Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon EB12.5 : commander le coffret ETB Zénith Suprême
Voir le deal

Partagez
 

 Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 573
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty
Ξ Sujet: Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia   Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia EmptyMar 22 Fév - 15:56


C'est si calme sans Peony

Maybe, I know it's just maybe, and we're only dreaming for how this will go. But maybe, one day this daydream would turn into real things for all that we know. We could be doing anything that we love, just be carried by the way this wind blows. You could be anything you dream of, if you believe in the things that make you strong.
Ash & Dahlia

4 janvier 2017

Le troisième jour de son stage, on avait enfin confié à Ash quelque chose d’un peu intéressant –c’est-à-dire qu’au lieu de lui demander de livrer des cafés à tous les services, ce qui lui prenait toute la matinée, puis de se contenter de rester derrière un journaliste et d’observer ce qu’il faisait car après tout, c’était le but de son stage d’observer et non de renverser une boisson brulante sur le chef de rédaction le lundi après-midi (et seulement lundi après-midi, et seulement sur une personne, c’était assez exceptionnel en soi), on lui avait fait rédiger un article. Il devait cette occupation à une journaliste du service des sports, Luca au nom imprononçable, dont la chevelure rousse et le mauvais caractère lui avait aussitôt fait penser à Peony. Même s’il ne jouait pas au Quidditch, car il était un vrai danger public sur un balai, Ash aimait le sport sorcier et c’est avec un certain plaisir qu’il rédigea son premier papier pour la Gazette, guidé et aidé par Luca tout du long. Apposer sa signature à la fin du petit article lui avait procuré un immense sentiment de fierté, et non accompagné de doutes et d’angoisses comme ça avait pu être le cas lorsqu’il avait reçu son badge de préfet. Luca l’avait félicité pour son écriture, et même le chef de rédaction absolument imbuvable lui avait adressé un micro sourire. Ash se sentait pousser des ailes et il ne fit même pas tomber son sac en partant de la rédaction et en souhaitant à tous ses collègues une bonne fin de soirée –tout en évitant sciemment le regard de Rita Skeeter, qui avait tenté de le coincer le jour de son arrivée dans un placard à balais pour lui faire cracher tous les potins de Poudlard.

Ash rentra à Cardiff en Magicobus. Ce soir-là, son frère, comme ses parents, étaient retenus au Ministère pour le travail, personne ne pouvait donc venir le chercher. Bien sûr, les jumelles étaient désormais en âge de transplaner, mais lui était en âge de prendre les transports tout seul comme un grand, comme il avait tenté de le faire valoir à ses parents durant plusieurs jours. Il avait quatorze ans, et même si la conduite du chauffeur du bus magique était risquée pour n’importe qui, et encore plus pour quelqu’un qui avait déjà du mal à tenir sur ses deux jambes en temps normal, il s’en sortirait ! C’est d’ailleurs en un seul morceau, bien qu’assez secoué, qu’Ash poussa les portes de la demeure des Lloyd. Evidemment, tout était calme à cette heure-là. Presque trop calme. Les jumelles étaient-elles parties se balader ? Mais un coup d’œil au salon lui apprit que Dahlia, elle, était bien là, plongée, comme à son habitude, dans un bouquin. « Salut ! Peo est pas là ? » Il avait des tas d’anecdotes à raconter à sa sœur : par exemple, le chef de rédaction insupportable portait des bottes de cowboy avec une veste en cuir élimé –un combo que Peony, il le savait d’avance, critiquerait assurément. « Ne me dis pas qu’elle est partie au Ministère surveiller Leopold et vérifier qu’il n’avait pas inventé ce rendez-vous avec son chef ce soir pour profiter de sa fin de journée en draguant une quelconque assistante qui bosse avec lui ? » Il adressa un regard entendu à Dahlia. Leur sœur était capable de tout, surtout du pire, lorsqu’il était question des (nombreuses) conquêtes de Leo.




I am small and needywarm me up
and breathe me
EXORDIUM.




Dernière édition par Ash Lloyd le Dim 13 Mar - 22:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1990
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia   Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia EmptyLun 7 Mar - 22:49

♛ C'est si calme sans Peony
Can you teach me how to feel real. Can you turn my power on. Well, let the drum beat drop. Guess what I'm not a robot. Guess what I'm not a robot.

▼▲▼

Dahlia aspirait à une vie tranquille, sereine, pépouze, sans drames sentimentaux qu'elle ne comprenait pas. Les aventures, elle voulait les vivre dans sa vie après Poudlard, pas en s'enfonçant dans les tréfonds sordides de relations amoureuses dont les subtilités la dépassaient nettement. Ce qui ne voulait pas dire qu'elle souhaitait vivre une existence de nonne recluse. Elle ambitionnait juste de se préserver de toute complexité, et toute complication. Une situation qui promettait de devenir intenable, parce qu'elle l'était déjà de base ? Tout scénario qui impliquait Jensen et elle dans une dynamique autre qu'une amitié tout à fait platonique. Ce n'était pas qu'embrasser le capitaine de Serpentard était désagréable : c'était qu'il était déjà emmêlé dans a minima deux relations confuses dont elle avait connaissance (voire même trois, au vu de ce qu'avait dit Thomé au bal). Avec Noé, ça avait au moins eu le mérite d'être simple. Elle ne souhaitait pas du tout à se retrouver impliquée dans une sorte de pentagone amoureux des enfers avec Jensen, d'autant plus qu'elle tenait nettement trop à leur amitié pour vouloir la gâcher. Ce qui était dans l'essence le message qu'elle avait fait passer au Serpentard quand il était venu la voir au manoir des Lloyd à Cardiff, s'attendant visiblement à ce qu'elle lui hurle dessus ou le gifle - c'était fort mal la connaître. Elle avait simplement conclu en le remerciant de bien vouloir gérer ses amours, plutôt que de chercher à leur complexifier la vie à tous les deux.

Une fois qu'elle avait géré les retombées du bal avec - de son point de vue - beaucoup de sagesse c'est pas la modestie qui l'étouffe, ni le tact, elle était à même de passer le reste des vacances d'hiver de sa sixième année en toute quiétude. Objectifs lecture, famille, préparation de manigances pour le prochain grand voyage des Lloyd. Les émois d'Ash à la perspective de son stage à la Gazette offraient le niveau de distraction optimal, tant que Peony et lui évitaient de réitérer l'épisode "beuglements indécents du premier jour" c'est dit avec amour. Et toute pensée parasite de gréco-argentins souffrant de déficit d'attention était cantonnée à un coin minuscule de son esprit. Ce qu'il devait advenir de cette étrange situation avec Quino, elle ne le savait pas trop. L'idée d'exorciser le problème en assassinant Quino embrassant le principal intéressé une bonne fois pour toutes restait la plus probante à ses yeux, encore fallait-il que l'occasion se présente, ce qui était étrangement peu évident. A croire que Quino se faisait aussi discret que sa grande copine Faraday (dont une vision fugace mais édifiante : transpirante et échevelée dans le Hall avant la valse des préfets lui traversa l'esprit, lui faisant esquisser un bref sourire narquois alors qu'elle tournait la page de son livre). Si les Poufsouffle se mettaient à se montrer sérieux, que devenaient toutes ses convictions ? De qui se plaindrait-elle à raison ? Heureusement il lui restait Victoire.

Elle leva le nez de son bouquin (Voyage au centre de la Terre) quand Ash fit irruption dans la pièce, et ce quand bien même elle l'avait entendu rentrer aussi discret qu'un éléphant dans un magasin de porcelaine. « Elle est partie chez Jensen. » indiqua-t-elle paresseusement à son frère avant de réprimer un bâillement on se fait chier non ? Qu'il cherche Peony plutôt qu'elle aurait pu être vexant, mais Dahlia n'était pas du genre à s'offusquer pour si peu. « T'as besoin d'elle ? » Elle était sortie de sa position affalée sur le canapé pour mieux observer son cadet. « Non, elle me l'aurait dit. » affirma-t-elle, sa voix ne laissant aucune place au doute. Peony et elle n'avaient pas de secrets l'une pour l'autre - même quand il s'agissait de dévoiler à sa sœur que oui, Jensen l'avait embrassée sans prévenir, et non, elle n'avait pas de sentiments pour lui, quelle idée ? « Ce qui n'empêche pas qu'il y ait un fort soupçon sur le fait que "je dois travailler tard" soit un code pour "je drague ce soir" pour Léo. » Ce disant, elle se redressa, indiquant à son frère qu'elle se rendait dans la cuisine et l'invitant à la suivre il faut nourrir le petit. « J'ai fait des crêpes. T'en veux ? » Elle n'était pas très douée pour la cuisine - elle privilégiait le pratique à ce qu'elle qualifiait de fioriture, mais les crêpes restaient de son niveau. « T'as fait quoi aujourd'hui ? » se renseigna-t-elle en attrapant le pot de pâte à tartiner.

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 573
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia   Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia EmptyDim 13 Mar - 23:55

Ash admirait sincèrement Dahlia c’est le troisième modèle de sa vie après Ted et Tempérance. Elle était peut-être celle de la fratrie des Lloyd à qui il ressemblait le plus, en tout cas il avait de nombreux points en commun avec elle comme l’amour des voyages et des lectures, si ce n’est que Dahlia était aussi émotive qu’une mage noire appartenant à Magicis Sacra c’est pensé avec respect Dada et qu’elle gérait sa vie sentimentale avec le contrôle d’un comptable en plein bilan financier Dada trouverait cette comparaison flatteuse, j’en suis sure. Les drames semblaient l’épargner et elle avait même réussi l’exploit de sortir pendant quelques mois avec le meilleur ami de leur frère sans occasionner trop de cris. Sa nonchalance laissait rêveur alors qu’il devait prendre deux douches histoire d’éponger sa sueur avant un rencard avec Dominique –il angoissait toujours autant alors même qu’il n’avait aucun doute sur la profondeur des sentiments de sa petite amie.

La raison du calme ambiant, ce qui n’arrivait pas si souvent lorsque les enfants Lloyd se trouvaient au manoir, fut rapidement élucidé. Peony, qui était clairement celle qui mettait le plus d’animation dans la maison (et non, ses propres chutes et cassages récurrents de tasses ne comptait pas comme du divertissement), n’était pas dans les parages. « Oh. Et t’es pas partie avec elle ? C’est ton pote aussi. » Même s’ils étaient moins proches que les deux Serpentards, Dahlia était allé plusieurs fois au bal avec Jensen, y compris celui se déroulant au Ministère après la rupture retentissante du capitaine des Serpentards avec la cousine d’Alexandre. Ash s’était parfois demandé si l’une des jumelles finirait par sortir avec le brun voire les deux en même temps mais il fallait voir qu’il n’y avait rien d’ambiguë entre eux kof kof.

Qu’Ash cherche ainsi la présence de Peony pouvait surprendre. Bien des fois le garçon fuyait au contraire la présence bruyante et collante de sa grande sœur. Il avait du mal à supporter qu’elle se mêle de ses affaires, ayant toujours l’impression qu’elle le jugeait dans ses choix, même s’il avait aussi pu constater qu’elle savait se montrer d’un indéfectible soutien. Il aurait encore moins dû la chercher alors qu’elle s’amusait à lui rappeler toutes les trente secondes que quelques jours plus tôt, il lui avait demandé son aide et que, par conséquent, il lui était redevable à vie. Mais il aimait aussi se moquer de ses collègues et savait que Peony rigolerait à ses descriptions de tenues improbables et disons-le, carrément moches, que portaient ses collègues. « Non, je voulais juste lui parler des vêtement que portaient mon chef aujourd’hui. C’était une combinaison affreuse », répondit-il avant de s’avancer pour s’effondrer dans un des fauteuils du salon –il manqua l’assise et se retrouva, rougissant, les fesses sur le tapis. Il se releva prestement, tachant (et échouant) de se donner une contenance. « C’est clair. Peut-être même qu’il a réussi à infiltrer son grand copain Hartley dans une soirée secrète avec les jeunes stagiaires du Ministère spoiler alert : Nono finira bourré. » Ces deux-là faisaient vraiment la paire !

Finalement, Ash ne tenta pas de nouveau de s’asseoir puisque Dahlia lui indiqua qu’elle se rendait aux cuisines pour une collation –celle de 17 h 46, bien sûr. Le ventre d’Ash se manifesta lorsque sa sœur lui avoua avoir préparé des crêpes. « Oui avec plaisir ! C’est trop col d’avoir fait des crêpes ! Merci ! » Ash laissa sa besace derrière lui et suivit Dahlia, un grand sourire sur les lèvres. Le grand malheur de son existence était d’être une vraie catastrophe en cuisine : il adorait manger, mais ne réussissait jamais à préparer quoi que ce soit sans en renverser la moitié à côté ou cramer un aliment. « On m’a laissé écrire un article aujourd’hui ! Ça sortira dans les pages sport et c’est tout petit, mais je suis content quand même ! Ça change de rester assis sur une chaise à observer quelqu’un écrire, échapper à Rita Skeeter ou suivre un reporter sur le terrain en évitant qu’il ne nous sème…Et toi ? J’ai pas bien vu ce que tu lisais tout à l’heure, tu aimes bien ? » Il saisit à son tour la pâte à tartiner pour en mettre une bonne couche sur sa crêpe. Il n’y avait rien de mieux sur terre que de remplir son estomac.



I am small and needywarm me up
and breathe me
EXORDIUM.




Dernière édition par Ash Lloyd le Mar 29 Mar - 0:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1990
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia   Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia EmptyMar 15 Mar - 20:15

♛ C'est si calme sans Peony
Can you teach me how to feel real. Can you turn my power on. Well, let the drum beat drop. Guess what I'm not a robot. Guess what I'm not a robot.

▼▲▼

On pouvait difficilement qualifier Dahlia d'affectueuse. Elle n'était pas sentimentale, ni émotive, et elle avait en horreur toute expression démesurée d'émotions donc tout ce qui dépasse un hochement de tête ferme mais poli. Cependant, elle était profondément attachée à sa fratrie, et très loyale envers ses proches. Ash et elle avaient beau se ressembler, ils différaient sur des points cruciaux, la maladresse notoire de son petit-frère n'étant que la partie la plus visible de l'iceberg. De caractère, elle se rapprochait par certains aspects de Léopold. Elle partageait la froideur apparente de son aîné, sa condescendance fréquente, quand bien même elle avait le mérite de se montrer nettement moins étouffante que lui - Léo était surprotecteur, c'était sa caractéristique saillante, et la plus désagréable. Pour autant, elle prendrait les armes sans hésiter si qui que ce soit cherchait à s'attaquer à l'un des deux une écharpe qui essayerait d'étouffer Ash par exemple. Et c'était sans même évoquer le cas de Peony, qui était sa jumelle et son autre moitié - et étrangement, celle qui se différenciait peut-être la plus d'elle par le physique.

Le regard de la préfète-en-chef s'éclaira en apercevant son frère, signe indéniable qu'elle était heureuse de le retrouver. La solitude ne la dérangeait nullement, mais elle accueillait la compagnie du Poufsouffle sans rechigner de rien Ash, c'est un haut compliment promis. Sa question concernant Jensen bien que compréhensible, lui fit pourtant froncer le nez. Elle ferma le livre sur la tête d'Ash, secouant la tête en signe de dénégation et faisant se balancer ses cheveux bruns qu'elle avait laissé détachés. « Non. Même si oui, c'est mon pote aussi. » convînt-elle. Elle poursuivit avec une neutralité admirable : « Il m'a embrassée le soir du bal, donc je préfère lui laisser un peu d'espace, histoire qu'il ne se monte pas trop la tête. On se verra à la rentrée. » Elle haussa les épaules, espérant que Ash partagerait la simplicité de ce raisonnement. Ce n'était pas comme si elle avait des choses à cacher à son petit-frère, même s'il n'était pas son premier choix de confident. Il n'irait pas le raconter à tout Poudlard - a priori. Elle fronça les sourcils. « Si tu peux éviter d'en parler, je ne veux pas que ça devienne tout un truc. » La vision de Weasley apprenant la nouvelle de sa petite-soeur s'était brièvement imposée à son esprit, et elle n'avait pas du tout envie de se coltiner un scandale à grands renforts de cris courroucés à son entrée dans le Poudlard Express.

Elle s'était positionnée pour mieux observer son frère alors qu'il évoquait les vêtements de son chef : « Ah. » Elle acquiesça. « C'est en effet un sujet qui la concernera plus que moi. » Elle n'avait pas prévu d'alimenter davantage ce point de discussion spécifique et n'en eut de toute façon pas l'opportunité, car Ash s'effondra alors sur le tapis comme une poupée de chiffon. Elle toussota mais ne commenta pas alors qu'il se relevait, cherchant visiblement à feindre la normalité. Lui demander s'il allait bien tendait à le rendre immédiatement irritable - elle s'en garda donc. Elle releva les yeux de son livre clos quand il reprit la parole, citant Hartley. « Tu crois qu'ils ont ça au Ministère ? Ça a l'air un peu guindé pour des soirées secrètes, non ? Je demanderai à Noé à l'occasion, ce n'est pas comme si Léo allait nous le raconter... » Leur frère aîné semblait éternellement croire qu'ils étaient encore tous les trois - Peony, Ash et elle - des enfants qu'il fallait protéger à tout prix des méfaits du monde réel. Qu'elle se mette à fréquenter Noé l'avait légèrement aidé à retirer ses œillères, mais la situation relevait encore davantage du "travail en cours" que de l’œuvre finalisée.

S'étant redressée, elle balaya les remerciements de son cadet d'un signe de la main, puis l'écouta parler plus concrètement de sa journée de stage (car non, la tenue affreuse de ton boss ne compte pas comme une info primordiale pour Dahlia, Ash !). « Tu as écrit sur quoi, un match de Quidditch ? » se renseigna-t-elle en tendant le plat de crêpes à Ash. Après une brève réflexion, elle décida plutôt de le poser sur le comptoir se trouvant devant lui. Elle ouvrit le pot de pâte à tartiner avant de reprendre : « Félicitations en tout cas, les parents vont être ravis. » approuva-t-elle avec un fin sourire. « C'est un livre moldu. Voyage au centre de la Terre, ça se lit bien. Thématique voyage et aventure. » Et anticipation sur sa future vie hors Poudlard, même s'il s'agissait là d'une fiction !

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 573
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia   Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia EmptyMar 29 Mar - 0:41

Dans la fratrie Lloyd, chacun tenait un rôle bien précis. Leopold était le grand frère surprotecteur, qui veillait sur ses cadets comme une femelle dragon sur ses œufs, Dahlia et Peony les jumelles fusionnelles que rien ni personne ne pouvait séparer, toujours fourrées ensemble malgré leurs différences, et Ash était le benjamin maladroit et sensible qui cherchait sa place. Grandir avec deux sœur aussi proches que les jumelles n’était pas toujours évident car elles étaient la priorité l’une de l’autre, pour toujours, alors que lui s’était éloigné de Leo à mesure qu’il grandissait. La bonne distance n’était pas facile à trouver, il aimait ses sœurs et voulait passer du temps avec elles, mais il trouvait souvent qu’elles le traitaient trop comme un bébé incapable de s’occuper de lui-même ce qui n’est pas faux, en soi. Il était rare de trouver l’une des jumelles sans l’autre, mais c’était le cas en cette fin d’après-midi où Dahlia avait semble-t-il préféré le silence de la maison de Cardiff à une expédition chez Jensen McGowan en Ecosse.

Dahlia lui apprit qu’elle avait embrassé le dit Jensen avec la même neutralité qu’elle affectait pour dire qu’elle fréquentait Noé Montgomery aka le meilleur ami de son frère, qu’elle avait obtenu un tas d’Optimal à ses BUSEs, que Peony avait malencontreusement versé du vin sur la jupe de la quelconque copine de Leo, ou que lui, Ash, était tombé dans les escaliers pour la troisième fois cette semaine. Autrement dit, il ne pouvait rien déterminer à partir du ton de sa voix : contrairement à lui, Dahlia savait se monter impassible en toutes circonstances. Peut-être avait-elle laissé échapper une certaine dose de fierté lorsqu’elle leur avait annoncé qu’elle devenait préfète en cheffe, mais Dahlia possédait cette faculté, assez incroyable aux yeux d’Ash, de contrôler parfaitement sa voix. « Tu croies qu’il s’intéresse à toi ou c’était juste parce qu’il avait avalé un cocktail particulièrement corsé ? Tu ne vas pas sortir avec lui, alors ? Mais d’ailleurs, ce n’est pas plus ou moins le cousin de ton…de Noé ? » Ash avait pris le temps de bien articuler chacune de ses questions, tout en gardant un ton prudent. Il était assez étonné que Dahlia se confie ainsi à lui et ne voulait pas l’oppresser avec des tonnes de questions qui la gêneraient, mais il était d’un naturel curieux, et se disait que si elle lui en parlait, c’était pour qu’il réagisse. « Comme si c’était mon genre de propager des rumeurs ! », s’offusqua-t-il. Ash était un garçon honnête, qui n’aimait guère les mensonges. Mais il savait garder un secret. La preuve : il n’avait jamais raconter à quiconque que le père d’Eurydice était en réalité un membre de Magicis Sacra.

Peony n’étant pas là pour qu’ils papotent mode, Ash se décida à s’asseoir –ce qui se révéla une terrible erreur, puisqu’il était visiblement incapable d’effectuer cette simple tâche sans se ridiculiser. Mais Dahlia l’avait vu grandir, aussi aucune de ses maladresses ne pouvait l’étonner croit-il. « A Poudlard, ils étaient pas censés organiser des soirées beuveries dans leur chambre et pourtant…Je pense que n’importe où des jeunes se rassemblent, il y a moyen pour que des soirées clandestines soient prévues. » C’était justement parfois dans les milieux guindés que les plus grosses soirées décadentes étaient organisées cf Gossip Girl ou Bridgerton. « Tu discutes encore beaucoup avec Noé ? »

Une fois dans la cuisine, Dahlia l’interrogea sur l’article qu’il avait écrit. « Oui. C’était un simple papier qui présentait les résultats des matchs de la semaine mais au moins j’ai écrit quelque chose ! » Il y avait de la fierté dans sa voix, et c’était assez rare chez Ash pour le souligner. Grimaçant rapidement à l’idée que ses parents découperaient certainement le papier et le montrerait à chacun de leurs visiteurs (totalement le genre de sa mère, Peony ressemblait bien à quelqu’un dans cette famille après tout), il préféra se concentrer sur la lecture en cours de sa sœur. « Des thèmes très surprenants, fit-il remarquer avec sarcasme. C’est de Jules Verne, n’est-ce pas ? Je n’ai jamais rien lu de lui. Il a une belle plume ? » Bien sûr, sa sœur n’avait que la version traduite vu que l’auteur était Français, mais cela ne retirait pas tout à la qualité de l’écriture.

720 mots



I am small and needywarm me up
and breathe me
EXORDIUM.




Dernière édition par Ash Lloyd le Sam 23 Juil - 3:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1990
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia   Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia EmptyDim 3 Avr - 0:32

♛ C'est si calme sans Peony
Can you teach me how to feel real. Can you turn my power on. Well, let the drum beat drop. Guess what I'm not a robot. Guess what I'm not a robot.

▼▲▼

Dahlia avait mentionné que Jensen l'avait embrassée au bal de manière tout à fait factuelle. Elle n'avait jamais été particulièrement secrète. En revanche, elle n'était pas du genre à étaler sa vie privée à tort et à travers, et surtout, sans y avoir été invitée devinez à qui je fais référence. Si on lui posait une question précise, elle y répondait sans gêne notable, raison pour laquelle Ash eut droit à cette révélation, quand bien même il n'était pas habituellement son confident attitré - pour ça, elle avait Peony. Ce à quoi elle ne s'était pas préparée - et elle aurait dû, réalisa-t-elle, quelque peu dépitée par son propre manque de discernement -, c'était que le sujet passionne assez son cadet elle a démasqué la Plume Empoisonnée pour qu'il lui pose une succession de questions concernant Jensen - prononcées avec précaution, comme s'il cherchait à amadouer une bête sauvage. Son sourcil droit, déjà arqué, s'éleva encore davantage alors qu'il mentionnait Noé et trébuchait sur la formulation à adopter adieu Ash, tu es foutu.

« La réponse est non à tes deux premières questions. Par contre, tu es en train de me dire que tu as vu de l'alcool au bal ? » interrogea-t-elle avec circonspection, puisque son frère faisait référence à un potentiel cocktail trop chargé. C'était, dans le fond, sans importance, puisqu'à sa connaissance Jensen n'avait pas bu - même si ça n'aurait pas été du jamais vu : Peony avait jadis fait le récit détaillé d'une soirée entre Serpentard où Lucrecia et Thiago s'étaient embrassés et où Jensen avait eu la main un peu lourde sur le Whisky Pur-Feu. Comme quoi, elle écoutait un minimum les ragots que lui rapportait sa jumelle. « Et bien sûr que non, je ne vais pas sortir avec lui ! Je ne sors avec personne. » La croyait-il du genre à se balader main dans la main à Pré-au-Lard, gloussante et virevoltante, et dotée d'yeux dignes d'un merlan frit ? Au moins elle est constante. « Si mais ça n'a pas vraiment d'importance, si ? Il ne se passe rien avec Jensen, et Noé vit sa vie. » résuma-t-elle platement et ne comprenant pas bien où son frère voulait en venir. Il avait le don de se prendre beaucoup trop la tête, elle le lui avait toujours dit.

Elle haussa les épaules avec indifférence alors qu'il s'émouvait qu'elle lui demande de ne pas ébruiter l'affaire. « Je sais que ça n'est pas ton genre, mais ta copine est la sœur de Victoire, et Victoire est... » Elle hésita sur le terme adéquat. Une sacrée enquiquineuse ? La cause principale de ses migraines lorsqu'elle était à l'école ? L'amour de sa vie ? « Trop bavarde pour son propre bien. Et elle déteste Jensen, ça créerait tout un drame pour lequel je n'ai vraiment pas la patience. » synthétisa-t-elle, plutôt satisfaite d'elle-même. Elle se jugeait même très diplomate : elle n'avait pas craché sur le dos de Weasley, alors qu'elle aurait pu le faire plus généreusement. Seulement, envers et contre tout, Victoire restait une amie proche de Peony - pourquoi ? Elle ne le saurait sans doute jamais -, et Dahlia faisait toujours des efforts pour sa jumelle.

Ash exécuta ensuite une acrobatie à l'issue - comme souvent - tragique, et Dahlia se garda sagement de réagir, habituée à ce que son frère prenne mal toute tentative de l'assister quel ronchon celui-là. Acceptant de jouer le jeu et de faire comme si rien ne s'était passé, elle réagit concernant Léo : « Oui c'est pas faux. J'aurais juste pensé qu'il y aurait plus de rumeurs sur le sujet. Peut-être que le secret est mieux entretenu qu'à Poudlard ? » supposa-t-elle avant que Ash ne l'interroge à propos de Noé Gossip Ash, qu'elle avait cité comme source potentielle. « Pas tant que ça non, mais rien ne m'empêche de lui envoyer une petite lettre pour obtenir des renseignements. Je peux lui donner quelques conseils de vie en échange. » Forte de cette déclaration, elle adressa un regard éloquent à son petit-frère, au cas où il lui viendrait à l'idée de la contredire. Il ne savait pas à quel point elle avait donné de sa personne pour écouter les tergiversations amoureuses de Jensen puis de Noé et essayer de les aider. Elle était beaucoup plus impliquée qu'elle ne l'avait jadis anticipé dans la vie de ses proches.

Après avoir préservé le plat de crêpes d'un sort funeste en le posant sur un comptoir stable plutôt qu'en tentant la transition directe vers les mains d'Ash la confiance règne, Dahlia se renseigna sur l'article tout juste rédigé par son cadet dans le cadre de son stage. « C'est cool si ça t'a plu en tout cas, et c'est bon signe qu'ils te fassent confiance, ça veut dire que tu as su les impressionner. » souligna-t-elle avec objectivité, tout en tartinant sa crêpe de pâte à tartiner. Elle sourit à la remarque de son frère sur le livre qu'elle lui avait décrit. « N'est-ce pas ? » Il était de notoriété publique qu'elle était passionnée de voyages, à ce stade elle prépare sa future lune de miel avec Quino. « Oui c'est ça, c'est une traduction du coup. C'est assez facile à lire et c'est prenant, j'ai bientôt fini. Je pourrai te le passer si tu veux. Tu lis quoi toi en ce moment ? » se renseigna-t-elle avec intérêt, tout en observant son frère. Malgré leurs différences, ils avaient toujours eu la lecture comme point de ralliement. Que Ash soit susceptible de faire terminer son livre dans le Lac Noir ou sous les roues d'un train importait assez peu on reste réaliste : elle était suffisamment douée en magie pour le renforcer en amont, au besoin.

CODAGE PAR AMATIS

[ 1001 ]



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Ash Lloyd
Ash Lloyd
Préfet de Poufsouffle

Parchemins : 573
Âge : 15 ans • 23 mai 2002
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 16
FACECLAIM: Timothée Chalamet


Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia   Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia EmptyDim 24 Juil - 22:38

Ash avait visiblement mal interprété la confession de Dahlia et son baiser-mais-c’est-rien-du-tout avec Jensen McGowan. Elle avait cru qu’elle voulait s’épancher sur le sujet, turlupinée par l’action surprise d’un de ses amis, se voyant déjà dans le rôle de Peony (mais soyons honnêtes : les jupes en cuir et les cheveux roux lui iraient moins bien qu’à sa sœur). Grossière erreur. L’expression de Dahlia s’approchait désormais de celle qu'arborait lorsque leur mère cherchait à en savoir plus sur les relations de ses enfants, ou encore quand un première année se montrait un peu trop bavard et insistant avant son petit déjeuner du matin ou évidemment, dès lors que Victoire Weasley apparaissait quelque part bdans son champ de vision. « Je n’en ai pas vu mais ça ne veut pas dire qu’il y en avait pas. Certains redoublent d’efforts pour passer inaperçus : regardes Quino oups, deuxième bourde. » Le Gréco-Argentin avait l’air de se tenir tranquille, mais Ash avait assez vu le frère de Stef en mode plan foireux pour savoir que ça ne voulait pas dire qu’il ne préparait pas quelque chose –du genre explosion de la salle commune, bonjour la paperasse à gérer après ça.

Ash se retint de rectifier Dahlia et de lui rétorquer qu’elle était techniquement sortie avec Noé Montgomery, puisque cette remarque l’aurait conduit tout droit dans une discussion fort pénible où Dahlia se serait montrée plus taciturne et fermée que jamais. Il préféra une réplique tout en humour : « Rien. Je me faisais juste la réflexion que tu avais la côte avec cette famille. » D’ailleurs, n’y avait-il pas eu quelque chose avec Lucas Montgomery également ? Le Sang-Pur avait courtisé Peo, mais il lui semblait que Dahlia l’avait bien aimé…c’est vraiment lui la Plume Empoisonnée en fait.

Dahlia commença à remettre en question sa loyauté envers elle et Ash perdit rapidement toute notion d’humour. Il était peut-être patient, mais il était aussi fier et susceptible et il n’aimait pas beaucoup ce qu’insinuait sa sœur avec autant de désinvolture. « Bonjour la confiance ! J’vois pas pourquoi j’irais raconter une histoire pareille à ma copine, déjà, je crois qu’elle se fiche de Jensen comme de sa première pièce de théâtre, et puis tu ne connais vraiment pas Dominique pour penser qu’elle irait balancer ça à Victoire. Elle est plutôt du genre à éviter que sa sœur se retrouve au centre d’un drama », répondit-il donc d’un ton cinglant. La relation de Dominique avec son aînée était compliquée, c’était d’ailleurs cette complexité, entre autres points communs, qui avait rapproché les deux Poufsouffles.  

Une chute sur le sol du salon plus tard, ils évoquèrent Leo et sa tendance cachée à la beuverie. « On doit pas connaître assez de gens qui travaillent au Ministère. Mais peut-être que quand tu bosses là-bas, tout le monde connaît l’existence de soirées », supposa Ash. Il pourrait toujours demander à son grand frère, mais il savait d’avance sa réponse : un froncement de sourcils rageur et un sévère "ça ne te regarde pas Ash !" Il laissa échapper un rire à la remarque suivante de Dahlia concernant son lien avec Noé. « Tu pourras toujours te reconvertir si briseuse de sorts te convient plus un jour », suggéra-t-l avec malice, toute mauvaise humeur passée envolée ce garçon est décidément la définition de lunatique.

Ash finit totalement par se dérider lorsque Dahlia lui proposa des crêpes il peut facilement être acheté je répète il peut facilement être acheté. Sa sœur, après avoir mis en sécurité leur précieux goûter, se renseigna sur ses activités de stage. « Je sais pas si je les ai impressionné ou si je leur ai pas fait pitié à force de traîner dans les pattes de tout le monde et en posant des questions mais bon…au moins ça m’a fait une vraie activité ! » Il espérait que, d’ici la fin de son stage, on lui propose d’écrire un autre article, mais un déjà, c’était pas si mal !

Les deux Lloyd tartinaient leurs crêpes tout en parlant lectures, leur passion commune. « Je veux bien oui ! Ça changera de ce que j’ai lu ces derniers temps. Avec Edouard III, j’ai enfin fini les pièces de Shakespeare. Après autant de théâtre, j’ai bien envie de reprendre les bons vieux romans ! » Au moins ne se sentirait-il plus totalement largué quand Dominique se lançait dans une critique de l’œuvre de son dramaturge préféré, avec comparaison de toutes ses tragédies !



I am small and needywarm me up
and breathe me
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1990
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia   Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia EmptySam 30 Juil - 19:27

♛ C'est si calme sans Peony
Can you teach me how to feel real. Can you turn my power on. Well, let the drum beat drop. Guess what I'm not a robot. Guess what I'm not a robot.

▼▲▼

Dahlia ne comptait pas lancer une investigation alors que le bal était passé et qu'elle était tranquille chez elle à Cardiff n'est pas Détective Kostas qui veut. Pour autant, elle avait été intriguée par le commentaire d'Ash, et elle cherchait donc à comprendre. Elle fronça les sourcils alors qu'il mentionnait Quino. « Subtile, comme manière de noyer le poisson. » remarqua-t-elle tout en sarcasme, ne s'étant pas attendue à entendre le prénom du gréco-argentin dans la bouche de son petit-frère. Néanmoins, il ne lui semblait pas que le Poufsouffle ait commis de quelconque acte répréhensible cette fois-ci. De toute façon, elle l'avait initialement vu rejoindre Prudence, puis elle s'était retrouvée embarquée dans le tourbillon de drame entourant Jensen. Dans le fond, peut-être avait-il alcoolisé le punch : elle n'avait pas pu vérifier.

Contre toute attente, Ash s'était mis en mode Gossip Girl "colporteur de ragots", ce qui suscita le scepticisme immédiat de Dahlia. « Je ne sais pas si je le formulerais comme ça. » répondit-elle, pince sans rire, regrettant presque d'avoir parlé du baiser avec Jensen à Ash. Presque seulement, car n'est que quand il fut question de Dominique Weasley que les choses tournèrent au vinaigre. Elle trouvait pourtant avoir fait preuve de beaucoup de diplomatie ! Mais Ash savait lire entre les lignes, et même si elle n'avait pas dit explicitement qu'elle n'avait pas confiance en Dominique, il prit aussitôt la mouche. Et en même temps, elle n'avait confiance en presque personne, alors il n'y avait pas de quoi monter sur ses grands chevaux, de son humble avis. Son expression était restée impassible tout au long de la tirade de son petit-frère. Elle soupira finalement : « Je ne sais pas moi, ça aurait pu être mentionné au détour d'une conversation, ça arrive quand on est beaucoup de temps avec quelqu'un. Et non, je ne connais pas Dominique en effet, ce n'est pas comme si on passait beaucoup de temps avec elle. » Ce qui n'était pas une suggestion pour qu'ils bloquent des créneaux à consacrer aux Weasley dans leur intégralité - surtout pas, même. Cela dit, même elle trouvait qu'elle aurait dû en savoir un peu plus sur la petite-amie de son frère j'aurai besoin de connaître son volume sonore, son débit de paroles, sa propension ou non à la description trop détaillée, avant d'accepter de la rencontrer. La dernière phrase de Ash concernant la Poufsouffle lui apportait en tout cas un point, si elle avait à cœur de chercher à atténuer les crises de diva de Victoire.

Comme toujours, Ash retrouva rapidement son calme, et Dahlia put parler librement de Léo avec lui. « Peut-être. » dit-elle au sujet des soirées du Ministère, avant de poursuivre concernant son potentiel changement de carrière : « Ne plaisante pas avec ça. » frissonna-t-elle avec l'air de quelqu'un à qui on aurait proposé un sorbet à la grenouille pour le goûter.

Arrivés dans la cuisine, ils parlèrent du stage d'Ash à la Gazette, où l'on venait de lui proposer une opportunité qui paraissait réellement le réjouir. « L'important c'est d'être parvenu à ton but, peu importe la méthode. Moi ce que je retiens, c'est que t'as été persévérant et ça c'est une qualité. » dit-elle en haussant les épaules avec simplicité, tout en étalant de la pâte à tartiner sur sa crêpe. Ash avait systématiquement tendance à se dévaloriser, elle le savait parfaitement, et elle pensait que c'était encore le cas en l'occurrence. « Et les gens n'agissent pas par pitié dans le monde du travail, ça ne leur apporterait rien. » ajouta-t-elle après réflexion.

Le théâtre n'étant pas vraiment ce qu'elle préférait, elle opina du chef sans hésiter. « Je comprends, c'est particulier le théâtre. En plus, Shakespeare avec ses drames historiques. » Elle fit la moue, puis invita son frère à revenir vers le salon avec leurs victuailles. Choix qui tomba à pic : c'est cet instant que choisit leur mère pour apparaître dans la cheminée, dans un tourbillon de poussière et de suie qui la fit immédiatement pousser un soupir exaspéré. « Des crêpes alors qu'on va bientôt dîner ?! » Dahlia échangea un regard alarmé avec Ash. Oups : adieu la sérénité.

CODAGE PAR AMATIS

[ Terminé pour Dahlia ]



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty
Ξ Sujet: Re: Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia   Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Lloyd's mansion • C'est si calme sans Peony • Dahlia
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lloyd's mansion • Ash Christopher et Peony Christine dans Urgence mode
» L'inéluctable [ Peony ]
» Les amis de Peony sont... ? [ PV ]
» Pas de preuve, pas de crime | Peony
» Opération Quilia ★ Peony

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 26 (2016-2017)-
Sauter vers: