Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

Partagez
 

 [THEME PV] Comme croup et fléreur !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 176
Âge : 13 ans {14.07.04}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptyLun 29 Nov - 8:35

Comme croup et fléreurChiara suivait l’intégralité des cours supplémentaires depuis le début de l’année scolaire, si les cours d’arts martiaux magiques ne lui permettaient pas de briller – rester le nez dans ses livres n’avait pas fait d’elle une grande sportive et son heure de yoga hebdomadaire n’y changeait rien -, en revanche elle s’en était très bien sortie en début d’année avec l’alchimie et les techniques de métamorphoses enseignées à l’école africaine. Pour le second trimestre, c’était au tour de Salem, et les professeurs de là-bas leur apprenait, notamment, à se lier à un familier : un animal magique avec lequel ils passaient un contrat de protection mutuelle.

Cela ne surprit absolument personne que la misanthrope Chiara se lie avec un croup, en effet il fallait avoir avec la créature magique une sorte d’affinité, de lien profond… La Serdaigle ne prit pas particulièrement mal de se trouver des points communs avec un chien irascible. Difficile dans ses relations sociales, elle n’en était pas moins d’une indéfectible loyauté envers les rares élus de son cœur – à très large majorité des gens de sa famille – et si elle avait eu des dents aussi aiguisés que celle de son croup, elle aurait bien mordu quelques mollets. Cette insupportable ex-Poufsouffle qui se prenait désormais pour une enseignante de sortilèges alors qu’elle paraissait à peine capable de tenir sur ses pieds par exemple (elle s’entendait très bien avec Amy, quelle surprise!), Chiara lui aurait bien appris à faire pleurer son grand-frère et à alimenter des mauvaises rumeurs à son sujet par son attitude folâtre jamais de demi-mesure ni de parti pris. Seulement… absence de crocs excepté, Candys en ferait toute une histoire. Elle était bêtement attachée à cette fille. Les jumeaux avaient un goût déplorable en matière de relation ils attendent avec impatience que tu grandisses pour en rediscuter avec toi.

Après ce cours, elle s’en retourna à sa salle commune, son croup sur les talons qu’elle venait de baptiser Hercule. Ils croisèrent Leith dans l’entrée en compagnie d’une créature qui ressemblait à un genre de chat, un fléreur supposait-elle (elle n’avait jamais été très peluche et autres goodies reprenant les différentes créatures mignonnes du monde magique). Que son pire ennemi soit chat et elle chien n’avait rien d’étonnant tout bien réfléchi… Hercule alla renifler le mollet de Leith. « Non Hercule, pas lui, je sais que c’est tentant mais tu t’intoxiquerais, il a des habitudes alimentaires aussi déplorables que ses goûts musicaux. » Elle se pencha pour caresser le chiot à deux queues dont Hagrid l’avait prévenue qu’il grandirait très vite et qu’elle ne pourrait pas le garder dans son dortoir quand il aurait atteint sa taille adulte. Grâce au contrat de familier, cependant, elle pourrait le faire apparaître n’importe où n’importe quand, alors qu’ils dorment au même endroit ne serait pas nécessaire – Chiara n’était pas attachée à ce genre de détail et dormait très bien toute seule, merci pour elle -.

« Tu t’es lié à un fléreur à ce que je vois. C’est plutôt mignon. Classique, mais mignon. » commenta-t-elle avec un sourire narquois, jamais à court d’idée quand il s’agissait de provoquer Leith. Parfois, elle s’abstenait… comme il partait toujours au quart de tour, cela perdait de son originalité à force, et il n’était pas avare de son propre lot de remarques en tout genre auquel elle répondait, ou pas, tout dépendait du livre qu’elle avait sous les yeux. Mais là, elle avait juste envie d’entamer les hostilités, à croire que son familier déteignait sur elle.

582
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 252
Âge : 13 ans • 11 juillet 2004
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Harvey Cantwell/Alex Lange


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptyJeu 2 Déc - 21:01


Comme croup et fléreur

Tu suis la mode, on fait la mode. C'est relou d'être relou. Mets pas d'emojis dans les messages ou on s'embrouille. Casse pas les couilles, j'veux pas ton avis sur tout, d'ailleurs, j'veux pas qu'tu m'écoutes. Pressé d'arrêter, j'envisage de faire un demi-tour. J'vois tout en double, shot, remets une couche, ah. Numéro 4, dangerous, ah, la mémoire est courte.
Leith & Chiara

Leith s’était, lui aussi, inscrit aux cours facultatifs en début d’année. Il avait beau avoir une bonne partie de sa personnalité qui avait tous les traits d’un Gryffondor, et le Choixpeau sorcier avait d’ailleurs hésité avec la maison des lions lors de sa répartition, il était d’un naturel curieux. Il avait grandi dans la magie, et il adorait en apprendre plus dans ce domaine, même s’il ne prêtait généralement pas trop attention aux cours, préférant faire le pitre pour faire rigoler ses petits camarades que de suivre ce qu’on lui racontait. Il se reposait beaucoup sur ses facilités pour compenser ce côté turbulent, car il savait tout de même ce qu’il voulait faire plus tard, du moins il avait très envie d’exercer le même métier que son père, qui faisait partie de la brigade d’élite des tireurs de baguette magique au Ministère du monde sorcier anglais, et il savait que cette profession nécessitait un certain nombre de bonnes notes. Néanmoins, ses BUSEs étaient encore bien loin et il avait encore le temps de s’amuser !

Leith avait finalement perdu son intérêt dans les cours que leur donnait un professeur venu d’Afrique, car ce n’était pas aussi passionnant qu’il ne l’aurait pensé en s’inscrivant, et puis il s’exerçait déjà à la magie sans baguettes dans ses entraînements d’arts martiaux magiques qu’il appréciait toujours autant même si Symphonie le reprenait dès qu’il avait le malheur de faire un mouvement de boxe (ce vrai sport, contrairement au simulacre que consistait le sport en pyjama). Aussi, quand il était revenu de ses vacances, qu’il avait passé entre Bristol et Aberdeen comme à son habitude, et sa mère refusait toujours catégoriquement qu’il rencontre son nouveau compagnon, malgré toutes les jérémiades de son fils unique, il n’avait pas été sûr de s’inscrire aux cours facultatifs. C’est qu’il avait tout de même autre chose à faire que de s’enfermer dans une salle de classe alors qu’il n’en était même pas strictement obligé ! Seulement, il avait découvert que l’enseignement qui viendrait en tant qu’invité était de l’école américaine Salem et qu’un contrat avec des animaux serait impliqué. Or, Leith adorait les animaux. Cela n’avait rien de très secret pour quiconque le connaissait : le garçon adorait son chat, Machan, et son hibou, Ewen, deux cadeaux offerts par ses parents. Alors qu’il était désormais à un semestre de sa troisième année, il songeait de plus en plus à opter pour l’option de Soins aux Créatures magiques, qui avait l’air trop chanmé !

Sans surprises, Leith s’était retrouvé lié avec un fléreur. Leith avait beaucoup de points communs avec les chats, même si ses parents s’amusaient à l’appeler petit coq. Il avait un très bon équilibre, était plutôt indépendant, adorait se trouver à l’extérieur, retombait très souvent sur ses pieds, et aimait l’affection, mais seulement lorsque c’était lui qui le quémandait. Son fléreur était blanc, moucheté de tâches grises et noires, le distinguant nettement de Machan, qui était plus grand et roux. Leith l’avait nommé Fillan, car même s’il ressemblait à un chat et que sa queue était celle d’un lion, son pelage l’avait fait pensé à un loup. Le petit Serdaigle savait déjà qu’il aimerait la créature magique qui, en plus, possédait un instinct sûr au niveau des gens. D’ailleurs, Fillan feula alors qu’un immonde chien s’approcha de son humain. « Tu peux parler. T’as aucun goût, obligé que ta famille de riches te choisisse tes habits, obligée de te faire des avis grâce à des livres tout pourris », répliqua-t-il, dans cet habituel ton mordant qu’il avait rapidement adopté lorsqu’il parlait avec Chiara, la personne qui s’était liée à ce cleps bizarre qui ne devait sûrement pas faire la différence entre l’odeur de son cul et l’odeur du pied d’un humain. « Tu t’es liée à un chien méchant qui supporte personne ? J’suis tellement pas étonné. Rappelle ton clébard princesse, sinon c’est mon pied dans sa gueule qu’il gagnera. » Le regard noir posé sur sa pire ennemie, il le déporta sur le croup. S’il y avait bien une bestiole qu’il n’aimerait sûrement pas, c’était celle ci !

682 mots




sourd face à la jalousiej'ai toujours rêvé d'être dans l'top
EXORDIUM.




Dernière édition par Leith Thomson le Mar 22 Fév - 19:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 176
Âge : 13 ans {14.07.04}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptySam 4 Déc - 16:33

Comme croup et fléreur« Je crois que tu confonds avec Eurydice, en réalité j’ai même des goûts très précis. » marqua Chiara avec un demi-sourire que Leith apprendrait à craindre « Mais il est vrai que je n’ai aucune appétence pour la mode, à quoi bon m’en préoccuper d’ailleurs quand tant de personnes de mon entourage sont prêtes à le faire à ma place ? Et tu devrais travailler sur tes complexes, je t’assure que le fait que moi j’ai de l’argent ne t’enlève rien à toi. » Que Leith fasse sans arrêt des réflexions sur ce point précis – sur lequel elle n’avait pas grand contrôle puisque c’étaient ses parents qui étaient riches et pas elle à proprement parler – la dépassait. Tant qu’à débattre, elle aurait plutôt orienté la conversation sur ses choix de vie, ils pouvaient parler de son végétarisme qui a du mal à s’installer dans son foyer, Christian aimant trop viande pour le bien de son cholestérol, mais non, son meilleur ennemi en revenait toujours à ses origines sociales. Ce qui Chiara ne comprenait pas forcément là-dedans c’était que, collier de diamants le soir du bal excepté, elle ne faisait pas spécialement étalage de sa fortune. Ses vêtements étaient de qualité mais elle aimait les choses simples, confortables, pas besoin de se préparer comme pour un défilé de mode pour étudier ou lire un roman ! Cela étant dit, ce n’était pas comme si elle prétendait comprendre Leith : sa psyché dépassait ses capacités, c’était sûrement pour cette raison qu’il l’agaçait autant.

Récupérant son chiot (comment appelait-on un bébé croup ? Il faudrait qu’elle cherche!) qui grognait aux pieds de Leith, elle haussa les épaules : « Vouloir frapper un bébé, un chiot, je ne te félicite pas Leith : et, après ça, tu te dis aimer les animaux ? » Elle darda de son regard émeraude son camarade de maison avec une expression qui oscillait entre une froideur à congeler un iceberg cette expression ne veut rien dire mais je la trouve parlante quand même et un franc dégoût. Elle détestait la violence – toutes les violences – et encore plus celles envers les animaux, pauvres créatures que les humains maltraitaient pour leur propre confort pensée que partage Freja, j’dis ça, j’dis rien.

« Soit dit en passant, j’ai aussi pas mal de points communs avec les fléreurs. Je les ai toujours bien aimés, mais je suppose que je ne peux pas me lier avec un animal trop indépendant. » Elle lui laisserait tellement vivre sa vie qu’elle finirait par l’oublier. Au moins avec un croup, ce risque n’existait pas. Ce n’était pas vraiment le genre de créature magique à se laisser mettre de côté ! « Je ne te voyais pas avec ce genre d’animal vois-tu. Certes, tu es intelligent, mais tu es tellement dépendant du regard des autres. Tu aurais été bien assorti avec un noueux, en plus c’est assez mignon aussi. » Et puis ça aurait été autrement moins ironique les concernant tous les deux plutôt que l’un ait un chat et l’autre un chien. Parfois Chiara avait la sensation que quoi qu’elle fasse, tout finissait toujours par être lié à Leith, ce garçon bizarre rencontré par hasard à la pâtisserie qui était finalement dans sa classe et sa maison qu’elle croisait toujours aux moments les plus incongrus. Aussi voyait-elle une sorte de message bizarre du destin dans leurs familiers respectifs : si elle le comprenait bien, elle était donc destiné à se chicaner avec Leith jusqu’à au moins la fin de leur scolarité ? Voire après vu qu’ils arrivaient à se croiser les seuls jours où ils se rendaient l’été sur le Chemin de Traverse ! Déprimant comme conclusion. Vraiment.

613
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 252
Âge : 13 ans • 11 juillet 2004
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Harvey Cantwell/Alex Lange


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptySam 4 Déc - 22:35

Dans la longue liste des choses énervantes chez Chiara Montgomery, et croyez-le, il y en avait plus d’une il a exposé la liste entière à Fiona, il en a eu pour quatre heures, il y avait cette répartie vive et cinglante, ce ton arrogant voire condescendant, dont elle faisait preuve. Leith devait bien avouer qu’il n’en avait pas eu l’habitude avec des interlocuteurs de son âge, en particulier chez les filles, qui chouinaient toujours pour un rien. Or, si Chiara possédait un tas de manières proprement insupportables, et que rien que voir son visage hautain suffisait à donner à Leith de sacrées pulsions de violence un jour il aura d’autres pulsions, pas forcément moins passionnées, il devait bien lui reconnaître qu’elle ne pleurait jamais. Cette meuf était imperméable à tout, et même s’il se mettait à brûler ses livres chéris, il était à peu près sûr qu’au lieu de se mettre dans tous ses états et de pleurer, elle l’attaquerait à son tour –et hors de question de retrouver tous ses joggings en feu, il y tenait par Merlin.

« Tu sais, c’est pas parce que t’utilises des grands mots genre appétence que ça te rends plus intelligente, juste naze », répliqua-t-il d’un ton méchant. Il avait beau détester la blonde de toutes les fibres de son corps bien trop maigre et petit à son goût, leur échange de piques avait un côté amusant, comme lorsqu’il se défoulait dans son sac de frappe sauf que là, le sac de frappe était une fille. Et une fille particulièrement agaçante, en plus. « J’pas de complexe sur le flouze. C’juste que t’es insupportable à te pavaner comme si tes darons possédaient le château ou un truc du genre et ce garçon aime bien Jensen », affirma-t-il d’un ton mordant. Ses parents ne roulaient pas sur l’or, d’autant plus depuis leur divorce, mais ils n’étaient pas non plus à la rue et Leith n’avait jamais manqué de rien. Ses parents l’avaient toujours gâté et donné ce qu’ils voulaient, même si sa mère n’appréciait pas son style, et qu’elle devait encore lui acheter un "bomber de cailra" comme elle s’amusait à appeler la veste préférée de son fils. Leith savait qu’il avait de la chance, car nombre de ses camarades moldus à Bristol n’étaient pas dans cette situation. Ce qui le rendait encore plus critique des petites princesses dans le genre de Chiara qui se croyaient tout permis juste parce que leur famille état gavée d’oseille.

Le salopris de croup avec lequel Chiara s’était lié ne cessait de lui grogner dessus et cela énervait assez Leith. Chiara le récupéra et il leva les yeux au ciel à la remarque. « Ça va princesse, joue pas l’offusquée, j’allais pas à y toucher à ton chiot insupportable, mais j’veux pas l’voir près d’moi. Fillan a pas l’air de l’apprécier. » Il porta son regard bleu sur son fléreur dont les poils étaient toujours hérissés et se pencha pour le caresser et tenter de le rassurer. Il était bien plus petit que Machan, ça le changeait ! « Mouais. C’est surtout que n’importe quel fléreur aurait refusé de se lier avec une meuf aussi chiante que toi ! Il y a qu’un croup pour te supporter ! » Il était en soi étonné que Chiara ait suivi le cours, elle semblait le genre de personnes à détester tout ce qui vivait sur cette planète, y compris les animaux.

« Je rêve ou tu viens de dire que j’suis intelligent ? Et aussi mignon qu’un noueux ? » Il la fixait, totalement étonné. Si étonné qu’il en avait oublié de se montrer aussi agressif qu’à ce qui était devenu son habitude avec elle. Il lui semblait bien que c’était la première fois que Chiara lui adressait un compliment il allait lui falloir des mois pour s’en remettre. Elle était pourtant si fière, si prétentieux, si imbécile, si mal fichue. Au moins avait-elle englobé ce compliment dans un tas d’insultes –il la reconnaissait bien là.  « Et c’est pas parce que moi j’ai des potes et que j’aime traîner avec des vrais gens au lieu de rester entouré de livres comme un teubé que j’en suis dépendant. Arrête de croire qu’tu me connais Chichi, car c’est tellement faux. » Il lui adressa un regard entendu. Elle croyait tout savoir sur tout, mais il lui arrivait d’avoir tort, et Leith comptait bien le lui faire savoir même si en l’occurrence elle a plutôt raison.

744 mots



sourd face à la jalousiej'ai toujours rêvé d'être dans l'top
EXORDIUM.




Dernière édition par Leith Thomson le Mar 22 Fév - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 176
Âge : 13 ans {14.07.04}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptyDim 5 Déc - 11:19

Comme croup et fléreurChiara haussa une nouvelle fois ostensiblement les épaules, aussi imperturbable face à l’insulte qu’à son habitude. La Serdaigle avait un ego très solide, elle n’était pas assez sensible pour se vexer simplement de l’opinion de son camarade de maison. « L’utilisation d’un certain vocabulaire me permet plutôt de faire le tri : aucun intérêt à discuter avec le fond du panier. » Déjà qu’elle trouvait à peine un intérêt à discuter tout court, elle n’allait pas en plus s’encombrer de bipèdes ignorants au cerveau limité. À ce titre, même s’il s’obstinait à parler comme tel, Chiara savait pertinemment que Leith la comprenait quand elle s’exprimait avec un langage soutenu. C’était bien la preuve qu’il se rendait autrement plus idiot qu’il ne l’était vraiment, un choix douteux et très discutable qu’elle ne se privait pas de critiquer auprès de lui. Comment pouvait-on être un minimum cultivé et avoir d’aussi mauvais goûts dans tant de domaines ?! « Il n’y a que toi qui penses que je me conduis ainsi à mon avis. Tu es juste frustré que mes oncles et tantes soient tes profs, comme si j’y pouvais quelque chose. Mais après tout, tu crois ce que tu veux, ça m’indiffère au plus haut point. » asséna calmement Chiara avec toujours le même sourire serein. Leith pouvait bien s’énerver, elle restait toujours dans l’attitude qu’elle avait à son arrivée dans la salle commune, décidée à le contrarier lui sans se laisser atteindre – ce qui était d’autant plus simple que le mur qu’elle érigeait autour d’elle était particulièrement solide et que les critiques de Leith à son encontre n’avait rien de bien neuves -. Notons qu’elle hésita même à pousser le bouchon plus loin en lui disant qu’une de ses tantes avait vraiment un château en Allemagne, mais elle jugea préférable de ne pas enfoncer le clou dans ce domaine. Insister sur leur différence sociale n’avait pas d’intérêt (sauf pour Leith visiblement).

« C’est normal, Hercule est un chien et Fillan est un chat, c’est pas une raison pour vouloir frapper mon familier. » Elle serra son chiot contre elle, passant sa main libre dans son pelage jusqu’à la pointe de ses deux queues. « Là, ça va aller mon bébé. Tu vas t’habituer aux félins du château, ne t’inquiète pas. » murmura-t-elle d’une voix douce à son croup pour l’apaiser avant de tourner de nouveau ses prunelles claires sur son camarade. « Je vais directement balayer l’ambiguïté : je ne prends pas du tout mal d’avoir un croup comme familier, donc tu te fatigues pour rien à m’insulter. » Notons que c’était valable pour la majorité de ses réflexions : elle aurait cru qu’à force il trouverait ça ennuyeux qu’elle ne paraisse jamais prendre mal ce qu’il lui disait, mais non, il s’obstinait encore et encore. Dans le fond, autant d’obstination forçait presque son respect car cela devait être pénible à la fin de parler pour ainsi dire dans le vide. Elle voyait bien à son ton qu’il essayait d’être désagréable, et au mieux lui répondait-elle comme en cet instant, au pire elle le snobait. Leith était persévérant, elle le reconnaissait.

« Je ne suis pas d’aussi mauvaise foi que toi : quand tu te tais, tu es plutôt mignon mais tu ne te tais jamais ce qui règle la question, et tu ne serais pas à Serdaigle si tu étais idiot, seulement tu adores beaucoup trop jouer les petites racailles pour que cela ait une quelconque influence sur le jugement que je porte sur toi ou peut-être que si, mais pas tout de suite. » ça n’avait jamais été elle qui niait les qualités du Serdaigle, mais bel et bien lui qui allait même jusqu’à critiquer son physique alors qu’il fallait avoir quelque chose dans les yeux pour prétendre qu’elle n’était pas parfaite à l’échelle de ses douze ans – pour qui aimait les blondes en tout cas ce qui est le cas de Leith en plus -. « Lire des livres rend plutôt cultivé que bête au cas où ça t’aurait échappé. Et je te connais Thomson. L’ironie du destin faisant que nous sommes toujours obligés de nous supporter, je suis bien forcée d’en savoir plus sur toi que je ne voudrais. » L’inverse, en revanche, n’était sûrement pas vrai à cause de ce problème d’objectivité : Leith se faisait une image d’elle qui sans être totalement fausse était particulièrement biaisée. Non pas que ça ait une quelconque importance, ce n’était pas comme si elle voulait qu’il la connaisse de toute manière un jour, peut-être, cela changerait!

751
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 252
Âge : 13 ans • 11 juillet 2004
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Harvey Cantwell/Alex Lange


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptyDim 5 Déc - 17:11

Chiara Montgomery ne se prenait pas pour rien. Ce constat, Leith l’avait rapidement établi, rien qu’à leur première rencontre, cela avait été très clair dans son esprit que la blondinette se jugeait supérieure à tout un tas de gens, y compris lui. Il fallait toujours qu’elle se démarque et qu’elle montre à quel point elle était bien éduquée et intelligente et tout un tas de trucs dont tout le monde se foutait. La preuve : elle parlait comme l’un des personnages d’un des romans poussiéreux du XVIIIe siècle qu’elle appréciait tant. C’était proprement insupportable : ne pouvait-elle pas agir comme une enfant normale ? « Parce que t’éprouves de l’intérêt à parler à des gens ? Première nouveauté, répliqua-t-il de manière cinglante. Mais t’inquiètes pas princesse, personne trouve intéressant de te parler non plus. » C’était bien pour ça, qu'elle n’avait aucun ami, à part cette idiote qui était dans le même dortoir qu’elle et qui n’avait que deux sujets de conversation : les garçons et les habits. Tu parles d’une compagne ! Dire que Chiara se pensait sélective

« Oh non, il n’y a pas que moi qui pense comme ça j’t’assure ! » James aussi la trouvait insupportable par exemple ce qui est un bon exemple vu à quel point James peut se montrer tolérant. « Et c’pas une question de frustration. J’m’en tape que ta famille soit partout, c’juste qu’t’arrêtes pas de t’en vanter et c’est gavant ! », s’énerva-t-il, prouvant, une nouvelle fois, à quel point ils étaient différents. Au contraire de Chiara, Leith n’avait jamais versé dans l’indifférence. C’était totalement contraire à son caractère. Il était spontané, colérique et impulsif, il lui était totalement impossible de ressentir un sentiment aussi neutre que l’indifférence. Il savait qu’il prenait trop à cœur bien des choses car même s’il haïssait véritablement Chiara, il ne pouvait clairement pas rester impassible à ses paroles et à son attitude. Ce n’était juste pas lui.

Chiara avait l’air de bien plus prendre mal le simple fait qu’il ait menacé de bousculer un peu son chien que la moindre de ses piques alors que, comme bien souvent, Leith avait simplement joué au gros dur mais qu’il ne comptait pas vraiment mettre ses menaces à exécution. Même s’il préférait les chats, notamment pour leur indépendance alors que les chiens avaient tendance à toujours coller leur maître et à réclamer de l’attention, il aimait aussi les chiens. « C’pas toujours vrai. Machan s’entend très bien avec le chien d’ma daronne. » Il espérait d’ailleurs que le courant passerait bien avec Fillan. Mais pourrait-il faire apparaître son fléreur à Aberdeen alors qu’il n’était pas censé faire de la magie en dehors de Poudlard ? Il faudrait qu’il pense à poser la question au prochain cours –et ce serait sûrement l’une des rares fois où il participait pour ne pas dire des bêtises, mais cela avait un intérêt pour lui d’obtenir une réponse. « Ça va, arrête avec tes grands airs, t’as l’air encore plus insupportable qu’d'habitude. J’y toucherai même pas avec un bâton à ton bébé, comme à toi », lança-t-il avec méchanceté, mais en réalité très surpris que Chiara se montre affectueuse, même si c’était avec un croup détestable.

Il ne répondit rien à sa dernière remarque, car il avait déjà remarqué que ses insultes n’avaient aucun effet sur elle et ça l’énervait tellement qu’il préférait tenter d’autres manières de l’agacer que de laisser tomber comme n’importe quelle autre personne le ferait ça prouve qu’il est pas du genre à abandonner malgré la difficulté. Et puis Chiara avait visiblement décidé de le surprendre aujourd’hui puisqu’elle se mit à lui balancer un tas de compliments qui le désarma totalement et le fit laisser tomber son attitude habituelle de gros dur. Il plissa les yeux un instant avant qu’un sourire, fait assez rare lorsqu’il parlait à Chiara, fleurit sur son visage. « Wesh, tu veux me pécho en vrai, déduit-il avec une expression joyeuse comme si McGonagall avait soudainement décrété qu’ils retournaient en vacances pour le reste de l’année scolaire. J’suis pas trop surpris, j’savais que ça arriverait en vrai mais bon, t’sais, il y a une file d’attente de meufs qui m’veut alors tu vas devoir attendre ton tour princesse ! » Il préférait l’enquiquiner ainsi plutôt que de s’attarder sur le fait qu’elle l’avait plutôt bien percé à jour malgré le comportement qu’il avait avec elle, et à Poudlard de manière générale. Raison pour laquelle il l’envoya bouler en lui assurant qu’elle ne le connaissait pas du tout. Ce à quoi la blonde lui balança une histoire de destin. Leith lui adressa un regard dubitatif. Il devait bien reconnaître qu’ils avaient toujours tendance à tomber l’un sur l’autre mais de là à dire qu’ils étaient destinés à se croiser…il y avait un pas qu’il n’était certainement pas prêt à franchir ! « Calme toi, on n’aura pas à se supporter éternellement et le destin n’a pas grand-chose à voir là-dedans », assura-t-il donc d’une manière beaucoup plus posée que depuis le début de leur conversation.

840 mots



sourd face à la jalousiej'ai toujours rêvé d'être dans l'top
EXORDIUM.




Dernière édition par Leith Thomson le Mar 22 Fév - 19:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 176
Âge : 13 ans {14.07.04}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptyLun 6 Déc - 12:43

Comme croup et fléreur« Tout bien réfléchi… non, c’est exact. Toutefois, j’ai appris à mes dépends qu’il était très difficile de ne parler à personne dans un internat. » Elle avait réussi à faire abstraction de ses camarades d’école primaire parce qu’elle pouvait s’enfermer dans sa chambre le soir venu, à Poudlard, même si cela la dégoûtait la moitié du temps, elle était clairement obligée de se sociabiliser. Rien que le fait que la moitié des travaux notés doivent se faire en groupe l’y contraignait. Cela n’enlevait rien à son sentiment, elle avait juste accepté qu’elle ne pourrait pas être auto-suffisante pendant les quelques années qu’elle passerait au sein de l’école de sorcellerie. Lavinia était une sorte de preuve par l’exemple des efforts que faisaient Chiara, encore qu’elle laissât généralement son unique amie – quoiqu’elle puisse maintenant compter Douglas comme tel ? Il l’avait aidé lors du combat contre MS puis il l’avait accompagné au bal, ce serait la moindre des choses que de l’élever au-dessus du commun des mortels dans son carnet de relations – parler toute seule. Lavinia avait ceci de formidable qu’elle ne demandait pas vraiment qu’on l’écoute, juste qu’on la laisser dire ce qu’elle avait à dire. Comprendre ce mécanisme chez sa camarade de dortoir avait rendu le plan de la blonde « trouvons une amie à présenter à mes parents » bien plus simple qu’escompté. « Et pourtant, tu me parles bien, toi. » Dans le fond, Leith s’ennuierait s’il n’avait pas leurs joutes verbales pour l’occuper quand il n’avait rien de mieux à faire, sinon pourquoi est-ce qu’il viendrait la chicaner aussi souvent – aujourd’hui ne comptait pas, c’était elle qui avait démarré - ?

« Et c’est sensé m’intéresser parce que… ? » Quand Leith comprendrait-il qu’elle se fichait de ce qu’on pouvait penser d’elle ! Elle laissait l’image de marque à ceux que ça intéressait, comme cette imbécile d’Amy, toujours prête à rendre service simplement pour se faire bien voir, ou à James qui ne se levait le matin que pour faire briller son propre égo. « Tout de même, c’est un peu ironique que tu me donnes des leçons de modestie, c’est pas comme si la tienne t’étouffait hein... » souleva Chiara avec un petit sourire malin : si on la trouvait désagréable, froide et arrogante, elle avait ce dernier trait en partage avec Leith et son cher copain James. Or elle était à peu près sûre qu’elle vivait mieux qu’eux la critique. Oh, ça ne la faisait pas changer, mais au moins admettait-elle ses défauts ! Ce que certains voyaient comme de la vanité, elle le percevait plutôt comme de l’assurance : à quoi bon douter de soi ? N’étaient-ils pas leur meilleur supporter ?

« Je n’ai pas posé la question à Hagrid mais c’est peut-être la première fois que Hercule voit un félin, après tout c’est encore un bébé. » Elle déposa un baiser sur le haut du crâne du chiot à deux queues qui remua celles-ci d’un air plus apaisé et content maintenant qu’il était dans les bras de sa maîtresse. Fixant ensuite le blond de l’expression qu’elle prenait lorsqu’il lui semblait être une énorme énigme qu’elle ne parvenait pas à déchiffrer, elle soupira, lasse de cette conversation sans queue ni tête. Elle regrettait presque de l’avoir initiée. « Tu as vraiment un comportement immature de détester mes animaux simplement parce qu’ils sont à moi, je ne t’apprécie pas non plus et pourtant je n’ai rien contre les tiens. » Cela étant dit, Chiara n’avait jamais douté remporter le match sur le terrain de la maturité. Être aussi asociale depuis l’enfance lui avait permis de prendre du recul par rapport aux relations, au regard des autres, et à beaucoup réfléchir sur le monde, qui elle était… ses parents n’avaient jamais bridé son esprit critique, à défaut de la laisser s’enfermer dans sa solitude. Les livres lui avaient tout appris, en bien comme en mal, et pour ce qui était de Leith c’était encore un cas à part, même parmi les adolescents qui peuplaient Poudlard. À croire qu’il était immature par choix…

Comme dans un instant de grâce, pourtant, elle répondit à son sourire lorsqu’il lui dit qu’elle voulait le pécho, parce que l’idée lui paraissait si ridicule qu’elle la trouvait amusante tu ne diras pas toujours ça « Comme si ça pouvait arriver » rétorqua-t-elle d’un ton léger, conservant son expression amusée pendant encore quelques secondes. Ce n’était pas le sourire qu’elle avait eu en début de conversation, celui qui annonçait une joute verbale, c’était un vrai sourire détendu comme elle en avait rarement – en tout cas à Poudlard, lieu de toutes les oppressions pour une misanthrope dans son genre -. Elle fut même suffisamment distraite pour ne pas rétorquer, comme elle l’aurait habituellement fait, qu’elle ne voyait pas trace de la horde de filles qu’il lui décrivait.

Elle redevint cependant sérieuse en abordant le point qui lui laissait penser que le destin la forçait à croiser Leith, comme une sorte de fatalité savamment orchestrée par Sam et moi. « On en a quand même encore pour cinq ans et demi… minimum. » Elle préférait ne pas demander à Leith où il se voyait travailler après Poudlard, parfois l’ignorance était encore le meilleur cadeau qu’on puisse se faire.
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 252
Âge : 13 ans • 11 juillet 2004
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Harvey Cantwell/Alex Lange


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptyMar 22 Fév - 20:40

Pour une personne comme Chiara, qui semblait détester chaque être humain qui foulait la terre de ses pieds, en tout cas Leith ne l’avait jamais entendu avoir un mot agréable pour quiconque, le pensionnat qu’était Poudlard devait constituer un sacré enfer l’enfer c’est les autres comme disait ce très sage Sartre. Elle était obligée de parler aux autres, notamment ceux qui logeaient dans la même chambre qu’elle, mais aussi de travailler avec les autres –et merci Merlin, Leith ne s’était jamais retrouvé en binôme avec elle pour le moment. Leith qui, malgré son indépendance, avait besoin de vivre en société et du regard de l’autre pour sentir qu’il avait une place dans ce microcosme qu’était son école, se disait en son for intérieur que ce n’était pas plus mal pour elle : un jour ou l’autre, la princesse aurait dû sortir de son château pour découvrir le monde. On ne pouvait se priver des autres toute sa vie. « Je sais que tu crois que personne n’est digne de ton intérêt, mais y a vraiment des gens cools dans c’t’école, tu veux juste pas le reconnaître. Après, s’tu préfères traîner avec des mecs genre McCrétin, c’ton blème. » Il haussa les épaules, l’air détaché, mais s’il y avait bien quelqu’un qu’il ne pouvait pas supporter autant que Chiara, voire plus c’est-à-dire que Douglas n’est pas blond, donc il a pas le physique qui rattrape tout aux yeux de Leith, c’était ce crétin de troisième année qu’il devait se taper comme coéquipier en Quidditch. Tu parles d’une plaie ! Leith espérait bien que ce débile ne deviendrait pas capitaine après le départ de Fiona, sinon, il allait encore plus se la péter ce que ne ferait jamais Leith par exemple. « C’toi qu’es venu m’parler ! », se défendit Leith même s’il devait bien reconnaître qu’en dépit de toute la haine qu’il pouvait ressentir pour cette fille coincée et froide comme la glace, il aimait leurs petites joutes verbales. Pratiquer sa répartie ne faisait de mal à personne !

Chiara était particulièrement énervante par le fait que rien ne semblait pouvoir atteindre cette fille –ou en tout cas, très peu de choses. Bien sûr, Leith avait du mal à supporter cette attitude, si éloignée de la sienne, d’autant qu’il aimait généralement avoir le dessus sur quelqu’un qu’il n’aimait pas, et ce n’était pas (encore) le cas avec sa camarade de classe. Ne s’attardant pas sur leur principale différence (elle se contrefichait du regard des autres, il aimait qu’on le regarde), et après qu’elle lui ait balancé sa propre arrogance à la figure, il sourit : « Pas ma faute si j’ai toutes les qualités. » Il était mignon (même si trop petit et trop mince encore), drôle, musclé par la boxe, intelligent quand il se donnait la peine…Il ne s’habillait peut-être pas en costard comme les types de la classe sociale de Chichi cf son propre frère, mais il avait tout du mec parfait kof kof le pire c’est qu’il y croit ! Bien sûr, il avait du caractère, mais il fallait savoir ne pas se laisser marcher dessus ! En ça, il ne le savait pas forcément mais il ressemblait à Chiara, il trouvait idiot qu’on doute de soi-même, personne ne pouvait avoir confiance pour vous à votre place !

L’image de Chiara Montgomery posant ses lèvres délicates de petite princesse de la bourgeoisie sorcière sur un bébé Croup qui avait dû, plus d’une fois, se rouler dans la merde, le surprit –non, l’estomaqua. Il n’aurait jamais pensé voir cela un jour et si la blonde correspondait, de son propre avis, au genre de vieille fille qui terminait sa vie entourée de chats, dans ce cas il ne l’avait jamais imaginé avec des animaux. Elle était tellement aigre et acariâtre qu’elle devait repousser tous les animaux à la ronde ! « J’ai jamais dit que j’étais mature, j’ai douze ans genre, comme toi j'te f'rais dire. T’en as pas marre de jouer à l’adulte ? C’est ridicule. » Il secoua la tête et passa une main dans ses cheveux plusieurs fois –un de ces signes qu’il avait du mal à tenir en place. Leith avait tendance, avec ses parents, à s’insurger qu’on le considère encore comme un petit, il jouait au gros dur, au grand, même si en réalité, il était bien content de n’avoir aucune responsabilité à porter.

Un instant, un seul instant, alors qu’elle souriait, un sourire véritable qui sembla transformer tout son visage et illuminer ses yeux verts si particuliers, il la trouva jolie. Elle paraissait presque agréable, ainsi, à sourire et à parler tranquillement. Ne pouvait-elle pas toujours être ainsi au lieu de faire sa chichiteuse tout le temps ? Néanmoins, il ne répondit pas à sa réplique, parce que sinon, elle allait finir par croire que c’était lui qui voulait la pécho et l’idée était si étrange ou pas qu’elle en était drôle. « On dirait t’es condamnée genre…ça va, sois pas aussi déprimée d’avance. On choisira p’t’êt pas les mêmes options pour l’an prochain, ni après les BUSEs et après on aura jamais plus à se croiser. » En somme, la délivrance !



sourd face à la jalousiej'ai toujours rêvé d'être dans l'top
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Préfète de Serdaigle

Parchemins : 176
Âge : 13 ans {14.07.04}
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptyLun 7 Mar - 12:09

Comme croup et fléreur« Cela n’a jamais été une question d’être digne ou non, je n’ai rien personnellement contre nos camarades, c’est la société qui m’insupporte. » L’hypocrisie sociale qu’elle subissait depuis toute petite juste parce qu’elle était riche et que ses parents étaient célèbres alors que dans leur dos elle entendait ceux qui les louaient dire du mal d’eux. Le capitalisme qui gangrenait la mentalité de l’occident en prônant la consommation à outrance au détriment de l’écologie précisera-t-on qu’elle a beaucoup lu Orwell?. Le culte des apparences qui émergeait déjà chez les sorciers avec les Tablettes Magiques. Elle détestait l’humanité. « C’est n’estimer rien qu’estimer tout le monde mais j’aime bien Douglas j’aurais peut-être pas dû dire ça, il est amusant. » Elle aimait aussi Lavinia à sa façon ainsi que les (nombreux) membres de sa famille, elle ne se pensait pas si seule que ce que Leith croyait – au contraire, elle trouvait même qu’il pourrait sans problème y en avoir moins – et elle ne voyait pas ce qu’il reprochait à Douglas. Leur aîné était un peu dans son monde mais ça a avait un côté assez marrant à observer… et à tout prendre, il n’était pas embêtant avec elle, c’était le principal. « En effet, mais tu admettras que ce n’est pas toujours le cas. » Souvent, c’était lui qui initiait la conversation (pour lui balancer une vacherie en espérant qu’elle réagisse ce qui donnait encore moins envie à Chiara de le faire), mais il était vrai que parfois elle était aussi prise de pulsions inexplicables la poussant à adresser la parole à Leith. Parfois, rien que de voir sa mine à son approche, ça valait le coup, comme l’été précédent sur le Chemin de Traverse par exemple !

« L’important c’est d’y croire » répliqua-t-elle avec malice alors que Leith se jetait des fleurs. Si elle voulait bien lui concéder des qualités, elle voyait aussi la très longue liste de ses défauts. Rien que son volume sonore était un problème selon la blondinette, sans même parler de sa tendance à toujours la provoquer tendance qui un jour sera aussi la tienne et de celle qu’il avait de parler n’importe comment alors qu’elle savait très bien qu’il avait du vocabulaire ! Qu’il se rende volontairement inepte la dépasserait toujours !

Haussant les épaules au sujet de la maturité qu’elle s’attribuait, elle continua à bercer Hercule tout en répondant calmement : « Être encore une enfant ne me dérange pas, ça ne veut pas dire pour autant qu’on doive se comporter de manière puérile. » Elle savait qu’elle ne parlait pas comme une enfant ordinaire – elle avait été dans une école tout ce qu’il y a de plus normale avant Poudlard donc elle avait pu se rendre compte du décalage entre les autres et elle -, toutefois elle ne se sentait pas « grande » pour autant. Elle n’avait aucune responsabilité hormis celle de s’occuper de Salem et d’Hercule, ses parents lui payaient tout, y compris le superflu, alors elle savait très bien qu’elle était loin d’être adulte. Pour autant, elle jugeait le comportement de Leith déplacé : même à leur âge et même en se croyant obligé de parler « djeuns » pour se donner un genre, il devrait être capable de faire la part des choses, non ?

Ensuite, Leith plaisanta, et pour une fois elle fut véritablement amusée par ses paroles. Pas comme lorsqu’elle le trouvait ridicule - même si l’idée que Leith puisse lui plaire lui paraissait idiot dit-elle -, là, elle ne souriait pas de lui mais avec lui et cela faisait toute la différence dans l’expression qui passa quelques instants sur son visage. Elle remit une mèche de cheveux qui s’était échappé de sa queue de cheval derrière son oreille et l’instant de grâce passa.

Car même si Leith n’avait pas que des défauts, elle sentait que le supporter pendant encore des années allait se révéler difficile mais peut-être pas comme tu l’imagines. « Peut-être, ou peut-être pas. Tu n’as jamais trouvé bizarre que depuis la première fois qu’on s’est croisé à la pâtisserie, on soit toujours dans les pattes l’un de l’autre ? Même pendant les vacances, il faut qu’on se croise ! Alors qu’on ne vit pas dans la même ville ! Ni dans le même pays, presque… C’est comme si des mauvais génies que nous appellerons Sam et Mymy essayaient de nous tester. Et pour une fois c’est un test que je n’ai pas toujours l’impression de réussir. » Entendons-nous bien : elle tolérait très bien les attaques de Leith car elle était imperméable à la critique. Néanmoins, elle trouvait quand même pesant toute cette négativité – sans parler du bruit, ce type était vraiment un cauchemar ambulant pour qui aime le silence ! - et avait en quelque sorte l’impression d’y être condamnée. La première fois, elle avait espéré qu’ils ne seraient pas dans la même maison, une fois ensemble en classe elle avait cru qu’ils pourraient juste ne pas se parler et ça avait encore raté… et maintenant il lui parlait des options mais elle sentait qu’ils en auraient au moins une en commun. « Enfin… ce n’est pas grave. Je pensais juste à ça à cause de nos familiers. Un chien et un chat… c’est quand même très nous. » Même si avant aujourd’hui elle se serait plus vue chat et Leith chien, elle préféra pourtant garder cette pensée pour elle histoire de ne pas être vexante.
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Leith Thomson
Leith Thomson
Capitaine de Serdaigle

Parchemins : 252
Âge : 13 ans • 11 juillet 2004
Actuellement : 3ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Harvey Cantwell/Alex Lange


[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! EmptyVen 15 Juil - 14:28

Leith jeta un regard méprisant à Chiara alors qu’elle conspuait la société. « Ouais, mais tu peux la détester tant qu’tu veux, t’es obligée d’vivre d’dans ! » Ce n’est pas comme si elle pouvait tout changer en un clignement d’yeux, il faudrait bien qu’elle s’habitue à la vie en communauté. Elle était tellement butée et obtus, certaine que ses opinions étaient supérieures à celles des autres, qu’elle n’arrivait pas à reconnaître les bons côtés de la société d’aujourd’hui –entre autre, le fait qu’elle était autorisée à déblatérer toutes ces pensées sans qu’on la fasse taire ou qu’elle ne se retrouve en prison pour avoir lu des pamphlets certainement pas destinés aux filles. Leith n’était certainement pas prêt à entrer dans un tel débat avec elle, car cela ne servirait strictement à rien et il le savait très bien. Et puis, ce n’était pas comme s’il passait des tonnes de temps à y réfléchir…Non, certainement pas.

Le fait que Chiara appréciait cet imbécile de MacLeod ne l’étonnait même pas, et ne le surprenait plus vu que les deux Serdaigles s’étaient rendus au bal de Noël ensemble. Qu’elle le trouve amusant, en revanche, lui fit lâcher un rire goguenard –ils n’avaient vraiment pas le même sens de l’humour. « T’es la seule à bien l’aimer c’mec. Vous allez bien ensemble, r’marque. » Il rit un peu plus, car l’idée qu’un mec supporte assez Princesse Chichi pour sortir avec était réellement risible. Quel mec serait assez fou pour accepter une situation pareille alors, comment dire… ? Quant au fait que ce n’était pas toujours elle qui venait lui parler, effectivement, il n’était pas rare que Leith lui balance une répartie cinglante, tente de lui arracher son livre, ou rappe devant elle –ça rompait son précieux calme et ça l’amusait, lui.

Mais il semblait d’ailleurs qu’à chaque conversation entre Chiara et lui, il trouvait de nouvelles raisons de la haïr. « Puérile c’est un synonyme d’enfant meuf !! On a pas tous à s’comporter comme des pseudos adultes coinços comme toi là. » Et puis même quand il grandirait, Leith n’était pas certain qu’il abandonnerait ses séances d’escalades un peu partout, tout comme ses provocations. On avait qu’une seule jeunesse, après tout, et il fallait en profiter !

La seule ombre au tableau des années aventureuses qui s’annonçaient pour lui à Poudlard, était, comme depuis le début de sa scolarité, de devoir se coltiner des parasites comme MacLeod ou la Chichiteuse en cheffe. Trop dure la vie ! « On est dans la même maison. Le monde sorcier est petit. Tu t’creuses trop la tête, princesse. » Il haussa les épaules. Elle avait l’air de croire que le destin, ou il ne savait quelle bêtise, les rapprochait. Il n’aurait jamais cru qu’elle croyait à ce genre d’absurdités ! « Il n’y a pas de nous, Chichi. J’aime les chats, t’as hérité d’un cleps baveux, ça s’arrête là. Maintenant, tu m’gaves, j’me casse. » Le blond fit un signe à son fléreur pour qu’il le suive. Il avait déjà trop passé de temps en la compagnie désagréable de Chiara Montgomery.

Terminé pour Leith



sourd face à la jalousiej'ai toujours rêvé d'être dans l'top
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





[THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME PV] Comme croup et fléreur !   [THEME PV] Comme croup et fléreur ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME PV] Comme croup et fléreur !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Thème] Comme on se retrouve ! [PV]
» [THEME] Trempés comme des soupes !
» [Thème - PV] Révisons les examens ou faisons comme si !
» Y'a comme un hic !
» Comme un air de déjà vu -pv-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 26 (2016-2017)-
Sauter vers: