Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-47%
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Fan 2 Lite – Ventilateur sur pied intelligent à 38,35€
38.35 € 72.74 €
Voir le deal

Partagez
 

 On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 719
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 11
FACECLAIM: Rachel Zegler / Ana de Armas


On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Empty
Ξ Sujet: On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle   On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle EmptyDim 26 Déc - 19:18

♛ On joue notre avenir (mais pas de pression)
It's the terror of knowing what the world is about. Watching some good friends screaming 'let me out'. Pray tomorrow gets me higher, high. Pressure on people, people on streets.

▼▲▼

Stef était quelque peu à cran en ce début de second semestre. Après avoir passé ses six premiers mois à alterner études et investigations dans les affaires de différents de ses proches (Eurydice, Kate, et évidemment, Alexandre), une réalité se faisait désormais de plus en plus sentir : les BUSEs attendaient les élèves de cinquième année (et donc, surtout elle) au tournant. Elle se devait de faire au moins mieux que ses frères, et idéalement, beaucoup mieux. Il était inévitable que Tina la détrône quand son tour viendrait, ce qui laissait donc à Stef trois années pour être la meilleure de la famille. Son titre d'enfant préféré allait se jouer dans les prochains mois totalement saine d'esprit la gamine.

Obtenir de bonnes notes commençait évidemment par la réussite de ses devoirs et de tous les examens blancs auxquels les soumettaient les profs. Inutile de dire qu'elle était devenue imperméable aux discours sévères de leur part, les exhortant à travailler dur s'ils voulaient éviter l'échec. Elle passait déjà une grande partie de son temps à rédiger des fiches de révision le papier bristol est mon ami, ou à capter Finneas au sortir de cours pour lui proposer des séances de recopiage de devoirs travail communes. Pour arriver à ses desseins, elle pouvait heureusement aussi compter sur Quino Lu et Thiago, et toutes les connaissances qu'ils avaient emmagasiné lors de leurs premières années à Castelobruxo.

Malheureusement pour Stef (et pour Bulle), ni le Serdaigle, ni les deux Serpentard n'étaient présents à l'étude lorsque le drame se produisit. Lieu : la Grande Salle. Protagoniste principal : Estefanía 'Stef' Kostas. Arme du crime : un cahier de botanique dont les pages étaient couvertes d'une écriture fine et soignée. Et qui manquait cruellement de notes sur les arbrisseaux autofertilisants. Qui étaient un sujet récurrent à l'examen théorique de botanique. Pour lequel ils avaient un test de préparation le lendemain. La panique était donc - inévitablement - à son comble. Après avoir tourné encore et encore les pages de son cahier, avec l'espoir insensé d'y trouver les notes qu'elle cherchait, puis réitéré vainement ses efforts, elle avait fini par se rendre à l'évidence. Elle avait perdu ses notes. Et maintenant qu'elle y pensait, il était possible qu'elle les ait alors prises sur une feuille volante. Mais si c'était bien le cas, quelles autres pages avait-elle pu égarer dans son incompétence ? L’œil un peu fou, elle leva la tête et scanna la table, exclusivement peuplée de Gryffondor et de Poufsouffle. Cette buse de Mulligan était un non immédiat et catégorique, tout comme son grand copain Michael, qui se plaisait tant à glousser à toutes ses blagues vaseuses. Le regard de la gréco-argentine s'éclaira cependant en repérant Bulle, assise quelques mètres plus loin. Avisant le professeur Sinistra, visiblement occupé à feuilleter un magazine d'astronomie déformation professionnelle, elle se leva du banc et se déplaça en crabe jusqu'à Bulle - question de discrétion.

« Psst, Bulle. » Pour une fois, les élèves se montraient relativement studieux et silencieux, sans doute car l'approche des BUSEs était revenue vers eux aussi tel un boomerang. Elle se sentait légèrement mal à l'aise de faire du bruit. Et en même temps, il y avait urgence. Elle enjamba le banc pour s'installer à côté de la Poufsouffle. « Tu vas bien ? Dis, tu as tes notes sur les arbrisseaux autofertilisants ? Je ne retrouve pas les miennes, je pense que je les ai oubliées dans mon dortoir, ou perdues, je ne sais pas trop. Et comme ça risque d'être à l'exam de demain... Et surtout aux BUSEs... Je peux recopier les tiennes ? » Elle adressa son meilleur regard de cocker à Bulle, celui qui faisait systématiquement craquer son père sauf quand elle lui avait demandé un poney : grosse déception. Elle savait Bulle douée en botanique : elle était son meilleur - et seul - espoir. Pas question d'abandonner toute dignité et demander de l'aide à Mulligan. Elle préférait encore rater ses BUSEs la demi mesure n'existe pas.

CODAGE PAR AMATIS




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Bulle Spencervale
Bulle Spencervale
Poufsouffle

Parchemins : 84
Âge : 05-04-2001 15 ans
Actuellement : Cinquième Année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Empty
Ξ Sujet: Re: On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle   On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle EmptySam 15 Jan - 19:46

 
On joue notre avenir (mais pas de pression)  

L’année de BUSE était particulièrement critique. La plupart des professeurs les avait prévenus dès le début de l’année, ils allaient devoir travailler dur pour être à un niveau acceptable pour les passer dans la plupart des matières. Et s’ils n’étudiaient pas assez et qu’ils rataient trop d’examens, poursuivre leurs études en sixième année deviendrait compliqué. Les professeurs leur donnaient énormément de travail et ils ne devaient pas négliger le moindre détail. Finalement, les Cinquièmes Années passaient beaucoup de temps dans la Grande Salle à étudier les différentes matières qu’ils avaient. Et en ce moment, tout était calme dans l’espace de travail, sous la surveillance du professeur d’Astronomie.

Bulle étudiait l’Histoire de la Magie. Si elle parvenait toujours à s’en sortir un minimum quand elle avait une partie pratique, notamment avec une baguette, elle avait plus de mal sur les matières purement théoriques. Rêveuse et dans la lune, elle oubliait facilement des informations et elle n’écoutait pas toujours les cours avec autant d’attention qu’il aurait fallu. Heureusement, la plupart des informations étaient disponibles dans le livre et c’était ce que Bulle étudiait pour le devoir du prochain cours. Elle inscrivit quelques mots à-propos d’une guerre entre des ogres et des géants. La raison pour laquelle tous les faits d’histoire étaient aussi glauques échappait à la jeune fille.

Son attention fut attirée par le murmure d’une de ses camarades de Gryffondor avec qui elle s’entendait bien. Stef avait souvent besoin d’aide pour les cours, et comme elles étaient en bons termes, Bulle ne rechignait jamais à l’aider. Et elle l’aidait aussi dans d’autres matières. Quand elle se mit à-côté d’elle en lui demandant si elle allait bien, la petite rêveuse lui offrit un grand sourire à son tour. Elle pourrait peut-être l’aider à mettre le doigt sur quelque chose que leur professeur d’Histoire de la Magie avait dit et dont elle ne se rappelait pas. Ses propres notes étaient, bien entendu, obscures sur le sujet.

« Salut, Stef, ça va et toi ? Tu tombes bien, Gmurf, c’était un ogre, un géant ou un troll et ça n’a rien à voir ? J’me rappelle plus. »

Elle venait aussi la trouver parce qu’elle avait besoin de son aide. En Botanique. C’était la matière forte de Bulle. Elle n’avait pas besoin de se forcer à être concentrée en cours dans ce domaine, et elle maîtrisait bien plus que son niveau. Depuis qu’elle était petite, elle avait eu les mains dans la terre et elle avait fait grandir des plantes. L’acquisition des caractéristiques magiques n’avait pas été bien plus difficiles. Comme quoi, quand elle le voulait, elle était capable d’être attentive, mais elle ne trouvait pas cela amusant très souvent. En revanche, dans le domaine des plantes, elle adorait cela.

« Oui j’ai tout pris en note, tiens », dit-elle en fouillant dans son sac et en sortant les parchemins. « Mais si jamais tu as besoin que je t’explique, je peux aussi. »

Elle était prête à lui donner plus de détails. Elle n’avait aucun mal à expliquer ce genre de choses et si cela pouvait aider Stef, elle n’hésiterait pas.

Codage par Libella sur Graphiorum


On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Ar1w
Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 719
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 11
FACECLAIM: Rachel Zegler / Ana de Armas


On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Empty
Ξ Sujet: Re: On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle   On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle EmptyDim 20 Fév - 18:42

♛ On joue notre avenir (mais pas de pression)
It's the terror of knowing what the world is about. Watching some good friends screaming 'let me out'. Pray tomorrow gets me higher, high. Pressure on people, people on streets.

▼▲▼

Stef était stressée, c'était indéniable. Saisie de fébrilité, elle avait cherché une bonne âme prête à la sauver du péril dans lequel elle se trouvait - celui de finir avec une note regrettable à son examen de botanique parce qu'elle avait fait preuve de négligence et égaré ses notes sur les arbrisseaux autofertilisants. Qui était-elle devenue ? Depuis quand perdait-elle ses affaires ? C'était Tina l'étourdie de la famille pourtant, et Quino le désinvolte avec ses études. Elle était censée être rigoureuse, car elle n'avait pas les facilités évidentes de sa petite-soeur - quand bien même elle tendait à sous-estimer ses propres capacités.

Heureusement, son ange gardien était apparu à ses yeux, en la forme de Bulle Spencervale, Poufsouffle de son état et génie de la botanique. Ayant esquivé les foudres potentielles de Sinistra - qui avait le bon goût d'être absorbée par ce qui apparaissait être à vue de nez une revue aussi édifiante que "Astronomie Magazine" -, elle avait débarqué aux côtés de sa camarade, l’œil brillant, l'espoir en bandoulière. Faisant preuve d'un minimum de politesse, elle répondit à Bulle en haussant les épaules et par un euphémisme du plus bel effet : « Un peu stressée. » admit-elle en se mordillant la lèvre inférieure. « Mais ça va, merci. » chuchota-t-elle un peu fort - elle n'avait jamais été la reine de la discrétion. La question de la Poufsouffle la prit de court, mais elle répondit sans hésitation : « C'était un géant. C'est dans l'intro du cours sur la Guerre des Géants, tu sais ? A l'époque où ils étaient beaucoup plus nombreux. C'était un chef de clan. » Elle avait révisé la veille : elle était calée. L'apprentissage par cœur avait toujours été l'un de ses points forts. Seul inconvénient, comme elle avait tendance à bachoter, toutes ces informations ne restaient pas emmagasinées bien longtemps dans son esprit si elle ne les revoyait pas ultérieurement (heureusement ou malheureusement, les sorciers semblaient vouer une passion inexplicable à la revue constante de certains points de l'histoire - notamment ceux qui concernaient les Géants).

Le soupir de soulagement qu'elle poussa quand Bulle lui tendit ses notes n'avait rien de subtil : « Tu me sauves la vie ! » A quoi bon prétendre faire dans la demi-mesure. Elle avait passé ce cap depuis bien longtemps. Exagération ou rien. « Je vais lire tes notes et je te dis ça, merci beaucoup Bulle. Tu t'en sors dans tes révisions toi ? Tu es bien avancée ? » interrogea-t-elle avec une pointe d'anxiété. Comparer son temps et son périmètre de travail était devenu monnaie commune et il ne fallait pas s'y tromper : il existait des élèves encore plus stressés que Stef - même si ça ne paraissait pas évident au premier abord. Elle avait le mérite de s'y être mise en avance, ce qui signifiait qu'elle avançait à un rythme raisonnable. Pour autant, si Bulle lui révélait avoir passé des nuits blanches à réviser, elle risquait la crise d'angoisse. Qu'est-ce qui pourrait justifier que quelqu'un passe encore plus de temps qu'elle à travailler ? Avait-elle oublié quelque chose ? Et d'ailleurs : avait-elle égaré d'autres notes, à part celles concernant les arbrisseaux ? « Tu as le reste de tes notes de botanique ? Je veux bien vérifier que je n'ai rien perdu d'autre. » poursuivit-elle d'un air tendu. Vivement les vacances !

CODAGE PAR AMATIS




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Bulle Spencervale
Bulle Spencervale
Poufsouffle

Parchemins : 84
Âge : 05-04-2001 15 ans
Actuellement : Cinquième Année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Empty
Ξ Sujet: Re: On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle   On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle EmptyJeu 7 Avr - 22:33

 
On joue notre avenir (mais pas de pression)  

Bulle ne se serait jamais sentie dérangée parce qu’une copine, aussi peu proche qu’elle puisse être, venait la saluer entre deux devoirs dans la salle de travail. Elle accueillait tout le monde avec la même douceur et le même sourire bienveillant. Et en premier lieu s’assurer de la santé de la personne concernée. Elle afficha une moue ennuyée en apprenant qu’elle était stressée par les examens. Bulle n’était pas complètement sereine non plus. Mais elle était trop désinvolte pour être vraiment stressée dans ce genre de cas. Au pire, si elle ratait un examen, elle ratait un examen. Elle adorait la Botanique et le Soins aux Créatures Magiques et elle avait toujours des bonnes notes dans ces matières importantes.

« Faut pas t’angoisser, je suis sûre que tu vas tout déménager. Tu vises des bonnes notes dans toutes les matières ? » demanda-t-elle dans un murmure.

Elle n’avait pas pu s’empêcher de lui poser la question qui la turlupinait depuis quelques minutes. Bulle confondait toujours les trolls, les géants et les gobelins. Ils avaient tous des noms tordus, passaient leur temps libre à se battre les uns contre les autres, et ils n’avaient pas inventé la poudre de Cheminette. Bon, les géants étaient plus fûtés que les trolls, et les gobelins passaient pour très intelligents, mais ils avaient quand-même des noms à coucher dehors. D’ailleurs, la plupart couchaient dehors à cette époque-là, même si ce n’était plus le cas des gobelins. Enfin bref, heureusement, elle avait maintenant la réponse.

« Merci ! J’arrive jamais à se souvenir ! Je note : chef de clan », dit-elle en tirant la langue pour se concentrer. « C’est un drôle de nom, Gmurf, pour un chef de clan. Il aurait pu avoir plus de classe. »

Un commentaire qui ne servait à rien, c’était le classique de Bulle. Elle aimait bien donner son avis sur tout, surtout quand ça n’apportait rien au débat. La faute à son esprit décalé. Mais ça la faisait plutôt sourire. Sa camarade lui demanda ses notes sur un sujet de botanique qu’elle maîtrisait assez bien pour ne plus en avoir besoin. Mais elle pourrait le lui expliquer si elle le souhaitait. La Gryffondor la remercia, lui assurant qu’elle ne l’oublierait pas en cas de besoin. Elle reçut en retour un sourire de la blonde, qui ne pouvait pas faire autrement que d’être fière de performer sur un sujet, même si celui-là n’était pas étonnant.

« De rien. Je m’en sors pas trop mal. Je suis sur l’histoire. Je confonds tellement toujours les dates, j’ai préféré m’y prendre en avance. Et toi, t’en es où ? »

Quand elle lui demanda le reste de ses notes de Botanique, la jeune fille plongea littéralement dans son sac de cours. Elle n’avait pas tous ses cours depuis le début de l’année, mais elle avait toujours une partie de ses notes de Botanique, au cas où elle passerait dans les serres pour le plaisir de s’occuper des plantes. Elle les tendit à sa camarade avec un sourire sur les lèvres.

« Tiens, mais y’a pas tout. Mais si je repasse à la Salle Commune, je pourrai te donner le reste. Sinon, on peut passer un moment dans les serres accessibles pour étudier ensemble, si tu as envie. »
Codage par Libella sur Graphiorum


On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Ar1w
Revenir en haut Aller en bas

Estefanía Kostas
Estefanía Kostas
Gryffondor

Parchemins : 719
Âge : 15 ans { 03 / 07 / 2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 11
FACECLAIM: Rachel Zegler / Ana de Armas


On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Empty
Ξ Sujet: Re: On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle   On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle EmptySam 23 Avr - 20:08

♛ On joue notre avenir (mais pas de pression)
It's the terror of knowing what the world is about. Watching some good friends screaming 'let me out'. Pray tomorrow gets me higher, high. Pressure on people, people on streets.

▼▲▼

Stef avait besoin d'avoir de bonnes notes, car elle voulait rendre ses parents fiers : c'était de la plus haute importance à ses yeux. Elle avait là une vraie chance de se différencier de ses frères aînés, et puis, c'était gratifiant d'être forte en classe - même si elle n'ambitionnait pas d'être un jour aussi douée que Finneas, par exemple. Un fait que Mulligan ne comprenait absolument pas et pire : son némésis s'entêtait à lui mettre des bâtons dans les roues en la divertissant en classe alors qu'elle était concentrée. Heureusement, Bulle ne mangeait pas de ce pain-là, elle, et son amie se montra immédiatement serviable à son égard.

Elle hocha vivement la tête. « Oui ! Toutes celles où c'est possible en tout cas. Genre les matières théoriques, il suffit juste d'apprendre par cœur. » déclara-t-elle en haussant les épaules avec simplicité, constatant qu'elle parlait trop fort lorsque plusieurs élèves se tournèrent vers elle, les sourcils froncés. Oups. Tournant un regard vaguement coupable vers Bulle, elle reprit plus bas : « Mais la pratique du cours de Défense par exemple, c'est vraiment dur parce qu'il y a toute une partie que tu ne peux pas anticiper... Il faut savoir improviser sur le moment. » Elle afficha brièvement un air déconfit, songeant à l'épreuve à venir.

Pouvoir répondre à l'interrogation de Bulle l'apaisa : au moins connaissait-elle correctement son cours d'Histoire de la Magie jusqu'à preuve du contraire. La remarque de la Poufsouffle la fit sourire, faisant perdre à son visage pendant l'espace d'un instant son expression tendue. « Ouais c'est vrai. Et il n'a pas de nom de famille. Comme Beyoncé. » Elle espéra que Bulle saisirait la référence, car sinon sa blague tomberait clairement à plat. Elle chercha un équivalent purement sorcier mais n'en trouva pas (il y avait bien Voldemort, mais bon...), et décida donc de laisser tomber. Elle n'avait pas le temps de s'égarer sur des trivialités !

Heureusement, Bulle avait gardé ses notes précieusement, elle. Tout comme elle n'avait pas le temps pour les divagations, Stef n'avait pas non plus le temps pour l'auto-flagellation, et elle préféra donc se concentrer sur son salut plutôt que sur sa propre stupidité trop longtemps. Anxieusement, elle demanda ensuite à la Poufsouffle où elle en était dans ses révisions : toujours important de jauger sa progression par rapport aux autres. « Je suis bien avancée aussi, je crois. J'ai fini l'histoire. Il me reste une partie de la botanique et je m'entraîne aussi pour la pratique le matin, même si c'est moins évident je trouve. Enfin sauf les potions, ça ça va parce qu'il y a une recette à suivre. » formula-t-elle très rapidement tout en visualisant son plan de révision dans son esprit. C'était une Serdaigle qui lui avait suggéré l'idée, et elle trouvait en effet ça bien pratique - même si l'idéal aurait été qu'elle soit de la même année qu'Eurydice, et qu'elle puisse simplement mutualiser son travail avec son amie d'enfance. Elle aurait été nettement plus rassurée comme ça ! Heureusement que Lu' et Thiago l'avaient rejointe à Poudlard, au moins pouvait-elle s'appuyer sur les deux Serpentard lorsqu'elle devenait trop stressée car non elle n'est pas au max là.

Elle observa Bulle alors qu'elle disparaissait dans son sac de cours, se demandant si la Poufsouffle avait jeté un sortilège d'extension à celui-ci. « Je vais déjà comparer celles-là avec les miennes mais je voudrai bien le reste aussi, oui ! » Son visage s'éclaira. « Demain matin par exemple ? J'aime bien réviser à deux, je trouve que c'est plus facile. » Du moins, pour certaines matières, et ça dépendait tout de même avec qui. Essayer de relire ses notes d'histoire alors que Quino était à proximité, en train de faire le pitre, était par exemple impossible.

CODAGE PAR AMATIS




estefanía; — Reputation precedes me, they told you I'm crazy. I swear I don't love the drama, it loves me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Bulle Spencervale
Bulle Spencervale
Poufsouffle

Parchemins : 84
Âge : 05-04-2001 15 ans
Actuellement : Cinquième Année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Empty
Ξ Sujet: Re: On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle   On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle EmptyMer 25 Mai - 16:46

 
On joue notre avenir (mais pas de pression)  

Il fallait être logique. Il y avait des matières dans lesquelles on pouvait exiger de soi-même des notes et des résultats maximisés, parce qu'ils correspondaient à des matières où il suffisait de tout apprendre pour avoir de bonnes notes. Mais dès que la pratique entrait en jeu, c'était tout de suite plus compliqué. Quand bien même on était bon avec une baguette ou pour faire des potions, il y avait toujours quelque chose qui pouvait dégénérer le jour de l'examen. Il était difficile de tout contrôler, encore plus quand il s'agissait de sa baguette qui pouvait parfois être capricieuse sans que l'on comprenne vraiment pourquoi.

Bulle avait un autre genre de problème. Sa distraction ne lui assurait pas de réussir spontanément les cours théoriques. Elle avait notamment beaucoup de mal à fixer tous les détails des cours d'Histoire de la Magie. Mais la raison en était peut-être que ces instants de cours étaient parsemés, dans sa tête, d'histoires de magiciens provenant de toutes les époques et vivant des aventures extraordinaires infiniment plus intéressantes que celles que leur racontait le professeur, du moins aux yeux de l'adolescente. En conséquence, il lui arrivait fréquemment de confondre les noms des différents personnages évoqués pendant les cours, ainsi que leur implication dans les différentes guerres ayant parsemé le monde sorcier

« C'est sûr. Moi, je ne pourrai même pas essayer d'avoir la note parfaite dans tous les cours théoriques. J’ai loupé beaucoup trop d'informations, parce que je suis trop souvent distraite. Mais je révise et je ferai de mon mieux. Grand-père dit toujours que c'est le plus important de faire de son mieux. C’est valable aussi pour la baguette magique je suppose. On a beau s'entraîner, le moment venu, on ne peut que faire de son mieux. »

Il n'avait pas de nom de famille, ni même de nom de clan. Bulle nota l'information proprement inutile qu'on ne lui demanderait jamais puisqu'il n'en avait pas. Il était rare que les questionnaires d'histoire de la magie soient vraiment plein de pièges. Les questions étaient juste bourrées d'informations que la blondinette ne connaissait pas pour n'avoir pas réussi à les faire entrer dans sa tête. Un jour, il faudrait quel cesse de confondre tous les noms et d'intervertir toutes les dates. Cela dit, elle avait la conviction qu'il était totalement possible qu'elle ne poursuive pas l'Histoire de la Magie parce que son résultat de BUSE ne serait pas suffisant.

« En vrai, je m'en fiche de mon résultat en Histoire de la Magie. Je n'en ai pas besoin pour ce que je veux faire après. Mais bon, j'ai quand même envie d’essayer de faire de mon mieux, pour faire plaisir à toute ma famille. »

Stef avait l'air de bien s'en sortir avec les révisions et elle avait décidé de s'entraîner régulièrement à la pratique. Bulle n’était pas aussi assidue dans ses cours pratiques, pas par manque d'envie de s'entraîner, mais parce qu'elle craignait trop de faire une gaffe qu'elle ne pourrait pas réparer. Cela dit, s'entraîner avec quelqu'un était peut-être la solution pour éviter les problèmes. Après tout, l'autre personne serait peut-être capable de réparer les dommages qu'elle pourrait éventuellement causer à la salle où elle s’entraînerait. Elle ne pouvait s'empêcher de penser qu'elle risquait de mettre le feu quelque part.

« Tu t’entraînes à la pratique ? Ça te dirait qu'on s'entraîne ensemble ? Chacune pourrait corriger un peu ce que l'autre fait. Et puis, pour la Défense contre les Forces du Mal, ça peut servir de le faire contre un adversaire, non ? »

Naturellement, Bulle proposa de partager un maximum de ses notes afin de faciliter la vie et les révisions de sa camarade. Elle était même prête à passer du temps à travailler avec elle si cela pouvait l'aider à s'en sortir un peu plus facilement. L’adolescente était généreuse et sans calcul et elle ne voyait aucun mal à venir en aide à une camarade en difficulté. Elle était même persuadée que c'était ce qu'il convenait de faire pour être une bonne amie. Quand Stef vanta les mérites du travail en équipe, la jeune fille hocha vigoureusement la tête, totalement d'accord avec ce qu'elle était en train de dire.

« Oh oui, c'est beaucoup mieux de ne pas travailler tout seul. Je ne demande pas souvent de l'aide, parce que je sais que la plupart des personnes pensent que je suis un cancre, mais ce n'est pas vrai. C’est seulement que j'ai beaucoup de mal à me concentrer. Je pense à plein de choses et je suis moins attentive au cours. C’est peut-être un peu bête, mais ce n'est pas vraiment une bonne raison pour ne pas travailler avec moi, si ? »


Codage par Libella sur Graphiorum


On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Ar1w
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Empty
Ξ Sujet: Re: On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle   On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
On joue notre avenir (mais pas de pression) | Bulle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etrange mais pas folle, battue mais pas victime [PV]
» Mam'selle Bulle... C'est fou le nombre d'habitants qu'on peut croiser en l'air
» Promesse d'avenir [PV]
» - { Et si je croyais en l'avenir ? [ Eva-Rose ]
» [LIBRE] Inquiétudes quant à l'avenir...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Grande Salle-
Sauter vers: