Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment :
SAMSUNG S21FE 128Go 5G Graph
Voir le deal
474 €

Partagez
 

 Je t'aime oui, mais après ? [PV]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 107
Âge : 16 ans {14/01/2001}
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Park Jinyoung


Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] EmptyJeu 5 Mai - 17:20

Je t’aime oui, mais après ?Le mois de mai était arrivé et avec lui Itachi avait abouti à une conclusion. Personne n’irait dire qu’il s’était précipité, envisager tous les écueils possibles, dominer les peurs qu’il avait confié uniquement à Karen, tout ceci lui avait pris plusieurs semaines. Durant ce temps, le Poufsouffle avait continué à se comporter tellement normalement avec Kate qu’il aurait fallu être devin – ou à défaut legilimens – pour avoir connaissance du trouble de ses pensées. On avait beau dire, avoir eu une enfance difficile lui avait au moins rendu la peau dure : il était capable de demeurer impassible même lorsqu’une tempête résonnait dans son esprit.

Ce matin-là, alors que la journée de cours n’avait pas encore commencé, Itachi attendait Kate devant l’entrée de la salle commune de Serpentard. Aoi en sortit bien avant sa meilleure amie et se montra surprise de trouver son frère en train de faire le pied de grue en plein milieu des cachots : « Frérot ? Qu’est-ce que tu fous ? Tu m’cherchais ? ». Il répondit à cette question par une dénégation du geste et de la parole : « J’attends Kate, tu sais si elle sort bientôt ? » Aoi le gratifia d’un regard suspicieux mais parut juger plus prudent de ne pas insister Kate lui devra une fière chandelle pour ça « Elle était quasiment prête lorsque je suis passée par sa chambre pour lui lui emprunter de la crème de jour.
- Il faudra à un moment que tu renonces à faire ce genre de chose…
- Oui, oui, quand on sera assez riche pour se payer ce genre de truc. Regarde ma peau, tu vois comme elle est hydratée, douce et sans aucune imperfection ? Produit de luxe mon grand frère chéri, produit de luxe !
- Et Kate est d’accord au moins avec ça ?
- Oh, tu sais, qui ne dit mot consent : ça finira par lui donner des idées pour mon prochain cadeau ! » Et c’est à peu près à cet instant que notre victime d’un vol quasi quotidien de crème hydratante fit son apparition. « Ah ! La voilà ! Je vous laisse du coup ! » Elle déposa un baiser rapide sur la joue fraîchement rasé de son frère – il n’avait pas une pilosité particulièrement dense mais il avait jugé cet effort utile ce matin-là – puis Aoi s’en alla sans demander son reste avec la rapidité d’un vif d’or.

« Salut Kate, on peut marcher un peu ensemble ? » demanda-t-il à sa meilleure amie, les mains dans les poches, ce qui était une posture rare, mais l’air aussi impénétrable qu’à son ordinaire. Il fallait croire qu’il avait des mouvements nerveux à cacher ! Une fois partis, non en direction de la Grande Salle comme on aurait pu s’y attendre, mais à l’opposé, vers un recoin isolé, ceci à son initiative, Itachi se laissa quelques mètres avant de les faire s’arrêter. « Kate, écoute, j’ai beaucoup réfléchi ces dernières semaines, et je me disais que si ça te tentait, on pourrait peut-être sortir ensemble ? Pour de vrai, en couple... » Ceci étant annoncé, ce n’était même pas la partie la plus difficile à dire, car il avait quelques conditions et il n’était pas certain que Kate les accepte, car Itachi devait bien admettre qu’elles n’étaient pas très romantiques. Ainsi, c’est un peu précipitamment qu’il ajouta : « … Mais avec des règles. Parce que je crois toujours qu’il y a un risque qu’on aille dans l’impasse, et je ne veux pas que ça arrive, tu comprends ? » Il prit la main de Kate dans la sienne et déposa un baiser sur sa paume, la conservant près de son visage, son regard sombre dans le sien, si clair. « Je t’aime Kate… et je sais que je t’en demande beaucoup… mais sans cadre, je n’y arriverai pas » Comme il le lui avait dit l’été précédent, après l’incident du saké, il avait peur d’être dévoré par leur relation, de s’oublier en elle, parce que faire plaisir à Kate serait sa priorité au point de ne plus bien savoir qui il était, lui. Or, ce serait le pire qui puisse leur arriver. Elle avait fait des efforts de son côté pour mieux l’accepter, y compris avec son passé, et c’était la raison pour laquelle il se voyait désormais essayer, mais il avait besoin de plus qu’un vague espoir. Il voulait des règles, pour avancer à son rythme à lui, plutôt lent il en convenait. C’était la seule solution qu’il avait trouvé pour suivre ses envies sans trahir sa personnalité et ses objectifs… maintenant, libre à Kate d’accepter ou de refuser.

776
2981 12289 0


    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 227
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] EmptyMar 19 Juil - 19:59

Kate & Hachi
I've been falling fast and you don't seem to move. But is it worse for me if I tell the truth? And are you just a poison that I shouldn't use? Wish I could say to you what I can't say to you. We could take it slower, wait until we're older. But I might be somebody, you might not even know her. I'm going through changes, it's a roller-coaster. But I might be somebody, you might not even know her.
Comme tous les matins, Kate s’était réveillée relativement tôt pour pouvoir se faire un matcha tranquillement. Elle avait changé sa bouilloire magique durant l’été pour une qui ne faisait pas un bruit, pour que Karen n’ait aucune raison de se plaindre, et une fois sa boisson dégustée, dans un calme apaisant alors que ses camarades 1/ dormaient encore 2/ étaient déjà parties, elle se prépara pour sa journée de cours, une fois sa douche faite, la silhouette familière d’Aoi passa la porte de sa chambre, et elle lui tendit par réflexe son pot de crème, puisque c’était généralement ce que la quatrième année venait lui quémander si tôt le matin. Ses affaires rangées et sa jupe correctement plissée, elle peut la direction de la Grande Salle, malheureusement incapable de mettre la main sur Lucrecia, mais heureusement, ne trouvant pas non plus Karen. Trouver Itachi devant la porte de la salle commune des vipères la surprit, car elle ne se souvenait pas qu’ils avaient décidés d’aller ensemble ce matin prendre leur petit déjeuner. Elle ne demandait généralement pas une chose aussi idiote au Poufsouffle, car ils étaient tout de même à deux endroits opposés du château, même si relativement sur le même étage, celui des sous-sols et des cachots.

« Hachi ? Qu’est-ce que tu fais là ? Tout va bien ? Il y a un problème avec Aoi ? » Cependant, son meilleur ami lui demandant si ils pouvaient marcher ensemble, elle haussa un sourcil, peu confiante. « Bien sûr. Quelque chose ne va pas ? » Elle avait beau retourner la chose dans tous les sens, elle ne voyait pas trop ce qui pouvait nécessiter une discussion entre eux deux, qui ne pouvait se faire autour de leur habituelle tasse de thé - ou de café pour son meilleur ami -. Elle mangeait sans trop se plaindre, avait même repris quelques kilos depuis le mois de janvier, et elle n’avait plus essayé, après la Saint Valentin, de lui voler un nouveau baiser, quand bien même l’envie pouvait être présente. Alors qu’ils prenaient le chemin inverse que celui qu’ils auraient normalement dû emprunter, une pointe d’angoisse monta en elle, et pourtant, quand Itachi ouvrit la bouche, elle resta sans voix, ses yeux bleus étaient fixés sur le poufsouffle et elle se demandait si elle avait bien entendu ce qu’il venait de lui dire. Si ça ne tenait qu’à elle, elle aurait été presque prête à parier que Karen était dans les parages à se moquer d’elle en ayant ensorcelé son meilleur ami juste pour la torturer. « Tu veux… Tu veux vraiment ? » Elle avait du mal à y croire, car l’an dernier, le brun avait été catégorique : jamais ils ne pourraient être en couple.

Hachi déposant un baiser dans la paume de sa main, Kate fut presque comp’etement vendue. Cependant, la suite la fit de nouveau angoisser. « Des... Règles ? Quoi que comme règles ? » Elle fronça les sourcils, s’imaginant tout et n’importe quoi : pas de baiser, pas de câlins, pas de moments en tête-à-tête plus communément appelés rendez-vous… Autant dire qu’elle se demandait comment un couple pouvait fonctionner sans tout cela. Pour elle, il semblait évident, depuis leurs discussion, qu’elle ne forcerait jamais Itachi à entrer dans son monde, mais cela ne voulait pas dire qu’elle n’avait pas envie d’avoir une vie de couple comme toutes les personnes l’entourant, comme Lucrecia et Thiago, ou même - et ça lui coûtait de le dire - Victoire et Ted.

Un sourire étira cependant ses lèvres quand Itachi lui dit qu’il l’aimait. Bien entendu, elle l’avait déjà entendu lui dire ces trois petits mots, mais ils avaient là une saveur un peu différente. « En tout cas, plus de saké, c’est la première règle. » Même si c’était un peu la sienne et sans doute pas ce que Itachi insinuait. Mais elle trouvait l’ambiance un peu trop lourde, et préférait essayer de l’alléger un minimum. Toujours un sourire aux lèvres, elle serra doucement la main d’Itachi qui tenait la sienne, ses yeux bleus dans les yeux presque noirs de l’anglais. « Je t’aime Hachi, et je n’ai pas envie que tu te perdes pour moi. » C’était même la dernière chose dont elle avait envie !  
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 107
Âge : 16 ans {14/01/2001}
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Park Jinyoung


Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] EmptyVen 22 Juil - 18:07

Je t’aime oui, mais après ?La réaction de Kate à sa présence devant la porte de sa salle commune n’avait pas de quoi surprendre Itachi. Il n’était pas dans ses habitudes de s’y présenter de si bonne heure en dehors de toute organisation conjointe avec la blonde. Il eut toutefois un léger froncement de sourcils à la mention de sa cadette : « Aoi avait l’air d’aller bien, si tant est que pratiquer le vol qualifié de crème hydratante au quotidien soit le signe d’un équilibre psychologique sain ». Et faire d’aussi longues phrases était, chez lui, le signe d’une certaine nervosité. Celle-ci ne transparaissait pas dans sa gestuelle, toujours maîtrisée, ni dans sa voix, qui ne tremblait pas, mais même lui ne pouvait pas tout contrôler.

Il n’épilogua pas sur s’il allait bien, ou non. Puisqu’il en était à évoquer la santé mentale d’Aoi, il n’était pas sûr de son côté d’être au mieux de sa forme. Prenait-il la bonne décision ? Est-ce qu’il ne risquait pas de blesser Kate avec ses exigences étranges ? Pour lui, elles ne l’étaient pas du tout, mais l’un des problèmes de base d’Itachi dans toute cette affaire était, justement, qu’ils ne voyaient pas du tout le monde par le même bout de la lorgnette, Kate et lui. Elle visait le grand, le visible, le populaire, lui le petit, le discret, l’oubli. Il les avait jugés, de prime abord, trop différents pour être en couple. Et puis, dans un temps pas si lointain où ils jouaient uniquement aux meilleurs amis, ça n’avait rien de difficile de se dire qu’il arriverait à s’en contenter ad vitam eternam. L’affaire du saké était passée par là depuis, et si, peut-être, Itachi n’en avait pas l’air, depuis il était tiraillé par un désir sourd qu’il se devait d’étouffer au prix de gros efforts. Il espérait simplement que ses envies ne lui faisaient pas perdre son bon sens et qu’il n’était pas en train de les conduire tous les deux à leur perte.

« Oui, je le veux vraiment... » et, après quelques secondes de réflexion, il ajouta l’air pensif « Je l’ai toujours voulu d’ailleurs, je trouvais seulement que ce n’était pas raisonnable » Depuis, Kate avait semblé comprendre une partie de ce qui le bloquait – il avait cru comprendre cependant qu’Aoi n’y avait pas été avec le dos de la cuillère pour le lui expliquer, alors de son côté il s’était mis à revoir sa position. Il n’était toujours pas à 100 % convaincu que quelqu’un comme lui, avec son passé et toutes les horreurs qui pouvaient encore surgir dans son présent, ait le droit d’être « en couple », mais il n’y avait pas de raison que seule Kate se remette en question !

Puis, comme Kate commençait à s’inquiéter du sujet des règles qu’il venait d’évoquer, il tenta de la rassurer en posant sa main libre sur sa joue pour l’embrasser ensuite délicatement sur le front. « Des règles pour que je me sente en sécurité, et pour que je te sache en sécurité aussi » précisa-t-il tout en sachant parfaitement qu’elle ne verrait pas bien à quoi il faisait référence. Il parlait rarement de la mort de ses parents biologiques, encore moins de la période de sa vie où il était esclave, sujet qu’il amenait toujours avec beaucoup moins de légèreté que sa sœur.

Lorsqu’elle évoqua l’interdiction du saké, il sourit, un peu gêné à l’évocation de leurs uniques ébats dans cette conversation. Ce n’était sûrement pas le jour à être pudique mais cela lui fit se demander ce qui se passait dans la petite tête blonde de Kate : quel genre de film était-elle encore en train de se faire ? Sa main se glissa dans les mèches blondes qu’il aimait tant – sur elle, il trouvait la plupart des autres blondes fades – et il entoura son index de l’une d’entre elle tout en répondant : « Plus de saké avant qu’on ait l’âge officiel d’en boire en tout cas ». Si c’était lui qui se mettait à être dans la nuance, où allait le monde ? Se dit-il, incertain de cette référence au passé. « Je sais, Kate, et ça n’arrivera pas, pas si on fait attention » Il resterait un esclave et, elle, une fille d’un milieu aisé. Itachi pensait toujours que c’était difficile à faire co-exister, mais passer de impossible à difficile demeurait un progrès dans l’esprit du garçon.

« La règle la plus importante c’est que je ne veux figurer sur aucun réseau social, ni dans aucun journal people. Si jamais un paparazzi venait à nous prendre en photo, je voudrais que ton manager, ou ton service juridique, bref… que quelqu’un se charge qu’elle ne soit pas diffusée » Il aurait voulu imposer aussi cette règle à Aoi, mais il ne pouvait pas contrôler son image, juste la sienne… et éviter que, si les malfrats qui avaient tué ses parents le retrouvaient, ils aient conscience de son lien avec une fille aussi riche que Kate, restait sa priorité. C’est pour cette raison qu’il avait choisi cette règle en premier lieu. « On pourra prendre des photos ensemble, c’est juste que je ne veux pas que des inconnus les voient » précisa-t-il pour que Kate ne pense pas qu’il refusait d’être pris en photo tout court, ce qui ne lui manquerait probablement pas, c’est vrai, mais ne le dérangeait pas non plus tant que cela restait dans le domaine privé. « Ceux qui ont tué mes parents et nous ont vendu avec mes soeurs, ils sont toujours libres, quelque part... Je ne veux pas qu’un jour, en me retrouvant sur une photo de nous deux, il ne leur vienne à l’idée de t’extorquer de l’argent ou, encore pire, de te faire du mal » Une expression douloureuse passa fugacement sur son visage à cette pensée. Il la chassa, ne voulant pas s’y attarder plus longtemps.

« Et la deuxième règle, c’est que tu devras résister à l’envie de m’aider, même si ça tourne mal pour moi. Si je n’arrive pas à obtenir une bourse pour entrer en école de cuisine, alors tant pis, j’économiserai en travaillant et je m’inscrirai plus tard... » Il l’embrassa de nouveau sur le front. « Pour me sentir digne de toi, il faut que j’arrive à me construire un avenir de mes propres mains… » Et vu sa tendance naturelle à jouer les carpettes, il avait bien besoin d’un petit boost d’ego : devenir un chef cuisinier accompli lui paraissait un moyen honorable d’allier passion et objectif. Ensuite il réfléchit, et conclut : « Et c’est tout. Ça te paraît envisageable ? » demanda-t-il, un peu inquiet. Kate pouvait parfois être susceptible sur des choses qu’il n’anticipait pas… mais avant de débuter une « vraie » relation, il avait jugé plus sain d’exprimer ses besoins. On lui avait tellement vanté les bienfaits de la communication qu’il avait fini par lui laisser sa chance, il espérait juste ne pas avoir été trompé à ce sujet, lui qui d’ordinaire ne disait jamais rien de ce qu’il pensait ou ressentait !
2981 12289 0


    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 227
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] EmptyJeu 28 Juil - 18:09

À la mention de sa crème de jour volée quotidiennement par Aoi, Kate haussa les épaules, l’air de rien. Si elle la laissait faire, c’était parce qu’elle le voulait bien, et comme il s’agissait d’un produit japonais, elle convenait qu’il valait mieux que sa cadette se tourne vers la sienne plutôt que vers celle de Karen, les résultats étaient franchement complètement différents ! Chauvine, Kate ? Absolument pas voyons ! « Je lui prendrais peut-être une routine complète pour son prochain anniversaire, ça devrait lui faire plaisir non ? » C’était toujours assez simple de faire plaisir à Aoi, l’an passé elle lui avait offert un parfum, cette année elle avait opté pour du maquillage - toujours bien de chez elle bien entendu - alors peut-être que c’était une bonne idée pour l’an prochain.

Kate frémit légèrement à la réponse du jaune et noir, alors qu’il lui affirmait avoir toujours voulu être avec elle. Bien évidemment, elle était ravie, parce qu’elle l’avait aimé dès le moment où elle avait posé les yeux sur lui. Si ses joues rougirent lorsqu’elle parla du salé, Itachi parut lui aussi un peu gêné et elle s’en voulu un instant d’en faire voir parlé. « Ou alors plus autant… » Elle s’en voulait de n’avoir que des bribes de leur ébat, car ses souvenirs de la nuit en question n’étaient pas mauvais. Le pire avait réellement été le retour à la réalité le lendemain.

Kate laissa ensuite Itachi lui exposer ses règles, sans l’interrompre. C’est là qu’elle se rendit compte qu’elle était totalement, mais alors complètement, à côté de la plaque. Elle le laissa cependant énoncer toutes ses règles, avant de dire quoi que ce soit. Elle comprenait tout à fait la première règle, et n’aurait même pas cherché à l’exposer sur les réseaux sans son accord. Elle hocha donc la tête en signe de compréhension, car elle savait à quel point Itachi redoutait de tomber sur ceux qui avaient détruits leurs vies à tous les trois, et à juste titre. Quant aux journalistes, son équipe faisait en effet tout pour la protéger, et il suffirait qu’elle leur demande pour qu’ils s’occupent d’une photo fuitée. Être en couple avec une enfant star avait ses mauvais côtés et Kate comprenait tout à fait que ses amis ne veuillent pas être mêlés à tout cela. C’était aussi pour cela que ses parents avaient choisi une plus petite ville et non pas la capitale britannique pour s’établir à leur retour. Il y avait bien moins de paparazzi à Reading. Elle sera doucement la main du Poufsouffle dans la sienne alors qu’il fit une grimace à l’idée qu’on puisse lui vouloir du mal à elle pour arriver à le blesser lui.

Quant à la seconde règle, il lui semblait que cela avait déjà été mis sur la table et qu’elle avait accepté, mais peut-être n’avaient-ils pas été aussi loin dans leur accord. Elle avait proposé de lui faire rencontrer des chefs japonais qu’elle appréciait énormément, mais elle ne trouvait pas que cela était de trop, preuve en était, il avait accepté, et il les rencontreraient qu’à d cela serait possible pour lui d’aller au Japon. Lorsqu’il eut fini, elle esquissa un petit sourire, son angoisse s’envolant en un instant. « Bien sûr, je m’attendais à… d’autres choses. » Elle haussa les épaules, avant de reprendre : « Pour la première, en effet, on pourra demander à mes avocats, ils gèrent tout cela. Je ne t’aurais jamais exposé sans ton consentement, tu le sais, n’est-ce pas ? » Elle avait posté des photos d’Isaac et elle, mais l’italien n’avait pas d’organisation étrange à ses trousses. « Et pour la deuxième, d’accord. Mais je suis sûre que tu y arriveras, et je sais ce que je dis, je goûte tout ce que tu prépares ! » Et elle avait un palais assez développé, car même si la cuisine anglaise n’était pas à son goût, elle savait reconnaître les goûts et les arômes ! Elle espérait quand même qu'il la laisserait l'inviter une ou deux fois dans des restaurants un peu trop onéreux, juste parce qu'elle les aimaient et qu'elle avait envie de les lui faire découvrir. Mais ils pourraient toujours voir le moment venu.

Néanmoins, comme elle avait une petite voix dans la tête qui lui murmurait de vilaines choses, elle se décida à poser une question : « Mais du coup… Ça ne te dérange pas si on s’embrasse ? Ou que je te donne la main ? » Elle ne comptait pas lui sauter dessus devant tout le monde, qu’il se rassurer, mais elle n’avait pas non plus envie de se cacher énormément à l’école. De toute façon, les deux étaient déjà très proches, cela ne surprendrait sans doute personne. Il faudrait par contre qu’elle s’assure que les fans présents dans le château ne prennent pas de photos à leur insu. Heureusement, les tablettes magiques étaient quelques peu bridées dans l’enceinte du château, cela lui permettrait d’agir avant que ça ne sorte en dehors de l’école.   
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 107
Âge : 16 ans {14/01/2001}
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Park Jinyoung


Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] EmptyLun 1 Aoû - 22:10

Je t’aime oui, mais après ?« Oh oui, très plaisir, je confirme ! » répondit Itachi en pensant à ce que lui avait dit sa cadette un peu avant. Il n’approuvait pas tellement ces méthodes qui lui donnaient l’impression qu’ils profitaient de Kate, mais il y avait bien longtemps qu’il avait renoncé à dicter sa conduite à sa sœur ! De plus, là où lui craignait d’être un poids embarrassant à chaque cadeau coûteux, Aoi prenait ce qu’on lui offrait avec le sourire… et sur ce point, c’était peut-être elle qui avait raison. Quand leur amie aisée leur faisait un cadeau, c’était sûrement parce que cela lui faisait plaisir de le leur offrir ? Mais il n’avait pas non plus la même relation avec Kate que Aoi et Yukino, il avait toujours plus ressenti comme un handicap leur différence de statut social… comme une barrière qui les séparait.

« La quantité était aussi en cause, c’est sûr » approuva-t-il avec une expression un peu timide accompagnée d’un léger sourire. Il était un peu gêné aux souvenirs de leurs ébats, mais il n’avait pas de regret de ce qui s’était passé. Il s’en était plutôt voulu pour la dispute du matin ! Donc le saké n’était pas à exclure à tout jamais de leur vie, c’était se soûler qui paraissait une mauvaise idée : ils avaient tous les deux eu une gueule de bois carabinée le lendemain ! Itachi s’était rarement senti aussi malade, et pourtant il en avait vu d’autres !

Pour ne pas changer de d’habitude, Itachi avait beaucoup réfléchi avant de se lancer. Ça lui avait pris quelques semaines, certes, il trouvait cependant que sa conclusion était assez positive puisqu’il n’avait que deux exigences. Et que ni l’une ni l’autre n’était difficile à accomplir. Il était peut-être compliqué de faire disparaître des photographies, pourtant Itachi restait persuadé que ce serait un jeu d’enfant pour les proches de Kate. Son image était aussi son travail, il y avait forcément des gens payé pour la surveiller ! En tout cas, cette règle était essentielle pour lui, car il craignait en permanence d’être retrouvé par les meurtriers de ses parents… et était persuadé que ça n’avait rien de difficile : non seulement ils avaient pas mal de traits distinctifs mais ils avaient gardé leurs prénoms d’origine tous les trois. Ces gens-là, il les voulait le plus loin possible de Kate. À cette pensée, elle pressa sa main, et il y répondit de la même façon.

« Ah oui ? » s’étonna-t-il quand elle lui dit qu’elle s’était attendu à d’autres choses… quoique, ça avait été prévisible : elle avait l’imagination bien plus fertile que lui ! Et celle-ci semblait dominer quand le sujet était leur relation. Déjà qu’il n’était pas doué, ça n’aidait pas le dialogue ! Cela dit, présentement, il lui semblé s’en être pas trop mal sorti. « Je sais, mais parfois tu es prise en photo sans ton consentement aussi » par des fans, des paparazzis… et c’était d’eux dont Itachi se méfiait pour les fuites. « Ce ne sera peut-être pas au goût du jury pour autant... » Il était loin de partager la confiance de Kate, mais l’école de cuisine n’était pas pour tout de suite non plus. Il se ferait du souci le moment venu, pas avant !

« Pourquoi est-ce que ça me dérangerait ? » Une fois en couple, il ne voyait pas de problème. C’était de le faire sans l’être qui l’avait mis mal à l’aise ! Surtout qu’il avait longtemps pensé qu’ils ne pourraient jamais se mettre en couple, et donc qu’avoir des contacts physiques était juste le meilleur moyen de se faire du mal, de se frustrer en somme. « Peut-être pas en public pour les baisers cela dit, mais se tenir la main sans souci » il réfléchit quelques secondes et ajouta « Je serai sûrement plus à l’aise avec l’habitude, pour le moment j’ai du mal à m’imaginer comment ça va être » il s’était si longtemps refusé à cette idée que tout était teinté dans son esprit d’une auréole qui floutait le son et les images lorsqu’il essayait de se projeter. Souriant, il se pencha pour l’embrasser tendrement sur les lèvres et terminer dans un murmure « Mais j’ai vraiment envie de m’habituer »
2981 12289 0


    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 227
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] EmptyMar 2 Aoû - 22:11

On pouvait bien dire tout ce que l’on voulait sur Kate, qu’elle ne pensait qu’à elle, qu’elle ne faisait que râler et qu’elle n’espérait qu’une chose, retourner au Japon; on ne pouvait cependant pas lui reprocher d’être radine. Elle adorait faire des cadeaux et ne faisait jamais attention au montant qu’elle dépensait pour ses amis, Itachi et ses sœurs, ainsi que Magda et Stef’ pouvaient en témoigner, car elle les couvrait toujours de cadeaux sélectionnés avec soin. Alors forcément, si elle pouvait prévoir à l’avance, elle était la plus heureuse. Est-ce qu’elle se demandait déjà ce qu’elle pouvait ramener de ses vacances d’été à ses amis ? Absolument !

Alors qu’ils parlaient du saké, et de leur relation à tous les deux avec le saké, Kate devait bien admettre qu’elle avait tout de même un peu honte de son comportement l’été passé. Oh, elle avait eu  envie d’Itachi, là n’était pas le problème, cette envie ne l’avait d’ailleurs plus quittée par après, mais tout le déroulé du lendemain lui était insupportable. Elle se savait jalouse, et Karen était une menace qu’elle n’arrivait pas à écarter, quand bien même le poufsouffle lui répétait, encore et encore, qu’il ne ressentait rien pour la brune. Il fallait juste qu’elle prenne confiance de ce côté la - alors qu’elle n’en manquait pourtant pas pour le reste - tout comme Itachi devait lui faire confiance pour respecter ses règles.

Elle hocha la tête de haut en bas alors qu’il s’étonnait de sa réponse, un petit sourire désolé se dessinant sur ses lèvres. Elle s’était fait des films qui n’avaient absolument rien à voir avec ce qu’Itachi venait de lui dire, et elle se sentait un peu bête. Mais au moins, ils avaient tout mis sur la table et ils ne pouvaient qu’avancer ensemble en tentant de faire chacun de leur mieux. « Ne t’en fais pas, mon équipe s’en chargera. Ils sont toujours à l’affût. » Même si elle devait bien admettre qu’il était plus simple que se cacher du monde lorsqu’elle était à Poudlard ou Mahoutokoro, car à part les tablettes depuis quelques temps, rien ne fuirait ici. « Alors c’est un jury sans aucun goût. Je crois en toi, Hachi. Et tu dois croire en toi aussi, si tu veux que ça fonctionne. » Après tout, s’il partait perdant, il ne risquait pas d’y arriver, alors qu’il en avait, largement, les capacités.

« Je sais pas, je pensais que… Que tu voudrais une certaine distance. » elle comprenait tout à fait qu’ils soient pudiques devant le reste des élèves - cela éviterait également des photos qu’ils ne voulaient pas voir publiées sortir - mais visiblement, elle se trompait pour le reste. Elle esquissa un petit sourire alors qu’Itachi se penchait vers elle pour l’embrasser, ses bras passant autour du cou du jeune homme, et qu’il lui disait avoir envie de s’habituer à ce genre de moment. Ses yeux bleus dans ceux du poufsouffle, Kate devait bien l’admettre, elle était actuellement la plus heureuse du monde. Elle sentit sa magie bouillonner sous son épiderme mais mit tout cela de côté, alors qu’elle posait ses lèvres sur celles d’Itachi, se serrant un peu plus contre lui, une bouffée de chaleur montant en elle, qu’elle se rappela avoir sentit également ce fameux soir d’août où tout avait changé. « Je t’aime. » murmura-t-elle, même si ce n’était pas la première fois qu’elle se déclarait à son meilleur ami.  
acidbrain


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 107
Âge : 16 ans {14/01/2001}
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Park Jinyoung


Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] EmptyMar 9 Aoû - 22:46

Je t’aime oui, mais après ?Itachi était soulagé. Il avait dit tout ce qu’il avait à dire pour se lancer dans cet essai de relation. Sa première, le concernant, Kate ayant déjà eu un petit ami en la personne de Quino. Le Poufsouffle espérait que tout se passerait bien… mais ça avait été la conclusion de ses réflexions des derniers mois : s’il ne tentait pas, il ne saurait jamais. Il avait choisi la prise de risque, et aussi la confiance envers Kate, en eux deux. Il ne pensait pas qu’il aurait à le regretter, car ce qui lui avait fait le plus de mal ces derniers temps, c’était justement de ne pas être avec la jolie blonde. Difficile d’encore taire ses sentiments, après tout ce qui s’était passé depuis août dernier.

« Parfait alors » répondit-il avec simplicité au sujet de l’équipe qui entourait Kate – et sur qui Itachi comptait, c’était une question de sécurité ! Quant à sa future admission en école de cuisine, il ne doutait pas que Kate croyait en ses capacités, mais il n’était pas certain qu’elle soit à 100 % objective. De plus, il savait qu’il manquait encore d’expérience pour tout ce qui touchait à la cuisine gastronomique, qu’il avait eu peu l’occasion de pratiquer jusqu’ici. « Je crois en moi, et en toi, mais il faut être réaliste. La formation culinaire, à Poudlard, est un peu limitée… je vais partir avec un retard considérable par rapport à certains candidats » Il sourit dans un haussement d’épaules « Mais j’ai aussi réussi chaque année mes examens en ayant appris à lire à huit ans passé, alors avoir du retard, ça ne me fait pas peur » Qu’au moins sur ce point, Kate se rassure : Itachi ne craignait pas ce défi, il était trop important pour son avenir. Surtout qu’il y sacrifiait en partie celui de ses sœurs, en renonçant à prendre un emploi de bureau pour les héberger en continuant à la place ses études dans le but de devenir chef.

Pour ce qui était de la distance, il hocha la tête par la négative. « Non, pas du tout » il réfléchit et ajouta « Je suppose qu’il serait mieux que, cette fois, nous prenions notre temps pour certaines choses, mais ça ne veut pas dire ne pas se toucher du tout. C’était si difficile tout ce temps de résister à l’envie de t’embrasser » sûrement qu’elle ne l’avait pas remarqué : il était vraiment très doué pour se maîtriser… pourtant, à certains moments, cette pensée était presque obsédante. Maintenant qu’ils sortaient officiellement ensemble, il n’avait plus besoin de se retenir, et il se pencha sur elle pour l’embrasser, la serrant dans ses bras, sa main caressant doucement son dos. « Je t’aime aussi Kate » lui non plus, ce n’était pas la première fois qu’il le disait, mais c’était peut-être la première où il le faisait de façon aussi sereine.

Ensuite, il passa délicatement les doigts sur le côté de son visage, et il lui demanda avec douceur : « Tu as des idées pour qu’on se voit cet été ? Sinon, deux mois, ça risque d’être long » Mais, en même temps, il savait aussi que la jeune fille était de ceux qui font beaucoup de choses l’été. Pas comme lui qui, dans sa famille d’accueil, se tournait un peu les pouces, il lui fallait bien l’admettre.
2981 12289 0


    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
Revenir en haut Aller en bas

Katarzyna Ells
Katarzyna Ells
Serpentard

Parchemins : 227
Âge : 16 ans • 31.10.2000 - Tokyo, JP
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kiernan Shipka & Lucy Boynton


Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] EmptyJeu 11 Aoû - 18:26

Est-ce que Kate était aux anges ? Absolument. Elle avait du mal à se dire que ce qu’elle vivait là était réel, mais le contact de la peau d’Itachi sur la sienne, de ses lèvres sur les siennes la ramenait toujours sur terre. « Je sais, mais tu pourrais peut-être voir s’il n’y a pas une association qui donne des cours ? Sinon, tu peux utiliser ma cuisine comme bon te semble, tu sais. Oh, tu pourrais peut-être regarder sur internet, il y a des tonnes de vidéos maintenant ! Et tu n’aurais qu’à suivre les gestes pour les reproduire. » Après tout, c’était toujours mieux que rien, non ? Bien entendu, ça n’était pas aussi bien qu’une vraie formation, mais cette dernière ne commencerait que plus tard, et d’ici deux ans minimum. « Oh mais j’y pense, la mère d’Isaac est cuisinière ! Peut-être que je pourrais voir avec lui si elle pourrait t’apprendre des choses ? Peut-être même te prendre avec elle au restaurant ? C’est un italien, mais c’est délicieux. »

Contente de voir qu’Itachi n’avait rien contre le fait qu’ils s’embrassent, elle en profita, même si la suite de ses paroles la fit réfléchir un peu. « Hein ? Oh… » Ses joues virèrent au rouge pivoine, alors que le sujet devenait un peu plus réel que juste une possibilité, un jour peut-être, dans un recoin de son esprit. Lovée dans les bras de son meilleur ami, elle se disait qu’elle aurait sûrement l’air idiote, après tout, ils avaient déjà couchés ensemble. « J’espérais que ça se passerait au calme et dans un lit, si ça devait se reproduire. » murmura-t-elle, juste assez fort pour qu’il l’entende, mais assez bas malgré tout car elle n’était pas complètement à l’aise avec la situation non plus. Elle ne s’attendait donc pas à ce qu’ils retentent leur chance de ce côté là dans les jours qui venaient, c’était certain. Lorsqu’il répondit à sa déclaration, elle esquissa un sourire, l’embrassant à nouveau. C’était peut-être niais, mais elle s’en fichait pas mal.

Qu’Itachi lui parle ensuite de l’été à venir et qu’il voulait la voir ne pouvait bien évidement que lui faire plaisir. Un grand sourire aux lèvres, elle hocha la tête, avant de lui exposer son idée. « J’aurais vraiment aimé venir te voir en Irlande, si ton invitation tient toujours. Je serais là jusqu’au huit juillet, et je crois que l’on va rentrer plus tôt cette année, le cinq ou le six août. J’ai pas mal de shootings de prévus, mais surtout lorsque je serais au Japon, donc on aura beaucoup plus de temps. Et tu pourrais peut-être revenir à la maison ? Je te laisserai cuisiner, promis. » Même si en soit, lorsqu’elle revenait du Japon, elle avait toujours repris quelques kilos bienvenus, tant qu’à faire, si Itachi voulait s’essayer d’autant plus à la cuisine qu’elle affectionnait tant, il aurait tout ce qu’il faudrait pour dans sa cuisine. « Erin est en concert à Londres aussi, je vais y aller, je ne sais pas si ça t’intéresse ? » Elle savait ce qui allait pêcher, le coût de la place, mais elle pouvait toujours proposer. Elle allait la voir au Japon car la date a Tokyo coïncidait avec sa présence sur place, mais elle avait aussi vraiment envie de la voir à Londres. Et si Itachi se joignait à elle, elle ne disait pas non !

Quand bien même Kate aurait pu rester dans ce couloir et dans les bras d’Itachi toute la journée, l’agitation qu’elle entendait du côté de la porte d’entrée de la salle commune de Serpentard la ramena sur terre. « On ferait peut-être mieux d’y aller non ? Si on est en retard, Gibson va nous tuer. » Et elle préférait éviter, même si les potions n’étaient pas son cours préféré. Glissant sa main dans celle de son petit ami -elle aurait été capable de sautiller sur place à cette idée - elle avança dans les couloirs des sous-sols, vers le cours de potions. Aujourd’hui, même cette gourde de Karen ne réussirait pas à la mettre de mauvaise humeur !
acidbrain


• terminé pour Kate •


straight to hell. • What did you think I'd say to that? Does a scorpion sting when fighting back? They strike to kill, and you know I will. Every time you call me crazy, I get more crazy what about that? And when you say I seem angry, I get more angry. And there's nothing like a mad woman. What a shame she went mad. No one likes a mad woman. You made her like that.
Revenir en haut Aller en bas
https://themorningrose.tumblr.com/

Itachi Summers
Itachi Summers
Poufsouffle

Parchemins : 107
Âge : 16 ans {14/01/2001}
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: Aucun
FACECLAIM: Kim Soo Hyun / Park Jinyoung


Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] EmptyLun 29 Aoû - 9:59

Je t’aime oui, mais après ?« L’été, les associations de loisir sont souvent en vacances » remarqua Itachi avant de rebondir sur la seconde proposition de sa petite amie « Les vidéos sur internet sont une bonne idée, Randall a une tablette. Si je la lui demande, il acceptera de me la prêter » sa famille d’accueil était plutôt cool. Itachi ne les considérait pas vraiment comme ses parents, contrairement à Yukino, parce qu’il était rapidement entré à Poudlard après leur sauvetage. Il était à peine habitué à avoir une vie normale et à ne plus trembler à chaque bruit violent qu’il avait dû partir en Écosse ! Certains sorciers chargés du placement au Ministère lui avaient fait remarqué que deux ans et demi, pour un enfant, c’était une période très longue. Sur le principe, Itachi était d’accord, mais il était très lent quand il s’agissait de faire confiance ou de se créer de nouvelles habitudes, ça faisait parti de sa personnalité – preuve étant que cela s’appliquait à tous, ayant passé plusieurs mois à réfléchir avant de parler à Kate.

« Pourquoi pas, oui, c’est une idée » le ton d’Itachi était prudent mais il n’était pas fermé à l’idée. Il connaissait l’amitié entre Kate et Isaac, il n’avait rien contre, le fait était cependant que lui n’avait jamais réellement échangé avec le Gryffondor. Lui demander un service lui semblait un peu étrange. Toutefois, si Kate était sûre de pouvoir obtenir un cours particulier de cuisine italienne (ou quoi que ce soit y ressemblant), pourquoi pas ?

Il sourit tendrement lorsque Kate rougit à la mention d’actes intimes. Sa réponse se fit elle aussi dans un murmure fait à l’oreille de la jolie blonde. « Ce n’était pas assez au calme et dans un lit pour toi la première fois ? » Pure taquinerie de sa part, il était évident pour elle comme pour lui qu’être moins ivre serait indispensable, et que Poudlard manquait cruellement de romantisme. En outre, malgré le fait d’avoir mis la charrette avant les bœufs au commencement, Itachi pensait que c’était mieux qu’ils prennent leur temps, histoire de prendre leurs marques. Il répondit à son baiser et en ajouta un sur le front de Kate, la serrant contre lui avec douceur.

« Mon invitation tient toujours, j’en ai parlé par hibou avec ma famille d’accueil. Si tu dors avec Aoi, ils sont d’accord » c’était un peu restrictif maintenant qu’ils étaient en couple, mais vu les convictions catholiques des deux irlandais, ce n’était pas très étonnant non plus. Ils les obligeaient à les suivre à l’église le dimanche après tout ! Le bon côté, c’était qu’ils accueillaient des enfants qui n’étaient pas les leurs chez eux par pure charité chrétienne – le paiement fourni par le Ministère ne compensait pas tous les soucis causés par Aoi très mauvaise catholique, Itachi en était intimement persuadé. « Et je pourrai venir chez toi en août, pour le concert il faudra voir en fonction du prix des places. Aoi a eu un prix en tant que membre des Magic Mix, elle peut peut-être en faire profiter la famille ? » Il ne savait pas si c’était possible mais ça ne coûtait rien de demander « Sinon, je peux aussi prendre un petit boulot pendant que tu es au Japon, y’a pas beaucoup d’offres pour les mineurs mais en tant que saisonnier, y’a peut-être moyen de trouver quelque chose » Faire la plonge par exemple, ou trier des récoltes. Un emploi qui ne demandait aucune qualification mais qui lui permettrait d’être tranquille pour ses sorties d’août.

Kate lui fit remarquer que s’ils traînaient plus longtemps, ils seraient en retard. Itachi approuva cette remarque d’un signe affirmatif du menton. Il glissa sa main dans celle de sa petite amie : « Tu as raison allons-y ». Maintenant, il allait falloir annoncer la nouvelle à Aoi et Karen… il craignait déjà pour ses oreilles mais peu importait !

651
Topic Terminé Année 26
2981 12289 0


    Itachi Summers
    Nous ne devons jamais verser de larmes. Les larmes ne sont rien d’autre que la défaite du corps sur le cœur. Elles constituent la preuve que garder un cœur ne sert à rien d’autre qu’à s’affaiblir.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty
Ξ Sujet: Re: Je t'aime oui, mais après ? [PV]   Je t'aime oui, mais après ? [PV] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Je t'aime oui, mais après ? [PV]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Etrange mais pas folle, battue mais pas victime [PV]
» J't'ai pas dis mais... [PV]
» Mais où est-elle !!!
» Mais qui vois-je ! [pv]
» Mais non, je ne m'impose pas ! [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 26 (2016-2017)-
Sauter vers: