. Elle fit d’ailleurs ravie de voir que Cole ne se laissait pas faire et répondait avec aplomb à son père. Comme quoi, quand il le voulait, il y arrivait ! « Oui, depuis peu. Les croyances évoluent, comme partout. Enfin, presque partout. » Ses derniers mots étaient bien entendu destinés au père de Cole. Bien évidement, les pays du Nord et de l’Est de l’Europe avaient évolués différemment, aussi bien coté sorcier que moldu, cela laissait donc des traces non négligeables. Si MS comptait des membres dans le monde entier, il ne fallait pas penser que leur façon de penser était la norme. Ils acceptaient l’existence des Nés-moldus, chose que les sorciers de sang-purs de ces pays là pouvaient ne pas accepter. Pour ce qui était de Salem, la mère de Cole devait sans doute n’avoir que certains points de vue, qui étaient communs à la majorité des moldus. Elle acquiesça d’un mouvement les têtes les paroles de son petit ami avant de le laisser la complimenter et l’embrasser. « Merci, tu es un amour. » Elle esquissa un petit sourire fier, même si tout cela était, en grande partie, un travail d’actrice à part entière. Oh, elle se souciait réellement du bien-être de Cole et l’appréciait sincèrement, cependant, elle se composait toujours un rôle quand elle était avec lui, pour éviter que son allégeance à Magicis Sacra ne soit mis à mal.

Le repas et la soirée touchant à sa fin, Valeryia se retrouva rapidement, manteau sur les épaules, devant le restaurant. « Madame, ce fut un plaisir de vous rencontrer. J’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir, j’ai de nombreuses questions à vous poser sur votre monde. » Il fallait avouer qu’avoir une moldue sous la main était un atout. Si elle s’était retenue de sonder les esprits des parents de son petit ami pour cette rencontre, elle le ferait sans aucun doute la prochaine fois. Déposant un léger baiser sur les deux jours de la mère de Cole, elle se tourna ensuite vers son père. « Je ne peux pas en dire autant pour vous. » Son ton était froid et son visage impassible, mais elle se pencha néanmoins vers le père de son petit ami, pour lui faire la bise, tout en prenant la peine de lui chuchoter à l’oreille : « Soyez sûrs que je saurais vous faire regretter tout mot de travers envers Cole. Et oui, ce sont des menaces. » Sa joue frôla à peine celle de l’ancien Gryffondor et elle s’éloignait, un sourire radieux aux lèvres, comme si rien de tout cela ne venait de se passer. Passer pour une innocente petite chose ? Elle en avait l’habitude. Se tournant vers Cole, elle lui prit la main, avant de lancer : « On y va ? » Elle avait d’autres envies pour la fin de soirée que de devoir supprimer le père, un peu trop lourd, de son petit ami. Se salir les mains ne faisait clairement pas partie de ses idées de divertissement.
acidbrain


• terminé pour Ryia •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Cole Prinston
Cole Prinston
Commerce

Parchemins : 260
Âge : 19 ans (août 1997)
Actuellement : Apprenti de Joy comme apothicaire et vendeur


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 18
FACECLAIM: Booboo Stewart


I think i could be in love [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I think i could be in love [PV]   I think i could be in love [PV] - Page 2 EmptyLun 18 Avr - 12:36

Cole + Riya
Bob commençait à bégayer, ne sachant plus quoi dire face aux réponses pleines d’esprit de Ryia. Cole dut même cacher un sourire derrière sa main de crainte d’envenimer les choses ou d’encourager Bob à repartir à l’assaut alors qu’il se taisait enfin. L’ancien Serdaigle posa sur sa petite amie un regard empli à la fois de gratitude et d’amour. Il ne voyait que trop ce qu’il loupait à être le lâche que Bob pensait qu’il était… et pourtant, Cole savait qu’il serait incapable d’avouer ses sentiments à Ryia. L’expérience avec Jo’ l’avait rendu trop méfiant quoi qu’encore pas assez si on y réfléchit, même s’il se sentait actuellement submergé par toutes ces émotions, la crainte d’avoir de nouveau le cœur brisé par un moi je te voyais comme un ami le paralysait. En lieu et place d’une déclaration impossible à dire, il garda la main de la blonde dans la sienne et lui répondit : « Je vois ça, tu es la meilleure », ce qui n’était qu’un pauvre expédient de toute l’admiration qu’il avait pour elle. Bien sûr, c’était plus facile de tenir tête à quelqu’un lorsqu’il n’était pas votre père, mais Cole trouvait tout de même que sa petite amie se débrouillait comme une chef.

Il tenta d’ailleurs de suivre son exemple, encore qu’il resta prudent là aussi, car il ne voulait pas que sa mère paye ensuite les frais de sa rébellion par la mauvaise humeur de son mari. Silvia avait beau semblé posséder aux yeux de son fils unique la patience et l’abnégation d’un ange, elle n’en restait pas moins une femme sensible qui n’avait pas à payer pour les disputes incessantes des hommes de la famille. Cole aurait simplement aimé ne pas être le seul à s’en soucier et que Bob y mette un peu du sien lui aussi. Passant là-dessus, il complimenta plutôt à nouveau sa charmante compagne. « Toujours, pour toi, ma chérie » susurra-t-il à son oreille, ayant de plus en plus hâte que la soirée familiale se termine, et pas uniquement parce que son paternel lui cassait les pieds.

Lorsqu’il fut enfin temps de se séparer, Cole embrassa chaleureusement sa mère « Merci pour ce soir maman, j’étais content de te voir.
- Moi aussi Cole, n’hésitez pas à venir tous les deux à la maison de temps en temps. » Elle fit une petite pause et ajouta « Quand ton père travaille » avant de lui adresser un clin d’oeil complice pour rejoindre Bob. « J’étais ravie de vous rencontrer, merci encore de prendre soin de mon fils » termina Silvia à l’intention de Ryia. Bob, lui, pâlit lors d’un échange que Cole n’entendit pas, mais peu lui importait l’inconfort de son père. Il était très secondaire. L’ancien Serdaigle alla même jusqu’à snober Bob, lui disant à peine au revoir, pour accorder toute son attention à sa petite amie. Il passa un bras autour de sa taille et confirma : « Allons-y ». Comme suggéré avant le dîner, il allait s’occuper de cette robe dès qu’ils seraient rentrés… et grâce à la magie, ça ne tarderait pas.

Topic Terminé
(c) princessecapricieuse




Cole Prinston
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





I think i could be in love [PV] - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: I think i could be in love [PV]   I think i could be in love [PV] - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I think i could be in love [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Don't love me please [PV]
» - Because I love you - PV
» I love the way you lie [PV]
» If you love me [PV]
» First Love [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: Maisons & Habitations-
Sauter vers: