Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau coffret Ultra Premium ...
Voir le deal

Partagez
 

 misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 548
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptyLun 3 Jan - 23:08


misérable est l'amour

You don't judge me 'cause if you did, baby, I would judge you too. No, you don't judge me 'cause you see it from the same point of view 'cause I got issues but you got 'em too so give 'em all to me and I'll give mine to you. Bask in the glory of all our problems 'cause we got the kind of love it takes to solve 'em.
Ash & Dominique

Quatorze février. Le jour de la Saint-Valentin. Aussi nommé : jour honni par Dahlia Caroline Lloyd. Dans les couloirs bondés, déjà peuplés d’élèves enfiévrés les jours d’avant, régnait une ambiance électrique. Radio Poudlard fonctionnait à plein régime, rappelant à bien des égards les rumeurs qui faisaient le tour de l’école de sorcellerie avant de pouvoir prononcer Echec avant le bal de Noël. Ce fut encore pire le week-end qui suivit puisque le dix-neuf février, une sortie exceptionnelle était organisée à Pré-au-Lard. Cette sortie était généralement caractérisée par le fait qu’elle concernait beaucoup de couples, et que le salon de thé de madame Pieddoddu était complet des semaines à l’avance –des mois même, lui avait répliqué une serveuse à la voix hautaine quand il avait eu le malheur de se renseigner un pauvre mois avant.

Tout ce romantisme qui avait pris possession des élèves sauf de Dada, Chiara et d’autres irrésistibles résistants avait semble-t-il même contaminé les professeurs –même la directrice McGonagall avait porté un tartan rose le mardi et lui avait demandé, alors qu’il rassemblait les hérissons transformés en pique-aiguilles tout en essayant, art ô combien délicat, de ne pas s’égratigner (spoiler alert : il n’avait pas réussi cet exploit et nous en sommes tous surpris), d’un air vaguement conspirateur, s’il avait prévu quelque chose ce week-end là je l’ai réservé pour toi Minerva avec Dominique Weasley.

Et bien sûr, Ash avait prévu quelque chose avec Dominique Weasley. Il s’agissait de leur première Saint-Valentin, après tout, et de sa première Saint-Valentin tout court. Il angoissait tellement à cette perspective qu’il ne dormait quasiment plus depuis une semaine, qu’il s’était tellement rongé les ongles de stress qu’il s’en était fait saigner, et qu’il pensait tellement à cette sortie qu’il s’était pris le plus grand nombre de remarques de toute sa scolarité, tellement que même Mulligan aurait pu rougir, parce qu’il n’était plus du tout attentif lors de ses cours. L’idée de passer complètement à la trappe des préoccupations de ses amis, Alexandre "je devrais porter une cravate rouge ou doré ? Qu’est-ce qui plairait le plus à Stef ?", Stef "que ferait cette dinde d’Ethel à ma place ? Avertis Dominique de ne pas se mettre à moins de cinquante-pas d’Alex, elle l’a assez ensorcelé au bal pour toute la vie !", Nathaniel "pourquoi tout le monde se tient la main en mangeant du chocolat affreusement sucré ? Je vais rester dans ma salle commune à lire ce volume de Métamorphoses avancé pour les élèves de sixième année, ça m’avancera sur le programme", sans parler d’Eurydice qui pourrait très bien se décider à déclarer sa flamme à Niels Koning ; le tourmentait et le rendait presque malade –presque, il arrivait tout de même à manger nous voilà rassurés. Finalement, il comprenait que Dahlia n’aime pas cette fête : tout cela était bien trop pour ses nerfs fragiles.

Bien sûr, la sortie idéale aurait été d’emmener Dominique dans une pièce de théâtre qui devait être jouée à Londres. Mais Pré-au-Lard ne disposait même pas d’une salle de spectacle, alors les choix s’avéraient limités. Finalement, Ash avait réservé une table dans un salon de thé nommé Au Champagne gourmand nom qui ne contient aucune référence, et il espérait que sa réservation avait été bien prise parce qu’il avait dû articuler trois fois son nom de famille à la patronne. Retrouvant d’abord sa petite amie dans la salle commune de Poufsouffle, un Ash Lloyd aux cernes proéminents déposa un baiser sur ses lèvres et lui sourit. « Je suis content de passer ma première Saint-Valentin avec toi. » Au final, il y avait beaucoup de premières fois qu’il avait vécu (et continuer de vivre) avec elle et ce constat l’émerveillait autant qu’il lui faisait peur Ash aka le résumé de ma vie.

628 mots




j'ai l'impression de servir à rienaujourd'hui j'me sens pas bien
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 284
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptyMar 4 Jan - 13:36

MISÉRABLE EST L'AMOUR QUI SE LAISSERAIT MESURER Peut-être parce qu’elle était tombée dans les tragédies shakespearienne très jeune, peut-être parce qu’il en fallait bien une qui le soit chez les Weasley-Delacour, ou peut-être encore parce qu’elle avait atterri à Poufsouffle plutôt qu’à Gryffondor, toujours est-il que Dominique Anne Weasley était une incorrigible romantique. Incorrigible mais tout à fait assumée. Elle n’était pas de ceux qui cachaient leur passion sous prétexte de timidité ou de déni on ne vise personne, Dominique vibrait de sentiments qu’elle exprimait à toute oreille qui acceptait de l’écouter pas grand monde donc.

Bien que lui-même préoccupé par la Saint-Valentin, ce fut surtout Alex qui eut droit, récemment, aux bavardages ininterrompus de la semi-vélane entre Dominique et Viska, le pauvre est servi. Cette dernière avait cru comprendre suite au bal que Stef n’avait pas trop apprécié qu’elle joue avec son pouvoir mais elle ne s’en préoccupait pas vraiment : cela tenait plus de l’incident incontrôlé que d’une volonté de séduire Alex qui, on le rappellera toujours, n’était vraiment pas son genre. De son côté, le lion ayant pour bonne part des amies filles, il semblait ne pas se formaliser de la jalousie de sa petite amie il est trop habitué. Leur conscience demeurait claire et pure car en réalité, leurs conversations lors des deux semaines précédant la Saint Valentin avait strictement tourné autour des élus de leurs cœurs. Dominique avait aidé Alex à choisir le présent de Stef, et Alex avait fourni quelques opinions avisées sur celui que la Poufsouffle destinait à Ash.

« Tu es sûr que ça va lui plaire ? J’en ai peut-être trop fait ? Pour changer un peu! Ou pas assez ? » demanda-t-elle donc au lion la veille de la sortie à Pré-au-lard, jour convenu avec son petit ami pour célébrer la fête des amoureux. « Non, c’est très bien. Ça te ressemble. » la rassura Alex, et c’est en y repensant pour calmer ses inquiétudes que Dominique termina de se préparer.

Sous son manteau habituel – elle n’en avait pas cinquante – et un petit gilet blanc, la semi-vélane avait revêtu une robe noire qui était assez courte sans pour autant l’être trop certains de mes autres persos lui diraient que ce n’est jamais trop et dont la partie au tissu épais était droite se retrouvait recouverte d’une dentelle qui donnait du volume à l’ensemble tout en recouvrant son décolleté et ses épaules. Une ceinture marquait sa taille tandis qu’elle avait pris le risque de mettre des talons même si cela la rendrait plus grande que son petit ami c’est ça de tenir de Bill. Elle laissa ses cheveux teints libres sur ses épaules, se maquillant avec le plus grand soin.

Ces préparatifs terminés, elle retrouva Ash dans leur salle commune mais lui trouva une mine fatiguée. « Oui, moi aussi j’en suis heureuse » lui répondit-elle avec un sourire en l’embrassant avant d’ajouter d’un air plus soucieux « Mais tu es sûr que ça va aller ? Tu as l’air fatigué. » Elle avait bien évidemment envie de fêter la Saint Valentin, mais pas au détriment de la santé de son amoureux si celui-ci était trop épuiser pour se rendre à Pré-au-lard.

Histoire de rester dans une ambiance propice à l’exaltation des sentiments rien que ça, elle tendit à Ash une petite boîte avec un nœud doré : « Tiens, ouvre le maintenant, tu pourras laisser ton cadeau ici comme ça » l’encouragea-t-elle, sentant un peu d’excitation à l’idée qu’il découvre ce qu’elle lui offrait. Par lui-même, il paraissait n’avoir rien d’extraordinaire : elle lui avait acheté un stylo en forme de plume qui évitait toutes les ratures et salissures sur les parchemins, telle était la promesse faite par le vendeur, mais ce qui le rendait unique était ce que la Poufsouffle avait fait graver dessus « L'amour ne me pose aucune question et m'apporte un soutien sans fin ». Le procédé magique permettait que les mots apparaissent et disparaissent simplement en passant le doigt le long de la plume. Dominique avait évidemment choisi ce présent pour que Ash ait avec lui quelque chose qui lui vienne d’elle et qui soit à la fois pratique et romantique. « Passe ton doigt dessus » lui souffla-t-elle avant qu’il ne se demande pourquoi elle lui avait un crayon – aussi joli soit-il – pour la Saint-Valentin. Une fois que ce fut fait, elle précisa, même si ce n’était pas utile : « C’est de Shakespeare » et, en effet, de qui d’autre cela aurait-il pu être ?

2981 12289 0


Dominique Anne Weasley
Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 548
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptyLun 10 Jan - 14:48

Comme à chaque apparition de Dominique, Ash ne put s’empêcher de la détailler avec le sourire et les joues légèrement rougies. Peu importe depuis combien de temps ils étaient engagés dans une relation sentimentale, peu importe qu’elle soit rousse ou teinte en blonde, maquillée ou naturelle, il la trouvait toujours irrésistiblement jolie. Bien avant qu’elle ne commence à lui plaire, bien avant qu’il ne se demande si l’attachement qu’il lui portait n’était pas devenu plus amoureux qu’amical, Ash n’avait jamais saisi pourquoi elle avait tant de complexes alors qu’elle lui apparaissait tout aussi belle et remarquable que sa grande sœur, la très remarquée Victoire Weasley. Cela étant dit, et étant quelqu’un de profondément complexé, Ash n’avait jamais osé redire quoique ce soit à celle qui avait d’abord été son amie ni questionner la légitimité de son ressenti. Il espérait simplement qu’elle se sente mieux dans sa peau désormais, et le pensait d’ailleurs. Il avait même la faiblesse de croire qu’il y était pour quelque chose -sans oser toutefois l’affirmer haut et fort. « Du noir ? Je suis surpris. C’est un clin d’œil à notre premier bal ensemble ? » Une couleur qui, à l’époque, avait poussé Dominique à établir un argumentaire long de deux heures et demi au moins contre sa mère et le styliste qui n’avait pas pris le tissu demandé. Elle avait fustigé tellement sa robe qu’Ash en était ressorti marqué pour un bon moment et qu’il la taquinait encore aujourd’hui sur cette réaction -excessive, adorable, et tellement elle. Lui-même était sorti de sa zone de confort et au lieu des couleurs neutres habituelles qu’il portait (sauf le blanc, qu’il tachait immanquablement, même au bal de Noël où il s’était juré de ne plus jamais porter un costume aussi salissant) il avait revêtu une veste et un pantalon de costume bordeaux, avec une chemise bleue sombre, l’ensemble ayant été, bien évidemment, validé par le gourou de la mode en personne, à savoir sa grande sœur Peony. Grande sœur à laquelle il avait réussi à échapper, c’était à noter, lorsque celle ci avait commencé à se montrer trop indiscrète sur ce qu’il avait prévu de sa sortie avec Dominique. Sans Leopold et ses groupies à détester, Peo devait immanquablement se mêler de sa vie et cela l’exaspérait autant que cela le touchait un bref résumé de ce qu’il ressent envers sa fratrie.

Après un baiser, Dominique parut remarquer son air fatigué -peut-être devrait-il investir dans un correcteur pour camoufler ses cernes. Agacé, comme toujours lorsqu’on lui faisait remarquer ce qu’il considérait comme une faiblesse, il prit sur lui pour ne pas répondre trop agressivement à Dominique, qu’il savait de toute évidence bien intentionnée : « Ne t’en fais pas, c’est juste un peu de fatigue accumulée, ça finira par aller mieux. » Ça finissait toujours par aller mieux, même si cela finissait toujours aussi par revenir. Il n’avait pas trouvé de solution viable pour ses crises d’insomnie, et dans ses pires moments, il se disait qu’il n’en trouverait jamais.

Dominique lui offrit directement son cadeau, et Ash ne doutait pas un seul instant, même en l’ouvrant et en découvrant un simple stylo en forme de plume, qu’il serait bien choisi. Il supposait, et il avait raison, que ce n’était pas un stylo ordinaire. La preuve, une gravure magique apparaissait dès qu’il posait le doigt sur la plume -Ash se promit de ne jamais montrer cela ni à ses sœurs, ni à son frère, qui se moqueraient de lui jusqu’à ce qu’il soit vieux, ridé, et toujours aussi maladroit. « C’est une très belle citation. Elle est tirée de quelle pièce ? demanda-t-il, sourire aux lèvres et yeux étincelants. C’est marrant, mon cadeau est aussi lié à Shakespeare. » En même temps, avec une petite amie comme Dominique, quel autre choix avait-il que de lui prendre deux places pour aller voir Antoine et Cléopâtre, au théâtre des trois sorciers en juillet prochain ?



j'ai l'impression de servir à rienaujourd'hui j'me sens pas bien
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 284
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptyMar 11 Jan - 18:38

MISÉRABLE EST L'AMOUR QUI SE LAISSERAIT MESURER Dominique n’avait pas fait le rapprochement entre sa tenue actuelle et celle du bal, en partie parce qu’elles étaient très différentes, y compris dans leurs intentions. Au premier bal où elle avait été la cavalière de Ash, elle l’avait choisi comme cavalier en parti pour des raisons pratiques : elle voulait danser la valse d’ouverture, et lui avait besoin d’une fille qui sache assez bien danser pour l’aider. Elle n’avait pas voulu porter de noir ce soir-là car elle avait au départ choisi une couleur vive, assortie avec ses cheveux roux d’alors. Son but était d’être remarqué à ce bal, ce en quoi, d’après elle, elle avait totalement échoué... même si c’était devenu très secondaire tant elle avait passé une bonne soirée en compagnie de celui qui deviendrait par la suite son petit ami. Quant à expliciter ses choix actuels : « En fait, non, aucun rapport. Je voulais juste quelque chose d’un peu mignon, avec de la dentelle, tout ça... et c’est la seule robe que j’ai trouvé dans ce style-là. Et je n’ai rien contre le noir en général, après tout, c’est aussi une des couleurs de Poufsouffle, mais ma robe de ce soir-là était beaucoup trop simple, à la limite du moche. Je maintiens » Et elle maintiendrait jusqu’à la fin de sa vie. Parce qu’elle était certaine d’avoir raison. C’était son petit côté têtu. « On va bien ensemble en tout cas » remarqua-t-elle en passant la main sur la veste bordeaux de son petit ami pour effacer des plis imaginaires. Le fait était qu’elle trouvait qu’ils étaient toujours très beaux quand ils étaient tous les deux, et autant de positivité la concernant elle, et particulièrement son physique, méritait d’être noté Ash est donc un accessoire de mode, il sera content de l’apprendre.

« D’accord » approuva-t-elle ensuite pour ne pas être trop pénible : si Ash lui disait que ça irait, c’est que ça irait. Elle avait toute confiance en lui et en ce qu’il lui disait ce qui est peut-être un brin naïf. De toute façon, elle ne comptait pas le fatiguer plus que nécessaire. Elle lui tendit même son cadeau afin qu’il ne l’encombre pas pendant leur sortie en amoureux. « En fait, elle ne vient pas d’une pièce, mais de sa correspondance. Je la trouvais bien choisie » le côté apparition/disparition était pour la discrétion qui, si elle n’était pas trop son truc à elle, était bien plus celui de Ash. Expansive et très démonstrative bref, c’est une Weasley-Delacour, elle savait toutefois respecter les limites imposées par le caractère de son petit ami, plus timide qu’elle.

« Ah oui ? Et je peux savoir ce que c’est, ou alors c’est une surprise ? » demanda-t-elle avec un petit sourire tout en déposant un nouveau baiser sur la joue de son petit ami. « Quel est le programme de la journée ? » Elle avait laissé le préfet faire la réservation. Elle trouvait ça plutôt agréable, après réflexion, de se laisser guider : ça allait un peu à l’encontre de son instinct, prompte à vouloir toujours s’imposer et tout régenter, mais en même temps c’était aussi bien plus romantique, et ça comptait aussi, surtout pour quelqu’un d’aussi romantique slash mélodramatique que Dominique !
2981 12289 0


Dominique Anne Weasley
Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 548
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptyVen 14 Jan - 12:19

A vrai dire, lorsqu’Ash avait mentionné la robe de bal tant détestée par Dominique, il avait été sûr de déclencher chez elle une réaction quasiment épidermique qui la poussait à se justifier dans un monologue dont la durée minimum approchait les cinq minutes. Il ne fut donc guère étonné lorsqu’elle commença à se justifier avec cette ferveur et cette passion qui l’animait constamment -il la connaissait, elle avait été son amie un moment avant qu’ils ne commencent à sortir ensemble. C’est parce qu’il la connaissait bien qu’il l’aimait sans doute autant. Il connaissait ses qualités, comme ses défauts, et il l’aimait pour qui elle était, excessive, tonitruante, douce et gentille. « Et moi, je maintiens qu’elle t’allait bien. Mais celle ci est très jolie aussi », assura Ash car lui aussi pouvait se montrer très têtu lorsqu’il le voulait. Sans avoir le goût inné pour la mode que cultivait Peony, Ash avait toujours eu un faible pour les belles tenues. Il tachait toujours de se montrer classe, et bien apprêté sauf qu’il fallait toujours qu’il se vautre, qu’il se tâche, qu’il ruine tous ses vêtements. Sa maladresse chronique était véritablement la plaie de son existence.

En dépit du fait qu’il fallait toujours qu’il gâche tout, Ash cultivait donc avec soin son apparence, à la manière de Dominique qui avait besoin de cacher ses complexes derrière sa teinture, derrière du maquillage et des beaux habits. Aussi, ils étaient souvent assortis, comme le prouvait le bal de Noël ou leurs tenues aujourd’hui pour la Saint-Valentin. Comme sa petite amie, il trouvait bien évidemment qu’ils allaient véritablement bien ensemble, comme le prouvait les nombreuses photos d’eux qu’il ne cessait de regarder quotidiennement, chaque fois qu’il se retrouvait à ne rien faire, sur sa tablette qu’il avait demandé incassable à Vanellope Reynolds car il se connaissait bien trop pour risquer de briser l’écran dès la première semaine d’utilisation.

Ce qu’il aimait aussi chez Dominique, c’était la manière qu’elle avait toujours d’accepter tout ce qu’il disait, en tout cas concernant son état de santé, qu’il soit lié à ses nombreuses foulures, coupures et écorchures, ou à ses insomnies. Contrairement à certaines personnes de son entourage sa fratrie donc, elle ne cherchait pas à aller plus loin, à le forcer à parler des raisons derrière son manque de sommeil. Elle ne le traitait pas comme une petite chose fragile qu’il fallait constamment surveiller comme s’il pouvait se briser en mille morceaux à chaque seconde. Ses insomnies ne pouvaient pas se calmer avec des paroles creuses, aussi appréciait-il que Dominique n’en lance aucune.

Dominique lui offrit son cadeau immédiatement, et il admira le stylo sous toutes ses coutures. « Oui, c’est vrai qu’elle est bien choisie. Ça nous correspond bien je trouve. Merci beaucoup mon cœur », répondit-il, sincèrement touché, utilisant ce surnom qu’ils avaient affiché publiquement sur Magic Insta, ce qu’il avait instantanément regretté au vu de la réaction de leurs sœurs. Mais il se fichait bien qu’on dise qu’il était niais, et complètement accro à sa copine car, et bien, c’était le cas.

« Encore un peu de patience mon cœur, tu auras ton cadeau en temps voulu ! », répliqua-t-il avec une certaine dose d’amusement dans la voix et dans les yeux. Il voulait lui donner les tickets dans un lieu spécial. Il aimait sa salle commune, bien évidemment, c’était un lieu chaleureux, où il se sentait bien, où il se sentait à sa place, mais c’était la Saint-Valentin, sa première Saint-Valentin, leur première Saint-Valentin, et c’était si symbolique à ses yeux qu’il voulait vraiment faire les choses bien. « J’ai réservé une table dans un petit salon de thé à Pré-au-Lard qui a l’air charmant. Après, nous pourrons aller à la librairie, j’ai vu qu’il y avait un auteur qui venait faire une lecture de son dernier livre, mais je ne me souviens plus qui. » Cependant, Dominique et lui adoraient la lecture alors un tel événement n’était pas à manquer. Et comme l’heure tournait, il se saisit de la main de sa petite amie pour quitter leur salle commune. Direction le village sorcier !



j'ai l'impression de servir à rienaujourd'hui j'me sens pas bien
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 284
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptySam 15 Jan - 19:14

MISÉRABLE EST L'AMOUR QUI SE LAISSERAIT MESURER Il était évident que Dominique ne tomberait jamais d’accord au sujet de la robe qu’elle portait pour leur premier bal ensemble. Un peu de la même manière qu’elle n’avait jamais cru ses parents quand ils lui affirmaient qu’ils la trouvaient très jolie. La vision déformée qu’elle avait de son apparence, de son corps, et plus largement de sa personne, était le fruit de nombreuses années de remarques intériorisées que rien, y compris la parole sacrée du garçon qu’elle aimait, ne pouvait briser. Pour autant, Dominique acceptait les compliments de son petit ami quand ils ne concernaient pas la fameuse robe honnie. Il était le seul dont, quand il lui disait qu’elle était belle, elle ne remettait pas la parole en doute. Notons qu’elle pensait qu’il n’était juste pas objectif, et en cela elle y mettait donc à peu près autant de crédit que les compliments de ses parents, mais réussir à se parer des atours d’Amour à ses yeux, c’était déjà la preuve qu’il l’aimait vraiment, et est-ce que ce n’était pas – au fond – le plus important ?

Un peu comme son petit ami, et en dépit d’un profil MI qui aurait pu laisser croire le contraire, les seules photographies d’elle qu’elle aimait assez pour ne pas se lasser de les regarder étaient celles où ils étaient ensemble. Y compris dans son affreuse robe de Noël 2015. Certains shoots régentés par Fleur avaient quelque chose de classe, mais elle y ressemblait à une poupée apprêtée à l’image de son illustre mère. Avec Ash, elle était vraiment elle, y compris quand les apparences demeuraient artificielles en raison du maquillage et de la teinture blonde. La certitude que même si elle se réveillait un matin avec l’envie de reprendre son apparence d’origine ne changerait rien aux sentiments de son petit ami ou à l’image qu’il avait d’elle adoucissait les chagrins qui avaient creusé un fossé entre sa famille et elle. Elle le voyait bien dans son rapport à Victoire : depuis qu’elle s’était rapproché d’Ash, elle était nettement moins sur la défensive avec sa sœur aînée – même si Victoire, de son côté, ne faisait pas vraiment d’effort pour la ménager, la preuve avec le bal où elle s’était rendu avec Graham uniquement pour la rabaisser, Dominique ne voyait que ça ! -.

Par la suite, l’adolescente sourit lorsque son petit ami la remercia pour son cadeau. Elle était bien contente qu’il lui plaise, n’ayant pas été trop sûre de son choix jusqu’au dernier moment. C’est que, contrairement à Noël qui n’était qu’une occasion comme une autre, la Saint Valentin était la fête des amoureux alors elle avait voulu marquer le coup ! « Oui, il y avait d’autres citations sur l’amour, tu t’en doutes, mais elles étaient un brin trop… grandiloquentes ? Même pour moi, c’est dire » Il faut dire que les passages amoureux chez Shakespeare venaient pour l’essentiel de ses tragédies et particulièrement de Roméo et Juliette, alors la démesure y était le mot d’ordre – ce qui était, soit dit en passant, l’un des fondements du théâtre élisabéthain, en opposition totalement avec l’esthétique classique à la française je révise en même temps que j’écris, ça ne peut pas faire de mal – et si Dominique adorait les extrêmes en littérature, dans la réalité, elle aimait mieux un peu plus de mesure sauf quand il s’agit de son apparence ou de Victoire donc.

« Combien pauvres sont ceux qui n’ont pas de patience! J’attendrai mon cœur, j’attendrai » glissa-t-elle avec un petit sourire amusé tout en utilisant à son tour le surnom qui leur avait valu certaines moqueries. Dominique n’avait pas prête grande attention à ce sujet : l’opinion d’autrui comptait beaucoup à ses yeux mais pas dans le domaine de sa vie privée qui, par définition, ne regardait qu’elle. Si elle avait envie d’échanger les mots doux avec son chéri, ça ne concernait pas les autres, surtout qu’elle ne voyait pas en quoi ça les dérangeait – au pire pouvait-on dire que c’était un peu mièvre, mais ça n’avait rien d’aussi offusquant que certaines autres conservations qu’on pouvait lire sur le tout petit réseau social magique (de Poudlard, la plupart du temps ils étaient coupés du reste du monde) -, en outre, nous l’avons déjà dit, Dominique était une romantique et l’assumait sa meilleure amie c’est Tina, j’dis ça, j’dis rien.

« C’est vraiment un programme parfait ! » L’enthousiasme de Dominique n’était pas feint, elle trouvait qu’Ash avait visé juste en misant sur leur amour commun de la littérature. « Peu importe qui vient lire au fond, même si ça ne nous plaît pas, cela nous fera passer un bon moment puisque nous pourrons le commenter. C’est tout le sel de ce genre d’événement ! Mais le week-end qui suit la Saint-Valentin, on peut espérer que ce sera un roman d’amour ? Ce serait dans le thème ! »
2981 12289 0


Dominique Anne Weasley
Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 548
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptyDim 13 Mar - 15:33

Ash aurait pu admirer le cadeau de Dominique pendant des heures. De l’objet en lui-même à la citation choisie, qui rendait la plume réellement unique, il la trouvait parfaitement choisie et cette attention le touchait en plein cœur, lui réchauffait tout son être. Comme lui, Dominique aimait beaucoup les mots, et les belles citations, et il se doutait qu’en choisir une seule n’avait pas dû être simple. D’autant que de belles phrases sur l’amour, il y en avait des tas. La romance était omniprésente dans les livres, dans les films mais aussi dans la musique. Valentina aurait dit que c’était parce qu’il s’agissait d’un des rares sujets universels et Ash ne pouvait qu’être d’accord. Qui n’avait jamais ne serait-ce qu’éprouver de l’attirance pour quelqu’un ? « Vraiment ? Et quelle était la citation la plus grandiloquente ? » Ash jeta un regard amusé à sa petite amie. Avec son amour pour les tragédies et les drames théâtraux, il était étonné d’entendre qu’il y avait tout de même des tirades qu’elle trouvait trop. Comme quoi la plus excessive des comédiennes pouvait avoir un regard critique et objectif sur les plus grands déballages sentimentaux du théâtre.

Dominique avait cette tendance originale de balancer de temps à autre des phrases toutes droit sorties des pièces qu’elle appréciait et si certains la trouvait étrange pour cela et que Victoire se moquait carrément de cette habitude, Ash avait toujours trouvé cela charmant. En dépit de ses complexes, Dominique assumait qui elle était, dans toutes ses excentricités, et il l’admirait pour cela. Lui-même bataillait entre sa personnalité et l’image qu’il aurait aimé renvoyer, sans compter la pression qu’il se mettait pour se montrer à la hauteur de ses aînés. « Othello non ? », proposa Ash alors que Dominique lui assurait qu’elle se montrerait patiente pour son cadeau. Il avait peu été théâtre avant sa rencontre avec la jaune et noire mais s’y était mis au fur et à mesure et s’il était loin de connaître autant les œuvres de Shakespeare que sa petite amie, il avait tout de même retenu pas mal de dialogues. Il aimait avoir en commun avec sa chérie l’amour de la littérature et la même culture littéraire, et supposait que ce point commun important était l’une des raisons au fait que leur jeune couple soit aussi solide.

Dominique montra beaucoup d’enthousiasme lorsqu’il lui révéla le programme de la journée et cela lui fit plaisir. Ash stressait souvent car il se disait qu’il devait proposer de belles activités pour montrer à la blonde à quel point il l’aimait et voulait passer des moments avec elle. Il avait tout le temps peur de se planter mais le fait de bien la connaître aidait à ce qu’il vise souvent juste. Et puis, se disait-il souvent pour se rassurer, il s’agissait de leur première relation à tous les deux, s’il y avait des loupés ce n’était pas bien grave. « Je me suis aussi dit que c’était peut-être un roman d’amour, ce serait logique et si la librairie organise un tel événement, c’est que les employés ont bien réfléchi à ce qu’ils proposaient ! Tu croies que ça pourrait être Christian Montgomery ? » Le célèbre auteur sorcier avait écrit des romans d’amour après tout.

Une fois dans le parc, les deux Poufsouffles empruntèrent une calèche, rose pour l’occasion, pour se rendre à Pré-au-Lard. Une balade à calèche, même si on ne voyait pas les Sombrals, c’était très romantique ! Arrivés dans le village sorcier, Ash descendit en premier puis tendit le bras vers Dominique pour l’aider à descendre avant de la conduire vers le salon de thé. Il poussa la porte, puis laissa passer la jeune fille, et s’adressa à la patronne pour qu’elle leur montre leur table où étaient déjà posées quelques petites friandises en forme de cœur. Ash s’installa sur le fauteuil en velours bordeaux et sourit à Dominique tout en lui serrant la main. « C’est plutôt mignon, non ? Et les pâtisseries ont l’air très bonnes ! » Il se sentait rassuré, même si ce n’était pas chez Pieddoddu, le cadre était vraiment très romantique, avec des fleurs de toutes les nuances de rose qui fermaient et ouvraient leurs pétales sur les murs beige. En plus, il n’y avait pas encore trop de monde et pourraient donc profiter de leur thé dans une relative intimité.



j'ai l'impression de servir à rienaujourd'hui j'me sens pas bien
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 284
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptyMer 16 Mar - 17:48

MISÉRABLE EST L'AMOUR QUI SE LAISSERAIT MESURER « Doutez que les étoiles ne soient de flamme, doutez que le soleil n'accomplisse son tour, doutez que la vérité soit menteuse infâme, mais ne doutez jamais de mon amour ! » déclama avec beaucoup d’emphase et un sérieux paradoxal Dominique tout en baissant sa voix d’une octave pour la rendre plus grave. « Hamlet, acte II, scène 2. Cette citation était trop longue de toute façon ! » ajouta-t-elle ensuite en reprenant son phrasé habituel – si tant est que parler comme dans une tragédie shakespearienne ne le soit pas chez la semi-vélane – tout en se faisant la réflexion qu’elle espérait bien malgré tout que son petit ami ne doutait effectivement pas de ses sentiments. Si le manque d’assurance d’Ash ne lui était pas plus inconnu que pour lui ses complexes de rouquines, il n’avait jamais paru remettre en question ce qu’elle ressentait pour lui. Probablement parce qu’il la connaissait bien : elle avait beau adorer jouer la comédie, elle n’avait aucun goût pour la dissimulation. Tout le monde connaissait ses sentiments, qu’ils soient positifs ou négatifs Victoire en sait quelque chose!.

« Oui ! Bravo mon cœur ! Tu es si cultivé ! » L’enthousiasme de Dominique était sincère : que Ash sache reconnaître ses citations l’impressionnait toujours. Elle adorait qu’il en sache autant qu’elle et qu’il ne trouve pas bizarre qu’elle aime apprendre de beaux textes, qu’ils soient poèmes ou pièces. Parfois, quand elle parlait avec d’autres garçons, elle avait l’impression qu’ils étaient un peu lents en comparaison oui Alex, c’est à toi qu’elle pense. Cela expliquait peut-être pourquoi son cœur s’était spontanément tourné vers le préfet, outre toutes les autres qualités de son petit ami qui paraissaient si évidentes à la semi-vélane (mais pas toujours à Ash apparemment).

« Possible, c’est un des écrivains sorciers les plus connus ! Mais je ne crois pas avoir déjà lu ses romans d’amour… » songea-t-elle en passant en revu mentalement toutes les lectures « romantiques » qu’elle avait pu faire… et force était de reconnaître que celles-ci étaient assez teen quand elles n’étaient pas issues des plus grands classiques moldus comme les romans de Jane Austen (des classiques indémodables!). « Tout bien réfléchi, mes connaissances en matière de littérature romantique sont aussi surannées que mes goûts dans le domaine du théâtre. Alors ce serait chouette que ce soit une lecture de ce type ! » En plus d’être dans le thème – ce qui avait son importance, si, si ! -.

Par la suite, Dominique réussit l’exploit de monter dans la calèche sans soulever sa jupe au passage. Devoir tenir le tissu alors qu’elle grimpait à l’intérieur lui fit se souvenir de toutes les fois où elle s’était cassé la figure ou montrée maladroite en présence de Ash : il était à espérer que cette fois elle tienne sur ses jambes, dans le cas contraire elle n’aurait plus qu’à se féliciter d’avoir poussé le sens du détail jusqu’à la couleur de ses sous-vêtements. Ash l’aida à descendre une fois arrivés et ils entrèrent à l’endroit où il avait réservé. « Oui ! Très mignon, et pas aussi chargé que chez Pieddodu, j’aime beaucoup » certifia-t-elle avec sincérité en posant son sac à main à côté d’elle. S’installant au fond du fauteuil, elle croisa les jambes avec un grand sourire. « Qu’est-ce que tu vas prendre ? Je suis bien tentée par ce cupcake avec la fleur sur le dessus ! » C’était rose et mignon, pas nécessairement son truc, mais si elle ne se dérogeait pas à ses habitudes pour la Saint Valentin, quand le ferait-elle ?

En attendant que leur commande arrive, elle posa de nouveau sa main sur celle de son petit ami et la pressa : « Je suis vraiment contente qu’on ait pu faire quelque chose de spécial aujourd’hui. Poudlard a son charme mais il n’entre pas dans mon top ten des endroits les plus romantiques. » En même temps, elle était à moitié française : tout le monde savait que c’était le pays le plus romantique du monde, pas vrai ? Et les spécialistes du chauvinisme aussi!
2981 12289 0


Dominique Anne Weasley
Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 548
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptyLun 18 Avr - 1:14

Beaucoup de monde trouvaient étrange l’habitude de Dominique de déclamer (et donc par conséquent de connaître) des tirades de tragédies shakespeariennes (ou de l’ère de Shakespeare) à tout bout de champ et bien sûr, Ash n’était vraiment pas objectif mais il n’avait jamais trouvé cette habitude bizarre. C’était spécial, oui, original, très certainement, mais c’était ce qui rendait Dominique elle, tout simplement. Ash l’avait toujours trouvée spéciale, dans le bon sens du terme. Elle assumait son décalage avec le reste du monde, et lui, le garçon si complexé et si peu assuré, serait toujours admiratif de cette capacité. « Effectivement. Il n’y aurait que ne doutez jamais de mon amour qui serait rentré », fit-il observé, des paillettes brillant dans ses yeux souvent si sombres. Et puis, cette citation d’Hamlet était très connue, comme la pièce elle-même d’ailleurs, une de ces citations que l’on voyait souvent apparaître tandis que celle choisie par Dominique l’était beaucoup moins, et leur correspondait. Il aimait qu’elle lui trouve un cadeau aussi personnel, avec des mots romantiques mais qui n’étaient pas clichés non plus.

Ash était cultivé, c’était un fait. Il aimait se cultiver et s’était d’ailleurs plongé dans la lecture de pièces de théâtre après sa rencontre avec Dominique. C’était l’une de ses qualités qu’il arrivait à mettre en avant, l’une de ses caractéristiques qu’il voyait comme positives et dont il n’avait pas honte –même s’il considérait généralement que les capacités intellectuelles étaient sous évaluées et mésestimées dans la société d’aujourd’hui. Aussi sourit-il lorsque Dominique le souligna en le félicitant. Il supposait que c'était l’une des raisons pour lesquelles leur couple fonctionnait aussi bien : ils avaient tous deux une vraie curiosité intellectuelle et aimaient s’instruire, du moment que cela concernait des sujets qu’ils appréciaient.

Ash dévoila le programme qu’il avait établi pour leur première Saint-Valentin commune à Dominique et sa petite amie semblait satisfaite. Concernant la seconde partie de ce programme et qui les dirigerait vers la librairie de Pré-au-Lard pour une lecture-dédicaces, les deux Poufsouffles s’interrogèrent sur l’auteur invité en question. Ce n’était pas comme si le monde sorcier regorgeait d’écrivains. « Moi non plus, mais Tina dit toujours que ses scènes de déclarations la font pleurer, que ce sont les scènes les plus marquantes qu’elle ait lues, et tu sais mieux que moi l’expertise de Tina en la matière. » Ses lèvres se relevèrent en un sourire amusé. La meilleure amie de Dominique vivait littéralement pour les romans d’amour qu’elle dévorait à longueur de temps. Dominique aimait lire, mais elle avait des goûts marqués, bien différents de ceux de la Vipère. Mais elle assumait complètement cette préférence qui la distinguait des autres.

Partant finalement pour le village sorcier, ils arrivèrent sans encombre ni chute de la part ni de l’un ni de l’autre, et dans le cas d’Ash, c’était assez rare pour être souligné et surligné. Dominique valida l’intérieur du salon de thé et Ash en fut satisfait. Il sentait son stress naturel diminuer petit à petit. Il connaissait bien sa petite amie et savait ce qui lui ferait plaisir, mais ce n’était pas pour ça qu’il avait été totalement serein en préparant cette journée, bien au contraire. « On pourra revenir une prochaine fois. La gérante a l’air bien plus sympathique et moins condescendante que le personnel chez Pieddodu, on m’a fort jugé quand j’ai voulu réserver une table un mois avant la Saint-Valentin. » En tout cas, il se sentait à l’aise ici, assis à cette table, en face de la fille qui avait capturé son cœur sans qu’il n’en ait conscience, et ça lui faisait du bien. « Plusieurs cupcakes certainement. Ils ont un plateau découverte, avec leurs recettes signatures, ça a l’air pas mal. » Evidemment qu’il n’allait pas se contenter d’un seul gâteau, il était très gourmand !

Il sourit en serrant la main de Dominique dans la sienne. La voir aussi heureuse le rendait heureux. « Clairement. Et pour un château aussi grand, on a l’impression d’en avoir rapidement fait le tour. » Surtout en termes de pièces où ils pouvaient avoir un peu d’intimité et se retrouvaient que tous les deux –au moins ils étaient dans la même salle commune. « Tiens, au fait. Bonne Saint-Valentin mon cœur », lui souhaita-t-il en faisant glisser les billets pour la pièce de théâtre vers elle. Il était tout de même plus que temps qu’elle ne découvre son cadeau !



j'ai l'impression de servir à rienaujourd'hui j'me sens pas bien
EXORDIUM.




Dernière édition par Ash Lloyd le Lun 27 Juin - 13:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dominique Weasley
Dominique Weasley
Poufsouffle

Parchemins : 284
Âge : 14 ans (28.09.2002}
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 1
FACECLAIM: Amybeth McNulty / Anya Taylor-Joy


misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique EmptyMar 3 Mai - 17:21

MISÉRABLE EST L'AMOUR QUI SE LAISSERAIT MESURER « En effet, cela étant, tu conviendras que c’est l’essentiel du message… » Elle déposa un léger baiser sur la joue de Ash, ajoutant : « Outre la longueur, ce n’était pas non plus ce que j’avais envie que tu puisses lire ! Aux doutes, j’ai préféré l’assurance » L’assurance qu’elle était était bien avec lui, qu’elle voulait qu’il le soit aussi, en bref, du positif ! Rien ne pourrait jamais gommer leurs complexes respectifs, et si Dominique n’insistait pas pour qu’il lui parle lorsqu’elle ne le sentait pas prêt à le faire comme précédemment pour sa fatigue, c’était justement parce qu’elle se rendait compte que leur amour n’avait pas d’effet magique dans ce domaine. Cela n’excluait pas de rappeler qu’elle se sentait soutenue en compagnie de son petit ami et qu’elle lui rendrait toujours ce soutien. Dominique les voyait comme une équipe dans laquelle ils s’entraidaient en respectant l’autre, ce n’était pas sans rappeler leur premier bal ensemble où chacun avait apporté sa pierre à l’édifice de l’autre pour que, finalement, ils arrivent à passer le cap de cette soirée. S’ils s’y étaient rendus juste entre amis, la Poufsouffle était sûre que cela avait posé les bases de quelque chose entre eux… une harmonie peut-être ? Difficile à dire tant elle craignait à ce sujet de n’avoir aucune objectivité : son amour pour Ash avait légèrement tendance à tout colorer de romantisme, c’était déjà beau de sa part qu’elle se montre aussi mesurée elle veut pas lui faire peur.

Une des choses qui l’avait faite tomber amoureuse d’Ash – ceci en restant tout à fait objective sur elle-même – avait bien entendu été qu’il était intelligent, ainsi que cultivé. Dès qu’elle avait mis un pied dans l’adolescence, elle s’était rendu compte combien elle trouvait la plupart des garçons qui plaisaient à ses copines celles qui s’intéressent aux garçons en tout cas tout à fait inintéressants. Le béguin incompréhensible de Charlotte pour Alexandre par exemple l’avait dépassée le temps qu’il avait duré ! Et ne parlons pas de tous ces mois que Tina avait passé à soupirer auprès de James alors que c’était un parfait crétin – elle en savait quelque chose, c’était son cousin ! -.

Une autre était que son petit ami la connaissait parfaitement. C’était sûrement l’un des avantages de sortir avec quelqu’un après avoir été un moment son amie, il n’y avait pas toute l’étape de la découverte de l’autre qui, si elle avait probablement son intérêt pour la passion, rendait tout plus maladroit et Ash n’a pas vraiment besoin de ça, nous en conviendrons. Dominique aimait qu’il sache déjà tout de ses petites manies et que parfois il s’en amuse, qu’il la taquine sur son affreuse robe du premier bal ou son admiration pour Shakespeare, et aussi qu’il soit capable de lui préparer une après-midi romantique sur mesure. Celle-ci incluait une lecture, activité d’autant plus idéale que l’une de leur passion commune était justement les livres : « Certes, mais la vraie question serait plutôt de savoir quelle scène de déclaration émouvante ne fait pas pleurer Tina ? Enfin, ne remettons pas en cause son expertise ! Si c’est bien lui qui vient lire, peut-être que je m’achèterai un exemplaire du plus récent pour le partager avec Tina ! » Et avec Ash, si jamais ça l’intéressait aussi, Dominique aimait les livres mais elle les prêtait très volontiers ! Au club théâtre, c’était même essentiel !

« Oui ! C’est une bonne adresse ! Mais je ne comprends pas pour les réservations, comment peut-on prévoir aussi longtemps à l’avance ? Cela voudrait dire qu’à peine Noël passé, il faudrait déjà se préoccuper de la Saint Valentin ? » Dominique n’avait rien contre la planification, bien au contraire, mais là c’était quand même un peu trop ! Cela signifiait aussi que tous les couples qui se formaient mi-janvier devaient se rabattre sur les (rares) endroits restants pour leur sortie, la Poufsouffle trouvait ça assez injuste. Elle sourit à la mention du plateau découverte : « Je vais prendre à la carte ce qui n’est pas dans le plateau alors, comme ça on pourra tout goûter, qu’en dis-tu ? » Comme tous les Weasley, Dominique ne manquait pas d’appétit, et si jamais elle mangeait trop, elle déferait juste un cran de sa ceinture et sauterait le dîner : elle n’avait aucune intention de se prendre la tête, elle voulait juste s’amuser, et goûter des cupcakes avec son amoureux lui paraissait une très bonne manière de le faire !

« C’est clair, et puis je trouve que ça manque un peu d’endroits communs aussi. Au final pour se poser dans un endroit confortable, il faut être dans la même maison ! Heureusement que c’est notre cas ! » Dominique était d’une nature plutôt indépendante donc elle ne collait pas son petit ami – de toute façon, ils n’étaient pas dans la même année, donc l’aurait-elle voulu qu’elle n’aurait pas pu – mais elle appréciait quand ils pouvaient juste être ensemble sur un des fauteuils de la salle commune, même quand c’était seulement pour lire ou discuter tranquillement. Elle se disait que pour les couples inter-maison, ça devait être plus difficile. Alors, soit, on pouvait lui rétorquer qu’ils étaient surtout là pour apprendre, mais ils devaient bien vivre aussi leur jeunesse !!!

Avant qu’elle puisse se lancer dans un réquisitoire sur l’absence de salon commun à toutes les maisons, Ash lui tendit son cadeau. Elle en oublia sa vindicte et, souriante, elle saisit les billets pour pouvoir les lire. Elle poussa un petit mais peu discret cri de joie, ses joues se colorant de rose malgré son fond de teint, puis elle se leva et alla brièvement enlacer Ash pour finir par l’embrasser (sans s’attarder, ils étaient en public!) avant de revenir à sa place, presque frétillante. Dominique était ainsi : incapable de cacher aucun de ses sentiments ! « Tu sais que j’adore cette pièce ? Les tragédies historiques c’est si beau !!! Ça va être super ! J’ai hâte d’être en juillet maintenant ! Merci mon cœur, c’est vraiment un cadeau formidable ! » Tant et si bien qu’elle avait du mal à quitter les billets des yeux, mais l’arrivée des cupcakes quelques minutes plus tard lui permirent finalement de s’en distraire juste à temps pour qu’elle ne se mette pas à disserter sur l’histoire d’amour entre Antoine et Cléopâtre Ash peut remercier la serveuse!.

1 063
2981 12289 0


Dominique Anne Weasley
Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty
Ξ Sujet: Re: misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique   misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
misérable est l'amour qui se laisserait mesurer • Dominique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska
» French touch [ Dominique ]
» Themba & Dominique de retour après l’été ! [PV]
» Chaumière aux coquillages • I'm the type for sentimental • Dominique
» Dominique ♥ Magic Insta ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 26 (2016-2017)-
Sauter vers: