Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



-20%
Le deal à ne pas rater :
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – Charge 65W
239 € 299 €
Voir le deal

Partagez
 

 Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 220
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Emma Mackey


Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]   Empty
Ξ Sujet: Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]    Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]   EmptyDim 26 Déc - 20:48




CASSANDRA FAWLEY



#1 : Où est la sortie s’il vous plait ?
#2 : Bal masqué ft. Gabin Hastings
#3 : Le baiser qui n’en est pas vraiment un
#4 : Cauchemar
#5 : Grimm, Perault
#6 : Drapeau blanc
#7 : Help
#8 : Embrasse-moi
#9 : Noir et Blanc
#10 : Les sept pêchés capitaux
#11 : Crépuscule
#12 : En pièces
#13 : La pire erreur de ma vie ft. Nathaniel Baker
#14 : Enfer et damnation
#15 : Logique
#16 : Conte de Noël
#17 : Adieu
#18 : La cerise sur le gâteau
#19 : Double jeu
#20 : Il était une fois
#21 : Chaque jour qui passe
#22 : Le bon côté des choses
#23 : Colocation
#24 : Echecs
#25 : Si seulement je pouvais lui manquer
#26 : Pacte avec le diable
#27 : Attention… Moteur… Ca tourne !
#28 : A l’envers
#29 : Euphorie
#30 : Tea Time
#31 : Reviens-moi
#32 : Silence absolu


C O D E ©️ A L K A S E L T Z E R





cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;


Dernière édition par Cassandra Fawley le Sam 6 Aoû - 22:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 220
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Emma Mackey


Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]   Empty
Ξ Sujet: Re: Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]    Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]   EmptySam 30 Avr - 14:23

made by black arrow

Citation :
Titre : Double déception
Thème : #2 : Bal masqué
Couple : Cassandra Fawley & Gabin Hastings
Autres personnages concernés: Nathaniel Baker, Thalia Hastings, Aoi Summers, Cecilia Fawley (PNJ), Eurydice Foster (citée), Ash Lloyd (cité), Flynn Mulligan (cité)
Contexte : Cassie a dix-sept ans, et c'est sa dernière année à Poudlard. Les Fawley n'ont pas de lien avec Magicis Sacra.
Rating : G
Mots : 2256

Cassie se regardait dans la glace, une opération complexifiée par les mouvements légèrement chaotiques du Poudlard Express la secouant à intervalles irréguliers alors qu'elle ajustait des mèches de cheveux châtains et s'assurait qu'elle ressemblait en tous points à la jeune fille modèle que ses parents la voulaient être. D'un mouvement de baguette expert, elle corrigea la couleur d'une pointe rose qui lui avait échappé. Sa tenue était calquée sur celle qu'Eurydice aurait pu porter : robe bleu marine à col claudine, serre-tête assorti dans les cheveux et collants noirs. Elle s'était uniquement permis la fantaisie de choisir une petite paire de bottines en cuir plutôt qu'au hasard, des ballerines, sachant que sa mère lui pardonnerait cette excentricité-là. Satisfaite de son reflet, elle poussa la porte des toilettes et retrouva son wagon, où Aoi lui adressa un sourire narquois.
« Une vraie première de la classe. »
Cassie mima une révérence, soulagée de cette réaction.
« Mission accomplie alors ! »
--
Une demi-heure plus tard, elle se trouvait dans l'entrée du Manoir des Fawley, en train d'être examinée d'un air critique par sa mère. Si leur environnement actuel avait gardé de sa splendeur d'antan, on ne pouvait pas en dire autant de l'ensemble de la demeure : la chute de l'empire des Chocogrenouilles - visiblement tenu d'une main pas si rigoureuse que ça par Isla et William - s'était accompagné de la nécessité de faire des concessions. Le plus logique eût été de vendre le Manoir, mais la mention même de cette éventualité suffisait à faire faire de l'hyperventilation à sa mère. A la place, plusieurs pièces avaient été condamnées, leurs meubles vendus au plus offrant. Il leur restait tout juste de quoi prétendre, ce qui semblait suffisant à ses parents. Cassie, elle aussi, avait pris sur elle. Toute occupée à sa croisade contre l'ordre établi et les dictats de parents traditionalistes et conformistes, elle avait accepté de rentrer dans les rangs - ne serait-ce qu'en apparence - lorsqu'elle avait vu ses parents s'effondrer à la nouvelle de leurs infortunes. Auparavant fiers et hautains, Isla et William lui étaient apparus affaiblis et presque rapetissés - des souverains déchus. Alors elle avait pris le pli : pas de teinture, pas de vêtements troués, pas de références moldues ou de pensées prétendument révolutionnaires ("oui mère, je vous assure, les Nés-Moldus ont des droits de nos jours...") dès lors qu'elle posait les pieds sur le quai 9 3/4. Ce retour de janvier était le dernier : la fin de l'année signerait enfin son indépendance, même si elle ne savait pas encore tout à fait ce qu'il conviendrait de faire d'Isla et William à ce moment-là. Cece les aidait, elle le savait, mais elle était aussi consciente qu'elles ne seraient pas trop de deux pour entretenir des parents tout à fait incapables d'autonomie et pire, d'économies.
--
« Ah, les voici ! Cassandra, tu connais bien sûr les Baker. »
Nathaniel Baker se tenait droit comme un 'i' dans son salon, encadré par ses parents. Elle croisa le regard de celui qui avait jadis été son ami, mais il détourna presque immédiatement les yeux, se concentrant sur le portrait de famille ignoble qu'Isla et William avaient fait peindre d'eux lorsque Cece et elle étaient plus jeunes.
« Nous avons décidé que Nathaniel et toi allez vous fiancer. »
Elle n'enregistra pas immédiatement les mots, prononcés sur le ton de la conversation par son père, une fois les politesses d'usage passées. Son premier réflexe fut de vouloir demander de qui il parlait précisément : à qui référait ce "nous" et ce "vous" ? Mais la réponse était portée par le geste accompagnant les paroles de William, les bras étendus pour les englober, Nathaniel et elle. Son deuxième réflexe aurait été de répondre quelque chose du goût de "excellente blague, père" ou "jamais de la vie, non, non non non, non non non, non." ou encore, avec tout le politiquement correct qui lui avait été inculqué depuis l'enfance : "je vous remercie beaucoup pour cette grande opportunité, qui m'honore, sincèrement, mais je me vois dans l'obligatoire de refuser cette offre au vu de [compléter avec la dizaine de raisons évidentes qui viendraient à l'idée de n'importe qui, parmi lesquelles le fait qu'elle ne souhaitait pas se fiancer à Nathaniel, à qui elle n'avait pas adressé la parole depuis ses quinze ans, et qui avait l'air à peu près aussi ravi d'être là que s'il s'était trouvé dans l'antichambre précédant l'échafaud - ce qu'elle pouvait, en vérité, comprendre]".
Mais elle devait être sous le choc, ou bien ces derniers mois d'intense lavage de cerveau avaient fini par porter leurs fruits, car elle ne dit rien. Elle laissa ses parents et ceux de Nathaniel poursuivre leur conversation comme si de rien n'était, attendant qu'ils s'en aillent.
--
« Je ne veux pas me marier avec Nathaniel. »
Enfin, les mots étaient sortis. A peine le dernier des Baker - le père - avait-ils disparu dans l'âtre de la cheminée qu'elle avait trouvé la force de dire tout haut ce qu'elle avait jusque là pensé tout bas.
Ses parents ne semblèrent pas surpris, ce qu'elle trouva de mauvais augure : ils avaient préparé leur discours.
« Cassandra, tu sais parfaitement que dans la vie, on ne fait pas toujours ce que l'on veut. Il s'agit là de sauver notre famille, notre nom, notre réputation. De faire preuve de pragmatisme. »
Elle ouvrit la bouche pour répondre - elle ne savait pas encore bien quoi, mais ça allait lui venir, elle en était convaincue, seulement sa mère leva la main pour poursuivre.
« Il est déjà miraculeux que les Baker veuillent consentir à cette union au vu de notre... situation actuelle. Bien sûr, ce ne sont pas les Montgomery, ou les McGowan, mais cela reste une famille tout à fait convenable, de Sang-Mêlé, certes, mais nous ne pouvons pas espérer mieux de nos jours. »
C'était lunaire.
C'était un cauchemar, forcément, non ?
Rentrer dans les rangs, se montrer indulgente envers des parents déraisonnables et coincés dans le passé, elle pouvait le faire. Parce qu'elle connaissait désormais leurs travers et savait que dans le fond, ils l'aimaient et faisaient ce qu'ils pouvaient dans la limite de leurs capacités et étroitesse d'esprit.
Mais se fiancer pour leur faire plaisir ? Pour tenter de restaurer une réputation et une fortune familiales ébréchées par leurs exactions budgétaires et commerciales ?
« Je ne veux pas me marier avec Nathaniel. » répéta-t-elle, son affirmation ne trouvant aucune réponse chez deux parents considérant qu'elle "s'y ferait avec le temps, c'est promis".
--
« C'est qui déjà Nathaniel ? »
Elle avait eu la permission de se rendre sur le chemin de Traverse, où elle avait donné rendez-vous à ses amies. A l'intérieur de la boutique de Florian Fortarôme, elle avait raconté ses mésaventures récentes à Aoi et Thalia. Cette dernière affichait un air indéchiffrable depuis l'annonce, mais prit tout de même la parole pour répondre à la Serpentard : « Le préfet de Serdaigle, tu sais bien. »
« Ah oui, celui qui est amoureux des livres et pour qui notre chère Thalia craquait en troisième année, c'était si mignon de vous observer en train de frôler le même bouquin à la bibliothèque. » se réjouit Aoi, un air machiavélique sur le visage - Cassie était à peu près sûre qu'elle connaissait la réponse à sa question depuis le début.
Avec hésitation, Thalia posa une main sur celle de Cassie se trouvant sur la table, l'observant avec sollicitude. « Tu vas vraiment devoir te marier avec lui alors que tu ne l'aimes pas ? » Les derniers mots avaient été prononcés avec une intensité qui ne surprit pas Cassie : elle connaissait le côté fleur bleue de son amie. Elle soupira, haussant les épaules avec lassitude. « Je ne sais pas encore ce que je vais faire. On n'est pas vraiment fiancé pour l'instant, je pourrais peut-être essayer de parler à Nate ? Il arrivera peut-être à raisonner ses parents, lui. » Certes, ils ne s'étaient plus adressés la parole depuis cette soirée fatidique où il l'avait traînée chez McGonagall pour infraction au règlement - avec des amis comme ça, pas besoin d'ennemis ! -, mais elle doutait qu'il ait davantage envie qu'elle de se trouver dans cette situation. Se marier avec un livre, peut-être, se marier avec elle ? Certainement pas.
« Ah, et autre info. Malgré le fait qu'ils ne se nourrissent plus que de patates depuis six mois et que leur seule rentrée d'argent provienne désormais de ce que leur verse Cece chaque mois, mes parents ont décidé de maintenir leur traditionnel bal masqué de l'hiver. »
« Sérieusement ? »
« "L'important ce sont les apparences, Cassandra". Oui, tout le gratin sait qu'on est fauché, et il ne leur reste même pas une Chocogrenouille à manger, mais il est impératif de faire perdurer les traditions, apparemment. »
« Ton fiancé sera là ? »
Elle leva les yeux au ciel, et reprit sa glace, laissée de côté le temps de son récit. Sa vie n'était qu'une vaste blague.
--
Tenue correcte exigée. C'était l'impératif principal qu'avait communiqué à ses amis lorsqu'elle les avait conviés à la soirée. Elle ne pouvait pas endurer pareille entreprise seule, mais elle n'avait pas non plus pour projet de provoquer une syncope à ses parents. Pas encore, en tout cas.
Aoi et Thalia joueraient le jeu, elles en avaient l'habitude, et Eurydice était naturellement comme ça. Flynn et Gabin pouvaient être plus imprévisibles, mais ils étaient aussi ses amis, aussi lui devaient-ils bien un peu de solidarité. Quant à Ash, s'il était vêtu d'une robe de sorcier tout à fait traditionnelle, il renversa un chandelier dès son entrée dans le Manoir et se vit affecter Kali, la loyale elfe de maison familiale, en guise de garde-fou (ils n'étaient pas dans une situation où ils pouvaient se permettre d'y laisser du mobilier, même Cassie devait l'admettre).
--
L'essentiel de la soirée se passait à l'extérieur, seules quelques pièces étant accessibles - et surtout présentables - au public. Équipée du masque noir fourni par Isla, réchauffée à l'aide d'un sort et le développement durable dans tout ça ?, Cassie était en quête de ses amis qu'elle avait dû quitter à regret lorsque vraisemblablement apparue de nulle part, sa mère l'avait attrapée par le bras pour lui faire saluer de la famille éloignée à qui elle n'avait jamais adressé la parole de sa vie avant ce soir.
« Mademoiselle Fawley. » Elle sourit en se retournant pour poser les yeux sur Gabin, qu'elle reconnut aisément malgré son propre masque. Les yeux - couleur cacao et/ou moquette des grands-parents Fawley, selon les points de vue - et les cheveux bruns en bataille n'y trompaient pas. Ils étaient camouflés par l'un des ifs si chers à son père - et heureusement, car Gabin l'attira pour l'embrasser. Elle se dégagea doucement.
« On ne peut plus faire ça, je vais être... »
« Fiancée. » Il haussa les sourcils. « Mais tu ne vas pas vraiment accepter ça, si ? » C'était prononcé sur le ton de l'évidence. Gabin sembla juger que ça valait le coup d'enfoncer le clou, juste au cas où : « En plus Nathaniel n'est vraiment pas très marrant. Il paraît qu'il a le règlement de l'école sur sa table de chevet a bit of light reading. » Il approcha sa main de sa joue et elle fut tentée de se laisser porter par la familiarité du moment et l'aisance de leur flirt-et-un-peu-plus-que-ça, sans conséquence et somme toute agréable. Elle n'était pas engagée auprès de Nate, et de toute façon, elle comptait mettre un terme à cette situation tout à fait invraisemblable. Elle s'approcha pour embrasser Gabin à nouveau... jusqu'à ce qu'ils ne soient interrompus par un toussotement.
« Ton amie Aoi m'a dit que tu souhaitais me parler, Cassandra ? » Nathaniel semblait irrité - elle reconnaissait son ton sec des mauvais jours. « Vous n'auriez pas vu Ga- » Thalia s'était arrêtée juste derrière le préfet. Son regard passa de Gabin à Cassie, à la main du brun posée sur sa hanche, à leur proximité évidente. Ses sourcils se froncèrent. « Cassandra est occupée. » indiqua Nathaniel à Thalia, se détournant totalement de Gabin et elle, sa voix teintée d'un soupçon d'ironie - ce qui était peut-être le plus inquiétant dans tout ça : Nathaniel n'était pas quelqu'un de porté sur l'ironie ou le second degré, il avait toujours été très, très littéral. Thalia secoua la tête, et Cassie sentit plus qu'elle ne comprit qu'elle était contrariée elle aussi. Elle ouvrit la bouche pour les retenir, sans trop savoir comment elle allait s'expliquer. Elle n'était pas sûre que Nate comprenne que cette amitié-avec-bénéfices avec Gabin durait depuis plusieurs semaines, bien avant l'annonce ubuesque de leurs parents, et n'avait rien de sérieux ou de grave, et elle n'était pas non plus certaine de bien saisir ce que Thalia allait lui reprocher : trahir Nate ? (Ce serait grotesque, elle ne lui devait rien !) Avoir choisi son frère ? Le lui avoir caché ? Ce qui était certain, c'est qu'elle semblait avoir réussi à décevoir deux personnes en l'espace de quelques secondes seulement.

{ à suivre }




cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Cassandra Fawley
Cassandra Fawley
Gryffondor

Parchemins : 220
Âge : 15 ans { 16/09/2001 }
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 10
FACECLAIM: Ella Purnell / Emma Mackey


Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]   Empty
Ξ Sujet: Re: Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]    Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]   EmptySam 6 Aoû - 22:55

made by black arrow

Citation :
Titre : BakerFawley
Thème : #13 : La pire erreur de ma vie
Couple : Cassandra Fawley & Nathaniel Baker
Autres personnages concernés: Flynn Mulligan, Vanellope Reynolds, Dahlia Lloyd, Peony Lloyd, Estefanía Kostas
Contexte : Inspiré de Agents of S.H.I.E.L.D.
Rating : G
Mots : 2176

« Non, je suis navré, mais je ne suis pas d'accord. En fait non, je ne suis pas navré du tout, je ne suis juste pas d'accord. »
Cassie poussa un soupir exaspéré.
« Je n'ai pas besoin de ton accord, c'est ma décision ! » répéta-t-elle, excédée, pour ce qui lui semblait être la quinzième fois. Elle vit Baker ouvrir la bouche pour répliquer en secouant l'index. « Non. » Elle tourna les talons sans lui laisser le temps de reprendre avec de nouvelles récriminations et quitta la pièce en claquant la porte.
« Elle est... exaspérante ! » déclara Nathaniel avec grandiloquence, sourcils froncés, avant de partir dans le sens opposé. Pas de porte sur son chemin : il sembla hésiter à donner un coup de pied dans la corbeille se trouvant à proximité, puis ne put s'y résoudre et quitta simplement la pièce en soufflant bruyamment.
Un craquement synonyme d'une dentition s'écrasant sur une chips résonna dans la pièce.
« Il leur arrive quoi là, à BakerFawley, exactement ? »
Flynn Mulligan quitta l'entrebâillement de la porte, paquet de chips en main, sa démarche aussi nonchalante qu'à son habitude.
« Baker vient d'apprendre que Fawley s'est portée volontaire pour la prochaine mission terrain. » répondit Vanellope Reynolds, levant la tête suffisamment longtemps de la tablette sur laquelle elle était occupée à travailler pour apporter cet éclairage à son coéquipier, avant de se détourner de lui à nouveau.
Flynn fit plusieurs pas dans la pièce, avant de s'installer bruyamment et confortablement dans le fauteuil adjacent à celui de Vanellope. Il posa ses Dr Martens sur la table basse sans aucune cérémonie. Vanellope ne broncha pas. Flynn reprit - comme toujours - très nonchalamment :
« Et ? On est là pour ça non, j'veux dire, si la p'tite veut aller sur le terrain -  »
« La "p'tite" a deux doctorats et est sortie avec les honneurs de l'Académie. Je ne crois pas que tu puisses en dire autant, Mulligan ? » Estefanía Kostas venait d'entrer dans la pièce, adressant un regard plein de jugement au brun installé sur le fauteuil comme s'il était chez lui, veste en cuir - non réglementaire - sur les épaules, aussi désinvolte et insouciant qu'à son arrivée dans l'équipe. Il était infernal.
--
« Je ne comprends toujours pas ce qu'il fait là. »
La scène remontait au jour précédent. Stef était rentrée, exaspérée, dans le bureau des Lloyd. Mulligan avait failli faire capoter toute leur enquête en n'en faisant qu'à sa tête et en tombant tête la première dans le piège tendu par leur cible, un ancien agent s'étant récemment retourné contre eux.
« Il est irresponsable, inconscient, beaucoup trop bavard - »
« Il nous est utile. » la coupa Dahlia Lloyd, sentant venir une tirade éreintante pour laquelle elle n'avait absolument pas la patience. « Il nous sert de lien avec son ancienne organisation, sans parler du fait que c'est un excellent pilote - »
« Quand il en a envie ! Il ne veut même pas être là. » Dahlia l'observait silencieusement, visiblement peu ravie d'avoir été interrompue.
« Je sais que ton ancien partenaire - » intervînt Peony Lloyd avec un peu plus de diplomatie.
« - était compétent. » la coupa immédiatement Stef, l'air revêche.
« Mulligan reste. Tu es responsable de lui Kostas, à toi de le rendre compétent. »
Stef était outrée.
--
Cassie s'était dirigée vers le laboratoire après sa dispute avec Nathaniel. Depuis le temps qu'elle le connaissait, elle avait l'habitude qu'il se montre déraisonnable. Ils se chamaillaient régulièrement, mais c'était d'habitude pour des choses triviales : un désaccord scientifique, le fait qu'elle ait laissé traîner des sucreries à proximité de son repas ("Il va être contaminé par le contact, Cassandra ! Tu veux ma mort ou quoi ?"). Le fait de vouloir participer à une vraie mission relevait de son choix. Elle en avait assez de rester sur le banc pendant que Stef, Dahlia ou plus récemment Mulligan prenaient tous les risques. Elle savait Nate extrêmement buté : rien ne garantissait qu'il se serait fait une raison avant son départ.

Et en effet, s'il était présent lorsque l'avion atterrit pour les déposer, Mulligan et elle, Nathaniel gardait le dos résolument tourné alors qu'ils terminaient les derniers préparatifs. Même en ne le voyant pas de face, elle était tout à fait certaine qu'il avait les bras croisés beaucoup plus fermement que nécessaire. Peony lui adressa un regard dubitatif, semblant hésiter à aller lui adresser la parole.
Levant les yeux au ciel, Cassie fit signe à Mulligan de l'attendre, pour se diriger vers Nate.
« A tout à l'heure. » lui dit-elle avec ce qu'elle jugeait être beaucoup de patience, pour quelqu'un qui s'adressait à un individu obstiné refusant de la regarder dans les yeux. Elle ne tourna pas immédiatement les talons, connaissant le personnage.
Un, deux, trois...
« Je t'assure que tu fais une erreur, Cassandra. Notre place n'est pas sur le "terrain", c'est dans le labo. C'est pour ça que tu nous as fait signer, tu te rappelles ? Aider l'équipe des Lloyd en leur fournissant un appui scientifique, pas en allant gambader dans les champs avec un mec qui est 100% muscles et 0% cerveau comme Mulligan. »
Elle avait croisé les bras à son tour pour l'observer avec circonspection. Le fait qu'il soit aussi grand avait toujours été frustrant, mais elle compensait par l'expressivité de son regard.
« J'veux dire, c'est Stef qui l'a dit comme ça la première... »
« A tout à l'heure, Baker. » Elle se mit sur la pointe des pieds pour déposer un baiser rapide sur sa joue.
--
« Bon alors, il se passe quoi entre Baker et toi ? Vous vous êtes chopés, non ? »
Ils attendaient devant l'entrée de la réserve animalière dans laquelle le contact de Mulligan était censé les faire rentrer.
« Juste pour info, tu fais bénéficier tout l'avion de tes questions intrusives, là, Flynn. » intervînt la voix de Vanellope dans leurs oreillettes. Cassie adressa un regard indulgent à Flynn, même si elle visualisait tout à fait le visage horrifié de Nate dans son esprit. Elle indiqua au brun de couper son micro.
« On est juste amis depuis des lustres. » répondit-elle innocemment, haussant les épaules et réajustant la perruque blonde dont on l'avait affublée pour l'occasion sur ses épaules. Elle était plutôt grisée d'avoir quitté son apparence habituelle. C'était nouveau.
Mulligan haussa un sourcil, et elle se ratatina légèrement. Que faisait ce maudit garde ? Du tricot ?
« Même si quelqu'un me plaisait - »
« Baker. »
Elle s'apprêta à contester, puis se résigna en haussant les épaules.
« Il ne me voit pas comme ça. » Il ne voyait, d'ailleurs, pas grand-chose, à part ses expériences scientifiques et l'élaboration de nouvelles machines toujours plus complexes. Elle avait cru, pendant un temps, qu'il avait un léger béguin pour Kostas, car il semblait déstabilisé en sa présence, mais cet effet-là s'était dissipé.
Le garde arriva enfin à leur rencontre, et Cassie laissa Mulligan se diriger vers lui, tout en réactivant son micro. « On entre. »
--
La mission était censée être plutôt simple. Une créature suspecte avait été repérée récemment dans les environs, et on soupçonnait qu'un employé de la réserve - Hawke - y soit pour quelque chose. Et c'est là que Cassie entrait en jeu : son expertise en créatures sauvages en faisait la candidate parfaite pour cette mission ! Chose qu'elle avait cherché à expliquer maintes fois à Nathaniel sans pourtant obtenir gain de cause. Elle ne risquait rien. Il fallait juste qu'elle fausse compagnie à Flynn et son contact quelques instants pour fouiner dans le centre et récolter des indices. Points bonus si elle trouvait la bestiole en question - une sorte de croisement entre un lion et un aigle d'après les témoignages ("façon Sphinx", avait remarqué Cassie, s'attirant immédiatement une remarque ampoulée de la part de Nate pour lui rappeler que le Sphinx avait aussi une part femme. Comme si elle ne s'en souvenait pas !).

Elle montra son badge visiteur aux quelques employés qu'elle croisa. Elle devait attendre que Vanellope désactive les caméras pour s'aventurer dans les zones interdites au public.
« Un jeu d'enfant. Fawley, c'est ton tour ! » claironna une voix dans son oreille, la faisant sourire avec amusement.

Trouver la bête ne s'avéra pas être le plus complexe. Derrière les portes closes, le chaos. Un employé de la réserve la croisa en courant, le visage couvert de griffures. « Euh, les gars ? Je crois qu'on a un petit souci. »
« C'est-à-d- » Remue-ménage et grésillements.
« Battez en retraite, c'était le plan. Lloyd avait dit qu'au moindre problème - »
« Qu'est-ce qui se passe exactement, Fawley ? » La voix de Mulligan était quelque peu étouffée. Elle le visualisa s'éloignant de son contact pour feindre la discrétion.
« L'animal s'est échappé je pense, je viens de croiser un employé blessé mais ça n'était pas notre suspect. Je continue... » Elle avait sorti - à regret - le pistolet que Dahlia lui avait appris à utiliser. Il ne tirait, en revanche, pas de laser, mais des tranquillisants. Elle se refusait à tirer vraiment sur quelqu'un - et encore moins sur un animal, aussi erratique soit-il. Ce n'était pas de sa faute si un crétin expérimentait sur lui.

Au détour d'un couloir aux lumières fluctuantes, le Graal. L'homme et l'animal. Le premier ayant visiblement perdu tout contrôle du second : il était recroquevillé par terre, mais continuait à adresser des imprécations au quasi-Sphinx. Cassie leva son pistolet, et remarqua qu'elle tremblait. « Fawley ? Tu en es où ? Flynn te rejoint. Observe, mais n'interviens surtout pas, ok ? »
Déglutissant, elle s'approcha davantage, et fut brutalement heurtée par une forme monumentale arrivant de sa droite à toute vitesse. Elle cogna le mur de plein fouet, laissant tomber le pistolet. Elle sentit le sang couler au niveau de tempe. Levant la tête, ses yeux se posèrent sur un second quasi-Sphinx, aux dimensions encore plus impressionnantes que le premier.
« Non ! »
Hawke s'était emparé du pistolet et avait tiré de multiples fois sur la première créature, qui s'effondra lentement par terre. Se redressant, elle le vit - sans comprendre - faire plusieurs pas pour aller ramasser quelque chose. L'animal s'étant précédemment attaqué à elle avait désormais tourné son attention vers Hawke.
« Fawley ? Cassie ? Réponds si tu m'entends. »
Cassie s'était levée à son tour, constatant qu'hormis un mal de crâne lancinant, elle était plutôt opérationnelle. « Arrêtez. » Elle était consciente que son ordre aurait eu plus d'impact si elle disposait encore de son pistolet. Et si du sang ne s'écoulait pas de son crâne. Et si sa perruque n'avait pas été secouée par le choc : elle arracha cette dernière d'un coup sec. Hawke semblait hésiter entre la viser elle, et le Sphinx.
« Cassie, réponds. »
L'animal chargea, facilitant la décision de Hawke. Une détonation résonna dans le couloir.
« Cassie ? Cassie ! Réponds bon sang, Mulligan a entendu un coup de feu ! »
Lorsque Flynn arriva sur place, Hawke était étendu par terre, le crâne explosé par une balle qu'il avait lui-même tirée. Le quasi-Sphinx était occupé à donner de petits coups de tête à son compagnon, tombé sous l'effet des multiples tranquillisants. Appuyée contre le mur, Cassie adressa un regard indéchiffrable à Flynn.
--
Elle se fit passer un savon méthodique par Dahlia, qui la fixait de ses grands yeux bleus, Peony à ses côtés. Repentante mais consciente qu'à situation similaire, il n'était pas exclus qu'elle réitère les mêmes erreurs - qui auraient pu lui coûter la vie, certes -, elle sortit de la pièce, et aperçut immédiatement Nathaniel à l'autre bout de celle-ci. Il fonça vers elle en quelques grandes enjambées. « Tu es totalement irresponsable ! Tu aurais pu te faire tuer ou pire expulser ! Tout ça pour sauver une... bestiole. Tu n'as aucune conscience du danger ! Ce n'était pourtant pas faute de te répéter que notre place était dans un laboratoire, entourés d'échantillons et de machines tout à fait inoffensives sur lesquels nous avons des expertises mais nooooon, il fallait absolument que tu ailles sur le terrain pour - »
Il s'interrompit en réalisant qu'elle s'était approchée de lui, faute d'une meilleure solution pour faire cesser ses reproches, et consciente que contre toute attente, ils lui avaient manqué. Elle avait même anticipé le discours qu'il allait lui servir - sans être trop loin de la vérité. Se mettant à nouveau sur la pointe des pieds, elle posa délicatement ses lèvres sur les siennes. « Je suis désolée Nate. Et je suis aussi contente de te voir. » promit-elle en s'écartant, un sourire timide aux lèvres. Il parut hébété quelques instants, portant doucement la main à ses lèvres, puis fronça les sourcils, pointant l'index dans sa direction. « Je te préviens, ça n'excuse pas du tout - »
Elle leva les yeux au ciel.
« Je sais Nate, je sais. »




cassandra; — I've got this energy beneath my feet like something underground's gonna come up and carry me. I've got this sentimental heart that beats but I don't really mind that it's starting to get to me. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]   Empty
Ξ Sujet: Re: Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]    Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Défi des 30 baisers | Cassandra Fawley [02/30]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cassandra Fawley { rps }
» Rebel heart ¤ Cassandra Fawley
» La Rebelle et le Préfet ϟ Cassandra Fawley
» Un ciel étoilé ϟ Cassandra Fawley
» | Défi - 30 Baisers * [ 25/30 ] |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Hors-jeux :: Les galeries :: Défi - Les 30 baisers-
Sauter vers: