Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ SATA III à 71,99€
71.99 € 99.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Manoir Montgomery - On n'est jamais aussi bien que près des gens qu'on aime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Opaline Montgomery
Opaline Montgomery
Commerce

Parchemins : 607
Âge : 22 ans [février 1995]
Actuellement : Vendeuse de balais magiques sur le Chemin de Traverse


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 11
FACECLAIM: Nina Dobrev


Manoir Montgomery - On n'est jamais aussi bien que près des gens qu'on aime Empty
Ξ Sujet: Manoir Montgomery - On n'est jamais aussi bien que près des gens qu'on aime   Manoir Montgomery - On n'est jamais aussi bien que près des gens qu'on aime EmptyVen 10 Juin 2022 - 12:35

On n’est jamais aussi bien que près des gens qu’on aimeTelle une tornade, Opaline était entrée dans le Manoir Montgomery avec la clef qu’elle avait conservée toutes ces années et avait été droit dans le bureau de son frère. Christian sursauta à cette apparition, faisant tomber une pile de parchemins qui traînaient en équilibre instable sur un coin de sa table de travail. « Line ? Bon sang tu m’as fait peur… » il allait poursuivre avec une plaisanterie au sujet de son grand âge et de son cœur fragile mais les mots moururent sur ses lèvres quand il vit la mine défaite de l’ancienne Gryffondor. « Qu’est-ce qui se passe ? » demanda-t-il aussitôt en allant poser les mains sur les épaules de sa sœur pour la forcer à le regarder. « C’est terminé. Avec Daryl. On a rompu ce matin » Alors que Christian allait lui répondre, Line se dégagea de son emprise et s’éloigna vers la cheminée coincée entre deux bibliothèques remplies de divers ouvrages. Distraitement, la brune se fit la remarque que la pièce n’avait pas beaucoup changé depuis sa naissance, elle était seulement de plus en plus encombrée. « J’aimerais revenir vivre ici pendant quelques temps » Elle avait réfléchi une partie de la journée à la marche à suivre et en était arrivée à la conclusion qu’aller occuper l’un des nombreux appartements londoniens dont elle avait hérité de son père biologique n’aurait pour effet que de la déprimer. Elle était une Montgomery : quand le vent tournait, elle avait toujours sa famille pour refuge. Seulement, avec le retour des jumeaux, le Manoir était déjà sur un taux d’occupation qui, s’il n’était pas maximum – rappelons que Claire a eu sept enfants -, n’avait jamais été aussi haut depuis une dizaine d’années. Line voulait revenir vivre ici, dans son ancienne chambre, mais elle ne voulait pas déranger non plus. « Bien sûr, ta chambre n’a pas changé, tu es toujours chez toi ici » la rassura Christian. Ils échangèrent encore quelques instants sans que Line fournisse pour autant plus d’explication sur sa rupture puis elle retrouva son ancienne antre. Elle aurait besoin d’un petit coup de neuf niveau décoration mais à part ça, elle était exactement comme dans ses souvenirs. Elle était de retour chez elle.

Ce qui restait de l’après-midi fila à toute allure. À l’heure du dîner, Noé n’était pas encore rentré, le reste de la famille mangea dans une ambiance qui parvint à rester confortable malgré une légère gêne : personne n’osait mettre les pieds dans le plat et demander à Line ce qui s’était passé, encore moins Christian qui n’avait jamais bien su gérer les émotions des autres. Voilà longtemps que sa sœur n’était plus la petite fille dont il avait été le tuteur… une légère envie d’aller demander des comptes à Daryl le taraudait mais Chris’ savait que ça n’aiderait pas Opaline qu’il se comporte comme le dernier des cro-magnons.  C’est donc sans qu’aucune réponse ne soit apportée que chacun s’en alla se coucher. Line ne doutait pas que Candys finirait par craquer… à moins que ce ne soit Ash’ qui cède la première à la tentation de lui poser des questions. Elle leur était cependant reconnaissante de ne pas l’avoir aussitôt assaillie : elle allait avoir besoin de temps pour faire du tri dans ce qu’elle ressentait.

Elle n’avait même pas pleuré. À quoi bon ? Elle était Opaline Montgomery, elle avait son orgueil et se refusait tout accès de faiblesse. Ça avait toujours été aussi bien sa force que son point faible que de s’accrocher désespérément à sa fierté lorsqu’elle perdait pieds. Pourtant, alors qu’elle zappait sur divers programmes à la télévision du salon, elle sentit que la nuit allait être compliquée. Elle avait rarement dormi seule ces dernières années bien que ça n’ait pas eu grande valeur ces derniers temps… Sentant un besoin de sucre destiné à manger ses émotions, elle se leva du canapé et se dirigea vers la partie congélateur du frigo de la cuisine à la recherche d’un pot de glace. Peu importait le parfum, elle ne comptait pas faire la difficile.

Un bruit la fit se retourner, c’était Noé qui entrait dans la pièce. « Salut, dis, tu saurais pas s’il y a de la glace quelque part dans ce congélateur ? » Tant qu’à vivre son premier chagrin d’amour, elle comptait bien cocher les clichés à base de chocolat et de séries débiles. « Je suppose qu’on t’a informé de mon retour ? » L’un des trois autres occupants avaient bien dû lui envoyer un message. Line l’espérait en tout cas car cela lui éviterait d’avoir à redire qu’elle déménageait pour cause de rupture ! « Ahah ! Trouvé !!! Et chocolat en plus de ça, bénie soit cette famille accro aux sucreries ! » Elle posa sans délicatesse le pot sur le plan de travail et ouvrit le tiroir à la recherche d’une cuillère : « Tu veux une cuillère ? Je peux partager » Son pot de glace, à défaut de ce qui avait eu lieu dernièrement dans sa vie.

(c) 2981 12289 0


    Opaline Claire Montgomery
    Tu n'existes pas seulement pour toi. Dans ce monde, il n'est aucun être qui s'appartienne pleinement. Chacun a des liens avec les autres. Et des choses qu'il partage avec autrui. C'est pour ça que personne n'est libre. C'est pour ça que la vie est intéressante… Et triste aussi… Et que l'amour existe.
Revenir en haut Aller en bas
 
Manoir Montgomery - On n'est jamais aussi bien que près des gens qu'on aime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Manoir Montgomery [Montgomery + leurs invités]
» PV l On ne se dispute qu'avec les gens qu'on aime
» PV • Manoir Montgomery • A spoonful of sugar.
» PV • Manoir Montgomery • breakfast at Tiffany's.
» [Manoir Montgomery] Ne peut-on garder les enfants ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Royaume-Uni :: Angleterre-
Sauter vers: