Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

Partagez
 

 Last train home [ Victoire ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ted Lupin
Ted Lupin
Commerce

Parchemins : 360
Âge : 18 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : Vendeur chez Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Alex Fitzalan / Andrew Garfield


Last train home [ Victoire ] Empty
Ξ Sujet: Last train home [ Victoire ]   Last train home [ Victoire ] EmptyDim 12 Déc - 10:29

♛ Last train home
If I wanted to know who you were hanging with while I was gone I would have asked you. It's the kind of cold, fogs up windshield glass but I felt it when I passed you. There's an ache in you put there by the ache in me. But if it's all the same to you it's the same to me.

▼▲▼

Teddy était surexcité, car le grand jour était enfin arrivé. Celui des vacances de Noël. Celui où Victoire rentrait, pour deux longues semaines, et où ils pourraient s'épargner la rédaction de longues lettres, puisqu'ils seraient tous les deux (plus leurs familles respectives, certes). Il était impératif qu'il se trouve de bonne heure sur le quai 9 3/4, puisqu'il avait réussi à négocier (âprement !) avec les parents de sa petite-amie (Bill, pour ne pas le nommer) afin d'être celui qui irait la récupérer, et la ramènerait à bon port, à Tinworth. Il s'était couché sur ces belles résolutions, ne trouvant le sommeil que très tardivement (ou trop tôt ?) et s'était réveillé en catastrophe, réalisant que son réveil n'avait définitivement pas sonné.

Il prit une douche express et fit un grand retour, cheveux mouillés, dans sa chambre, équipé de sa serviette et répandant des gouttes d'eau un peu partout sur son passage. Efficacité. Sans réfléchir, il enfila le premier jean lui passant sous la main à toute allure, manquant de tomber à la renverse, une jambe habillée, l'autre non - comble du ridicule si on le trouvait assommé dans cet état, après avoir posé un lapin à sa meilleure amie. S'étant stabilisé par une pure opération du saint esprit, il trouva un pull à lui associer - celui que la grand-mère de Victoire lui avait offert cette année encore, et qui tranchait nettement avec son look habituellement plus grunge. Mais c'était un pull confortable - dont la couleur verte tranchait admirablement avec ses cheveux bleu électrique - et accessoirement, il n'avait plus le temps de réfléchir. Se concentrant pour transplaner, il songea qu'il aurait été fort dommage qu'il se débrouille pour se désartibuler maintenant, pour la toute première fois. Comme il lui arrivait parfois d'avoir de la chance, ce tragique développement ne se produisit pas, et il se pressa parmi la foule de moldus circulant dans King's Cross.

Quai 9 3/4. Avant l'arrivée du Poudlard Express. Vaguement essoufflé, il s'appuya contre le mur de brique le plus proche, contemplant les parents présents, larme à l’œil, écharpes et gilets supplémentaires en main dans le cas probable où leurs rejetons ne seraient pas suffisamment vêtus porte ta petite laine et tais toi. Le "clan" Potter-Weasley ne semblait pas encore arrivé : il était sûr qu'il aurait reconnu la voix tonitruante de Ron à peu près n'importe où. Mais il ne doutait pas qu'ils seraient là, après tout, ils avaient toute une ribambelle d'enfants à récupérer - hormis sa petite-amie, merci. Progressant sur le quai, il s'immobilisa en entendant - puis voyant - la célèbre locomotive rouge faire son entrée en gare, cherchant à repérer Victoire dans l'un des wagons alors que le train ralentissait.

Il exécuta les grands signes des mains, promis plus de six mois plus tôt, dès qu'il l'aperçut, grand sourire aux lèvres, le cœur battant plus fort à sa simple vue, prêt à la prendre dans ses bras et ne plus la lâcher - il avait attendu trop longtemps. « Je suis ton taxi attitré. » déclara-t-il en s'approchant, joyeux mélange de silhouette dégingandée, pull vert sapin, cheveux en bataille. « Tu m'as manqué, Vic'. » Évidence, qui valait le coup d'être dite. Il se pencha pour l'embrasser, faisant fi des regards indiscrets, espérant vaguement que les Weasley n'étaient toujours pas , car il aurait été regrettable que Bill lui retire son accréditation sous prétexte de démonstration publique d'affection jugée excessive. Sourire en coin aux lèvres, il se détacha suffisamment longtemps pour expliquer : « J'ai négocié avec tes parents - ton père surtout - pour qu'on fasse le trajet ensemble. Je ne me suis pas engagé sur une heure d'arrivée, par contre. » Etait-il possible de se perdre en transplanant à un endroit qu'on avait connu à peu près toute sa vie ? Personne ne pouvait prouver le contraire.

CODAGE PAR AMATIS




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1765
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


Last train home [ Victoire ] Empty
Ξ Sujet: Re: Last train home [ Victoire ]   Last train home [ Victoire ] EmptyMer 23 Fév - 4:39


Last train home

It doesn't matter where you go or what you do I want to spend each moment of the day with you. Well look what has happened with just one kiss I never knew that I could be in love like this. It's crazy but it's true, I only want to be with you.
Victoire & Ted

De son côté également, Victoire était surexcitée. Elle avait passé un bon bal. Disons qu’il n’atteignait pas la hauteur de ceux qu’elle avait passé accompagnée de Teddy, ou même celui de l’an passé où, forte de la certitude que Teddy l’aimait lui aussi, elle n’avait pas (trop) mal vécu le fait qu’il soit le cavalier d’une autre fille –ce genre de détails n’avait pas d’importance quand elle avait la certitude de se retrouver dans ses bras, sa bouche contre la sienne une fois les vacances de Noël commencées-, à part peut-être celui où ils avaient passé une bonne partie du bal à se hurler leurs quatre vérités, jusqu’à sa première élection en tant que miss Poudlard. Mais elle avait passé un chouette moment en compagnie de tous ses amis, et avait renoncé à sa couronne sans (trop) d’amertume. Il n’était pas trop tard pour qu’elle finisse par décrocher sa troisième couronne, foi de Weasley. Mais il y avait bien des choses plus importantes que son petit moment de gloire –qu’elle persistait avoir eu, entre ses démonstrations de charme de Vélane, ses chansons avec Magic Mix et le spectacle de Sterne où elle figurait tout de même parmi les meilleures danseuses, même si elle ne possédait pas le talent de Lu. Et bien sûr, ce qui surpassait la joie d’avoir passé un bon bal, sans drames tu entends Teddy ?, c’était bien évidemment de retrouver son petit ami. Elle avait beau l’avoir vu à la dernière sortie à Pré-au-Lard, cela n’était pas suffisant pour la très collante Victoire. Elle avait hâte de passer le maximum de temps possible avec lui pendant ses semaines, et espérait bien que George ne le forçait pas à travailler (sinon, elle s’occuperait de son cas, et il aurait d’autres genres de soucis que la création de nouveaux objets magiques destinés à Fred, pour qu’il terrorise tout Poudlard, et Roxanne qui commençait à parler garçons, foi de Weasley !) pour qu’ils puissent profiter ensemble.

Le soir du bal, Vic avait rapidement fait sa valise d’un coup de baguette, ne gardant de côté qu’une tenue confortable pour le lendemain : jean, tee-shirt à manches longues, et pull cousu par mamie Molly –la couleur attitrée de Victoire était le bleu électrique, le bleu de Teddy. A une époque, ça n’avait pas été ce bleu là, mais du rose, comme le prouvait certaines vieilles photos, mais depuis que Vic avait piqué une couleur pour avoir un vêtement "de la couleur des cheveux de Teddy", mamie Molly avait bien été obligée de s’adapter. Malgré tout, dans cet habit simple, elle était incroyablement jolie et dégageait son charme et sa grâce habituels.

Vic passa son trajet avec Ally, Viska, Psychée, et d’autres amies, pendant que V devait sûrement râler que Graham ne mettait pas la main à la pâte pour la dernière ronde de deux mille seize. Le trajet passa vite, plus vite que Victoire, qui trépignait d’impatience, ne l’avait craint. Arrivée à Londres, Victoire dut prendre sa valise et la cage d’Emile avec les bras, ne pouvant pas encore utiliser la magie dans le monde moldu alors même que plusieurs de ses amies avaient déjà dix-sept ans. Une fois les jambes sur le quai, elle chercha des yeux la chevelure blonde argentée de sa mère ou le visage de son père mais son regard accrocha deux grandes mains qui se levaient pour faire des gestes dans tous les sens tout en frappant sans doute deux-trois petits qui passaient par là. Son cœur s’arrêta avant de reprendre, les battements recommencèrent à la vitesse d’un hippogriffe lancé au galop. Elle n’arrivait pas à y croire –et avant d’en avoir réellement conscience, elle se précipitait dans les bras de Teddy, laissant ses bagages, ses amis, plus rien d’autre n’avait de l’importance. « Nooon ?? Je suis trop contente !! », hurla-t-elle de joie lorsqu’il lui apprit qu’il serait celui qui la ramènerait chez elle –mais chez elle, en réalité, c’était dans ses bras. Ça avait toujours été ses bras. « Tu m’as manqué aussi, c’est dur sans toi », assura-t-elle, les larmes dans les yeux, avant de lui retourner son baiser, les bras autour de son cou, une main sur sa joue, l’autre dans ses cheveux ébouriffés qu’elle aimait tant d’ailleurs Andrew a une très belle chevelure, je tiens à le souligner.

Le baiser se termina et elle pouffa en entendant les explications de son petit ami –elle devait avoir l’air totalement niaise, les joues rougies, les yeux mouillés de joie, de ce bonheur indescriptible qu’elle avait toujours ressenti à ses côtés, et d’amour, bien sûr, de cet amour intense qu’elle avait toujours éprouvé pour lui ; mais elle s’en fichait totalement. « Il a accepté sans contrepartie ? Ça m’étonne de sa part ! T’es sûr que ma mère est pas planquée quelque part pour prendre des photos en scred ? Elle a fait le coup à Dominique et Ash. » Elle s’éloigna un instant pour récupérer sa valise et fourra d’autorité la cage d’Emile dans une des grandes mains de Teddy et prit l’autre dans la sienne. « Le seul hic, c’est que je dois me trimballer mes affaires…Tu crois qu’on peut les mettre dans la bagagerie ? Ou alors, on les dépose à Traverse, au magasin de George ? » Pare que, bien évidemment, elle avait hâte de revoir ses parents et son petit frère mais Teddy passait avant tout. Comme toujours, Teddy passait avant tout –il passerait toujours avant tout.



proud to be a Weasley
Live and let go, I have tried. Predictable, every time And at this point I just take the ride and hang on. I wanna rage to erase everything and I'm not afraid I'm not done making mistakes. It's not a phase I'm gonna rage. I know I can be a little much.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Ted Lupin
Ted Lupin
Commerce

Parchemins : 360
Âge : 18 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : Vendeur chez Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Alex Fitzalan / Andrew Garfield


Last train home [ Victoire ] Empty
Ξ Sujet: Re: Last train home [ Victoire ]   Last train home [ Victoire ] EmptyLun 21 Mar - 19:17

♛ Last train home
If I wanted to know who you were hanging with while I was gone I would have asked you. It's the kind of cold, fogs up windshield glass but I felt it when I passed you. There's an ache in you put there by the ache in me. But if it's all the same to you it's the same to me.

▼▲▼

Ted tenait toujours ses engagements - au moins autant que faire se peut, et lorsqu'il dérogeait à cette règle, c'était forcément pour des circonstances exceptionnelles. En l'occurrence, il s'était engagé en fin d'année scolaire à mettre la honte à Victoire quand il viendrait la chercher sur le quai, et il s'appliquait donc à le faire, faisant totalement fi des passants ou des anciens élèves qui pourraient le regarder bizarrement. Oui, il secouait les bras comme un illuminé pour faire signe à sa petite-amie. Et alors ?

Il l'attrapa au vol alors qu'elle se précipitait dans ses bras, les battements de son cœur - qui s'étaient accélérés pendant l'attente et l'impatience à la retrouver - s'apaisant à son contact. Il était pleinement heureux et quand il se pencha pour l'embrasser, c'était comme si plus rien d'autre n'avait d'importance : pas même Bill Weasley s'il venait à passer par là pour chercher son autre progéniture c'est ainsi que Ted mourut sur le quai 9 3/4, emporté par sa propre outrecuidance. « Tu penses que les gens nous ont remarqués ? » questionna-t-il avec nonchalance, jetant un petit regard circulaire aux alentours, car entre la chorégraphie improvisée et les cries de joie de Victoire, ils ne pouvaient pas prétendre s'être montrés subtils. Ted aurait presque aimé croiser le regard de Graham pour lui adresser un petit clin d’œil volé : au bout du compte, ils y étaient bel et bien arrivés.

Il ramena les yeux sur Victoire, posant doucement les mains sur ses épaules, un air expectatif sur le visage. « Alors ? Miss Poudlard ? Pas Miss Poudlard ? » Il n'arrivait pas à lire dans son attitude les conclusions du bal de la veille. Il savait qu'elle s'y était rendue avec Graham justement, et s'il aurait forcément préféré que ça ait été lui (surtout au vu de la façon dont leurs deux derniers bals ensemble s'étaient déroulés), il avait aussi parfaitement confiance en Victoire et en Graham. Mais pour l'instant, Victoire paraissait simplement rayonnante, et il n'avait pas besoin d'être sous les effets de son charme de Vélane pour être un peu béat - elle lui avait excessivement manqué.

« Tu ne vas pas pleurer, hein ? » s'assura-t-il d'un air concerné, et voyant les yeux humides de sa petite-amie. « J'ai dû beaucoup négocier, ne sous-estime pas le travail que ça a demandé. C'était un combat de longue haleine. Mais non, je n'ai rien promis en contrepartie, ou bien je ne suis pas au courant. » poursuivit-il en se grattant la tête, vaguement dubitatif à présent. Avait-il vendu son âme au diable ? Il n'aurait pas été jusqu'à qualifier Bill de cette manière - le père de Victoire était vraiment sympa tant que le bien-être de sa fille n'était pas menacé. Et Teddy ne comptait rien menacer du tout. Il haussa les épaules. « Tu crois ? J'ai rien vu. Elle a vraiment pris Dominique et Ash en photo sans leur dire ? » Il grimaça, et vérifia à nouveau qu'on ne les espionnait pas. Mais tout le monde était affairé sur le quai et on ne leur prêtait plus tant attention que ça.

Il claqua des doigts. « Va pour la boutique de George, et ensuite... Florian Fortarôme ? » suggéra-t-il avec un sourire engageant, avant de faire quelques pas pour aller récupérer les affaires que Victoire avait abandonnées dans sa course vers lui. « Prête ? Tu voulais dire au revoir à des gens ? » Genre, ses potes qu'elle avait laissées sur le carreau en le voyant, par exemple. Loin de lui l'idée de vouloir l'isoler de ses amies - même si contrairement à elles, il n'avait pas vu Victoire depuis une éternité, lui.

CODAGE PAR AMATIS




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Victoire Weasley
Victoire Weasley
Capitaine de Gryffondor

Parchemins : 1765
Âge : 16 ans [2 mai 2000]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Dove Cameon/Kathryn Newton


Last train home [ Victoire ] Empty
Ξ Sujet: Re: Last train home [ Victoire ]   Last train home [ Victoire ] EmptyLun 28 Mar - 0:28

Victoire avait beau connaître Teddy depuis sa naissance, parler Edward Lupin troisième langue, et savoir tout de lui, le jeune homme parvenait toujours à la surprendre. Comme ce jour de décembre où il lui avait appris qu’il était amoureux d’elle, alors qu’elle ne le suspectait absolument pas contrairement à la moitié de la population de Poudlard. Ou comme, plus d’un an après, aujourd’hui où il la cherchait sur le quai du Poudlard Express à grands renforts de signes dans tous les sens et de grands sourires. Il avait convaincu ses parents, et connaissant son père, un brin surprotecteur alors même qu’il connaissait Teddy depuis dix-huit ans,  ça n’avait pas dû être évident, de venir la chercher. Il faisait fi du reste du monde –il s’en fichait-. Il était là pour elle, pour la voir elle, et Victoire aurait été capable de parler de ces retrouvailles et de tout ce que ce geste signifiait pour elle pendant des heures et croyez-là ce sera le cas. Mais pour le moment, elle était juste une fille qui s’accrochait à son petit ami, qui se pendait à son cou, qui se rendait ivre de ses baisers. Et rien d’autre que ces sensations et que le bonheur intense qu’elle sentait inonder tout son corps ne comptaient.

« Non. Je pense qu’on est passé inaperçu. On est pas tellement du genre à se faire remarquer, de toutes façons », répondit-elle avec amusement, les bras toujours solidement accrochés à la nuque de Teddy et hop je te tords le cou. Certainement que même dans le brouhaha du retour de Poudlard, certains n’avaient pas manqué de les apercevoir. Mais cela n’avait aucune importance. Déjà parce que leur couple n’avait rien de bien secret, et que peu importe le nombre de regards posés sur eux, sans compter que Victoire était habituée aux regards, comme Teddy d’ailleurs, et n’avait rien contre, cela ne l’aurait empêché pour rien au monde de profiter de son Teddy.

Vic se rembrunit l’espace d’un minuscule instant lorsque son petit ami lui demanda les résultats de l’élection du bal. Evidemment, il était l’un des seuls à ne pas savoir. Il faudrait aussi qu’elle partage la nouvelle avec sa famille, et elle savait d’avance que sa mère partagerait sa frustration et sa déception d’avoir perdu cette année, tandis que sa grand-mère la réconforterait à grands renforts de "mais Victoire, tu as gagné les deux années précédentes ! Tout le monde sait bien que tu es la plus jolie fille de tout Poudlard ! Avec Dominique juste derrière toi, bien évidemment. Reprends-donc une part de tarte à la mélasse pour te réconforter." Bien sûr, cela soulageait Victoire d’être la seule fille de tout Poudlard à avoir été élue deux années de suite, mais elle aurait aimé marquer encore plus l’élection en la remportant une troisième fois consécutive. « Viska a eu le titre. Vote de sympathie, tu comprends. Je suis quand même deuxième dauphine, même si Mini est devant moi –elle pourra plus dire qu’elle est pas belle ni appréciée celle-là ! Mais bon, je préfère que ce soit Viska plutôt qu’une autre. Et il me reste toujours l’an prochain ! » Vic adorait Viska, c’était sa meilleure amie, mais elle ne comptait pas lui laisser le titre au bal d’après ! Dès janvier, elle commencerait sa campagne pour miss Poudlard. Elle ne partirait pas du château sans se battre, foi de Weasley ! « Niveau mecs, on ne pourra malheureusement pas se foutre de la tête de Graham ! McGowan a été élu, t'y crois toi ? Ce bouffon…Mais Flynn aussi ! T’imagine le choc pour Viska ? Heureusement, McGowan a déguerpi une fois les résultats annoncés. Sinon, il aurait tâté de mon Chauve-Furie –comme si j’allais le laisser danser avec Viska après tout ce qu’il a fait ! » Elle adressa un regard éloquent à Teddy. Son petit ami savait très bien à quel point elle haïssait Jensen McGowan, et elle s’était bien épanché sur les derniers rebondissements du triangle-amoureux-qui-n’en-est-pas-un dans ses lettres à Teddy j’ai une pensée émue en imaginant ce garçon recevoir une missive de Victoire. « Sinon Nini a essayé le coup du charme de Vélane de grande ampleur durant la danse des préfets. C’était mignon –un échec, mais bien essayé. Si seulement elle acceptait que je l’aide ! Mais madame veut se débrouiller toute seule ! » Elle ne comprenait décidément pas sa sœur. Elles n’étaient pas rivales. D’ailleurs, Victoire ne lui avait pas fait d’ombre kof kof, elle a avait juste partagé leur charisme surhumain à l’assemblée histoire que tout le monde soit sur le même pied d’égalité ! Elle pourrait montrer ce petit tour à sa sœur cadette mais elle était si fière qu’elle ne lui demanderait sans doute jamais…

Il y avait des tas d’anecdotes sur le bal qu’elle voulait lui raconter –comme souvent, elle se sentait d’humeur très bavarde- mais il lui fit remarquer les larmes dans ses yeux Elle lui balança son poing dans le bras pour toute réponse. « T’es bête ! Je suis juste contente de te voir ! » Elle lui sourit. Ces simples mots ne reflétaient pas le dixième du quart de ce qu’elle ressentait à se retrouver (enfin) en sa compagnie. « Oh mais je ne sous-estime rien ! Je suis surprise, mais soulagée, que t’en sois ressortie vivant à vrai dire ! », plaisanta-t-elle tout en espérant toutefois que son père n’avait pas une condition cachée à ses retrouvailles –mais si tel était le cas, elle saurait le lui faire oublier. Elle était sa petite fille chérie, après tout, et son bonheur devait suffire ! « Oui, quand il s’est pointé à la chaumière pour lui déclarer sa flamme à son retour d’Egypte. Mais elle voulait pas me les montrer sans l’autorisation de Dom ! A quoi ça sert de prendre des photos en cachette si tu les montre pas à ta fille, franchement ? », répondit-elle d’un ton offusqué qu’elle tenait totalement de celle dont elle parlait avec tant d’animation : Fleur Delacour-Weasley.

« Oh oui ! Je rêve de l’une de ses glaces au chocolat chaud qui te donne l’impression d’avoir le soleil dans ta bouffe ! se réjouit-elle. Et puis, si George est encore à la boutique, je pourrais lui poser pleins de questions. Il s’est montré très cryptique quand j’ai voulu l’interroger par lettre sur un fan club qui s’était formé dans tes clientes. » Elle jeta un regard sévère à Teddy. Elle avait toute confiance en lui et en son amour, mais ce n’était pas pour cela que sa tendance à la possessivité s’était calmée nous voilà rassurés. A sa question, elle se contenta d’un grand geste de la main pour saluer tous ses amis, avant de se tourner vers Teddy et de lui agripper le bras –maintenant qu’elle était avec lui, il était hors de question de le lâcher. « C’est bon. Ils comprendront. » Victoire parlait assez de Teddy et du manque qu’elle ressentait quotidiennement à ses camarades pour que celles-ci ne la juge pas (trop) de les abandonner alors qu’elle le retrouvait. Il était son meilleur ami, son amoureux, son premier confident. Il passerait toujours avant tout le monde.

1 196 mots


proud to be a Weasley
Live and let go, I have tried. Predictable, every time And at this point I just take the ride and hang on. I wanna rage to erase everything and I'm not afraid I'm not done making mistakes. It's not a phase I'm gonna rage. I know I can be a little much.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshisavatars.tumblr.com/

Ted Lupin
Ted Lupin
Commerce

Parchemins : 360
Âge : 18 ans { 15/04/1998 }
Actuellement : Vendeur chez Weasley, Farces pour Sorciers Facétieux


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Alex Fitzalan / Andrew Garfield


Last train home [ Victoire ] Empty
Ξ Sujet: Re: Last train home [ Victoire ]   Last train home [ Victoire ] EmptyLun 18 Avr - 12:39

♛ Last train home
If I wanted to know who you were hanging with while I was gone I would have asked you. It's the kind of cold, fogs up windshield glass but I felt it when I passed you. There's an ache in you put there by the ache in me. But if it's all the same to you it's the same to me.

▼▲▼

« Non, clairement pas. » approuva Teddy avec solennité, mais ne tenant pas bien longtemps : son sourire s'élargit presque aussitôt, un regard pétillant posé sur le visage de Victoire, réalisant que plus rien d'autre n'avait vraiment d'importance maintenant qu'il l'avait retrouvée - pas même la menace que Bill Weasley pouvait faire porter sur sa personne s'il venait à les surprendre. Il n'aimait pas spécialement qu'on l'observe, mais il en avait aussi l'habitude, et que pour une fois, ça soit parce qu'il avait le bonheur d'être réuni avec sa petite-amie n'était pas pour le déranger - c'était toujours plus agréable que d'être surveillé en tant que fils de dangereux loup-garou, ou filleul prétendument rebelle de l'Elu.

L'actualité du moment - à Poudlard en tout cas - concernait les élections accompagnant systématiquement le bal. Malgré sa connaissance aigüe de Victoire, Teddy n'avait pas encore su déceler si elle avait vu son titre être renouvelé ou pas. La réaction à sa question le lui apprit en revanche immédiatement : c'était perdu. Prêt pour le déluge d'informations qui s'ensuivit, Teddy pressa doucement l'épaule de sa petite-amie en signe de réconfort tout en l'écoutant. « OK donc Viska, Dominique, et toi ? » résuma-t-il posément, scrutant le visage de Victoire pour jauger son état d'esprit. « Viska était contente ? C'était son truc aussi non, Miss Poudlard ? » Le "aussi" référant à Victoire, puisqu'il était de notoriété publique que sa petite-amie briguait systématiquement le titre. Contrairement à une Tempérance par exemple, qui n'avait eu de cesse d'oublier qu'elle l'était - sauf quand Teddy, ou à l'époque, Noé, se faisaient un plaisir de le lui rappeler.

Quant aux garçons, le résultat annoncé par Victoire était assez inattendu, et Teddy fut forcément déçu d'apprendre que Graham n'avait pas été réélu. « Oh non, j'suis sûr que c'est parce qu'il manquait mon vote. En plus c'était sa dernière année ! » se plaignit-il brièvement, lui qui adorait avoir des munitions pour se moquer - affectueusement - de leur ami commun. « Il a déguerpi où ? En tout cas bravo les gars, vous avez réussi à maintenir le niveau de drames visiblement attendu pour ce bal. N'en faites pas trop d'un coup non plus, sinon vous n'arriverez pas à faire mieux l'an prochain ! » s'amusa-t-il, à la fois navré d'avoir raté ça et content d'échapper à cette phase turbulente de son adolescence. Le bal n'avait jamais été son endroit préféré pour passer du temps avec Victoire - le contexte n'était vraiment pas pour lui - surtout qu'il n'avait désormais plus besoin de cette excuse-là pour pouvoir serrer sa meilleure amie contre lui, avec la sensation qu'ils n'étaient que tous les deux pour l'espace d'une danse.

Il réprima une grimace alors que Victoire utilisait l'un de ses diminutifs traditionnels pour Dominique, conscient que la Poufsouffle les trouvait fortement désagréables. Mais les affaires entre les soeurs Weasley avaient toujours été complexes au mieux, et Teddy avait suffisamment d'expérience sur le sujet pour savoir qu'il ne fallait pas s'en mêler. « Ça n'a pas marché du tout ? » Il n'avait pas besoin de demander pourquoi Dominique avait essayé de faire ça, il paraissait évident qu'il s'agissait de concurrencer Victoire. Son regard se fit suspicieux. « Et tu l'as utilisé, toi ? » Il n'était pas né de la dernier pluie et surtout, il connaissait sa meilleure amie.

Il interrompit le long récit en lui demandant si elle allait pleurer - ses yeux paraissaient particulièrement humides -, et reçut un coup de poing somme toute inefficace pour réponse. « Ça ne répond pas vraiment à ma question, Vic'. » nota-t-il avec bonhomie, néanmoins heureux d'entendre ses paroles. « Et moi donc. » ajouta-t-il en haussant les sourcils, s'attendant encore à ce que Bill déboule à tout instant, prêt à le scalper pour ses torts. L'idée que Fleur soit actuellement planquée derrière une poubelle pour les mitrailler de photos n'était pas forcément plus réjouissante, et Ted fronça les sourcils en écoutant les explications de Victoire. « "Lui déclarer sa flamme", c'est mignon. » Il adressa un sourire amusé à la Gryffondor. Il leva les mains pour signifier son innocence et son incrédulité. « Pas la moindre idée mais ça me paraît assez indiscret votre histoire. » Et il imaginait aisément que Dominique n'avait pas dû apprécier. Il était néanmoins heureux qu'elle soit - a priori - bien avec Ash, qu'il savait être un garçon digne de confiance - contrairement à son frère aîné. Et ça avait plutôt intérêt à durer bonne chance Ash.

Victoire acceptant son plan, il s'en alla récupérer les affaires de sa petite-amie, mais fut pris de court par sa remarque suivante. Il haussa les épaules, son visage exprimant l'incompréhension la plus totale. « Hein ? Le retour de l'éloquence légendaire de Teddy. De quoi tu parles ? » Il secoua la tête, habitué aux élucubrations de Victoire depuis le temps le respect est mort. S'assurant ensuite que la Gryffondor n'avait pas des gens à qui elle voulait parler avant de partir - et souriant face à son attitude tout à fait désinvolte -, il lui adressa un signe de tête pour s'assurer qu'elle était prête, et comme elle était déjà agrippée à son bras, il transplana sur le chemin de Traverse, à proximité de la boutique de George.

CODAGE PAR AMATIS




ted; — It's like it's not even real to me. It's like my life isn't even real to me unless you're there, and you're in it, and I'm sharing it with you. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Last train home [ Victoire ] Empty
Ξ Sujet: Re: Last train home [ Victoire ]   Last train home [ Victoire ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Last train home [ Victoire ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Train-train quotidien...ou presque [PV Faith]
» [THEME] Home sweet home [PV]
» Train-train quotidien ... {PV: Apo']
» One last time [ Victoire ]
» Nobody said it was easy [ Victoire ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Londres :: Le Londres Moldu :: King's Cross :: Quai 9 3/4-
Sauter vers: