Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal
anipassion.com

Partagez
 

 L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 181
Âge : 12 ans {14.07.04}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptyJeu 23 Déc - 11:10

L’Insupportable Assistante Briseuse de Cœur
D’habitude, Chiara était une fille imperturbable. Il arrivait que Leith l’ignominieux la fasse sortir de ses gonds, toutefois ces incidents restaient relativement isolés – surtout depuis que cela lui avait coûté une heure de colle, tâche indélébile dans son bulletin scolaire par ailleurs parfait -, or son camarade de maison n’était pas le seul à lui taper sur le système dans le château objectivement la plupart des gens lui font cet effet et parmi le nombre de ces personnes proprement insupportables se trouvait Tempérance regardez moi comme je suis adorable et niaise Biel. Chiara avait cru être définitivement débarrassée de sa présence nauséabonde en juin dernier avant d’apprendre pendant l’été que cette incapable allait devenir l’assistante de sa tante Susan.

On notera qu’il était assez rare que Chiara déteste réellement quelqu’un. Amy l’agaçait à cause de son indécrottable maladresse, Leith avait cette tendance à vouloir se rendre intéressant qui lui cassait les pieds, mais elle ne les haïssait pas. C’était un sentiment trop fort pour la mesurée Serdaigle que personne n’irait jamais qualifié de passionnée mais on en reparle dans quelques années. Pourtant, elle exécrait la meilleure amie de sa grande sœur. En partie parce que, justement, elle occupait cette place et que Chiara, aimant peu de personnes, n’était guère partageuse. De ceci cependant elle aurait pu s’en faire une raison, Candys avait beau être sa sœur, elles avaient une différence d’âge conséquente et il était évident que Chiara n’était pas l’oreille attentive dont avait besoin une fille comme son aînée et si c’était pour entendre parler de Derek à longueur de journée, non merci, elle préfère déléguer. Par possessivité, Chiara n’aimait guère plus Erin, cette dernière lui faisant l’impression d’un faon tremblotant qu’elle pourrait casser simplement en soufflant dessus – les jumeaux avaient quand même des goûts bizarres, parce que Chichi pouvait aussi parler de la garde de robe (ou de mini short) de la copine de son frère sans jamais réussir à en dire du bien -, ce n’était toutefois pas pour cette raison qu’elle détestait Tempérance Biel. L’ex Poufsouffle lui sortait par les yeux parce que cette imbécile avait brisé le cœur de son grand frère et que personne – personne – n’avait le droit de faire du mal aux jumeaux. Et pourtant, pendant des mois, celle-ci s’était baladé dans Poudlard comme une bienheureuse ignorante, profitant de la gentillesse de Noé pour baigner dans une félicité factice.

Comment quelqu’un comme cette fille pouvait prétendre devenir prof ?! « Chiara, tu aideras Mademoiselle Biel à rentrer et nourrir les souris. » annonça sa tante à la fin d’un cours, faisant remonter tous les sentiments négatifs que Chiara retenait sans peine ordinairement – l’avantage d’un caractère porté sur la froideur -. La Serdaigle voulut protester (elle n’avait rien fait qui nécessitât une telle punition!!!) mais sa tante était déjà partie, ainsi que la plupart des autres élèves de sa classe. Chiara darda d’un regard noir l’assistance, lèvres pincées. L’IABC (Insupportable Assistante Briseuse de Coeur) attendait les bras ballants, pour changer un peu, et la benjamine des Montgomery ferma son manuel en le claquant violemment pour ensuite le ranger tout aussi rageusement. Parfois ses oncles et tantes profitaient vraiment de leurs liens filiaux pour lui faire faire des tâches ingrates ! Inspirant par le nez et expirant calmement, elle reprit son expression de froide neutralité qui lui était commune pour dire : « Si cela vous convient, vous pourriez rassembler les souris pendant que je remets de la paille propre dans leur cage ? Je ne connais pas le sortilège pour leur rendre leur vraie couleur. » Les souris avaient pris des teintes bigarrées après un test de sortilège capillaire qui avait particulièrement enthousiasmé Lavinia – même si c’était un sort qui ne pouvait s’appliquer qu’à de petites surfaces -. Sans attendre de réponse, elle se dirigea vers la réserve de sa tante pour aller chercher les dites cages qu’elle posa sur les pupitres vides. Elle les vida de la paille souillée sans faire de manière après avoir passé ses gants en cuir épais qu’elle utilisait en botanique, puis elle rempailla les cages, toujours dans un silence de mort. C’est à peine si elle jeta un regard dans la direction de Tempérance – on lui avait demandé de ranger, pas de faire la conversation -.
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Assistant

Parchemins : 809
Âge : 19 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : Assistante de Sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Lily James


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptyVen 24 Déc - 17:33

♛ L'Insupportable Assistante Briseuse de Coeur
There's a science fiction in the space between. You and me. A fabrication of a grand scheme where I am the scary monster. I eat the city and as I leave the scene in my spaceship I am laughing. In your remembrance of your bad dream. There's no one but you standing.

▼▲▼

Tempérance n'avait jamais considéré l'idée que Susan Montgomery-Bones puisse être cruelle. Elle avait eu ses doutes bien sûr, lorsqu'il avait été annoncé que la jeune femme remplacerait le professeur Flitwick à son départ à la retraite mais il s'avère que personne ne lui avait demandé son avis. Elle était passée par les cinq phases du deuil (déni : "impossible, Filius est plus jeune qu'un ado, j'ai décelé de l'acné sur son visage pas plus tard qu'hier - comment ça c'est une pustule ?", colère : "c'est encore un coup de cette vieille bique de McGo, elle est jalouse de Filius je le sais !", négociation : "et s'il continuait à faire cours mais juste à moi ?", dépression : "bouhouhou ma vie est fichue que quelqu'un rédige mon obituaire", et enfin, acceptation : "peut-être que Bones n'est pas si horrible que ça de rien Susy") et puis, elle s'en était remise. Oui, elle idolâtrait le professeur Flitwick, mais Montgomery-Bones était une ancienne Poufsouffle, sa directrice de maison, et précédemment l'assistante du grand manitou lui-même. Elle était forcément compétente.

Mais en ce jour fatidique où Susan demanda, en toute sérénité, à Chiara Montgomery de rester l'aider, elle, à la fin du cours, tout en quittant la salle d'un pas léger - presque bondissant -, Tempérance dut envisager la possibilité très réelle, et déprimante que sa collègue puisse, en fait, être une sorte de génie du mal camouflé dans la peau d'une jeune femme agréable, amatrice de Quidditch, et généralement d'humeur égale sauf quand Tempérance lui a renversé un encrier entier dessus entre deux cours, et non Susan, je n'ai pas les moyens pour payer ton pressing déso. Tempérance sentit un horrible pressentiment la gagner alors que la porte se refermait sur Susan qu'elle était sûre d'avoir entendu caqueter en partant, trahison !

Pourquoi Chiara ? Pourquoi pas n'importe quel autre élève de deuxième année, hein ? Amy aurait été un choix tout à fait acceptable, quand bien même la petite Serpentard aurait menacé de provoquer un cataclysme indicible en essayant de l'aider. Elle se voyait en Amy depuis la toute première fois qu'elle l'avait rencontrée, avant la première rentrée à Poudlard de la fillette, maladroite et attachante, et incapable de faire du mal à une mouche. Elle observait les rapports entre Amy et Chiara de son œil d'ancienne élève-devenue-assistante, et elle avait le sentiment qu'elle aurait aisément pu se retrouver à la place de la brune (parfois, elle avait l'impression d'y être). Mais qu'importe Amy, même Leith oui même Leith c'est pour dire avec son jargon qu'elle ne comprenait pas c'est comme ça que parlent les jeunes de nos jours ? ça veut dire quoi concrètement, "wesh", d'abord ? et sa capacité surhumaine à faire des remarques déplacées aurait été préférable. Mais évidemment, c'était Chiara que Susan avait choisie.

Tempérance n'avait pas l'habitude qu'on se montre hostile envers elle. De par son caractère, elle avait toujours cherché à se montrer conciliante, prête à tous les compromis pour éviter le conflit. La seule personne avec qui elle s'était disputée pendant ses études était Erin, lors du bal des enfers qui était à l'origine de tous ses maux actuels. Et déjà à l'époque, elle avait passé des soirées à pleurer en repensant à leur échange pendant le bal. Même en y songeant maintenant, elle aurait été capable de fondre en larmes. Non. Ne pas paraître fragile en cet instant : il ne fallait pas exposer ses failles face à Chiara. Et oui, elle avait conscience d'être à deux doigts de la dépression nerveuse à la perspective de se retrouver seule avec une enfant de douze ans elle n'a pas choisi le bon métier mais maintenant qu'elle savait pourquoi Chiara la détestait tant, elle se sentait plus mal à l'aise que jamais. Elle avait peut-être l'air d'une adulte, mais elle avait surtout le sentiment d'être une grande enfant qu'on aurait prise pour une adulte. Triste constat à faire après six mois passés en tant qu'assistante de sortilèges.

Si toutes ces réflexions se bousculèrent à une vitesse alarmante dans l'esprit malade de Tempérance, l'Irlandaise n'en montra pourtant rien. Elle était censée être professionnelle. Fake it until you make it, c'était bien ça l'expression, non ? Et également l'histoire de sa vie, apparemment. Tressaillant en entendant Chiara claquer son livre, elle accepta sa proposition (même si la Serdaigle ne semblait pas avoir attendu son approbation pour se lancer) : « Oui je m'en occupe, merci pour le coup de main. » répondit-elle par automatisme, songeant que même pour elle c'était pousser un peu loin : il était assez évident que Chiara n'avait pas choisi d'être là. Tant pis. Baguette en main, elle utilisa un sortilège informulé pour rassembler les souris sur le bureau précédemment utilisé par Susan la traîtresse. « En cas de doute, Finite Incantatem fonctionne pratiquement pour tout. » indiqua-t-elle nonchalamment, car la situation avait beau être ce qu'elle était, Chiara restait une élève, et elle une prof-en-devenir. « Si on connaît bien la couleur originelle, il est aussi possible de réappliquer le sortilège de changement de couleur auquel vous vous entraîniez tout à l'heure, mais ça serait plus long comme elles n'ont pas toutes le même pelage. » Levant à nouveau sa baguette, elle opta plutôt pour l'antisort général - elle ne tenait pas particulièrement à passer le reste de l'après-midi à faire des teintures unitaires aux souris.

CODAGE PAR AMATIS




tempérance; — The most important thing is to enjoy your life - to be happy - it's all that matters. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 181
Âge : 12 ans {14.07.04}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptyLun 3 Jan - 14:04

L’Insupportable Assistante Briseuse de Cœur
« Finite Incantem n’est enseigné qu’en troisième année » d’où le fait qu’elle ne pouvait pas résoudre la situation actuelle en inversant le sortilège sur chacune des souris. Est-ce que l’IABC la prenait pour une idiote ? Chiara haussa un sourcil avec une expression qui n’avait rien de magnanime avant d’ajouter calmement : « Et si vous devez remercier quelqu’un, adressez-vous à ma tante. Me concernant, vous êtes à peu près la dernière personne de cette école à qui je voudrais rendre service ». Ce qui plaçait Tempérance derrière Amy et Leith - point qui méritait d’être noté puisqu’elle avait tout de même été collée à cause de ce dernier, ou plus précisément parce qu’il l’agaçait tellement qu’elle lui avait hurlé dessus un dimanche matin, provoquant l’ire de Lloyd la mégère ici, à toute fin utile, on rappellera que Chichi n’aime personne – car, oui, c’était à ce point qu’elle ne supportait pas l’assistante de sortilèges. On pourrait lui rétorquer que Noé allait très bien maintenant puisqu’il filait le parfait amour avec mademoiselle « j’ai oublié comment mettre un pantalon » alias Erin, qui était aussi - merci l’histoire à vomir - la colocataire de Biel et la meilleure amie de Candys, oui, le monde magique est vraiment petit. C’était oublier un peu vite que Chiara n’était pas le genre de fille à pardonner aussi facilement. Il en fallait beaucoup pour la fâcher, en revanche une fois qu’elle l’était, il était très difficile de la faire revenir à de meilleurs sentiments.

On reconnaîtra cependant à la jeune Montgomery qu’en dehors de ses paroles désagréables, elle gardait une attitude neutre et s’activait à sa tâche. Chiara y mettait une certaine application parce qu’elle pensait aussi au confort des souris. Elle avait toujours préféré la compagnie des animaux à celui des êtres humains (ils ne mentaient pas, eux, au moins!), elle tâchait d’ailleurs de tendre vers du végétarisme – ce qui la bloquait encore était la réticence de Christian, celui-ci comprenant mal le nouveau régime alimentaire de sa plus jeune fille – et elle n’avait jamais trop aimé les tests de sorts ou de potions sur des cobayes vivants… en 2017, on devait tout de même pouvoir trouver d’autres solutions pour faire de la magie, non ?! Cette pensée lui fit pincer les lèvres juste avant qu’elle ne termine totalement d’étaler la paille dans l’une des cages. Ceci fait, elle se dirigea vers le bureau de sa tante sur lequel l’IABC avait rassemblé les souris pour prendre deux d’entre elles et les loger dans leur maison prison. « Il faudrait leur remettre leurs gamelles d’eau et de nourriture, je ne les ai pas trouvé dans la réserve » informa-t-elle Tempérance qui, en ayant déjà terminé avec sa première tâche, pouvait bien se rendre utile en se chargeant de trouver ces deux éléments essentiels au bien-être des petits rongeurs.

Pendant ce temps, elle rempailla une autre cage tout en se demandant, encore, pourquoi Tante Susan avait jugé bon de la choisir elle pour aider Biel. Si elle ne se cachait pas vraiment de détester l’assistante, elle restait toujours assez polie avec elle pour que ça ne mérite pas une punition, et elle ne voyait pas bien en quoi ça pouvait déranger… Ce devait être le côté Poufsouffle de sa tante, elle devait encore espérer qu’elle changerait, qu’elle deviendrait un jour plus gentille, ou une quelconque autre niaiserie dans ce genre. C’était bien son style. Lucas était comme ça aussi. Enfin… l’espoir fait vivre comme on dit.

581
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Assistant

Parchemins : 809
Âge : 19 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : Assistante de Sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Lily James


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptySam 15 Jan - 21:32

♛ L'Insupportable Assistante Briseuse de Coeur
There's a science fiction in the space between. You and me. A fabrication of a grand scheme where I am the scary monster. I eat the city and as I leave the scene in my spaceship I am laughing. In your remembrance of your bad dream. There's no one but you standing.

▼▲▼

Seule avec l'Enfant Terrible, Chiara Montgomery (et oui, elle savait qu'elle n'était pas censée penser ça d'une élève, mais elle ne contrôlait pas ses sentiments, et moins d'un an plus tôt elle avait encore été une élève elle aussi - elle n'était qu'humaine, dans le fond), Tempérance se demandait si Susan ne la détestait pas à son tour. Peut-être même était-ce quelque chose qui se diffusait chez les Montgomery-et-affiliés. D'abord, Chiara. Ensuite, Susan. Possiblement, Noé. Après tout, ils ne s'étaient pas reparlés depuis la nuit où il l'avait embrassée, et où tout avait - à nouveau - basculé dans son petit-monde-déjà-plus-si-ordonné-que-ça. Elle songea aussi que ça pourrait devenir un problème, si effectivement, cet état de fait se généralisait - car les Montgomery n'étaient pas peu nombreux à Poudlard. Lucas la haïssait-il secrètement ? Il était certainement plus difficile à lire que Chiara, dont elle interpréta aisément le dédain dans sa réponse, quand bien même elle n'était pas ouvertement hostile - et encore heureux.

Tempérance n'était pas aisément offensée, mais elle trouvait malgré tout être traitée injustement. Elle n'était pas responsable de ce qui s'était produit avec Noé. Elle en voulait à Noé. Pourquoi Chiara - qu'elle connaissait à peine ! - aurait-elle le droit de lui en vouloir ? Candys, elle aurait pu comprendre, quand bien même ça aurait été extrêmement difficile à vivre. Elle aurait pu accepter que sa meilleure amie lui en veuille d'avoir entretenu d'une quelconque manière les sentiments de Noé. Mais Chiara ? « Ce qui ne veut pas dire que l'information n'est pas bonne à prendre. » répondit-elle avec calme mais peut-être de manière plus frontale qu'elle ne l'aurait fait habituellement. Après tout, Chiara lui avait dit ne pas connaître le sort pour leur rendre leur couleur normale, et techniquement ça faisait partie de ses attributions que de lui apprendre des choses, non ? Et ce même si la Serdaigle ne semblait pas particulièrement ouverte à ce qu'elle lui apprenne quoi que ce soit. Elle paraissait nettement plus ouverte à partir sans demander son reste. Mais Susan les avait mises dans cette situation, et elles étaient coincées dedans tant qu'elles n'auraient pas terminé.

Elle ne s'était pas préparée à ce que Chiara exprime sa pensée la concernant à haute voix, et de manière aussi explicite. Leur interaction lors du bal de l'année précédente n'avait pas exactement été cordiale, mais la jeune fille avait alors été interrompue par Candys, avant de pouvoir vraiment lui faire savoir le fond de sa pensée. Comme elle avait encore été ignorante, à l'époque ! Mais il ne servait à rien de vivre dans le passé. Serrant la mâchoire, Tempérance ne répondit rien dans un premier temps, se concentrant plutôt sur sa tâche, et ruminant sur les paroles de la Serdaigle.

Et puis : « Je ne trouve pas ça très juste, de m'en vouloir ainsi. » Elle n'avait jamais été très douée pour garder ses émotions pour elle. Prompte aux larmes, prompte aux rires. Elle évitait pourtant systématiquement le conflit, mais de toute évidence, l'abcès était crevé. Elle savait que Chiara la détestait, elle savait globalement pourquoi - Candys l'avait admis. Elle savait pour Noé, et pour Erin. Cette fois, elle était à peu près certaine d'être au courant de tous les tenants et aboutissants de cette sombre histoire. Elle aurait pu préciser qu'il avait s'agit d'une formule de politesse, mais elle n'en voyait pas l'intérêt, et ça paraissait légèrement mesquin pour l'adulte qu'elle était censée être dans cette situation. Elle aurait aussi pu préciser que Chiara flirtait avec le manque de respect pour la prof-en-devenir qu'elle était supposée être mais elle avait surtout ce pressentiment familier que quoi qu'elle dise, ça n'allait être que pour sa pomme. Et puis, Chiara n'était pas bête - elle savait ce qu'elle faisait. Suffisamment désagréable pour que ses sentiments soient clairs, suffisamment polie que ça passe. Elle qui détestait être détestée, la situation jouait nettement avec ses nerfs.

Ne pas avoir l'air faible, ne pas avoir la voix chevrotante. Le joli mantra des interactions difficiles Tempérance versus une enfant de douze ans. Ayant rassemblé toutes les souris, Tempérance écouta Chiara lui dire qu'elle n'avait pas trouvé les gamelles. « Ah, je sais où elles sont rangées. » indiqua-t-elle sans savoir que la Serdaigle avait à peu près autant d'affinité qu'elle pour les exercices sur des créatures vivantes. Heureusement, le cours de sortilège n'était pas celui de métamorphose, où cette pratique était encore plus courante - quasi systématique. Elle avait encore bon espoir de convaincre Susan à l'avenir de laisser les pauvres bêtes tranquilles - elles n'avaient jamais demandé à devenir rose fluo, et encore moins à être manipulées par les petites mains maladroites des élèves de deuxième année pensée pour Amy. Se dirigeant vers le fond de la salle, Tempérance ouvrit à l'aide d'un sort le placard renfermant les accessoires manquant aux cages. Elle agita sa baguette pour les déplacer vers le bureau, au niveau duquel Chiara s'affairait. Revenant vers la Serdaigle avec une concentration absolue pour ne pas trébucher sur ses propres pieds, elle saisit ensuite un premier duo pour le replacer dans l'une des cages - et fit inévitablement tomber l'une des deux gamelles. La Loi de Murphy, toujours à l’œuvre dans sa vie. Au moins n'était-elle pas tombée sur son pied, supposait-elle. Elle ramassa la gamelle dont la chute avait été bruyante et résonnante, évita le regard de Chiara, et la déposa dans la cage. Sa vie n'était, après tout, qu'une longue succession de maladresses.

CODAGE PAR AMATIS




tempérance; — The most important thing is to enjoy your life - to be happy - it's all that matters. ;;


Dernière édition par Tempérance Biel le Dim 20 Fév - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 181
Âge : 12 ans {14.07.04}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptyDim 16 Jan - 11:30

L’Insupportable Assistante Briseuse de Cœur
« Quand j’ai dit que je ne le connaissais pas, je voulais dire que je ne savais pas l’exécuter, pas que j’ignorais duquel il s’agissait. Je ne suis pas stupide vous savez. » Pour tout dire, Chiara se considérait même comme plutôt excellente, et ce n’était pas que de la fanfaronnade : en dépit de son mauvais caractère et de la fameuse heure de colle passée en compagnie de Leith, son dossier scolaire était un modèle de perfection. Elle ne participait à aucun club, ce qui aurait pu entacher un peu l’ensemble car les activités extra-scolaires étaient considérées comme un plus, mais comme elle suivait désormais les cours d’arts martiaux magiques, elle pouvait toujours avancer que cela tenait pour ainsi dire du club puisque toutes les maisons et toutes les années y étaient mélangées. Obéissante, elle faisait toujours avec application toutes les tâches qu’on lui assignait, rendait ses devoirs et se présentait en classe avec une ponctualité d’horloger, avait toujours une mise impeccable et n’était jamais impliquée dans les problèmes des autres. Elle doutait qu’au même âge, Tempérance Biel ait pu en dire autant – supposition d’autant plus avérée qu’elle avait de très vagues souvenirs de la jeune femme à cette époque à travers les récits des jumeaux -.

Comme l’Insupportable Assistante paraissait vouloir se rebiffer quelle idée!, Chiara l’examina en silence de ses yeux émeraude. Elle n’aurait pas regardé différemment une curiosité exotique quelconque. Ce besoin pathologique d’être aimé qu’elle devinait chez Tempérance pour le côtoyer chez d’autres personnes de son entourage Amy, entre autre la révulsait au plus haut point, il était toutefois évident pour elle comme pour l’assistante que ce n’était pas son principal problème avec la jeune femme. « Ah oui ? Et pourquoi ça ? Parce que les jumeaux et la danseuse de cabaret vous ont pardonnée, je devrais obligatoirement faire de même ? À moins que vous ne pensiez que sous prétexte que vous êtes maintenant une adulte, cela vous donne une espèce de passe-droit accédant à mon respect ? » Peut-être allait-elle encore écoper d’une heure de colle, mais Chiara était curieuse de savoir comment elle allait la justifier. Le motif cette petite fille ne m’aime pas n’allait pas faire très sérieux dans le courrier destiné à ses parents qui ne se font plus aucune illusion sur les qualités sociales de leur benjamine. « Ce qui n’est vraiment pas juste, Mademoiselle Biel, c’est que vous ayez fait du mal à mon frère tout en continuant pendant des mois de profiter de sa gentillesse. C’est un fait parfaitement objectif, et il est dans mon droit de ne pas aimer ceux qui font du mal à ma famille. J’en use à mon gré : nous sommes dans un pays libre. » Comme toujours quand elle se lançait dans un argumentaire digne de ses meilleurs romans du XIXe, Chiara affichait un petit air crâne de ceux qui faisaient sortir de ses gonds Leith.

On précisera ici que si elle détestait Tempérance plus que la moyenne, elle usait et abusait de ce fameux droit à ne pas aimer avec la majorité des gens. Ayant eu des centaines de fois des conversations où elle devait se justifier de sa misanthropie – totalement incompréhensible pour son entourage -, elle savait comment se défendre. En outre, pour quelqu’un qui détestait autant communiquer, Chiara maniait très bien l’art oratoire : elle avait appris des plus grands, à commencer par Cicéron dont elle avait dévoré tous les discours à la surprise générale. Cela ne l’empêcha pas de conclure sur un ton moins mature : « En plus, je suis plutôt correcte, c’est pas comme si je vous mettais la misère non plus hein... » Chiara connaissait les limites : non seulement Tempérance était protégée par les jumeaux qui la défendaient contre toute raison, mais en plus elle faisait parti du corps professoral donc à défaut de la respecter « pour de vrai », elle n’irait jamais l’insulter ! Il était assez rare qu’elle recourt à l’insulte directe de toute façon, elle détestait la vulgarité et la bassesse : le langage était assez riche pour communiquer sans grossièreté – même si Amy avait tendance à penser que le résultat était le même au final -.

Preuve de son attitude stoïque : lorsque Tempérance revint avec les gamelles et en fit tomber une dans un fracas que Chiara jugea en toute objectivité bien sûr assourdissant, elle se tint coite. Certes, elle se figea pendant quelques secondes, observant l’ancienne Poufsouffle en se demandant comment une fille pareille avait même pu avoir son diplôme alors qu’elle avait clairement deux mains gauches… mais elle ne dit rien. La conversation était déjà assez tendue comme ça. Forte de cette résolution, elle continua donc de s’occuper des souris, cela lui parut plus sage et les Serdaigle sont sages, et ouais!
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Assistant

Parchemins : 809
Âge : 19 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : Assistante de Sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Lily James


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptyMer 2 Mar - 22:58

♛ L'Insupportable Assistante Briseuse de Coeur
There's a science fiction in the space between. You and me. A fabrication of a grand scheme where I am the scary monster. I eat the city and as I leave the scene in my spaceship I am laughing. In your remembrance of your bad dream. There's no one but you standing.

▼▲▼

Tempérance avait passé presque toute sa vie à faire preuve d'un pacifisme défiant parfois le raisonnable, frôlant régulièrement l'immobilisme. Elle était prête à toutes les concessions pour étouffer un conflit dans l’œuf, toutes les pirouettes pour échapper à la dispute, restait toujours modérée et pesait ses mots. Ce qui rendait la moindre vraie altercation d'autant plus terrible, tant elle manquait d'outils pour l'affronter. Son échange avec Erin pendant le bal-des-enfers avait constitué un véritable crève-cœur, auquel elle n'avait pu cesser de penser ensuite et qui s'était résolu via une discussion - heureusement - plus tempérée. Quant à Noé, elle ne l'avait jamais confronté depuis, seulement évité.

Et voilà que toutes ses belles convictions volaient en éclat par la faute de Susan. Quoi de pire que de la forcer à la confrontation ? Car de manière évidente, Chiara lui en voulait, et elle ne comptait pas rester silencieuse sur le sujet - ce qui aurait été plus facile à gérer. Or, Tempérance n'était pas d'humeur à se montrer aussi placide qu'en temps normal. Elle s'était suffisamment blâmée (et se blâmait encore assez) pour tout ce qui s'était passé, sans que Chiara - qui ne devait son niveau d'information sur le sujet que de par son affiliation à Noé et à Candys - joue la passive-agressivité auprès d'elle - surtout si ça devenait plus agressif que passif.

« Je le sais très bien. » répondit-elle avec sincérité mais sans sa chaleur habituelle. Elle était parfaitement placée pour le savoir, même, puisqu'elle voyait désormais Chiara évoluer en classe. Et même avant, elle avait paru être une gamine brillante (mais Tempérance avait toujours eu un biais envers les Serdaigle : ils lui paraissaient avoir une connaissance proche du surnaturel pendant ses études). « Et je ne vois pas qui pourrait penser le contraire. » ajouta-t-elle à mi-voix après coup, tout en s'affairant à sa tâche. Elle avait visiblement heurté une quelconque sensibilité chez Chiara, qui se faisait un devoir de lui rappeler ses accréditations. Elles étaient décidément de caractères diamétralement opposés : la fierté bafouée qu'elle détectait chez la Serdaigle, elle ne la ressentait certainement pas.

Puis Chiara l'informa qu'elle était la dernière personne au sein de l'école à qui elle voudrait bien rendre service, et si Tempérance chercha initialement à garder la tête haute, ne voulant pas se laisser affecter, sa résolution ne tînt pas longtemps. C'était puérile de le dire, elle en était consciente, mais ça n'était pas juste. Pas pour la première fois, elle se dit que si elle s'était trouvée dans la même classe que Chiara à l'époque de ses études, la Serdaigle l'aurait traumatisée matée en l'espace d'une seule conversation pensée pour Amy.

« Danseuse de...? » Elle comprit en parlant, et marmonna, sourcils froncés : « Elle n'est pas danseuse de cabaret. » Ce qui n'avait rien de négatif, incidemment, mais elle percevait bien que venant de Chiara, il s'agissait d'un terme dérogatoire. Elle déglutit avant de répondre : « Non, parce que je ne vois pas bien ce que tu aurais à me pardonner. » Car si elle avait réellement blessé Chiara d'une quelconque manière, elle se serait platement excusé depuis. Mais elle se doutait qu'il était question d'une sorte d'instinct de protection à l'égard de Noé, et il lui paraissait mal placé. Les paroles suivantes de la blonde la déstabilisèrent, et elle leva les yeux vers elle, se détournant des souris. Elle secoua doucement la tête, vaguement incrédule. « Je ne lui ai pas volontairement fait de mal, Chiara. Je ne savais pas... » Et si elle avait su, qu'aurait-elle fait ? Son esprit avait-il cherché à la protéger en ignorant des signes qui avaient été évidents pour son entourage ? C'était si difficile à jauger : Candys était la jumelle de Noé, et Erin avait des sentiments pour lui - forcément, elles avaient remarqué. Teddy avait eu ses soupçons, et elle l'avait ignoré, mais elle avait honnêtement cru qu'il se leurrait - il paraissait si mal placé pour donner des conseils ou des leçons, à l'époque. « Je n'ai pas profité de sa gentillesse, on est- était, amis. » reprit-elle en se demandant à quel moment sa vie avait viré de bord au point qu'elle doive se justifier de ses choix de vie auprès d'une fillette de douze ans. Peut-être Chiara aborderait-elle bientôt d'autres axes de son existence nécessitant état des lieux - professionnel, familial... L'idée n'était pas très alléchante.

Distraitement, elle se demanda de qui Chiara avait hérité cet art de l'argumentaire et de la prose - elle avait connu Candys et Noé moins... sophistiqués dans leurs discours à leurs douze ans et ne parlons pas de Leith. Elle lâcha un rire nerveux. « Encore heureux. » Aux dernières nouvelles, elle faisait encore partie du corps professoral, et elle essayait de faire en sorte qu'on la respecte un minimum. Si une deuxième année commençait à lui mettre la "misère", ça ne serait bon pour personne.

Aller chercher les gamelles s'avéra être l'exercice parfait pour se donner contenance - jusqu'à ce qu'elle en fasse - classiquement - chuter une. Serrant les dents, elle la ramassa, feignant la normalité, détestant donner des munitions supplémentaires à Chiara - qu'elle ne connaissait pas très patiente, pour l'avoir déjà entendue interagir avec certains de ses camarades. Comme la Serdaigle ne dit rien, Tempérance poursuivit les opérations, la dignité mise à mal mais pas beaucoup plus qu'auparavant.

CODAGE PAR AMATIS




tempérance; — The most important thing is to enjoy your life - to be happy - it's all that matters. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 181
Âge : 12 ans {14.07.04}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptyDim 6 Mar - 21:58

L’Insupportable Assistante Briseuse de Cœur
Chiara fixa en silence l’Insupportable Assistante Briseuse de Coeur. Qu’elle lui concède qu’elle n’était pas stupide avait son importance aux yeux de la Serdaigle. Elle se fichait qu’on la pense méchante, froide, pourrie gâtée… mais elle tenait à ce qu’on la trouve intelligente. Elle n’avait pas que cette seule qualité – en fait elle était plutôt bonne en tout du moment qu’il ne s’agissait pas d’interagir avec d’autres êtres humains -, elle était la seule cependant qui compte. Hochant vaguement la tête pour marquer son approbation, elle ne s’attarda pas et passa à la suite… qui n’avait rien de glorieux pour ses rapports avec Tempérance.

« Je le sais, j’ai juste décidé de la surnommer comme ça parce que j’aime être désagréable. Elle se trémousse sur scène en mini-short pour de l’argent : la seule différence concrète avec une danseuse de cabaret, c’est que les endroits où elle se produit s’appellent des salles de concert. » On notera que Chiara n’avait rien contre cette profession ou contre les cabarets, c’était juste Erin qu’elle n’aimait pas beaucoup euphémisme. Elle la détestait un peu moins que Tempérance parce qu’elle n’avait pas tourmenté Noé enfin, ça c’est ce que tu crois mais l’un des problèmes de la Serdaigle avec les amours des jumeaux était aussi qu’elle se montrait possessive à leur égard. Chiara n’en avait pas tout à fait conscience en raison de son jeune âge et d’un manque de recul sur le sujet, il paraissait cependant évident pour d’autres membres de sa famille que son hostilité affichée envers Erin était due au fait qu’elle ne voulait pas partager son grand frère avec une autre fille. Noé l’avait toujours chérie et gâtée : inconsciemment, Chiara avait peur que cela change, surtout qu’il paraissait attiré par des filles gentilles, ce qu’elle n’était pas. Au moins Derek avait-il l’heur d’avoir à peu près aussi mauvaise réputation qu’elle pas pour les mêmes raisons par contre !

« Je ne tolère pas qu’on fasse du mal à aux jumeaux. Et je suis sûre qu’ils en voudraient aussi à quiconque me blesserait… mais si vous ne me croyez pas à ce propos, demandez donc à Noé de confirmer. » Attaque facile. Chiara laissait assez traîner ses oreilles pour savoir que l’ancienne Poufsouffle n’adressait plus la parole au seul garçon de la fratrie Montgomery. Lorsqu’il allait dormir au loft que la danseuse de cabaret partageait avec l’Insupportable Assistante, cette dernière était toujours absente – ou presque ? elle ne tenait pas non plus un rapport détaillé sur le sujet -.

Bizarrement, aucune réplique mordante ne lui vint quant au fait que Tempérance n’avait pas blessé volontairement Noé. Chiara n’en doutait pas. Cette fille était à la fois trop molle et trop gentille pour l’avoir fait exprès… mais elle trouvait que c’était encore plus énervant au final ! Au moins, elle, quand elle disait des trucs blessants, elle le savait ! Un peu de conscience de ses actes, est-ce que c’était trop demander ? « Comme vous êtes amie avec la danseuse de cabaret ? C’est quoi votre prochain plan inconscient ? Faire tomber Derek dans vos filets pour ajouter Candys à la liste des cœurs brisés sur votre chemin ? Et puis qu’est-ce qu’ils vous trouvent tous pour commencer ? C’est énervant à la fin ! Vous me faites penser à Flint – et ça n’a rien d’un compliment ! » Sentant qu’elle s’échauffait, elle se racla la gorge et se tint de nouveau très droite pour reprendre le contrôle. Il semblait qu’elle avait un vrai problème avec les gens à deux mains gauches… à choisir, elle préférait encore les casse-pieds comme Leith ou James, au moins ne lui renverseraient-ils jamais involontairement le contenu de leur chaudron sur les pieds. Dans un monde parfait, elle n’aurait à supporter ni les uns ni les autres mais voilà bien longtemps qu’elle avait appris que la perfection n’était pas de ce monde ce n’est pas une répétition, c’est un chiasme, si, si.

Encore heureux, encore heureux… ça dépendait pour qui. Là, tout de suite, Chiara avait vraiment envie de lui mettre la misère dont acte : une chance pour Tempérance, aussi désagréable soit-elle, la benjamine des Montgomery était trop polie pour faire autre chose que lui dire le fond de sa pensée et c’était bien assez de l’avis de tous. De là à dire qu’elle la respectait en tant qu’enseignante… il ne fallait pas pousser. Preuve en était que la meilleure amie de sa sœur se montra incapable de ramener les gamelles sans en faire tomber au passage. Si elle se tint coite, c’était parce qu’elle en avait déjà trop dit auparavant, mais elle n’en pensait pas moins. « J’ai terminé de rempailler les cages. » informa-t-elle l’Insupportable Assistante au bout de quelques longues minutes, tournant de nouveau l’émeraude de ses prunelles vers Tempérance. « Soit dit en passant, ce serait quand même bien qu’on arrête d’utiliser des cobayes vivants, c’est vraiment barbare. » Lui avait-on demandé son avis ? Non. Le faisait-elle quand même ? Évidemment.
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Assistant

Parchemins : 809
Âge : 19 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : Assistante de Sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Lily James


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptyDim 27 Mar - 19:34

♛ L'Insupportable Assistante Briseuse de Coeur
There's a science fiction in the space between. You and me. A fabrication of a grand scheme where I am the scary monster. I eat the city and as I leave the scene in my spaceship I am laughing. In your remembrance of your bad dream. There's no one but you standing.

▼▲▼

Par nature, Tempérance avait des difficultés à se défendre elle-même. Il était souvent plus aisé d'accepter au moins une part de responsabilité plutôt que d'entrer dans la confrontation - surtout qu'en fin de compte, elle avait la culpabilité facile. Comme de manière générale, elle avait peu d'ennemis (forcément, elle était plutôt du genre à chercher et à réussir à s'attirer la sympathie d'autrui souvent par pitié pour ses maladresses), cela ne lui posait généralement pas trop de problème. Ce qu'elle appréciait beaucoup moins, c'était que l'on s'en prenne à ses proches - l'une des raisons pour lesquelles une telle inimitié existait d'ailleurs entre L'Abominable Idiot (il ne méritait même pas les majuscules) et elle. Il avait la critique envers sa mère facile un vrai rayon de soleil cette personne. Que Chiara soit désobligeante envers elle, admettons, même si elle ne trouvait pas ça juste du tout. En revanche, qu'elle critique Erin... Nettement moins tolérable.

La définition de Chiara lui fit écarquiller les sourcils. Charmante enfant. « Tu as décidément une piètre opinion des personnes qui entourent Candys et Noé. Est-ce que quelqu'un trouve grâce à tes yeux au final ? » interrogea-t-elle plutôt que de contrer les paroles de la fillette. Elle ne voulait pas rentrer dans un débat stérile sur le métier d'Erin - d'autant plus qu'en soi, il n'y avait rien de mal à être danseuse de cabaret non plus. Ce n'était simplement pas le métier qu'exerçait sa meilleure amie, et elle sentait bien qu'aux yeux de Chiara, la comparaison n'était pas flatteuse - ni la référence à ses tenues jugées courtes par la Serdaigle. Tempérance n'allait pas s'amuser à lui donner les mesures de tous les vêtements d'Erin : à quoi bon ? Comme Erin n'avait rien fait du tout à Chiara, elle jugeait que le problème se trouvait plutôt au niveau de la blonde : personne ne devait être assez bien pour ses précieux aînés.

Coup bas. Chiara l'invita à s'adresser à Noé, et Tempérance s'affaira consciencieusement à sa tâche. Elle ne parlait plus à Noé depuis qu'il l'avait embrassée ce soir fatidique de Saint Patrick. Elle lui en voulait trop pour pouvoir l'exprimer de manière intelligible, elle le savait. Et le temps n'avait rien arrangé : il rendait simplement le fait de l'éviter plus logique. Il lui avait caché tant de choses, et il avait décidé de la mettre au courant au pire des moments et de la pire des manières possible. Tout ça alors qu'il était parfaitement conscient que sa meilleure amie avait des sentiments pour lui. Autant dire que ça avait été beaucoup trop d'informations en trop peu de temps pour la sensible Tempérance, qui s'était vue remettre en question toute sa vie, ses choix sur l'année qui avait précédé le baiser.

« Tu sembles persuadée que c'est allé dans un seul sens. Le fait d'infliger de la peine à l'autre. Je comprends que ça soit le scénario le plus logique pour toi, mais ça n'était et n'est toujours pas le cas. » répondit-elle finalement de manière cryptique. Elle n'avait pas envie ni besoin d'exposer leur linge sale à tous à Chiara, qui n'était même pas actrice de cette sombre affaire - juste une spectatrice un peu trop impliquée. Elle entendait bien que Noé avait souffert dans cette histoire, mais qu'en était-il d'Erin, de Julian, de Bartley même, voire de sa propre personne ? Chiara semblait persuadée que son frère aîné était un pauvre agneau qu'on avait envoyé à l'abattoir - et Tempérance était lasse. Elle n'était pas là pour casser du sucre sur le dos de Noé, mais elle ne se laisserait pas non plus attaquer sous prétexte qu'elle était la grande méchante et que Noé était blanc comme neige.

Tempérance ne comprit pas le début des paroles suivantes de Chiara - qui était décidément très remontée contre elle, pour quelqu'un qui paraissait habituellement dans le contrôle et l'indifférence totale -, et elle fronça les sourcils avec incertitude. « Oui, tout comme je suis amie avec Erin. » Même si un peu moins, car Erin était sa meilleure amie, et Noé avait simplement été un ami proche. Quelqu'un sur qui elle avait sincèrement compté, jusqu'à ce que tout ne vole en éclats. « Bien sûr que non ! » protesta-t-elle vivement au sujet de Derek et Candys, horrifiée par cette idée qui ne lui avait jamais traversé l'idée. Elle n'était pas sûre de ressortir indemne de ce tête-à-tête forcé avec Chiara. Elle fut prise de court par la sortie concernant Amy, et l'incompréhension sur le fait qu'elle puisse être appréciée. « Et moi je ne comprends pas pourquoi tu m'en veux autant - jusqu'à ma personnalité visiblement - et encore moins à Amy. Qu'est-ce qu'elle a bien pu te faire, à part quelques maladresses innocentes ? » poursuivit-elle plus calmement que la Serdaigle, plus à même de prendre du recul quand il ne s'agissait plus directement de Noé ou du triangle amoureux des enfers dans lequel elle avait été embarquée contre son gré. Elle était sincèrement curieuse de savoir pourquoi Chiara vouait une telle aversion à cette pauvre Amy, qui paraissait pourtant impossible à détester.

« Parfait, on en a bientôt fini dans ce cas. » dit-elle avec concision, ayant ramassé la gamelle qu'elle avait faite chuter et replaçant progressivement les autres à leur place. L'expérience psychologique de Susan touchait à sa fin : non, Tempérance n'avait pas passé un agréable moment mais non, elle n'avait pas non plus fondu en larmes, donc l'un dans l'autre, on pouvait juger qu'elle s'améliorait en tant que quasi-adulte. La remarque de Chiara, touchant aux cobayes, était inattendue, et Tempérance hocha volontiers la tête. « Oui je suis d'accord avec toi. Il faut que j'en reparle avec Susan, je n'aime vraiment pas ça... C'est le même combat en Métamorphose. » soupira-t-elle en posant une dernière paire de gamelles dans leur cage attitrée. Finalement, peut-être qu'elle n'avait pas que des points de divergence avec Chiara.

CODAGE PAR AMATIS




tempérance; — The most important thing is to enjoy your life - to be happy - it's all that matters. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Chiara Montgomery
Chiara Montgomery
Serdaigle

Parchemins : 181
Âge : 12 ans {14.07.04}
Actuellement : 2ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Jenny Richardson/Elle Fanning


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptyMar 29 Mar - 21:58

L’Insupportable Assistante Briseuse de Cœur
Personne n’irait jamais prétendre que Chiara Montgomery était une enfant sympathique. Ses professeurs la trouvaient brillante, certainement pas attachante. La Serdaigle ne l’aurait pas voulu ! Dans la situation actuelle, avec l’Insupportable Assistante Briseuse de Coeur, la deuxième année se rendait compte qu’elle passait encore un cap, passant d’une enfant qui ne s’autorisait jamais à en être vraiment une à celui de gamine odieuse. Chiara se consolait en songeant que, dans le fond, ce n’était pas sa faute, c’était sa tante qui l’avait mise dans cette position. Si cela n’avait tenu qu’à elle, elle aurait continué à se contenter de l’ignorer superbement ! « Dans l’entourage des jumeaux vous voulez dire ? Je suppose que Derek est acceptable. » Les tumultes de sa relation avec Candys étaient plus anciens que l’histoire avec Temperance, elle n’en voulait par conséquent pas au jeune homme. Au demeurant, il était probable qu’un ressentiment indifférerait au plus haut point l’ancien Serpentard, contrairement à L’Insupportable Assistante qui avait tant besoin d’être aimée de tous ! N’était-ce pas le sujet de toute cette conversation ? Biel avait-elle vraiment besoin qu’une enfant de douze ans change d’opinion à son sujet ? Ou n’était-ce pas plutôt que la jeune femme ne supportât pas de faire face à quelqu’un qui la détestait ?

Elle fut tentée de répondre ensuite la fameuse réplique qu’elle réservait d’ordinaire à Leith « Et c’est sensée m’intéresser parce que ? » ainsi que ses nombreuses variantes. Elles faisaient toujours sortir de ses gonds le blond : Chiara voulait bien admettre que l’énerver était son petit plaisir coupable vous connaissez la chanson, de l’amour à la haine… etc. Comme une réplique de ce genre aurait été jugé insolente et qu’elle savait flirter avec les limites depuis un moment, elle préféra « Lorsque mon frère pleurait à Noël, il me semble savoir que vous nagiez dans le bonheur avec votre petit ami venu vous rejoindre au bal en toute illégalité. Pas vraiment de quoi faire un roman de Dickens, vous en conviendrez. » Voir l’article de Farrow dans la Gazette, juste après que Noé soit rentré au Manoir dans un état qui, à son niveau, c’est à dire froid et réservé, pouvait être considéré comme second… non seulement cela avait permis à la future Serdaigle de comprendre ce qui s’était passé dans le détail, mais cela l’avait aussi mise très en colère. Peut-être parce que ce sentiment lui était peu familier, malgré les deux ans qui étaient passés depuis, il ne lui était pas passé.

*Et quelle amie !* songea-t-elle en laissant l’émeraude de ses yeux fixer la jeune femme. Chiara n’était pas une bonne amie elle-même, elle en avait bien conscience toute égocentrique qu’elle soit. Pourtant, si Lavinia tombait amoureuse d’un garçon, elle espérait bien être capable de s’en rendre compte ! Et même chose pour voir les signes si quelqu’un avait l’idée saugrenue de s’enticher d’elle ! Comment ne pouvait-on pas voir un truc aussi important ?! Si l’amour pouvait à ce point gâcher la vie, ça devait bien se voir ! Encore plus, quand, comme Tempérance Biel, on prétendait être un être sociable avec presque autant de meilleurs amis qu’elle n’avait d’amis tout court. Au passage, ça aussi c’était un truc qui ne lui revenait pas : le principe d’un ou une meilleur(e) ami(e), n’était-ce pas qu’il ou elle soit unique ? Sinon, ce n’était plus le meilleur ! Soit, elle n’avait que Lavinia – et Douglas, admettons – donc le postulat était facile, mais elle ne pensait pas faire jamais partager la plus haute marche du podium de son amitié avec quelqu’un d’autre.

« Je déteste par principe la quasi entièreté de l’humanité. » commença Chiara tranquillement, comme si sa misanthropie était aussi courante qu’une petite averse. Elle avait repris le contrôle de ses nerfs et ne comptait plus se départir de son calme. « Vous sortez simplement du lot, d’une part à cause de Noé - mais à quoi bon revenir encore là dessus ? - et d’autre part parce qu’Amy Flint et vous avez deux traits de caractère qui m’agacent depuis toujours. » Soit douze ans, ce qui n’était pas si extraordinaire, elle voulait bien le concéder. « Votre maladresse, bien sûr, - qui n’a rien d’innocente à mon avis -. Et votre gentillesse. Amy veut tellement être aimée de tous que c’en est maladif… elle ne complaît pas aux autres par pure bonté d’âme, elle le fait parce que sa plus grande peur est d’être détestée. De ses parents en premier lieu, mais pas uniquement. Je trouve ça… bête. » Et le mot n’était pas assez fort. Elle connaissait vaguement l’histoire de famille d’Amy, la mauvaise réputation de son père, il ne méritait absolument pas que sa fille se plie en quatre pour lui. « Bien sûr, je la connais mieux que je ne vous connais vous, alors peut-être que je me trompe sur ce deuxième point commun. Reste le premier. » Comment pouvait-on tomber sur un sol plat et sans le moindre relief ? Renverser son verre minimum une fois par semaine ? Faire exploser ses potions ? Ça dépassait Chiara.

Celle-ci prit sur elle de ne pas noter la maladresse évidente de Tempérance, même en cet instant, alors qu’elle savait très bien que son élève la jugeait – et n’était pas clémente -. C’était presque la preuve par l’exemple de ce qu’elle avait avancé un peu plus tôt dans la conversation. Si elle avait été du genre à se faire du souci pour les gens, elle s’en ferait pour Tempérance et Amy. Elles ne pouvaient pas être en sécurité en étant aussi pathologiquement maladroites, si ? « Il doit bien y avoir d’autres moyens de pratiquer les sortilèges sans utiliser de souris, en plus elles vivent en cage dans un débarras. Pauvres bêtes. » Délicatement, elle attrapa l’un des rongeurs et lui caressa le haut de la tête avec le dessus de ses doigts pour le rassurer avant de le mettre dans une des cages déjà prêtes. « Aucun être vivant ne devrait être privé de sa liberté » conclut-elle en recommençant les mêmes gestes avec une deuxième souris.

1 018
2981 12289 0


    Chiara Heaven Montgomery
    “C'est la personne humaine, libre et créatrice qui façonne le beau et le sublime, alors que les masses restent entraînées dans une ronde infernale d'imbécillité et d'abrutissement.” + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Tempérance Biel
Tempérance Biel
Assistant

Parchemins : 809
Âge : 19 ans { 24/02/1998 }
Actuellement : Assistante de Sortilèges


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Lily James


L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] EmptySam 16 Avr - 22:24

♛ L'Insupportable Assistante Briseuse de Coeur
There's a science fiction in the space between. You and me. A fabrication of a grand scheme where I am the scary monster. I eat the city and as I leave the scene in my spaceship I am laughing. In your remembrance of your bad dream. There's no one but you standing.

▼▲▼

Tempérance avait préféré changer de sujet plutôt que de se retrouver à débattre concernant Erin. Elle ne savait pas exactement à quel genre de réponse elle s'était attendue. A bien y réfléchir, elle supposait que Chiara aurait été une fervente supportrice de Bartley. Quant à Tempérance, elle n'avait jamais été très à l'aise en compagnie de l'ancien préfet-en-chef - il lui donnait toujours l'impression tenace qu'elle venait de faire une gaffe - ou qu'elle n'allait pas tarder à en faire une, pressentiment qui - d'après sa longue expérience - s'apparentait à de la prophétie auto-proclamée : elle finissait toujours par provoquer un accident à proximité de Bartley (ou à fuir lâchement si elle en avait le temps). Comme elle ne voyait pas bien quoi dire au sujet de Derek - si ce n'est qu'il avait de la chance, lui -, Tempérance se contenta de hausser les sourcils, acquiesçant avec une vague perplexité qu'est-ce que Derek a que moi je n'ai pas, hein Chichi ? Finalement, ne réponds pas à cette question.

L'Irlandaise se demandait quel magazine de psychologie tordu était allée lire Susan pour la mettre dans pareille situation. Sa collègue ignorait-elle qu'elle les avaient enfermées toutes les deux dans un semblant de test sociologique des enfers ("jeu concours : à votre avis, laquelle de ces deux situations se produira la première : 1. Tempérance Biel fond en larmes sous les yeux effarés d'une gamine de douze ans ou 2. Chiara Montgomery assassine l'assistante de sortilèges sans une once de culpabilité ? Les votes sont ouverts !"), ou était-elle une véritable tortionnaire ? (Encore un peu et elle s'attendait à découvrir Susan de l'autre côté de la porte, en train de recueillir les paris...) Elle ne savait pas exactement pourquoi elle avait cherché à détromper Chiara. Parce que c'était injuste ? Parce qu'elle était lasse ? Ce qui était certain, c'était que le jeu n'en valait pas la chandelle : Chiara idolâtrait Noé, et elle la détestait. Même son besoin irrépressible d'être aimée à tout prix ne pouvait rien face à ça. Néanmoins, Chiara, par sa prose incisive, avait touché juste encore une fois. L'image de Noé pleurant s'imposa brièvement aux yeux de l'Irlandaise, et lui fit froncer les sourcils. Elle aurait pu contester la temporalité des événements cités par Chiara : si Noé avait effectivement vécu ça à Noël - et c'était la première fois qu'elle l'entendait formulé ainsi -, Tempérance s'était alors retrouvée coincée avec l'abominable conjoint de sa mère. De guerre lasse, elle ne répondit pas à Chiara. L'ayant observée quelques secondes après sa déclaration, la mine indéchiffrable, elle finit par se remettre à sa besogne. Plus tôt elles auraient terminé, plus tôt elles seraient libres de cet endroit.

Chiara mentionna Amy, l'une de ses camarades de classe que Tempérance avait rencontrée avant sa dernière rentrée à Poudlard en tant qu'élève, et avec laquelle elle s'était trouvée des points communs - parmi lesquels une maladresse quasi pathologique. Elle lui annonça aussi sereinement qu'elle détestait pratiquement toute l'humanité, ce qui avait le don de laisser l'Irlandaise dubitative, elle qui appréciait toujours tout le monde par principe et jusqu'à ce qu'on lui donne une raison de penser différemment (et ça arrivait très rarement). « "Qui n'a rien d'innocente" ? C'est-à-dire ? » interrogea-t-elle car quitte à être détestée, autant aller au fond du problème oui elle est maso. « Je ne vois pas ce qu'il y a de si terrible à vouloir être appréciée, ou à essayer de s'entendre avec les autres. L'homme est un être sociable. » Elle haussa les épaules. « Les gens font rarement quoi que ce soit par pure bonté d'âme, ça ne veut pas dire qu'ils sont dans le faux pour autant. » Elle ne pouvait pas préjuger pour Amy, mais elle connaissait ses propres travers. Non, elle n'aimait pas être seule - elle savait ce que ça faisait, et elle ne trouvait pas ça agréable. Et non, elle n'aimait pas se disputer avec qui que ce soit : elle ne savait pas comment faire, déjà, et ça la mettait extrêmement mal à l'aise. Elle avait quand même ses principes, et ses valeurs, et elle n'était pas gentille avec n'importe qui non plus.

Retrouvant un tant soit peu de sérénité alors que la conversation se recentrait sur les souris, elle réagit : « En l'occurrence on pourrait aussi le faire sur des objets inanimés je suppose. Et en métamorphose, le professeur McGonagall faisait faire certains exercices directement entre élèves ou sur soi, dans les dernières années. » Ce qui présentait ses propres dangers, mais avait le mérite de ne pas impliquer d'animaux n'ayant rien demandé. Et puis, une fois les BUSEs passées, on les supposait un peu plus habiles de leur baguette, a priori. « Je suis d'accord. » Incidemment, elle était preneuse de retrouver sa propre liberté. Elle avait besoin d'air. « Je pense qu'on est bon d'ailleurs. Tu peux y aller si tu veux, j'ai quelques affaires à ranger avant de partir. » Et elle n'avait pas hyper envie de vivre des secondes gênantes musique d'ascenseur dans le couloir en attendant que chacune reprenne son chemin. Elle préférait encore ruminer seule sur l'échange qui venait de se produire - et qui la laissait plus ébranlée qu'elle ne voulait bien l'admettre. Encore un coup des Montgomery.

CODAGE PAR AMATIS

[ Terminé pour Tempérance ]



tempérance; — The most important thing is to enjoy your life - to be happy - it's all that matters. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]   L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Insupportable Assistante Briseuse de Cœur [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» A cœur ouvert | PV |
» De battre mon cœur s'est arrêté /PV/
» (PV) Loin du château, au cœur du parc
» Bahía Bianca - Mon cœur est à la dérive [PV]
» [FINI] Loins des yeux, près du cœur | J / M |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Salles de cours :: Cours de Sortilèges-
Sauter vers: