Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon : où commander le coffret Pokémon Go Collection ...
64.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] EmptyDim 20 Fév - 9:36

Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be Contrairement à toute une partie de la population de Poudlard – y compris son propre frère -, Aoi vivait une scolarité sans drama et, pour ainsi dire, sans événements. Les seuls faits qui jalonnaient les derniers mois écoulés étaient ses disputes avec Emeraude, sa camarade de chambre lui en tenant encore rigueur pour l’histoire des paillettes. C’était quand même un peu beaucoup de remue ménage pour pas grand-chose si vous vouliez l’avis d’Aoi ! Et, en plus, si Emeraude n’avait pas voulu de représailles, elle n’avait qu’à pas insulter Itachi pour commencer ! La jeune rappeuse ne s’était pas privée pour divulguer ses motivations à qui voulait bien l’entendre, y compris les amies proches d’Itachi, Kate et Karen, de façon à bien faire passer le message : son frère était peut-être un gentil qui ne se défendrait jamais, mais elle, elle le ferait pour lui, et elle était à peu près sûre de trouver du soutien au sein même de Serpentard ! Cela dit, le coup des paillettes suffisait comme vengeance. Aoi n’oublierait jamais la tête d’Emeraude, ça avait été un grand moment de rigolade qu’elle avait partagé là avec un autre trublion vert et argent, Thomé.

Elle avait été collée, évidemment, mais ça en avait valu la peine. En outre, passé un certain nombre d’heures, les retenues n’étaient plus un moment si difficile à passer. Il arrivait même qu’elles soient de bonne compagnie quand Flynn, Gabin ou Cassie étaient de la partie les profs n’en peuvent plus de ces quatre là!. Et de toute façon, dans sa courte vie, l’ancienne esclave avait déjà fait bien pire que de récurer des chaudrons sales alors quelque soit la nature de la tâche qu’on lui donnait à faire, elle s’y attelait sans sourciller. Cela rendait parfois un peu dingue les adultes car rien ne paraissait avoir de prise sur elle et, de fait, rien n’en avait vraiment. Côté punitions, les profs pouvaient se rhabiller ! Aoi supposait que dans le fond il s’en rendait compte sans devoir vraiment le regretter : qui voudrait pouvoir rivaliser avec des esclavagistes de jeunes enfants ? Aucune personne saine d’esprit !

Ce jour-là, justement, elle était un peu en retard car elle venait d’effectuer une heure de retenue avec  Rusard à faire la poussière sur TOUS les tableaux d’une aile du château parce qu’elle avait encore été attrapée en train de fumer derrière le stade de Quidditch. Aoi pressa le pas et entra dans la salle commune presque à la volée – sauf qu’il n’y avait aucune porte à claquer -. « Pardon, pardon ! Je suis en retard mais c’est pas ma faute ! Rusard a voulu passer le doigt sur tous les cadres pour vérifier toutes les poussières ! Comme si j’étais une amatrice franchement ! Je savais user de mon chiffon bien avant de savoir lire ! C’est presque insultant de remettre en cause mes compétences – surtout qu’lui n’est pas vraiment une fée du logis, t’as vu son bureau récemment ? -, il a été bien attrapé toujours parce que ces cadres étaient tellement propres qu’on aurait pu manger dessus ! » Avec un grand sourire fier, la quatrième année se laissa tomber sur le fauteuil à côté de Peony. Les deux filles avaient rendez-vous pour mettre au point les prochains costumes de Magic Mix. Aoi se révélait une main d’œuvre utile car, même si ses goûts vestimentaires ne faisaient pas toujours l’unanimité au sein du groupe, elle savait manier l’aiguille aussi bien que le plumeau ! Seulement, en vérité, elle préférait quand même les travaux de couture au ménage : elle avait du talent pour tenir une maison et elle adorait fournir des travaux impeccables pour faire tourner chèvre Rusard, mais elle aimait beaucoup moins nettoyer et ranger que son frère. Créer des vêtements, en revanche, elle trouvait ça fun !

« Tu en es où du coup ? J’ai réfléchi pour les doublures, j’pense qu’il nous faudrait un tissu moins rigide… j’ai peur que même si on les fait bien serrées, les coutures cèdent pendant les danses si la matière n’est pas assez souple pour suivre nos mouvements, tu vois l’genre ? » demanda-t-elle tout en sortant son carnet « Magic Mix » ainsi que sa boîte à couture – sa besace contenait quasiment toute sa vie, une vraie tortue transportant sa maison partout -. Elle ne savait pas si Peony trouverait ses remarques constructives mais, en tout cas, Aoi était prête pour se rendre utile car Magic Mix revêtait une grande importance pour elle ! Le rap, la danse, la couture... c'était tout ce qui lui permettait de s'exprimer vraiment sans sa carapace et, en un sens, c'était grâce à ça qu'elle restait aussi équilibrée malgré son passé.
2981 12289 0


    Aoi Summers
    "Ce que tu dois faire, c'est montrer à ces crétins de quoi tu es capable. Montre-leur que tu n'as pas peur."

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] EmptySam 26 Fév - 20:31

Peony & Aoi.
Makeup by the mirror in her bedroom. Thigh-high fishnets and some black boots. Nose pierced with the cigarette perfume. Half dead but she still looks so cute. She is a monster in disguise and she knows all the words to the trap songs. Takes pics with a cherry-red lipstick.
« Aïe ! » Fronçant les sourcils, Peony mît son index dans sa bouche pour se débarrasser de la goutte de sang et fusilla l’aiguille du regard. Elle commençait à en avoir l’habitude certes, puisqu’elle s’entraînait depuis un moment et qu’elle avait même pu faire un stage chez Myrielle Symphonie. Elle vérifia ensuite que le tissu n’avait rien, lui, puis reposa le tout, pour jeter un nouveau regard sur son dessin. Alors qu’elle changeait de page pour voir le détail des tissus, Aoi débarqua, sonnante et trébuchante dans la salle commune. Si les deux filles étaient à Magic Mix ensemble, Peony n’était cependant pas aussi proche de la quatrième année qu’elle ne pouvait l’être de Victoire, par exemple. Son style était d’ailleurs loin de plaire à Peony, même si elle pouvait bien parler, elle et son style alternatif. « C’est entièrement ta faute, tu n’avais qu’à laisser Émeraude tranquille en premier lieu, Aoi. » Même si elle voulait bien avouer qu’elle préférait largement retrouver Émeraude et/ou la salle commune et/ou les dortoirs remplis de paillettes - même si ces petites choses s’infiltraient absolument partout que de substances moins sympathiques, comme des bombabouses ou du pus de bubobulbe. Même si elle n’était pas la dernière à rire aux blagues de Quino - et de son commerce illégal dont tout le monde avait conscience -, à choisir, elle préférait, et de très loin, des paillettes. Seulement, si Aoi pensait que Peony allait compatir à sa peine, elle se trompait sur toute la ligne. « Et au moins, c’était les tableaux et pas les bocaux remplis de trucs visqueux qui ne bougent qu’une fois tous les cent cinquante ans de la réserve de potions… »

Cependant, à peine arrivée, Aoi se mettait déjà au travail, en sortant tout un tas de choses de son sac, et se mettant à lui parler de la doublure, point qui la chiffonnait justement et raison pour laquelle elle s’était piqué le doigt. « Justement, j’essayais de voir ce que ça pourrait donner. Et le rendu ne me plait pas trop, regarde. Le tissu est déjà assez rigide, donc avec une doublure du même style, ça va faire carton. » Elle tendit un petit carré de tissu, épinglé aux quatre coins, pour que la quatrième année voit le souci. « Par contre, il faudrait trouver une doublure agréable contre la peau et qui ne nous fasse pas transpirer à outrance. Du coton ou de la soie serait la meilleure option. J’ai une préférence pour la soie, c’est plus fluide et ça ne retient pas la chaleur… Mais je ne sais pas… » La soie était onéreuse, malgré tout, et même si elles pouvaient compter sur le professeur Gibson pour les aider lorsqu’elles avaient besoin et sur la tante de Viska, Peony n’avait pas non plus envie d’abuser. « T’en penses quoi ? » Parce que bon, elle avait beau réfléchir encore et encore, si elle devait finir par faire un choix, elle préférait être sûre de ne pas se tromper. Même si le style de Magic’Mix différait beaucoup de son look à elle, ce n’était pas pour autant qu’elle devait y mettre moins d’entrain.
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] EmptySam 5 Mar - 10:02

Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be Aoi haussa les épaules, désinvolte. « J’ai fini de payer ma dette pour les paillettes depuis perpette ! Là j’étais collée pour avoir fumé au stade. Il va falloir que j’me calme quand même parce que j’ai presque atteint le quota annuel autorisé de retenue : Itachi va faire une attaque si j’le dépasse. » Contrairement à d’autres, comme Flynn, Aoi avait des comptes à rendre à la société. Boursière, elle ne pouvait pas se permettre que le Ministère soit mécontent d’elle. Quelques blagues par ci, par là, quelques cigarettes, l’éducatrice qui se chargeait d’eux laissait passer car c’étaient des bêtises d’adolescente, mais il y avait une ligne invisible à ne pas franchir. Toute la fratrie Summers le savait, même si la cadette n’en faisait pas une maladie, contrairement à son aîné. « Et, concernant Em’, je la laissais tranquille au départ : elle n’avait qu’à pas insulter mon frère si elle voulait que ça continue. Tu la laisserais se moquer de Dahlia ou de Ash toi ? En plus, c’était gratuit. Itachi n’était qu’un dommage collatéral parce qu’elle est jalouse de la popularité de Kate. » Et parce que cette petite fille de riche devait trouver bien misérable les anciens enfants esclave et leurs vêtements d’occasion, ce point dérangeait cependant moins la quatrième année. Elle se fichait qu’on la méprise, elle, du moment qu’on ne s’en prenait pas à Yuki et Itachi.

« J’ai déjà rangé la réserve de potions… c’était quand ? La semaine dernière ? En tout cas, Rusard commence à être à court d’idée. » Chercher une punition qui la dérangerait était une occupation comme une autre mais elle souhaitait bien du courage au vieux concierge : Aoi était plutôt du genre indifférente. Quand elle était punie, elle acceptait docilement la sanction sans protester. Ses tâches accomplies parfaitement, elle trouvait même un petit plaisir sadique à voir la mine déconfite des adultes quand elle finissait les travaux demandés. Étaient-ils bêtes ? Elle avait été esclave et ils lui demandaient de faire le ménage ! Est-ce qu’ils pensaient vraiment que ça aurait un effet sur elle ? Sachant que ça n’en avait pas beaucoup non plus sur le reste de la petite bande des rebelles de l’école. Aoi pensait même proposer une carte de fidélité aux autres abonnés des retenues : au bout de cinq colles, ils avaient le droit à une barre de céréales pour reprendre des forces !

Peony lui confirma que la doublure était trop rigide. Aoi examina l’échantillon et se demanda si la rousse comptait réellement faire une doublure dans des tissus aussi épais que du coton ou de la soie, sans même parler du coût de ce dernier tissu, très au-dessus des moyens de la quatrième année. « Pourquoi pas du tissu d’acétate ? C’est naturel aussi, léger et anti-transpirant : on l’utilise pour faire des sous-vêtements. Et c’est bon marché. » Environ 7₤ le mètre contre 14₤ pour la soie. En plus, la soie glissait, Aoi n’était pas certaine que ce serait si confortable que ça pour danser, mais dans le fond elle n’en savait rien car elle cousait peu de genre de tissu onéreux. « En tout cas, du coton serait trop épais pour une doublure, surtout avec notre tissu de départ qui est déjà rigide. » remarqua-t-elle en tâtant l’échantillon. « Sinon, on part toujours sur des robes ? J’aurais préféré des shorts mais bon… je suppose qu’on ne peut pas toujours mettre que ça. » Et elles auraient un cycliste sous leurs robes de toute façon : pas le choix pour prévenir les mouvements qui ferait voler leur jupe en dansant !
2981 12289 0


    Aoi Summers
    "Ce que tu dois faire, c'est montrer à ces crétins de quoi tu es capable. Montre-leur que tu n'as pas peur."

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] EmptyVen 11 Mar - 14:56

Les querelles des années en deçà de la sienne ne l’intéressait pas vraiment. Elle entendait de part Dahlia que ma cousine de Jensen ne s’entendait pas avec un autre élève de sa classe mais aussi une Serpentard; elle avait beau aimer énormément Karen, sa guerre ouverte avec Katarzyna ne l’amusait pas plus que cela; et elle ne comptait même pas les autres dont elle avait eu vent. Il y avait bien assez de drames dans son année à son goût. Il y en avait même trop. Cependant, elle accordait volontiers à la blonde que si quelqu’un avait le malheur de s’en prendre à sa fratrie, ça finirait mal. « Non, mais au moins j’aurais la jugeote de ne pas me faire prendre. » Aoi lui expliquant ce qu’il se passait avec Émeraude, la rousse haussa un sourcil. Elle comprenait qu’épelle veuille s’en mêler, mais du coup, ça ne la regardait pas vraiment, si ? Ou alors Émeraude était stupide à souhait et qu’elle s’attaquait à la mauvaise personne. Pourquoi ? Là était la question. « Pourquoi tu ne laisses pas Kate se débrouiller avec Émeraude ? Elle doit avoir l’habitude des insupportables avec son métier. Et puis, tout le monde sait qu’elle est amoureuse de ton frère, donc elle ne la laisserait sûrement pas faire et ça t’éviterait, à toi, des retenues en pagaille. » Voyez, il suffisait de déplacer le problème. Bien sûr, Peony savait que c’était plus facile à dire qu’à faire, elle-même avait eu beaucoup de mal à passer au-dessus des folies de son frère, que ce soit avec les autres filles ou les remarques qu’il pouvait lui faire sur son look ou sur les garçons qu’elle voulait fréquenter, mais même lorsqu’ils s’étaient déchirés il y a deux ans, elle n’avait pas été collée. Alors qu’Aoi se vantait ouvertement, Peony leva les yeux au ciel. « Si tu continues, il va te suspendre par les chevilles dans un cachot… » Mais si la quatrième année voulait le rendre fou et s’en attirer les foudres, libre à elle. Peony n’allait rien faire de plus pour la sortir de son pétrin.

Peu convaincue par les tissus qu’elle avait au château - c’est-à-dire pas grand chose, puisqu’elle partageait un dortoir avec quatre filles et qu’elle ne pouvait pas clamer tous les petits coins et autres recoins comme elle le voulait. « L’acétate ? Ce n’est pas vraiment un tissu naturel, c’est considéré comme une matière plastique en couture. Il y a bien des végétaux à la base, mais ils sont traités chimiquement pour obtenir le produit final. » Elle tapota son crayon sur son calepin, évaluant la proposition de la jeune fille. Si elle, n’avait pas de problème d’argent, elle savait que ce n’était pas le cas de tout le monde, et encore moins celui d’Aoi. Elle devait donc composer avec cela en plus de tout le reste. « C’est léger, certes, et ça peut fonctionner en doublure, mais pas pour éviter la transpiration et c’est assez peu résistant. Comme on va danser et transpirer, je ne suis pas sûre que ça soit la meilleure option. Mais niveau prix, c’est intéressant, c’est clair. » Mais si c’était pour que les robes soient bonnes à refaire au bout de trois ou quatre fois à cause du frottement ou que le tissu soit taché à cause de la transpiration, ce n’était pas forcément la meilleure option. « Du voile de coton peut-être ? La batiste est trop fragile aussi, en plus d’être plutôt chère… » Poussant un soupir, Peony récupéra son bout de tissu double de coton normal. Trop rigide, pour danser ce n’était pas l’idéal, vraiment. Mais un coton moins épais, ça se tentait. « On pourrait peut-être mixer les doublures, mais ça nécessiterait encore plus de couture… Il faudrait que je règle la question avec le professeur Gibson, ça sera plus simple. » Après tout, elle était styliste avant d’être maître des potions, et elle était sur place. Peony ne pouvait pas attendre la prochaine sortie à Pré-Au-Lard pour aller poser ses questions à Myrielle.

« Tu sais, si tu es venue pour râler sur tout, tu peux repartir, je me débrouillerai. » Peony acceptait volontiers d’avoir de l’aide, mais si c’était pour entendre la quatrième année se plaindre de tout, elle ferait sans elle. Son sommeil était toujours très perturbé et elle n’avait pas la patience de gérer les comédies de sa cadette. Elle laissa un soupir s’échapper d’entre ses lèvres avant de revenir sur le croquis du prochain costume. « Il faut finir le design, mais je pensais qu’avec des ouvertures sur la taille, ça pourrait être sympa. Et on pourrait ouvrir le bas de la robe, que ça ne soit pas trop serrer. Être bloquée dans les mouvements c’est pas génial. » Elle voulait bien faire de petites concessions, mais ça s’arrêtait là.
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] EmptyLun 28 Mar - 0:01

Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be « Ce n’est pas mon genre d’agir discrètement » Itachi disait qu’elle avait un besoin pathologique d’être remarquée. Aoi n’irait pas jusque là, elle admettait cependant volontiers qu’elle préférait être punie pour ses coups d’éclat plutôt que d’agir dans l’ombre. Ce n’était pas son comportement le plus Serpentard, elle en convenait. « Et puis, je voulais qu’elle sache que c’était moi, en guise d’avertissement. De ce point de vue, ça a plutôt bien marché : si nos rapports se sont tendus, en revanche elle laisse mon frangin tranquille. » Et que son frère n’ait pas à subir les insultes d’Emeraude avait toujours été son but. Que sa camarade de chambre ait retourné sa colère contre elle ne dérangeait pas Aoi : contrairement au trop gentil et trop doux Itachi, elle savait se défendre contre les pestes de ce monde. « Je n’ai pas eu tant d’heures de retenue pour l’histoire des paillettes, j’pense que ça s’est divisé avec Thomé ! Et si elle s’en prenait à Itachi, c’est justement parce qu’elle est trop lâche pour affronter Kate. Puis, elle a déjà assez à faire, entre sa brouille avec Karen et le reste. » Les fuites de magie, son poids à contrôler, Itachi à convaincre qu’elle pouvait accepter son passé… son amie avait fort à faire, pas besoin de lui coller le problème Emeraude dans les pattes. Bien entendu, l’histoire avait maintenant fait le tour de l’école, et Aoi n’avait pas caché les raisons de son acte donc elle supposait qu’après des amis du Poufsouffle, Emeraude n’était plus trop en odeur de sainteté… Seulement remettre cette peste sur le droit chemin, c’était le travail d’une sœur. Si Kate et Karen voulaient aider, en revanche, elle ne disait pas non.

Elle sourit à la remarque sur Rusard et répondit d’un ton léger malgré la gravité de ses paroles : « Le maître avait fait ça une fois pour me punir, en plus d’avoir l’impression d’être un jambonneau, le sang m’était monté à la tête. Mais j’ai plus six ans, alors je vois pas trop Rusard pouvoir me soulever comme lui l’avait fait. » Elle n’était pas bien épaisse, mais assez grande pour son âge, et Rusard se faisait vieux. En plus il ne pouvait pas utiliser de baguette, alors elle le voyait mal mettre ce genre de sévisse en pratique… même si elle reconnaissait qu’il l’avait déjà menacée de châtiments corporels. Aoi avait toutefois l’impression qu’ils étaient interdits à Poudlard, sinon il l’aurait déjà fait et ça se saurait parmi les habitués de la transgression, non ?

Aoi faisait la plupart de ses doublures avec de l’acétate car c’était un tissu bon marché, mais il était vrai que pour danser elle mettait souvent des tenues de sport toute faite, donc elle ne savait pas trop ce que cela donnait pour danser. Comme on en trouvait dans pas mal de sous-vêtements féminins, elle en avait simplement déduit que cela devait quand même être anti-transpirant – qui avait envie de porter un soutien-gorge suintant, hein ? -, seulement Peony lui disait que non, alors elle réfléchit aux autres possibilités, tout en gardant le critère du prix en tête. Elle n’avait pas les mêmes moyens que la préfète, et elle savait que Fiona aussi venait d’un foyer « normal », elles ne pouvaient pas se payer de la soie ! Ce devait quand même être sympa, songeait-elle, de ne pas devoir se soucier sans cesse de l’argent pour confectionner des tenues. « Et si on prenait un tissu de base plus épais et qu’on se passait de doublure, ça pourrait fonctionner tu crois ? » proposa-t-elle après un moment de réflexion, l’idée lui étant venue en entendant Peony mentionner le voile de coton. Le problème de se passer de doublure, c’était qu’il fallait faire attention que sous les feux des projecteurs, la tenue ne devienne pas transparente.

Vu que la rousse paraissait de mauvaise humeur, Aoi jugea préférable de ne pas relever sa remarque. Elle n’avait pas eu l’intention de râler en parlant des robes, elle assumait simplement préférer les shorts, n’en avait-elle pas le droit ? Seulement, rien ne servait de mettre de l’huile sur le feu pour ce genre de broutille. Elle haussa les épaules en signe de reddition et s’intéressa plutôt au croquis. « Oui, on peut la fendre à partir de là, non ? Il y a pas mal de mouvements dans la choré où on monte les genoux, ça permettrait qu’on ne soit pas gênées. » dit-elle en désignant un point sur les croquis de Peony. « Et pour les ouvertures sur la taille, tu voyais quelque chose d’arrondi ou plutôt de géométrique ? Triangulaire ça peut donner un côté très sympa. » Sur son propre carnet, elle traça quelques traits pour montrer à Peony ce qu’elle voulait dire par là avant de lui montrer son dessin.

806
2981 12289 0


    Aoi Summers
    "Ce que tu dois faire, c'est montrer à ces crétins de quoi tu es capable. Montre-leur que tu n'as pas peur."

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] EmptyDim 10 Avr - 18:19

Peony avait remarqué que la discrétion n’était pas une des qualités d’Aoi. A dire vrai, elle s’en fichait, mais préférait qu’elle évite tout de même de faire perdre trop de points à leur maison. Serpentard était sur une pente ascendante et elle aurait aimé que cela reste ainsi. « C’est déjà mieux que rien. » Elle-même ne se gênait pas pour rabattre le caquet des idiotes qui avaient le culot de se moquer de Dahlia ou d’Ash - l’une parce qu’elle avait un style vestimentaire parfois douteux et que les relations sociales n’étaient pas son fort; l’autre parce qu’il était d’une maladresse montre. Mais au moins, Peony restait-elle loin des retenues. « Je n’ai jamais compris pourquoi elles ne se supportaient pas. Pour la plupart, on s’entend avec les deux, et je te dit ça alors que Karen est ma plus proche amie. » Elle se retenait toujours de qualifier la brune d’être sa meilleure amie, même si elle le pensait, parce que sa vraie meilleure amie, et celle qui passait avant tout le monde, y compris Karen, c’était Dahlia. Et il y avait des choses qu’elle confiait à sa jumelle qu’elle ne confiait pas à la brune, même si ce n’était pas pour autant un manque de confiance.quant à Kate, elle s’entendait bien avec elle et n’avait pas trop compris pourquoi elles s’insupportaient autant, le problème « Itachi » mis à part bien entendu, même s’il semblait assez clair que le poufsouffle ait déjà fait son choix, ou en tout cas, en partie.

Si Peony était au courant, vaguement, du passé des Summers, elle n’en connaissait pas les détails. Elle haussa donc un sourcil à la remarque de sa camarade, Sachant pertinemment qu’il n’aurait pas été dans l’intérêt de la quatrième année de mentir sur quelque chose dans ce genre. « Rusard n’a pas le droit de s’y résoudre. Ça marche sur les premières années qui prennent peur, mais généralement, ça s’essouffle avec le temps. Par contre, il peut tout à fait te priver de tout ton temps libre. » Quino par exemple, avait été coller tous les samedis pendant plusieurs mois et elle se rappelait du grand copain de Bishop - et Bishop lui-même alors qu’il était préfet - qui avait également collé pendant plusieurs, sans parler de Foster et Klein suite aux déboires des couleurs de l’an dernier - même si la première s’en était mieux sortie que la seconde.

Se casser la tête pour que les tenues soient jolies, pratiques et supportables, c’était une habitude pour Peony depuis qu’elle s’était dit qu’elle deviendrait styliste. Mais des fois, c’était bien plus compliqué, comme aujourd’hui. « Pourquoi pas. Mais j’ai peur que ça soit trop rigide et pas agréable… Si on fait ça, il faudra bien choisir le tissu. On pourrait peut-être faire un tour chez Myrielle à la prochaine sortie ? Au moins pour voir les échantillons et ce qui est possible. » Après tout, l’atelier de la tante de Viska était juste à côté et Peony y était allée en stage, donc elle avait déjà vu comment cela se passait derrière les rayons. Et Myrielle était douée, il n’y avait pas à dire ! Même si son style était particulier parfois.

Si elle était un peu ronchon, elle était cependant ouvertes aux propositions. Elle n’avait juste pas envie de débattre sur shorts ou jupes, parce que de toute façon la tenue était déjà validée par toutes les filles. Elles pouvaient cependant se permettre de la customiser comme elles le sentait, d’où la fente et les ouvertures. « Oui, ça me parait pas mal. Pas trop bas, mais pas trop haut non plus. Puis avec le short en-dessous, on ne verra rien de toute manière. » Donc le bas, ça pouvait passer même sans doublure, si jamais c’était un peu transparent. Par contre mieux valait éviter que le haut le soit, malgré tout. Et dans tous les cas, Peony préférait éviter la transparence tout court. Regardant le carnet d’Aoi pour les formes, elle hocha la tête de haut en bas, d’accord avec ce qu’elle lui montrait. « En triangle c’est bien. C’est mieux qu’en arrondi non ? Surtout si on fait des deux côtés, ce n’est pas comme des empiècements… Ça soulignera mieux la silhouette. Mais que sur le devant ou avant et arrière ? Moi j’aime bien avant/arrière… On pourrait peut-être changer suivant les envies des filles ? » Si l’une voulait juste le devant, c’était tout à fait possible. Il ne fallait juste pas changé d’avis après, et peut-être que certaines seraient plus à l’aise avec un peu plus de tissus que d’autres ? Lu’ par exemple avait l’habitude d’être assez dévêtue avec ses tenues de tango argentin, elle n’y verrait sans doute pas de problème si c’était ouvert sur le devant et sur l’arrière ! « Tu voudrais quoi toi ? » Comme ça, elles en auraient au moins deux de décidées, c’était toujours ça !
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] EmptyLun 2 Mai - 11:49

Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be Puisqu’il n’y avait pas de petite victoire, Aoi concédait qu’avoir réussi à faire taire Emeraude – au moins sur le sujet d’Itachi – était déjà pas mal. Ce dernier était trop gentil, elle aurait fini par le blesser réellement. Quant à Kate et Karen, Aoi avait beau avoir vécu les prémices de la mésentente au cours de sa deuxième année, elle n’avait jamais compris pourquoi ça ne collait pas… après tout, elles avaient des différences, mais elles avaient aussi des points communs, ils auraient dû les rapprocher, non ? De toute évidence, non! « Ouais, j’sais bien. Moi j’suis peut-être un petit peu plus proche de Kate que de Karen, mais je les considère aussi toutes les deux comme des amies. Je suppose qu’au tout début, il y a eu une question d’envahissement de l’espace du dortoir par Kate et sa passion du thé, et qu’ensuite leurs rapports se sont encore tendus autour de leur relation avec Itachi ? À l’époque de l’arrivée de Kate, je crois que Karen avait un léger crush sur mon frangin… cela dit, maintenant, ça semble lui être passé, et elle déteste toujours autant Kate. » Bien que se targuant d’être fine psychologue, la mésentente entre ses deux amies dépassait de beaucoup ses capacités de compréhension. En même temps, quoi que puisse laisser croire ses récents déboires avec Emeraude, Aoi n’était pas du genre à aimer le conflit. Il ne la dérangeait pas quand elle le jugeait nécessaire, mais vu son passé tumultueux, elle appréciait plutôt la bonne compagnie aux disputes. Or, vu par elle, la brouille entre Kate et Karen reposait sur du rien… donc c’est bien qu’elles devaient aimer se fâcher l’une avec l’autre, non ?!

« Malheureusement pour ce cher Rusard, je crains qu’il ne manque de points de pression avec moi. Je préfère lui sacrifier mon temps libre plutôt que ma liberté d’action. » Subtile différence peut-être aux yeux de certains, mais différence réelle aux siens. Être punie pour une bêtise qu’elle avait vraiment faite lui paraissait plus important que de se brimer de prime abord… après, tout était une question de choix, et elle admettait que certains préfèrent conserver leurs samedis. « Cela dit, je me retiens quand même, parce que ce serait dommage qu’Itachi se fasse des cheveux blancs avant ses vingt ans ! Il a toujours très peur qu’on perde notre bourse à cause de nos frasques à Yuki et moi, alors de temps en temps je le ménage ! » Et elle allait bientôt devoir entrer dans une phase où elle devrait faire attention : son frère allait devoir préparer ses BUSES, ça allait beaucoup le préoccuper, en bonne petite sœur qu’elle était, elle éviterait de lui donner des soucis supplémentaires pendant qu’il révisait comme un dingue !

La proposition d’aller directement voir au Mille Symphonies des échantillons lui parut très sensée : il y en avait forcément auxquels, là, comme ça, elles ne pensaient pas ! « Oui, c’est une bonne idée, on se rendrait mieux compte avec les tissus sous les yeux de ce qui est faisable ou non ! » Surtout si elles se décidaient pour une absence de doublure, il faudrait qu’elle vérifie que les tissus ne seraient pas transparents une fois sous les projecteurs. Il n’y avait rien de plus vulgaire que des starlettes qui se dévoilaient sans le faire exprès : ça dénotait un énorme manque de professionnalisme !

Convenant que la hauteur de la fente était bonne, les deux jeunes couturières en vinrent au haut et à ses ouvertures : « J’aime bien en triangle perso, et si tout le monde est d’accord, avant-arrière ça peut être mal ? Sauf si y’en a qui trouvent que ça fait trop de peau dévoilée mais je ne pense pas… en tout cas Lu’ devrait pas y avoir de souci, et Victoire non plus. » Fiona et Violet peut-être ? Elles étaient un peu moins exubérantes quand il s’agissait des tenues de scène, mais en même temps ces ouvertures n’avaient rien d’obscènes sinon elles pourraient pas les porter en spectacle dans l’école.

678
2981 12289 0


    Aoi Summers
    "Ce que tu dois faire, c'est montrer à ces crétins de quoi tu es capable. Montre-leur que tu n'as pas peur."

Revenir en haut Aller en bas

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1331
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] EmptyDim 19 Juin - 21:20

La brouille entre Kate et Karen rythmait la salle commune des vipères, mais Peony devait bien avouer qu’elle aurait préféré pouvoir s’en passer. Karen n’était pas idiote, Kate ne semblait pas l’être non plus, ne pouvaient-elles donc pas se parler comme deux sorcières civilisées ? Visiblement pas. « Oui, elle fréquente Lucas maintenant. Je ne sais pas trop si elle en attend quelque chose sur le long terme cependant, tu la connais, elle n’est pas très expressive, et les relations, ce n’est pas trop son truc. » Elle haussa les épaules, ne voyant pas quoi ajouter. C’était la pure vérité, même si Karen lui avait demandé avant de commencer à fréquenter Lucas si elle était d’accord, et que Peony savait qu’ils s’étaient embrassés. Elle n’avait cependant pas trop l’impression que cette relation avançait énormément, mais elle était très mal placée pour dire quoi que ce soit, puisque sa propre relation avec Erwin Foster ne menait actuellement nulle part. « Peut-être que ça leur passera plus tard. Ce n’est pas comme si Kate allait rentrer au Japon de toute façon, ses parents ont l’air sûrs et certains de continuer leur vie ici. » Quant aux frasques de sa camarade, elle esquissa un léger sourire, même son esprit se tourna un temps vers les sabliers de Serpentard. Déjà que la coupe de Quidditch semblait mal engagée, perdre des points à tour de bras ne l’enchantait pas. « Et Serpentard voudrait garder la face, nous sommes une maison de prestige, si tu pouvais éviter de nous faire sombrer dans les profondeurs avec tes bêtises, ça serait préférable. »

Aller voir les stylistes de Pré-au-Lard était pour la rousse la meilleure idée surtout qu’elle comptait bien refaire un stage de deux semaines dans la boutique de la tante de. Is’a, même si elle ne savait pas trop si cette dernière serait encore d’accord cette année, avec tout ce qui était arrivé à Viska et la haine dont elle faisait preuve envers deux Gryffondors très -trop- proches de cette dernière. « Oui, et avec les conseils d’une professionnelle, on saura de suite si ça vaut la peine ou pas. Je n’ai pas envie de passer mon temps à les recoudre, même si j’aime ça. » Après tout, ce qui lui plaisait c’était surtout tout le travail qu’il y avait autour de la couture. Imaginer, dessiner, assembler bien entendu, et voir le résultat. Mais coudre sans relâche parce qu’elles avaient fait le mauvais choix ? Non merci. En plus, on ne pouvait pas coudre et recoudre à l’infini, donc cela serait au final bien plus coûteux !

À la réponse d’Aoi, Peony hocha vigoureusement la tête en notant ce qu’elles venaient de choisir, tout en passant le reste du groupe en revue dans sa tête. « Lucrecia a l’habitude oui, et Victoire est toujours partante pour souligner sa beauté naturelle de vélane, donc ça devrait le faire. Moi ça me va aussi. On demandera aux autres juste pour être sûres, et une fois le problème du tissu réglé, on devrait pouvoir avancer assez rapidement. » Elle nota rapidement le choix d’Aoi et le sien, avant de lister les autres membres du groupe, laissant un espace pour noter leur choix.

Finalement, Peony se leva, s’étirant au passage, lasse de s’être courbée sur son carnet pendant si longtemps. « Je te laisse, j’ai une ronde à faire, je te tiens au courant pour Pré-Au-Lard et la boutique ? » refermant son carnet, Peony rangea le tout dans son sac, qu’elle passa sur l’épaule, avant de quitter la salle commune. Elle devait retrouver Prudence pour la ronde, et comptait bien lui demander ce qu’il se passait avec les Poufsouffles de leur année. Prudence était calme - trop calme -, Quino fuyait toujours autant sa sœur… et elle avait bien besoin de penser à autre chose qu’à Erwin Foster.
acidbrain


• 627 mots •
• terminé pour Peony •


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Aoi Summers
Aoi Summers
Serpentard

Parchemins : 118
Âge : 15 ans {8 mars 2002}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Lalisa Manoban


Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] EmptyJeu 14 Juil - 10:53

Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be « Ah oui, c’est vrai, Lucas Montgomery. Monsieur Préfet-en-chef… faut croire que Karen a un faible pour les coincés » Ce qui incluait son frère, qui n’avait pas que la maison en commun avec son aîné chez les Poufsouffle. Itachi avait cette réserve et cette froide politesse qu’au fond Karen avait aussi en partage, mais les deux garçons avaient tout de même un point de différence essentiel : l’un était extrêmement pauvre et d’une origine sociale plus que douteuse (leurs parents biologiques avaient plutôt l’air d’être de mauvaises personnes trafiquant avec des mafias qui avaient eu leur peau), l’autre était de vieille noblesse sorcière, sang pur, et riche. Pour Karen, très bourgeoise, le préfet paraissait un choix logique… et difficile à lui reprocher puisque Itachi n’avait d’yeux que pour Kate. « J’aimerais bien que ça leur passe, ce serait top qu’on puisse passer du temps tous ensemble plutôt que devoir les voir l’une après l’autre » Comme quoi, Aoi aussi avait parfois des espérances trop optimistes derrière sa carapace perpétuellement sarcastique. Quant aux points de maison, elle fixa quelques secondes Peony sans rien dire avant de hausser les épaules : autant ne pas répondre, ce serait entrer dans un débat stérile car Aoi se fichait du prestige de Serpentard. Elle aimait sa maison, elle y était très à l’aise, mais ce genre de paroles avait plus à voir avec Emeraude qu’avec elle. Elle n’évaluait pas plus l’intérêt d’une maison à Poudlard par son nombre de points qu’elle ne jugeait une personne sur son statut social : la grandeur de Serpentard venait de tous les actes importants que ses membres actuels ou anciens faisait, ni plus, ni moins. Et à ce titre, Aoi ne doutait pas que Peony ou encore Karen et Kate fassent de grandes choses ! Pour elle-même, c’était plus flou : elle savait à peine ce qu’elle avait envie de faire après Poudlard.

« OK, pas de souci, on se calera ça » Ou plutôt, Peony calerait ça, c’était elle qui avait les contacts avec la styliste de Pré-au-lard. Aoi connaissait la boutique des Mille Symphonies de la Mode, comme tous les élèves, mais même les robes les moins chères étaient au-dessus de ses moyens, sauf à se priver de tout pendant quelques mois. La préfète, de son côté, avait fait un stage là-bas, alors elle avait ses entrées : c’était quand même bien pratique pour, justement, éviter le temps perdu à chercher une solution qui serait probablement évidente pour des pro’ !

Elle approuva aussi les paroles de la rousse au sujet des tenues des membres, et plus particulièrement des ouvertures. Même si Aoi ne les trouvait pas indécentes, c’était plus correct de demander aux autres membres : tout le monde n’était pas aussi à l’aise qu’elle avec son corps et le but de Magic Mix n’était pas que l’une des membres se sente gênée dans une tenue de scène. Au pire, elles feraient des variantes, mais elle restait confiante, ça devrait passer sans souci !

« Ouaip ! Ça marche ! » confirma ensuite Aoi qui, pendant que la rousse se levait pour aller faire une ronde, se calait elle un peu plus dans le canapé pour continuer ses propres croquis « Bonne ronde ! » lança-t-elle en quittant la sixième année des yeux, commençant à dessiner, se coupant du reste du monde pour se mettre dans sa bulle, impénétrable.

Topic Terminé
2981 12289 0


    Aoi Summers
    "Ce que tu dois faire, c'est montrer à ces crétins de quoi tu es capable. Montre-leur que tu n'as pas peur."

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]   Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Cause it don't matter who you are, you can be who you wanna be [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» It Doesn't Matter... [libre]
» Fragile, but it doesn't matter [PV]
» Bet you wanna [PV]
» Reparlons de ce dont nous avons parlé... [PV]
» Celle-dont-on-ne-doit-pas-prononcer-le-nom [ Dominique ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 26 (2016-2017)-
Sauter vers: