Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

Partagez
 

 Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ally Craig
Ally Craig
Gryffondor

Parchemins : 26
Âge : 16 ans
Actuellement : 6e année à Poudlard


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: OliviaCooke


Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Empty
Ξ Sujet: Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes   Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes EmptyDim 13 Fév - 13:26

ft. REYNOLDS Vanellope

Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Z1xa
La Bibliothèque
Ally ne se sentait pas très bien, ce jour-là. Son père lui aurait sûrement dit qu’elle « ne se sentait pas dans son assiette ». Elle sourit fébrilement en pensant à lui, à sa mère et à leur vie sur le Chemin de Traverse. Elle avait hâte de pouvoir leur rendre visite, déambuler à travers les boutiques et s’envoyer un ou deux verres. Mais ça n’arrangerait malheureusement pas son état.
Elle secoua la tête, comme pour faire s’envoler ses idées malsaines. Elle avait du travail, d’où sa visite à la bibliothèque : son devoir sur l’étude des runes allait sûrement lui prendre toute la matinée. Un Samedi matin, en plus. Quelle plaie. Mais Ally était bien trop studieuse pour délaisser son travail scolaire. Elle était en sixième année et la dernière ligne droite pour obtenir son diplôme et travailler dans le domaine de ses rêves était à portée de main.
Elle poussa la porte de la bibliothèque, non pas après avoir jeté un regard derrière son épaule. Elle n’avait croisé personne dans les couloirs, depuis la Salle commune de Gryffondor jusqu’à ici. C’était étrange. Non pas que les élèves s’amusaient beaucoup à sortir un premier jour de week-end, mais c’était ce bruit de fond qui la dérangeait. Cette espèce de bourdonnement.
Soudain, elle se redressa. Non. Il ne fallait surtout pas que, cette fois ci, son don interfère dans son travail.

Être legillimens, c’était une véritable malédiction, pas un don.

Ally en avait bien conscience. Elle pensa avec tristesse que c’était sûrement à cause de cela qu’elle n’avait pas beaucoup de vraies amies au sein de sa maison, et dans les autres aussi. Elle avait bien entendu tout fait pour le cacher, mais parfois, c’était devenu incontrôlable. Quand cela se produisait, elle avait des flashs de sons et d’images et dans la majorité des cas, c’était très désagréable. Rentrer de manière inopinée dans l’intimité des gens, très peu pour elle. Elle se souvenait de sa première année où Barbara Schield pleurait sans s’arrêter suite à la mort de son fléreur. Ally lui avait touché l’épaule et raconter que Polly était maintenant dans un monde meilleur. Mais Barbara n’avait raconté ce détail à personne et le regard qu’elle lança à Ally la hantait jusqu’à maintenant. Elle l’avait dévisagé, méprisé même. Et depuis, Ally sentait une frontière invisible entre elle et ses autres camarades. Elle se sentait différente et elle détestait ça. Elle avait la terrible impression de revenir à ses années d’études moldus, là où tout le monde la pointait du doigt et murmurait de terribles rumeurs à son sujet.

Il ne fallait pas qu’elle se laisse aller dans des idées noires. Ces derniers temps, ils prenaient le pas sur sa bonne humeur et son éternel sourire. Mais pas maintenant. Pas avec tout le travail que le professeur Copper leur avait donné. Soupirant, elle traîna des pieds jusqu’à la première table libre qu’elle trouva. A vrai dire, il n’y avait pas un chat en ces lieux, pas même l’effroyable Miss Teigne…  « Tant mieux », pensa Ally. Un problème de moins sur ta longue liste de doléances.

Soudain, elle se figea. Elle avait entendu un bruit, un vrai son, pas seulement sorti de son imagination. C’était au-dessus de ses forces de l’ignorer, elle en était consciente. Sa curiosité naturelle était plus forte que tout. Mais là, elle avait vraiment pris un retard considérable dans ses études et elle ne pouvait pas se permettre d’accroître ses lacunes. Au prix d’un effort démesuré, elle tourna les yeux et sortit livres, plumes et parchemin pour se mettre au travail. Au bout de quelques minutes, sa concentration était ultime et elle sourit en débutant sa dissertation avec un beau titre à l’écriture ronde et cursive.

Mais un nouveau bourdonnement stoppa sa bonne humeur retrouvée. Elle fronça les sourcils, une mèche brune se détacha de son chignon et tomba négligemment devant ses yeux. Elle tenta de reprendre ses esprits, trempa sa plume neuve dans le pot d’encre installé à sa gauche, et s’apprêta à reprendre sa phrase quand elle entendit distinctement une phrase. Prononcée si clairement qu’elle se retourna, persuadée que la voix venait de tout juste derrière elle.

Mais il n’y avait personne.

Étrange. Même dans le monde des sorciers…

Son cœur balança : les études ou le microscopique détail qui pouvait la détourner de sa tâche fastidieuse ? Elle n’hésita pas longtemps. Le bourdonnement avait repris en direction d’une longue allée de livres. Elle marcha lentement, peureuse de ce qu’elle allait découvrir. Mais quand elle vit une masse de cheveux bruns, elle se détendit légèrement. Son Samedi matin allait peut être s’avérer étonnant.


Editer mon profil 4t2q
ally Victoria craig
Tu seras aimé le jour où tu pourras affirmer ta faiblesse, sans que l'autre s'en serve pour affirmer sa force. (⚡️) Team Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1327
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Empty
Ξ Sujet: Re: Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes   Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes EmptyDim 13 Fév - 18:21

Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes
Après les vacances de Noël, V était redevenue brune. Elle avait même laissé ses cheveux pousser un  peu plus bas que ses épaules par paresse de les faire couper. Certains lançaient déjà des paris sur ses prochaines excentricités capillaires et c’était en parti parce qu’elle détestait être là où on l’attendait que la préfète des Gryffondor s’abstenait de tout changement dans l’immédiat. En plus, elle ne savait pas ce dont elle aurait envie : un retour au blond peut-être ? Ou alors au bleu ? À moins qu’elle ne teste tout autre chose ? Au final, c’était aussi bien qu’elle se laisse du temps car cela lui permettrait d’être sûre de ce qu’elle voudrait pour son prochain look !

En attendant, elle avait ce matin-là laissé ses cheveux dénoués, ses mèches de devant étant seulement retenus en arrière par une barrette. Un peu de mascara mettait l’accent sur le gris de ses yeux mais c’était le seul maquillage qu’elle portait : elle détestait perdre du temps le matin alors qu’il y avait tant à faire ! Uniforme impeccablement mis mais agrémenté de divers badges de groupes de rock sur le col de sa veste, elle portait aussi aux pieds des baskets pour plus de confort – et aussi parce que certains premières années la faisaient un peu courir avec leurs bêtises ! -.

Un samedi, elle aurait pu faire l’impasse sur l’uniforme et s’habiller à son grès, seulement cela lui aurait demandé de chercher quoi mettre. Dernièrement, elle avait vraiment la flemme de tout… Viska lui disait que c’était parce qu’elle se surmenait. Il était vrai qu’entre son rôle de préfète, la présidence de Magic Mix, son petit boulot de consultante sur les Tablettes Magiques et les cours qu’elle avait presque tous conservé après les BUSES, elle ne chômait pas. Son amie de Serpentard avait peut-être raison, peut-être qu’elle commençait simplement à fatiguer après près de six mois à ce rythme…

Malgré ce manque de courage, son cerveau tournait à plein régime, et elle se retrouva dans son antre habituel, la bibliothèque, pour faire des tests sur la Tablette Magique. Son principal problème quand elle bossait sur cette invention – dont le professeur Flitwick et elle avaient vendu le brevet l’an dernier à l’entreprise qui l’embauchait désormais pour une coquette somme lui servant à préparer l’après Poudlard -, c’était que Poudlard était coupé du monde par le bouclier magique qui l’entourait. Les Tablettes présentes dans l’école pouvaient communiquer entre elles, mais ne pouvaient pas passer la barrière dressée pour les protéger afin de se mettre en contact avec les objets magiques présents au-delà. C’était un gros point négatif, car la population la plus intéressée par cette invention était jeune et aurait bien voulu s’en servir comme les moldus de leur téléphone pour communiquer avec le monde entier. V aussi aurait bien aimé pouvoir envoyer des messages un peu partout, c’était quand même nettement plus pratique qu’un hibou par Merlin !!!

Ses expériences, qu’elle menait dans l’une des allées cachée du regard de Mme Pince, faisait une sorte de petit bruit blanc. Plongée dans ses pensées, c’est à peine si elle entendit arriver sa camarade de dortoir, Ally. Il faut dire que V était du genre concentrée sur sa tâche, cette qualité faisait d’elle l’une des meilleures élèves de son année et lui avait probablement permis d’obtenir un an et demi plus tôt son badge de préfète ! Elle leva toutefois les yeux quand elle sentit enfin qu’elle n’était pas seule, pendant une fraction de seconde, elle craignit l’arrivée opportune d’un jeunot qui aurait encore fait exploser un sortilège à proximité et dont elle devrait se charger ! « Ah ! Ally ! Salut ! Qu’est-ce que tu fais là ? » V se mordit la lèvre inférieure face à sa propre stupidité – surtout car on pouvait rarement lui reprocher un tel défaut -, en effet il était évident qu’à la bibliothèque, un samedi, sa camarade de dortoir était venue travailler, ou lire à défaut… « On ne s’est pas vues ce matin, je suis encore partie avant que vous soyez toutes levées. En même temps, tu me connais, j’aime mieux prendre mon premier café de la journée dans le silence. » Peu nombreux au bout de presque six ans dans l’école étaient ceux qui ignoraient que Vanellope n’était pas très sociable au réveil. Tant qu’elle n’était pas passée prendre sa dose de caféine (elle laissait le thé à ceux qui l’aimaient… trahissant ainsi ses origines anglaises indéniables), il valait mieux l’éviter.

Réalisant que sa propre présence dans un recoin de la bibliothèque pouvait interroger, elle expliqua d’elle-même « J’essaie discrètement de lancer un sortilège qu’on a perfectionné avec Flitwick pour faire fonctionner la Tablette Magique avec l’extérieur… mais pour l’instant c’est un échec » Elle soupira : l’ancien professeur de sortilèges n’allait pas être très content d’apprendre que l’expérience avait de nouveau été un échec… mais tant pis, à force de persévérance, ils trouveraient bien quelque chose !

829
(c) 2981 12289 0


    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Ally Craig
Ally Craig
Gryffondor

Parchemins : 26
Âge : 16 ans
Actuellement : 6e année à Poudlard


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: OliviaCooke


Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Empty
Ξ Sujet: Re: Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes   Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes EmptyMer 16 Fév - 17:26

ft. REYNOLDS Vanellope

Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Z1xa
La Bibliothèque
En découvrant l'origine de son bourdonnement, Ally soupira de soulagement. Elle qui s'imaginait déjà devoir engager une conversation avec un inconnu! Non pas que se considérait comme asociale, le mot était bien trop fort pour qualifier Ally, mais un Samedi matin où sa seule et unique préoccupation était son travail scolaire suffisait à l'esprit de notre Gryffondor.

Mais pas besoin de se lancer dans de grands discours. Ce n'était que Vanellope, sa condisciple. Même davantage, elle était sa préfète! Secrètement, Ally l'admirait beaucoup. Elle avait une force de caractère que partageait aussi Ally, mais elle avait aussi développer une tablette magique qui pouvait révolutionner les relations entre jeunes sorciers. Les hiboux, certes, étaient de bons compagnons mais c'était quand même un système très archaïque !

Mais Ally déchanta presque aussitôt : grâce à son don de legillimens, elle pouvait percevoir que sa camarade était préoccupée. Elle sentait ce brouillard cérébral qui obscurcissait l'esprit de Vanellope. Mince. Son projet n'avançait pas comme elle le désirait. Ally était très embêtée. Elle n'aimait pas spécialement être accompagnée lors de la réalisation de ses devoirs mais elle ne pouvait pas non plus laisser la Gryffondor dans cet état. Elle enfonça les mains dans ses poches, avança de quelques pas. Elle mordit légèrement sa lèvre inférieure gauche tout en hochant la tête. Il fallait qu'elle trouve une idée... mais quoi?


Vanellope s'était redressée et faisait face à Ally. Elle fronça les sourcils et commença sa phrase :

- Euuuuuh... tu ne te sens pas bien?

- Mais si ! répondit Ally, affichant un vague sourire. J'ai juste une montagne de devoirs qui m'attend et je n'aime pas du tout prendre du retard dans mon travail.

Et voilà Ally, encore une belle bourde à ton actif. Vanellope, légèrement vexée, lui tourna le dos et s'appliqua à grommeler dans sa barbe au sujet de sa tablette magique. Ally essaya de la rattraper, mais laissa tomba mollement son bras droit le long de sa hanche. Comment lui faire comprendre qu'elle voulait simplement l'aider ? Soudain, un éclair de génie la traversa.

- Mais oui ! s'exclama Ally. Je sais !

Intriguée, Vanellope se retourna vers Ally, les yeux pétillant de curiosité. Ally, reprenant une voix plus assurée, lui expliqua son idée :

- Je pense qu'un sortilège de Brèche dans le bouclier magique qui entoure Poudlard est possible. On pourrait simplement créer un sortilège lié à tous les appareils connectés. Enfin, c'est hypothétique mais pas impossible, à mon avis.

Ally comprit instantanément que son idée intéressait la jeune entrepreneur. Elle se rua sur sa tablette, se lança dans un monologue passionnant mais Ally avait déjà la tête ailleurs. Outre son travail, autre chose tourmentait notre adepte de sortilèges. Elle était très tourmentée concernant son avenir après Poudlard. Certes, elle excellait dans quelques matières mais pouvait se montrer désastreuse en potions, par exemple. Plusieurs métiers intéressaient Ally mais elle n'avait pas de véritable coup de coeur. Elle savait très bien que Vanellope avait un projet en cours qui pouvait assurer un métier après son cursus scolaire. Ally hésita, mais avec du recul, elle savait très bien qu'elle ne pouvait pas parler de ce sujet avec grand monde. Ses parents lui conseillerait deux branches différentes, sa mère une carrière de Quidditch et son père de reprendre la librairie au Chemin de Traverse. Deux choix très intéressants mais elle n'était pas encore prête à choisir. Echanger à ce sujet avec des jeunes de son âge ne pouvait que l'aider. Elle inspira longuement et demanda :


- Vanellope, tu sais concrètement ce que tu vas faire après... euh... ça, enfin Poudlard?

Elle attendit la réponse, le coeur battant à tout rompre. Elle se sentait prête à discuter d'un sujet aussi personnel et espéra que Vanellope serait de bon conseil.




Editer mon profil 4t2q
ally Victoria craig
Tu seras aimé le jour où tu pourras affirmer ta faiblesse, sans que l'autre s'en serve pour affirmer sa force. (⚡️) Team Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1327
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Empty
Ξ Sujet: Re: Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes   Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes EmptyJeu 17 Fév - 17:47

Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes
Vanellope avait finalement quitté des yeux sa tablette, se redressant et fixant de ses prunelles gris comme un ciel d’orage sa camarade de chambre. Elle se demanda momentanément si Ally se sentait bien car celle-ci paraissait encore plus préoccupée qu’elle – ce qui n’était pas rien de le dire quand on savait qu’avec le professeur Flitwick, cela faisait presque deux ans qu’ils tentaient de trouver un moyen de passer le bouclier sans pour autant l’endommager ! - mais comme la jeune fille bottait en touche, prétendant que seul son travail l’intéressait, V se replongea dans le sien, se détournant d’Ally pour chercher ce qui clochait encore sur son sortilège. La formule, bien que complexe, aurait dû pouvoir faire traverser les messages de part et d’autre de la barrière magique… sauf si elle l’avait mal reproduite ? Après tout, malgré l’aide de Flitwick – pourtant à la retraite – elle n’était qu’une élève de sixième année, c’était peut-être trop lui demander ? La préfète se mordit la lèvre : non, elle ne douterait pas de ses capacités, pas alors qu’elle était déjà allé si loin dans ses projets à seulement seize ans ! Elle pouvait y arriver, il fallait seulement qu’elle travaille encore plus !

Soudain, Ally poussa une exclamation qui fit se retourner de nouveau Vanellope vers elle. « Les tablettes sont déjà reliées magiquement entre elles, c’est comme ça qu’elles communiquent, regarde... » V enleva le cache qui se trouvait derrière sa tablette – et qui ne pouvait être bougé sur les autres modèles mais celui de la lionne était spécifique car elle devait pouvoir la modifier à son gré pour ses recherches -, cela révéla des symboles gravés dont la légère lumière indiquait que le sortilège fonctionnait. « On s’est inspiré du sortilège de projection utilisé par Magicis Sacra, même si ce sont les méchants on ne peut pas leur enlever qu’ils sont bons en magie innovantes. Chaque tablette a ce symbole sur son dos ce qui leur permet de se lier entre elles, ensuite il suffit de choisir le propriétaire que tu veux contacter pour que le bon « chemin » se crée. C’est à ça que servent les adresses mail d’ailleurs, plus qu’à envoyer des messages : une tablette, un mail, un propriétaire. Contrairement aux moldus, quelqu’un qui changerait de tablette devrait se recréer un mail, même si rien ne l’empêcherait de réutiliser le même si l’ancien a été supprimé. » L’invention étant déposée sous brevet, V pouvait montrer les dessous de sa conception à sa camarade, ce qui n’était pas le cas quand l’objet en était encore au stade de test. Personne n’avait le droit de copier son fonctionnement, pas pour le moment en tout cas – les adultes de Poudlard y avaient veillé pour que leur élève et leur ancien collègue ne se fassent pas flouer dans l’affaire ! -. « Quant à une brèche, j’aurais bien aimé pouvoir le faire, mais figure-toi que McGo’ est vachement susceptible concernant l’intégrité de son bouclier. » Elle n’ajouta pas qu’elle ne voyait pas pourquoi, vu qu’il s’agissait d’un vrai gruyère pour les mages noirs du coin – du mangemort d’il y a vingt ans aux membres de MS qui leur gâchait la vie depuis quatre ans – parce qu’elle ignorait la position de sa camarade de chambre sur le sujet. En général, le soir, les conversations entre les filles de leur chambre tournaient autour de sujets communs comme les cours, éventuellement les clubs, rarement les amours – même si Victoire n’était jamais avare d’anecdotes sur son Ted, surtout avant qu’il ne parte de Poudlard et qu’elle ne puisse commenter chacun de ses actes quotidiens -. Rarement car ce n’était pas un sujet qu’affectionnait la préfète, aussi quand il se lançait, elle n’y participait quasiment pas.

Ensuite, Ally la sortit une nouvelle fois de ses pensées pour lui demander ce qu’elle envisageait pour l’avenir. Cela tombait bien : le chemin était tout tracé pour V ! « Ouaip ! Je veux devenir productrice de musique, j’ai déjà trouvé un stage dans une boîte. Financièrement, ça va mettre un peu de temps avant de devenir rentable, parce que les stagiaires gagnent des clopinettes, mais c’est aussi un peu pour ça que je me suis dépêchée de vendre le brevet de la tablette. Au moins j’ai des économies, et un plan B, parce qu’au pire je pourrais toujours continuer à bosser pour la boîte qui a acheté les droits sur les tablettes… sauf que ça ne m’emballerait pas. Tu comprends, inventer c’était amusant, et super gratifiant aussi, mais maintenant que c’est fait, j’ai plutôt envie de revenir à ma véritable passion ! » La musique. Et plus précisément le rock. Même si à Poudlard elle produisait la musique de Magic Mix qui était un groupe Pop… comme dirait l’autre : on ne fait pas toujours ce qu’on veut dans la vie ! « Et toi alors ? Je suppose que si tu me poses la question, c’est que tu hésites. » Cela semblerait logique en tout cas.
(c) 2981 12289 0


    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Ally Craig
Ally Craig
Gryffondor

Parchemins : 26
Âge : 16 ans
Actuellement : 6e année à Poudlard


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: OliviaCooke


Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Empty
Ξ Sujet: Re: Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes   Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes EmptyJeu 17 Fév - 18:34

ft. REYNOLDS Vanellope

Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Z1xa
La Bibliothèque
Ally écouta les explications de Vanellope, hochant la tête à chaque fois que son cerveau enregistrait l'information. Que son principal sortilège de protection soit inspiré d'un groupe de sorciers maléfiques n'étonna guère notre Gryffondor : malgré leurs mauvaises intentions, ils ne manquaient pas de ressources. Mais Ally était très fière que sa préfète ai utilisé ce sortilège pour un dessein aussi intelligent que la tablette magique. Plus que ça même, ce projet était travaillé avec soin et elle sentait la ferveur de sa camarade. Elle partageait aussi son avis concernant MacGonagall: Certes, le bouclier magique qui entoure Poudlard était essentiel, crucial même afin que tous les élèves soient en sécurité. Mais tout le monde au sein de ce château savait très bien qu'il n'était pas infaillible et qu'à bien des occasions, il avait même manqué à son devoir. Ally fronça de nouveau les sourcils, subitement mélancolique à l'idée de toute cette magie noire qui la mettait mal à l'aise. Elle n'aimait pas l'idée qu'on puisse atteindre à la liberté de ses semblables. Elle avait la nausée rien qu'à imaginer le pire.

Mais elle chassa momentanément ses pensées obscures pour se concentrer sur la réponse donnée à sa question sur l'avenir. Elle écarquilla les yeux, très impressionnée par l'entrain de Vanellope. "Et bah dis donc! Elle est drôlement prévoyante" pensa Ally, tout en esquissant à sourire en voyant son regard s'enflammer à l'idée de son projet de productrice de musique. Ally devait bien l'avouer : elle n'y connaissait pas grand chose et n'était pas dérangée lorsque dans le dortoir, ses camarades l'inondaient de musique. Mais on ne peut pas dire qu'elle était très fan. Ally avait du mal à se laisser aller, portée par une colère et une ferveur dont elle ne comprenait pas toujours l'origine. V avait l'air plus détendue, en symbiose avec sa passion pour la musique.

Ally avait très bien entendue la question posée par la Gryffondor. C'était surtout le mot hésiter qui la fit tiquer. Oui, Vanellope avait très bien résumer la situation. Ally savait très bien, au fond d'elle, ce qui l'a faisait vibrer. Mais pouvez-t-on réellement transformer une activité scolaire et un métier bien réel?

Ne souhaitant pas laisser V dans le flou artistique, elle se lança dans une explication digne d'une Ally ne sachant s'exprimer sur un sujet qui lui tenait à coeur :

- En fait, je... Je ne sais pas. J'ai l'impression que tout le monde a déjà des projets bien concrets et tu viens de me donner raison. Enfin, c'est vrai, je ne suis pas envieuse ou quoi que ce soit mais... enfin si. Je vais être honnête : je suis très jalouse de toi, Vanellope. Ton avenir semble tout tracé alors que moi, je n'en ai aucune idée !

Elle s'arrêta pour reprendre son souffle car elle venait de sortir sa longue tirade en une seule fois. Elle avala sa salive, détourna le regard et poursuivit :

- J'ai peur de ne pas réussir les examens alors je travaille comme une dingue. D'un autre côté, je ne sais pas pourquoi pas je m'acharne! J'aimerais... j'aimerais juste ne pas retourner chez mes parents, coincée dans un avenir qui ne me correspond pas. J'ai si peur de devoir côtoyer à nouveau les moldus de mon enfance! Tu comprends, ils n'ont pas été tendre avec moi... alors je veux faire quelque chose qui compte, dans notre monde. Et ma seule aptitude, c'est que je me débrouille à peu près en duel! Je ne veux pas t'ennuyer avec ça mais je suis vraiment perdue...





Editer mon profil 4t2q
ally Victoria craig
Tu seras aimé le jour où tu pourras affirmer ta faiblesse, sans que l'autre s'en serve pour affirmer sa force. (⚡️) Team Gryffondor
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1327
Âge : 16 ans [29.04]
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Empty
Ξ Sujet: Re: Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes   Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes EmptyVen 18 Fév - 16:30

Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes
Rapidement, la conversation des deux lionnes prit la direction de leur orientation professionnelle après Poudlard. Dans le cas de V, il n’y avait pas grand mystère : elle s’était décidé l’année précédente, des mois avant de passer ses BUSES. Elle s’était assez vite rendue compte que, même si elle aimait fabriquer et exposer ses idées pour ensuite les voir devenir de réels objets, elle ne serait jamais capable d’être dépendante toute sa vie des cours du marché et des responsabilités incombant à une entreprise. Elle pouvait travailler dans l’industrie, elle en avait les capacités intellectuelles, mais moralement cela la mettrait sur le déclin – comme quoi, être une petite surdouée, ça ne faisait pas tout -, raison pour laquelle elle avait choisi une voie plus difficile, où ses bonnes notes n’apporteraient rien, et néanmoins plus stimulante pour sa créativité.

« Il n’est pas si tracé que ça, mon avenir, j’veux dire… j’vais tout faire pour y arriver, mais ça ne veut pas dire que je vais y parvenir. Si ça se trouve, dans cinq ans, ce n’est pas devant ma machine de mixage que tu me retrouveras mais dans un bureau obscur. » Elle haussa les épaules : cette perspective était effrayante, pourtant c’était le jeu. Elle avait usé de toutes les ficelles pour trouver son futur employeur… maintenant que c’était fait, si elle ne voulait pas passer le restant de sa vie à faire le café, il faudrait qu’elle prouve qu’elle pouvait être une bonne productrice, que dans l’univers concurrentiel de la musique elle pouvait faire la différence. Pouvoir : tout était porté par ce seul mot ! « Et c’est plutôt commun de pas savoir quoi faire, ma meilleure amie – j’sais pas si tu vois ? Fiona Quincy, la capitaine de l’équipe de Serdaigle ? - et bien… elle ne savait pas du tout quoi faire après Poudlard jusqu’à récemment, et c’est aussi le cas de notre cher préfet Graham, et ils sont une année au-dessus de nous ! Donc tu n’es pas en retard ! » Fiona avait réglé son problème – comme elle, elle se dirigeait vers une voie artistique – quant à Graham, V n’en savait rien, mais comme il sortait de Poudlard dans quatre mois, il allait bien falloir qu’il se décide !

« Tu ne m’ennuies pas » Ce qui était l’exacte vérité, quand bien même la préfète ne savait que faire de la remarque sur les moldus car elle était elle-même née moldue… dans le doute, elle préféra passer sur le sujet – des idiots, il y en avait partout dans le monde après tout, Ally en avait sûrement simplement eu son lot ! -. « Travailler dur pour les examens me semble une bonne méthode si tu doutes de ce que tu veux faire après, et être douée pour les duels reste une aptitude comme une autre. Tu pourrais aller chez les tireurs d’élite au Ministère par exemple ? Ou alors faire de la compétition de duel en pro’ si ça existe ? En tout cas, tu dois pouvoir trouver un métier qui mettra en avant tes atouts ! » V croyait réellement que chacun avait un potentiel à exploiter, donc elle ne disait pas ça uniquement pour rassurer Ally, elle le pensait ! Maintenant, est-ce que ses idées lancées au hasard allaient aider sa camarade ? C’était une autre affaire…
(c) 2981 12289 0


    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Empty
Ξ Sujet: Re: Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes   Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Et les rencontres peuvent parfois être surprenantes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Être pathétique a parfois de bons côtés... [PV]
» FINI - | - Etre misérable ou ne pas l'être... - | -
» L'ignorance est parfois préférable à la vérité [Pv]
» Parfois les animaux font des leurs... {PV : Daphne}
» La température fait parfois des siennes ! {PV} ~ Terminé |

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: La Bibliothèque-
Sauter vers: