Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




Le Deal du moment : -38%
KINDERKRAFT – Draisienne Runner Galaxy Vintage
Voir le deal
27.99 €

Partagez
 

 PV • when I'm without you, I'm crazy.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 230
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. EmptyMar 8 Mar - 18:47

Katarzyna & Itachi.
In the night, I lie and look up at you. When the morning comes, I watch you rise. There's a paradise they couldn't capture. That bright infinity inside your eyes. I fly to you every night, forgetting that it's just a dream. I meet you with a smile. Never ending forever, baby. You, you are my universe and I just want to put you first. And you, you are my universe and you make my world light up inside.
Pendant les vacances de Noël, Kate était retournée au Japon à peine le pied posé sur les pavés de la gare de King’s Cross. Elle avait embrassé Itachi une dernière fois sur la joue avant de le quitter et avait retrouvé sa mère, qui l’a pressait déjà. Au Japon, elle avait retrouvé Mayuki, mais aussi la nourriture dont elle avait l’habitude et qu’elle aimait. Comme elle avait aussi eut une crise au château après sa discussion avec Aoi et qu’elle voulait changer, pour le mieux, et prendre sur elle, elle avait décidé de faire attention à respecter les trois repas par jour qu’elle se devait normalement de prendre, mais avait aussi été voir un professionnel pour l’aider à passer outre ses blocages quand elle était au Royaume-Uni. Cela ne serait sûrement pas la panacée, mais elle espérait pouvoir au moins réussir à conserver un poids correct les six derniers mois de l’année scolaire, ce qui n’était pas gagné d’avance.

A son retour, elle avait retrouvé Isaac, comme toujours, pour une soirée cinéma à Reading avant de reprendre le chemin de l’internat sorcier. Puis une fois en Écosse, elle avait fait attention à ne pas faire n’importe quoi. Elle avait maîtrisé les crises sans trop de problème, et faisait en sorte de manger trois fois par jour, sans plus se plaindre qu’à d Itachi lui faisait des gâteaux ou des repas. Elle triait toujours énormément ce qu’elle mettait dans son assiette, mais l’effort qu’elle produisait n’était pas invisible. Pour l’anniversaire de son meilleur ami, elle avait d’ailleurs profiter du moment pour lui offrir un panier d’ingrédients tout droit venus du Japon ainsi que quelques ustensiles typiques de son pays de naissance. Elle faisait des efforts, et elle espérait qu’Itachi les remarquaient.

En parlant d’Itachi, les sentiments de Kate envers lui n’avaient pas changés. Ils ne changeraient probablement jamais, sauf s’ils venaient à se déchirer pour de bon. Ils avaient passé la Saint Valentin ensemble, autour d’un repas, sans grande surprise ni attente. Kate l’avait quand même embrassé, incapable de refouler ce désir qui brûlait en elle. Après coup, l’envie n’en n’avait été que plus forte, mais elle s’était contenue. Qu’elle soit pendue à son bras n’était pas nouveau, et si elle s’approchait parfois, elle s’arrêtait toujours avant de commettre l’irréparable.

Aujourd’hui, ils avaient d’ailleurs un petit pic-nique de prévu, dans les cuisines de l’école. Kate avait bien évidemment prévu sa théière et un bel échantillon de thés, pour pouvoir offrir une dégustation de qualité, et surtout, une association de qualité. On avait, par exemple, pas idée d’associer des sushis à un thé noir Earl Grey. Cette simple idée lui donna la nausée, et elle referma son sac avec un sourire avant de prendre le chemin des cuisines. Quand elle poussa la porte, les Elfes de maison s’arrêtèrent pour la regarder une demie-seconde puis reprirent leur travail. Elle repéra son meilleur ami un peu plus loin et s’approcha avec un sourire. « Hachi, tu es déjà là ! » Elle approcha ses lèvres, ses yeux se posant sur les lèvres de son meilleur ami, avant de l’embrasser sur la joue. « J’ai ramené plusieurs thés pour être sûre d’avoir l’association parfaite. Tu as prévu quoi ? » Elle acceptait, petit à petit, l’idée que le Poufsouffle veuille lui faire plaisir plus qu’autre chose quand il cuisinait. L’envie qu’il avait de vouloir devenir chef aidait grandement, il fallait bien l’avouer. Elle avait aussi une belle idée en tête, mais attendait avant de la lui proposer. Déjà, cela voudrait dire qu’il devrait l’accompagner au Japon, et elle n’était pas sûre qu’il accepte pour le moment.
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 91
Âge : 16 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Shun Oguri


PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. EmptyMer 9 Mar - 19:44

WHEN I'M WITHOUT YOU, I'M CRAZY Dans un coin de la cuisine, Itachi finissait de préparer des brochettes pour le pique-nique en compagnie de Kate. Le Poufsouffle ne savait pas trop où ils en étaient avec sa meilleure amie. Certes, il était toujours amoureux d’elle, mais il n’était pas certain que leur situation ait réellement évolué depuis l’été précédent. Comme elle faisait des efforts sur les points qu’il avait jugé de son côté totalement rédhibitoire – en arrêtant de le critiquer quand il cuisinait ou attrapait un chiffon ainsi qu’en travaillant à être un peu moins fine bouche (après tout, lui était anglais et n’avait pas à supporter des critiques continues sur la gastronomie de son pays!) -, il essayait de se montrer un peu moins distant. Comprenez qu’il ne repoussait pas les marques d’affection de Kate à défaut de les initier lui-même. Itachi aurait bien aimé avoir quelqu’un à qui parler de ses craintes sauf qu’il était amoureux de sa meilleure amie ce qui l’excluait par le fait, Karen détestant Kate n’était pas forcément de bon conseil, quant à Aoi, elle avait une vision de la vie trop différente de la sienne. Sa sœur avait l’air de penser qu’il suffisait d’avancer sans évaluer les risques pour que les choses avancent : pas du tout son genre à lui ! Vraiment pas du tout !

Lui avait besoin de certitude. Il ne pouvait pas se lancer dans une histoire et juste espérer très fort que ça marche et pourtant c’est le lot de tout le monde mon pauvre garçon. Sa vie était trop compliquée pour qu’il prenne des risques supplémentaires de souffrir ou, pire, de faire souffrir.

Il n’y pensait pas trop au moment où Kate entra dans les cuisines. Concentré sur ses préparations, il jeta seulement un petit coup d’œil à la jolie blonde quand elle apparut, répondant à son sourire par un autre plus timide. « Je suis venu plus tôt pour préparer des petites brochettes de poulet mariné, un peu dans le genre yakitori. J’ai aussi fait des onigiri pour la partie japonaise, et des petits sandwichs aux goûts divers pour une partie plus occidentale. » Il pointa du doigt le panier. « Je n’ai pas prévu les boissons, je me suis dit que tu t’en chargerais » avec du thé, comme d’habitude. Il se ferait un café plus tard on se demande comment il fait pour rester toujours calme en ingurgitant autant de théine et de caféine.

Par automatisme, il se pencha légèrement sur le côté pour qu’elle l’embrasse sur la joue. Il vit son regard glissé sur ses lèvres mais détourna le sien. Au-delà de ses doutes sur la pérennité des efforts de la jeune mannequin pour combler le fossé entre eux, Itachi n’avait jamais été très à l’aise avec les contacts physiques. Ils ne lui semblaient jamais naturels, même quand ils étaient aussi anodins que fraternels avec ses sœurs. Parfois, il avait envie de plus avec Kate, mais sa réserve et ses craintes le freinaient encore – de plus il n’avait pas envie d’être malhonnête avec sa meilleure amie en lui faisant croire qu’il avait changé d’avis alors qu’il réfléchissait simplement à le faire pour le moment -. Si seulement il pouvait en parler à quelqu’un !

Chassant cette pensée aussi persistante qu’elle était en cet instant fugace, il en revint au pique-nique. « Tu penses faire quel thé alors ? » demanda-t-il en posant ses brochettes terminées dans un plat. « On va être bien ici, plus tranquille que là-haut dans la grande salle. » Même si c’était surtout lui qui n’aimait pas être entouré par trop de monde, Kate était plus sociable !
2981 12289 0



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 230
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. EmptyJeu 10 Mar - 17:50

L’idée d’un pique-nique n’était pas très nouvelle, Kate et Itachi ayant eu ce genre de petits rendez-vous par le passé. C’était d’ailleurs ce qu’ils avaient fait à le quatorze février pour fuir les angelots chanteurs. Kate avait, bien entendu, offert du chocolat - au café ! - à son meilleur ami ce jour là, et s’était tenue très loin de tout cœur rose ou rouge, jalousant secrètement Lucrecia et Stef’ malgré tout.  Alors qu’elle posait son regard sur les plats préparés par Itachi, sa bouche s’arrondit de surprise. « Tout ça pour nous deux ?! » Allaient-ils réussir à tout manger ? Même si elle devait admettre qu’il avait tapé dans le mille en préférant des mets plus japonais que britannique dans l’ensemble, elle ne mangeait tout de même pas comme quatre. Enfin, nul doute que les deux petites sœurs d’Itachi y trouveraient leur compte et qu’il avait sans aucun doute pensé à elles en préparant tout cela de toute manière. « J’ai pris tout ce qu’il fallait, oui ! » dit-elle fièrement, en tapotant son sac, puis en l’ouvrante sortant ainsi théière, eau filtrée et les différents thés qu’elle avait pris avec elle.

Si son regard se perdit sur les lèvres d’Itachi, elle resta tout à fait raisonnable. Elle l’avait déjà un peu bousculé à la Saint Valentin, et n’était pas sûre que cela porte ses fruits. Elle ne voulait pas forcer son meilleur ami à quoi que ce soit, quand bien même l’envie était présente. « Ah, oui, pardon. Avec les onigiri et s’il y a des sandwichs au saumon, je dirais plutôt un sencha mais pour n’en faire qu’un seul, je dirais plutôt un hojicha, cela se mariera mieux avec le poulet et apportera plus de saveurs. En plus, ça se rapproche du café. » Quand bien même elle savait qu’il était préférable de ne pas boire de thé en mangeant, elle faisait exception presque tout le temps, car c’était ainsi qu’elle avait été élevée. Bien entendu elle buvait pas mal d’eau à côté, et ne rechignait jamais à prendre une bieraubeurre lorsqu’ils allaient se promener à Pré-Au-Lard, mais le thé avait une place toute particulière dans son coeur.

Tentant de garder un minimum de contenance, elle regarda à droite et à gauche pour voir si elle pouvait faire quelque chose. « Je peux t’aider à faire quelque chose ? » Contrairement aux fois d’avant - et à part lors de la soirée qu’ils avaient passé rien que tous les deux l’été passé - Kate n’essayait pas de lui retirer les ustensiles des mains, ni les plats qui pouvaient les entourer, c'était déjà pas si mal. « Dis… Je me demandais si tu accepterais de venir à nouveau chez moi, cet été ? » Les joues rouge pivoine, Kate fixait la pointe de ses chaussures plutôt que son meilleur ami, ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre. Bien entendu, elle avait envie qu’il dise oui, parce que si déjà, il acceptait de revenir chez elle, peut-être finirait-elle par lui faire accepter de passer un peu de temps avec elle au Japon. Comme elle préférait éviter de mettre les Sombrals avant la calèche, elle y allait petit à petit. Après tout, ils savaient tous les deux comment sa dernière visite avait fini. « Sans une goutte de saké, bien sûr. » murmura-t-elle, alors qu’elle tapotait trois fois sur sa théière magique pour qu’elle s’arrête à la bonne température d’eau.
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 91
Âge : 16 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Shun Oguri


PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. EmptySam 19 Mar - 9:59

WHEN I'M WITHOUT YOU, I'M CRAZY « Il y a plus de diversité que de quantité. Au pire, s’il y a des restes, je pourrai les donner. J’ai prévu des boîtes de transport. » Il désigna les contenants en plastique qui lui servaient habituellement à mettre les gâteaux et biscuits qu’il préparait. Quant aux personnes à qui il pouvait proposer sa cuisine, il y avait évidemment ses deux sœurs (ses plus ferventes supportrices!), les autres ami(e)s du Poufsouffle comme Karen (même s’il n’était pas certain qu’elle accepte de goûter des plats qu’il avait initialement cuisiné pour Kate), et enfin tous les gourmands de sa maison (qui étaient nombreux!). « Ça ne m’étonne pas. » dit-il avec un sourire franc, son visage rayonnant tourné vers sa meilleure amie. Cette expression était assez rare, il ne la réservait qu’à ceux dont il était très proche, dans un cadre privé. Lorsqu’il y avait plus de monde autour d’eux (les elfes avaient un don pour rester discrets), il se montrait moins ouvert car il conservait un masque d’impassibilité. Itachi était plus réservé que vraiment froid : s’il agissait ainsi, c’était surtout parce qu’il avait besoin d’être à l’aise pour être sincère et expressif.

Il se servit pourtant de son habitude de camoufler ses sentiments pour faire comme s’il n’avait pas remarqué le regard de Kate sur ses lèvres. Jamais Itachi ne la repoussait lorsqu’elle l’embrassait – parce qu’il trouvait ça agréable d’une part et qu’il ne voulait pas lui faire de peine d’autre part -, il préférait cependant ne pas l’encourager tant qu’il ne savait pas si les changements qu’il avait noté chez elle étaient durables.

« Tu n’es pas obligée de prendre des boissons se rapprochant du café, je sais que tu préfères les goûts plus… herbacés ? Je ne sais plus trop comment on définit le goût du matcha. » Lui pouvait boire n’importe quoi : il préférait le café, mais n’avait pas de mal à consommer d’autres boissons. Sûrement à cause des restrictions imposées dans leur enfance, Aoi et lui n’étaient pas très difficiles. Yuki l’était un peu plus mais elle était plus jeune et avait été aussi plus gâtée par leur famille d’accueil.

« Pour les plats, j’ai terminé de tout préparer à l’instant, mais tu peux mettre le couvert peut-être ? » Ou du moins les assiettes, car rien de ce qu’il avait prévu ne se mangeait avec des couverts. Ils auraient aussi besoin de serviettes pour s’essuyer les mains : la marinade des brochettes avait tendance à couler sur les doigts. Son esprit était plein de ces considérations innocentes quand il laissa son geste de mettre les onigiri sur la table suspendu en l’air à la question de sa meilleure amie. Il fixa Kate quelques secondes sans répondre. Rien ne les empêchait de se voir pendant les vacances. Rien sauf le fait que la dernière fois avait tourné à la catastrophe émotionnelle, Itachi étant obligé d’arrêter de faire semblant de ne pas remarquer que la blonde avait des sentiments pour lui. Il l’avait blessée en lui disant qu’ils ne pouvaient pas être ensemble, même s’il l’aimait, et il n’avait plus jamais envie de revivre ça.

Considérant que Kate ne devait pas plus avoir envie que lui de se retrouver dans la situation de l’été dernier, il finit par répondre : « Si tu veux mais tu n’as pas peur que ce soit un peu bizarre après ce qui s’est passé la dernière fois ? » Ils réussissaient de nouveau à passer du temps ensemble sans être trop gênés, Itachi n’avait pas envie que leurs sentiments se dressent de nouveau entre eux… seulement, Kate non plus, n’est-ce pas ? Elle devait donc avoir une idée, restait à savoir laquelle.
2981 12289 0



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 230
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. EmptyLun 28 Mar - 12:32

La réponse d’Itachi quant aux restes - à noter qu’elle ne disait pas qu’elle ne mangerait rien, juste qu’il avait énoncé beaucoup de choses - elle esquissa un sourire avant de répondre : « Ah, bonne idée ! » Habituée aux boites - elle était une adepte des bentô joliment préparés, et celui que Hachi lui avait offert à Noël était depuis la rentrée régulièrement rempli par son meilleur ami et elle ne rechignait pas -trop-. Elle faisait énormément d’efforts, mais il fallait avouer que ce qu’il cuisinait était bon et lui plaisait - en même temps, il faisait en sorte de préparer des choses qu’elle appréciait, ça aidait plutôt pas mal. Elle esquissa un petit sourire fier lorsqu’elle lui dit qu’elle avait ramené tout ce qu’il fallait pour leur préparer du thé durant leur déjeuner. Alors qu’il se tournait vers elle, l’expression de son visage la fit chavirer, bien entendu, mais elle ne pouvait se laisser aller.

Sa théière sortie et remplie d’eau, et alors qu’elle remplissait le filtre à thé de feuilles de thé hojicha, elle fronça les sourcils à la remarque d’Itachi. « Oui, j’aime énormément le matcha, mais ce n’est pas pour ça que je n’aime pas le hojicha. Ça se mariera vraiment mieux avec ce que tu as préparé. On pourra toujours boire un sencha après, pour nous aider à digérer. » En réalité, elle aimait le thé japonais dans sa globalité, même si, certes, elle avait tendance à préférer le matcha, parce qu’il lui apportait ce moment de relaxation et de paix qu’elle ne trouvait plus trop depuis Poudlard, en grande partie parce que Karen n’était jamais loin. Mais les thés japonais étaient aussi divers que variés, et elle ne se forcerait jamais à boire quelque chose qu’elle n’appréciait pas - comme les thés Earl Grey de l’autre idiote - donc Hachi n’avait absolument rien à craindre. Ce n’était pas une ruse pour le faire aller dans son sens, mais réellement une question d’accord mets et thé ! « Ca dépend pour le matcha, ça peut être très végétal, mais aussi fruité, ou même iodé. Souvent, cela dépend des endroits où est récolté le thé. » Après tout, toutes les terres ne se valaient pas. Les matcha de peu de qualité avaient d’ailleurs tendance à être très amers, ce qui faisait que les occidentaux n’en n’étaient pas toujours de grands fans.

« Oui, d’accord ! Je ferais un joli pliage pour les serviettes, tiens. » Kate jeta un petit coup d’œil autour d’eux et son regard tomba rapidement sur les assiettes. Le fait d’être à Poudlard et non pas chez elle faisait qu’ils allaient devoir se contenter d’assiettes blanches basiques, alors que Kate avait plus l’habitude d’une multitude d’assiettes de tailles et de formes différentes, mais justement, elle rendrait le tout plus mignon avec un pliage. Si elle hésita quelques secondes sur le pliage, elle se décida pour la fleur de lotus, car dans une assiette ronde, c’était ce qui faisait le plus joli. Ni une ni deux, elle se saisit d’une serviette blanche et la déplia, pour ensuite la replier, de façon méthodique jusqu’à ce que son lotus soit formé, elle le déposa ensuite au centre de l’assiette et esquissa un petit sourire satisfait.

Alors qu’elle posait sa question, bien que peu rassurée par la réponse qu’Itachi pourrait lui donner, elle ne comptait cependant pas lui mentir ou embellit la vérité juste pour qu’il accepte. Qu’il n’y ai pas d’alcool cette fois, par contre, était tout à fait vrai, c’était son désir à elle que ne plus toucher une goutte d’alcool, en ayant eu largement assez pour le restant de sa vie - au moins. Cela étant, elle ne voulait pas - plus - le tenir à distance. « Hachi… J’ai envie de toi, même sans saké. Et je ne crois pas t’avoir sauté dessus ici. » Même si, certes, elle avait passé une partie des premiers mois à l’éviter, depuis le bal, ce n’était plus le cas. Elle l’avait peut-être embrassé à la Saint Valentin, mais ça s’était arrêté là, sans qu’elle ne force. Et c’était déjà bien assez dur pour elle d’admettre qu’en effet, elle avait envie de lui, tout entier. L’embrasser, c’était une chose, avoir envie de plus en était une toute autre. « Ce n’est pas grave si tu ne veux pas venir, je comprendrais. » Lui n’avait pas envie d’elle sans saké de toute évidence, et se bornait à espérer qu’elle commette le moindre impair pour lui prouver qu’il avait raison. « J’espérais juste que passer du temps ensemble en dehors de l’école aiderait à ce qu’on redevienne comme avant. Et j’aurais aimé que tu viennes avec moi juste quelques jours au Japon, si jamais c’était possible. » Elle savait que la seconde partie de sa demande était plus problématique, et allait devoir nécessiter beaucoup d’accords, aussi bien officiels qu’officieux. Et surtout, il fallait qu’Itachi accepte, ce qui était, en soit, la partie la plus difficile pour la blonde.
acidbrain


• 806 mots •


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 91
Âge : 16 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Shun Oguri


PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. EmptyMer 30 Mar - 18:52

WHEN I'M WITHOUT YOU, I'M CRAZY Comment en arrivaient-ils à parler de thé ? Itachi n’aurait pas dû trouver ça étonnant et pourtant cela le surprit. On ne pouvait pas dire qu’il partageait la passion de sa meilleure amie pour cette boisson – il était au contraire plutôt de la team caféine –, il n’avait même pas de réel intérêt pour ce qu’il buvait tout court ! Il laissait toutefois Kate discourir sur le sujet, parce que cela lui faisait toujours plaisir de parler de sa passion pour le thé et qu’il était de ceux qui étaient heureux du bonheur de leur entourage. « Je te laisse choisir quoi qu’il en soit, moi je peux boire n’importe quoi. » Kate poursuivit ensuite sur les différents goûts du matcha. « Pas sûr d’avoir le palais assez fin pour distinguer toutes ces nuances » Pour lui, un thé était plus ou moins fort, et c’était à peu près tout. « J’espère que cela ne posera pas de difficulté dans mon futur métier d’ailleurs » Après, est-ce qu’il avait vraiment cherché à définir le goût du matcha ? En général, il se contentait de le boire, parce que ça faisait plaisir à Kate… s’il arrivait à différencier les cafés, il pouvait le faire pour le thé, seulement il n’en voyait pas l’intérêt. Imaginez qu’il en arrive à la conclusion qu’il aimait le Earl Grey, hein ? Ils seraient bien embêtés, vu que l’inimitié avec Karen tenait à si peu de chose enfin, oui, mais non, c’est pas que ça.

« Bonne idée » Itachi n’avait peut-être pas de préférence pour le thé mais il aimait les décorations, les plats bien présentés. Il avait encore du mal dans ce domaine, il y travaillait, car il avait envie d’être pris en apprentissage dans de grandes cuisines après Poudlard !

La conversation partait sur une voie détendue et dérapa sans qu’il comprit à quel moment. Il n’avait rien fait pourtant, si ? Soupirant, il amena les plats sur la table et s’assit avant de répondre. « Ce n’est pas ce que je voulais dire Kate. » Il ne pensait pas que la blonde allait lui « sauter dessus » pour reprendre ses termes. Et il se croyait tout à fait apte à la retenir si ça avait été le cas, en aurait-il envie ? Tout autre question, qui avait beaucoup plus de rapport avec le point qu’il avait voulu soulever par sa réponse à la proposition de sa meilleure amie. « On sait se tenir. Je ne veux juste pas que tu sois de nouveau mal à l’aise avec moi… Je contrôle mes désirs à ton égard, mais c’est quand même plus facile de ne pas être troublé en n’étant pas dans ta chambre. » Or, s’ils étaient troublés d’une manière ou d’une autre, ils seraient de nouveau gênés, et peut-être que Kate se mettrait de nouveau à l’éviter. Il ne voulait pas une telle chose ! Même s’il n’était pas certain de leur devenir amoureux, elle restait sa meilleure amie, sans elle rien n’avait la même saveur – et là, il ne pensait plus au thé -.

« Je n’ai pas dit non » Il n’avait pas dit oui non plus, il voulait juste savoir ce qu’elle attendait de lui exactement avant de répondre. « Tu pourrais venir en Irlande aussi » remarqua-t-il avec neutralité. Même s’il avait maladroitement essayé de lui expliquer l’été dernier, il n’était toujours pas sûr qu’elle ait compris ce qui les séparait. Or, puisqu’il était principalement question à ce propos de leur vie irréconciliable, il fallait bien qu’il vérifie si c’était toujours aussi vrai ou non. À ce sujet, il ne savait pas si qu’elle lui parle du Japon était bon signe. Avait-elle l’intention de lui prouver que la vie au pays du soleil levant était extra et qu’il devrait quitter l’Angleterre pour y vivre ? Parce que c’était typiquement l’une des raisons de son refus de sortir avec elle – partir, quitter ses sœurs et ses responsabilités, vivre dans l’ombre de Kate et de sa célébrité… -. Après… un séjour de quelques jours ne pourrait que lui ouvrir de nouveaux horizons. Il en avait même un peu discuté avec Lu’ plus tôt dans l’année. « Il faudrait demander à mon éducatrice, et à l’assistante sociale, parce que je n’ai pas de passeport pour commencer, mais ça me dirait bien. Depuis le temps que tu m’en parles, j’aimerais bien visiter un peu le Japon. » Et ce serait encore un autre lieu, nouveau, où ils ne seraient pas gênés par les souvenirs de leur nuit d’ivresse.

757
2981 12289 0



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 230
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. EmptyLun 4 Avr - 15:51

Lancez Kate sur le thé et elle avait bien du mal à s’arrêter. Mais elle aimait parler de son amour pour cette plante, et comme Hachi la laissait faire, elle estimait que ça ne devait pas le déranger. Leith aussi n’avait pas eu l’air déranger, il n’y avait bien que cette gourde de Karen pour se plaindre. « Je suis sûre qu’un palais s’affine avec le temps, tu n’as pas de souci à te faire là-dessus. Si tu ne te mets pas à fumer, ou à altérer ton sens du goût autrement, il n’y a pas de raison, si ? » Elle n’était pas une pro dans le domaine, mais pour elle, Itachi avait un mode de vie compatible avec la cuisine. Lorsqu’il lui avait dit qu’il avait envie de se lancer dans cette voie, elle avait compris qu’elle lui avait compliqué la vie pour pas grand chose, alors qu’elle aurait pu lui permettre déjà de s’améliorer, et s’en était voulu. « Plus tu goûteras de choses, plus tu te concentreras sur ce que tu ressens, plus ça évoluera. » Après tout, il avait encore plein de choses à découvrir !

La conversation prit ensuite un drôle de tournant, et Kate ne savait pas trop si elle était à l’aise avec tout cela, ou s’il fallait peut-être que les choses soient dites une bonne fois pour toute. Crever l’abcès semblant être l’option choisie, elle écouta Itachi avant de répondre, même si le fait que son meilleur ami dise qu’il avait du désir pour elle avait, indubitablement fait s’accélérer son coeur. « Hachi… Je ne regrette pas ce qui s’est passé. J’ai mal réagit après, mais… Je n’ai jamais eu l’habitude qu’on me dise non, et je suppose que c’était plus simple de fuir que de me confronter à ton refus. » Surtout qu’elle l’aimait, ce n’était pas comme si on lui refusait un thé, on lui refusait des sentiments, qu’elle connaissait, dont elle connaissait l’existence. C’était différent, sur énormément de points. « Mais regarde le bal, ça s’est bien passé. La Saint Valentin aussi, je ne veux pas te forcer à quoi que ce soit, et même si ça devait… arriver à nouveau, les conditions seraient différentes je pense. » Elle ne savait pas trop si elle avait réellement envie que cela arrive de nouveau. Elle avait envie de son meilleur ami, là n’était pas le souci, mais elle avait plus peur de sa réaction à lui que de la sienne, pour le coup. S’approchant de lui, elle posa doucement sa main sur celle de son meilleur ami, avant de lever les yeux vers lui. « Je n’ai pas envie qu’on s’éloigne l’un de l’autre. » Pas à nouveau, pas encore, plus jamais. Mais elle savait que ça n’allait pas être facile tous les jours.

Kate serait bien évidement triste si Itachi n’avait pas envie de passer du temps avec elle, mais elle ne pouvait pas non plus le forcer. Alors quand il lui dit que peut-être, elle pourrait elle, venir en Irlande, son visage s’illumina d’un coup. « C’est vrai ? Tu serais d’accord ? » Parce qu’elle n’osait pas elle-même imposer sa présence en Irlande si son meilleur ami n’en n’avait pas envie du tout. Cependant, qu’il lui propose de venir lui faisait énormément plaisir, et elle ne refuserait absolument pas, si cela venait en effet à être possible. « J’aimerais te faire découvrir d’autres plats. Je me suis dit aussi que certains chefs pourraient même te montrer comment une cuisine, une vraie, fonctionne. Mes parents ont pas mal de contacts encore… » Et autant les exploiter non ? Ils connaissaient aussi bien des chefs japonais qu’étrangers, donc Itachi aurait l’embarras du choix. En plus, même si sa mère était plutôt douée et qu’elle-même savait reproduire les recettes qu’elle avait mangé pendant des années, ce n’était jamais pareil quand on était sur place. « Enfin, je trouvais que c’était une bonne idée, et que ça pourrait t’aider pour plus tard. Mais si jamais ce n’est pas possible, je comprendrais. » Après tout, il le disait lui-même, il n’avait pas de passeport et il fallait encore que sa famille d’accueil et son assistante sociale soient d’accord. Et le Japon, ce n’était pas la porte à côté, donc même si Kate espérait emmener Hachi cet été, l’été prochain lui irait tout autant, tant qu’elle le voyait durant les deux mois de vacances malgré tout. « Ça à l’air délicieux en tout cas. » dit-elle, en regardant les plats que son meilleur ami avait amené. Elle servit d’ailleurs les deux tasses de hojicha puis se saisit d’une petite brochette, puisque le reste était froid et pouvait donc attendre. « Tu verras ça ira très bien avec. » dit-elle avec un sourire.
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 91
Âge : 16 ans {14/01/2001}
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Shun Oguri


PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. EmptySam 9 Avr - 11:29

WHEN I'M WITHOUT YOU, I'M CRAZY « J’ignore quelle est la part d’hérédité et la part d’entraînement dans le sens du goût… mais on peut raisonnablement penser que tous les chefs ne sont pas nés avec une acuité particulière. Et puis, ce n’est pas comme si j’ambitionnais de finir trois étoiles non plus. » Faire ce qui lui plaisait, cuisiner, tout en ayant un emploi stable, près de ses sœurs, il n’en demandait pas plus. Aoi avait toujours été l’ambitieuse de la famille ce qui explique qu’elle soit à Serpentard et pas lui tandis qu’Itachi n’avait que des rêves modestes. Qu’il ait même réussi à formuler le souhait de faire autre chose de sa vie que prendre le premier métier qui passerait était déjà, en soi, un petit miracle ! En effet, Itachi ne raisonnait presque jamais en fonction de ce qu’il désirait mais en fonction de ce qu’on attendait de lui et on se demande d’où l’idée m’est venue : son sens des responsabilités était quasi pathologique de l’avis d’Aoi.

La conversation se faisant plus sérieuse (ou, en tout cas, moins abstraite, car portée sur leur passé commun plutôt que sur un futur encore lointain), Itachi se sentit aussitôt méfiant. On ne pouvait pas dire que leurs précédentes tentatives de parler se soient soldées par une réussite ne pas se comprendre, spécialité #1 de nos persos, au point que le Poufsouffle en était venu à songer que le mieux était encore d’éviter toute conversation houleuse. Il se sentit néanmoins un peu soulagé d’entendre de la bouche de sa meilleure amie qu’elle ne regrettait pas leur première fois ensemble. Lui-même n’avait pas trop d’opinion sur l’importance d’un premier rapport, cela dit il savait bien aussi qu’il était un garçon et que ça pouvait être vécu différemment par une fille, ou même simplement par une autre personne, tout le monde ayant sa propre sensibilité. Il n’aurait jamais pu le faire avec une autre fille que Kate, cette conviction admettant qu’il n’ait pu avoir de regret sur l’acte lui-même. Le seul fait qui l’avait contraint au regret était que les rapports physiques étaient vains dans leur cas, car ils ne pouvaient pas être ensemble, pas dans les circonstances qui étaient les leurs. Que Kate ait fait des efforts ces derniers mois laissait espérer à Itachi que ce n’était peut-être pas gravé dans le marbre, que leur relation pouvait évoluer pour devenir viable… Seulement, même cet espoir ne changeait rien au souvenir de leur conversation de l’été précédent puis des mois qui avaient suivi durant lesquels parler à sa meilleure amie avait été difficile car elle fuyait sa compagnie – seuls à seuls du moins -.

« Je comprends » Il la connaissait assez bien pour avoir anticipé qu’elle agirait ainsi, ce n’était pas pour rien qu’il avait prétendu qu’il n’y avait rien entre eux avant l’affaire du saké. Il savait qu’elle ne serait pas capable d’accepter sa réponse, qu’elle ne lui plairait pas, et que cela provoquerait – au mieux – une fêlure dans leur entente. « Je n’ai pas l’habitude de dire non, non plus, je n’en avais même pas vraiment envie, mais c’était nécessaire. J’aurais juste voulu être capable de… de mieux te l’expliquer ? Je ne voulais pas te blesser. » Il avait essayé de lui donner son point de vue, sans trouver véritablement les mots qu’il fallait, et ça avait été de pire en pire. L’histoire des draps et du rangement n’avait fait que lui prouver qu’il avait raison, que ça ne marcherait jamais, qu’elle ne le laisserait pas être celui qu’il voulait être, en paix avec lui-même et son passé. Aoi avait dit à son frère qu’elle avait parlé à Kate et que maintenant elle avait compris, Itachi ne savait toujours pas trop jusqu’à quel point c’était vrai… même s’il avait bien noté les changements chez la jolie blonde.

« On ne serait pas ivre pour commencer : plus jamais de ma vie je ne boirai de l’alcool ! » Il avait essayé de plaisanter. Il préférait éviter de créer de nouveaux malaises : comme il l’avait dit, il voulait juste qu’ils puissent passer du temps ensemble sans être gênés. « Je n’en ai pas envie non plus » Ils étaient au moins d’accord sur ce point, ce n’était pas si mal pour un début !

« Oui, bien sûr. Tu risque de trouver que c’est un peu trop… irlandais ? Enfin, un peu comme ici quoi, avec plus de verdure et moins de vieilles pierres, mais ce serait sympa. Randall serait sûrement d’accord pour nous emmener faire des visites, ce n’est pas comme si nous invitions souvent du monde à la maison. » Pour le moment, il n’y avait eu que Cassie, l’amie d’Aoi, qui était venue pendant l’été. Itachi, lui, n’avait convié personne. Il avait jusqu’ici jugé que ni Kate, ni Karen, ne cadraient très bien avec le décor, encore moins pour dormir sur place… mais ce qu’ils essayaient de trouver là, c’était un nouvel équilibre, il était donc temps de tester de nouvelles choses. Kate ne serait pas vraiment à sa place dans le modeste foyer de sa famille d’accueil mais il ne l’avait pas plus été dans sa grande maison tout confort… et peut-être que voir cette réalité aiderait plus généralement à leur relation ?

« Pourquoi pas ? C’est une bonne idée. À voir comment on peut s’organiser. » S’ils connaissaient du monde en Angleterre, ce serait moins compliqué, car aller au Japon posait un obstacle : Itachi dépendait de l’assistance sociale du Ministère de la Magie. Il faudrait des autorisations pour qu’il puisse voyager aussi loin. « J’en parlerai au rendez-vous du mois prochain avec l’éducatrice, si vraiment ça bloque, on aura juste à attendre mes 17 ans. » Qui poseraient d’autres soucis, pécuniaires cette fois, car il ne toucherait plus d’argent une fois majeur en dehors de ses frais de scolarité. Cela dit, il comptait trouver un petit boulot pour les vacances, dans le domaine de la restauration justement. Il ne pourrait pas cuisiner, mais il pensait faire la plonge, ou le service, ou des livraisons… Il saurait bien trouver, ça ne l’inquiétait pas.

« J’espère, c’est la première fois que je teste cette marinade. » Il se saisit d’une brochette et goûta : il trouva son plat bon, ce qui serait toujours ça de pris même si l’avis de Kate comptait plus à ses yeux ! « Merci » Il prit la tasse encore chaude et goûta le thé « C’est vrai que ça va bien ensemble » admit-il, même s’il trouvait toujours qu’au milieu du repas, boire juste de l’eau était suffisant… seulement Kate aimait boire du thé en toute occasion, et lui il aimait faire plaisir à Kate, donc il s’occupa de nouveau de sa brochette accompagnée d’hojicha.
2981 12289 0



    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
    + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 230
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 5ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. EmptyJeu 14 Avr - 13:34


Côté cuisine, Kate n’y connaissait rien. Elle savait faire à manger, mais pour le reste, ce n’était pas grandiose. En même temps, elle n’avait jamais vraiment eu à s’en soucier, et s’était essentiellement contenter de regarder les autres autour d’elle faire, récupérant quelques petites choses au passage. Essentiellement pour la cuisine nippone d’ailleurs, quand bien même elle connaissait tout de même certaines institutions de la cuisine britannique, puisqu’elle était, après tout, britannique a l’origine même si elle tendait bien plus à embrasser sa nationalité japonaise. « Tant que ça te plait, c’est l’essentiel. » ajouta-t-elle simplement, ne sachant pas vraiment quoi dire d’autre. C’était très Itachi de ne pas vouloir monts et merveilles, mais Kate était convaincue que s’il faisait les efforts nécessaires, sa passion pouvait le mener loin. Après, Hachi n’avait jamais été très ambitieux, preuve en était, il espérait se faire moine après l’école avant l’été dernier ! Comment ça, c’est pas tout à fait ça ?

Elle savait qu’elle avait été capricieuse, mais elle avait toujours été ainsi, et une part d’elle-même pensait que, puisqu’ils s’étaient laissé aller, plus rien ne pouvait s’ériger entre eux. Se rendre compte qu’elle s’était trompé lui avait fait du mal, et ça avait eu l’effet d’un coup de massue. Mais elle avait ensuite essayé de relativiser, essentiellement après la discussion qu’elle avait eu avec Aoi, bien qu’elle eut finie en une crise de sa part. « Je suppose que c’était nécessaire de toute façon. » Elle haussa les épaules, comme pour passer à autre chose. De toute façon, c’était fait, il n’y avait pas besoin d’y revenir encore et encore.

La réponse d’Itachi lui arracha un rire, franc et sincère, qui faisait du bien, elle devait bien l’admettre. « Moi non plus. » Elle le comprenait totalement et n’avait d’ailleurs pas retoucher aux bouteilles chez ses parents, soit durant les derniers jours des vacances d’été - en même temps, elle avait été principalement à Sainte Mangouste - ou lors des vacances de Noël. Elle était même restée assez loin des bieraubeurres durant les sorties à Pré-au-Lard, sous le regard soupçonneux et inquisiteur de Stef’. Elle avait néanmoins réussit à garder l’épisode de l’été dernier secret, même si elle avait dû se résoudre à avouer des petites choses à la lionne. Quand elle était lancée, Détective Kostas était redoutable. L’envie de lui dire qu’elle l’aimait la traversa, mais elle préféra garder sa déclaration pour elle. Itachi ne lui répondrait sûrement pas, et elle n’avait pas envie que l’atmosphère devienne aussi glaciale qu’elle n’avait pu l’être au réveil après leur nuit -de débauche- d’amour.

Qu’Itachi lui propose de venir en Irlande la ravissait. Ce n’était pas rien, quoi qu’il puisse en penser lui-même. « On dirait que tu ne me vois que dans des cinq étoiles. » Elle eut une petite moue vexée durant quelques secondes, puis esquissa un petit sourire. Elle avait l’habitude des cinq étoiles, certes, mais elle se satisfaisait aussi de moins. Sa maison avait beau être grande, tant qu’elle était avec Itachi, elle s’en fichait. Poudlard n’était pas un cinq étoiles, après tout. « Ça me ferait très plaisir de venir. » dit-elle dans un sourire, sincère. Quant au Japon, elle hocha vivement la tête en signe d’accord. Elle savait que c’était une demande assez compliquée, elle se doutait que ça ne serait pas si simple que cela mais au moins, elle avait réussit à lui proposer son idée sans qu’il ne se braque, c’était déjà mieux que rien !

Kate porta ensuite la brochette qu’elle tenait à sa bouche et goûta. Elle savait qu’Itachi attendait son verdict, bien qu’elle avait toujours trouvé très bon ce qu’il lui préparait. « C’est très bon ! La marinade est sympa, tu as mis du yuzu dedans ? » Elle lui avait mis une petite bouteille de jus de yuzu dans le panier qu’elle avait confectionné pour son anniversaire, et il lui semblait bien le sentir. Elle pouvait se tromper, cela dit, mais il lui répondrait bien assez vite. Alors qu’il confirmait l’association hojicha-brochette, elle eut un grand sourire, fière d’elle. Elle se saisit ensuite d’un onigiri, continuant la discussion entre deux bouchées.
acidbrain


• terminé pour Kate •


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Contenu sponsorisé





PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty
Ξ Sujet: Re: PV • when I'm without you, I'm crazy.   PV • when I'm without you, I'm crazy. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
PV • when I'm without you, I'm crazy.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» She's crazy but I like it...
» You're crazy !!! [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Pièces de vie :: Les Cuisines-
Sauter vers: