Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -23%
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD ...
Voir le deal
929 €

Partagez
 

 In your bubble ◘ Pv

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 382
Âge : 16 ans ◄ 30 Avril 2000 ►
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 37
FACECLAIM: Camila Cabello


In your bubble ◘ Pv - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: In your bubble ◘ Pv   In your bubble ◘ Pv - Page 2 EmptyMar 2 Nov - 20:32

In your bubbleViska Les paroles me firent sentir lointain. Je ne parvenais pas à croire qu'après tout ce temps, toutes ces vies, toutes ces rencontre, elle arrivait à se souvenir du moi qui n'avait été humain que cinq ans. Une période si infime, si fugace à mes yeux. Une période où je n'étais pas plus âgé qu'Ivalyana, mais j'étais fait homme. Le sable chaud de l'Égypte où je pouvais enfin poser pied sans créer la peur et le désespoir. Derrière un bandeau qu'avait placé Cily, je pouvais voir sans tuer de la brillance de mes yeux ambre. Ma peau sombre, presque noir, trahissait ma nature non mortel par mes traits caucasiens et mes cheveux d'un bleu nuit. La seule qui osait se tenir debout à mes côtés c'était celle qui m'avait nourrie et élevé. Celle qui représentait tout mon monde. Son sourire illuminait ma vie alors que ses cheveux doré furent le signe de nomination qu'ils lui donnèrent. Eux, les esclaves et même les rois qui venaient rencontrer la prêtresse qui avait fait venir un dieu parmi les siens. C'était ainsi qu'il me voyait, un être divin, dangereux, intransigeant qui n'écoutait que Cily, celle qui pouvait voir le regard tout puissant sans perdre son âme. Au fond, j'y avais cru à ces histoires de dieux. ce ne fut que par la suite que ces prêtres et prêtresses qui effectuaient d'étrange rituels furent nommé sorcier et moi réduit en simple créature magique: Basilic. Une place bien plus juste, qui me convenait aussi. "Johnson, mon hôte l'aimait tellement. Elle l'avait épousé et peu après elle lui donna un fils. Ironiquement, en apprenant que j'étais en elle, il la tua. Pour couronner le tout, Jensen McGowan lui ressemble étrangement fort." Expliquais-je quand même après qu'elle ait parlé des garçons. "Les sentiments en générales ne sont pas simple quand ils viennent des autres. Ce n'est pas que dans Poudlard." Malheureusement. Si les problèmes romantiques se limitaient à un château, il n'y aurait jamais eu de guerre. Voldemort aurait peut-être trouvé une fille ou un garçon, qui l'aurait adoucit. Non, rien n'était simple, pas même et surtout pas pour moi!

Le fait qu'Ivalyana éprouvait quelques choses de fort qui ne provenait pas du lien avec Viska, la rendait bien plus réelle qu'elle ne le pensait d'elle-même. Je ne pouvais pas confesser à sa place ce qu'elle ressentait, mais entendre de Viska qu'elle aussi tenait particulièrement fort à mon hôte me fit sourire -Aucune trace de jalousie comparé à la romance de Jensen. Même mon besoin fraternel et affectueux de la protéger l'adoucie. Je pouvais le voir, le sentir, il n'y avait pas besoin de grand chose, Viska était comme toute jeune femme perdue, en manque d'amour, de sécurité et d'un confort si simple. Je posais une main sur le bouclier en ayant tant envie de le voir disparaitre par ce simple touché. "On t'aime, plus que tu ne peux le croire Viska. On ne peut peut-être pas être amant, mais on sera toujours là pour veiller sur toi." C'était une promesse, que j'aurai dû lui dire plutôt et réaliser, même par delà le possible. Et qui toujours m'échappait de tout contrôle, par le temps, la distance, la magie et même la gravité.

Je ne m'attendais pas à ce qu'elle affirme une telle chose. Peut-être n'était-ce pas la malédiction qui bloquait ainsi le flux d'Ivalyana. Peut-être était-ce Ivalyana qui le bloquait? L'idée me traversa l'esprit tel un éclaire. Je la refusais, si elle en était capable, elle aurait pu au moins se protéger. Ou pas, en parant dans un sens, le faire dans l'autre devenait trop difficile. Non, non, j'avais fait barrage, je l'avais vu grandir, j'avais sondé toute la puissance et les capacités de sa magie, je ne pouvais pas manquer une telle chose. Peut-être que... Je chassais ses pensées, me refusant de croire que moi, vieux de deux milles années, pouvait passer à côté de quelque chose d'aussi gros! L'arrogance te perdra Cily! "J'avoue que je pensais que ta malédiction te protégeais contre les légimenciens et autres magies du même type. C'est peut-être justement ta transparence qui te rend plus hermétique." Ou pas, je ne pouvais pas spéculer sur le sujet, je n'avais pas de don pour lire autrement qu'avec mes yeux et Ivalyana n'avait jamais montré signe d'un tel talent non plus. Peut-être devrait-elle travailler sur ce point, juste pour se fixer.

"Je ne te demande pas de l'être." Se battre seul finissait souvent mal. Par expérience, j'avais réussi à me faire poignarder, pendre, et brulé vif en ayant foncé seul dans un combat que je pensais pouvoir gagner. La leçon fut très longue à apprendre, et pas moins douloureuse. Hors, j'étais une sorte d'être capable de tout supporter, même mille mort! Arrogance +1 Pourtant, je pensais que ma sœur, même après tout ce temps, avait toujours cette détermination sans faille et cette volonté de feu capable de déplacer les montagnes. J'oubliais vite qu'avec le temps, les vies écoulées, elle avait changée et que désormais c'était Viska sous mon nez. Même si à mes yeux, cela ne la rendait que plus appréciable et même adorable. Ce côté fragile de petit animal qui avait besoin d'aide. Entre ça et le fait qu'elle était simplement elle, je n'avais besoin de rien de plus. Je ne me cachais pas et le lui disais simplement.


Un mur, non un monde me séparait de mon amie. Je ne cessais de voir les visages, de sentir toutes celle que je n'avais pu approcher. Cette douleur qui me déchirait les entrailles et me brulait le corps. Elle ne cessait de croitre, de me submerger. A chaque fois, à chaque fois les âmes des hôtes en étaient brisés, pulvérisés en morceaux. Cela fit aussi écho en moi, ce qu'avait dû ressentir tant de fois Cil, ce cauchemar qui ne cessait pas et se répétait encore et encore. Je comprenais mieux pourquoi il voulait que ce cycle infernal soit rompu.

Mon regard fixait se visage qui ondulait, changeait, variait. Un grain de beauté, des lèvres plus fines, des coiffures différents, la nuances variantes des yeux ou de la forme du visage. Le son de la voix était parfaitement net, mais pas assez pour me permettre de retrouver le visage de Viska. Je ne voulais pas voir, pas sentir ça. Le flash de lumière ne parvient pas à briser le mur. Je lui demandais de fermer les yeux, de ne pas me voir me transformer et ainsi forcer la main à Cily.

Partie, le calme revient. Je sentais une trace légère qui montait en moi, telle une porte qui s'ouvrait au moment où une autre se fermait. C'était étrange, j'étais persuadé que j'avais tenu bon, mais, je ne pouvais que m'en excuser. "Je suis désolé... mes souvenirs, ils... je pensais que j'avais réussi à la garder loin d'elle, mais." Il m'était impossible de lui faire face, de regarder Viska dans les yeux. Je posais même une main sur mes yeux, ne pouvant et ne voulant pas l'affronter du regard pour lui dire. "Quand on a sentit ton impuissance, ta faiblesse, j'ai cru que tu allais mourir, Ivalyana aussi. On t'a sentit faiblir et... et mes souvenirs ont afflué. Le mur que j'avais dressé entre nos identités a dû ce briser à ce moment. Je ne m'en étais pas rendu compte." Comment n'avais-je pas pu réaliser cela? Il était logique que mon hôte fuit la surface et se plonge si loin pour ne pas être prit dans le tumulte. Si je parvenais à la mettre au commande et à me renfermer aussi profondément qu'elle le faisait, peut-être pourrais-je lui rendre sa liberté. Hors, je le sentais, elle ne voulait pas! "Ho Viska, c'est aussi de ma faute! Je ne le voyais pas, je ne voulais pas le voir!" Ma culpabilité me brisait le coeur. J'avais échoué et de la manière la plus atroce qui soit.

1407
:copyright: 2981 12289 0



The answers are in my head.
My heart is you, only you.



Dernière édition par Ivalyana Van Cress le Lun 8 Nov - 2:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/ivalyana

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2312
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Freya Allan


In your bubble ◘ Pv - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: In your bubble ◘ Pv   In your bubble ◘ Pv - Page 2 EmptyMer 3 Nov - 13:38

In your bubbleViska battit des paupières pour chasser l’image de l’homme sur ses rétines, elle n’était plus Cily, et le basilic n’avait plus un corps humain désormais. Des centaines d’années étaient passées depuis, plus que ça même, et elle était très différente de cette prêtresse aux cheveux d’or qu’elle avait vu dans le miroir… encore que, peut-être pas tant que ça ? C’était difficile à dire avec aussi peu d’éléments. Viska savait qu’on la définissait généralement par son rayonnement : comme le soleil des cartes de tarot de Sithmaith, elle brillait et distribuait généreusement sa lumière, quitte à s’oublier un peu au passage. Or Cily semblait posséder cette particularité aussi, peut-être était-ce ce que Viska conservait de l’ancienneté de son âme et de toutes ces réincarnations successives ? Ça et une blondeur 100 % naturelle !

Écoutant les explications de Cil’ au sujet de l’ancien amant traître de son hôte, elle hocha la tête d’un air compatissant « Il ne lui ressemble que physiquement alors, Jensen peut être très obtus sur certaines choses mais il est très compréhensif pour tout ce qui touche les malédictions. » Malgré tous ses doutes sur leurs relations (qui iraient en s’améliorant un peu après la conversation qui aurait lieu un peu plus tard à son anniversaire), Viska avait une foi inébranlable en son ex petit ami en tout cas inébranlable tant qu’elle sait pas certaines choses. Elle connaissait ses défauts, ainsi que certaines de ses idées discutables, mais elle avait toujours cru – et ce depuis ses onze ans – que le Serpentard avait le potentiel d’être quelqu’un de bien, y compris quand pas grand monde n’y croyait. Ils se criaient beaucoup dessus de leur première à leur quatrième année de scolarité, mais le fait était que malgré leurs idées opposées, ils étaient toujours restés amis, or quelqu’un qui ne pouvait pas changer aurait simplement abandonné leurs éternels débats et ne serait pas capable de rester ami avec quelqu’un qui ne pensait pas comme lui.

« Je ne sais pas vraiment si on peut parler de sentiments concernant ce qu’éprouvent les garçons de l’école à mon égard. » Parce que les remarques de Cil’ étaient bien jolies, mais elles tombaient un peu à côté du problème de Viska si vous vouliez son avis à elle. Un peu comme sa remarque suivante sur le fait qu’ils ne puissent pas être amants : physiquement Iva’ était son genre et elle l’adorait, quant à Cil’, elle avait totalement confiance en lui tant qu’il ne prenait pas sa forme reptilienne. Seulement, Viska n’avait pas besoin de prendre un-e amant-e de plus, elle avait déjà Flynn et même si certains dans le château le trouvaient insupportables coucou Stef, Viska l’adorait et le trouvait absolument parfait avec elle. De plus, elle avait la sensation d’un interdit fortement ancré… était-il possible que les deux Cily aient déjà essayé d’avoir une relation et que cela se soit mal terminé ? Préférant ne pas poser de question dont elle n’était pas sûre de vouloir la réponse, elle sourit de nouveau et dit d’un ton léger : « J’ai déjà tout ce qu’il faut comme amant, j’ai beaucoup plus besoin d’affection. » Non pas que Flynn ne soit pas affectueux à sa façon, mais ce n’étaient pas les fondements de leur relation même si la blonde reconnaissait qu’après plus de deux mois de relation suivie, ils avaient dépassé le stade du simple plan cul entre copains. Elle ne savait pas trop ce qu’ils étaient, mais l’étiquette « amants » lui convenait très bien : tout n’avait pas forcément besoin d’avoir un nom précis pour exister !

« Hum… ou peut-être que la malédiction des Symphonie ne fonctionne pas comme tu l’imagines mais qu’elle peut quand même bloquer, après tout normalement je suis sensée être entièrement dévouée au petit Malefoy. La malédiction n’empêche peut-être pas qu’on lise mes pensées, en revanche elle essaie peut-être de limiter mon lien avec vous ? Après… chez moi, la malédiction est encore dormante, alors je ne sais pas… il faudrait demander à ma tante, mais cela reviendrait à lui parler de toi. » Or Cil’ n’avait peut-être pas envie que Myrielle sache pour l’autre malédiction, celle d’Iva’, et pour les réincarnations. Viska n’était même pas sûre qu’ils aient le droit de la mettre au courant puisque la condition de son amie était sensée être un secret…

Ensuite, Viska soupira, parce que même si Cil’ ne lui demandait pas de se relever seule, elle ne parvenait pas à savoir sur qui elle pourrait s’appuyer. Ses amis étaient bien intentionnés mais elle se sentait généralement agressée par leurs invectives ce qui lui donnait surtout envie de se renfermer sur elle-même et de bouder comme une gamine de cinq ans. Encore plus depuis quelques heures, vu qu’elle n’avait plus à faire semblant d’aller bien, elle montrait ouvertement et fermement son désaccord avec eux. Elle n’avait pas touché à son dîner malgré les supplications de Myrielle et d’Alex, elle pensait être plus coopérative avec le petit déjeuner parce qu’elle aimait prendre un chocolat chaud et des tartines le matin, mais elle le ferait pour elle, certainement pas pour eux. Elle avait été une bonne malade après son enlèvement, pour ce que ça lui avait servi, elle préférait n’en faire qu’à sa tête cette fois-ci ! « Le problème reste que je ne vois pas qui pourrait m’aider cette fois-ci… tous ceux que j’ai vu aujourd’hui étaient plus enclins à me crier dessus qu’à me faire des câlins si tu vois ce que je veux dire. » Comme si être en colère après elle allait améliorer les choses… Tout basilic qu’il soit, Cil’ se montrait bien plus compréhensif qu’Alex par exemple.

Le passage éclair d’Iva’ sur son appel laissa Viska frustrée et un peu inquiète pour son amie, ce qui avait au moins l’avantage de la distraire de sa propre détresse. Les autres passaient toujours en premier pour Viska malgré son petit côté princesse qui pouvait laisser croire le contraire. La blonde écouta les explications de Cil’ sans ciller, le visage fermé. Alors qu’il évoquait ses souvenirs, certains d’entre eux lui parvinrent, elle se sentit s’éteindre, cherchant à chaque fois les pupilles dorées de son frère… Malgré cela, Viska resta le dos bien droit, dans une attitude qui trahissait la distance qu’elle s’efforçait de mettre entre ces sensations, de simples souvenirs qui n’étaient même pas à elle, et la réalité présente. « Calme-toi Cil’, ce qui est fait est fait. » Cela valait pour lui comme pour elle, même si elle continuait de ne pas comprendre pourquoi Iva’ l’avait sentie mourir alors qu’elle n’avait jamais été vraiment en danger. « Je n’ai pas de plan bien défini, là, tout de suite. Visiblement Iva’ a besoin de rester cachée pour l’instant et moi je suis enfermée là-dedans, je ne pense pas qu’on trouvera une solution dans ces conditions, mais en ce qui me concerne c’est temporaire. Je finirai par sortir, on pourra tenter de trouver comment la faire revenir durablement à ce moment-là, peut-être que déjà si je pouvais la toucher ce serait plus facile… et puis on pourrait voir avec V aussi. Elle a toujours su parler à Iva’, et puis elle est plus intelligente que moi, elle aura peut-être des idées. » Viska se sentait fatiguée d’avoir essayé d’utiliser une arcane, tenir un discours aussi sensé à son frère lui demandait un effort considérable. « Tu penses pouvoir tenir encore un peu son rôle devant les autres en attendant qu’on travaille tous à un meilleur plan ? »

1 251
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 382
Âge : 16 ans ◄ 30 Avril 2000 ►
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 37
FACECLAIM: Camila Cabello


In your bubble ◘ Pv - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: In your bubble ◘ Pv   In your bubble ◘ Pv - Page 2 EmptyLun 8 Nov - 2:22

In your bubbleViska Le sujet du jeune sorcier n'était pas le meilleur terrain de discussion. Je ne pouvais pas dire à Viska de se tenir loin de lui, mais au moins, elle écoutait et comprenait pourquoi je m'efforçais de ne pas laisser Ivalyana s'en approcher. "Justement si, Jensen à le même caractère que Johnson. Cela ne me plait pas du tout." Peut-être que c'était bien cela mon soucis, les deux hommes se ressemblaient énervement et même si je haïssais le défunt, il était difficile de ne pas quand même apprécier le Serpentard. Je n'avais aucune excuse, contrairement à mon hôte, puisque je n'étais pas autant impacté par les émotions de ma sœur, hors le passé avait laissé une marque profonde.

Sa réponse me fit sourire. Ô combien de fois je l'avais entendu se plaindre dans ses autres vies sur l'absurdité pathétique et agaçante du désir. Elle avait presque passé plus de temps à en parler qu'à l'éprouver. "Ne leur en veux pas trop, tu es si belle, c'est dur de ne pas te désir." Même si pour le moment, c'était surtout cette fragilité qui la rendait particulièrement adorable. Hors, cette foutue barrière m'empêchait de pouvoir l'approcher plus, encore moins de l'enlacer. Et nous savons à quel point cela est frustrant. Même si c'était pour son bien, ce qui m'empêchait de vouloir tout tenter pour la briser. Mon coeur l'était pourtant, l'entendre dire l'évidence de tout être dévoilait à quel point elle souffrait. Je pouvais être son amant, mais je lui assurais qu'elle n'avait besoin que d'un signe pour que je sois là, même moins que ça. "C'est vrai que Flynn est plutôt à croquer. Un très bon choix, je l'approuverai même sur le long terme." Plaisantais-je à moitié. Le jeune homme était très attirant pour un jeune mâle de son âge, il devait même très bien se débrouiller en amant, mais surtout: si Viska passait autant de temps avec lui, ce n'était pas pour rien. Ce lion avait dû réussir à lui apporter cette affection dont elle se plaignait ne pas avoir, sans réaliser qu'elle l'avait déjà. Il avait l'air bien plus décidé et stable que Jensen, ce qui était prometteur.

En ce qui concernait la malédiction des Symphonie, je pensais sincèrement que c'était la raison -puisque rien d'autre ne pouvait-être possible-, qui la protégeait dans l'autre sens. L'idée de demander à quelqu'un de plus proche de la source et de ses effets fut énoncé, mais je ne savais pas trop quoi en penser. L'idée avait quelque chose de très intéressant. En demandant je pouvais poser des questions précises qui me permettrait de mieux situer la raison. Toutefois, cela signifiait exposé Ivalyana et je ne voulais pas courir un tel danger. "Je ne sais pas si c'est judicieux. Bien que tu ais toute confiance en ta tante, cela peut être plus complexe. J'ai connu trop de trahison pour ne pas être assez méfiant, d'autant qu'il ne s'agit pas que de toi ou moi." Le risque était plutôt que quelqu'un en entend parlé et tente, à nouveau, d'utiliser ma pauvre hôte comme otage. Elle en avait déjà trop souffert et les conséquences de cet horrible séjour étaient gravé dans sa chair si profondément. Rien que d'y penser me faisait poser une main sur ce ventre qui ne pourrait plus avoir de progéniture. Si seulement j'avais été en mesure de réagir davantage, de passer outre les potions pour surgir et la protéger....

La réaction majoritaire de ses proches l'avait poussé à se renfermer. J'avais moi-même était plutôt agressif, je ne pouvais pas l'en blâmer. "C'est parce qu'ils s'inquiètent." Justifiais-je avant de hausser les épaules. Je ne pouvais pas lui dire de compter sur eux, la plus part m'était inconnus ou peu connu, et ceux que je connaissais un peu plus étaient trop caractériels. "Moi je suis là, Ivalyana aussi, elle n'a rien dit pour tes coupures." Précisais-je, en me souvenant de leur discussion très lourde en émotion. Viska avait bien du mal à s'ouvrir, ce n'était pas quelque chose d'hors du commun, mais ce qui lui était arrivé avait dû lui laisser bien plus de problèmes que de douleurs. Je ne pouvais m'immiscer dans ses souvenirs, mais espérer qu'elle en parlerait un jour bien.

Bien que ce fut bref, cela m'apporta beaucoup d'explication. Ivalyana était cachée parce qu'elle souffrait, à nouveau, par ma présence. Je regrettais tellement de ne pas avoir remarqué à quel point mes défenses étaient baissées entre nous. Je pouvais m'excuser autant que le temps me le permettait, Ivalyana n'entendait déjà plus rien. Viska essaya de me rendre plus réaliste, mais cela ne changeait rien à l'importance de ma faute, de mon entêtement aveugle. Comment n'avais-je pas pu voir et comprendre plutôt? De là à même la forcer à sortir, c'était trop cruel et égoïste. "Ho Viska, c'est moi le soucis. J'avais réussi à construire un mur pour ne pas la submerger, pour ne pas la noyer dans ma mémoire et qu'elle reste elle. Sauf que je me suis perdue quand je t'ai sentie si mal, j'ai paniqué et... j'aurai du le voir plutôt, m'en rendre compte. J'ai été aveugle." C'était là toute la triste vérité. Mon "âge" passé de corps en corps me rendait arrogant. Je pouvais me venter de fouler la Terre depuis deux milles ans, mais je ne me rendais même pas compte des jours passés. Tout ce qui incombait mon devoir envers mon hôte était de ne pas usurper sa conscience dans son propre corps et je l'avais fait! "Personne ne remarque rien, je devrais pouvoir refaire ce mur entre elle et moi, mais ça va prendre du temps." Rassurais-je Viska avant de l'observer. Son visage était tiré, ses yeux luttaient pour rester ouvert. "Il faut que tu dormes, je veux bien rester jusqu'à ce que le sommeil te vienne, mais ne lutte plus Viska. Tout va s'arranger pour Ivalyana, je vais m'en occuper, mais s'il te plait dors un peu..." Une idée me vient, un souvenir d'une autre époque. "J'ai même une berceuse, qu'une autre toi avait écrit, tu t'appelais Daddy." Expliquais-je en souriant avant de m'installer plus confortablement pour appuyer une épaule contre la barrière magique pour chanter.


Remember me
Though I have to say goodbye
Remember me
Don't let it make you cry
For even if I'm far away, I hold you in my heart
I sing a secret song to you each night we are apart
Remember me
Though I have to travel far
Remember me
Each time you hear a sad guitar

Know that I'm with you the only way that I can be
Until you're in my arms again
Remember me


Terminé pour Ivalyana

:copyright: 2981 12289 0



The answers are in my head.
My heart is you, only you.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/ivalyana

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2312
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Freya Allan


In your bubble ◘ Pv - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: In your bubble ◘ Pv   In your bubble ◘ Pv - Page 2 EmptyLun 8 Nov - 22:34

In your bubbleParler de Jensen ne servait pas à grand-chose, elle ne tomberait jamais d’accord avec Cily sur le sujet. Son ex se comportait plutôt mal avec elle depuis quelques temps, mais ça ne voulait quand même pas dire qu’il irait poignarder quelqu’un simplement parce qu’il était l’hôte d’un basilic ! Non, vraiment, Jensen ne ferait jamais une chose pareille, Viska en était persuadée. Vu tout le mal que son amour pour lui provoquait dans son cœur blessé, il fallait bien au moins qu’elle croit encore qu’il le méritât !

« Je ne leur en veux pas, pas vraiment… j’aime qu’on me trouve belle et qu’on me désire, mais j’aspire à quelque chose de plus. » Plus vrai, plus sentimental, plus romantique… sur le papier, ça ne paraissait pas très compliqué à trouver puisqu’elle s’était sentie tout à fait combler pendant des mois avec un mec pour qui le mot romantisme avait un sens très abstrait et qui avait laissé sa déclaration sans réponse…  Jensen assurait au lit par contre ! Comme quoi, le problème venait peut-être de ses propres critères. Tester la compatibilité à l’engagement de quelqu’un avant de coucher avec était sans doute un truc à laquelle elle devrait songer plus sérieusement à l’avenir – allez savoir pourquoi, elle avait un doute quant au fait qu’un plan aussi sage puisse se concrétiser, elle avait toujours été de ceux qui agissaient d’abord puis qui réfléchissaient après ! D’un bon coup à un autre, Cily lui donna son avis sur Flynn, ce qui la fit sourire. « C’est vrai qu’il est très mignon, mais je ne crois pas que le long terme soit au programme. » Elle adorait Flynn, seulement il était l’archétype du mec qui ne cherchait pas à s’engager parce que c’était « trop prise de tête ». Cela dit, ils avaient quand même une relation particulière : Viska en profitait sans se poser trop de questions. Tant qu’ils étaient bien ensemble, c’était le principal. Tout ne devait pas obligatoirement rentrer dans des cases !

« Je ne pense pas que ma tante nous trahisse, mais c’est ton secret, et celui d’Iva’, alors on fait comme tu veux. » Viska ne ressentait pas spécialement le besoin de dénouer les mystères de son lien avec Iva, lui aussi il existait et c’était très bien comme ça, elle ne ressentait pas l’envie de le décortiquer absolument. Même les flash qu’elle avait de son ancienne vie ne la dérangeait pas : la jeune fille avait une manière de penser très simple contrairement à ce que les récents événements pourraient laisser croire, donc puisqu’elle avait une affection réelle pour Ivalyana, elle la suivait aveuglément pour tout ce qui avait trait à Cil’.

« Je sais... » Oui, ils s’inquiétaient, mais est-ce qu’ils ne pouvaient pas le faire en la consolant plutôt que de lui hurler dessus ?! Elle avait beau verbaliser qu’elle allait mal, qu’elle était triste, personne ne se disait que ce dont elle avait besoin c’était peut-être d’un peu moins de pression au quotidien et d’un peu plus d’affection ? « Oui, j’ai confiance en vous deux. » Mais très souvent, elle avait plutôt l’impression d’être celle qui devait protéger la douce Ivalyana. À la décharge de cette dernière, Viska avait un peu la sensation d’avoir en charge la protection de l’ensemble de ses proches : il fallait bien que tout ce temps passé à s’entraîner pour devenir forte serve à quelque chose !

Après le passage d’Iva dans la conversation, Viska tenta de rassurer son frère avec son habituel pragmatisme teinté de simplicité. « Ce n’est pas ta faute Cil’, c’est moi qui aie déconné. » Pas volontairement, certes, mais si elle était un peu plus solide nerveusement, tout ceci ne serait jamais arrivé vu que son frère basilic n’aurait pas paniqué, donc le mur n’aurait pas cédé… « Moi je le remarque, je suis sûre que V aussi. » dit-elle en baillant, épuisée par cette journée interminable, son anémie, et la récente utilisation d’une arcane. « Oui, je vais aller me coucher... » marmonna-t-elle déjà dodelinante en se levant pour faire les quelques pas qui la séparaient de son lit. Elle s’allongea, mit la couverture sur elle et écouta la berceuse, s’endormant petit à petit. Avant de sombrer, elle murmura : « Je vous aime tous tellement... » puis plus rien, elle dormait enfin d’un sommeil réparateur.

Topic terminé
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





In your bubble ◘ Pv - Page 2 Empty
Ξ Sujet: Re: In your bubble ◘ Pv   In your bubble ◘ Pv - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
In your bubble ◘ Pv
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: L'Infirmerie-
Sauter vers: