Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility


AccueilAccueil  RechercherRechercher  Dernières imagesDernières images  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

Partagez
 

 You only live once ♪ Viska

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 254
Âge : 16 ans ♪ 24 juillet 2001
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


You only live once ♪ Viska Empty
Ξ Sujet: You only live once ♪ Viska   You only live once ♪ Viska EmptyDim 10 Juil - 17:42


You only live once

Karma police, I've given all I can. It's not enough, I've given all I can but we're still on the payroll

Flynn Viska
cour intérieure ♪ juin 2017


Flynn était assis sur l’un des murets qui bordaient la cour intérieure du château. Bien qu’évoluant généralement en groupe, ou à minima en duo, notamment avec Michael son compère de chambre, Flynn supportait aisément la solitude. Il ne la cherchait pas, mais il ne vivait pas mal d’être seul, surtout lorsqu’il savait très bien qu’il retrouverait l’agitation habituelle de sa salle commune dans quelques heures. En outre, il avait une vue imprenable sur les autres sorciers qui traînaient dans la cour, qu’il n’y fassent que passer ou y rester un moment pour profiter de l’extérieur en cette belle journée de juin. Flynn tira une taffe de son joint tout en matant un mec plus âgé que lui qui passait devant, le mec haussa les sourcils, et une expression lubrique bien reconnaissable s’afficha dans son regard. Flynn s’esclaffa en laissant échapper la fumée de cannabis et adressa un clin d’œil au mec qui, toujours visiblement surpris de sa marque d’intérêt, lui demanda : « Tu sors pas avec Viska Spingate toi ? » Une question qui avait tout l’air d’un reproche et à laquelle Flynn ne s’embêta même pas à répondre. Il commençait à être fatigué d’expliquer que ce n’était pas parce qu’il vivait une relation sexuelle monogame avec une fille depuis quelques mois, et que certes, il éprouvait des sentiments pour elle, qu’il allait lui passer la bague au doigt d’ici l’été. Plutôt crever que de s’imposer une telle contrainte !

Aux yeux de Flynn, être en couple équivalait à avoir des gosses : une suppression totale et quasiment irrémédiable de libertés. Et lui était un homme libre, l’avait toujours été. Son peuple s’était battu pour que son père puisse être avocat, sa sœur entamer de longues études, et pour que lui jouisse du choix de vivre au rythme de sa vie. Il comptait bien en profiter. Il se disait d’ailleurs, et ce depuis qu’il en avait parlé avec Aoi, que cette histoire avec Viska n’avait que bien trop durée. Oh, il ne l’avait pas subie, et les jours où il ne voulait pas la voir, il ne la voyait pas. Mais les vacances d’été n’étaient plus que dans quelques jours, maintenant que les examens de fin d’année et les BUSEs étaient passé, et Flynn avait hâte de retrouver Bristol, son ambiance et le bar de son père, Jessica et ses potes. Il avait hâte d’aller dans des festivals, boire trop et tester l’ecstasy en concert, bref, faire des conneries de son âge. Et vivre, tout simplement vivre.

Par conséquent, il était tout à fait évident dans sa tête que sa relation avec Viska arrivait à son terme. Quand il avait recommencé à flirter avec elle, il n’avait jamais été question qu’il ne se pose, ni que cela dure autant. Flynn ne regrettait pas ces mois passés sans ne serait-ce qu’embrasser quelqu’un d’autre mais il savait qu’à l’image du mec qui venait de passer dans la cour, un jour ou l’autre il en viendrait à craquer, et il n’avait pas envie que ce qu’il avait toujours fait naturellement, s’amuser avec qui il en avait envie, ne le fasse culpabiliser par rapport à Viska. Flynn était égoïste, et il le revendiquait totalement, mais il appréciait trop Viska pour lui imposer une relation qui ne lui conviendrait pas. Or, la blonde était trop possessive, pour accepter tranquillement qu’il ne mène sa vie sans rien lui dire, trop romantique et sentimentale pour qu’une histoire à sens unique ne la rende heureuse. Malgré ce que ses apparences de fille sensuelle, au flirt facile, laissait supposer, Viska avait besoin d’être aimée, profondément, pour combler tout le mal qu’elle avait enduré ces derniers temps, elle avait besoin de quelqu’un de fiable, sur qui elle pouvait compter, qui la rassurait, et l’aimait sans retenues. Elle avait envie d’une de ces histoires à l’eau de rose, et clairement le méritait. Sauf qu’il n’était pas un prince de conte de fées, il n’était pas celui qui lui fallait et n’avait jamais souhaité le devenir. Mais il ne voulait pas non plus représenter le mauvais garçon que son style laissait supposer, par égard à Viska et à ses sentiments pour elle, il devait lui dire la vérité avant de lui briser le coeur. Mais comment finissons-t-on quelque chose que l’on a jamais étiqueté -à raison, maintiendrait Flynn, mais tout de même ? Il n’y avait pas de mode d’emploi, pas de bonne façon de faire, pensait-il, et en plus, il n’avait jamais été vraiment bon pour exprimer ce qu’il pensait -provoquer et blaguer étaient bien plus faciles.

C’est sur ses réflexions qu’il termina son joint. L’écrasant dans son cendrier magique, qui semblait pouvoir contenir un nombre illimité de cendres, il sortit de son sac noir aux multiples pins une boîte d’herbes et du papier à rouler. Il s’était remis à fumer avec les beaux jours, évitant juste de surconsommer les jours où il avait un examen qu’il souhaitait réussir -pour l’histoire de la magie, il s’était contenté de dormir avant de pouvoir partir de la salle, rendant copie blanche sans aucune honte. Une présence dans la cour arrêta un instant son geste et avec sa discrétion habituelle, fit un geste en direction de la Vipère. « Viska ! Eh oh, Viska ! » Il lui adressa un sourire, sincèrement content, malgré tout, de la voir. « Je pensais à toi justement. » Il lui dit un clin d’œil, suivi d’un sourire énigmatique, tout en terminant de faire son joint. « T’en veux ? », proposa-t-il, s’attendant presque, à ses mots, à voir débouler une Peony Lloyd tout en jet de cheveux roux et éclats de voix excessifs, déclarant d’une voix triomphale un truc du genre ”Tu vois t’es un dealer Mulligan !” « C’était sympa le petit concours de talents. Faudrait qu’ils organisent ça plus souvent. » Flynn avait participé, accompagné de sa fidèle guitare électrique, et même s’il était compétiteur et avait mis dans son numéro plus d’investissement que dans ses cours, cela n’avait rien à voir avec la ferveur de Victoire qui, comme à son habitude, avait tenu à rafler le prix.

For a minute there I lost myself, I lost myself. Phew, for a minute there I lost myself, I lost myself.



@tiababylo





forever trustingwho we are
EXORDIUM.




Dernière édition par Flynn Mulligan le Mar 9 Aoû - 12:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1372
Âge : 18 ans (05/10/1999)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 2
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Anne Winters


You only live once ♪ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: You only live once ♪ Viska   You only live once ♪ Viska EmptyLun 8 Aoû - 10:33

You only live once
La fin de l’année arrivait et Viska ne parvenait pas à savoir si elle était mieux ou pire que la précédente. Ça se débattait : son mal être s’était généralisé cette année malgré ses efforts pour 1) donner le change, 2) guérir, mais elle n’avait rien subi d’aussi traumatisant ces derniers mois que son enlèvement. Son amour pour Jensen lui faisait encore mal, c’est vrai mais seulement de temps en temps, comme une vieille blessure qui se rappelait parfois à elle, comme pour lui prouver qu’elle était encore là. Viska parvenait à ne pas y penser. Apprendre pour Quincy avait néanmoins été un choc - qui s’était soldé par la courte intervention de Cily à un moment où elle ne savait plus quoi penser/ressentir - mais toute jalousie mise à part, elle voyait ce qu’elles avaient en commun toutes les deux et qui pouvait plaire à Jensen (popularité, sportivité, danse, blondeur naturelle, connaissances exotiques des moldus… ce dernier point laissant un goût amer à Viska quand elle se rappelait combien il l’avait enquiquiné avec ses origines moldus dans leur pré adolescence !). La grosse différence visible au premier regard était évidemment que Fiona ne se coltinait pas un encombrant SSPT. Les casseroles, toujours les casseroles… elles lui pourriraient la vie jusqu’à la fin, Viska finissait par en être persuadée. Enfin, voilà, elle ne se sentait pas toujours à la fête, mais elle avait connu pire. Mieux, aussi, notez.

Toujours est-il qu’elle se « prenait en mains » comme on disait : elle apprenait la guitare (sèche) pour avoir une occupation créative et sans pression, passait de bons moments avec ses amis et tentait de ne pas tout faire foirer avec son amant. Comprenez par là que, malgré ses sentiments pour lui, elle ne lui avait pas fait de déclaration. Elle essayait encore par moment de se persuader que ce n’était pas arrivé et qu’elle n’était pas tombé amoureuse d’un deuxième garçon… mais même si elle pensait toujours ce qu’elle avait dit à Iva en janvier sur combien c’était une mauvaise idée, elle se connaissait quand même trop pour se le nier à elle-même. Elle ne voulait toutefois tellement pas l’avouer ouvertement qu’elle avait fini par ne plus écrire dans son journal. Pour y dire quoi ? Qu’elle était une pauvre fille encore pire que tout ce qu’elle aurait pu anticiper ? Aucun intérêt. Du concret, de l’action, c’était ça qu’il lui fallait pour avancer !

Et justement, alors qu’elle passait dans la cour du château, elle entendit la voix de son amant l’interpeller. Aussitôt, elle sourit, parce que c’était cet effet qu’avait Flynn sur elle pauvre petit chat et s’approcha sans hésitation. Les examens s’étaient bien passés, à dire vrai, ils lui avaient même paru simples : depuis octobre, elle n’avait plus manqué les cours, en revanche elle avait continué à être bien meilleure en classe qu’elle ne l’avait été ses cinq premières années à Poudlard. Etudier aussi était une occupation idéale pour oublier, et elle tenait à prouver aux professeurs qu’elle méritait sa recommandation future pour entrer dans la police magique ! « Coucou mon ange ! » dit-elle, avenante, avant de poursuivre en réponse à son clin d’oeil « En bien j’espère » mots qu’elle accompagna d’une moue charmeuse.

Elle redevint toutefois sérieuse lorsqu’il lui proposa un joint, faisant signe que non de la tête. « Non merci, je songe à arrêter les substances récréatives. Mon psychiatre a dit que ça ne faisait pas bon ménage avec les anti-dépresseurs » elle fronça les sourcils un bref instant, songeant qu’il serait aussi temps que toutes les potions et médicaments qu’on lui faisait prendre fonctionnent. Elle en avait marre d’elle-même, d’être mal, de se sentir toujours nulle, mal aimée et malade psychologiquement. Il fallait du temps. Parfois, elle avait juste envie de leur crier que, du temps, elle n’en avait plus… mais faire un caprice n’aiderait pas, ça la ferait juste encore passer pour une hystérique, alors elle se taisait, et dans la mesure du possible, faisait ce qu’on lui disait. Y compris arrêter de boire et de fumer, ce qui n’était, somme toute, pas si difficile : à l’origine, ça allait à l’encontre de son hygiène de vie. Et si elle en avait marre, elle pourrait encore une fois changer d’avis, elle allait juste se comporter comme une patiente docile quelques temps, voir si ça aidait.

« Oui, c’était pas mal, j’ai bien aimé les numéros, surtout le tien évidemment » sourit-elle à nouveau. Elle, elle n’avait pas participé. Elle aurait pu leur en mettre plein la vue avec une danse, elle était la présidente de Sterne après tout, mais l’envie n’était pas là. Au moment du concours, elle travaillait un accord sur sa guitare, et il lui avait semblé plus important de s’entraîner pour le réussir que de préparer un numéro. Elle avait assisté au spectacle en revanche, trouvant que tout le monde s’était donné du mal à sa façon, et elle avait trouvé ça sympa, mais ne pas en être ne lui avait pas manqué. Elle avait déjà suffisamment été le centre d’attention ces dernières années, elle n’avait pas besoin d’en rajouter !
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 254
Âge : 16 ans ♪ 24 juillet 2001
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


You only live once ♪ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: You only live once ♪ Viska   You only live once ♪ Viska EmptyMar 9 Aoû - 12:53


Flynn s’était vaguement demandé, durant un instant, si sa relation avec Viska ne pouvait pas s’arrêter comme elle avait débuté, c’est à dire s’en formaliser les choses. S’il se contentait de ne pas la voir cet été et de ne pas lui donner trop de nouvelles, elle comprendrait d’elle-même que leur flirt était fini, non ? Mais il s’était repris. Il passait certainement pour un connard aux yeux de certaines personnes, au hasard McGowan et sa clique, il n’en était pas un. Il appréciait sincèrement Viska et elle méritait plus qu’il se mette à la ghoster. Aussi, lorsqu’il l’aperçut dans la cour intérieure, il se dit que c’était le moment ou jamais pour lui parler.

Elle le rejoint à son interpellation et l’affubla de son surnom habituel, qu’il commençait sérieusement à ne plus voir en peinture. « Mon ange encore sérieusement Viska ? Tu crois pas que "le plus beau rockeur du monde entier" ça m’irait mieux ? », plaisanta-t-il mais en ne cachant pas sa moue que le surnom n’avait pas manqué de faire naître sur son visage. Il n’avait pas eu de mal lors des premiers mois de leur histoire, le prenant de manière ironique, mais il lui était arrivé plusieurs fois de se dire que Viska le pensait sérieusement. Surtout si, comme Aoi le pensait, elle l’aimait. Flynn espérait que son amie avait tort. Il ne voulait pas faire du mal à la blonde, mais il était trop libre pour accepter tranquillement de se laisser enfermer dans une relation monogame. « Toujours en bien voyons ! Mais tu tombes bien, j’ai quelque chose à te dire. » Merde. C’était pas l’une de ces phrases clichées qu’on balançait pour rompre ? « Ecoutes…je sais même pas comment te dire ça. J’pense pas…j’pense pas qu’on va continuer à se voir, pas comme à Poudlard en tout cas. Tu sais que j’t’apprécie, je tiens vraiment à toi, mais j’sens que si on continue, tu vas penser que ça devient sérieux et moi…j’veux pas de sérieux. » Il se sentait un peu mal à l’aise en parlant, ce qui n’était pas habituel pour quelqu’un d’aussi décontracté que lui. Il n’était pas connu pour son tact, et il n'avait pas l’impression de sortir comme il faut ce qu’il avait en tête.

Flynn proposa un joint à Viska, comme il avait eu l’habitude de le faire quand il en consommait, du moment où il avait su par Vanellope qu’elle fumait de temps en temps. Comme elle refusait, il acquiesça à ses paroles –effectivement, il valait mieux éviter les mélanges- et décida de poser celui qu’il avait roulé, pour éviter de lui imposer l’odeur de la beuh, alors qu’elle essayait d’arrêter. « Ta pote Peony va p’t’être nous lâcher avec V du coup. Elle abuse grave avec ses accusations. Genre on est des dealeurs ! » Flynn n’achetait de l’herbe que pour sa consommation personnelle et s’il avait déjà testé un peu de tout, niveau drogues, il n’avait jamais proposé de la dure à Viska. Au vu de sa santé mentale, ça aurait été bien trop risqué.

« Vraiment ? J’pense que j’aurais pu faire mieux qu’un classique medley de Metallica, mais c’est vrai que Master of Puppets paraît toujours impressionnant cf Joe Quinn mon amour », commenta-t-il concernant le concours de talents. « Victoire s’est donnée à fond comme toujours. Mais c’était sympa de découvrir tous les numéros des autres. » Ce genre d’événements changeait agréablement de leur routine !

@tiababylo





forever trustingwho we are
EXORDIUM.




Dernière édition par Flynn Mulligan le Sam 8 Oct - 23:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1372
Âge : 18 ans (05/10/1999)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 2
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Anne Winters


You only live once ♪ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: You only live once ♪ Viska   You only live once ♪ Viska EmptySam 3 Sep - 10:06

You only live once
Une moue, une pirouette sur le surnom et un il faut qu’on parle à peine reformulé… Viska déglutit, pâlit et se tut, emplie d’un très mauvais pressentiment. Les paroles de Flynn lui donnèrent raison… leur relation « sans étiquette » devait prendre fin. « D’accord » dit-elle simplement en retenant ses larmes du mieux qu’elle put, chassant du bout des doigts celles qui s’échappaient. Baissant la tête le temps de cette dernière opération de façon à ce que ses cheveux la camoufle, elle dit faiblement : « Que j’avoue ou non mes sentiments, ça ne change pas beaucoup la fin tout compte fait… ». Alors qu’un sanglot menaçait de lui échapper, elle serra le poing à s’en faire mal. Elle n’avait pas le droit de pleurer, pas maintenant en tout cas.

Les règles de leurs jeux étaient claires dès le début, c’est elle qui les avait transgressées en tombant amoureuse. Flynn n’avait pas à endurer un spectacle désolant parce qu’elle était stupidement sentimentale. Elle inspira par le nez. Force et contrôle. Elle pouvait y arriver. Elle fit vibrer la magie sur sa peau pour finir de se reprendre. Quand elle releva la tête, elle avait repris le contrôle de ses émotions mais le bleu de ses yeux s’était glacé. Son regard ressemblait alors étrangement à celui de sa tante Myrielle, même si Flynn avait sûrement trop peu rencontré la styliste pour s’en rendre compte.

Elle reprit d’une voix maîtrisée : « Pas de problème, c’est ce qui était prévu de toute façon. Toutes les bonnes choses ont une fin ». Elle voulut ponctuer d’un sourire mais n’y parvint pas. Bien qu’elle ait pris le pli pour ce qui était de faire semblant d’aller bien, elle n’avait jamais eu de talent ou d’appétence pour la dissimulation... alors elle renonça. Du moment qu’elle parvenait à poursuivre la conversation sans pleurer, ce n’était peut-être pas si grave si elle ne se montrait pas hyper enjouée. Flynn voulait arrêter de coucher avec elle mais il restait son ami, elle supposait qu’il comprendrait.

Malgré la tentation d’anesthésier la douleur, elle refusa le joint proposé. S’il y avait bien une chose qu’elle avait appris au bout d’une année à essayer de fuir ce qu’elle ressentait, c’était bien que ce n’était qu’une solution à court terme. L’alcool et l’herbe la soulageaient sur le moment et, lorsque leurs effets cessaient, elle ne faisait que tomber de nouveau, de plus haut avec ça ! Elle supposait qu’elle pourrait toujours s’y laisser un peu aller en soirée, pour s’amuser avec ses amis, mais le reste du temps, elle jugeait préférable de s’en tenir à sa résolution, tout en faisant confiance à ses nouveaux anti-dépresseurs. Concernant Peony, la blonde savait bien qu’il y avait une fracture entre son amie et une partie des Gryffondor de son entourage… Viska en était un peu désolée car, au fond, ils avaient tous eu le même but : l’aider. Il n’y avait que leurs méthodes qui avaient différé. « Peo’ est juste très protectrice. Comme elle connaît mieux que personne mes travers, elle a seulement cru que j’allais devenir accro, ou quelque chose comme ça. Ce n’était pas mal intentionné » Malgré tout, la jeune fille constatait aisément qu’une personnalité comme Flynn était difficilement accordé avec la préfète des Serpentard. Ils avaient une vision du monde très différente… Viska en avait pris son parti depuis le temps. Et comme sa propre relation avec le lion allait faire un retour en arrière, Peony aurait sûrement moins de souci le concernant. En tout cas, c’était ce que le côté optimiste de la personnalité de la blonde essayait de faire valoir à son cœur de nouveau brisé.

Au sujet de ce dernier point, Viska constatait qu’il était vrai de dire qu’on s’habituait à tout : elle ne pensait pas ses sentiments pour Flynn moins forts que ceux qu’elle avait pour Jensen, et pourtant, elle sentait qu’elle n’était pas sur le point de s’effondrer comme un an plus tôt. Si ce n’était qu’elle allait détester le mois de juin pour le reste de sa vie, elle savait qu’elle arriverait à aller en cours le lendemain. Après tout, elle arrivait bien à parler à peu près normalement à son ex amant, alors il n’y avait pas de raison ! Elle supposait toutefois que c’était aussi dû au fait que cette relation avait toujours été sur la sellette, la fin était moins surprenante que son couple avec Jensen auquel elle avait vraiment cru malgré ses peurs. Vu les paroles qu’avait eu Flynn, elle se consolait en se disant qu’elle avait bien fait de ne pas être à fond, même si elle s’était bridé, elle qui était du genre à laisser sortir ses sentiments presque par accident. S’il avait su combien elle l’aimait, cela n’aurait fait que précipiter sa chute.

Assaillie par ses propres pensées, elle soupira, le regard dans le vague. Elle se força cependant à revenir à la conversation. Parler d’autre chose était le meilleur moyen de donner un vernis de normalité à tout ça, il fallait donc qu’elle sourit et fasse un effort de concentration. « Dans une compétition, c’est normal d’avoir ses favoris » remarqua-t-elle d’un ton aussi léger que possible. « Mais j’ai trouvé vraiment ça sympa, en plus ça changeait du style des autres numéros, et ça te ressemblait » Elle sentit un léger pincement au cœur en disant cette phrase mais en fit fi. « Vic’ était top aussi, et j’ai bien aimé comment Alex a utilisé les arcanes. Le connaissant, ça a dû lui demander de sacrés efforts : la maîtrise c’est plus mon truc qu’le sien ! » Pour une fois, elle avait été spectatrice, et elle avait trouvé sympa de voir ses proches depuis la salle plutôt que les coulisses. Bien entendu, elle aurait pu faire un numéro de danse parfait, mais elle était contente de ne pas s’être laissée dévorée par sa compétitivité pour une fois. Viska finissait par trouver qu’être perpétuellement dans une course au succès contre sa meilleure amie n’était plus si drôle que ça. Victoire n’était sûrement pas de cet avis, et peut-être qu’elles seraient encore en compétition l’an prochain pour Miss Poudlard… au moins la Serpentard aurait-elle fait une pause là-dedans. De toute façon, elle préférait pour l’instant se concentrer sur son apprentissage à la guitare qui avait le précieux avantage de l’aider à lâcher prise sur le reste, comme une forme de méditation.

1 067
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 254
Âge : 16 ans ♪ 24 juillet 2001
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


You only live once ♪ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: You only live once ♪ Viska   You only live once ♪ Viska EmptyDim 9 Oct - 3:06


Flynn n’était pas connu comme étant particulièrement observateur, ni empathique - il était trop égoïste pour ça – aussi ne s’aperçut-il pas des larmes qui perlèrent dans les yeux clairs de Viska, pas plus qu’il n’entendit clairement ce qu’elle bredouillait. « T’as dis quoi ? J’ai pas entendu », demanda-t-il simplement, inconscient de la tristesse et des autres sentiments qui pouvaient agiter la jeune fille. Il se gratta la nuque de la main droite avant de poser la paume derrière son crâne, dans un geste qu’il voulait nonchalant. Il sentait qu’il n’avait pas forcément pris des gants en révélant à la Vipère qu’il ne voulait plus la fréquenter mais au vu de ses paroles, elle ne semblait pas plus touchée que cela. Aussi, soupira-t-il de soulagement. Il n’avait vraiment pas envie de se fâcher avec elle, ni qu’ils arrêtent d’être amis. « J’suis content que tu le prennes comme ça. Je sais pas pourquoi je flippais d’ta réaction. J’crois que c’est à cause d’Aoi. Elle m’a dit qu’elle pensait que t’étais amoureuse de moi, ça a dû me perturber. » Il lui offrit un sourire amical. Il se montrait souvent cash, et comme il ne se rendait pas compte du malaise de la blonde, il ne lui apparaissait pas que lui parler des observations de la verte et argent la rendrait encore plus mal à l’aise. Il se fiait à ce qu’elle lui disait. Même si elle avait effectivement caché son mal-être durant un temps, et ses scarifications, il lui faisait assez confiance pour ne pas lui mentir, après tout ce temps et ces moments passés ensemble. Pas pour une histoire de sentiments en plus.

Comme il consommait tout ce qui était drogues (alcool, cigarettes, cannabis, ou autre) de manière récréative, toujours en sachant doser pour éviter d’être quotidiennement stone, car ça n’aurait aucun intérêt, et de finir dépendant d’une substance, car évidemment, il n’aimait dépendre de rien. Hormis le racisme ordinaire et les remarques limites qu’il avait déjà entendu à l’égard des personnes queer, Flynn n’avait jamais connu d’épreuves, il était un garçon simple, à l’existence non ordinaire mais sans drames à répétition et il s’en portait très bien. Il était le fruit d’une éducation emplie d’amour et de libertés, aussi n’était-il pas spécialement dangereux (hormis en termes d’incidences sur sa santé) qu’il touche à diverses substances illicites. Sans doute en était-il autrement pour Viska, surtout maintenant qu’elle prenait des médicaments, mais il n’y avait jamais réfléchi, avant. Qui était-il pour refuser un joint si son amie le lui demandait ? « J’en doute pas. Mais elle est spéciale. Et pas commode », commenta-t-il au sujet de Peony. En un sens, elle ressemblait à Victoire avec son autorité naturelle et ses airs effrayants à des moments, tout en ayant l’air austère et snob de Blackthorn, une autre de ses proches, et de McGowan. Drôle de mélange.

Etait-il classique de parler normalement alors qu’on venait de terminer une relation – car si Flynn se refusait à employer le mot couple, il n’avait en revanche pas de mal à parler de relation en songeant à son histoire avec Viska ? Il n’en avait aucune idée. C’était une première pour lui, après tout. « Chacun a pu montrer des choses différentes, même s’il y avait beaucoup de numéros en rapport avec la musique », ajouta-t-il concernant le concours de talents. « Pas trop stressée avec la dernière année qui approche, les ASPICs, tout le tralala ? » Bon sang, s’il était réduit à parler cours pour trouver un sujet de discussion, c’était qu’il était descendu très bas ! Il n’était pas un Serdaigle, nom de Dieu !

604 mots

@tiababylo





forever trustingwho we are
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1372
Âge : 18 ans (05/10/1999)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 2
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Anne Winters


You only live once ♪ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: You only live once ♪ Viska   You only live once ♪ Viska EmptyJeu 3 Nov - 11:17

You only live once
Pour Viska, il y avait une frontière très claire entre dissimuler ce qu’elle ressentait et mentir ouvertement. Depuis son enlèvement, elle pratiquait la première des deux méthodes régulièrement, autant parce qu’elle croyait – faussement – que cela diminuerait à long terme sa tristesse réelle que pour ne pas devenir un poids pour son entourage. En revanche, elle n’avait jamais menti. Raison pour laquelle, en plus de la mettre très mal à l’aise, la remarque suivante de Flynn la mit dans une position délicate. Elle n’avait rien répondu à sa première question, jugeant inutile de répéter ce qu’elle avait murmuré, mais se sentait maintenant coincée. D’une manière totalement déplacée, la sensation de se sentir acculée par ses propres sentiments lorsqu’elle s’était déclarée en larme à Jensen lui revint. Elle déglutit, croisa les mains et les serra à s’en faire pâlir les jointures, puis répondit avec une maîtrise qu’elle était loin d’éprouver : « Aoi a raison ». Trois mots puis un silence. Elle le fit durer autant pour conserver son calme et ne pas se mettre à pleurer que pour laisser à Flynn le temps de digérer l’information. « Mais j’ai toujours su que ce n’était pas ce qui était convenu » Elle préférait ça, à la limite, car en n’y ayant jamais vraiment cru, elle pourrait plus facilement s’en guérir. Depuis trop longtemps maintenant, Viska considérait l’espoir comme son plus grand ennemi. Preuve était faite qu’elle était incapable de ne pas aimer, mais au moins pouvait-elle éviter de se bercer d’illusion comme elle l’avait fait avec Jensen. Elle essuya du pouce une larme opportune avant de reprendre un air aussi impassible qu’elle puisse se le permettre sans se transformer en statue de sel.

Fuir n’était pas dans ses habitudes, aussi resta-t-elle malgré le malaise ambiant qui n’allait pas en s’arrangeant. Partir dès ces quelques mots échangés les empêcherait de reprendre une relation amicale sereine, or ce n’était pas ce qu’elle voulait, et elle supposait que ce n’était pas non plus le but de Flynn. Alors elle s’astreint à rester, camouflant sa peine sous une apathie souvent critiquée par ses proches mais qui pouvait avoir des côtés pratiques.

« Son côté protecteur fait parti de son caractère et de son charme » En ceci, elle avait pas mal de points communs avec Jensen, pas étonnant qu’ils soient meilleurs amis ces deux-là. Mais comme penser à son ex n’était vraiment pas le moyen le plus sûr de maintenir une apparente gestion des émotions qui se bousculait en elle, elle repoussa cette idée pour se concentrer sur la suite de la conversation.

« C’est l’un des arts les plus faciles à pratiquer dans l’école il faut dire » commenta-t-elle au sujet des numéros dont beaucoup étaient, effectivement, musicaux. « Au moins, le style de musique, lui, était plutôt varié » Ce qui avait tendance à plaire à la blonde dont les goûts étaient plutôt éclectiques et y’a pas qu’en musique si j’puis m’permettre.

Que Flynn lui parle des cours lui arracha un sourire – ce qui l’étonna elle-même car elle n’avait pas vraiment le cœur à la fête – et, tout en haussant un sourcil perplexe, elle répondit : « Tu veux vraiment que je te parle de mes cours ? » Cette question fut suivi d’un petit rire qui, si il sonna un peu aigre à ses oreilles, n’était pas feint. « Enfin… soit. C’est un sujet comme un autre après tout. Et non, je ne suis pas du tout stressée. J’ai cartonné cette année en classe, et McGo’ semble être revenue de ses menaces débiles sur ma recommandation. Bientôt je pourrai entrer dans la police magique, il faut que je me fixe sur cet objectif » Après tout l’épanouissement professionnel était tout aussi légitime qu’un autre, et puisque les histoires d’amour ne lui réussissaient pas, elle pouvait encore se raccrocher à son véritable objectif de toujours. Au moins, dans ce domaine, sa réussite ne dépendait que d’elle.

652
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Flynn Mulligan
Flynn Mulligan
Gryffondor

Parchemins : 254
Âge : 16 ans ♪ 24 juillet 2001
Actuellement : 6ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 5
FACECLAIM: Michael Evans Behling/Rome Flynn


You only live once ♪ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: You only live once ♪ Viska   You only live once ♪ Viska EmptySam 5 Nov - 16:01


Lorsque Viska confirma qu’Aoi avait raison, Flynn tomba des nues. Pourtant, on ne pouvait pas dire que son amie ne l’avait pas prévenue en lui parlant de regards et d’il ne savait plus quoi. Il avait simplement cru qu’Aoi se faisait des idées, qu’elle voyait des trucs là où il n’y avait rien, un peu comme V ou d’autres de ses amis, qui insistaient constamment pour le dire en couple, alors qu’il refusait cette étiquette. Il avait cru qu’ils se payaient sa tête, qu’ils se vengeaient de ses taquineries à répétitions. Mais finalement…il semblerait qu’ils avaient tous eu raison. Et il ne savait pas quoi en penser. Il ne pouvait nier que savoir qu’elle était amoureuse de lui lui faisait quelque chose. Sa déclaration remuait les sentiments qu’il éprouvait pour elle. Simplement pas au point de le faire changer d’avis. « Est-ce…est-ce que j’ai fait quelque chose…j’ai eu des gestes qui t’ont fait du mal ? », lui demanda-t-il.

Il déglutit. Il lui semblait qu’il avait perdu toute sa nonchalance, à croire que oui, ça arrivait parfois. Il se sentait curieusement mal à l’aise, mais il supposait que c’était pire pour Viska, aussi tâchait-il de ne pas afficher sa gêne devant la Vipère. « Tu sais, ce n’est pas comme si je ne ressentais rien pour toi. Tu me plais, et je tiens à toi. Je crois que c’est cliché de dire ça mais…c’est pas toi, c’est moi. J’me sens pas prêt pour une relation sérieuse. Ça s’ra peut-être jamais le cas. » Il ne savait pas si cela pourrait lui remonter le moral d’entendre ses mots, mais il se devait d’au moins se montrer honnête avec elle. Au nom de leur amitié.

La conversation se poursuivit ensuite après l’aveu de Viska de manière détendue, mais teintée d’une certaine tension tout de même. Flynn se fit la réflexion qu’on ne revenait pas sur de telles paroles. C’était impossible. Il y avait un avant, et un après. Flynn espérait simplement que cet après serait le moins douloureux et le moins compliqué possible -car il ne mettait pas un point final à ce flirt pour plonger dans d’autres drames. « Pas vraiment…à croire que je ne sais pas trouver des sujets de discussion », blagua-t-il d’un ton traînant -il avait beaucoup de second degré, y compris sur lui-même. « Tant mieux. Je suis contente de te voir motivée. L’année va passer vite avant que tu entres au Ministère, j’en suis sure, et tu entreras dans une nouvelle phase de ta vie. » Le voilà qu’il se montrait philosophe ! Décidément, il parlait pour ne rien dire, lui semblait-il…

Adressant un sourire à la blonde, il descendit du muret où il était assis. Ne plus savoir quoi dire était un signe criant qu’il devait s’en aller. Il prit le joint qu’il avait roulé et le coinça dans sa bouche. Il récupéra le briquet dans sa poche de jean et le fit tourner dans ses doigts. « J’y go. On s’dit à plus ? » Il espérait en tout cas que leur prochaine conversation serait un peu moins gênante -mais avec le temps, il avait espoir que ça irait mieux, et que redevenir amis ne serait pas aussi étrange que cette discussion pouvait le laisser supposer.

534 mots
Terminé pour Flynn

@tiababylo





forever trustingwho we are
EXORDIUM.


Revenir en haut Aller en bas
https://yoshisavatars.tumblr.com/

Viska Spingate
Viska Spingate
Serpentard

Parchemins : 1372
Âge : 18 ans (05/10/1999)
Actuellement : 7ème année


Informations supplémentaires
SIGNE PARTICULIER:
RELATIONS:
SORTS & ARCANES:
GALLIONS EVENT: 2
FACECLAIM: Emily Alyn Lind & Anne Winters


You only live once ♪ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: You only live once ♪ Viska   You only live once ♪ Viska EmptyDim 6 Nov - 13:03

You only live once
Au début, Viska ne comprit pas la question. Elle avait interprété la première partie de la phrase de Flynn comme est-ce que j’ai fait quelque chose pour que tu tombes amoureuse, question encore plus gênante que l’entièreté de cette conversation, laquelle, pourtant, n’était pas la panacée. Heureusement, ce n’était pas ce qu’il lui demandait. Quoiqu’elle n’ait pas de vraie réponse à lui apporter. L’absence de perspective d’avenir pour eux deux l’avait probablement peinée à plusieurs reprises mais aucun moment en particulier ne lui venait à l’esprit, preuve qu’il n’avait eu aucun geste ponctuant cette impression. Puisqu’elle était toujours trahie par son honnêteté, elle était soulagée d’en être arrivée à cette conclusion. « Non. J’étais très heureuse avec toi » Un peu trop sûrement. Son cœur avait flanché petit à petit pour cette raison et il fallait juste qu’elle apprenne à accepter cette partie sensible de sa personnalité pour ne pas, sans cesse, accumuler les regrets. Dès les premiers mots de fin de Flynn, elle avait décrété qu’elle n’en aurait pas : on pouvait bien être triste du point terminant une histoire tout en ayant aimer tout ce qui le précédait ?

« Je sais... » Elle ne put rien ajouter. Sa voix tremblait et elle ne se fit pas confiance pour détailler ce qu’elle ressentait. Viska aurait pourtant aimé pouvoir lui dire qu’elle avait senti ce qu’il lui disait, qu’elle avait conscience aussi que sur certains points ils étaient trop différents. Malgré un cœur facilement séduit, elle rêvait d’absolu, et ce n’était pas son cas à lui. Elle n’était pas surprise, à peine déçue, juste triste… Frustrée aussi. Car l’amour était avide et en voulait toujours plus.

Au moins Viska put-elle se féliciter de tenir le coup. Elle ne s’était pas effondrée, parvenait à parler normalement, et même à sourire un peu. Flynn n’étant pas le plus fin psychologue de son entourage, il ne voyait peut-être même pas tous les efforts qu’elle faisait pour parvenir à ce résultat – bien après l’heure et le jour de cette conversation, elle se demanderait en séance si c’était vraiment une bonne chose pour elle d’avoir acquis ce genre de talent pour la dissimulation. Le fait était qu’elle, en revanche, percevait le malaise du lion. Elle tenta de détendre l’atmosphère par une boutade, avec un résultat pas totalement à la hauteur de ses espoirs. La blonde se consola de ce demi-échec en se disant que si Flynn était moins détendu que d’ordinaire, c’était parce qu’il n’avait pas voulu lui faire de peine, et ça c’était l’une des preuves de leur amitié.

« Oui, Poudlard ne me manquera pas vraiment » L’année à venir pouvait la faire changer d’avis, Viska laissait toujours sa chance aux bonnes surprises, mais la scolarité lui pesait. En entrant dans le monde adulte, elle espérait un nouveau départ. « Les nouvelles aventures, c’est toujours fun » conclut-elle dans un accès de positivité qu’elle ne ressentait pas vraiment dans l’instant T mais dont elle savait qu’au fond il restait vrai.

Flynn le sentit peut-être, à moins qu’il ne sache vraiment plus quoi dire, aussi annonça-t-il son départ. Quand bien même cela la chagrinât, elle en fut soulagée. Elle avait besoin de craquer un peu toute seule dans son coin pour repartir du bon pied. « Oui, on se voit plus tard » confirma-t-elle avec une assurance dont elle forçait un peu le trait. Elle lui sourit et le regarda s’éloigner. Quand elle fut sûre qu’il était loin, elle alla se mettre dans un coin un peu plus en retrait pour, enfin, laisser couler ses larmes.

585
Topic Terminé
2981 12289 0


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





You only live once ♪ Viska Empty
Ξ Sujet: Re: You only live once ♪ Viska   You only live once ♪ Viska Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
You only live once ♪ Viska
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
»  ♥ Les 30 baisers de Viska ♥
» [RPs] Viska Coline Spingate
» Thème ★ Where is Dominique? ★ Viska
»  Do you know the black bird? [Viska]
» Mourir peut attendre ♪ Viska

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HP-Hogwarts :: Archives :: Archives :: Les vieux grimoires :: Les années précédentes :: Année 26 (2016-2017)-
Sauter vers: