Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





Partagez
 

 PV • heartbeats like rollercoaster.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 156
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptySam 25 Sep - 8:19

Isaac & Ciara.
Je veux faire l'amour dans les champs, dans les clairières, dans les taxis. Je veux faire l'amour partout, même sur les toits de Paris. Je veux résider au creux de ton cou, et dans tes draps parfumés aux lilas, tandis qu'une madré enveloppé d'un châle rouge bénit nos fronts en silence avec des croix de baume au camphre.
Les vacances avaient apporté leur lot de surprises. Tout d’abord, il y avait eu l’apparition, surprise donc, de Lola, à la maison familiale des Ortoleva, alors qu’Isaac ne s’y attendait absolument pas. Il avait pu passer quelques jours parfaits avec sa meilleure amie, échappant au quotidien purement monde qu’il vivait avait ses parents et le reste de sa famille, étant le seul sorcier. Il lui avait fait visiter Reggio de Calabre comme personne n’aurait pu le faire, sauf peut-être Benjamin, son petit frère, ou alors sa mère, bien entendu. Même un guide touristique n’aurait pas été aussi doué que lui. Bon, d’accord, il se lançait peut-être un peu -beaucoup- des fleurs, mais il lui avait semblé que Lola avait apprécié la visite -ainsi que la plage- et que son père avait adoré la ville. Forcément, tout cela combiné donnait un Isaac ravi et, étrangement, de très bonne humeur.

Il y avait ensuite eu son départ pour Rome. Il s’y était rendu en avion, car même s’il avait déjà visité la capitale italienne avant son stage, il ne pouvait pas justifier un transplanage aussi long et surtout, il préférait éviter que ses grands-parents ou le reste de sa famille ne débarque dans un aéroport vide, où le brun ne serait pas. En plus de cela, l’avion ne le dérangeait pas, il en avait tellement l’habitude puisqu’il le prenait depuis son plus jeune âge, littéralement. Une fois à Rome, Isaac s’était plongé tout entier dans son stage, jusqu’à ce qu’une silhouette familière vienne lui faire une seconde surprise. Non, Lola n’était pas arrivée comme une fleur dans son petit appartement de Rome, mais Ciara avait réussit à échapper à la surveillance de sa mère et était venue le rejoindre, comme ils en avaient discuté. Bien entendu, la surprise avait plu à l’anglo-italien, le contraire aurait été un beau mensonge. La brune avait tout pour lui plaire, elle était typiquement le genre de fille qui l’attirait, et en plus de cela, ils partageaient une passion des pâtes parfaitement réalisées, ce n’était pas rien !

De fil en aiguille, Isaac et Ciara s’étaient rapprochés et avaient fini par passer une nuit ensemble, puis deux, puis ils ne s’étaient plus contentés des nuits. Pour Isaac, rien de bien étonnant, certes, mais il avait fait très attention à ce que la Serdaigle ne soit pas mal à l’aise et qu’elle ne regrette pas ces moments passés avec lui. Par contre, il avait été honnête et direct, hors de question qu’ils soient un couple. Isaac n’avait pas changé d’avis sur la chose, il n’était toujours pas convaincu que c’était une situation faite pour lui. Quand la brune était repartie de Rome, il l’avait néanmoins embrassée une dernière fois.

Puis il y avait eu la rentrée, aussi bien à Reading -qu’on qualifierait plutôt de retour que de rentrée, soit- avec une Katarzyna moins enjouée que d’habitude et enchaînée à Sainte Mangouste, ses crises prenant le dessus. Il avait bien tenté de la faire parler, mais elle s’était murée dans un silence qu’il ne lui connaissait pas, cherchant à éviter la conversation. Quand elle avait enfin daigné parler, elle avait fait comme si de rien n’était. Le Gryffondor avait laissé tomber, si elle ne voulait pas en parler, tant pis pour elle. De retour à Poudlard, il avait retrouvé sa Lola, mais aussi Ciara et Vanellope. Avec la préfète des rouge et or, aucun souci, ils étaient sur la même longueur d’ondes, ils batifolaient à droite et à gauche, et parfois ensemble. Tout le monde le savait, ou presque. Pour ce que était de la préfète des bleus et bronze par contre, il avait été plus discret. Tout le monde était persuadé qu’elle en pinçait à fond pour Bishop, et si Isaac préférait éviter de mentionner le nom de son ennemi juré, il ne savait pas trop où elle en était pour de bon.  Heureusement qu’elle n’avait pas été celle avec qui il avait passé la soirée quand son collègue préfet l’avait surpris après Halloween. Ce qui était sûr, en tout cas, c’est qu’elle passait encore du temps avec lui et qu’il était ravi.

Ce soir là justement, il lui avait donné rendez-vous dans une salle de classe éloignée du brouhaha et du passage habituel des couloirs. À Poudlard, les salles pour batifoler étaient nombreuses et variées si l’on y prêtait attention. Alors qu’il arrivait au point de rendez-vous, il repéra la brune devant lui et avança un peu plus vite puis passa un bras autour de sa taille une fois arrivé à sa hauteur. Il espérait qu’elle se souvienne de ses étreintes, mais ce n’était pas comme si c’était la première fois depuis la rentrée -ou pire, depuis l’été- qu’ils se voyaient ainsi. « Salut toi. » souffla-t-il doucement à son oreille, son souffle se perdant dans le cou de la jeune femme. « Viens, c’est un peu plus loin. » Il esquissa un sourire avant de la laisser entrer dans une salle de classe déserte et pour le moins abandonnée, mais pour autant pas pleine de poussière. Ok, peut-être y était-il pour quelque chose de ce côté là. La porte refermée dans son dos, il attira la brune vers lui pour l’embrasser, une main se glissant dans ses cheveux bruns, l’autre lui enserrant fermement la taille. À Poudlard, cette relation lui semblait un peu différente qu’à Rome, il devait bien l’admettre. Peut-être parce que du coup, ils ne dormaient pas ensemble ? Allez savoir…
acidbrain


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ciara Rivera
Ciara Rivera
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 109
Âge : 17 ans ○21/02/1999○
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Lindsey Morgan


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptyVen 1 Oct - 3:32

Or like a sweet dream Si Ciara avait travaillé tout le premier mois de vacances, ce ne fut pas sans de surprenants résultats. D'abord deux semaines dans un jardin botanique des plus normaux du monde non-magique, qui avait pourtant apporté un tel vent de fraicheur - entre les fleures et le terreaux - à la préfète. Se faire des amis, pas uniquement pour discuter en rempotant une orchidée, mais pour mieux apprendre ce monde vaste dont sa mère voulait tant la protéger. La jeune sorcière avait été émerveillée par ces variétés si simple et pourtant complexe à leur manière. Pas de mandragore pour vous casser les oreilles, pas de parfum dangereux ou de lianes tentaculaires, un calme relaxant se dévoilaient avec merveille. Un véritable coup de foudre pour cette botanique que la Rivera n'aurait jamais imaginé possible. Ni ses parents, ni qui conque la connaissant un peu. Toutefois, ces vacances ne se résumèrent pas à flirter avec les fougères au petit nom scientifique de Filicophyta. Non, la nouvelle préfète, avait prit un second travail pour poursuivre le mois de juillet, qui hélas se résuma à une semaine et non-deux. Hélas, ou pas vraiment, vu que l'animalerie-magique avait des allures de tortures pour la jeune femme. Elle avait discuté de l'avenir avec Vanellope et décidé par la suite qu'il était bon pour elle de savoir dans quoi elle mettait peut-être les pieds. Ce fut donc un résultat très peu ragoutant, entre stresse de se faire mordre, piqué, brulé, pincé, coupé et même recevoir de la bave, que Ciara décida que c'était trop pour elle. Alors l'annonce de ne faire qu'une semaine, bien qu'au début la dérangeait financièrement un peu, fut une délivrance totale.

Le but de ces petits travaux bien payé pour une étudiante, c'était de s'offrir une petite escapade amusante à Rome, pour rejoindre en plus Isaac qui lui avait dit qu'il lui ferait une petite visite. Même si Cia espérait plus qu'une agréable promenade, elle ne souhaitait pas trop s'aventurer sur ce terrain. Toutefois, c'était sans compter que la madame Rivera remarque les cachoteries de sa fille. Quelques goutes de Veritaserum - allez savoir d'où elle l'a sortit! - dans le jus de fruit du petit déjeuner, et Ciara ne mâcha pas ses mots. Retrouver un garçon, beau, sexy, gentil, drôle, qui à les mêmes goûts, bref, Cia sortit toute l'histoire avant de se rendre compte du petit tour qui venait de lui être joué. Si la nouvelle préfète avait crain la colère de ses parents, elle fut étonnée par l'insistance, agaçante, qu'eu sa mère concernant le dit garçon. Au font, c'était plus certainement ce que craignait la Serdaigle. Son père se contenta de lui donner de l'argent de poche en souriant, s'imaginant peut-être que c'était le même jeune homme que pour le bal du ministère. Ce qui aurait été logique, sauf que Isaac n'était pas romantique, comme il l'avait si bien dit en cuisine.

Soit, approbation donnée, valisées bouclées, la bleue et bronze avait rejoint le lion à Rome. Elle qui s'était jurée de ne pas avoir besoin des conseilles prodigués par sa mère, se retrouva plutôt à tous les suivre à la lettre et même sans y prêter attention. Une charmeuse cette madame Rivera, une entremetteuse même! Une succube qui avait habilement poussée sa fille à agir avec frivolité. Autant dire que si Ciara avait appréciée et profitée allégrement des moments passés, elle en déchantait pourtant à son retour. Ce n'était pas sérieux tout ça! Ciara se voyait mal entrer dans la case volage, mais elle avait pourtant bien compris que son ami ne se caserait pas pour ses beaux yeux. Il faut dire que ceux de Vanellope donnaient aussi envie, alors pourquoi se priver? Hors, si la bleue et bronze ne pouvait nier qu'elle trouvait cela plus que plaisant, que son honneur ne serait pas impacté vu que l'école entière pensait encore qu'elle en avait après Graham, quelque chose la dérangeait fortement.

"La prochaine fois Cia, tu lui en parleras la prochaine fois que tu le verras." Se répétait-elle en remettant du rouge à lèvre dans les toilettes avant d'aller vers le dit lieu de rendez-vous. Si elle n'en avait pas parlé, pour profité, pour le plaisir, pour ne pas le faire fuir!, Ciara devait bien finir par lui en glisser un mot à un moment. "Sauf que la prochaine fois, c'est maintenant..." Grinça-t-elle en levant les yeux aux ciels en se maudissant. Heureusement, personne n'était à l'horizon pour l'entendre. Hors, il devait bien y avoir quelqu'un, vu qu'elle devait retrouver un séduisant jeune homme énergique. Il ne fallu pas qu'elle ait fini de se poser la question: Où est-il?, que le concerné se glissa à ses côtés. Le contact, délicat et doux, la fit inspirer savoureusement avant de tourner le regard pour sourire. "Salut beau gosse." Répondit-elle en jetant un coup d'oeil derrière eux, histoire de vérifier. Peut-être plus tard? Pensa-t-elle brièvement avant de regarder ses lèvres qu'elle avait déjà envie de savourer des siennes.

Si elle semblait studieuse en tout tant, la nouvelle préfète se disait clairement qu'elle pouvait se faire prendre, même Vanellope ne pourrait l'en blâmer. Alors, pourquoi se l'interdire? Ciara, d'une démarche grâcieuse, se glissa dans la salle en se tournant pour profiter de la vue. Isaac n'avait pas besoin de faire le charmeur, il l'était naturellement. S'en rendait-il compte? Peut-être bien, puisqu'il n'eut aucun mal à attirer à lui la brune pour répondre à l'envie qu'elle n'avait pas eu besoin de formuler. La caresse des mains sur sa taille et dans ses cheveux éveillaient un frisson chaud et fougueux. Alors que le baiser lui, ne réclamait que plus d'ardeur. Au chaudron la douceur, Ciara poussa d'un pas le charmeur tout en glissant ses doigts sous le chemise de ce dernier. Pas de doute, elle adorerait passer plus de temps à batifoler plutôt qu'étudier. Vilain Isaac, qui pervertit une si bonne élève ~♫♪  

Toutefois, alors que les malicieux doigts parcouraient les muscles tracés, plus que certainement, par l'entraînement rigoureux, Cia qui épousait de son corps celui de lion, rompit doucement le baiser. "On va pas avoir assez de temps." Sous entendant qu'il n'y en avait jamais assez pour profiter de plus qu'un baiser. "Rome me manque un peu." Murmura Cia avec une fausse moue, surjouée, de tristesse et de regret, pas si faut bien entendu, mais il fallait donner un peu le change quand même.

~
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 156
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptyLun 4 Oct - 9:13

Ses lèvres trouvant celles de sa camarade, il esquissa un sourire lorsqu’il sentit ses doigts fins passer sous sa chemise. Déjà, Ciara réveillait en lui ce désir qui ne somnolait toujours qu’à moitié. Il était un adolescent, plein d’énergie et bourré d’hormones, pas besoin de vous faire un dessin, pas vrai ? Mais l’atmosphère sensuelle fut rapidement mise de côté quand la brune se sépara de lui, prétextant un manque de temps. « Hein ? » Il fronça les sourcils ne comprenant pas trop ce que la brune voulait dire par là. Ce n’était pourtant pas la première fois qu’ils se donnaient rendez-vous dans l’école pour un peu plus qu’un simple clin d’œil. « T’as pas envie ? Si c’est ça, on ne fait rien, ça ne me dérange pas. » Bien entendu, ça le blessait un peu dans son ego, mais Isaac avait toujours respecté le souhait des jeunes filles avec qui il passait du bon temps. La main qu’il avait dans les cheveux de la jeune femme descendit le long de son dos pour se poser dans le creux de ses reins, alors qu’il cherchait une réponse dans son regard. Finalement, elle lui dit que Rome lui manquait, et Isaac ne pouvait qu’admettre ressentir la même chose. Peut-être pas pour les mêmes raisons cependant. « Rome, ou mon appart ? » répondit-il avec un petit sourire taquin, pour essayer de ne pas plomber complètement l’ambiance. Il avait envie d’elle, comme lorsqu’ils étaient à Rome, cela n’avait pas vraiment changé. Même si elle n’était pas la seule, contrairement à cet été, ou tout du moins, lorsqu’elle avait été là, avec lui, dans la capitale italienne.

Une de ses mains se glissa doucement sur les fesses de sa camarade, avant de passer sous sa jupe. Le contact chaud de sa peau contre le bout de ses doigts avait quelque chose de familier et d’agréable, qu’Isaac avait bien du mal à réprimer. Il la pressa un peu, rapprochant la brune de son corps encore une fois, sa bouche portant désormais à son oreille. « Qu’est-ce que tu as ? Quelque chose ne va pas ? » Malgré le fait qu’il tentait de l’enflammer, il se souciait réellement de l’état de l’aiglonne. À Rome, ils s’étaient découverts sous un nouveau jour, alors qu’ils ne se connaissaient, en soit, pas depuis si longtemps. Même si l’anglo-italien avait toujours été très honnête sur ce qu’il faisait et ce qu’il ne faisait pas, peut-être que quelque chose la chagrinait ? « J’ai fait quelque chose qui ne t’as pas plu la dernière fois ? Je t’ai fait mal ? Tu peux me le dire, Cia’, je ne vais pas me vexer. » Après tout, ils apprenaient encore à se connaître côté sexe, il y aurait forcément des points qui coinceraient, des choses qu’elle n’aimerait pas ou que lui ne comprendrait pas. Mais s’ils n’en parlaient pas, ils ne risquaient pas vraiment de prendre leur pied lorsqu’ils recommençaient. Et il avait envie de recommencer, sauf que si Ciara était de mauvais poil ou pas vraiment partante, mieux valait qu’ils arrêtent avant que ça ne tourne mal. Il n’avait pas envie de la forcer à faire quoi que ce soit.

Relâchant sa prise sur la jeune femme, il s’adossa au mur derrière lui, et passa une main dans ses cheveux. Il n’était pas vraiment doué pour tout ce qui était sentiments, et il le lui avait déjà dit. Il ne se pensait pas de ceux capable d’être en couple et de savoir comment faire. L’idée furtive que ce soit ce qui posait, justement, problème à son amie lui traversa l’esprit. Mais elle n’était pas amoureuse de lui. Elle disait être passée à autre chose que Bishop, mais l’était-elle vraiment ? Peut-être qu’au final, c’était ça le problème ? Elle aimait toujours cet abruti de Bishop, et coucher avec lui à la place n’était pas satisfaisant ? Un voile de colère passa dans son regard, tourné vers son camarade de dortoir. Même quand il n’était pas là, il fallait qu’il le gonfle ! « J’y retourne cet hiver, après Noël. Sans stage, juste pour ne pas passer les vacances avec mes parents. » finit-il par dire à la jeune femme, en parlant, bien évidement, de Rome. L’idée d’être dans la capitale en plein hiver lui donnait du baume au cœur, car il savait que le vingt-cinq avec ses parents allait être compliqué. Ils restaient en Angleterre pour passer au moins le vingt-cinq avec leur fils mais partaient pour l’Italie le vingt-six au matin. Et si le brun adorait Reggio, il voulait se familiariser encore un peu plus avec Rome. Ça avait été l’excuse parfaite.
acidbrain


• 764 mots •


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ciara Rivera
Ciara Rivera
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 109
Âge : 17 ans ○21/02/1999○
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Lindsey Morgan


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptyLun 4 Oct - 12:00

Or like a sweet dream La douceur du touché, l'ardeur du baiser, si Isaac n'avait pas besoin de parler pour exprimer son désir, Ciara était plutôt bavarde. Et sa petite remarque sur le temps, fit réagir  un peu trop le jeune homme. Son expression de surprise et d'incompréhension fit sourire la préfète qui tenta pourtant de garder un air neutre et sérieux. Sauf qu'il embreilla si vite sur une hypothèse folle, qu'elle resta médusée. "Quoi? Mais non, quelle idée!" Pour accentuer ses paroles, et surtout être plus explicita, la brune s'appuya plus langoureusement en glissant ses mains baladeuses pour le retenir contre elle. Hors de question qu'il s'échappe, une araignée avide de sa proie n'allait pas la laisser fuir. On y croit! Ciara en prédatrice, bien sûr!

Au moins, avouer que Rome lui manquait eut l'effet plus attendu. Le sourire du jeune homme eu même droit à un petit soupire sur ses lèvres. "L'appart, surtout avec toi." Bien que c'était une invitation, elle qui s'était dit qu'elle profiterait plutôt pour lui parler, ne pensait plus qu'à le sentir contre elle, sur elle, sous elle, bref, Ciara voulait laisser sa gourmandise profiter. Sauf que la petite voix dans sa tête lui disait que si elle ne lui en parlait pas à cet instant, elle n'aurait jamais le courage de le faire à un moment.

Le mouvement de ses mains eu l'effet d'une caresse emplie de promesses. L'idée de l'embrasser fougeusuement ne cessait d'accaparer l'esprit de la brune qui découvrait encore le sexe, avec un partenaire expérimenté. Le touché le rendait si facilement toute chose qu'elle en perdait déjà le souffle. Le coeur palpitant plus vite, Cia ferma les yeux en remontant ses doigts qui s'attardaient tel les pattes d'un chat, pour griffer doucement le dos musclé. L'expiration chaude sur sa tempe la fit sourire, sauf que les mots la persèrent à jour. Un rouge totalement différent prit place sur ses joues alors qu'elle se reculait assez pour regarder ses yeux. Avait-elle honte? Peut-être un peu, après tout il avait été si clair concernant ses émotions.  Cia n'était pas du genre à jouer la sourde oreille, mais elle ne savait pas trop comment aborder le sujet et encore moins le fuir. Son silence fit aussitôt sentir le Rouge et Or en faute. "Non, c'est pas ça, pas du tout. Je suis juste un peu..." Fleure bleu? Le dire revenait à avouer qu'elle ne faisait pas que d'appricer le sexe, ni seulement sa compagnie. Pouvait-elle taire d'avoir rêvé de lui plusieurs fois depuis Rome? Impossible, la Rivera se refusait catégoriquement de parler de ces petits fantasmes, pas même à sa meilleure amie qui n'était pas encore au courant de ces instants très intimes.

Perdu dans ses pensées, alors qu'il y avait quelqu'un de bien plus intéressant sous son nez. Ciara revient sur Terre, du moins dans la classe abandonnée, quand la douce chaleur des mains laissa place au frais de leur absence. Elle se maudit, en silence, d'être aussi... émotionelle? Naïve? Et même si elle le regrettait, il reculait déjà avec cet air, presque, blessé qui la fit grimacer. Jusqu'à ce qu'elle voit ce petit truc désagréable qui l'avait poussée à cuisiner des lasagnes l'année précédente. "Tu voudrais que je t'y retrouve?" Si la question semblait basique, pour Cia, c'était autre chose. Ses yeux dévoilaient qu'elle avait envie d'entendre l'approbation, comme si elle recevrait le plus grand honneur du monde. S'il acceptait, cela voudrait dire qu'il désirait qu'elle soit près de lui, plus que qui conque. Clairement, Ciara se faisait des films. "On pourrait aller manger dans de bon resto... profiter de la vue." La pente glissante qu'elle ne pouvait s'empêcher d'ignorer, puisque Cia était déjà dessus, elle n'avait plus qu'à se jeter à l'eau. "Veux-tu que se soit moi, ou n'importe qui t'irai?" Le stangulot était lancé, mais est-ce que le lion allait le jeter par le fenêtre d'un revère redoutable de batteur? Franchement, comme ça? Autant demander s'il t'aime! Pesta-t-elle intérieurement, sans trop savoir quoi faire hormis s'approcher de lui pour déboutonner sa chemise.

735
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 156
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptyLun 4 Oct - 12:19

Sentir le corps de sa camarade se presser un peu plus contre son corps le rassura un peu sur les envies de l’aiglonne. Sentir ses mains contre son corps, son envie, c’était satisfaisant, il fallait bien l’admettre. Il prit les lèvres de Ciara avec ardeur, avant de descendre, plus doucement, dans son cou, pour faire monter le désir, pour lui montrer qu’il avait envie d’elle et de son corps. Un ricanement s’échappa d’entre ses lèvres quand elle lui confirma qu’elle se languissait surtout de son appart et de lui dans ledit appartement. Comme il était en stage, il n’avait pas pu passer toutes ses journées avec la jeune femme quand elle était venue, mais il avait fait en sorte d’être là le plus souvent possible. Surtout une fois qu’ils avaient franchit la dernière limite de leur amitié.

Ciara réagissait toujours à ses caresses et Isaac entendait déjà son souffle se faire plus court, le désir se faisant plus présent. Tant mieux. Les ongles de la brune dans son dos, il se serait laisser aller si elle n’avait pas étrangement réorienté le sujet, ce qui mena l’anglo-italien à se poser pas mal de questions. Leur première fois ensemble s’était faite de manière assez naturelle, mais là où Ciara découvrait cette intimité, Isaac avait fait en sorte d’être le plus doux possible. Depuis, ils essayaient d’autres petites choses, mais si la brune n’appréciait pas, mieux valait qu’elle lui dise honnêtement. « Un peu… ? Si t’as des questions, pose-les moi. Je ne te jugerai pas. » Après tout, il lui avait pris son innocence il y avait quelques mois de cela, il ne pouvait pas l’imaginer tout savoir sur tout ! Lui-même avait encore des lacunes lorsqu’on en venait à parler de certaines pratiques.

Comme le sujet de Rome était sur le tapis, il en profita pour parler de ses futures vacances, sans vraiment avoir d’arrière-pensées. Cependant, quand la brune lui demanda si il voulait qu’elle le rejoigne, il haussa un sourcil. « Tu pourrais ? » Car si lui avait déjà vu la partie technique avec sa mère par courrier, il ne savait pas trop ce que la brune en penserait. Ou pire, ce que sa mère a elle en penserait, car de ce que Ciara lui avait raconté, la mère Rivera n’était pas une femme que l’on dupait facilement. Cela dit, l’idée de passer du temps avec Ciara à Rome n’était pas une mauvaise chose. Loin d’avoir une femme dans chaque port comme certains pouvaient le faire, Isaac avait tendance à papillonner à droite et à gauche. Mais il n’avait pas non plus une collection phénoménale de conquêtes. Se taper toute l’école ou toutes les filles de Rome ou de Reggio n’était clairement pas son but. Preuve en était, sa vie sexuelle restait un secret pour bon nombre de ses camarades, même si personne n’était dupe sur le fait qu’il voyait des filles, dans le château ou en dehors, là où les anciens septièmes années affichaient fièrement leur tableau de chasse. Alors qu’elle énonçait ce qu’ils pourraient faire, le brun l’attira à elle, glissant à nouveau une main sous le tissu de sa jupe. C’était cette vue là qui l’intéressait le plus. Celle qu’il avait sur ses seins et son corps nu, s’offrant à lui. « Ou se réchauffer. L’hiver est froid, dans les rues de Rome. » Moins qu’en Écosse, c’était sûr, mais quand même.

Une chaleur familière se fit sentir dans son bas ventre, qui disparu presque aussitôt que la bleue et bronze ne lui posa une question qu’il redoutait. « Quoi ? » Ses yeux bruns se posèrent sur les doigts de la jeune femme, qui semblait faire comme si de rien n’était, s’attaquant aux boutons de sa chemise. Isaac posa une main sur celle de Ciara, l’arrêtant dans son geste. « Qu’est-ce que tu me fais, Ciara ? » Bien entendu, il ne parlait pas du sort des boutons de sa chemise, mais de sa question. « Tu… Tu sais ce que je pense du couple… C’est pas fait pour moi… » Et ne fallait-il pas avoir des sentiments pour la personne avec qui on se mettait en couple ? Ciara ne pouvait pas avoir des sentiments amoureux pour lui, si ? Qu’elle soit attirée physiquement par l’anglo-italien était une chose, qu’elle en soit amoureuse était une autre. « Je ne sais pas ce que tu veux entendre… J’aime être avec toi, coucher avec toi mais… » Mais quoi ? Comme il ne se voyait pas en couple, il ne s’imaginait pas en couple. C’était plus simple de rester aussi distant que possible de ce côté là, que de se faire briser le coeur, une nouvelle fois. « Je ne sais pas si je peux te donner plus… » Mais est-ce qu’elle voulait plus ? Si ça se trouve, il se plantait totalement.
acidbrain


• 790 mots •


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ciara Rivera
Ciara Rivera
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 109
Âge : 17 ans ○21/02/1999○
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Lindsey Morgan


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptyLun 4 Oct - 21:19

Or like a complicated dream Si se blottir aux creux de ses bras et le retenir de ses mains avaient fait remonter la température, ce fut en avouant que l'appartement à Rome était la principale raison de bien des choses. Il n'en fallait pas beaucoup plus pour qu'Isaac retrouve son habilité délicieuse à faire soupirer la brune. Hors, si le baiser la faisait vibrer, elle ne pu retenir un petit gémissement quand il s'attaqua à son cou. La douceur des courts cheveux contre sa peau, le souffle chaude en prime, elle y perdait ses runes la Serdaigle.

La peau sous ses doigts, sous ses ongles craignaient de rougir si le lion continuait, hors, la préfète avait quelque chose a dire et son esprit refusait de juste profiter. Ce qu'elle regrettait avant même de trouver les mots pour articuler quoi que se soit. La Rivera aurait adoré de continuer à explorer un peu plus ses fantasmes naissants, mais il y avait plus... Strangulo sous roche! Elle commença, sans parvenir à réfléchir sur la tournure de sa phrase, encore moins à l'énoncer. Et quand il répondit contre sa peau, elle aurait tout simplement tout laissé tombé, au diable les mots doux et la romance. Ou presque, vu qu'elle voulait surtout l'embrasser et le mordre même. Ciara se demandait d'où pouvait bien venir ses idées plus sauvages, alors qu'elle ne supportait pas même la violence la plus infime. Le pire était qu'elle ne se l'imaginait pas avec n'importe qui, c'était des images bien précise de scène très osées qu'elle se faisait dans son esprit avec pour acteur principal Isaac: attaché, une rose en bouche et nu. "Moi bien..." S'il n'avait pas à la juger, elle le faisait seule et non sans douceur. L'indulgence envers sa personne n'avait jamais été envisagée, ni même simplement énoncée.

Rome, ville merveilleuse, Ciara n'en oublierait pas une miette et en entendant que le beau lion y retournait, elle demanda sans hésiter si il avait envie de la voir débarquer. La surprise fut adorable à voir, un enfant qui recevait un cadeau de Noël, pas enfant du tout!. "En fait, c'est ma mère qui a payé le billet d'avion." Avoua-t-elle avec un petit air déraisonnable qui disait qu'elle ne s'était pas attendu a ce que sa si caractérielle maman la pousse franchement vers un garçon. Son père oui, mais sa mère? Ciara avait encore du mal à y croire. Au moins, il semblait plus enchanté par la proposition de la voir et elle se voyait bien profiter avec lui et de lui. S'attarder dans un restaurant pour manger un plat délicieux en se bouffant des yeux. Profiter de la vue depuis un balcon en laissant les mains se balader sur l'autre. Ciara le sentait bien, l'entendre en ajouter lui plaisait beaucoup même. Trop pourtant.

Les deux pieds dans le plat c'est un art de le faire! avec un punch directe qui percuta pour sortir une réponse question digne d'un klaxon ou d'un canard. Elle qui était d'un calme étonnant, vu ce qu'elle venait de sortir et de la réaction, qu'elle s'attendait et craignait en même temps, continuait de défaire les boutons. Ce fut pourtant un sursaut prodigieux qu'eu la préfète au moment ou Isaac la stoppe. Elle fut d'autant plus étonnée de réaliser que son coeur battait à tout rompre alors qu'il la questionnait. Ce qu'elle faisait? Elle n'en savait rien, elle se sentait un peu jalouse peut-être, non c'était pas tout à fait ça. Sans avoir le temps d'y réfléchir, il embraya sur son histoire de couple et que ça n'était pas son truc.  Elle eut un soupire, douloureux même, avant de se reculer pour l'observer. Il était si convaincu, si paniqué à l'idée qu'elle en demande plus, qu'elle insiste et en même temps, Ciara ne savait absolument pas quoi en penser. "Non, je sais que toi et l'engagement d'un couple c'est comme te mettre en prison, mais. Je sais pas, je pensais que Rome était spéciale parce que c'était moi et pas une autre." Elle s'en voulait de l'avoir dit, de l'avoir formulé et pourtant, de ne pas en dire plus aussi. La bleue et bronze se mordit la lèvre avant de le regarder, avec une pointe de colère. "Ce n'est pas parce que tu ne veux pas aimer que l'autre n'a pas le droit à le faire. Regarde moi Isaac, j'ai été débile de craquer pour un gay pendant des années, j'ai pas le droit de rêver deux minutes que je suis un peu spéciale pour le mec avec qui je couche?" Elle s'étonna d'avoir levé le ton avant de se passer une main dans les cheveux. Sa voix pouvait vraiment porter sans qu'elle doive forcé. Si l'étonnement était joli sur son visage, ils n'étaient pas là pour le découvrir.

"Je suis trop forte pour gâcher l'instant." Se gifla-t-elle sans y porter le geste. Ciara, stupéfaite par son mépris intérieure, haussa les épaules avant de retirer sa chemise pour la jeter. "Je me prends trop la tête. J'penserai plus à ses conneries. On reprend?" Proposa-t-elle comme elle aurait raté une note en chantant dans la chorale du dimanche.

919
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 156
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptyLun 4 Oct - 22:42

L’effet qu’il avait sur la bleue et bronze lui montait à la tête. L’entendre gémir le faisait démarrer au quart de tour, et il ne demandait qu’à continuer et à aller plus loin. Si le coeur de sa camarade s’accélèreraient, le sien n’était pas en reste. Il sentait la tension monter dans son corps et ses mains se faisaient de plus en plus pressantes. Jusqu’à ce que Ciara décide de le couper dans son élan, alors qu’il ne comprenait rien à ce qui lui arrivait. Alors qu’ils parlaient de Rome et du fait que la jeune femme le rejoigne cet hiver, la révélation qu’elle lui fit sur le ticket d’avion de cet été, surprenant Isaac : « Ta mère ?! Je croyais que tu voulais rien lui dire ? » Ne lui avait-elle pas dit qu’elle voulait justement fuir sa mère et ses envies étranges ? N’était-ce pas pour cela qu’elle voulait fuir un temps en Italie ? « Elle est au courant pour... nous ? » Parce que si tel était le cas, Isaac devait-il craindre pour sa vie ? Ce n’était pas comme s’ils n’avaient fait que de manger des pâtes, des pizzas et d’autres spécialités italiennes pendant que Ciara était à Rome. Loin de là, même.

Sa main stoppant le geste de Ciara, il planta ses yeux bruns sur sa camarade, qui s’éloignait déjà de lui, laissant entre eux un vide glacial. Il passa une nouvelle fois sa main dans ses cheveux, alors que la brune lui répondait. « J’irais pas jusqu'à dire que c’est une prison… » À dire vrai, il n’aurait sûrement eu aucun problème à se mettre en couple avec des jeunes femmes si son coeur n’avait pas été brisé dès la première fois qu’il l’avait offert à quelqu’un. S’il n’en voulait plus à sa première petite amie, avec qui toute cette histoire avait commencé, il fallait avouer qu’il avait eu beaucoup de mal à s’en remettre, même si personne au château n’était au courant, pas même Lola, quand bien même la lionne était sa meilleure amie. « Ciara… Rome c’était… C’était différent, c'est pas comme ici. » Il ne savait pas vraiment quoi lui dire. Les rues de Rome n’avaient rien à voir avec les couloirs du château. « Tu regrettes ? » Ces mots percèrent ses lèvres sans qu’il ne s’en rende vraiment compte, pas non plus certain de vouloir réellement savoir ce que la jeune femme pensait. Il espérait que non, car lui ne regrettait pas. Mais en même temps, elle n’était pas la première avec qui il passait la nuit.

Que Ciara parle de Bishop ne lui plu pas spécialement, mais il devait bien admettre qu’elle avait raison. En soit, on ne contrôlait pas ses sentiments. Il laissa cependant un soupir s’échapper d’entre ses lèvres quand elle lui demanda si c’était trop demandé qu’elle ne soit un peu spéciale à ses yeux. La colère se sentait dans sa voix, ce qui étonna Isaac. « On n’en serait plus là si tu n’étais pas un minimum spéciale, Cia’. Tu me plais, pour de vrai. Et on s’entend bien, c’est cool… » Mais de là à se mettre en couple ? Est-ce que cela en valait la peine ? Est-ce qu’ils ne finiraient pas par s’entretuer, se déchirer et devenir des inconnus l’un pour l’autre ? Isaac avait peur d’être abandonné par tous ceux qui l’entourait depuis ses dix ans, et le fait que sa première petite amie l’ai largué comme une vieille chaussette n’avait pas aidé, même s’il aurait dû s’en douter. Elle était moldue, il était un sorcier, elle vivait à Reggio et lui devait retourner Grande Bretagne à la fin de l’été.

Toujours adossé au mur, Isaac regardait Ciara, et haussa un sourcil quand elle retira sa chemise sans préambule, lui demandant s’ils pouvaient reprendre là où ils en étaient. « Tu crois vraiment que je vais passer à autre chose juste parce que tu te déshabilles ? » En soit, elle n’avait pas vraiment tort, cela aurait tout à fait pu fonctionner, car Isaac était un jeune homme bourré d’hormones et bien trop faible face à la gente féminine. Mais elle venait de lui dire qu’elle l’aimait, ou quelque chose dans le genre. ce n’était pas rien ! Il ne pouvait pas lui faire l’amour comme si de rien n’était après une telle déclaration, il n’était pas un rustre, contrairement à ce que certains semblaient penser. Néanmoins, il préférait avoir la brune contre lui qu’aussi loin, il fallait l’admettre. Il tendit son bras, pour poser sa main sur sa taille et l’amener à lui, sans pour autant reprendre là où ils s’étaient arrêtés. « Dis-moi ce que tu veux. Vraiment. Tu veux qu’on soit ensemble ? Que je ne sois qu’à toi ? » Et il ne parlait pas que de sexe, ni de reprendre ce qu’ils avaient arrêté quelques minutes auparavant. Mais la brune le comprenait sans aucun doute, elle n’était pas une serdaigle pour rien, n’est-ce pas ?
acidbrain


• 806 mots •


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ciara Rivera
Ciara Rivera
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 109
Âge : 17 ans ○21/02/1999○
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Lindsey Morgan


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptyMar 5 Oct - 1:50

Or like a complicated dream Elle regrettait d'avoir ouvert la bouche pour autre chose que l'embrasser, ses lèvres comme une autre partie de son corps qu'elle avait très envie de goûter. Pas seulement par curiosité, loin de là, la brune avait bien compris que c'était une technique terrible pour avoir l'emprise du plaisir de son partenaire avec quoi, juste sa bouche! Sauf que pour l'instant, c'était une autre emprise qui dépassait même son bon vouloir. "C'était qu'un peu de Veritaserum dans mon verre." Comme si tout était justifier ou expliqué, ce qui n'était absolument pas le cas! Il avait le droit de demander si la maman Rivera était au courant et Ciara aurait pu mentir en disant que non. "Ouai, enfin pas vraiment. Ma mère est du genre  me pousser pour que je devienne une femme. Forte, indépendante et tout ce qui va avec. Pour elle, j'aurai déjà du avoir une relation depuis mes quinze ans et les cumuler pour.... mais on s'en fou." Ciara avait raison, ce n'était pas le plus important. Certes, la réaction qu'avait eut sa mère quand au fait de partir à l'étranger pour voir un garçon, n'était absolument pas celle à laquelle Cia était prête. "Je m'attendais pas à ce qu'elle soit comme ça. Je la voyais plus protectrice." La préfète n'y croyait qu'à moitié, surtout après le coup des essais des robes de bals pour le ministère, un carnage de sa dignité aurait été la même chose. Franchement, Madame rivera avait un sérieux soucis et un niveau d'exigence irréalisable, mais Cia aurait du le voir venir et non croire que son père serait celui qui rougirait d'apprendre qu'elle filait en douce en Italie. Le pire étant, que plus Cia essayait d'expliquer et pire c'était. Elle devait vraiment se taire!

Hors! c'était loin d'être fini. Même si elle tentait de faire passer plus doucement la suite, Isaac était assez malin pour ne pas se faire avoir. Cia avait rendu un rendez-vous torride dans une classe abandonnée, en une discussion dont l'un avait dit ne même pas en voir la couleur. "Dure à croire..." Ronchonna-t-elle. Graham n'avait jamais accepté de sortir avec elle. Fiona lui avait organisé des rencards, aucun n'avait même réussi à commencer. Isaac refusait d'être amoureux. Ciara ne pouvait que se dire qu'être en couple c'était être en prison et l'idée commençait à perdre tout ce romantisme qu'elle s'imaginait pouvoir avoir. La désillusion totale, mais ce n'était pas si surprenant, Rome n'avait été qu'une parenthèse fantasque et elle le comprenait bien. Même si elle n'osait dire que revenir à la réalité, que les moments intimes passés entre les mailes n'étaient que des instants et que tout le reste, c'était le quotidien, elle n'avait pas aussi facile.

Pourtant, la question la figea. Elle s'attendait à beaucoup de chose, mais regrettait-elle? Dans l'ensemble, pas une seconde, rien, pas même un baiser, ni même cet instant où elle ne savait pas quoi penser ni ressentir. "Non, pas du tout." Souffla-t-elle avec cette douceur amère qui n'impliquait que le passé de la nostalgie. Elle ne regrettait pas d'avoir été à Rome. Elle ne regrettait pas de l'avoir embrassé sur un coup de tête, encore moins chaque les contacts qui suivirent. Alors pourquoi tout ce cinéma? Elle ne savait pas, elle ne comprenait pas ce qui l'avait poussé à sauter dans les flammes en ne prenant pas en compte ce qu'il éprouvait. N'était-ce pas le soucis, elle ne savait pas ce qu'il éprouvait? De l'amour, il avait affirmé que ce n'était pas son truc. Peut-être était-ce logique qu'elle remette ainsi en question leur situation?

Or, la logique n'expliquait pas tout. Ciara avait mal de ne pas savoir, mal de ne pas comprendre et de ne se sentir que comme une chose utile et encore. Parler de Graham démontrait à quel point elle ne l'était même pas: utile. Elle avait été une potiche idiote et aveugle pendant trop longtemps. Sortir de la brume était difficile et trouver quelqu'un à qui s'accrocher n'était pas plus évident. L'erreur était bien là, ce n'était pas à Isaac qu'elle aurait du se raccrocher et elle commençait à le croire. Ciara demandait l'impossible. Ce spéciale se limitait à plaire et bien s'entendre. N'était-ce pas le plus important dans un couple? Elle était perdue, parce que ce qui était si simple pour lui, ne semblait pas être évident comme ça l'était pour elle. "Cool... c'est vrai on s'entend bien et tu me plais énormément. Je sais pas, je me pose trop de questions. Je connais pas tout ça, je sais pas si c'est du désir ou de l'affection, j'en sais rien." Avait-elle seulement besoin de se poser la question? Ce n'était pas comme s'ils allaient s'offrir des roses et du chocolat, quoi que le tiramisu avait bien marché.

En se déshabillant, elle voulait simplement passer à autre chose que tous ces doutes, ces questions sans réponses. Ce n'était pas comme si celui qui ne voulait pas être amoureux pouvait le lui dire. Non, Cia ne voyait pas comment Isaac pouvait la guider autrement qu'avec le sexe et partager un repas. Au moins, elle n'allait pas par quatre chemins, ils étaient là pour se détendre, se faire du bien et non se prendre la tête. Hors, il n'avait pas l'air convaincu de la voir jeter son haut. S'il n'y avait que ça, d'un petit mouvement de doigt, elle fit tomber sa jupe avant de hausser les épaules et sourire de cet air détaché. Non parlé de tout cela ne lui faisait pas mal: elle était presque convaincante. Pas assez, il l'attira contre lui et Cia ne pouvait pas l'empêcher, par alors qu'il faisait frais d'être aux sous-vêtements dans une grande classe. "Je veux comprends ce que je ressens. Je veux pas te demander d'être qu'à moi. Je ne suis pas assez bête pour être égoïste. Juste, savoir que Rome c'était pas que moi qui trouvait ça spéciale parce que Tu y étais." Elle leva les yeux avec un petit rire nerveux plein d'ironie et de moquerie sévère. "Ho la conne. Je raconte vraiment des conneries." L'amertume fit vibrer sa voix. Elle évita le regard du lion en appuyant son front contre son épaule avant de soupirer. "Je suis exactement ce que tu voulais évité et ce que je déteste." Trancha-t-elle froidement pour elle même avant de passer ses bras autour de son cou. "Merde... on devait juste profiter un peu et je gâche tout."

1169
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 156
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptyMar 5 Oct - 19:08

Isaac déglutit quelque peu difficilement quand Ciara lui expliqua ce que sa mère avait fait pour en savoir plus sur l’escapade italienne de sa fille. En soit, quand Ciara était partie, il n’y avait pas vraiment grand chose à découvrir. Elle allait voir un ami, qui était en stage au ministère de la magie italien, et ça s’arrêtait là. À la limite, le plus dangereux soit qu’elle eut été au courant de l’après, une fois qu’elle était arrivée à Rome et qu’ils avaient fait plus que partager un plat de pâtes. Mais elle pouvait à la limite sa rassurer en sachant qu’Isaac ne faisait pas n’importe quoi et qu’il se protégeait toujours, non ? « T’es sûre que ta mère ne connaîtrait pas mon père ? » Car s’il n’était pas l’italien de la famille, il en avait cependant la même mentalité, sûrement le fait d’être marié avec Azzura Ortoleva depuis si longtemps. Et ne parlons même pas de la famille de cette dernière, où tous les hommes étaient plus machos les uns que les autres. Au final, ce n’était pas si étonnant qu’Isaac ait tourné volage plus qu’amant fidèle et amoureux. Même Benjamin prenait la même direction, c’est dire.

A défaut d’être totalement rassuré et de passer à autre chose, il fut néanmoins soulager de savoir que la préfète des bleus et bronzes ne regrettait pas leur petite aventure. Cela aurait été, sans aucun doute, ce qui aurait mis l’anglo-italien le plus à l’aise, car elle semblait tout à fait partante en Italie, et il s’en était assuré plus d’une fois. Cependant, il était sans doute préférable qu’ils en discutent maintenant que d’attendre que la situation s’envenime et qu’ils ne finissent par se déchirer plus tard, au moins pouvaient-ils mettre des mots sur ce qu’ils ressentaient ou non. « C’est toujours compliqué ce genre de truc, surtout au début. » Lui-même en avait fait les frais quand il était plus jeune, et ce n’était pas vraiment étonnant que Ciara se pose des questions. Mais mieux valait que tout soit dit. « Tant que ça te plait et que tu as envie, ça peut-être suffisant. Pas pour tout le monde, mais parfois, ça fait juste… du bien. » Après, il savait que certaines personnes avaient besoin d’être en couple, dans une relation bien établie et claire pour se sentir bien. Cela changeait pour tout le monde et on ne pouvait être sûr de ce que l’on voulait qu’une fois que l’on avait tenté plusieurs options.

La jupe de la bleue et bronze rejoignant rapidement sa chemise un peu plus loin, Isaac devait admettre qu’il avait de plus en plus de mal à se concentrer. Son regard se perdait sur les courbes de la jolie brune, alors que son esprit tentait de rester un minimum clair. La main qu’il avait posé sur la taille de la brune ressentait doucement sa prise alors que l’autre passa sur son épaule, ses doigts se glissant sous la bretelle de son soutien-gorge. Elle avait à la fois bien trop et pas assez de tissus. Alors qu’elle lui disait vouloir comprendre ce qu’elle ressentait, Isaac releva les yeux, cherchant le regard de la brune. Il n’était pas tout à fait sûr de ce qu’il pouvait lui proposer. L’idée de tout arrêter avec Ciara ne l’enchantait pas, l’idée de s’enchaîner à quelqu’un non plus. Alors qu’il réfléchissait, il l’écoutait parler et se plaindre de la situation, de ce qu’elle était, de ce qu’elle ressentait. Et malgré ce que l’on pouvait penser, Isaac n’était pas complètement insensible à tout cela. « On peut peut-être essayer ? Je ne te promets rien, mais si tu veux essayer… Je suppose que ça ne va pas me tuer. » Peut-être qu’il se rendrait compte qu’il se trompait depuis toujours ? Peut-être au contraire se rendrait-il définitivement compte qu’il était mieux à papillonner à droite et à gauche. « Tu veux être ma cavalière pour le bal ? » Les mots avaient dépassés ses pensées, et Isaac s’immobilisa en attendant la réponse de la brune. Si elle était partante, pour l’une comme l’autre proposition, peut-être pouvaient-ils ensuite reprendre là où ils en étaient ? Ciara portait bien trop peu de tissus sur elle et Isaac avait bien du mal à se contenir.
acidbrain


• 705 mots •


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ciara Rivera
Ciara Rivera
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 109
Âge : 17 ans ○21/02/1999○
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Lindsey Morgan


PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. EmptyJeu 21 Oct - 20:42

Or like a complicated dream Ce n'était que quelques goutes dans un verre, si la mère avait voulu en savoir plus, elle n'aurait pas été aussi passive dans son interrogation. Pas de doute, si Ciara n'était pas du genre à persécuter quelqu'un, c'était peut-être en partie à cause de l'attitude féroce que pouvait arborer sa douce maman. Même si pour l'instant, cela ne la dérangeait pas, après tout, Cia ne pouvait rien cacher enfin de compte, pas même à Isaac, bien que, certaine chose devait l'être Ivalyana. Au moins, la préfète ne cracherait rien qui ne la concernait pas uniquement, parler de sa génitrice dangereuse dans ses petits instants de folies, ne semblait pas être un soucis choquant pour quiconque. "J'espère que c'est pas un truc de famille!" Répondit-elle avec franchise à la question du sexy né-moldu. Dans le cas où, par malchance, c'était un truc de famille, Ciara se verrait mal, mais vraiment très mal, continuer ces petites séances intimes. L'insecte n'était pas dans ses perspectives, mais cela tournait déjà aux drôles de mélodrames improbables.

Même si Cia n'était pas totalement convaincue que les instants passés ensemble n'étaient pas que particulier par sa présence -le manque totale de confiance en soi!-, elle fut tout de même soulagée de savoir que cela comptait vraiment qu'elle ne regrette rien. Même pour elle-même, c'était étonnant de l'entendre et rassurant de le penser, un détail qui ne lui était pas venu à l'esprit plutôt sinon ils n'en seraient pas à discuter. Hors, il y avait trop de chose qui tournait sous le crâne de la brune pour rendre les choses plus simples évidentes. "J'ai plein de doute, d'incertitude sur ce que je ressens. Et c'est tellement intense que je m'y perds."" Elle n'avait pas envie de dire que le sexe la rendait folle, mais c'était clairement le cas, l'admettre la gênait encore trop. Ciara s'efforçait de trouver les bons mots pour s'exprimer, les bonnes formulations, mais comment réfléchir en regardant ce visage attirant, ses lèvres qui l'appellent.

Pourquoi réfléchir? Tout laisser tomber était plus simple, du moins pour les vêtements. Si la bleue et bronze avait un jour été plus pudique, elle avait réalisé, déjà au Lac l'an passé, que ce n'était qu'en fonction des circonstances. Après tout, ce mettre en sous-vêtements pour se jeter à l'eau avec plein de monde n'était pas un soucis, pas plus que face à quelqu'un qui avait déjà vu toutes les coutures. Non qu'elle allait jeter sa chemise en plein classe d'Histoire de la Magie. L'enseignant désapprouverait complétement et cela sèmerait certainement une confusion hilarante! Au moins, l'effet désiré de cette soudaine, presque, mise à nue, fut de retrouver une place bien chaude contre le corps de l'anglo-italien qui sentait trop bon pour ne pas donner faim à la Rivera. Hors, elle pensait trop et s'en voulait déjà bien assez pour simplement l'embrasser et mettre un terme à la discussion, et peut-être même à leur relation, vu qu'elle ne savait pas la gérer. Hors, la proposition la fit arquer un sourcil. Elle s'attendait à un panneau stop, le gros rouge et blanc qui indiquait qu'il ne fallait pas dépasser la ligne. Non que Cia jugeait l'avoir dépassé.

La seconde question poussa la brune à plonger ses yeux sombres dans ceux de son amant. Il avait l'air torturé par l'attente d'une réponse, comme si tout ce jouait sur un seul mot. La discussion et même le rendez-vous en lui-même, avait prit une de ces tournures! "On peut essayer. Je te demande pas de ne coucher qu'avec moi, soit rassuré." Promit-elle, même si Ciara se voyait très mal de totalement assumer ce côté libertin, elle ne voyait pas non plus leur relation changer brusquement du tout au tout en un claquement de doigt. Même si la demande pour le bal était déjà quelque chose de particulièrement gros. "Le bal... je, oui, on, oui. J, Tu m'as bien demandé, au bal avec toi?" Si jusque là, Ciara avait été capable de se montrer assez calme et en parfait contrôle de ses émotions, elle ne parvenait plus à parler correctement. Un petit hochement de tête approbateur qui était parfaitement mécanique trahissait le fait qu'elle ne savait plus réfléchir. Le spectacle aurait peut-être drôle, si elle n'était pas à peine habillée dans ses bras. Encore moins avec le léger vent frais qui la fit frissonner et davantage se presser contre lui. "Le bal de Noël dans plusieurs semaines?!" S'étonna-t-elle avant de l'embrasser avidement sans ajouter un mot, trop occupée à savoir ses lèvres et réclamer sa langue de la sienne.

~
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





PV • heartbeats like rollercoaster. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • heartbeats like rollercoaster.   PV • heartbeats like rollercoaster. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • heartbeats like rollercoaster.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Lieux de passage :: Les Couloirs et Escaliers-
Sauter vers: