Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

Partagez
 

 [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2312
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Freya Allan


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptyLun 28 Mar - 11:11

D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement Tandis que les cours de métamorphose avancés partaient en n’importe quoi quelque part dans le château, Viska faisait un tour dans le parc. Elle marchait moins énergiquement qu’à son ordinaire, fatiguée par un entraînement particulièrement intensif plus tôt dans la journée. Alexandre voulait absolument qu’ils arrivent à mettre au point une attaque combinée particulièrement compliquée à réaliser et dont Viska ne voyait pas la finalité. Se battre contre MS sous-tendait généralement leur présence à tous les deux, mais d’une part Viska approchait de plus en plus de sa septième et dernière année, et d’autre part cela restait un cas tellement rare qu’elle ne savait pas si la réussite valait tous ses efforts. De là à penser que son cousin avait manigancé toute une opération pour la tenir occupée et sous sa surveillance, il n’y avait qu’un pas. Comme depuis octobre, il ne s’était plus rien passé de dramatique ou même simplement de notable la concernant, Alexandre s’était un peu détendu, mais pas au point qu’il lui fasse de nouveau confiance. Viska se disait que c’était de bonne guerre, évitant de s’en plaindre trop ouvertement. Le seul domaine dans lequel elle ne laissait pas Alex avoir son mot à dire étant sa vie sentimentale – surtout qu’elle avait assez de certaines de ses copines pour s’en mêler ! -.

André, son petit chien maltipoo, trottinait à ses côtés, visiblement heureux d’être à l’extérieur. Même si, comme tous chiens d’assistance, il savait se tenir dans une salle de classe, il préférait d’une manière parfaitement logique être libre de ses mouvements. Viska aurait bien aimé pouvoir le laisser aller et venir à sa guise mais les règles étaient les règles : elle avait été autorisée à avoir un chien comme animal de soutien émotionnel et aide quotidienne pour son SSPT sous condition qu’il ne dérange pas les félins du château. Viska ne voulant surtout pas être séparée d’André, elle suivait les règles à la lettre, surveillant que la cohabitation avec les autres animaux se déroulait au mieux.

À un moment dans leur promenade, elle repéra une fille d’une année plus jeune qu’elle qui était en train de faire elle ne savait trop quoi au niveau du sol. Poussée par une curiosité habituelle chez elle Miss Potin le retour, elle s’approcha : « Salut ! Bulle c’est ça ? Qu’est-ce que tu fais de beau ? » Il lui sembla, vu de près, que la jeune fille était en train de jardiner, ce qui n’était pas si bizarre que ça puisqu’elles étaient à proximité du potager du professeur Hagrid. Viska ignorait cependant qu’il fut autorisé d’y faire ses propres plantations ! Elle allait justement posé une question à ce propos lorsqu’elle fut prise d’un bâillement, fatigue oblige, et se retrouva aussitôt métamorphosée en chat.

Ce dernier point, elle n’en eut pas immédiatement conscience, étourdie par l’effet de la magie. Ce qui lui mit la puce à l’oreille fut le changement de hauteur – Bulle était subitement devenue très grande et imposante – et les grognements suspicieux d’André, lui aussi changé d’échelle. Instinctivement, elle baissa les yeux sur ses mains et vit à la place qu’elle se retrouvait avec des pattes pelucheuses. Elle tenta de dire quelque chose, seul un miaulement sortit de sa gorge. Viska se sentit partagée entre inquiétude d’un état tout sauf normal et la foule de questions qui lui venait à être transformée en chat sans préavis. Elle n’eut pas à s’en faire bien longtemps, car au bout de quelques secondes seulement, elle retrouva forme humaine.

Fronçant les sourcils tout en examinant ses mains, elle se baissa pour caresser André et ainsi le rassurer, ensuite elle se tourna de nouveau vers Bulle. « Tu as une idée de ce qui a pu se passer ? C’était toi ? » Elle en doutait, déjà parce qu’elle n’avait pas vu la Poufsouffle prononcer de sort ou sortir sa baguette, et aussi parce qu’elle n’était qu’en cinquième année. Ce type de métamorphose était de la magie plutôt poussée, trop pour une élève n’ayant même pas encore ses BUSES. Cela ne signifiait pas que Bulle n’aurait pas d’idée sur ce qui venait de se produire !

689
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Bulle Spencervale
Bulle Spencervale
Poufsouffle

Parchemins : 75
Âge : 05-04-2001 15 ans
Actuellement : Cinquième Année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptyLun 28 Mar - 23:48

 
D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement

C’était un matin comme les autres dans la vie de Bulle qui n’avait qu’une idée en tête, c’était de mettre les mains dans la terre et de savourer cette sensation de planter comme elle le faisait avec son grand-père quand elle rentrait pour les vacances. Quand ces moments lui manquaient trop, elle s’installait dans un coin du par cet entretenait une zone. Cela n’était pas grand-chose mais elle avait un peu le sentiment de se retrouver à la maison, ce qui était des plus agréables pour elle. Les mains dans la terre, plus rien n’existait que les plantes et ce qu’elle en faisait.

Elle n’entendit pas une de ses camarades plus âgées s’approcher et ce ne fut qu’en sentant le museau du chien qui venait la renifler de plus près que son attention fut attirée par les nouveaux venus, alors même que sa camarade la saluait en lui demandant ce qu’elle était en train de faire. Ravie de voir le petit canidé, Bulle commença par lui gratter la tête avec un vif enthousiasme. Elle avait toujours adoré tout ce qui avait quatre pattes et qui lui faisait la fête, ce qui était de toute évidence le cas du chien au vu des mouvements rapides de sa queue.

« Hé, salut toi ! Tu as l’air d’aimer les gratouilles. Coucou, Viska ! Ca va la forme ? »

Bulle se releva les mains pleines de terre, et en tendit une à sa camarade avant de se rendre compte de l’état dans lequel elle trouvait. Confuse, elle essuya la terre sur sa robe avant de reproposer sa main à sa camarade plus âgée. Elle n’avait pas fait exprès, elle s’était montrée inattentive. Ses parents auraient dit que c’était une chose commune, mais ce n’était pas une raison. Viska n’avait pas besoin d’une main couverte de terre pour lui dire bonjour. Elle ne lui avait même pas répondu sur ce qu’elle était en train de faire au moment où elle arrivait.

« Je trifouillais juste la terre. Le jardinage avec Grand-père me manque, des fois. C’est un peu idiot », reconnut-elle avec un sourire penaud.

Elle ne la vit pas bailler, mais fronça les sourcils en l’apercevant soudain changée en chat aux côtés de son chien qui la reniflait en grognant un peu. Bulle était sur le point de se mettre à genoux pour apaiser le chien et éviter qu’il n’ait un comportement malveillant envers sa maîtresse. C’était peu probable, mais la blonde préférait se montrer être prudente. Sa camarade redevint rapidement humaine et elle semblait perplexe. Bulle afficha un air ravi pour sa part, amusée par la transformation de sa camarade. Elle faisait un ravissant petit chat, ça c’était certain, même si elle ne savait pas pourquoi elle en était devenu un.

« Tu étais un chat », dit-elle avec un sourire un peu émerveillé.

Il n’en fallait pas beaucoup pour amuser Bulle. Quand Viska lui demanda si c’était de son fait, elle hocha la tête de gauche à droite. Sentant la fatigue venir d’avoir jardiné, elle bailla à son tour et un instant plus tard, elle avait la bougeotte, changée en singe. Elle ignorait pourquoi son bras arrivait à atteindre la branche basse au-dessus de sa tête mais elle se hissa sur la branche et retrouva son apparence normale alors qu’elle était perchée sur cette branche, heureusement assez solide pour tenir son poids. Du haut de sa branche, elle regarda sa camarade.

« Comment j’ai atterri là, moi ? »

Son vertige la rattrapa et elle se cramponna à l’arbre en sentant la tête lui tourner et l’estomac se retourner.

« Aide-moi, je t’en prie, j’ai peur ! »

[608]
Codage par Libella sur Graphiorum


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Ar1w


Dernière édition par Bulle Spencervale le Mar 29 Mar - 20:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2312
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Freya Allan


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptyMar 29 Mar - 18:21

D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement André étant un chien d’assistance, il restait toujours strictement collé à sa maîtresse (sauf contre ordre de la part de celle-ci). Cependant, contrairement à ses collègues ayant reçu un dressage plus poussé et servant réellement d’aide physique, comme les chiens guide par exemple, il se laissait volontiers caressé par l’entourage de Viska. Cette dernière ne savait pas dans quelle mesure cela le distrayait de sa mission mais, en même temps, si elle venait à se trouver mal et qu’il y avait déjà quelqu’un avec elle, il n’avait pas vraiment à aller chercher secours ailleurs. De toute façon, Viska avait un peu de mal avec la notion « d’assistance » : si on s’en tenait à son avis pas du tout partagé, elle n’avait pas besoin qu’on la surveille ainsi. Elle n’était pas une bombe sur le point d’exploser !

Si elle ne se plaignait pas de ce surcroit de prévention à son égard, c’était uniquement parce qu’elle adorait avoir un animal de compagnie à Poudlard. Avant tout ceci, elle aurait pu éventuellement prendre un chat, elle avait toutefois toujours été plus canidé que félin. Elle avait assez des hommes pour venir quémander ses caresses sans qu’elle sache jamais si son affection était payée de retour. Tant qu’à avoir un compagnon à quatre pattes, elle le préférait moins versatile que pouvait l’être un chat, plus affectueux. « Oui, ça va, juste un peu fatiguée. Et toi ? » s’informa en retour avec un grand sourire Miss Poudlard. Bulle faisant parti de ses connaissances sans être une de ses proches, Viska affichait avec elle une expression amicale qui, sans être feinte, était très étudiée. La perfection, et particulièrement la perfection physique, était un but pour la Serpentard, bien que tous les déboires vécus l’année écoulée ait mis en perspective la vacuité de tels objectifs. En effet, à quoi bon être très belle quand vous étiez tout aussi malheureuse ?

Malgré le désir d’être toujours aussi séduisante que possible – une vraie reine de beauté autrement dit -, elle n’était pas du genre à s’offusquer pour quelques salissures. Elle pratiquait plusieurs sports, elle savait faire des concessions à son apparence pour la bonne cause, dont la politesse faisait parti. Cordiale, elle prit la main tendue de Bulle juste avant qu’elle ne la retire pour la presser : elle aurait tout loisir d’enlever la terre un peu plus tard. « Non, ce n’est pas idiot du tout, et c’est une activité comme une autre ! » Viska n’avait pas à proprement parler la main verte, c’était même tout le contraire – pour quelqu’un qu’on surnommait dans la bonne société sorcière la Nouvelle Rose des Symphonie, c’était assez ironique – mais elle comprenait ceux pour qui le jardinage était une passion. Ce devait être très gratifiant de voir pousser le fruit de son labeur.

Vint ensuite le premier bâillement, le sien, et une transformation dans l’animal qu’elle critiquait intérieurement un peu plus tôt, le chat. Cela ne dura, heureusement, que très peu de temps. Elle n’eut pas le loisir d’explorer les raisons de cette métamorphose avec Bulle, celle-ci devenant à son tour un animal : un singe. « Oh mon dieu ! » s’exclama Viska, pourtant peu impressionnable. Elle regarda avec angoisse sa camarade grimper à un arbre… était-ce bien prudent ? Comme elle juste avant, Bulle redevint humain rapidement, sa position était toutefois plus précaire que celle dans laquelle Viska s’était retrouvée. « Ne paniquons pas ! Lâche doucement l’arbre, ok ? Je vais te faire descendre avec un sortilège ! Tu es prête ? » Car elle ne voulait pas lancer son sort tant que la Poufsouffle ne lui donnait pas son accord, il fallait que Bulle soit parti prenante dans l’opération pour qu’elle soit faite en toute sécurité.

623
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Bulle Spencervale
Bulle Spencervale
Poufsouffle

Parchemins : 75
Âge : 05-04-2001 15 ans
Actuellement : Cinquième Année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptyMar 29 Mar - 23:39

 
D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement

Pour Bulle, personne n’était totalement inconnu, et il n’y avait que peu de personnes qui lui étaient proches. Pour la plupart des gens, Bulle les acceptait avec un grand sourire s’ils s’adressaient à elle et elle ne cherchait pas plus loin. Elle était de nature chaleureuse et elle éprouvait beaucoup de plaisir à bavarder avec les gens. Il arrivait fréquemment qu’elle se mette à épiloguer sur des sujets sans se soucier de si cela intéressait vraiment son interlocuteur. Elle était comme ça, Bulle, elle suivait son instinct sans se poser trop de questions. Il était vrai qu’elle aurait peut-être dû s’en poser plus.

La jeune Serpentard qui venait d’arriver semblait aller bien, quoi qu’un peu fatiguée. En même temps, avec tout le travail qu’ils avaient actuellement, Bulle n’était pas non plus en pleine forme. Elle savait ce que Viska ressentait. D’ailleurs, elle ne fut pas étonnée de la voir bailler, mais elle fut surprise de la voir devenir un chat. Elle n’avait aucune idée de ce qui était en train de se passer. Mais c’était plutôt bizarre comme phénomène. Quelqu’un avait dû jeter un sort à la pauvre Viska. Bulle ne savait pas de qui il s’agissait, mais ce n’était pas très sympa d’avoir fait ça.

Avant qu’elle ne puisse réagir à ce qui s’était passé, Bulle se retrouva en haut d’un arbre sans savoir comment elle y était arrivé. Fait était qu’elle avait le vertige. A partir de là, elle était complètement paniquée, simplement en constatant qu’elle était sur une branche, même sur la plus basse branche de l’arbre. Elle se cramponna au tronc en poussant un cri de frayeur. Elle demande aussitôt à Viska son aide. C’était la seule personne qui pouvait l’aider. Quand elle lui demanda de lâcher l’arbre pour qu’elle puisse la faire redescendre, Bulle décida de lui faire confiance. Elle lâcha l’arbre et ferma les yeux.

« Je t’en prie, aide-moi… »

Elle ne rouvrit les yeux qu’une fois le sol atteint. Elle était en sécurité. Son cœur battait à tout rompre et elle ne se remettait pas complètement du coup de frayeur qu’elle venait de se faire. Elle ne comprenait toujours pas comment elle avait pu se retrouver en haut de cet arbre alors qu’elle avait une peur bleue de l’altitude. Elle se souvenait d’un mouvement de bras, mais comment elle avait pu se retrouver en haut, juste du fait d’un petit mouvement de bras, ou alors il y avait quelque chose qui lui échappait, comme ce qui était arrivé à sa camarade.

« Il s’est passé quoi ? » se demanda-t-elle à haute voix en espérant que sa camarade ait une réponse. « Merci du coup de main, j’ai le vertige, j’ai horreur de me retrouver en hauteur. »

Ce n’était pas de chance qu’elle se soit justement métamorphosé en une créature dont la caractéristique première était de grimper aux arbres. Il fallait espérer qu’elle n’allait pas avoir des problèmes plus graves avec son vertige dans le cas présent. Et surtout, il fallait comprendre pourquoi elles se changeaient soudainement en animaux.

[508]
Codage par Libella sur Graphiorum


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Ar1w
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2312
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Freya Allan


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptyMer 30 Mar - 12:32

D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement Bien que cela n’ait rien de médical, Viska était de ceux qu’on pouvait classer comme hyper actif. Si elle était fatiguée, c’était parce qu’en plus du travail scolaire commun à tout un chacun à Poudlard, elle devait aussi préparer les séances de Sterne, celles des cours d’arts martiaux magiques (pour ceux-ci, elle avait l’apport essentiel d’Alexandre), les entraînements dans cette discipline pour justifier son statut de sensei (pour lequel elle était rémunérée, c’était donc autrement plus sérieux que de gérer le club de danse de l’école!) et ménager du temps à chacun de ses groupes d’amis (qui se mélangeaient de moins en moins bien mais c’était un autre sujet). Parfois, elle devait aussi organiser la Brigade Anti-Menace avec Prudence. Toutefois, depuis la petite échauffourée dans la forêt interdite en décembre dernier, les deux filles faisaient attention à ne pas faire de vagues. La directrice ne les avait pas puni parce que personne n’avait subi de dommage irrémédiable et qu’ils étaient revenus avec des informations importantes de leur mission, mais elle avait insisté sur le fait que la BAM se tienne à carreau… ce qui durerait le temps que ça durerait, c’est à dire quand Viska aurait un peu moins peur de se faire encore une fois avoir et piquer du sang par les gros méchants du monde magique S proteste, sa ligne est parfaite.

Cette fatigue la conduisit à bailler, ce qui ne l’aurait pas dérangé si elle ne s’était pas aussitôt transformée en chat ! Pour l’instant, la blonde n’y voyait pas de relation de cause à conséquence, cet événement chassa cependant sa fatigue. Trop habituée pour son âge à gérer le danger, ses sens étaient aux aguets. Certes, elle n’avait subi aucun mal, mais ce n’était pas normal de se métamorphoser ainsi !

Ce fut ensuite à Bulle d’être frappée. L’événement se passa moins aisément, la version singe de la Poufsouffle grimpant aux arbres, incapable de redescendre. « Ne t’inquiète pas, je suis là ! » dit-elle pour rassurer la jeune fille pendant toute l’opération pour la faire redescendre. Heureusement, sans être la meilleure des élèves en sortilèges – ce qui, à sa décharge, était dur dans son année car la concurrence y était rude ! -, Viska se débrouillait bien. Bulle retrouva le sol en douceur. « Aucune idée ! Ça a fait comme pour moi, on parlait et l’instant d’après tu te transformais ! Par contre, pourquoi tu es montée à l’arbre ? Tu ne t’es pas rendu compte que tu n’étais plus toi-même ? » Viska, elle, s’était aperçu qu’elle était un chat, même si dès qu’elle en avait eu conscience, elle était redevenue humaine. « Il doit y avoir un point commun entre nos deux métamorphoses… parce que si quelqu’un nous jouait un mauvais tour, on le verrait, pas vrai ? » Machinalement, la blonde jeta des coups d’oeil autour d’elle avant de décider de vérifier.

Elle posa la main qui ne tenait pas sa baguette sur le sol, ferma les yeux, et fit appel à une arcane d’espionnage, une de celle que les Symphonie n’enseignaient pas car elle faisait parti de leur panoplie d’assassins. La magie se diffusa en mince filet doré autour de Viska, fouillant la zone mais ne rencontrant aucune présence vivante. Elle rouvrit les yeux et ramena sa magie à elle, se redressant une fois que tous les fils étaient totalement revenus dans sa paume. « Je confirme, je ne sens personne. Ça voudrait dire que le problème vient de nous tu crois ? » La blonde trouvait ça étrange car il n’y avait pas de raison de les viser Bulle et elle, si elles s’entendaient assez bien, elles n’étaient que des connaissances, rien ne les lier et justifiait une attaque commune à elles deux. Surtout que les probabilités pour qu’elles se rencontrent avaient été minces ! Soucieuse, Viska fronça les sourcils, cherchant une théorie qui tiendrait mieux la route.

648
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Bulle Spencervale
Bulle Spencervale
Poufsouffle

Parchemins : 75
Âge : 05-04-2001 15 ans
Actuellement : Cinquième Année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptyMer 30 Mar - 17:30

 
D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement

Bulle n’avait jamais été à l’aise avec l’altitude. Autant dire que les leçons de vol n’avaient pas vraiment été les préférées de la jeune sorcière. Elle les avait gérées avec autant de courage que possible et elle s’en était sortie avec brio pour ce qui était de ne pas finir en crise de panique dans les hauteurs de l’école, mais elle n’avait pas été fâchée pour autant d’avoir la possibilité d’arrêter les cours en deuxième année. Finis les balais, finies les hauteurs, aucun espoir d’intégrer l’équipe de Quidditch de Poufsouffle, mais elle n’en avait, de toute façon, guère envie, vu ce que ça impliquait.

Quand elle se retrouvait confrontée à son vertige, il lui fallait une bonne dose de confiance pour se lâcher comme elle l’avait fait, mais Viska lui inspirait confiance. Et puis, elle lui promettait que, si elle se lâchait, elle serait bientôt par terre, alors que si elle ne le faisait pas, elle savait pertinemment qu’elle resterait accrochée à l’arbre jusqu’à ce que la faim ou la fatigue lui fassent lâcher prise. Bulle n’était pas du genre à déclarer forfait, mais dans le cas présent, elle était complètement parlaysée par la peur. Heureusement, sa camarade ne l’était pas et elle la ramena au sol, en sécurité.

« Merci, vraiment. »

Sa camarade lui demanda comment il se faisait qu’elle était montée à l’arbre. Bulle n’avait eu que moyennement conscience de ce qu’elle faisait, que partiellement le contrôle de ses actes. C’était un peu comme si son instinct s’était mélangé à celui du singe et elle avait alors réagi sans réfléchir. C’était d’autant plus dangereux qu’elle risquait de se mettre dans des situations dangereuses pour elle-même sous cette forme. C’était à vous faire regretter les gentils petits chatons ou les adorables marmottes. Elle aurait pu se transformer en marmotte, ça ne l’aurait pas ennuyée de creuser la terre.

« Je ne sais pas. C’était plutôt instinctif, je suppose que c’est l’instinct de l’animal qui est ressorti. C’est bête qu’il ne soit pas en harmonie avec moi. »

Elle approuva vivement la jeune fille qui disait qu’il devait y avoir un point commun entre leurs transformations. Elles étaient trop semblables pour que ce ne soit pas la même cause. En revanche, elles étaient suffisamment différentes pour que le phénomène tienne un minimum pour part de leurs personnalités ou de leurs caractéristiques personnelles. Mais Bulle n’avait pas la moindre idée de ce qui avait pu causer ces transformations. Et si elles ne découvraient pas de quoi il s’agissait, elles auraient du mal à en identifier la zone. Viska lança un sort pour repérer un éventuel farceur qui s’amuserait avec elles.

« Personne. Il faudrait peut-être voir si d’autres ont eu le même souci que nous. Ca s’est peut-être généralisé à toute l’école. Ou alors c’est juste pour attaquer les Poufsouffle. Ah ben non, tu es Serpentard toi, non ? »

Applaudissez la légendaire étourderie de Bulle. Alors que les couleurs de Viska faisaient partie intégrante de son uniforme, elle n’en avait absolument pas tenu compte. Mais cela ne changeait rien au fond du problème. Il n’était pas impossible que le reste de l’école soit totalement ou partiellement touché. Et savoir qui était et qui ne l’était pas aiderait peut-être à comprendre le problème. Et puis, il n’y avait pas que cela. Bulle songea qu’il y avait une autre question à se poser à laquelle elle n’avait pas davantage de réponse que la première. Poser les questions et laisser les autres répondre, c’était le fonctionnement actuel de Bulle.

« Il faudrait peut-être comprendre aussi comment ça se déclenche tout ça. Tu te souviens de ce que je faisais quand je me suis transformée ? »


[614]
Codage par Libella sur Graphiorum


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Ar1w


Dernière édition par Bulle Spencervale le Sam 2 Avr - 0:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2312
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Freya Allan


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptyJeu 31 Mar - 16:05

D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement Viska fut rassurée d’être à la hauteur de la confiance accordée par sa camarade. Elles ne se connaissaient pas si bien que celle-ci puisse être aveugle ! L’avantage qu’avait apporté sa vie mouvementée à la Serpentard était, heureusement pour Bulle, d’être fiable et de savoir garder le contrôle de ses nerfs. Si cela n’assurait pas une réussite à 100 %, cela favorisait les bons résultats : la baguette de la jeune fille ne tremblait pas et la formule, prononcée à voix haute, pas besoin de s’ajouter des difficultés supplémentaires, raisonna distinctement. Bulle retrouva le plancher des vaches, en sécurité mais pleine de questions que partageait Viska. « Ne t’inquiète pas, c’était normal » Il fallait bien qu’ils se viennent en aide entre élèves. Quant aux métamorphoses qui les occupaient… « Ah oui, effectivement, moi j’ai senti que quelque chose clochait, que j’étais un chat. Peut-être à cause d’André ? » Son chien – qui semblait se demander ce qui se tramait pour les deux adolescentes sans savoir s’il devait courir chercher de l’aide ou non, après tout, Viska paraissait en pleine possession de ses moyens, mais la métamorphose en chat l’avait mis sur ses gardes – avait un peu grogné, son attention avait donc tout de suite été focalisée sur lui. C’était peut-être ce qui lui avait permis de conserver tous ses moyens et de ne pas finir par faire n’importe quoi… encore qu’elle ne voyait pas bien ce qu’un chat risquerait de faire de folichon… chasser les souris peut-être ? Viska ne doutait pas qu’il y en eut dans les parages.

Elle était plus sceptique quant à la présence d’autres êtres humains, encore plus des farceurs capables de transformer non pas une mais bien deux personnes en l’espace de quelques minutes. Cela demandait une certaine finesse… ou, au contraire, pas du tout! L’examen des environs par la magie lui permit de confirmer ce qu’elle soupçonnait : impossible qu’elles aient été visées. « Oui, c’est ça, Serpentard » confirma distraitement la blonde. Elle écoutait Bulle, évidemment, mais une partie de ses pensées tournaient autour des solutions possibles du mystère. Revenant à la première partie de la réplique de la Poufsouffle, elle reprit la parole : « Je vais envoyer un message à mes amis pour voir ce qu’il en est de leur côté ». Elle sortit sa tablette magique de son sac et tapa rapidement un message pour plusieurs de ses contacts : Peony, Alexandre, Vanellope, Victoire et Flynn. Ceux dont elle pouvait supposer qu’ils avaient leur tablette avec eux.

« Hum… je ne sais plus trop… tu me disais que j’étais un chat, tu as… hum… baillé je crois ? Et l’instant d’après tu étais un singe ! » Elle se demanda s’il y avait un rapport entre leurs deux métamorphoses, au-delà du point commun évident de devenir des animaux. « Peut-être que c’est la fatigue qui nous a transformé ? Moi aussi j’ai baillé je crois. » En tout cas, elle avait l’impression de se souvenir de quelque chose de ce genre, mais peut-être se faisait-elle des idées… En tout cas, elle était fatiguée, ça c’était clair, elle le ressentait encore, même si l’excitation de la métamorphose avait fait office de dopant !

532
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Bulle Spencervale
Bulle Spencervale
Poufsouffle

Parchemins : 75
Âge : 05-04-2001 15 ans
Actuellement : Cinquième Année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptySam 2 Avr - 0:55

 
D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement

C’était peut-être normal d’aider une camarade en détresse, et Bulle était d’ailleurs tout à fait d’accord avec ça, mais ça n’empêchait pas qu’elle soit reconnaissante à la jeune Serpentard de l’avoir sortie du pétrin dans lequel elle s’était fourrée. La façon dont elle avait bien pu se fourrer dans ce pétrin, la jeune fille n’en avait pas la moindre idée. Mais si cela restait mystérieux à ses yeux, elle était quand-même ravie d’avoir rejoint le plancher des vaches et c’était grâce à Viska. Elle ne pouvait faire autrement que de lui en être reconnaissante, et de la remercier pour cela.

Leurs transformations n’avaient pas été tout à fait identiques. Si Bulle avait un peu perdu le contrôle de ses actes, et qu’elle avait agi selon l’instinct du singe qu’elle était devenue, Viska se demandait la raison pour laquelle elle n’avait pas eu les mêmes symptômes lorsqu’elle s’était transformée en petit chat, adorable et mignon, mais tout en gardant la conscience de son humanité dans le corps du chat. Bulle était un peu longue à la détente et la métamorphose n’avait pas duré assez longtemps pour qu’elle sache si elle en aurait pris conscience. Mais la Serpentard attribuait sa propre lucidité à la présence de son chien.

« C’est possible que ça ait de l’influence. Après, moi, j’ai tendance à réagir et à réfléchir après. C’est sûrement pour ça que l’instinct a parlé le premier. Ca s’adapte peut-être à la nature de chacun, j’en sais rien. Mais en vrai, je me suis rendue compte de rien avant d’être là-haut, pour ma part. »

La Serpentard faisait à-peine attention au babillage incessant de la Poufsouffle qui ne lui en voulait pas. Elle n’était pas la première à n’écouter qu’une partie de ce que Bulle racontait quand elle jacassait sans réfléchir à ce qu’elle disait. Mais elle avait le mérite d’être capable de repérer les informations utiles dans le vrac de sottises qu’elle venait de débiter. Elle envoya un message à certains de ses amis pour savoir s’ils avaient subi une métamorphose similaire ou pas. Si ce n’était pas le cas, elles pourraient douter que le phénomène soit généralisé. Dans le cas contraire, on pourrait l’estimer.

La fatigue était peut-être la clef, mais cela semblait trop simpliste pour Bulle. En revanche, elle songea que l’explication qui visait à dire que c’était en baillant que l’on se transformait lui paraissait infiniment plus crédible. C’était un phénomène qui devait se produire relativement souvent dans une école et qui était donc intéressant à cibler. Et Bulle se souvenait très nettement avoir baillé un peu avant de se retrouver perchée. C’était probablement la clef de toute cette histoire, mais si c’était vrai, elle se demandait bien pourquoi quelqu’un aurait fait ça. C’était une blague quelque peu curieuse, il fallait bien le reconnaître.

« Oui, j’ai baillé et toi aussi. Attends, je vais essayer de rebailler pour voir si ça fait quelque chose. Tu veux bien me tenir ? » demanda-t-elle en lui tendant son bras. « Je préfèrerais éviter de me retrouver en haut d’un arbre de nouveau. »

Elle bailla ensuite bien franchement en se concentrant et au bout de quelques secondes, elle releva la tête vers sa camarade. Les métamorphoses ne duraient pas longtemps en règle général.

« Alors, j’ai changé ? »

[548]
Codage par Libella sur Graphiorum


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Ar1w
Revenir en haut Aller en bas

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 2312
Âge : 17 ans (05/10/1999)
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 8
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Freya Allan


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptySam 2 Avr - 13:10

D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement Viska possédait un grand contrôle aussi bien de son corps que de sa magie grâce à sa pratique des arts martiaux magiques. Psychologiquement, elle était fragile, mais même sa dépression elle tentait de la maîtriser ! Il n’était donc pas si étonnant que ça qu’elle maintienne sa conscience même une fois transformée : se laisser porter par le flot des événements, très peu pour elle. Lorsqu’elle était dans un corps de chat, elle avait tout de suite surveillé le monde alentour, la taille qu’elle faisait, s’était inspecté… elle n’avait pas souvenir d’avoir eu un quelconque instinct animal. En même temps, quels étaient ceux d’un chat ? Manger des souris ? Dormir ? Ce n’était probablement pas l’animal le plus sauvage que l’on puisse trouver, contrairement au singe, déjà rare sur leurs contrées anglo-saxonne. « Je vois, moi c’est plutôt le contraire… enfin… sauf quand je suis en colère, c’est un peu l’exception qui confirme la règle, dans ces cas là, il n’y a pas plus impulsive que moi. » Elle remarqua en parlant ainsi d’elle-même que cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas fait de crise de colère. Très bonne chose, diraient la plupart des gens, sauf que Viska supposait que c’était dû à sa dépression, ce qui rendait la maîtrise de ses nerfs moins positive vu sous cet angle. Elle espérait que c’était aussi le signe de la maturité : après l’année qu’elle venait de passer, elle pouvait bien avoir grandi ! Il ne pouvait pas y avoir que des désavantages à avoir une vie compliquée ! « Quelque soit l’explication, c’est un fait, nous n’avons pas eu le même ressenti. Il va falloir faire attention si tu te métamorphoses de nouveau, j’ai ton autorisation pour t’empêcher de grimper ? » Avec une arcane, ce devait être facile de retenir un singe, aussi leste soit-il.

Une réponse tinta sur la tablette de Viska, c’était Vanellope. « Ah ! Alors… C’est ça ! On est pas les seules, le phénomène touche tout le château. Visiblement les cours vont être annulés pour que les profs puissent régler le problème. C’est un cours de septième année en métamorphose le souci, V m’écrit si elle a plus de nouvelles. » Pour ce qui déclenchait le processus, en revanche, elles n’avaient pas plus d’info, il allait falloir qu’elles trouvent par elle-même.

Bulle se proposant d’essayer de nouveau de bailler, elle lui prit le bras pour la retenir en cas de besoin. Quelques secondes plus tard… rien. « Non, désolée, pas de changement. Peut-être qu’il faut que le bâillement soit naturel ? Si tu le forces, ça ne déclenche peut-être pas la magie ? Essaie de penser à un truc super ennuyeux pour voir ! » Viska chercha si elle pouvait trouver un truc à lui raconter qui soit soporifique mais rien ne lui vint, à défaut, elle enchaîna : « J’ai commencé à apprendre un peu la musique, il y avait des berceuses dans les morceaux faciles, tu veux que je t’en chante une ? Je te préviens, j’ai une voix pas terrible, mais bon, pour une berceuse ça peut le faire... » On ne pouvait pas avoir tous les talents, Viska excellait en danse et en arts martiaux mais dans le chant, elle était moyenne à médiocre, et ses dessins étaient tout sauf inspirés – un croquis pour une choré, ça passait, un dessin autre, non -. Elle avait décidé de commencer à apprendre à jouer d’un instrument pour se distraire de ses pensées noires, c’était encore un peu tôt pour savoir si cela fonctionnait, mais elle avait au moins le mérite d’essayer !

599
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Bulle Spencervale
Bulle Spencervale
Poufsouffle

Parchemins : 75
Âge : 05-04-2001 15 ans
Actuellement : Cinquième Année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM:


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! EmptyDim 3 Avr - 15:39

 
D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement

Elle se disait impulsive quand elle était en colère, mais elle avait l'air si calme et tranquille que la jeune fille ne pouvait s'empêcher de se demander comment elle était comment elle était en colère. Elle n'avait pas particulièrement de plaisir à mettre quelqu'un en colère et c'était davantage par curiosité qu’elle se posait des questions à ce sujet. Mais pour le moment, il y avait plus important que d’exercer sa curiosité à l'égard de sa camarade. Le fait qu'elle n'ait pas réagi de la même façon prouvait vraiment que la malédiction s'adaptait à chacun mais ne donnait pas de détails sur ce qui était en cause. Elles n'en savaient pas beaucoup plus.

« Ça t'arrive souvent de te mettre en colère ? »

La curiosité de sa camarade était néanmoins très vive au sujet de ce qui était en train de se passer et elle semblait se demander autant que Bulle ce qui était en train de se passer. Comme elle, elle comprit rapidement qu'il allait être difficile d'en apprendre plus sans faire quelques expériences. Ça ne dérangeait pas la Poufsouffle de servir de sujet d'expérience et elle avait confiance en Viska pour assurer la sécurité de la tentative, étant donné comment elle lui était venue en aide pour l’aider à descendre de son arbre.

Quand Bulle proposa de s'exercer à bailler pour voir si cela allait avoir le même effet, sa camarade lui demanda la permission pour l'empêcher de grimper à tout prix. Étant donné sa peur panique des hauteurs et le peu de temps que durerait la transformation, Bulle ne demandait pas mieux que d'avoir une sécurité à ce sujet. Il ne fallait surtout pas qu'elle se retrouve à nouveau en hauteur incapable de réagir et complètement terrifiée. Et le malheur dans l'affaire c'était que l'adolescente ne contrôlait absolument pas cette part d'elle-même. Il lui était donc impossible de ne pas succomber à la terreur de se sentir trop haut.

« Carrément ! Je n'ai pas envie de me retrouver à nouveau en haut d'un arbre. En plus, qui sait jusqu’où je pourrais monter si tu ne m'en empêches pas. Ça se trouve, je monterai jusqu'au niveau où il serait difficile de me donner à nouveau un coup de main. »

Avant qu'elle ne puisse tester son bâillement, la jeune fille reçut un message de la part d'une de ses camarades qui lui disait que le sort avait vraisemblablement attends toute l'école et que c'était dû à une erreur dans une classe de septième année. Donc, au lieu de transformer une seule personne, ils avaient réussi transformer absolument toute l'école. Voilà qui était encourageant. Mais cela ne donnait pas vraiment de solution pour régler le problème. Au moins, Pendant ce temps, il n'y avait plus classe. Ce détail plaisait un peu plus à Bulle.

La blonde décida donc de faire le test, ce qui pourrait peut-être aider les professeurs si jamais on lui demandait son avis. Mais le bâillement qu'elle produisit ne provoqua absolument pas de transformation chez elle. Viska supposa que le bâillement devait être accidentel et non volontaire pour que la métamorphose se produise. Bulle hocha la tête. Ça lui semblait cohérent. La fatigue leur permettrait sûrement de bailler tôt ou tard. Mais si elles voulaient en savoir plus, il fallait essayer de régler cela rapidement. Viska proposa de lui jouer une berceuse. Ce n'était pas une mauvaise idée et cela permettrait peut-être à la Poufsouffle de s'endormir.

« Tu joues de la musique, c'est trop cool », s'enthousiasma Bulle, avant de sourire plus franchement. « Ok, vas-y, on fait ça. »


[597]
Codage par Libella sur Graphiorum
[/quote]


[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Ar1w
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty
Ξ Sujet: Re: [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !   [THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
[THEME - PV] D’humaine à chat, il n’y a qu’un bâillement !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La vengeance est humaine, le pardon divin [PV]
» C'est ton chat ?
» Chat ??
» le chat !!!!
» PV | Chat ! C'est toi qui y est !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Poudlard, école de Sorcellerie :: Extérieur du chateau :: Le Parc :: Le Potager-
Sauter vers: