Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-27%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur la Montre connectée Samsung Galaxy Watch4 Classic 42mm
269.99 € 369.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 You can find me in the space between [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1066
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


You can find me in the space between [PV] Empty
Ξ Sujet: You can find me in the space between [PV]   You can find me in the space between [PV] EmptyDim 14 Nov - 16:37

You can find me in the space between
Le bal avait comme toujours été riche en émotions mais il n’est pas terminé donc éludons mes bons amis, il était temps maintenant pour tous les élèves de l’école de rentrer au bercail – du moins pour ceux qui le désiraient -. V avait hâte de retrouver sa mère et sa grand-mère, la première ayant pris quelques jours de congé pour les passer avec sa fille. Ce serait donc des vacances sages pour la lionne, contrairement à d’autres années où elle avait passé presque toutes les fêtes à s’amuser à l’extérieur faute de compagnie chez elle.

Vanellope ne souffrait pas à proprement parler de sa situation familiale. Amie avec Ivalyana et Viska, elle savait parfaitement qu’elle n’avait pas lieu de se plaindre non plus. Pourtant, il arrivait qu’elle envie les foyers où les enfants restaient des enfants et où les repas n’étaient pas pour moitié du temps des barquettes individuelles passés au micro-ondes. C’était pour briser cette solitude qu’elle avait très jeune pris l’habitude de traîner dehors, au skate parc notamment, et que ses premiers été d’étudiante à Poudlard avaient fini par tourner en une découverte de certains produits déconseillés aux mineurs. Sans même parler de son libertinage qui avaient toujours eu majoritairement vocation à lui changer les idées.

Malgré tout, V aimait sa mère et sa grand-mère, elle savait qu’elles faisaient tout ce qu’elles pouvaient pour elle, que ce n’était pas leur faute si elle avait dû grandir aussi seule. Et la petite lionne savait bien que si sa mère avait exceptionnellement pris des congés alors que son carnet de rendez-vous à l’hôpital était chargé, c’était en grande partie parce que les événements des derniers mois avaient un peu perturbé sa fille. Découvrir que Viska se scarifiait avait été un vrai choc pour V qui avait réagi plus ou moins comme elle le faisait toujours : en faisant des recherches. Comme la bibliothèque de Poudlard n’était pas forcément très bien remplie pour tout ce qui touchait au SSPT, elle avait demandé à sa mère des ouvrages sur le sujet, et plus particulièrement sur comment les proches devaient se comporter pour ne pas aggraver le traumatisme en pensant bien faire. Elle avait tellement lu qu’elle avait failli faire des fiches pour tous les amis de Viska résumant ses découvertes, ce qui l’avait retenu était que cela ne servirait probablement à rien : Flynn avait sa propre méthode – qui ne fonctionnait pas si mal remarquez -, Victoire était trop têtue pour se remettre en question, Peony ne lui parlait plus… il n’y avait guère que Prudence, Alan et Ivalyana qui auraient accepté ses fiches.

C’est cette dernière que V trouva alors qu’elle ressassait ces quatre premiers mois d’année scolaire dans le couloir du Poudlard Express. En ouvrant une porte au hasard après deux échecs, elle aperçut la brune et lui sourit : « Eh ! Enfin une tête amicale ! » s’exclama-t-elle en poussant sa petite valise cabine dans la voiture qu’occupait son amie. Contrairement à la rentrée où V devait emporter toutes ses affaires, là elle n’avait pris que le strict minimum, ne revenant chez elle que pour deux semaines. En plus, l’avantage de ne plus grandir depuis ses 13 ans était qu’elle avait forcément des vêtements à sa taille chez elle !

Se posant face à la Serdaigle, V examina la jeune fille pour tenter de vérifier qui elle avait face à elle de l’aiglonne ou du serpent qui occupait son corps. Il avait pris sa place un certain temps après la tentative de suicide de Viska, fait que V n’avait pas ignoré bien qu’elle n’avait pas jugé pertinent de le traiter. La Serpentard lui avait en effet confié qu’Iva était venue la voir la nuit suivant son entrée à l’infirmerie et que c’était Cil’ qui allait devoir prendre les rênes pendant un moment. V en avait déduit qu’il y avait un truc entre les deux filles, et n’avait pas insisté : ne presque jamais se prendre la tête était l’une de ses grandes qualités. Elle aurait aimé réussir à en faire autant concernant Viska mais, si elle ne s’était jamais sentie responsable des problèmes d’Ivalyana bien qu’elle soit toujours prête à lui prêter main forte, elle éprouvait une certaine forme de culpabilité de n’avoir rien remarqué pendant des semaines. Heureusement, pour la lionne comme pour la majorité, le temps faisait son œuvre et elle y réfléchissait beaucoup moins qu’en octobre. En revanche, ce qui n’avait pas changé depuis, c’est qu’elle essayait toujours de mettre Viska et Flynn ensemble – malheureusement, les deux principaux intéressés n’y mettaient pas tellement du leur… -. Ce sujet occupait une partie de ses conversations avec Victoire : il fallait bien distraire la capitaine des Gryffondor, celle-ci déprimant du fait de l’absence de son petit ami devenu adulte en juin dernier. Somme toute, cette première partie de l’année s’était close d’une meilleure manière qu’elle n’avait commencé – et encore heureux ! -, ce qui s’était confirmé la veille avec l’annonce que les parents d’Iva étaient toujours vivants !

« Tu sais ce que tu vas faire de tes vacances ? » questionna-t-elle ensuite alors qu’elle s’installait plus confortablement sur la banquette, repoussant quelques mèches roses de devant ses yeux. Il allait falloir qu’elle coupe cette frange, elle la gênait ! Et peut-être aussi changer de couleur de cheveux ? Elle y songeait en tout cas !
(c) 2981 12289 0



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Ivalyana Van Cress
Ivalyana Van Cress
Serdaigle

Parchemins : 360
Âge : 16 ans ◄ 30 Avril 2000 ►
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 28
FACECLAIM: Camila Cabello


You can find me in the space between [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: You can find me in the space between [PV]   You can find me in the space between [PV] EmptyJeu 25 Nov - 6:23


You can find me in the space betweenVanellope Un livre sur les genoux, un autre posé sur le fauteuil à côté de moi, un troisième sur la tablette à côté d'une gourde en verre remplie d'un thé mauve, je m'efforçais de traduire d'ancien griffonnage égyptien, hébreux et sumérien que l'on m'avait envoyé. De toute évidence, avoir la mémoire de Cily ne me rendait pas plus capable de lire le charabia qui s'y trouvait. Qui ne tente rien n'a rien, au moins on aura essayé en espérant la simplicité. Je n'abandonnais pas pour autant le concept, d'où la sûr-présence d'ouvrage dans ce petit espace de train. Le compartiment que j'envahissais ne risquait pas d'être prit d'assaut par quelqu'un qui ne me connaissait pas. J'avais l'air trop décalée et depuis quelques jours, avant le bal, on m'ignorait un peu. De quoi me faire penser que Jensen avait dit à tout le monde que je l'avais agressé, même si ce n'était certainement pas vrai.

Après ce passage étrange dans la tour de l'horloge, je ne cessais de me dire que j'avais un sérieux problème. Ce n'était pas bien nouveau, certes, mais les souvenirs du Basilic venaient souvent circuler librement dans les miens, me rendant confuses par instant. En ayant reçu cet thé aux nombreuses plantes, qui donnaient un goût amère atroce, Magnus avait espéré que je parviens à mieux laisser couler, me détendre et ne plus faire barrage car c'était le rôle de Cily et non moi. Résultat, je buvais ce truc infecte à la modeste quantité d'un litre par jour depuis deux semaines. La chaleur atténuait le goût, mais pas mon soucis qui ne cessait de me ronger de plus en plus: Jensen! Je ne pouvais en parler à personne après tout. Il avait raison, en plus, bien sûr que je l'aimais! même si je ne parvenais pas à comprendre ce qu'il avait dit. Tout cela n'avait aucun sens, Viska flirtait avec Flynn, sexy à croquer, pour ne plus penser à lui parce qu'elle l'aime. Jensen tirait à la tête à Viska, soi-disant par amour, mais voilà qu'il m'embrasse! Et puis c'était quoi ça au bal avec Dahlia?! Non, tout cela n'avait rien de logique et plus j'y réfléchissais moins je trouvais de bonnes raisons de ne pas être en colère, jalousie, blessée.

Une gorgée du thé fit du bien, mais pas assez pour enlever le poids de la culpabilité. Le Serpentard m'avait menacé, moi et Cily, résultat je l'avais mordu avec des crocs de serpent! Ce que je craignais depuis un moment, et qui était au fond assez logique, c'était qu'en ne me transformant plus du tout, comme c'était le cas depuis mi-février: soit neuf moi et demi, que la transformation se faire n'importe comment et n'importe quand. Pour le n'importe quand, c'était à voir, mais le comment! Pour la seconde fois, j'avais fait coulé le sang de Jensen! Dans l'ensemble, chez des BDSM, ce n'était pas si terrible, mais au fond... je ne pouvais voir qu'une seule chose: j'avais fait coulé le sang. Ce fait ne cessait de me tourmenté et même si personne n'avait jugé bon de m'expulsé de l'école -franchement à quoi pensent-ils?-, j'avais jugé bon de ne pas revenir après les vacances le temps d'avoir trouvé un moyen de contrôler ces imprévus. Facile à dire, on ne voulait pas m'autorisé plus de deux semaines hors des murs de l'école du côté de ma famille, sous prétexte que les choses allaient s'arranger d'elle-même. Pour cité Alexandre: "Transforme toi discrètement dans les toilettes une fois par mois!" Il ne faisait aucun doute qu'il ne réalisait pas la taille que je faisais! Moi non plus d'ailleurs.

La porte du compartiment s'ouvrit d'un coup. J'avalais une grande gorgée avec un calme olympien avant de voir V entrer. Son sourire m'arracha au tumulte de mes pensées. Je penchais toutefois la tête sur le côté avec cet interrogation peinte sur le visage en refermant ma bouteille. "C'est si dramatique de trouver un ami?" M'étonnais-je avant de sourire. " Installes toi vite!" D'une main, je fermais le livre à coté de moi pour poser mon sac à main et sortir un paquet de sucreries et une gourde de chocolat chaud. Rien de mieux après avoir trainé son paquetage dans le wagon. Je ne pris pas la peine de lui dire de se servir, si je les avais posé à côté du livre fait à la va vite pour facilité le transport, c'était pour qu'elle se serve. Cela aurait été quelqu'un d'autre, j'aurai remballé tout pour ne rien montrer, mais pas avec V.

Le regard silencieux qui dura un instant me fit sourire plus doucement. "J'adore tes yeux de chatons curieux." Avouais-je sincèrement avec joie. Bon, si Cily avait été maître de mon corps pendant la majorité des vacances, puis malheureusement pendant presque tout le premier trimestre, ce n'était plus le cas. Du moins pour le moment.

La question sur les jours à venir me fit perdre le sourire. La première chose qui me vient à l'esprit: "Je vais participer à un jugement dans deux jours." La vérité pure et dure,  une bonne baffe en pleine figure, je pestais de l'avoir dit aussi froidement et crument. En détournant les yeux, je me demandais bien ce qui m'était passé par la tête. L'honnêteté dont je n'avais pas fait preuve était l'unique raison. "V, il y a certaine chose que j'aurai du te dire." Tant que j'y étais, je n'avais qu'à tout lui raconter. Ce qui allait venir, bien que je ne savait pas si je devais commencer par ma naissance ou celle de Cily? Pourquoi pas, par la situation au musé?

~
:copyright: 2981 12289 0



Better start running
'Cause nothing scares me!
Revenir en haut Aller en bas
https://www.deviantart.com/ivalyana
 
You can find me in the space between [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: King's Cross :: Poudlard Express-
Sauter vers: