Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres ...
Voir le deal

Partagez
 

 Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 494
Âge : 14 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty
Ξ Sujet: Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode   Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode EmptyMar 22 Fév - 15:10


Urgence mode

Most days I wake up with a pit in my chest. There are thoughts that I can't put to rest, there's a worry that I can't place. Most nightsI am restless, and quiet won't come so I lay there and wait for the sun. There's a ttrouble that won't show its face.
Ash & Peony

1er janvier 2017

La veille de son stage, Ash était en panique. D’accord, me diriez-vous, mais ce garçon était constamment paniqué. Dès lors qu’il se passait quelque chose d’un tant soit peu important dans sa vie, il se retrouvait inévitablement les mains moites, le dos en sueur, l’esprit paralysé par le stress et les doutes. En l’occurrence, ses doutes concernaient présentement son stage à la Gazette du Sorcier d’une semaine qu’il s’apprêtait à commencer. Il était à peu près sûr qu’il serait cantonné aux photocopies ou aux cafés, avant que ses supérieurs ne finissent par trouver, au bout d’une demi-journée, qu’il était bien trop maladroit pour assurer ces taches basiques et se contenteraient de lui ordonner de rester assis, sur une chaise en évitant de tout faire tomber sur son passage, merci bien,  et se disait qu’il avait commis un gigantesque erreur en demandant à effectuer quelques jours d’observation au sein du journal sorcier pour en découvrir le fonctionnement –son expérience au sein du Hibou Bavard avait joué en sa faveur. Cette idée de stage lui était venu cet été, lorsque Peony s’était épanouie en se rendant tous les jours aux Mille et Une Symphonies de la Mode, mais aussi après sa discussion avec Lucrecia concernant son avenir professionnelle, et la conviction de l’Argentine qu’il ferait un bon journaliste. Lu…Un instant, un cruel instant, le cerveau d’Ash cessa de se tourmenter sur son sort du lendemain en pensant à la Serpentard, ses magnifiques yeux sombres où brillaient constamment une lumière, ses petites attentions pour lui pour Noël qui l’avait tant surpris et laissé sur les fesses. Lu pensait à lui, même lorsqu’elle se dorait la pilule dans son pays natal en compagnie du garde du corps qui lui servait de petit ami... Aussitôt cette pensée survenue dans son esprit, Ash se rembrunit. Lucrecia était en couple, comme ses nombreux baisers avec Thiago au bal de Noël l’avaient prouvé, et lui aussi. Il était même très amoureux de Dominique, et il se sentait coupable de rêvasser ainsi sur son béguin passé.

Secouant ses cheveux bruns légèrement bouclés pour se remettre les idées en place, Ash en revint à ce qui le préoccupait davantage qu’une Lucrecia littéralement scotchée à son meilleur ami. Il vérifia, pour la dixième fois, au moins, que son sac était bien prêt : baguette, carnet, stylos car les plumes finissaient forcément par se casser et les pots d’encre à tacher toutes ses affaires, oui il avait bien tout, ne lui manquait que son déjeuner qui était encore dans le frigo de la maison et qu’il récupérait le lendemain matin en espérant ne pas croiser sa mère, qui ne manquerait pas de le contempler, les yeux remplis de larmes d’émotion, et de lui dire, pour la énième fois "mon petit garçon (merci de me rappeler que je n’ai toujours pas grandi maman…), comme tu as grandi ! dire que tu commences un travail (non rémunéré maman !) aujourd’hui…"

Il ne lui restait plus que sa tenue, et ce n’était pas le moins compliqué. Mais pour ça, Ash détenait une arme de choc. Même si cela le chagrinait d’avance, car il présageait que sa demande aurait des conséquences déplaisantes, Ash sortit de sa chambre pour se rendre vers celle de Peony. Il toqua d’abord à la porte avant d’entrer une fois qu’elle lui ait donné le signal que c’était bon –il ne voulait rien interrompre. « Peo, j’ai besoin de toi… », dit-il en préambule, ayant vaguement l’impression que ses mots lui arrachaient la bouche aucune exagération aucune. « Je n’arrive pas à me décider pour une tenue demain, et comme c’est mon premier jour de stage, j’aimerais bien faire bonne impression. » Et comme sa grande sœur avait un sens aiguë de la mode, et qu’elle adorait fringuer sa fratrie, elle était décidément la fille de la situation.



I'm a creep, I'm a weirdo
J'suis pas tout seul à être tout seul, ça fait d'jà ça d'moins dans la tête. Et si j'comptais combien on est -beaucoup. Tout ce à quoi j'ai d'jà pensé, dire que plein d'autres y ont d'jà pensé. Mais malgré tout, je m'sens tout seul. Du coup oui, j'ai parfois eu des pensées suicidaires et j'en suis peu fier. On croit parfois que c'est la seule manière de les faire taire. Ces pensées qui me font vivre un enfer.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1399
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode   Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode EmptyMar 22 Fév - 21:16

Peony & Ash
Stone age love and strange sounds too. Come on, baby, let me get to you. Bad nights causing teenage blues. Get down ladies, you've got nothin' to lose. Hey, street boy, what some style? Your dead end dreams don't make you smile. I'll give you something to live for. Have you and grab you until you're sore. Hello world I'm your wild girl. I'm your ch-ch-ch-cherry bomb
Le bal de Noël était passé, Peony ne savait toujours pas trop quoi en penser, mais elle n’était pas spécialement déçue. Elle n’était pas en couple avec Erwin Foster, ne le serait sûrement pas non plus à la rentrée, mais au moins avait-elle passé un bal plutôt agréable. Elle avait ensuite été surprise par l’aveu de Dahlia, qui lui avait dit que Jensen l’avait embrassée le soir du bal, et avait donc, comme il fallait s’y attendre, poser trois tonnes de questions à sa sœur : « mais vous êtes ensemble ? », « il a des sentiments pour toi ? Attends, tu as des sentiments pour lui ? » et tout un tas d’autres dans le même genre. Puis Jensen était venu, et avait parlé avec Dahlia, et visiblement, non, ils n’étaient pas en couple et avaient même décidés de faire comme si rien ne s’était passé. Quant à elle, elle était majoritairement chez elle, à bosser sur des tenues pour Magic Mix ou pour elle-même, à dessiner des modèles et à faire des patrons

Aussi, quand Ash frappa à la porte de sa chambre, Peony avait un mètre coincé entre les lèvres, et s’affairait à mettre des tonnes d’aiguilles sur son mannequin, pour faire tenir ensemble les tissus pas encore cousus entre eux, pour voir si son patron était correctement réalisé. Elle scanda « Entrez ! » le mètre tombant à terre dans un petit tourbillon et ses yeux bruns se posèrent sur son petit frère, se demandant ce qu’il pouvait bien lui vouloir alors qu’il semblait l’éviter presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre maintenant qu’ils étaient rentrés du château. Pourtant, ce n’était pas comme si elle allait le harceler de questions toutes les cinq secondes… Bon d’accord peut-être toutes les dix, mais quand même ! « Attends attends, tu peux répéter ? Tu as besoin de moi ?! Oh, Dahlia doit entendre ça ! DAHLIA !! DAHLIAAAAA ! ASH A DIT QU’IL AVAIT BESOIN DE MOI !! » Sans gêne, Peony ? Absolument. De toute manière, ce n’était pas comme si la demeure des Lloyd était calme en temps normal. Enfin, si, quand les enfants n’étaient plus là mais entre les murs du château de Poudlard. D’ailleurs, Dahlia passa la tête par la porte, demandant à Peony de ne pas crier autant et à Ash s’il était malade. Un grand sourire aux lèvres, Peony laissa son petit coussin planté d’aiguilles sur son bureau, fit signe à Dahlia de filer si elle n’avait que des choses méchantes à dire et posa ses deux mains sur chacune des épaules de son petit frère. « Tu as frappé à la bonne porte, Asher ! » Comme s’il en avait douté une seule seconde…

« Tu veux avoir quel genre d’allure ? Guindé ? Détente ? Pas trop quand même, c’est ton premier jour de stage, mais en même temps, c’est à la Gazette, si tu arrives tout endimanché, ils vont penser que tu t’es trompé d’endroit et que tu devais te rendre au Ministère… » Elle fronça les sourcils, réfléchissant aux tenues qui pourraient aller pour un premier jour de stage à la Gazette du Sorcier. Forçant son petit frère à faire demi-tour tout en ne s’étalant pas par terre - il fallait dire que la manœuvre n’était pas évidente pour un maladroit comme Ash Lloyd - elle reprit : « On va aller voir dans ton armoire ce que tu as, il doit bien y avoir quelque chose qui fera sensation ! Tu sais déjà dans quel service tu vas être ? Peut-être qu’on pourrait partir de là… Aller, avance ! » Rapidement et sans s’étaler sur le sol, ils arrivèrent dans la chambre de son petit frère et Peony se planta devant l’armoire de ce dernier, qu’elle ouvrit sans même demander la permission à Ash. S’il avait quelque chose à lui cacher, c’était un peu trop tard. « Bon, commençons ! »  
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 494
Âge : 14 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode   Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode EmptyDim 13 Mar - 22:49

Pendant un court, un très court instant, alors qu’Ash venait d’entrer dans la chambre de Peony en plein travail sur un patron, l’air calme et sérieux, il se dit qu’il avait bien fait de venir lui demander de l’aide. Peony avait un jugement sûr pour la mode. Bien sûr, c’était sans doute naïf de sa part de croire que sa sœur n’allait pas en rajouter des caisses juste parce qu’il avait le malheur de lui demander un minuscule service –il fallait aussi dire que ça n’arrivait quasiment jamais. Ash grinça des dents alors que Peony s’époumonait : tout le monde au manoir Cardiff fut donc averti dans la seconde qu’il était venu demander de l’aide à sa sœur. Mais c’était le jeu, il supposait, et il ne put s’empêcher d’adresser un sourire amusé et un haussement d’épaules à Dahlia lorsqu’elle passa la tête dans l’embrasure de la porte. Non, il n’était pas malade, mais sans doute un peu fou pour chercher les conseils de Peony alors qu’il savait très bien qu’elle lui en reparlerait pendant des semaines –mais fou, qui ne l’était pas un peu dans cette famille ?! « Je regrette déjà de t’avoir demandé quelque chose », soupira-t-il. Mais son ton s’était fait sarcastique et il ne partit pas aussitôt bouder dans sa chambre, chambre dont il claquerait la porte avec fracas comme tous les adolescents du monde. Au moins respectait-il une distance de sécurité avec la Vipère, car il n’avait pas envie qu’elle se mette soudainement à le menacer avec ses aiguilles s’il osait finalement lui annoncer que non, il n’avait plus besoin d’elle à bien y réfléchir. Un peu de prudence n’avait jamais tué personne, au contraire de petits objets tranchants.

Peony laissa heureusement ses aiguilles de côté pour s’approcher de lui. Elle était bien plus grande que lui et il se demandait constamment s’il finirait par la dépasser un jour. Peut-être ne dépasserait-il jamais le mètre soixante songea-t-il avec amertume. Peony se brancha immédiatement en mode fashionnista et Ash eut la confirmation qu’il avait bien fait de s’adresser à elle. Subir les taquineries de Peony et ses bavardages incessants n’étaient rien face au fait de s’enlever la pression de se choisir une tenue pour son premier jour de stage. « J’aimerais un ensemble casual chic tu vois. Un truc qui dise je suis sérieux, appliqué et rigoureux, mais aussi drôle, même si c’est souvent malgré moi et dû à mes nombreuses chutes. Des vêtements foncés, d’ailleurs, qu’on ne voit pas les tâches que je me ferais sûrement. » Ash se montrait lucide face à ses capacités de rester nickel toute une journée : c’était tout bonnement impossible.

Sa sœur le poussa vers sa chambre et Ash réussit l’exploit de ne pas se prendre les pieds dans les tapis et lattes de parquet. « On ne m’a pas parlé d’un service en particulier, je crois que je vais un peu faire le tour de tout. Une robe de sorcier passerait plutôt inaperçue tu ne crois pas ? Mais je ne parviens pas à les retrouver, à part celles pour l’école. » Il jeta un regard soupçonneux à Peony. Elle n’avait jamais validé son style robe de sorcier alors que lui insistait pour dire que tous les pantalons ne faisaient que souligner la maigreur de ses jambes. La rousse ouvrit son placard sans ménagement mais Ash n’avait rien à cacher pour le moment. « J’ai l’impression de ne rien avoir du tout de correct », se lamenta-t-il alors que Peony parcourait des yeux les chemises pendues sur les cintres et les pulls posés sur les étagères. Les fringues, c’était décidément trop galère.


I'm a creep, I'm a weirdo
J'suis pas tout seul à être tout seul, ça fait d'jà ça d'moins dans la tête. Et si j'comptais combien on est -beaucoup. Tout ce à quoi j'ai d'jà pensé, dire que plein d'autres y ont d'jà pensé. Mais malgré tout, je m'sens tout seul. Du coup oui, j'ai parfois eu des pensées suicidaires et j'en suis peu fier. On croit parfois que c'est la seule manière de les faire taire. Ces pensées qui me font vivre un enfer.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1399
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode   Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode EmptyLun 14 Mar - 17:30

La rousse savait qu’elle poussait parfois le bouchon un poil trop loin -maurice- avec son petit frère. Mais c’était sa façon à elle de lui montrer qu’elle l’aimait, en un sens. En plus, elle faisait quand même preuve de gentillesse et de compassion, comme lorsqu’elle avait cherché à le voir quand Thiago était arrivé à l’école en février dernier. Elle n’avait été sûre de rien à l’époque, mais avait tenté sa chance, chose qui s’était révélée pour le moins nécessaire. Elle n’imaginait même pas comment Ash aurait pu se retrouver s’il avait été seul à ce moment là, alors que Lucrecia était entrée aux bras de son meilleur ami - et désormais petit ami - un sourire qu’on lui avait rarement vu depuis la rentrée de septembre - entre le mal du pays, la pluie et le froid - incrusté sur le visage. « Mais non, tu seras canon tu verras ! Je peux te faire les tenues de toute la semaine même ! » D’accord, elle avait peut-être espéré très fort qu’il lui demande son aide, et peut-être qu’elle avait déjà réfléchi aux tenues… Mais elle était une grande sœur dingue de mode, que voulez-vous !

Bien entendu, même si elle avait déjà des idées en tête, elle demanda son avis à Ash en premier. Après tout, c’était lui qui allait se rendre à la Gazette du Sorcier, pas elle. Et elle l’avait assez souvent repris sur ses tenues pour savoir qu’il avait un minimum de goût quand même, juste trop peu de confiance en lui. « Drôle parce que tu as de l’encre en moustache ? Pas sûr qu’il y ai des vêtements pour tourner en dérision ta maladresse ! Mais tu as une grande sœur en or, ne t’en fais pas, tu vas être superbe. » Même si, objectivement, elle trouvait son petit frère mignon, mais elle n’était pas sûre qu’il la croirait si elle lui répétait.

Comme elle arrivait devant la chambre de son frère, ce dernier lui parla de ses robes de sorcier. Peony avait toujours détesté ces longues robes informes, trouvant qu’Ash se donnait l’air d’être encore plus maigre qu’il ne l’était déjà, et s’en était peut-être mystérieusement débarrassée un jour où il traînait avec Dominique. Elle fut surprise qu’il ne le remarque que maintenant, car son petit tour de passe-passe avait déjà eu lieu durant l’été. Bien sûr, pour éviter de faire naître tout soupçons, elle ne s’était d’abord débarrassée que d’une partie de ces robes là, les remplaçant par des vêtements choisis par elle, pour que l’armoire ne semble pas complètement vide d’un seul coup. « Ah bon ? Elles devaient sans doute être trop petites et maman s’en est débarrassée. Ce n’est pas une grosse perte de toute manière. » Feindre la surprise et d’être un ange, check.

« Tu n’as pas rien de correct, c’est moi qui remplit ton armoire, Ash. » Poussant quelques cintres, Peony sortit de l’armoire une paire de jeans brut, qu’elle donna à son frère. « Déjà, ça, ça sera la partie casual, tu pourras mettre des boots noires vernies avec. » Et si Ash ne savait pas qu’il en avait, Peony elle, en était certaine, c’était elle qui les avaient achetées et lisent dans le meuble de l’entrée. « Tu préfères une chemise avec un petit pull ou un polo à manches longues ? Tu pourrais même prendre un col roulé, avec un blazer, ça va super bien ensemble ! » Fouillant encore un peu, elle sortit toutes les options énoncées : une chemise blanche avec un petit pull bordeaux; un polo vert foncé au col légèrement en V et des manches longues; et enfin, un col roulé noir. Si la rousse s’occupait du dressing de Dahlia, celui de son frère n’y échappait pas non plus, que ça lui plaise ou non. « Celles que tu mettras pas demain pourront servir les autres jours, avec des jeans noir même si tu veux. » Et qu’il ne lui fasse plus l’affront de dire qu’il n’avait rien de correct ! Il y avait même des options plus claires, mais Ash avait raison, il était tellement maladroit que son col roulé beige finirait sans doute couvert d’encre…
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 494
Âge : 14 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode   Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode EmptyLun 14 Mar - 21:39

Ash doutait très sincèrement d’être canon un jour, ou en tout cas de se trouver canon car il y aurait toujours des personnes peu objectives (sa mère, Peony, ou même Dominique, aveuglée par l’amour qu’elle éprouvait pour lui)  pour assurer qu’il était mignon –si on aimait les petits bruns aussi maigre qu’une brindille, il supposait que c’était possible. Il ne cherchait cependant pas à discuter ce point car il savait d’avance ce que Peony dirait "mais si Ash enfin tu es très beau, tu plais, la preuve : tu as une petite amie et pas la plus laide de Poudlard !" C’était peine perdue. Objectivement parlant, Ash savait que génétiquement, il était plutôt gâté. Tous les membres de sa fratrie dégageaient un certain charme mais quand il se comparait, notamment à son frère, il avait vraiment l’impression d’être le petit dernier tout raté. Pourtant, il n’y avait aucun doute sur l’identité de ses parents : il ressemblait physiquement plus à Dahlia que Peony voir les comparaisons Timothée/Natalia, sa propre jumelle. « Comme si tu pouvais t’arrêter à une seule tenue de toutes façons ! », répliqua-t-il donc finalement. En même temps, il n’aurait rien contre le fait qu’elle lui déniche des tenues pour tous les jours de la semaine, cela lui retirerait une sacré épine du pied.

« Nan, il y a rien qui puisse cacher et compenser ma maladresse », répondit vivement Ash en se rembrunissant, sourcils froncés et visage fermé. Il ne savait pas d’où il tirait sa plus grande faiblesse, il n’avait jamais vu les jumelles, et encore moins Leopold, réussir l’exploit de lâcher un verre sur le sol de la cuisine sans chuter, ni marcher, ni que quelqu’un ne le surprenne vraie anecdote, sauf que j’avais au moins l’alcool dans le sang en excuse. « Je te fais confiance, je sais que tu sais faire des merveilles, même pour les cas désespérés ! » Il lui adressa un clin d’œil. Elle avait intérêt à être contente, car il venait clairement de dépasser son quota annuel de compliments envers sa sœur.

Ash avait déjà remarqué qu’il manquait des robes dans sa penderie mais n’en avait jamais parlé à Peony pour autant. Même si elle était derrière cette mystérieuse disparition, elle ne le lui dirait jamais et d’ailleurs, alors qu’il en parlait, l’air de ne pas y toucher, la rousse remit la faute sur leur mère. Bien sûr, Eira Lloyd avait bon dos dans l’histoire… « Certainement, ce doit être maman…Mais moi je les aimais bien ces robes. », répondit Ash tout en gardant son ton soupçonneux. Il n’était pas complètement naïf et même s’il n’aimait toujours pas le rendu des pantalons sur ses jambes de squelette, il devait bien avouer qu’il s’était fait à ce nouveau style (estampillé "approuvé par Peony").

Peony avait l’air sure et certaine de trouver son bonheur dans son dressing et Ash avait tendance à la croire : elle savait visiblement mieux ce qu’il possédait que lui. « J’ai des boots noires vernies moi ?? Et je t’ai déjà dit que j’ai l’air d’avoir deux cannes à la place de mes jambes avec un jean », râla-t-il tout en mettant néanmoins de côté le bas choisi par Peony. « Chemise et pull, un polo, ça fait un peu trop décontracté pour un premier jour, non ? », remarqua-t-il avant de se tourner vers sa sœur qui passait en revue ses vêtements comme si elle était en train de faire son shopping. Si elle ne s’était pas destinée à devenir styliste, elle aurait clairement pu considérer la carrière de personnal shopper. « J’aime bien les cols roulés, ça me va bien je trouve. » Et c’était un sacré pas qu’Ash pense et affirme cela ! « J’ai pas un pantalon un peu classe pour mettre à la place d’un jean ? Le côté slim, je trouve vraiment que ça m'aille pas… » Il soupira. Il savait d’avance que Peony ne serait pas d’accord avec lui. « Je pensais pas que j’avais tout ça. Tu as encore rempli mon armoire depuis les dernières vacances ? » Il ne s’en plaignait pas vraiment. A part les jeans, il aimait globalement tout ce que Peony choisissait (et elle ne lui laissait pas le choix, de toutes façons) mais il avait vraiment l’impression de découvrir le contenu de sa penderie.


I'm a creep, I'm a weirdo
J'suis pas tout seul à être tout seul, ça fait d'jà ça d'moins dans la tête. Et si j'comptais combien on est -beaucoup. Tout ce à quoi j'ai d'jà pensé, dire que plein d'autres y ont d'jà pensé. Mais malgré tout, je m'sens tout seul. Du coup oui, j'ai parfois eu des pensées suicidaires et j'en suis peu fier. On croit parfois que c'est la seule manière de les faire taire. Ces pensées qui me font vivre un enfer.


Dernière édition par Ash Lloyd le Mar 29 Mar - 0:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1399
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode   Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode EmptyMar 15 Mar - 20:35

Alors qu’Ash lui disait qu’elle n’allait pas se gêner à lui faire des tenues pour la semaine à venir, elle haussa les épaules, l’air de rien, avant de lui répondre : « Comme si ça te dérangeait. » répliqua-t-elle. Si Ash voulait qu’elle le plante en plein milieu d’une séance de stylisme, qu’il continue, mais il ne viendrait pas se plaindre s’il arrivait habillé à l’as de pique le lendemain à la Gazette du Sorcier ! Mais il avait malgré tout un instinct de survie, quand bien même il avait deux pieds gauches et un équilibre précaire. S’il pouvait au moins s’assurer un bon point, il n’allait pas le laisser passer, n’est-ce pas ?

Bien évidement, Ash dû aller dans son sens, sans doute pas pour son plaisir vu la grimace qu’il fit, concernant sa maladresse. Elle avait beau l’aimer de tout son coeur, il fallait être honnête, il était maladroit, ne tenait pas sur ses jambes et elle ne pouvait rien y faire, sauf si elle lui mettait des bâtons dans chaque jambe de pantalon. Quand il lui dit qu’il lui faisait confiance et lui accorda un clin d’œil, Peony posa une main sur son coeur, absolument ravie. « Tu vois quand tu veux ! » C’était rare que son frère lui fasse de telles déclarations, alors elle prenait avec plaisir. Et quand il mentionna ses robes de sorcier, dont elle s’était petit à petit débarrassé, elle prit un air tout à fait innocent. « Mais c’est trop informe Ash ! Tu ne ressembles à rien là-dedans ! Non vraiment, ça ne te met pas du tout en valeur. » Et de toute façon, elle était prête à ensorceler son armoire pour qu’elles s’auto-détruisent s’il osait en acheter des nouvelles jamais dans l’abus.

À la question puis la remarque de son frère, Peony leva les yeux au ciel. Ne faisait-il attention à rien ?! Croyait-il qu’elle lui donnerait l’air d’être un squelette ambulant ? Elle lui accorda un regard lourd de sens avant de lui répondre : « Oui, dans le placard de l’entrée, c’est sur ton étagère, tu ne les as pas vues ? Tu as aussi des boots noires non vernies mais sans lacets, un peu plus habillées. Tu ne fais donc jamais attention à tes affaires ? » Alors certes, elle faisait du shopping pour lui sans lui demander son avis, puis rangeait le tout dans ses armoires sans le lui faire savoir, mais depuis le temps, il en avait l’habitude non ? Même Dahlia s’en rendait compte, quand elle lui achetait un nouveau vêtement ! Et s’il s’agissait d’une robe encore plus, car elle venait râler que ce n’était pas pratique… « Ça dépend du polo, c’est sûr que si c’en est un avec un gros dessin dessus, ça n’est pas génial. » Mais il connaissait sa sœur, non ? Jamais elle n’aurait la sordide idée de lui prendre un polo aussi laid que cela ! Preuve en était, celui qu’elle avait sorti était uni, seulement avec le logo de la marque brodé sur la poitrine, du côté gauche. Cependant, la remarque de son frère sur les cols roulés lui arracha un sourire ravi et un sentiment de fierté l’emplît presque automatiquement. « Oui c’est vrai que ça te va bien ! Je t’en ai pris plusieurs, si jamais. » Au cas où il ne s’en était pas rendu compte non plus. Elle avait opté pour plusieurs couleurs différentes, qui ne jureraient ni avec la carnation de son frère - pas de jaune moutarde donc, il n’avait pas besoin d’avoir, en plus, l’air malade même s'il était un Poufsouffle- ou trop criardes qu’il n’oserait jamais mettre - au pif, du rose bonbon. Alors qu’il se optait pour un premier look, il remit son choix en cause et elle le fusilla presque du regard en lui courant une paire de jeans noirs dans les mains. « Tu m’as demandé casual chic, pas à être habillé comme un pingouin ! Tu pourras en mettre un le jour où tu mettras le polo, si tu veux. » Non mais, qu’est-ce qu’il croyait ? Elle savait ce qu’elle faisait ! Qu'il soit déjà content qu'elle accepte de faire une concession !

« Oui, je suis allée faire du shopping à St David’s et au Capitol avec Dahlia après Noël. Tu ne t’en rends peut-être pas compte mais tu as grandi depuis ma dernière virée shopping. Tu avais un pull si mignon en cachemire, il lui manquait deux centimètres aux manches ! » Ça lui avait sauté aux yeux un samedi matin, alors qu’elle avait vu Ash à la table des Poufsouffle tendre le bras pour attraper un plat de pancakes, et s’était crispée, refermant sa prise sur le bras de Karen avec qui elle était arrivée. « Je ne pouvais pas te laisser errer comme ça dans les couloirs. » Elle avait déjà Dahlia et ses tenues parfois affreuses à gérer, hors de question donc que son frère ait l’air d’un plouc avec des vêtements trop petits. Franchement, dans cette famille, à part Leopold - à qui elle remplissait aussi l’armoire de temps à autre - elle ne pouvait vraiment que compter sur elle-même ! « Tu as des ceintures et des bijoux aussi, je t’ai pris deux trois bracelets, quelques bagues et des colliers, tu veux essayer ? » lui dit-elle, en tapotant sur un tiroir fin, qui dévoila les bijoux qu’elle avait achetés. Ceux-là étaient vraiment nouveaux et elle ne savait pas trop si Ash allait apprécier, mais elle avait envie d’essayer.
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 494
Âge : 14 ans (23 mai 2002)
Actuellement : 4ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode   Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode EmptyMar 29 Mar - 1:37

Pendant un instant, alors que Peony portait les mains sur son cœur avec son dramatisme et son excès habituels, Ash lui sourit en retour. La voir aussi ravie lui faisait plaisir, même s’il savait, et était blasé d’avance, qu’elle allait en rajouter des caisses et des caisses sur sa demande d’aide, en parlant à tout le monde et ne le lâchant plus de l’année avec ça. Il se plaignait souvent de ses sœurs frère ingrat et souffrait d’un manque de considération mais quelque part, il se disait qu’il n’était pas tendre non plus avec sa fratrie. Il leur confiait rarement qu’il les aimait, et évitait de leur demander des services se disant qu’ainsi, Leo et les jumelles se rendraient compte qu’il savait se débrouiller seul. Peut-être qu’il changerait son attitude à l’avenir, ou au moins essayerait-il de moins fuir ses aînées à Poudlard. Peony avait beaucoup subi ces derniers temps, après sa dispute puis sa réconciliation avec Leo, elle avait découvert une de ses plus proches amies en sang dans leur salle de bains. Elle méritait un peu plus de considération de sa part il ne penserait plus ça si elle savait tout l’amour qu’elle porte à Dominique.

« Elles avaient au moins lé mérite de cacher la maigreur de mes jambes ! Mais bon, je conviens que certaines n’étaient vraiment pas stylées. Celles de soirée étaient plutôt jolies, je maintiens. » A l’image de toute sa famille, Ash se montrait souvent têtu. Néanmoins, à force de porter les pantalons et jeans que Peony avait introduit dans son dressing, force était de reconnaître  que cela lui allait bien (mais pas toutes les formes de jeans malgré tout), même mieux que ses robes de sorcier. « Peut-être qu’ils portent tous des robes à la Gazette », lança-t-il pris d’un doute en se disant que les sorciers ne se montraient jamais les premiers niveau mode moderne.

Arrivés devant le dressing, Ash regretta sa pensée plus tôt dans la conversation Ash est le garçon le plus versatile de l’histoire. Sa sœur était un véritable tyran de la mode, et elle se débrouillait constamment pour le faire se sentir nul en lui faisant remarquer qu’il n’avait pas vu ses nouvelles chaussures. « C’est bon le sermon ou tu vas continuer longtemps ? Parce que je peux aussi me débrouiller seul, même si tu m’en croies pas capable. » Il croisa les bras sur sa poitrine et lui adressa un regard noir. Passe encore les taquineries, c’était de bonne guerre, mais il ne supportait pas les critiques.

Ash se détendit alors que Peony faisait l’inventaire des tenues possibles pour sa semaine de stage. « Oui, tu as raison. Celui que tu as choisi est sympa, et discret », complimenta-t-il, radouci quand je dis qu’il est versatile. Il appréciait aussi les différents cols roulés que Peony avait choisis, trouvant que les hauts mettaient en valeur sa silhouette mince et déjà élancée, même s’il ne grandissait toujours pas, restant au mètre soixante qu’il avait atteint l’an passé. Il était bien plus petit que Peony, d’ailleurs, et encore plus lorsqu’elle se décidait à porter ses plateformes. « Tu penses quoi d’un col roulé, d’un blazer et de tes fameuses bottes en cuir vernies ? J’aimerais beaucoup inviter Dominique en rendez-vous le week-end prochain. J’aurais terminé le stage et elle reviendra de France, ce sera l’occasion de passer un moment ensemble avant de repartir à Poudlard. » Ses yeux marron s’étaient mis à briller. Il était très amoureux de sa petite amie et il avait déjà hâte de la revoir.

Il leva les bras en signe de reddition alors que Peony s’agaçait devant la remise en question du choix des jeans. Pour lui, les pantalons plus lâches masquaient ses jambes trop minces, mais Peony n’était pas d’accord. Peut-être qu’il s’agissait encore d’une question d’habitudes et qu’il finirait par se faire aux slims.

« N’importe quoi, j’ai pas grandi ! Je suis toujours plus petit que Dominique hein…et que plein de monde. P’têt que je grandirais plus et que je serais le plus petit de la famille, râla-t-il alors qu’elle l’informait de ses sessions shopping. Tu pouvais pas agrandir le pull avec un sort ? » Il savait que le cachemire était une matière délicate, enfin ils n’étaient pas sorciers pour rien et Peony, vu qu’elle avait dix-sept ans, pouvait pratiquer la magie quand elle le voulait. « C’est trop de considération, merci, vraiment », se moqua-t-il tout en sarcasme, avant d’écarquiller les yeux lorsque Peony lui parla bijoux. « Une ceinture sera pas de refus et les bracelets peuvent êtres sympas…qu’est-ce que tu as pris en colliers ? Ils pourraient habiller les hauts simples, comme les polos… » Il n’était pas trop sûr de porter les bagues, en revanche. C’était un coup à en paumer une –il se connaissait !

802 mots


I'm a creep, I'm a weirdo
J'suis pas tout seul à être tout seul, ça fait d'jà ça d'moins dans la tête. Et si j'comptais combien on est -beaucoup. Tout ce à quoi j'ai d'jà pensé, dire que plein d'autres y ont d'jà pensé. Mais malgré tout, je m'sens tout seul. Du coup oui, j'ai parfois eu des pensées suicidaires et j'en suis peu fier. On croit parfois que c'est la seule manière de les faire taire. Ces pensées qui me font vivre un enfer.
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Peony Lloyd
Peony Lloyd
Préfete de Serpentard

Parchemins : 1399
Âge : 17 ans - 16/09/1999
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 9
FACECLAIM: Madelaine Petsch & Kyden Fire


Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode   Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode EmptyDim 10 Avr - 11:41

Le style de son frère cadet avait toujours été une ombre au tableau pour la rouquine. Un peu comme celui - inexistant pour le coup - de sa propre jumelle. Heureusement que Leo remontait le niveau, parce qu’elle ne l’aurait sûrement pas supporté si elle avait été la seule avec un sens certain du stylisme. Pourtant, on ne pouvait pas dire que Owen et Eira Lloyd s’habillaient mal. « Tu parles, des trucs informes, tout bonnement au niveau de la robe de sorcier de première année, c’est tout. » Son avis était très arrêté concernant les robes de sorcier, qu’elle ne portait vraiment pas dans son coeur. Elle ne comprenait pas pourquoi ils devaient se démarquer autant du reste du monde, pour mettre des choses qui ne les mettaient même pas en valeur. Son style a elle avait, certes, grandement évolué suite à sa brouille passée avec Leopold, mais elle portait des choses qui lui allait. Pas qui la cachait complètement - au grand damne de Leo. « Ça m’étonnerait que Farrow en porte, et Skeeter, tout le monde sait qu’elle a toujours d’horribles tailleurs. » Le sens de la mode n’était, clairement, pas donné à tout le monde, que voulez-vous ! Alors qu’il lui lançait un regard noir, elle le fixa sans ciller. S’il voulait se débrouiller tout seul, qu’il le fasse. Après tout, c’était lui qui était venu la chercher, pas l’inverse - mais si elle en mourrait d’envie ! « Tu me remercieras quand on te diras que tu as du style et que tu es beau. »

Il aurait été mentir que de dire que Peony n’avait pas déjà réfléchit aux tenues que pourrait porter son frère lors de son stage. Elle avait bien entendu, fais les boutiques en conséquence, et s’était même préparée à se lever dans les mêmes tranches horaires pour lui préparer sa tenue quand il était sous la douche, juste histoire qu’il ne mette pas des choses qui juraient ensemble. « Merci ! » Enfin un peu de reconnaissance, ce n’était pas trop tôt ! Elle savait qu’il avait du mal avec tout ce qui était tapé à l’œil, et s’il avait capitulé au tailleur rouge lors du bal du Ministère, elle savait qu’elle ne pouvait pas le brusquer trop pour tous les jours.

Alors qu’ils parlaient de ses tenues de stage, et qu’elle allait répondre un « oui » franc et sincère quand à sa proposition. - par Merlin, il voyait enfin les choses de la même façon qu’elle ! - elle fut surprise qu’il lui parle de Dominique. Ash ayant pour habitude de ne rien leur dire de trop privé - elle avait dû le forcer, presque, à lui révéler que oui, il en pinçait pour Lucrecia - qu’elle ne s’y était pas attendu. « Oui, ça sera très bien. Tu veux l’emmener où ? À Cardiff ou à Londres ? » Ou ailleurs ? Elle ne savait pas trop ce qu’ils avaient ou non l’habitude de faire. Elle se retient de dire qu’elle n’était pas fan de la petite sœur de Victoire, là n’étant pas le sujet, surtout que son frère semblait réellement attaché à elle. L’envie de mettre Lucrecia sur le tapis lui traversa l’esprit, mais l’argentine s’était officiellement mise en couple avec son  musclor meilleur ami tout juste une semaine auparavant et elle n’avait pas spécialement envie de remuer le couteau dans la plaie.

Peony leva les yeux au ciel à la remarque de son frère, alors qu’il assurait être haut comme trois pommes. Il avait des tonnes de complexes, elle le savait, mais il pouvait lui faire un minimum confiance, elle ne lui mentirait pas juste pour flatter son ego. « Ne dis pas de bêtises Ash, bien sûr que tu vas grandir ! Tu n’as que quatorze ans, ça va ! Dahlia n'est pas super grande non plus. » Bien entendu, elle se retient de dire que certes, Thiago faisait une bonne trentaine de centimètres de plus au même âge - enfin, presque au même âge, certes - mais ce n’était pas le cas de tout le monde, et surtout, il devait arrêter de se comparer au petit ami de Lucrecia. Comment ça , elle fabulait ? À la remarque de son petite frère sur le pull, le coeur de Peony manqua un battement et elle planta ses prunelles brunes sur Ash, l’air sévère. « Pardon ? » Sa réponse donnait le ton, come si Ash l’avait insultée alors que pas du tout. « Ash, on parle d’un pull en cachemire, l’agrandir de force, ça serait casser la fibre, il ne serait plus doux du tout. » Comment pouvait-il penser que Peony ferait une chose pareille ?! Elle haussa un sourcil à sa remarque, qu’elle choisit délibérément d’ignorer. Il se plaignait, mais c’était lui qui était venu lui demander son aide. « J’ai pris un peu de tout. Attends. » Elle se retourna une nouvelle fois vers l’armoire de son petit frère, ouvrant un tiroir dans lequel elle avait tout rangé avec précision. Deux ceintures noires en cuir, plusieurs colliers dont un qui avait été son petit coup de cœur - une chaîne argentée avec un pendentif vert émeraude -, des bracelets en chaîne fine, plus épaisse ou alors en cuir, et enfin les différentes bagues, fines ou plus imposantes, qu’Ash ne semblait pas spécialement vouloir mettre. « Tu aimes ? » Et il avait plutôt l’air de dire que oui, car elle y avait passé du temps et s’était assurée que cela irait à son petit frère.  
acidbrain


J'me sens brimée, du mal à m'exprimer. J'trouve pas les mots les fois que j'en dis trop. Autant te dire que j'm'attends au pire. Est-ce de ma faute, est-ce de la tienne ou celle des autres? J'ai tant douté, j'ai perdu la foi en l'amour d'autrefois. Moi j'ai broyé du noir à force de redouter que tu t'en iras.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode   Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia
» [pv] avec Christopher
» Avec Christopher
» Ballade nocturne [ pv : Christopher ]
» au parc avec kevin et christopher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Pays de Galles-
Sauter vers: