Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le deal à ne pas rater :
Fire Emblem : où précommander Fire emblem Engage en édition ...
99.90 €
Voir le deal

Partagez
 

 I'm drowned out by the thunder [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1154
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptyMar 19 Avr - 10:29

I'm drowned out by the thunder
Vanellope + Dahlia
I get tossed by the ocean
Piled deep in the sand
I'm drowned out by the thunder
Lost in a laugh
Is anyone listening ?
Is anyone around to see
That I'm doing it all for you
Vanellope était de mauvaise humeur. Elle sortait d’une conversation désagréable avec Fiona. Pas houleuse, non, car ce n’était pas leur genre, mais V en avait quand même eu des hauts le cœur. Si le bilan avait été du côté de la lionne que sa meilleure amie faisait bien ce qu’elle voulait avec qui elle voulait, même des types qu’elle détestait copieusement, elle avait tenu à lui rappeler que le mec n’était pas clair oui, elle refuse de prononcer son nom, même dans sa tête. Il avait embrassé son ex à l’infirmerie (après que celle-ci ait essayé de se suicider, bravo garçon ! Quel tact!) puis avait fait son sketch au bal (qui avait voté pour ce mec ? Qui?!), et il n’avait jamais été très clair dans sa relation avec son autre meilleure amie (suffisait de voir comme Cil’ le détestait!) : V avait plus confiance en Fiona qu’en Viska ou Iva’ pour ce qui était de l’équilibre psychologique, mais elle préférait que sa meilleure amie reste prudente, qu’elle se souvienne de tout ce qui s’était passé, quand bien même elle ne l’eut vécu que par son biais à elle.

Tout ça pour dire que respecter la liberté de ses amies en matière de vie amoureuse commençait à ressembler à un sacerdoce. Cependant, elle préférait qu’on ne se mêle pas de la sienne j’sais même pas où elle en est… donc elle ne se mêlait pas de celles des autres sauf pour Mulligate mais c’est l’exception qui confirme la règle. Et en parlant de rester neutre, lorsqu’elle croisa Viska, elle l’arrêta sans intention de lui parler de son entrevue avec Fiona. « Eh ! ‘Ska ! Où tu vas sapé comme ça ? » Son amie portait une robe blanche, des bijoux en or voyants et n’avait pas lissé ses cheveux. V n’aurait pas trop su dire pourquoi mais elle trouvait ce look détonant. « Ah ? Pardon, tu me parlais ? » Elle parut réfléchir, un doigt posé sur le menton : « Vanellope... » La lionne se demanda pourquoi elle prononçait son prénom, surtout en entier, mais Viska enchaîna : « Désirais-tu quelque chose ? Une bénédiction peut-être ? » Qu’est-ce qu’elle était en train de lui chanter là ? Peu encline à la patience à cause de son humeur sombre, V s’agaça « Je te demandais où tu allais, qu’est-ce que t’as là ?! T’as fumé ou quoi ? On dirait que t’es complètement stone ?! » Viska cligna des yeux, paraissant ne pas comprendre l’espace de quelques secondes, puis elle sourit avec chaleur, prenant les mains de son amie dans les siennes « Je vais simplement me balader un peu dans le château, et peut-être aussi dans le parc. Tout va bien mon amie, ne t’inquiète pas. On se verra au dîner ! Si tu le croises, demande au joli garçon de manger avec nous ! » Au joli garçon, de qui parlait-elle ? Flynn ? Depuis quand est-ce que Viska l’appelait comme ça ? V était tellement perplexe qu’elle réalisa trop tard que la Serpentard avait disparu au détour d’un couloir !

Elle lui courut après mais ne la trouva pas. V consulta sa montre : elle avait rendez-vous avec Dahlia pour une ronde, elle n’allait pas pouvoir perdre du temps à chercher Viska. Est-ce que ça valait la peine de prévenir les autres ? La Serpentard avait un comportement lunaire, mais elle semblait souriante, lumineuse… pas du tout sur le point de faire une connerie dont elle avait le secret en tout cas. Si V commençait à écrire au reste de la bande, ça pouvait avoir un effet boule de neige indésirable, et si ça se trouvait, c’était elle qui montait tout ça en épingle à cause de sa conversation avec Fiona. En désespoir de cause, elle tapa un message pour Flynn, celui qui serait le moins prompte à péter les plombs. Ça ne mangeait pas de pain, et Viska lui avait demandé de l’inviter dans leur coin pour le dîner. En espérant que c’était bien lui le joli garçon et pas Alex ou Alan !

* Pas de panique Reynolds, pas de panique * Ses amies auraient sa peau : elle ferait une crise cardiaque avant la quarantaine, V en était absolument certaine ! Reprenant le contrôle de ses émotions, elle se dirigea vers le lieu du rendez-vous. Une fois sur place, elle ne put s’empêcher de demander par acquis de conscience : « Eh ! Est-ce que t’aurais vu passer ‘Ska ? J’l’ai croisée et… disons que sur l’échelle du bizarre, de 1 à 10, on était sur un bon 6 ». Histoire d’avoir le tiercé gagnant, V s’attendait presque à voir arriver Ivalyana/Cily pour parfaire le tableau de cette formidable journée. La seule jolie brune en présence demeura cependant Dahlia, ce qui n’était pas plus mal : V détestait ne pas comprendre les événements presque autant qu’elle détestait le sale type dont elle refusait de prononcer le nom, et ce n’était pas rien de le dire ! « J’ai hésité à écrire aux autres… elle n’avait pas l’air mal alors ce serait bête de les inquiéter pour rien, j’ai plutôt eu l’impression qu’elle avait abusé de la fumette… et puis elle était sapée avec un genre de robe d’été… elle va nous choper la crève mais bon, pas de quoi en faire un drame » Normalement. Avec Viska, depuis les événements d’octobre, elle avait appris à rester sur ses gardes, c’était bien pour ça qu’elle avait fini par écrire au moins à Flynn, deux Gryffondor avertis valant mieux qu’un seul. Et qu’elle en parlait à Dahlia, moins émotionnelle qu’une Victoire.

« Bref… C’est pas l’tout mais on a une ronde à faire nous ! On commence par où ? Les planques habituelles des farces des Poufsouffle ou se garde ça pour la fin ? » interrogea la préfète des Gryffondor qui se glissait dans sa carapace professionnelle avec une certaine satisfaction. Elle ne pouvait pas contrôler les drames dans la vie de ses amies, les mettre dans des bulles et les protéger des vilains méchants loups qui rôdaient elle essaie pourtant, mais elle pouvait faire son job, et le faire bien.
(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1975
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptySam 23 Avr - 12:39

♛ I'm drowned out by the thunder
I rest my case sophisticated. Reckless like I promised. And I had it, then I managed. And you talked me through it. Baby, do it. We're not your fancy dolls. You better set us free, or else we'll fuck you up. We'll fuck you up.

▼▲▼

Dahlia vivait une vie assez sereine depuis la rentrée de janvier. Pas de drames, pas de cris, pas de prises de tête. Juste quelques pensées intempestives concernant un crétin qu'elle croisait désormais pour l'essentiel en cours on ne pouvait même plus compter sur les Poufsouffle pour mettre le château à feu et à sang, où va le monde ? mais qui restaient tout à fait gérables. Au moins n'avait-elle pas à nouveau rêvé/cauchemardé qu'elle embrassait ledit crétin. Elle était sur la bonne voie, l'avenir était radieux, et même Jensen n'avait pas réussi à la traîner dans les méandres de sa vie amoureuse hautement tortueuse - apparemment, il fréquentait désormais Quincy, et grand bien lui en fasse.

Preuve supplémentaire, même la perspective de la ronde à venir n'était pas pour lui saper le moral : si toutefois elle n'aurait pas l'occasion d'arpenter les couloirs poussiéreux du château en compagnie de sa jumelle, elle serait en revanche accompagnée de Vanellope, et ça n'était pas pour lui déplaire gros compliment. Elle comptait la Gryffondor parmi l'une de ses rares amies à Poudlard - le genre de personne qu'elle serait prête à voir en dehors de l'école, une fois qu'ils seraient tous diplômés deuxième compliment, on ne s'arrête plus ! Elle avait le grand mérite de n'être ni portée sur les bavardages insipides big up Victoire ni sur les détours "pour visiter mais si si regarde Bégonia Dahlia il faut qu'on vérifie qu'il n'y a pas d'élève dans le couloir interdit j'te jure c'est McGo qui me l'a dit et oh tiens un chien à trois têtes !"

Caractéristiquement ponctuelle, Dahlia était postée dans le couloir où elle avait rendez-vous avec Vanellope. Elle venait tout juste de croquer dans la tête de sa Chocogrenouille lorsque la Gryffondor apparut dans son champ de vision, et l'interrogea immédiatement au sujet de Viska. Mâchant rapidement sa bouchée, elle répondit, sourcils froncés d'un air concerné : « Non, je ne l'ai pas vue. Bizarre en quel sens ? Elle a fait quoi ? » Pragmatique, elle avait d'abord besoin d'avoir toutes les informations avant de pouvoir se positionner. Vanellope ne tarda pas à développer, et Dahlia l'écouta avec grande attention - l'autre préfète paraissait inquiète, quand bien même elle semblait se maîtriser admirablement, et Merlin savait que dernièrement avec Viska, il valait mieux prévenir que guérir. Peony ne s'en remettrait pas si elle la trouvait à nouveau agonisante dans leur dortoir - elle ne dormait déjà plus en l'état.

« Une robe d'été ? » Elle avait arqué un sourcil perplexe à cette déclaration mais enfin Viska, et l'uniforme ? Tu n'as pas lu la page douze du règlement ? « Elle ne t'a pas dit où elle allait ? T'as demandé à Mulligan ? » Le grand rebelle de Gryffondor était a priori dans une 'relation' avec Viska, même si personne ne semblait décidé à la qualifier ainsi. Et en même temps, qui était-elle pour leur jeter la pierre ? Elle avait appelé Noé son 'Noé', faute de mieux, jusqu'au bout. On ne pouvait pas dire qu'elle n'était pas tenace.

La mention de Poufsouffle fit froncer le nez à Dahlia, mais elle poursuivit d'abord concernant Viska : « Tu veux qu'on cherche Viska en même temps ? On peut commencer par un endroit où elle est susceptible d'être allée. » Histoire de faire d'une pierre deux coups, et de rassurer un minimum Vanellope. « Les Poufsouffle sont devenus trop sérieux de toute façon, ils ne nous causent plus tant de soucis que ça. » Et non, elle n'était pas déçue de cet état de fait, et si elle avait employé le mot 'trop' devant 'sérieux', c'était seulement une façon de parler - une formule standard - et certainement pas un lapsus révélateur (elle ne visualisait que trop bien le sourire goguenard de Peony dans son esprit).

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1154
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptyDim 24 Avr - 17:15

Vanellope + Dahlia
Qu’avait fait Viska qui alerta la préfète des lions à ce point ? Était-ce la réapparition des bracelets brésiliens à son poignet qui la faisait paniquer ? Non. V était quelqu’un de pragmatique. Hormis Thomé et les ressorts bien trop émotionnels de leur relation, elle savait ne pas être du genre excessif. Ou, en tout cas, pas involontairement car certains la jugent excessive. Et puis, Viska n’aurait pas réutilisé la même feinte si jamais elle s’était réellement scarifiée. Ce n’était pas ça. « Elle avait l’air… pas vraiment ailleurs… je ne saurais pas t’expliquer, c’était elle, sans être elle. Elle m’a tenu des propos incohérents à propos de bénédiction, de joli garçon… » La mention de la bénédiction lui titillait un recoin du cerveau, seulement l’information refusait de remonter jusqu’à la surface.

« Oui, un truc blanc et vaporeux, avec quasiment rien comme tissu au niveau des épaules, sans parler des bras nus. On est quand même en avril, en Écosse ! J’veux bien qu’elle soit pas frileuse mais tout de même... » Surtout que la robe faisait penser à ce qu’on porterait pour un cocktail ou un baptême, ce n’était pas une tenue pour se balader un dimanche dans Poudlard ! Le risque que Viska attrape un rhume n’était cependant pas en tête de ses préoccupations : « J’ai demandé à Flynn, il sait pas où elle est, et si jamais elle est stone, on voit pas qui aurait pu la fournir. » Sans compter que la Serpentard buvait plus qu’elle ne fumait de l’herbe, y compris en soirée. Est-ce que l’histoire avec Fiona et l’autre crétin aurait pu la pousser à faire une consommation plus poussée ? Sans leur en parler ? V avait du mal à y croire. Viska avait beau avoir renoncé à faire de son corps un temple de la santé digne des instagrameuses life style, elle n’avait pas pris assez goût aux substances illicites pour en prendre à des fins autres que récréatives.  Surtout toute seule. « Elle m’a dit qu’elle partait se balader, je cite : dans le château et dans le parc. » Pas un gros indice vu la taille du dit château et du dit parc !

« ça ne coûte rien de regarder si on la voit en passant mais, encore une fois, peut-être que je m’inquiète trop. J’ai tellement peur de louper de nouveau des signes que, si ça se trouve, j’en invente » Elle haussa les épaules : c’était justement parce qu’elle craignait de se faire des idées qu’elle n’avait pour l’instant parler qu’à Flynn et à Dahlia, tous les deux capables de garder la tête froide. « Je n’ai pas du tout envie de revivre les événements d’octobre » admit-elle sobrement. Certes, elle ne pouvait pas s’empêcher d’être un peu inquiète, assez pour s’en ouvrir à son amie, mais elle ne comptait pas tomber dans l’hystérie non plus, et encore moins en provoquer une collective. Si le moindre soupçon pesait sur la santé mentale de Viska, celle-ci finirait encore enfermée par précaution : se tromper en sur-interprétant était trop lourd de conséquence. Si elle devait prévenir une personne supplémentaire, ce serait Victoire. En plus d’être la meilleure amie de Viska, elle était sa camarade de dortoir : V n’aimait pas avoir de secret pour elle sur ce sujet du moins.

Histoire de ne pas s’appesantir là-dessus, elle proposa de commencer la ronde. Dahlia lui parut presque déçue du comportement des Poufsouffle : tout était dans le "trop" ! « Je ne pensais pas voir venir le jour où tu qualifierais les Poufsouffle de sérieux, encore moins que tu les jugerais dans l’excès… il s’est passé un truc ? » demanda V, sans arrière pensée particulière. Elle trouvait juste suspect cette tournure et avait bien besoin de détourner la conversation de ses angoisses au sujet de ses amies – car celui de Viska n’occultait pas les soucis concernant, pèle-mêle, Fiona et Ivalyana -. « Quino forme sûrement ses successeurs, on ferait quand même mieux de vérifier. Si on loupe un truc, Rusard va en faire une syncope et il ira dire que c’est d’notre faute ! » Oh, V, ne sais-tu pas encore qu’il ne faut jamais jeter les noms des gens dans une conversation ?
(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1975
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptyLun 2 Mai - 0:06

♛ I'm drowned out by the thunder
I rest my case sophisticated. Reckless like I promised. And I had it, then I managed. And you talked me through it. Baby, do it. We're not your fancy dolls. You better set us free, or else we'll fuck you up. We'll fuck you up.

▼▲▼

Dahlia était concernée pour Viska. Elle appréciait sincèrement la Serpentard et ne voulait pas voir se reproduire le quasi-drame ayant eu lieu quelques mois plus tôt. D'autant plus qu'elle ne savait pas ce qu'il adviendrait de Peony s'il arrivait à nouveau quelque chose de grave à Viska. Elle était capable de beaucoup d'impassibilité, sa jumelle ne l'était pas. « Elle sans être elle ? » Elle pensa fugacement à Iva', puis écarta cette connexion de son esprit, car elle n'avait pas de sens. « De joli garçon ? Pardon je fais le perroquet. » se corrigea-t-elle en grimaçant. « Tu penses qu'elle parlait de Mulligan ? Ce serait bizarre que ça soit son cousin, non ? Et ça ne peut pas être Jensen, si ? » formula-t-elle avec perplexité, sourcil arqué. Elle était plutôt friande de mystères future belle-soeur du Détective Kostas alors elle était partante pour mener l'enquête. Surtout que Vanellope semblait préoccupée, ce qui n'était - a priori - pas la norme chez elle.

Elle avait réagi par réflexe à la description d'une robe d'été, son côté très rationnel ne comprenant pas qu'on se balade vêtue de cette manière en avril en Écosse, un fait que la préfète de Gryffondor rappela à son tour, avec beaucoup de sagesse. « Mais oui ! Certes, je ne comprends pas grand-chose à la mode qui a toussé ? mais même Peo' s'habille plus chaudement que ça. » commenta-t-elle en hochant la tête pour appuyer ses propos, telle une petite mamie jugeant les extravagances de la jeunesse.

Mentionnant - forcément - Mulligan à nouveau, elle fut quelque peu déçue de faire chou blanc. « Zut, elle n'a peut-être rien fumé, hein ? » Elle haussa les épaules, réfléchissant aux informations qu'elle pourrait fournir sur le sujet sans aller bien loin. Elle était davantage au fait du trafic de farces et attrapes que de celui des drogues douces. « OK, c'est très vaste. » Elle pinça les lèvres. Ce n'était certainement pas comme ça qu'elles allaient retrouver Viska - restait à espérer que comme Vanellope l'avait perçu, la Serpentard était juste un peu ailleurs, et pas en passe de se faire du mal.

En attendant, elles pouvaient toujours essayer de commencer leur ronde en vérifiant des endroits où Viska traînait souvent. Une pierre, deux coups, surtout que Dahlia n'était jamais passionnée par l'exercice - il lui paraissait redondant et pas franchement utile. Ils n'avaient jamais réussi à coincer le moindre membre de MS pendant leurs rondes, et tomber sur des amoureux en plein rendez-vous était malaisant pour tout le monde - ce qui n'empêchait pas Dahlia de les fusiller du regard par principe. « Si t'as décelé un truc, ça doit être vrai, même si ça ne veut pas dire que c'est forcément grave. Où est-ce qu'elle aime bien aller en général ? Mieux vaut prévenir que guérir, et au moins t'auras l'esprit tranquille. » Elle acquiesça. « Je comprends. » promit-elle au sujet des "événements d'octobre", qui avaient pas mal secoué les sixième année et les proches de Viska en particulier, forcément.

Vanellope sonnant le début de leur ronde, Dahlia lui emboîta le pas, et constata avec effroi qu'elle s'était lancée dans une discussion concernant les Poufsouffle. Quelle erreur stratégique. La Gryffondor nota évidemment l'étrangeté de sa tournure de phrase, et Dahlia maudit sa propre stupidité - chose assez rare pour être soulignée ! « Non non ! » répondit-elle aussitôt. Puis, haussant les épaules : « J'sais pas pourquoi je l'ai dit comme ça, leurs frasques ne me manquent pas, je te le garantis. Comme si j'avais envie d'être embarquée dans une bataille de nourriture à nouveau. J'voulais juste dire que ça paraît calme dernièrement, je suppose.  » Elle n'était pas sûre que cette explication était beaucoup mieux : elle avait brassé plus de vent qu'elle ne le faisait habituellement, ce qu'elle regrettait amèrement. Que Vanellope cite spécifiquement Quino n'arrangea pas les choses. Pendant un instant, Dahlia se demanda si Peony avait parlé à la Gryffondor, mais aux dernières nouvelles, les deux filles étaient encore en froid, ce qui rendait la chose impossible cela dit parler de Quilia avait presque réconcilié Peony et Victoire à l'époque donc tout est possible. « Je ne sais pas trop ce qu'il fiche, j'ai quand même des doutes sur le fait qu'il étudie. Faraday, d'accord, mais lui... il avait effectivement repéré un potentiel héritier une fois. » se souvînt-elle, pensive. Se pouvait-il que Vanellope ait vu juste ? C'était bien le genre de Quino de vouloir organiser une sorte de grande apocalypse pour célébrer son départ de l'école.

CODAGE PAR AMATIS

[ 784 ]



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1154
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptyLun 2 Mai - 7:36

Vanellope + Dahlia
« Oui… c’était, genre, pas sa façon d’parler, tu vois ? » Même si Viska pouvait avoir des moments où elle discutait posément, elle semblait toujours comme animée d’une flamme brûlante qui débordait de tous ses mots. Et si sa grammaire était toujours correcte pour une adolescente surtout comparé à d’autres, Leith on pense à toi!, elle gardait un vocabulaire plutôt « courant ». Là, ça n’était ni des mots que V se serait attendue à entendre dans la bouche de son amie, ni le bon ton. Pourtant, il y avait une forme de familiarité dans la posture… mais cette dernière n’avait fait qu’accentuer le malaise éprouvé par la préfète, comme si son amie n’était pas elle-même et qu’elle cherchait à la tromper ce qui est tout à fait le cas.

V grinça des dents à la mention de celui dont elle refusait d’entendre le nom mais parvint à conserver un masque relativement impassible. Dahlia aussi était amie avec ce crétin, il n’était donc pas étonnant qu’elle le mentionne avec autant de naturel ! N’empêche que, pourquoi est-ce que tout le monde semblait croire – OK juste Flynn et Dahlia – que Viska pourrait vouloir parler avec son ex ?! De quoi pour commencer ? Non. Ça ne pouvait pas être lui le joli garçon ! V était parti sur Flynn : ordinairement, Viska l’appelait son « ange » mais elle avait peut-être juste décidé de changer de surnom ? « J’ai supposé que c’était Flynn puisque c’était à moi qu’elle en parlait, seulement elle ne parle pas de lui de cette manière d’habitude. En plus, je ne sais pas si joli est le mot qui me viendrait quand je pense à Flynn… mais bon, comme elle était bizarre de base, ça fait juste un truc de plus qui colle pas » Si ça n’avait été que ça, encore, elle aurait peut-être pu passer outre… mais rien n’allait dans sa brève rencontre avec Viska. Elle aurait bien voulu mettre cette impression sur le compte de la conversation qu’elle avait eu juste avant avec Fiona, sauf qu’elle savait qu’elle n’était pas de ceux qui font des transferts ou qui s’imaginent des choses. Elle était quelqu’un de logique : ses humeurs n’influençaient pas son jugement !

« Oui, puis… même… c’était trop classe pour traîner dans l’école. On aurait dit une robe qu’on porte pour aller à un baptême ou un truc de ce style tu vois ? » V soupira en concluant « Après, si finalement elle attrape juste un rhume, ce sera un moindre mal. Surtout qu’on dit toujours dans les mangas que les idiots ne s’enrhument pas » Et malgré toute l’affection qu’elle avait pour Viska, la préfète la savait un peu simplette.

Pour l’herbe, V secoua la tête, circonspecte : « Non… si c’est pas moi, ni Flynn, je vois personne d’autre de qui elle accepterait de l’herbe. C’est pas l’genre de ‘Ska de consommer n’importe quoi avec n’importe qui. » Contrairement à ce que Peony pensait, Viska était une petite consommatrice, et V aurait même dit qu’elle n’avait touché à rien depuis longtemps, Flynn étant dans une période de détox. Quant à elle, elle avait jeté dans les toilettes ses réserves en début d’année, son stock renouvelé à Noël n’était par conséquent pas bien important, elle le gardait pour les grandes occasions ou les gros stress. À ce propos, si elle n’avait pas été en pleine ronde, avec Dahlia qui plus est, elle s’en serait peut-être roulé un pour elle-même : elle était clairement en train d’angoisser, et peu habituée à ce sentiment, elle détestait ça. Que Viska n’ait mentionné aucun endroit clair pour sa promenade n’aidait pas : lui mettre la main dessus serait presque comme chercher une aiguille dans une botte de foin. « Je dirais que son endroit préféré dans le château, c’est la salle de Sterne » Par pur mauvais esprit, elle faillit ajouter que comme il y avait un mur recouvert de miroir, ce n’était pas étonnant, mais elle se retint, peu sûre que Dahlia apprécie son humour grinçant. Dans le pire des cas, son amie risquait même d’y déceler tout ce que son langage corporel n’exprimait pas : Iva et Viska étaient bien cabossées, Fiona prenait le risque de l’être… Pourquoi vouloir prendre soin des autres était si difficile ? Non. Définitivement. Il valait mieux qu’elle se taise, qu’elle conserve une apparente maîtrise. Elle pourrait toujours se montrer plus expressive, plus tard, avec Victoire. Pour se donner une sorte de contenance, elle raconta : « J’ai fait des recherches sur le syndrome de stress post-traumatique parce que j’espérais y trouver des conseils pour les proches des personnes atteintes, de ce côté là, ça n’a pas été très éclairant, en revanche je suis incollable sur à peu près tout le reste. Je me triture les méninges depuis tout à l’heure et il ne me semble pas que cela altère la personnalité, pas comme ça en tout cas... » Cette réflexion énoncée autant pour le bénéfice de Dahlia que le sien, elle resta un instant songeuse alors qu’elle démarrait la ronde. Il y avait un truc qu’elle oubliait. Elle en était certaine. Mais lequel ?

« Hum… sauf qu’à la manière dont tu l’as dit, tu n’avais pas l’air de le trouver si bien que ça ce calme » nota distraitement V, tout à fait capable d’accomplir plusieurs tâches à la fois et de réfléchir tout en discutant d’autre chose. « Et je remarque puisqu’on en parle que ça fait mega longtemps qu’il n’y a pas eu de bataille de nourriture tout court » V n’en aurait pas été trop dérangé, sauf si elle était en train de travailler, mais tout le monde ne vivait pas aussi bien qu’elle de se retrouver avec de la purée dans les cheveux. « Prudence travaille beaucoup depuis l’an dernier, Quino j’en sais rien par contre… mais je doute qu’Alan ne lui ait pas préparé un planning de révision » remarqua V, assez familière de la dynamique existante chez les Poufsouffle, étant amie avec au moins l’un d’entre eux. « Reste que former son successeur, ce serait totalement son truc. J’espère juste qu’il n’a pas jeté son dévolu sur Potter et Thomson, ils sont déjà assez casse bonbons comme ça ! » Elle ne savait pas combien de fois elle les avait attrapé à faire n’importe quoi en un an et demi. Eux et leurs copains étaient vraiment un boulot à temps complet… ça promettait pour l’avenir ! Et on remarquera qu’ils n’étaient même pas à Poufsouffle !

1 089

(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1975
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptyMar 7 Juin - 21:27

♛ I'm drowned out by the thunder
I rest my case sophisticated. Reckless like I promised. And I had it, then I managed. And you talked me through it. Baby, do it. We're not your fancy dolls. You better set us free, or else we'll fuck you up. We'll fuck you up.

▼▲▼

Dahlia fronça les sourcils avec perplexité. « Tu veux dire, comme si elle essayait d'imiter quelqu'un ? Pourquoi elle s'exprimerait différemment de d'habitude ? » Question qui n'attendait pas forcément de réponse de la part de Vanellope - si sa camarade l'avait interrogée, c'était a priori qu'elle n'en savait pas plus qu'elle. N'empêche qu'à part une lubie soudaine de Viska, Dahlia n'était pas bien en mesure d'identifier ce qui pourrait être à l'origine d'un tel phénomène. Elle vit le regard de la Gryffondor s'assombrir à la mention de Jensen, ce qui ne la surprit pas - il était connu que les deux élèves ne s'appréciaient pas, et Dahlia considérait que ça ne la regardait pas franchement. Elle s'entendait avec les deux, ça lui suffisait. « Effectivement je ne qualifierais pas Mulligan de joli garçon de rien Flynn. » convînt-elle sur le ton de la conversation. « Plutôt débraillé. » ajouta-t-elle davantage pour elle-même que pour Vanellope, ses lèvres s'étirant en un bref sourire narquois. En attendant, quel garçon de Poudlard aurait-elle désigné par l'adjectif joli, exactement ? Peut-être plus Jensen en effet, mais cette option ne semblait nullement attirer les faveurs de Vanellope. Bishop, éventuellement ? Mais le lien avec Viska aurait été extrêmement ténu.

Faute d'autre idée, elle se concentra plutôt sur les détails suivants apportés par Vanellope, et qui concernaient la tenue de la Serpentard. « Bof. Mais je saisis le concept. » dit-elle au sujet de la robe de baptême. N'étant déjà pas une grande connaisseuse de mode de base, elle s'y connaissait encore moins en tenues religieuses moldues. « Elle voulait peut-être juste tester une nouvelle tenue ? » Cette ligne de réflexion n'était vraiment pas sa favorite : elle avait trop de mal à se projeter. Elle savait Peony capable de ce genre de choix, alors elle se disait que c'était possible, c'est tout. Elle pencha la tête. « T'es dure avec elle. » Car Vanellope ne venait-elle pas après tout de traiter Viska d'idiote, même si c'était dit sans hostilité ? Elle savait la Gryffondor aussi caustique qu'elle - si ce n'est plus, alors elle n'était pas vraiment surprise : ça relevait davantage de l'observation.

Elle n'était pas plus renseignée sur le cours de l'herbe que sur les tenues du moment, aussi se contenta-t-elle d'écouter avec attention la réponse de la Gryffondor sur les potentiels fournisseurs de Viska. Tâchant de se montrer pragmatique, elle proposa de débuter leur ronde par des endroits que la Serpentard serait susceptible de fréquenter. Une pierre, deux coups, et ça permettrait probablement de rassurer Vanellope. « OK, on commence par là alors ? » suggéra-t-elle en indiquant le couloir d'un geste de la main pour inviter sa camarade à la suivre. Par expérience, elle savait que se montrer proactif serait déjà plus productif - au moins en ressenti - que de rester planter là à théoriser.

« Il faudrait peut-être demander à un médecin moldu, je doute qu'ils aient plus de réponses à l'infirmerie. » réagit-elle quand Vanellope lui parla de ses recherches. Dahlia elle-même n'était pas concernée, mais toute information serait bonne à prendre pour se montrer utile auprès de Peony. Tout comme il paraissait évident que Vanellope avait été - et était encore - plus affectée qu'elle ne pouvait le laisser transparaître. « Ça doit être lié à autre chose alors. Tu crois... que ça peut avoir un rapport avec Quincy ? » Elle grimaça : elle détestait se mêler des ragots de l'école, et pourtant, elle était quand même au courant, parce que l'autre principal concerné se trouvait être son ami. Il ne semblait pas si délirant que ça que le comportement de Viska puisse avoir un rapport avec le nouveau couple de son ex, même si tout ce qu'avait raconté Vanellope ne lui évoquait pas franchement une crise de jalousie ou de dépression liée à Jensen. Parfois il fallait quand même énoncer les évidences, ne serait-ce que pour les écarter.

Vanellope l'avait prise de court avec sa mention des Poufsouffle : elle avait été trop concentrée sur l'histoire de Viska pour faire preuve de prudence. Pire, elle s'enfonçait dans des maladresses qui étaient vraiment indignes d'elle. Se targuant pourtant d'être toujours honnête, elle prit le temps de réfléchir avant de formuler sa réponse suivante : « Je suppose que j'ai du mal à m'habituer à la discrétion de Quino. Je trouvais ça plus marrant avant. » Elle haussa les épaules. « C'est pas plus mal ça non ? En plus c'est du gâchis. » Ce qui était vraiment le pire dans ce genre d'entreprise ! La nourriture, c'était sacré.

« Sans doute. » acquiesça-t-elle concernant Alan et Quino, vaguement irritée à cette perspective. Quino avait-il réellement choisi la seule année où ils n'avaient pas d'examens avec diplôme à la clé pour devenir studieux ? C'était du délire, assurément. « Il avait déjà une autre cible en vue j'crois, Trevor ou Tugdual... ou Theolitius, quelque chose comme ça. » se souvînt-elle à l'évocation des successeurs de Quino. « Ne m'en parle pas. » Elle leva les yeux au ciel : Thomson était une vraie plaie. Surtout qu'il arrivait à se débrouiller pour entraîner la petite-soeur de Noé dans ses frasques, ce qui ne faisait que rajouter un problème supplémentaire pour Dahlia. Tout partait à vau-l'eau à Poudlard ! Les Poufsouffle étudiaient et les Serdaigle mettaient le bazar. A ce rythme-là il fallait qu'elle quitte vite l'école avant qu'ils n'aient sombré pour de bon dans la cinquième dimension.

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1154
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptyLun 25 Juil - 12:10

Vanellope + Dahlia
« Aucune idée » d’autant que, pour une raison encore inconnue, cette manière de parler titillait quelque chose dans sa mémoire, mais elle n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Est-ce qu’avoir un petit ami lui ramollissait le cerveau ? Non, probablement pas, ce devait plutôt être qu’il lui manquait une pièce du puzzle pour avoir une véritable vue d’ensemble. Et comme parfois, le meilleur moyen de trouver des réponses était d’arrêter de chercher, elles évoquèrent Flynn : « Il n’est pas si débraillé que ça, en réalité je crois que son look est plus étudié qu’il n’y paraît… lui choisirait probablement l’adjectif cool ou rock ». Le décalage restait réel quand il était avec Viska, dont chaque détail de sa tenue était parfaitement étudiée pour lui donner une allure parfaite, mais c’était ce que la lionne trouvait marrant. Avec celui dont elle ne voulait pas penser le nom, son amie avait toujours l’air beaucoup plus coincée qu’elle n’aurait dû l’être. V n’aurait pas su dire à quoi c’était du : le côté sang pur du côté du paternel de son amie qui ressurgissait ? Non. Sûrement pas. Surtout vu le paternel en question !

La préfète des lions détailla ensuite la robe, pour que Dahlia comprenne ce qui l’avait interloquée. « Peut-être... » admit-elle sans trop y croire, au sujet du test d’un nouveau look. Puis, Dahlia commenta sa remarque sur les rhumes et les idiots. « Oh... » soupira V, exagérément. « Tu sais, je suis juste réaliste. Mais ne t’y trompes pas, comme pas mal de gens, j’ai toujours trouvé son coté simplette charmant. Stressant, souvent, mais toujours charmant. » Puis, elle haussa les épaules pour conclure : « Je m’inquiéterais moins pour elle si elle avait un peu plus de plomb dans la cervelle, rappelle-toi la dernière fois avec MS, elle s’est interposée devant une énorme rune de feu… qui fait ça ? Vraiment ? » râla la brunette en levant les yeux au ciel avec exaspération.

Elles prirent le chemin choisi, direction Sterne. « C’est ce que j’ai fait, ma mère est médecin » Ophtalmologue, pas psychiatre, certes, mais elle s’était renseignée auprès de collègues plus compétents qu’elle pour renseigner sa fille. « Y’a pas grand-chose à faire, au final... » révéla-t-elle sans camoufler sa frustration. Du temps, du calme et un bon psy, tout le monde s’accordait à dire que c’était ça qu’il fallait à Viska. Ça paraissait si simple et si compliqué à la fois – Poudlard n’était jamais exactement calme.

La mention de sa meilleure amie dans la conversation la crispa, la question de Dahlia restait cependant légitime. Viska était devenue très (trop) douée pour faire semblant d’aller bien, et elle n’avait ouvertement pas réagi au nouveau couple. Mais V, comme sûrement Victoire et quelques autres, avait reconnu la petite lueur de détresse dans le regard de son amie. Si Vanellope ne lui en avait pas parlé, c’était parce qu’elle ne savait pas quoi lui dire… et parce que même si elle aurait préféré que ce ne soit pas aux dépends de sa meilleure amie, c’était peut-être pas plus mal que Viska se retrouve dos au mur, ça lui permettrait d’enfin oublier son ex, puisque lui tournait la page, non ? V préféra ne pas s’étendre sur le sujet, et répondre assez sobrement : « Non… ça fait quand même plusieurs jours déjà qu’elle sait pour Fio’, et puis, on sait tous que ça, ça la rend triste même si elle le cache. Alors que là, elle avait l’air d’aller bien… mais trop bien. Comme si… ce n’était pas elle… » Et V, au fond, était sûre de louper quelque chose, une information qu’elle connaissait mais qui refusait de remonter à la surface.

« On a tous du mal à s’habituer à la discrétion de Quino et Prue, on dirait qu’Alan les a un peu trop influencés ! » Quant aux batailles de nourriture, elle approuva. Alors qu’elles discutaient des Poufsouffle, en arrière plan, une pensée se formait petit à petit et prenait de la consistance. « Ces noms me disent rien, mais va falloir qu’on surveille bien les autres loustics, là » dit-elle en songeant à Thomson et Potter avant de subitement s’écrier : « Oh putain j’ai trouvé !!! ». Elle se tourna vers Dahlia : « C’est pas à Viska que j’ai parlé ! C’est à Cily ! » Pas le serpent, évidemment, mais l’autre Cily, la première identité de Viska. V ne savait pas trop, toutefois, si Dahlia comprendrait… tout le monde n’avait pas accès à la même manne d’information quand il s’agissait des secrets d’Iva’.
(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1975
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptySam 30 Juil - 22:02

♛ I'm drowned out by the thunder
I rest my case sophisticated. Reckless like I promised. And I had it, then I managed. And you talked me through it. Baby, do it. We're not your fancy dolls. You better set us free, or else we'll fuck you up. We'll fuck you up.

▼▲▼

Dahlia n'insista pas davantage concernant la façon de parler de Viska : visiblement, Vanellope n'était pas en mesure de lui en dire plus, donc ça ne les mènerait à rien, à part tourner en rond. Or, Dahlia sous ses airs placides réservés était une femme d'action. L'immobilisme la frustrait au plus haut point. Autre irritant : les beaux parleurs comme Mulligan. Ce n'était pas tant son désamour pour le règlement qui était un problème. Davantage sa capacité à parler à tort et à travers de manière bruyante. A croire que ça devenait une caractéristique des Gryffondor, maintenant que les Poufsouffle se faisaient plus discrets. Pour autant, elle ne le côtoyait pas assez pour dire qu'il lui déplaisait, aussi son commentaire narquois était-il simplement ça : un commentaire narquois. « Je n'en doute pas, il n'a pas l'air d'être étouffé par l'humilité. » ajouta-t-elle, plutôt amusée. Elle savait que Vanellope traînait avec lui, alors elle ne cherchait pas particulièrement à ouvrir un débat. Elle était juste honnête. Quant au fait que son apparence soit travaillée, c'était fort possible. Elle était consciente que certaines personnes pouvaient passer des heures à choisir le bon jean troué avec les découpes les plus stylisées, même si on ne l'y prendrait jamais elle.

Elle hasarda une hypothèse sur le choix de tenue de Viska, mais sans conviction. C'était plutôt qu'à force de théories, on finissait a priori par trouver la bonne. "Lorsque vous avez éliminé l'impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité" comme dirait Conan Doyle. Elle ne poussa pas jusqu'à le citer oralement à Vanellope : ça aurait été un brin trop pédant, même pour elle. « C'est vrai que c'était sacrément imprudent. A croire qu'elle aurait pu avoir sa place avec toi à Gryffondor ? » commenta-t-elle, sourire en coin aux lèvres. Vanellope, pour le coup, était beaucoup plus mesurée. Dahlia l'aurait accueillie volontiers à Serdaigle ! En plus ils avaient déjà sa copine Quincy, qui, si elle n'avait peut-être pas la témérité ardente des Gryffondor, partageait a minima leur côté casse-cou poussé à l'extrême.

Elles abordèrent la question du stress post traumatique vécu par Viska, sujet sur lequel Dahlia n'en menait pas large (encore moins que les robes de baptême, c'est pour dire ! Décidément, Vanellope ne lui rendait pas la conversation facile). « Je ne savais pas ! Quelle spécialité ? » demanda-t-elle avec curiosité concernant la mère de la Gryffondor. « Ah » L'expression de la préfète-en-chef se fit blasée. « Il faut juste de la patience, c'est ça ? » Chose qui n'était vraiment pas sa spécialité, alors elle pouvait comprendre que ça soit frustrant.

A son grand regret, Dahlia en vînt à mentionner Quincy. Elle n'aimait pas les ragots. Elle n'en connaissait même pas, d'habitude. Sauf qu'en l'occurrence, Jensen était concerné alors forcément, elle avait capté et enregistré l'information. Elle vit bien que ça ne plaisait pas à la Gryffondor, et comme ça n'était pas ses oignons, elle acquiesça d'un hochement de tête : « OK si tu le dis, c'est toi qui la connais le mieux. On en revient aux substances illicites alors ? Ou un sort ? » Elle arqua un sourcil, toujours dubitative. Ce n'était pas comme si voir un élève se faire attaquer dans l'enceinte de l'école serait interdit, mais pour lui infliger l'équivalent des effets d'un Elixir d'Euphorie... ? Qui aurait pareille idée ?

Penser aux Poufsouffle avait le mérite de les distraire de la situation actuelle - même si ça n'était pas tout à fait plaisant non plus. « Oui, c'est un peu surnaturel ça aussi. » jugea-t-elle en pinçant les lèvres. Elle alla jusqu'à citer Theodorius, ce qui lui évoqua le souvenir lointain d'un échange dans le Poudlard Express. Cette rare réminiscence fut interrompue par l'exclamation soudaine de Vanellope pas cool V ! « Hein ? Quoi ? Tu sais où elle est ? » demanda-t-elle inutilement. « Cily...? Je t'avoue que tu m'as perdue là. C'est lié aux histoires de réincarnations dont Iva' a parlé à Peo' ? » Une affaire dont Dahlia avait eu du mal à suivre les derniers développements.

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Vanellope Reynolds
Vanellope Reynolds
Préfète de Gryffondor

Parchemins : 1154
Âge : 17 ans [29.04]
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 4
FACECLAIM: Maisie Williams


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptyDim 14 Aoû - 11:19

Vanellope + Dahlia
« Mouais, c’est sûr que personne irait le qualifier de modeste. C’est encore pire depuis qu’il a été élu Mister Poudlard ! » V prononça toutefois cette phrase d’une voix amusée. Elle avait été plutôt contente que son ami soit élu, surtout que l’alternative était l’ex de Viska, un choix de la part de leurs camarades et de trois de ses proches amies qu’elle trouvait discutable. Quant aux fanfaronnades de Flynn, elles amusaient plutôt V qu’autre chose. Elle aussi pouvait être comme ça, moins souvent que lui peut-être, mais question compliments, n’était-on pas toujours mieux servi par soi-même ?

Revenant à Viska, objet immédiat des préoccupations des deux brunes, V soupira profondément au souvenir de la peur qu’elle avait eu quand la rune avait foncé droit sur son amie. Le pire étant qu’elle n’était même pas visée de base, c’était Peony, Streli’ et l’ex dont elle était encore amoureuse qui étaient les cibles ! Viska s’était interposée, croyant protéger ses amis, alors qu’à la place, elle n’avait fait que jouer le jeu de MS en s’épuisant. S avait fait exprès de viser le capitaine des Serpentard j’vais finir par être à court de périphrase, et la blonde étant autant une incurable sentimentale qu’elle était impulsive, elle avait foncé droit dans le piège. Elle avait été la souris, et ses amis vert et argent le fromage. « Possible. On ne peut plus dire qu’elle soit aussi ambitieuse qu’à son arrivée à Poudlard... depuis les événements de l’an dernier, son estime d’elle-même n’est plus très ouf... » Viska se serait-elle sentie mieux à Gryffondor ? Difficile à dire, surtout que la blonde n’avait jamais évoqué être une choixpeau floue, ce qu’elle n’était donc probablement pas. V l’était, et elle le savait. Elle aurait tout aussi bien pu être à Serdaigle, et pourtant, elle était maintenant préfète des Gryffondor !

« Ophtalmologue. Elle travaille dans une clinique privée, chez nous, à Bristol. Je lui ai demandé de se renseigner auprès de ses collègues psychologues et psychiatres mais... » Elle ne termina pas sa phrase, haussant les épaules à la place. Il n’y avait rien à faire… si ce n’était attendre, évidemment. Comme elle le confirma à Dahlia : « Ouais... » Voilà qui leur faisait une belle jambe, vraiment !!!

« Aucune idée, mystère et boule de gomme » répondit V qui, pour une fois, n’avait pas la réponse. Elle n’y était pas habituée, elle qui se targuait toujours d’en savoir plus que la moyenne et qui passait des heures à s’informer sur des sujets très variés chaque jour. Pourtant, dans le cas présent, elle sentait qu’elle aurait dû savoir, dû pouvoir l’expliquer à son amie Dahlia, mais que c’était juste que rien ne voulait sortir. Aussi changea-t-elle de sujet, histoire de parler d’autre chose, espérant ainsi s’aérer l’esprit. Dahlia réagit cependant de façon un peu imprévisible à la mention des Poufsouffle, les conduisant toutes les deux à admettre que tout était un peu étrange depuis quelques temps de ce côté là. On était loin de l’effervescence que V avait pu constater chez les jaunes et noirs lorsqu’elle était en quatrième année, très très loin. « Qui eût cru qu’ils fussent capables de s’assagir ? Je n’aurais pas misé trois cacahuètes sur ça il y a seulement un an et demi, deux ans » ponctua-t-elle, amusée…

Puis, elle eut un flash, la réponse à leurs interrogations précédentes lui vint, subitement, comme si elle avait frappé V. Foudroyante, évidente, elle était sous son nez depuis le début… Bien entendu, cet éclair avait été si abrupt que V en perdit son amie. Elle inspira pour reprendre d’une voix posée des explications plus claires : « Je ne savais pas qu’Iva en avait parlé à ta sœur, mais oui, c’est ça. Le basilic à l’intérieur d’elle est né il y a très longtemps dans l’Égypte Antique. Sorti de l’oeuf, il a été élevé par une humaine, Cily, qui lui a donné son prénom. Elle était insensible au regard du basilic et celui-ci grandi sous sa protection. Les autres habitants des environs commencèrent à prendre Cily le serpent pour un dieu, Apophis, celui qui voulait manger le soleil. Et comme Cily l’humaine avait un lien très fort avec lui, elle a été poussée à devenir prêtresse de Rê, le dieu soleil. D’où l’histoire de la bénédiction que Viska m’a sorti tout à l’heure » Pas Viska d’ailleurs, Cily. Qu’est-ce qu’elle foutait là ?! Mais V poursuivit son histoire, pour être deux à réfléchir, il fallait que Dahlia ait les informations elle aussi. La lionne n’avait que les grandes lignes, d’abord abordées par Iva’, puis par Viska qu’elle avait interrogée après les vacances de Noël. Il y avait énormément de blancs dans son récit, mais pour l’heure, ça devrait suffire. « Quelques temps plus tard, Cily l’humaine est morte, je ne sais pas trop pourquoi, ni comment, mais elle était encore assez jeune… et parce qu’il l’aimait beaucoup, Cily le serpent a fait appel à une magie qui a lié leurs âmes. Depuis, lui vit dans des hôtes, comme Iva’, et elle, elle se réincarne, jusqu’à être devenue Viska, dans le but de se retrouver, en tout cas au départ... » V se fit plus songeuse en terminant « Quelque part, en étant tous les deux à Poudlard, on peut dire qu’ils y sont parvenus… mais je ne sais pas quel effet ça a vraiment, à part qu’Iva’ ressent tout ce que ressent Viska. Jusqu’ici, ça ne m’inquiétait pas parce qu’elles avaient l’air de gérer… je n’avais pas pensé que Cily pouvait prendre la place de Viska ! » Déjà parce qu’elles étaient sensées être la même personne ! Et puis, c’était assez perturbant comme ça de parler au serpent à la place d’Ivalyana une fois sur deux. « Tu crois que je devrais aller en parler à un prof ? » interrogea-t-elle Dahlia, peu à l’aise avec cette idée. Raconter cette histoire à une amie commune d’avec les filles, c’était une chose, aller tout balancer à un adulte en était une autre…
(c) princessecapricieuse



    Vanellope Catherine Reynolds
    Fine comme une aiguille, forte comme une épée, ingénue et savante, tu ne supportes pas l’injustice... Pour toi c’est le seul désordre + aeairiel.
Revenir en haut Aller en bas

Dahlia Lloyd
Dahlia Lloyd
Préfète-en-chef Serdy

Parchemins : 1975
Âge : 18 ans {16/09/1999}
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 13
FACECLAIM: Natalia Dyer / Marilyn Lima


I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] EmptyDim 18 Sep - 11:36

♛ I'm drowned out by the thunder
I rest my case sophisticated. Reckless like I promised. And I had it, then I managed. And you talked me through it. Baby, do it. We're not your fancy dolls. You better set us free, or else we'll fuck you up. We'll fuck you up.

▼▲▼

Dahlia sourit mais n'en rajouta pas une couche concernant Mulligan, dont elle trouvait avoir déjà assez parlé pour quelqu'un qu'elle ne fréquentait pas au jour le jour - et que sa jumelle n'appréciait, accessoirement, pas. Même si elle ne suivait pas bêtement les inimitiés de Peony, elle avait tout de même tendance à avoir des a priori liés aux avis que lui donnait sa jumelle - c'était naturel.

Surtout que dans l'immédiat, c'était bien l'état de Viska qui les concernait, Vanellope et elle, et au vu du passif, il semblait pressant d'au moins comprendre ce qui se passait. « Peut-être que ça finira par revenir. » répondit-elle prudemment, et se gardant d'émettre le sempiternel "ça prend du temps". C'était du réchauffé, à ce stade, et en plus, quelles qualifications avait-elle pour prononcer pareille opinion ?

Dahlia écouta avec attention alors que Vanellope lui parlait de sa mère. Même si la Gryffondor figurait parmi le peu de personnes avec qui elle traînait volontairement à Poudlard bonne ambiance le retour, elle n'en savait pas tant que ça sur sa vie privée - et ça n'était pas si surprenant que ça : elle avait bien remarqué que la préfète était généralement peu volubile quand il s'agissait du perso. Elle pouvait comprendre. « Super. » commenta-t-elle en levant les yeux au ciel, et blasée par les encouragements à la patience : ça ne les aidait pas du tout !

Les deux filles étaient bien en peine de déceler ce qui arrivait à Viska, et même si Dahlia interrogea Vanellope, elle ne s'attendait pas à une réponse plus claire que ce qu'elle obtînt. La meilleure solution paraissait être de trouver Viska. Comme ça n'était pas immédiat et qu'elles arpentaient donc les couloirs un peu au hasard en attendant, la discussion les amena - malencontreusement - sur le territoire des Poufsouffle, et Dahlia opina du chef à la remarque de Vanellope : « Moi non plus. » Elle n'aurait pas non plus parié que le psyché même des Poufsouffle puisse se révéler être aussi complexe. Comme quoi, il fallait être prêt à tout, dans la vie vigilance constante.

De par son poste de préfète, Dahlia avait été au courant très tôt de la condition d'Ivalyana, sans compter le fait qu'elle partageait son dortoir, et avait jadis été présente lors d'une transformation. Pour autant, elle était loin d'avoir suivi tous les développements récents - dont Peony lui avait fait rapidement mention. Marchant toujours aux côtés de Vanellope, elle se fit silencieuse le temps du récit de sa camarade. « Égypte antique.. » répéta-t-elle alors que Vanellope s'arrêtait pour faire une pause. Elles vivaient dans un monde magique, peuplé de mythes et de dingueries légendes millénaires et pourtant... Elle garda néanmoins son sang-froid, à la fois parce qu'elle avait été préparée à ces révélations par Peo, et parce que son caractère était comme ça : elle était rarement déstabilisée sauf par Quino. « Attends donc si je résume, tu penses que la prêtresse de Ré de l’Égypte antique qui est morte mais dont l'âme est liée à celle du basilic d'Iva' a pris possession du corps de Viska ? » Ça ne coûtait rien de confirmer. « Il faudrait probablement, mais qui comprendrait, à ton avis ? Sinon on essaye déjà de la localiser, et ensuite on avise par rapport à la situation. » proposa-t-elle avec pragmatisme. Peut-être que la "possession" avait déjà pris fin, qui sait. Ce n'était pas son genre d'être optimiste sans preuve, mais au point où elles en étaient...

CODAGE PAR AMATIS



dahlia; — I was born to run, I don't belong to anyone, oh no ; I don't need to be loved by you. Fire in my lungs, can't bite the devil on my tongue, oh no. ;;
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





I'm drowned out by the thunder [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: I'm drowned out by the thunder [PV]   I'm drowned out by the thunder [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I'm drowned out by the thunder [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PV • Did you hear the thunder? Or the rain?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Pour aller plus loin :: Le retourneur de temps-
Sauter vers: