Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-38%
Le deal à ne pas rater :
Ventilateur de table Rowenta VU2310F0
19.91 € 31.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Adrien Sallers
Adrien Sallers
Sport & Culture

Parchemins : 374
Âge : 33 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Penn Badgley


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyLun 30 Aoû - 18:36

En quelques battements de cils,
comme le temps passe
Adrien + Heaven
On n'a vraiment rien vu venir
En quelques battements de cils, comme le temps passe, la vie défile
On a tellement de souvenirs
On n'a vraiment rien vu venir
En quelques battements de cils, on se retrouve devant la glace
Déjà 30 ans de souvenirs  
(Julie Zenatti, les amis)
« Merci les enfants, c’était parfait, on se retrouve la semaine prochaine ! » Le groupe des 8/11 ans de hip-hop passa la porte de la salle dans un remue ménage assez incroyable si on considérait qu’ils n’étaient qu’une dizaine. Adrien sourit en voyant le dernier d’entre eux disparaître pour rejoindre ses parents dans l’entrée de l’école de danse. Une fois de plus, il songea que c’était dommage qu’il n’ait pas d’enfant car il adorait s’occuper d’enseigner à ceux des autres. À 33 ans, il n’était pas gravé dans le marbre que ça n’arrive jamais, mais plus le temps passait, plus cela devenait hautement improbable. Surtout que son épouse, Anabelle, avait toujours été mal à l’aise avec les enfants, y compris lorsqu’il s’agissait de ses propres neveux et nièces. Il savait toutefois que cela ferait parti des compromis de leur vie à deux, il avait été le meilleur ami de son épouse bien avant qu’ils ne soient en couple, dire qu’il ignorait sa position sur la plupart des sujets aurait été de la mauvaise foi… or l’ancien Poufsouffle n’était pas ce genre d’homme. Il arrivait même qu’il songe à d’autres possibilités qu’un enfant naturel, comme l’adoption, se disant que cela pourrait potentiellement être une solution, si tant est que ce soit réellement la partie grossesse/bébé qui pose problème à sa femme et non pas le fait d’agrandir la famille.

Le plus simple serait d’en parler avec la principale intéressée, mais depuis l’adolescence Adrien avait toujours eu du mal à se livrer. Sa crainte de déplaire à ses proches restait une constante dans son caractère bien qu’avec les années il ait redéfini ceux qu’ils considéraient comme étant proches – ses parents et son frère par exemple n’en faisaient plus parti depuis longtemps -. Comme il avait tout de même besoin de parler à quelqu’un de sa vie, de son avenir, du quotidien qui prenait peut-être un peu trop de place à son goût, il avait un peu échangé avec Heaven et ils avaient convenu de se retrouver un peu plus tard dans la journée puisque c’était le jour de congé de la jeune femme.

Il se changea dans les vestiaires, passant sa tenue de ville bien chaude pour lutter contre le froid qui s’installait de plus en plus en ce mois de novembre. Il retrouva Heaven au café. « Bonjour madame la professeure, comment vas-tu alors ? Et tes enfants ? » Adrien lui sourit, il avait peu vu son amie depuis qu’elle avait accouché de son dernier enfant, mais il avait quand même eu plusieurs fois de ses nouvelles – et le monde sorcier n’était pas si grand qu’ils ne puissent s’y croiser ! -. Il s’assit face à elle et se commanda un simple café noir. « Ce n’est pas trop le bazar après les dernières frasques de MS à Poudlard ? J’essaie d’en savoir plus par ma belle-sœur mais elle reste toujours très cryptique. » Adrien suivait les événements d’assez loin – puisqu’il n’avait pas d’enfant, encore moins scolarisé - , il avait été assez désolé de tout ce qui était arrivé à Viska qu’il connaissait pour l’avoir eu plusieurs fois en stage d’été vu qu’elle dirigeait Sterne, le club qu’il avait fondé, en revanche il n’avait rien éprouvé de particulier en trouvant le faire part de Blomberg à sa porte deux jours plus tôt. Qui sait, la maternité l’adoucirait peut-être ? Si tu savais... « Tu vois, moi, ça ne me manque pas tout ça. Je ne me sentais déjà pas très concerné lorsque nous étions élèves, alors maintenant... » Il haussa les épaules avec nonchalance. Quant à parler de ce qui le préoccupait, il allait y venir, mais c’était trop étrange de commencer par ça.
(c) princessecapricieuse



Revenir en haut Aller en bas

Heaven Gibson
Heaven Gibson
Directeur Serpentard

Parchemins : 2362
Âge : 14.02.84 ;; 32 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kaya Scodelario & Juliette Koch-Sian


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyLun 13 Sep - 14:11

Heaven & Adrien.
Raconte-toi ce que tu veux si ça t'aide à te sentir mieux. Chacun fait comme il peut, comme il peut. Et si tu sens la brise, c'est juste l'orage qui arrive. Et moi qui part fallait que je te le dise, que je te le dise. Et on se refera l'histoire, on se croisera plus par hasard. On changera juste de trottoir. Il faut croire que l'amour, que l'amour se fait rare. Alors, juste au cas où, il fallait que je te le dise. I'm wishing you all the best, but can I ever let you cry? It's time for love to rest, and it's waiting for years to shine.
Heaven était arrivée en première, ce qui n’était pas très étonnant puisqu’elle ne travaillait pas aujourd’hui et qu’elle n’avait donc pas dû quitter une classe d’élèves insupportables qui passaient plus de temps à faire exploser des chaudrons qu’à réussir des potions. Lorsque la porte s’ouvrît sur Adrien, la brune se leva et, passant un bras autour du cou de son ex-désormais-ami, Heaven déposa un baiser sur sa joue, avant de reprendre sa place. « Bonjour monsieur le professeur. » Elle esquissa un sourire, contente de voir l’ancien Poufsouffle. Si leur relation s’était mal terminée -Adrien s’était plongé dans un long mutisme quand même !- ils s’entendaient bien mieux désormais, même si l’épouse du danseur n’était sûrement pas ravie de toute cette histoire. « Je vais bien, les enfants aussi, merci. Ma mère les garde aujourd’hui, Raphaël et le groupe sont en répétition, ils ont un concert à Londres bientôt. Et toi ? » Elle aurait volontiers montré des tonnes de photos de ses trois montres à Adrien, mais elle n’était pas le genre Christian Montgomery, qui vous sautait dessus avec une ardeur et une fierté non dissimulée. Oh, elle était très fière de ses enfants et de sa famille, elle n’aurait jamais pu rêver mieux, mais quand même, lorsqu’il s’agissait d’Adrien, elle était un peu plus discrète, prenant le sujet avec des pincettes. Avec Marie et Keira par contre, ou même Indiana, elle devenait bien plus expansive.

« Oh ne m’en parle pas. Je ne sais pas ce qui est le pire. Qu’ils aient réduit à néant les chances de la petite Spingate d’être vengée ou d’apprendre que Blomberg a eu un enfant… » Elle devait bien l’avouer, elle était désolée pour le nouveau-né qui n’avait certainement pas demandé à naître dans une famille telle que celle de Blomberg. En plus, non content d’avoir une mère fugitive, son père n’était pas mieux. Ça mettait clairement un sacré coup, de commencer la vie ainsi, non ? Heaven était, certes, née avec une cuillère en argent dans la bouche, mais elle savait reconnaître une situation malsaine quand elle en voyait une maintenant, parce qu’avant ce n’était pas vraiment le cas, mais on ne dira rien. « Ça, c’est parce que tu n’as pas été coincé dans les cachots avec le reste de ta maison lors de la bataille de Poudlard… » Alors oui, Heaven était bien plus jeune que le trio, et n’aurait clairement pas été se battre -aussi bien contre qu’avec le Seigneur des Ténèbres- mais cela ne voulait pas dire qu’elle n’avait pas été blessée par les décisions des professeurs. Tous les Serpentards ne vouaient pas un culte à Lord Voldemort, par Salazar ! « Je t’avoue que je préfère m’en tenir loin en tout cas, surtout depuis l’épisode sur Traverse, mais mon frère rend la tâche relativement compliquée… » Elle n’avait rien contre Viska, au contraire, elle l’aimait même plutôt bien, mais il fallait avouer que ce n’était pas le petite amie idéale si l’on souhaitait rester loin du danger. Elle avait déjà du oublietter sa fille une fois, elle n'avait pas spécialement envie de recommencer. Cependant, jamais Heaven ne se permettrait de faire une remarque à Jensen dans ce sens. Au contraire, elle lui avait plutôt fait remarqué que son comportement envers son amie -car c’était ce qu’elle était à la base, avant d’être son ex, non?- laissait largement à désirer. Alors que le café d’Adrien et son propre thé arrivaient, elle haussa les épaules, faisant doucement tournoyer sa cuillère dans sa tasse. « Tu crois qu’on aura un jour un peu de répit ? Je veux dire… Un vrai répit. » Sans MS, sans Sombrarcanes, sans magie qui disparaissait du jour au lendemain, sans covid grippe qui s’acharnait sur les élèves…
acidbrain


chromium lips and metallic eyes. give me cardinal sin, sensual head. iconic bombshell, she's the god above.
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Adrien Sallers
Adrien Sallers
Sport & Culture

Parchemins : 374
Âge : 33 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Penn Badgley


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyMar 26 Oct - 19:08

Adrien + Heaven
Prenant note des dernières nouvelles de la vie de la professeure de potions, l’ancien Poufsouffle sourit à son ex petite amie en répondant à la question qu’il lui renvoyait : « Je vais bien, comme d’habitude en somme. » Ce n’était pas vraiment un mensonge puisqu’il n’allait pas mal, il se posait juste des questions sur l’avenir et – pour ne pas changer de d’habitude – sur comment parler à son épouse. Anabelle avait toujours eu un sacré caractère contrairement à Adrien qui s’était souvent plus laissé porter par les événements. Il en fallait beaucoup pour l’énerver, même si Vincent y parvenait encore très bien malgré les années, et on connaissait surtout le benjamin des Sallers pour sa tendance à aplanir les situations… et tout particulièrement toutes celles qui concernaient Belle. Il pouvait même parfois lui servir de médiateur, avec sa famille par exemple.

Revenant sur les derniers événements à défaut de parler de ce qui le taraudait, justement parce qu’il n’était pas dans son caractère d’entrer directement dans le vif du sujet, il parla de tout ce qui arrivait à Poudlard, leur ancienne école mais surtout le lieu de travail de la brune. « Je pencherais pour la première option. Cela fait longtemps que je n’ai pas vu Viska, mais je trouve tout ce qui lui arrive bien triste. Aucune adolescente ne devrait avoir à vivre tout ça. » Mais tu es bien placée pour savoir que je suis une autrice sadique mon petit Ady! Cela faisait plus d’un an qu’il n’avait pas eu la jeune fille en stage de danse, l’été passé, elle n’en avait pas fait bien qu’elle soit toujours présidente de Sterne. Adrien l’appréciait, il la trouvait aussi plutôt talentueuse. Que le sort s’acharne sur elle lui faisait de la peine, et ce devait être encore pire pour tous ceux qui la côtoyaient plus régulièrement encore. « Non, en effet. Moi j’avais pris la fuite avec le reste de ma maison. Pas brillant dans le fond quand on y pense. » Mais il n’avait pas l’âme d’un héros, c’était ainsi.

« Ton frère ? Quel rapport ? C’est parce qu’il est dans la même classe que Viska ? » Adrien ne savait rien des drames amoureux qui se jouaient actuellement à Poudlard, il n’en aurait cependant pas été étonné. Leur époque à Heaven et lui avait aussi eu son lot de couples qui se faisaient et se défaisaient, de flirts, de cris, de larmes et de joie. Adrien lui-même, aussi mesuré soit-il, avait été au cœur de deux étranges triangles où Fred et lui formaient un côté, le dernier angle étant occupé soit par Vincent, soit par Anabelle. Avant cela, il y avait eu son histoire avec Heaven… Oui, Adrien savait ce que c’était, même si après toutes ces années de vie sentimentale calme, il avait un peu oublié à quel point cela pouvait être intense.

À la question de Heaven, il soupira : « Je ne sais pas… parfois j’ai l’impression que non, mais il ne peut pas toujours y avoir des sorciers mégalo qui veulent dominer le monde. Un jour ça se calmera. » Tentative d’être optimiste, bien qu’il ne sache pas s’il y croyait vraiment. Prenant une gorgée de café, il reposa sa tasse et fixa Heaven un instant. « Tu sais, j’aurais besoin de ton avis sur quelque chose Heaven. Mais cela a un rapport avec Anabelle, alors j’aimerais que tu restes objective. » Bien que ce soit sûrement plus facile de le demander à Heaven concernant Belle que l’inverse !
(c) princessecapricieuse



Revenir en haut Aller en bas

Heaven Gibson
Heaven Gibson
Directeur Serpentard

Parchemins : 2362
Âge : 14.02.84 ;; 32 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kaya Scodelario & Juliette Koch-Sian


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyMar 26 Oct - 21:46

Alors qu’ils en venaient à parler de Viska, Heaven bu une gorgée de thé avant de répondre : « Personne ne devrait vivre ça, Adrien, adolescente ou non. » Car même si ce qu’elle avait vécu était moins grave que Viska, après tout, Julian n’avait pas voulu la violer, il avait juste voulu qu’elle oublie purement et simplement Raphaël en utilisant ses pouvoirs et la force. C’était tout aussi intrusif en soit, mais il s’agissait de sa mémoire, pas de son corps et de son intimité. « Mais tu admettras que la seconde option fait quand même froid dans le dos. Et j’en ai trois, donc je n’ai absolument rien contre les enfants. » Juste histoire que cela soit clair pour tout le monde, hein. Parce que vraiment, elle avait beaucoup de mal à comprendre comment on pouvait vouloir faire un enfant à une fille de ce style et pourquoi elle acceptait d’offrir ainsi un nouveau né au monde magique, le plongeant directement au cœur d’une guerre. « C’est de l’histoire ancienne, et c’était sans doute la meilleure décision. » Si elle avait pu, elle l’aurait fait aussi, sauf que les Serpentards avaient été vus comme des pestiférés, pour ne pas changer.

« Non, il a trouvé intelligent de sortir avec elle pour la laisser tomber juste avant les vacances, sans aucune explication. » Heaven ne comprenait pas trop ce qui était passé par la tête de son petit frère, mais comme elle avait eu d’autres chats à fouetter au moment là, puisque la fin de sa grossesse n’avait pas été des plus calmes et que l’arrivée de Harper avait chamboulé une nouvelle fois sa vie, mais elle lui avait parlé après coup pour essayer de comprendre. Car elle les avaient vu aux vacances d’hiver, à Lairg, puis à Poudlard. Et le résultat de toute cette histoire l’avait surprise. « Enfin, Poudlard n’a pas vraiment changé depuis qu’on l’a quittée de ce côté là. » Sa propre rupture avec Adrien n’avait pas été des plus faciles non plus, mais depuis, de l’eau avait coulé sous les ponts et ils avaient fait la paix et étaient devenus -ou restés, tout dépendait de la façon dont on voulait le voir- de proches amis. Ou du moins, Heaven espérait qu’il pense la même chose qu’elle sur ce point.

Heaven ne savait pas trop quoi penser de la réponse d’Adrien. En même temps, elle ne savait pas non plus vraiment quoi penser de sa question. Pour elle aussi, il semblait improbable que des sorciers voulant absolument le pouvoir et régner sur le monde magique se succèdent année après année, mais pour le moment… Et bien elle avait l’impression qu’ils allaient devoir en souper encore un bon moment. Elle haussa un sourcil lorsqu’Adrien, après avoir vu une nouvelle gorgée de café, lui demanda son avis sur un point. « Anabelle ? Tu veux divorcer ? Je comprends tout à fait, elle est complètement folle ! Qu’est-ce qu’il se passe ? Vous vous êtes disputez ? » Elle posa ses yeux clairs, vairons, sur son ex petit ami, en attendant ce qu’il comptait lui demander. Si son couple battait de l’aile, elle n’était pas sûre de savoir rester objective. Anabelle et elle ne s’étaient jamais vraiment entendues, pas à Poudlard, pas une fois adultes, pas même lorsqu’elles étaient chacune bien installées dans une longue relation, la première avec l’homme en face d’elle, elle-même avec Raphaël. « Je vais faire de mon mieux, mais tu sais que nous n’avons jamais été très… amies. » Si elle lui disait tout de même bonjour les rares fois où elle la voyait, ça n’allait jamais bien plus loin.
acidbrain


chromium lips and metallic eyes. give me cardinal sin, sensual head. iconic bombshell, she's the god above.
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Adrien Sallers
Adrien Sallers
Sport & Culture

Parchemins : 374
Âge : 33 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Penn Badgley


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyMar 21 Déc - 10:41

Adrien + Heaven
Concernant Viska, Adrien soupira tristement. Il appréciait sincèrement toutes les directrices de Sterne qui lui avaient succédé, et il aimait aussi beaucoup travailler avec les jeunes, ne souhaitant que le meilleur pour les générations futures… aussi était-il soucieux lorsqu’il songeait à tout ce qui se passait dans la vie de Viska. Il n’y pensait pas si souvent que ça, ayant ses propres préoccupations quotidiennes à gérer, mais là qu’ils en discutaient avec Heaven, son empathie toute Poufsouffle remontait à la surface… « C’est vrai, mais l’adolescence est un âge de formation, une telle expérience pourrait la détruire… Surtout qu’on sait tous les deux que Poudlard n’est pas à la pointe pour ce qui est de la gestion des traumatismes. » Il avait passé des mois et des mois totalement mutiques faute de soins appropriés.

« Tu penses qu’elle l’aime ? Son enfant ? J’ai du mal à l’imaginer mère. » L’idée ne lui faisait pas vraiment froid dans le dos, il n’arrivait juste pas à faire coïncider l’image de Freja Blomberg grande cheffe des mages noirs du moment avec celle de Freja, maman d’un bébé tout juste né j’te rassure, Freja elle-même n’y arrive pas. « Probablement. » conclut-il ensuite au sujet de la fuite des Poufsouffle à l’époque de la Grande Bataille de Poudlard. Ils en avaient vécu des trucs improbables quand il y songeait avec un peu de recul : Voldemort, la disparition de la magie, maintenant MS… La vie était loin d’être un fleuve tranquille !

« Ah ? » commença par réagir Adrien au sujet du petit frère de son amie, ne sachant pas trop quelle réaction était appropriée en la circonstance. Il connaissait plus Viska que Jensen, ayant eu la jeune fille en stage de danse plusieurs fois avant tous ces drames, mais il n’était pas très étonné d’apprendre que les tragédies amoureuses continuaient de se nouer au sein de Poudlard… « Je suppose que ce sont des choses qui arrivent… » En tant que garçon ayant été quitté par Heaven dans sa jeunesse, il compatissait avec Viska, il préférait ne pas trop le montrer pour ne pas être trop critique envers le petit frère de la directrice de Serpentard. Surtout que cela ne semblait pas nécessaire, son amie paraissait assez dubitative face au comportement de son cadet… et elle connaissait bien mieux les deux protagonistes que lui ! « Tout est plus intense à Poudlard de ce côté là, je ne sais pas si c’est une question d’âge, l’adolescence, tout ça, ou si c’est parce que c’est un internat au régime assez strict. » Ce qui favorisait l’entre soi, et ne facilitait pas les ruptures : croiser tous les jours celui ou celle que vous vouliez oublier n’aidait pas !

Laissant de côté les histoires de cœur des adolescents de leur connaissance, Adrien amena le sujet qui le préoccupait. Ou en tout cas il demanda un peu de clémence à Heaven pour qu’ils puissent parler d’Anabelle sans partis pris. « C’est bien pour ça que je te demande d’être objective, parce que j’ai vraiment besoin d’un avis extérieur. » mentionna Adrien avant d’ajouter « Mais nous ne nous sommes pas disputés, ce n’est pas ça. » Ensuite, il enchaîna : « J’aimerais demander à Belle de se lancer dans un projet d’adoption. Elle ne supporte pas sa famille – et la mienne n’est pas un cadeau non plus, je ne tiens pas plus que ça à faire perdurer leurs gênes -, et n’aime pas trop la période « bébé », alors je me disais que nous pourrions accueillir un enfant plus âgé. Parce que, moi, j’aimerais agrandir notre foyer. » Roze était bénévole dans l’orphelinat dédié aux enfants sorciers qui avait été créé après la guerre contre Voldemort, il pensait lui demander son aide, ce n’était cependant pas l’étape la plus pressante pour le moment vu qu’il n’en avait pas parlé à Anabelle du tout actuellement…
(c) princessecapricieuse



Revenir en haut Aller en bas

Heaven Gibson
Heaven Gibson
Directeur Serpentard

Parchemins : 2362
Âge : 14.02.84 ;; 32 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kaya Scodelario & Juliette Koch-Sian


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyMer 22 Déc - 11:42

« Je sais, mais personne ne semble vouloir prendre les dispositions nécessaires. Elle devrait quitter le château et suivre une thérapie plus importante que quelques rendez-vous par-ci par-là… » Surtout que lesdits rendez-vous disparaissaient presque lorsqu’elle était à Poudlard. Heaven pouvait bien lui administrer toutes les potions au monde, si le problème n’était pas traité plus sérieusement, Viska ne se relèverait probablement jamais quoi qu’elle puisse laisser croire à son entourage.

Le sujet déviant sur Blomberg et sa maternité nouvelle, Heaven réfléchit à la chose. « Je l’espère, au moins pour le bébé, il n’a pas demandé à être né, et encore moins à avoir cette femme comme mère… » Car après tout, être l’enfant d’un fugitif et d’une reine du mal - car elle avait beau vouloir s’en détacher, plus le temps passait plus elle marchait sur les traces du Seigneur des Ténèbres - ce n’était pas vraiment une vie de rêve…

Heaven haussa les épaules, ne pouvant expliquer plus en détails le comportement de son frère. Cela dit, il lui ressemblait, et elle aussi était partie. Elle avait laissé Enry, Adrien, Siegfried… Peut-être que Jensen était un peu trop comme elle ? « Enfin, peut-être se retrouveront-ils plus tard ? Ils étaient tous les deux la première réelle relation de l’autre, peut-être n’était-ce juste pas le moment. » Elle-même avait eu ces impressions, avec Enry puis Siegfried. La bonne personne, le mauvais moment. Moins avec Adrien, même si elle avait de bons souvenirs des moments qu’ils avaient passés ensemble. « Je suis désolée, tu sais… De ce que je t’ai fait vivre à Poudlard, j’étais jeune et sotte. » Mais elle l’avait réellement aimé, et elle espérait qu’il le savait. Le dire aujourd’hui lui semblait un peu tardif, surtout qu’il avait Anabelle et que l’amour qu’elle pouvait lui porter ne l’affecterait pas. Elle s’était également excusée de nombreuses fois auparavant, ce qui faisait qu’ils avaient pu redevenir amis et passer du temps ensemble, mais elle sentait que le sujet réclamait une nouvelle fois ces mots. Peut-être était-ce juste dans sa tête, mais au moins, c’était dit.

Qu’Adrien lui demande d’être objective alors que le sujet touchait à Anabelle, sa femme, avec qui elle ne s’était jamais entendue et avec qui régnait toujours un petit esprit de compétition - allez savoir pourquoi Anabelle pensait cela, Heaven était mariée et maman, et très heureuse avec Raphaël mais soit - allait lui demander beaucoup d’efforts. Elle aimait profondément Adrien, mais elle ne pouvait se résoudre à lui mentir si ce dont il allait lui parler lui paraissait tiré par les cheveux. Avalant une nouvelle gorgée de thé, elle haussa un sourcil lorsqu’Adrien lui parla d’adoption. Elle reposa doucement la tasse, puis joignit ses mains, ses yeux vairons se posant sur son ami. « Ne le prends pas mal, Adrien, mais autant j’arrive à te voir, toi, t’occuper d’un enfant, voire d’un adolescent, mais Anabelle ? Est-ce qu’elle veut au moins un enfant ? » Sa voix était douce, même si ses mots pouvaient être mal pris. Elle était cependant sincère, et allait avoir bien du mal à rester objective. Laissant un soupir s’échapper d’entre ses lèvres, elle reprit : « Je ne la vois vraiment pas capable de s’en occuper et de l’aimer… Ne détestait-elle pas sa sœur quand elle est née ? Et elle n’a jamais été très proche de ses neveux, que ça soit un enfant ou un adolescent, je ne pense pas que ça soit… Et bien… Une très bonne idée pour elle. » Elle se doutait que ce n’était absolument pas ce que son ami voulait entendre, mais il lui avait demandé d’être objective. Et s’il avait besoin d’elle pour entendre la vérité, elle endosserait le mauvais rôle. Autant elle voyait parfaitement Adrien avec un enfant dans les bras, autant elle voyait plutôt Anabelle prête à se débarrasser dudit enfant aux moindre pleurs. Elle posa une main sur celle de l’ancien poufsouffle, dans l’espoir de le réconforter un peu malgré tout. « La maternité n’est pas faite pour tout le monde, Adrien. Mais je comprends que cela puisse te peser, si toi, tu souhaites fonder une famille. » Mais peut-être auraient-ils dû en discuter plus tôt, et surtout avant de se marier. Parce que bon, ce n’était pas comme si Anabelle avait changé du jour au lendemain. Elle avait toujours été comme ça, et Heaven ne voyait pas comment un enfant puisse changer cette dernière, qui n’était pas très axée famille de toute manière. « Elle travaille toujours chez Ollivanders ? » Car c’était là qu’elle l’avait vue la dernière fois, si ce n’est les rares moments où elles se croisaient à l’école de danse. Certes elle y voyait beaucoup d’enfants, mais cela ne voulait pas dire qu’elle était forcément plus à l’aise avec eux !
acidbrain


chromium lips and metallic eyes. give me cardinal sin, sensual head. iconic bombshell, she's the god above.
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Adrien Sallers
Adrien Sallers
Sport & Culture

Parchemins : 374
Âge : 33 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Penn Badgley


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyMer 16 Fév - 13:38

Adrien + Heaven
« Je ne sais pas pourquoi les sorciers ont autant de mal avec tout ce qui touche aux soins psychiatriques… c’est peut-être à cause du tabou autour des sortilèges qui influent le mental ? Il y a peut-être une sorte d’idée persistante qu’on ne doit pas toucher à ce qui concerne le cerveau dans notre société ou quelque chose de ce genre... mais à mon humble avis, cela reste une bêtise. Mes parents se comportaient de cette manière, préférant faire comme si je n’avais aucun problème dans l’espoir que ça s’arrange tout seul, le fait étant que ça ne s’est pas passé comme ils l’espéraient. » Il ne pensait pas la directrice de Poudlard aussi mal intentionnée que ses parents, mais elle était déjà âgée, et même chez les moldus l’idée qu’avoir des problèmes psy’ n’étaient pas honteux restait très récente. Chez McGonagall, cela devait être un comportement plus générationnel qu’un manque de tolérance. Rien à voir avec les Sallers en tout cas, ces deux-là étant juste des arriérés qui n’en avaient pas grand-chose à faire de leur fils et de ses problèmes, même quand ceux-ci l’enfonçaient dans le silence pendant des semaines.

« On ne choisit pas sa famille » commenta-t-il d’ailleurs, mais cette fois au sujet du bébé de Blomberg. « Surtout qu’elle n’est pas beaucoup plus vernie avec son père. Je le connaissais un peu de quand j’étais jeune, il s’entendait bien avec mon père. » Adrien se demanda brièvement s’il devait en déduire que les Sallers avaient des accointances avec MS mais préféra ne pas approfondir le sujet… Il n’était pas du tout sûr que la réponse lui convienne.

« L’avenir nous le dira, quoi qu’il en soit, il faut bien que jeunesse se passe mais sommes-nous assez vieux pour parler ainsi? » Il sourit avec douceur : il avait cru qu’il ne se relèverait jamais de son premier chagrin d’amour mais le fait était qu’il avait réussi à avancer au bout d’un moment, devenant même un parangon de flegme – il faut dire qu’il y avait de Belle et de Fred pour s’énerver – et laissant derrière lui ses crises de mutisme. Il conserva une expression douce aux paroles d’excuse de son amie. « Ne t’inquiète pas, moi aussi j’étais jeune, et c’est du passé maintenant. Nous n’oublierons jamais, évidemment, mais cela ne fait plus mal. » D’autant qu’ils étaient encore plus jeunes que le frère d’Heaven – qui avait inspiré ce moment nostalgie – au moment où ils étaient sortis ensemble. En un sens, cela rendait leur relation unique, car elle n’avait rien à voir avec ce qu’Adrien avait vécu après sentimentalement… et tout cet attachement avait fini par devenir une amitié qui perdurait, alors peu importait le passé maintenant, n’est-ce pas ?

Il en vint finalement à parler de ce qui le préoccupait mais il lui semblait que l’image qu’avait Heaven de son épouse était un peu datée – à la naissance d’Opaline, elle était encore presque une enfant elle-même, et était encore adolescente à celle des jumeaux, même si dans les deux cas, Belle l’avait en effet très mal vécu (mais il avait été plus « présent » pendant la période qui avait suivi la naissance de Candys et Noé, pour Line, ils n’étaient pas encore très proches) -, l’ancien Poufsouffle n’en était pas très surpris : on ne pouvait pas dire que Belle et Heaven se fassent un café pour parler de leur vie très souvent ça valait mieux pour l’intégrité physique et morale de tout le monde. « On en a déjà parlé. Elle nous trouvait trop jeunes quand nous nous sommes mariés et, de toute façon, j’avais mon studio à faire fructifier à ce moment-là. Et elle m’a toujours dit que le problème ce n’était pas d’avoir un enfant, mais plutôt qu’elle ne voulait pas en avoir plusieurs. En un sens, je crois que ce qui inquiétait – ou inquiète encore, il faudra qu’on en reparle de toute manière – Belle, c’était de reproduire le schéma qu’elle a connu, celui d’être la petite dernière un peu oubliée et en marge de sa propre famille. » Il ne disait pas que c’était le cas – lui avait toujours trouvé tous ses beaux-frères et belles-sœurs sympathiques, même si certains étaient plus abordables que d’autres -, c’était seulement ainsi qu’Anabelle l’avait vécu. Le fait que Claire ait été malade puis qu’elle soit décédée alors qu’elle était encore entre l’enfance et l’âge adulte, à cheval entre diverses préoccupations, n’avait pas aidé. Sans parler de l’irruption d’Opaline juste avant. Sur ce point-là, personne ne pouvait le nier : Belle avait vraiment TRÈS mal pris la naissance de sa sœur ! Et il n’était pas certain que quiconque à part Quentin ait jamais bien compris pourquoi parmi les Montgomery – et encore moins Opaline elle-même -. « Parmi ses neveux, elle est surtout proche des enfants de Quentin, mais en même temps c’est le seul de ses frères avec qui elle n’a jamais eu de problème. Et, paradoxalement, elle ne s’entend pas si mal que ça avec Chiara, mais elle était déjà plus âgée quand elle est née et peut-être qu’elles se reconnaissent mutuellement dans leur côté spécial. Je n’ai jamais trop compris ce qu’elle reprochait à Chris’ par contre, encore maintenant… il a fait ce qu’il a pu, et Ash’ aussi, mais on en revient à ce que nous disions tout à l’heure : quand Claire est décédée, ils auraient tous eu besoin d’une bonne séance de thérapie pour s’en remettre. » Mais ce n’était pas maintenant qu’ils allaient réécrire le passé. Les Montgomery devaient vivre avec cet héritage et cette histoire familiale un peu pesante… qui allait en s’améliorant cela dit, il y avait beaucoup moins de tensions depuis que tout le monde ne vivait plus sous le même toit ! Et Adrien aidait pas mal à arrondir les angles entre sa femme et le reste de sa famille : c’était un diplomate dans l’âme.

« Pour le côté adoption, c’est surtout pour moi dans le sens où je ne veux pas transmettre mes gênes. Tu imagines si mon enfant devait être une espèce d’Adam miniature ? Je sais que c’est complètement dingue comme manière de penser, mais j’aimerais être père sans pour autant faire naître un nouveau Sallers. » Son souhait de fonder une famille était aussi sincère que son envie d’en passer par l’adoption plutôt que par la génétique. Surtout qu’il pensait aussi que ça aurait un intérêt pour la construction même de ce nouveau foyer. « Tout ça reste très vague de toute manière, tu es la première personne avec qui j’en parle. » Fred aurait été bien trop excitée, quant à sa belle-famille, ils étaient trop impliqués.

Quant à sa femme : « Oui, elle travaille toujours là-bas, ça lui plaît beaucoup comme métier. Elle espère reprendre la boutique à son compte prochainement, mais elle n’est pas tellement pressée que ça arrive car actuellement elle peut encore beaucoup voyager à la recherche de composants. » Elle faisait généralement ces voyages avec son frère, lui partant trouver de nouveaux animaux pour son animalerie. Adrien ne les accompagnait pas : il ne pouvait pas laisser son école d’art trop longtemps seule !
(c) princessecapricieuse



Revenir en haut Aller en bas

Heaven Gibson
Heaven Gibson
Directeur Serpentard

Parchemins : 2362
Âge : 14.02.84 ;; 32 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kaya Scodelario & Juliette Koch-Sian


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyDim 20 Fév - 8:50

La Directrice de Serpentard se contenta de hausser les épaules à la remarque d’Adrien. Elle ne savait pas ce qu’elle pouvait ajouter, elle faisait partie de ces sorciers qui ne croyaient qu’en la magie, alors même que le traumatisme qu’elle avait vécu - voire même les deux, si elle avait su qu’elle avait été oubliettée pendant sa scolarité - aurait pu mériter une thérapie. Elle était restée fidèle à la magie cependant, comptant sur les compétences de son mari et celle des médicomage de Ste Mangouste.

« Non, mais c’est quand même triste. » Assura-t-elle malgré tout concernant l’enfant de Blomberg. Elle haussa un sourcil lorsqu’Adrien lui dit qu’il connaissait le père du nourrisson, se demandant si ses parents à elle l’avait connu aussi bien eux aussi. Sa mère était une proche des Malefoy, qui étaient déjà assez controversés. « Je ne le connais que de nom, je ne crois pas l’avoir jamais rencontré cela dit. » Mais pour le coup, elle devait avouer que cela ne la dérangeait pas outre mesure. Au moins, elle n’avait pas besoin de se soucier des allégeances de ses parents si elle savait, la pauvre.

Si concernant son frère et son ex, elle ne pouvait pas prédire l’avenir, elle pouvait cependant faire amende du passé, en s’excusant encore de son comportement face à Adrien. Bien entendu, ce dernier était bonne pâte, mais quand même, ce n’était pas une excuse. « Je sais bien. » Elle baissa cependant le regard sur sa tasse de thé, faisant doucement glisser son doigt sur le rebord de la tasse. « Heureusement que j’ai grandit, quand même. » Car il fallait se rendre à l’évidence, elle n’était pas la plus adorable des petites filles à l’époque ! Et qu’elle soit désormais capable de s’en rendre compte voulait dire beaucoup. Peut-être était-ce parce qu’elle était devenue mère depuis.

Adrien lui parlant finalement de ce qui lui trottait dans la tête, Heaven dû avouer qu’elle avait bien du mal à voir un jour Anabelle maman. Elle personnifiait clairement, aux yeux de l’ancienne Serpentard, tout ce qu’une mère devait pas être, et ne semblait pas avoir un instinct maternel très prononcé, pour peu qu’il soit seulement existant - ce dont elle doutait fortement, jamais elle n’oserait confier ses enfants à la femme de son ami. Elle se retient de demander si Anabelle ne s’était pas mise en marge de sa famille toute seule comme une grande, mais peut-être était-ce le fait qu’elle ne l’appréciait toujours malgré les années qui parlait. « Même avec plusieurs enfants - et je sais de quoi je parle j’en ai trois - il est tout à fait possible de leur donner à tous la même importance… » Cependant, l’histoire des Montgomery n’était pas quelque chose dont Heaven était très au fait. Elle en savait certains pans de par Ashaiah, bien entendu,

Quant à la suite, la brune fronça les sourcils. Si elle s’entendait très bien avec Adrien, elle n’avait aucun problème non plus avec Adam. L’ancien Poufsouffle le savait pourtant, et même si elle était au fait de leurs différents, elle ne pouvait pas prendre parti pour l’un ou l’autre. « Tu sais ce que je penses de ton frère, Adrien… » Et elle n’eut pas besoin de préciser que oui, c’était complètement idiot de penser comme il le faisait, il savait très bien lui-même. En soit, elle n’avait rien contre l’adoption, il y avait de nombreux petits sorciers en orphelinat, cela n’avait rien de détonnant. Mais elle se demandait tout de même si l’idée d’avoir un Adam miniature était la seule raison. « Je serais là quoi qu’il advienne, mais vraiment, Anabelle, mère ? Ça me donne l’impression d’une erreur monumentale du Choixpeau. Comme s’il m’avait mise à Poufsouffle… » C’est dire ! Elle n’avait rien contre cette maison, preuve en était, Adrien en venait et il était l’un de ses exa, mais Heaven n’aurait jamais pu s’y sentir bien ! « N’était-elle pas censé aller avec Quentin à la ménagerie ? J’aurais juré l’avoir entendu dire cela lors d’un repas. » Quentin étant le meilleur ami de Raphaël, il passait souvent chez eux, ou l’inverse. Mais peut-être était-ce juste un désir de son aîné, qu’en savait-elle après tout ?
acidbrain


chromium lips and metallic eyes. give me cardinal sin, sensual head. iconic bombshell, she's the god above.
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Adrien Sallers
Adrien Sallers
Sport & Culture

Parchemins : 374
Âge : 33 ans [05-01-1983]
Actuellement : Professeur de danse moderne


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Penn Badgley


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyMer 23 Mar - 19:34

Adrien + Heaven
« À qui le dis-tu » répondit-il avec un petit sourire en coin. Sa relation avec ses parents était sa vision du neuvième cercle de l’enfer de Dante. Même si ce n’était pas forcément dans l’intérêt du monde magique, Adrien souhaitait à l’enfant de Freja d’avoir une relation plus apaisée avec sa famille que lui. Peut-être que la parentalité n’était pas si mauvaise chez les méchants ? Niels ? Un avis? « Hum… dans mon souvenir, il était assez discret. Peut-être est-ce le propre de ceux qui ont une double vie ? » Question purement rhétorique. Le très honnête Adrien avait un peu de mal à s’imaginer à la place des membres de MS, à prétendre être quelqu’un qu’il n’était pas. Qu’il soit aussi mauvais dans ce domaine était l’une des raisons de sa mésentente avec ses parents, eux érigeaient le mensonge en art de vivre.

« Heureusement qu’on a tous grandi. Je ne comprendrais jamais tous ces gens qui sont nostalgiques de leur adolescence. Une fois le filtre embellissant des ans enlevé, tout ce dont je me rappelle c’était combien je me prenais la tête pour des broutilles ! Rends-toi compte, je m’étais même battu ! » Encore que se battre avec Vincent ne comptait pas vraiment, celui-ci passant la majeure partie de son temps à taper sur les uns et les autres. Adrien était bien loin d’être le seul à avoir fait les frais de la jalousie de l’acariâtre Serpentard… Et encore, s’il n’y avait eu qu’avec Vincent, mais il y avait aussi eu les problèmes avec Tobias, et puis ceux entre Anabelle et le reste du monde – à commencer par l’entièreté de sa fratrie et presque aussitôt suivie par Fred, Ady s’estimait déjà heureux qu’elle n’ait jamais sauté à la gorge de Heaven ! -.

« Je ne suis pas persuadée que Claire faisait réellement une différence entre ses enfants, en revanche elle était un peu seule au milieu de sa fratrie. Christian et Victoria formaient un duo d’aînés, les triplés pouvaient compter les uns sur les autres, au milieu d’eux, elle se sentait à l’écart, mais ce n’était pas la faute de sa mère. » Bien entendu, il pouvait le dire à Heaven, mais jamais au grand jamais il ne pourrait dire un truc pareil à sa femme ! Elle le tuerait s’il osait dire ça en sa présence !

Concernant Adam, il haussa les épaules : « Je sais, peut-être qu’il tient à peu près la route en tant qu’ami, mais en tant que frère il n’a jamais été à la hauteur ». S’il n’était pas son pire cauchemar, il restait l’objet de profonds traumatismes dont leur relation n’avait jamais su se relever. Qu’Adrien refuse en bloc la vie d’un sang pur rangé avait joué, ils n’avaient pas pu se rapprocher une fois adultes car Adam était resté proche de leurs parents lui. « Anabelle a grandi elle aussi » dit-il ensuite avec un sourire tendre alors qu’il songeait à la jeune femme. « Elle y a été, mais uniquement lorsque la boutique de baguettes était en reconstruction. Maintenant, elle ne fait que suivre son frère pour trouver des ingrédients, ils voyagent tous les deux, ça leur plaît je crois. » Sinon, les connaissant, ils ne le feraient pas !
(c) princessecapricieuse



Revenir en haut Aller en bas

Heaven Gibson
Heaven Gibson
Directeur Serpentard

Parchemins : 2362
Âge : 14.02.84 ;; 32 ans
Actuellement : Professeur de potions & styliste aux 1001 Symphonies


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kaya Scodelario & Juliette Koch-Sian


En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] EmptyJeu 24 Mar - 12:01

« Peut-être oui. Même si certains étaient quand même haut placés au Ministère à l’époque. Peut-être est-ce toujours le cas ? J’ai l’impression qu’on ne peut rien faire pour les identifier avant qu’ils ne corrompent les institutions. » Pourtant, il devait bien y avoir un moyen… La legilimencie, le veritaserum… Cependant, utiliser l’un ou l’autre sur l’entièreté du Ministère de la Magie devait être la composante problématique. Les sorciers présents depuis des années et loyaux allaient sans doute très mal prendre le fait d’être ne serait-ce que des leurs pour endormir les traîtres.

Heaven laissa un rire lui échapper, lorsqu’Adrien parla de son combat avec Vincent. « Quelle idée de se confronter à Vincent aussi… » Heaven aimait énormément Vincent, cela avait toujours été le cas et ils s’étaient toujours très bien entendu, malgré le caractère de cochon du sorcier. Le fait qu’il ait été en couple avec sa meilleure amie pendant un certain temps avait également aidé. Quant à Fredericke, les deux filles ne s’étaient jamais vraiment entendues, mais de l’eau avait coulé sous les pont, ils avaient tous et toutes fait leurs vies de leurs côtés, il était donc plus nécessaire de se livrer encore à des gueguerres d’adolescents. « Enfin, ce n’est pas pour ça que je vais apprécier Elizabeth. » mentionna-t-elle quand même. S’il y avait bien une personne qu’elle ne supportait pas et pour qui elle n’avait pas envie de faire des efforts, il s’agissait bien d’Elizabeth Harris, même si maintenant, elle faisait à moitié - et de très loin - partie de sa famille et qu’elle n’avait parfois pas le choix que de la côtoyer.

Heaven n’avait pas spécialement envie d’entrer en conflit avec Adrien pour quelque chose dont elle n’avait aucune idée. Elle avait posé les questions qu’elle avait, ne connaissant pas vraiment les détails de la jeunesse d’Anabelle, et n’ayant jamais connu Claire Montgomery, puisqu’elle était décédée alors qu’elle était toujours à l’école et que Ash sortait à peine avec Christian. « Je suppose que dans une grande famille, ce n’est jamais évident. » Et à dire vrai, même Ryan, le petit frère des triplés, ne s’était senti accepté que très tardivement, l’écart avec Ashaiah, Nathanael et Nathaniel n’aidant pas. Elle esquissa un léger sourire lorsqu’il parla de son propre frère. « Que deviennent Daniel et Lydia ? Je crois que je ne les aient plus jamais revus, et Adam n’en n’a jamais parlé non plus. » Les cousins Sallers, eux aussi avaient du mal à se supporter. Il devait y avoir un problème génétique, ce n’était pas possible autrement. « Oh d’accord, je n’avais pas suivi. Je t’avoue que je ne l’écoute pas vraiment quand il parle. » S’ils s’entendaient mieux, Heaven n’en n’était pas non plus au point d’adorer Quentin. Elle s’entendait assez bien avec Susan, même si elles restaient assez formelles, mais comme elle était plutôt rancunière, elle pardonnait mais n’oubliait pas. « On a dû aller chez Gregorovitch à l’époque, pour remplacer la baguette de mon frère, qui avait été détruite pendant l’explosion. Elle était en entretien chez Ollivander. Il était vert de rage. » Parce que bien évidement, Jensen n’avait pas voulu faire mer chez un autre fabricant, il voulait le meilleur des meilleurs après Ollivander… des fois, son frère l’épuisait.
acidbrain


chromium lips and metallic eyes. give me cardinal sin, sensual head. iconic bombshell, she's the god above.
 

Meilleure Serpentard 2017

Heaven Gibson

Revenir en haut Aller en bas
http://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]   En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
En quelques battements de cils, comme le temps passe [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PV - Le temps passe
» Quelques temps plus tard... (PV Léandrà)
» En attendant que le temps passe.
» - { Le temps passe et pourtant ... [ Faith ]
» Le passe-temps de Tracey (Pv Ernie ^^)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: La ville-
Sauter vers: