Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment : -40%
TOSHIBA 55UA4B63DG – TV LED 4K UHD ...
Voir le deal
369.99 €

Partagez
 

 Protego [Niels - Themba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Themba Knox
Themba Knox
Poufsouffle

Parchemins : 112
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptyMar 2 Nov - 22:08

Dans la salle du cours de métamorphose résonne un brouhaha studieux, composé principalement d'une même formule marmonnée par l'ensemble des élèves présents, ponctué occasionnellement par des interjections de joie ou d'agacement au gré des réussites des uns et des échecs des autres. Sur le tableau noir, sous le nom du sortilège, un personnage tracé à la craie (et animé à la baguette) répète en boucle le geste à faire en répétant l'incantation du sortilège de transfert. Le geste n'est pas vraiment compliqué, c'est une sorte de croix avec un bord arrondi, comme un signe de l'infini qu'on n'aurait pas terminé. "Ou comme un poisson très simplifié" a pensé Themba en voyant le geste pour la première fois.
"Le geste est simple, mais il requiert de la précision, et plus encore, une grande concentration pour que le sortilège fonctionne convenablement." a expliqué la professeur de métamorphose après avoir présenté le sort et son effet. Explication qui a valu à la jeune Poufsouffle une petite grimace, la concentration n'étant pas son point le plus fort (hors cours de botanique et de soins aux créatures magiques, durant lesquels elle manifeste une capacité d'attention qui disparaît à l'instant où ces cours se terminent). Puis la professeur a distribué à chaque élève une assiette bordée de mosaïques et un sac de petits cailloux, la consigne étant d'utiliser le sortilège de transfert pour remplacer chaque tuile colorée par un caillou gris. Depuis, tous les élèves ont le nez penché sur leur ouvrage, et la baguette à la main. Comme elle pouvait s'y attendre, Themba rencontre quelques difficultés avec ce nouveau sortilège. Les premiers essais n'ont rien donné (jusque là, tout allait "bien"), les suivants ont envoyé quelques cailloux voler à travers la classe (cassant l'assiette d'une Gryffondor qui lui a en retour lancé un regard furieux), et maintenant si certaines tuiles sont bien parties de l'assiette, une seule a été remplacée par un des cailloux de son sac. Les autres ont été tour à tour non remplacée, remplacée par une autre tuile, remplacée par un caillou du sac de son voisin de table (un Serpentard auquel elle a présenté des excuses bien qu'il ne se soit sans doute pas rendu compte qu'un de ses cailloux manquait), et remplacée par un bouton de sa propre robe de sorcière (qu'un élève de Serdaigle qui avait déjà terminé son assiette lui a retransféré, non sans avoir ri avec elle de son erreur avant). "Allez, cette fois, c'est la bonne, j'en suis sûre!" se dit Themba avant de répéter une énième fois le geste et la formule. Pendant une fraction de seconde, elle pense avoir réussi; la tuile bleue a disparu, et au lieu d'un trou il y a à la place un petit objet légèrement arrondi. Mais après une inspection plus minutieuse, elle constate que quelque chose cloche. L'objet n'est pas gris, mais blanc, il semble légèrement humide, et surtout, étrangement familier aux yeux de la pré-adolescente qui comprend enfin de quoi il s'agit lorsqu'elle se mordille la lèvre pour réfléchir. Là où aurait du se trouver son incisive avant droite, se trouve un objet plus court, lisse, et strié sur le devant constate-t-elle d'un coup de langue; la tuile a remplacé une partie de sa dent.
Là où d'autres élèves plus terre à terre se seraient inquiétés d'une telle erreur, Themba rit de bon cœur et montre son nouveau sourire à Charlotte, sa voisine de gauche, qui, elle, manifeste une nette inquiétude pour la née-moldue. Alors Themba lève la main pour appeler l'enseignante, occupée deux tables plus loin. Lorsque cette dernière approche, la jeune fille sourit d'un air d'excuse, et dit: "Professeur, je crois que j'ai un léger problème..." La professeur ne semble pas plus inquiète que Themba, et remet la dent en place d'un habile coup de baguette, avant de la réprimander. "Vous ne vous concentrez pas assez, miss Knox, votre erreur prouve que vous êtes capable d'effectuer le sortilège, mais que vous manquez cruellement de sérieux. Regardez autour de vous, vos deux voisins ont avancé bien plus vite que vous." Themba sait que la professeur a raison, elle ne se vexe pas de s'être fait rappeler à l'ordre, après tout, c'est le rôle de l'enseignant de maintenir un cadre propice à l'apprentissage. Elle présente ses excuses au professeur qui soupire et, d'un autre coup de baguette, rassemble cailloux et assiette dans un même sac. "Il ne reste pas longtemps avant la fin du cours, et je veux que vous fassiez vérifier votre dent à l'infirmerie avant de vous rendre en Défense contre les Forces du Mal. Filez, et comme devoir, ce soir vous vous entraînerez jusqu'à ce que vous ayez échangé toutes les tuiles contre des cailloux." Consciente qu'aucune opposition ne sera acceptée, Themba s'exécute.

Elle quitte la classe, et dévale les escaliers pour rejoindre l'infirmerie. Madame Strue étant occupée avec un autre élève (mordu par une créature inconnue), elle patiente assise sur un lit quelques minutes. L'infirmière s'approche enfin d'elle deux minutes avant la fin du cours. L'examen est rapide, et rassurant: aucune anomalie dans la dent de la jeune fille. Elle quitte l'infirmerie au moment même où la cloche sonne la fin du cours. "Zut!" Themba sait qu'elle va être en retard, l'infirmerie est à l'opposé de la salle de Défense, les élèves n'ont que quelques minutes de battement pour se rendre d'une salle de classe à une autre, elle ne pourra pas arriver en même temps que ses camarades. Ça l'ennuie, parce que par principe elle tient à arriver à l'heure en classe, aussi ne perd-elle pas de temps à se lamenter sur sa situation. Elle s'élance à nouveau en courant à travers le château, manque à plusieurs reprises de renverser des élèves dans sa course, monte les escaliers en sautant des marches. Lorsqu'elle atteint enfin la porte de la salle de classe, le couloir est désert, signe que tout le monde est déjà rentré. bien qu'essoufflée, elle ne prend pas le temps de se poser devant la porte, et entre directement en lançant un "Bonjour Professeur, veuillez excuser mon retard j'étais à l'infirmerie" étouffé. L'enseignant lui sourit simplement avant de répondre: "Ne vous en faîtes pas, j'ai été prévenu. Rejoignez vos camarades, le cours vient seulement de commencer." Et, d'une main, il désigne le tableau sur lequel est inscrit le thème du jour: "le sortilège de protego".

1 053 mots
Revenir en haut Aller en bas

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 165
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptyLun 8 Nov - 18:34

Niels & Themba.
The mind is not a book, to be opened at will and examined at leisure. Thoughts are not etched on the inside of skulls, to be perused by any invader. The mind is a complex and many-layered thing, Potter. Or at least most minds are... It is true, however, that those who have mastered Legilimency are able, under certain conditions, to delve into the minds of their victims and to interpret their findings correctly.
La scolarité du transfuge de Durmstrang se passait pour le moment assez bien, étant donné qu’il était plutôt bon en cours et qu’il ne se débrouillait pas si mal non plus lors des cours d’arts martiaux, qu’il suivait avec assiduité. Bien entendu, le fait qu’il doive supporter Louisette pendant ces cours ne l’enchantait pas. Mais il faisait avec car c’était là l’un des rares cours que les quatrièmes années avaient en commun avec les premières années. À côté de cela, Niels continuait à faire son petit bout de chemin, espionnant sans vergogne les élèves qu’il trouvait un temps soit peu intéressants. Certains étaient vites passés à la trappe, y compris certains amis d’Eurydice, qui n’avaient que très peu d’intérêt à ses yeux. Il fallait avouer que dans leur genre, les poufsouffles manquaient cruellement de compétences remarques. Même la semi-vélane était plus insupportable qu’autre chose, et semblait bien moins capable que son illustre grande sœur, qu’il avait vu aux côtés de Spingate.

Ce jour là, Niels avait commencé sa journée par un double cours de Potions en compagnie des Serdaigle, de quoi ravir Eurydice, puisqu’il n’avait pas manqué un seul instant pour se poser à ses côtés, laissant Léon et Madeleine de leur côté. Il appréciait plutôt bien les deux français, et il devait admettre que Léon y mettait vraiment du sien pour que Niels l’accepte à ses côtés, que s’en était presque touchant, s’il ne s’agissait pas de Niels. Du côté de Madeleine, ils semblaient s’entendre relativement correctement également, mais lorsque Niels fouillait un peu, les sentiments des deux amis étaient plus complexes que ce que l’on voyait au premier abord. Mais toutes ces histoires de coeur lui donnait la nausée. Viska Spingate était la pire, d’ailleurs, encore que, son ex petit ami et ami d’enfance de Karen en tenait une bonne couche aussi. De simples petits tours dans leurs esprits coupait à Niels toute envie d’être un jour en couple et, alors qu’il n’avait déjà pas vraiment envie de s’y plonger pour le moment. Les désirs d’union de sa mère lui passait largement au-dessus, quand bien même il tentait de voir ce que cela pouvait donner, aussi bien avec Eurydice qu’avens Karen. Si la première se laissait relativement faire et qu’il pouvait la berner assez facilement, la seconde lui tapait sur le système et on ne pouvait pas dire qu’il était très enclin à la considérer comme une fiancée potentielle depuis quelques semaines.

Bref. Suite à son double cours de potions, il avait un cours commun de Défense Contre les Forces du Mal avec des troisièmes années, ce qui ne l’enjouait pas spécialement. De ce côté là, Durmstrang lui manquait terriblement. La qualité d’enseignement de l’institut de sorcellerie bulgare était toute autre que celle dispensée au Royaume-Uni. La leçon du jour étant sur le sortilège de protection, que Niels connaissait bien. Le bouclier était capable de rejeter ses dons de legilimencie, mais les élèves n’y pensaient jamais. Après tout, qui penserait qu’un autre élève fouillerait dans les esprits ? Niels prenait en plus beaucoup de pincettes et n’allait jamais trop loin à chaque fois. Il glanait ses informations petit à petit, plutôt que de se heurter à un mur comme l’avait fait Karen. C’était trop risqué. Et comme il était un élève transfuge, il ne pouvait se permettre d’évoquer les soupçons du corps professoral et des autres élèves.

Il releva la tête de son livre, lorsqu’une Poufsouffle arriva en retard, restant sans émotion apparente. Il l’avait déjà sondée une fois, au début de l’année, ne trouvant rien de bien intéressant chez elle. Elle était une née-moldue, et n’était pas proche de Viska ou de son groupe. Normal, elle avait plusieurs années de moins que ces derniers. A la limite, les choses intéressantes étaient ses histoires de famille. Alors que le professeur la dirigea vers la place libre à ses côtés, Niels lui adressa un léger signe de tête, avant de sonder son esprit, pour voir ce qu’il s’y passait, juste par précaution. Peut-être se révèlerait-elle un poil plus intéressante que la dernière fois ? « Je m’appelle Niels Koning, je suis un transfuge de Durmstrang, enchanté. » Après tout, vu qu’il apprenait tout d’elle par son esprit et ses souvenirs, autant qu’il se présente. Il était peut-être de l’autre côté du Ministère, mais il n’en n’était pas mal-poli pour autant !
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Themba Knox
Themba Knox
Poufsouffle

Parchemins : 112
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptyMer 10 Nov - 16:55

Le souffle toujours aussi court et le cœur aussi pressé dans ses battements, Themba lance un mal assuré "Merci Professeur" avant de scruter les rangs à la recherche d'une place libre. Les visages sur lesquels ses yeux passent peuvent se ranger en trois catégories: les amusés, composés très majoritairement de ses camarades de couleurs (avec lesquels Themba aurait volontiers ri de son entrée maladroite si ça ne risquait pas de manquer de respect au Professeur); les contrariés, qu'ils soient désapprobateurs ou fâchés d'avoir été interrompus, mais dont les sourcils froncés laissent la Poufsouffle de marbre; et enfin les indifférents, qui ont au plus levé la tête à son arrivé, et pour la plupart simplement continué de regarder le tableau, dans l'attente de la suite du cours. Bien évidemment, ses amies sont déjà toutes regroupées, mais elle repère rapidement un pupitre occupé par un seul élève, un garçon visiblement plus âgé, en quatrième année déduit-elle. Themba se dirige donc rapidement vers lui et s'installe à côté, murmurant un "salut" discret et accompagné d'un sourire et d'un léger hochement de tête, cherchant à la fois à être polie et à ne pas plus déranger le cours qu'elle ne l'a déjà fait.
Si la jeune fille ne s'attend pas particulièrement à une réaction glaciale, elle n'envisage pas non plus une réponse autre qu'un vague "salut", ou même qu'un simple bruit attestant que sa salutation a bien été entendue. Elle est donc légèrement surprise en entendant son voisin se présenter poliment. Surprise, et très contente, parce qu'il se trouve être un des élèves venus d'autres écoles, comme Lucrecia, et qu'elle ne cache pas son envie de discuter avec des sorciers (et des moldus) d'autres pays pour découvrir ce monde qu'elle ne peut pour l'heure pas explorer. Surprise, contente, et un peu déçue, parce que bien que loquace au quotidien, elle met un point d'honneur à ne pas manquer de respect à ses professeurs en bavardant pendant les cours, et qu'elle ne peut donc pas profiter de cette rencontre inattendue pour entamer la conversation, et poser la myriade de questions qu'elle a dans la tête (du genre "Oh, wouah, t'es de Durmstrang? Trop cool, Lu' m'a dit qu'il y en avait un dans sa maison, mais je ne savais pas que c'était toi. Tu te plais ici? C'est très différent là-bas? Est-ce que vous avez des cours différents? Des sorts uniques? Des créatures locales? Et pour la langue, tu ... "). A la place, elle opte pour un "Themba, enchantée aussi." rendu un peu raide par la frustration contenue, puis un air d'excuse pour sa présentation expéditive avant de terminer de sortir ses affaires et d'enfin poser résolument son regard sur le Professeur qui s'est lancé dans un explication des origines et effets du sortilège de Protego.

"Protego, aussi appelé "sortilège du bouclier", est comme son nom l'indique un sortilège défensif, aussi basique qu'efficace lorsqu'il est parfaitement maîtrisé. L'origine précise de ce sortilège n'est pas connue, on pense qu'il ..." La troisième année prend consciencieusement des notes à mesure que le professeur raconte la génèse incertaine du sortilège. Ou du moins, les premières minutes, parce que bien vite sa concentration vacille et son esprit s'éloigne en direction de réflexions pas si nouvelles. "Oui, avec un nom pareil, même sans parler latin j'aurais pu deviner ce que faisait ce sort. Au moins, lui a un nom équivoque. Non parce que, le "Wingardium Leviosa", franchement, ça fait sophistiqué, c'est sûr, mais à retenir bonjour. Puis même "lumos", ce n'est pas dur à retenir, mais faut le savoir que ça veut dire "lumière". * Je me demande comment les formules sont choisies. Est-ce que d'un pays à l'autre, il y a des formules différentes avec exactement le même effet? Ou est-ce que les formules existent telles quelles avant même qu'on les découvre, un peu comme les planètes ou les atomes il y a longtemps? Il faudra que je pose la question en partant."
Poussée par son questionnement, Themba reprend sa plume et ouvre le petit calepin qu'elle avait posé sur le coin du bureau avant de prendre son encre et son parchemin de cours. Dedans, elle a pris l'habitude de noter les questions plus ou moins farfelues qui lui traversent l'esprit et qu'elle ne peut pas poser à l'instant où elles les a, afin de ne pas oublier d'y revenir plus tard. Sous une liste de mots en partie barrés, elle ajoute "Noms formules?" avant de refermer le calepin et de se focaliser à nouveau sur le cours le temps de quelques notes supplémentaires.
"... plusieurs variations comme le "protego maxima" ou encore le "protego totalum", plus puissants que le sortilège de base mais de ce fait plus fatigants à employer, et inaccessibles à votre âge. Vous pourrez sans doute commencer à envisager le premier vers votre sixième année, fin de cinquième pour les plus doués. Ces variantes ... " Nouvelles explications historiques, et déconnexion quasi immédiate de Themba, malgré un réel effort. Un bruit de rature à sa droite lui fait tourner la tête, bien qu'elle ne soit pas certaine qu'il vienne bien de son voisin. Ses yeux se posent à nouveau sur lui, et son nom résonne à nouveau dans sa tête, d'une voix qui passe progressivement de celle du quatrième année à une autre plus féminine et enfantine. Niels Koning... Koning... ...sie Koning... Elsie Koning, enchantée! Mon nom, ça veut dire "roi", du coup mon papa il dit que je suis un peu une princesse! Le souvenir lointain ravivé d'un coup manque de la faire s'esclaffer à voix forte, et elle est obligée de se mordre la lèvre et de bloquer sa respiration quelques secondes pour supprimer l'envie de rire. Elle aimait beaucoup cette fille arrivée dans son école à l'âge de sept ans. Elle avait un caractère bien trempé, mais n'était pas désagréable pour autant (du moins d'après Themba, tous n'étaient pas de son avis). Un sourire entre le songe et l'amusement aux lèvres, elle réfléchit à la signification du nom de famille de son amie d'école, et se demande si c'est la même chose pour son voisin de pupitre, ou s'il ne s'agit que d'une proximité phonétique hasardeuse. A défaut de pouvoir questionner immédiatement l'intéressé, elle reprend son calepin et ajoute sous sa précédente interrogation: "Roi?"

* Ici, je me base sur le fait que le forum se situe en Angleterre, et que les perso parlent anglais. En français, le lien entre "lumos" et "lumière" est évident, mais en anglais ("light"), ça l'est beaucoup moins. ^^
Revenir en haut Aller en bas

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 165
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptyMer 17 Nov - 18:12

On pouvait bien penser ce que l’on voulait de Niels, mais malgré sa froideur, il n’était pas malpoli. Ses parents lui avaient toujours appris qu’il s’agissait de la moindre des choses que de dire bonjour et de se présenter, alors, bien évidement, il s’exécutait. Bien entendu, il n’allait pas révéler tous ses secrets à la jeune sorcière à côté de lui dès leur première rencontre - ni meme à la seconde, à la troisième ou à la centième, en réalité - mais lui donner son nom et celui de son ancienne école, ce n’était pas non plus la fin du monde. Après tout, il était le seul nouvel élève de l’année à être arrivé de Durmstrang, puisque Léon et Madelaine, qui partageaient sa maison et son année étaient arrivés ensemble de Beauxbatons. De ce que Karen lui avait appris, il y en avait eu bien plus l’an passé, entre des élèves de Castelobruxo, de Koldovtoretz ou encore de Uagadou. Il avait d’ailleurs tenté de se rapprocher de Thomé Mertvyy, mais il semblait que le cinquième année soit plus difficile à dompter qu’il ne l’avait cru au premier abord.

Bien évidement, il s’attendait à un florilège de questions, c’était devenu assez habituel lorsqu’il parlait à des gens pour la première fois. Généralement, ce qu’on lui demandait en premier lieu était la raison pour laquelle il avait changé de maison. D’autres auraient sans aucun doute eu le mauvais goût de blaguer et de prétexter un lien quelconque avec Magicis Sacra -bisous Derek- mais Niels n’était pas assez stupide pour commencer à planter la graine du doute dans les esprits de ses petits camarades. Déjà que les amis d’Eurydice ne le portaient pas spécialement dans leurs cœurs, mieux valait éviter de s’attirer les regards noirs dès le début. Surtout qu’il faisait énormément d’efforts pour que le comportement d’Eurydice passe presque inaperçu, même si elle avait moins l’air d’une biche prise dans les phares d’une voiture depuis quelques temps. Cependant, rien. Le silence complet. Non pas que ça le dérangeait, après tout, le cours débutait déjà et Niels avait à faire, même si les enseignements de Poudlard étaient largement en dessous de ceux de Durmstrang, c’était indéniable.

Alors qu’il prenait des notes sur le sortilège de protection, Niels jeta un coup d’œil à sa voisine, qui n’était visiblement quelque chose dans un calepin qui n’avait rien à voir avec le cours. « Tu ne préfères pas lui poser tes questions ? Il est là pour ça, tu sais. » Le calepin étant de l’autre côté de lui, il ne voyait pas réellement ce qu’elle y avait écrit, mais si cela n’avait rien à voir avec le cours, peut-être était-ce préférable qu’elle s’en occupe plus tard ? Le sérieux de Niels prenait souvent le dessus et il avait du mal avec ceux qui faisaient autre chose durant les cours, sûrement le fait que tout était plus strict a l’institut de sorcellerie de Durmstrang. Après tout, jusqu’à peu, même les nés-moldus n’étaient pas acceptés dans son école. Alors qu’il reportait son attention sur le professeur, qui partait cette fois sur les différentes variations du sortilège - Niels avait bien envie de préciser que des Runes pouvaient être bien plus puissantes que des sorts, mais soit, c’était son apprentissage et son allégeance à MS qui parlait - il fut dérangé par le gloussement  slash étouffement de sa voisine, ses yeux bleus clairs se posant sur cette dernière. « Excuse-moi, je peux savoir ce qu’il t’arrive ? Si tu t’étouffes, mieux vaut aller à l’infirmerie. »  Car clairement, elle ne semblait spécialement en état de suivre le cours, que ce soit au niveau de la concentration ou de l’état physique. Sa lèvre n’était-elle pas légèrement gonflée ? L’idée de fouiller une nouvelle fois esprit le traversa, mais en plein cours sur le sortilège de protection, cela pouvait être risqué. Mieux valait éviter qu’on ne le surprenne.
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Themba Knox
Themba Knox
Poufsouffle

Parchemins : 112
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptyMer 17 Nov - 22:29

Themba ne s'attendait pas à ce que son voisin s'adresse à nouveau à elle, du moins pas pendant la partie théorique du cours, et encore moins à ce qu'il commente son habitude de noter ses questions "hors sujet" dans un calepin à part. Cette "invitation" au dialogue lui fait plaisir, bien sûr, et hors temps de classe, elle aurait pris le temps d'expliquer son choix; parler de la différence entre les questions qui font avancer un cours et celles qui le ralentissent (pénalisant toute la classe au passage), du potentiel inconfort pour un enseignant qui doit s'interrompre soit pour apporter une réponse, soit pour repousser la question, mais qui dans tous les cas doit ensuite reprendre en espérant n'avoir perdu personne pendant ce temps, et même de l'intérêt de garder ces questions-là pour après le cours, parce qu'alors l'enseignant a plus de temps pour discuter et peut donc se permettre de digresser un peu plus. Mais comme lors de leurs présentations respectives, elle est rattrapée par sa volonté de ne pas perturber la classe. Ne tournant qu'à demi la tête vers Niels, son regard allant de l'adolescent au professeur à plusieurs reprises pour manifester physiquement la raison de sa réponse, elle chuchote: "Je t'explique après le cours si tu veux. Désolée."
Mais les bonnes intentions seules ne suffisent pas, et sa seconde échappée mentale lui vaut une nouvelle remarque de son voisin, qui a visiblement remarqué son rire évité de peu. Sa remarque, bien qu'un peu froide mais sans agressivité audible, lui fait l'effet d'une petite douche froide, et la calme immédiatement. C'est une chose de se déconcentrer et de rater une partie du cours (qu'elle devra rattraper sur son temps libre), c'en est une autre de déranger un camarade de classe par sa dissipation. C'est là la limite qu'elle ne veut normalement pas franchir, d'où d'ailleurs sa réponse à la première interrogation du Serpentard. Ce coup-ci, elle tourne complètement la tête et le regarde droit dans les yeux, comme elle le fait toujours lorsqu'elle présente des excuses sincères (pour Themba, baisser les yeux n'est pas la bonne manière de faire, ça lui donne l'impression de ne pas pleinement assumer les conséquences de ses bêtises). "Pardon, je me suis perdue dans mes pensées. Je suis désolée de t'avoir déconcentré, je vais faire plus attention." Et si ses bonnes intentions d'alors n'avaient pas suffi, ce nouvel incident, lui, l'aide à rester concentrée pour le reste des explications données par le professeur. Si elle n'était pas si occupée à se maintenir pleinement focalisée sur le cours, la Poufsouffle aurait pu ajouter à sa liste mentale des rares éléments capables de la forcer à rester concentrée (composée actuellement de deux éléments: les plantes et les animaux - créatures magiques incluses) "un élève à ne pas déranger". Un ajout qui pourrait lui être utile pour de futurs cours, dommage!

Comme pour récompenser ce sérieux retrouvé, quelques minutes à peine après les excuses de Themba l'enseignant annonce la fin de la partie théorique (et, de ce fait, le début de la pratique). "Bien, rangez vos affaires, je vais faire de la place." Cette phrase d'apparence inoffensive résonne comme le coup de fusil au départ d'une course pour Themba (et la plupart de ses camarades de classe), car elle sait que cela signifie qu'ils n'ont que quelques secondes pour retirer leurs affaires des bureaux et se lever avant que le professeur n'envoie d'un habile coup de baguette magique tout le mobilier se ranger contre les murs. Ni une ni deux, elle rassemble et jette ses affaires dans son sac resté bien ouvert au pied de son pupitre (par habitude) avant de se lever juste à temps pour voir sa chaise filer vers le mur à sa gauche, et le pupitre faire de même vers le mur d'en face (évitant soigneusement élèves et enseignant malgré la vitesse). Comme à chaque fois, quelques élèves ont été trop lents, et se sont retrouvés par terre, parfois au milieu de leurs affaires éjectées au départ des meubles. C'est un "jeu" qui amuse beaucoup la née-moldue, d'une part parce qu'il annonce la fin du silence studieux (leur professeur n'interdit pas les discussions pendant la pratique, tant que les élèves s'entraînent réellement), mais aussi tout simplement parce que ce petit défi de rapidité crée, à ses yeux, un peu de complicité entre élèves et enseignant. Il n'est cependant pas du goût de tout le monde, une élève devant eux, tombée au moment où tout s'est déplacé, râle d'ailleurs à propos de "cette habitude idiote", mais la troisième année l'entend à peine. Son sourire pleinement retrouvé, elle se tourne à nouveau vers l'ex-élève de Durmstrang, et demande: "S'il faut travailler à plusieurs, ça te dit de faire équipe? Je pourrai t'expliquer pour le calepin, si ça t'intéresse toujours."
Revenir en haut Aller en bas

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 165
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptySam 8 Jan - 11:58

Niels avait toujours été un élève très sérieux, et en soit, un enfant très sérieux. Cela était sans doute dû à l’éducation stricte qu’il avait reçu en tant qu’enfant sorcier de sang-pur, avec une mère qui souhaitait prendre plus de responsabilités dans l’organisation où elle était, chose qu’elle avait réussit à faire d’ailleurs. Alors forcément, Niels était très assidu en cours, car l’échec était ce qu’il abhorrait le plus au monde, et qu’il était continuellement à la recherche de la perfection. Le fait que sa voisine l’empêche donc de travailler correctement n’était pas pour lui plaire, et il coula un regard vers l’une des places libres non loin. Peut-être pouvait-il espérer changer de place la prochaine fois ? Nul doute que Léon ou Madeleine ne verraient pas d’inconvénient à ce qu’il prenne une place près d’eux. Enfin, de toute façon, il était de toute façon impossible pour lui de changer de place pour le moment, donc rêver à n’importe quoi n’était pas vraiment très intéressant.

Il fallait cependant avouer que la jeune poufsouffle était pour le moins agaçante. Elle gazouillait dans son coin alors qu’ils étaient en plein cours et qu’il n’y avait aucune raison apparente pour laquelle elle se comporte ainsi à glousser. Cependant, comme elle s’excusait, Niels se fendit d’un léger sourire, signe qu’il ne faisait fit de ses gloussements. C’était difficilement supportable, certes, mais elle n’avait tué personne, ni n’avait attiré le regard du professeur de Défense Contre les Forces du Mal sur eux.

Alors que le professeur de Défense Contre les Forces du Mal annonçait qu’ils allaient désormais laisser la théorie de côté et passer à la pratique, un brouhaha sans nom régna dans la salle, extirpant un soupir las à l’ancien élève de Durmstrang. Il réunit ses affaires, qu’il rangea dans son sac avant de prendre délicatement sa baguette entre ses doigts. Beaucoup de jeunes sorciers serraient le manche avec ardeur et détermination, mais pour le danois, cela n’était pas toujours la meilleure des idées, ni la meilleure chose à faire. Trop serré, le poing devenait rigide, le poignet presque immobile, alors qu’il fallait une certaine souplesse dans ce dernier pour exécuter les sorts à la perfection. Durmstrang avait beau l’air dure et rigide, ils faisaient en sorte d’apprendre correctement la magie à leurs élèves. Si certains s’amusent du moment, d’autres semblent avoir été pris de court et se retrouvent à terre, leurs affaires éparses sur le sol.

Quand Themba se présenta à ses côtés, Niels eut presque envie de prétexter qu’on l’appelait déjà de l’autre côté de la salle, mais en même temps, il se rappelait du côté né-moldu de la jeune sorcière, qui pouvait être une addition a l’organisation de sa mère. Enfin, encore fallait-il qu’elle ne soit pas en amour complet de ses origines, comme Spingate. « D’accord. Tu pourras également me parler un peu plus d’ici. Tu y es depuis y’a première année, je viens seulement d’arriver. » Alors certes, cela faisait déjà quelques semaines voire mois, mais quand même, il fallait bien qu’il la fasse parler et la cerne « officiellement », la Legilimencie ne faisait pas tout et en plus de cela, cela devait rester un secret. Il y avait assez de Karen qui exposait son don au premier badaud venu. Une fois tous les élèves prêts, le professeur leur intima en effet de se mettre par deux afin de pratiquer le sortilège de défense, protego. Niels tourna donc son regard vers la jeune sorcière et s’approcha d’elle. « Je te propose que nous ne lancions que de simples sortilèges, que nous repousserons avec un protego. A moins que tu n’aies noté un sortilège particulier que tu souhaiterais essayer dans ton carnet ? » Tout en posant sa question, il s’était déplacé vers un coin vide de la salle, alors que les autres duos se mettaient déjà à l’œuvre. La façon de fonctionner de Poudlard pouvait être intéressante, s’ils ne se basaient pas autant sur la théorie. Pour sûr, cela aurait été bien risible à Durmstrang.
acidbrain


• 665 mots •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Themba Knox
Themba Knox
Poufsouffle

Parchemins : 112
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptySam 8 Jan - 18:13

Le sourire de la jaune et noir passe d'enjoué à rayonnant en entendant la réponse du vert et argent. Elle s'était à moitié attendue, sans appréhension aucune, à ce qu'il ait déjà un ou une partenaire de pratique habituel, beaucoup d'élèves fonctionnant ainsi, et donc à ce qu'il décline son invitation. On imagine donc facilement sa (bonne) surprise lorsque non seulement il accepte de travailler avec elle, mais qu'en plus il l'invite à échanger avec lui. L'opportunité d'une bonne discussion avec un ou une inconnue, voilà qui suffit à la rendre heureuse. Elle répond d'un timbre de voix égal à son sourire: "Avec plaisir! Et toi, en échange, il faut que tu me parles de ton école, et de ton pays aussi! Non, parce que, si tu me lances, je suis capable de parler sans m'arrêter jusqu'à la fin du cours, mais tu vas t'enfuir en courant avant je pense. Ha ha!" Elle ponctue cette dernière affirmation d'un clin d'œil. Rien de charmeur comme on pourrait l'imaginer de la part d'une autre, le jeu de la séduction passant complètement à côté de Themba sans jamais ne serait-ce que lui effleurer l'esprit. Non, juste un geste d'amusement complice, comme elle peut le faire avec à peu près n'importe quel interlocuteur ou interlocutrice.
Une courte pause songeuse plus tard, elle ajoute: "Par contre, je ne suis initiée à la magie et à tout ce qui va avec que depuis mon arrivée ici, je ne pourrai donc peut-être pas te donner autant de détails que tu espèrerais. Mais bon, je suis sûre qu'il y a des tas d'élèves plus connaisseurs que moi dans ton cercle d'amis, ils pourront compenser ce que je n'aurai pas su te dire." Oui, la jeune fille est consciente que même après trois années à Poudlard, il y a des habitudes, des évidences que les élèves nés dans le monde des sorciers ont et qui lui font défaut à elle. Enfin, défaut, c'est une question de point de vue. Si elle ne nie pas cet écart de connaissances entre elle et la plupart de ses camarades, elle en prend en revanche son parti, parce qu'elle continue de s'émerveiller sur des choses à côté desquelles les autres passent parfois sans les voir, voire en s'en agaçant (un peu à la manière du rituel de leur professeur de Défense Contre les Forces du Mal). Mais elle préfère être franche avec le quatrième année, afin qu'il ne se construise pas d'attentes déraisonnées.
Themba hoche la tête à la suggestion de son partenaire, et rit légèrement en l'entendant mentionner d'éventuels sorts notés dans son calepin. "Oh, non, il n'y a pas de sortilèges dans mon calepin, ils n'ont pas le temps d'y être notés. Quand je tombe sur un sort qui m'intrigue, j'ai tendance à le tester tout de suite. Avec plus ou moins de succès, j'avoue. Mais oui tu as raison, on devrait partir sur des sorts simples et sans grands risques, histoire de ne pas se retrouver avec un bras en moins à cause d'un Protego mal lancé." "Où avec une mosaïque à la place de la dent" ajoute-t-elle mentalement en repensant à son cours précédent. Tout en suivant le déplacement de Niels, elle réfléchit à voix haute: "On pourrait partir sur un colovaria, c'est sans danger et ça peut être drôle! Cela dit, je ne suis pas très forte pour annuler un sortilège, et tu n'as peut-être pas envie de te retrouver avec des cheveux violets ou la peau argentée. Ou alors, un repulso peut-être. J'ai trouvé ça dans mon livre de sortilèges et ça avait l'air pratique alors je l'ai testé avant qu'on ne le voit en classe. Pour l'instant, j'arrive à vraiment déplacer des petits objets, donc toi y a aucun risque que je t'envoie trop loin, tu devrais juste sentir une petite poussée je pense. Puis moi, si je traverse la classe, bah, j'aurai plus qu'à faire le trajet inverse en marchant. Y a plus terrible! Après, si t'as d'autres idées, hésite pas!"

Arrivés tous deux un peu à l'écart du gros de la classe, elle se place à environs deux mètres du Serpentard, tire tranquillement sa baguette de sa poche, et salue comme pour un duel. Après tout, "il n'y a pas de raison de n'être poli que lorsqu'on se bat!"
"A toi l'honneur!"

715 mots
Revenir en haut Aller en bas

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 165
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptyLun 21 Fév - 13:14

Loin dans l’idée de Niels de parler de lui à la poufsouffle. Il haussa un sourcil, à sa requête, ne sachant pas vraiment s’il devait répondre un non catégorique ou lui dire juste deux trois détails - comme le fait qu’il était danois et non pas Bulgare, malgré le fait qu’il soit un transfuge de cette école - juste histoire de calmer le jeu. Optant pour la seconde option - c’était bien moins risqué que de se la mettre à dos juste parce qu’il n’avait pas envie de s’ouvrir à qui que ce soit, il hocha la tête doucement, en signe d’acceptation. « Si tu veux, je suppose que je peux te révéler quelques petites choses sur Durmstrang. » Quant au Danemark et sur lui-même, il verrait en temps voulu. Jetant un coup œil dans la salle, il croisa rapidement le regard d’Eurydoce, probablement ravie qu’il ne soit alpagué par une autre, ainsi trop occupé pour se soucier d’elle. Alors que Themba enchaînait sur ses connaissances en magie, Niels saisit la perche tendue pour faire comme s’il découvrait l’information. « Ah oui, tu es née-moldue alors ? Comment a réagit ta famille à cette nouvelle ? » Cela faisait toujours bonne impression, en règle générale. Dans un cas comme dans l’autre, votre vis-à-vis pouvaient s’exprimer. Se réjouir de l’acceptation des siens ou se plaindre de leur étroitesse d’esprit. « Pour ce qui est du monde sorcier, je m’y connais assez bien, c’est surtout Poudlard qui m’intéresse. J’ai lu L’histoire de Poudlard avant la rentrée, mais je suis persuadé que les élèves sont les mieux placés pour raconter les petits secrets du château. » Le livre en disait beaucoup, certes, mais tous les secrets n’y étaient pas confinés non plus.

Alors que la jaune et noire lui affirmait qu’elle avait plus souvent tendance à lancer directement les sortilèges qu’elle trouvait plutôt que de les étudier d’abord et de les tester après, Niels haussa un sourcil. « C’est assez dangereux comme technique. Mais en même temps, c’est la meilleure façon de voir s’ils fonctionnent. » Ou si elle était capable de les maitriser, même si certains demandaient plus d’expérience et de dextérité. Lui-même savait qu’il avait encore des progrès à faire et qu’il n’était pas au summum de sa puissance. N’étant pas particulièrement au courant des compétences magiques de Themba, il préférait en effet des sorts inoffensifs, même s’il ne craignait pas de pouvoir les parer les uns à la suite des autres - vantard - sans grande difficulté. Après tout, il était un élève de Durmstrang, mais aussi un Sang-Pur, depuis toujours affilié à MS et entraîné depuis son plus jeune âge pour y entrer plus tard.

Themba continuant de parler - beaucoup trop au goût de Niels si vous vouliez son avis - se mis à faire une liste de tous les sorts ou presqu’îles pouvaient se lancer. Quand elle arrêta enfin, le quatrième année poussa presque un soupir de soulagement. « Partons sur un sortilège de désarmement pour commencer, d’accord ? C’est préférable, surtout si tu ne maitrises pas le repulso. » Non pas qu’il craignait d’avoir un bleu, mais elle était encore capable de se faire plus mal qu’autre chose. Et il préférait éviter qu’on ne lui renvoie la faute dessus. Eurydice serait bien trop ravie s’il finissait en retenue. « Bien, tu es prête ? » dit-il, maintenant que leur espace était délimité et qu’ils étaient à bonne distance l’un de l’autre. Niels s’inclina, comme il en avait l’habitude à Durmstrang, puis lança son sort. « Expelliarmus. » Un éclat de lumière rouge fusa de la pointe de sa baguette, droit sur la petite poufsouffle. Il n’avait pas retenu sa force, bien qu’elle fut plus jeune et moins expérimentée que lui, mais c’était la loi de la magie non ?
acidbrain


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Themba Knox
Themba Knox
Poufsouffle

Parchemins : 112
Âge : 14 ans
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptySam 5 Mar - 18:34

La réponse de Niels satisfait pleinement la troisième année. Les questions refoulées au début du cours affluent à nouveau dans son esprit, et elle doit à nouveau faire un effort pour ne pas embrayer dessus immédiatement. "Cool, merci!" Par politesse, elle décide de le laisser poser d'abord ses questions, mais avant de le lui faire savoir, il rebondit sur son statut, et plus particulièrement sur la réaction de ses parents en apprenant sa nature magique. Themba hausse légèrement les épaules avec un air à mi-chemin entre l'amusement et la tendresse. "Comme n'importe qui dans leur situation au début, j'imagine; ils ont pensé que la Directrice était une personne sénile qui s'était perdue. Ils ne l'ont crue que quand elle leur a fait une démonstration. C'est pas vraiment surprenant, si moi demain je débarquais dans ma salle commune en annonçant que je peux passer à travers les murs sans baguette ni potion, je pense que tout le monde se dirait que j'ai du goûter une potion mal préparée et que ça m'a grillé quelques neurones, quand bien-même ce serait vrai dans l'absolu. Si on nous a appris que quelque chose est impossible, on a besoin d'une preuve du contraire pour y croire." Oui, la réaction de ses parents à l'annonce du Professeur ne la surprend pas plus qu'elle ne la déçoit. Elle la trouve au contraire assez saine compte tenu du contexte. Elle poursuit ensuite. "Mais une fois qu'ils ont eu la preuve qu'elle disait vrai, et qu'ils se sont remis de leur surprise, ils se sont beaucoup investis dans mon éducation magique. Ma mère a lu tous mes livres de cours avant que je n'ai eu le temps d'en terminer un seul, et chaque été elle m'aide à réviser. Mon père aussi me soutient, ils ont tous les deux une bonne image de Poudlard, parce qu'ils ont un profond respect pour le Professeur McGonagall." La née-moldue s'arrête là pour ne pas s'engager dans un monologue interminable, mais elle pourrait continuer sur l'implication de ses parents pendant des heures. Elle repense par exemple à l'été précédent, durant lequel sa mère l'a aidée à choisir ses deux options, en se penchant sur le contenu de chacune, leurs utilités, etc. Ou aux nombreuses lettres écrites chaque année par ses parents et elle afin qu'elle puisse leur raconter ses progrès, ses rencontres, et qu'ils puissent la conseiller et l'encourager au besoin. Le seul regret de la jeune fille est de ne pas pouvoir leur faire la démonstration de ses pouvoirs lorsqu'elle rentre chez elle. Et le leur est sans doute de ne pas avoir pu visiter Poudlard avec elle, comme ils l'auraient fait pour n'importe quel établissement non magique dans lequel elle serait allée si elle n'avait pas été une sorcière.
Lorsque le transfuge évoque d'éventuels secrets, Themba fronce les sourcils. Elle ne se questionne pas sur les motivations de son interlocuteur, loin de là! Mais elle n'est pas sûre de connaître des secrets intéressants, ni même de ce que le jeune homme entend par "secrets". Après quelques secondes de réflexion silencieuse, elle remonte son regard vers le sien et demande: "Tu cherches quoi?" La question aux allures de méfiance est en réalité bien innocente, la jaune et noire souhaitant juste savoir comment répondre avec pertinence à celle de Niels.

En entendant la réponse du quatrième année au sujet de ses essais de sortilèges, Themba précise avec une légère précipitation, craignant de l'avoir induit en erreur. "Ah, non mais je ne les teste pas sur d'autres élèves hein! Si c'est un sortilège pour des objets, je fais ça sur mon matériel, et si c'est pour un effet sur un corps, comme un changement de couleur ou autre, je teste sur moi. Je ne me lance pas dans de grandes recherches théoriques en général, c'est pas vraiment mon domaine, mais si un sort m'intrigue c'est que j'en connais l'effet supposé, au moins rapidement." Elle ne réfléchit pas au fait que sa réponse n'est pas vraiment plus rassurante, le danger potentiel n'ayant pas été supprimé, mais simplement déplacé des autres élèves à elle-même. Mais son insouciance naturelle masque l'éventualité d'une blessure grave si elle est la seule concernée. C'est l'un des défauts naïfs de la jeune fille, dont elle a une conscience toute relative. "Toi, t'es plutôt porté recherches? demande-t-elle naturellement, toujours curieuse de voir comment ses camarades abordent la magie.

La nature loquace de la troisième année s'exprime pleinement, sans que cette dernière n'y fasse vraiment attention. Elle a toujours aimé discuter, échanger. Pas qu'elle ne sache pas écouter, loin de là, mais si on lui donne l'occasion de parler sans la freiner, elle peut tenir des heures en passant d'un sujet à un autre avec plus ou moins de fluidité. La plupart des autres élèves en sont désormais bien conscients, qu'ils la connaissent personnellement ou non, et ceux que ses bavardages agacent ne se font pas prier pour le lui signaler, ce qui lui convient très bien par ailleurs. Elle n'a donc plus l'habitude de mettre en garde ses interlocuteurs, et encore moins de les inviter à l'arrêter à tout moment s'ils le souhaitent, aussi ne l'a-t-elle pas fait avec Niels. "Oui, tu as raison, c'est sans doute mieux!" Répond-elle tout en se plaçant bien en face de lui et à distance adaptée. Après avoir salué, elle trace le geste du sortilège de protection avec sa baguette en énonçant la formule d'un ton calme. Incapable de voir si le sortilège a fonctionné, elle hoche la tête en signe d'approbation pour autoriser son partenaire à lancer son propre sortilège. Elle tâche de rester concentrée, de visualiser un mur invisible entre elle et lui, comme l'a demandé leur enseignant, mais avant même que Niels ne prononce la formule, son esprit papillonne dans une autre direction. "Oh! J'ai oublié de lui expliquer pour le calepin!" La seconde d'après, un éclair rouge la frappe de plein fouet, entraînant sa chute et l'envol de sa baguette en direction du lanceur. De toute évidence, l'attaque n'a rencontré aucune résistance magique. Une seconde se surprise plus tard, Themba se relève en riant, et s'approche pour récupérer sa baguette. "Bon, c'est un échec cuisant je crois." Pas découragée pour autant, elle attrape sa loyale partenaire depuis plus de deux ans et reprend sa place. "Quand tu es prêt..." Et à son tour, au signal du Serpentard, elle lance à son tour un sort de désarmement, moins puissant que le sien néanmoins.
Revenir en haut Aller en bas

Niels Koning
Niels Koning
Serpentard

Parchemins : 165
Âge : 15 ans • 26.01.2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Hero Fiennes-Tiffin & Jannis Niewöhner


Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] EmptyLun 7 Mar - 14:57

Niels était curieux, ce n’était pas nouveau, mais il n’avait pas une curiosité mal placée. Les déboires amoureux de ses petits camarades ne l’intéressaient pas, il avait soif de connaissance, de savoir, de magie. Le reste ? Il s’en fichait complètement. Aussi, la réaction des parents d’une née-moldue l’intéressait réellement, mais les paroles de la jaune et noir lui firent froncer les sourcils. « Vraiment ? Pourtant, ce que tu décris est possible. Une génération précédente de sorciers a été témoin de ce genre de don. Ici, le professeur de vol, la maître des potions et l’assistant de DCFM en ont. » Niels désigna d’ailleurs d’un signe de tête Matt Stevens, l’assistant de défense contre les forces du mal dont il venait de parler. « Ils ont tous les trois un don différent. Lui, justement, peut devenir un fantôme. » Niels l’avait appris des différents dossiers qu’il avait pu lire sur le personnel de l’école, les comptes-rendus des différents affrontements, dans les vieux journaux, mais aussi dans les esprits de ces professeurs, à part pour la maître des potions qui possédaient les mêmes facultés que lui mais a un moindre niveau. Toujours était-il qu’il valait mieux éviter qu’il ne s’introduise dans sa tête, pour ne pas avoir un retour sonnant et fracassant. « Il y avait même une école de magie au Pays de Galles, dédiée à ces dons. Elle n’a pas fait long feu, elle a fermé juste après cette époque. Il faut croire que la magie s’était modifiée pour combattre l’ennemi du moment… » De ce qu’il savait, quelques rares sorciers naissaient encore avec ce type de don, mais plus autant qu’avant. Un petit première année, camarade de sa tante Louisette, était d’ailleurs capable de manier le feu, comme le professeur de vol, ou encore Thomé, le grand ami -ou pas- de Karen. Il trouvait cela dommage que Themba ne soit pas au courant de ces choses là, elle perdait presque tout son intérêt. De plus, l’idée qu’une moldue, sans pouvoirs se mette à lire de long en large leurs manuels ne le rassurait pas tant que ça. Si cela tombait entre les mains de mauvaises personnes, qui sait ce qu’ils seraient capables de reprocher au monde magique ?

Alors que Themba remarquait son coup d’œil au reste de la salle, Niels reposa ses yeux bleus sur la troisième année, avant de lui répondre. « Je voulais voir si Eurydice s’en sortait, avec son handicap, ce n’est pas toujours évident. » C’était à moitié un mensonge, il avait bien regardé Eurydice, mais elle se débrouillait plutôt bien, après tout, elle n’avait pas eu d’autre choix que d’apprendre les sortilèges informulés très tôt. « C’est une amie, nos parents se connaissent depuis des années. » précisa-t-il, pour donner à sa camarade un semblant d’information sur lui. Ce n’était pas tout à fait vrai, mais pas un mensonge total non plus. Leurs parents se connaissaient effectivement depuis des années, par contre, pas dit qu’Eurydice le considère comme un ami.

Mes explications de la Poufsouffle ne le rassurèrent pas tant que cela. Mais après tout, si elle souhaitait finir pleine de furoncles ou avec le nez tordu, c’était elle qui voyait. Pour Niels, la magie était complexe et méritait d’être bien mieux traitée que cela. Bien sûr, il fallait parfois expérimenter afin de voir si les résultats escomptés pouvaient être obtenus, mais il y avait une certaine limite dans la mise en danger de soi-même. « Plutôt oui. Mais l’apprentissage est différent à Durmstrang. Ils poussent à l’excellence, donc l’échec n’est jamais bien vu, même en entrainement. » Et le fait que Niels déteste la médiocrité et soit en recherche constante de perfection n’aidait pas. Ce n’était pas pour rien qu’il multipliait les apprentissages et qu’il laissait peu de place à l’improvisation. Preuve en était, il avait décidé d’apprendre la langue des signes pour converser avec la serdaigle, et redoublait d’effort pour avoir un niveau convenable rapidement !

Le faisceau de lumière rouge frappa sa camarade de pleine face, et sa baguette s’envola, laissant Niels la récupérer d’un geste souple. « Rien de cassé ? » demanda-t-il, plus par habitude que par réelle préoccupation, avant de lui rendre sa baguette. Contrairement à sa camarade, Niels était du genre à rester concentré sur ce qu’il avait à faire. La fermeture hermétique de son esprit à longueur de temps en était un parfait exemple. Pourtant, ce n’était pas faute de subir les attaques régulières de Karen, qui se heurtait toujours à un mur. « Tu devrais éviter de te déconcentrer, cela pourrait te coûter la vie en combat réel. » Bien entendu, hors de question pour lui de se vendre à la première venue. « Tes épaules se sont relâchées une demi-seconde avant que je ne lance mon sortilège. Tu as pensé à autre chose, cela t’as déconcentrée et ton bouclier s’est effacé. » Même s’il ne pouvait pas être à cent pour-cent sûr qu’elle ai réussit son sort en premier lieu, mieux valait éviter d’insinuer qu’elle était nulle en magie. Après tout, il ne connaissait pas son niveau réel.

Alors que son tour venait, Niels salua une seconde fois puis se mit en position. Il traça le sortilège, puis hocha la tête en direction de Themba. Le sort fusa, et ricocha sur un bouclier invisible, avec un bruit sourd on dit merci le tirage au sort haha. La baguette s’envola une seconde fois de ses mains, pour atterrir dans celle de Niels. « La concentration est la clé. » dit-il, tout de même ravi de ne pas avoir perdu la face, face à une élève plus jeune que lui. L’assistant de DCFM ne tarda pas à arriver pour les évaluer. Bien, s’il fallait en plus faire ses preuves devant lui… « Je te laisse commencer. »
acidbrain


• terminé pour Niels •


Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Protego [Niels - Themba] Empty
Ξ Sujet: Re: Protego [Niels - Themba]   Protego [Niels - Themba] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Protego [Niels - Themba]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» ϟ Protego Diabolica
» Themba & Dominique de retour après l’été ! [PV]
» Drôle de potion! - Caitlyn & Themba
» [Thème] En attendant Léon | Niels
» [THEME] Un article dérangeant - Themba&Roxana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 26 (2016-2017)-
Sauter vers: