Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



-45%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL – Marmite 36 cm – Inox, Tous feux dont induction
29.49 € 53.27 €
Voir le deal

Partagez
 

 Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Aylaen Miller-Jones
Aylaen Miller-Jones
Gryffondor

Parchemins : 44
Âge : 11 ans {05/06/2006}
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Mckenna Grace


Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]   Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] EmptyLun 11 Avr - 15:57

Une bêtise ou peut-être deux ?« Rends-moi ma poupée ! Leta ! Je t’ai dit de me rendre ma poupée ! » Ce cri résonna jusqu’au dehors. « Viens la chercher ! Tu m’attraperas pas !!!  Nanananana !» Aylaen courait après Ayelet à l’intérieur du magasin de leurs mères, roulant par dessus les rouleaux de tissu et jouant à saute mouton sur les divers tabourets. La fille de Megan avait deux ans de plus que la petite rousse, mais cette dernière était agile comme un singe ! Ayelet – Leta pour les intimes – lui filait entre les doigts, poussant au maximum le curseur de l’exaspération de sa camarade de jeu. On pouvait en quelque sorte dire que les deux petites filles avaient grandi ensemble, dans les coulisses des Mille Symphonie de la Mode. Elles vivaient toutes les deux à Pré-au-lard, allaient dans la même école primaire : leur différence d’âge n’en était une que quand la plus âgée se souvenait qu’elle avait cet atout dans sa manche ou quand il existait un risque qu’on se moque du fait qu’elle joue encore à des jeux « de bébés ».

« Les filles ! C’est pas un peu fini ce bazar ! » Myrielle venait d’entrer dans la pièce, remplissant de toute sa hauteur – qui avait toujours impressionné Aylaen – l’embrasure de la porte arrière du magasin. « Ayelet, tu rends sa poupée à Aylaen et tu vas voir ton père, il t’attend pour ta leçon de danse. Quant à toi... » Le regard au bleu bizarre de Myrielle se posa sur celle des deux enfants terribles qui n’était pas le sien. Aylaen frémit : jamais elle ne s’habituerait à Myrielle, à sa stature, sa manie de se promener avec des armes, son dojo et sa voix rauque. Elle était tellement différente de sa maman à elle, Megan étant douce, petite, potelée, toute en douceur jusque dans le timbre avec lequel elle s’adressait à chacun. Il ne fallait pas s’étonner que sa fille soit une peste ! Mais jamais, ô grand jamais, Aylaen ne dirait ceci à voix haute.

Réalisant que son attention avait décroché, elle se concentra sur ce qu’on était en train de lui dire plutôt que d’extrapoler en serrant trop fort sa poupée nouvellement récupérée. « … Abell a emmené Scorpius, tu n’as qu’à jouer avec lui à la place. » Hein ? Quoi ? Mince ! Elle avait loupé un bout ! Abell fit cependant bien son apparition derrière la styliste rousse et Aylaen lui sourit. C’était un ami de son père, elle le connaissait depuis toujours ! Autant dire qu’elle l’appréciait, même si ce qu’elle préférait chez lui était qu’il soutienne une romance Megan-Tyler. Dans sa campagne anti-Simon, Aylaen ne se privait jamais d’aucun soutien ! « Coucou Abell ! » Elle s’approcha pour lui faire un bisou sur la joue et lui glissa à l’oreille : « Il faudra que je te raconte ce que j’ai fait de la mousse à raser du gêneur » Puis, elle pouffa et partit dans la direction indiquée par Myrielle, près de la fauconnerie, sous les cerisiers en fleurs, pour rejoindre son autre ami de toujours, Scorpius.

Lui n’allait pas à l’école avec les deux filles, mais Aylaen le croisait depuis qu’elle était toute petite et, comme ils avaient le même âge, ils avaient souvent joué ensemble. En plus, sa mère vendait des gâteaux : c’était le genre de relation qu’il fallait garder près de soi lorsque de potentielles sucreries à l’œil étaient en jeu ! « Saaaaaaluuuut toi ! Qu’est-ce que tu fais à traîner dans l’coin ? Si j’avais su, je me serais arrangé pour qu’on aille à la patinoire ensemble ! » Avec l’arrivée du printemps, elle trouvait moins de volontaires pour aller sur la glace avec elle. Elle aimait bien, pourtant, avoir des moments à elle patinait juste pour le plaisir, sans avoir à faire et refaire ses chorégraphies. « Leta est à son cours de danse – cette peste n’arrête pas de me piquer mes affaires, c’est giga super pénible ! - et m'man en a encore pour un moment. J’espère que quelqu’un dans cette grande baraque aura pensé à notre goûter ! » Aylaen observa les faucons de la famille Symphonie un instant, elle était en recherche évidente de la prochaine bêtise qu’elle pourrait faire… mais puisque Scorpius était là, elle devait aussi voir s’il était prêt à être son complice !
2981 12289 0


    Aylaen Jenny Ana Miller-Jones
Revenir en haut Aller en bas

Scorpius Malefoy
Scorpius Malefoy
Serpentard

Parchemins : 55
Âge : 11 ans ♦ 4 avril 2006
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 17
FACECLAIM: Nico Liersch/Elisey Bendas


Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]   Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] EmptyJeu 4 Aoû - 16:21


une bêtise, ou peut-être deux ?

So it's me I see, I can do anything. I'm still the child 'cos the only thing misplaced was direction and I found direction. There is no childhood's end I am your childhood friend, lead me on.

Scorpius Aylaen
dojo Symphonie // printemps 2017


Comment Abell Crowford, photographe de génie, beau-gosse intersidéral, s’était retrouvé babysitter de gosses tout désigné dès lors que leurs géniteurs n’étaient pas dans le coin ? Comme il le confiait à Scorpius en se baladant à Pré-au-Lard, il n’aurait su l’expliquer lui-même. A une époque pas si lointaine, il traitait Scorpius de monstre, refusait de l’approcher, voyait ses amis devenus parents uniquement sans leur progéniture, se moquant allègrement d’eux pour être tombé dans le piège grossier de la société qui soutenait que l’on ne pouvait qu’être heureux en étant marié, avec des enfants, propriétaire d’une maison en banlieue et d’une voiture familiale. Maintenant, il refusait de prendre Demetria avec lui sur sa moto car elle était trop jeune, était devenu expert dans l’achat de cadeaux pour mioches, essayait d’avoir un enfant avec sa femme, et avait appris, quelques mois plus tôt, qu’il était le père biologique d’un adolescent de quatorze ans (ou était-ce quinze ? Il faudrait qu’il révise avant de revoir Lowell.) La vie changeait à toute vitesse…

Ce jour-là, Astoria avait décidé d’emmener Demetria dans des boutiques londoniennes –apparemment, sa filleule n’avait plus rien à se mettre- et comme Drago travaillait, et que Scorpius ne voyait aucun précepteur, elle avait confié son fils à Abell je comprends pas pourquoi elle continue de commettre cette grave erreur. L’ancien Serpentard décida de transplaner à Pré-ai-Lard et même si Scorp connaissait déjà le village sorcier, il aimait se balader dans les rues où chaumières, petites maisons, et commerces se succédaient. Après une petite marche, Abell se rendit à la boutique Symphonie, où il avait commandé deux costumes. Il était probable que Scorpius y croise Ayélet, la fille de la patronne, qui n’avait que deux ans de différence avec lui, mais était bien différente des filles que pouvait croiser le blond dans les soirées mondaines, ou même que sa propre sœur.

Leta n’était pas la seule fillette présente ce jour-là chez Myrielle Symphonie, l’assassin styliste l’informa que son amie d’enfance Aylaen était aussi là. Scorp en était très content. Il n’avait pas l’occasion de fréquenter beaucoup de jeunes sorciers de son âge et la petite blonde était l’une des rares qu’il connaissait depuis toujours, grâce à l’amitié qu’Abell entretenait avec son père. Le photographe avait toujours trouvé amusante l’enfant de Tyler et la laissa l’embrasser sans rien dire l’ancien Abell serait scandalisé, lui retournant simplement son salut. « Ah oui ? J’ai hâte d’entendre cette histoire », commenta-t-il d’un ton joyeux. En soi, il n’avait rien contre le compagnon de Megan, mais il pensait simplement que son pote serait plus heureux en sortant avec la mère de sa fille plutôt que célibataire le voilà à vouloir caser les gens, on aura tout vu.

Scorpius admirait les faucons sous les cerisiers en fleurs lorsque Aylaen déboula comme une flèche –comme à son habitude, elle dégageait une énergie de dingue. « Bonjour Aylaen. Nous nous baladions simplement avec Abell à Pré-au-Lard, ma mère a décidé de renflouer le dressing de Demi comme si elle en avait besoin, et Abell devait venir ici chercher une commande. Et toi, tu as décidé de venir voir Leta ? » Il est vrai qu’il aimait bien aller avec son amie patiner, même s’il lui avait fallu un peu de pratique avant de cesser de chuter. Mais cette sortie serait pour une prochaine fois, il y aurait sûrement d’autres occasions de s’y rendre avant la rentrée scolaire de septembre. « Je ne doute pas qu’Abell saura leur rappeler de nous nourrir. Il n’est jamais le dernier à goûter les pâtisseries de ma mère ! », remarqua-t-il tranquillement. « Tu veux te venger de Leta ? On pourrait planquer ses poignards, elle piquerait sûrement une crise », proposa-t-il ensuite, reconnaissant sans mal l’expression bêtise imminente peinte sur le visage de son amie d’enfance.

Now you realise, that you've got to get out of here. You've found the leading light of destiny, burning in the ashes of your memory. You want to change the world, you'd resigned yourself to die a broken rebel but that was looking backward. Now you've found the light.



@tiababylo





don't look downon top of
the world
EXORDIUM.




Dernière édition par Scorpius Malefoy le Lun 29 Aoû - 14:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Aylaen Miller-Jones
Aylaen Miller-Jones
Gryffondor

Parchemins : 44
Âge : 11 ans {05/06/2006}
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Mckenna Grace


Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]   Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] EmptyDim 14 Aoû - 15:47

Une bêtise ou peut-être deux ?En vérité, Aylaen n’avait rien de concret à reprocher à Simon. L’infirmier français était gentil, d’humeur constante voire joviale, et Megan paraissait sincèrement heureuse à ses côtés. Son seul défaut, évident pour les jeunes yeux de la blondinette, était qu’il n’était pas son papa. Pour elle, cela constituait une raison suffisante pour le brimer, à la façon d’une petite fille espiègle de dix-ans-presque-onze. « Promis, j’vais tout t’raconter » signifia-t-elle à Abell avec un petit air mutin. Pas sûre que Simon ait autant apprécié qu’elle le moment où il avait réalisé qu’à la place de sa mousse à raser, il s’était mis sur la figure une émulsion de crème dépilatoire. Megan l’avait beaucoup grondée, lui disant que cela pouvait être dangereux, que ce n’était pas fait pour être mis sur le visage, et qu’elle aimerait bien savoir où elle s’était procuré ce produit moldu. En bonne effrontée, elle répondit qu’au final le résultat était le même : enlever des poils. Quant au lieu de son chapardage, les adultes n’étaient pas bien finauds, c’était évident qu’elle l’avait volé à sa grand-mère ! Elle n’avoua pas l’origine de son larcin pour le seul bénéfice de pouvoir le réitérer plus tard. Deux semaines de punition, déclara Megan fermement, approuvée par Tyler. Vu la bonne histoire qu’elle avait à raconter, ça valait l’coup !

Sa peine était passée maintenant, raison pour laquelle elle pouvait jouer avec Leta, et maintenant se chercher un nouveau compagnon de jeu en la personne de son ami d’enfance, Scorpius. « Tout à fait ! J’ai fini d’payer pour mon crime, alors j’suis venue jouer ici ! J’ai pas encore récup’ mes consoles, m’man dit que j’suis pas assez sage ! » Et comme son oncle était à Poudlard ces derniers jours, elle ne pouvait pas aller squatter les siennes. Monde cruel dans lequel le travail passait avant les loisirs de sa nièce préférée ! Malgré tout, Aylaen adressa un grand sourire rayonnant à Scorpius : elle aimait les jeux vidéos mais ne manquait jamais d’imagination lorsqu’il s’agissait de leur trouver un palliatif !

« Vous avez emmené des pâtisseriiiiies ? Oh, tu sais que t'es mon pote préféré Malefoy ? » Au moins pour les quinze minutes à venir en tout cas ! « On m’enlèvera pas d’l’idée que l’goûter est l’repas le plus important d’la journée » D’autres disaient que c’était le petit déjeuner, Aylaen ne voyait pas du tout d’où ça pouvait sortir. Surtout lorsqu’on mettait en balance des gâteaux tout droit sortis de la pâtisserie Warldof ! Il n’y avait carrément pas photo !

Lorsque son ami d’enfance évoqua des plans de vengeance à l’encontre de Leta, cette chapardeuse de poupée, elle eut un petit sourire qui n’augurait rien de bon pour qui la connaissait. « Oh Scorpius, tu m’connais si bien ! » commença-t-elle, la main sur le coeur tout en esquissant un air faussement innocent. De ses yeux vairons, elle papillonna des cils, puis reprit son sérieux subitement, déjà prête à l’action. Elle était comme ça, elle fonçait d’abord et avisait des conséquences après ! « Direction la chambre de Leta alors ? J’crois que j’sais où elle les range... » Et que son amie deux ans plus jeune possède toute une boîte de poignards ne la choquait absolument pas, preuve qu’elle fréquentait les Symphonie depuis trop longtemps déjà! Du pouce, elle pointa la direction de la maison. Le plus difficile serait d’y pénétrer sans se faire remarquer par Alexis, en train de donner un cours de danse à Leta. En effet, ils faisaient ça dans le dojo et celui-ci était attenant au domicile des Symphonie. Heureusement, Myrielle et Abell étaient occupés de leur côté, les obstacles à surmonter n’étaient donc pas bien compliqués.
2981 12289 0


    Aylaen Jenny Ana Miller-Jones
Revenir en haut Aller en bas

Scorpius Malefoy
Scorpius Malefoy
Serpentard

Parchemins : 55
Âge : 11 ans ♦ 4 avril 2006
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 17
FACECLAIM: Nico Liersch/Elisey Bendas


Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]   Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] EmptyLun 29 Aoû - 16:55


Scorpius pensait passer une bonne partie de sa journée avec celui qu’il considérait comme son oncle, avec lequel il passait constamment de bons moments. Mais finalement, en se rendant à l’atelier des Symphonies, il avait eu une bonne surprise en apprenant par Myrielle que son amie d’enfance Aylaen se trouvait là. Comme son éducation était assurée au manoir, il n’avait pas des tonnes de fréquentations, de son âge d’autant plus. Ayélet, ou encore Gabrielle, la fille aînée d’Heaven et de Raphaël Gibson, étaient ainsi plus jeunes que lui, mais aussi plus âgées que Demetria. Il s’entendait heureusement très bien avec la seule fille qu’il connaisse de son âge –du moins avant qu’il ne rencontre Rose à la pâtisserie où travaillait sa mère. Il s’amusait toujours beaucoup avec la petite blonde. Outre cette énergie inépuisable qui semblait constamment l’habiter, elle avait été élevée loin des normes et des carcans des Sang-Purs –non que Scorp se sente oppressé par toutes ces normes, il considérait plutôt que les bonnes manières se perdaient de nos jours- et cela se ressentait. Ainsi, même si le petit blond possédait un penchant net pour la provocation, encouragé en cela par Abell un vrai modèle cet homme-là, il craignait trop le courroux de ses parents pour réellement commettre des bêtises. « Pourquoi ? Tu as fait quoi encore ? », demanda-t-il alors qu’Aylaen confessait qu’elle était privée de ses consoles –encore une technologie moldue que Scorpius ne connaissait pas, de base.

Etant le fils chéri d’une pâtissière, et ayant appris très tôt qu’on ne se ramenait pas chez quelqu’un les mains vides il tache d’enseigner cette bonne manière à Abell, sans succès aucun pour le moment, Scorpius ramenait souvent des gâteaux, qu’ils aient été cuit à la pâtisserie ou au manoir. Evidemment, ce geste était toujours fortement apprécié Scorp, ou comment acheter son monde grâce à des sucreries. « Je suis ton seul ami garçon, en même temps », la taquina-t-il, en sachant bien que ce n’était pas tout à fait vrai. Aylaen allait dans une école moldue, elle avait certainement dû s’y trouver des amis. « Ma mère me prépare de très bons petits déjeuners aussi, avec souvent des pancakes », fit-il valoir alors que la blonde parlait de l’importance du goûter –elle n’avait pas tout à fait tort, mais en tant que grand gourmand, Scorp aimait tous les repas, tant qu’il y avait un peu de sucré au menu.

Du moment où Aylaen mentionna Leta, Scorpius sut qu’elle voulait se venger de la petite rousse. Il connaissait bien la blonde, il savait très bien ce que son expression faciale préfigurait –il n’y avait pas besoin d’être un génie pour deviner ce qu’elle planifiait, même si lui, en l’occurrence, en était un. « Tu as pensé à des idées de cachette déjà ? Faut les mettre dans un endroit improbable, qu’elle passe le plus de temps à les chercher », affirma-t-il d’un ton rusé à son amie. Si Aylaen fonçait toujours tête baissée, ce qui donnait à Scorp le pressentiment qu’elle serait répartie à Gryffondor, lui avait évidemment tendance à beaucoup analyser et à se projeter. En somme, leur duo de farceurs du jour était bien complémentaire !

529 mots

@tiababylo





don't look downon top of
the world
EXORDIUM.




Dernière édition par Scorpius Malefoy le Mar 13 Sep - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Aylaen Miller-Jones
Aylaen Miller-Jones
Gryffondor

Parchemins : 44
Âge : 11 ans {05/06/2006}
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Mckenna Grace


Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]   Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] EmptySam 3 Sep - 17:17

Une bêtise ou peut-être deux ?« Encore, tout d’suite ! Genre j’fais tout l’temps des bêtises ! » Comme c’est dans le titre du RP, peut-on dire qu’il se trompe? Aylaen affichait un air faussement offusqué, main sur le cœur et menton levé, mais son regard trahissait une bonne humeur et une malice qu’elle peinait à dissimuler. Reprenant une posture plus naturelle, elle poussa un soupir exagéré avant de confesser sa dernière « grosse » bêtise. « J’ai remplacé la crème à raser de ce lourdaud d’Simon par d’la crème pour s’épiler. M’man m’a passé un savon mais t’aurais vu sa tête à lui, c’était impayable ! » Rien que d’y repenser, elle rit avec entrain. « ça valait l’coup d’être punie, crois-moi ! » termina-t-elle une fois qu’elle eut fini de rire, un sourire mutin sur son visage angélique. Quand elle se taisait ou qu’on la regardait patiner dans ses costumes à paillettes, on lui aurait donné le bon dieu sans confession… mais l’illusion ne tenait pas dès qu’elle ouvrait la bouche. Aylaen n’avait d’un ange que le physique hérité de sa mère, pour le caractère, elle tenait beaucoup plus de ses oncles Roman et Nicolas… tout en ayant le côté malin de son père, un très intelligent ancien Serdaigle – Nick aussi était de cette maison mais il ne cadrait pas avec les à priori que la demoiselle se faisait des répartitions de Poudlard.

Lorsque Scorpius pointa qu’il était son seul ami garçon, elle fut tentée de lui répondre que ce n’était pas le cas – après tout, elle était dans une équipe de baseball mixte ! - mais puisque dans l’instant présent, elle n’avait que deux amis à l’endroit où ils se trouvaient, et qu’il était effectivement le seul être masculin du lot, elle ne s’en donna pas la peine. « Pas faux » répondit-elle seulement à la place avec un grand sourire. Il arrivait, quand elle pensait à son ami plutôt qu’à des trucs super ennuyeux comme ses devoirs, que la petite fille se demande si Scorpius ne se sentait pas un peu seul entouré d’adultes comme il l’était. Évidemment, ils étaient amis, et elle tenait à lui, mais ils ne se voyaient pas assez souvent pour que ça compte vraiment au quotidien. De plus, malgré le talent qu’elle avait pour faire de super blagues, elle doutait beaucoup qu’ils finissent dans la même maison. Comme ses parents avant lui, il irait probablement à Serpentard, alors qu’elle ne s’y voyait pas du tout. Au moins pourraient-ils passer plus de temps ensemble, et pas uniquement au bon vouloir des adultes !

« La chance... » soupira-t-elle avec envie à la mention des pancakes. Sa mère se débrouillait honorablement en cuisine – comme dans tout ce qui était manuel – mais le matin, c’était toujours la course contre la montre, et le mieux qu’Aylaen puisse avoir, c’étaient des tartines de pain beurre-confiture. Pas mauvais, mais pas aussi bon que des pancakes ! Difficile d’en vouloir à Megan cependant : elle était couturière, styliste même quand elle avait le temps de gérer ses propres créations, alors que la mère de Scorpius était dans la pâtisserie ! Un domaine autrement plus porteur pour ce qui était de fournir des gâteaux et autres sucreries à ses enfants. « J’aurais bien proposé à ta maman de m’adopter, mais j’pense pas qu’j’ai l’profil » Elle était de sang mêlée et d’un milieu populaire, sans compter sa forte tendance à mettre le plus de bazar possible là où elle passait Drago finirait en PLS. Puis, bon, elle adorait sa maman à elle. Elle avait de super mauvais goût pour les garçons, sinon elle verrait que c’était Tyler le plus génial, et pas l’ennuyeux Simon, mais Aylaen était magnanime : elle pouvait le lui pardonner.

Mettant son ami dans la confidence de son envie de rendre la monnaie de sa pièce à Ayélet, elle se montra attentive aux remarques de Scorpius : la blondinette ne doutait pas qu’à eux deux, ils pouvaient mettre en branle des plans de grande envergure. Leta allait être verte de rage !!! Aylaen avait déjà hâte de voir ça – même si ça avait sa part de danger, son amie d’enfance la plus rousse étant très douée en arts martiaux ! « Exact ! » approuva-t-elle d’un air sérieux qui lui fronçait légèrement le nez. « Dans des endroits différents ptet ? Genre, un peu dans le jardin, et un peu dans la maison ? J’en mettrai bien sous les coussins du canapé! Elle fit signe à Scorpius de la suivre à l’intérieur, ou du moins sur le chemin qui y menait : « Suis-moi ! Va falloir se baisser en passant devant le dojo, mais à part ça, la voie est libre ! ». Montrant l’exemple, Aylaen se courba pour traverser la partie du jardin visible depuis le dojo, et se releva une fois devant la porte arrière de la maison. D’une main assurée – elle était venue chez son amie un nombre incalculable de fois – elle tourna la poignée et pénétra à l’intérieur. Étonnamment pour quelqu’un aimant à ce point le rouge et le noir, la maison de Myrielle et Alexis était décorée et meublée de blanc. Un choix d’Alexis peut-être ? Traversant la cuisine, Aylaen dépassa dans le couloir suivant la chambre parentale ainsi que celles d’Alexandre et Viska, pour l’heure vides. Celle de Leta était la dernière. Voisine de celle de son frère, elle donnait sur la rue parallèle à celle de la boutique. À travers les rideaux, on voyait quelques sorciers marcher dans un sens ou un autre. Aylaen songea un instant à fermer les volets pour plus de discrétion… avant de décider que ce serait encore plus louche en pleine journée. Il y avait, en plus, fort à parier que les adultes qui passaient ne les voient même pas : ce n’était pas le genre de Myrielle de prendre des risques avec le respect de la vie privée.

« C’est là ! » Elle ouvrit la porte, dévoilant une chambre dans des teintes vert pastel avec une pointe de rose. Sans précaution particulière, elle plongea sous le lit à baldaquin et en extirpa la fameuse boîte. « Tadam ! » Elle l’ouvrit pour vérifier, c’était bien la boîte de poignards de Leta. « Suite de l’opération partenaire ! Sauf si tu vois un autre truc intéressant à piquer ici ?» Un journal intime serait parfait… si Ayélet n’avait pas seulement huit ans et, par le fait, aucun secret croustillant à leur mettre sous la dent.

1 079
2981 12289 0


    Aylaen Jenny Ana Miller-Jones
Revenir en haut Aller en bas

Scorpius Malefoy
Scorpius Malefoy
Serpentard

Parchemins : 55
Âge : 11 ans ♦ 4 avril 2006
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 17
FACECLAIM: Nico Liersch/Elisey Bendas


Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]   Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] EmptyMar 13 Sep - 22:18


Un sourire amusé naquit sur les lèvres de Scorpius alors qu’Aylaen s’offusquait de son emploi de mots. La grande majorité de ses fréquentations était certes constituée de jeunes de bonne famille sorcière, la petite blonde était sans conteste la fille qui commettait le plus de bêtises parmi ses connaissances. « Eh bien quand tu n’es pas punie...oui », souligna le garçon malicieusement. Nier que son amie d’enfance était une fillette turbulente, qui aimait les farces, était aussi naïf que nier son intelligence. D’ailleurs, il savait bien que son amie se montrait sarcastique en n’admettant pas directement qu’elle était du genre à faire le plus de bêtises possible, et elle lui parla rapidement de sa dernière en date, qui fit bien rire Scorpius. « Ce devait en effet être très amusant. Et en dépit de toutes tes techniques pour faire fuir Simon, il tient le coup ? » Scorpius se demandait comment il réagirait, lui, si ses parents se séparaient un jour et trouvaient d’autres personnes à aimer -Abell plaisantait souvent sur le sujet, mais Scorp savait bien qu’il n’était pas prêt de divorcer de Lena pour sortir avec sa mère. Nul doute qu’il le prendrait assez mal, à l’image d’Aylaen, même si cette dernière n’avait, pour le coup, jamais connu ses parents en couple. Bien sûr, Scorpius étant un Serpentard dans l’âme, ses plans seraient certainement réfléchis et plus discrets que les actions de la blondinette mais chacun son style, après tout. « Tu as certainement prévu quelque chose avant de partir pour Poudlard, non ? Tu ne vas pas pouvoir l’embêter durant des mois. » Et Aylaen n’appréciait peut-être pas Simon, mais elle adorait en revanche lui rendre la vie plus dure !

Scorpius se jugeait effectivement assez chanceux de compter sur une mère pâtissière, qui aimait lui concocter de bons petits plats ainsi que d’excellents gâteaux pour tous les repas de sa journée. Ce n’était pas le seul élément qui le faisait se sentir comme l’un des garçons les plus chanceux dans le monde sorcier, mais c’était l’un des éléments qu’il mettait souvent en avant pour narguer les personnes qu’il connaissait. Il rit alors qu'Aylaen plaisantait en disant vouloir se faire adopter par sa mère. Scorp connaissait Megan Jones, mais bien moins qu’il ne connaissait Tyler, ami d’Abell de longue date, et elle lui paraissait bien différente de sa mère à lui. « Crois-moi, tu ne veux pas vraiment que mes parents t’adoptent. Déjà, pour qu’ils acceptent de signer quoique ce soit, il faudrait que tu apprennes par cœur notre arbre généalogique, et de connaître toutes les familles de Sang-Pur auxquelles nous sommes liées, tu devrais certainement changer ta manière de t’habiller, sans compter que mes grands-parents te tueraient du regard si tu prononces le moindre mot familier devant eux. » Et il ne plaisantait même pas, pas complètement, particulièrement pour le dernier point. La relation entre son grand-père Lucius et son père restait tendu malgré le passage de ses années. Scorpius n’avait trop rien à reprocher à Lucius, hormis que ce dernier se montrait souvent très snob et ne comprenait pas l’intérêt de son petit-fils pour les moldus -heureusement, ses parents se montraient plus ouverts et tolérants.

Concernant la vengeance d’Aylaen envers Ayelet, Scorpius tenta d’aiguiller son amie vers le meilleur plan possible. « Si Myrielle découvre les poignards sous les coussins, elle va s’énerver, souleva le petit blond. Dommage qu’Alexandre ou Viska ne soient pas encore rentrés de Poudlard, on aurait pu en cacher dans leur chambre pour les faire accuser à ta place. » Or là, il serait évident que Leta saurait immédiatement qu’Aylaen était la fautive.

Il suivit sans broncher Aylaen vers l’arrière de la maison, puis à l’intérieur, tachant de faire le moins de bruit possible. « Son kimono peut-être ? Elle doit le revêtir pour ses leçons et comme elle adore combattre... » Mais une tenue serait plus difficile à cacher que des poignards...

@tiababylo





don't look downon top of
the world
EXORDIUM.




Dernière édition par Scorpius Malefoy le Ven 20 Jan - 20:46, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Aylaen Miller-Jones
Aylaen Miller-Jones
Gryffondor

Parchemins : 44
Âge : 11 ans {05/06/2006}
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Mckenna Grace


Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]   Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] EmptyJeu 6 Oct - 10:41

Une bêtise ou peut-être deux ?« Oh j’en fais aussi quand j’suis punie, elles sont juste plus discrètes » admit-elle en quittant son ton faussement outré pour un plus réaliste, presque détaché. Ce n’était pas qu’elle aimait être punie _ au contraire les restrictions à sa liberté l’ennuyaient profondément - elle trouvait juste que ses frasques étaient moitié moins distrayantes si elle ne risquait rien à les faire !

Quant au sujet du copain de sa mère, elle leva les yeux avec une exagération renouvelée. Simon était trop gentil, d’une patience à toute épreuve, et moins il paraissait lui en vouloir pour ses nombreux assauts contre lui, plus elle le trouvait agaçant. « Il est pire qu’un vieux chewing-gum, il est accroché à ma mère et c’est tellement… rah ! Qu’est-ce qu’elle lui trouve, hein ? Papa est beaucoup mieux ! » Mais on ne pouvait pas dire que Tyler lui facilite beaucoup les choses. Il ne prenait aucune initiative vis à vis de Megan, ce qu’Aylaen ne comprendrait jamais car ses deux parents étaient géniaux ! Bien entendu, elle avait maintenant l’âge de savoir qu’ils n’avaient jamais été vraiment ensemble. Tous les souvenirs qu’elle avait d'eux réunis n’étaient que des accords de co-parentalité… Pourtant, elle espérait encore avoir ce genre de foyer, avec son papa et sa maman en couple.

« Hum… Nan, pas vraiment. Quel que soit mon dernier coup, il aurait des semaines pour s’en remettre, j’y gagnerais pas beaucoup. À la place, j’enverrai d’Poudlard des courriers déprimants à mes parents, où je dirai à quel point ils me manquent, comme je me sens mal, comme les cours sont durs et combien ne plus faire de patinage me pèse ! Ils se sentiront obligés d’en parler ensemble pour aider leur fille unique si malheureuse… et l’une des solutions que j'finirai par mettre en avant sera un Noël juste tous les trois, sans Simon. Patience et longueur de temps… tu connais la suite ! » Elle fit un geste vague de la main, un grand sourire sur le visage. La patience n’était normalement pas trop son fort mais elle se disait que des plans de cette envergure seraient plus faciles à mener en étant par ailleurs occupée par ses cours à Poudlard. De toute façon, même si elle n’atteignait pas cette finalité, elle était certaine que ça éviterait à minima que ses parents arrêtent de se côtoyer en son absence. Combien de temps mettraient-ils à comprendre ?

Mais comme à son habitude, Aylaen changea vite de sujet et d’humeur, regrettant que sa mère ne brille pas pour ses pâtisseries – à l’inverse de la maman de Scorpius dont c’était le métier. Elle s’amusa de la description de son ami : il ne vendait vraiment pas du fun. « Tu crois qu’j’suis impressionnable ? » crâna-t-elle tout en se faisant in peto la réflexion que le peu qu’elle savait des grands parents du blondinet n’était pas très engageant. Force était de constater qu’on était très loin de papy et mamie Jones qui lui jouaient de la musique à chacune de ses visites. Comme sa grand-mère était avant tout actrice, elle ne chantait pas très bien, ce qui donnait toujours un résultat marrant ! « Mais t’as raison, j’suis pas faite pour ce genre de trucs, j’suis trop… agitée ? » Si on l’avait inscrite à autant de clubs de sport dans sa prime enfance, c’était justement parce que ce mot d’agitation était récurrent. Pour autant qu’Aylaen puisse en juger, ce plan avait fonctionné, quand elle revenait d’une bonne grosse séance de sport intensive, elle avait une jauge d’énergie qu’elle évaluait à moitié de sa capacité totale. Son oncle Nick prétendait qu’elle était un boss de fin : quand on croyait qu’elle n’avait plus de points de vie, une deuxième barre apparaissait pour épuiser son adversaire ! Métaphore qu’elle comprenait aisément, en bonne fan de RPG qu’elle était devenue avec le temps.

Revenant à sa cible du moment, à savoir Leta, elle proposa une cachette qui lança un petit débat : « Et c’est grave d’énerver Myrielle ? J’veux dire, j’ai dix ans, elle me f’ra rien. C’est d’Leta dont j’dois m’méfier ». Elle parlait plus vite qu’à d’autres moments de leur conversation, prise dans l’excitation de se lancer dans une nouvelle bêtise, surtout une où elle incluait Scorpius et qui concernait Leta : avec ses deux amis d’enfance dans le coup, ce serait forcément drôle. « On peut ptet en mettre dans les poches des fringues de Leta sinon ? Plus on les éparpille, plus elle aura du mal à les retrouver tous du premier coup ! » Quant à être déclarée fautive, peu importait : elle était déjà punie, et la farce en cours était somme toute innocente.

Comme Scorpius suggérait le kimono, elle chercha celui-ci dans la commode et le sortit d’un tiroir. « Il est là ! On pourrait l’mettre dans la chambre de Viska, ou celle d’Alex’ ? Y’a rien qui ressemble plus à un kimono qu’un autre » Elle déplia la veste de son amie et la posa sur son torse – on aurait pu croire qu’il serait beaucoup plus petit vu qu’elles avaient deux ans de différence mais Ayélet était plutôt grande et Aylaen dans la moyenne basse -, elle regarda le résultat dans le miroir de l’armoire. « S’pa très élégant mais ça a l’air pratique » En cet instant, Aylaen se demanda si elle s’inscrirait aux cours d’arts martiaux magiques : elle n’était pas sûre d’aimer l’idée de pratiquer un sport dans lequel son amie serait toujours meilleure qu’elle. « Tu sais dans quel club t’ira à Poudlard toi ? Moi j’sais pas encore, c’est pas comme si y’avait du baseball ou du patinage là-bas ! Tu crois que j’pourrai patiner sur le lac l’hiver ? » Elle savait pas à quoi elle allait pouvoir passer son temps libre dans l’école sorcière. Il y avait quelques clubs de sport, mais aucun qui la tente sur le papier… Peut-être qu’elle suivrait les idées de Scorpius si elle les trouvait bonne ? Elle pourrait aussi voir ce que feraient Liam et Erik, encore que ce dernier ne fasse pas trop dans les activités extra-scolaires pour autant qu’elle le sache. « Sinon, j’pourrai toujours faire des matchs de baseball improvisés, ça demande pas trop de trucs » Rien qu’elle n’ait pas déjà à disposition chez elle pour s’entraîner en tout cas.

1 061
2981 12289 0


    Aylaen Jenny Ana Miller-Jones
Revenir en haut Aller en bas

Scorpius Malefoy
Scorpius Malefoy
Serpentard

Parchemins : 55
Âge : 11 ans ♦ 4 avril 2006
Actuellement : 1ère année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 17
FACECLAIM: Nico Liersch/Elisey Bendas


Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]   Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] EmptyLun 23 Jan - 16:27


Aylaen était inarrêtable. Même en étant sous les coups d’une punition infligée par ses parents, elle continuait ses bêtises. A se demander pourquoi Megan et Tyler continuaient de la réprimander, vu que cela ne servait définitivement à rien. Scorpius s'interrogea un instant sur comment ses parents auraient géré un enfant turbulent et farceur. Il n’était pas certain que ces caractéristiques figurent réellement dans les traits génétiques des Greengrass-Malefoy...ils étaient plutôt réputés pour être froids, arrogants, ambitieux et très intelligents -un ensemble qui définissait très bien Scorp, en fin de compte. Il ne manquait certes pas de malice, mais elle s’exprimait de manière bien différente que celle de son amie d’enfance. « Il faudra que tu sois bien discrète à Poudlard si tu ne veux pas être fourrée constamment en colle », lui fit-il remarquer. Mais était-ce un avertissement suffisant pour lui faire peur ? Le petit blond en doutait très sérieusement.

S’il y avait quelque chose d’aussi récurrent que les bêtises d’Aylaen, c’était bien ses diatribes assassines envers Simon, le compagnon de sa mère, qu’Abell non plus n’aimait pas trop, par solidarité envers son grand ami Tyler -à priori, en vieillissant, il avait tendance à vouloir caser ses potes célibataires tout arrive. « Forcément que tu penses ça, c’est ton père, remarqua-t-il. Mais c’est un peu normal qu’il soit souvent avec elle, ils sortent ensemble tout de même. » Bien sûr, toutes les personnes en couple n’agissaient pas de la même manière, certains étaient moins collés que d’autres. Mais le fait d’être en couple, c’était tout de même basé sur la volonté d’être ensemble et de se voir régulièrement, non ?

Il fallait bien reconnaître à Aylaen son obstination. Cela faisait des années qu’elle concevait des plans pour éloigner Simon de sa mère, et elle ne lâchait pas le morceau, même si cela ne fonctionnait pas comme elle l’aurait voulu ! Ça forçait l’admiration. Mais mais si Scorp n’était pas convaincu par son idée de tenter d’apitoyer ses parents à distance. « Tu vas beaucoup les inquiéter avec de telles lettres mais je ne suis pas sûr que ta mère écartera Simon des fêtes pour autant. Et puis tu oublies que ton oncle est professeur à Poudlard, il pourra confirmer, ou non, tes dires », releva-t-il. Comme quoi, compter sa famille dans le personnel du château n’était pas toujours un avantage n’en déplaise à Leith !

Passant sur le fait que sa famille ne conviendrait pas à Aylaen, passé les capacités culinaires de sa mère bien évidement, les deux enfants reprirent sur la vengeance de la petite blonde envers Ayélet. « Myrielle est plutôt impressionnante alors en colère...Et même si tu as dix ans, son sermon doit être autre chose que celui de ta mère », répondit-il. Myrielle n’était pas l’assassin des Malefoy pour rien...et Leta avait tout pris d’elle. « Oui bonne idée. Elle va passer un temps fou à les rechercher, elle va être furieuse ! » Mais le courroux de la petite rousse ne semblait décidément pas effrayer Aylaen. « Dans celle de Viska ? Leurs tailles sont plus similaires. » Alex était très grand, et costaud, alors que Viska mince et fine.

« Je passerais les sélections pour le club de Quidditch. Il y a un club de duels, aussi, je pense l’intégrer lorsqu’on aura appris des sorts de défense, et il doit y avoir un club autour des échecs. » Les activités ne manquaient pas à l’école, d’après ce qu’il en savait, et aucun loisir ne serait solitaire, contrairement à ce qu’il avait expérimenté jusqu’à présent. « A voir si le lac gèle vraiment et si la couche est assez solide. Tu ne veux pas te retrouver nez à nez avec le calmar géant. » Ni dans l’eau gelée. Quant au baseball, il doutait que l’activité intéresse assez de jeunes sorciers, mais beaucoup moins de la capacité d’Aylaen à rassembler les autres derrière elle.

@tiababylo





don't look downon top of
the world
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]   Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bêtise, ou peut-être deux ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des explications... peut être. [PV]
» On peut être parfaite et gaffer ! [PV]
» Heureuse ? Peut-être pas... TERMINÉ
» Nostalgie? Peut-être bien... [Pv]
» Perdu ? Peut-être pas... [PV Rayder]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: