Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Adrien Sallers
Adrien Sallers
Sport & Culture

Parchemins : 368
Âge : 33 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Penn Badgley


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyLun 30 Aoû - 18:36

En quelques battements de cils,
comme le temps passe
Adrien + Heaven
On n'a vraiment rien vu venir
En quelques battements de cils, comme le temps passe, la vie défile
On a tellement de souvenirs
On n'a vraiment rien vu venir
En quelques battements de cils, on se retrouve devant la glace
Déjà 30 ans de souvenirs  
(Julie Zenatti, les amis)
« Merci les enfants, c’était parfait, on se retrouve la semaine prochaine ! » Le groupe des 8/11 ans de hip-hop passa la porte de la salle dans un remue ménage assez incroyable si on considérait qu’ils n’étaient qu’une dizaine. Adrien sourit en voyant le dernier d’entre eux disparaître pour rejoindre ses parents dans l’entrée de l’école de danse. Une fois de plus, il songea que c’était dommage qu’il n’ait pas d’enfant car il adorait s’occuper d’enseigner à ceux des autres. À 33 ans, il n’était pas gravé dans le marbre que ça n’arrive jamais, mais plus le temps passait, plus cela devenait hautement improbable. Surtout que son épouse, Anabelle, avait toujours été mal à l’aise avec les enfants, y compris lorsqu’il s’agissait de ses propres neveux et nièces. Il savait toutefois que cela ferait parti des compromis de leur vie à deux, il avait été le meilleur ami de son épouse bien avant qu’ils ne soient en couple, dire qu’il ignorait sa position sur la plupart des sujets aurait été de la mauvaise foi… or l’ancien Poufsouffle n’était pas ce genre d’homme. Il arrivait même qu’il songe à d’autres possibilités qu’un enfant naturel, comme l’adoption, se disant que cela pourrait potentiellement être une solution, si tant est que ce soit réellement la partie grossesse/bébé qui pose problème à sa femme et non pas le fait d’agrandir la famille.

Le plus simple serait d’en parler avec la principale intéressée, mais depuis l’adolescence Adrien avait toujours eu du mal à se livrer. Sa crainte de déplaire à ses proches restait une constante dans son caractère bien qu’avec les années il ait redéfini ceux qu’ils considéraient comme étant proches – ses parents et son frère par exemple n’en faisaient plus parti depuis longtemps -. Comme il avait tout de même besoin de parler à quelqu’un de sa vie, de son avenir, du quotidien qui prenait peut-être un peu trop de place à son goût, il avait un peu échangé avec Heaven et ils avaient convenu de se retrouver un peu plus tard dans la journée puisque c’était le jour de congé de la jeune femme.

Il se changea dans les vestiaires, passant sa tenue de ville bien chaude pour lutter contre le froid qui s’installait de plus en plus en ce mois de novembre. Il retrouva Heaven au café. « Bonjour madame la professeure, comment vas-tu alors ? Et tes enfants ? » Adrien lui sourit, il avait peu vu son amie depuis qu’elle avait accouché de son dernier enfant, mais il avait quand même eu plusieurs fois de ses nouvelles – et le monde sorcier n’était pas si grand qu’ils ne puissent s’y croiser ! -. Il s’assit face à elle et se commanda un simple café noir. « Ce n’est pas trop le bazar après les dernières frasques de MS à Poudlard ? J’essaie d’en savoir plus par ma belle-sœur mais elle reste toujours très cryptique. » Adrien suivait les événements d’assez loin – puisqu’il n’avait pas d’enfant, encore moins scolarisé - , il avait été assez désolé de tout ce qui était arrivé à Viska qu’il connaissait pour l’avoir eu plusieurs fois en stage d’été vu qu’elle dirigeait Sterne, le club qu’il avait fondé, en revanche il n’avait rien éprouvé de particulier en trouvant le faire part de Blomberg à sa porte deux jours plus tôt. Qui sait, la maternité l’adoucirait peut-être ? Si tu savais... « Tu vois, moi, ça ne me manque pas tout ça. Je ne me sentais déjà pas très concerné lorsque nous étions élèves, alors maintenant... » Il haussa les épaules avec nonchalance. Quant à parler de ce qui le préoccupait, il allait y venir, mais c’était trop étrange de commencer par ça.
(c) princessecapricieuse



Revenir en haut Aller en bas

Heaven Gibson
Heaven Gibson
Directeur Serpentard

Parchemins : 2351
Âge : 14.02.84 ;; 32 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kaya Scodelario & Juliette Koch-Sian


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyLun 13 Sep - 14:11

Heaven & Adrien.
Raconte-toi ce que tu veux si ça t'aide à te sentir mieux. Chacun fait comme il peut, comme il peut. Et si tu sens la brise, c'est juste l'orage qui arrive. Et moi qui part fallait que je te le dise, que je te le dise. Et on se refera l'histoire, on se croisera plus par hasard. On changera juste de trottoir. Il faut croire que l'amour, que l'amour se fait rare. Alors, juste au cas où, il fallait que je te le dise. I'm wishing you all the best, but can I ever let you cry? It's time for love to rest, and it's waiting for years to shine.
Heaven était arrivée en première, ce qui n’était pas très étonnant puisqu’elle ne travaillait pas aujourd’hui et qu’elle n’avait donc pas dû quitter une classe d’élèves insupportables qui passaient plus de temps à faire exploser des chaudrons qu’à réussir des potions. Lorsque la porte s’ouvrît sur Adrien, la brune se leva et, passant un bras autour du cou de son ex-désormais-ami, Heaven déposa un baiser sur sa joue, avant de reprendre sa place. « Bonjour monsieur le professeur. » Elle esquissa un sourire, contente de voir l’ancien Poufsouffle. Si leur relation s’était mal terminée -Adrien s’était plongé dans un long mutisme quand même !- ils s’entendaient bien mieux désormais, même si l’épouse du danseur n’était sûrement pas ravie de toute cette histoire. « Je vais bien, les enfants aussi, merci. Ma mère les garde aujourd’hui, Raphaël et le groupe sont en répétition, ils ont un concert à Londres bientôt. Et toi ? » Elle aurait volontiers montré des tonnes de photos de ses trois montres à Adrien, mais elle n’était pas le genre Christian Montgomery, qui vous sautait dessus avec une ardeur et une fierté non dissimulée. Oh, elle était très fière de ses enfants et de sa famille, elle n’aurait jamais pu rêver mieux, mais quand même, lorsqu’il s’agissait d’Adrien, elle était un peu plus discrète, prenant le sujet avec des pincettes. Avec Marie et Keira par contre, ou même Indiana, elle devenait bien plus expansive.

« Oh ne m’en parle pas. Je ne sais pas ce qui est le pire. Qu’ils aient réduit à néant les chances de la petite Spingate d’être vengée ou d’apprendre que Blomberg a eu un enfant… » Elle devait bien l’avouer, elle était désolée pour le nouveau-né qui n’avait certainement pas demandé à naître dans une famille telle que celle de Blomberg. En plus, non content d’avoir une mère fugitive, son père n’était pas mieux. Ça mettait clairement un sacré coup, de commencer la vie ainsi, non ? Heaven était, certes, née avec une cuillère en argent dans la bouche, mais elle savait reconnaître une situation malsaine quand elle en voyait une maintenant, parce qu’avant ce n’était pas vraiment le cas, mais on ne dira rien. « Ça, c’est parce que tu n’as pas été coincé dans les cachots avec le reste de ta maison lors de la bataille de Poudlard… » Alors oui, Heaven était bien plus jeune que le trio, et n’aurait clairement pas été se battre -aussi bien contre qu’avec le Seigneur des Ténèbres- mais cela ne voulait pas dire qu’elle n’avait pas été blessée par les décisions des professeurs. Tous les Serpentards ne vouaient pas un culte à Lord Voldemort, par Salazar ! « Je t’avoue que je préfère m’en tenir loin en tout cas, surtout depuis l’épisode sur Traverse, mais mon frère rend la tâche relativement compliquée… » Elle n’avait rien contre Viska, au contraire, elle l’aimait même plutôt bien, mais il fallait avouer que ce n’était pas le petite amie idéale si l’on souhaitait rester loin du danger. Elle avait déjà du oublietter sa fille une fois, elle n'avait pas spécialement envie de recommencer. Cependant, jamais Heaven ne se permettrait de faire une remarque à Jensen dans ce sens. Au contraire, elle lui avait plutôt fait remarqué que son comportement envers son amie -car c’était ce qu’elle était à la base, avant d’être son ex, non?- laissait largement à désirer. Alors que le café d’Adrien et son propre thé arrivaient, elle haussa les épaules, faisant doucement tournoyer sa cuillère dans sa tasse. « Tu crois qu’on aura un jour un peu de répit ? Je veux dire… Un vrai répit. » Sans MS, sans Sombrarcanes, sans magie qui disparaissait du jour au lendemain, sans covid grippe qui s’acharnait sur les élèves…
acidbrain


chromium lips and metallic eyes. give me cardinal sin, sensual head. iconic bombshell, she's the god above.
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/
 
En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UPTOBOX] Puff, Puff, Pass [DVDRiP]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: La ville-
Sauter vers: