Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-22%
Le deal à ne pas rater :
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
34.99 € 44.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 [COMMUN] Bal de Noël 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage

Isaac Hudson
Isaac Hudson
Gryffondor

Parchemins : 173
Âge : 17 ans • 28/05/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Gavin Leatherwood & Ryan Guzman


[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 EmptyMer 19 Jan - 17:00

Isaac & Ciara.
« Je t’en serais éternellement reconnaissant. » plaisanta-t-il à moitié, appréciant cependant quand même le fait que Ciara ne lui écrase pas les pieds. « Conflit, c’est beaucoup dire… On ne s’aime pas. Il est tellement… Tellement lui. » C’est-à-dire chiant, flemmard, clairement pas intéressant et se croyant au dessus des autres juste parce qu’il était un fichu sang-pur là où Isaac était un né moldu. En soit, leur histoire différait beaucoup de celle avec Bishop. « Ivalyana ? Ah, celle qui est partie pendant un mois et des poussières là ? Je ne comprends pas ce qu’elles lui trouvent toutes… » Non pas qu’il n’aimait pas Jensen McGowan en plus de Bishop ou Foster, mais il fallait avouer que le capitaine des verts et argents ne faisait pas grand chose pour briller à ses yeux. Fiona semblait incertaine quant à ses sentiments pour lui et ses sentiments a lui pour elle, Spingate avait sombré plus profond que jamais - même s’il restait loin de toute cette histoire pour son propre bien - et si maintenant, une nouvelle fille faisait son entrée dans dans cette équation déjà bancale… Ça promettait. « Heureusement qu’on part bientôt. Au moins, je ne verrais plus leurs têtes à eux deux. » d’un regard, il désigna Graham et Erwin.

Cependant, il n’eut pas le temps de dégoiser bien plus sur ceux qu’il n’aimait pas à l’école - et la liste était longue, peut-être était-ce donc préférable - qu’ils étaient appelés pour ouvrir le bal. Malgré sa nonchalance apparente, Isaac devait bien avouer qu’il était un peu stressé. Il ne savait pas vraiment ce qui l’attendait, même s’ils avaient revus les pas avec Ciara avant, pour éviter de se retrouver allonger par terre après s’être emmêlés les pieds. Comme Ciara l’annonçait à la fin de la danse, cela s’était, en effet, plutôt bien passé. Ils n’avaient pas trébuché, ne s’étaient pas emmêlés les pieds ni ne s’étaient écrasés les orteils.

Lorsqu’il proposa à Ciara d’avoir son cadeau, la réponse de la brune lui fit hausser les épaules. « Et je continue de le penser. Mais je ne suis pas un salaud. » Et il l’appréciait sincèrement, à défaut d’être amoureux de la brune. Alors couple ou pas couple, comme elle était sa cavalière, il était logique qu’elle reçoive un cadeau. « Joyeux Noël Cia’. » dit-il, en lui tendant le petit paquet, l’approchant de lui et l’embrassant, espérant sincèrement que le collier lui plairait. Alors qu’elle lui tendait elle aussi un petit paquet, Isaac esquissa un sourire, la remerciant, avant de la lâcher pour défaire le papier, qu’il laissa sur une table non loin. En découvrant la montre, Isaac regarda successivement la brune puis son cadeau. Savait-elle que cela représentait plus qu’une simple pour les sorciers ? Que c’était là le cadeau traditionnel à la sortie de Poudlard - ou en tout cas, c’était ce qu’il avait lu dans un des livres qu’il avait pris pour se documenter sur ce monde dont il ignorait tant de choses - et que ce n’était sûrement pas ses parents qui le lui offrirait, alors qu’ils le voyaient comme un monstre. « Elle est magnifique Cia’, merci. » Il déposa un nouveau baiser sur les lèvres de sa petite amie, sincèrement ravi.

Les résultats de Miss et Mister Poudlard ne tardèrent pas à être dévoilés, et laissèrent une drôle  d’atmosphère le temps d’un instant. Son regard passant sur Flynn et sa cavalière, Isaac haussa les épaules à la question de sa petite amie. « Hmm, je sais pas trop. Flynn s’amuse, c’est sûr, mais je ne sais pas si quelqu’un comme elle est… » Quoi ? La personne qu'il lui fallait ? Il avait du mal à comprendre ses amis ces derniers temps, entre Emrys qui ignorait Fiona après l’avoir embrasser, Flynn qui semblait s’empêtrer plus que nécessaire dans une histoire compliquée… « En tout cas, ton cher McGowan n’a pas l’air ravi du résultat. » Il aurait volontiers proposé d’aller voir Fiona pour savoir comment la blonde prenait la chose - voulait-elle la place de Viska ou pas du tout ? Suivre McGowan qui partait presque en courant de la grande salle ? - mais Tony était déjà en train d’aller et venir entre Fiona et Bishop, et il n’avait clairement pas envie d’être au milieu des deux. « Et si on s’éclipsait ? Je croyais qu’une certaine chemise te faisait de l’effet ? » Et de toute manière, il n’était pas un grand amoureux des bals, il préférait largement passer du temps en tête à tête avec sa copine, surtout s’il s’envolait pour l’Italie deux jours plus tard, et ne pouvait pas la voir pendant deux semaines… même s’il espérait bien la faire venir en Italie, ou trouver un moyen pour la voir malgré tout.
acidbrain


J'ai senti la coco c'est qu'c'est trop tard.
Rien de plus étrange que la fin qui monte en moi. Rien de plus étanche que mon cœur quand rien ne va. Des armes blanches dans mon cœur quand tout s'en va. Plus rien ne va et c'est mieux comme ça, la vie déjà s'est trop joué de moi...
by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Jensen McGowan
Jensen McGowan
Capitaine de Serpentard

Parchemins : 858
Âge : 16 ans (20.06.2000)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 12
FACECLAIM: Thomas Doherty & Matthew Bell


[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 EmptyJeu 27 Jan - 18:39

Jensen & Dahlia.
Le regard de Dahlia lui fit presque lever les yeux au ciel, surtout lorsque ses paroles suivirent. « Je vois très bien ce que tu sous-entends, Dahlia. » Elle était la seule à qui il avait parlé de son béguin pour la blonde l’an passé, avec qui il avait été au bal l’an dernier cela étant, mais Dahlia ne pouvait pas vraiment dire qu’il était complètement accro. Il s’était inquiété quand elle s’était pris son poteau -il avait toujours du mal à comprendre comment elle avait fait son compte - mais il lui semblait que de passer du temps à ses côtés en cours particulier pour les capitaines de Quidditch lui permettait d’être un peu moins coincé à son contact. Enfin, peut-être était-ce tout simplement dans sa tête.

Alors qu’ils étaient passés au buffet, et qu’il proposait une part de tarte à la brune, son argument du salé lui fit hausser un sourcil. « Comme si ça te dérangeait d’habitude. » Il la taquinait bien entendu, mais Dahlia était connue pour apprécier la nourriture, contrairement à sa jumelle. Ravi de voir qu’elle se laissait finalement tenter, il esquissa un sourire fier quand elle lui dit qu’en effet, ça valait le détour. « Tu vois, je te l’avais dit. » Alors que le sujet passait sur les spécialités du Pays de Galles, Peony se mêla à la conversation, suite au regard insistant de sa sœur. « Je t’en avais envoyé une fois Jens’. » précisa-t-elle, avant que Jensen ne se souvienne effectivement du caramel - qu’il pensait être un caramel tout ce qu’il y avait de plus normal et qu’on pouvait retrouver chez Honeyduke. « Maintenant que vous le dites, je m’en souviens oui. » Peony en rajouta une couche cependant : « Maman a sûrement préparé du bara birth par contre, même si ce n’est pas vraiment pour Noël en particulier. On aura de la chance si Ash ne mange pas tout. » Elle esquissa un petit sourire et Jensen jeta un coup d’œil rapide vers le petit frère des jumelles.

Une fois dehors, Jensen ne sût pas trop quoi faire. L’idée de se jeter dans le lac lui passa par l’esprit. Celle de courir vers la forêt interdite également. « Je sais, navré. » Peut-être aurait-il mieux fallut qu’il aille chercher Karen et Mike, qui le comprendraient peut-être un peu plus, ou qui, au demeurant, accepteraient peut-être de lui changer les idées sans poser de questions. Alors que Dahlia refusait de lui effacer la mémoire, Jensen fronça les sourcils qu’a d elle lui dit qu’elle n’avait aucun problème de sentiment.  « Tu es sûre de cela ? » Non pas qu’il pensait à un certain poufsouffle, mais quand même. Cependant, il préférait éviter de rajouter de l’huile sur le feu concernant cette affaire là. Il lui avait paru que les deux sorciers s’étaient réconciliés à un moment, mais il n’avait pas vraiment l’impression que cela avançait dans le bon sens. Cela étant, même en sachant cela, ça n’empêcha pas Jensen de rapprocher la brune de lui et de l’embrasser. Il ne savait pas trop pourquoi, surtout qu’il n’était pas du genre tactile et encore moins à embrasser tout le monde juste parce qu’ils se trouvaient près de lui. C’était un geste désespéré, et peut-être, juste peut-être, qu’il avait fait cela dans l’espoir qu’elle le gifle avec force. Ce qui n’arriva pas. Il fronça les sourcils aux paroles de la brune mais n’eut pas le temps de dire quoi que ce soit qu’il entendait quelqu’un crier un nom qu’il ne connaissait que trop bien non loin, avant de voir Thomé s’approcher d’eux. Dahlia passa en mode préfète-en-cheffe en une demie-seconde, alors que Jensen tendait la main pour récupérer le paquet. « Merci Thomé. De qui est-ce, tu le sais ? » Il avait envie de supposer qu’il s’agissait d’Ivalyana, après tout, n’avait-il pas crié son surnom juste avant ? Mais vu comment leur dernière rencontre s’était passée, il ne comprenait pas trop. « Tu ne parles de ça à personne, d’accord ? Surtout pas à Reynolds. » Parce qu’il ne savait pas vraiment ce que cela signifiait qu’il ait embrassé Dahlia, même s’il ne pouvait pas nier que, l’espace d’un instant, son esprit s’était quelque peu apaisé. Et si Thomé comptait toujours jouer au Quidditch, mieux valait écouter le capitaine de sa maison, non ? Reposant son regard sur sa cavalière, il reprit : « Rentrons, avant que Peony ne nous hurle dessus parce que l’on a manqué le spectacle de Magic Mix. » Et qu’elle se transforme en glaçon, car en plein hiver en Écosse, il ne faisait vraiment, mais vraiment pas chaud. Il pourrait toujours essayer de comprendre ce que tout cela signifiait plus tard, quand il ramènerait Dahlia à sa salle commune. Par réflexe, il posa sa main sur la taille de la brune pour l’inciter à avancer, avant de se mettre en route. Il avait sérieusement un problème quand on en venait aux filles.
acidbrain



the love that could never be ours
we had that young love. we had that dumb love, the kind that cuts you up inside. my blood was your love. we had that you jump and I'm jumping, crazy kind of something,  that dumb love. we had that young love. (c)Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

James Potter
James Potter
Gryffondor

Parchemins : 99
Âge : 12 ans {10 mars 2004}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: David Mazouz


[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 EmptyDim 30 Jan - 9:23

James + Valentina

Si James avait de nombreux préjugés bien ancrés, aucun ne concernait la couleur de ses cravates. Il ne se sentait pas gêné d’en avoir mis une rose pour faire plaisir à Tina, en tout cas tant que l’objectif était bel et bien atteint – car il était évident que s’il s’en tenait à ses propres goûts, il préférait largement le rouge ! -, et sa cavalière paraissait contente. De ce fait, aux yeux de James, tout se déroulait parfaitement : il ne pouvait pas savoir qu’il serait pris à son propre piège d’ici la fin de la soirée. On notera à cet égard qu’il fit preuve d’un stoïcisme impressionnant lorsque Quino vint les taquiner (et surtout sa sœur!), ou plutôt fit-il l’autruche… ce qui pouvait le perturber, il préférait simplement l’ignorer.

« De rien, je suis contente qu’elle te plaise. » Il n’ajouta pas qu’il avait trouvé difficile de choisir un cadeau pour une fille, Tina n’avait pas besoin de savoir combien il avait eu du mal à se décider pour simplement en arriver à ce bijou.

Pendant la valse des préfets, James pensa moins à sa cavalière, et observa les autres invités. Il regarda évidemment la prestation de ses cousines, Victoire et Dominique, mais il chercha aussi des yeux les autres personnes de sa connaissance. Il les trouva presque tous, tout le monde restant assez immobile pendant la première danse en dehors des préfets. Leith et Amy avaient l’air de passer un bon moment – et la Serpentard semblait tenir sur ses pieds ce qui était déjà une bonne chose car il serait malheureux que son pote se fasse ridiculiser par sa cavalière ! -, Chiara et son cavalier semblaient aussi être en harmonie (entre crétins, ils se comprenaient!), quant à Yuki, elle était venue au bal avec un petit Serdaigle de première année et paraissait s’amuser, égale à elle-même. Voir tout le monde passer une bonne soirée le réaffirma dans son projet que tout se déroule bien aussi pour lui avec Tina.

C’est dans ce projet qu’il invita la jeune fille à danser. James se voyait mal ne faire que rôder autour du buffet ou discuter avec les autres de toute manière : il était un homme d’action ou un garçon d’action plutôt et se sentait plus à son aise à la fois quand il avait un plan à suivre à la lettre et quand il faisait réellement quelque chose. Ils allèrent néanmoins boire et manger un peu après, la soirée se déroulant sans accro. James se détendit sans savoir qu’il n’aurait pas dû, et il voyait le bal toucher à sa fin avec l’élection de Miss et Mister en étant plutôt content de lui ce qui ne durerait pas.

« Oui, c’est très attentionné de sa part. » confirma James au sujet du tango que s’apprêtait à danser la cousine de sa cavalière. Il ne voyait pas trop l’intérêt d’un tel effort, mais en même temps il ne connaissait pas si bien que ça ses deux camarades de maison. « Sûrement un peu, mais tant qu’à céder sa couronne, elle préfère probablement que ce soit à sa meilleure amie qu’à quelqu’un d’autre. » Après tout, Victoire avait un sale caractère, mais c’était une Gryffondor, elle était du côté des gentils, donc elle pensait aux autres alors en fait, ça, c’est plutôt Poufsouffle, il faut réviser tes classiques mon petit James.

Tina et lui dansèrent une dernière fois et là, ce fut le drame. Il ne l’avait pas vu venir. Et il se souvint douloureusement, dans un éclair, des raisons qui l’avaient fait douter dans un premier temps de venir au bal avec la Serpentard. Ce n’était pas qu’une question de maison – même si cela influerait toujours sur sa perception des choses -, il avait aussi douté que ce soit une bonne idée parce qu’il savait que ses sentiments et ceux de Tina n’étaient pas les mêmes et qu’il ne voulait pas qu’elle ait l’impression qu’il l’utilise simplement pour avoir une cavalière. Il aimait beaucoup Tina, mais il ne la voyait que comme une amie – James étant encore dans une phase pré-adolescente « l’amour c’est pour les nazes » -. Lui qui ne voulait pas lui faire de peine se retrouvait subitement mal à l’aise. Il n’était pas aveugle au point d’ignorer totalement ce que venait de lui dire Tina, mais en temps ordinaire, elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui réponde quelque chose.

Quoi d’ailleurs ? Qu’est-ce qu’il était sensé dire ? James s’était figé en une statue de sel, ne sachant pas par quoi commencer. Il déglutit et bafouilla d’une voix peu assurée « Merci Tina… ça… ça me fait plaisir... » En réalité ça le dérangeait plus qu’autre chose, mais il aurait menti s’il avait prétendu qu’il n’avait jamais été content de plaire à une fille plus âgée et aussi mignonne, gentille, que Tina. Sa voix s’affermit, il devait le dire, il était un Gryffondor, il devait être honnête ! « Ecoute… je t’aime beaucoup Tina... j’veux pas te faire de peine… mais la vérité, c’est qu’avoir une amoureuse, ça m’dit rien. Je suis désolé... tu es mon amie, je tiens à toi… s’il fallait absolument choisir une fille, bien sûr que ce serait toi ! Mais j’comprends pas tous ces trucs… » La notion d’amour elle-même était floue pour James. Il voyait ça comme un truc de fille, un peu rasoir, et beaucoup trop prise de tête. Autant dire qu’en cet instant, il était pleinement conscient de ne pas être sur la même longueur d’onde que Tina.

(c) princessecapricieuse




    James Sirius Potter
    "I solemnely swear that I am up to no good" + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 259
Âge : 15 ans ♪ 24 juillet 2001
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 EmptyDim 13 Fév - 21:43

Flynn eut un sourire, que d’aucun aurait qualifié de franchement pervers, lorsque Viska lui affirma que son décolleté (si on pouvait vraiment appeler ça un décolleté, mais ça lui allait très bien) lui était réservé rien qu’à lui. Cela remuait un truc en lui, un truc dans son ventre, un peu douloureux mais agréable aussi, mais il n’était pas du genre à se poser de questions sur ce qu’il ressentait exactement un truc qu’il avait mangé et qui n’était pas passé très certainement. Peu importe ce qu’on pouvait penser de lui, de ses sentiments, il se sentait chanceux de fréquenter une fille comme Viska, et s’efforçait de le lui faire comprendre elle qui, paradoxalement, manquait cruellement de confiance en elle. Il avait un moment cru, surtout au vu de ce qui s’était passé à l’infirmerie, qu’elle tenterait de se rendre au bal avec Jensen et finalement, elle avait préféré sa compagnie et il en était simplement, pleinement, content.

Viska fut satisfaite de sa petite attention pour André et Flynn sourit, un sourire que certains n’auraient pas manqué de qualifier de tendre et d’affectueux, alors qu’elle prenait son chien dans ses bras telle la maitresse totalement gaga qu’elle était de lui. « Ils sont carrément jaloux, ouais », approuva-t-il, ne sachant que penser du rougissement de Viska –à part que cela lui donnait un air mignon adorable- et ne s’en formalisant pas plus que ça. Flynn avait beau savoir qu’il avait emprunté une route compliquée en flirtant avec Viska, même si tout paraissait simple et naturel au début, comme il était dans sa personnalité de ne jamais se poser de questions ça doit être si calme et reposant, il se contentait de profiter de l’instant présent –en l’occurrence de passer un troisième bal en présence de la fille qui lui plaisait. « Tu as un plan le 1er maintenant. Tu viens chez mes pères. J’espère que t’es prête à supporter de me partager un peu, chérie, car quand je joue de la gratt’, j’attire tous les regards », annonça-t-il sur le ton de l’humour, même si en réalité, il savait bien qu’il dégageait quelque chose quand il jouait, quelque chose qui lui attirait toujours quelques propositions en fin de soirée. Il utilisait aussi l’humour pour cacher le sérieux de sa proposition : s’il avait déjà vu ses parents, sa tante et son oncle, elle n'avait jamais rencontré ni Jessica, ni ses pères. Le bar de John, sa chambre dans leur maison de Belfast, c’était tout un pan de sa vie, sa vie moldue, qu’elle s’apprêtait à découvrir –car Flynn avait beau être cool il ne lui laissait pas trop le choix : pour éviter qu’elle ne déprime trop en début d’année, il l’invitait à passer un réveillon qu’elle n’oublierait pas de sitôt.

Flynn savait qu’en s’habillant tel un personnage de comédie romantique spécial Noël, à la fin du film, quand les flocons de neige tombent tout doucement sur le sol déjà blanc et que le mec s’apprête à faire une déclaration d’amour affreusement niaise à une fille qu’il connaît depuis deux semaines, il taperait dans le mille. Mais c’était toujours bien d’entendre la confirmation et il répondit simplement à Viska : « C’était le but, chérie », car malgré l’humour, malgré les taquineries et le flirt, il lui devait et se devait, de se montrer honnête.

Après la valse d’ouverture, Flynn poursuivit son cirque, se prêtant au jeu du gentleman. Le cadre s’y prêtait bien et il se disait que ce n’était qu’une fois qu’il se la jouerait ainsi, plus romantique qu’il ne l’était en réalité. Danser avec Viska était agréable, très agréable, comme il l’avait découvert l’an dernier, et il se souvenait parfaitement de ce qu’elle lui avait dit sur les manières de rendre une valse sorcière guindée plus sensuelle qu’elle ne devait l’être. Il s’en souvenait si bien qu’il appliqua ses conseils avec application, n’hésitant pas à multiplier portés, à la renverser, jambes collées aux siennes, haut du corps dans le vide, avec ses cheveux blonds totalement lâchés, lui la vue sur son décolleté profond, et la chaleur au niveau juste en dessous de la taille. Après quelques danses qui frôlaient probablement l’indécence, il prit la main de Viska dans la sienne pour la ramener à leur table avant de filer ramener quelques ravitaillements –et peut-être avait-il caché une fiole de tequila dans la doublure de sa veste, McGonagall ne pourrait certainement pas le prouver. Il salua les amis qu’il croisait mais ne s’attarda pas près du buffet, peu désireux de laisser Viska –et André- seule trop longtemps, et peu désireux qu’on le chambre sur sa proximité avec la blonde –même s’il savait que ce n’était qu’un retour de bâtons bien logique vu qu’il adorait taquiner ses amis.

La soirée passa et bientôt, la directrice s’avança pour annoncer les résultats de Miss et Mister Poudlard. Si le nom de Viska ne le surprit pas, au vu de sa popularité et du fait qu’elle avait été mise sous le feu des projecteurs bien des fois cette année, celui de McGowan lui fit serrer inconsciemment le poing. Mais McGowan ne parut pas rejoindre Viska sur l’estrade et McGonagall prononça le prénom du second gagnant : le sien. Alors, Flynn éclata de rire, un rire sonore, nerveux, éberlué. Les élèves avaient un sens de l’humour particulier. Néanmoins, Flynn se savait apprécié et cette élection revêtait une certaine logique. Bien sûr, il aurait préféré que McGowan ne soit pas associé à son titre mais c’était ainsi, et comme le lâche Serpentard préférait fuir la salle que d’affronter son ex, c’était comme s’ils n’étaient que les deux seuls élus, finalement. Le Gryffondor s’avança vers l’estrade et prit aussitôt la main de Viska dans la sienne. « Si tu veux, on évite la danse », lui souffla-t-il, car il savait qu’elle devait être affectée de cette nouvelle lumière sur elle. Mais finalement, ils dansèrent quand même et comme certains l’avaient prédit, Flynn ne mit qu’une minuscule minute avant de se rapprocher plus que ne le permettait une valse pour embrasser langoureusement Viska, des lèvres qu’il ne quitta pas de la bouche tout en continuant à danser jusqu’à ce que la musique s’arrête. Flynn aurait bien entraîné la blonde hors de la pièce mais il savait qu’elle n’abandonnerait le spectacle de Sterne pour rien au monde. Il dut donc attendre la prestation de Foster, le meilleur pote de Jay, puis le spectacle de Magic Mix où Victoire s’amusa à leur donner une nouvelle dose de charme de Vélane, et regretta de ne pas avoir pu lui-même s’occuper du changement de tenue avant que les danseurs de Sterne ne s’alignent pour leur partie du spectacle. Le fait que Flynn danse avec la Serpentard ne l’aida pas à refroidir, bien au contraire, et une fois la dernière danse et les dernières figures terminées, Flynn s’approcha de Viska et posa ses mains sur sa taille, et les remonta tout doucement vers sa poitrine. « J’peux remettre ma chemise pour la suite, mais je crois que j’ai perdu mon nœud papillon… » Il était temps qu’ils filent pour une autre partie de plaisir !

1 184 mots
Tenue de Flynn


I love rock'n'roll
It's bugging me, grating me and twisting me around. Yeah I'm endlessly caving in and turning inside out. 'cause I want it now I want it now. And I'm breaking out, I'm breaking out, last chance to lose control. Rise up.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Valentina Kostas
Valentina Kostas
Serpentard

Parchemins : 437
Âge : 14 ans (10 février 2003)
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Becky G/Cierra Ramirez


[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 EmptyDim 13 Fév - 22:56

Peu au fait du sentiment véritable qu’inspirait le tango préparé par Stef pour Alex, Valentina fut ravie d’entendre que le garçon admirait, lui aussi, l’attention de sa sœur. Les étoiles dans les yeux, Tina ne pouvait que rêver, en posant son regard sur les deux Gryffondors, d’une belle histoire d’amour comme eux la vivait –et avec James, cela tombait sous le sens. Car même si Stef avait toujours du mal à dire les fameux mots (et bien sûr, Tina hurlerait de joie quand elle saurait que sa sœur avait enfin dit ce qu’elle ressentait à son petit ami au moins ça lui remontera le moral), c’était une vraie preuve d’amour qu’elle offrait à Alex qui n’était pas sans savoir qu’elle n’aimait pas spécialement danser, et qu’elle ne se sentait pas spécialement à l’aise pour valser ou autre, encore moins lorsque les regards d’énormément d’élèves du château se portaient sur elle.

Après l’annonce des résultats de l’élection du soir, James ne semblait pas particulièrement inquiet pour sa cousine –et Tina se dit aussi que ce résultat devait sûrement contenter Dominique, qui souffrait toujours un peu de la comparaison avec sa sœur, surtout au moment du bal où elle avait été élue deux fois de suite. « C’est vrai, et puis Viska a beaucoup trinqué ces derniers temps, j’espère que ce titre lui fera du bien. » Personne au château, encore moins à Serpentard, n’ignorait que la Vipère avait passé des mois à s’entailler le poignet. Peut-être que se sentir aimée de tout le château l’aiderait à aller mieux. Au moins était-elle bien accompagnée pour la valse post élection, même si les baisers et les gestes de Flynn Mulligan faisaient rougir la délicate Tina. Mais d’un côté, elle trouvait qu’ils allaient aussi très bien ensemble et même si elle était loin de rêver à cette intensité presque animale, cette intimité qui se dégageait de ce duo, ils représentaient tout de même un modèle de couple, un modèle décalé, certainement, et pas du tout traditionnel, mais un couple complice et qui semblait sur la même longueur d’ondes aux yeux de la très romantique Tina.

Et justement en parlant de romantisme, elle sentait en son for intérieur que c’était enfin le moment pour elle de se lancer, dans l’une de ses déclarations d’amour qui lui mettait toujours la larme à l’œil dans les livres et les comédies romantiques qu’elle adorait depuis toute petite. Ça aurait dû être un moment de rêve, ses yeux bruns dans ceux bleus de James, la piste de danse autour d’eux, la neige dehors. C’était un moment féérique. Sauf que Tina, malgré sa capacité à s’aveugler, remarqua, dans un instinct de perspicacité aiguë, que quelque chose clochait. James paraissait mal à l’aise, ne semblait pas savoir quoi répondre –et décida de prononcer les pires mots, les mots qu’on ne voulait surtout pas entendre lorsqu’on confessait son amour pour la première fois. Jusqu’au bout, même si elle avait senti que James n’éprouvait peut-être pas exactement les mêmes sentiments qu’elle, elle s’était convaincue qu’il était au moins intéressé par elle, qu’ils pourraient sortir ensemble et que l’amour viendrait après. Mais il venait carrément de la bouler, de lui dire, à l’image d’un héros handicapé sentimental qu’on nommera Abeille, qu’il ne comprenait rien à l’amour (elle aurait pu disserter éternellement sur le fait que l’amour était incompréhensible, mais ce n’était pas le moment) et qu’il ne voulait pas sortir avec elle –avec personne. « Me dis pas que si tu devais choisir quelqu’un ça serait moi ! répondit-elle les larmes aux yeux. L’amour ça se choisit pas…Et puis, si tu dois me briser le cœur, me jette pas des miettes d’espoir comme ça ! » Elle se savait capable de s’accrocher à ses phrases pendant des mois, espérant qu’il changerait d’avis, espérant qu’il se rendrait compte qu’il avait envie d’être avec elle autant qu’elle en avait envie. Après tout, elle s’était accrochée pendant des années, malgré ce que sa meilleure amie avait pu lui dire…

« Tu sais quoi ? Tant pis. Je regrette pas de t’avoir dit ça, au moins c’est dit et faut jamais regretter les choses en amour. Mais je pense pas pouvoir rester amie avec toi, désolée. Des amis, j’en ai assez, et toi, j’ai jamais voulu que tu sois qu’un ami. Peut-être qu’on pourra l’être plus tard, quand je t'aurais oublié. » Elle lui lança un dernier regard mouillé. Pour la première fois depuis qu’il avait mis un pied à Poudlard, elle n’avait plus aucune envie de se trouver en sa compagnie. Elle avait mal, si mal au cœur, elle avait envie de s’écrouler dans son lit et de pleurer toutes les larmes de son corps mais elle était coincée dans cette salle et elle ne pouvait même pas se réfugier dans les bras de sa sœur et de Lu –elle ne voulait pas gâcher leur soirée. Alors elle chercha des yeux son frère lui elle peut lui gâcher la soirée, Gabriel savait mieux la réconforter mais Quino saurait la faire rire et pour réussir à passer les derniers moments de ce bal, elle en aurait bien besoin.

860 mots
Terminé pour Valentina


Hold on to your dreams
You do it all, never really ask for much. Got pure intentions doin it in the name of love. If there’s a problem, you’re the first to always fix it. When people talking, you're the one that's always listening. There’s a never a beat, never a day of the week that you're missin comments restricted to single page. Hopeless romantic
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2312
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Freya Allan


[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 EmptyDim 13 Fév - 23:11

Viska + Flynn
Être une fille qui plaisait n’avait jamais dérangé Viska, au contraire, elle aimait plaire : être « populaire » avait été son chemin de vie depuis presque aussi longtemps qu’elle allait à l’école. On notera au passage que, paradoxalement, elle n’avait pourtant jamais songé à le devenir par la voix des arts ou en posant comme mannequin – autrement que pour s’amuser ou faire plaisir à sa tante -, son désir d’être admirée passant en second par rapport à celui de faire respecter la loi dans le cadre professionnel, mais c’était une autre histoire… Concernant les garçons, ils l’avaient couverte d’attention depuis qu’elle était pubère et elle y avait trouvé son compte, bien qu’elle ait aussi rapidement découvert qu’elle appréciait tout autant être avec une fille. Pour cette raison, elle ne doutait pas que Flynn fasse des jaloux chez une certaine partie de la population de Poudlard, mais ça ne l’empêchait pas de penser en parallèle que ce n’était qu’une question de physique et qu’aucun de ces messieurs ne s’intéressait à la vraie elle. Comme elle n’avait vraiment pas besoin de ce genre de relation alors que chaque journée représentait déjà un obstacle quasi-insurmontable, elle ne flirtait plus qu’avec son amant, ce qui les avait conduit à leur drôle de relation actuelle. Optimiste malgré tout, elle se disait souvent que tout ce qui comptait, c’était que ça fonctionne, d’autant que Flynn avait un gros avantage sur pas mal de gens : Viska ne remettait pas en question ce qu’il lui disait. Elle le croyait quand il lui disait qu’il appréciait le temps passer avec elle, parce que ce n’était pas le genre de Flynn de se contraindre : tout ce qu’il faisait, il le faisait parce qu’il le voulait, et cette certitude était rassurante pour quelqu’un d’aussi mal dans sa peau que l’était Viska depuis plusieurs mois. Sans aller – loin s’en faut ! - jusqu’à penser qu’il avait des sentiments pour elle, il avait choisi d’être avec elle, à ce bal, au précédent, et à tous les moments qu’ils avaient passé ensemble entre deux.

Un frisson d’excitation la parcourut à la pensée de cette soirée chez Flynn. Elle n’en avait parlé à personne mais les vacances n’étaient pas une perspective qu’elle voyait venir avec  joie. Elle sentait que les souvenirs de l’année précédente serait vivace, quant à ses parents, ils se montreraient sûrement inquiets et stressés… Et puis, il y aurait les visites à la clinique. Elle serait contente de pouvoir être avec sa mère pour la consoler et son père pour l’entourer de sa tendresse, mais elle avait plus l’habitude de gérer sa dépression à Poudlard, entourée de ses amis. Une visite en Irlande du Nord serait une bonne distraction et lui permettrait de voir Flynn. Le lion arrivait toujours à lui faire momentanément oublier les complications de son existence… et elle trouvait touchant qu’il se dévoue pour le faire même pendant leurs congés de fin d’année. Cette pensée lui donna une sensation agréable de chaleur qu’une fois encore elle fit mine de ne pas remarquer. Oh ! Elle la connaissait bien ! Mais n’oubliez pas la partie sur les « complications » : Viska faisait tout pour ne pas s’en rajouter !

Souriante, elle répondit : « Voyons mon ange, tu n’as pas besoin de ta guitare pour que tout le monde te regarde ! Mais je maîtriserais ma légendaire possessivité, c’est promis ! » plaisanta-t-elle tout en se faisant la réflexion que se maîtriser c’était ce qu’elle essayait de faire depuis un certain temps déjà. Elle ne voulait pas être jalouse de ceux qui approchaient son amant 1) elle ignorait si elle avait des raisons de s’en faire et trouvait la dite ignorance confortable, 2) elle n’avait pas le droit de l’être alors que dans son cœur divisé, il existait encore des morceaux de celui qu’avait brisé Jensen. Elle était peut-être possessive de nature, mais elle était correcte : on ne fait pas aux autres ce qu’on ne voudrait pas qu’ils nous fassent, et réciproquement. « Je sens qu’on va bien s’amuser ! » conclut-elle en sachant que c’était vrai. Il y aurait peut-être une ou deux remarques gênantes sur la nature de sa relation avec Flynn (que sa mère ne manquerait pas de poser aussi), cela dit, ils avaient de l’entraînement depuis l’été dernier. Puis, c’étaient les pères de Flynn, alors ce serait à lui de gérer comment elle se défausse XD.

Flynn lui confirma que son but était de lui faire plaisir, et Viska de son côté ne cacha pas qu’il l’atteignait aisément. Elle se prêta au jeu de la danse dans lequel elle se montrait tout aussi prompte que son cavalier à y ajouter un peu de provocation. Elle but un peu de l’alcool passée en contrebande mélangée à son jus de fruit, parla avec Ivalyana à un moment ce qui lui promit une autre sortie pendant des vacances qui allaient décidément en s’améliorant, en résumé : la soirée était excellente ! Elle aurait dû l’être encore plus alors que son nom résonnait dans la bouche de McGonagall au moment de l’annonce de Miss Poudlard, et elle le fut jusqu’à ce que le sourire sur ses lèvres meurt aux noms combinés de Jensen et Flynn. C’était une blague, non ?! Elle avait toujours voulu être Miss – et qu’elle ait atteint son but en parti à cause des affaires sordides dans lesquelles elle s’était retrouvé ne lui paraissait qu’une sorte de compensation (minime) bienvenue pour tout ce qu’elle enduré – mais fallait-il y mêler sa vie sentimentale ?! Non pas que les deux garçons n’aient pas de bonnes raisons d’être élus, ils étaient tout aussi populaires qu’elle, elle ne remettait pas cela en doute… mais tout de même… tous les trois ?

Pire encore, Jensen ne monta pas, et elle se retrouva pendant ce qui lui sembla une éternité seule sur la scène… heureusement, Flynn vint la rejoindre, lui épargnant d’être humiliée devant toute l’école. Peut-être que c’était ce que les gens avaient voulu en votant pour eux trois ? Mais si c’était le cas, c’était vraiment cruel… Viska se sentait comme un personnage de cartoon avec un ange et un démon qui ont un peu la voix de Victoire sur chaque épaule en train de se disputer. Le petit diable commençait : « Il t’a abandonnée, encore, tu as le droit de t’effondrer… ou de piquer une colère, allez, tu te sentiras mieux après... » Et l’ange reprenait, calmement : « Zen, inspire, expire, regarde Flynn. Regarde-le !!! Tu m’écoutes, oui ?! Inspire, expire… tu n’as pas besoin de Jensen. Pense à la valse de tout à l’heure, à la magie de l’instant… là, tout va bien se passer ! » et alors qu’elle sentait les battements de son cœur se calmer, le diable remettait son grain de sel : « Mais qu’est-ce que ça lui aurait coûté de danser juste une fois ? Il te déteste à ce point ? » ce qui fâcha l’ange « Dis donc l’oiseau de mauvais augure, puisqu’on te dit qu’on n’a pas besoin de lui ! Elle a déjà un cavalier ! » Et là – étonnement ! - Viska suivit le second conseil de sa conscience et abandonna des yeux la foule de ses camarades au pied de la scène pour regarder son amant, levant la tête vers lui pour chercher son regard. Quand elle le croisa, elle lui sourit et se sentit aussitôt beaucoup mieux, sa panique la quittant. Sûrement que la défection de Jensen au titre de Mister sous le prétexte de sa victoire à elle bref, elle n’a encore rien compris la déprimerait, mais plus tard. Pour le moment, elle préférait profiter de la présence de celui qui était plutôt que de penser à celui qui ne l’était pas.

« Non. Je veux danser avec toi. » Vraiment. Même s’ils avaient déjà passé la soirée à danser, elle avait encore envie de le faire. Pas seulement parce qu’ils étaient Miss et Mister et que c’était la tradition, mais parce que c’était lui. Il était son cavalier, son ange et pour ce soir il n’y avait qu’eux qui comptait. Aussi son ton était-il assuré et sa posture avait retrouvé toute sa hauteur. Ainsi, ils allèrent danser avec le brio dont ils étaient capables et elle suivit le jeu de Flynn : McGonagall avait l’air d’avoir avalé une couleuvre mais elle en avait vu d’autres, elle se remettrait du spectacle de deux adolescents s’émoustillant ! Rapidement Aoi a perdu son pari, Flynn l’embrassa sur la piste – fait inédit dans une valse des vainqueurs, au moins ils resteraient dans les annales pour quelque chose de drôle ! - et s’il n’y avait pas eu le spectacle de Sterne juste après, elle l’aurait probablement directement entraîné pour un autre genre de duo…

Mais Viska était une fille responsable, elle calma ses ardeurs (en apparence du moins), applaudit aussi bien Erwin que Magic Mix, et assura sa prestation dans laquelle elle dansa de nouveau avec Flynn – mais en suivant la chorégraphie imposée cette fois, encore que tout le monde pourrait voir ce qu’ils voulaient dans les regards échangés par les amants -. Ils allèrent ensuite se rhabiller, bien conscient elle comme Flynn que pour eux le bal était fini. « Tant que tu as toujours la chaîne… c’est à peu près tout ce que je compte te laisser sur le dos mon ange. » lui souffla-t-elle juste avant de rire et de l’entraîner hors de la salle de bal, André sur leurs talons, et la clef de Sterne dans la main.

1 589
Tenue de Viska
Terminé pour Viska & Flynn
(c) princessecapricieuse



Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1766
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 EmptyDim 13 Fév - 23:59

Victoire se sentait quelque peu désolée pour Graham qu’il n’ait jamais passé de bal de Noël sympa à Poudlard. Vic, elle, adorait les bals de Noël. Elle adorait tout événement et occasion de faire la fête, il est vrai, que ce soit avec sa (nombreuse) famille, avec les Gryffondors ou avec les autres élèves de Poudlard. Elle avait toujours passé de bons moments lors des bals de Noël, même si les deux derniers avaient été sensiblement plus compliqués. Elle associait cette soirée aux drames et aux potins qui allaient avec mais surtout à la joie, et à l’occasion de passer un moment qui semblait un peu hors du temps, dans cette Grande Salle subliment décorée Fleur ne serait peut-être pas d’accord avec ses amis. Ils n’auraient plus forcément de telles occasions de passer du temps ensemble une fois en dehors de Poudlard et Victoire comptait bien en profiter. « Je vais tellement relever la barre que tu ne vas plus jamais vouloir passer un bal avec quelqu’un d’autre ! », en rajouta-t-elle avec cette excessivité qui lui était aussi bien attachée que sa combattivité et sa mauvaise foi. Victoire débordait de confiance en elle, c’était un fait, même si elle éprouvait des moments de doute qu’elle s’efforçait de cacher derrière ses grands sourires. Elle était Victoire Weasley, et le monde devait faire attention à elle.

Victoire rit lorsque, parlant de l’élection de la soirée, Graham affirma qu’il ne l’abandonnerait jamais car il tenait à la vie. Elle savait qu’il plaisantait, mais elle savait aussi qu’avec son côté autoritaire et sa tendance à s’énerver très facilement, elle pouvait aussi faire un peu peur. Elle n’avait rien contre cette impression, elle ne faisait pas partie de ces personnes qui s’excusaient d’exister, s’excusaient de qui ils étaient. Elle avait le Chauve-Furie facile et aimait donner des ordres, on l’aimait, ou on la détestait comme ça, mais au moins était-elle entière. Parfaitement elle-même.

Bien sûr, et elle n’essaierait certainement pas de le réfuter, elle avait choisi Graham comme cavalier car c’était son ami, mais aussi car il était préfet et que cela lui permettait, pour la première et peut-être pour la dernière fois, de danser la valse d’ouverture. L’occasion d’être sous le feu des projecteurs, et elle ne boudait certainement pas ce plaisir contrairement à d’autres préfets ou accompagnateurs. Histoire de faire profiter de cette lumière qui leur était donné à tous les élèves, mais aussi pour faire étalage de son talent, il fallait bien le dire, Victoire recourut à une partie insoupçonnée de son don de Vélane. Après la danse, elle demanda ses impressions à Graham et rit devant sa plaisanterie. « Je n’aime pas qu’on me vole la vedette, c’est sûr ! », rit-elle de bon cœur, car elle savait se moquer d’elle-même et de sa propension à aimer le regard des autres sur elle. Elle l’avait toujours attiré, il fallait le dire, et au lieu de souffrir de cette attention permanente, elle avait décidé de l’apprécier, sachant bien qu’en cas de regards un peu trop lourds, elle saurait se débrouiller pour faire taire ceux qui la fixaient ainsi. « Les Vélanes ont moins tendance à utiliser ce côté-là de leur don. Tu comprends, ça ne sert proprement à rien, ça ne permet pas d’envouter les victimes. Moi je trouve ça cool, ça permet à tout le monde de renvoyer un peu le charme d’une Vélane, en tout cas pour un instant. » Car, bien sûr, maintenant que le don avait été désactivé, le seul charisme surhumain présent était le sien, et celui de sa sœur, car même en arrêtant l’envoutement, Victoire continuait de dégager une aura très spécifique.

Graham ne semblait pas trop affecté par le fait que Fiona vienne avec son compagnon de dortoir, même s’il n’était pas au courant, ou au moins se réconfortait-il en se servant allègrement au buffet. Victoire n’était pas en reste, d’ailleurs, car il n’était pas question qu’elle ne danse de nouveau sans manger. « Et tous les autres devoirs de préfet, j’imagine, souligna-t-elle, les yeux pétillant de malice sachant bien le désamour de Graham envers sa fonction. Est-ce qu’au moins Poudlard va te manquer un petit peu ? » Lui allait lui manquer, en tout cas. Après Teddy, c’était encore quelqu’un qu’elle portait dans son cœur qui s’envolait, tandis qu’elle devrait encore rester un an au château. Mais Rose et Albus allaient entrer, eux, et l’arrivée de ses cousins ainsi que la présence de ses amis de son année faisait tenir Victoire, malgré le manque de Teddy.

Alors qu’ils étaient toujours en train de manger, la directrice se fit entendre. Vic lâcha son assiette pour écouter les résultats mais ce fut sans surprises qu’elle entendit ses doutes se confirmer. Elle ne serait pas élue une troisième fois consécutive –dommage, ça aurait été un record à battre elle aurait sans doute reçu une médaille pour ça. Mais c’est avec ferveur et sincérité qu’elle applaudit Viska. Elle était contente pour son amie, qui rêvait de la couronne depuis longtemps désormais. Bien moins contente, en revanche, que cet idiot de McGowan soit nommé également. Heureusement, cet idiot préféra partir de la salle plutôt que d’oser venir sur l’estrade et d’embarrasser Viska. Enfin un choix décent de sa part ! Viska était très bien avec juste Flynn à ses côtés, et Vic suivit du regard ces deux-là alors qu’ils dansaient une valse très collée-serrée ave un certain amusement. « Ne t’en fais pas, ma campagne pour l’élection l’an prochain débutera à la rentrée », plaisanta-t-elle -mais pas trop. Foi de Weasley, elle n’avait pas dit son dernier mot !

Alors que Graham se décida à aller voir Fiona, Victoire, elle, se dirigea vers le parquet de danse. Maintenant qu’elle s’était rassasiée, il était temps qu’elle profite de la musique et qu’elle s’amuse ! Le bal était fait pour cela aussi et elle resta longtemps à simplement apprécier bouger en rythme, échangeant avec plusieurs de ses amis, rigolant, profitant de la soirée tout en songeant qu’à son terme, il ne lui restait que quelques heures à Poudlard avant de retrouver Teddy. Car bien évidemment, le garçon ne quittait pas ses pensées, pas totalement. « Fiona a apprécié son cadeau ? », demanda-t-elle en retrouvant Graham. Le temps avait encore passé et après le beau morceau de piano d’Erwin Foster, Vic s’éclipsa en coulisses pour revêtir son costume de Magic Mix. Lors du concert, elle s’amusa de nouveau à utiliser son don de Vélane sur les autres chanteuses et membres du groupe. Puis ce fut le tour du spectacle de Sterne et alors qu’à la fin, Flynn se dirigeait vers Viska pour l’emmener certainement dans un coin sombre du château, Victoire tâcha de retrouver son cavalier. « Une dernière danse avant de remonter dans notre tour, ça te dit ? » Car non, c’était u fait, Victoire n’en avait jamais assez de danser.

1 144 mots
Terminé pour Victoire
Tenue de Victoire


proud to be a Weasley
Live and let go, I have tried. Predictable, every time And at this point I just take the ride and hang on. I wanna rage to erase everything and I'm not afraid I'm not done making mistakes. It's not a phase I'm gonna rage. I know I can be a little much.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Thomé Mertvyy
Thomé Mertvyy
Serpentard

Parchemins : 120
Âge : 16 ans ◘13/02/2001◘
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 20
FACECLAIM: Asa Butterfield


[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 EmptyLun 14 Fév - 13:15

Bal de Noël 2016 En ayant laissé sa cavalière, le jeune russe n'avait pas pensé prendre plus de cinq minutes pour remettre le paquet. Hors, cela en faisait presque autant qu'il marchait dans le couloir avant de trouver le duo Dahlia et Jensen. Si Thomé avait un respect étonnant pour son capitaine, il fut grandement déçu et pas si étonné. Il se doutait bien qu'un truc était étrange ces dernières semaines. Ivalyana semblait danser sur la tête un jour sur deux et il le savait parce qu'il restait de plus en plus souvent près de Vanellope et donc de la bleue qui de loin était de plus en plus étrange. Le jeune vert ne s'était pas formalisé, elle n'avait pas l'air de vouloir en parlé, il prit l'exemple incroyable de la préfète pour ne poser aucune question quand aux regards fuyant que la maudite arborait souvent avec un air contrarié. Tout ce ne le concernait pas et il aurait aimé que cela dure.

Sans discrétion, parce que regarder n'était pas dans ses habitudes. Il se fit savoir en criant après la Serdaigle qui partait en filant plus vite qu'il ne l'aurait jamais vu partir. Aucun dragon ne la poursuivait pourtant. Soit, il devait donner ce paquet et partir pour le spectacle. Il haussa les épaules face à la question de la préfète en cheffe. "A l'instant, enfin le temps de marcher dans le couloir." L'air détaché et totalement indifférent face à ce qu'il venait de voir, il tendit le paquet qui arriva dans les mains du destinataire. "Je crois que la réponse vient de filer en courant." Signala le russe en montrant le couloir derrière lui. Comme si le couple avait pu remarquer que le russe avait été suivit. Il avait pourtant crié un peu fort le surnom de la brune et se disait donc que le capitaine et sa "dulcinée" étaient donc au courant.

Soit, il allait faire demi-tour quand la remarque face à ce que pouvait dire Thomé lui donna l'effet d'un pied au cul. Vexé, le poursuiveur fronça les sourcils en lançant un regard assez dur à son capitaine. L'envie de faire le contraire à sa demande le démangeait, mais non. " J'ai aucune envie de voir mon rendez-vous tourné vinaigre. Merci bien la confiance capitane!" Ronchonna le russe qui partit d'un pas rapide et mécontent. Il pouvait comprendre que Jensen n'avait pas envie débruité qu'il sortait avec quelqu'un. Par égard à allait-savoir qu'elle noble idée. Les sorciers ayant davantage tendance au manque de logique, le russe constatait que son camarade de dortoir préférait se faire passer pour un idiot qui jouait avec Viska, qu'un garçon normal essayant de se remettre de sa peine de cœur. Bien que le russe aurait plutôt parié que la personne avec Jensen finirait serait celle qui avait prit la fuite.

Agacé, le sorcier fila rapidement. Il avait prit trop de temps et il ne devait pas être en retard d'une minute. Sans quoi, il donnerait peu cher de sa peau aux mains de Vanellope. Il fut même soulager de parvenir dans la salle avec le temps de se changer et de s'étirer un peu. Il se contenta d'affirmer avoir remis le paquet entre les bonnes mains sans en dire plus. Hors de question de parlé de qui il avait vu, il se doutait en même temps que si il ne donnait aucun nom, la préfète ne poserait pas de question et devinerait probablement. Dans un stress nouveau, parce que pour la première fois il allait danser sur "scène" avec d'autre danseur et surtout, devant toute l'école avec sa cavalière et élue de son cœur. L'envie d'embrasser la brune pour se changer les idées était accompagnée par la peur de se faire gifler. Il jugea plus rassurant de le faire après le spectacle, histoire de ne pas être trop désemparé sur durant. Chose qu'il fit avec une assurance qui l'étonna. Tout se passait drôlement bien pour son premier rendez-vous!

Terminé pour Thomé
Tenue
:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

Minerva McGonagall
Minerva McGonagall
Directrice de Poudlard

Parchemins : 837
Âge : 86 ans (4 octobre 1926)
Actuellement : Directrice de Poudlard


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Maggie Smith


[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 EmptyLun 14 Fév - 14:17

Commun
Minerva regarda le spectacle offert par Monsieur Erwin Foster puis par les clubs de Magic Mix et de Sterne avec une attention teintée de sentimentalisme. La tradition du bal de Noël était née dans la tourmente de la guerre contre Voldemort, par un étrange besoin de faire la fête - pour se changer les idées, voire pour oublier les pertes qu'ils avaient essuyé (Dumbledore aurait adoré cette tradition !) - et petit à petit, il s'en ajoutait de nouvelles, comme ces spectacles qui montraient toute l'étendu du talent de ses élèves qui dépassait largement le cadre purement scolaire. Peut-être était-ce Noël qui la rendait sentimentale...

Après les prestations, la musique continua un peu, mais les élèves étaient invités à se préparer à partir, à rejoindre leurs dortoirs. Pour la plupart, ils devraient se lever tôt le lendemain pour retrouver leur domicile, leur famille, pour fêter le jour de Noël après avoir réveillonner avec leurs amis ce soir. Comme d'habitude, Minerva quitta la Grande Salle quand plus aucun élève n'était présent. Les elfes s'affairaient déjà pour lui redonner son aspect ordinaire. Elle leur souhaita bonne nuit et partit, d'un pas lent, en tentant de ne pas dresser mentalement la liste de tout ce qu'elle aurait encore à faire le lendemain. Après tout, c'était Noël : même elle avait le droit à un peu de repos !

Bal terminé
Merci à tous pour votre participation Smile
(c) princessecapricieuse



"Hogwarts is threatened!" shouted Professor McGonagall. "Man the boundaries, protect us, do your duty to our school !"

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty
Ξ Sujet: Re: [COMMUN] Bal de Noël 2016   [COMMUN] Bal de Noël 2016 - Page 13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[COMMUN] Bal de Noël 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
 Sujets similaires
-
» [Topic Commun] Bal de Noël 2002.
» [Bal de Noël] Un Noël sans magie... mais magique quand même!
» [Bal de Noël] Loterie de Noël: les numéros!
» Ami commun [PV]
» [Commun Personnel] Drink up !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: