Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -50%
-50% sur Radio-réveil LENOVO SMART CLOCK ...
Voir le deal
24.99 €

Partagez
 

 [Libre] Dans les couloirs de la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1269
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


[Libre] Dans les couloirs de la nuit - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [Libre] Dans les couloirs de la nuit   [Libre] Dans les couloirs de la nuit - Page 2 EmptyMer 3 Nov - 16:02

« J’en sais rien, Ciara. » Après tout, les maladies moldues n’étaient pas des plus connues chez les sorciers, donc peut-être qu’en effet, Ciara touchait un point sensible qui valait la peine d’être étudier. Mais Peony n’y connaissait rien là-dedans. Elle avait déjà bien du mal à s’occuper de Viska et de son syndrome post-traumatique, alors qu’elle ne savait toujours pas de quoi en retournait le « petit rituel » sur lequel elle lisait des pages de journal. En plus de cela et contrairement à Jensen, elle ne savait pas grand chose sur la malédiction qui planait au dessus des deux jeunes femmes. Elle connaissait plus en en détails celle de Viska, bien entendu, mais celle de la serdaigle en face d’elle ? Pas vraiment. Et ce n’était clairement pas le moment de lui poser des questions pour en savoir davantage.

Elle haussa un sourcil à la mention de Jensen, de l’évitement et de la gravité de la situation, ne comprenant pas vraiment ce qu’il se passait entre le Serpentard et la Sersaigle. Est-ce qu’il y avait Strangulot sous roche ? Était-ce pour cela que le serpent était de sortie et qu’elles n’avaient pas l’aiglonne face à elles ? Elle eut envie de poser une question, mais le serpent répondit et Peony ne pu qu’acquiecer. Quand Jensen voulait des réponses, il faisait ce qu’il fallait pour les obtenir. Il était comme ça, et le faire changer aurait été bien compliqué. « Mais Ivalyana l’aime bien… » Donc si le Serpent, lui, ne l’aimait, c’est qu’il lui avait fait quelque chose en particulier. Alors que Ciara s’énervait de son côté, Peony secoua la tête. Très bien, elles ne feraient pas une liste, mais de toute façon, il fallait aller à l’infirmerie, c’était plus que nécessaire !

Le serpent tenta de relever le corps de son hôte, non sans difficulté, et les deux préfères lui vinrent en aide, alors qu’il faisait part de son ressentiment. Oui, c’était ridicule, parce qu’il n’aurait pas dû être là. N’y avait-il pas quelque chose qui l’empêchait de se montrer comme bon lui semblait ? Alors qu’il murmurait un prénom, encore une fois avec une certaine difficulté. « Cily ? C’est ton… nom ? » Un nouveau regard interrogateur vers Ciara, elle devait admettre qu’elle était bien contente de ne pas être seule avec le reptile. « Comment ça, "tapie je-ne-sais-où" ? » Peony n’ayant jamais particulièrement échangé sur le sujet, avec Jensen ou Dahlia, elle ne savait pas trop ce dont la brune était capable ni même ce que le serpent, Cily donc, pouvait faire de son corps. Plus ça allait, plus l’hypothèse de Ciara semblait tomber à l’eau, ou alors faire complètement sens. Si Ivalyana était en effet schizophrène, cela expliquerait tout ce qu’elles vivaient depuis qu’elles l’avait trouvée… Sinon, cela voulait tout simplement dire que le Serpent était bel et bien en possession du corps de la serdaigle et que cette dernière avait disparu pour elle-ne-savait-qu’elle raison.

Alors qu’elle tentait de ramener Ivalyana sans grande conviction, elle fit mention de Dahlia, qu’elle savait être une amie de la Serdaigle, espérant que peut-être cela fasse quelque chose. « Elle est amie avec ma sœur, c’est pour ça. » expliqua-t-elle à Ciara, qui se présentait à sa suite, sans vraiment comprendre ce que Peony cherchait à faire. Elle partit ensuite sur une tirade plus centrée sur le rôle de préfète et surtout de préfète en cheffe de Dahlia, et sa remarque lui valut un regard noir de la part de la rouquine. Elle ne supportait pas qu’on s’en prenne à sa sœur jumelle et encore moins qu’on la rabaisse. Qu’elle se moque, elle, de sa moitié, était une chose. Elle était sa jumelle, l’autre partie d’elle, elle en avait le droit. Mais les autres ? C’était signer leur arrêt de mort que de critiquer la bleue et bronze. « Ma sœur est la plus qualifiée pour ce poste, ça coulait de source ! » répondit-elle, un peu sèchement, en faisant comprendre qu’il n’y avait pas de débat à avoir de ce côté là. Elle ne voyait pas qui aurait pu prendre cette place, alors qu’il fallait quelqu’un de sérieux et de rigoureux. Sa jumelle n’était peut-être pas la plus sociable au monde, mais elle remplissait les autres qualités !

La rousse reporta son attention sur sa camarade de classe, ou le serpent qui avait pris sa forme, alors qu’il leur disait que tout cela était de sa faute. Il fallait savoir ! Jensen ou le serpent ? Elle savait que son meilleur ami n’était pas le plus doué au monde avec les filles, il n’y avait qu’à voir comment il se comportait avec Viska depuis qu’ils avaient rompu, mais quand même. « On a pas le droit d’en parler de toute façon. » rétorqua-t-elle, comme si cela était une évidence, ses yeux noisettes passant d’une Serdaigle à l’autre. Le serpent en Ivalyana était un secret, aussi tabou que dangereux. La vipère savait qu’en plus des préfets et du corps professoral, certains élèves comme Jensen ou Viska étaient au courant de la chose. Mais cela avait été un choix de la part de l’aiglonne, pas des autres. Et ses transformations non contrôlées avaient menées à son expulsion temporaire de l’école l’année dernière. « Quoi ? Non, elle est blessée, couverte de sang, c’est hors de question qu’on l’abandonne dans un couloir enfin ! » Déjà parce que cela serait un manquement cruel à leur rôle de préfètes, mais aussi parce qu’elle était sûre que si cela venait à se savoir, elle en aurait au moins trois sur le dos et n’avait pas envie de gérer tout cela. « Ciara ? » lança-t-elle à sa collègue, pour tenter d’y trouver un quelconque soutien. Car elles devaient faire quelque chose, elles ne pouvaient pas la laisser là, mais si jamais le serpent en venait à se montrer menaçant, elle ne savait pas vraiment ce qu’elle pourrait faire. Ni ce qu’elle devrait faire… Cette situation était bien trop compliquée, si vous vouliez son avis, et elle ne voyait pas vraiment quelle solution était la meilleure. Il était hors de question qu’elles aillent chercher un élève, mais si le serpent refusait également l’aide des adultes…
acidbrain


• 1 019 mots •


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ciara Rivera
Ciara Rivera
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 113
Âge : 17 ans ○21/02/1999○
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Lindsey Morgan


[Libre] Dans les couloirs de la nuit - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [Libre] Dans les couloirs de la nuit   [Libre] Dans les couloirs de la nuit - Page 2 EmptyMar 9 Nov - 23:15

Dans les couloirs de la nuitUne idée qui devenait une hypothèse avait besoin de preuve pour cela. Certes, Ciara n'en avait pas, mais elle avait remarqué ce changement d'attitude chez la consernée. Ce n'était pas juste sa peur du vide qui s'était envolée, non, bien avant, elle avait déjà montré une drôle d'aisance face à cette dernière avant de réagir naturellement avec peur. Si Ivalyana ne jouait pas la comédie parfaitement, c'était douteux. Hors, la jeune mentait comme un pied, aucun doute, il y avait déjà quelque chose d'étrange. Les doutes furent accentués par ce somnambulisme vers la fin de l'année précédente. Non, Ciara avait bien des preuves en fin de compte, mais elle n'avait jamais pensé à un dédoublement de la personnalité avant de lire un livre sur le sujet à tout hasard. Ce ne fut que dans ce couloir que l'idée lui traversa l'esprit avec l'étrangeté de l'évidence que cela était parfaitement logique. "Ce n'est que mon avis." Précisa-t-elle avec une certaine douceur pour ne pas accentuer la panique omniprésente.

Le fait que Jensen soit clairement cité et directement impliqué était aussi logique que la maladie moldu. La nouvelle préfète arqua à un sourcil aux paroles de sa cadette qui sifflait désagréablement. La septième n'était pas une grande fan de serpent, mais ce son la mettait vraiment très mal à l'aise, comme s'il annonçait qu'un reptile géant allait sortir. Hors, aucune transformation n'allait arriver, n'est-ce pas?! "Jensen est... impulsif?" La question dirigée pour celle qui le connaissait le mieux, était en même temps une affirmation incertaine. Ciara voyait mal Jensen s'en prendre à Ivalyana, mais l'année précédente, ils avaient tous les deux agis étrangement et si le comportement l'avait surprise, c'était parce qu'à un moment, la jeune brune avait confié vaguement ses inquiétudes à Cia. Rien de bien méchant, mais en plus, Jensen avait rompu avec Viska, était-ce pour sortir avec Ivalyana?  Toute une série de question qui donnait envie de longuement réfléchir. Bien trop même, vu l'heure, dormir était une idée plus logique, même si une bonne douche ferait un bien fou!

A deux, les préfètes avaient assez de force pour ne pas trop s'épuiser à aider la blessée à avancer. Même si celle-ci ne se plaignait pas de ses pieds, Ciara gardait les chaussures et la cape à sa bras et sa main. Elle n'aurait jamais pensée se retrouver aussi près, physiquement, d'un être aussi dangereux et imprévisible. Ce n'était pas rassurant et même si elle s'efforçait de relativiser en ce disant que ce n'était qu'Ivalyana qui avait un problème d'ordre mental, entendre le sifflement affirmer que la Serdaigle était absente en se présentant, n'avait rien de rassurant. "Elle peut pas être totalement partie, si?" Qui voudrait se carapaté et se cacher pour laisser un monstre contrôler son corps? Trop difficile à imaginer, la Rivera se retenait de lever les yeux au ciel en répondant que Van Cress était entre elle et Peony. D'abord, se montrer aussi peu compatissante n'était pas une bonne chose, et si tout ça c'était vrai? Ensuite, les deux sixièmes semblaient tellement y croire qu'il valait mieux ne pas jouer avec le feu. Peony n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds et voir un basilic d'aussi près n'était pas une bonne idée non plus. Définitivement, Ciara était obligée d'abdiquer avant même le début du débat.

Pour tenter de détendre un peu l'atmosphère, Ciara parla un peu de Dahlia. La préfète en cheffe était donc aussi amie avec Ivalyana, pas étonnant qu'elle ait plutôt mal prit le ton que Ciara avait eut en parlant de Van Cress. Qui pouvait en vouloir à une Serdaigle de défendre ses amis de maison? Ciara se sentait juste un peu idiote, envers Dahlia, mais bien moins après avoir trouvée Ivalyana dans cet état dans le couloir. Heureusement que Peony était aussi sur place! Toutefois, Ciara avoua son étonnement d'avoir apprit que c'était Dahlia qui avait été choisie comme préfète en cheffe. La réaction un peu féroce de sa soeur la fit arquer un sourcil. "C'est sûr, mais je n'avais jamais pris le temps d'observer davantage les préfets avant de me retrouver à en être une. Et le rôle lui va super bien, elle aura un bel avenir." Ajouta Ciara en toute sincérité, parlé d'autre chose que ce qu'elles transportaient l'aidait à ne pas y penser.

Enfin, c'était vite dit. En un instant, Ivalyana, enfin Cily, articula quelque chose qui fit arquer un sourcil à la septième. Elle n'était pas certaine d'avoir bien entendu, chose récurant qu'en une information choquante lui arrivait, mais la suite la fit presque sourire. Aucun doute n'était plus possible, c'était bien de la schizophrénie. Ou quelque chose qui y ressemblait particulièrement fort vu les mots employés. Soit, Ciara en pâlit, si c'était bien cela, peut-être que les transformations survenaient lors de crises?! "Je vois pas à qui en parler à part aux autres préfets." Qui eux-mêmes ne pouvaient en parler à personne, si ce n'était aux professeurs, mais les élèves gardaient plutôt pour eux leur soucis. Sauf urgence et grosse exception, toujours était-il que Ciara n'avait aucune intention de parler à qui que ce soit de cette étrange soirée. Certes, Madame Pomfresh serait l'exception, elle devait soigner la jeune femme. La suite des paroles lui fit aussi grincer des dents. Peony arriva à la même conclusion que Cia. Il n'était pas question que la malédictus reste dans le couloir en pleine nuit. "Il n'y a rien a dire Iv, Cily, tu viens avec nous à l'infirmerie. Si tu insistes, j'irai chercher McGonagall !" Menaça la préfète de bleu avec un regard sévère. Et puis elles étaient presque arrivées, pas question de faire demi-tour, sauf elle pour nettoyer le sang qui indiquait le chemin parcouru. Non, Ciara n'allait pas laisser une malade, blessée et maudite dans le pétrin. Elle n'aurait jamais imaginé agir de la sorte dans cette situation, mais Cia était prête à pétrifier Van Cress pour la porter, même seule, la jeune femme jusqu'à un lit.

"On est arrivé, Peony, tu veux bien aller chercher madame Pomfresh pendant que je surveille Van Cress?" Presque autoritaire, la Rivera soutient plus solidement sa camarade de maison pour permettre à la Serpentard d'aller faire ce qu'elle lui avait demandé.

~
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 360
Âge : 16 ans ◄ 30 Avril 2000 ►
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 28
FACECLAIM: Camila Cabello


[Libre] Dans les couloirs de la nuit - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [Libre] Dans les couloirs de la nuit   [Libre] Dans les couloirs de la nuit - Page 2 EmptyMar 23 Nov - 0:46

Dans les couloirs de la nuit.
Libre J'ignorais leur petit débat sur mon état mental, du moins celui de mon hôte qui étonnement s'en sortait très, trop, bien avec quelqu'un d'autre dans son corps. Tout le monde ne pouvait se venter d'avoir garder l'esprit aussi claire aussi longtemps, pas même mes anciens geôliers. Beaucoup avaient même fini par se fracturer, pour des sangs-purs si arrogant, ils n'avaient pas souvent fait long feu. Je ne m'en inquiétais pas pour Ivalyana, sur ce point, elle gardait un morale d'acier, si bien qu'elle en oubliait souvent de vivre pour elle-même et se retrouvait trop de fois à bout. Peut-être était-ce ça le fond du problème?

En parlant du capitaine de Quidditch de l'équipe verte, je ne le discriminais pas en disant qu'il était insupportable d'être jugeur à ce point. Si seulement il avait pu se taire dix minutes de plus et écouter jusqu'au bout ce que mon hôte voulait lui dire. Peut-être qu'elle ne serait pas absente en cet instant? "Plusss que bien... sss'est tout le problème." Soupirais-je avant d'approuver le terme qu'employait la septième. Impulsif, c'était bien Jensen ça. Dire qu'il avait le sang chaud était presque insuffisant. Il avait démarrer si férocement en entendant parler de moi, comment pouvait-il croire si durement que je voulais du mal à Ivalyana? Je ne parvenais pas à comprendre cette attaque verbale de sa part.

Debout avec l'aide des deux préfètes, je me sentais vraiment stupide. Comment avais-je pu paniquer au point de courir dans tous les sens jusqu'à être épuiser de la sorte? Bien qu'il n'y avait rien de mal dans cette partie de l'histoire, cela n'empêchait pas que j'avais besoin d'un peu de soin. Pour ne pas changer, je m'efforçais au moins de me présenter avec le minimum de mot. "Oui, Cily comme ma soeur." La précision m'échappa, c'était déjà une chose qu'elles sachent que j'étais une entité à part entière enfermée, mais de là à impliquer Viska, non, tant que je ne la nommais pas directement, elles ne devineraient pas. Au moins, ce qui attirait plus l'attention des deux jeunes femmes étaient l'absence d'Ivalyana. "Elle est quelque part dans l'inconssssient. Je ne sssais pas où. Je ne sssais vraiment pas." Insistais-je comme si on m'accusait d'un crime, hors j'étais bien innocent et perdu. Mes yeux de chien battu ne pouvait que prouver que j'étais bien plus inquiet encore que je ne l'entendais. Non, c'était trop compliqué à expliquer, si je devais dire où pouvait se trouver la conscience de la sorcière, cela me prendrait des heures.

Le débat sur Dahlia, la gentille préfète en cheffe, était un peu enfantin, trop pour que je n'y glisse même un mot. Je préférais essayer de comprendre comment Ivalyana avait réussi à ainsi me jeter sur les devants de la scène. La seule chose qui me venait à l'esprit, c'était que c'était de ma faute! En la tirant en arrière pour prendre place pendant qu'elle était éveillée, lui avait montré comment faire. Sans même parler de ces deux mois d'été à m'efforcer à la reconstruire, je pouvais au moins me rassurer, elle était bien elle-même. Je me souciais aussi de savoir si les deux jeunes femmes n'en parleraient pas. Peony semblait assez catégorique, mais le fait énoncé par Ciara me fit réagir bien plus. "Non, persssonne. Sssi Vanellope l'apprend, elle va sss'inquièter. Pitié, persssonne ne doit ssavoir que je vous ai parlé." Insistais-je avant de demander préciser qu'Ivalyana ne devait pas être ailleurs qu'ici. Mon "ici" étant trop vague, elles refusèrent de me laisser dans le couloir. "Dans le château. Ivalyana doit ressster dans le château." Reprenais-je en tentant d'être calme. Ma panique ne faisait qu'ajouter à celle de la situation, que j'avais initié. Je ne parvenais pas à ne pas me sentir coupable d'avoir ainsi couru partout et en plus blesser les pieds de mon hôte.

Heureusement, nous arrivâmes à l'infirmerie. Je préférais me taire et tenter de me calmer, ce qui était impossible, dès que je me déconcentrais un instant, je pensais à Ivalyana et l'urgence de la faire revenir à la surface me brulait la peau. La voix, autoritaire de Ciara, me fit un peu grimacer, parce que je due poser à plat le pied au sol et qu'une douleur vive remonta le long de la jambe.

~

:copyright: 2981 12289 0



Better start running
'Cause nothing scares me!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/ivalyana

Contenu sponsorisé





[Libre] Dans les couloirs de la nuit - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: [Libre] Dans les couloirs de la nuit   [Libre] Dans les couloirs de la nuit - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[Libre] Dans les couloirs de la nuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: