Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur le jeu de société Mille Bornes – Version Luxe
9.95 € 19.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Maxine Pusberry
Maxine Pusberry
Poufsouffle

Parchemins : 26
Âge : 15 ans (15 mai 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Haley Lu Richardson


Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV] Empty
Ξ Sujet: Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV]   Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV] EmptyVen 10 Sep - 9:39






Que l'ordinaire devienne extraordinaire

Ft. Gabin Hastings

D’ordinaire, Maxine est une personne très matinale. Elle apprécie se lever avant tout le monde le samedi matin, profiter d’une grande salle presque vide pour un petit-déjeuner rapide avant d’enfiler son jogging et d’aller courir dans le parc tout en écoutant le chant des oiseaux et les arbres de la forêt siffler à chaque souffle de vent. C’est un peu comme une mélodie apaisante que l’on pourrait écouter le soir avant de s’endormir. D’ailleurs, il paraît qu’il n’y avait que de cette manière que ses parents parvenaient à la coucher le soir lorsqu’elle était petite. Une musique de la nature lorsqu’il n’y avait pas de pluie pour la bercer. Il faut croire que certaines habitudes sont innées.
Aujourd’hui pourtant, ce n’est pas la lumière du soleil qui l’a réveillée, ni le chant des oiseaux, mais bien les bavardages incessants provenant de la salle commune. Dix heures, voilà l’heure qu’il était à son réveil. Il faut dire que ces derniers jours n’avaient pas été de tout repos, entre les cours, les devoirs et ses autres activités, il n’était pas toujours simple de conserver un rythme soutenu. Le corps avait parfois besoin de lâcher prise, lorsque la fatigue atteignait son paroxysme.

Mais il n’était pas question pour la Poufsouffle de traînasser dans sa maison. Non. Même si le parc était sans doute plus bruyant que d’ordinaire, elle tenait à faire sa petite tournée du matin, car c’était le seul moyen pour elle de commencer la journée avec son sourire contagieux. Un pantalon et un sweat gris, tout ce qui a de plus classique, les cheveux remontés en une queue-de-cheval imparfaite et elle était fin prête à affronter le parc et, probablement, l’air frais.
Évidemment, sa course ne l’empêchait pas de saluer ses amis et connaissances, Maxine n’était pas le genre à s’enfermer dans sa bulle. Les pieds sur terre, elle ne ratait jamais une occasion de saluer, sourire, rire, sans s’arrêter de courir jusqu’à ce qu’elle n’en puisse plus. De manière générale, cela pouvait durer jusqu’à une heure sans qu’elle ne puisse s’arrêter. Une fois cette heure écoulée, elle se stoppait toujours au même arbre qui, cette fois, n’était pas désert – passer de sept à dix heures du matin, rien de bien étonnant.

Essoufflée, la jeune femme se rapproche de Gabin, un élève de Serdaigle, qu’elle avait toujours trouvé plutôt mignon, et il le savait – sûrement. Salut ! Grand sourire à son encontre, il faut dire que Maxine ne connaît pas vraiment les sourires timides, elle prend appui sur l’arbre pour reprendre son souffle. C’est pas courant de te voir par ici, évidemment, ne pas être timide ne semble pas l’empêcher de sortir des calembredaines. Enfin, c’est plutôt moi qui ne suis pas là d’habitude, sans oublier qu’elle ne sait pas se taire.


Revenir en haut Aller en bas

Gabin Hastings
Gabin Hastings
Serdaigle

Parchemins : 20
Âge : 15 ans [20.06.2001]
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Dylan O'Brien


Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV]   Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV] EmptySam 11 Sep - 16:00

Que l’ordinaire devienne extraordinaireComme très souvent, Gabin avait le nez dans un manuel d’échec. Sa compétition d’hiver approchait, il allait se rendre à l’étranger, à Paris. Ce serait juste avant Noël, il rentrerait pile pour pouvoir aller au bal de Noël puis retourner chez ses parents avec sa petite sœur Thalia pour les fêtes de fin d’année. Le Serdaigle n’était pas quelqu’un de particulièrement stressé, mais il préparait généralement ses compétitions avec sérieux car pas mal de gens, à commencer par son père, comptaient sur lui. Personne ne lui en voudrait jamais de perdre, en revanche d’être arrivé mal préparé, ça ce ne serait jamais toléré. Pour être tranquille, il s’était donc isolé dans un coin du parc où il resta seul un bon moment jusqu’à l’arrivée d’une de ses camarades de classe, Maxine, qui venait visiblement de courir. Il leva les yeux vers elle, quittant son livre avec des schémas pour se concentrer sur la jeune fille, et il lui sourit avec bonne humeur « Salut Maxine, ça va ? » Gabin n’était pas quelqu’un de très compliqué, ni qui se prenait la tête pour tenir une conversation : on lui parlait, il répondait, tout simplement. Cette capacité sociale lui était très utile pour draguer, ce qu’il ne se privait jamais pour faire, soit sérieusement, soit par jeu, avec la plupart des filles dans ses âges de l’école.

« Ah oui ? Parce que tu connais mes habitudes ? » plaisanta-t-il avec un grand sourire taquin à l’égard de la Poufsouffle. Il savait qu’elle n’était pas insensible à son charme mais, paradoxalement, Gabin se montrait moins poussif quand c’était le cas. Après tout, à quoi bon user de sa bonne vieille technique de la drague lourde mais humoristique avec une fille déjà intéressée ? Non pas qu’il prétende que Maxine le soit vraiment, elle lui donnait juste cette impression de le trouver plutôt à son goût. Vu qu’il n’était pas plus moche qu’un autre, il en fallait bien ! En revanche, malgré ce sentiment qu’elle pourrait être intéressée, elle n’avait jamais rien tenté de particulier. Quant à lui, il lui avait tendu les mêmes perches qu’aux autres, mais elle ne les avait jamais prise jusqu’ici. Était-ce aujourd’hui le jour où cela allait changer ?!

« Tu ne fais pas de footing d’habitude ? » demanda-t-il ensuite pour rebondir sur la dernière phrase de la Poufsouffle avant d’enchaîner sur ses raisons à lui d’être ici, peut-être moins évidentes. « Moi je profitais qu’il fasse une température relativement clémente pour la saison pour travailler à ma prochaine compétition d’échec. Je vais devoir affronter des grands maîtres à Paris, je ne peux pas me permettre de procrastiner… Mais j’avais pour ainsi dire fini, pour continuer il me faudra mon plateau. » Il était capable de visualiser les positions jusqu’à un certain point, arrivé à un certain stade cependant, il lui fallait voir les pièces pour libérer son cerveau de cet effort d’imagination et qu’il se concentre uniquement sur ses stratégies. Pour aller au plus simple, il utilisait même souvent un plateau d’échec moldu, les pièces sorcières se tapant dessus à chaque fois qu’elles se croisaient, ce qui était une perte de temps pour l’entraînement.

529
2981 12289 0



    Gabin César Hastings
Revenir en haut Aller en bas

Maxine Pusberry
Maxine Pusberry
Poufsouffle

Parchemins : 26
Âge : 15 ans (15 mai 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Haley Lu Richardson


Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV]   Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV] EmptyDim 12 Sep - 14:44






Que l'ordinaire devienne extraordinaire

Ft. Gabin Hastings

Maxine n’était pas le genre à se sentir de trop et n’hésitait jamais à aller vers les gens, parler, dire bonjour, parce qu’elle adorait le contact avec autrui. Évidemment, il lui arrivait parfois de se faire envoyer sur les roses, mais la plupart des personnes étaient bien trop hypocrites pour oser le faire. Gabin, lui, ne semblait pas réellement dérangé par l’arrivée de la jeune femme qui n’hésita pas à s’installer pour reposer ses muscles endoloris et calmer un cœur encore bien emballé par tant d'efforts. Elle sourit lorsque le Serdaigle lui parle de ses habitudes : non, non j’en ai aucune idée, c’est pour ça que je me suis reprise, elle grimace avant de rire légèrement. Je cours plus tôt d’habitude, le parc est vide, mais aujourd’hui, elle hausse les épaules, il faut croire que mon corps en a décidé autrement. Et c’était ok, jamais elle ne se posait trop de question, ou peut-être préférait-elle ignorer les choses inhabituelles. Elle ne voulait pas dramatiser sur cette grasse-matinée soudaine, le rythme pouvait être difficile à conserver. Mais elle avait seulement du mal à déranger son quotidien, chose sur laquelle elle devrait être un peu plus souple. Elle ne laisse rien paraître, bien trop concentrée sur les mots de Gabin.

Intéressant, pour une personne qui n’avait jamais eu la patience de jouer aux échecs, c’est une compétition sorcière ? Ou Moldue ? Les stratégies étaient sans doute similaires, mais qu’en était-il des pièces qui s’éclatent entre-elles ? Maxine sait qu’elle n’est pas dotée d’une grande concentration, ce qui pourrait être un gros point faible dans ce genre de jeu. Je ne suis jamais aller à Paris, ce doit être tellement chouette là-bas. Était-il réellement nécessaire de pratiquer une activité pour s’y rendre ? Et si elle n’avait pas arrêté la gymnastique de compétition, aurait-elle fini par y aller elle aussi ? Elle secoue légèrement la tête pour remettre ses idées en place, c’est ta première compétition ? Quoi de mieux pour le connaître que de lui poser des questions sur ce qu’il aime et/ou aimait faire ? La Poufsouffle avait toujours été curieuse de tout, elle n’est pas là uniquement pour parler d’elle, mais surtout pour apprendre à connaître les autres. S’intéresser à eux peut parfois créer une certaine confiance chez les autres, une confiance en eux-mêmes qu’ils n’avaient pas jusqu’alors. Loin d’être parfaite, Maxine avait cette faculté d’essayer de mettre les autres à l’aise.

Heureusement pour elle, ce n’était pas son seul loisir. Maxine n’aimait simplement pas être seule, sans qu’elle ne sache réellement pourquoi. Elle aimait la compagnie et s’intéressait toujours aux activités de ses camarades. De la poche de sa veste, elle sort un paquet de bonbons, c’était à se demander où se cachait tout son stock. T’en veux ? Elle rit presque de cette action soudaine, oui je sais, c’est pas hyper compatible avec le footing mais bon, que pouvait-elle y faire après tout ? Personne n’est parfait n’est-ce pas ? C’est ce qui faisait son charme, son côté parfois désintéressé, le fait d’être à côté de la logique et de ne pas y prêter attention. La spontanéité avait parfois du bon dans un univers totalement organisé de A à Z.
.




edit Mymy : 534 mots
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV]   Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Que l'ordinaire devienne extraordinaire [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Parc-
Sauter vers: