Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-43%
Le deal à ne pas rater :
Calendrier de l’Avent – LEGO 41690 Friends – Mini-Jouets de ...
16.99 € 29.75 €
Voir le deal
-18%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable – HP Pavilion Gaming – 17,3″ RTX 3050 (via ODR ...
759 € 927 €
Voir le deal

Partagez
 

 David Deal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

David Deal
David Deal
Ministère

Parchemins : 10



David Deal Empty
Ξ Sujet: David Deal   David Deal EmptySam 18 Sep - 10:38



David Deal

La peur [...] c'est quelque chose d'effroyable, une sensation atroce, comme une décomposition de l'âme, un spasme affreux de la pensée et du cœur, dont le souvenir seul donne des frissons d'angoisse. Mais cela n'a lieu, quand on est brave, ni devant une attaque, ni devant la mort inévitable, ni devant toutes les formes connues du péril : cela a lieu dans certaines circonstances anormales, sous certaines influences mystérieuses en face de risques vagues. La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.



Nom : Deal.
Prénom : David.
Âge : 33 ans.
Date de naissance : 16 juillet 1983.
Ancienne école/maison : Serdaigle
Statut de sang : Né-Moldu
Origines sociales : Issu du bas de la classe moyenne anglaise.
Baguette : Bois de houx, ventricule de dragon, 27 centimètres, très flexible.
Signes particuliers : Une chouette et une odeur de whisky et de tabac qui le suivent de façon presque surnaturelle.
Emploi : Agent de la brigade de police magique.

Physique

David est un anglais d'origine irlandaise de taille moyenne, caucasien, à la chevelure brune et ébouriffée, qui ne dissimule pas un léger début de calvitie sur son front, rendant celui-ci proéminent. Loin de se complexer à ce sujet, le détective a plutôt tendance à peigner ses cheveux vers l'arrière, lorsqu'il daigne s'en occuper. Ses yeux noisettes semblent souvent comme enfoncés dans son visage émacié. En effet, il est naturel que l'hygiène de vie chaotique de David se répercute sur sa silhouette. Les traits creusés et les yeux régulièrement cernés sont le témoignage de sa malnutrition volontaire. Par chance pour lui, ses excès de psychotropes ne se manifestent pour l'instant que sur ses expressions faciales. David devant néanmoins se maintenir en forme pour pouvoir assurer convenablement son métier, son entraînement régulier est visible sur son corps fin.
En ce qui concerne ses habitudes vestimentaires, l'agent cherche en général à se fondre dans la masse populaire, pour ses besoins professionnels tout autant que par goût personnel. C'est le milieu d'où il provient et là où il se sent le plus à l'aise. En outre, les manteaux sont pratiques pour dissimuler à la fois sa baguette et les armes moldues, selon les endroits où il se retrouve à opérer.


Caractère

David est d'un naturel volubile et confiant, ce qui lui permet d'aller facilement vers les gens et de s'intégrer facilement dans un milieu où il n'est pas encore connu. Beau parleur, flatteur, baratineur et manipulateur, il est souvent aisé pour lui de gagner la confiance des gens. Cependant, en raison de sa personnalité inconstante, déloyale et infidèle, il la perd généralement rapidement. En effet David n'hésite jamais à mentir, marchander ou charmer des personnes pour obtenir ce qu'il souhaite, régulièrement au détriment des personnes qui ont fait l'erreur de compter parmi ses proches, qu'il s'agisse de moldus ou de sorciers. En raison de la mauvaise réputation qu'il a fini par accumuler auprès de certaines personnes, parfois peu recommandables, il lui est arrivé à plusieurs reprises de se retrouver menacé et de se faire agresser physiquement. Orgueilleux, planificateur et revanchard, il n'hésitera pas à concocter une vengeance sournoise et malsaine à ceux qui l'auraient humilié.

Malgré ses défauts, dont il a conscience et qu'il considère comme étant du bon sens, David aime avoir des amis auxquels raconter des ragots, des blagues grivoises et politiquement incorrectes, ou des anecdotes de son métier au sein de la police magique le mettant généralement particulièrement en valeur. Dans ces cas là, il n'hésitera pas à offrir une tournée générale de scotch single malt à l'ensemble de la table. Cependant, méfiez-vous de ce qu'il pourrait y avoir dans vos verres. Malheureusement pour lui, s'il parvient facilement à se faire des amis, il les perd en général très rapidement, en raison de ses exactions ou bien des problèmes dans lesquels il les emporte. Il en va de même pour ses anciennes conquêtes. Dans le meilleur des cas, il finit par se montrer indifférent envers elles. Il en a trahi ou trompé certaines. Dans le pire des cas, il les a mises en danger en raison de ses activités dangereuses. Une ne s'en est pas sortie.

David fume beaucoup, boit beaucoup, dort peu et possède une alimentation qui ferait mourir n'importe quel nutritionniste d'une crise cardiaque. Tout ceci l'aide à se supporter, ainsi qu'à supporter ce à quoi il fait face chaque jour, ou plutôt chaque nuit car son métier lui demande le plus souvent d'être un oiseau nocturne. Ainsi, ses horaires quotidiens extravagants ne l'incitent pas à entretenir une hygiène de vie correcte. Il pousse cependant le vice jusqu'à avoir un comportement presque autodestructeur.

Le lien qu'il entretien avec sa chouette Nicotine est souvent ambiguë et se manifeste la plupart du temps par un amour vache. Brimades verbales et physiques parsèment le quotidien du rapace. Néanmoins, elle lui rend bien son comportement, en n'hésitant pas à lui causer quelques frayeurs et à lui rappeler ses mauvaises actions passées à coups de bec et de serres.

On pourrait croire que David est complètement amoral et que le malheur qu'il cause aux autres ne lui importe pas. C'est faux, chaque perte, chaque confiance brisée, chaque peine dont il est responsable lui pèse un peu plus lourd sur la conscience, le suit durant ses journées, parfois littéralement. Néanmoins, malgré ses efforts, il demeure incapable de faire passer quelqu'un d'autre avant son profit personnel.
S'il vous dit qu'il a changé, c'est un mensonge. Envers vous et envers lui-même.


Aime

Ce que David aime le plus, c'est le plaisir. Il le cherche constamment, sous toutes ses formes envisageables, le plus souvent de façon instantanée, mais il n'est pas étranger à la notion de long terme, notamment dans son besoin pratiquement maladif de manipuler ses proches tout en les poussant à bout. C'est pour lui, inconsciemment, une façon de se procurer une illusion de contrôle sur son existence. S'il sait apprécier le goût d'un bon malt bien tourbé, le besoin qu'il éprouve d'en consommer régulièrement, en alternance avec le goudron et la nicotine qu'il ingère, ressortent davantage de ce dont il a besoin plutôt que de ce qu'il aime.

L'homme aime se cultiver, lire, accumuler des connaissances est une fin en soi pour lui. La découverte de sa nature de sorcier et du monde qui allait avec a exacerbé sa curiosité et l'a poussé derechef à en découvrir le fonctionnement, l'histoire et les légendes. Cependant là encore, cette passion est à la foi chez lui un plaisir et un besoin qu'il doit satisfaire afin de se sentir éloigné de l'individu qu'était son père.

Le témoignage d'affection le plus sincère que David semble porter à un autre être vivant actuellement est celui qu'il accorde à Nicotine, sa chouette masquée. Si ce n'est pas forcément évident qu'il tient à son animal de compagnie au premier coup d’œil, les deux oiseaux de nuits savent néanmoins qu'ils peuvent se porter une confiance en mutuelle lors de leurs expéditions dangereuses et douteuses. Néanmoins, toutes les personnes qui ont laissé des plumes suite aux agissements de David sont celles qui lui ont accordé leur confiance...


N'aime Pas

L'individu qui cristallise l'ensemble des défauts qui répugnent David n'est autre que son père, qui a été un contre-exemple pour l'enfant qu'il fut. Infidélité, inculture, étroitesse d'esprit, le tout associé à une incapacité à réussir professionnellement. David s'est promis de ne jamais pouvoir se reprocher quoique ce soit de la sorte. Toutefois, il y a beaucoup d'autres faits qui peuvent lui être incriminés. Il pourrait sembler contradictoire de dire qu'il n'aime pas trahir ni décevoir, étant donné que c'est une constante chez lui, mais pourtant cela le ronge chaque fois un peu plus. A l'image d'une ombre rampante qui se rapproche inexorablement de lui, se manifestant lors de ses moments de solitude, ses erreurs le hante. De ce fait, il déteste être seul, il craint de se retrouver seul avec ses démons, ces manifestations de sa culpabilité. Il préfère ainsi se noyer dans l'agitation de la ville et la fumée des bars.

crackle bones


Dernière édition par David Deal le Sam 18 Sep - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

David Deal
David Deal
Ministère

Parchemins : 10



David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal EmptySam 18 Sep - 11:09


Histoire



1. Ancre et plumes

Membres de la classe moyenne, les parents de David avaient passé leur vie à Coventry, où ils étaient nés. Ils faisaient partis de cette catégorie de personnes qui ne voyagent pas beaucoup, faute d'envie, de moyen, ou des deux, ne se cultivent pas beaucoup et finissent leur vie en ne sachant finalement pas grand-chose de plus que lorsqu'ils l'ont commencée. Ce serait cependant injurieux de prétendre qu'ils ne connaissaient rien. Paul Deal était un artisan charpentier, de ce fait il avait appris comment travailler le bois mais aussi comment fonder son entreprise pour finalement faire faillite, la perdre puis ruiner et endetter sa famille. Amy, sa femme, avait appris à endurer une vie austère, dans la crainte perpétuelle de son époux, de ce qu'il allait lui dire, de ce qu'il allait lui faire subir. Une remarque blessante après une autre, il reportait sur elle ses propres échecs, toute sa frustration. Lors de ses quelques moments de répits, Amy tentait d'élever son fils unique du mieux qu'elle pouvait. Sa plus grande peur était qu'il devienne comme son géniteur. Elle tenta donc d'en faire un intellectuel, un garçon curieux dont l'esprit lui permettrait de s'extirper de leurs conditions de vie défavorables. Jusqu'à ses dix ans, David avait toujours eu beaucoup de mal à percevoir et à interpréter la tension constante qui augmentait entre ses parents. Il voyait parfois des signes, mais ne les comprenait pas toujours.  Quand il avait vu sa mère fumer en cachette, elle lui avait fait promettre de ne rien dire, il avait obéi. Quand il avait entendu son père inviter une amie à prendre un verre, il lui avait fait promettre de ne rien dire, il avait obéi. Toutefois, plus les secrets s'accumulent, plus il devient difficile de les conserver, tout cela a donc fini par éclater. Le père est parti, la mère a commencé à vivre, David a su ce qu'il ne voulait pas être.

Il ne voulait pas devenir comme sa mère, assujetti à une autre personne, devoir vivre sous les reproches d'un autre, dépendant d'une personne qui nous fait souffrir et qui nous tire continuellement vers le bas. Il ne voulait pas devenir comme son père, un perdant frustré, qui s'imagine comme ce qu'il n'est pas et qui est incapable de penser avec autre chose que son entrejambe.

Bénéficiant du soutien de sa mère, il développa un goût prononcé pour la littérature.
Alors que son père les avait quittés depuis environ une année, il reçut un été la lettre de son admission à l'école de sorcellerie de Poudlard. Croyant à une mauvaise plaisanterie, Amy se débarrassa de la lettre sous le regard songeur de son fils, lui aussi incrédule mais curieux néanmoins. Le lendemain et les jours suivants, le manège se répéta. Effrayée, la mère du jeune garçon appela la police, persuadée que quelqu'un cherchait à la harceler et à la rendre folle. Elle soupçonnait Paul.
Moins d'une heure après que cet appel soit passé, un être étrange, à la fois attirant et inquiétant pour les yeux d'enfant de David, vint mettre un terme à l'angoisse d'Amy qui finissait par se répercuter sur son fils. Il leur expliqua la merveilleuse réalité, non sans avoir auparavant effectué un détour au poste de police contacté.

Les événements qui suivirent furent comme un tunnel enchanteur pour l'enfant qui allait progressivement découvrir différentes facettes d'un nouveau monde, ou plus exactement la face cachée et inconcevable d'un monde qu'il estimait à peu près connaître. Il n'en était rien. Le peu de certitudes qu'il avait acquis durant ses jeunes années fut fortement bousculé, ébranlé. Passé la stupeur et les tremblements, il dévora avec plaisir ce que cela pouvait lui apporter. Dans la mesure du possible.

Cette société secrète obéissait à des règles qui lui étaient propres. Gouvernement, lois, argent, pouvoir. Heureusement, pour ceux qui provenaient de la face éclairée de la terre comme lui, des moyens étaient prévus pour qu'il puisse s'accoutumer rapidement et efficacement à ce nouvel environnement. Sa mère avait pu changer une partie de son argent afin de fournir à son fils le matériel demandé. Amy avait bien du mal à joindre les deux bouts en raison de la situation désastreuse dans laquelle son ancien mari les avait placées, elle et David. Ses affaires furent donc intégralement achetées d'occasion. Il n'en ressentit aucune frustration, en revanche, il n'en fut pas de même concernant l'impossibilité pour lui d'obtenir un animal de compagnie, même un crapaud à l'aspect paradoxalement fragile et patibulaire. Il finit cependant par se résigner et se promit plus tard de gagner assez bien sa vie pour s'entourer de tous les animaux qu'il souhaitait choyer.


Malheureusement, les tracas de la vie qui peuvent sembler en premier lieu anecdotiques pour un jeune garçon, peuvent devenir dévorants par le biais d'autrui, notamment de certains autres élèves qui cherchaient à exister et à se construire en détruisant quelqu'un d'autre.
Ainsi, il n'était pas rare que des camarades de classe de David le raillent en raison de ses affaires usées, de sa méconnaissance concernant le monde magique, ou de ses origines d'une façon plus générale. De plus, comme il ne pouvait se nourrir qu'avec des plats qui étaient de qualité passable, il s'agissait souvent d'aliments gras. En outre, sa mère avait pris l'habitude de manifester son affection pour son enfant par la nourriture. Le petit David était donc devenu assez dodu, ce qui n'arrangea pas sa réputation auprès de ses camarades qui trouvèrent ainsi un nouveau sujet de moquerie à son encontre.

Pendant un temps, David pleura, se plaignit aux adultes, mais cela n'arrangea rien. Il accusa donc les coups, les recevant avec des rires, de la rigolade. Parallèlement, certains accidents commencèrent à survenir. Les affaires de certains de ses camarades disparurent, ou furent retrouvées brisées. Les soupçons planèrent, mais rien ne put jamais incriminer David. Puis cela alla un peu plus loin. Le hibou d'une petite brute qui avait disparu quelques jours auparavant fut finalement retrouvé éventré dans le dortoir de celui-ci. David obtint la paix à laquelle il aspirait. Valait-elle ce prix ?


2. A tire d'ailes

La paix, comme toujours, fut fugace. Ce n'était pas du fait des élèves, mais du contexte général dans lequel se déroula la majeure partie de la scolarité de David. Si lors de sa première année, le tournoi des trois sorciers, qui étaient quatre, fut une intéressante distraction malgré sa funeste conclusion, les années suivantes furent de plus en plus étranges et inquiétantes. Tout d'abord, l'école tomba sous la main mise d'une maniaque de l'autorité et des chatons. Le jeune Serdaigle était parvenu à se faire bien voir, jouant le rôle de mouchard auprès des élèves qu'elle avait recrutés afin de s'assurer la tranquillité durant cette période trouble. Il précipita ainsi plusieurs de ses amis dans les bras des brutes d'Ombrage. Il ne le faisait pas parce qu'il pensait que c'était la bonne conduite à avoir, ni parce que la marâtre aux allures de crapaud incarnait une figure d'autorité à laquelle il se devait de se soumettre. Il le faisait uniquement parce qu'il voulait s'éviter des ennuis.

Cependant, si David faisait tout pour éviter les problèmes, Poudlard semblait les attirer. L'année suivante se passa majoritairement convenablement, mais elle eut le mauvais goût de s'achever par le meurtre du directeur de la main du professeur de défense contre les forces du mal. SI l'événement en soit pouvait déjà être traumatisant pour un jeune élève, ce qu'il impliquait était plus terrifiant encore. Depuis l'été dernier, planait la menace invisible du retour d'un mage noir à la tête d'un mouvement extrémiste. Un mouvement qui méprisait et cherchait à éradiquer les sorciers qui possédaient du sang de moldu. Cette attaque était pour l'adolescent un avertissement : l'école n'était plus sûre, quoi qu'en disaient les professeurs. Il demanda donc à sa mère l'autorisation de ne pas retourner à Poudlard l'année suivante, ce qu'elle approuva, craignant qu'il y coure un danger. Début septembre, angoissé à l'idée de ne pas savoir ce qui se déroulait dans le monde magique, il chercha à obtenir des informations en se rendant au chemin de traverse par le biais de poudre de cheminette. Après avoir parcouru quelques allées désertes, il put entendre les bribes d'une conversation à l'intérieur d'une boutique, qui lui appris que le seigneur des ténèbres était parvenu à prendre possession du ministère de la magie et de l'école. David rebroussa chemin sans attendre et rentra chez lui, chez les moldus.

Si ce monde qu'il avait découvert ne voulait finalement pas de lui, tant pis. Il en avait un autre à sa disposition. Sa mère s'était arrangée pour qu'il soit inscrit dans une école de Coventry. Il aurait des années de retard par rapport à ses camarades, mais il fallait bien recommencer quelque part. Plus il attendrait, plus ce serait difficile. Ce qui l'inquiétait le plus, c'était la possibilité que le mal ne s'arrête pas aux frontières du monde sorcier. Il n'y avait aucune raison que le fasciste au pouvoir là-bas se contente de son emprise sur ce domaine, alors qu'il avait tout un vivier d'esclaves et de victime sous son nez. Toutefois, les jeunes enfants peuvent aussi manifester un espoir et optimisme touchant dans les situations les plus complexes, ainsi David se dit qu'il finirait bien par être arrêté, par quelqu'un d'autre que lui. Quelqu'un qui n'avait pas fui.

Une fois encore, l'intuition du prétendu moldu fut bonne, et après une année passée dans l'angoisse de voir son petit univers dévasté et la pression de rattraper un programme scolaire qui lui était étranger, il put réintégrer son école précédente. Néanmoins, cette nouvelle lettre ne lui procura pas un émerveillement similaire à celle de ses onze ans. La magie était passée. La joie était ternie, irrémédiablement souillée par la noirceur qui s'était emparée de ce monde, même de façon éphémère. David se demande jusqu'à quand il serait tranquille là-bas. Ce n'était pas la première prise de pouvoir du mage noir, il estimait que cela ne serait sans doute pas la dernière. La raison était simple, du moment qu'il y aurait des gens pour le soutenir, il ne disparaîtra jamais complètement. Ainsi, bien qu'il n'en était pas conscient, David savait déjà dans la pénombre de son cœur qu'il ne se sentirait plus jamais complètement à sa place parmi les sorciers. Il ne souhaitait néanmoins pas définitivement tourner le dos à cet aspect de sa vie. Ce serait donner raison aux mangemorts. De plus, il se plaisait à découvrir ce monde, il voulait le connaître, le maîtriser à sa façon, mais il s'y considérerait toujours un peu comme un étranger.

C'est ainsi qu'une fois ses études à Poudlard achevées, il délaissa un temps le monde magique et prit la décision de suivre des études pour devenir officier de police à Coventry.


3. A tir d'elle

Les années avaient passé, David était devenu un jeune homme empli de confiance en lui, qui réussissait ses études haut la main en se payant le luxe de n'assister que très peu aux cours. L'obtention du concours n'était plus dans son esprit qu'une simple formalité. Il paraîtrait cependant que certains de ses camarades n'hésitaient pas à lui fournir les cours auxquels il n'allait pas et que certains professeurs se montraient plus que bienveillants envers lui. Tel était le charme de David Deal. Parallèlement, il faisait quelques représentations avec son groupe de punk rock dans lequel il occupait le poste de batteur, notamment dans des bars qui n'étaient pas toujours très bien famés. Alors qu'il rentrait accompagné avec sa petite amie Clo après un concert, il entendit près de son appartement des miaulements répétés, extrêmement forts. Il ne parvenait pas à en déceler la source, c'est sa compagne qui trouva finalement une petite chatte qui ne devait pas avoir plus de quelques jours, coincée dans la gouttière d'un garage. Le minuscule félin avait hurlé des heures durant jusqu'à ce que quelqu'un le trouve, mais il semblerait qu'à part eux, personne n'ait réagi. Ce fut à ce moment, devant la détermination dont avait témoigné sa compagne pour sauver ce chaton, qu'il sut qu'il était amoureux d'elle. Son geste était à l'opposé de sa propre personnalité, de tout ce qu'il incarnait. Cela lui plaisait, pour la première fois de sa vie, il ne pensait pas que ce genre d'actions était idiot. Il trouvait cela beau. Ils gardèrent le petit animal, sans doute abandonné mais rescapé, obstiné à vivre, et s'installèrent ensemble, tous les trois.

Un peu plus d'un an passa. David avait une magnifique et intelligente compagne avec laquelle il partageait un amour réciproque ainsi que celle qu'ils appelaient leur "bébé" car ils n'en voulaient pas d'autre. Leur petite chatte avait bien grandi mais elle était toujours aussi adorable à regarder. Elle avait conservé l'habitude de miauler très fort et de façon répétée dès qu'elle souhaitait quelque chose. Cela pouvait être agaçant, mais c'était bien ainsi qu'elle était parvenue à se sauver.

Clo militait toujours pour la protection des animaux, que cela soit en faveur des espèces protégées ou des animaux de compagnie, notamment en essayant de sensibiliser leurs propriétaires pour qu'ils identifient chacun de leurs animaux, les fassent stériliser et ne les abandonnent pas. Elle se mettait aussi régulièrement à dos les associations de chasseurs. Il admirait ce dévouement à une cause, sans parvenir à le partager.  Tous les jours, toutes les nuits, il se demandait ce que Clo penserait de lui si elle savait qu'il avait lapidé à mort un hibou quand il était enfant. Il avait l'impression d'être un imposteur, de ne pas mériter son amour. Toutefois, il ne disait rien.

Un soir alors qu'il rentrait, il fut étonné de découvrir la porte d'entrée ouverte. La police était présente. Clo était là, hébétée, les yeux rougis par les pleurs, assise. La petite chatte était allongée sur le sol, baignant dans son sang, pas encore rigide. Lorsqu'elle le vit, Clo hurla. De rage.
Un homme était entré, il cherchait David. Apparemment, il se serait moqué de lui une fois de trop. L'homme n'avait pas détaillé ses motivations. David s'était moqué de lui, c'est tout ce qu'on savait. Avait-il couché avec sa petite amie ? Lui avait-il fait rater un examen ? L'avait-il humilié publiquement ? Avait-il tué son hibou ? Tout était possible.

Ce qui était sûr, c'était qu'à ce moment, il avait tout perdu.


4. Hanté

L'alcool, la clope et les groupies étaient de bons moyens d'oublier sa culpabilité. David en abusait. Après une soirée post-concert qui s'éternisait dans un bar, lui et ses partenaires décidaient finalement de rentrer. Il était parvenu à persuader une fan de l'accompagner jusque dans sa chambre. Il ignorait qu'elle ne finirait pas le trajet. Alcoolisés, drogués et donc forcément bruyants, le petit groupe mit un moment à entendre les cris et les pleurs qui semblaient assez éloignés. Cela venait d'une maison, mais alors qu'ils s'en approchaient, la voix s'était tue. Après un conciliabule où chacun argumenta en tentant de former une phrase correcte, ils décidèrent finalement d'aller voir ce qui s'y tramait. Il lui semblait que la température venait de chuter d'un coup, il frissonnait. C'était peut-être les effets de l'alcool  et de la drogue qui s'estompaient, mais il avait la certitude qu'il y avait quelque chose d'autre. Bien sûr, la porte était fermée à clé. Ils brisèrent donc une vitre, passèrent la main pour tourner la poignet et entrèrent. Il n'y avait pas de système d'alarme, ou alors il avait déjà été désactivé. Ils entendirent à nouveau quelque chose, des sanglots étouffés. Ils venaient d'une pièce qui, étant donné la disposition de la maison, devait être une chambre. David, qui commençait à reprendre ses esprits malgré lui, détestait tout ce que cela lui évoquait. La première chose qu'il vit en entrant dans la pièce n'était pas la petite fille en pleurs, mais les quatre cadavres autour d'elle. Quatre hommes nus ou pratiquement déshabillés, rigides, qui ne bougeraient plus jamais, dont les visages seraient éternellement figés dans une expression de terreur. Un peu plus loin, la petite fille aux vêtement arrachés continuait de pleurer. David n'avait pas besoin qu'elle parle pour comprendre ce que ces ordures avaient tenté de faire. En revanche, il ignorait ce qui était arrivé à ces quatre là. Comment s'étaient-ils retrouvés dans cet état ?

Il eut très vite sa réponse. L'ombre de la jeune fille sembla s'extirper du mur. Alors qu'ils n'y prêtaient pas encore attention, trop horrifiés par le spectacle macabre qui se dressait sous leurs yeux, elle atteignit le guitariste du groupe, qui commença à hurler des propos inintelligibles. Epouvantés par ce qui lui arrivait, personne ne savait que faire. Ils tentèrent de le calmer, mais c'était trop tard, il était mort. C'en était trop, il n'allait pas risquer sa vie pour une gamine possédée. David se précipita à la porte, bien décidé à quitter cet enfer. Malheureusement pour lui, n'est pas Orphée qui veut, la porte se referma toute seule avant qu'il ne l'atteigne, et se verrouilla alors qu'il n'y avait même pas de clé dans la serrure. Figé, sentant sa vie lui échapper, il entendit à peine un autre de ses amis périr de la même façon que le premier. Il se disait que cela allait être son tour. Il se disait qu'il n'en serait pas là s'il s'était mieux comporté, s'il était toujours avec Clo…

Alors que l'ombre faisait mourir de peur un autre membre du groupe, David se mit à réfléchir à la situation. Il s'agissait forcément d'un Détraqueur. Il devait donc être le seul parmi les survivants à être capable de le distinguer, ce qui pouvait lui procurer un certain avantage. Le plus intriguant était la présence de la petite fille. Le spectre semblait lié à elle, elle était épargnée tandis que ceux qui avaient voulu lui faire du mal ont été condamnés. Était-elle vraiment une simple moldue ? Il y a vu une sortie de secours : ils devaient montrer qu'ils ne voulaient pas de mal à la gamine pour espérer s'en sortir vivants. S'accroupissant, David commença à tenter de rassurer la jeune fille, expliquant qu'il était venu pour l'aider, parce qu'il l'avait entendue pleurer et que cela l'avait inquiété. L'ombre se fit plus lente, elle sembla hésiter à aller jusqu'à lui.

Sa démarche paraissait fonctionner. Il entendit la porte se déverrouiller derrière lui. Il fit signe à sa copine de le suivre. Ils étaient les deux seuls rescapés de cette excursion improvisée. Au moment de franchir le seuil de la pièce, l'ombre les dépassa et tandis un bras putréfié dans leur direction, allant de l'un à l'autre. Le Détraqueur lui avait accordé une faveur, à lui et à lui seul, mais il souhaitait tout de même se repaître de plus d'âmes. Joueur ou sadique, il semblerait qu'il leur demande de choisir qui parmi eux pourrait sortir d'ici en vie. Son amie le regarda désespérée.

Il ne sut jamais si elle comprit le sens des paroles qu'il prononça alors.

- Choisis-la, répondit David sans hésiter.

Alors qu'elle hurlait jusqu'à la mort, David quitta la maison, seul.


5. Soliloque

Quelques temps plus tard, son diplôme d'officier en poche, il se rendit au pied de l'arbre où avait été enterrée la petite chatte. Il avait veillé à être certain de ne pas y croiser Clo, il n'avait aucune envie d'affronter son regard. Il avait donc choisi de s'y rendre de nuit.

" Salut toi. Je t'ai souvent parlé depuis qu'on ne peut plus se voir, mais je ne suis jamais venu te parler en face. Enfin, en face… Bref, tu me comprends. La première chose que je voulais te dire, c'est que je suis désolé, désolé que nos chemins se soient croisés. J'ignore ce qui se serait passé si je n'avais pas été là ce soir-là, mais les choses auraient été différentes pour toi, c'est certain. Je suis désolé d'être ce que je suis, un abominable connard, qui ne paye jamais le prix de ses actes. Ce sont les autres qui payent pour moi, toi y compris. Toi, Clo, le groupe… Moi j'avance toujours.

Je voulais aussi te remercier, parce que sans toi, je n'aurais pas été avec Clo, sans toi, je n'aurais jamais pu être père. C'est drôle, je n'ai jamais voulu de la responsabilité d'un gosse, et je n'en voudrai jamais. Mais avec toi, je me sentais père. Tu étais ma fille, ma petite fille à moustache qui me réclamait sans arrêt de l'argent de poche. t'adorais tellement jouer avec les pièces… D'ailleurs je t'en ai apportées quelques unes. Elles brillent bien, elles te plairont. Tout ça pour te dire que j'aurais aimé être un meilleur père pour toi, un meilleur compagnon pour Clo… Et les autres… Enfin, surtout pour Clo. J'ai pris une décision, je voulais que tu sois la première au courant. Avec ce qui s'est passé ces derniers temps, ce fiasco avec la gamine, mais aussi les autres trucs qui se sont passés après, j'ai décidé que j'allais suivre une formation pour travailler au ministère de la magie.

Puis ce Détraqueur, j'aurais pu tenter un patronus, j'aurais pu... Mais si j'avais raté ?  Cette fichue magie ne semble pas vouloir me laisser tranquille, ou c'est peut-être moi qui cherche à la retrouver va savoir. Je me débrouille bien ici... Professionnellement j'entends, je te vois venir. Je pense être tout autant capable de l'autre côté de la barrière. Je me suis mis à l'écart des sorciers, mais ici j'ai l'impression de foutre en l'air tout ce que je touche.


Mais ne va pas m'imaginer à gratter du papier toute la journée ou à jeter des sorts sur des baignoires pour vérifier si elles sont ensorcelées ou non ! Mon domaine c'est le terrain, diriger des hommes dans des missions périlleuses. J'ai un certain talent pour mener ce qui me suivent à la mort. Du moment que en vaut la peine... Puis je veux retrouver cette gamine, elle semble s'être évaporée. Elle n'habitait même pas ici. Aucun fichu moldu n'a la moindre information sur elle, mais je ne suis pas dingue, elle était là. Il y avait une gamine dans cette baraque, pas juste un... Ils ne sont pas morts pour rien, pas comme... Pas comme toi. "


Alors qu'il exposait ses projets à sa défunte amie, tout en s'allumant une cigarette, deux autres points flamboyants illuminèrent l'obscurité dans l'arbre qui surplombait la tombe de l'animal. L'homme interrogateur s'interrompit pour tenter de distinguer ce qui répondait ainsi à ses propres braises. Un ululement sonore lui parvint. Plissant les yeux, il vit peu à peu le plumage foncé d'une chouette qui ulula de plus belle à son adresse. Encore et encore. D'un geste de la main, David lui fit signe de s'envoler, il n'était pas d'humeur à voir sa résignation à un futur optimiste se faire interrompre par un volatile nocturne. Cependant, la chouette sembla avoir d'autres projets puisqu'elle se jeta sur les pièces que le noctambule venait de laisser contre la racine, en attrapa deux dans ses serres et accompagnant sa remontée d'un cri victorieux, elle s'amusa à voleter autour de David, comme pour le narguer. Exaspéré, il fit tournoyer son bras autour de lui dans l'espoir de pourfendre la chapardeuse. Après avoir brassé pas mal de vent, il réussit à atteindre sa cible qui fut projetée contre le tronc de l'arbre. David espéra que cela suffirait à faire fuir l'importune, mais loin de la décourager dans son entreprise, celle-ci ulula d'une façon encore plus véhémente que précédemment, récupéra ses proies brillantes et s'envola dans le feuillage surplombant les hauteurs de la tombe, d'où David pouvait continuer à l'entendre. Abasourdi de stupéfaction par la volonté de l'animal, ainsi que par la fatigue et l'alcool, il en resta pour cette nuit, mais revint régulièrement en laissant à chaque fois d'autres pièces, dont deux finissaient constamment saisies par la même chouette masquée. Une nuit cependant, le rapace ne s'intéressa pas aux pièces déposées, mais vint se percher sur l'épaule de David, enfonçant profondément ses serres dans sa chaire, et ululant fortement en direction de son oreille. Il allait dégager la chouette envahissante d'un revers de la main, puis finit par hésiter.

"On va te chercher des noises, ça te changera."


6. Quetzalcóatl

Beaucoup de policiers ne voyaient pas la nouvelle recrue d'un très bon œil. Impertinent, irascible, parfois grossier, il n'en était pas moins doué dans son domaine. Officier chez les moldus, il demeurait pour l'instant ici au grade de sous-officier, son expérience dans le monde sorcier n'équivalant pas encore celle qu'il avait engrangée à Coventry. Ce qui était paradoxal puisque c'était en grande partie cette étape de sa vie qui lui avait valu son poste actuel, mais également le dédain de certains de ses collègues.  En effet, sa familiarité avec les bas fonds moldus des cités anglaises, sa connaissance de ce milieu, le rendait particulièrement utile pour les affaires où la magie faisait inopinément irruption là où elle n'était pas censée se trouver. Lorsqu'il fallait couvrir les traces de sorciers peu prudents, interpeller rapidement des fanatiques nostalgiques de l'âge sombre, ou enquêter sur des apparitions ou des disparations inexpliquées qui se produisaient à proximité de moldus, il n'était pas rare que ses supérieurs fassent appel à lui. En tant que sous-officier, c'était à lui de faire la liaison entre les ordres qui émanaient du chef de terrain et les policiers qui constituaient le reste de son équipe. Malgré la défiance de certains, il était à l'aise. Son supérieur l'appréciait, David savait se faire bien voir des personnes qui comptent. En ce qui concernait les autres, ils devraient apprendre à s'adapter à lui et à ses méthodes, ils n'avaient pas le choix. Il était notamment parvenu à gagner le respect de sa hiérarchie en menant à bien une enquête et une série d'interpellations afin de mettre à mal un réseau de sorciers qui cherchaient à s'approprier différents commerces illégaux moldus afin d'en tirer des bénéfices. Il avait aussi acquis l'autorisation à ce que Nicotine, sa chouette masquée, l'accompagne lors de certaines interventions. Bien dressée, au regard et au ululement perçant, à l'apparence anodine, elle s'était révélée être une guetteuse efficace. Naturellement, toutes les affaires auxquelles David se retrouvait à participer ne concernaient pas la jonction des mondes moldu et sorcier, mais il se sentait particulièrement épanoui dans cet entre-deux. Néanmoins, le policier espérait davantage, il souhaitait obtenir un poste supérieur qui tardait toujours à venir. On ne lui reprochait pas son efficacité, David était pratique, mais ses tendances à mettre régulièrement en grave danger ses partenaires ralentissaient son ascension.  Toutefois, avec les échos du groupe activiste Magicis Sacra, il eut de nouveaux espoirs.

Les informations semblaient tomber au compte goutte concernant ce groupe. Lorsqu'il en sut assez, David ne tarda pas à se forger son opinion sur son compte. C'était une curiosité. Ses membres semblaient dans un premier temps directement sortis des cendres des mangemorts. Le policier du nuancer son avis plus tard, les membres manifestaient une vision plus pragmatique sur le long terme. Ils semblaient désireux de formater la jeunesse, l'ensemble de la jeunesse, y compris les nés-moldus afin de leur inculquer leur doctrine. Il leur octroya que c'était une solution plus viable sur le long terme pour les sorciers que la simple extermination de ce qui était différent. Pourquoi tuer quand on peut rallier ? Cependant, cela pouvait rendre se mouvement potentiellement plus dangereux que ne l'étaient les disciples du seigneur des ténèbres.

C'était aussi une bénédiction pour sa carrière ronronnante, qui pouvait par ce biais peut-être trouver un nouveau souffle. David insista auprès de ses supérieurs afin de faire partie de la brigade d'intervention en Amérique du nord. Malheureusement, cela ne lui fut pas accordé. C'était plutôt le travail des aurors, selon ce qu'on lui dit. David les considérait comme des prétentieux juste bons à jeter des sorts dans le tas et à réfléchir après, déconnectés du monde qu'ils étaient censés protéger. Son avis résultait peut-être d'une certaine forme de frustration. Ilvermorny fut finalement récupérée, mais la majorité des membres de Magicis Sacra parvinrent à s'échapper. Grand bien leur fasse, David n'attendait que son occasion de leur mettre la main dessus. Celle-ci ne tarda pas à se manifester. Peu après cet épisode, le gouvernement anglais signala des suspects, potentiels fuyards de la prise d'Ilvermorny, éparpillés en Angleterre. David et ses équipiers furent désignés pour en appréhender un dans les bas-fonds londoniens. La traque commença.

Le fuyard avait été repéré dans une ruelle malfamée où il semblait avoir atterri après une succession de transplanages qui devaient lui permettre d'échapper à ses poursuivants. Il en avait tué plusieurs mais il en restait encore deux derrière lui. Il devaient les rejoindre de toute urgence afin d'établir un plan d'action pour arrêter le criminel sans occasionner de pertes civiles, et si possible sans avoir à effacer la mémoire de l'ensemble de la ville après coup. David faisait partie d'un groupe de quatre, ils étaient donc six en tout. Ils se séparèrent en groupe de deux afin de trianguler le secteur et d'arrêter l'individu avant qu'il ne s'enfuit à nouveau. Par chance, cela ne semblait plus faire partie de ses projets. Mû par le désespoir, ou une ivresse fanatique, il avait décidé de s'arrêter ici pour faire un carnage de moldus qui assurerait sa postérité. Il s'était apparemment enorgueilli de cette ultime action face à ses poursuivants avant de leur fausser compagnie. David était en binôme avec un de ses partenaires du commissariat, ce qui était avantageux car le terroriste ne les connaissaient ni l'un ni l'autre. En revanche, le nombre importants de visages suspects ne les aidait pas à localiser l'individu. Selon le briefing, cet imbécile n'avait pas encore abandonné sa cape de sorcier la dernière fois qu'il a été vu, mais il avait peut-être eu un sursaut de sagesse depuis. David et son partenaire de séparèrent sur une place bondée, baguettes dissimulées sous leurs manteaux. Etant donné la forte concentration de la population, il y avait un haut risque pour que le fuyard commette son crime ici. Si c'était bien le cas, il devait l'arrêter avant. Malheureusement, il ne semblait pas se trahir, il avait vraiment dû finir par abandonné ses frusques de sorcier. Il n'y avait pas de temps à perdre, le traqueur devait soit s'assurer rapidement qu'il n'était pas ici, soit le démasquer sous peu. Continuant sa déambulation, il s'empara de sa baguette tout en la prenant soin de la garder dissimulée sous son manteau. Pointée en direction de son collègue, il murmura quelques paroles et le manteau de ce dernier s'envole comme s'il était brusquement pris dans une bourrasque de vent, ce qui ne manqua pas d'attirer le regard de quelques passants en direction du policier décontenancé qui se retrouvait avec sa baguette magique apparente.

Il n'en fallut pas davantage pour le criminel réagisse en envoyant un éclair de lumière verte en direction de l'infortuné, qui prit de court eut à peine le temps de dégainer son arme. Cela ne fut pas le cas de David qui de son côté, désormais dans l'angle mort du tueur, eut toute latitude de se préparer pour désarmer et immobiliser l'agresseur de deux salves de sa baguette. Récupérant ensuite la baguette de son défunt partenaire, il fit subir des sortilèges d'oubli aux passants qui commençaient à se disperser. Il en avait peut-être raté quelques uns, mais ses collègues s'occuperaient de ce menu détail. Isolé dans un coin auprès du cadavre de son partenaire et de son prisonnier rageur, caché des regards indiscrets, David savait ce qui lui restait à faire. Il devait agir vite avant l'arrivée des autres. Les baguettes des policiers étaient régulièrement contrôlées, c'était la procédure.

- Quel dommage que tu sois parvenu à détruire ma baguette avant que je te désarme...

L'homme le dévisagea d'un regard interrogateur avant de comprendre que l'envol du manteau de sa victime n'était pas fortuit. Il grimaça.

- Tu es un serpent toi, tu pourrais faire un bon mangemort.

David fronça le regard et remonta les manches de son interlocuteur, pour voir sur un de ses bras le crâne crachant un reptile. Il était déçu, tout cela pour un vulgaire mangemort. Finalement, cet individu ne devait sans doute pas avoir de lien direct avec Magicis Sacra. Le policier brisa la baguette du mage noir avant de faire de même avec la sienne. Il sortit ensuite son pistolet de l'arrière de sa ceinture et le pointa sur l'homme. Cet imbécile ignorait beaucoup de chose, comme la nature du sang de celui qui allait l'exécuter. Toutefois, il y avait un soupçon inattendu de vérité dans ses paroles. Le choixpeau avait bien expliqué à David qu'il aurait fait un bon Serpentard, mais David se répétait en boucle qu'il voulait intégrer la maison de Serdaigle car c'était de là que venaient les érudits. Cela avait-il eu une incidence ? Ou n'aurait-il pu de toutes façons pas intégrer les Serpentard en raison de ses origines ? Peu lui importait, il était plus que cela.

- Les serpents rampent dans la fange, je vole au-dessus d'eux.

Une détonation sourde et un ululement sonore percèrent la nuit, tandis qu'un nouveau fantôme venait s'ajouter à la horde qui suivait inlassablement David.


La partie moldue

Prénom ou Pseudo : D.D.
Comment avez-vous découvert le forum ? Recherche google.
Célébrité pour l'avatar : Walton Goggins.
Un petit mot ? Bonjour.


crackle bones


Dernière édition par David Deal le Dim 19 Sep - 14:34, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 184
Âge : 15 ans (24 juillet 2001)
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal EmptySam 18 Sep - 12:59

Bonjour et bienvenue sur HPH-H ! bon courage pour ta fiche cheerleader


I love rock'n'roll
It's bugging me, grating me and twisting me around. Yeah I'm endlessly caving in and turning inside out. 'cause I want it now I want it now. And I'm breaking out, I'm breaking out, last chance to lose control. Rise up.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Edward Murphy
Edward Murphy
Commerce

Parchemins : 405
Âge : 26 ans (14 Août 1990)
Actuellement : Propriétaire du Hibou Enflammé/Barman


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 27
FACECLAIM: Hale Appelman


David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal EmptySam 18 Sep - 13:06

Bienvenue sur le forum !

J'aime beaucoup ton style d'écriture Smile hâte d'en connaitre d'avantage sur ton personnage Very Happy



L'échec est une réussite S'il en  sort une leçon. Sinon c'est  un echec

©️️ sensitive

David Deal Hibou_11
Revenir en haut Aller en bas

David Deal
David Deal
Ministère

Parchemins : 10



David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal EmptySam 18 Sep - 23:14

Merci beaucoup !

Je remercie aussi Viska qui a eu la gentillesse de me créer cet avatar. Smile


La deuxième partie de l'histoire est en ligne, je continuerai demain.

Au plaisir !
Revenir en haut Aller en bas

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 97
Âge : 15 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 17
FACECLAIM: Asa Butterfield


David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal EmptyDim 19 Sep - 0:24

Bienvenu, un policier cheerleader Trop cool~
Hâte de voir ça en rp!!!

Bonne continuation pour ta fiche Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Strelitzia Sawyl
Strelitzia Sawyl
Serpentard

Parchemins : 240
Âge : 16 ans • 16/06/2000
Actuellement : 6e Année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Bridget Satterlee


David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal EmptyDim 19 Sep - 1:58

Bienvenue !

Super intéressant comme personnage j’aime beaucoup !
Hâte de le découvrir en Rp ce Monsieur !




Toujours se méfier du loup qui dort...


Animag12   Przo-a10   Club_d10   Club_d16
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 126
Âge : 14 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Emma Mackey / Jodie Comer


David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal EmptyDim 19 Sep - 2:21

Bienvenue sur le forum ! Smile




cassandra; — I've been lookin' at the stars tonight and I think, oh, how I miss that bright sun. I'll be a dreamer 'til the day I die. And they say, oh, how the good die young? ;;
Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1153
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal EmptyDim 19 Sep - 9:09

Bonjour et bienvenue sur le forum ! Ici Hermione Smile

Je n’ai pas encore eu le temps de lire toute ta fiche, mais ton personnage m’a l’air très intéressant !

N’hésite pas si tu as des questions Smile


Lately, I have desperately pondered spent my nights awake and I wondered what I could have done in another way to make you stay. Reason will not reach a solution I will end up lost in confusion. I don't care if you really care as long as you don't go so I cry and I pray, and I beg for you to love me. Go on and fool me. Pretend that you love me. Just say that you need me. doll heart.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2093
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Jenny Boyd


David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal EmptyDim 19 Sep - 9:21

On s'est déjà parlé par MP mais je passe aussi par ici coeur
Encore bienvenue donc ! cheers
Quand tu auras fini de rédiger ta fiche, pense bien à nous le signaler dans le topic "fiche terminée" Smile Bon courage pour terminer, tout ça m'a l'air bien intéressant Razz (Viska veut devenir policière aussi huhu)


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





David Deal Empty
Ξ Sujet: Re: David Deal   David Deal Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
David Deal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: La magie est partout :: Cérémonie de répartition-
Sauter vers: